AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Le Dal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Le Dal    Mar 17 Mar - 15:45

Il avait disparu, simplement disparu. Elle l’avait cherché à tous les endroits habituels sans trouver une seule trace de lui, la seule chose qu’elle possédait c’était l’histoire d’un homme avec un sceptre qui était venu au Trou et qui avait disparu avec Saïd. Elle soupira, Ali…Elle fit rapidement le lien, elle l’avait déjà fait dans ce manoir, Ali n’était pas le père de Saïd, il était plus que probable qu’il soit son frère. Elle savait par où commencer ses recherches et pourtant, elle foulait toujours le sol de l’Angleterre en cet instant. Elle avait dut se faire violence pour ne pas partir, ne pas tout laisser en plan derrière elle et malgré une certaine difficulté, le choix ne fut pourtant pas si difficile à faire. Elliot n’était qu’un gamin, son gamin, elle l’avait déjà sortie d’un mauvais pas récemment et elle savait qu’il était lié de prêt à l’affaire Bethney. Son regard se posa sur ce nom de rue et la frustration la gagna une nouvelle fois. Voilà toute les infos qu’elle avait récoltées sur ce connard et ça l’avait mené absolument nulle part.

Les cicatrices sur son corps commençaient à présent à ne plus être visibles mais l’humiliation lui semblait toujours aussi cuisante. Elle fit signe au serveur de lui remplir son verre vide alors qu’elle continuait de fixer ce nom de rue débile. Plus vite elle aurait réglé l’histoire Bethney et plus rapidement elle aurait pu partir à la recherche de Saïd. Elle soupira, alors que Theon s’apprêtait à reprendre la bouteille de Whisky, elle arrêta son geste.


« Tu ne crois pas que tu as assez bu ? »
« Tu ne crois pas que tu devrais t’occuper de tes fesses ? »

Devant le regard de l’ancienne Auror, le propriétaire du Dal ne se fit pas plus prié, retournant au nettoyage de ses verres, il garda pourtant un œil sur la jeune femme. Il tenait à son établissement et sorcière ou non, ancienne auror ou non, elle était ici sur son territoire. Vidant son verre d’une traite, Zoya le remplit à nouveau. Finissant par ranger le bout de papier contenant l’adresse. Elle chercha après son paquet de cigarette, callant l’une des cancéreuses entre ses lèvres, elle l’alluma et laisser la nicotine faire son effet en plus de l’alcool. La porte s’ouvrit, laissant entrer un courant d’air glacial dans la pièce. Tournant la tête vers l’entrée, son regard se posa sur le nouveau client du bar. Elle soupira, levant les yeux au ciel, manquait plus que lui.

Reportant son attention sur son verre, elle leva une nouvelle fois les yeux en ciel en le sentant s’installer sur le tabouret à côté du sien. Elle leva une main, comme pour lui faire comprendre que là, il avait plutôt intérêt à fermer sa gueule. Tirant une nouvelle latte de sa cigarette, elle posa celle-ci sur le cendrier avant d’en souffler sa fumée bleuté dans l’air ambiant. Se penchant en avant, elle chopa par derrière le bar un autre verre, sous l’œil sévère du demi-gobelin qui observa la scène sans rien dire pour autant. Elle servit un verre à son ancien collègue.

« Qu’est-ce que tu veux ? »

Son haleine laissait clairement sentir que cela faisait un petit moment qu’elle était ici.

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Le Dal    Mer 18 Mar - 17:58



Cette histoire ne sentait pas bon. Elle sentait même terriblement mauvais. Un tueur à Poudlard ? Ce n'était pas tant une surprise que ça car depuis que Harry Potter avait commencé sa scolarité, chaque année semblait rythmé d'une tentative du Seigneur des Ténèbres pour gâcher la vie du gamin. Mais celui-là n'avait rien à voir avec Harry Potter ou Lord Voldemort. Griffin avait du mal à croire ce qu'il pensait mais le monstre qu'il traquait était peut-être bien plus barge et cruel que le Seigneur des Ténèbres. C'était un sadique pur et simple. Un taré qui ne semblait n'avoir aucun but précis. Un fantôme invisible qui ne laissait derrière lui qu'un sentiment de peur.

