AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Une proie parfaite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Une proie parfaite   Lun 29 Juin - 20:49



Il avait quitté le Dal, laissant derrière lui une jeune femme seule avec ses problèmes, une cigarette et de l’alcool. Si elle avait clairement montré son refus de lui porter son aide directement, lorsqu’il quitta les lieux, l’image de cette boucherie lui revenait clairement en tête. Elle savait qu’elle avait une autre affaire sur le feu, celui de la vieille chouette mais pour le moment elle n’avait aucune piste, à part les mots qui étaient resté un long moment gravé sur son corps et qui commençait à peine à disparaitre. Elle avait soif de vouloir faire quelques choses, marre d’être un véritable boulet ambulant, la frustration et l’inaction étaient pires que tout. Saïd avait décidé de se tirer, elle avait perdu Bran probablement perdu Elliot à jamais alors qu’avait-elle à perdre à présent ? Elle ne put s’empêcher de sourire en s’entendant dire ça.
La dernière fois qu’elle s’était dit qu’elle n’avait rien à perdre, elle s’était rendu compte que c’était tout le contraire. Et en plus, ses sacrifices n’avaient absolument servit à rien. Mais il fallait croire qu’elle n’excellait qu’en une seule chose : se foutre dans la merde. Alors pourquoi s’en priver au final ?

Cela lui avait demandé peu de temps de se procurer se dont elle avait besoin, elle avait pris les devants en se procurant plusieurs de ses fioles, maintenant…Il ne restait plus qu’à espérer. Elle ouvrit une des fioles, avalant son contenu d’une traite en grimaçant devant le gout infâme que cela avait. Ayant presque l’impression de s’être envoyer une rasade de vinaigre directement dans le gosier. Tendant la main vers une chaise où elle avait posé des vêtements, elle s’habilla, se coiffa  et rangea sa baguette. Réajustant ses chaussettes grises avec les fines rayures bleu et bronze sur le dessus, elle quitta enfin son appartement…Un bouquin en main.

Elle se serait presque moquer d’elle-même si elle le pouvait. Saïd l’aurait vu, il aurait probablement rit jusqu’à ce que mort s’en suive. Avec son serre tete, sa chemise boutonnée et sa cravate. Et cette potion qui lui avait permis de retrouver le physique qu’elle avait lorsqu’elle n’avait que quinze ans. Loin d’adopter l’attitude ou le look qu’elle avait à cet âge-là, elle avait plutôt calqué ce qu’elle savait de la victime. Elle prit le partie de faire ce que ferait n’importe quel étudiant de Poudlard lors d’une sortie à Pré Au Lard. Commençant par l’achat d’une glace qu’elle dégusta non loin de la fontaine en feuilletant le livre qu’elle avait choisi, elle continua son parcours avec un tour à la librairie, un petit passage à la boutique d’animaux juste pour le plaisir d’en caresser certain…Une petite tasse de thé…Suivit d’une balade dans les quartiers résidentiels avant de prendre la route pour Poudlard. Et elle recommença, une fois par semaine, au même rythme que le faisait les élèves du château. Une parfaite demoiselle, un peu timide, souriante, mais solitaire. Voilà l’image qu’elle reflétait, une petite bouquineuse. Celle qui lit parfois en marchant, tellement invisible qu’elle se fait bousculer sans que l’on s’excuse. C’était ce qui venait de se passer, répriment une envie terrible de sauter à la gorge de celui qui venait de la bousculer et de faire chuter sa glace de la semaine à terre, elle ne fit pourtant qu’observer l’enfoiré en question…

Loin de savoir si ce stratagème fonctionnerait, elle avait assez de fiole pour faire ce petit manège pendant un mois…Il restait plus qu’à espérer qu’elle soit une proie parfaite.


_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Mer 1 Juil - 14:57



Journée habituelle pour le barman de la Tête du Sanglier. Journée habituelle et pourtant. L'homme d'ordinaire plutôt cool se baladait avec un air un peu plus renfrogné que d'habitude. Heureusement pour les clients, Daniel ne s'occupait pas du service aujourd'hui et seules les caisses d'alcool entassées témoignèrent de sa mauvaise humeur.

C'était cette histoire d'enfant tuée. Ces derniers temps les histoires sombres et mystérieuses semblaient se faire de plus en plus nombreuse autour de Poudlard et de Pré-Au-Lard. Le meurtre de sang froid d'une jeune élève était le plus choquant pour l'instant mais malheureusement pas la seule chose qui inquiétait le barman.

