AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Turn The Clock Back - Severus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Turn The Clock Back - Severus   Mer 29 Jan - 19:58

Lily Evans

Turn The Clock Back


Vivre dans le futur, c’était une étrange impression. Complètement déboussoler, Lily s’était reclus, voyant autour d’elle les dégâts que provoquait cette époque sur ses plus proches ami(e)s et même les moins proches. En très peu de temps, elle dut voir ses camarades de maison s’éloigner d’elle et s’éloigner entre eux. Chaque jour semblait pire, et elle était incapable de pouvoir arranger les autres. Les derniers évènements semblaient être, à ses yeux, les pires. Entendant chaque soir sa camarade Amy pleurer dans son lit, pensant, naïvement, que le reste de la chambré ne pourrait l’entendre et le lendemain matin, elle voyait son amie se lever, sourire, rire, et faire comme si ce qu’elle savait ne la touchait absolument pas. Il y avait James, qui du jour au lendemain avait simplement cesser de la regarder, et si elle ne se plaignait pas trop du calme que cela lui procurait dans sa vie, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser que cela cachait quelque chose et se rendre compte au fond, que cela ne lui déplaisait pas tant que ça qu’il lui court après. Elle aurait pu mettre ce changement d’attitude sur le froid qui semblait s’emparer de la troupe des maraudeurs mais cela datait de bien avant.  Aussi, elle fit ce qu’elle savait faire de mieux pour oublier : étudier.

Ce plongeant à corps perdu dans cette septième année factice, sachant très bien que ses devoirs ici n’avait aucune valeurs dans son époque, et surtout que si on arrivait à expliquer leur présence en ces lieux, s’ils arrivaient à les renvoyer là où ils doivent être, leur mémoire n’en sortirait pas intact. Elle n’était pas dupe, et c’était bien pour cette raison qu’une majorité des élèves de sa promotion avait plutôt opté pour l’option « amusons-nous vu qu’on nous ramènera avec la mémoire effacé ». Mais Lily ne pouvait pas se le permettre, ça lui semblait être une perte de temps et puis surtout, étudier lui permettait aussi de travailler sur ce qui avait bien pu les amener. Elle n’était peut-être pas un inspecteur de premier choix mais elle était intelligente et elle se rendait bien compte de certains détails, de certaine chose. C’est d’ailleurs non loin de la porte d’entrée du château qu’elle s’était installé, malgré le froid de l’hiver, elle préférait rester à l’extérieur pour travailler sur ce sujet. Avec ce froid, elle était persuadée qu’elle ne croiserait quasiment personne et le fait de se retrouver devant l’entrée du château venait simplement lui rappeler qu’aujourd’hui, Poudlard était une prison. Essayer d’en sortir, s’était se réveiller mystérieusement dans la grande salle.

Un cahier entre ses mains, elle nota certaine chose, comme la sensation des réapparitions dans le château lorsqu’on tentait de sortir. En réalité, ce qu’elle tenait, n’était rien d’autre qu’une sorte de journal intime, mêlant diverses notes, pensées, les choses qu’elle avait besoin d’exprimer mais qu’elle ne pouvait plus vraiment dire à personne. La solitude ne lui avait jamais semblé aussi rude qu’en cet instant. Et plonger dans ses écrits, elle s’arrêta soudainement en se rendant compte du prénom qu’elle avait commencé à écrire. Les trois premières lettres, « Sev », prénom inachevé, elle le raya, tenta d’écrire « Professeur Rogue » mais s’arrêta avant même d’écrire son nom, rayant à nouveau sa ligne, elle opta pour simplement « le professeur de potion », remarquant simplement l’absence de celui-ci et y notant diverses hypothèses, la plus crédible étant que Dumbledore l’ait éloigné du château pour ne pas avoir deux Severus sur le même toit. Son cœur se serra, il lui était impossible de ne pas penser à leur dernière conversation, à la dureté des mots de son ancien ami et voisin. Elle fixa les rayures faites au stylo, se perdant dans ses pensées.



code by biscotte


Dernière édition par NPC Amy le Ven 31 Jan - 23:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

avatar

Serpentard


Messages : 26
Date d'inscription : 31/03/2013
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur: Only Lily
Aptitude: Occlumens, Legilimens
Affiliation: Pro-Voldemort

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Mer 29 Jan - 21:02

Depuis qu'il avait été en âge de comprendre l'enfer quotidien qu'il vivait dans la petite maison familiale de l'Impasse du Tisseur, Severus Rogue s'était juré qu'il survivrait, pour prouver à son père qu'il n'était pas qu'une abomination dépourvue de talent, pour prouver à sa mère qu'il pouvait la rendre fière de lui, et surtout pour essayer de se prouver à lui-même que son existence était justifiée et pas simplement le fruit d'une erreur de jeunesse commise conjointement par ses parents.

Il figurait parmi les meilleurs élèves de Poudlard dans son année, s'illustrant tout particulièrement en Potions mais ne déméritant pas non plus en sortilèges, en métamorphose et en Défense Contre les Forces du Mal. Il était également l'un des rares élèves à s'être attelé à l'apprentissage de la légilimencie et de l'occlumencie, des magies de l'esprit que la plupart de ses condisciples n'auraient même pas été en mesure d'épeler et encore moins de définir.

Severus aurait pu en venir à dire ou à croire qu'il avait survécu jusqu'ici par sa seule force de caractère, sa seule volonté mais cela aurait été un mensonge et s'il y avait bien une personne à qui il refusait de mentir, c'était à lui même. S'il avait tenu le coup, notamment au cours de ses premières années à Poudlard, c'était grâce à une jeune fille aux cheveux roux et dont le sourire était la plus belle chose qu'il lui ait jamais été donné de voir en ce monde.

Cette personne, qui avait été sa première amie, puis sa meilleure amie et à qui il aurait voulu avouer ses sentiments, était une Gryffondor qu'il avait terriblement blessée dans un accès de colère et de honte, et qui ne lui avait jamais pardonné ses paroles malheureuses. Le "Prince de Sang-mêlé", tel qu'il aimait à se surnommer dans son journal de potions et de sortilèges, ne se pardonnerait jamais son geste, tout comme il s'était promis de laisser Lily tranquille après qu'elle ait refusé ses excuses.

Cela ne l'empêchait pas de se sentir déchiré en la voyant passer la majeure partie de son temps seule alors qu'elle avait eu tant d'amies par le passé, et nombre de prétendants aussi, parmi lesquels se trouvait jusqu'à récemment cet insupportable imbécile de Potter.

Severus ne voulait pas rompre sa promesse mais il ne supportait pas de la voir souffrir ainsi. C'est pourquoi il tourna et retourna le problème dans sa tête pendant trois jours avant de trouver une solution logiquement acceptable. Tout était une affaire de logique après tout, il suffisait simplement de trouver l'idée en mesure de résoudre son dilemme.

Voilà pourquoi il avait demandé aux elfes de maison de lui donner accès aux cuisines et plus particulièrement à leurs ingrédients et ustensiles. Il ne doutait pas de leurs talents culinaires mais il y avait des recettes pour lesquelles il était certain d'être meilleur. Severus avait pris un soin tout particulier à lui préparer un gâteau au chocolat comme elle les aimait, onctueux et léger, avec juste ce qu'il fallait de crème, et sans oublier les cerises confites à la surface. Pour avoir été un habitué de la maison des Evans, le Serpentard savait que c'était ce que la mère de Lily lui préparait lorsqu'elle se sentait triste ou mélancolique.