Griffin n'aimait pas du tout cette histoire et la proximité d'Ada avec ce malade qui semble apprécier les jeunes élèves y était pour quelque chose. Pourtant il fit de son mieux pour ne pas rester trop longtemps auprès de sa protégée et continuer à mener l'enquête. Il parla à la victime qui avait eu la chance et la malchance de ne pas mourir complètement. Il fit un tour à l'infirmerie aussi et bien que Mme Pomfresh lui ait confié qu'elle avait soigné des plaies similaires à celles infligées à Sarah Eddington elle refusa de lui dire qui était l'autre jeune fille. L'auror s'en trouva renfrogné, non pas à cause des secrets de l'infirmière mais parce que cela signifiait que le monstre n'en était pas à sa première victime et ne s'arrêterait sûrement pas là. Il n'eut pas le temps de rester plus longtemps au château et après une brève conversation avec Ada, il s'en alla explorer la seule piste qu'il avait pour l'instant.

Pré-au-lard.

C'était le dernier lieux où la jeune fantôme s'était souvenue s'être baladée. Vu sa proximité avec le château, il n'était pas surprenant que le monstre s'y cache, sauf s'il avait trouvé le moyen de faire son chemin dans le château. Griffin chassa cette sombre idée et commença rapidement l'enquête. Il passa dans les bars, les magasins, les lieux de passage et montra la photo de l'élève récemment décédée. Mais a part beaucoup de personnes choquées et peinées il ne trouva aucun indice. Ce n'était pas surprenant sachant que Sarah lui avait justement expliqué qu'elle s'était baladée là où les gens de baladaient rarement : les rues résidentielles.

Mais Pré-Au-Lard était un grand village et comme beaucoup, en dehors de la rue marchande, des bars et de la Cabane Hurlante, Griffin ne le connaissait pas bien. Hésitant et grognon, l'auror dû se résigner à suivre l'idée qui lui trottait dans la tête depuis son arrivée ici. Il alla trouver Zoya Horlov.
Résidant à Pré-Au-Lard, l'auror (ou ex-auror ?) étaient connue pour y avoir étendu son filet et son influence. Ses méthodes peu digne avaient toujours fait grimacé Griffin, mais il ne pu s'empêcher d'être heureux qu'une consœur puisse l'éclairer en détail sur les activités du village. Il se demanda un instant si celle-ci aurait pu être au courant qu'un tueur rôdait dans les rues mais peu importe la réponse, cela ne lui plairait pas et ne l'aiderait pas à se comporter de la meilleure façon qui soit pour convaincre Zoya de l'aider. Elle ne l'aimait pas beaucoup et il ne l'aimait pas vraiment non plus. Leur potentiel partenariat n'était pas bien solide.

L'auror retrouva l'adresse dans le dossier de la garde de Brandon Anderson, celui qu'il avait dû reprendre après le renvoi de Zoya l'ordre des aurors. Il toqua et attendit mais dû se rendre compte rapidement que celle-ci n'était pas chez elle. Loin d'être assez patient pour l'attendre sagement, Griffin rebroussa chemin. Il repassa par les magasins et les bars mais cette fois-ci la réponse ne fut pas le choc ou la tristesse, mais bien le malaise et la peur. Apparemment, il n'était pas le seul à ne pas vraiment apprécier l'ex-mangemort. Cela ne l'aida pas cependant car soit par peur, soit par ignorance, personne ne semblait savoir où la jeune femme se trouvait. Personne sauf peut-être...


- Qu'est-ce 'tu lui veux à Zoya ? répondit le barman de la Tête de Sanglier d'une voix bourrue et méfiante sans stopper son rangement habituelles des caisses d'alcool prête à être écoulée le soir même.

Griffin eu un sourire discret en sachant qu'il tenait enfin une info. Tous lui avaient répondu "non", "pas vu", "je sais pas" lorsqu'il avait demandé où se trouvait l'auror mais Daniel, lui, avait répondu par une question. Il n'en fallu pas plus pour que l'enquêteur flaire l'opportunité. Il ne se précipita pas cependant et prenant place sur un tabouret, il joua la carte de la confiance.

