AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 You wanted to be mine and mine you shall be

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: You wanted to be mine and mine you shall be   Lun 14 Avr - 19:15

Evan Rosier

Le Venin du Serpent


Le visage d’Evan Rosier était de marbre et sa démarche d’un calme irréprochable lorsqu’il marcha dans les couloirs suivi de près par sa marionnette. De l’extérieur, on n'apercevait que deux élèves de Serpentard se baladant. Personne n’aurait idée que la jeune Ada Bethney était en réalité sous l’emprise d’un sort Impardonnable. Les mains croisées derrière son dos sa baguette fine glissée entre ses doigts, le jeune homme contrôlait tout les mouvements de celle qui le suivait. Il ne lui laissa ni le loisir de parler, ni celui d’appeler à l'aide par un regard paniqué. Chose promise chose due. Ils se retrouvèrent rapidement devant la porte imposante et intimidante d'un vieux cachot.

Ne quittant pas Ada de la baguette, il lui fit ouvrir la lourde porte du cachot. Telle une servante, il la fit patienter et refermer la porte une fois qu'il fut entré à son tour. Sans perdre un instant, il fouetta l'air de sa baguette pour verrouiller la porte.

- Tu voulais mon attention Ada Bethney. Tu l'as. annonça-t-il d'un ton sinistre.

- Tu veux me connaitre ? Qu'il en soit ainsi. ajouta-t-il en s'avançant d'un pas lent et prédateur vers sa proie toujours réduite au silence.

- Interessée par la Magie Noire ? Ici tu en fera l'experience. dit-t-il un sourire naissant sur ses fines lèvres.

- Silere. siffla le serpent en glissant sa baguette contre son cou pâle. Tu ne pourras parler de cela à personne. Ce sera notre petit secret. murmura-t-il doucement.

- Tu veux être mienne, et mienne tu seras. annonça-t-il d'un ton malsain au creux de son oreille.

Puis, il s'éloigna soudainement. Comme s'il ne pouvait supporter de rester plus longtemps aussi prêt d'une telle personne.

- J’espérais trouver quelqu'un de plus... sophistiqué pour m'exercer. Mais lorsque la vie offre une bonne opportunité, je suis de ceux qui savent la saisir. reprit-il d'un ton plus jovial.

- Tu peux voir cela comme un entretien. Allez... Prouve-moi que tu en vaut la peine.

Et, d'un vif mouvement du poignet, il la libéra.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ada Bethney

avatar

Serpentard


Messages : 49
Date d'inscription : 18/11/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: You wanted to be mine and mine you shall be   Ven 4 Juil - 15:39

Ada Bethney

Quelque peu décalée


Sous le contrôle de l'imperium, Ada n'avait d'autres choix que de suivre son bourreau. Si physiquement, elle n'exprimait rien, soumise à ce sortilège, intérieurement, elle rageait. La jeune femme avait toujours tenue à son libre arbitre, le nombre de fugue qu'elle avait fait étant plus jeune en était la preuve. Elle avait besoin de sa liberté, un besoin vital qui faisait que même Griffin avait parfois du mal à la contrôler, à faire en sorte qu'elle tienne en place. Et là soudainement, elle se retrouvait privée de la seule chose en quoi elle se raccrochait, ce qui la rendait vivante. Elle voulait lui hurler dessus, lui dire qu'elle n'était pas une marionnette, mais là encore, aucun son ne sortit de sa gorge. Elle était en plus de cela, privée de la parole. Évidemment, le contraire serait trop facile.

Son coeur battait à toute vitesse et intérieurement, elle tremblait de rage … et d'une certaine angoisse. Telle une servante, elle ouvrit la porte sinistre du cachot, laissa le serpent entrer avant d'en faire de même et de refermer la dite porte. Il ne pouvait pas le faire lui même, cela ? Non évidement, autant l'humilier d'avantage. Elle ressentit une certaine appréhension lorsque Evan verrouilla la porte. Elle pourrait l'ouvrir avec le sortilège « alohomora » mais étrangement, l'idée de prendre la fuite ne lui plaisait pas. Jamais elle n'agirait en temps que faible ! Ada Bethney est une battante, c'est bien connu !

Le sang pur se rapprocha d'elle, et elle fut bien incapable de reculer, contrainte à l'observer et subir jusqu'au bout son oppression. Elle voulait son attention, elle voulait le connaître, elle voulait être à lui … Serait-ce possible qu'Evan ait compris son petit jeu depuis plus longtemps qu'elle ne le pensait ? Sans doute, mais en tout cas, il n'avait pas les même intention qu'elle. Non là, il se présentant en tant que prédateur et elle serait la proie. Cette possessivité qu'il admettait à haute voix n'était pas dictée par une quelconque affection, mais plutôt par un évènement plus sombre plus, plus malsain, elle était sa cible, sur laquelle il allait déferler les sortilèges, travailler sa magie noire. Son cobaye. Elle aurait voulu serrer les poings, être dans la possibilité de faire preuve de son sarcasme légendaire pour se rassurer mais Ada ne pouvait que rester silencieuse, le ventre contracté par une certaine angoisse.

