AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 L'union fait la force...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Remus Lupin

avatar

Gryffondor


Messages : 107
Date d'inscription : 04/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Nothing
Aptitude: Loup Garou
Affiliation: Absolument contre ses idées d'arriéré

MessageSujet: L'union fait la force...   Dim 1 Déc - 16:56


L'union fait la force...
Remus, Peter, James, Sirius, Amy, Lise.

« Pourquoi tu fais tes devoirs alors qu’on est même pas à notre époque ? »

La question était pertinente, Remus n’avait pas pu s’empêcher de sourire en regardant Peter qui se trouvait en face de lui. Il l’avait suivi, parce que Peter ne voulait jamais être seul et certainement parce que Remus était le maraudeur qui avait le plus de patience avec lui. Tendant la main pour la poser sur le haut de la tête de Peter, il secoua légèrement les cheveux comme un grand frère le ferait avec un petit frère. Finissant par lui expliquer son point de vue :

« C’est pas parce que nos notes n’ont pas de vrai importance à cette époque qu’on doit laisser nos cerveaux se ramollir, tu devrais en profiter pour prendre tout le temps qu’il te faut pour comprendre les matières où tu as le plus de mal. Comme ça, de retour chez nous, tu pourras impressionner tout le monde. »
« Les filles ? »

Il éclata de rire, finissant par acquiescé

« Ouais les filles aussi »

Même si en toute honnêtement, Remus et Peter étaient un peu des laisser pour compte de ce côté, cela ne gênait pas Remus. Il n’avait qu’à voir le bourbier dans lequel se trouvait Sirius pour comprendre qu’avoir une armée de fille à ses pieds n’avaient rien de vraiment extraordinaire et puis…Les loups n’aiment qu’une seule fois et l’amour qu’il avait en lui, il le réservait pour cette personne Unique. Se rapprochant de Remus, Peter s’était décidé à plus ou moins travailler, avec l’aide de Lunard, il arrivait petit à petit à comprendre certaines choses mais il noyait tellement Remus dans les questions qu’au final, ni lui, ni queudver ne s’était réellement avancé sur leur devoir.
Mais plus que les questions de Queudver, le Gryffondor était dérangé par quelque chose d’autre, un groupe d’élèves rassembler à une table ne cessait de parler, sa patience commençait doucement  être mise à rude épreuve et peut-être que l’approche d’une pleine lune n’arrangeait en rien les choses mais au bout de quelques minutes, il avait fini par se lever et se diriger vers la table, rapidement suivit par son ami.

« Excusez-moi »

Les élèves se tournèrent vers lui, ce fut à cet instant qu’il comprit que ce qu’il prenait pour du bavardage n’était en fait qu’une bande de copain qui essayait de réconforter une amie. Se sentant soudainement très mal à l’aise, il ne put s’empêcher de vouloir effacer les larmes qu’il observait. Demandant ce qui se passait, ce fut Peter qui pointa le premier du doigt le journal posé sur la table et la photo d’une jeune femme blonde. Plus que la photo, ce fut le titre, le nom, Amy. Il ne put s’empêcher de tourner le papier vers lui, lisant à peine quelque ligne pour comprendre ce qui se passait. Il aurait pu se sentir triste mais ce fut le trouble qui le toucha le premier, l’inquiétude suivit de près. Il abandonna le groupe, attrapant Peter.

« Faut qu’on retrouve James et surtout Sirius… »

Lui confia-t-il sérieusement en quittant la bibliothèque. Il aurait pu laisser ses sentiments prendre le dessus mais il le savait, il ne pouvait pas le faire. Aujourd’hui, ce n’était pas à lui de se sentir mal, il se devait de garder la tête froide, d’avoir presque l’air désintéressé par ce qu’il venait d’apprendre pour pouvoir aider les personnes qui en auraient véritablement besoin. Se séparant avec Peter, il laissa le rat chercher Cornedru alors qu’il cherchait Sirius de son côté. Avec un tel évènement, les déplacements d’Amy n’était discret, tant et si bien qu’il apprit très rapidement que la blonde avait été vu dans les bras de Patmol. Remontant rapidement les marches vers la salle commune, n’y trouvant pas ses amis, il tenta le dortoir des filles, timidement pourtant, mais il ne trouvait qu’une seule et unique personne…Lise…

« Tu n’as pas vu Sirius et Amy ? »

Mais dans les yeux de Lise, Remus compris rapidement qu’elle aussi était parfaitement au courant et qu’elle cherchait Amy. Il ne restait qu’un seul et unique lieu à fouiller. Le dortoir des garçons. Accompagné de la jolie brune, il descendit les marches pour en remonter d’autre, s’arrêtant alors soudainement à l’entrée de leur dortoir. Sur le lit de Sirius se trouvait les deux gryffondor qu’il cherchait. Amy, les yeux et les joues rougies semblait dormir, avec un Sirius tout aussi endormi à côté d’elle. Il se demanda honnêtement ce qu’il allait faire, cherchant la réponse dans les yeux de Lise. Les réveiller ? Cela lui semblait soudainement trop cruel à faire. Il murmura :

« James et Peter font arriver… »

© EKKINOX

_________________
For the werewolf, for the werewolf, has sympathy
For the werewolf, somebody like you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black

avatar

Gryffondor


Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: Ladies ~
Aptitude: Animagus non déclaré ( Chien )
Affiliation: Contre Vous-Savez-Qui

MessageSujet: Re: L'union fait la force...   Dim 1 Déc - 17:36




Sirius avait finit par s'assoupir. Peut-être était-ce le moyen qu'avait trouvé son esprit pour s'empêcher de trop songer à ce qu'il s'était passé, ce qu'il avait pu comprendre. Mais le sommeil n'offrit pas un échappatoire très agréable au Gryffondor.
Crispé, il sentait encore ses poils se hérisser sur son dos comme lorsqu'il était passé dans les couloirs. D'ailleurs il eu l'impression de revivre ce moment alors qu'il courait dans son cauchemar dans un tunnel sombre. Il ne voyait rien, n'avait pas d'Amy dans les bras mais il pouvait sentir les regards accusateurs sur lui et des doigts le pointer.
Ta faute... Ta faute ! répétait des échos de plus en plus nombreux alors que Sirius courait à en perdre haleine. ll voulu se transformer pour fuir plus vite et se protéger de cette atroce sensation, mais il n'y parvint pas et ne réussit qu'à trébucher.
Alors qu'il était au sol, quelqu'un le bouscula et l'Animagus s'apprêta à se défendre. Mais en relevant la tête c'est Amy qu'il vit, dans ses habits de jogging comme il l'avait vu quelques heures auparavant. Il pouvait lire dans ses yeux la colère et la réprobation mais ça n'était rien comparé a ce qu'il avait vu en vrai. Il était simplement soulagé de la retrouver.

- Amy soupira-t-il d'une voix faible à la fois dans son rêve que dans la réalité.