- Je la cherche. répondit-il simplement et honnêtement.
- Un lien avec l'enquête ? La photo de la fille que tu m'as montré ?
- Elle peut peut-être m'aider là dessus.
- T'aider ? Daniel ne put s'empêcher de lâcher un rire rauque en déposant la dernière caisse. C'pas le genre.
- Je sais. soupira sombrement l'auror. Il ne manqua pas cependant de remarquer que le barman connaissait peut-être Zoya plus qu'une simple cliente occasionnelle. Mais c'est important. ajouta-t-il d'un ton un peu plus pressant.
- P'tet bien. Mais cette fille a d'autres priorités. répondit Daniel d'un air distrait. Il avait prit le torchon à sa ceinture et s'était mis à astiquer doucement le bar. Il n'avait pas vraiment l'intention de tout déballer à l'auror et cela se voyait.
- Dis-moi ce que tu sais. Où est-ce que je peux la trouver ? demanda Griffin d'un ton calme mais néanmoins ferme et autoritaire. Involontairement, un doux grognement vibra dans sa gorge, le rendant plus pressant et intimidant. Il se reprit rapidement, presque désolé d'user de sa nature de lycan pour faire parler le barman.

Mais Daniel, bien qu'il ai cessé un instant d'astiquer le bar en voyant les iris se l'auror jaunir une fraction de seconde, ne fut pas plus intimidé que ça. Poussant un soupir, il paru même particulièrement blasé des aurors oppressants venant lui demander des informations. Il se remit à astiquer le bar et Griffin n'osa pas insister plus.

- J'sais pas où elle est. fit-il par confier. Mais elle est passé y a pas longtemps. Elle aussi elle cherchait quelqu'un, mais c'était pas pour l'arrêter. ajouta-t-il avec un sourire légèrement cynique.
- Qui ? demanda Griffin plus par réflexe que par réel intérêt.
- J'ai pas pu l'aider non plus. répondit Daniel. Son expression calme s'assombrit légèrement alors qu'il se souvenait de l'état dans lequel l'auror étaient elle aussi venue le bombarder de question. Mais la connaissant... Elle est allée boire. Pas ici, mais elle boit.



Le premier bar qui lui vint en tête fut celui où lui-même aimait bien finir une bonne journée de travail ou noyer la frustration d'en avoir passé une mauvaise. Il ne pensait pas vraiment y trouver Zoya, mais la perspective de devoir faire tous les bars de la société magique et peut-être même moldu lui assécha la bouche. Il n'était pas contre une petite peinte et un peu de philosophie de la part de Théon. L'envie avait même fait tant de chemin dans l'esprit de l'auror qu'il fut presque agacé de trouver l'objet de sa quête sur un tabouret du Dal.

Stoppé net à la porte, il jeta un coup d’œil à son ami qui lui communiqua silencieusement son agacement. La jeune femme devait être là depuis un certain temps et vu le regard embrumé qu'elle lui lança, elle ne devait pas en être à son premier verre non plus.
Griffin s'installa à côté d'elle, hésitant encore entre faire son devoir ou rejoindre Zoya dans un peu de douceur alcoolisée. Mais vu le regard sévère de Théon, son ami espérait sûrement qu'il s'occupe de sa collègue au lieu de l'imiter.

- Tu pense pas que t'as assez bu pour aujourd'hui ? dit-il sans se rendre compte qu'il faisait écho à son ami alors que Zoya se permettait de se servir elle-même dans les réserves du tenancier.

Il regretta ses paroles en voyant qu'elle lui servait ce verre qu'il aurait tellement voulu. Faire la morale n'était pas non plus le meilleur moyen de commencer une conversation amicale. Vivre avec Ada le lui avait bien enseigné.
Soupirant à son tour, il prit le verre et se permit une petite gorgée pour chasser le sentiment désagréable que cette situation et la présence de Zoya lui procurait. Cela ne suffit pas à détendre l'auror grincheux mais Griffin se força. Se retournant vers Zoya, il ne chercha pas à tourner autour du pot. Autant en finir le plus vite possible.

- Ecoute... J'ai besoin de ton aide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Le Dal    Mer 18 Mar - 18:20

Sa mâchoire se crispa à sa remarque, oui, elle avait probablement trop bu mais elle n’avait clairement pas besoin qu’on le lui rappelle à la moindre occasion. Ce n’était pas comme si elle était officiellement encore Auror. Tout ce qu’elle était, c’était un outil. Comme toujours, un outil. Elle esquissa un sourire moqueur pour elle-même devant ce triste constat. Le clignement de ses yeux se faisait lentement, alors qu’elle fixait la couleur ambré du whisky au fond de son verre. Elle tapota sa cigarette pour faire tomber les cendres avant d’en reprendre une inspiration et laisser la fumée lui bruler les poumons. Elle tourna son visage vers Griffin, s’accouda au bar en fixant l’Auror.

