AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Event: Bal de noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elliot Rosier

avatar

Serpentard


Messages : 74
Date d'inscription : 02/04/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Dim 8 Fév - 14:04

Comme la plupart des fans d'Amy Loreens, Elliot écoutait sa dernière chanson, le coeur serré. S'il n'était un homme -presque homme- dans une pièce bondée de personnes -et surtout d'Evan Rosier- il aurait certainement éclaté en sanglots, pour pleurer toutes les larmes de son corps. Mais non, il resta digne et droit, dans toute sa noblesse, sans quitter la reine de la musique des yeux.

Jusqu'à qu'on lui attrape timidement le bras. Il s’apprêtait à envoyer bouler Leo ou Enma qui osait le déranger durant ce moment particulièrement émotif, mais fut choqué de voir qu'il s'agissait .... d'une fille qu'il ne connaissait absolument pas. Elle devait avoir à peu prêt son âge. Ses cheveux blonds et bouclés, sa peau pâle, elle ressemblait à une princesse dans sa robe. Mais Elliot ne semblait pas s'émerveiller devant la beauté de l'adolescente. Il la regardait d'un air incrédule.

"T'es qui ?" demanda t il avec son tact légendaire.

Il vit l'adolescente rougir alors qu'elle balbultia. "Je ... Je suis Amélia Dumas ... je .... Je suis de .... la même année que toi, à Serpentard ...."

"Ah." Fit Elliot qui attendait la suite, parce que là honnêtement, non seulement il s'en fichait, mais en plus il se demandait ce que la jeune femme lui voulait.
"Je .... Je me demandais .... si tu voulais qu'on ... enfin ... qu'on danse ensemble ...."

Elliot la regarda, sceptique.
"Pourquoi tu veux qu'on danse ensemble ? Tu n'as pas de cavalier ?"

Au loin Leo voyait la scène et se tapa la main sur son front devant la stupidité de son ami. Mais la pauvre petite était en train de commettre l'erreur de sa vie. Mais bon, ce n'est pas à lui d'intervenir dans les histoires de coeur. Amélia rougit de nouveau et tripota ses mains, embarrassée avant de reprendre la parole, rassemblant tout son courage.

"Et bien ... il se trouve que ... nous nous connaissons depuis 4 ans" Hmm Elliot allait répliquer qu'il ne la connait pas, mais la fille le coupa dans son élan en continuant son discours. "Et que je suis ... très amoureuse de toi ...."

Elliot tira une tête de trois mètres de long et heureusement que sa mâchoire ne pouvait pas tomber sur le sol. Leo ricana, prévoyant déjà le drame. Les joues en feu, la blonde s'approcha encore pour poser un petit baiser sur les lèvres de l’adolescent aux cheveux bouclés. L'adolescent n'eu pas le temps de réagir, ni de protester et encore moins de reculer. Ses lèvres capturées, il fut prit d'un haut le coeur et poussa un crie.

"AAAAAAAAAAAAAAAH !!!!"

Au loin, Leo rigolait ouvertement, Elliot manqua de s'évanouir, horrifié, reculant brusquement contre la table, se retenant contre cette dernière pour ne pas se cassé la figure. Les joues rouges écrevisses, il était sous le choc, prit d'un malaise et d'un profond dégoût ! C'est dé.gou.tant. !!!!! Il attrapa un verre pour cracher dedans, sorti un mouchoir pour s'essuyer la bouche, puis attrapa un jus de citrouille pour faire passer le gout atroce qu'il avait sur les lèvres.

Ne se préoccupant pas de la fille qui venait de partir en courant et en pleurant, il venait de subir son premier gros traumatisme. Mais qu'est-ce qu'il s'était passé dans la tête de cette fille ? Pourquoi est-ce qu'elle a fait ça ? Mais elle est folle à liée ?!

"Aaaaah je me sens sale, j'ai la nausée."

_________________





Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Dim 8 Fév - 17:02

Evan Rosier

Le Venin du Serpent


Que faisait-il là ? L'explication était difficile à fournir. Il n'y avait rien chez Evan Rosier qui pouvait justifier qu'il choisirait de son plein gré d'être ici.
Les friandises, les boissons sucrées, les décorations et les lumières colorées, la musique et surtout la masse d'énergumènes sales et répugnants qui s'agitaient en rythme comme de vulgaires animaux ensorcelés. Tout était sujet au dégoût pour le Serpent. Et pourtant, calme, immobile et serein, il était resté assit dans un coin de la Grande Salle depuis déjà un certain temps.

Son visage n'exprimait aucune émotion particulière, même pas le dégoût et le dédain qui empestait pourtant ses narines. Concentré, le regard perdu dans la masse informe de corps agités, Evan Rosier réfléchissait.
Il ne réfléchissait pas au sens de la vie, ou à la raison pour laquelle il n'avait pas de cavalière, ou si quelque chose siérait à son palet sur le buffet. Non Evan Rosier songeait à quelque chose de bien plus important mais aussi de bien plus lointain : Evan Rosier.

Cela faisait déjà un certain temps que le Serpentard avait eu vent de la rumeur de par son principal messager, Elliot Rosier. Quelque part dehors, rôdait un autre Evan Rosier, plus vieux, possédant une autre histoire que la sienne. Celle d'un Mangemort redouté et craint. Celle d'un père disparu. Celle d'un fantôme revenu d'entre les morts.
Cela avait accaparé entièrement son esprit dernièrement. Il avait tant de question. Comment ? Pourquoi ? Mais encore ? Celle sur laquelle Evan s'était forcé à se concentrer cependant était : Comment allait-il le retrouver ?

Longuement, il avait cherché le moyen de sortir de ce maudit château. Mais malgré le fait que la limite à laquelle les élèves pouvaient s'aventurer semblait s'agrandir discrètement au fil du temps, il n'était pas parvenu à comprendre la logique de l'étrange sortilège qui les gardait prisonniers. Même le grand Evan Rosier avait finit par renoncer à quitter le château.
Cela allait grandement limiter ses possibilités mais il ne baissa pas les bras pour autant. Il devait simplement trouver un moyen d'établir le contact et ultérieurement, faire venir l'autre lui à Poudlard. C'est sur cette nouvelle théorie qu'Evan travaillait dernièrement.

Ce qui l'avait poussé à venir au bal de Noël alors ? Étrangement, le calme et la tranquillité. Oui il y avait beaucoup d'endroits plus calmes et tranquilles qu'une pièce remplie d'adolescent en rûte, mais c'était le lieu qu'il lui fallait. Dernièrement ses camarades de chambres s'étaient montrés très ennuyeux, agaçants et curieux et ils ne risquaient pas de le trouver ici.
Ses amis avaient remarqué les longues heures, les intenses réflexions silencieuse et les notes qui s'entassaient dans le coin de leur chambre généralement si bien rangé d'Evan Rosier. Il ne tardèrent pas à comprendre que ce dernier manigançait quelque chose. Saïd prenait un malin plaisir à trouver tout les moyens les plus ridicules et insupportable de distraire l'élève studieux. Hurler comme une mandragore ou présenter ses parties génitales comme marque page en faisait partie. Severus, lui, plus subtile mais pas moins irritant avait gentiment tenté de s'insinuer dans les plans de son camarade. Prétendant vouloir l'aider, il ne parvenait qu'à énerver Evan. Avery lui, comprit rapidement qu'il ne valait mieux pas interféré dans les plans d'Evan Rosier, mais son idiotie même silencieuse était une grande source d'agacement pour quelqu'un essayant d'avoir une réflexion intelligente.
Ici, Evan Rosier ne risquerait pas de croiser un des trois perturbateurs. Avery avait clamé être trop raffiné pour participer à un tel événement. C'était vrai, mais Evan soupçonnait que la frustration de n'avoir trouvé de cavalière était la principale raison de son rejet. Severus était allergique à la foule et aux festivités et devait sûrement être en train de lire un vieux grimoire moisi dans un des cachots humides du château. Saïd, lui, serait partagé entre le dégoût que lui inspirait une telle soirée et l'envie de venir y semer le chaos. Il était trop idiot de toute manière pour songer qu'Evan Rosier puisse choisir de se mêler à la foule et ne le remarquerait pas.

Il était donc paisiblement assit dans un coin, jambes et doigts croisés. Son esprit dans un tout autre monde. Il ne se fit même pas distraire lorsque deux élèves de Serdaigle se mirent à hurler à quelques tables de lui. Ni fut-il chassé par la puissante voix de la né moldue qui se prétendait musicienne. Une chose, cependant, sortit le grand Evan Rosier de sa transe intellectuelle.

Sans le savoir, son regard avait suivit les mouvements d'une petite tête brune turbulente. Il ne fit aucunement attention à ce qu'il voyait jusqu'à ce que son cri strident perce le silence de la fin de la chanson d'Amy Loreens.

Instinctivement, le père se leva de sa chaise sans vraiment savoir ce qu'il comptait faire. Ses pas élancés le menèrent rapidement sur les lieux mais avant qu'il n'atteigne le sujet de son déplacement, une petite chose vint le bousculer.

La petite tête blonde de la princesse blessée se releva vers lui, rougie de sanglots. Mais la tristesse sur son visage se transforma rapidement en peur lorsqu'elle reconnu celui dans qui elle était rentré. Evan retint un sourire de satisfaction devant cette réaction instinctive.

- Allons, allons. dit-il d'une voix calme. Il se baissa à la taille de la petite demoiselle et sortit un mouchoir en soie noir de sa veste pour essuyer ses larmes.

