AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Juste du cinéma [PV Tyana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Potter

avatar

Gryffondor


Messages : 72
Date d'inscription : 06/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Animagus non déclaré ( Cerf )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Juste du cinéma [PV Tyana]   Jeu 5 Déc - 16:32

S'il y avait bien une chose qui pouvait contrarier une personne comme James Potter, c'était de ne plus porter la même attention aux personnes qui lui étaient chères. Voilà maintenant trois mois qu'ils étaient présents à Poudlard, dans cette époque qui n'était pas la leur, et les changement continuaient de troubler les anciens élèves. A commencer par James. C'est avec frustration et irritation qu'il avait remarqué qu'il ne regardait plus sa douce Lily de la même manière. Ses yeux noisettes de brillaient plus de leur éclats d'émotions. Pourtant, il l'aimait toujours n'est-ce pas ? Alors que ce passait-il ? Pourquoi ? La raison, il la connaissait même s'il ne voulait pas l'admettre. Et cette raison porte le nom de Tyana Keynes. Comment avait-il rencontré la jolie rouquine ? En plus de faire partie des 7ème année de cette époque et de sa maison, disons qu'ils ont un lien un peu … particulier. Il y a quelques semaines, il était tombé sur une scène qui l'avait décontenancé. Un Serdaigle de 7ème année, à son bras, une belle fille portant la même cravate. Il méprisait carrément la pauvre Tyana, qui apparemment sortait avec lui. Cet idiot ose la tromper sous son nez et faire celui qui ne la connait pas. Et pourquoi ? Parce que l'autre demoiselle était connue. Connue ? Ben tient, c'est étrange parce que James ne connait pas son nom. Et une chose était sure, lui en revanche, il était connu. Fronçant les sourcils, James s'était approché du trio avant de tirer le bras de Tyana qui avait l'air bouleversée, pour la tenir contre lui, déposant un baiser sur son front.

« J'espère que vous n'enquiquinez pas ma petite amie ? »

Le terme « petite amie » avait fait des jalouses, et cela, il en avait bien conscience. Mais tant mieux, ça lui fera les pieds à ce pauvre crétin. Ca, c'est de la célébrité. Toute la journée, le maraudeur traversa Poudlard en compagnie de la belle jeune femme, tenant le rôle du petit ami. Mais ce n'était que du cinéma … que du cinéma … Et pourtant, Tyana semblait lui accorder une attention toute particulière. Ce n'est pas réciproque … du cinéma … que du cinéma ….

Cet après midi là, James était dans le parc, assit sur un banc, bonnet sur la tête, sans oublier ses gants et son écharpe. Silencieusement, il regardait les flocons tomber du ciel, alors qu'une partie du parc était complètement gelé par le froid, si bien qu'un groupe d'élève profitait de ce week end pour s'amuser à glisser sur les longues plaques de glaces. Où sont les autres Maraudeurs ? Remus aide Peter à réviser, quant à Sirius … introuvable. Il avait l'air tellement grognon ces derniers temps … James avait de plus en plus de mal à communiquer avec son ami, et ça le tenait en soucis. Vraiment … il fallait qu'ils retournent à leur époque.

« Tyana, attentiooooon »

C'est cette voix féminine qui attira son attention, ou plutôt le nom prononcé. En relevant la tête, il vit en effet une fille perdre le contrôle sur la glace et glisser brusquement dans la direction d'une certaine rouquine. Le coeur de James fit un bond dans sa poitrine, alors qu'il se leva avec précipitation de son bac. Sans attendre, il se laissa glisser avec adresse sur la glace et attrapa Tyana, alors qu'ils tombèrent sur le sol froid. L'autre fille s'écrasa un peu plus loin, mais ça ce n'est qu'un détail.

L'animagus tenait dans ses bras le corps de la rousse et lui repoussa doucement une mèche rousse de son visage.

« Tyana !! Tyana ça va ? Ouvre les yeux … Allez … Tyana ! »

James passa ses mains sur le visage de sa camarade à plusieurs reprises et soupira de soulagement en voyant les prunelles couleur spinelle. Il la contempla un moment sans dire mot puis la redressa en position assise, avant d'enlever son écharpe noire qu'il noua doucement autour du cou de la jeune fille.

« … Ne prends pas froid …. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyana Keynes

avatar

Gryffondor


Messages : 14
Date d'inscription : 03/12/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Contre !

MessageSujet: Re: Juste du cinéma [PV Tyana]   Jeu 5 Déc - 20:03

Vous avez déjà eu cette impression qu'on vous arrache le cœur pour cracher dessus, l'insulter et vous humilier dans votre orgueil le plus proche ? Et bien en ce même c'est ce que je ressens. Laissez-moi vous expliquer. Au tout début de l'année, j'ai commencé à sortir avec un garçon, un serdaigle de septième année lui aussi, même si on ne peut pas dire que j'en étais dingue. "L'amour vient avec le temps". Mais bien sûr… Donc on a commencé à se fréquenter, sauf que ça n'a jamais été officialisé. J'aurais dû me douter que ça allait finir comme ça. S'il n'officialise pas, il pourra me quitter sans problème pour quelqu'un d'autre en trouvant mieux, le tout sans se faire traiter de salaud en retour par la masse de Poudlard.
Et bien sûr, c'est ce qui est arrivé, ça pouvait pas louper. Quelle idiote ! Mais quelle idiote j'ai été ! J'aurais vraiment du m'en douter ! En tout cas maintenant, je pouvais plus me voiler la face, la vérité est juste là, sous mes yeux…. Mon très cher "amoureux" au bras d'une des pseudos princesses de Poudlard. Vous savez, une de ses filles pour qui la popularité compte plus que tout, ainsi que le physique, délaissant sa culture et tout simplement son intelligence…
Ainsi donc, j'étais une femme trompée… Ok… ça c'est une une chose. Mais le pire à mes yeux, c'est qu'il fasse semblant de même pas me connaître, comme si je n'étais rien, comme si j'étais une moins que rien. Pour moi, c'est bien ça le plus blessant…
Je n'arrivai même pas à m'énerver. J'étais bien trop abasourdie et blessée pour ça. Je restais là, complètement hébété, pendant qu'il affirmait à sa petite amie officielle qu'il ne connaissait pas mon nom, m'ayant simplement croisé de temps en temps en cours. Vas-y, bien sûr, remue encore plus le couteau dans la plaie, fais comme si je n'étais pas là. Continuer de me cracher dessus de la sorte…

C'est une plaisanterie…

Voilà tout ce que j'ai réussi à dire, alors que l'autre fille pouffait dans son coin, comme pour se moquer de ce qu'elle pensait être un délire ou un mensonge de ma part. C'est à ce moment-là que j'ai senti les larmes me monter aux yeux. Non… Hors de question que je pleure devant lui, que je lui montre qu'il m'a blessé. Se mettre dans cet état pour un homme qu'on n'aime même pas… Du moi tout cracher…

Je luttais contre les larmes quand une main saisie mon bras, jusqu'à me tirer contre un corps chaud. Je m'apprêtais à m'éloigner du nouveau venu quand je le reconnu. James Potter. Il avait quoi en tête ….? Il déposa un baiser sur mon front. Rougis pas Tyana ! Rougis pas ! ….. Je rougis c'est ça? Mince !!!

J'espère que vous n'enquiquinez pas ma petite amie ?

