AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Un peu de douceur dans ce monde de brutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Un peu de douceur dans ce monde de brutes   Dim 19 Mai - 10:58

Shane Blue

Acteur célèbre. Tueur Psychopathe.


Dans la grisaille se dessine une silhouette. Svelte, élancée, elle se balade joyeusement. Temps de merde et pourtant les gens qui déambulent ont l'air heureux eux aussi. C'est la rue marchande de Pré-Au-Lard. C'est le matin des lève-tards, le premier jour du week-end. Les gens sortent d'une bonne grasse-matinée et vont se dégourdir les jambes malgré la menace des nuages gris. Les pavés humides et inconstants gêne un peu les passants mais personne ne se plaint, tous ont le sourire. Et lui aussi.

Il ne connait pas cet endroit bien qu'en Angleterre c'est un des patelins les plus connus et ce, dût à sa proximité de la grande école de Sorcellerie du Royaume-Uni : Poudlard. Pré-Au-Lard. Quel nom étrange. Au vu de l'état un peu délabré des maisons, le village doit être vieux et ne doit pas avoir grandement changé ces derniers siècles. Ah les Anglais et leur Conservatisme... Ça a quelque chose de mignon mais c'est aussi tellement pathétique. Il ne peut s'empêcher d'avoir un rictus moqueur lorsqu'il croise tout ces sorciers habillés à la mode Moyen-Age. Vive le progrès.
Lui est vêtu de la dernière robe Amaggi, le tailleur italien pour Sorciers et Sorcières. Elle est parfaitement taillée pour son corps et sa cape courte souple et légère flotte avec élégances derrière ses longues jambes noires dessinées par un pantalon pourpre foncé. Il fait pas mal d'effort pour passer inaperçu mais parmi les pouilleux, on ne peux pas dire qu'il se font beaucoup dans la masse. Heureusement les jeunes ont un sens vestimentaire un peu plus moderne même s'ils se rattachent surtout à la mode Moldue. Quel dommage qu'ils n'apprécient pas la beauté d'une vraie robe de sorcier, pas les manteau de tissu noir grossièrement cousus qu'on leur fait porter dans leur école.

Sur cette réflexion, son regard fut attiré par un petit groupe d'élèves tous joyeux qui descendait la rue en bavardant. Ah ces enfants, si vivaces. C'est vrai, il avait choisit le week-end pour son petit voyage champêtre dans l'espoir d'avoir un bon aperçu de la population et un petit goût de vacances. Et regardez donc ces adolescents profitant au maximum de leurs petits jours de libertés, ne sentent-il pas les vacances à plein nez ?
En fait, un autre odeur vint enivrer le baladeur tout comme les adolescents et leurs regards se tournèrent tous vers un magasin à la devanture colorée. Un enfant avec une grosse sucette en sortait et avec lui l'accompagnait le doux parfum des sucreries. Honey Dukes. Pourquoi pas.

Pénétrant dans la petite boutique à la suite des élèves de Poudlard, il arbora un grand sourire pour la demoiselle qui lui tint la porte en se rendant compte qu'on les suivait. L'odeur trop forte de sucre lui donna la nausée mais son sourire ne changea aucunement et il observa les étales garnies de friandises comme s'il s'agissait d'une des sept merveilles du monde. C'état coloré, certes, mais le fouillis entassés sur les meubles aux teintes criardes avait autant de beauté qu'un gribouillage d'enfant de trois ans, sans le côté sentimental. Mais bon, lorsqu'on est acteur, on a tendance à simplifier un peu les sentiments qu'on véhicule. Quand on est psychopathe encore plus. Et à l'absence de caméras, pourquoi se fatiguer ? Alors malgré tout l'ennui, le dégoût et l’indifférence ou l'excitation que lui procurait ce lieu, il parut simplement amusé.

Il se balada sans les allées étroites et bondées du petit magasin les mains dans les poches et la démarches légère. Ne faisant rien d'autre qu'observer curieusement, il fit rapidement le tour mais se surprit ne pas vouloir quitter tout de suite l'ambiance sucrée du magasin. Tout cela ressemblait un peu à un micro morceau de Disneyland avec ses couleurs, ses bonbons et ses enfants excités. Pourquoi ne pas en profiter un peu plus ?
Au hasard, il alla près d'une petite étagère où se trouvait déjà quelqu'un et fit mine de vouloir prendre un bonbon. Dans son geste, il effleura bien sûr la peau de la main de l'autre personne et se rétracta d'un air désolé.