Il se releva et la prit dans ses bras. La serra fort comme il l'avait fait pour la protéger. Il ne la laisserait pas s'effondrer une nouvelle fois. Cette fois-ci, il serait là pour elle. Il desserra son étreinte et s'apprêta à le lui dire mais il fut arrêté par l'expression d'horreur avec laquelle la blonde le fixait. De l'horreur, de la haine, de la peine, de la peur et de l'incompréhension. Sirius ne comprit pas non plus jusqu'à ce qu'il sente un liquide chaud couler sur ses mains. Dans ses mains, le cœur affolé d'Amy battait encore et un trou béant et sanglant s'était ouvert dans sa poitrine.

- Non ! cria-t-il alors qu'elle l'accusait encore de ses grands yeux bleus. Il voulu la prendre dans ses bras, remettre le cœur, faire quelque chose, quoique ce soit, mais avant qu'il ne puisse esquisser un mouvement, Amy se liquéfia, ne laissant qu'une énorme marre de sang devant Sirius.
Le cauchemar devait se terminer, il n'y avait plus rien à dire ou a montrer, il devait de réveiller. Mais rien ne vint extirper le jeune homme du néant où il avait pensé pouvoir se réfugier. Seul devant la flaque de sang, le cœur froid d'Amy encore dans les mains, Sirius resta ainsi bloqué, la respiration saccadée, incapable de bouger.
Ta faute... Ta faute ! continuait de répéter les voix et seulement alors, Sirius se rendit compte que c'était la sienne.

Un bruit le fit sursauter et en sortant du sommeil, il laissa derrière lui tout souvenir de son horrible cauchemar. Un peu perdu, Sirius regarda autour de lui. Il vit d'abord Amy assoupie, puis les deux arrivants.

- Remus. appela-t-il d'une voix rauque.
Il ne s'en rendit pas compte mais pour quelqu'un qui le connaissait bien, ses mots n'avaient pas besoin de dire "Au secours" pour l'exprimer. Rapidement, Sirius essuya un reste de larme qu'il sentit encore couler sur son menton.

- Lise. Qu'est-ce que tu fais là ? demanda-t-il, son visage se refermant pour masquer instinctivement son profond trouble. Quelques heures ou même quelques secondes auparavant, il aurait pu s'effondrer dans les bras de son ami et lui supplier de lui venir en aide mais son orgueil était instinctivement réapparu en remarquant Lise.
Le jeune homme se releva et croisa les bras dans une stature assez nonchalante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lise Parker

avatar

Poufsouffle


Messages : 127
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 27

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: semi loup garou ( crise de violence et d'hystérie durant les pleines lunes, aucune transformation physique )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: L'union fait la force...   Lun 2 Déc - 17:26


Lise sait tout, Lise voit tout ! Rien ne lui échappe. C'est un fait reconnu pour la promotion de 1976. Alors comment est-ce qu'elle avait pu ignorer une information aussi capitale ? Surtout qu'elle concerne sa meilleure amie. La jeune poufsouffle tenait le journal dans ses mains crispées. Une étoile c'est éteinte. La mort d'une star. Et pas n'importe laquelle. Amy Loreens. Rapidement, la semi-louve parcouru l'article, restant de marbre. Pourtant, elle arrivait à imaginer les flammes s'élevant d'une jolie demeure coquette. En revanche, tout ceci avait l'air d'une belle mascarade. Elle avait du mal à comprendre qu'une femme aussi spontanée qu'Amy puisse en venir au suicide. Quelle mauvaise blague. Sensible mais forte. Amy serait plutôt du genre à se battre tout au long de sa vie, plutôt que de laisser tomber. Mais en l'occurrence, laisser tomber quoi ?

Pour elle, il était clair que cette histoire de suicide était un coup monté. C'est donc naturellement qu'elle écartait cette possibilité. Il ne lui restait donc que deux autres options : assassina ou fuite. Et une fuite est souvent dicté par la peur. Qu'est-ce qui faisait peur à Amy au point d'avoir déguisé sa mort ou d'avoir été assassiné ? Un mystère qu'elle devait résoudre avant de voir son amie. Elle savait qu'Amy avait besoin de sa présence, mais elle ne pouvait pas se présenter à elle tout de suite. Pas sans réponse, pas sans lui emmené un espoir.

C'est pourquoi, elle préféra mener son enquête. Et Poudlard était comme toujours une source d'informations. De part son métier de chanteuse, Amy Loreens était très connue mais aussi appréciée. Logique, qui aurait pu détester Amy ? Elle qui avait su faire fondre son coeur de glace, abaisser sa garde. Amy était ce genre de personne qui vivait pleinement et qui transmettait sa joie de vivre aux autres. C'est pourquoi, tout le monde pleurait sa perte. Le monde perdait une femme de talent mais surtout une humaine au coeur pure et remarquable. Cela, Lise ne pouvait pas l'accepter.

Elle passa la soirée et la mâtiné du lendemain, non pas à interroger les élèves qui pleuraient, mais simplement à les observer. Dans toutes ses enquêtes, la Poufsouffle n'avait jamais interroger qui que ce soit. C'était inutile. Il suffisait juste d'avoir de bons yeux et de bonnes oreilles. Et bien évidemment, c'était son cas. A la fin de la journée, elle pu faire son débriefing. L'avis des élèves se partageaient avec deux options. La première était le suicide, mais Lise avait déjà écartée cette possibilité de son esprit. Et revanche, les rumeurs de la deuxième étaient plus intéressante, mais tout aussi horrible.

Sirius Black.

Sirius Black serait l'assassin d'Amy. Mais en plus un évadé d'Azkaban, qui avait plongé pour l'assassinat d'une douzaine de moldus. Lise avait du mal à y croire. Sirius était loin d'avoir la mentalité de sa famille. Bien au contraire. Il préférait les renier, les mépriser plutôt que de suivre leurs convictions. Mais aussi illogique que cela puisse paraître, l'information fut cependant facile à confirmer. Il n'y avait pas de doute possible. Voilà qui faisait douter la brune. Sirius Black aurait-il donc tuer Amy Loreens ?

Cette réponse lui semblait encore incertaine, mais malheureusement, elle ne pouvait pas nier cette possibilité. Il lui fallait approfondir ses recherches. Où étaient leurs proches dans un moment pareil ? Étrangement, elle ne trouva aucune information sur son futur. Evidemment. Qui connaissait Lise Parker ? Personne. Remus aurait été prof ici il y a 2 ans … Peter ? Aucune nouvelle, N'étant lui non plus pas très connu, elle n'arrivait pas à avoir d'informations à son sujet. Par contre, il n'en était tout autre pour le célèbre James Potter. Célèbre pour avoir combattu le seigneur des ténèbres. Célèbre pour sa mort héroïque. Bon sang James ! Stupide entêté à la tête gonflée !

Mais une autre fait, ne pouvait pas échapper à une détective comme Lise. La mort de James était la même que celle de l'arrestation de Sirius. Ce qui voulait dire qu'il était mêlé de prêt ou de loin à cette mort …. Sirius, qu'as tu fait ? Une horrible supposition lui montait à la tête, qui confirmait donc les paroles des élèves. Sirius serait-il concerné dans la mort de James et d'aujourd'hui Amy ?