Hein? Quoi? Petite-amie? C'est quoi cette blague? Ah okay… C'est pour faire taire les deux autres et les se faire mordre les doigts. Merci James… Même si je ne n'approuve pas vraiment ce genre de mensonge, merci… Merci de m'éviter de passer pour une idiote…

Je pensais que ça allait s'arrêter là, au moment où les deux autres partaient, mais non. Apparemment, c'est pas ce que James avait en tête car il passa une bonne partie de la journée à faire enfler cette rumeur. Pendant que moi bah… je faisais concurrence avec la couleur de maison. Et encore, le rouge Gryffondor devient jalouser la couleur de mes joues. Mais faut me comprendre, être au bras, même pour de faux, de James Potter… Je vous ai dit qu'une des raisons pour laquelle je rougissais plus que de raison c'est parce que je le trouve vraiment…. Charmant….

Mais bien sûr, ça avait forcément une fin, vu que tout ça, c'était qu'un mensonge. Pourtant, ça m'aurait pas déplu que ce soit vrai… Allez Tyana, sois réaliste, redescends sur terre et arrêtes de nourrir des faux espoirs. Tu vois bien que tu ne l'intéresses pas.


Bon, faisons un bilan. Mon copain était désormais mon ex, car il me trompait avec une autre fille, a fait semblant de pas me connaître, puis James Potter a fait à son tour semblant, mais lui c'était de sortir avec moi. Maintenant, tout le monde demande si c'est vrai. Mais de toute façon, ils se rendront bien vite compte qu'ils ont été roulés dans la farine vu que notre relation n'existe pas du tout.



Plongée dans mes pensées, j'entendis quelqu'un m'appeler, ou plutôt me hurler de faire attention. Faire attention? Mais à quoi? Me retournant, je vis alors une fille, de ma connaissance, glisser, fesses sur la glace, dans ma direction. Je n'eus pas le temps de bouger que déjà je tombais sur le sol, hors de la trajectoire, entrainé par une tierce personne.
Un peu sonnée, je senti une main passer sur mon visage et la voix de James me parler. Hein? J'ouvris alors les yeux, tombant nez à nez avec lui. Décidément…
Il me bougea de manière à ce que je sois assise, puis il retira son écharpe. Mais pourquoi? Il va avoir froid comme ça.  Je me remis à rougir quand il me mit son écharpe autour du cou…

Ne prend pas froid.

Hem… Vu la chaleur de mes joues à ce moment, je ne crois pas que je puisse prendre froid.

C'est toi qui risque d'avoir froid maintenant… Je me levais prudemment. Rester sur le sol gelé n'était vraiment pas conseiller.

Je lui souris, sans pour autant rentre l'écharpe à son propriétaire. J'admets volontiers que cette touche de chaleur faisait le plus grand bien. Non non, ce n'est pas du tout parce que c'est la sienne…

Faudrait que je te remercie. Pour la seconde fois tu me viens en aide. Entre ce moment de solitude et là. Merci James. Vraiment. Serais-tu mon ange gardien?

J'eu un petit rire. Avoir James Potter en ange gardien est une idée assez drôle quand on connait son comportement. Quoi qu'il se débrouillait vraiment pas mal dans ce rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

avatar

Gryffondor


Messages : 72
Date d'inscription : 06/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Animagus non déclaré ( Cerf )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Juste du cinéma [PV Tyana]   Mer 11 Déc - 12:33


Quel plaisir il avait à regarder les joues de la demoiselle se tinter de rouge, malgré le froid. Instinctivement, il posa un doigt un doigt sur elle, qu'il laissa glisser le long de sa joue. Alors qu'elle devait être glacé par le vent, au contraire, elle était bouillante. Un sourire étira les lèvres de James, qui éclata de rire lorsqu'elle lui dit que c'est lui qui risque de prendre froid maintenant. Il passa la main dans ses cheveux pour les ébouriffer d'avantage avant de prendre la parole.

« Hm, tu sais ce qu'on dit ? Qu'à la naissance, les garçons sont plus fragiles que les filles. Ben ce n'est pas mon cas, parce que moi, je suis Dieu ! Le froid ne me vaincra pas. »

Il lança sa dernière phrase dans un ton théâtrale comme un héros qui comptait partir dans une quête. Mais il n'en était rien. Se contentant de rester tout sourire, il ne bougeait pas de sa place, en face de la rouquine. Mais celle-ci fini par se redresser, donc le Maraudeur en fit de même, tout en lui tenant les mains, pour ne pas qu'elle tombe de nouveau sur la glace. Oui, parce que la glace, ça glisse ! Logique. Il l'écouta avant de rire de nouveau.

« Un ange gardien ? Quelle idée bizarre. Je dirais plutôt un diablotin. Attend je suis un maraudeur quand même. Un ange ne ferait pas le poids contre notre malice ! »

Il lui fit un clin d'oeil avant de la guider au milieu de la glace, sans lui lâcher les mains. A vrai dire, il ne s'était même pas préoccupé de l'autre fille qui était tombée. Peut-être qu'elle s'était fait mal … Mais ça, ce n'était pas son problème. Il regarda autour de lui, il y avait un peu de monde, mais pas non plus au point de se sentir oppressé. Souriant, il lui lâcha enfin les mains avant de ricaner de malice et regarder les petites minettes qui continuaient de « patiner » autour d'eux.

« Hé les filles ? Vous savez que Sirius a dit qu'il embrasserait la première fille qui arriverait à le trouver ? »

Il n'en fallait pas plus pour entendre les cries surexcités des femelles, digne d'un orgasme, avant de partir en furie à l'intérieur du château. Et bien, en voilà un qui était toujours aussi populaire. Désolé Patmol ! Mais bon, il ne lui en voudra pas trop. Les quelques mecs restant grognaient de frustration, avant de s'éloigner à leur tour.

« Soyez pas jaloux les gars, de toute façon, vous ne pouviez pas rivaliser avec lui, ce serait comme comparer Apollon avec un minautore. »

Bon d'accord c'était un peu méchant, et peut-être pas très réaliste. Peut-être que James ajoutait quelques qualités à Sirius, mais que voulez vous, il est comme son frère, alors s'il pouvait l'aider à entretenir sa réputation, il le faisait … même s'il exagérait les propos.

Pour en revenir à Tyana, les voilà maintenant seul. Mission accomplie. Il reporta son attention sur elle, en prenant un air sérieux. James enleva ses lunettes -oui parce que ça fait plus classe- avant de regarder le ciel. Les Maraudeurs sont capable de tout. Il sortit discrètement sa baguette et l'eau du lac s'éleva, formant un pont au dessus d'eux avant de se transformer en petites goutes d'eau de la taille d'une bille. James prononça une autre formule et les globules se mirent à briller de plusieurs couleurs, tombant autour d'eux, dans un spectacle assez jolie à regarder. James rangea sa baguette. Au final, pour un sorcier, ceci n'avait rien d'exceptionnel, mais n'enlevait rien de la beauté du geste.

Il lui attrapa délicatement la main, avant de la faire tournoyer sur elle même, avec délicatesse, sur la glace, terminant ce geste en passant un bras autour de sa taille, la rejetant un peu en arrière, tout en la maintenant fermement pour ne pas qu'elle tombe. James la regarda dans les yeux pendant quelques secondes, avec son air toujours sérieux. Le temps semblait s'arrêter et pourtant la magie s'estompa. Il la redressa subitement et les gouttes d'eau disparurent.

