AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Sauvetage improvisé [PV Lou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Lise


PNJ


Messages : 90
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Sauvetage improvisé [PV Lou]   Dim 23 Fév - 16:22

Comme tous les matins, Peter se levait de mauvaise humeur. En fait son sourire n'apparaissait pas sur son visage tant qu'il n'avait pas prit son petit déjeuné. Le blond était le genre d'adolescent à ne rien prendre au sérieux, toujours le mot pour rire, il croquait la vie à pleine dents. Du moins si on oubliait son caractère de cochon. Possédant un franc parlé, il lui arrive trop souvent de vexer les autres avec ses paroles et on entendait toujours sa grande gueule qui râlait dans les couloirs du château. Mais ne le comparez pas à Elliot Rosier, Peter est bien plus malicieux et vulgaire.

Le serdaigle s'assit à sa place habituelle dans la grande salle en baillant et se servit à manger. Plongeant le nez dans son jus de citrouille, il écoutait vaguement la conversation de ses camarades, non loin de lui. Les serpentards auraient enfermés une des leurs dans un cachot parce qu'elle était trop chiante avec eux. Ah les serpentards, bande de bouseux. Et pourtant, il n'arrivait pas à avoir de l'empathie pour la victime, si elle était une des leurs. Un sourire railleur étira ses lèvres, ses yeux pétillants de malice. Peut-être même qu'ils allaient l'égorger, ça fera la une de la Gazette du Sorcier. Une serpentard assassinée et ce n'est que le commencement. Peut-être qu'ainsi tous les serpentards devront rentrés chez eux, quittant Poudlard. Le bonheur. Et pourtant alors qu'il gloussait derrière son verre, son sourire se figea et sa main se crispa sur son gobelet, stoppant net ses mouvements. La petite emmerdeuse qui sautille. Lynley fit prit d'un flash. Il voyait nettement apparaître dans son esprit la tête blonde à couette, son faux regard innocent et ses lèvres au sourire insolent. …... Oh la con.

Le blond posa brusquement son verre sur la table, frappant au passage le morceau de bois, en se redressant, mécontent. Il passa ses mains dans ses cheveux couleur blés et se les auraient sans doute arrachés s'il perdait son calme.

« Bordel, elle me fait chier aussi celle là ! »

Les deux serdaigles qui discutaient se retournèrent vers lui.
« Peter ? »
« Vos gueules vous aussi ! »

Le blond grogna et les mains dans les poches, il sortit de la grande salle en trainant les pieds jusqu'au cachot. Il attrapa un long morceau de bois et se laissa guider par le son des voix qu'il entendait. Cette voix agaçante. Cette petite peste les provoquaient en plus. Peter donna un grand coup de pied dans la porte du cachot qui s'ouvrit brusquement. La scène qui apparu sous ses yeux ne le surprit guère. Lou, car c'était bien elle, avait planté ses dents dans le bras du serpentard qui le secouait dans tous les sens pour lui faire lâcher prise en vain. Peste ! Et en plus cette idiote se faisait embarquée dans les mouvements. Lorsque le bras du mec était trop haut, ses pieds ne touchaient plus le sol, sans pour autant lâcher sa proie. Cette fille est grave.

« T'es sérieusement aliénée ma pauvre. »

Le deuxième élève de la maison des serpents, qui s'apprêtait à venir en aide à son ami, se retourna vers lui. Mais il n'eu pas le temps de dire quoi que ce soit et se prit un morceau de bois dans la tronche. Il profita de ce petit moment de diversion pour approcher la proie de la petite blonde.

« Lâche » fit-il à Lou, la menaçant de lui arracher les dents toujours dans la chaire de l'autre idiot. Il attrapa l'élève dont il ignorait le nom et lui tordit le bras avant de lui donner un coup de pied dans le dos, qui lui fit percuter brusquement le mur. Peter se retourna pour voir sa première victime se relever, le visage en sang, le regard menaçant. Hmmm. Bon … Boulet de canon improvisé. Il attrapa Lou, qui heureusement pour lui était assez légère, et la souleva à côté de lui, comme s'il s'apprêtait à lui faire faire l'avion, donc en position complètement allongée.

