AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 La fin des Maraudeurs ? [PV Remus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Potter

avatar

Gryffondor


Messages : 72
Date d'inscription : 06/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Animagus non déclaré ( Cerf )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: La fin des Maraudeurs ? [PV Remus]   Dim 23 Mar - 10:33

James savait qu'il ne pourrait pas fuir Remus éternellement. Enfin il ne s'était pas gêné à le faire tout au long de la semaine. Ce qui n'avait pas été très difficile, puisqu'il n'allait plus en cours. Il y retournerait lorsque l'envie lui prendrait, ce qui n'était absolument pas le cas pour le moment. Bref, Remus avait tout de même une arme imparable, la carte des Maraudeurs. Carte qu'il avait posé sur le lit du lycan il y a une semaine de cela, après avoir annoncé à Sirius qu'il quittait les Maraudeurs.

Son cœur se serra de nouveau à cette pensée. Ce jour là, il était caché dans l'antichambre reliée à la grande salle. Il n'y avait jamais personne, c'était le bon moyen pour rester au calme. Par ailleurs, même les portraits n'osaient dire mot. James soupira, décidément, tout le monde était ici au courant du destin tragique/héroïque du grand James Potter. Mais durant ses derniers jours, Dieu se fanait. James avait eu beaucoup trop d'informations à gérer. Le suicide d'Amy, cette dernière qui restait dans le déni. Et puis sa dispute avec Sirius, qui d'ailleurs lui a fait réaliser que si Amy c'est suicidée c'est de sa faute. Voila ce que l'horrible James Potter a fait. Il est sortit avec Amy, il lui a fait un enfant (Camille) et il s'est barré avec Lily, abandonnant la jolie blonde pour faire sa vie de famille avec Lily et Harry. Voila ce dont les deux maraudeurs avaient conscience. Mais par Tyana, James en avait apprit d'avantage. Sa petite vie de famille n'avait pas duré bien longtemps puisque Voldemort avait tué le couple Potter lorsque Harry avait un an.

« Je suis mort. » Se répétait James sans cesse. C'est vraiment pas de bol. Vraiment. Il essayait d'en rire mais n'y arrivait pas.

Contrairement à Amy, il ne restait pas dans le déni, et avait bien conscience du destin qui l'attendait. Dans un sens, il se disait que c'était bien fait pour lui, après ce qu'il avait fait à Amy -et à Camille- c'était tout ce qu'il méritait. Mais Lily … Ce n'était pas juste pour elle, elle n'avait rien fait. Elle est innocente. Bien sur, aujourd'hui, il n'est plus amoureux d'elle mais jamais il ne lui souhaiterait du mal. Jamais. Ca ne l'empêchait pas d'aimer beaucoup Lily.

Au delà de sa propre mort, ce qui terrifiait James était le regard de Remus. Angoissé à l'idée d'y lire le même dégoût que dans les prunelles de Sirius, il l'évitait à tout prix. D'ailleurs, il évitait tout le monde, Amy, les Maraudeurs, et même Tyana, il la voyait de moins en moins. Horrifié à l'idée de finir seul à cause de sa méchanceté et de son égoïsme, il cherchait néanmoins lui même cette solitude, mais au fond, il le méritait.

Il comprenait maintenant pourquoi la petite Camille était si gentille avec lui, mais elle ne devrait pas. Non, elle devrait lui en vouloir, le haïr de toutes ses forces. Mais peut-être qu'elle était trop douce, trop comme sa mère. Et ça, ça lui faisait peur. Parce qu'il préférait recevoir un coup de poing de la part d'Amy plutôt qu'elle lui sourit dans les couloir lorsque parfois, ils se croisaient. D'ailleurs, James baissait souvent la tête et continuait sa route comme s'il ne l'avait pas vu. C'est ce qu'il faisait quand il voyait Amy, Sirius ou Peter. Mais lorsque son chemin croisait celui de Remus …. Il partait carrément en courant, détallant comme un lapin.

James soupira une énième fois, recroqueviller dans un coin de la pièce, les genoux remontés et sa tête posés dessus, entouré de ses bras. Ses cheveux étaient beaucoup plus en bataille que d'habitude, le teint trop pâle, et il était même persuadé d'avoir maigrit. Mais la nourriture, pour le moment, il s'en fichait. Il ne comptait pas le nombre de repas qu'il mangeait.