« Bon, je ne sais pas toi, mais moi, j'ai faim ! Heureusement, super Jamesie a prit de quoi manger ! »

L'animagus retourna sur le banc, pour sortir de son sac un sandwich préparé par les elfes de maison. La cuisine n'était pas interdite pour les Mauraudeurs. Du moins, pas officiellement. Il coupa le pain en deux et lui tendit la moitié.

« Tient, quand il fait froid, faut manger ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyana Keynes

avatar

Gryffondor


Messages : 14
Date d'inscription : 03/12/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Contre !

MessageSujet: Re: Juste du cinéma [PV Tyana]   Lun 16 Déc - 10:09

Un dieu. Ce n’était pas la première fois que j’entendais cette remarque sortir de sa bouche. Il semblait y croire dur comme fer. Ce n’était pas vraiment agaçant, même si beaucoup semblait vouloir lui prouver de manière plus ou moins douce qu’il était loin d’être un dieu. Personnellement, ça pouvait me faire soupirer autant que sourire. Et disons qu’aujourd’hui, c’était plutôt la deuxième solution qui prenait le pas sur moi.
J’accueilli avec plaisir l’aide de James à me relever. Certes j’avais un certain équilibre, mais de là à pouvoir tenir seule sur la glace sans tomber, il y a un monde. L’idée qu’il puisse être un ange gardien l’amusait beaucoup apparemment, à en juger par son rire qui accompagna mes paroles. Bon, c’est vrai que je me doutais bien qu’il ne pouvait pas en être un vu son comportement. Mais par deux fois il m’a aidé, c’est déjà très bien non ? James n’avait pas vraiment tord en se comparant à un diablotin. Il faut avouer que par rapport à lui, un ange serait bien ennuyeux.

Je me laissai guider sans protester au milieu de la glace, mon anxiété face à une chute probable mise totalement de côté. J’avais la possibilité de repasser du temps avec lui, je n’allais sûrement pas la laisser filer aussi bêtement.
James fini par me lâcher les mains et émettre un ricanement que j’avais déjà pu entendre chez lui. Il préparait quelque chose, ce diablotin ! Bon vu qu’il restait près de moi, ce n’était pas me laisser en plan au milieu du sol verglacé. Disons que j’aurais certainement retrouvé un sol plus praticable avec mes fesses et non mes pieds… Il ne fallut pas longtemps pour savoir ce qu’il avait en tête.

Si j’avais oublié à quel point Sirius Black avait du succès auprès de la très grande majorité des filles de Poudlard, peu importe la maison et l’année, les cris des filles à la limite de l’hystérie qui partaient littéralement à la chasse au Sirius pour un pseudo baiser de sa part, promis par le maraudeur qui se tenait à mes côtés. Son ami était-il réellement au courant de sa promesse ? Très sincèrement, j’en doute.
Alors que résonnaient les cris de femmes en délire, c’est le grognement commun des hommes présents qui accompagnaient alors qu’ils quittaient à leur tour la glace. Mmmmh…. C’est de la déception que je lisais que le visage d l’un d’eux ? D’après exclu par avance du potentiel baiser ou de voir la gente féminine partir en courant en direction du château (comment faisaient-elles pour ne pas tomber !?). C’était difficile à déterminer…

Comparer un Apollon à un minotaure. Certes Sirius a du charme et un beau visage, mais faut pas non plus exagérer… Même si tout était de l’exagération quand ça le concernait apparemment. Je ne comprenais pas cet engouement pour sa personne. Je me suis faite traitée de folle sans goût une fois en abordant le sujet avec une autre fille de Gryffondor. Je m’apprêtais à prendre la parole mais en croisant son regard étrangement sérieux, les mots restèrent coincés au fond de ma gorge. Ça attendra…
Ne le crions pas sur tous les toits, mais je me dois d’avouer que je comprends d’avantage la partie de femmes de Poudlard qui préférait James à son meilleur ami. Certes Sirius est beau, je vais lui reconnaître au moins ça, mais ce Potter-là… Bah il me faisait craquer, tout simplement. Voilà c’est dis. Mais chuuut !

Alors que James détournait son regard en direction du ciel, je repris ma respiration… Par toute la collection des slips roses à tête de lion de Merlin, ne me dites pas que j’avais oublié de respirer….


Cela fait maintenant sept ans que je côtoie la magie au quotidien. Sept années durant lesquelles j’ai appris ses horreurs mais surtout ses beautés. Et pourtant, je crois que jamais je ne cesserais d’être émerveillée par elle. Mes yeux devaient briller tout autant que ses petites billes d’eau qui tombaient autour de nous. Je ne suis pas une fille difficile, il n’y a pas besoin dans faire des tonnes pour que ça me plaise. Cette magie était simple en soit, mais elle n’en restait pas moins magnifique.
Je fus sorti de ma contemplation par la main de James reprenant la mienne. A nouveau, je me laissai totalement guider par lui, lui faisait en ce moment la plus grande confiance qui soit.

Finalement, je me retrouvais maintenu par le bras de James autour de ma taille, ce qui me fit rougir à nouveau. Et son regard, mon dieu, son regard...
Mon cœur battait tellement fort dans ma poitrine que j’étais étonnée qu’il ne l’entende pas. Ses battements étaient si puissants et rapides que j’avais l’impression que résonnait dans le parc tout entier.

Cependant, James ne redressa rapidement tout en s’éloignant de moi. J’étais à la fois déçue et soulagée. Déçue car j’avais tout simplement adoré ce moment et j’aurais aimé qu’il dure. Soulagée car je ne pense pas que mon cœur, lui, en aurait supporté d’avantage. Donc d’un côté, le changement brutalement de comportement et de sujet de sa part était un mal pour un bien. Posant une main sur ma poitrine, dans l’espoir de calmer les battements de mon cœur, je le suivi jusqu’au banc où il devait être installé un peu plus tôt. Pour manger me semble-t-il…

Je m’assis sur ce fameux banc, alors qu’il sortait de son sac un sandwich. Non je ne veux pas savoir comment il avait fait pour un obtenir un. Il le coupa en deux et m’en tendit un bout. Je le lui pris.

Merci.

Ma voix n’était pas encore totalement assurée. Calme Tyana… Calme… Tu ne vas pas rester dans tous tes états quand même. Allez… Zen… J’optais donc pour un changement de sujet à mon tour, le temps de reprendre mes esprits.

Pour ce que tu as dis tout à l’heure, aux autres filles, c’est un mensonge n’est-ce pas ? Sirius n’a aucun moment promis un tel baiser. Le pauvre, il risque de se faire littéralement agressé là. Elles avaient l’air prêtes à lui arracher ses vêtements sur place si elles le trouvaient… Il ne t’en voudra pas ? Même si j’étais amusée par la situation, il fallait un minimum de compassion. Je ne les comprends pas… ajoutais-je finalement, après un court silence, en référence aux hystériques.

Je croquais dans le sandwich. Je dois avouer que ça faisait du bien de manger. Comme l’avait si bien dis James : Quand il fait froid, il faut manger.

Pourquoi as-tu fais ça d’ailleurs ? Repris-je une fois la bouche vide. Je ne m’en plains pas, hein. Me sentis-je obligée de rajouter. Mais je voulais savoir s’il avait fait ça dans une sorte de continuité du jeu qu’il avait joué vis-à-vis de moi par rapport à mon ex, ou si c’était simplement pour passer un tel moment avec moi. J’implorais silencieusement tous les dieux que je connaissais pour que ce soit la seconde hypothèse.