Saïd Wilkes n'était pas une bonne nouvelle mais sa disparition soudaine n'avait rien de rassurant non plus. C'était un idiot cruel et bagarreur mais ce n'était pas n'importe qui et si quelqu'un l'avait mit six pieds sous terre, il fallait s'en méfier d'autant plus.
Daniel ne savait pas si c'était lié mais il avait entendu des rumeurs comme quoi des silhouettes noires masquées avaient été remarquées, flottant rapidement à travers les rues la nuit. Des mangemorts ? L'homme ne préférait pas s'avancer ou même le confirmer. Il faisait partit de ceux qui gardaient une réserve à propos du retour du Seigneur des Ténèbres, mais il savait que c'était tout de même une éventualité.
Moins mystérieux et discrets mais tout aussi présents et menaçant étaient les Chasseurs. Des rassemblements de radicaux racistes qui ne voient les autres espèces que comme des animaux. Loup-garous, vampires ou autres créatures magiques n'existent que pour remplir leur tableau de chasse.
Avec le meurtre de l'élève de Poudlard, les aurors étaient aussi de la partie et bien que cela était sensé être un peu rassurant, Daniel n'y voyait là qu'un peu plus de tension et de désordre.

Pré-Au-Lard était sensé être un petit village tranquille où l'on aimait s'ennuyer autant que s'y amuser. Mais le village semblait lentement se transformer en un théâtre ou drame et tragédie faisaient la tête d'affiche. Le barman regrettait les temps où la plus incroyable des nouvelles aurait été qu'un grand acteur américain comme Shane Blue ai décidé d'y faire sa retraite. Pour un endroit calme et sans histoire c'est loupé aurait-il aimé dire à la célébrité autour d'un verre, mais il n'avait pas encore eu la chance de le croiser.

Après avoir fini l'inventaire, Daniel Melton-Jones prit une des caisses de Feudeymon en réserve qu'il cala sous un bras. Il sortit par la porte arrière du bar pour rejoindre Les Trois Balais. Ces derniers faisaient parfois appel à leurs collègues pour les fournir en boissons un peu plus corsées que leur célèbre Bièraubeurre.
La tête encore embrumée de noirceur et le pas pressé, Daniel ne vit pas tout de suite la petite bouquineuse qui lui passa devant. Sa petite glace s'écrasa au sol et elle tourna un regard étonnamment agressif vers le fautif qui ne savait pas trop où se mettre.

- Oh pardon je ne regardais pas vraiment où j'allais. Ça va ? Demanda-t-il d'un ton doux malgré son apparence bourrue et sa mauvaise humeur.

Réajustant la caisse d'alcool sous son bras, il eu un petit regard pour la friandise sucrée de la jeune fille écrasée au sol.

- Je… Je peux te la repayer si tu veux. Je dois juste déposer ça aux Trois Balais et je t'en achète une autre. Dit-il d'un ton un peu gêné sans reconnaître Zoya Horlov.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Mer 1 Juil - 16:59



En voyant le visage de celui qui l’avait bousculé, elle manqua de peu de s’étouffer avec sa propre salive. Oubliant son rôle, la colère traversa son regard sans qu’elle ne puisse réellement le contrôler. Ce n’était pas vraiment pour la glace, à vrai dire, elle s’en tapait un peu, et si elle avait pu trouver de la glace au whisky pure feu, elle en aurait probablement prit. La glace n’était qu’un "accessoire" pour parfaire son image de parfaite petite coincée de Poudlard. C’était censé attiré à elle un putain de prédateur, au lieu de ça, elle se retrouvait avec son indic dans les pattes. Le point positif c’est qu’il ne l’avait pas reconnu, ce qui lui évitait qu’il ne grille lui-même sa couverture. Reprenant de la contenance, elle esquissa un sourire aimable posant son regard sur sa glace chocolat qui se trouvait par terre. Elle avait deux options, refusée gentiment, ou accepté. Elle opta pour la seconde, presque persuadée que si elle refusait, il insisterait…Plutôt il ne serait plus dans ses pattes et mieux se serait.

« Ca va…Merci…C’est de ma faute, je lisais en même temps…Je fais trop de chose en même temps. »

Elle s’étonna elle-même d’être capable de se montrer aussi aimable et gentille, en espérant que ça paye.

« Je voudrais pas ennuyer »

Parlant lentement, elle devait bien admettre qu’elle avait une certaine difficulté à faire particulièrement attention à son langage habituellement fleuri. Refermant son livre, elle emboîta le pas de son indic, vu ce qu’il portait, cet imbécile serait incapable d’ouvrir la porte tout seul. L’accompagnant jusqu’à pub pour lui ouvrir la porte. Elle tenta malgré tout un :

« Vous êtes pas obligé de me racheter une glace vous savez… »

Espérant peut-être qu’il sauterait sur l’occasion pour se défaire de cette "obligation", lui permettant ainsi de retourner à ses occupations.


_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Sam 4 Juil - 10:41



Bien qu'il s'attendit à se faire traiter de vieux croûton dégueulasse handicapé des yeux, Daniel se fit excuser d'un petit sourire adorable. Il ne su pas trop pourquoi mais cela ne le mit pas plus à l'aise. Pire encore, la jeune fille préféra se blâmer alors que ce n'était définitivement pas sa faute. Préférant néanmoins ne pas se lancer dans une bataille d'excuses, le barman s'arrêta là avec une expression un peu crispée.
Ce n'était pas qu'il n'aimait pas les jolies jeunes filles super gentilles et mignonnes, c'était plutôt qu'il ne se sentait pas à sa place dans leur monde de sucreries, d'enchantements et de licornes. A en croire le sourire un peu forcé de la demoiselle lorsqu'il lui proposa de lui racheter une glace, elle non plus ne l'y trouvait pas à sa place. Elle l'accompagna tout de même jusqu'au Trois Balais et l'aida même à ouvrir la porte. Courtoisie pour la porte qu'il aurait ouverte d'un gros coup de pied peu élégant si elle n'avait pas été là.