« Tête en avant, petite chieuse. »

Et BOUM !!! Boulet de canon lancé sur la victime. Il fut prit d'un fou rire en voyant que cette attaque avait marché, au point de se tenir les côtes, appuyé contre le mur.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Brodie

avatar

Serpentard


Messages : 3
Date d'inscription : 24/02/2014

MessageSujet: Re: Sauvetage improvisé [PV Lou]   Jeu 13 Mar - 13:07

A peine levée, Lou sautillait déjà, affichant son apparent bonheur aux yeux de tous ses camarades de maison. Pourtant, la plupart d’entre eux ne se laissaient pas duper par ses airs de petite fille bien sous tous rapports, qui n’avait rien à se reprocher. La grande partie des verts et argents connaissait le vrai visage de la quatrième année. Aussi peste que sautillante, aussi menteuse que souriante. Elle en faisait tourner plus d’un en bourrique, même si ceux qui se faisait le plus avoir était forcément des trois autres maisons de Poudlard. En vérité, beaucoup se demandaient ce qu’elle foutait chez les serpents. On la voyait plutôt comme la petite souris prit au piège dans un nid de vipères. Qu’on se pose cette question, que l’on croit cela lui rendait bien service.
La petite blonde se changea, se coiffa etc… Son serre-tête, pourtant vert et argent, accentuait son côté petite fille. Elle en jouait beaucoup.

Une fois prête, Lou sortit de la salle commune de sa maison afin d’aller prendre son petit-déjeuner dans la Grande Salle. Les repas, c’est sacré ! Ce n’était un secret pour personne que la jeune fille avait un trou noir à la place de l’estomac et un plus de béton armé. Elle en effrayait plus d’un avec son appétit gargantuesque. Les autres élèves ne s’y habituaient pas tous. Pourtant, c’était la quatrième année de la jeune fille à Poudlard.

Sauf qu’apparemment, Lou ne devait pas compter sur le fait de rejoindre la Grande Salle en cette matinée. Deux autres Serpentards, de sixième année, la rattrapèrent pour lui « parler ». Lou les connaissaient bien. A cause d’elle, il s’était pris des heures de colle. C’était elle ou eux, alors le choix était vite fait pour elle.
Qui aurait pu accuser une pauvre fillette en larme, face à deux grands gaillards comme eux ? Bien fait pour eux. Sauf qu’ils n’avaient pas l’air content du tout là.

« J’ai pas le temps de faire joujou avec vous là. »

Bien que minuscule, Lou dépassant difficilement les mètre quarante pour ses quatorze ans, elle ne se laissait pas facilement intimider. Ouai, bon, elle se fit quand même pousser dans une des salles des cachots. Okaaaay…. Ils voulaient se venger c’est ça ? D’accord, alors Lou ne se laissera pas faire sans réagir. Elle réussit à se faufiler entre eux, malheureusement pas pour quitter la pièce, vu qu’ils bloquaient la porte, mais pour se réfugier au fond de la salle.

« Tu fais moins la fière maintenant que personne est là pour se faire avoir par tes maudites larmes. »

Lou éclata de rire.

« Faut pas être bien doués pour se faire avoir par une gamine. Et n’avoir aucune fierté pour s’en prendre à elle à deux. »

Enfin, sa maison n’était pas connue pour son courage. Ça, c’était le trait de caractère des Gryffondors.