Enfin, il la libéra. Ada se sentit soudainement plus libre, elle poussa un long soupire, comme si elle pouvait enfin respirer correctement. Elle recula de quelques pas, bien qu'elle continuait de lui faire face. Son regard azur et étincelant se plongea dans les prunelles froides de l'aristocrate.

« En valoir la peine ? Quand tu sortiras de ce cachot, tu ne douteras plus jamais de moi ! »

Garder son calme et rester sûre d'elle était la meilleure des armes. Du moins, ainsi, elle ne céderait pas à la panique. Mais Ada n'était pas idiote, elle savait qu'elle ne ferait pas le poids contre Evan, expert en magie noire, alors qu'elle même avait découvert la magie que très tard. Elle n'était pas très douée en sortilèges et la jeune fille se forçait donc à se souvenir des recommandations et conseils de Griffin. L'auror lui avait apprit quelques petites choses pour se défendre, surtout depuis qu'elle avait encaissé deux sortilères doloris.

Frapper avant qu'il ne le fasse !

« Flipendo » cria Ada en sortant sa baguette magique.

Evan se retrouva pétrifié pendant trois secondes, laissant peu de temps à la brune pour trouver une idée grandiose.

« Mutismus »

Oui, utiliser un sort pour faire begayer un homme qui allait se déchainer sur elle avec la magie noire, c'était vraiment bien pensé, un point pour toi Ada. … Mais encore faut-il qu'il n'arrête pas le sort.



code by biscotte

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: You wanted to be mine and mine you shall be   Dim 13 Juil - 7:39

Evan Rosier

Le Venin du Serpent


Il la libéra et vu instantanément son corps fin perdre sa stance élégante et droite. Elle souffla, se courba tel un ballon de baudruche mal attaché et Evan savait qu’elle ne tarderait pas à en imiter le son aussi. Il se pinça les lèvres, déçu de voir son oeuvre soignée de marionnettiste laisser place au naturel chaotique et disgracieux de la Serpentarde.
Immobile et silencieux, il observa faire quelques pas. Elle aurait pu prendre ses jambes à son coup ou au contraire foncer sur lui ou faire usage de sa baguette ou même rester immobile tout comme lui. Mais non, il fallait qu’elle esquisse ces quelques pas approximatifs et inutiles. C’est une claire déception qu’elle pu observer dans les prunelles pâles alors qu’elle se mit à crier.

Le jeune homme ferma les yeux et poussa un profond soupir, au comble du désappointement lorsqu’il reconnu la formule qu’elle brailla. Tout ce temps ne lui avait pas suffit à dégoter un sortilège digne de ce nom. Bien que l’incantation avait une sonorité très agressive, Ada Bethney aurait très bien pu supplier à genoux qu’il lui laisse trois secondes de plus pour obtenir le résultat. Evan ne sentit même pas l’effet du sort qu’il l’avait pourtant frappé tant il était déjà immobile et immuable.

Il rouvrit pourtant les yeux pour voir quel nouveau sort ces précieuses trois secondes lui avaient permises de trouver. A l’entente de la nouvelle formule, un froncement de sourcil anima le visage impassible du Serpent. Il sentit la colère le pincer légèrement. Ce sort n’était pas seulement inutile mais aussi ridicule et visant à ridiculiser. Une fraction de seconde, Evan se posa une question qui ne lui plut absolument pas. Ada Bethney se moquait-elle de lui ?

Sous la frustration et la colère, Evan se surprit à vouloir éviter ce sort stupide. Mais s’y prenant trop tard, sa baguette n’était qu’à mi-chemin lorsque l’éclair le frappa. Il sentit un fourmillement monter dans sa gorge jusqu’à engourdir sa langue. Frustré et incrédule de sa propre erreur, Evan se figea une longue seconde. Choqué, son regard fixé sur le visage d’Ada Bethney se vida un instant de toute émotion.

Le jeune homme se redressa et passa une main sur sa cravate verte et argentée pour la desserrer légèrement. Avant qu’Ada ne songe à s’éclipser au lieu de perdre son temps à attendre d’entendre les bégaiement du jeune homme, il fouetta l’air de sa baguette et envoya un sort de paralysie dans ses jambes. Sans avoir besoin de prononcer la moindre incantation.
Prenant son temps, il s’éclaircit ensuite la gorge. Doucement, il glissa sa baguette magique contre sa joue et appuya. Concentré il oublia un instant sa proie pour se focaliser sur son propre faux-pas. Lorsqu’il éloigna sa baguette se son visage, il se rappela cependant bien vite de sa raison.