Alors qu'il allait fermer les yeux pour se reposer, la porte s'ouvrit et James n'eu pas besoin de relever la tête pour voir qui était présent. Il reconnaissait parfaitement se pas discret. Le Gryffondor se raidit et ne bougea pas, gardant ses yeux sur le sol, incapable de lever le regard vers lui. Il frissonna, cette fois ci, il ne pouvait pas fuir. Et puis de toute façon, il n'en avait même pas la force.

« … Tu … Tu devrais être en cours … C'est important pour toi … les cours ... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remus Lupin

avatar

Gryffondor


Messages : 107
Date d'inscription : 04/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Nothing
Aptitude: Loup Garou
Affiliation: Absolument contre ses idées d'arriéré

MessageSujet: Re: La fin des Maraudeurs ? [PV Remus]   Dim 23 Mar - 12:12


La fin des Maraudeurs ?
James&Remus

Les cours, c'était au final tout ce qui lui restait pour éviter d'avoir la tête qui explose en pensant à tout ce qui se passait autour d'eux. Incapable de savoir où exactement les choses avaient commencer à partir en cacahuète. Était-ce le moment où James avait décidé qu'il serait intelligent de tomber amoureux d'une élève de cette époque ? Où le moment où Sirius a décidé qu'Amy était une sorte de maladie dégueulasse à éviter ? Où le jour précis où ils s'étaient tous réveiller à cette époque ? Était-ce Lise qui avait définitivement tout briser en annonçant quelque chose qui allait irrémédiablement les bouleverser ? Remus tentait de trouver la source du problème pour pouvoir trouver par la suite une solution, tout réparer, pour que tout redevienne comme avant. Il avait l'impression d'au-delà du fait qu'il perdait totalement le contrôle s'était quelque chose de beaucoup plus précieux qui s'effritait sous ses yeux sans qu'il ne puisse faire quoi que ce soit.

La nuit de pleine lune qui suivit les lourdes révélations laissaient un goût amer à Remus lorsqu'il sut qu'aucun cerf n'avait fait partie de leur escapade nocturne mensuel. Et les jours qui suivirent ne furent pas des plus belles non plus. Toujours en compagnie de Peter qui était le seul à ne pas véritablement voir ce qui se passait et qui brisait les oreilles de Remus avec des tonnes de théories sur ce qui se déroulait dans la vie de leurs amis. Sirius parfois les rejoignait, et leurs journées semblaient presque semblable à celle qu'ils avaient à leur époque lorsqu'ils pouvaient entendre au fond d'un couloir l'éternelle « Siriiiiii » et voir une jolie tête blonde apparaître sur le dos de son ami gryffondor. Ils agissaient comme si cette terrible nouvelle jamais eu lieu et pour ceux qui ne connaissait pas assez les groupes, ils n'y verraient que du feu mais il fallait être particulièrement hypocrite ou aveugle pour ne pas remarquer le teint blafard de la futur rock star, les cernes parfois sous ses yeux où les innombrables heures de sommeil qu'elle rattrapait en cours. Avec la carte des maraudeurs en sa possession, il remarque aussi que celle-ci voyait plusieurs fois par semaine Severus Rogue, et s'il devait peut être s'en inquiéter, Remus garda pourtant l'information pour lui, se promettant qu'il aurait une conversation avec le serpentard lorsqu'il le pourrait.

Pour l'heure, c'était un certain cornedrue qui l'intéressait. Loin d'être à l'image de leur maison, il le fuyait comme la peste, espérant stupidement que Remus ne l'avait peut-être pas remarquer prendre ses jambes à son cou. Mais il avait vu un message dissimuler lorsque la carte se retrouva en sa possession, une façon implicite d'admettre qu'au fond, il souhaitait que le Gryffondor le retrouve. S'il voulait réellement fuir le lycan, ce  n'était pas en lui offrant la possibilité de le trouver, peu importe l'endroit, qu'il allait pouvoir se défaire définitivement des maraudeurs. Une lueur d'espoir qu'il avait su percevoir et qu'il lui faisait un peu de bien en ces jours sombres. Prenant la décision de manquer les cours, il savait que Peter et Sirius le remarquerait directement, il s'était emparer de la carte et avait finit par retrouver le cerf dans une des innombrables pièces du château. Se morfondant, recroqueviller, Remus s'installa simplement à terre, en face de lui, esquissant son habituel sourire fatigué et bienveillant.


