AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Vraiment désolé - Caelan and The Marauder's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Remus Lupin

avatar

Gryffondor


Messages : 107
Date d'inscription : 04/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Nothing
Aptitude: Loup Garou
Affiliation: Absolument contre ses idées d'arriéré

MessageSujet: Vraiment désolé - Caelan and The Marauder's   Jeu 28 Mar - 9:33

La dernière pleine lune avait été spéciale…Il en avait que très peu de souvenir, tout ce qu’il se souvenait réellement c’est qu’il avait brisé la fiole contenant la potion tue-loup sans le vouloir. Mais ça ce n’était pas encore le pire problème, le plus difficile était qu’il n’avait pas réussi à rejoindre le saule cogneur et qu’il s’était réfugier dans la forêt interdite. C’était des flashes de souvenir qui lui revenait en mémoire et parmi ceux-ci, il savait qu’il avait fini par blesser un centaure. Il avait fini à l’infirmerie, les maraudeurs veillaient à ce que personne ne se doute de quoi que ce soit et Remus les en remerciait muettement. Il lui fallut deux jours pour être véritablement remis et quitter l’infirmerie. Et à peine fut-il sorti qu’il expliqua à James, Peter et Sirius qu’il culpabilisait, qu’il aurait pu tuer quelqu’un, ses amis lui promettaient que ce n’était pas le cas mais Remus ne pouvait s’empêcher de se sentir mal. Il passa une majeure partie de sa journée à observer la forêt interdite, inquiet.

Il le savait au fond de lui qu’il devait s’y rendre, vérifié qu’il n’avait pas fait trop de dégâts et enfin faire ses excuses tout simplement. L’idée ne séduisait pas l’ensemble des maraudeurs, à juste titre, faire une telle chose signifiait avoué sa véritable nature à quelqu’un, autre que ses amis, mais ce n’était pas comme si il s’apprêtait à le raconter aux élèves.
Il avait donc pris sa décision, et avait fini par franchir la lisière de la forêt, Sirius, Peter et James pourrait le rejoindre rapidement en se rendant compte de son absence mais au moins il évitait que l’un d‘eux n’essai de l’arrêter. Il s’enfonçait plus profondément dans la forêt, s’aidant de ses sens aiguisé pour retrouver la trace de cette soirée, ce n’était pas une mince affaire mais il avait fini par retrouver un lieu où, visiblement, il y avait eu lutte quelconque. Des morceaux de bois brisé, la terre légèrement mise à nue et retournée, il n’y avait aucun doute là-dessus.

Observant ce lieu, il essayait tant bien que mal de ce souvenir, gêné et un peu mal à l’aise, il maudissait littéralement sa condition de lycan. Il était une bombe à retardement, rien de plus. Un danger pour lui-même mais pas seulement. Soupirant, il finit poser ses fesses sur un tronc, passant ses mains sur son visage. Il était fatigué, il était toujours fatigué et le plus ironique de cette histoire c’est qu’il était fatigué de l’être. Se laissant plongé dans ses sombres pensées, il ressassait toute ces choses qui lui serait à jamais interdite : faire des études ( Dumbledore était un des seuls directeurs à accepter un lycan au sein de son établissement ), avoir une petite amie, une histoire d’amour, un mariage ou encore une famille. Il pouvait espérer trouver une personne mais fonder une famille ? C’était une chose à laquelle il s’interdisait, prendre le risque d’engendrer cette malédiction à un enfant qui n’avait rien demandé à personne ? C’était un choix qu’il était incapable de faire.

Il releva soudainement la tête, ayant l’impression d’avoir entendu quelque chose craqué au loin. Observant la forêt, il ne voyait qu’arbre et feuillage.


« James ? »

Tenta-t-il une première fois…Aucune réponse…

_________________
For the werewolf, for the werewolf, has sympathy
For the werewolf, somebody like you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black

avatar

Gryffondor


Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: Ladies ~
Aptitude: Animagus non déclaré ( Chien )
Affiliation: Contre Vous-Savez-Qui

MessageSujet: Re: Vraiment désolé - Caelan and The Marauder's   Jeu 28 Mar - 14:57



- MERDE ! jura Sirius en fonçant dans les couloirs de l'école. Des élèves et un professeur lancèrent des regards surpris mais l'adolescent n'y fit pas attention. Autant pour la discrétion dont les Maraudeurs avaient décidé de faire preuve depuis la dernière pleine Lune. La bande devait se sentir heureuse que l’animagus irresponsable ne s'était pas transformé en chien sous le stress pour courir plus vite.