Il remarqua sa légère impatience et sa gêne alors qu'ils entrèrent dans le pub et tenta donc de faire vite. Déposant sa caisse sur le comptoir, il fit signe au barman pour que celui remarque son arrivée. Ouvrant la caisse de deux trois gestes connaisseurs, il montra à son collègue les 20 gallions qu'il récupéra avant de partir rejoindre sa camarade temporaire.

Bien que c'était plus qu'il ne fallait pour une glace, il fit voler un gallion en direction de la jeune élève.

- Voilà. Achète-toi ce que tu veux. Une grosse glace, un bouquin, de la teinture pour cheveux, peu importe ce que les gosses achètent maintenant. dit-il d'un ton involontairement rustre.

Sachant que tous deux n'étaient pas vraiment à l'aise avec la présence de l'autre, Daniel s'apprêtait à terminer leur court partenariat là et à retourner vite fait dans l'ambiance sombre et vieillotte de son propre bar. Pourtant quelque chose l'arrêta et il se retourna vers la demoiselle.

- Attends. L’appela-t-il avant qu'elle ne s'enfuie elle aussi vers ses occupations. Fais attention. Tu sais… avec l'histoire de… enfin… Suis pas les étrangers comme ça, hein ? La prévint-il assez maladroitement en se grattant la tête.

Ce n'était pas son rôle, mais tout de même. Cette jeune fille avait vraiment la gueule d'une proie parfaite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Sam 4 Juil - 13:59


Il semblait aussi à l’aise qu’elle. Peut-être qu’elle prendrait le temps un jour de lui raconter qui se cachait derrière cette petite chose accro au glace mais pour le moment, elle avait surtout besoin qu’il se désintéresse complètement d’elle. Le fait qu’il soit mal à l’aise lui donnait au moins l’avantage certain qu’il interromprait rapidement leur petite "discussion". Il déposa les caisses au Trois Balais avant de revenir vers elle, lançant un galion vers elle qu’elle réussit sans difficulté à attraper au vol. C’est le souci avec les réflexes, on lest contrôle pas vraiment. Heureusement, ce n’était pas ce genre de détail qui allait griller sa couverture, surtout lorsqu’elle leva le poing d’un air victorieux après s’être rendu compte de son réflexe. Autant faire passer ça pour de la chance. L’invitant à s’acheter ce qu’elle souhaitait avec cette pièce, elle allait pas cracher dessus. Elle le remercia simplement avant de reprendre la route vers ses occupations.

Pendant une seconde, elle eut cette idée folle que ce tueur aurait pu être Daniel. Plutôt bien placé, à première vue sans histoire, il y avait parfois des élèves trop curieux qui allait jusqu’à la tête du sanglier, ce serait facile…Le scénario s’emboitait dans son esprit, imaginant son indic en train de dépecer une petite blondinette de Poudlard. Le doute s’immisça d’elle, obnubilé à l’idée de pouvoir arrêter un malade de ce genre. Elle fronça les sourcils, et son cœur loupa un battement lorsqu’il lui dit d’attendre. Non, ce n’était pas possible. S’arrêtant, elle prit une seconde pour reprendre une bouffée d’air et de se retourner. Le soulagement gagna son esprit lorsqu’il la mit simplement en garde. Elle aurait presque pu rire devant la naïveté de Daniel, c’était mignon, mais si prévenir une adolescente de ne pas suivre un inconnu sauvait des vies…cela se saurait.
Inclinant légèrement la tête sur le côté, elle tenta de le rassurer, ce n’était pas le moment pour que Daniel se sente l’âme d’un héros et décide de jouer les gardes du corps.


« Une glace et je retourne à Poudlard »

Elle le salua de la main, avant de lui tourner à nouveau le dos. Roulant des yeux vers le ciel, légèrement fatiguée par ce petit manège et le fait qu’elle n’ait toujours pas de résultat très concluant. Au final, c’est vers la poste à Hibou qu’elle se rendit. Griffonnant un bref petit mot à l’intention de Griffin. Ca faisait plusieurs semaines qu’ils ne s’étaient pas vu, elle voulait savoir où il en était dans son enquête et lui dire que de son côté, elle tentait quelque chose, que si ça fonctionnait, il serait le premier au courant.

La lettre envoyé, elle retrouva les rues de Pré-Au-Lard. Observant l’heure, elle avait encore du temps devant elle avant de retrouver sa forme initial. Peut-être était-ce son enveloppe d’adolescente ou le fait qu’elle n’ait pas pu manger cette glace de la semaine, mais l’envie d’un plaisir sucrée se fit plus forte. Se décidant alors à retourner chez les glaciers avant de faire mine de rentrer vers Poudlard mais finir chez elle avec une cigarette et un whisky.