***

Le lendemain, dans la mâtiné, Lise passa le portrait de la grosse dame. Oui évidemment, elle avait le mot de passe. Elle n'est pas n'importe qui, oh ! Ce n'était pas des bonnes nouvelles qu'elle apportait à son amie, mais elle devait savoir. Impossible de lui cacher ces évènements aussi grave. En revanche, ce qu'elle n'était pas prévu en entrant dans le dortoir des filles, c'est que celui-ci soit vide. Lise fronça les sourcils. Où est-ce qu'elle est ? Des bruits de pas derrière elle, attira son attention. La brune se retourna et fit face à Remus qui venait d'arriver. Il lui demanda immédiatement si elle avait vu Amy … Et Sirius. Elle serait avec lui ? Tssss.

Elle l'accompagna donc jusqu'au dortoir des garçons où Amy était en effet endormie avec Sirius. Remus semblait lui demander quoi faire, du regard. Elle resta de marbre, essayant de se contrôler, mais le brun se réveilla soudainement. Alors qu'il lui demandait ce qu'elle faisait là, le sang de la semi-louve ne fit qu'un tour. D'un pas rapide, elle s'approcha pour l'attraper par le col. Elle ne mesurait pas vraiment sa force et laissait son instinct animal prendre le dessus, en le plaquant contre le mur.

« ESPECE DE CON !!!! »

Ce n'était absolument pas le genre de la jeune Parker d'élever la voix, et encore moins de lui mettre son poing au visage, comme elle venait de le faire à l'instant. Semblant de rendre compte de son acte, Lise reprit sa respiration et le lâcha. Les mains serrées et crispées, elle n'ajouta rien. Il fallait qu'elle se calme et vite, sinon ça allait dégénérer, ce qui n'était pas de bon augure autant pour Sirius que pour elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Loreens

avatar

Gryffondor


Messages : 611
Date d'inscription : 14/07/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Sirius Black
Aptitude: Possède le troisième oeil ( rêve prémonitoire, etc etc ), animagus déclaré - Fennec ( seulement pour Amy adulte ) - Metamorphomage
Affiliation: Contre, contre et contre les idées de Vous-savez-qui

MessageSujet: Re: L'union fait la force...   Mar 3 Déc - 12:08


Remus&Sirius&Lise&James&Peter ◮ Want me to burn
L’épuisement avait pris dessus sur l’angoisse et les pleurs, elle avait fini par se calmer toute seule, bien au chaud dans les bras de Sirius. Un petit coin où elle avait eu la sensation que rien ne lui arriverait et c’était bien ça qui avait permis à la fatigue de s’insinuer en elle et la faire simplement dormir. Ce fut un sommeil sans rêve qui la berça, ni réparateur, ni destructeur. Le néant absolu, comme à l’image de ce qu’il attendait dans le futur peut-être. Elle n’était pas vraiment en état de réfléchir, d’essayer de comprendre ou d’interpréter quoi que ce soit. Elle avait simplement apprit qu’elle allait mourir et pas de la meilleure des façons. Immolée, vive, dans sa propre maison. Elle n’avait d’ailleurs retenu que ces détails, sa mort, ignorant encore que sa version adulte laissait derrière elle une adolescente. Au chaud, dans cette bulle de sécurité confortable, elle avait fini par doucement reprendre conscience, mais elle ne voulait pas ouvrir les yeux, préférant les garder fermé. Elle avait l’impression que tant qu’elle laissait ses paupières closes, tout cela serait irréel. Tant qu’elle dormait ou faisait semblant de dormir, elle serait loin de la mort. Elle pouvait percevoir des voix, sentant le mouvement de Sirius, mais elle ne bougea pas, les yeux clos, encore incapable de vraiment comprendre ce qui se passait, ce qui se disait. Préférant restant dans son état léthargique.

Mais un mouvement violent et des mots violents l’obligèrent à ouvrir les yeux, sur une scène qu’elle ne préférait pas voir. Lise, sa meilleure amie, avait simplement attrapé Sirius par le col. Un coup était partie et Amy s’était soudainement relevée de son lit. Quittant son état de belle au bois dormant pour repousser et éloigner la Poufsouffle de Sirius. Entre son amie et le garçon qu’elle était censée haïr, elle prenait la défense de celui qui l’avait amené dans cette chambre.


« STOP ! »

Cria-t-elle, les yeux encore rouges, elle sentait sa tête si lourde et douloureuse et pourtant, il lui était impossible de ne pas réagir devant tout ça. Elle avait besoin de beaucoup de chose, de soutien, de sagesse, d’espoir mais si il y avait bien une chose dont elle n’avait pas envie de voir et dont elle n’avait pas besoin c’était de la violence.

« Ca va ? »

Murmurât-elle, face à Sirius, vérifiant la marque laissé par le poing de Lise sur le visage du Gryffondor. C’était superficielle, mais assez pour que l’inquiétude traverse les yeux d’Amy. Pensez aux autres lui évitait de penser à son tragique destin, elle ne voulait pas y penser et pourtant, elle le savait, si Remus était là, si Lise était là, c’était pour en discuter. Entendant alors des pas dans les escaliers, elle pouvait facilement devinez que le groupe serait bientôt rejoint par James et, ou Peter.
Ignorant la présence de son amie et de Remus, elle restait entièrement tourné vers Sirius, peut-être parce qu’elle était intimement persuadé qu’il serait le seul à ne pas en parler si il avait le choix, ils parleraient d’autre chose, de truc moldu qu’il comprenait pas et qu’elle mettrait trois quart d’heure à tenter de lui expliquer avant de baisser les bras, de le taquiner, et de recommencer.

Ce fut sans prononcer les mots que ses lèvres articulèrent un « Merci » que seul lui pouvait voir et lire. Parce qu’il avait été là, simplement là, alors qu’il aurait pu la laisser et peut-être parce qu’elle espérait qu’il trouverait un moyen de les sortir tous les deux de là. De fuir les discussions trop sérieuse. Et si elle devait supporter cette conversation, il serait là.

©flawless

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

avatar

Gryffondor


Messages : 72
Date d'inscription : 06/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Animagus non déclaré ( Cerf )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: L'union fait la force...   Mar 3 Déc - 12:39


La nouvelle avait fait le tour de Poudlard en un temps record. C'est donc naturellement qu'elle arriva aux oreilles du plus insouciant et rieur des Maraudeurs : James Potter. Monsieur était sur le terrain de quiddicth à voltiger de partout avec son balai, en criant de joie. Dans les airs, il se sentait libre. Et la liberté était ce dont il avait besoin alors que la promotion de 1976 était enfermée dans le château, comme des prisonniers. Mais le groupe de filles qui pleuraient sur les estrades attira son attention. Tout d'abord, il pensait qu'il s'agissait là de larmes de bonheur, tellement émues et admiratives de sa prestance. Mais la durée des pleurs étaient bien trop longue, si bien que même James et sa tête enflée arriva à se dire qu'il n'était pas en cause. Et la curiosité est un vilain défaut. Le maraudeur vola jusqu'au groupe, sans pour autant descendre de son balai.