Fonçant dehors, Sirius n'eu besoin de son flair animal pour savoir où son stupide ami s'était rendu. Depuis sa dernière transformation quelque peu maladroite, le lycanthrope n'avait cessé de s'inquiéter quant à ce qu'il avait fait ou pas fait pendant la nuit. Ses amis lui avait assuré qu'à part une petite altercation assez amusante avec un centaure, la nuit avait été relativement calme. Mais Remus ne sembla pas trouver cela très amusant et se mit en tête d'aller s'excuser auprès de celui qu'il avait blessé.

Alors que Remus tentait de les convaincre de retourner dans la forêt interdite pour réparer leurs erreurs ou du moins s'excuser, Sirius avait refusé, estimant que ça n'était pas nécessaire. Le jeune Black appréciait beaucoup sa capacité d'animagus et en jouissait bien plus que ses deux autres camarades car pour lui, être un chien était bien plus qu'une simple métamorphose corporel. La vie d'animal était si simple, tellement plus naturelle que celle d'un homme emprisonné par ses lois et ses règles. S'il y avait un avantage à être animal, c'était bien de ne pas avoir à nettoyer son bordel après coup. Mais Remus ne semblait pas penser ainsi.

Dès qu'il franchit la lisière de la forêt interdite et passa les premières lignes de troncs, Sirius se transforma, se laissant aller à cet automatisme qu'il avait prit lorsque l'envie de nature le prenait. Il n'avait pas besoin de son flaire pour retrouver les lieux où l'altercation s'était produite, mais évoluer dans la forêt était tellement plus simple lorsqu'il était sous forme canine. Il parvint rapidement à sentir l'odeur de son cher camarade et eu un grognement mécontent.

Lui qui était le plus sage de tous pouvait se monter vraiment buté lorsqu'il estimait que quelque chose n'était pas correct. C'était bien grâce à lui que les blagues et farces douteuses de ses camarades restaient politiquement correctes, pour la plupart. Sirius pesta intérieurement contre lui même alors qu'il courait à en perdre le souffle pour se trouver le plus rapidement aux côtés de Remus. Il savait que Remus ne changerait pas d'avis et pourtant il avait continué à faire la sourde oreille. Maintenant, il regrettait avoir poussé le préfet à s'en aller tout seul dans la forêt interdite.
Bien qu'il était de loin le plus dangereux de tous les élèves de Poudlard, Remus était aussi quelque part le plus faible des Maraudeurs. Il n'était pas maître de ses transformation et lors des nuits comme la dernière qu'il avait vécue, sans potion tue-loup, il ne se contrôlait pas et ne se rappelait de rien. En dehors des nuits de pleine Lune finalement, Remus Lupin était un élève comme un autre. Et nous n'étions pas une nuit de pleine Lune.

Heureusement, lorsque Sirius déboula comme un fou dans la clairière, Remus attendait tranquillement sur un tronc. Aucune des nombreuses dangereuses créatures de la forêts n'était venue le dévorer ou l'empaler. Furax et paniqué, Sirius se lança sur son camarade en le reversant, mais rapidement, le combat se transforma en petites léchouilles inquiètes.
*T'es vraiment con !* grognait le gros chien noir tout en se frottant à son ami.
Alors qu'en humain, Sirius se serait fait un plaisir de prendre la place habituelle de Remus en donneur de leçon et l'aurait toisé d'un regard gris un peu hautain, le toutou sautillait joyeusement autour de Remus en aboyant parfois pour lui rappeler qu'il était tout de même un peu mécontent. La vie d'animal, tellement plus simple.

Sa forme animale lui amena d'autres tracas cependant. Une odeur vint rapidement interrompre les jeux du chien qui se dressa et qui lentement se mit à grogner. Remus le sentait peut-être avec ses sens de lycanthopes mais Sirius se souvenait très bien de l'odeur du centaure malchanceux, venu gêner leurs jeux nocturnes. Il n'avait pas eu l'air très méchant, mais l'animagus savait que la petite bouille du loup-garou et ses excuses ne suffiraient peut-être pas à calmer le centaure.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caelan Greaney

avatar



Messages : 44
Date d'inscription : 13/01/2013
Localisation : Forêt interdite

Votre Sorcier
Côté coeur: ça se mange ?
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: absolument pas concerné

MessageSujet: Re: Vraiment désolé - Caelan and The Marauder's   Jeu 28 Mar - 20:31

On peut dire qu'il s'en souvenait de cette pleine lune, et deux jours après le souvenir était plutôt cuisant…

- Rhaaa nom d'un poney boiteux, fais attention ça fait mal !