Lily n'était pas idiote, elle testerait sûrement le gâteau avant d'oser le manger mais il n'avait été modifié ni par l'usage d'une potion ni par un sortilège. Placé derrière une colonne et presque entièrement dissimulé par l'ombre qu'elle projetait, il ne tarda pas à voir le petit elfe apparaître devant son amie d'enfance, avec un panier entre les mains.

Le panier contenait à la fois le gâteau mais aussi une courte note, dictée à un elfe évidemment, lui expliquant qu'il y aurait des jours meilleurs et que ce modeste présent visait uniquement à lui rappeler qu'elle ne serait jamais vraiment seule.

Pas de signature, ni d'expéditeur. Avec un peu de chance, elle croirait que le gâteau viendrait d'une de ses amies, ou même d'un parent éloigné du présent qui résiderait à Poudlard. L'elfe à qui il avait confié le gâteau avait reçu l'ordre très clair de ne pas mentionner que le gâteau venait de lui. Il n'y avait aucune signature magique, aucune emprunte, rien qui ne puisse laisser penser qu'il pouvait s'agir de Severus. Après tout, cela faisait plus d'un an et demi qu'ils ne s'étaient pas adressés la parole, ni même seulement salué dans les couloirs, ça n'aurait aucun sens qu'il ait changé d'attitude maintenant.

Sa "mission" accomplie, Rogue était sur le point de disparaître dans le couloir quand il entendit une voix fluette s'égosiller derrière lui.


- M. Severus Rogue ! M. Severus Rogue, vous aviez oublié votre tablier aux cuisines !

Malédiction ! Le professeur Slughorn lui avait toujours dit que le diable se trouvait dans les détails et le vieux bougre avait visiblement raison. Comment avait-il pu être assez stupide pour oublier son tablier ?

Faisant virevolter sa cape derrière lui, il s'engagea dans le couloir d'un pas pressé, maudissant à la fois sa propre bêtise, le zèle caractéristique des elfes et les barrières magiques de Poudlard qui l'empêchaient de transplaner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Mer 29 Jan - 21:36

Lily Evans

Turn The Clock Back


Les yeux dans le vide, il était difficile de ne pas repenser aux bons, comme aux terribles moments, sa mâchoire se crispa légèrement pour ne pas voir les larmes lui monter aux yeux. Elle se l’interdisait, elle ne voulait pas pleurer. Mais avant qu’elle n’ait pu chasser ses pensées de sa tête, ce fut un elfe de maison, un panier à la main, une douce odeur de chocolat, il lui laissa le panier, s’en allant sans attendre son reste. Il avait accompli la tâche qu’on lui avait confiée. Elle porta son attention sur la carte, un mot, pas de signature, elle aurait pu croire que cela viendrait de ses ami(e)s ou même de James mais honnêtement, elle le savait au fond d’elle, il n’y avait qu’une personne pour faire ça. Ayant pour réflexe de courir après l’elfe, elle se retrouva dans les couloirs quand elle entendit cette petite chose appelé Severus au loin. Elle ignore ce qui l’avait poussé à continuer cette petite course, le panier à la main, finissant par voir et reconnaître son voisin de dos, au bout du couloir.


« Severus ! »

Elle avait crié, se rendant compte de son geste que quelque seconde après, s’arrêtant de courir, elle fixait le serpentard, attendant qu’il s’arrête à son tour. Elle l’avait appelé ? Et maintenant ? Un gâteau au chocolat suffisait-il à oublier ? Elle se mordit la lèvre, ne le regardant même, elle finit par lever les yeux qu’au bout de quelques secondes remarquant alors que le jeune homme n’avait pas pris la fuite. Attendant de savoir ce que la Gryffondor lui voulait. Elle qui n’avait plus prononcé son nom depuis près d’un an et demi, déglutissant, séparé de plusieurs de mètres, elle se senti exceptionnellement ridicule à présent. Elle n’avança pas, le fixant, d’interminable seconde où elle ne savait absolument pas quoi dire en réalité.

« Je… »

Elle fronça les sourcils, détestant se sentir aussi idiote et une part d’elle semblait presque en vouloir au serpentard de l’avoir mise dans un tel embarra mais la douleur de la solitude semblait un instant atténuer son côté tête de mule et rancunier.


« Merci… »

Fini-t-elle simplement par lâché, jetant un regard vers le cuisiner. Son cœur commençait doucement à prendre un rythme trop irrégulier pour elle. Finissant par tourner les talons, elle s’apprêtait à simplement retourner à l’extérieur, gâteau avec elle, elle fit quelque pas, mais avant même qu’elle ne retourne dans la cours d’entrée du château, elle s’arrêta. Animé par la simple envie, de ne pas être seule encore. Elle baissa la tête, toujours dos au couloir, finissant alors par se retourner…



code by biscotte


Dernière édition par NPC Amy le Ven 31 Jan - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

avatar

Serpentard


Messages : 26
Date d'inscription : 31/03/2013
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur: Only Lily
Aptitude: Occlumens, Legilimens
Affiliation: Pro-Voldemort

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Mer 29 Jan - 22:14

Severus s'était arrêté net lorsqu'il l'avait entendu crier son nom, non pas avec mépris mais avec une sorte de détresse, comme un appel à l'aide. Il n'avait couru que quelques mètres mais son cœur tambourinait dans sa poitrine comme s'il venait de terminer un marathon. Il ne s'était pas complètement retourné, se trouvant de profil par rapport à la jeune femme, ses longues mèches noires dissimulant en partie son visage. Aujourd'hui encore, alors qu'il ne pouvait plus penser à elle sans ressentir un mélange de remords et de regrets, ni même soutenir son regard, le sorcier était incapable de se montrer indifférent à sa souffrance.

Il ne s'était pas attendu à ce qu'elle le remercie. En fait, il ne savait pas à quoi il s'était attendu. A ce qu'elle l'insulte ? Ou bien à ce qu'elle essaie de lui projeter le gâteau en pleine tête ? Son expression meurtrie mais aussi coléreuse et déçue était imprimée dans son esprit avec une telle netteté que plus d'un an et demi après, il s'en souvenait encore parfaitement.

Lorsqu'elle se retourna pour partir, il crut que c'était tout. Un simple écho de l'amitié qu'ils avaient partagée autrefois... et pourtant pendant l'espace d'un instant, il s'était senti plus vivant qu'il ne l'avait été depuis leur dispute.

Il s'était presque retourné à son tour quand il la vit s'arrêter du coin de l'oeil avant de lentement se retourner, tête baissée. Etait-ce un premier pas vers lui ? Ou bien souhaitait-elle lui rendre son gâteau ? Pourtant elle l'avait remercié et elle avait pris le gâteau avec elle alors...

Oh et puis au diable ses doutes et sa peur ! Il n'était peut-être pas un Gryffondor impétueux et téméraire mais il n'était pas non plus un lâche, jamais il ne serait un lâche comme son père !

Déglutissant avec difficulté, il se retourna aussi vers elle. Faisant appel à toute sa volonté, il fit un pas, puis un autre, comme s'il était en train de réapprendre à marcher, jusqu'à arriver à seulement un mètre de distance de la jeune Evans. Passant machinalement une main dans ses cheveux noirs pour écarter certaines des mèches qui lui retombaient sur le front - un tic qu'il avait souvent lorsqu'il était nerveux - Severus prit à son tour la parole d'une voix hésitante.


- Lily...

Il avait imaginé cet instant des centaines des fois, des milliers peut-être, mais les mots lui manquaient. Lui qui enorgueillait de sa répartie, il se retrouvait désarmé devant cette jeune femme à l'apparence si frêle, et si trompeuse pour celui qui connaissait sa détermination et son cœur aussi rempli de courage que de compassion. Elle était le soleil qui l'avait éclairé de ses rayons, tel que l'astre le faisait pour la lune, lui permettant de réfléchir un peu de cette lumière à son tour... mais depuis leur dispute, il n'avait plus connu que les ténèbres et le froid qui les accompagnait.