« Bah alors mes jolies ? Pourquoi tant de larmes ? Vous voulez un câlin de Papa Jamesie ? »

Une des filles qui sanglotait lui montra le journal. Il suffit à James de lire simplement le titre pour sentir son estomac se nouer. Tout son corps se crispa et l'animagus tomba de son balai. Il resta un moment contre le sol froid, profitant de cette couverte durée pour remettre ses idées en place. Ce n'est pas vrai … Ce n'est pas possible ? Comment ? Pourquoi ? Amy ! Il se redressa et arracha le journal des mains de la fille, dans un excès de violence mal contrôlée. Ses tremblaient alors qu'il lu rapidement l'article, annonçant la mort de sa soeur de coeur.

James ne comprenait pas. Qu'est-ce qui aurait poussé Amy à se suicider ? Pourquoi n'avait-elle pas reçu le soutien de ces proches ? Son soutient ! Oui, pourquoi n'avait-il pas été là pour Amy ? James adulte, franchement, tu foires ! Looser ! Le coeur battant à toute allure, Cornedrue couru le plus vite possible, parcourant le château dans une vitesse affolante. Il agressa pratiquement la Grosse Dame pour qu'elle se dépêche d'ouvrir le passage. Courant dans les escaliers, il ouvrit la porte du dortoir des filles à la volée. Personne. Bon ! Il sortit la carte des maraudeurs et trouva donc le nom d'Amy tout près.

Lorsque James arriva vers le groupe, la situation semblait déjà tendue. Lise Parker était présente, à deux doigts de sauter à la gorge de Sirius, qui lui avait l'air complètement désemparé. Remus restait là, l'air grave, perdu … Et Amy …. Amy …. son coeur rata un battement alors qu'il s'avança de quelques pas avant de l'attrapa, dans son dos, ses mains se refermant sur son corps alors qu'il la plaqua contre son torse, sans la lâcher. Plus qu'un câlin de réconfort, ses bras faisait barrière à tout danger, lui offrant ainsi sa protection.

« Ca va aller … tout ira bien …. on est là, on est tous là …. »

Les yeux de James se posèrent sur Sirius. Oui, ils sont tous là. Mais dans le futur ? Pourquoi n'avaient-ils pas été là ? Pourquoi n'avaient-ils pas empêché la mort d'Amy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black

avatar

Gryffondor


Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: Ladies ~
Aptitude: Animagus non déclaré ( Chien )
Affiliation: Contre Vous-Savez-Qui

MessageSujet: Re: L'union fait la force...   Lun 30 Déc - 9:49




Il ne s'attendait pas à ça. Il ne s'attendait pas à ce qu'on lui hurle dessus ou qu'on l'attrape violemment par le col, le plaquant violemment contre le mur pour lui mettre un poing dans la figure. Mais par dessus tout il ne s'attendait pas à ce que ce soit Lise Parker qui le fasse.
Sirius ne la connaissait pas si bien malgré le fait qu'elle faisait partie des personnes orbitant autour des Maraudeurs. Trop discrète, trop silencieuse, trop maligne, il n'y avait jamais réellement fait attention. La surprise était donc complète lorsqu'il se sentit décoller sous sa poigne. Le coup violent acheva de le désorienter complètement.

Qui ? Pourquoi ? Comment ? L'esprit de Sirius Black ne devint plus qu'un tourbillon de questions pour lesquelles il avait pour seule réponse la douleur. Il retomba au sol.

Une voix s'éleva soudain. Une voix qu'il ne su reconnaître tant elle était inattendue. Lorsque Amy se pencha vers lui pour vérifier sa joue, Sirius n'eu aucun réaction et se contenta de la regarder bêtement comme si elle n'était qu'un autre de ses cauchemars. Mais n'était-ce pas plutôt un rêve cette fois ?
Bien que fatiguée, une force et une certaine tendresse résonnait dans la voix de la belle blonde, quelque chose que le Gryffondor n'avait pas entendu depuis un certain temps. Elle lui apparaissait comme la Amy qu'il avait toujours connue, si gentille et excitée. Ce n'est qu'à ce moment qui passa comme un éclair que le griffon se rendit compte à quelle point elle lui manquait.

Il était un temps où c'était Amy Loreens qui courait vers lui pour l'enlacer et non Lise Parker pour le frapper. Il était un temps où peu importe ce qu'il faisait, il restait le Prince de Gryffondor car dans le yeux bleus d'Amy Loreens il n'était pas n'importe quel looser, n'importe quel plaisantin, n'importe quel Don Juan.
Si Sirius Black ne pouvait se faire à cette nouvelle époque, ce n'était pas parce qu'il ne reconnaissait pas les vieux murs du château de Pouldard, pas parce qu'il ne connaissait pas les autres élèves en dehors de ses amis, c'était parce qu'il l'avait perdue, elle.

Lorsqu'elle s'éloigna, le désir de la prendre à nouveau dans ses bras le prit. Mais était-ce de l'amour ou de l’égoïsme ? La voulait-il en tant que la femme qui faisait de lui Sirius Black, ou la voulait-il comme un vieux jouet qu'il redécouvrait avec curiosité ? Quoi qu'il en soit il la voulait. Mais quelqu'un d'autre vint la prendre avant même qu'il ne puisse se relever.

Depuis quand James était là ? Sirius ne l'avait pas vu arriver et il ne put s'empêcher de se demander ce qu'il faisait lorsqu'on s'en prenait à lui sans somation ni apparente raison. Il ne put s'empêcher de lui lancer un petit regard accusateur, mais ne s'attendit pas à en recevoir un en retour. Les yeux de James ne le foudroyaient pas, mais emplit d'une certaine culpabilité, une certaine douleur, graves et accusateurs, ils rongèrent Sirius comme une lente coulée d'acide. Qu'avait-il fait ? Que lui reprochait-on encore ?
Le plus triste à ce moment ne fut pas que Sirius ne trouvait pas de raison, mais qu'il y en avait trop pour vraiment savoir de quoi il s'agissait.

L'arrivée tardive et affolée de Queudver suffit à le faire finalement exploser.

- QUOI ! hurla-t-il en se relevant d'un bond.
- Qu'est-ce que SIRIUS a encore pu faire pour qu'on veuille lui sauter à la gorge, hein ? questionna-t-il d'un cynisme violent.

C'était Lise qu'il devait viser, mais son regard se posa plutôt sur les Maraudeurs. C'était comme si les petites remarques et les discrets regards réprobateurs lui explosaient tous à la figure et venant de ses plus proches amis, c'était bien pire qu'un violent coup de poing.
Etre jugé, désapprouvé, renié, Sirius connaissait très bien cette sensation et même s'il avait très bien apprit à l'ignorer et à prétendre n'en avoir rien à faire, il pouvait sentir que chaque reproche le rongeait lentement de l'intérieur.