[/quote]

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Dim 5 Juil - 17:57



On aurait pu croire qu'un prédateur serait ravi d'être entouré de ses proies, inoffensives, juteuses et sans une once de méfiance. Pourtant Shane Blue n'était pas ravi. Il se retenait de les exterminer toute, là, au milieu de cette rue bondée de Pré-Au-Lard. Ces stupides et bruyantes groupies. Heureusement pour tout le monde Shane Blue était très doué pour masquer ses émotions. C'était facile, il n'en avait pas. Mieux encore, il était reconnu dans le monde des sorciers pour ses talents d'acteur. Montrer aux gens ce qu'ils veulent voir, c'était son métier, son talent, avant même que Shane Blue ne devienne ce tourbillon confus de folie et d'amertume, vide de toute humanité.

- Excusez-moi mesdemoiselles, je vais malheureusement devoir m'éclipser. Il se fait tard, vous feriez aussi mieux de rentrer à votre école.
- Mais dites nous pourquoi alors ! Avant de partir ! Pourquoi arrêtez-vous de faire des films ? Je vous en supplie n'arrêtez pas, vous êtes trop parfait !
- C'est à cause de ce qu'il s'est passé avec votre fille, c'est ça ?
- Anna on a dit qu'on en parlait pas !
- C'est dur vous savez, on comprend !

Shane posa fermement sa main sur l'épaule d'une des gamines et toutes se turent, non sans laisser échapper un couinement d'excitation. Fermant son visage un instant, Shane s'abaissa à leur niveau pour qu'elle puisse avoir la meilleure place pour observer son jeu d'acteur. Se parant d'une magnifique tristesse subtile cachée timidement derrière un masque d'homme blessé faisant tout pour se reconstruire, il leur servit le plus tragique des petits sourires.

- C'est dur oui. Merci. Merci de me comprendre. Vous savez dans l'industrie du cinéma, ils ne sont pas aussi compréhensif que vous… J'ai-

Shane inséra un petit tremblement de corde vocale qui meubla son discours ainsi que son visage. Il fit mine de combattre l'émotion avant de reprendre.

- J'ai juste besoin d'un peu de temps. Un peu de temps pour retrouver… Pour retrouver qui je suis vraiment. Et c'est vous, mes fans, qui le me rappelez si bien. Merci pour votre soutien. Jamais je ne pourrais vous laisser tomber. C'est une promesse.

L'homme se racla la gorge et se releva, essuyant d'un geste rapide et non assumé le début de larmes qui avait commencé à naitre dans ses yeux bleus. Il regarda aux ciels comme pour essayer une fois de plus de chasser sa tristesse. Il n'avait pas besoin de regarder son audience pour savoir qu'il avait réussi son coup. Alors qu'il renifla discrètement, il put entendre d'autres pleurs accompagner les siens.

- Mais ce soir j'ai juste besoin d'être un peu seul. Je suis désolé, je ne suis vraiment pas de bonne compagnie en ce moment. S'excusa-t-il avec un sourire triste à en faire pleurer des veuves de guerres.

Le groupe de fille, bien trop émues n'eurent pas le temps de se remettre de leurs émotions ou de dire quoi que ce soit que Shane se retournait et prenait une petite rue pour le mener loin des rues passantes de Pré-Au-Lard. Il s'apprêtait à faire tomber le masque à la première rue déserte où il passerait mais alors qu'il prenait un nouveau tournant, il s'arrêta juste à temps pour ne pas percuter une nouvelle élève de Poudlard.

Bien qu'elle était seule et peu digne d'un grand spectacle comme présenté précédemment, Shane se retint de pester devant ce nouveau parasite dans son champs de vision. Son visage était bien moins morcelé par la tristesse que quelques secondes auparavant mais une larme résiduelle échappa tout de même de ses yeux colorés. Un signal pour son esprit forgé qu'il n'était pas encore temps de changer de registre.

- Pardon ! S'excusa-t-il bien qu'il n'avait pas bousculé la jeune femme. V-vous m'avez fait peur. Je- Je m'excuse, je...

Emporté par la fatigue, le factice et le feu de l'action, Shane laissa libre court à ses élans manipulateurs et à ses larmes. Des larmes d'homme viril, blessé et à bout bien sûr, qu'il prit soin de masquer à moitié derrière une main et un sourire tremblant. Du grand art.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Ven 17 Juil - 16:22


Une nouvelle glace en main, Zoya se consolait dans ce plaisir doux et sucré. Prenant la route pour rentrer chez elle, c’est avec une certaine impatience qu’elle attendait le moment où elle pourrait défaire cet uniforme. Même si elle ne reprendrait sa forme d’adulte que d’ici une heure si elle avait de la chance, plus si son calcule était mauvais, retrouver son chez soi lui donnerait au moins le plaisir de pouvoir souffler un peu. Alors qu’elle empruntait les rues étroites du village, elle ne put s’empêcher de laisser ses pensées vagabonder à d’autres souvenirs. Un simple sachet de papier volant au gré du vent lui rappela l’égyptien qu’elle tentait d’oublier. Elle n’était pas idiote, elle savait que l’homme qu’elle avait croisé au manoir des Wilkes était forcément derrière la disparition de Saïd mais elle n’avait aucun indice, aucune trace, à part une description physique. C’était comme si cet homme n’avait jamais réellement existé, et que Saïd s’était simplement envoler. En quelques secondes, la colère la submergea, le sentiment d’abandon qu’elle avait ressenti durant ses quinze dernières années refaisait à nouveau surface.