- Quel gâchis pour une si jolie demoiselle. ajouta-t-il doucement avec un sourire doux.
La petite fille se laissa faire, le regardant sans comprendre. La peur s'atténua néanmoins dans son regard et elle tenta de retenir ses sanglots.

Evan plongea son regard reptilien dans ses yeux bleus humides et y vit quelque chose qui titilla son esprit. Un détail auquel il n'avait pas vraiment songé. Mais ce n'était pas vraiment le moment de réfléchir.

- Garde-le. indiqua le jeune homme gentiment sans préciser qu'il n'avait aucune envie de récupérer un bout de tissu couvert de morve d'enfant.

La star était descendue de scène et doucement une musique bien plus approprié au terme de "bal" commença. Evan qui s'apprêtait à partir s'arrêta et se retourna vers la petite Amélia Dumas. Avec un sourire il lui tendit sa main gantée.

- Une danse, mademoiselle ? demanda-t-il d'une attitude très galante. Amélia balbutia, incertaine, mais fini par prendre mécaniquement la main qu'on lui tendait.

Fluidement et élégamment, il l'amena sur la piste de danse et posa son autre main sur sa taille. Son corps trouva le tempo et se cala mécaniquement au rythme d'une douce valse. La petite taille et le poids de la cavalière lui donnait toute les aises pour l'emporter dans une élégante danse. Elle lui marcha quelques fois sur les pieds avant de couiner des excuses mais il ne remarqua même pas. Son esprit, profitant de la danse, était retourné à ses affaires.

L'idée qui l'avait titillée en observant la petite fille revint et eu toute la liberté de s'épanouir.
Si Elliot Rosier était son fils, c'est qu'il y avait aussi une mère dans l'histoire. Evan Rosier était marié à une femme. Le jeune homme n'avait accordé aucun intérêt à cette personne jusqu'ici. Ce fut une très simple et légère curiosité qui le titillait à présent. Qui ? Une sang pur pour sûr, il n'y avait là aucune question à se poser. Evan avait toujours vu le mariage comme une étape machinale d'une vie d'adulte accompli, même s'il trouvait que la compagnie constante d'une femme ou même d'une personne en général était une plaie. Comment cela se passait-il ? Une vie de mari ?

Evan n'en avait aucune idée et n'y avait jamais porté d'intérêt jusqu'ici. Mais il avait eu tendance à omettre l'aspect obligatoire pour un sorcier respectable. Aujourd'hui comme il savait que cela devait se faire et s'était fait, il était obligé d'y songer. Il ne se rendit pas compte qu'en se montrant ainsi, valsant élégamment avec une jeune fille, il obligeait le même questionnement à son fils.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Lise


PNJ


Messages : 90
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Dim 8 Fév - 18:10

Enma Stonel

Mes amis sont ma famille


Enma avait longtemps hésité avant de venir au bal. Après tout, elle n'avait pas de cavalier. Il faut dire que toutes les chances ne sont pas de son côté. Traîner à longueur de temps avec Elliot et Leo n'étaient pas fait pour attirer les élèves auprès d'elle. Et puis personne n'ignorait qu'elle n'est autre que la fille de Miranda Stonel. Ce qui avait tendance à en effrayer plus d'un. En règle général, elle s'en fichait pas mal. Ses deux amis la satisfaisait amplement. Ses deux amis … Avant, il y en avait un de plus. Aiden Suède. Le grand frère. Celui qui avait été tué par William Bethney sous ses yeux durant les vacances d'été. Le grand frère … ou bien plus. Enma soupira, chassant ses pensées obscure en secouant la tête. Elle n'avait jamais vraiment accepté la mort d'Aiden qu'elle connaissait depuis 4 ans … Depuis sa deuxième année à Poudlard. Jouer le rôle de l’aîné auprès d'Elliot et de Leo n'était pas un rôle facile, Aiden s'en était sortit mieux qu'elle. Si on oubliait qu'il en a perdu la vie.

Mais en ce soir si particulier, elle avait décidé de mettre les problèmes de côté et de profiter de la soirée pour souffler un peu. C'est ainsi qu'elle fit son entrée dans la salle de bal, ses longs cheveux roux bouclés, et en longue robe de soirée. A peine entrée qu'elle capta immédiatement la présence de son ami à lunette qui avait l'air de jubiler dans son coin. Lorsque Leo ricanait comme ça, cela ne signifiait qu'une chose …. elle suivit son regard pour découvrir sans surprise, Elliot. Elliot Rosier qui s'enfilait des verres de jus de citrouille. Enma fronça les sourcils. Qu'est-ce qu'il a encore ? Soudainement mister bouclette se stoppa avant de regarder autre chose avec de grands yeux surprit, voir même choqué. Elle suivit son regard et observa quelques instants le serpent qui dansait avec une jolie blondinette. Tient, ce ne serait pas Amélia Dumas ? La fille amoureuse d'Elliot. Connaissant son ami et son aversion à tout ce qui touchait l'amour, elle se doutait qu'il n'était pas jaloux parce que la fille devrait danser avec lui et non avec le père …. Mais plutôt jaloux de voir Evan Rosier témoigner de l'intention à une jeune personne autre que lui. Elle leva les yeux au ciel et décida d'intervenir afin de captiver l'attention d'Elliot pour lu faire oublier cette « outrance ».

La rouquine s'approcha de son ami et lui sourit, alors qu'Elliot le regardait avec stupéfaction, bien obligé de cesser d'observer son père d'un mauvais œil.

« En-Enma …. Tu es …. »

Il ne termina pas sa phrase, mais ses joues soudainement rougit parlait pour lui, ce qui fit d'avantage sourire la jeune poufsouffle. Elle lui tendit la main.

« Vous voulez danser Monsieur Rosier ? »

Il hésita un instant, puis sans répondre, Elliot attrapa sa main pour la guider au centre de la salle, à distance raisonnable d'Evan, tout en restant assez proche pour garder un œil sur eux. Il consentit néanmoins à se concentrer vers sa cavalière et amie, la guidant dans une danse plutôt élégance. Elliot n'avait jamais aimé les cours de danse qu'il avait été obligé de suivre durant des années, mais que voulez vous, chaque sang pur se devait de savoir danser. Et aujourd'hui, il ne le regrettait pas, cela lui permettait de rester digne et ne pas marcher sur les pieds d'Enma. Au bout de quelques minutes, il paru un peu plus à l'aise, les deux ne se quittant pas du regard. L'ambiance était assez étrange, légère mais …. non, il n'arrivait pas à mettre le bon mot pour décrire ce qu'il ressentait. Mais une chose était sur, ce moment qu'il échangeait avec son amie, était bien différent de d'habitude … plus intime …. plus …. plus …. Oui non, il ne trouvait pas. Sans même s'en apercevoir, il avait oublier son père et sa danseuse improvisée, captivé par ce moment peu commun.

C'est à la fin de la danse qu'il sembla revenir à la réalité, lâchant Enma avant de reculer de quelques pas.
« Je …. Faut que je fasse un pause, je vais boire un coup ... » Il se sauva vers la table et s'assit à une chaise pour faire du vent sur son visage avec sa main. « Fiouuu qu'est-ce qu'il vient de se passer ? »

Quant à elle, la sang pur le laissa partir, pas besoin de le terroriser non plus et s'assit à une autre table, verre à la main, sans pour autant boire, perdue dans ses pensées. En effet, c'était étrange. Comme quoi un bal … une danse peut totalement changer une ambiance. Elle toussota et regarda autour d'elle. Et bien maintenant, elle ne savait plus vraiment quoi faire.  

Spoiler:
 

code by biscotte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Lise


PNJ


Messages : 90
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Dim 8 Fév - 22:51

Ada Bethney

La fille décalée



Ada leva les yeux vers Griffin, surprise qu'il pose sa main sur son crane comme si elle était une petite fille. Puis elle éclata de rire en l'entendant dire que son vieil homologue avait bien de la chance de l'avoir. Elle lui fit un clin d'oeil complice et amusée avant de répondre avec sa bonne humeur habituelle.

« Ouais, c'est sûre qu'il a clairement de la chance que je sois là pour égayer et illuminer son quotidien. Maintenant, il ne peut plus se passer de moi. Tu devrais voir ses petits yeux tout tristounet quand je m'éloigne ! Et prend ton mal en patience, parce que c'est une chance que tu vas aussi bénéficier dans quelques années …. De longues années. »

Bon d'accord, elle avait peut-être un peu abusé en parlant des yeux tout humide mais il fallait bien embellir tout ça pour donner un aspect encore plus grandiose. Et puis son rire montrait bien qu'elle n'était pas sérieuse et que Griffin s'en sortait bien sans elle. Quoi que. Elle avait cru comprendre -avec une certaine fierté- que le loupiot c'était pas mal adoucit en sa présence. Il en est de même pour elle … Si Griffin avait de la chance de l'avoir, comme disait le plus jeune, le contraire était réciproque. Il est l'homme qui a changé sa vie. Avec lui, elle c'est assagit, on ne la retrouve plus dans des combats de rues, elle ne vole plus tout ce qu'elle a sous la main, et ô tiens, elle n'a plus jamais séquestré une petite vieille pour lui piquer sa nourriture.