- Vraiment ? murmura-t-il d’une élocution parfaite et contrariée.

Son regard froid était plongé dans celui azur de la brunette et elle pu voir qu’accompagnant la colère et la frustration, une certaine curiosité brillait dans ses iris. Alors qu’elle avait reculé de quelques malheureux pas, lui en prit un, clair et mesuré pour s’en approcher à sa guise.

- Un sort est le couple entre une incantation et un mouvement de baguette magique, pour un esprit des plus rudimentaire. Tous, sans exception, iront pour la baguette mais tu choisis d’aller pour la voix ?

Il y avait une réelle interrogation et un trouble dans son regard alors qu’il se rapprochait une nouvelle fois, se trouvant à moins d’un mètre d’elle. Il la scrutait comme s’il espérait trouver une quelconque réponse à ses questions dans ce regard azur, mais il n’y trouva que de la stupidité et de l’inconscience.

- Dois-je prendre ça comme de la stupidité remarquable ou de l’intelligence ? Je n’en ai honnêtement aucune idée. murmura-t-il avec fascination.

Et alors qu’il l’observait d’un peu plus près, encore un peu plus près, elle pu voir un réel intérêt naître dans son regard clair. Un intérêt malsain, un questionnement inquisiteur qui se cacha lentement sous un sourire sadique.

- Tu seras parfaite. dit-il doucement.

Soudainement, sa baguette pointa le pied d’Ada Bethney l’accrochant d’un sort muet. Fouettant l’air, il lui fit perdre l’équilibre et la projeta jusqu’au fond du cachot à l’opposé de la porte.

- J’aurais tout le temps de te démonter pièce par pièce et voir de quoi tu es faite, Ada Bethney ! s’exclama-t-il, euphorique, alors qu’il s’approchait de l’endroit où elle avait chuté.

- Félicitation, je fais de toi mon esclave, mon jouet et mon cobaye. murmura-t-il avec douceur en s’arrêtant devant elle, la menaçant de sa baguette sombre. Sache qu’il est toujours plus rapide de comprendre l’essence d’une personne lorsqu’elle prie pour sa vie. Cela pourrait alléger ton calvaire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ada Bethney

avatar

Serpentard


Messages : 49
Date d'inscription : 18/11/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: You wanted to be mine and mine you shall be   Mar 15 Juil - 20:56

Ada Bethney

Quelque peu décalée


Pourquoi son sortilège n'avait pas marché ? Ou plutôt, si, il avait marché, et son idée de génie avait été réduit à néant. Elle écarquilla les yeux, n'arrivait pas à croire ce qu'elle voyait. Il n'avait eu que faire du sortilège, s'en débarrassant à l'aide de sa baguette sans aucune formule. Fichu sorcier bien trop doué pour elle ! Il se demandait si son acte était de l'ingéniosité ou de la pure stupidité ! A ton avis grand malin ?! Est-ce que j'ai l'air stupide ? Non que personne ne réponde, c'est une question rhétorique. Ada le foudroya du regard, n'ayant pas l'intention de répondre à sa question. Elle retient un instant son souffle, réfléchissant à toute vitesse. Il s'y connaissait bien en magie noire alors qu'elle était débutante en magie tout court. Et s'il pouvait cesser de la dévisager comme un animal en voie de disparition, d'une grande rareté, peut-être que ça l'aiderait à réfléchir ! Quoi que, ça voulait dire qu'elle n'était pas banale, sinon il ne ressentirait aucune curiosité envers elle. Héééé !!! Ada, espèce d'idiote, ce n'est pas moment de compter fleurette, ce mec va te zigouiller !!

Que faire ? Elle pourrait très bien lui sauter dessus et l'assommer … Mais étrangement, l'idée de se battre comme une sauvageonne et manquer ainsi de classe devant lui, ne lui plaisait guère. Il voulait la massacrer pour lui prouver sa nullité, et au contraire, la brune voulait l'impressionner. Aaaaah mon dieu, Griffin, qu'est-ce que tu ferais à sa place ??!! .. Comme si monsieur le loupiot pouvait l'aider … C'est qu'il lui manque les canines tranchantes à elle.

Avant qu'elle ne puisse réfléchir, elle fut soudainement projetée à l'autre bout du cachot. Elle grimaça et se redressa en s'étirant et en se frottant la tête. C'est que ça fait un mal de chien ! Il s'approchait en l'informant de ses noirs desseins. La démonter pièce par pièce pour l'analyser. Okey ….