- J'ai été un idiot orgueilleux, qui a préféré céder à la panique et à la colère, et insulter la seule véritable amie qu'il ait jamais eue plutôt que de simplement accepter son aide. Pour cela, je sais que je n'ai aucune d'excuse et que je ne serai jamais pardonné.

Voilà, il l'avait dit. Ce n'était pas une tentative de renouer leur amitié, il avait été sincère en lui envoyant ce cadeau anonyme et somme toute assez simple, au point que toute personne connaissant un tant soit peu les goûts de Lily aurait pu le lui envoyer. La Gryffondor avait suffisamment d'amis et de garçons béats d'admiration devant elle pour que cette liste ne soit pas si courte, tout en étant conscient d'avoir été rayé de cette liste à jamais.

Se mordant la lèvre inférieure pour mettre fin à cet apitoiement ridicule sur son sort, le Serpentard serra les poings avant de reprendre, sur le même ton mais avec une pointe de détermination qui transparaissait dans sa voix.


- Tu peux me détester, me haïr de tout ton cœur si tu le désires mais je ne veux pas... je ne peux pas te regarder souffrir sans réagir ! Quand Pétunia t'a rejetée parce que tu étais une sorcière, je t'ai promis que tu ne serais jamais seule et par Merlin et Morgana, même si je dois n'être qu'un spectre dont tu ne verras jamais la silhouette, et n'entendras pas non plus la voix, je tiendrai ma promesse !

Il était prêt à ce qu'elle le gifle, ou à ce qu'elle lui lance un maléfice même mais c'était un principe fondamental sur lequel il avait bâti la personne qu'il était devenu, bon ou mauvais. Par delà le gouffre qui les séparait et par delà la mort s'il le fallait, il ferait toujours son possible pour sauvegarder son bonheur si ce dernier venait à se trouver en danger.

Jusqu'à leur venue à cette époque, elle avait eu ses amis qui l'entouraient mais ces amis semblaient s'être éparpillés dans la nature, au point que la Gryffondor avait passé la majeure partie de son temps seule au cours de ces deux derniers mois. La voir aussi malheureuse était insupportable aux yeux du Serpentard, et c'est pourquoi il venait de transgresser ses propres règles de conduite pour essayer de l'aider.

Il pourrait affronter tout ce qu'elle pourrait lui envoyer à la figure, sauf le mépris qu'il ne manquerait pas de susciter dans ses magnifiques yeux verts, c'est pourquoi il regardait tout sauf son visage. Il savait qu'il perdrait toute contenance si elle devait poser un regard rempli de haine sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Jeu 30 Jan - 9:48

Lily Evans

Turn The Clock Back

C’était un geste simple, se retourner. Elle ignorait ce qui l’avait pousser à le faire, connaissant parfaitement les conséquences de ce geste. C’était comme entrouvrir une porte qu’elle avait si longtemps fermée à double tour. Une part d’elle voulait fuir, parce qu’en ouvrant cette porte, elle permettait à la souffrance qu’elle avait ressentie d’être trahit par son meilleur ami, lui revenir en pleine figure, avec une telle violence. Elle aurait presque préféré qu’il ne prenne pas cette porte entrouverte, qu’il s’y détourne et s’en aille. Noyé dans le conflit intérieur, elle ignorait réellement ce qu’elle préférait, qu’il s’en aille ou au contraire, comme maintenant, qu’il s’approche, lui revienne tout simplement. Il se retrouvait qu’à un mètre d’elle, et comme toujours, il se laissa complètement aller à lâcher un énième discours dont il avait le secret. Severus parlait peu, mais lorsqu’il le faisait, ce n’était jamais pour rien, et lorsqu’il ne réfléchissait pas avant de parler, cela faisait mal. C’était cette spontanéité qui l’avait blessé à l’époque, plus que les mots employés. Les yeux rivés sur lui, elle avait trop de fierté pour détourner le regard malgré la difficulté que c’était de le maintenir. A l’inverse, il n’osait pas poser ses yeux sur elle. Elle l’écoutait, attentivement, elle ne pouvait nier qu’elle percevait clairement la sincérité de ces mots, comme à chaque fois qu’il avait tenté de s’excuser mais il voyait juste sur un point, elle ne pourrait pas lui pardonner. Elle en était simplement persuadée.

Le silence s’était à nouveau installer entre eux, elle ignorait complètement ce qu’elle pouvait lui répondre, elle avait ouvert cette porte et devait à présent gérer les conséquences. Et si elle était rancunière, elle n’était pas cruelle, refermer ce qu’elle venait d’ouvrir aurait été beaucoup trop méchant, beaucoup trop cruel. Il l’avait blessé, profondément, mais méritait-il qu’elle en fasse de même à son tour ? Elle réfléchissait trop, comme à son habitude, finissant par poser ses yeux sur le panier qu’elle tenait entre ses mains, elle inspira, ouvrant la bouche, et brisant le silence.


« C’est beaucoup trop pour moi toute seule »

Cela n’avait absolument rien avoir avec ce qu’il venait de lui dire mais Lily préférait, et de loin, ne pas parler de ce qui les avait séparés. Et elle ne voulait pas se noyer dans un nuage chocolaté et sucré toute seule, cela lui paraissait encore plus pitoyable. Elle ne supportait pas les conséquences de cette époque sur sa vie, évitant chaque élève de cette époque, et se retrouvant inévitablement seule. Les maraudeurs se brisaient, ses camarades se brisaient. Elle voulait juste…Un moment naïf, un instant innocent, loin des problèmes.


« On partage ? »

L’invitation était officiellement lancé, n’attendant pas de réponse, elle retourna à l’extérieur, appréciant la compagnie presque rassurante des gargouilles de l’entrée du château, elle s’installa sur les grandes marches…




code by biscotte


Dernière édition par NPC Amy le Ven 31 Jan - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

avatar

Serpentard


Messages : 26
Date d'inscription : 31/03/2013
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur: Only Lily
Aptitude: Occlumens, Legilimens
Affiliation: Pro-Voldemort

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Jeu 30 Jan - 15:17

S'il y avait bien un point sur lequel Lily n'avait pas changé, c'est qu'elle était toujours capable de le surprendre. Il s'était attendu à des remontrances, à de l'exaspération mais pas à ce qu'elle lui propose de partager son gâteau avec lui. Il comprit néanmoins qu'elle ne souhaitait pas évoquer le douloureux passé qu'ils avaient vécu.

La suivant à l'extérieur, il s'assit à son tour sur les marches, tout en maintenant une distance raisonnable avec la jeune femme. Son regard se posa sur l'horizon et il ressentit une colère sourde à l'idée de se retrouver prisonnier entre ces murs. Oui, Poudlard avait été davantage sa maison que la vieille demeure familiale de l'Impasse du Tisseur mais il se sentait malgré tout coupé du monde extérieur, et notamment du Chemin de Traverse où il aimait à se rendre chez l'Apothicaire ou même chez Fleury et Bott.

Supposant que la Gryffondor ne souhaiterait pas discuter avec lui, il se contenta de prendre le gâteau et de le découper d'une main experte en plusieurs parts, avant de conjurer deux assiettes, dont il se servit pour distribuer deux des parts. Il sortit également la bouteille de jus de fruit qui accompagnait le gâteau et conjura deux gobelets qu'il remplit tout aussi silencieusement. C'était des tâches qu'il accomplissait quotidiennement chez lui, ses parents ne s'occupant presque plus de ce genre de choses lorsqu'il se trouvait avec eux pendant l'été.