« Et moi je suis comme les mauvaises humeurs, tenace. Bon courage à vous. »

Cette gamine est cinglée, on lui a déjà dit à plusieurs reprises qu’il y avait un truc qui allait pas dans sa tête. Quelle idée de la provoquer comme ça aussi. Elle doit être maso, ce n’est pas possible autrement ! Preuve de la folie qui habitait son esprit, Lou commença par leur balancer tout ce qui lui tombait sous la main. Voyant que cela n’était pas très utiles, elle sorti sa baguette pour faire valdinguer les tables dans leur direction. Ça aurait potentiellement pu marcher s’ils n’avaient pas aussi été des sorciers.
Bon d’accord… Si ça, ça ne marche pas, reste le corps à corps !

« Banzai !!!! »

Lou leur sauta dessus, les prenant par surprise. Ils ne devaient vraiment pas s’attendre à ça. Elle s’accrocha au dos de l’un dos, s’agrippant à ses cheveux alors qu’il gueulait à son pote « Fais-la descendre !! » Ce que le pote réussi à faire difficilement, sous les cris du premier qui y perdit une touffe de cheveux.
Pas très contente d’être délogée de la sorte, Lou planta ses dents dans le bras du Serpentard, avec la ferme attention de pas lâché cette fois-ci. C’est à ce moment-là que la porte s’ouvrit d’un coup, laissant entrer…. Peter !! Bien que secouer dans tous les sens, Lou le reconnu. C’était son cousin après tout. Il s’approcha d’elle et lui ordonna de lâcher prise. Elle lui obéit. Malgré la situation, elle jubilait du fait qu’il lui adresse la parole. Le Serdaigle neutralisa la Serpentard en un rien de temps. Ça c’est cousin !!!!
Lou se sentit alors basculer, en position plus horizontale. Ce n’est pas normal ça !

« Tu fais quoi là !? »

Le conseil de Peter ne la rassura pas sur son sort. Par reflexe, et peut-être par instinct de survie (si on imagine qu’elle en a un), elle fit ce qu’il lui dit. Elle se sentit alors volée, pour heurter de plein fouet son autre camarade de maison. Un peu sonnée, elle se releva, écrasant au passage le vert et argent. Osef !

« Non mais ça va pas Peter ! Je suis pas un projectile moi !! »

Elle s’approcha de lui en tanguant un peu, poing sur les hanches, joues gonflées. Mode petite fille boudeuse on ! Mais elle savait comment l’emmerder jusqu’au bout… Elle sauta sur lui, koala mode, le serrant dans ses bras.

« Mais merci mon Peteeeeeeer !!! Mon cousin d’amour chéri à moi !! »

Elle savait qu’elle allait se faire recaler, mais autant l’embêter un peu au passage. Depuis quelques années, les relations entre eux s’étaient dégradées. Du jour au lendemain, Peter s’était mis à l’ignorer, alors qu’autre fois ils étaient si proches. Après tout, Lou avait vécu une grande partie de sa vie chez les Lynley, voyait même en lui un grand frère. Aujourd’hui, c’était l’ère polaire dans leur relation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Lise


PNJ


Messages : 90
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Re: Sauvetage improvisé [PV Lou]   Mar 25 Mar - 8:46

Touché ! Coulé !! Le projectile avait atteint sa cible, provoquant le fou rire du coupable. Peter n'était pas du genre à se prendre la tête, un rien lui faisait rire, ce qui était en contraste avec son sale caractère. Il ne quitta pas son sourire railleur, lorsque la petite blonde boudait ouvertement. En revanche, il aurait du prévoir la suite des événements, mais il ne les vit arriver que trop tard. Et pourtant, Lynlyn aurait du se douter que la personne la plus dangereuse ici, ce n'était pas les serpentards mais bien cette petite personne qui avait du les provoquer. Et avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit, il se retrouva avec cette petite chose d'apparence fragile (mais seulement d'apparence) dans les bras. Pour lui, le côté « je suis toute mignonne » de Lou, c'était pour tromper son adversaire. Cette fille est une vrai vipère, une calamité. Elle avait l'air d'agir spontanément, et bien que parfois c'était le cas, Peter savait bien qu'à d'autres moments, tout était calculé. Derrière ses airs de fillettes, elle était diabolique. C'est ça, elle devait avoir des gênes de Lucifer en elle. Par ailleurs, Lynley était persuadé que tout ceci était une mise en scène pour l'attirer lui entre ses griffes. Sans vouloir faire le parano. Quoi qu'il en soit, Lynlyn n'avait peur d'aucun démon. Ce qui ne l'empêchait d'ailleurs pas de grogner.