« Ouaip, je suis sur que tu trouveras des choses intéressantes ! Mais je ne te laisserais pas faire, dommage ! Et si tu crois un seul instant que je vais te supplier, c'est mal me connaître ! Jamais je ne tomberais aussi bas ! Je suis une femme forte, qui aime sa liberté ! Donc va te chercher un cobaye, ou esclave ou ce que tu veux d'autre, ailleurs ! »

C'est vrai quoi ! Malgré sa peur, elle n'avait aucune envie de trembler devant lui. Elle avait sa fierté elle aussi. Et comme elle venait de lui dire, sa liberté avait toujours été primordiale pour elle. Elle fuguait les orphelinats et familles d'accueil depuis toute petite, pour ne pas rester enfermer. Elle avait toujours préféré errer dans la ville, avec fierté et enthousiasme … Mais avec solitude également. Jusqu'à que sa route croise celle de Griffin … Ou plutôt qu'il la choppe de force. Mais étrangement, l'alchimie entre eux avait tout de suite été forte, et au final, il l'avait prit sous son aile. Griffin était pour elle, ce grand frère protecteur et son père … Quoi qu'il était un peu vieux pour ça, mais c'était tout comme.

Bref, revenons à nous moutons ! Evan Rosier comptait bien faire que la dépecer et il fallait qu'elle trouve un moyen de l'en empêcher. Prendre la fuite ? Ca ne servirait à rien, il l'aurait tôt ou tard ? Lui mettre un coup de poing en pleine figure … La vulgarité ne ferait que l'agacer et elle en ferait les frais … Non, elle devait l'impressionner. Mais comment ? Elle ne connaissait rien en magie noire, rien du tout. Sans magie, elle pourrait très bien avoir le dessus, mais là, ce n'est pas ce qu'elle voulait. Ce n'était pas leur objectif à tous les deux. Elle voulait lui montrer une autre facette qu'Ada la sauvage !

Et soudainement, une idée lui vint en tête. Qui n'allait pas durer certes, mais qui lui laisserait un peu plus de temps pour réfléchir. Griffin avait utilisé ce sortilège lorsqu'il espionnait William Bethney. Merci le loupiot ! Elle pointa sa baguette sur elle même. « Evanesco » Et voilà, elle disparu complètement, enleva ses chaussures pour pouvoir se déplacer discrètement et silencieusement dans le cachot. Elle prit garde à ce que ses vêtements ne se froissent pas entre eux, pour ne pas faire de bruit. Et bien c'est quand même d'une grande difficulté ! Et bien quel sort allait-elle pouvoir lancer maintenant ? Il faut dire qu'elle n'en connaissait pas énormément. Et le petit Elly ? Qu'est-ce qu'il ferait à sa place ? … Non pas lui …. Il ferait exploser le cachot.

A son tour, elle l'envoya contre le mur, utilisant le même sortilège que lui. Bah oui, tant qu'à faire, autant apprendre en faisant comme lui non ? Elle réapparu devant lui.

« Ne trouve pas ça humiliant, il n'y a qu'en prenant exemple sur un grand sorcier qu'on apprend. » Elle lui sourit. « Alors ? Tu as quoi d'autre à m'apprendre, monsieur le professeur ? N'hésite pas, je sais encaisser, et je te prouverais que je suis douée ! »

En utilisant les mêmes sorts que lui, elle ne se casserait pas la tête à chercher des connaissances qu'elle n'avait pas. Et en plus, elle pouvait en acquérir. Elle faisait d'une pierre, deux coups ! Ingénieux ! Quant à la douleur qu'elle recevrait …. Disons qu'elle se vengera en temps voulu. Ouais, quand il ne s'y attendra pas, elle lui cassera la tête. Et elle accusera quelqu'un d'autre. Elle est à Serpentard, alors pourquoi pas ! C'est une manière comme une autre de relativiser !




code by biscotte

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: You wanted to be mine and mine you shall be   Dim 14 Déc - 21:02

Evan Rosier

Le Venin du Serpent


Une femme forte qui aime sa liberté ? Les mots de la jeune fille résonnèrent très différemment dans l'esprit de son bourreau qui n'en était que plus ravi. Une bête boiteuse enragée à dompter. Chaque mot qu'elle prononçait rallongeait la liste de ses supplices. Evan Rosier était sûr de mettre un point d'honneur à entendre cette voix crispante le supplier un jour.

Il fut quelque peu surprit lorsqu'elle disparu devant lui. Assez pour ne pas réagir tout de suite et la laisser s'échapper de son emprise. Il écouta ses petits pas précipités s'éloigner puis s'effacer sans perdre son expression froide et reptilienne. Il se retourna avec un fin sourire naissant. Il n'y avait dans son attitude ni empressement, ni excitation. Simplement ses pupilles vertes scannant l'espace vide devant lui. Il connaissait des sorts pour la révéler, ou simplement pour remplir la pièce d'une pluie ou d'un brouillard qui révélerait la présence de la petite farceuse. Mais la chasse était bien plus amusante et il se prêta au jeux.