Une fois satisfait que tout ait été servi, Severus posa son assiette et son gobelet à côté de lui, et sortit de son sac à dos sans fond un épais ouvrage dont il avait camouflé la couverture. Pour une fois, il ne s'agissait pas d'une des compilations des anciennes unes de la Gazette du Sorcier mais d'un vieux livre sur les barrières magiques qu'il avait "emprunté" dans la section interdite de la Bibliothèque.

Si nombre de leurs condisciples avaient décidé d'oublier leur situation et de simplement "profiter" de l'instant présent, ce n'était pas le cas de Severus. Amy était en train de sombrer dans la dépression et la drogue, le Seigneur des Ténèbres était peut-être en train de recouvrer ses forces s'il en croyait la rumeur, et surtout il ignorait ce qui était arrivé à son alter ego du présent. Pire encore, s'il en croyait ce qu'il avait entendu, il y avait de fortes chances pour que Lily ne fasse plus partie des vivants à cette époque, et ça il ne pouvait pas le supporter.

Rogue n'avait jamais aimé être laissé dans l'ignorance et il comptait bien parvenir à s'échapper de Poudlard, même s'il lui fallait éplucher toutes les livres de magie avancée de cette fichue école de sorcellerie.

Sa baguette tendue vers l'horizon tandis que le livre était ouvert sur ses genoux, Severus se mit à faire des moulinets avec sa baguette dans le silence le plus total, toutes les formules étant prononcées dans son esprit uniquement. Des filets de lumière bleus, verts et parfois rouges jaillissaient de sa baguette, s'écoulant tels des vagues sur plusieurs dizaines de mètres avant de disparaître. Ils étaient absolument inoffensifs bien sûr, ce n'étaient que des sortilèges de diagnostic visant à déterminer la nature de barrières potentielles qui entouraient le château.

Il voulait trouver celle ou celles en particulier qui empêchaient les élèves de sa génération de sortir sans pour autant impacter leurs condisciples du présent. S'il arrivait à la définir et à l'isoler, peut-être pourrait-il trouver un moyen de la faire tomber, ou à défaut, de la contourner à son bénéfice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Ven 31 Jan - 23:53

Lily Evans

Turn The Clock Back

Retournant à l’extérieur, le froid ambiant de l’hiver venait se mêler au froid qu’engendrait leur étrange "retrouvaille". Elle laissait Severus couper les parts, préparer soigneusement ce qui ressemblait à un petit pique-nique improvisé. Elle restait silencieuse, les yeux dans le vides, ignorant vraiment ce qu’elle aurait à dire ou ce qu’elle devait faire. Severus savait-il qu’il était devenu professeur dans cette école ? Objectivement, elle ne doutait pas de l’efficacité de ces cours et regrettait presque qu’il ne soit pas ici, un peu curieuse de voir ce qu’il était devenu. Son regard fini par se poser sur la part de gâteau, posé à ses côtés, elle en prit l’assiette. La gourmandise était un excellent argument pour ne pas avoir à faire la conversation. Bien qu’entre la Gryffondor et le Serpentard, il n’avait jamais réellement été nécessaire de faire la conversation, ils se contentaient facilement de ce silence mais aujourd’hui, il y avait une lourdeur, quelque chose de pensant sur leurs épaules. Elle prit une première bouchée du délice chocolaté, le laissant fondre, croquant la cerise qu’au dernier moment. Elle esquissa un sourire, plus fort qu’elle, se concentrant avant tout sur la nourriture plutôt que l’atmosphère pesante qui les entourait.

Mais la curiosité était trop forte, elle jeta un coup d’œil à Severus alors qu’il sortait un livre, devinant rapidement que la couverture n’avait rien avoir avec son contenu en le voyant manipuler sa baguette. Elle fronça les sourcils, ce qui l’inquiétait le plus était l’intérêt que pouvait porter son ancien ami pour la magie noires, c’était l’une des raisons pour laquelle elle avait préféré couper les ponts après son incartade. En réalité, elle s’inquiétait beaucoup plus pour lui qu’elle ne l’admettait. S’inquiétant de l’influence que pouvait avoir Saïd ou encore Evan sur lui, n’arrivant pas à comprendre pourquoi Severus était ami avec ces garçons qu’elle considérait comme inévitablement dangereux. Il valait tellement plus que ça. Reposant ses yeux sur la barrière, elle soupira.


« Je n’ai rien trouvé de probant pour nous rendre notre liberté de mouvement… »

Fini-t-elle par lâcher après avoir avalé sa part de gâteau, brisant une nouvelle fois le silence qu’elle n’arrivait, définitivement, pas à supporter. Elle déglutit avec une certaine difficulté, encore troublée par cette situation. Essayant de gérer du mieux qu’elle le pouvait le flot de sentiment qu’elle pouvait ressentir. En la colère et la terrible envie de lui dire qu’il lui manquait tout simplement. Et cette fierté sourde au fond qui lui murmure de l’abandonner, de le laisser.
Ses yeux clairs se posèrent sur l’entrée de fer du château.


« Il vaudrait peut-être mieux pour nous de rester ici, au château… »

Au fond, même si elle ne supportait pas l’idée de prison qu’offrait cette situation, elle se disait qu’il y avait certainement une bonne raison pour qu’aucun élève de sa promotion puisse quitter les lieux. Comme n’importe quel autre élève de Poudlard, les rumeurs allaient bon train et malgré le soin tout particulier que les professeurs et la direction mettait en œuvre pour ne rien révéler du futur "présent" de leur promotion, il y avait des murmures qui finissaient tôt ou tard dans les oreilles des élèves. Au final, ils avaient changé mais au final, la situation semblait être la même.


code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

avatar

Serpentard


Messages : 26
Date d'inscription : 31/03/2013
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur: Only Lily
Aptitude: Occlumens, Legilimens
Affiliation: Pro-Voldemort

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Dim 2 Fév - 15:31

Severus n'aimait pas s'avouer vaincu mais il devait reconnaître qu'il n'arrivait pas à grand chose jusqu'ici. Conservant une expression neutre, il finit par ranger sa baguette et referma le livre avant de poser son assiette dessus pour manger sa part de gâteau. Prenant le temps de savourer le délicieux goût chocolaté pendant quelques instants, il se rinça ensuite le gosier avec de longues gorgées de jus de fruit. Ce n'est qu'une fois sa part dévorée et sa coupe à moitié vide qu'il consentit enfin à répondre à Lily.

- Je ne peux pas m'y résoudre. Je suis déjà condamné deux mois par an à résider dans une prison, je ne tolèrerai pas que Poudlard en devienne une aussi. Lâcha-t-il d'une voix aussi mesurée que possible.

Usant de toute sa maîtrise de l'occlumencie pour contrôler ses émotions, Rogue n'en ressentait pas moins une haine indicible à l'égard de son géniteur. Depuis la mort de sa mère, les relations entre lui et son père s'étaient détériorées au point que le Serpentard avait considéré à plusieurs reprises d'en finir avec lui. Ce n'était que la hantise de se retrouver à Azkaban à cause de cet ivrogne violent et incapable qui l'avait retenu de passer à l'acte. C'était sa dernière année à Poudlard et si les choses avaient suivi leur cours, il aurait enfin pu quitter l'Impasse du Tisseur et laisser son dégénéré de père loin derrière lui.