Elle sourit quand Griffin déposa un baiser sur son front. Il la connaissait depuis seulement quelques minutes et se comportait déjà comme sa version adulte. C'était sûrement instinctif. Bah de toute façon elle n'allait pas s'en plaindre, c'est comme si elle avait retrouvé son loupiot. Et puis soyons honnête, elle se sentait particulièrement bien à ses côtés et c'était sans doute ce dont elle avait besoin. Puis la musique changea pour laisser place à la voix forte d'Amy Loreens et les deux adolescents partirent de nouveau dans l'action plutôt fougueuse, rythmé par cette musique dynamique. Ils s'amusèrent avec insouciance durant de longues minutes, si bien qu'Ada ne voyait pas le temps passer. Elle riait, sautait, dansait …. Manquait de se casser la figure, se rattrapant de justesse sur son cavalier. Elle lui écrasait les pieds avec ses hauts talons pour avoir le plaisir de rire encore, tout en lui tirant doucement les joues en lui secouant la tête avec légèreté. Puis ce moment de plaisir fut stoppé par la musique qui changea de nouveau, dans ce dernier morceau qui eu pour don de vraiment casser l'ambiance. Ada avait cessé de danser et de rire pour rester sur place, ne bougeant plus. Après le moment de silence que provoqua le départ de la gryffondor, Ada reprit la parole avec toute son sarcasme habituel.

« Et bien …. C'est aussi joyeux que l'enterrement de mon oncle. »

Oui enfin, William Bethney n'était pas encore enterré, ni même mort mais quand ça arrivera, Ada sera la première à danser sur sa tombe en jubilant …. avant de récupérer son héritage. Le pauvre type allait se retourner dans sa tombe, c'est elle qui vous le dit. Mais assez de William Bethney pour cette soirée. Un nouveau groupe fit son entrée et la brune allait reprendre une danse avec son futur loupiot, lui prenant les mains avant de se crisper brusquement. Serpent dans son champ de vision.

« Mais qu'est-ce qu'il fait ? » Ada se pencha sur le côté pour observer Evan qui dansait avec une fillette qui ne devait pas avoir plus de 8 ans (oui bon c'est impossible qu'elle ait cet âge là mais vous voyez le genre. « Non mais je rêve ?! »

Allons Ada, tu ne vas pas être jalouse d'une fille plus jeune que toi que toi quand même ? Puis c'était pas la petite qui zyeutait toujours Rosier Junior ? Elle chercha mister bouclette des yeux et le trouvait à une table en train d'agoniser … jusqu'à qu'il capte son regard. Elle montra d'un discret signe de main Evan mais Elliot se retourna en boudant. Mais quel sale gosse. Ada croisa les bras, observant son Rosier à elle -qui n'est pas à elle- avec mécontentement, semblant oublier le pauvre Griffin, jusqu'à qu'Evan lâche la demoiselle. Elle se retourna de nouveau vers son ami.

« …. Tu m'en veux si je te laisse un moment ? Mais promis, je reviendrais dans pas longtemps. …. En espérant que ce ne soit pas dans une minute. » Elle lui donna un baiser sur la joue avant de s'éloigner pour s'approcher du serpent, s'installant sur une chaise. Elle le regarda un moment sans dire mot. Est-ce qu'au moins, il l'avait remarqué ? Oh, il devait bien avoir senti le regard sur lui quand même ? Après tout, à l'époque où elle l'espionnait, il l'avait dès le départ. Elle soupira et s'empara d'un verre. Au lieu de le boire, elle se leva pour s'approcher d'Evan … qui restait plus grand qu'elle malgré ses talons. Se positionnant face à lui, il ne pouvait plus ignorer son existence … Mais elle restait tout de même à distance raisonnable pour ne pas trop envahir son espace vital.

Sans un mot, elle lui tendit le verre et tourna la tête vers la petite blondinette qui en profita pour disparaître au milieu de la file. Trouve quelque chose à dire Ada ! Les premières choses qui lui venaient à l'esprit ce sont ses stupides remarques habituelles comme « bah dit donc tu étais en charmante compagnie » ou « alors, tu fais dans la garderie ? » mais elle avait vite apprit que son sarcasme n'était pas appréciable vers le noble Evan Rosier. Mais ce n'était pas évident de changer sa façon de parler tout en restant naturelle. Et les remarques comme « c'est gentil de ta part d'avoir tenu compagnie à la petite » sonnerait tellement faux. Tout le monde savait qu'Evan Rosier était loin d'être gentil. Le silence était pesant, si bien qu'Ada finit par se lancer.

« C'est bête …. J'étais venue te voir avec plein de choses à dire … Mais maintenant que je me retrouve devant toi …. Il n'y a plus rien qui me paraît convenable. Pourquoi faut-il que tu sois à ce point un mystère ? »


Spoiler:
 



code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Ven 13 Fév - 22:36

Evan Rosier

Le Venin du Serpent


La valse s'arrêta et Evan libéra la petite princesse sans vraiment s'en rendre compte. Celle qui s'éclipsa les joues rougies comme une petite souris n'avait de toute manière été qu'un accessoire pour ne pas paraître trop distrait. Mais maintenant seul au milieu de la piste qui se vidait doucement avant la prochaine danse, Evan eu du mal à sortir de sa réflexion. Perdu dans ces questions encore sans réponse, Evan ne remarqua que d'un œil que son exemple avait poussé le jeune Elliot à avoir un comportement plus approprié envers les femmes en public. Il s'assit à sa place originale pour retrouver un environnement plus propice à l'exercice intellectuel.
Il savait que dorénavant, la curiosité le titillerait jusqu'à ce qu'il ait fait la lumière sur ce sujet. Qui avait eu l'honneur de devenir Madame Rosier ? Qui avait-il choisit ? Était-ce par obligation, par convenance ou par réelle affection ?
Ce fut le moment que Ada Bethney choisit pour faire son entrée. Son accoutrement était élégant bien qu'un peu trop court, un peu trop bouffant, comme teinté d'un écho de mauvais goût. Elle lui tendit un verre telle une serveuse envahissante et indésirable. Evan la regarda une fraction de seconde, simplement pour valider sa présence et replongea dans ses pensées sans prendre le verre. Le silence agréable et apprécié qui suivit fut perçu par la jeune femme comme une tension à chasser. Elle prit la parole.

Evan ne répondit pas tout de suite. S'adossant à sa chaise et croisant les jambes, il prit instantanément un pose hautaine et dédaigneuse. Son regard sévère vint se poser plus longuement dans celui de l'intruse.

- C'est bête en effet. dit-il d'un calme froid. Tu aurais dût prendre l'indice et ne rien dire du tout. ajouta-t-il avant d'enfin prendre le verre qu'elle tenait et de le porter à ses lèvres.

Le dégoût que la boisson lui inspira s'effaça avant même qu'il ne puisse affecter son visage impassible et il reposa doucement la coupe à côté de lui.

- Toute chose est un mystère pour les esprits trop faibles pour y trouver le moindre sens. C'est dommage Ada. Après tant de temps passé ensemble je pensais que tu aurais fait un minimum de progrès. dit-il d'un air distrait alors qu'il sortait de sa veste son éternel petit carnet noir.

Il avait l'habitude d'y noter beaucoup de choses et personne ne savait réellement ce qu'il contenait. Cependant, Ada connaissait bien ce petit carnet qu'Evan sortait à chacune de leurs "sessions" dans les cachots pour prendre des notes comme un scientifique devant un sujet d'étude.

Fermant sèchement le livre noir, il le remit à sa place et releva le regard vers la jeune fille. Il se contenta cependant de simplement la fixer sans rien dire. C'était comme s'il enfonçait en elle par la force, l'art du silence.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ada Bethney

avatar

Serpentard


Messages : 49
Date d'inscription : 18/11/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Ven 13 Fév - 22:59

Ada Bethney

La fille décalée



Evidemment .... A quoi s'attendait-elle ? Avec Evan, les choses ne peuvent que tourner ainsi. Irritée par ses paroles pleine de dédain, elle en oublia de soupirer de lassitude. C'était toujours pareil avec lui, quand le serpent faisait un pas vers elle, elle ne pouvait qu'en faire un à son tour ... avant de devoir reculer de trois pas. Ils n'étaient jamais sur la même longueur d'ondes. Evan Rosier était d'humeur trop changeante. Son intérêt et sa fascination ne durait qu'un temps pour replonger dans le désintérêt total accentué par un profond dégoût qu'Ada pouvait ressentir pleinement.

Un homme trop mystérieux, trop calculateur et cruel pour elle. La brune aimait les tempérament ténébreux mais par dessus tout, elle appréciait grandement la simplicité, n'était pas le genre de fille à se prendre la tête. Et pourtant face à lui, elle ne pouvait que s'arracher les cheveux. Malgré elle, elle lui donnait toute son attention. Quitte à en souffrir ... Elle aurait voulu faire les choses autrement, s'éloigner de lui, mais le danger qu'il dégageait était aussi saisissante que sa prestance qui l'attirait comme un aimant. Face à lui, elle n'avait plus son libre arbitre mais détestait la sensation d'être une poupée qu'on manipule à sa guise.

"C'est bon, laisse tomber !" fini-t-elle par dire avec plus de colère dans la voix qu'elle ne l'aurait voulu.

Alors qu'elle s’apprêtait à faire demi tour, la façon dont il l'observait la cloua sur place. De force, il lui interdisait de partir, l'obligeant à soutenir cet échange visuel malsain. Et encore une fois, elle sentait qu'elle ne pouvait plus répondre à ses propres envies, à son propre corps. Et cette fois-ci, il n'utilisait pas la magie pour la forcer, simplement sa force de persuasion, accompagnée de sa prestance naturelle. Malsain et calculateur ... Une trop forte emprise et les deux en avaient bien conscience.