J’étais incapable de recroquer dans ma part de sandwich, anxieuse quant à la réponse du maraudeur. J’avais la gorge et l’estomac trop noué pour ravaler quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

avatar

Gryffondor


Messages : 72
Date d'inscription : 06/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Animagus non déclaré ( Cerf )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Juste du cinéma [PV Tyana]   Jeu 2 Jan - 11:51

Qui n'aurait pas entendu les battements du coeur de la rouquine qui s'étaient accélérés ? James n'aurait même pas été étonné de voir l'organe sortir du corps de la jeune fille. C'est marrant de voir comme le coeur des personnes reflétait leurs sentiments. Et ceux de Tyana, James en déduisait qu'ils étaient forts, puissants … Et dirigés vers lui ? Il en avait bien conscience, mais sa réaction restait encore dissimulée. Lui même ne savait qu'elle attitude adoptée. Dans un sens, il en était fier. Voilà là le charme d'un Maraudeur ! Mais en même temps, quelque chose le poussait à fuir, pousser cette jeune fille sur le sol et partir à toute jambes pour ne plus croiser son chemin. Oh Tyana était loin d'être repoussante, bien au contraire, elle était typiquement le genre de fille qu'il aime. Les innocentes rouquinettes qui savaient faire fondre son coeur. Mais il y avait déjà Lily non ? Oui, il avait déjà sa fougueuse Lily. Lorsqu'elle arrêterait de lui mettre des claques, elle sera tout à lui. Or Tyana, il n'avait pas envie qu'elle soit tout à lui, ça non. Simplement voir ce charmant sourire sur son visage … Mais elle ne lui était pas destiné. Ils ne sont pas de la même époque. Elle allait trouver quelqu'un de bien, avec qui elle fera sa vie, puis viendront le mariage et les bébés. James n'était pas dans le chemin qui lui était tracé. Il n'était juste qu'une faille, qui serait réparé dans quelques temps. Bientôt, il disparaitra. Alors tout ça, ce n'est juste que du cinéma.

De nouveau assit sur son banc, il partageait son sandwich avec la belle rousse, alors qu'elle le remerciait. Sirius entra de nouveau dans la conversation. James éclata de rire, imaginant déjà la tête de son ami en voyant approcher les femelles en délire. Sa réaction dépendrait de son humeur. En fait, comme il était un peu grognon ces derniers temps, peut-être qu'au final, il les enverrait balader avec son regard d'acier. James en frissonnait déjà. C'est là qu'il était heureux d'être un maraudeur et le meilleur ami de Mister Black, car ainsi, il ne subissait jamais les même traitements que ses victimes, peu importe son humeur. Enfin du moins, c'était assez rare.

« Oh, il ne devrait pas trop m'en vouloir, il est comme mon jumeau, rien ne peut nous séparer ! Même pas la mort ! Je suis persuadé qu'un jour, on fabriquera une potion d'immortalité ! »

Bah oui quoi, ils sont tellement intelligent. Les Maraudeurs tout simplement. Ils avaient déjà tant acquit. Peut-être que là, il visait trop haut, mais ce n'est qu'un détail. Les paroles de Tyana le coupèrent dans ses gloussements intérieur. Ne pas comprendre l'attitude des filles envers Sirius ? James savait qu'elle ne disait pas ça méchamment, et il ne lui en voulait nullement … Par contre si c'était quelqu'un d'autre, il lui aurait écrasé le sandwich à la figure.

« Moi non plus, je ne comprends pas » avoua-t-il « Après tout, elles ne sont que de vulgaires groupies superficielles. Elles ne le connaissent même pas comme moi je le connais. Sirius est si différent de l'image qu'il montre. Il faut savoir lire dans son coeur …. C'est pourquoi parmi toutes ses groupies, il n'y a qu'Amy qui soit capable de l'atteindre ….. les autres ne sont que de la bouse de dragon ! »

Alors que James ricanait de nouveau intérieurement, Tyana reprit encore la parole. Décidément, impossible de ricaner tranquille ! Le cerf se figea à la question de la Gryffondor. Bien entendu, loin d'être stupide, il avait décelé le sens caché de la question. Un espoir montait en elle. Peut-être que leur petite pièce de théâtre avait prit des proportions qu'aucun des deux ne s'attendait. Un jeu de rôle qui avait dépassé les mises en scène, leur donnant un sens plus profond. Mais auquel James ne pouvait se permettre d'accepter.

« Ce n'est que du cinéma ... »

Sa voix n'était pas froide malgré le dureté de ses mots. Non, elle était même toujours chaleureuse, en opposition avec ses paroles. Il se retourna vers elle et sourit, en jouant avec une mèche rousse.

« Je crains qu'on se soit égaré dans notre jeu, nous avons vu au delà du spectacle … Mais je ne suis pas de ton monde Tyana. »

James passa son doigt sous le menton de la jeune fille pour lui redresser la tête, l'obligeant à le regarder. Il était tout près d'elle, ses yeux noisettes plongés dans ce regard azur. Ses lèvres se rapprochèrent des siennes.

« Je ne suis qu'un homme que tu croises sur ton chemin, mais souviens toi, peu importe la durée du chemin qu'on parcourt ensemble, à un moment donné, cette route va se séparer et nous ne pourrons pas continuer dans la même direction. Peu importe mes sentiments, peu importe les tiens, c'est de toute façon voué à l'échec. »

Tyana pouvait certainement sentir le parfum de James vu le peu de distance qui les séparait. Ses mains glissèrent sur les épaules et les bras de la rousse, alors que ses doigts venaient chercher les siens, pour les effleurer et les entremêler. Enfin, il déposa un baiser, non pas sur ses lèvres mais sur son front, avant de finalement reculer pour s'assoir correctement et mordre dans son sandwich.

« C'est bien dommage » Reprit-il de sa voix enjouée « Si tu étais née à mon époque, les choses auraient été différentes. La vie aime se jouer de nous. Dommage ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyana Keynes

avatar

Gryffondor


Messages : 14
Date d'inscription : 03/12/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Contre !

MessageSujet: Re: Juste du cinéma [PV Tyana]   Dim 5 Jan - 21:09

J'attendais, la boule au ventre, la réponse de James, sans réellement faire attention à toutes ses remarques précédentes. J'avais pu remarquer à quel point Sirius et lui avaient l'air proche. Ils n'étaient pas meilleurs amis pour rien. Mais tout ça, ça ne m'intéressait pas vraiment au moment actuel. J'avais d'autres chats à fouetter. Bon, bien sûr, je n'osais même pas le regarder, me demandant pourquoi j'avais posé cette question. J'aurais dû ne rien dire et juste profiter de ce moment de complicité entre nous qui n'allait pas durer, ça j'en étais sûre et certaine. C'est alors que la réponse du Maraudeurs arriva à mes oreilles, aussi aiguisée qu'un croc de dragon s'enfonçant en plein dans ma poitrine, en plein cœur. Juste du cinéma… Ce n'était que du cinéma ! Alors il ne m'appréciait même pas ? C'était juste une continuité du petit jeu qu'il avait joué plus tôt ? Tout ça, ça ne représentait rien ? Ça faisait mal d'y penser…

Pourtant, le ton de sa voix me laisser espérer et même croire le contraire. Sa voix était en totale décalage avec ses paroles, si chaleureuse. Le fait qu'il joue avec mes cheveux contrastait également. Je luttai pour ravaler mes larmes qui menaçaient. Par chance, j'y parvenais difficilement.