- Je sais que je fais un parfait bouc émissaire mais si c'est comme ça que tu t'y prends, tu m'étonnes que personne ne veuille de toi Parker ! lança-t-il d'un ton plus que dédaigneux en posant enfin ses yeux gris sur la brunette.

- Maintenant ! Est-ce qu'on va parler de moi et de mon incroyable capacité à supporter vos conneries, ou est-ce qu'on va parler de miss et de sa crise de nerf ?! ajouta en désignant Amy d'un regard peu délicat.

Avec toute cette agitation et cette confusion, Sirius de se rendit qu'alors qu'en se trouvant au centre de l'ouragan, il avait quelque peu manqué la raison de tout ces ravages. Trop occupé à s'occuper d'Amy qui s'était décomposée devant lui, il avait oublié de s'inquiéter du pourquoi.
Soudain quelque peu gêné, il se mordit la lèvre et se tue. Les autres n'avaient sûrement pas été si négligeant, ils connaissaient toute l'histoire. Et s'ils agissaient si bizarrement, et si leurs regards et si tout ça avait vraiment une raison ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remus Lupin

avatar

Gryffondor


Messages : 107
Date d'inscription : 04/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Nothing
Aptitude: Loup Garou
Affiliation: Absolument contre ses idées d'arriéré

MessageSujet: Re: L'union fait la force...   Lun 30 Déc - 13:36


L'union fait la force...
Remus, Peter, James, Sirius, Amy, Lise.

Les choses s’étaient passées trop rapidement pour le gamin qu’il était là. Peter avait fini par revenir, non loin derrière James. Accomplissant la mission que Remus lui avait donnée. Il avait d’ailleurs arborés pendant quelque secondes un visage fier, attendant à ce qu’on le félicite mais comme à leur habitude, s’était à peine si l’arrivée de Queudver s’était faite remarqué. Et puis surtout, arrivé sur place, l’agitation était tel que le bougre avait bien du mal à saisir ce qui s’était passé. James avait attrapé Amy dans ses bras, lui faisant une promesse qu’il ne pouvait pas tenir et il avait eu envie de réagir mais avant même qu’il ne puisse le faire, Remus avait posé une main sur son épaule sentant que sa maladresse légendaire allait encore faire des siennes. Se dégageant doucement de cette poigne, le Gryffondor garda le silence, mais il détestait ça. Le poids des non-dits. Et il ne fut pas le seul, Sirius explosa un peu plus, manquant totalement de respect à chaque personne dans cette pièce mais au-delà de ça, il s’en prenait à Amy. Fronçant les sourcils, il ne comprenait pas ce qui poussait la jolie blonde à courir après le chien fou qu’était Sirius, il passait une majorité de son temps à se plaindre d’elle alors que Queudver donnerait n’importe quoi pour qu’une fille comme elle puisse un jour s’intéresser à lui.

« J’aimerais bien te voir si t’apprenait que t’allait mourir dans le futur ! »

Une façon pour lui de défendre Amy, se montrant plus maladroit encore que ne l’était Sirius, il n’osa même pas regarder la demoiselle encore dans les bras de James et ce fut Remus qui se plaça entre lui et Sirius. Peut-être sentait-il que plus que jamais, le jeune sorcier aurait pu lui tordre son petit cou de rat. Se plaçant en médiateur, il n’avait pas tenu rigueur des propos de son ami, il ne l’avait jamais jugé et ce n’était pas aujourd’hui que Remus le ferait. Jetant un regard envers Lise, il appelait au calme. Au-delà du fait que la situation n’était pas facile, y ajouter amertume et violence ne rendrait pas tout cela plus simple. Au contraire. Reposant son attention sur Sirius, il posa ses mains sur les épaules de celui-ci.

« La paix mon ami… »

Murmura-t-il, il avait entièrement confiance envers le chien pour savoir qu’il se calmerait, un peu, le temps qu’il faudrait. Les mains du Lycan s’appuyèrent sur les épaules de patmol, l’invitant à se rassoir. S’asseyant à côté de son ami, était-ce leur nature canine commune qui l’amenait à se montrer beaucoup plus calme ? Non, cela bien au-delà de ça, lui ou n’importe qui d’autre des maraudeurs, ils avaient beaucoup trop d’importance pour que Remus se mette à les juger. Aucun d’eux ne l’avait abandonné le jour où ils avaient appris la véritable nature du Gryffondor. Il n’était pas prêt à abandonner son ami, qu’il ait fait ou non des erreurs, il y avait une chose qu’ils oubliaient tous :

« Rien ne prouve que ce futur-ci soit le nôtre…Je sais que je pars sur des scénarios improbables mais le fait est que notre présence dans cette époque-ci soit déjà un scénario improbable alors…Peu importe ce qu’on découvre ici, vous pouvez toujours le remettre en doute. »

Cela lui semblait important de le préciser. Parce que les autres possibilités de scénario lui étaient presque insoutenables. La possibilité que tout ce qu’il pouvait apprendre ici puisse être leur véritable futur ne leur laissait même pas la possibilité de se dire qu’il pouvait le changer parce qu’il le savait, jamais le ministère de la magie ne laisserait des gamins retourner à leur époque en connaissant le futur, les conséquences pourrait être désastreuse.  Mais bien sur, c’était sans compter sur la maladresse de Queudver qui ouvrit encore sa bouche avant d’avoir tourné sept fois sa langue dedans.

« Et si c’était vrai ? »

Cette question, il s’en serait pas bien passé. Pourtant, il trouva de quoi y répondre

« S’il s’avérait que tout ça soit notre destiné, alors nous trouveront un moyen de se rappeler, de se souvenir, de contourner les règles comme on l’a toujours fait et on changera le futur parce que… »

Il esquissa un sourire :


« Nous sommes les maraudeurs… »

© EKKINOX

_________________
For the werewolf, for the werewolf, has sympathy
For the werewolf, somebody like you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lise Parker

avatar

Poufsouffle


Messages : 127
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 27

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: semi loup garou ( crise de violence et d'hystérie durant les pleines lunes, aucune transformation physique )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: L'union fait la force...   Jeu 2 Jan - 12:27


C'est sans surprise que Lise regarda Amy accourir vers Sirius alors qu'elle venait de lui mettre un bon coup de poing. La semi-lycan croisa les bras et les foudroya tous les deux du regard. Elle était en colère. Contre Sirius et sa responsabilité dans l'histoire, mais aussi contre Amy qui était incapable de voir le Mal à côté d'elle. Comment cet homme avait-il pu trahir ses amis ? Même si cela semblait invraisemblable, Lise savait par expérience que les gens ne sont pas toujours ceux qui semblent être. Mais devait-elle condamner l'adolescent qui n'avait encore rien fait ? Elle ne connaissait pas la réponse, mais si ça pouvait permettre aux autres de préserver un futur plus saint, pourquoi pas ?