La glace entre ses mains fondait doucement, une goutte se glissant sur son index sans qu’elle n’y prête réellement attention. Ce fut la presque nouvelle bousculade qui ramener brutalement la jeune femme à la réalité. C’est pas vrai, les gens c’étaient donné le mot pour la bousculer aujourd’hui ? Elle fixa alors le nouveau visage, fronçant les sourcils plus sévèrement qu’elle ne l’aurait souhaité. Ce visage, il lui disait quelques choses sans qu’elle ne puisse y mettre un nom. A défaut de ce souvenir de son nom, persuadée de le connaître, ses yeux larmoyants la rendirent particulièrement mal à l’aise. Détournant son regard, elle pu rapidement jouer la carte de la gamine gênée. Baissant les yeux sur vers ses chaussures, elle remarqua qu’une petite goutte de glace s’était échouer sur ses souliers d’étudiante…Se concentrant dessus, son visage plus ou moins cachée par ses cheveux, elle tenta de prononça une phrases.


« C’est moi, désolé… »

Bon maintenant, fallait trouver autre chose…Réfléchissant à tout allure, elle balança la première chose qui lui traversa l’esprit.

« Je me suis perdue… »

C’était le seul truc qu’elle avait trouvé à dire pour justifier qu’une étudiante de poudlard se retrouve dans les ruelles des quartiers d’habitations. Décidant tout de même de relever ses yeux vers l’inconnu, elle fixa son visage. Fronçant une nouvelle fois les sourcils, de curiosité cette fois-ci, elle demanda plus sérieusement :

« On se connait ? »

Son visage familier, plus que les larmes, l’a troublait un peu plus. Reposant son attention sur sa glace, elle décida de laisser les dégoulinures sur ses doigts avant de reprendre sa dégustation.

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Dim 19 Juil - 16:25



Petite fille, petite glace, petites chaussures, petite voix. Shane fut quelque peu déstabilisé par la quantité de vulnérabilité que renvoyait la brunette. Comme une fausse note dans le script. Ses larmes d'homme blessé suffisaient amplement pour émouvoir l'audience et l'arrivée de ce petit personnage fragile venait briser la beauté de ce moment. Too much, c'était carrément too much.
Un léger froncement de sourcil anima le visage parfait de l'acteur alors qu'elle lui annonça qu'elle était perdue. La tristesse se faisait de plus en plus fade et lointaine dans ses yeux, laissant place à quelque chose d'autre. Qu'était-ce ? De l'excitation ? De la compassion ? De la méfiance ? Tout ce que savait Shane Blue en cet instant était que voir cette petite fille perdu faisait vibrer en lui quelque chose de sincère. Et il détestait ça.
Le regard de la jeune fille soudainement portée sur lui le força à remettre un masque de trouble triste, comme un réflexe de vieux vétéran à la vue d'une caméra. Alors qu'elle reporta son attention sur sa glace fondue ce fut au tour de l'acteur de se concentrer un peu plus sur elle. Il ne comprenait toujours pas pourquoi il ressentait ce qu'il ressentait mais une voix dans sa tête n'avait de cesse de se plaindre tel un agent contrarié. Que faisait-elle là ? Elle n'avait rien à faire là. Elle n'était pas dans le script. Elle n'était pas sensé être là.

- Non. Enfin pas vraiment… Je… Je suis acteur alors tu m'as peut-être vu dans un film ? prit-il tout de même la peine de répondre en contrôlant tant bien que mal son trouble.

Mais il n'y arrivait pas. Il n'arrivait pas à décrocher son regard bleu et vide de son petit corps frêle et à faire taire la voix grinçante dans sa tête. Non, non non, lui murmurait quelque chose en lui et pourtant il fit un pas vers elle, comme hypnotisé. Elle le remarqua peut-être et l'acteur lui-même se força à sortir de sa transe.

- Oh mais pardon ! Tu disais t'être perdue ! Et si nous retournions à un endroit plus sûr ? se reprit-il avec un sourire tremblant qui se voulait rassurant mais ne le fit paraître qu'un peu plus maladroit et troublé. Oh et tiens, si jamais tu veux essuyer le… Tiens.