Et pourtant .... Pourtant, avec on ne sait quelle détermination, elle fini par dépasser cette emprise, et prestement, elle attrapa le verre qu'Evan avait posé à côté de lui, pour lui jeter le contenu à la figure. Elle lui jeta un regard furieux avant de cette fois-ci faire demi tour.

Tourner le dos à quelqu'un d'aussi vicieux qu'Evan Rosier n'était pas très judicieux mais au milieu de la grande salle remplie d'élèves et de professeurs, elle savait qu'elle ne risquait rien. En une fraction de seconde, elle cacha sa colère pour courir vers Griffin, lui sautant dans les bras, prenant appuie sur lui.

"Je t'avais dit que je reviendrais vite ! Je sais très bien que tu ne peux pas te passer de moi, tu m'adores déjà !" Elle ria en lui ébouriffant les cheveux d'un geste naturel et pourtant derrière ses yeux pétillant de malice, son coeur battait trop vite, n'en revenant toujours pas de ce qu'elle venait de faire. De toute façon, Evan Rosier ne pouvait quitter ses pensées.


Spoiler:
 



code by biscotte

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Ven 13 Fév - 23:06




« Ceux qui ont un véritable sens de l’humour oui… »

Répliqua-t-elle à Fabian, elle esquissa malgré tout un sourire en l’écoutant rire. C’était peut-être un peu contagieux d’avoir quelqu’un d’hilare à côté de soi. Il "s’offusqua" pourtant lorsqu’elle l’invitant à se lacher. Comment ça elle parlait jamais ? Là encore, c’était faux. Elle parlait juste à des gens qui l’intéressait, les autres par contre…Ce n’était pas de sa faute si la majorité des personnes qu’elle croisait ne l’intéressait pas. Elle haussa un sourcils devant ses insinuations, elle se promit intérieurement que ce serait la dernière fois qu’elle se montrerait sympa avec quelqu’un vu l’accueil qu’elle recevait en retour. Malgré son hilarité, il rappela bien rapidement la mauvaise de Zoya qui chercha à nouveau des yeux Ada. L’observant un instant, elle reconnu rapidement le garçon avec qui elle se trouvait et qu’elle servait.

« Toi t’espère »

Dit-elle en repoussant son doigt et en ouvrant la flasque. Elle but de longue gorgée, allez savoir pourquoi…Tentant de noyer simplement sa rage. Malgré tout, elle accepta l’invitation.

« Tu vois la fille la-bas avec Evan. Elle s’appelle Ada, une nenette bourrée d’énergie, elle te plairait. Elle juge personne, ouverte, drôle, un peu timbrée…Et y a fallu qu’elle jette son dévolus sur cet enflure de Rosier. Regarde le, propre sur lui, tellement parfait que ça en devient chiant. Je déteste ça, c’est un connard de la pire espèce. »

Elle reprit une gorgée

« Les gens comme moi, on sait à quoi s’attendre, on se cache pas, mais les types comme lui Fabian…C’est pire que des serpents. Leur apparence cache quelque chose de bien pire, à l’antipode de ce qu’ils montrent, ce n’est que de l’enrobage au sucre pour cacher la merde qu’il y a à l’intérieur… »

Au fur et à mesure qu’elle parlait, on sentait dans la voix de la Serdaigle que sa colère était bien réelle et palpable. C’est là qu’elle vit le geste et si en temps normal, elle aurait probablement rigoler devant un Evan Rosier arrosé par une élève, le fait de savoir que l’arroseuse était Ada ne l’enchantait guère. Elle se foutait littéralement des raisons du geste de son amie, tout ce qu’elle savait, c’est qu’il risquait de lui faire payer ça très cher.

« Putain… »

Laissant la flasque sur la table, elle se leva, traversa la piste de danse en bousculant tout ceux qui se mettait dans son passage et se retrouva en un instant face à Evan. Il n’y eut aucune pause, aucun regard ni même un salut quelconque. La seule chose qu’elle fit, c’est de profiter de l’élan qu’elle avait pu avoir sur tout son chemin pour lui mettre son poing directement au milieu de la tronche. Elle avait une petite chance de part ce geste, qu’Evan oublie l’affront qu’Ada venait de lui faire et que sa colère soit entièrement et exclusivement tourné vers elle.




code by biscotte

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Mer 11 Mar - 15:11



La colère de de la serpentarde fut accueilli comme un nouvel échec aux yeux d’Evan qui soupira discrètement. Cette fille n’était définitivement pas rattrapable et étrangement cela l’agaçait.
Pourquoi les gens ne pouvaient-ils pas être un peu plus intelligent, un peu plus sophistiqué et surtout moins émotionnel ? Si le jeune Rosier pouvait être comparé à une glaciale statue de marbre, c’est que les autres eux se comparaient à quelque chose de bien moins élégant. Une masse bouillonnante et putride de stupidité, d’impulsivité primaire et de sentiments obsolètes selon Evan Rosier.
Pourtant, malgré les effluves inconvenantes de sa colère, le Serpent fixa silencieusement Ada. Comme si quelque part, il espérait encore trouver une autre oeuvre d’art cachée sous les déchets.

Une douche froide vint le réveiller de ce merveilleux songe alors que soudainement, la jeune femme renversa le contenu de son verre sur sa figure. Figé sur son siège, il serait mentir de dire que le Serpent n’était pas surprit et déstabilisé par le déroulement des événements. Avant même qu’il ne retrouve son calme et son esprit, la responsable s’en était allée sans demander son reste.

Essuyant lentement son visage souillé, il ne parvint pas à cacher l’étincelle rouge qui brillait dans son regard sombre. Mais Evan n’était pas Saïd et le Serpent d’Argent était un animal à sang froid. Comprenant qu’il était temps pour lui de partir, il fit de son mieux pour retrouver un peu de dignité alors qu’il se relevait pour partir.

Griffin, lui, observa la scène bouche bée. Ses sourcils n’arriver à se décider s’ils devaient se froncer dans une moue sévère ou se lever d’inquiétude. C’est avec une expression figée qu’il accueillit la petite brune qui courrait vers lui. Il la prit dans ses bras instinctivement et la pressa doucement contre lui sans savoir une fois de plus s’il la réprimandait ou la rassurait.
Son regard bleu ne quitta pas l’élève de Serpentard qu’il connaissait bien de réputation. Griffin n’avait encore jamais eu affaire à Evan Rosier et il n’en était pas mécontent. Mais les rumeurs allaient bon train sur celui que beaucoup aimaient appeler Le Serpent. Ce n’était pas quelqu’un de très agréable ou recommandable. Mais se gardant de croire les on-dit, il ne pouvait s’empêcher de trouver les agissements de celle qui se trouvait dans ses bras, peu corrects.

- Je crois qu’on ferait mieux de partir. dit-il alors d’un ton ferme et un peu froid, bien différent de celui sur-excité d’Ada.

Pourtant, voyant que le Serpent semblait avoir la même bonne idée, il tira doucement la jeune fille vers l’intérieur de la piste.

Fabian rigolait bêtement devant Zoya qui déversait pourtant toute sa rage. Lui n’en avait rien à faire d’Ada et il préférait ne pas penser à Evan Rosier. La seule personne pour laquelle son esprit alcoolisé avait encore un peu d’attention était Zoya et sa flasque d’alcool. Il l’observait boire avec un sourire satisfait comme si lui-même étanchait sa soif à chaque gorgée. L’air de plus en plus sombre de Zoya l’amusait au plus haut point comme si son empathie avait perdu le nord. il ne pouvait comprendre pourquoi une si jolie fille tirait toujours une tête pareil. A croire qu’elle avait mangé un cactus à la naissance.
Il ne remarqua ce que elle et Griffin avaient vu et en voyant sa compagne de beuverie et sa source de beuverie se lever soudainement, il se renfrogna.


- Eh, attends ? Où tu vas ? s’exclama-t-il en la suivant. Il ressentit toute l'ampleur de l’alcool qu’il avait ingurgité au premier pas mais parvint à garder son équilibre assez pour tituber derrière sa camarade et s’approcher d’Evan Rosier.

Les choses se produisirent bien trop vite pour l’esprit ralentit de l’homme qui peinait déjà à rester sur ses jambes, mais pour pour le reptile déjà sur les nerfs. Il ne fut pas assez rapide pour arrêter le coup soudain et inexpliqué de Zoya mais il saisit son poignet juste après l’impact avec la vivacité d’une vipère en chasse.

Immobilisant son attaquante, il lui jeta un regard venimeux aussi acide que le venin qu’il lui réservait. Bien qu’il aurait peut-être pardonné la puérilité d’Ada Bethney, il ne pardonnerait pas l’affront de cette souillon là. Sa baguette fine et sombre comme une aiguille fatale fut dans sa main et contre la mâchoire de la jeune femme avant même que les gens ne finissent de s’exclamer du coup qu’Evan avait reçu.
Pourtant aucun sortilège ne fut lancé. Evan se contenta de plonger son regard dans celui de Zoya, ne cachant pas les rouages morbides qui tournaient à toute vitesse dans son cerveau pour décider du pire sort qu’il pouvait lui réserver. Avant que quiconque ne puisse réagir, il avait déjà commencé à abaisser sa baguette en esquissant un sourire invisible.

Fabian s’interposa enfin avec la grâce et le contrôle d’un jeune homme imbibé d’alcool. Le trouble, la surprise et l’incompréhension était écris sur son visage alors qu’il posa une main sur le torse des deux adversaires en les maintenant éloignés.

- WOW EH ! QU’EST-CE QUI SE PASSE LA ! QU’EST-CE QUE ARRÊTEZ, OH ! hurla-t-il à plein poumons sans se rendre compte du volume sonore inapproprié de ses exclamations qui attira l’attention de presque tous les élèves dans la salle.