Lily ne pouvait pas comprendre ce qu'il vivait, elle qui avait été élevée dans une famille aimante, dont le seul point noir résidait dans le caractère irritant de sa sœur Pétunia. Elle ignorait comment Severus s'était battu pour survivre, pour garder une apparence de normalité... mais il ne lui en voulait pas.


- Je n'ai jamais eu le désir ou l'ambition de devenir professeur, et encore moins en Potions. Il s'est passé quelque chose, quelque chose de terrible et je veux savoir quoi. Je ne peux pas me contenter de rester ici à attendre que le phénomène qui nous a amené ici nous ramène à notre époque.

Il ne savait même pas pourquoi il se confiait à Lily. Elle lui avait clairement fait comprendre qu'elle ne voulait rien avoir à faire avec lui et cette "détente" passagère dans leurs relations était uniquement due à la solitude de la jeune femme et au geste de Severus. D'ici quelques minutes, il était probable qu'ils se sépareraient et redeviendraient des étrangers l'un pour l'autre. Rogue ne pouvait pas dire que c'était une situation qu'il appréciait mais il avait appris à vivre avec. Par expérience, il savait qu'on pouvait survivre aux conditions les plus horribles, qu'elles soient physiques ou mentales, du moment qu'on exerçait une volonté suffisante.

Finissant de boire le contenu de son gobelet, il le reposa avec son assiette dans le panier. Passant une main sur son front, le Serpentard chercha au plus profond de lui ce socle de pierre qui était devenu son identité. Il était un sorcier de sang-mêlé, fils d'une sorcière de sang-pur de la famille Prince et d'un moldu. C'était ce qu'il était, ni plus ni moins et personne ne pouvait lui enlever cette identité.


- Tu sais que quelque chose ne va pas, toi aussi même si tu te refuses à mettre le doigt dessus. Je me fiche de voir les Maraudeurs s'entredéchirer, j'applaudirais même si j'avais le cœur à ça mais regarde le nombre de personnes qui sont en train de se détruire depuis que nous sommes arrivés ici. Pour toutes ses fautes, Loreens ne mérite pas de se tuer à petit feu à cause de ce futur maudit dont nous savons juste assez de choses pour nous torturer ! Même si je dois retourner ce château pierre par pierre, je trouverai comment m'échapper d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Dim 2 Fév - 22:07

Lily Evans

Turn The Clock Back

Elle se renfrogna légèrement en l’entendant parler de Poudlard comme s’il s’agissait d’une prison. Il mettait exactement le doigt sur ce qu’elle ressentait elle-même à ce sujet. Ils étaient bloqués ici, incapable de pouvoir contrôler quoi que ce soit. Il suffisait de voir Amy, qui montrait à qui voulait la regarder qu’elle était la plus heureuse des filles de Poudlard, qu’elle se laissait pas abattre et restait la même tout en sachant son tragique destin. Mais pourtant, c’était bien ses sanglots qu’on entendait nuit après nuit et elle devait supportait chaque regard, chaque question, et s’il n’y avait qu’elle qui était bloqué dans ce tourment. Lily s’efforçait d’éviter tout le monde pour ne pas avoir à vivre ce que vivait sa camarade de classe. Elle ne voulait rien savoir, rien apprendre sur son futur ou non, elle en avait peur, clairement, et cette peur était, pour la première fois de sa vie, beaucoup plus importante que sa curiosité. Elle avait appris certaine chose du futur et cela lui suffisait pour s’en éloigner autant qu’elle le pouvait. Elle resta silencieuse, ne sachant pas quoi lui dire, il valait très certainement mieux pour eux de rester à Poudlard et en même temps, elle-même aurait aimé pour s’y échapper en ce moment. Juste pour passer une nuit loin des pleurs.

Avalant une autre bouché du gâteau, elle ne changea pas sa méthode pour le déguster, le laisser fondre et croquer les cerises qu’à la toute fin. Rinçant sa bouche de quelques gorgés de jus de fruit, elle reposa son verre à moitié vide à côté d’elle alors que son gâteau, à moitié entamer, restait sagement sur ses genoux. Il brisa à nouveau le silence, certain que quelque chose d’horrible s’était passé et c’était bien là quelque chose que Lily se refusait de savoir. Pourquoi vouloir apprendre quelque chose qui va forcément vous faire souffrir ? Elle ignorait complètement comment elle réagirait si elle se retrouvait à la place d’Amy par exemple.
Elle baissa ses yeux sur l’assiette, elle qui adorait tant le chocolat sentait doucement son appétit se couper. Sa gorge se nouait, entre la crainte et la colère, se mêlait la tristesse et la solitude de ces derniers jours et cette frustration de ne rien pouvoir faire, absolument rien. Et comme toujours, Severus savait utiliser les mots, touchant exactement les cordes comme un fin musicien, oui elle le savait que quelque chose n’allait pas, qu’il y avait d’horrible chose qui se passerait pour leur futur à eux. Elle eut une certaine difficulté à avaler sa salive, finissant par poser l’assiette à ses côtés, incapable d’avaler une bouchée de plus malgré sa légendaire gourmandise pour ce dessert.

Ses sourcils se froncèrent lorsqu’il évoqua les maraudeurs, avouant à demi-mot qu’il se réjouissait de leur malheur. Elle n’avait jamais été capable de comprendre la haine, elle reprochait autant au Maraudeur qu’à Severus mais au-delà de ça, un détail la percuta, Loreens ?


« Tu te soucis des personnes comme Amy maintenant ? »

Sa remarque, légèrement méchante, était sortie toute seule et si elle le fixait, une lueur de regret traversa son regard lorsqu’elle se rendit compte de sa remarque. Elle détourna les yeux avant qu’il ne remarque cette faiblesse, connaissant que trop bien les talents de son ancien ami pour lire les gens comme s’ils étaient que de vulgaire livre. Elle attrapa son verre, avala quelque gorgée pour noyer sa rancœur.


« Qu’est-ce que tu veux dire par "se tuer à petit feu" ? Elle n’a jamais été aussi "Amy" qu’en ce moment… »

Elle n’était pas prête à lâcher à Severus qu’elle avait entendu à maintes reprise la Gryffondor étouffer ses larmes dans son oreiller pour se réveiller le matin pleine d’entrain comme le rayon de soleil qu’ils avaient tous, toujours connu.



code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

avatar

Serpentard


Messages : 26
Date d'inscription : 31/03/2013
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur: Only Lily
Aptitude: Occlumens, Legilimens
Affiliation: Pro-Voldemort

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Dim 2 Fév - 22:52

Il n'avait pas besoin d'être legilimens pour sentir l'appréhension et la détresse qui se dégageaient de Lily. Son amie d'enfance avait visiblement peur de ce qui avait pu arriver dans ce futur inconnu, aussi bien aux autres qu'à elle même. En dépit de sa lucidité, la jeune Evans ne voulait visiblement pas savoir.

Cela ne l'empêcha pas de montrer son mécontentement lorsqu'elle l'entendit parler des Maraudeurs, ni de laisser échapper une réplique quelque peu cinglante lorsqu'il évoqua la situation d'Amy. Severus aurait volontiers laissé passer cette pique si elle n'avait pas été suivie d'une question particulièrement stupide.

Stupide au point que Rogue ne put s'empêcher de tourner la tête vers elle, ses yeux noirs brillants d'un mélange d'incrédulité et d'incompréhension. Lily ne pouvait pas être devenue une idiote. Malheureuse, oui, terrifiée par les changements sombres de cette maudite époque, bien sûr, mais aveugle et sourde à la détresse d'autrui ? Etait-ce réellement la fille adorable et douce avec qui il s'était lié d'amitié il y a de cela tant d'années ?