« Je risque de perdre plus important que quelques heures de cours... »

Lui dit-il, presque amusé qu'il s'inquiète du fait qu'il soit pas dans une salle de classe. Comme si Remus était capable de laisser ses études prendre le pas sur ces amis. Il remarque l'air malade de James, la perte de poids, la fatigue, normalement, c'était lui qui se retrouvait dans cette état. Pendant un instant, il s'était demander s'il n'avait pas fini par faire les mêmes conneries qu'Amy. Cherchant un échappatoire quelconque pour pouvoir supporter ce qui s'était passer. Il n'était pas sans savoir que Sirius et lui s'était revu, ne connaissant pas les détails, il avait simplement pu voir les indices et comprendre qu'ils s'était croisé et que cela s'était probablement très mal terminé.


« Comment tu vas ? »

Demanda-t-il simplement, incapable de savoir comment commencer une conversation avec lui actuellement. Et profitant d'une petite légèreté, de son ami, qui lui manquait.


© EKKINOX

_________________
For the werewolf, for the werewolf, has sympathy
For the werewolf, somebody like you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

avatar

Gryffondor


Messages : 72
Date d'inscription : 06/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Animagus non déclaré ( Cerf )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: La fin des Maraudeurs ? [PV Remus]   Mer 26 Mar - 20:51

Si James avait pensé que sa question aurait encouragé Remus à aller en cours et le laisser ici, il s'était bien trompé. Il se crispa lorsque le lycan s'installa en face de lui et n'osa pas relever la tête. Son cœur semblait même s'être arrêté de battre. Bien évidemment, ce n'était qu'une impression. Mais il appréhendait beaucoup de se retrouver dans la même pièce de ce jeune homme si précieux à ses yeux. Si Sirius était son meilleur ami, Remus était sa petite perle rare, celui qu'il ne voudrait jamais décevoir. Celui dont il pourrait jamais supporter de voir le regard blessé ou ce sourire qui le caractérisait tant disparaître. Et pourtant, ce n'était pas un sourire que James méritait. Avec tout ce qu'il avait fait à Amy, et à la petite Camille, il n'allait recevoir que du mépris. S'il levait la tête vers lui, il était à peu près sur de savoir ce qui se cachait dans les prunelles fatiguées du loup. Le brun au cheveux ébouriffés resta donc la tête basse, ses mèches dissimulant ses yeux.

Et pourtant, lorsque Remus prit la parole, il ne ressentit aucune agressivité, aucun mépris, juste cette voix à la fois rassurante et inquiète. James frissonna de nouveau, sans dire mot, alors qu'il lui semblait que dans son monde qui s'écroulait, dans ses ténèbres, il apercevait une petite lueur. Mais aurait-il le courage d'aller dans cette direction ? Il en doutait … C'était comme si toute force avait quitté son corps.

Plus important que des heures de cours ? Alors pour Remus, il était toujours cet ami ? James secoua doucement la tête. Cette gentillesse le perdra un jour, il en était persuadé.

« Tu devrais avoir honte. » murmura-t-il sans relever la tête. « Honte de traîner avec moi. Je ne mérite pas ta pitié Remus et encore moins ta présence, j'ai fais d'horribles choses »

Oui, horribles, c'est le bon mot. Et il ne savait pas comment réparer ces erreurs. Il n'existait aucune solution, à part de se jeter du haut de la tour gryffondor, mais même cela, il était bien trop lâche pour le faire. James laissa échapper un petit rire dénué de joie. Quelle ironie. Dire qu'il n'avait pas hésité à se jeter par la fenêtre avec l'intention de rattraper Remus, lorsqu'il avait fait venir l'Erumpent dans l'école. Et là, il était bien incapable de renouveler son geste. Lâche, lâche, lâche.

Et pourtant, lorsque Remus lui demanda comment il allait, James fini par relever son visage désemparé vers le maraudeurs. Il sursauta presque lorsqu'il croisa le sourire bienveillant du loupiot. Où était donc le mépris et la rancœur ? Pas au rendez vous en tout cas. Dans un geste de profond désespoir, le teint bien pâle, l'expression chamboulée, James s'empara du bras de Remus, l'entourant de ses deux bras, le plaquant contre lui comme si sa vie en dépendait, comme s'il avait peur qu'il s'envole, qu'il disparaisse.