Evan s’éloigna instinctivement repoussé par le contact du Serdaigle bruyant. Il observa les regards se tourner vers lui et ne put s’empêcher de sentir la colère monter en lui. Les conflits, il savait les gérer, mais l’attention publique était quelque chose qu’il évitait toujours. Sa baguette tremblante d’émotion remonta doucement vers le blond braillard.

Mais ce fut au tour de Griffin de s’interposer. Ayant assisté à la scène il avait laissé Ada dans la sécurité de la foule et s’était pressé pour rejoindre son ami bien éméché. Ayant sortit sa propre baguette, il la croisa avec celle du Serpent d’un geste doux comme d’autres l’aurait fait avec une épée avant un duel. Griffin aurait pu le désarmer d’un sort ou en agrippant la baguette à la main mais il savait que confisquer l’arme d’Evan Rosier n’allait que l’humilier et l’énerver plus encore.

- Ça suffit. dit-il d’une voix ferme comme la pierre des murs du château, son regard planté droit dans les iris brillant d’Evan.

Une voix capable de rétablir le silence dans le brouhaha désordonné qui avait commencé à s’élever dans l’esprit du Serpent. Evan écarquilla les yeux, comme désenchanté et baissa immédiatement sa baguette. Reprenant une stature digne, il jaugea du regard celui qui l’avait rappelé à l’ordre. Griffin Whide, le brave.

Evan n’avait jamais vraiment fait attention à lui mais l’autorité naturelle dont il faisait preuve était une qualité qu’il valorisait. Un instant, alors que leurs regards se croisaient une dernière fois, le serpent sembla presque impressionné et reconnaissant qu’il l’ai arrêté avant qu’il puisse commettre une erreur.
Evan redevint maître de lui-même. Calme, droit et impassible, il rangea sa baguette alors que Griffin fit de même. Avec un simple coup d’oeil d’une demi seconde vers Zoya Horlov, il se retourna et quitta la Grande Salle d’un pas décidé.

Le silence s’était fait parmi les fêtards et le départ d’Evan permit de s’en rendre compte. Une douce rumeur incertaine s’éleva parmi les spectateurs dont les regards se tournèrent alors vers les élèves restant. Griffin ne perdit pas le nord et, furieux, il se retourna vers Zoya.

Mais avant qu’il ne puisse dire quoi que ce soit, Fabian fut prit d’un haut le cœur et laissa échapper un flot de vomi sur la belle robe de leur camarade de Serdaigle. Coupé dans son élan, Griffin ne su plus comment réagir et se figea.
- ‘Me sens pas bien… marmonna Fabian, un peu tard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ada Bethney

avatar

Serpentard


Messages : 49
Date d'inscription : 18/11/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Mer 11 Mar - 17:43

Ada Bethney

La fille décalée



Le cœur de la jeune fille battait à toute vitesse, encore affolé d'avoir osé déverser le contenu de son verre sur le visage d'Evan Rosier. Il ne fallait pas manquer d'air ou alors être complètement fou. Ada ne savait pas dans laquelle des deux classes, elle pourrait se distinguer. Lorsque Griffin referma ses bras sur elle, malgré son enthousiasme, son corps tremblait. Elle tenta de ne pas y prêter attention et de ne pas changer ce sourire affiché sur son visage. Et bien évidemment, la jeune serpentarde capta le regard de reproche que lui adressait son protecteur, tout de même inquiet. Ses dents se refermèrent sur sa lèvre inférieur avec un certain agacement. Bien sûr qu'elle avait compris le danger de la situation et le manque de manières dont elle venait de faire preuve, et pourtant, Ada Bethney ne regrettait pas son geste. Evan le méritait. Le ton ferme et froid de Griffin la sortie de ses pensée alors qu'il lui qu'ils feraient mieux de partir maintenant. Elle l'observa un instant sans rien dire alors que contrairement à ce qu'il disait, Griffin l’entraîna au milieu de la foule. Il est vrai qu'Ada serait plus en sécurité ici au milieu des élèves plutôt que dans un couloir désert du château. Elle se demandait néanmoins si Evan comptait se venger de cet affront. Ils n'en étaient pas à leur première bagarre dans les cachots après tout. Quelle tête ferait Griffin en apprenant cela ? Autant l'adolescent devant elle que l'adulte qui était certainement le plus dangereux des deux. Quoi que Ada ne savait pas encore qu'elle aurait affaire à l'autorité naturelle du garçon dans quelques instants.

C'est alors qu'elle entendit le coup. Prise d'un mauvais pressentiment, elle se retourna brusquement pour voir non loin d'eux Evan attraper le poignet de Zoya qui de toute évidence venait de faire comprendre au serpent sa façon de penser … Avec le poing. La brune au milieu de la foule écarquilla les yeux. Oh non, Zoya, tu n'as pas fait ça ? Elle aurait pu être reconnaissante, et si c'était une autre personne que le futur mangemort, elle aurait certainement accourue vers son amie pour rire avec elle de ce rôle de garde du corps qu'elle venait de se donner. Car Ada n'était pas dupe, c'était bien pour la défendre que son amie avait attaqué Evan. Mais à quel prix ? La brunette savait parfaitement qu'il ne valait mieux pas être dans la ligne de mire du serpent et que ce dernier n'avait aucun estime pour Zoya. Par conséquences, il n'hésiterait pas à se venger et Ada savait à quel point il pouvait être vicieux et sadique. Bientôt l'ami de Griffin se mit au milieu pour séparer les deux individus sur le point de se battre, Evan baguette à la main. Jamais il ne lui avait paru autant en colère. Sa main se serra contre celle de Griff', lui broyant pratiquement les os, alors qu'elle frissonna de la tête aux pieds. SAUVE TOI ! Voila ce qu'elle aurait voulu hurler à la serdaigle mais aucun son ne sorti de sa bouche. Sa gorge était tellement sèche et prise d'un soudain mutisme. Evan n'était pas assez fou et trop intelligent pour attaquer devant tout le monde comme ça, n'est-ce pas ? Il n'avait pas du genre à se donner en spectacle … Et c'est pourtant contre son gré qu'il se retrouva le centre de l'attention de toute la grande salle. S'il aurait pu pardonner le coup du verre, et peut-être le coup de poing … Pas ça. Le serpent discret ne pardonnera jamais d'être ainsi mit en avant et sa vengeance allait faire mal. Zoya serait certainement la première cible et elle, Ada, ne savait comment faire pour changer cela.

Soudainement, elle sentit les doigts de Griffin lâcher les siens, s'échappant de sa main. Elle comprit avant même de le voir bouger.

« Griffin, non. » Trop tard, le serdaigle était venu au secours de ses camarades et Ada se figea d'avantage. La dernière chose qu'elle souhaitait c'était justement que son ainé se retrouve sur le chemin d'Evan. Elle ne voulait surtout pas qu'il attire l'attention du serpent, voulant l'éloigner le plus possible de lui, mais voilà que les deux s'affrontaient du regard. Pour un peu, elle en aurait pleuré et hurlé, mais encore une fois, elle fut bien incapable de bouger d'un millimètre. Avec surprise, Ada remarqua que c'est l'intervention de son ami sembler le serpend qui abaissa sa baguette. Après un dernier regard pour Zoya, il quitta la salle.

Dès son départ soudain, l'air semblait plus respirable, et Ada qui était restée impuissante durant tout l'échange reprit le contrôle de son corps et de ses émotions. Elle accourue vers la troupe et s’apprêtait à serrer Zoya contre elle en la traitant de folle à liée, mais fut stoppée fort heureusement à temps par Fabian Prewett qui lui vomis dessus. Ada eu un mouvement de recule, soudainement moins enjouée à l'idée de sauter dans les bras de Zoya.

« Beurk ... » Bon, changement de stratégie. Elle se retourna vers Griffin. « Reste avec eux, je reviens. » De toute façon, Griffin n'aurait pas laissé Fabian tout seul. Elle jeta un regard inquiet à Zoya. « Je vais arranger ça. » Sans attendre son avis, elle fit demi tour, se dirigeant vers la sortie de la grande salle, à la suite d'Evan.

Si quelqu'un avait suivit tout ce qui c'était passé à partir du moment où Ada Bethney avait rejoint Evan jusqu'au départ de ce dernier, c'était bien son fils, Elliot Rosier. Si Elliot avait été complètement outré en voyant la boisson terminer sur le visage de son père, son cœur avait raté un battement lorsque Zoya lui avait envoyé son poing à la figure. A vrai dire, l'enfant ne savait absolument pas le pourquoi du comment et s'en fichait pas mal, il avait juste envie de leur hurler dessus à tous, et pourtant il n'avait pas bougé. Absolument pas tétanisé contrairement à Ada, mais plutôt parce que pour une fois, il réfléchit avant d'agir et il savait que le serpent n'accepterait pas de l'avoir dans les pattes dans un tel moment où l'attention était déjà trop sur lui. Inutile d'en rajouter. C'est avec un air ahuri qu'il fixa la porte que venait de prendre son père. C'est alors que la brune entra dans son champ de vision, Ada comptait de toute évidence suivre Evan. C'est de sa faute. Elliot en est sûr, c'est à cause de Bethney ! C'est le nom de famille qui veut ça ! Tout est toujours de la faute des Bethney.

« Mais qu'est-ce que tu as fait, idiote ?! » S'emporta-t-il enfin.