Oh pardon ! s'excusa-t-il avec un de ses sourires à croquer. Il se retourna vers les bonbons que l'étagère proposaient et se retourna vers l'autre personne. Bon choix. ajouta-t-il joyeusement de son accent américain.
Des caramels au beurre de citrouille. Quelle horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Loreens Black

avatar

Gryffondor


Messages : 72
Date d'inscription : 05/01/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Un peu de douceur dans ce monde de brutes   Mar 21 Jan - 13:31

C'est avec un large sourire que Camille Loreens Black quitta le bar où elle avait apprit une nouvelle qui bouleversait de nouveau sa vie. Sa mère était en vie, et certainement avec son père. La blondinette était bien déterminée à les retrouver. Autant pour leur hurler sa rancoeur à leur figure que pour s'assurer qu'ils étaient en bonne santé. Elle était aussi heureuse qu'en colère. C'était sur qu'elle ne leur pardonnerait pas, mais elle les préférait en vie plutôt que morts. En revanche, elle avait du mal à saisir la raison pour laquelle personne ne lui faisait confiance. Est-ce qu'elle avait déjà fait quelque chose qui faisait d'elle une personne à mettre à l'écart ? La blonde ne cherchait pas plus loin pour le moment. Elle avait besoin de sucre pour réfléchir.

C'est pourtant, en sautillant, elle entra dans la boutique Honey Dukes. Des bonbons de partout, au point où on ne savait plus où poser les yeux. Les élèves riaient avec insouciance à l'intérieur et le sourire de Camille s'élargit. Contrairement aux derniers jours, elle se sentait vivante. Toujours à l'entrée du magasin, elle ferma les yeux pour savourer l'air sur elle. Oui, elle était vivante.

Camille rouvrit les yeux et sourit à la vendeuse qui tenait la porte, attendant qu'elle daigne enfin passer le seuil. Tirant sur son bonnet rouge, elle sautilla à l'intérieur de la boutique, observant les élèves prendre toutes sortes de bonbons. A son tour, elle attrapa un sachet en plastique et regarda autour d'elle. Automatiquement elle prit plusieurs fraises d'une grosseur plus imposante que la normale, puis des schtroumpfs aux gouts étranges, sans omettre les chocogrenouilles et les dragibus. Enfin, lorsqu'elle leva la main vers les caramels au beurre de citrouille. Miam ! Mais l'homme à côté avait apparemment la même idée. Sa main effleura la sienne et instinctivement Camille recula son bras. L'homme s'excusa avec un sourire semblable au siens.

« Ne vous excusez pas, ce n'est pas grave voyons. »

Camille souriait elle aussi de toutes ses dents. Lorsqu'il lui dit que c'était un bon choix, elle éclata de rire et souleva son paquet pour le lui montrer.

« Et pas le seul choix. Il se trouve que je suis un peu gourmande. »

Afin de joindre le geste à la parole, Camille ajouta quelques caramels dans son sachet. Oui, elle était gourmande, et là, elle n'allait pas se priver. Elle avait besoin de forces pour la suite, donc autant y mêler le plaisir. Parce que justement le reste ne sera pas une partie de plaisir. La blonde se demandait comment elle allait s'y prendre pour retrouver deux personnes, dont une se faisait passer pour morte et l'autre était un fugitif depuis deux ans. Comment réussir là où les autres avaient échoués ? Déjà, chopper Remus. De toute façon, il allait venir la voir pour les papiers d'adoption. Donc autant jouer cartes sur table non ? La blonde hésitait encore, elle ne voulait pas rendre Remus mal à l'aise, mais en même temps lui aussi lui mentait ….

Camille revient à la réalité et adressa un sourire à l'homme et lui fit un signe de mains pour lui dire au revoir. Elle se dirigea à la caisse pour payer ses bonbons et rangea le paquet dans son sac.

« Merci au revoir ! »

En sortant du magasin, elle tenu la porte à l'homme qui sortit à sa suite, après avoir payé ses propres bonbons.