En dépit de tout le contrôle qu'il pouvait exercer sur ses émotions, le "Prince de Sang-Mêlé" ne pouvait pas contenir la colère qui bouillonnait au fond de lui, surtout après l'état dans lequel il avait vu la jeune Loreens quelques jours plus tôt.


- Faire l'autruche ne te sied guère, Lily ! Je peux comprendre que tu me détestes, et que tu aies un petit faible pour les Maraudeurs désormais mais feindre de ne pas voir ni entendre la détresse d'une fille qui dort à moins d'une dizaine de mètres de toi ? Cela ne te ressemble pas !

Severus se mordit la lèvre inférieure pour ne pas en dire davantage et se leva soudainement. De quoi se mêlait-il ? Amy était son amie, il ne pouvait pas dire qu'il partageait avec elle un lien aussi fort que celui qu'il cultivait autrefois avec Lily mais il se préoccupait d'elle. Même si elle appartenait à la maison Gryffondor, elle lui avait apporté sa musique, qui représentait une source d'inspiration et de délassement incomparable dans un endroit tel que Poudlard. C'était d'ailleurs l'une de ses rares distractions, qui lui avait permis de ne pas devenir fou.

Passant une main dans ses longs cheveux noirs, tout en essayant de remettre son masque d'impassibilité en place sans véritablement y parvenir entièrement, Rogue concentra son regard sur le portail, et cette horizon qui s'étendait au-delà, si proche mais si loin à la fois.

Le Serpentard ferma les yeux et laissa échapper un léger soupir, détendant au maximum ses épaules nouées par le stress et la colère qui avait menacé de l'engloutir. Lorsqu'il sentit avoir suffisamment repris le contrôle sur cet organe aussi vital qu'irritant qu'était son cœur, il reprit la parole d'une voix plus calme.


- Tu veux dire me soucier d'une née moldue ? Ou bien d'une Gryffondor ? Je m'en moque. Cela peut paraître difficile à croire mais j'ai quelque peu changé depuis l'époque des BUSE. Oh bien sûr, je ne suis pas devenu un parangon de vertu comme ton bien aimé Potter mais je sais maintenant que ma vision des choses était infantile et stupide. La seule raison pour laquelle je suis la voie qui est la mienne aujourd'hui, c'est pour être maître de mon propre destin et pour survivre.

C'était peut-être triste à dire mais il ne lui restait rien d'autre. Sa mère était morte, peut-être de chagrin, peut-être d'un coup de trop porté par son père, ou tout simplement de la disgrâce de devoir vivre dans la misère avec un époux moldu et alcoolique, et un fils qui lui ressemblait suffisamment pour qu'elle ait du mal à poser des yeux sur lui sans éclater en sanglots. Tobias Rogue n'était pas digne d'être appelé un père mais il lui avait au moins enseigné, involontairement bien sûr, à être méfiant, à être préparé à faire tout ce qui était nécessaire pour survivre, et qui lui avait montré le pire dans la nature des moldus, et de l'être humain en général. Il ne fallait pas être nécessairement un sorcier pour faire du mal aux autres.

Lily avait fini par le laisser à son tour, mais c'était bien évidemment de sa faute à lui, pour n'avoir pas su choisir entre ce qui était nécessaire pour survivre à Serpentard et cette amitié qui valait plus à ses yeux que sa propre vie. La "blague" de Potter et Black, et sa propre réaction immature et blessante quant à la façon dont Lily l'avait secouru, avaient scellé le sort de leur amitié.

Son cœur était surtout rempli de regrets mais il y avait encore des choses capables de raviver des émotions dans cet organe desséché dont il se servait de moins en moins. La musique d'Amy était l'une de ces rares merveilles, et s'il avait conscience de la faiblesse passagère qu'elle occasionnait à ses défenses mentales de plus en plus fortes, le Serpentard ne pouvait se résoudre à y renoncer.


- Je ne sais même pas pourquoi je t'ai dit ça. Nous ne sommes plus amis après tout, bien sûr que tu n'avais aucune raison d'en discuter. Désolé de t'avoir importunée, cela ne se reproduira plus. Laissa-t-il finalement échapper d'un ton dénué d'émotion.

Bon gré, mal gré, c'était le seul chemin qui s'offrait à lui désormais. Enfournant son livre dans son sac sans fond, il se mit à son épaule et commença à se diriger vers le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Dim 2 Fév - 23:23

Lily Evans

Turn The Clock Back

Ce fut un hoquet qui sortit de sa bouche devant les paroles de Severus, non seulement elle se sentie incroyable blessée mais en plus, cela ne fit que ravivé son sentiment de frustration. Que pouvait-elle faire ? Si elle n’était pas sans savoir la détresse de sa camarade de classe, elle était incapable de pouvoir l’aider, faire face à sa propre mortalité, que pouvait-elle dire ? Elle ne pouvait rien changer au futur, et surtout, Amy ne se confiait pas aussi facilement qu’elle en avait l’air. Un flot de sentiment venait la noyer, lui donnant l’étrange sensation de ne plus pouvoir respirer correctement. Etait-elle si horrible de ne pas pouvoir l’aider ? Ou était-ce le fait de ne pas avoir cherché à l’aider, ne faisant qu’écouter la jeune fille pleurer nuit après nuit sans même y changer quoi que ce soit. Elle avait l’impression que si elle s’en mêlait, elle finirait par apprendre à son tour quelque chose qu’elle ne voulait pas entendre. Elle aurait pu se mettre en colère mais pour une fois, Severus avait raison, elle faisait l’autruche et c’était loin de lui ressembler. Elle qui avait pour habitude de se défendre avec force et vigueur se retrouva pour une fois sans arme devant Severus, encaissant coups après coups, mots après mots. La vérité, enrobé de remarque acerbe sur sa relation avec les Maraudeurs et en particulier avec James ne venait qu’ajouter d’autre coup de poignard parmi le celui qui avait eu raison de leur amitié il y a deux ans.

Et puis, il se leva, encombrant son sac de son livre, et prêt à s’en aller. C’est en le voyant partir après l’avoir littéralement brisé qu’elle décida de réagir enfin, se levant à son tour, elle rattrapa rapidement Severus, le poussant à l’épaule pour le forcer à se retourner avant même qu’il ne rentre. Le contournant pour se placer entre lui et la porte du château. Elle le fixait, avec colère :


« C’est moi qui devrait avoir le droit d’être en colère ! De…De quel droit tu oses placer ta jalousie dans toute cette histoire ! Je ne t’ai jamais demandé de ressembler à James ! »

Elle le poussa une nouvelle fois, sous le coup de la colère et parce qu’elle avait besoin de se défouler aussi.


« Tu crois que je l’entends pas pleurer toute les nuits ! J’en dors plus ! Mais je peux rien faire, je peux et je ne veux pas, j’ai trop peur, peur d’apprendre quelque chose, parce que je sais qu’il s’est passé quelque chose avec moi, tu crois que je ne vois pas les regards de certain ! Que je n’ai pas remarqué la façon dont Mcgonagall me regarde ! Je ne peux pas, je veux rien savoir, je veux retourner chez nous ! »

Au fil de son monologue, elle le poussait, le frappait parfois, sans grande force. Finissant au final par se détourner, les larmes sur les joues, elle les essuya avec une certaine colère, trop fière de s’être montrer aussi faible. Mais à peine avait-elle effacer ces gouttes que d’autres prenaient la place. Elle se sentait littéralement perdue, se rendant compte à quel point le futur et le savoir pouvait à présent la paralyser. Cette situation la rendait folle parce qu’elle n’en avait simplement aucun contrôle. Elle se détourna une nouvelle de Severus, redescendant les marches, devant la grille d’entrée du château, c’est là qu’elle se défoula une nouvelle fois en la secouant simplement. Finissant par simplement poser sa tête entre deux barreaux.