Ada lui jeta un rapide regard. « Je vais réparer ça » répéta-t-elle cette fois ci à l'adresse de l'enfant avant de quitter la grande salle à son tour. Ses talons claquaient dans le couloir alors qu'elle courrait et ne mit pas longtemps avant de rattraper le serpent.

« Evan ? » appela-t-elle avant de stopper près de lui. Et maintenant ? C'est bien beau de l'avoir rattrapé, mais et maintenant ? Comment pouvait-elle protéger Zoya ? Comment lui faire oublier l'humiliation qu'il venait de subir. Encore une fois, les mots lui manquaient. Et pourtant, elle devait agir vite, parce que là elle prenait des risques. Le risque de se prendre des multiples sortilèges à la suite, des sortilèges dont elle n'avait pas connaissance. Elle ne sous estimait en aucun l'esprit vengeur d'Evan Rosier.  
« Je sais que j'ai causé beaucoup de dégâts ce soir mais … Mais …. » Ada eu soudainement une idée pour changer les pensées du Serpent. « Evan, qu'est-ce que tu faisais dans la grande salle ? … A quoi est-ce que tu réfléchissais ? » Après tout, Evan Rosier ne pouvait être dans une soirée d'amusement sans une raison précise … Alors il suffisait de lui rappeler cette raison pour qu'il pense à autre chose. « Laisse moi me rattraper …. Laisse moi t'aider … Même si tu n'en as pas besoin. »

La brune lui attrapa doucement le poignet pour l'empêcher de partir, refusant de l'avoir dans les pattes. « Qui sait ? Peut-être que je pourrais encore te surprendre ?! » Fais tout ce que tu veux, mais ne pense pas à Zoya, c'est tout.



code by biscotte

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Mer 11 Mar - 20:53


- La soirée est finie pour toi Fab. grommela Griffin en rattrapant son ami par l’épaule avant que celui-ci ne tombe dans son propre vomi. Désolé… s’excusa-t-il doucement pour lui à Zoya sur laquelle il venait de vomir. Maintenant Fabian debout, il n’eut plus les mains libres pour lancer un sort pour nettoyer sa robe pourtant si jolie. Il ne put non plus arrêter la téméraire brunette qui s’en alla à la suite du serpent dans l’espoir de réparer ses erreurs.
- Ada, non ! aboya fermement Griffin mais sans succès.
- ‘Vais vomir… marmonna Fabian qui se tassait de plus en plus sur son ami.
- C’est déjà fait. rappela Griffin d’un air sombre, hésitant à le laisser là pour rattraper Ada. Avec un peu de chance Evan était déjà loin et elle ne le rattraperait pas.

Mais Evan, bien qu’ayant quitté la Grande Salle, n’avait pas prit ses jambes à son cou. Lentement et lugubrement, il avait prit le chemin des cachots en se couvrant de sorts nettoyant. Il était propre au bout d’un seul mais il en lança plusieurs au cas où. Et puis lancer des sorts le détendait, comme si sa baguette, frustrée de n’avoir fait des ravages avait besoin de se dégourdir. Le bruit de la fête et son atmosphère chaude et moite disparu rapidement pour laisser place au calme et à l’air frais de la nuit. Dans l’ombre des couloirs du château, Evan retrouvait son univers.

Mais avant que ce dernier retrouve tout à fait son équilibre et son calme habituel, le bruit de petit pas précipités vint briser sa quiétude. Il accueilli la voix d’Ada avec un soupir. Fermant les yeux, il s’arrêta pour ne pas la trouver juste devant lui. Elle avait la manie très insolente de lui bloquer la route lorsqu’elle estimait avoir quelque chose d’intéressant à dire.
Il ne rouvrit pas vraiment les yeux, tentant de conserver le peu de paix qu’il trouvait dans la pénombre. Mais la voix aiguë, bien que bienveillante de l’élève le crispa un peu plus à chaque syllabe. Elle insista en ne recevant d’Evan aucune réaction jusqu'à ce qu'elle ose lui attraper le poignet.

- ARRÊTE DE PARLER ! rugit-il soudain, sa voix poussée d’une puissance d’un autre monde. Sa main acérée vint écraser la trachée de la jeune femme et elle se retrouva plaquée contre le mur. Pas de baguette, pas de discours. Juste Evan Rosier, furieux.
Les échos de son hurlement de rage ricochèrent contre les pierres froides du château et se perdirent dans les nombreux couloirs vide. Son regard brillant de haine perçait le visage de sa proie alors que sa main tenait toujours sa gorge et sa main à elle tenait toujours son poignet.

Et maintenant, quoi ? L’esprit ébouillanté du Serpent ne se rendait pas compte qu’en agissant sous l’impulsion et sans réfléchir, il ne savait pas à quoi était sensé aboutir ce geste. Devait-il continuer à serrer jusqu’à ce que ce visage rose devienne violet ? Devait-il la relâcher et la remettre à sa place avant de regagner la sienne ? Devait-il se débarrasser d’elle ici et maintenant ou planifier son déclin lent et douloureux ou s’en aller et ne plus jamais se soucier d’Ada Bethney ? Il n’en savait foutrement rien.

Pourtant son corps ne s’était pas figé d’indécision. Desserrant très lentement et progressivement la main, il semblait vouloir doucement la libérer, sans pourtant la laisser partir. Il ne s’écarta pas et imperceptiblement semblait même se rapprocher d’elle. Son regard s’était doucement vidé de rage alors que troublé et curieux même, il se laissait bercé par son propre désir. Et lentement, tendrement, ses lèvres vinrent chercher ceux d’Ada Bethney.

Bien qu’il ne savait pas du tout ce qui le motivait à commettre cet acte, Evan fit confiance son instinct et s’abandonna dans ce baiser. Avec de l’aplomb mais aussi une tendresse précise, il vint envelopper le visage de la jeune femme de ses mains comme un serpent enroule doucement sa proie. Il caressa la peau douce de sa joue de son pouce alors que ses lèvres se régalaient des siennes. C’était un premier baiser pour celui qui n’avait jamais eu d’intérêt pour les plaisirs de la chair et pourtant, ce dernier était maîtrisé au geste près.

Ce n’est que lorsque l’air lui manqua et lorsque étrangement, le silence qui avait béni se baiser avait finit par le mettre mal à l’aise qu’il recula pour reprendre son souffle. Baissant la tête, il souffla doucement. Il ne regarda pas Ada, n’ayant ni le courage, ni l’envie de voir dans quel état irrationnel cela l’avait encore mise.



- C’est tout pour aujourd’hui. dit-il d’une voix calme, presque faible après son hurlement de rage et ce baiser plein d’assurance. C’était la phrase qu’il disait toujours pour conclure leurs petites séances de tortures dans les cachots et pourtant Ada pouvait se rendre compte qu’elle était différente cette fois. Dénuée de sadisme et de dédain, elle ressemblait presque à une apologie ou même, une promesse.



Finissant enfin par la lâcher complètement, Evan laissa son bras retomber flasquement le long de son corps. Tous ces événements l’avaient éreinté. Sans un mot ou un regard de plus, il reprit paisiblement son chemin pour rejoindre la maison des Serpentard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Mer 11 Mar - 22:00




Elle senti son poignet la faire souffrir mais ce qu’elle senti plus que tout fut la pointe de la baguette sous sa gorge alors qu’elle fixait Evan sans sourciller. Est-ce qu’elle avait peur ? Il fallait être complètement idiot pour ne pas avoir peur face à un sadique de ce genre, mais elle n’était pas du genre à le montrer, pas du genre à se démonter. Sa fierté, aussi mal placé pouvait-elle, lui ordonnait de ne pas baisser les yeux. Elle ne lui ferait pas se plaisir et ne le fit pas d’ailleurs. Elle le regardait, esquissa même un sourire en devinant à quel point le serpent ne supportait pas d’être regardé, l’animal tapis dans l’ombre ne supporte pas de se retrouver acculé à la vue de tous. Provocatrice, elle semblait presque lui dire du regard « Allez vas-y, lance le ton sortilège ». Son esprit embrumé par l’alcool, elle oubliait à quel point elle prenait des risques. Les choses s’enchainait assez rapidement, Fabian venant les séparé, Griffin s’ajoutant à l’addition et en moins de temps qu’il n’en fallu, Evan était partie, ses yeux se posant sur Ada, elle s’apprêtait à l’accueillir dans ses bras pour lui dire qu’elle n’avait pas à s’inquiéter pour elle, qu’elle se démerderait, qu’elle était assez grande mais avant même de pouvoir le faire...Elle senti quelque chose de chaud couler le long de ses cuisses et de ses jambes. L’odeur répondit d’elle-même à la question, ne baissant même pas les yeux pour voir l’étendue des dégâts, elle ne fit qu’observer Fabian. Elle aurait pu se mettre en colère mais honnêtement, ce n’était qu’une robe…Et plus, ce n’était pas vraiment la sienne.

L’inquiétude passa dans son regard, le temps d’une seconde, posant ses yeux sur Griffin qui attrapait le pauvre sur ses épaules. C’est en se rappelant de qui il était et de qui elle était qu’elle détourna le regard, elle ne s’était jamais montrer empathique ouvertement, ce n’était pas le moment de le faire. Alors qu’elle allait proposer à Ada de la suivre jusqu’à la salle de bain de sa salle commune, qu’elle allait même lui proposer de dormir dans les dortoirs des serdaigles, avec elle, elle ne vit son amie que de dos, elle courrait déjà après Evan.