« Je ne veux pas que tu me détestes ! Je sais que je suis horrible, je sais que ce que j'ai fais à Amy, c'est cruel, et que je ne mérite ni pardon, ni amitié … Je sais que c'est lâche de te demander ça, mais … Mumus … Ne me déteste pas, pas toi, ne me hais pas ... »

Il resserra l’enfreinte de ses bras sur celui de Remus. Si ce dernier s'éloignait de lui, il aurait beaucoup trop mal. Il ne pourrait pas le supporter. Remus est la voix de la sagesse, celui dont il aimait les conseils, et surtout celui avait qui il pouvait se montrer le plus affectif. C'était son Mumus, sa peluche, son doudou. Bref, cette petite chose précieuse qui vous donne le sourire.

Et devant l'air fatigué de Remus, il baissa tristement la tête, prit d'un sentiment de culpabilité. Il n'était pas sans savoir que la pleine lune était passée, et qu'il n'avait pas été là pour lui. Mais se retrouver avec Sirius lui avait semblé tout bonnement impossible. Pas après leur dernière dispute. Les deux ignoraient leur existence et ce n'était pas plus mal. Comment en vouloir à Sirius ? C'était lui le mal, pas le Don Juan.

« Je … Je suis désolé …. De ne pas avoir été là ….. Et ….. Je …. A.... Amy … Comment va-t-elle ? Comment va Amy ? » demanda James d'une voix étranglée.

Prononcer le nom de la jolie blonde lui faisait tellement mal au cœur, surtout quand il savait qu'il était responsable de sa mort.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remus Lupin

avatar

Gryffondor


Messages : 107
Date d'inscription : 04/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Nothing
Aptitude: Loup Garou
Affiliation: Absolument contre ses idées d'arriéré

MessageSujet: Re: La fin des Maraudeurs ? [PV Remus]   Mer 26 Mar - 23:04


La fin des Maraudeurs ?
James&Remus

Il se pencha légèrement en avant pour poser une main sur l’épaule de son ami. Même s’il ne pouvait cacher une certaine tristesse à voir leur petit groupe se déchirer, il ne pouvait s’empêcher de garder de l’espoir. Il y avait, dans toute histoire, des hauts et des bas. Il le savait, c’était une épreuve que les Maraudeurs finiraient par surmonter et cela ne ferait que les renforcer, ni plus, ni moins. Ce n’était pas qu’une simple histoire d’amitié, c’était quelque chose de beaucoup plus de fort qui les liaient. C’était profondément ancré dans leur identité, être un maraudeur.

« Il ne s’agit pas de pitié Cornedru »

Esquissant un mince sourire en coin, il était important pour lui que James se rende compte que si Remus était près de lui aujourd’hui, ce n’était en aucun cas parce qu’il avait pitié de lui mais bel et bien parce qu’il était et serait probablement toujours l’un de son meilleur ami, un frère. Il n’était pas question de le laisser à terre et d’avancer sans lui. A défaut de pouvoir tenter de recoller les morceaux, il s’inquiétait profondément pour ses deux amis et préférait être présent autant pour l’un que pour l’autre dans cette difficulté qu’il devait surmonter. Il s’en oubliait lui-même, c’était une façon pour lui de ne pas penser à ce qui avait été si durement révélé, c’était une façon pour lui de ne pas s’inquiéter de son propre futur ou même de celui de ces amis. Le présent était déjà bien assez compliqué pensa-t-il.
Il s’empara du bras tendu, le serrant contre lui. Et dans un geste fraternel, le lycan entoura son ami de son autre bras. Il n’était certainement pas le plus fort pour avoir une quelconque image protectrice mais si James avait besoin de lui, il serait toujours là. Tout comme il serait présent pour Sirius ou Peter. Il avait peur, peur de voir la même rage qu’il avait dû lire dans les yeux de Sirius. Ce qu’il avait fait à Amy, cette théorie, basé sur des suggestions, il n’en partageait pas l’affirmation. Si cela restait entièrement plausible et ravirait certainement une partie de leur promotion, il y avait pourtant quelque chose qui lui semblait important : une preuve.


Tout cela n’était que des suppositions, faite par déduction, c’était une possibilité mais elle n’était pas affirmer et seul une personne pouvait le confirmer ou non : Camille elle-même. Mais elle était d’autant plus douée pour éviter les Maraudeurs en ce moment ainsi qu’Amy, à moins qu’elle n’ait été réellement absente ? C’était difficile à dire avec les récents évènements. Son ami contre lui, il observait, l’air pensif, un point dans le vide.