Ce fut beaucoup moins amusant lorsque soudainement il se sentit projeté à son tour contre le mur du cachot. Prit à son propre jeu. Comme c'était humiliant. Et pourtant le fin rictus qui animait ses lèvres n'avait pas disparu lorsqu'il se releva et tira ses vêtements. Ainsi la jeune Bethney était capable d'assez d'intelligence et d’ingéniosité pour imiter son agresseur ? Intéressant.

Il accueillit sa réapparition sans plus de réaction qu'un petit froncement de sourcil. Se montrer pour le simple plaisir de se vanter n'était pas si intelligent. Si elle voulait apprendre, il y avait encore beaucoup de chose qu'elle ignorait.

- Tu me flattes. Mais c'est comme étaler du miel sur une statue en marbre. Cesse, c'est écœurant. déclara-t-il d'un calme froid qui communiquait si bien son désarroi.

- Tu veux apprendre ? Tu veux imiter ? Cela ne fera jamais de toi une véritable sorcière. Plutôt... Un simple parasite.
Il fit un pas vers la gauche, puis deux, tournant autour de la jeune fille sans faire plus que l'observer de ses yeux clairs.

- Mais même pour cela. Tu te surestime légèrement Bethney. dit-il d'un ton moqueur en jouant avec sa sombre baguette.

- Voyons comment tu imites ça. Endoloris! siffla-t-il si doucement que la jeune Serpentarde n'eut pas le temps d'anticiper ce qui la frappa.

Il la fit se tordre de douleur et continua de tourner autour en l'observant calmement comme s'il n'observait pas plus qu'un insecte se noyant lentement dans une marre boueuse. Il tenu le sort une demi-minute avant que sa baguette ne se mette à siffler d'un ton presque réprobateur.

Il brisa le sort et s'éloigna doucement, réajustant ses boutons de manchettes et son col. S'approchant d'un vieux pupitre il déposa délicatement sa baguette et se retourna calmement. Écartant légèrement les bras en faisant face à Ada, il l'invita à se saisir de la sienne.

- Alors... Montre-moi à quel point tu souhaites apprendre.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ada Bethney

avatar

Serpentard


Messages : 49
Date d'inscription : 18/11/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: You wanted to be mine and mine you shall be   Lun 15 Déc - 10:15

Ada Bethney

Quelque peu décalée


Si la colère avait gagné le cœur d'Evan qui c'était fait prendre dans son propre jeu, ce dernier n'en montra rien, gardant son demi sourire si agaçant aux yeux de la brune. Elle grimaça. Toujours des paroles pour contredire les siennes. A croire qu'ils étaient fait pour être complément opposés. Je vais t'en mettre des parasites, moi ! Elle leva les yeux au ciel, ou plutôt au plafond du cachot, afin de prendre sur elle et d'éviter de sortir des paroles cinglantes qu'elle pourrait regretter. Si avec n'importe qui, elle aurait été dans la provocation, face à Evan Rosier, elle ne pouvait pas se permettre de se battre comme la fille des rues qu'elle avait été. La disgrâce n'avait pas sa place dans ce cachot, même si les seuls témoins étaient les deux protagonistes.

« Ada. C'est Ada ! » fit-elle avec un rictus et une voix agacée, plus frustrée par le fait qu'il l'appelle par son nom plus qu'il lui dise se surestimer. Ada n'avait jamais ressenti d'importance à son nom, bien qu'elle soit une sang pur. Dans la rue, elle c'était affirmée en tant qu'Ada, et à cette époque, elle ne connaissait pas la magie et encore moins l'existence des sorciers. Alors le sang noble qui coule dans ses veines, elle s'en fiche pas mal. Que ces parents soient des mangemorts, maintenant décédés, elle s'en fiche aussi. En revanche, la façon dont Evan prononçait son nom, elle ne pouvait s'empêcher de faire le lien avec cet enflure de William Bethney. Et être dans la même catégorie de son oncle … Non, elle ne pouvait pas le supporter.

Peut-être que dans d'autres circonstances, Evan aurait sans doute pu apprécier ou approuver le genre d'homme qu'était William Bethney, s'il n'était pas concerné de prêt ou de loin dans cette histoire. Quoi qu'Ada doutait de l'attention que donnait Evan à cette histoire, mais qu'en est-il pour la version adulte qu'Elliot disait avoir vu ? Mais en ce jeune brun, il fallait bien l'avouer, la serpentarde voyait le même genre d'homme que son oncle. Un homme au même sang pur, même côté hautain et même manière d'agir. Le sortilège qu'il utilisa contre elle ne fit qu'acquiescer ses pensées.