« Dit donc, c'est rare de voir un homme acheter des bonbons. D'habitude, les hommes élégants comme vous sont plutôt à faire attention à leur ligne. A moins que ce ne soit pas pour vous. Vous avez des enfants Monsieur ? Au fait, je m'appelle Camille. » La blondinette sortit deux fraises de son paquet, dans son sac et en tendit une à l'homme. « Vous en voulez une ? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Un peu de douceur dans ce monde de brutes   Jeu 13 Fév - 15:05

Shane Blue

Acteur célèbre. Tueur Psychopathe.


Le visage de la jeune fille sur lequel les yeux de Shane Blue se posèrent alors n'était pas aussi répugnant que les caramels qu'elle fourrait avec enthousiasme dans son panier. Le sourire de l'homme gagna en sincérité face à son sourire contagieux.
Elle rayonnait de douceur, de joie, de gentillesse et de stupidité. Le seul vrai délice qu'il pouvait trouver dans ce magasin.

- Alors nous sommes deux ! répondit-il du même enthousiasme bien que factice.

Il l'observa faire son chemin jusqu'à la caisse, son sourire devenant lentement plus discret, plus froid, plus inquiétant. D'un air distrait, sans perdre la jeune blonde du regard, il fourra à son tour des sucreries dans son panier.
Bien qu'il était juste derrière elle à la caisse, il fit mine de l'avoir quelque peu oublié, se concentrant sur ses achats. C'était ainsi que les gens se comportaient après une courte rencontre dans un magasin. Il n'y avait pas de quoi rentrer ensemble par un sentier sombre.

Alors qu'il sortait à la suite de la jeune demoiselle, le cerveau du psychopate tournait discrètement afin de trouver une raison de prolonger leur association. Ce n'était pas vraiment une obsession, ça ne l'avait jamais été. Simplement une petite envie, un petit creux qui demandait gentiment d'être comblé.

Mais avant qu'une idée intelligente ne lui vienne à l'esprit, la voie sautillante de la jeune fille raisonna à ses oreilles. Il tenta de cacher sa satisfaction dans la surprise et un grand sourire.

- Haha ! Vous m'avez eu jeune fille. Je ne devrais peut-être pas mais ces bonbons sont bien pour moi. Pas d'enfant. Mais s'il m'en faut pour pouvoir acheter des bonbons tranquillement, j'y songerais ! Shane, enchanté.

Ponctuant sa phrase de beaux sourires et de petits regards gênés, l'homme paru parfaitement naturel. Il était triste quelque part que ses dons d'acteurs n'étaients pas reconnus. Mais si Camille avait reconnu la célébrité du cinéma sorcier, se serait-elle plus méfié ou se serait-elle jeté plus passionnément dans la gueule du loup ?

- Ca serait avec plaisir Camille ! Mais comme vous l'avez remarqué il n'est pas bon pour un homme élégant comme moi de m'adonner à se plaisir en public ! Ne vous inquiétez-pas, je suis moi-même bien équipé !
dit-il en montrant son sac d'achat.
Shane fit alors mine de partir et avec un timing parfait, il sembla se rattraper et revenir vers Camille, un soupir de timidité voilant son sourire.
- Ou peut-être... Voudriez-vous m'accompagner ? En bon gourmand nous pourrions accompagner tout ça avec un peu de thé ?
Il ne chercha pas à masquer la légère ironie qui teinta son dernier mot. Son accent américain criait déjà assez fort que ce genre de beuvrage n'était pas vraiment à son habitude. Invitant la jeune fille à le suivre, il prit le chemin du petit appartement qu'il avait loué non loin du coin comerçant.
- Je suis assez nouveau ici voyez-vous. Et je suis curieux. Cet uniforme, est-ce celui de l'école non loin d'ici ? demanda-t-il alors qu'il poussa la porte découvrant un appartement propret et très bien rangé. Si ce n'est trop bien rangé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Loreens Black

avatar

Gryffondor


Messages : 72
Date d'inscription : 05/01/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Un peu de douceur dans ce monde de brutes   Mar 18 Fév - 13:27

Voir un homme gourmand lui faisait toujours rire. Camille était ce genre de fille innocente et un peu décalée, alors évidemment quand un adulte était un peu comme elle, elle considérait cela comme une très bonne rencontre. Elle éclata de rire tout en piochant dans ses sucreries.