Il reprit la parole et ses mots me frappèrent de plein fouet. "On" s'est égaré ? "Nous" avons vu au-delà du spectacle ?

Avec un de ses doigts, James m'obligea à relever la vers lui. Tout comme sa voix, son regard était bien plus chaleureux que ses mots. Son visage était près du mien. Trop près selon moi et surtout pour mon pauvre petit cœur malmené. Malgré cette proximité, je prenais sur moi pour me concentrer sur ses paroles. Pas facile mais j'y parvenais tant bien que mal. J'avais droit au beau discours du "J'ai peut-être des sentiments pour toi, mais nos vies seront prochainement séparées alors peu importe." Déprimant…  Attendez ! "Peu importe mes sentiments!?" C'est bien ce qu'il vient de dire n'est-ce pas? Ça veut dire qu'il ressent quelque chose pour moi ? Pour de vrai ? Il m'apprécie ? Oui, je sais, je suis en plein moment "je ne retiens que ce qui m'intéresse".

Mon cœur m'insulta à nouveau de tous les noms d'oiseaux lorsque les mains de James glissèrent de mes épaules à mes bras. Avec mes couches de vêtements, je ne pouvais pas réellement sentir ce contact qui semblait donc bien superficiel.
Cependant, ses mais sur les miennes, ça, je le sentis parfaitement, et encore plus quand ses doigts s'entremêlèrent avec les miens. Son véritable but était-il de m'achever à coup de crise cardiaque ?
Je sais, je suis idiote, j'aurais jamais dû me laisser faire, et plutôt mettre fin à tout ça après ce recalage dans les règles de l'art. Mais je voulais en profiter. C'est certainement ma seule occasion d'être aussi proche de lui.
Mon cœur s'arrêta à nouveau de battre lorsque ses lèvres touchèrent mon front. Mes joues se teintèrent à nouveau de rouge… Un jour, je saurai calmer ces maudites rougeurs. Rougissement et arrêt du cœur… Etrange mélange.

A nouveau, James se sépara de moi, me laissant faire repartir mon cœur. Fin de la magie, pour la seconde fois. Et certainement la dernière. Fallait maintenant que je me fasse une raison.
Finalement, j'essayai d'imiter son apparent détachement pour prendre à mon tour la parole.

Pourtant on dit : "La vie est une chose simple. C'est nous qui sommes complexes. Et une chose simple est une chose juste". Apparemment, ce n'est pas toujours vrai.

Comme dans le cas présent, où je tombais amoureuse d'un homme que je ne pourrais jamais avoir et que je n'aurais jamais dû rencontrer…

James, je peux te poser une question ?

J'hésitai fortement, même maintenant que je ne pouvais quasiment plus me taire. Et s'il refusait? Tant pis. Je suis une gryffondor. Je devais être digne de ma maison et me montrer courageuse.

Est-ce que… M'apprécies-tu assez pour que nous soyons amis?

Offrir l'amitié à qui veut l'amour, c'est donner du pain à qui meurt de soif. Mais je m'en fichai. A mes yeux, son amitié serait déjà beaucoup et je devrais pouvoir me contenter de ça… Je n'avais pas vraiment le choix de toute façon…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

avatar

Gryffondor


Messages : 72
Date d'inscription : 06/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Animagus non déclaré ( Cerf )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Juste du cinéma [PV Tyana]   Mar 21 Jan - 10:49

Malgré son air détaché, James voyait bien qu'il avait blessé la belle rouquine. Comment ne pas s'en vouloir ? Et pourtant, c'était mieux comme ça. Sa route n'aurait jamais du croiser celle de Tyana. Il n'appartenait pas à cette époque. Admettons qu'il cède et qu'il se mette avec elle, qu'allait-il se passer ? Il risquait de mettre en péril la naissance d'Harry et de changer le futur. Quand bien même, il ne pourrait pas rester ici éternellement. Bientôt les choses reprendraient le cours du temps. Il disparaitrait de cette époque et Tyana allait s'évaporer de sa mémoire. Il valait mieux être raisonnable et ne pas tenter le diable.

« Ce dicton est complètement faux, la vie n'est pas simple, mais c'est justement ce qui la rend passionnante. C'est vrai que tu as attiré mon regard, un peu trop d'ailleurs, au point de négliger Lily. Mais au fond tu sais que j'ai raison. Je n'appartiens pas à cette époque, bientôt je repartirais. Ma place n'est pas ici, elle est en 1976, avec ma famille et mes amis. Je ne peux pas tout claquer comme ça, c'est impossible. Qu'est-ce que tu attends de moi ? Que je te prenne la main et qu'on s'enfuit à l'autre beau du monde pour vivre paisiblement ? Je ne peux même pas quitter Poudlard, Tyana. A la rigueur je peux te cacher dans la forêt interdite, mais je ne pense pas que ce soit une vie. »

Pourtant James était un aventurier né. Dans d'autres circonstances, il aurait volontiers prit la fuite à l'autre bout du monde. Il en était capable, de survivre dans une jungle, une ile déserte, de partout, après tout, il est James Potter des Maraudeurs. Mais là, il se retrouvait démunie de toute volonté, de possibilité de s'épanouir, de vivre à sa façon. Et même s'il le pouvait, est-ce que c'était une vie qu'il aurait souhaité pour la petite rousse ? Si James aurait eu du mal à quitter sa famille, il savait cependant qu'il aurait pu faire confiance à ses amis pour leur donner sa destination. Mais Tyana aurait-elle le coeur à tout quitter ? Parce qu'il est évident qu'on ne les laisserais pas un pas vu les enjeux et les conséquences que pourraient avoir leur relation. Etre obligé de se cacher était quelque chose de difficile, vivre avec le sentiment d'avoir détruit des vies, non, il doutait qu'elle en soit capable.

Tyana le ramena à la réalité en lui demandant si elle pouvait lui poser une question. Rester amis ? James s'installa plus confortablement sur son banc, restant un moment silencieux. Il passa sa main dans ses cheveux bruns ébouriffés. Il soupira. Bien sur qu'il appréciait suffisamment la jeune femme, mais cette amitié lui apporterait que des souffrances, et ce n'était pas ce qu'il souhaitait pour la jeune femme. Alors que s'il refusait, elle souffrirait sur le coup mais elle finirait par oublier, trouver un autre garçon. Oh pas plus intéressant, après tout, James se considérait comme une personne unique. C'est impossible de trouver mieux. Mais disons quelqu'un de passable.

« Amis …. Amis. Qu'est-ce que tu veux faire de l'amitié dans de telles conditions ? Tu ne feras que souffrir ou t'enfoncer dans tes illusions. Je sais très bien que l'amitié ce n'est pas réellement ce que tu attends de moi. Inutile de se leurrer. Ce n'est pas raisonnable.»

Les yeux noisettes du brun se posèrent une nouvelle fois sur les prunelles de la rousse. Il soupira de lassitude en passant une nouvelle fois sa main dans sa tignasse. Un soupire à fendre l'âme. Ses propos étaient blessants et malgré les efforts qu'elle faisait pour paraître détachée, Tyana n'avait pas le coeur à supporter tout ça.