Alors voir Amy les ignorer pour se préoccuper seulement de Sirius … Lise avait envie de la secouer pour la faire réagir. Ne court pas à ta perte, détache toi. Mais le moment ne semblait pas être propice. Et bientôt, James Potter arriva à son tour. Lise sentit son coeur se serrer immédiatement. Voilà un des derniers protagoniste de l'histoire, lui qui allait aussi être une victime de Sirius. De son meilleur ami. C'est en croisant le regard de James et après l'arriver de Peter que Sirius explosa, se mettant à gueuler. Oh c'est ça, joue ta victime. L'envie de lui mettre un deuxième coup de poing était bien prenante, mais les paroles du brun, dirigé vers elle, l'empêcha de bouger. Face à la dureté de ses paroles -qui étaient toutefois mérités- la jeune Parker resta stoïque, inexpressive comme à son habitude. C'était comme si les mots ne l'avaient pas touché, ou peut-être même qu'elle ne les avait pas entendu. Évidemment, ne vous précipités pas tous en même temps pour prendre sa défense. La brune haussa les épaules. De toute façon, elle n'attendait rien de personne, mais Sirius se trompait, si personne ne voulait d'elle, c'était justement parce qu'elle ne le souhaitait pas. De toute façon qui voudrait de quelqu'un avec des gênes de Lycan ? Elle était condamnée à être seule et ce n'était pas plus mal. Et même sa seule amie, Amy … Lise avait bien conscience que cette amitié ne serait pas éternelle et elle s'y était préparée depuis le début. Donc rien ne pourrait l'étonner. Tout prévoir en avance, c'était son fonctionnement. D'ailleurs dans l'affaire Amy, son nom n'était sorti nul part dans ses recherches, c'était donc la preuve qu'elle n'était pas près d'elle dans ce futur. Ce qui pour le coup restait fort regrettable. Aurait-elle pu empêcher la mort d'Amy ? Qui sait.

C'est Remus qui au final calma le jeu en cherchant des solutions. Soit ce futur est faux et s'il est vrai, il suffit de le changer. Mais serait-ce à cause de l'approche de la pleine lune ? Lise n'était pas calme pour autant …. Bien au contraire, ses nerfs menaçaient d'exploser à tout moment. Elle serra les poings, faisant blanchir ses phalanges.

« Tu veux changer quoi dans le futur Remus ? Les 50 % de chance qu'Amy se soit suicider ? Ou les 50 % de chance que ce soit Sirius qui l'ait tué ? »

D'accord balancer ça comme ça, c'était comme mettre une bombe au centre du dortoir et de la laisser exploser. Les dégâts pouvaient être fatale. Et dans un autre cycle -loin de la pleine lune- Lise aurait surement montrer plus de délicatesse. Même en même temps inutile de cacher les suppositions plus longtemps. Mieux valait l'apprendre maintenant plutôt que par les journaux dans quelques jours. Car l'affaire était à suivre et les différentes hypothèses allaient être rendus public.

« De plus, les maraudeurs ne sont pas les seuls concernés. Je ne sais pas si Amy c'est suicidé ou s'il s'agit d'un meurtre, je ne sais pas la vérité, mais il y a une chose dont je suis sur c'est que la mort d'Amy laisse Camille Loreens sans parents. Que va devenir cette gosse ? Oui vous m'avez bien entendu, Camille, LA Camille. »

Une nouvelle qui allait en surprendre plus d'un mais qui était tout aussi nécessaire. Pour résoudre cette affaire, il fallait connaître tous les éléments. Qui était le père de Camille ? Lise se demandait si elle devait le révéler aussi … Sirius le sait-il déjà ? A-t-il déjà des suppositions ? Pour le moment, Lise n'ajouta rien d'autre, c'était déjà beaucoup. Son enquête avait révélé beaucoup d'éléments surprenants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Loreens

avatar

Gryffondor


Messages : 611
Date d'inscription : 14/07/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Sirius Black
Aptitude: Possède le troisième oeil ( rêve prémonitoire, etc etc ), animagus déclaré - Fennec ( seulement pour Amy adulte ) - Metamorphomage
Affiliation: Contre, contre et contre les idées de Vous-savez-qui

MessageSujet: Re: L'union fait la force...   Sam 11 Jan - 22:51


Maurauders&Lise ◮ Want me to burn
Elle senti soudainement des bras l'attirer derrière, lui offrant la désagréable impression de vouloir la séparer de Sirius. Ses mains avaient d'ailleurs cherché un instant à se retenir auprès de celui-ci mais l'étreinte que lui offrait James ne lui permettait pas de le faire. Elle baissa simplement la tête, ses doigts finissant par se poser sur les avant-bras du Potter. Elle l'entendait murmurer et ces mots vinrent attiser une colère qu'elle tentait de taire depuis plusieurs minutes déjà. Elle n'avait pas besoin qu'on lui rappelle ce qu'elle avait appris aujourd'hui, elle allait mourir, s'était un fait, pourquoi vouloir la consoler ? On mourrait tous un jour non ? Dans la tête de la jeune blonde, elle ne voulait simplement ne plus en entendre parler, continuer cette vie comme si elle n'avait jamais vu les gros titres de ces journaux, de toute façon, le jour où on la ramènerait à son époque, on lui effacerait probablement la mémoire alors pourquoi s'inquiéter de quelque chose qu'elle n'est pas censé savoir et qu'on finirait par lui faire oublier. La seule chose qu'elle retenait de tout ça, c'est qu'elle avait simplement retrouvé l'unique personne qui comptait réellement dans sa vie. Elle reposa ses yeux sur Sirius, celui-ci s'énervant soudainement, elle eut un mouvement de recule à cause de la surprise.

Les bras trop protecteur de James autour d'elle commençait à lui donner une sensation d'étouffement. C'est délicatement qu'elle tenta de lui faire comprendre qu'elle souhaitait qu'il la lâche. Elle le savait, il ne pensait pas à mal, si bien qu'elle ne lui en voulait pas. Tout ça était plutôt compliqué, mais là elle ne voulait surtout pas qu'on la considère comme une petite chose fragile. Elle ne voulait pas apparaître comme affolé, ou apeuré, elle n'était pas comme ça, ne les avait pas habitués à ça, elle aurait presque pu afficher son éternel sourire mais les paroles de Sirius au sujet de sa réaction vint plutôt la faire hoqueté de honte, détournant les yeux. Il demandait pourquoi elle avait réagi ainsi et elle allait bientôt l'entendre. Non ! NON ! Elle ne voulait pas entendre ses mots, relevant la tête, elle s'apprêtait à interrompre toute réaction possible mais s'était sans compter sur Peter. Sans le vouloir, elle le foudroya du regard, véritablement en colère contre lui, elle n'avait pas envie d'en entendre parler, n'avait pas entendre d'en parler tout simplement. Mais les choses s’enchainaient à une telle vitesse qui lui était impossible de gérer quoi que ce soit dans toute cette histoire. Ce fut Remus qui tenta de ramener la paix dans le dortoir des garçons, inondant l'endroit avec sa logique et son bon sens. Cela avait pu brièvement calmer la colère d'Amy mais au lieu de ça, ce fut au tour de Lise d'en ajouter une nouvelle couche.