Caelan n'était pas douillet, bien au contraire, mais faites vous attaquer par un loup garou et on en reparle. En plus l'animal ne l'avait pas raté, il avait de magnifiques estafilades parallèles sur le flanc là où le loup garou s'était accroché lorsqu'il avait rué pour s'en débarrasser. Il se souvient encore clairement que l'hybride était sorti de nulle part, surprenant le centaure et ne lui laissant pas la possibilité de s'échapper, avait alors commencé un combat acharné entre les deux "animaux" qui ne dura que quelques secondes heureusement. Mais ce fut assez long pour que Cal hérite des griffures et pour le loup certainement quelques côtes cassées et des coupure car le centaure n'avait pas fait que se défendre avec ses sabots, il avait profité d'un moment de répit pour sortir sa dague et attaquer. Bien vite cependant, deux autres s'étaient joint à leur joute comme spectateurs, le copain chien de Cal et deux autres qu'il ne connaissait pas vraiment.

- Dépêche toi de mettre ça !

Eh oui, quand Cal est blessé il laisse l'amabilité au placard, du moins pour les soins, et c'est un jeune centaure qui s'y collait. Le reste de la nuit était floue, Caelan avait trouvé une ouverture et s'était enfui, les flancs douloureux et pissant le sang. Il avait rejoint ses pairs et s'était enfin accordé le droit de s'écrouler. La séance de soin ponctuée de réprimandes se passait au matin du deuxième jour suivant la nuit de pleine lune, un jeune centaure guérisseur appliquait un cataplasme d'herbes sur ses blessures qui commençaient doucement à se refermer. Et il le trouvait trop lent à son goût, cependant il le laissa faire, et une fois qu'il eut fini Caelan fit quelques pas pour estimer la douleur. Par chance les estafilades ne faisaient que le tirailler contrairement au jour précédent, ainsi il pourrait aller dès aujourd'hui sur les lieux de la bagarre, cela dit il ne faudrait pas tomber sur un ennemi, il n'était pas en état de se battre.

Clopin-clopant il retrouva l'endroit, pas trop dur, il connaissait bien, c'était un endroit sûr en temps normal… en temps normal. En arrivant il vit qu'il n'était pas seul, il y avait déjà un élève et son pote le chien noir (Médor pour les intimes). Caelan en déduisit que l'élève faisait partie du groupe qu'il avait croisé durant la pleine lune, quand à savoir qui était le loup garou il se doutait que c'était sûrement le jeune homme, on ne vient pas dans la forêt sans raison. Le centaure fit son entrée de derrière un arbre au tronc énorme, le son de ses sabots l'avait sans doute trahi en plus de sa démarche boitillante et le cataplasme d'herbes vertes n'était pas discret, autant dire que s'ils avaient eu des doutes sur son identité ils étaient totalement dissipés.

- Vous faites l'école buissonnière les mômes ?

Pas d'agressivité dans sa voix, malgré ce qu'il a vécu il n'en tient pas rigueur au loup garou, il parait qu'ils ne se maitrisent pas et puis Cal sait pertinemment qu'il ne doit pas trainer dans la forêt interdite pendant les nuits de pleine lune, finalement il est aussi fautif que le loup. Seulement il aimerait savoir ce qu'il s'est passé, pourquoi cette nuit là il lui a sauté dessus alors que les autres nuits il parcourait la forêt et jamais personne n'était venu l'attaquer. Quand ses semblables disaient qu'il était le plus humain des centaures ils n'avaient pas tors, car si les jeunes étaient tombés sur n'importe quel autre centaure ils se seraient fait embrochés illico presto. Finalement ils avaient eu de la chance, autant la nuit de la pleine lune qu'actuellement en pleine journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Vraiment désolé - Caelan and The Marauder's   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vraiment désolé - Caelan and The Marauder's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Détruire le rêve de son VDD.
» Un niveau musicale vraiment sublime !
» vraiment bête!
» [Vidéo] Vraiment enorme !!
» chaos marauder
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'extérieur du Château :: La forêt interdite-