« Ne vous inquiétez pas, je garderais votre secret, monsieur homme/bonbons ! »

Oui avec elle, son secret serait bien gardé. Autant elle pouvait être bavarde, autant lorsqu'on lui confiait quelque chose, elle savait garder le silence. Même si là, le secret n'était pas très grand, qui se souciait de savoir qu'un homme mangeait des bonbons ? Mais ce n'est pas grave, l'intention y est.  Il se présenta sous le nom de Shane. Tient c'est drôle, c'est la première fois qu'elle rencontre quelqu'un avec ce nom. Elle lui adressa un sourire.

Camille haussa un sourcil lorsqu'il refusa ses bonbons parce qu'un homme aussi élégant que lui ne devait pas être vu à manger des sucreries dans la rue. Hmmm et bien ce n'est pas la modestie qui l'étouffe ! Mais plutôt que d'être choquée, elle se contenta de rire sans répondre. D'ailleurs il commençait déjà à partir, alors qu'elle aussi allait prendre le chemin opposé. Mais finalement il se retourna avec un air gêné pour l'interpeller.

Quelle folie d'avoir répondu positivement à sa proposition. Camille enfin ! On ne va pas chez les inconnus. Peut-être que quelque part c'était une manière de se rebeller contre ses parents menteurs. Ils ont voulu la laisser toute seule ? Bah ils allaient en subir les conséquences. Bien sur, elle n'avait pas pensé qu'elle aussi, elle les subirait.

Un peu timide, Camille tenait son sac entre ses mains, ses yeux parcourant la pièce rangée, sans bouger d'un pouce.

« C'est bien propre ici, heureusement que vous ne voyez pas ma chambre, vous feriez un arrêt cardiaque. »

Sa chambre …. Elle se rappela soudainement qu'elle n'avait plus de chambre, plus de toit, plus de souvenirs, plus rien puisque sa mère a eu la charmante idée de bruler leur maison. Ses mains se crispèrent sur son sac et elle soupira.

« Oui, c'est l'uniforme de Poudlard. Je suis en dernière année. Même si je ne sais pas vraiment ce que je vais faire l'année prochaine. Mon avenir me semble bien incertain ses temps-ci …. Mes parents sont morts. »

Oh c'était bien plus compliqué que ça, mais Camille n'allait pas non plus raconter sa vie. Déjà elle en avait trop dit.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Un peu de douceur dans ce monde de brutes   Sam 8 Mar - 20:44

Shane Blue

Acteur célèbre. Tueur Psychopathe.

Shane ne su s'il devait rire ou vomir devant la naïveté pure qui sautillait à ses côtés. A chaque mot, la demoiselle s'enlaidissait en même temps qu'elle le titillait. Elle était la proie parfaite. Docilement et même joyeusement, elle le suivit jusqu'à son appartement. Cherchait-elle les ennuis ou s'attendait-elle vraiment à se goinfrer de bonbons avec son nouvel ami ? L'homme lui-même avait du mal à croire que cette situation découlait de son simple talent d'acteur. Pourtant elle était là et il ferma doucement la porte.

- L'avenir est plein de surprise. répondit-il avec un sourire.

Il ne fit aucun commentaire sur le fait que les parents de la jeune fille étaient décédés. Tout d'abord par ce qu'il s'en fichait mais aussi parce que son esprit n'était plus vraiment capable de saisir que ce fait était grave. Il déposa son sac de bonbons sur la petite table ronde du séjour.

- Une école hein... Beaucoup de tes camarades se baladent dans le village les week-ends. marmonna-t-il joyeusement plus pour lui-même que pour Camille en déballant ses achats.
Une sucrerie tomba de la table sur le sol mais l'acteur ne fit rien pour la ramasser ou nettoyer le sucre éparpillé sur le parquet. Il se retourna plutôt vers la jeune blonde avec un sourire amusé.

- C'est bien propre parce que je sais bien nettoyer derrière-moi mais en réalité je suis quelqu'un de très... bordélique. Mais un petit coup de baguette et tout est comme... si rien ne s'était passé.

Pour illustrer ses dires, Shane Blue sortit sa baguette d'un bois bleu nuit aux ornements argentés. Il la tournoya une fois avec une grâce superficielle pour le sort qu'il lança pour nettoyer la sucrerie tomber au sol. Il réitéra le geste une seconde fois, puis une troisième et une quatrième comme une chorégraphie élégante. Ses formules étaient comme de doux murmures chantés et les lumières des sortilèges comme des spots pour mieux l'éclairer.