Ada se tordit de douleur sur le sol, le souffle court, sa respiration fut tout d'abord stoppé, et la douleur transperça chaque membre. Si la première fois qu'elle avait reçu ce sort de la baguette de William Bethney, elle avait hurlé, là, elle se mordit les lèvres, gardant sa mâchoire serrée, de force. Des larmes amères colères sur ses joues, mais pas un son ne sortit de ses lèvres. Elle ferma les yeux, essayant de vider son esprit pour oublier son corps tremblotant et cette douleur aigu comme si on lui arrachait et lui tordait tous les os en même temps. Puis enfin, la pression se relâcha, et son corps se détendit contre le sol. Ada y resta quelques instant, ne bougeant plus, reprenant sa respiration. Elle fini cependant par essuyer son visage larmoyant puis par se relever tant bien que mal, frottant son corps meurtrit qui ne voulait pas encore totalement lui répondre, secoué encore par quelques tremblements. Elle remit un peu d'ordre dans sa chevelure brune. Bien que plus pâle que d'habitude, son visage n'exprimait pas la douleur, maîtresse de ses émotions.

« Je t'avais pourtant déjà dit que je sais y résister. »

Alors, est-ce que cette fois-ci, elle montrait assez de dignité pour que ce soit notable ? Ada avait tout de même sa fierté et ne se voyait pas hurler de douleur devant Evan. Devant quelqu'un d'autre peut-être aurait-elle pu, mais pas lui.

Minute … Qu'est-ce qu'il fait ? Ada le regarda s'approcher du vieux bureau pour y déposer sa baguette. Les yeux écarquillés sous la surprise, elle le vit se retourner vers elle, écartant les bras, l'invitant à se saisir de sa propre baguette, afin de voir si comme elle le disait plus tôt, elle serait capable de tout apprendre.

Evan lui demandait impunément de se servir d'un sortilège impardonnable sur lui, et le plus douloureux physiquement. Est-ce qu'elle aurait l'audace de le faire ? A ce moment là, aucun des deux ne pouvait en être certain. La brune hésita puis se pencha pour ramasser sa baguette sur le sol, avant de se redresser et de s'approcher à pas lent de son bourreau qui restait serein malgré le sort qui pouvait lui être réservé. Ada était maintenant assez proche pour pouvoir ressentir son souffle. Le temps semblait s'arrêter alors qu'elle leva les yeux vers lui, plongeant son regard dans le sien, avec le plus grand sérieux. Elle ne voyait s'y refléter aucune peur, aucune hésitation. Comment faisait-il pour être toujours aussi serein ? Comment allait-il être si jamais elle lui lançait ce sort ? Ada avait sacrément du mal à imaginer le corps d'Evan Rosier se tordant sur le sol. Et cette idée lui laissait un pincement au cœur. Comme si elle pouvait infliger ça à l'homme qu'elle aimait ? Elle n'était pas aussi sournoise et cruelle que lui. Ada connaissait la compassion, l'amour, l'affection, le pardon aussi. Un pardon qu'elle accordait tout particulièrement à cet être diabolique.

Elle connaissait parfaitement les effets d'un tel sortilège, pour l'avoir subit à trois reprises, deux fois par son oncle et maintenant par cet homme qui se tenait devant elle. Une douleur qu'elle ne pouvait pas infliger, pas même à lui, aussi odieux soit-il. Griffin aurait d'accord avec elle, il aurait refusé de marcher dans ce jeu, lui le plus sage des deux et en même temps le plus sauvage.

Mais … Je suis une femme forte qui aime sa liberté! N'était-ce pas ce qu'elle lui avait dit ? Elle ne l'avait pas quitté du regard, aucun d'eux n'avaient dit mot. Finalement, Ada recula d'un pas. Puis d'un deuxième. Sa liberté … Elle avait toujours utilisé n'importe quel moyen pour la gagner, et pas les plus jolis. Une fois de plus, une fois de moins … Quelle différence maintenant ? Et puis tout ce qui se passait dans ce cachot … resterait dans ce cachot. Une drôle de lueur passa dans le regard de la brune, une sorte de détermination malsaine. Toujours sans le quitter du regard, elle leva sa baguette en sa direction. Une femme forte. Elle n'était pas faible, comme il semblait le penser.