Il lui tendit son mouchoir de soie puis lui tendit la main tel un grand frère bienveillant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Dim 19 Juil - 17:22


Acteur…Acteur…Elle chercha dans sa mémoire sans pouvoir trouver le titre d’un film ou même le nom de l’acteur en question. Elle esquissa simplement un sourire un peu gênée de ne pas pouvoir retrouver son nom, c’est qu’il avait l’air sensible le bonhomme et elle ne souhaitait pas franchement le voir pleurer. Fort heureusement, il se rappela bien vite qu’elle lui avait dit être perdu et se proposa même pour l’aider. Une terrible envie de lever les yeux vers le ciel la tirailla mais elle n’en fit rien. Mon dieu, elle donnerait tout pour rentrer chez elle, prendre un verre et se fumer une cigarette. Mais visiblement, ce n’était pas pour maintenant. Ayant complètement oublié la nature de sa mission, elle haussa simplement les épaules pour retenir son envie de rouler des yeux ou même de soupirer. Il lui proposa même un mouchoir, qu’elle attrapa pour nettoyer ses petites mains collante et qu’elle garda ensuite autour du cornet pour éviter de s’en remettre plein les doigts. Alors qu’elle le suivait, un scène d’un film à l’eau de rose lui revint en mémoire ! Vous savez, le genre de scène se passant sous une pluie battante capable de noyer quiconque qui regarde vers le ciel mais où les deux protagoniste n’en ont strictement rien à foutre de choper une pneumonie et préfère se rouler la pelle du siècle sur fond de piano et de violon.

« SHANE BLUE ! »

Hurla-t-elle presque soulager de pouvoir sortir le nom de son esprit. Elle éclata de rire l’instant d’après, soit à cause de l’émotion, soit parce qu’elle se moquait légèrement de cette scène qui lui revenait en mémoire. Personne ne le saurait. En remarquant son propre emportement, elle se justifia :

« J’arrivais plus à retrouver votre nom…Je me sens mieux maintenant »

Mais malgré sa visible excitation d’avoir pu remettre un nom sur le visage de l’homme, elle ne semblait pas plus excité d’être en présence du dit acteur. Elle savait qu’il était connu mais elle n’était pas porté cinéma ou plutôt…La vie en général ne lui avait pas franchement laisser le temps de glander devant une toile. Peut-être un peu trop fatiguée de jouer les petites filles parfaites, elle tenta quelque chose :

« Vous auriez une cigarette ? »

Elle savait que ça dénotait avec le personnage mais là…L’envie était plus forte que tout. La fatigue accumulée la rendait moins prudente, elle baissait sa garde et elle était surtout loin de s’imaginer qu’une personne aussi connu que cet homme pouvait être un quelconque prédateur. Jusqu’à présent, elle imaginait quelqu’un de plutôt discret, qui passe inaperçu. Loin d’être l’image que lui donnait l’acteur pour le moment.

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Dim 19 Juil - 17:46



L'acteur sursauta lorsqu'elle hurla son prénom. Non pas parce qu'il était réellement surprit car la célébrité l'avait habitué à entendre son nom ainsi crié à tout va. Il sursauta parce que c'était une réaction approprié et qui habillait bien ce moment vide de sens et d'intérêt.

- C'est moi ! répondit-il avec un petit rire surprit approprié. Elle s'expliqua, il rigola doucement.

Elle ne lui avait pas prit la main mais l'avait suivi sagement. Trop concentrée à replacer la tête de l'acteur elle ne sembla pas porter beaucoup d'attention au chemin qu'il prenait. Lui non plus ne regarda pas vraiment là où il allait, plongé dans un brouillard de doute et d'hésitation.

La jeune fille était définitivement une proie parfaite. Elle lui mangeait presque dans la main, s'était perdue et était maintenant prête à le suivre peu importe où il la mènerait. Elle était de la bonne taille, du bon âge, du bon sexe. Pourtant il ne sentait pas le besoin ou même l'envie de jouer avec elle. Il ne savait pas pourquoi. C'était comme se voir servir son plat préféré mais ne pas se jeter dessus car le fumet est légèrement différent de ce qu'il devait être. Était-ce son parfum ? Sa voix ? Sa marche ? Shane ne parvenait pas à mettre la main dessus et tout en cogitant il continua simplement de marcher dans les rues de Pré-Au-Lard. Sans la rapprocher de la rue marchande ou de Poudlard, mais sans l'en éloigner pour autant.

La question de la petite fille le fit s'arrêter. Cette fois-ci non pas parce que c'était la réaction appropriée mais parce qu'il fut assommé par cette atroce fausse note lâchée dans cette déjà médiocre partition. Réellement surprit, il cligna des yeux avant de tourner le regard vers la jeune fille.
Le scénario dans sa tête lui dictait de répondre que non et qu'une jeune fille comme elle ne devrait pas fumer mais il ne prit pas la peine de gaspiller sa salive pour ces mots bien ennuyeux. Il sentit un sourire s'étirer lentement sur ses lèvres et ne l'empêcha pas.

- Tu es vraiment atypique toi. dit-il d'une voix un peu trop douce et amusée.

Il la sentit enfin la vibration du mal curieux qui rampait doucement dans ses tripes. Mais il la garda caché pour l'instant et observa un peu plus longuement cette jeune fille.