« Tu sais ce que je me disais à l’instant ? »

Elle bascula sa tête pour détendre sa nuque et peut-être remettre son cerveau en place le temps de cette, probablement, ennuyeuse conversation.

« Les gens avaient la mauvaise habitude de se soucier de mon existence uniquement quand ils ont besoin de moi. Toi…Maugrey…L’autre vieille buse… »


Si sa voix aurait pu exprimer un quelconque reproche, elle était plutôt emprunte d’une lassitude, c’était que pur vérité et au lieu de s’en sentir offusqué, elle semblait avoir simplement accepter cela comme une évidence. Elle reposa son regard sur son verre, l’écartant légèrement. Son regard se posa quelques secondes sur le tenancier qui les observait du coin de l’œil.

« J’aurai pas dû faire d’infidélité à la tête du sanglier… »


Allez savoir pourquoi elle avait choisi le Dal. Probablement parce que Saïd n’y avait jamais mis les pieds, ça lui évitait de trop ruminer, elle s’était plutôt bien fourvoyer à ce sujet. Soupirant profondément, elle reporta son intention sur Griffin.

"Je vais me répéter mais…Qu’est-ce que tu me veux ? »




_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Le Dal    Ven 20 Mar - 18:42



Griffin se renfrogna en entendant les paroles de Zoya. Pourtant il ne réfutait pas. Il n'était pas de ceux qui faisaient semblant d'être l'ami de quelqu'un juste pour mieux le manipuler. Ce genre de jeu et de faux-semblant n'avait jamais été sa tasse de thé. Non, s'il était là aujourd'hui, ce n'était pas pour se rabibocher avec une ex-auror dont il n'appréciait pas les méthodes. Il n'était pas non plus là pour se soucier de son existence pour tout dire. Ce n'était pas très correct mais au moins c'était honnête. Il avait besoin de son aide et venait la lui demander, point final.

Il ne put s'empêcher un petit sourire alors qu'elle mentionnait le bar d'où elle venait. Daniel l'aurait peut-être mieux accueillit que Théon et son regard plein de reproches. Malgré son caractère renfermé et ronchon, le barman de la tête de Sanglier semblait se soucier de la jeune femme.
- L'alcool y est bon. commenta-t-il en prenant une nouvelle gorgée de liquide ambré. La compagnie... pas toujours taquina-t-il avec un regard pour son ami derrière le bar. Mais il s'arrêta là, se souvenant qu'il n'avait pas forcément envie que Zoya s'entiche de son bar préféré.

Déposant son verre, il alla chercher dans la poche de sa veste en cuir et en sortit un agenda gonflé de papiers et de notes. Son principal outil d'enquête. L'ouvrant à la page de celle sur le meurtre de Sarah Eddington, il le glissa vers Zoya sans pourtant la guider dans le bazar de documents et d'encre. De toute manière les photos étaient assez explicite et l'ex-auror connaissait assez bien son boulot pour dégoter les infos essentiels rien qu'en survolant.

- Sale affaire. A Poudlard. introduit-il en baissant néanmoins la voix.

Il n'y avait pas vraiment de monde dans le bar à cette heure-ci, mais Griffin savait qu'il valait mieux pour tout le monde que cette enquête soit menée avec la plus grande discrétion. Poudlard était le lieu où la majorité des sorciers du Royaume-Uni avaient fait leurs études et où la plupart envoyaient leurs enfants. La moindre rumeur pouvait semer la panique dans toute la société magique britannique. Et puis, ce n'était qu'un secret de plus sur Poudlard cette année et ce n'était pas le plus gros, pas encore.

- Sarah Eddington. 5ème année. Gryffondor. résuma-t-il d'un ton qui se voulait le plus détaché possible. Dépecée... vive. Selon les analyses du corps. La dernière chose dont elle se souvienne c'est de s'être baladé dans les quartiers résidentiels de Pré-Au-Lard. Ah oui, parce que la fille est un fantôme maintenant. déballa-t-il le plus efficacement possible avant de rincer son gosier avec le reste d'alcool dans son verre. Il n'attendit pas pour se resservir.

- Je suspecte une autre victime. Une autre élève mais Pomfresh a pas voulu m'en dire plus que ça. Il termina une nouvelle fois avec une gorgée d'alcool. Ce n'était pas vraiment son genre de boire au travail, mais cette histoire lui laissait définitivement un sale goût dans la bouche qui s'efforçait de chasser.