« Endoloris. »

Le sortilège fut prononcé, ou plutôt murmuré, sans aucune hésitation. Et lorsque le serpent tomba sur le sol, Ada avala sa salive de travers, mais encore une fois, elle ne détourna pas le regard. Elle força sa respiration à ne pas s'accélérer, à garder la maîtrise de la situation. Se voir elle debout, et Evan à sa merci, lui procurait un sentiment de puissance et de pouvoir que jamais elle n'aurait pensé ressentir un jour. Et pourtant, elle bougea sa baguette, stoppant le sort. Le silence resta installé dans le cachot. Ada ne bougea pas, ses yeux toujours focalisés vers Evan, cette lueur toujours étrange dans le regard. Pas de compassion. Pas de remord. Une étrange émotion qu'elle n'arrivait pas à déchiffrer. Comme un conflit intérieur. Ses doigts étaient toujours crispées sur sa baguette. Qu'est-ce qu'Evan avait ressenti ? Et elle ? Qu'avait-elle ressenti au juste ?




code by biscotte

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: You wanted to be mine and mine you shall be   Lun 15 Déc - 23:46

Evan Rosier                 

Le Venin du Serpent                                                                  


Il la regarda, simplement. Rien dans son attitude n'exprimait la crainte ou l'angoisse. C'était le calme plat, le calme froid. Pourtant dans toute cette constance et cette retenue, il la fixa d'une étrange intensité. Ce n'était pas humainement possible mais il donnait l'impression que ses pupilles s'étaient rétractées en fente comme celle du Serpent manipulateur qu'il était.

Silencieusement et intérieurement, il se délectait de cette expression d'incompréhension. Si le Prince des verts et argents savait très bien qu'elle n'en était pas à son premier Endoloris subit, il avait justement déduit qu'elle ne se pensait pas un jour confronter au choix de passer de l'autre côté de la baguette. Cette idée sembla la terrifier plus que de devoir subir dix autres sortilèges impardonnables. C'était tellement pathétique que ça en devenait divertissant.

Elle hésita, comme si l'absence de peur chez Evan la forçait à craindre à sa place. Mais Evan n'était aucunement courageux car il contrôlait parfaitement la situation et c'était ce pouvoir qui l'empêchait de céder à une émotion aussi puérile que la peur.

Il ne savait pas si Ada Bethney aurait assez d'audace pour s'exécuter ou si elle serait retenue par l'honneur et l’orgueil. Mais comme bien souvent lorsque Evan donnait un choix, il était gagnant dans les deux cas.

Si elle se défilait, il aurait le plaisir de l'humilier et de briser ce petit orgueil qu'elle exhibait à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche. Lui savait que cette petite créature n'était pas plus glorieuse qu'un parasite et aujourd'hui, elle aussi s'en rendrait compte.
Si elle lançait ce sortilège en revanche, elle révélerait quelque chose en elle qu'Evan ne considérait qu'à moitié. Une mince opportunité cachée et à saisir. Une petite pépite dorée dans une marre de boue. Et même si elle prouvait à Evan qu'elle n'était pas si faible qu'il le pensait, il n'en serait que gagnant, ayant déjà décrété qu'elle lui appartenait.
Sous la douce illusion du libre arbitre sifflait toujours triomphalement le reptile perfide.

Il l'observa ramasser doucement sa baguette en contenant son amusement. Elle s'exécutait sans être vraiment sûre de ses actions. Comme envoûtée par l'appel de l'interdit et de la noirceur, elle s'approcha lentement de lui et s'arrêta à quelques centimètres de lui, l'indécision brillant encore dans ses yeux bleus.
Il lisait en elle comme dans un livre ouvert à travers ses grandes pupilles frivoles alors qu'elle se heurtait à un mur de marbre inexpressif. Puis il la vit prendre un pas en arrière, puis deux. Il ne put empêcher ses fines lèvres de s'étirer et pendant une fraction de seconde, une lueur de fierté passa dans les yeux morts du Serpentard.

Puis vint la douleur, si violente, indélicate et désordonnée. Même s'il avait connu plus doué dans l'art de faire souffrir, l'élève se plia en deux et ne pu empêcher ses genoux de heurter le sol froid et humide du cachot. Il ne cria pas non plus, mais ses sifflements et son souffle court étaient bien plus lugubre qu'un cri de douleur.
Le sort prit fin et Evan reprit son souffle et le contrôle de ses sensations corporelles. Prenant son temps, il avait déjà revêtit son masque froid et placide lorsqu'il se releva et refit face à la jeune femme.

Elle l'observait, un mélange trop brouillon et confus d'émotion bouillonnant dans son regard. Comme si elle attendait une explication, un commentaire ou bien une riposte. Evan, une fois de plus, accueilli sa détresse avec un fin sourire amusé.

Ce fut à son tour de s'approcher lentement d'elle, reconquérant l'espace qu'elle avait mit entre eux. D'une démarche lisse, il se glissa en face d'elle et vint caresser la baguette qu'elle serrait encore dans sa main, du bout de ses doigts pâles et fins. Son index passa ensuite du bois de sa baguette à ses doigts, puis la surface douce de la peau de sa joue. A quelques centimètres d'elle, il plongea son regard perçant dans le sien sans cacher son dédain tâché d’intérêt.