- Tu connais mon nom mais je ne connais toujours pas le tiens. Comment tu t'appelles ? demanda-t-il innocemment en fouillant dans sa poche à la recherche de cigarette.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Dim 19 Juil - 18:25


Alors qu’il fouillait réellement ses poches à la recherche du saint graal aux yeux de l’ancienne Serdaigle. Il se permit de lui dire qu’elle était atypique, prenant cela pour un compliment, elle esquissa un sourire en haussant les épaules nonchalamment.

« Pas plus que vous, d’ordinaire on m’aurait servi un discours anti-tabac aussi soporifique qu’inutile »


Sans s’en rendre véritablement compte, Zoya commençait doucement à reprendre ses habitudes. Redevenant presque l’élève qu’elle était à l’époque à ceci près qu’elle était parfaitement bien habillé, parfaitement bien coiffé et absolument maquiller outrageusement comme à son habitude…

« Zoya »

Lui répondit-il, ne voyant pas vraiment problème à lui filer son prénom. Elle attendit presque un peu trop impatiente d’obtenir une cigarette, lorsque celle-ci lui fut enfin tendu, elle l’attrapa de sa main libre, profitant d’une benne à ordure présente pour jeter le reste de cornet de glace. Le mélange tabac et sucre ne la tentait pas vraiment. Tendant le mouchoir collant à l’acteur au cas où il voudrait le récupérer, elle coinçait déjà sa cigarette entre ses lèvres et cherchait après son briquet. Allez savoir pourquoi elle avait pris le temps d’emporter celui-ci mais pas les cigarettes qui allaient avec. C’est dans ses chaussettes hautes que se cachait le dit appareil. Elle l’enclencha, alluma sa cigarette et inspira profondément la première pouffé de nicotine.

« Merci »


Dit-elle en soufflant sa fumée vers le sol. Continuant de faire le petit bout de chemin avec l’acteur, elle se rendit alors lentement compte de la situation. Et surtout, elle se rendit compte du chemin qu’ils prenaient ensemble, restant en périphérie. Elle fronça les sourcils.


« On n’aurait pas dû tourner à gauche ? »

Se retournant, elle marchait à présent à reculons pour observer la ruelle dans son ensemble et le quartier. L’emmerde avec pré-au-lard, c’était que tout se ressemblait. Et si d’habitude elle faisait attention, cette fois-ci elle ne l’avait pas vraiment fait, suivant simplement l’acteur. Il lui fallait un détail, juste pour pouvoir se situer.

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Dim 19 Juil - 19:10



Le masque de la jeune fille tombait peu à peu avant même son déguisement. C'était peut-être parce que Shane se cachait lui-même derrière une épaisse couche de factice qu'il ne le remarqua pas vraiment. Ce qu'il pouvait ressentir cependant, c'était que l'impression d'erreur et de non appartenance s'effaçait peu à peu. La jeune fille devenait de plus en plus intéressante, de plus en plus vraie et entière, de plus en plus appétissante.

- Et bien Zoya c'est ton jour de chance. Je pensais arrêter un peu ces derniers temps, prendre un peu de recul. Mais il faut croire que je ne peux pas y échapper. dit-il alors qu'il lui tendit une cigarette et qu'il en déposa une entre ses lèvres.

Il l'alluma du bout de sa baguette magique qu'il avait sortit de la même poche et remarqua du coin de l'œil que la demoiselle usa plutôt d'un briquet moldu. Il ne commenta pas et prit une bouchée de fumée avec un petit sourire. Atypique était définitivement le mot mais il pouvait sentir qu'il y avait autre chose. Elle lui laissait le voir petit à petit et il pouvait comprendre qu'il y avait bien plus à cette brunette que l'image ennuyeuse et banale d'une petite écolière timide.
Alors qu'elle sembla lentement se rendre compte que quelque chose clochait, Shane ne la quitta pas des yeux. Son sourire s'étira alors qu'il semblait découvrir un peu plus dans sa lecture du personnage. Un trésor mystérieux et étrange caché derrière une coquille blafarde. En un sens, elle était comme lui. A jouer un rôle.

- Tiens donc ? Et moi qui pensait que tu étais perdu. répondit-il d'un ton soudainement dénué de toute émotion.

D'un geste vif il fouetta la tête de la demoiselle de sa baguette et la regarda s'effondrer sur le sol, inerte.


¤ ¤ ¤



Quelques minutes plus tard, elle put se réveiller dans le même appartement que toute les autres. Pourtant, elle n'était pas attachée ou paralysée. Les lumières étaient allumé et baignaient l'appartement d'une lueur orangée accueillante. A côté du canapé où Zoya avait été allongée se trouvait une table basse avec deux tasses de thé fumantes et un cendrier.

- Pourquoi fais-tu cela ? demanda Shane Blue d'une voix calme dès qu'il perçu le moindre signe qu'elle s'était réveillée. Tu n'es pas une gentille petite fille et je dois dire… Tu n'es vraiment pas une bonne actrice.