Et pendant une seconde, Zoya ne s’était jamais sentie aussi seule, couverte de vomis, toute seule, elle laissa échappé un petit ricanement, se moquant d’elle-même alors que son cœur se tordait dans sa poitrine. Elle quitta la grande salle à son tour, n’ayant pas vraiment de raison de rester ici. Sortant sa baguette, elle nettoya le vomi qui la recouvrait alors qu’elle quittait les lieux. Là, maintenant tout de suite, elle avait besoin de se défouler et savait parfaitement avec qui elle souhaitait le faire. S’il ne se trouvait pas au bal, il ne serait pas non plus dehors, il serait probablement dans son dortoir. Elle en avait rien à foutre de savoir si elle croiserait ou non Evan, à vrai dire, elle ne réfléchissait plus et avait simplement besoin de la chaleur réconfortante d’une étreinte charnelle et violente avec cet imbécile de Saïd.

Prenant la route des cachots, elle ne se rendit même pas compte du chaos qui semblait régner à l’extérieur, elle avait qu’une seule idée en tête. Elle l’avait défendue, continuerait probablement de le faire, mais tout cela pourquoi au final ? Elle sourit, c’était exactement pour cette raison qu’elle évitait de s’attacher aux gens, c’était pour ça qu’elle faisait toujours la gueule, qu’elle emmerdait le monde et se fichait bien des autres, parce que dès lors qu’elle s’intéressait, qu’elle s’attachait, elle finissait tôt ou tard par être déçue ou abandonnée. Elle s’arrêta une seconde en entendant l’échos d’un hurlement, son cœur se pinça, avec l’acoustique particulière des cachots, il étaient compliqué de savoir exactement d’où provenait ce cris et si elle pouvait reconnaître la voix, deviner ce qui pouvait se bien passer, elle décida de continuer sa route, de ne pas chercher à savoir d’où ça venait.
La flasque entre les mains, elle en bu d’autre gorgée, continua de marcher, ne se rendant pas compte qu’avec l’alcool qui voyageait dans ses veines, elle se perdait simplement dans les dédales. Elle s’arrêta au bout d’un moment, sortant une cigarette, sa baguette, elle alluma celle-ci…Inspira son poison et leva les yeux sur le long couloir.

Son regard se posa sur le couple un plus loin, elle s’apprêtait à faire une remarque à la con quand ils arrêtèrent de s’embrasser, reconnaissant alors les protagonistes. Elle avait donc eu ce qu’elle voulait…Elle aurait pu être contente pour elle mais il n’y avait que la colère, la tristesse et la rage qui berçait actuellement son cœur, tournant les talons, elle fit demi-tour. Décidément, Saïd n’était jamais là quand on avait vraiment besoin de lui. Continuant de marcher dans les couloirs, s’éloignant d’Ada et Evan, elle finit par à nouveau se perdre, blasée et lassée, elle s’adossa à un mur, finissant par s’asseoir par terre pour simplement fumer.


code by biscotte

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ada Bethney

avatar

Serpentard


Messages : 49
Date d'inscription : 18/11/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Mer 11 Mar - 23:22

Ada Bethney

La fille décalée



S'il y avait bien une chose qu'Ada avait du mal à supporter sans être blessée de tout son être, c'est bien qu'on lève la voix contre elle. Elle pouvait supporter les paroles froides, sèches, insultantes, et même un bon coup de poing, mais pas les cries. Cela avait tendance à la tétaniser sur place, telle une enfant effrayée. Aussi, elle sentit son souffle se couper et chaque partie de son corps se figer avant de se recroqueviller sur elle même. Elle aurait sûrement reculée contre le mur, si elle ne s'y était pas retrouvée plaquer de force. Le crie puissant et fort fit écho dans les couloirs ajoutant un aspect menaçant à cette scène déjà dangereuse que le serpend qui coupait le souffle de proie, resserrant sa prise contre sa gorge. Seule la poigne ferme d'Evan Rosier l'empêchait de tomber alors que ses jambes se dérobaient, ne pouvant plus la tenir, cédant à cette angoisse qui venait de la saisir.

Un parfait silence s'installa et Ada se demandait s'il s'agissait là de ses derniers instants. Jamais au grand jamais elle n'avait entendu Evan perdre le contrôle de ses émotions et céder à la rage verbale qui allait certainement façonner son crime. Une larme coula le long de sa joue, la cause était tout autan la frayeur que dû au manque de souffle. Et pourtant, le coup de grâce ne vint pas, doucement elle sentit sa main se desserrer et bien qu'elle pouvait de nouveau respirer. Mais l'angoisse ne partie pas en même temps que la poigne, sans doute parce qu'au lieu de reculer, le serpent se rapprocha encore. Elle pouvait ressentir son souffle, son odeur qui la fit de nouveau retenir sa respiration, mais cette fois-ci délibérément. Ses prunelles azures et humides se plongèrent dans les siennes, mais elle n'eut pas réellement le temps de les capter, la suite la surprit trop, arrivé bien trop vite. Elle l'avait longtemps souhaité … Ses lèvres qui se pressaient contre les siennes. Longtemps attendues. Ce qui n'empêcha pas les larmes ni l'absence d'une quelconque joie. Et pourtant, la brune ne résista pas longtemps avant d'entrouvrir ses propres lèvres, se perdant dans cet échange désespéré, elle semblait proche de l'agonie. Ses mains se crispèrent contre le mur. La jeune femme ferma les paupières, laissant les larmes couler sans stopper ce baiser avide. Alors qu'elle l'embrassait, Ada sentait son cœur lui faire mal, son corps prit d'un long frisson, comme une soudaine sueur froide. Mais elle continuait de chercher ses lèvres, ne pouvant plus s'en séparer. Tant d'émotions contradictoires, elle avait l'impression de perdre pieds, de se laisser consumer par une dangereuse folie dont elle n'avait pas ni force ni l'envie de repousser. Enfin, l'échange prit fin et Ada pu reprendre sa respiration, faiblement, saccadée. Evan ne la regardait pas, sans doute incapable d'affronter son regard alors qu'elle, elle ne le quittait pas des yeux. Elle ne vit pas et n'entendit pas les bruits de pas s'éloigner, ce qui fut sans doute son énième erreur pour ce soir. Mais elle ne voyait qu'Evan. Evan qui fuyait son regard et dont les paroles remontèrent jusqu'à ses oreilles. C'est tout pour aujourd'hui. Cette phrase qui aujourd'hui avait une autre intonation dans sa bouche. Elle préférait ne pas y penser et le regarda tout simplement fuir les lieux, alors qu'elle ne bougeait toujours pas.

A quoi s'attendait-il ? Quelle se mette à rire, à sauter de joie ? C'est sans doute ce qu'aurait fait la fille pétillante qu'elle était mais il n'y avait aucune joie à aimer un homme comme Evan Rosier. Depuis le début, elle savait que ses sentiments la mènerait certainement au néant mais jamais elle aurait un jour pensé que cette scène allait se produire. Après tout le mépris qu'il éprouvait pour elle -ce qui d'ailleurs ne devait pas changé- … Mais qu'est-ce qui pouvait se passer dans la tête d'Evan ? Quand est-ce que ce changement a eu lieu ? Sans doute que les deux protagonistes ne s'étaient eux même rendus compte de rien. Elle secoua la tête, le visage toujours en larmes, et laissa échappé un petit sanglot en se laissant glisser le long du mur, décoiffant ses cheveux au passage. Qu'est-ce qu'elle aurait donné pour voir son loupiot apparaître brusquement et lui sauter dans les bras, se réfugier contre lui et ne plus jamais le quitter. Mais Griffin n'était pas là. Du moins pas la version adulte. La vision du jeune lui rappela une toute autre personne de ce même promotion.

« Zoya ... » Il fallait qu'elle lui dise. Non pas cet échange de baiser mais plutôt qu'elle ne savait pas si la colère d'Evan était calmée et qu'elle devait rester sur ses gardes. La peur lui broya de nouveau l'intérieur de son corps. Une peur qui ne la concernait pas mais qui touchait plutôt son amie. Elle essuya son visage en larmes et prit d'adrénaline, elle trouva la force de se relever et de retourner dans la grande salle. N'y trouvant aucun des trois qu'elle avait laissé, elle quitta la pièce et courru dans les couloirs du château, criant le nom de son amie à plusieurs reprises. Si Zoya était retournée dans sa salle commune, elle ne risquait pas de la trouver, mais c'était cependant sans doute l'endroit où elle serait le plus en sécurité. Alors qu'elle allait abandonner au bout de quelques minutes et retourner dans la grande salle pour demander le mot de passe à Léo, l'ami d'Elliot, elle la vit soudainement. Ou plutôt elle ressentit d'abord l'odeur de la cigarette. Elle posa les yeux sur la silhouette non loin, assise par terre contre le mur, l'air lassé, qui fumait. Son désespoir qu'elle pouvait facilement entrevoir toucha le cœur de la brunette. Ada se figea un instant, puis essuya une dernière fois ses yeux avant d'accourir vers Zoya, de nouveau pétillante et plein d'énergie. Elle se laissa tomber à genoux contre le sol et lui adressa un grand sourire.