« C'est donc une chance que je ne sois pas raisonnable. »

Cette phrase mystérieuse prononcée, James sauta derrière le banc avant de se pencher pour attraper la rouquine en mariée. Il la souleva subitement et s'accroupit derrière le banc, Tyana toujours dans les bras. Le maraudeur se pencha vers son visage et ferma les yeux, avant de poser ses lèvres contre celles de son « amie ». Il ne pensait pas que ses lèvres puissent être aussi douces, un peu surprit par leur texture. James la releva en position assise, ses bras toujours autour de sa taille, ses mains plaquées sur son dos avec possessivité. Il se détacha enfin de ses lèvres et la regarda en souriant.

« Si tu es prête à te cacher, je peux t'offrir bien plus que de l'amitié. Parce que je suis un maraudeur donc être raisonnable, ce n'est pas pour moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyana Keynes

avatar

Gryffondor


Messages : 14
Date d'inscription : 03/12/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Contre !

MessageSujet: Re: Juste du cinéma [PV Tyana]   Mar 21 Jan - 19:59

A force de retenir ma respiration dans l’attente de sa réponse, j’en avais la tête qui tournait. Mais je m’en fichais totalement pour le coup. Je venais d’essuyer un rejet, j’espère ne pas m’en prendre un deuxième dans la tête. Quoi que je pourrais dire un troisième si on prend en compte mon ancien petit ami… Je ne suis pas du genre violent Pas du tout même mais en y repensant, j’avais envie de lui dire ses quatre vérités. Trop tard Comme à chaque fois. Cependant, actuellement, ce n’est pas vraiment ce qui nous intéresse. Ou en tout cas, ce qui m’intéresse moi.
Sa réponse me fit de la peine, il faut bien l’avouer. Pire que ça même. Alors même de mon amitié il n’en voulait pas ? Je sais très bien qu’un jour il partira, qu’un jour tout ça aura été comme un rêve. Mais en attendant ce jour, ne pouvait-il tout simplement pas accepté qu’on soit ami ? Ou alors étais-ce juste une (excellente) excuse pour justifier le fait qu’il ne le souhaite pas. Pourtant, j’y avais cru. Vraiment.
Pas raisonnable. Oui c’est vrai, il a raison mais au fond, qu’est-ce qui est encore raisonnable à notre époque ? D’ailleurs, c’est quoi la mesure du raisonnable ? Qui la fixe ? Je serais tentée de dire « nous-même » mais je crois que dans le cas présent je n’aurais pas mis de limite. Je ne suis pas très très objective là.

« C'est donc une chance que je ne sois pas raisonnable. »

Hein ? Quoi ? ça veut dire quoi ça exactement ? Mon cerveau se mit à se faire des idées, que je repoussais violemment, ne souhaitant pas à nouveau me faire de faux espoir. Luttant intérieurement, je regardai James passer derrière le banc, sans avoir la moindre idée de ce qu’il pouvait encore manigancer. Je n’eu cependant pas le temps de m’interroger d’avantage car le maraudeur me souleva pour que je le rejoigne à mon tour derrière le banc. Okaaaay… C’est pour quoi c…

Le court de mes pensées fut stoppé par les lèvres de James qui vinrent à la rencontre des miennes. Dire que j’avais souhaité ce baiser était un doux euphémisme. Alors je le savourais, tout simplement. Je profitais un maximum de ce moment, submergée par une joie certaine. Mon esprit était totalement hors circuit, ne pensant à plus rien, ne cherchant pas à en savoir plus. Tout ce qui comptait, c’était ce baiser.

Mais comme on dit, toutes les bonnes choses ont une fin et James me relâcha, bien trop vite à mon goût.

« Si tu es prête à te cacher, je peux t'offrir bien plus que de l'amitié. Parce que je suis un maraudeur donc être raisonnable, ce n'est pas pour moi. »

Oh mon dieu ! Par tous les strings roses à têtes de lions de Merlin ! Comme si je pouvais refuser ! Bon, d’accord, une infime part de moi-même me criait de dire non, à cause de la partie « cacher ». Sauf que je n’avais absolument aucune envie de l’écouter. Au contraire, je l’attachais, la bâillonnais très loin pour ne plus l’entendre.

J’adressai à mon tour un grand sourire à James, ses paroles précédentes bien vite oublier.

" Il semblerait alors que ce soit un trait de caractère commun aux Gryffondors dans ce cas. "

N'y tenant plus, je passai mes bras autour de la nuque de James pour le serrer contre moi. J'étais bien comme ça, mais chut.

"Je suis bien contente que tu ne sois pas une personne raisonnable."

J'éloigne mon visage de son cou, où il s'était niché et plante mon regard dans le sien.

"D'accord pour le cacher, du moment que tu ne me fasses pas un coup tordu comme l'autre. Du moment que je peux être avec toi."

Oui hein, il ne lui ferait pas un coup semblable à mon ex, n'est-ce pas? Le maraudeur n'était pas comme ça.. c'était pas son genre...

"Officiellement amis et officieusement ... plus, alors?"

Malgré ce baiser, j'avais besoin d'un confirmation verbale. D'être sûre. De pas me bercer d'illusions. ça fait tellement mal quand on doit ouvrir les yeux sur la vérité.

"C'est drôle dans un sens. Après tout, une grande partie de Poudlard croit qu'on sort ensemble. Tu ne trouves pas ça ironique?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

avatar

Gryffondor


Messages : 72
Date d'inscription : 06/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Animagus non déclaré ( Cerf )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Juste du cinéma [PV Tyana]   Dim 26 Jan - 12:37


Le baiser n'avait pas déplu Tyana, bien au contraire. Oh ce n'était pas le premier baiser que James donnait, après tout, il fait tout de même parti de Maraudeurs, mais disons que les autres étaient différents. Moins passionnés, moins sincères. James n'est pas une personne fleur bleue (ou peut-être que finalement si !) mais il devait admettre que cet instant lui semblait aussi merveilleux que surréaliste. Si un jour, on lui avait dit qu'il irait dans le futur embrasser une nana, il aurait certainement rit, quoi que l'idée était pas mal intéressante. Mais à ce moment, ce n'était pas une question de tester quelque chose de nouveau. Non, ce moment là, il ne l'avait pas prévu.

James adressa un petit sourire à la rousse alors qu'elle se colla à lui. Il passa ses bras autour de sa taille, ses mains virent effleurer son dos, alors qu'il la gardait étroitement dans ses bras, avec une étrange sensation de possessivité. Et pourtant, le visage de Lily s'imposa dans son esprit. Est-ce qu'il avait vraiment oublié celle qui pendant des années avaient été l'élu de son coeur. Il se sentait horrible de se dire qu'elle passait au second plan. D'un côté, il ne faisait rien de mal, après tout, elle avait toujours repoussé ses avances, elle le détestait et lui avait bien fait comprendre, et ce, à plusieurs reprises. Donc il n'avait pas à s'en vouloir. Mais il y avait Harry Potter et de la rumeur qui circulait sur l'identité de ses parents. James et Lily Potter. Son destin aurait été de vivre avec Lily, quelle ironie. Vraiment, quelle ironie. Il aurait enfin pu obtenir ce qu'il voulait et comme par hasard, il fallait qu'il tombe amoureux de quelqu'un d'autres. Amoureux ? James secoua la tête en soupirant. Et Harry ? S'il se mettait avec Tyana, est-ce qu'il risquait de ne pas naitre ? …. Ou alors il fallait qu'il engrosse Lily ! …. Ah non, dit comme ça, c'est complètement dégoutant et inacceptable. Et si elle l'avait avec quelqu'un d'autre ? Ca voudrait que ce ne serait pas ce même Harry Potter, déjà physiquement parlant, mais aussi au niveau du caractère. Ses valeurs ne seront pas les même. Ce serait comme une autre personne, et James doutait que cela convienne au jeune homme.