« Je sais pas quoi faire… »


code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

avatar

Serpentard


Messages : 26
Date d'inscription : 31/03/2013
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur: Only Lily
Aptitude: Occlumens, Legilimens
Affiliation: Pro-Voldemort

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Lun 3 Fév - 13:09

Severus fut totalement pris au dépourvu lorsque la jeune femme le rattrapa par l'épaule, le faisant se retourner tout en lui barrant l'entrée du château. Avec ses cheveux détachés et ses yeux émeraude brillants de colère et de tristesse, elle lui paraissait aussi belle que ces déesses de la Grèce Antique, terribles dans leur courroux mais dont on ne pouvait pas détourner le regard, au risque d'y laisser sa vie.

Les paroles qu'elle lui adressa étaient d'autant plus blessantes qu'elles étaient vraies. Le Serpentard avait laissé ses sentiments prendre le dessus sur sa logique, et notamment ses insécurités à l'égard de la relation entre Lily et Potter. Il ne manqua pas de remarquer qu'elle l'appelait couramment James, chose qu'elle n'aurait pas faite deux ans plus tôt.

Il ne chercha pas à se défendre lorsqu'elle le poussa, se contentant de rétablir son équilibre pour ne pas tomber. Rogue était conscient qu'elle avait besoin de laisser sortir toute cette frustration qui s'était certainement accumulée depuis un certain temps. Au moins, la Lily qu'il connaissait n'avait pas disparu, elle s'était juste recroquevillée sur elle même pour se protéger.

Severus sentit son cœur se briser lorsque les larmes finirent par s'écouler le long de ses joues rougies par la colère et la frustration. Il l'aimait pas la voir comme ça, aussi malheureuse et impuissante face à la situation dans laquelle ils se trouvaient.

Lorsqu'elle se détourna de lui et se dirigea vers la grille, le Serpentard sut qu'il avait un choix à faire. Tourner les talons maintenant revenait à abandonner son amie à son désespoir, et à refermer à jamais ce chapitre de sa vie derrière lui. C'était l'option la plus logique, la plus sensée peut-être, compte-tenu du fait que leur amitié n'existait plus que dans leurs souvenirs, et qu'elle le détestait.

Pourtant, il n'eut même pas un instant d'hésitation avant de se mettre à descendre les marches pour la rejoindre. Attirant doucement mais fermement Lily en arrière, en faisant attention à ne pas lui faire de mal, puis il la retourna vers lui, plongeant son regard sombre dans les yeux si magnifiques et si expressifs de la jeune Evans.


- Je suis un idiot, tu devrais le savoir depuis le temps. Lui souffla-t-il, tandis que ses lèvres s'étiraient en un très léger sourire.

Puis il l'entoura simplement de ses bras, la serrant doucement contre lui sans chercher à l'oppresser. Il se souvenait à peine du visage de sa mère, et des rares gestes d'affection qu'elle avait pu avoir à son égard... mais Lily, jamais il n'avait oublié la première fois où elle l'avait étreint, ou la première fois où elle avait déposé un baiser sur sa joue.

Prenant une profonde inspiration, il se mordit la lèvre inférieure pour ne pas céder à la tentation de laisser s'exprimer sa propre frustration. Il l'avait déjà bien assez fait au cours des minutes qui avaient précédé, et ce n'était pas lui qui avait besoin de réconfort. Lily passait en premier, elle passerait toujours en premier.


- Je trouverai un moyen... pour te ramener auprès de ta famille et pour qu'il ne t'arrive rien. Je me fiche des règles de la magie, ou des conventions du monde sorcier. Si tu dois croire en une seule chose, alors crois en cela. Moi, Severus Rogue, je jure solennellement sur ma magie et ma vie de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour protéger Lily Evans, quel qu'en soit le prix !

Un bref éclat lumineux les entoura, scellant le serment solennel que le Serpentard venait de faire. Ce n'était même pas un sacrifice qu'il venait de faire mais simplement de dire tout haut cette promesse qu'il s'était faite à lui même il y a si longtemps. La vie ne valait pas la peine d'être vécue si Lily n'en faisait pas partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Lun 3 Fév - 14:37

Lily Evans

Turn The Clock Back

Elle s’était simplement laisser faire, n’ayant plus vraiment la force ou même l’envie de le repousser. Au final, malgré leur différence, et leurs différents, il avait semble-t-il toujours été là. Etait-elle donc toujours aussi butée et bornée ? Elle lui en voulait et n’arrivait pas à se défaire de la douleur qu’avait procuré ses mots sorties de sa bouche il y a des années mais malgré tout, était-ce une raison suffisante pour briser ce qu’ils partageaient à jamais ? Elle lui en voulait pour ça, parce que ces mots avaient à jamais détruits leur amitié, et pourtant, s’ils n’étaient plus amis, pourquoi était-il encore là ? Pour est-ce qu’il la prenait dans ses bras ? Pourquoi se souciait-il de son bien être ? Pourquoi le gâteau ? Elle se laissa complètement aller dans ses bras, pleurant à chaude de larme devant une situation qui la dépassait complètement. Perdre le contrôle, c’était quelque chose qu’elle n’arrivait pas à gérer, était-ce vraiment la seule chose qu’elle n’arrivait pas à gérer. Et ainsi contre lui, elle ne vit absolument pas arriver ce qu’il s’apprêtait à faire, ce fut la lueur et son étrange chaleur ainsi que ses paroles qui lui firent comprendre, trop tard, l’engagement que venait de prendre Severus. Elle le regarda, la colère traversant ses yeux un instant, il pouvait pas faire quelque chose pareil sans lui en parler avant, sans lui demander ce qu’elle en pensait, mais elle n’avait plus vraiment la force d’être en colère. Elle baissa les yeux, en d’autre temps, elle lui aurait certainement crié dessus mais ce fut plutôt d’un étrange calme qu’elle s’exprima.

« Pourquoi t’as fait ça ? »

La question n’attendait pas vraiment de réponse. Elle avait beau avoir été littéralement broyée par la rage de son ami durant ce jour fatal, elle n’avait pourtant jamais souhaité sa mort d’une quelconque manière et encore moins par sa faute.


« Tu es vraiment un idiot… »

Pourtant, elle ne s’éloignait pas de lui, essuyant ses larmes, elle n’arrivait pourtant pas à arrêter le flot qui suivait les précédentes. Elle tentait de mettre de l’ordre dans ses idées, mais elle se rendait simplement compte que la promesse de Severus était inconsidéré, aussi belle soit-elle…La beauté, ce n’était pas ça qui allait la rendre heureuse.


« On nous laissera jamais repartir avec notre mémoire, je ne dis pas que tu oublieras cette promesse Severus…Je dis juste que tu oublieras ce moment précis…Tout comme moi…Je t’en veux, je t’en veux parce qu’à chaque fois que je te vois, je ne peux pas oublier cette colère qui t’animait quand tu m’as dit ces horribles choses, parce que je n’arrive pas à t’oublier…Mais… »

Elle posa une main sur sa joue


« Je veux pas te voir mourir… »

Elle posa une main sur son torse, à l'exact endroit de son corps. Le fixant sérieusement, elle lui ordonnait presque d'un regard de ne pas l'interrompre.

« Moi, Lily Evans, libère Severus Rogue de son serment »

La même lueur les enveloppa, un court instant.