C'était un spectacle envoutant mais surtout distrayant, car lorsque Shane eu finit, Camille ne s'était pas rendue compte que la porte et les fenêtres étaient verrouillées et l'appartement insonorisée. Elle avait même oublié le nom de l'homme qu'elle observait et aussi où, quand et comment elle l'avait rencontrée où pourquoi elle se trouvait ici à cet instant.
Baissant enfin sa baguette d'un geste similaire à une révérence, Shane porta à nouveau son regard sur sa proie pour se délecter du doute lent qui faisait son chemin dans le cerveau de la blonde.

- Dis-moi... Es-tu vraiment si stupide ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Loreens Black

avatar

Gryffondor


Messages : 72
Date d'inscription : 05/01/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Un peu de douceur dans ce monde de brutes   Dim 23 Mar - 10:06

Camille n'était pas totalement stupide contrairement à ce que semblait croire Shane Blue. Évidemment qu'elle se doutait qu'en suivant un inconnu dans son appartement (et en plus pour manger des bonbons), elle risquait de s'attirer de graves dangers. L'adrénaline montait ainsi que le goût du risque. Quoi que les maraudeurs n'auraient peut-être pas pris des risques aussi inconsidérés. Mais peut-être qu'au final, c'était sa vengeance. Ses parents allaient comprendre que l'abandonner était une grave erreur. Ils avaient préféré la laisser derrière, dans sa souffrance, préférant lui faire croire à leurs morts plutôt que de partager leur secret avec elle et lui donner enfin l'espoir de voir sa famille se reconstruire. Non, ils avaient préféré sacrifier son bonheur pour pouvoir rester ensemble, à l'abri des regards, loin d'elle.

D'une manière malsaine, Camille voulait voir la culpabilité les gagner. S'il lui arrivait quelque chose, ils seraient bien obligés d'agir, et ce piège lui permettra de les retrouver. Et paf, elle pourra leur dire ce qu'elle a sur le cœur. Le tout était de rester en vie.

Elle s'assit sur le canapé et sourit au visage charmeur de Shane. Celui-ci fit tomber un des bonbons sur le sol tout en lui précisant qu'il était en fait bordélique mais qu'il savait nettoyer derrière lui. Camille était peut-être parano, mais elle trouvait cette phrase complètement malsaine. C'est quoi qu'il nettoyait derrière lui au juste ? Des cadavres en sang ? La blonde secoua la tête et préféra ne pas y penser. Inutile de se faire un film.

Puis quelque chose d'étrange se produisit. Elle regardait l'inconnu lever sa baguette et faire disparaître le bonbon, mais il continuait joyeusement ses petits coups de baguette, dans le vide. Étrangement, Camille ne pouvait pas détourner les yeux de ce spectacle envoûtant et …..

La blonde cligna des paupières et regarda autour d'elle. Où est-ce qu'elle est ? Camille fronça les sourcils. La seule chose dont elle se souvenait, c'était sa conversation avec cet homme à l'allure de pirate, la vérité sur ses parents …. Elle avait quitté le bar puis … plus rien c'était le trou noir. Comment était-elle arriver ici ? Puis d'ailleurs, c'était où ici ?

Ce n'est lorsqu'elle entendit la voix qui s'adressait à elle qu'elle réagit. Es tu vraiment si stupide ? L'air indéchiffrable, elle fixait l'homme devant elle, réfléchissant à toute vitesse. Tout cela avait l'air d'un kidnpapping.

« Et vous ? Vous savez les risques que vous encourez en enlevant une personne et en plus une mineur ? »

Sa voix était calme, essayant de garder le contrôle, alors qu'à l'intérieur d'elle, c'était l'apocalypse. Elle aurait voulu hurler de toutes ses forces et partir en courant, mais elle savait que dans une situation comme celle là, elle ne devait surtout pas céder à la panique. Non Camille devait garder la totalité de ses moyens physiques et intellectuels si elle voulait s'en sortir. Physique, parce que si elle se précipitait, elle risquait de se blesser, ce qui risquait d'être handicapant si elle voulait prendre la fuite au moment propice. Intellectuels parce qu'elle aura besoin de garder son calme pour réfléchir à une stratégie.