La voix de Tyana le ramena à la réalité. On verra ces problèmes plus tard. Elle acceptait l'idée de se cacher, à la condition qu'il ne se montre pas de la même manière que son ex petit ami. James secoua la tête et posa un doigt sur ses lèvres.

« Chhhht. On peut me trouver de nombreux défauts, mais je ne suis pas un salaud ! Enfin presque pas. Du moins pas avec les personnes qui me sont proches. »

Tyna lui demanda d'officialiser verbalement leur relation. James la lâcha et se redressa pour retourner s'assoir sur le banc. Il resta un moment silencieux avant de soupirer et de reprendre d'une voix calme.

« Viens »

Il la prit par la main pour qu'elle contourne le banc et retourne s'assoir prêt de lui. Vérifiant qu'il n'y avait personne autour, il laissa glisser son doigt le long de la joue de la rouquine.

« Ca ne va pas être facile Tyana, tu le sais ? Ni pour toi, ni pour moi ? C'est vrai, Poudlard nous croit déjà ensemble, mais c'est plutôt des commérages, s'ils avaient la confirmation, les jugements ne tarderaient pas à tomber. Et Lily ? Et Harry ? Il faut que tu comprennes que si on reste ensemble, il risque d'y avoir beaucoup de conséquences sur votre futur. Soit on sera obligé de se séparer, soit mon fils n'existera pas. On a le risque de supprimer une vie. Je ne sais pas ce qu'il va se passer Tyana, je n'en sais rien du tout. Mais pour le moment, je ne veux pas y penser, je veux profiter de toi, de ta présence, de tes lèvres, de notre bonheur. Oui je veux partager quelque chose avec toi, oui ce que je veux, c'est plus que de l'amitié, je veux créer une histoire avec toi. Mais il faut que tu ais conscience que cette vie qu'on va mener, elle sera difficile. Et qu'elle risque un jour d'être rompu totalement par mon départ, mon retour dans le passé. Je n'ai aucune idée de ce que l'avenir nous réserve … »

James posa un baiser sur ses lèvres, qu'il descendit sur sa joue, puis plus bas sur son cou, sa tête nichée contre elle, il humait son parfum, alors que sa main effleurait délicatement son épaule sous le tissus. Il soupira une nouvelle fois, ajoutant à voix basse.

« Mais je m'en fou …. Pour l'instant, je m'en fiche complètement. Profitons simplement, on réfléchira aux conséquences quand le malheur nous tombera dessus. Parce que de toute façon pour le moment, on ne peut rien parer du tout. »

James recula sa tête et lâcha son épaule. Il attrapa son visage du bout des doigts pour qu'elle le regarde, alors que lui la fixait de ses yeux noisettes.

« C'est vrai ce sera dur. Parce qu'en journée, je devrais agir comme si de rien était, et tu devras en faire de même. A personne Tyana, tu ne dois le dire à personne. Même pas à ta meilleure amie, et quant à moi, je ne le dirais pas non plus aux Maraudeurs. Pour le moment les enjeux sont trop important pour qu'on en parle. Mais ça ne va pas dire que j'ai honte ou que je n'assume pas. Je te jure que je ne ferais rien qui ferait te faire souffrir, du moment qu'on peut l'éviter. Mais un jour, les choses se gâteront, et on souffrira certainement tous les deux. Est-ce que tu es prête à prendre ce risque ? Parce que moi, je suis prêt à me battre pour nous, peu importe les conséquences. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyana Keynes

avatar

Gryffondor


Messages : 14
Date d'inscription : 03/12/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Contre !

MessageSujet: Re: Juste du cinéma [PV Tyana]   Lun 27 Jan - 16:05

Je me laissais reguider sur le banc, sans vraiment m’en rendre compte. J’étais en pleine euphorie, alors ce qui se passait autour de moi, je m’en fichais comme de la première couche. Et apparemment ça valait aussi pour les mouvements de mon corps. Malgré tout, j’écoutai d’une oreille attentive tout ce que me disait James. Comme quoi ça n’allait pas être facile, comme quoi tout cela avait des risques, qu’il voulait être avoir moi malgré l’avenir plus qu’incertain qui pointait son nez. Je savais tout ça, du moins je m’en doutais. On ne peut pas désirer un avenir avec un homme du passé. C’était contre l’autre des choses et ça avait forcément des conséquences. Malheureusement. Même si cette évidence faisait mal, et même si je savais qu’un jour ou l’autre, tout ça n’aurait plus d’importance, je refusais de faire marche arrière.

Un frisson me parcouru de la tête aux pieds quand le visage du Maraudeur se nicha dans mon cou et que sa main se mit à effleurer son épaule. Luttant pour retenir un énième rougissement (on va tous finir par se lasser), je me focalisai sur ses paroles pour ne pas défaillir, n’ayant pas l’habitude d’une telle proximité. C’était pas facile, mais rien n’est impossible dit-on.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’étais d’accord avec James. Les véritables difficultés n’étaient pas encore là, alors pourquoi rester l’esprit fixé dessus ? Mieux valait profiter un maximum avant qu’elles ne pointent le bout de leur nez. Il avait raison, on ne pouvait rien parer actuellement.

Pourtant, je ne faisais aucun commentaire, le laissant simplement parler. Qu’est-ce que je pouvais bien ajouter à cela ? Je pouvais juste dire que j’étais d’accord mais ça ne servira à rien…

Finalement, il se redressa et prit mon visage entre ses mains, plantant ses yeux dans les miens. En croisant son regard, j’avais la conviction qu’il était sincère. Non, je le savais ! Son regard me prouvait que tout ce qu’il disait n’était que pure vérité. Comme au moment où il me dit qu’il n’avait pas honte de moi et qu’il n’avait aucune intention de me faire souffrir. Ou quand il me certifia que peu importe les conséquences de tout cela, il était près à se battre.

Je pris un de ses mains sur ma joue et la serra entre les miennes, doucement.

J’ai conscience que ça ne sera pas facile. Je le sais depuis le début. Après tout, on n’est pas de la même époque et ta vie est censée être différente. Logique vu qu’on n’est pas censé  se connaître. Ensuite, je me doute bien qu’il y aura des conséquences. Ça me fait un peu culpabiliser, mais apparemment, je suis plus égoïste que je le pensais. C’est un peu choquant d’ailleurs, mais passons.

C’est vrai quoi. Je ne pensais pas jusque là que j’étais le genre de personne à prendre de tels risques, avec de telles conséquences, juste pour mon bonheur personnel… Mais en fait… je m’en fiche. Je sais qu’un jour James devra retourner à cette époque, et je crains ce jour. Et à ce moment-là, tout ce qu’on pourra avoir vécu ne pourra plus avoir d’incidence.

« Je te promets de ne rien faire qui puisse aiguiller les gens sur notre véritable relation. J’agirais juste comme la bonne camarade de classe, ce qui est logique vu qu’on est dans la même maison et à la même année. Ça n’étonnera personne, surtout que je suis gentille avec tout le monde paraît-il.