« Je ne veux pas de cette responsabilité...Je pourrai pas le supporter si tu... »


code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

avatar

Serpentard


Messages : 26
Date d'inscription : 31/03/2013
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur: Only Lily
Aptitude: Occlumens, Legilimens
Affiliation: Pro-Voldemort

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Jeu 6 Fév - 15:52

Severus continua de l'étreindre tandis qu'elle pleurait tout son saoul contre son torse. Toutefois, les sanglots de la Gryffondor laissèrent bientôt place à la colère lorsqu'elle réalisa le serment qu'il venait d'accomplir. Lorsqu'elle lui demanda ses raisons, il préféra ne pas répondre, ne sachant pas comment formuler la myriade d'émotions qui menaçait de le submerger.

Son cœur tambourinait dans sa poitrine tandis qu'elle lui expliquait qu'elle lui en voulait pour ce qu'il avait dit, et pour la colère qui hantait ces mots maudits qu'il avait toujours regretté d'avoir prononcé. Pourtant, la honte et la tristesse qu'il ressentait s'effacèrent lorsqu'il sentit ses doigts se poser sur sa joue, comme si son simple toucher agissait tel un baume sur les plaies de son âme, une panacée capable de le guérir de ce mal qui le rongeait un peu plus chaque jour.

Pourtant, elle rejeta son serment, et captivé par son regard émeraude, il n'eut pas le courage de l'arrêter. Déglutissant avec difficulté, il se força à prendre la parole à son tour.


- Parce que tu crois que je pourrais continuer à vivre si tu n'es plus là ? Lâcha-t-il finalement d'une voix rauque.

Toute sa maîtrise de l'occlumencie ne suffisait pas à arrêter les sentiments qui se déversaient en lui tel un torrent furieux, le faisant trembler de la tête aux pieds. Ce n'était pas de la colère, ou de la frustration mais simplement des années de refoulement, des centaines heures passées à contenir ses émotions, à cacher ce qu'il ressentait. Mais comme toujours, Lily avait la clé de toutes ses serrures, et aucune barrière n'était en mesure de la garder en dehors... parce qu'elle résidait depuis toujours au plus profond de son cœur.

- Je n'ai pas besoin de me souvenir de cet instant, de ce mois ou même de cette année pour avoir envie de te protéger et de t'épauler alors ma mémoire n'a que bien peu d'importance. Ils peuvent effacer mes souvenirs ou me laver le cerveau si ça leur chante, tant qu'ils ne privent pas de mon cœur ou de mon âme, jamais tu ne quitteras mes pensées. Ce qu'il y a jamais eu, et ce qu'il y a encore de bon en moi, c'est de toi que je le tiens.

Severus n'était pas du genre à se confier, et encore moins par rapport à ce qu'il ressentait mais il faisait face à la seule exception à la règle. Lily était la raison pour laquelle son cœur n'était pas rempli que de haine et d'indifférence, elle représentait vraiment l'étoile qui brillait dans cette cave obscure qui lui servait de cœur.

L'une de ses mains quitta le dos de la jeune femme pour venir effleurer délicatement sa joue, rejetant en arrière de longues mèches de cheveux d'un roux sombre. Il aimait ses cheveux, qui avaient la couleur des feuilles d'automne mais il adorait encore davantage l'éclat émeraude de ses iris. Ses yeux verts le fixaient avec une telle intensité au point de se sentir mis complètement à nu devant elle.


- J'ai été haï toute ma vie. Mon père me hait depuis l'enfance parce que je suis un sorcier, un monstre. Ma mère a essayé de me protéger mais elle n'a jamais pu totalement cacher ses regrets, parce que si je n'étais jamais venu au monde, elle aurait pu quitter mon père avant qu'il ne soit trop tard. La majorité des Serpentard me méprisent parce que je suis un fils de moldu, et les Gryffondor me haïssent parce que je suis un Serpentard ou parce que je pratique les arts sombres, ou encore tout simplement parce que j'existe ! Mais je peux vivre avec ça parce qu'une petite fille aux yeux verts m'a tendu la main quand tous les autres me tournaient le dos, parce que cette fille s'est souciée de moi quand les autres voulaient me voir disparaître ! Voilà pourquoi Lily Evans, même si je suis tombé plus bas que terre, je ne cesserai jamais de me soucier de toi.

Severus n'avait fait que parler mais il avait l'impression d'avoir couru un marathon tant il se sentait fatigué, comme si le fait de s'être enfin confié l'avait complètement vidé de toute force. Il n'avait pas pleuré, il n'était même pas sûr de savoir encore comment verser des larmes mais le jeune homme s'était exprimé à cœur ouvert, déversant un flot d'émotions qu'il avait gardé pendant des années à l'abri derrière un barrage, chaque jour un peu plus consolidé. Un seul mot de Lily avait réduit ses efforts à néant en ouvrant les valves mais il ne le regrettait pas. Maintenant qu'il avait pu "vider son sac", comme l'aurait formulé Amy, il se sentait... apaisé.

- Hais-moi, crie s'il le faut, bats-toi contre le destin mais ne te résigne pas, s'il te plaît. Si tu perds espoir maintenant, ta vision va progressivement s'assombrir et la Lily qui avait tant à offrir au monde sera vraiment perdue à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   Dim 23 Fév - 20:36

Lily Evans

Turn The Clock Back

« C’est parce que je me soucis toujours de toi que je ne peux pas porter le poids d’un tel serment Severus… »

Ces quelques mots étaient sortie de sa bouche, tout seul, sans qu’elle ne puisse le contrôle et avec une douceur sincère. Elle avait été troublée par ses paroles, par ses aveux, par son histoire qu’elle connaissait déjà en partie. Et si elle pouvait comprendre les raisons qui le poussaient à vouloir donner sa vie aussi facilement pour un serment, elle ne pouvait se permettre de le laisser faire ainsi. Peut-être se montrait-elle terriblement égoïste mais elle avait beaucoup trop peur de ce que l’avenir pouvait leur réserver et plus que tout, elle ne souhaitait pas se sentir coupable de la mort de son ami si celui-ci venait à échouer. Personne n’est infaillible et elle ne supportait pas l’idée qu’une erreur puisse être un contrat pour la mort ou tout autre forme de torture, elle connaissait que trop bien le serpentard pour savoir que sa culpabilité serait déjà un terrible fardeau pour lui. C’était bien parce qu’elle le connaissait qu’elle lui en voulait si farouchement et le lui faisait bien comprendre, sachant pertinemment que la culpabilité le torturait bien plus qu’autre chose. Cela avait été sa petite vengeance mesquine mais il y avait un pas entre ce que lui demander Severus et une petite vengeance d’adolescent. Le voir mourir n’était pas ce qu’elle souhaitait.


« Tu dois me le promettre Severus, quoi qu’il puisse arriver, tu devras te battre, te relever et continuer ta route…Promets le moi… »

Elle lui prit les mains, serrant légèrement ceux-ci. Il n’était pas question qu’il lui dise non et Lily avait le caractère assez trempé pour pouvoir obliger Severus à lui dire mais au-delà de ça, elle ne voulait pas d’un oui contrit et résigner, elle voulait une réelle promesse, loin d’un serment magique, elle voulait quelque chose de sacré, de symbolique. Aussi, une de ses mains quitta celle de Severus, lui tendant simplement son petit doigt comme lorsqu’ils étaient enfant et se faisait des promesses d’enfants.


« Je te promets d’en faire autant, de ne pas me laisser abattre… »


code by biscotte
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Turn The Clock Back - Severus   

Revenir en haut Aller en bas
 

Turn The Clock Back - Severus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'extérieur du Château :: La porte d'entrée-