Elle resta donc assise, le regard indéchiffrable, sans bouger, alors que ses yeux scrutaient calmement le salon où elle était. Quelques secondes passaient avant qu'elle agisse subitement. Sans prévenir, elle releva la table basse devant elle, avec un coup de pied violent. La dite table en verre s'écrasa devant l'homme, se brisant. Camille n'attendit pas de savoir si les bouts de verres avaient touché le kidnappeur ou non. Elle se releva précipitamment et attrapa la petite lampe à côté d'elle, la tirant d'un coup sec, arrachant ainsi la prise, et porta, de toutes ses forces, un coup sur la tête de l'homme.

Calme, calme, calme ! Le cœur battant à toute allure, Camille couru jusqu'à la porte d'entrée mais pas moyen d'ouvrir la porte. Elle respira un bon coup et sortit sa baguette magique.

« Allohomora ! »

Mais rien à faire, elle ne voulait toujours pas s'ouvrir. Camille se raidit brusquement en le sentant approcher. Elle avait perdu beaucoup trop de temps.

Maman … Papa … Au secours …


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Un peu de douceur dans ce monde de brutes   Dim 23 Mar - 13:09

Shane Blue

Acteur célèbre. Tueur Psychopathe.

L'acteur laissa échapper un petit rire distingué. Elle l'amusait beaucoup cette petite. Sa bêtise et son ridicule ne semblait pas avoir de limite. Les risques pour lui ? Elle semblait presque vouloir le protéger de ses propres actes.

- Je ne connais pas tout les détails non, après tout je n'ai jamais eu à subir les conséquences de mes actes jusqu'ici. Mais je suis sûr que le jeu en vaut la chandelle. Oh oui... murmura-t-il doucement ne cachant pas son impatience de commencer.

Mais il se rendit bien compte qu'il n'était pas le plus impatient des deux. Pensant parler encore un petit moment, se délecter d'une peur tétanisante dans son regard bleue et voir les larmes naître dans le coin de ses yeux, il fut surprit lorsque la blondinette passa directement à l'offensive.

La table basse lui vola dessus et se brisa juste devant lui. Ayant le réflexe de se protéger le visage des débris de verre, il ne vit pas la demoiselle s'armer hâtivement et venir lui mettre un coup. Sa force de mouche ne lui permit par d'assommer son kidnappeur mais elle réussit tout de même à lui faire une blessure au front. Mais alors qu'elle fuyait pour la porte ce n fut as un grognement de colère qu'elle put entendre s'élever derrière elle, mais un rire démentiel. Il explosa de plus belle lorsque la petite tenta un sort basique pour s'échapper. Dans son hilarité, l'homme prit tout de même le temps de se pencher pour ramasser un morceau de verre brisé de la table basse.

- Oui... OUI ! C'EST CA ! COURS ! CRI ! HURLE ! J'ai tout préparé pour ! se mit-il à crier théâtralement. Lui-même ne limitait pas son volume sonore, montrant bien que Camille pouvait bien appeler à l'aide, personne ne l'entendrait.

Violemment il la plaqua contre la même porte par laquelle elle voulait s'échapper. Se glissant tout près d'elle, il plaça son morceau de verre sur son épaule pâle et dessina doucement une longue coupure rouge.

- Oui, crie. Appel à l'aide. Personne ne t'entendra. Personne ne t'as entendu. Je ne t'ai pas entendu... M'as-tu appelé ? As-tu attendu que papa vienne te sauver ? murmura-t-il contre son cou, sa voix soudainement lointaine et nostalgique. Ses lentes lacérations se faisait presque douces sur le bras de la jeune fille qui ne pouvait se débattre face à la force de l'adulte.

Brusquement pourtant, il s'éloigna d'elle et la tira loin de la porte pour ensuite la pousser.

- COURS ! FUIS ! MONTRE-MOI ! MONTRE-MOI COMMENT MON BEBE SE BATS ! cria-t-il à plein poumons, jetant la lame de verre dans un coin. Il saisit rapidement sa baguette et la pointa sur Camille. ¤ Levi Corpus ! ¤ hurla-t-il avec une fureur inhumaine. Il se battait comme s'il faisait face à bien plus terrifiant qu'une petite fille sans défense. Du bout de sa baguette, il la jeta dans tout les recoins de la pièce, défonçant les meubles. Quelque part dans ses yeux fous, ce n'était pas la réalité qu'il voyait mais un sombre pan de sa vie qu'il tentait de combler, de détruire ou de reconstituer.