- Tu n'es peut-être pas si médiocre que tu en as l'air, Bethney. siffla-t-il d'un ton doucereux.

Puis, il se retourna, laissant l'air froid du cachot le remplacer alors qu'il rejoignait le vieux pupitre pour y récupérer sa baguette. Réajustant machinalement ses boutons de manchettes et sa cravate, il chassa toute excitation de son comportement pour revêtir son attitude hautaine, distante et lugubre habituelle.

- C'est suffisant pour aujourd'hui. déclara-t-il en se retournant, fendant l'air de sa fine baguette magique. Le gros loquet de la porte du cachot sursauta en se déverrouillant aussitôt.

Sans plus d'attention portée à celle qui était dorénavant sa camarade de jeu, il marcha en direction de la sortie de sa démarche droite et rigide.
- Mais ne soit pas rassurée. J'ai bien l'intention de voir de quoi tu es faites, Ada Bethney. Dois-je t'observer morceaux, par morceaux. murmura-t-il tout de même d'un ton espiègle alors qu'il passa à côté d'elle.

Sans plus de cérémonie, il quitta la pièce et vaqua à ses activités quotidiennes comme si de rien était. Néanmoins, un œil aguerri pourrait remarquer que le fin sourire habituel du Serpent était plus large de quelques millimètres et son regard, brillant d'une malveillance espiègle particulièrement prononcée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ada Bethney

avatar

Serpentard


Messages : 49
Date d'inscription : 18/11/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: You wanted to be mine and mine you shall be   Mar 16 Déc - 17:42

Ada Bethney

Quelque peu décalée


Il ne poussa pas un crie, toujours aussi calme que d'habitude, toujours aussi froid et charismatique. C'est ce côté de lui qu'Ada aimait, bien que dans un certain sens, il la terrifiait. Par son simple regard, il savait la dompter, son côté nettement supérieur faisait perdre l'ampleur de la jeune fille, et face à lui, elle ne pouvait que se sentir chétive et faiblarde.
Puis il se redressa avec sa grâce habituelle, comme si ce qu'il venait de vivre n'était qu'un élément insignifiant de sa vie. Ada se souvenait du traumatisme lorsque le premier endoloris lui avait été infligé. Bon, deux sortilèges à la suite certes .. Elle se souvenait de la douleur, de la manière dont elle avait titubé jusqu'à l'appartement de Griffin. Elle se rappelait avoir pleuré dans les bras de son loupiot, désempara. Réconfortant, il l'avait gardé contre elle et ils avaient fini par … STOOOOP !!!! Effaçons ce qui suit de leur mémoire.

Elle restait médusée, sur place, alors qu'Evan s'approcha dangereusement de la brunette. Ada avala sa salive de travers, figée, incapable du moindre mouvement. Les battements de son cœur s'accéléraient toujours et encore, si bien que même le brun pouvait entendre ce changement soudain. L'appréhension montait encore lorsqu'il posa ses doigts sur la baguette, susurrant des paroles qui la firent se raidir sur place. Le doigt du serpent toucha sa paume et Ada se sentit subitement comme électrifiée. Elle retient son souffle alors que le doigt caressa sa joue. Un long frisson parcouru tout son corps, et la plus jeune ne pourrait dire si elle ressentait du plaisir ou de la peur à cet instant. Certainement un mélange des deux.

Lorsque enfin, il recula pour repartir vers le pupitre, la pression se relâcha, et Ada semblait respirer de nouveau paisiblement, un souffle même poussé à l’extrême. Il passa de nouveau devant elle, lui informa qu'elle ne devrait pas se sentir soulagée car il compte bien continuer ses expériences sur elle, voir ses limites et la pousser dans ses retranchements. Du moins, c'était ainsi qu'elle le percevait. Et pourtant, elle voyait clairement cette drôle de lueur qui brillait dans ses prunelles, ce fin sourire légèrement plus étiré que d'habitude. Evan Rosier était satisfait.

« Evan ! » fit-elle soudainement, retrouvant l'usage de la parole.

Mais trop tard, le serpent avait quitté les lieux. Elle poussa un nouveau soupire et se laissa tomber à genoux sur le sol humide, le temps de se remettre un peu de ses émotions. Quelques minutes plus tard, à son tour, elle quitta les cachots.





code by biscotte

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: You wanted to be mine and mine you shall be   

Revenir en haut Aller en bas
 

You wanted to be mine and mine you shall be

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mine sakai mardi 08/03/2011
» La Taverne de la Mine
» Mine anti-personnel, anti-char ?
» Actes de versements des primes d'assiduité de travail à la mine
» Ca fait mal au cul mine de rien
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'intérieur du Château :: Cachots et Sous-sols :: Les cachots-