C’est vrai qu’on me décrit souvent comme la gentille Tyana, celle qui ne s’énerve pas, qui parle toujours calmement. Je n’ai pas de souvenir de moi en colère en train de crier. Je pense que le jour où cela arrive, ça en choquera plus d’un.

« Alors James, oui je suis prête à prendre ce risque. Quitte à souffrir, autant avoir goûté au bonheur avant. Tu n’es pas d’accord ? Je préfère souffrir en me disant que j’ai essayé et que j’ai pu en profiter, plutôt que regretter toute ma vie de n’avoir rien fait.

Je libérai finalement sa main et lui adressai un sourire un peu plus amusé.

Et puis, je pense que dans tous les cas, ce n’est pas de tout repos et facile de sortir avec un Maraudeur.

Je déposai un petit baiser sur ses lèvres, sans abandonner de mon sourire.

Merci de nous donner cette chance…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

avatar

Gryffondor


Messages : 72
Date d'inscription : 06/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Animagus non déclaré ( Cerf )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Juste du cinéma [PV Tyana]   Mar 18 Fév - 12:47


C'est triste comme leur relation a l'air voué à l'échec et ça l'est encore plus de se dire que ce jeune couple s'y prépare alors qu'ils sont ensembles que depuis quelques minutes. Si jeune et être préparé à souffrir, à recevoir critiques et insultes, et sans doute même pire. James était un maraudeurs, ce genre de personne qui n'avait pas froid aux yeux et qui était bien capable de tout supporter.  Egoïste, il n'y avait pas grand chose qui le blessait ou l'inquiétait, du moins c'est ce qu'il se plaisait à dire bien que ses amis sachent parfaitement que c'est complètement faux. James est insouciant mais n'est pas une mauvaise ou méchante personne. Mais qu'en est-il de Tyana ? Elle a l'air si douce, si gentille, si fragile, ce genre de pierre précieuse qu'on surveille et qu'on protège. Une pierre mystique que personne n'a le droit de toucher. C'est un sentiment qu'il avait ressenti dès l'instant où il avait posé les yeux sur elle. Mon pauvre Jamesie, les rousses te rendent donc si fou ? Une douce folie dans laquelle il se laissait volontiers bercé.

« Bah non verrons bien ! Ne nous inquiétons pas de l'avenir tant qu'il ne présente pas le bout de son nez. »

Conclu James en se redressant. Il lui tendit la main et l'aida à se relever avant de poser un baiser sur son front. Bon, ce n'est pas tout ça, mais ici, il fait un froid de canard, il n'avait pas envie d'attraper la mort. De plus, par curiosité, il avait bien envie de voir comment Sirius s'en sortait avec les nana qu'il lui avait atrocement refilé. Un petit ricanement mélangé d'un gloussement sorti de ses lèvres, secouant ses épaules. Idiot de James.

« Bon, nous devrions rentrés. Et t'inquiète pas trop, des bisous cachés, c'est excitant aussi »

Il lui adressa un clin d'oeil remplis de sous entendus qui ne faisait rire que lui. James n'était pas du genre à prendre les évènements au sérieux, ce qui pouvait parfois lui porter défaut. Cette inconscience du danger, ce manque de discernement qui faisait de lui un grand enfant ne pourrait pas durer éternellement. Mais il préférait ne pas y songer pour le moment. La vie est encore belle et toute rose pour lui, il ignore encore à quel point tout va se briser dans quelques jours.

Il lui prit la main puisque le parc était vide et continua son chemin, prenant la route du château.

« Je ne peux pas t'offrir un verre à Pré-au-Lard mais je peux toujours t'organiser un petit festin dans les toilettes des filles, personne n'y va à cause de Mimi. Enfin ça tu dois le savoir mieux que moi, vu que sous ta jupe, tu as une …. »

James se stoppa net, avant de montrer sa grossièreté. Il ria tout seul et s'éloigna avant de se prendre un pain.

« Va y, je te rejoins là bas »

Avec un signe de main, James l'abandonna et prit le chemin de la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyana Keynes

avatar

Gryffondor


Messages : 14
Date d'inscription : 03/12/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Contre !

MessageSujet: Re: Juste du cinéma [PV Tyana]   Mar 18 Fév - 13:48

Il a raison. Inutile de nous prendre la tête avec ça maintenant. Pour l’instant, faut en profiter autan qu’on peut. Déjà qu’on est bien entravé, inutile d’en ajouter encore une couche. Advienne que pourra. Je suis officieusement la petite amie de James Potter, venu d’une autre époque. Si je me préoccupais vraiment des conséquences, je ne tiendrais pas ce rôle. Si j’étais aussi raisonnable et réfléchie qu’on veut bien le dire sur moi, je ne serais pas en train de me faire inviter à un festin dans les… toilettes. Bonne note pour l’idée. Par contre pour le romantisme du lieu, peut mieux faire. Mais il n’a pas tord sur un point : dans les toilettes de Mimi, on est tranquille. Personne ne viendra nous déranger. Sauf Mimi bien sûr. Prions pour qu’elle ne s’occupe pas de nous alors. Elle peut être très… curieuse et collante quand elle le veut.
Je rougis violemment, de gêne cette fois, sur la nouvelle phrase de James. Merci James ! Mais je connais très bien mon anatomie moi-même ! Pas besoin d’en dire plus ! D’ailleurs, il se coupa juste avant le dernier mot.

James !

Je savais qu’il pouvait être très… enfin vous voyez. Si vous ne voyez pas, bah c’est pareil. Mais y a des limites quand même.

Cependant, ça en resta là, car il fila bien vite en direction du château, lui rappelant leur rendez-vous secret. Qui risquait de pas l’être très longtemps si Mimi décidait de jouer les commères. Même si en règle générale, ça allait de ce côté. Pas que j’ai déjà fais des choses interdites par le règlement là-bas hein !
Bref on s’en fiche comme de notre première couche de ça. J’aurais bien dis tétine, mais je sais que ça, mes parents l’avaient gardé jusqu’à… Enfin, il l’avait gardé quoi… Donc mieux vaut dire la couche...

J’eu un petit sourire en le regardant partir vers le château. Depuis qu’il était ici, j’avais pu remarquer à quel point il débordait d’énergie. Il était si rare de le voir calme. D’ailleurs, le voir trop calme n’était peut-être pas bon signe…

A mon tour, je parti en direction de l’école, d’un pas moins assuré, plus prudent. J’avais suffisait eu le nez dans la neige pour aujourd’hui. Vivement la chaleur prisonnière entre les murs de Poudlard. Sur le chemin, je saluai une amie de Poufsouffle, avec qui j’avais sympathisé en cours. Mais je ne m’arrêtai pas pour parler avec elle. Je commençai sérieusement à avoir froid.

Franchissant enfin les portes, un soupir de bien être m’échappa alors que déjà, mon corps ressentait les biens faits du froid. Maintenant, il ne me restait plus qu’à aller à ce fameux rendez-vous clandestin avec un Maraudeur. Et ouai, rien que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Juste du cinéma [PV Tyana]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Juste du cinéma [PV Tyana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quizz Cinéphile
» Vidéo : Power Gloves, Creatinator et caméras cinématiques
» Les Meilleurs cinématiques.
» Qui veut essayer OpenNab ? Juste au cas où...
» Juste mon avis
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'extérieur du Château :: Pelouses-