- Tu sais à peu près ce que je sais. J'ai pris l'affaire il y a quelques jours, mais je veux terminer ça au plus vite. J'aime pas l'idée qu'un taré pareil se balade tranquillement là où tous les joyeux élèves de Poudlard aiment se balader le week-end. ajouta-t-il enfin en se tournant vers Zoya. Il espérait quelque part que son ancienne collègue ressente le même malaise que lui à cette idée. Si ce n'était pas pour les enfants alors pour son propre confort en tant que résidente à Pré-Au-Lard. Et... A part de ce que j'en retiens de mes propres années à Poudlard, je connais pas bien ce patelin. finit-il pour justifier sa requête.

- Alors ? Tu pense qu'on pourrait... faire équipe sur ce coup ? demanda-t-il sans s'empêcher d'esquisser lui-même un sourire dubitatif. L'enquête et la logique voulaient que le duo forme une bonne équipe pour conclure rapidement et efficacement cette sale affaire. Mais en se connaissant et en la connaissant, Griffin ne parvenait pas à se convaincre que ce soit vraiment une bonne idée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Le Dal    Lun 29 Juin - 11:56

Elle jeta qu’un bref coup d’œil vers le demi homme aux paroles de Griffin. Attendant "patiemment" qu’il lui dise enfin ce qu’il attendait d’elle. Reportant son attention sur l’Auror lorsqu’il déposa son verre et sortie son kit du parfait petit détective. Elle s’était toujours moquée de ces notes, Zoya faisait confiance à sa mémoire et son feeling, c’était rare qu’elles prennent des notes et si elle le faisait c’était sur une feuille au hasard, loin de consigner tout cela dans un carnet ou un agenda. Elle avait toujours été du genre bordelique. Le glissant à elle comme une glisse un autre verre de scotch, elle le feuilleta, observant les photos en fronçant les sourcils.
Si elle n’était pas une nana des plus sympathiques, ça ne l’empêchait pas d’être empathique envers ce type d’affaire, comme n’importe qui d’autre non ? Plus elle voyait les notes et les photos, plus elle se disait qu’elle allait avoir besoin de plus qu’un verre pour oublier ça. Et tout ça, à Poudlard. Elle ne put s’empêcher d’avoir une pensée pour un petit garçon de Serdaigle qui avait la fâcheuse tendance à lui manqué, tout comme elle ne put s’empêcher d’avoir une pensée pour Eliot.

Poudlard était censé être un havre de paix, un endroit sécurisant. On était loin de s’imaginer que ce genre d’horreur pouvait arriver et pourtant...Il suffit de repenser à ces dernières années pour se rendre compte qu’on surestimait largement la protection que pouvait fournir le château aux enfants qui y étudiaient. Elle en avait assez vu, refermant les pages, elle éloigna l’agenda d’elle avant de finir son verre. Elle s’appelait Sarah, 5eme année, Gryffondor.
Elle devait avoir une quinzaine d’année donc, ce qui rendait la chose encore plus difficile à assimiler. Elle en avait vu des horreurs, on pourrait croire qu’avec le temps et l’expérience on s’y habitue, mais elle le savait au fond. On s’y habitue jamais.

Elle tiqua sur "ce dont elle se souvienne", une réaction que l’Auror semblait avoir remarqué car il précisa que la victime était à présent un fantôme. Un atout selon elle. Il suspectait une autre victime, une survivante donc que l’infirmière de l’établissement s’entêtait à ne pas vouloir révéler.

« Et la menacer d’obstruction ou d’une semelle imprimé sur sa vieille carcasse ne l’a pas fait parler ? » sous-entendant clairement que Griffin avait une très fâcheuse tendance à vouloir faire les choses "dans les règles", mais les règles…C’est pas avec ça qu’on obtient des résultats. Du moins, selon elle.

Cela aurait été facile de l’emmerder sur le fait qu’il lui réclamait son aide, sur le fait qu’il souhaitait "faire équipe" avec elle et qu’il pouvait donc considérer qu’elle n’était pas si mauvaise mais là tout de suite, elle n’en avait pas vraiment l’énergie. Plus tard peut-être.

« Ce qu’il te faut, c’est l’identité de l’autre victime…Si la vieille sait quelque chose, c’est qu’il y a eu des soins. Je suis prête à parier que des blessures de ce genre ça doit laisser des marques. Commence chez les Gryffondor, y a forcément un élève ou plus qui sont au courant ou qui ont remarqué quelques chose. Vise les profs aussi. Puis je suis sûr qu’Ada serait contente de jouer les sidekick pour toi. »

Elle marqua une pause, le temps de se sortir une nouvelle cigarette, de l’allumer et d’en inspirer son poison.