« Attention sale gamine, tes cornes vont poussées sur ton crane ! Lâche moi sale môme ou je te pend par les pieds et je te secoue dans tous les sens !!! »

S'il y avait bien des choses que Peter n'aimait pas, c'était bien les enfants et les filles. Beurk, il en avait la chair de poule. Même si ce petit truc était la seule … truc … qu'il acceptait de protéger. Mais juste de temps en temps. Parce que honnêtement, même si elle se mettait dans les ennuis, Lou n'était pas une personne qui avait besoin de protection, ça il le reconnaissait volontiers. Toujours est-il qu'au lieu de mettre sa menace à exécution, Peter attrapa les joues de sa cousine avant de les tirer, obtenant un visage difforme, ce qui le fit une nouvelle fois éclater de rire.

« Ahahaha tu ressembles à un alien ! … Bon allez, assez joué ! »

Il la fit basculer sur ses épaules en sac à patate, la tenant solidement. Il se permis de piétiner les trois serpentards à terre, avant de tout simplement quitter le cachot, avec son otage sur le dos. Il renifla avec dédain, ne prêtant aucune attention à la peste pendant quelques minutes, avant de finalement s'arrêter dans un autre cachot et la reposer par terre. Le cachot était juste à côté de la salle de classe des potions. Il s'assit contre un mur avant de sortir une petite feuille, qui lui permit de déposer une drôle d'herbe dessus et d'enrouler le tout. D'un coup de baguette, il alluma le bout de la feuille de drogue et la porta à sa bouche, inspirant une dose. Il ferma les yeux, se laissant bercer par cette forte odeur qui ne mettant pas longtemps à le faire plainer. En entendant le toussotement réprobateur devant lui, il ouvrit les paupières, soufflant de la fumée de sa bouche. Il posa ses prunelles dans ceux de sa cousine.

« C'est médicinale. »

Le blond ricana, effectivement ce n'était pas très convainquant. C'est ça, prend la pour une conne. Il inspira une autre bouffée, sans la quitter du regard, restant étrangement silencieux. A vrai dire, il n'aimait pas voir Lou. Elle lui rappelait trop son enfance, et donc tout ce qu'il avait perdu. Il se crispa. Depuis combien de temps n'avait-il pas penser à son père ? Il expira avec contrariété, la foudroyant du regard. D'un excès de colère, il lui jeta son sac de cours à la figure, avant d'hurler avec agressivité.

« BARRE TOI !!!! »

Il lui semblait encore entendre les rires des deux enfants blonds qui jouaient avec le père du plus grand des deux. Le rire clair de la petite Lou, pleine de boue ,qui voulait en jeter sur le petit garçon que Peter était à l'école. Ce jour là, il avait autant hurlé que rit. Et ce père qui s'était rangé du côté de la fillette avant de les prendre tous les deux pour cibles avec de la boue. Et le soir, Thomas avait retrouvé la famille pleins de boue, dont celui qui avait le plus prit était le père. Victoire des deux mômes.

Ce souvenir qui remontait dans sa mémoire l'irritait au plus au point. Des souvenirs précieux … Mais pourtant, il ne voulait pas s'en rappeler, il voulait les chasser, comme s'ils n'avaient jamais existé. Mais Lou, face à lui, n'était pas un souvenir, mais bien la réalité. Et par conséquence, il ne pouvait pas s'en débarrasser.

« CASSE TOI !!!! »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sauvetage improvisé [PV Lou]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sauvetage improvisé [PV Lou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'intérieur du Château :: Cachots et Sous-sols :: Les cachots-