Balançant alors joyeusement une bombe ! Camille, cette fille qui lui avait prêté des vêtements, qui la faisait rigoler, bref, la demoiselle qu'elle considérait comme une très bonne amie dans cette époque n'était rien d'autre que sa fille et elle ne lui avait rien dit. Ce fut trop pour Amy qui hurla de toutes ces forces:


"FERMEZ VOS GUEULES BORDEL DE MERDE !"

Ramenant le silence par la surprise, elle observa chacun des protagonistes présents. Ses joues laissèrent endroit voir une couleur pourpre alors que ses cheveux semblaient à leur tour changer de couleur, adoptant un noir aussi sombre que le plumage des corbeaux.

"Je ne veux plus en entendre parler ! JE NE SUIS PAS ENCORE MORTE ! Arrêtez de parler comme si ça allait m'arriver demain ! LA TOUT DE SUITE ! JE vais bien !"

Elle reprit sa respiration, la voix hausser, elle n'avait pas l'habitude de crier, mais elle était réellement en colère. Parce qu'on lui balançait son futur alors qu'elle n'avait rien demandé à personne et surtout:

"ET SIRIUS NE M'A PAS FAIT DE MAL !"

Ses yeux se plissèrent en regardant Lise dans une expression accusatrice. Comment pouvait-elle avancer de tel propos alors qu'aucun d'eux ne pouvait quitter l'enceinte de l'école. Elle se baisait sur quoi ? Les dires des autres élèves ? La presse à scandale ?

"Le prochain qui l'ouvre encore sur ce sujet, je vous promets que je lui décroche sa putain de mâchoire !"

Et alors qu’elle venait d’annoncer clairement qu’elle ne voulait plus de commentaire, elle senti que Peter s’apprêtait à en faire un, se tournant vers lui, le fusillant du regard pour la deuxième fois, elle lui accorda alors un magnifique doigt d’honneur. Une insulte qui n’avait certainement pas de sens pour les sorciers mais cela suffisait à surprendre le garçon qui préféra alors, cette fois-ci, garder sa langue dans sa poche.
©flawless

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

avatar

Gryffondor


Messages : 72
Date d'inscription : 06/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Animagus non déclaré ( Cerf )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: L'union fait la force...   Mar 21 Jan - 12:45

Lise avait la salle manie de lancer des bombes, aujourd'hui. Et pas des moindres. James écarquilla les yeux lorsque la brune accusa Sirius d'avoir tué Amy. Quoi ? C'est quoi cette histoire ? En même temps, ce n'est pas son genre de dire n'importe quoi, la petite détective ne disait jamais rien sans preuves. Qu'est-ce qui se passait ? James avait du mal à imaginer son meilleur ami tuer la belle blonde. Ca lui paraissait tellement improbable, surréaliste. Mais quand on y repense, c'est vrai que beaucoup d'élèves ont l'air de craindre le maraudeur. Il ne s'était jamais interrogé sur la raison. Alors maintenant, il y avait de quoi se poser des questions. Le simple fait de douter de Sirius lui faisait horriblement mal au coeur. C'est un regard désespéré et plein d'incompréhension qu'il lança à son ami. Complètement perdu, il ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait. Ses bras se crispèrent contre Amy. Cette dernière était bien plus raide que lui. Il voyait bien qu'il l'étouffait, se montrant trop possessif et pourtant à cet instant, il était bien incapable de bouger.

« Mais qu'est-ce qu'il se passe dans ce futur ? »

La première bombe jetée, il fallait bien faire suivre la deuxième. Camille ? La petite blonde toute mimi, la fille d'Amy ? Malgré la situation, un sourire étira les lèvres de James. Si gentille, si épanouie, si souriante, l'information lui semblait logique, tellement logique qu'il se demandait comment ça se faisait que personne ne l'avait compris avant. Mais Lise avait raison, cette adolescente se retrouvait sans mère et …. Attendez, minute.

« Orpheline ? Comment ça Orpheline ? Et le père ? Où est-il ? …. Et qui c'est d'ailleurs ? Lise, dit nous ! »

Amy se rejeta brusquement de son étreinte avant de mettre à hurler. Sous le choc, James sursauta et resta silencieux en baissant la tête, comme un enfant prit en faute. Tout son discours le pétrifia sur place, il serrait les poings. Son coeur se serrait douloureusement une nouvelle fois et il s'approcha de la blonde, malgré le risque.

« Et alors quoi ?! Tu veux qu'on fasse comme si de rien était ? Tu crois que je vais rester stoïque lorsque j'apprends que ma petite soeur de coeur est morte ? Non tu ne l'es pas encore Amy, mais ça va arriver, et même si tu refuses de l'aide, il n'est pas question qu'on reste sans rien faire. Tu peux me frapper si tu le souhaites, y'a pas de soucis, je te tend même ma joue ! Mais tu ne m'empêcheras pas de tout faire pour changer ton destin !! Sinon, quel genre d'amis on serait ?! SIRIUS ! REAGIT ! PATMOL ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black

avatar

Gryffondor


Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: Ladies ~
Aptitude: Animagus non déclaré ( Chien )
Affiliation: Contre Vous-Savez-Qui

MessageSujet: Re: L'union fait la force...   Mar 21 Jan - 14:33


Ce fut la petite voix de Peter qui apporta la lumière dans l'esprit embrouillé de Sirius. Une lumière crue et blanche qui fut si intense qu'elle brisa quelque chose en lui.
Quoi ? aurait-il voulu demander mais son corps et ses lèvres ne répondaient plus.
Il avait été le premier sur les lieux, le premier à la soutenir, mais à en juger la tête des autres, il était le dernier au courant. Peut-être était-ce mieux au final, car il ne savait pas comment il aurait réagit face à une chose aussi froide que de l'encre sur du vieux papier journal.

Ce fut les mains de Remus sur ses épaules qui vinrent le ramener à la réalité. Paix, lui dit-il, mais se fut son regard qui vint caresser son esprit troublé. Sirius était calme, incapable de réagir, mais son ami pouvait sentir que ce n'était que passager.
Lorsque Remus se retourna vers les autres, Sirius en fit de même. Son regard tomba naturellement sur le visage d'Amy. Quelque chose en lui se crispa. Il n'était pas parvenu à comprendre ce qu'elle éprouvait et maintenant qu'il savait la vérité, il n'y parvenait pas plus. Ce qu'il pouvait savoir, c'est que ça devait être ben pire que ce que lui-même éprouvait.

Un monde sans Amy Loreens ? C'était étrangement très difficile à imaginer. Un instant, l'esprit du Gryffondor s'attela à la tâche alors que le ton montait entre Remus et Lise. L'ambiance aurait été bien plus calme dans le Poudlard Express. Et dans les couloirs ? Les gens n'auraient pas à se retourner pour voir qui la blonde appelait à plein poumons. Et les pinces à linge,les poubelles, les walkmans, les skateboards, les motos, tout ça serait resté un mystère pour Sirius Black. Et Camille ?