« L’hypothèse actuel serait qu’elle se soit fait enlevé par un malade pendant sa promenade dans les quartiers de Pré Au Lard » Quelque chose la chiffonnait avec ça. « Ca colle pas…Y a trop de risque de témoin. Personne ne lui a adressé la parole ? Elle n’a croisé absolument personne ? » Essayant de recoller les morceaux d’un puzzle incomplet « T’as aucun élément, à part montrer la photo de la gosse à tout le voisinage en croisant les doigts pour que quelqu’un cause...Même avec une paire de nichon avec toi, tu cherches une aiguille dans une botte de foin là »

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Le Dal    Lun 29 Juin - 18:34



Le lycan pouvait sentir que la nouvelle ne laissait pas Zoya de marbre. Bien qu'elle faisait très bien le cœur de marbre désintéressé du monde et des autres, Poudlard touchait quelque chose en elle tout comme chez Griffin. C'était un lieu empli de souvenir, une partie de leur histoire et même s'ils n'avaient plus vraiment leur place là bas, le voir souillé d'une telle barbarie était intolérable. Griffin songeai à Ada et Zoya aussi avait du souci à se faire pour ses petites connaissances.

L'auror renifla devant les sous-entendus de sa collègue. Même virée elle ne manquait pas à sa réputation. Griffin n'avouerait pas qu'il avait bien eu envie de pousser l'interrogatoire un peu plus loin pour obtenir ses réponses, mais tout de même, c'était Mme Pomfresh… Cette petite conversation assagit tout de même la compassion qu'il avait eu pour "la vieille carcasse". S'il voulait avancer dans son enquête et arrêter ce tueur au plus vite, il ne pouvait lui permettre de garder le mystère.

Malheureusement pour lui, il allait visiblement devoir ce charger de cette petite entorse à la bonne conduite. A voir comme Zoya se mit à lui donner des conseils, l'investigateur comprit qu'elle n'était pas vraiment en route pour participer à l'action. Déçu mais peut surprit, Griffin ne laissa rien paraître et continua de siroter sa boisson en l'écoutant.

"Le fait que cela se soit passé dans les quartiers résidentiels réduit les chances de se faire voir. Mais de jour et le week-end, c'est sûr que c'est risqué. Vu les blessures infligées, la finesse du "travail", je dirait qu'on a plutôt affaire à quelqu'un de précis, de méticuleux. Ca n'aurait pas pu être un enlèvement à l'arrachée dans la rue." énonça Griffin en réfléchissant à haute voix.

"Malheureusement, dit-il après une petite gorgée ambrée, la gamine ne se souvient pas de plus. Pour l'instant en tout cas. On a déjà de la chance de pouvoir lui parler post-mortem. Enfin de la chance…"

L'auror se passa une main sur le visage en soupirant. Un meurtre à Poudlard était déjà assez horrifiant sans y rajouter le clair sadisme et la cruauté avec laquelle ce meurtre avait été perpétré. C'était difficilement imaginable, en partie parce que Griffin n'était pas sûr de vouloir savoir tout de l'histoire.

"Je vais retourner à Poudlard. Parler à Pomfresh, à Sarah, les professeurs, les étudiants comme tu le conseille. Je parlerais à n'importe qui qui aura quelque chose à me dire." conclu-t-il d'un ton fatigué mais ferme. Cela allait être difficile et laborieux mais il n'avait pas d'autre choix.
Il finit son verre et reposa son verre sur le comptoir annonçant de son tintement sec la fin de cette petite beuverie.
[color:4acb=#royalblue]" Il faut que je trouve cette aiguille Zoya. C'en est une vraiment affreuse."

L'auror se retourna une dernière fois vers sa collègue sans oser redemander son aide. Quelque part, elle l'avait aidé en le guidant vers Poudlard et ses nombreux habitants plutôt que de perdre son temps à errer dans les rues de Pré-Au-Lard. Il aurait aimé l'avoir à ses côtés mais il savait qu'il n'avait aucun droit d'insister.

"Je garderais un œil sur Ada et Bran." finit-il par dire avant de lui donner une petite tape amicale sur l'épaule et de quitter le Dal.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le Dal    

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Dal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Angleterre-