« Oooooh mais dis donc, regardez moi qui voilà ? Miss Warrior ! » Elle l'attrapa, entourant ses bras autour de ses épaules, la serrant contre elle en riant, se laissant tomber à même le sol, entraînant Zoya dans sa chute. « Ce que tu as fais, c'était un truc de ouf ! Je ne pense pas que quelqu'un ait déjà osé avant toi ! T'es une tarée, tu le sais ça ? Mais qu'est-ce que je t'aime ! »

Ada se souvenait elle même des combats de rues auxquelles elle avait participé durant des années, frappant de ses poings, de ses pieds, attaquant à coup de dents, prête à arracher des nez s'il le fallait . Dans la rue, c'était la loi du plus fort, mais elle avait toujours lutée. Jamais elle n'aurait pensée trouver une alliée de combat mais surtout … une amie. Une amie si chère à son cœur. Quoi que, depuis que Griffin l'avait ramassée, elle, la gamine à la fois espiègle et sauvage, les combats de rues étaient terminés et il avait fait évoluer en elle une toute autre personne.

Si Ada démontrait l'aspect héroïque de l'acte de Zoya, elle savait qu'il y avait aussi l'aspect du danger, des conséquences qui auront sûrement lieu. Mais là … En voyant son amie, la serpentarde songeait qu'il lui fallait surtout rire plutôt que parler des choses sérieuses et difficiles.

« On devrait fêter ça et ajouter une coupe à ton honneur dans la salle des trophées ! »

Ada la laissa et se redressa, souriant toujours de toutes ses dents.

« Ton Saïd va faire une tronche en voyant ce qu'il a loupé ! Là je pourrais témoignée pour toi, l'élève à dépasser le maitre, lui aussi il va se sentir humilié ! Ou fier ! Ou j'en sais rien, c'est toi qui le connaît après tout. » Sans lui laisser le temps de répondre, elle lui tira le bras pour l'attirer avec elle, prenant son air espiègle. « Peut-être qu'il te récompensera avec une nuit coquine héhé ! »



code by biscotte

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Sam 14 Mar - 15:54




L’alcool faisait son effet, la fatigue aussi peut-être, tout un tas de chose probablement. Blasée, fatiguée, elle resta simplement assise là, observant de temps à autres les gens qui passaient et qu’elle envoyait chier s’ils s’attardaient trop sur sa personne. Elle ne vit pas arriver à Ada, et heureusement, si elle l’avait vu venir, elle se serait probablement levée pour se tirer. Elle se plantait là, devant elle, grand sourire, elle plaisantait, la serrait dans ses bras, riait dans ses oreilles, mais Zoya ne bronchait pas. Elle ignorait ce qu’elle allait lui dire ou même lui faire en cet instant précis. Elle lui en voulait, c’était indéniable mais est-ce que ça en valait réellement la peine de lui en vouloir ? Elle parla de Saïd, qui regretterait probablement d’avoir loupé ça, elle ne put s’empêcher de sourire à cette pensée. Elle le connaissait bien mal, Zoya n’était pas persuadé qu’il rigolerait de cette situation, il connaissait Evan encore mieux que Zoya, il oscillerait probablement entre l’amusement et les insultes. L’idée d’une nuit coquine ne lui déplaisait pas, c’était d’ailleurs pour ça qu’elle s’était aventurer dans les cachots pour le retrouver son mouton préféré mais visiblement, il était occupé ailleurs ce soir. L’idée qu’il soit avec une autre nana lui traversa l’esprit, ajouta qu’un peu plus de colère à celle qu’elle accumulait déjà. Jalouse ? Probablement, et en même temps, ce n’était pas comme s’ils étaient vraiment ensemble, ils s’amusaient, c’est tout. Elle ne put s’empêcher que de toute façon, il se ferait chier avec une autre, c’était pour ça qu’il finissait tôt ou tard par revenir la voir elle. Elle soupira devant la stupidité de ces pensées et observa Ada, pimpante, joyeuse, souriante.

« Comme Rosier t’a récompensé de lui courir une énième fois après ? »

C’était sortie tout seul, sans réel animosité à vrai dire, sa voix était calme, peut-être même trop. Elle attira sa cigarette à ses lèvres, en inspira son poison et souffla la fumée devant elle en observa le tumulte qui se passait devant elles.

« Il se passe un truc… »

Conclu-t-elle, sans pour autant se lever. Posant sa tête contre le mur, elle noya un peu plus sa frustration et sa colère dans quelques gorgées d’alcool. Elle tendit la flasque à Ada avant de se raviser et de poser celle-ci entre ses cuisses.

« Tu vas devoir faire un choix Ada… »

Elle esquissa un sourire triste, laissant sa tête tourner mollement sur le côté pour pouvoir regarder son amie dans les yeux.

« Tôt ou tard, tu devras faire un choix… »

Elle posa sa main sur le visage de son amie, s’approcha doucement d’elle, et posa ses lèvres contre les siennes le temps d’une seconde ou deux.

« En attendant, on va en profiter... »

Esquissant un franc sourire, elle poussa Ada avant de lui tendre la main

« Aide-moi à me relever…On va voir ce qui se passe »

code by biscotte

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ada Bethney

avatar

Serpentard


Messages : 49
Date d'inscription : 18/11/2013

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: Demander à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   Dim 15 Mar - 12:43

Ada Bethney

La fille décalée



Voyant que Zoya n'était absolument pas réceptive à ses pitreries, la petite brune s’apprêtait à la chatouiller pour la faire réagir. Mais elle fut coupée par les paroles de son ami et son disparu intensément de ses lèvres. Alors lentement, Ada la lâcha pour s'asseoir à côté d'elle, restant soudainement bien silencieuse. La fille pétillante c'était envolée. Ainsi donc, Zoya les avait vu. Elle poussa un léger soupire. Son amie devait penser que ce baiser lui faisait plaisir, qu'il était attendu depuis tellement longtemps. Attendu et redouté. Dire qu'elle n'y avait pas prit plaisir serait mentir, mais c'est avant tout de l'angoisse et de la tristesse qu'elle avait ressentit. IL n'y a rien de bien à aimer Evan Rosier et Ada le savait avant même de poser les yeux sur lui. Elle le savait avant d'entrer à Poudlard, depuis que le nom Rosier c'était joint au dossier Bethney.

Son ressentit n'allait pourtant pas s'exprimer, elle n'avait pas vraiment envie de faire partager ses peurs et ses angoisses à Zoya. De toute façon, tout cela n'était que futilité, Evan n'appartient pas à cette époque et avant qu'elle ne puisse s'y préparer, il ne sera que de l'histoire ancienne. Mais même cela, elle n'arrivait pas à s'en convaincre.

"C'est loin d'être ce que tu crois." fit-elle simplement sans donner d'avantage de détails.

Zoya la prenait certainement pour la fille rêveuse qui voulait faire l'expérience avec un bad boy. Mais l'expérience, elle l'avait déjà fait à plusieurs reprises, à coup de torture dans les cachots. Mais le sort qui la reliait à ce secret faisait qu'elle n'était pas dans la capacité d'en parler à sa meilleure amie. Même sans ça, l'aurait-elle fait ? En aurait-elle parler à Zoya ? Ou Griffin ? Peut-être que non.

Sans un mot, elle regarda les élèves qui regagnaient précipitamment leur dortoir, agités et terrifiés. En effet, il devait surement se passer quelque chose et la bonne initiative aurait été de les suivre. Mais tout comme Zoya, Ada ne bougea pas du mur. Un choix ... Un choix à faire. Elle le savait depuis le début, et malgré tout ce qu'il se passait, tous les facteurs qui entraient en jeu, son choix, elle l'avait fait depuis plusieurs années déjà.

"Tu te trompes ... Le choix est déjà fa-"

Elle fut coupée par le baiser qui se posa sur ses lèvres. Ada la regarda un moment, sans vraiment comprendre. Elle aurait pu rire en la traitant de folle, et même si elle savait que ce baiser ne représentait rien d'ambigu, elle n'avait pas envie de rire. C'était sans doute le réconfort que cherchait Zoya, mais à cet instant, personne ne pouvait être réconforté et c'est bien ça le plus triste. Elle reprit à voix basse, triste.

"Le choix se porte sur la personne qui reste Zoya, tu es bien placée pour le savoir. Mon choix se portera toujours sur Griffin. ... Mon tuteur je veux dire, pas l'ado." Ajouta-elle pour donner un peu plus de sens, sinon on pouvait se demander ce que Griffin avait à faire dans l'histoire. "C'est lui que j'ai déjà choisi en acceptant de le suivre lorsque je vivais dans les rues."

Et ça n'avait pas été une mince affaire. Si Ada s'était assagit avec le temps, plusieurs années en arrière, c'est une ado sauvage qui ne cessait de lui glisser entre les mains que Griffin avait trouvé. Sarcasme, raillerie, indépendance. Ada c'était fait au monde de la rue et autrefois, elle se jetait dans les combats comme une forcenée. Elle sourit à ce souvenir qui lui semblait maintenant si lointain. Griffin avait changé beaucoup de choses et apporté beaucoup d'autres.

"Ne soit pas offensée ... Tu es et tu resteras toujours ma meilleure amie. Mais si moi je me souviendrais de toi, ce n'est pas ton cas. Tu ne resteras pas ici éternellement, un jour tu rentreras à ton époque et notre amitié sera effacée de ta mémoire."

C'est bien triste, mais c'est pourtant le cas, cela, tous en avait conscience. Puis elle reprit avec sa bonne humeur !

"Mais ce jour n'est pas arrivé, allez donne moi cette fiole, ma poule, on n'a profité de rien ce soir, il faut changer ça !"

Ada se leva en avalant quelques gorgées.
"De toute façon, je sais où trouver ta version adulte, tu ne m'échapperas pas, où que tu ailles !!"

Elle sourit et l'aida à se relever, suivant les élèves pour voir ce qu'il se passait.



code by biscotte

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Event: Bal de noël   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event: Bal de noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'intérieur du Château :: Rez-de-chaussée :: Grande Salle-