- Regarde ! Regarde comme tu danses bien mon bébé ! s'exclama-t-il avant d'éclater d'un rire démentiel. Puis il brisa son sort sans raison particulière en même temps que son hilarité. Le calme retomba si lourdement que le sentiment pesant de peur et de mort était presque palpable.

Lentement, il s'approcha du corps frêle et abîmé de sa victime. Avec tendresse, il se pencha au dessus d'elle et caressa doucement son épaule lacérée.

- Qu'a-t-elle fait ? Est-ce que ça faisait mal ? As-tu pleuré ? M'as-tu appelé ? Quand cette femme t'as fait du mal, tu appelé ton papa, Jolie ? Ma douce Jolie. chuchota-t-il d'une voix tremblante.

Une larme tomba sur la peau pâle de Camille, une larme qui les surprit tous les deux. D'un geste de la main, Shane essuya l'étrange sillon salé qu'elle avait laissée sur sa joue. Il se rendit alors compte qu'il pleurait. Mais pourquoi ? Comment ? Un psychopathe ne ressentait pas de culpabilité.
Aussi contradictoire que ce soit, l'acteur ressentit une joie intense à la vue de se liquide salin sur ses doigts. Un sourire se dessina sur son visage alors qu'il l'observait, incrédule et émerveillé.

- Je m'approche non ? dit-il joyeusement avant de se relever, s'appuyant sans gêne sur la blessure de la jeune fille.
-Mais je ne sais encore rien ! RIEN ! As-t-elle utilisé une baguette ? Un couteau de cuisine ? Ses ongles ? DIS MOI ! DIS LE MOI ! se mit-il a nouveau à hurler.

Attrapant la demoiselle par les cheveux il la releva et la tira violemment jusqu'à un mur. D'un claquement de sa baguette il la fixa là en étoile et incapable de bouger.

- Je dois savoir. J'ai besoin de savoir. JE DOIS SAVOIR ! DIS-MOI ! RACONTE-MOI JE T'EN SUPPLIE ! T'as-t-elle demandé par où elle pouvait commencer ? Pouvais-tu la sentir en toi lorsqu'elle enfilait ta peau ?! L'a-t-elle arraché d'un coup ? Ou t'as t'elle découpé comme ça. Petit... à petit. Et doucement, du bout de sa baguette, il découpa lentement et chirurgicalement l'épiderme de la jeune fille, le long de ses côtes, de ses clavicule, sur le côtés de ses cuisses...

Après quelques longues minutes de lacérations minutieuses, il s'éloigna pour contempler son oeuvre. Mais une grimace sur son visage montrait bien qu'il n'était pas satisfait.
- Non.... Non, non, non, non, NON ! C'est n'est pas ça ! CE N'EST PAS CA ! s'énerva-t-il et d'un coup de baguette il la laissa retomber lourdement sur le sol. Frustré et furieux, il tira ses propres cheveux et continua de marmonner "non" dans sa barbe. Il commença à faire les cents pas, oubliant complètement Camille un instant. Trop occupé à chercher sa solution, la vérité, il tourna comme une mouche dans un bocal, l'esprit tourmenté.

Pour mieux réfléchir, l'homme eu l'idée étrange de s'aérer le cerveau. Il ouvrit alors la porte fenêtre menant au balcon. L'air frais de la nuit pénétra dans l'appartement ainsi que la lumière froide de la Lune. Un sourire détendu prit place sur le visage de Shane Blue alors qu'il profitait du calme et de la fraîcheur. Pour Camille, cette bouffée d'air et de lumière lui hurlait liberté.

Ce ne fut que trop tard que Shane se souvint de sa victime. Alors qu'elle se jetait dans le vide devant ses yeux, il tenta de la rattraper mais le sang encore frais sur sa peau le fit glisser.
- NON ! hurla-t-il dans la nuit avant de se rappeler qu'il attirait ainsi beaucoup d'attention non demandée. Il décida d'abord de se cacher et fermer la fenêtre avant que quiconque ne l'associe au vacarme. Mais voyant la jeune fille lentement se relever et ramper pour s'échapper, il se mit plutôt à chercher sa baguette. Finir le travail, nettoyer ses traces.
Mais le malheureux bout de bois était nulle part à proximité. Dans la hâte, il l'avait fait tomber lorsqu'il avait tenté de rattraper la fuyarde. En la repérant au sol en dessous de son balcon, l'homme perdit son sang froid. Il sauta à son tour du balcon du premier étage.