« Je ne te déteste pas et ne te détesterai jamais » dit-il pensivement « nous n’avons aucune preuve de tout ça, et même si nous devions supposer qu’elle soit bien votre fille, nous ne connaissons absolument pas les raisons qui ont fait que vous vous êtes séparé. Vous l’avez fait il y a des années, du jour au lendemain, et il suffit de vous voir pour savoir que vous l’avez fait d’un commun accord…Parce que nous savons toi et moi qui elle aime réellement et que tu aimais à ce moment »

Il reprit son inspiration, reculant légèrement lorsque James desserra son étreinte. Pouvant ainsi voir le Gryffondor et lui parler en face à face. Calmement.

« Ce que je veux dire, c’est qu’en plus d’ignorer la véritable identité du papa, on ignore complètement ce qui la façon dont l’éventuelle séparation a pu avoir lieux. Il y a beaucoup trop de "et si" et de supposition pour que je me mette à te détester aussi soudainement. Je sais que Sirius t’en veux mais…Il a toujours eu besoin d’un coupable, pour ne pas faire face aux véritables problèmes : Amy »

Il n’était pas dupe, l’unique raison pour laquelle il n’avait jamais tenté quoi que ce soit avec la petite blonde qui pourtant était une proie si facile, c’est qu’avant même de la connaître, de véritablement la connaître, il savait qu’elle était spéciale. Elle l’avait été dès le début pour lui, avant même qu’elle ne se mette à hurler au bout d’un couloir son nom et à lui sauter au cou. Il esquissa un sourire en repensant à cette période et alors qu’il abordait le sujet d’Amy, naturellement…James demanda comment elle allait. Son visage se referma légèrement, mentir n’était pas dans la nature du lycan mais la vérité ne serait pas bonne à entendre. Un dilemme qu’il perdrait, James détectant déjà qu’il y avait quelque chose. Aussi, il préféra l’honnêteté, comme toujours.

« Elle fait comme si ce jour n’était jamais arriver. Ou plutôt, comme si ça l’affectait pas, c’est assez morbide de voir des élèves de cette époque lui demander un autographe et lui rappeler la seconde d’après qu’elle est morte dans des condoléances. Elle semble normale, tu sais à quel point elle est douée pour se cacher derrière son enthousiasme et son énergie quand elle va au plus mal. »

Il soupira…Devait-il lui dire vraiment toute la vérité ?

« Lily m’a dit l’avoir entendu plusieurs nuit pleurée. Et je la soupçonne de tenter de noyer tout ça à sa façon... »

Devait-il parler de Severus ? Il détourna légèrement les yeux, non, c’était un détail qu’il préféra garder pour lui. Il savait qu’elle le voyait plusieurs fois par semaine et les autres maraudeurs semblaient l’ignorer. Pour le moment, il valait très certainement que ça reste ainsi. Remus se déplaça, pour se poser à côté James. Le dos contre le mur.

« Sirius préfère ne pas remarquer les signes et jouer dans le même jeu qu’elle, faire comme si c’était jamais arriver. Et toi…Tu culpabilise trop pour quelque chose dont personne est coupable. Je vais être dur, mais si notre Amy, adulte, a fait le choix de partir…Elle l’a fait seule, en sachant qui elle laisserait derrière elle. J’ai du mal à croire qu’elle ait pu être aussi égoïste mais le fait est, que c’est son choix à elle et que ni toi, ni personne n’est à blâmer. » Il pencha la tête en arrière, la posant contre le mur et observant le plafond. « Si tu veux mon avis James…Je pense qu’on devrait passer moins de temps à se demander ce qui a amener cette version-là d’Amy à en arriver là et plutôt s’occuper de notre Amy présente et à nous… ».

Le lourd silence lui rappela alors soudainement qu’il avait monopolisé la conversation, laissant échapper un petit rire gêner, il se frotta le bout du nez.


« Désolé, je parle trop… »


© EKKINOX

_________________
For the werewolf, for the werewolf, has sympathy
For the werewolf, somebody like you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La fin des Maraudeurs ? [PV Remus]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La fin des Maraudeurs ? [PV Remus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'intérieur du Château :: Rez-de-chaussée :: Antichambre-