Camille ? Le nom vint tirer Sirius de son étrange flash-back. Il ne comprenait pas pourquoi soudainement le nom de la petite blondinette était sortit. James réussi à le lui faire comprendre en un seul mot. Orpheline ?
Son regard vint trouver Amy à nouveau. Bien sûr. Comment avaient-ils put être si aveugle ? Maintenant que la vérité avait été révélée, la ressemblance était évidente. Mais l'idée restait si étrange. Amy, être maman ? Et le père alors ?
Une fois encore James ôta la question de la bouche de son meilleur ami.

La réponse ne vint pas, coupée par la colère d'Amy et pourtant quelque chose avait commencé à naître dans l'esprit du jeune Black. A les voir serrés l'un contre l'autre et maintenant à se crier dessus, Amy et James illustraient parfaitement l'image d'un vieux couple. Et n'était-ce pas ce qu'ils étaient ? Ils n'étaient plus ensemble certes, mais ils étaient restés très proches.
L'idée aurait dû faire sourire Sirius qui connaissait bien ses deux amis. N'importe qui aurait eu de la chance de faire sa vie avec l'un des deux. Mais quelque chose chez Sirius refusa d’admettre cette idée. Et Lily alors ? James ne les tannaient-ils pas à longueur de journée à propos d'elle ? N'y avait-il pas une histoire comme quoi il avait eu un fils avec elle ? Lui et Amy, comment était-ce possible ? James, Amy et Camille ?

Soudain un tiroir s'ouvrit dans l'esprit de Sirius. Un tiroir dans lequel il avait timidement rangé une sombre et étrange histoire : celle de Camille Loreens. Un père proche des Maraudeurs qui contaient leurs exploits, mais un père absent, un père qui les avait abandonnés. L'histoire prenait tout son sens. C'était James, Amy et Camille, puis James, Lily et le binoclard.

- "SIRIUS ! REAGIT ! PATMOL !"

Le poing de Sirius s'abattit sur le visage de son meilleur ami sans qu'il ne se rappelle avoir prit la décision. Ce n'est que lorsqu'il entendit le silence tomber comme une masse et qu'il vit James tituber qu'il revint à lui. Son souffle était court et son poing lui faisait mal mais Sirius n'était toujours pas sûr que c'était bien lui qui venait de frapper James.

- Tu veux que je réagisse ? demanda-t-il d'une voix tremblante en se rendant bien compte que c'était déjà fait. Je t'emmerde, James. Je vous emmerde tous. souffla-t-il doucement dans le silence.

Son regard froid et gris vint se planter sur chaque personne présente. Lise, Remus, Peter, James et Amy... Son regard s'attarda sur la jolie blonde et un rictus anima son visage. Allait-il la laisser là, au milieu de tout ce bordel ? Il n'en avait rien à faire de cette histoire d'enfants, de morts, de futur. Une envie simple l'animait lorsqu'il regardait cette femme, c'était de l’emmener loin.

Sans prévenir, il attrapa la main d'Amy et la tira hors de la chambre. Il ne s'arrêta pas dans l'escalier et continua dans la salle commune. Le tableau de la Grosse Dame s'ouvrit pour les laisser passer et bientôt, ils se mirent à courir dans les couloirs. Ils coururent, coururent à en perdre haleine. En remontant le chemin qu'il avait fait pour l’amener à la Tour de Gryffondor, Sirius eu presque l'impression de remonter le temps. Mais ça n'était pas aussi simple.
Ils arrivèrent dans le parc mais ça n'était pas assez loin encore. Il continua à tirer Amy, serrant sa petite main dans la sienne. Il voulait continuer encore et pour toujours mais bientôt la surface lisse et noir du lac lui barra la route. Il la lâcha enfin et s'arrêta juste devant l'étendue infinie d'eau. Un hurlement de rage et de désespoir quitta alors ses poumons, déchirant sa trachée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Loreens

avatar

Gryffondor


Messages : 611
Date d'inscription : 14/07/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Sirius Black
Aptitude: Possède le troisième oeil ( rêve prémonitoire, etc etc ), animagus déclaré - Fennec ( seulement pour Amy adulte ) - Metamorphomage
Affiliation: Contre, contre et contre les idées de Vous-savez-qui

MessageSujet: Re: L'union fait la force...   Jeu 23 Jan - 20:43


Maurauders&Lise ◮ Want me to burn
Elle n’en pouvait plus de les entendre parler ainsi d’elle, elle ne voulait plus entendre ces mots, elle aurait bien assez avec le regard des autres pour devoir supporter la peine de ses propres ami(e)s ! L’idée même d’être la source de leur préoccupation, de leur colère et de ce qui semblait petit à petit les séparer la rendait littéralement malade. Elle poussa une gueulante, éclatant simplement, parce qu’elle ne voulait plus entendre leur voix, ne plus entendre cette évidence ! Elle ne voulait pas y croire, elle ne pouvait pas mourir, cette réalité-ci, n’était pas la sienne ! On lui balançait tout son éventuel futur et elle ne supportait pas l’idée qu’on ne lui demande même pas si elle souhaitait savoir ! Elle leur en voulait à tous en cette instant, incapable de croire qu’elle puisse avoir une fille malgré l’évidence, incapable de croire qu’elle soit morte dans cette époque-ci ! D’un soi-disant suicide. Ses mains recommençaient à trembler, la raison n’était plus du tout la même, c’était la colère à présent qui l’animait, elle avait besoin de ses amis non pas pour comprendre ce qui se passait, ni pour recevoir d’autres accusations dans la figure ou d’autres révélations qu’elle n’était pas prête à entendre et encore moins à croire. Et alors que James lui hurlait dessus à son tour, elle eut la conviction qu’elle le giflerait, qu’elle le frapperait comme il l’invitait à le faire mais ce ne fut pas son poing qui frappa son nez. Ce fut celui de Sirius. Elle se retourna, faisant face au Gryffondor en colère. Incapable de comprendre pourquoi il avait agi ainsi, loin de lui en vouloir parce qu’au fond, il avait fait ce qu’elle m’aime avait voulu faire sans vraiment en être capable.

Elle en était presque honteuse mais elle était dans un tel état de désappointement. Complètement perdue, elle leur en voulait de ne pas être capable de comprendre qu’elle n’était pas prête pour en parler ! Qu’il s’agissait de sa vie à elle et par extension, de sa mort à elle ! Peut-être en demandait-elle trop à ses ami(e)s. Elle resta sans voix, jusqu’à ce qu’elle sente les doigts de Sirius attraper les siens et l’emmener loin de tout ça. Si loin.


A suivre ► Portoloin.
©flawless

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'union fait la force...   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'union fait la force...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [LCDJ] L'Union fait la Force V, 24-25 avril, Ormes (45)
» [Debrief] L'Union fait la force 2011
» "L'Union fait la force III" : pré-réglement
» "l'union fait la force" et bâtiments
» [45] L'Union fait la Force, XIème édition, 9-10 avril 2016
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'intérieur du Château :: Les tours :: Dortoir des garçons-