En bien meilleur état que la jeune fille, il atterrit sur ses pieds et récupéra sa baguette sans mal. Elle s'était éloignée de quelques mètres mais pas tant que ça...

- Qu'est-ce que c'est que ce bordel ?! s'exclama soudainement quelqu'un.

Avant même de bien voir de qui il s'agissait, Shane leva sa baguette et la fit tournoyer. Un dôme noir se créa rapidement autour de lui, enfermant à nouveau sa victime et le passant. Empêchant tout autre témoin de voir ce qu'il se passait.
Son sort effectué, il eu tout le loisir de reprendre son calme et de se concentrer sur ses deux victimes. L'inconnu était un homme brun, grand, et son regard bleu était fixé sur lui. Ce n'était pas n'importe qui. Il put le voir dans son regard dénué de panique, d'incompréhension et de terreur. Entre prédateurs, ils pouvaient se reconnaître.

 

- C'est du haut niveau de magie que tu nous fais là. Je ne pense pas savoir le contourner. Défais-le et j'aurais pas à te tuer. annonça clairement Dylan. Une partie de lui hurlait qu'il était ben mieux pour tout le monde d'éliminer cet homme au regard plus froid que l'enfant de la haine et de la mort.
Mais la présence de Camille changeait la donne. Il n'avait put jeter qu'un bref coup d’œil sur son corps mutilé avant de croiser le regard de son chasseur. Il ne s'en détourna pas un instant pour vérifier que Camille ne se vidait pas de son sang derrière lui car il pouvait voir dans le regard du fou qu'une fraction de seconde lui suffirait à les tuer tous les deux. Une chose était sûr, c'est qu'il avait vu beaucoup de rouge, et le meilleur scénario était de mettre le monstre en fuite et la colombe en sûreté.

- Et bien... C'est assez embarrassant je dois dire... commença Shane joyeusement comme s'il s'agissait d'une conversation de courtoisie. Mais j'en ai pas fini avec elle. Et je me fiche de toi. Alors reste sage et tu vivras. Peut-être.menaça-t-il de son plus beau sourire d'acteur.

- Je croise les bras et je vis. C'est un bon deal ! Je suis pas du genre à pas prendre les bons deal, mais ce soir... Je passe. Prépare-toi à courir petit colombe. Daddy s'occupe de celui-là. dit-il pour Camille sans pourtant se retourner. De sa ceinture il tira un espèce de collier au bout duquel brillait doucement un pendentif rouge. Il le secoua et le jeta dans la direction générale de Camille. Le pendentif se mit à briller de plus belle et à émettre une douce chaleur.

- Pas celle là espèce de taré... Pas celle là. murmura-t-il pour lui-même sans quitter le fou des yeux, son unique poing serré sur sa baguette.
L'expression de Shane Blue se ferma, comprenant que l'homme n'avait vraiment pas l'intention de le laisser tranquille avec sa friandise. Ses yeux s'écarquillèrent lorsque son adversaire se mit à courir dans sa direction. Juste avant que Dylan ne se jette sur lui, Shane se décala et fouetta l'air de sa baguette d'un geste expert. Un éclair blanc d'Oubliette frôla le mercenaire pour venir frapper la blonde au moment même où l'homme l'agrippa et transplana. Le dôme noir disparu en même temps que les deux hommes, laissant la jeune fille seule et perdue avec pour seul souvenir de ce moment, un pendentif rouge.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un peu de douceur dans ce monde de brutes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu de douceur dans ce monde de brutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» KEENAN ㄨ dans ce monde où on a pas sa place, dis moi juste on va le temps qui passe
» L'ombre mortelle s'abat dans le monde matériel
» Nous vivons vraiment dans un monde de fou...
» Ventes consoles dans le monde (old gen)
» Classement ventes de consoles dans le monde
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Village de Pré-Au-Lard :: Honey Dukes-