Assit dans un fauteuil juste à côté du canapé, l'acteur avait croisé les jambes dans une posture relaxée mais ses mains n'avaient de cesse de jouer avec sa baguette magique. Fixant la demoiselle de ses yeux bleus et vide de compassion, il était près à mettre un terme rapide et efficace à cette conversation si celle-ci ne lui convenait pas. Il le sentait, il n'avait pas envie de jouer avec elle. Ce qu'il ne comprenait toujours pas, c'était pourquoi.

- Dis-moi qui se cache derrière ce masque de chair ou je l'arracherais moi-même. ajouta-t-il d'un ton aussi neutre que s'il annonçait la météo du jour.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Dim 19 Juil - 19:39


Quelque chose clochait dans sa phrase…Une intonation. Elle se rendit alors compte que la raison pour laquelle elle cessait de jouer un jeu n’était pas dû à la fatigue du rôle mais parce qu’il éveillait ce qu’il y avait de plus profond chez elle. Elle remarqua la route et alors qu’elle pensait avoir une longueur d’avance sur lui et qu’il la pensait encore inoffensive, il l’attaqua en premier lieux. Elle lâcha un juron avant de s’effondrer. Elle se réveilla sur un canapé, c’était presque agréable. Il y a toujours cet instant lorsque l’on se réveille où l’on n’est pas encore pleinement conscient de ce qui vous entoure, une seconde de paix absolue rapidement balayer par la réalité. C’est la voix de Shane qui la ramena littéralement à la réalité. Ses yeux se posant sur lui, elle remarqua assez rapidement que jusqu’à présent, elle était toujours dans son corps d’adolescente. Elle esquissa un sourire en l’écoutant, si elle se maudissait de ne pas l’avoir remarqué avant, elle était intérieurement particulièrement contente de se retrouver face à ce prédateur.

Elle ne chercha pas après sa baguette, ce n’était clairement pas la peine et se serait faire insulte à l’esprit brillant qui lui faisait face. Elle le troublait, un avantage qu’elle comptait bien garder.


« Peut-être pas une bonne actrice mais j’ai quand même obtenu ce que je voulais…Mais vous par contre… » Elle frappa lentement dans ses mains « Vous êtes un sacré acteur et un bel enfoiré…Ecorché mes camarades… J’imaginais le tueur comme un mec discret, qui passerait inaperçue mais je suppose qu’avec votre notoriété c’est facile d’attirer les gamines… »

S’installant à son tour en position assise sur le fauteuil, elle se pencha légèrement en avant pour observer le mal absolu.

« Essaie un peu pour voir…Je pourrais aimer ça »

C’était toujours lorsqu’ils perdaient le contrôle d’une situation que ces animaux finissaient par faire une erreur et elle était bien partie pour tenter de le mettre à bout, assez pour qu’il fasse sa seconde erreur, sa première étant de l’avoir amener ici…




_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Dim 19 Juil - 20:02



La demoiselle ne hurla pas, ne pleura pas, ne couru pas et par la même occasion confirma les doutes de l'acteur. Cette fille là n'était pas n'importe qui. Peut-être pas une écolière, peut-être pas une jeune fille, peut-être même pas humaine. Mais ça n'inquiétait pas plus Shane Blue. Il l'avait amenée ici parce qu'elle  cachait quelque chose, un mystère qu'il voulait prendre le temps de résoudre. Par simple curiosité.

Il n'eut aucune réaction en l'écoutant se féliciter et l'accuser d'avoir écorché ses camarades. Il se fichait d'être découvert et il se fichait même de ses crimes. Pour lui rien n'avait d'importance. Rien sauf son envie du moment et celui-ci était de parler à cette fille.

- Alors tu me cherchais ? Répondit-il avec un sourire l'air presque flatté.

Il s'avança un peu plus vers la brunette pour mieux observer les sentiments étranges qui s'affichaient dans son regard. Ou était-ce plutôt l'absence de quelque chose. Pas de peur, pas de désespoir. Ce n'était pas les yeux d'une victime qu'il regardait mais celle d'un prédateur.

- Les gamines tournent autour des célébrités comme des mouches. Crois-moi c'est quelque chose dont je me débarrasserais volontiers si je le pouvais. se confia-t-il. Mais je vois bien que tu n'es pas une mouche toi. Alors dis-moi… Que fais-tu ici ? demanda-t-il en se rapprochant lentement d'elle jusqu'à ce que leurs visages ne soient plus qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. Tu veux m'arrêter ? Me tuer ? Tu veux que je te montre ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Dim 19 Juil - 20:32


Là où elle aurait souhaité voir le trouble dans son comportement, elle ne trouva rien d’autre qu’une certaine forme de curiosité ou d’attirance. Il ne voyait pas en elle une proie comme elle l’aurait souhaité au début de cette histoire mais la situation prenait une tout autre tournure. Allez savoir pourquoi, cela l’excitait presque. L’adrénaline, le danger, elle se sentait presque revivre sous son regard alors qu’il s’approchait d’elle.

« Quelque chose dont tu veux te débarrasser. Me fait pas rire…De jolie petite étudiante à porter de main…Si tu voulais pas de ça, tu te serais exiler quelque part où ta notoriété serait quasiment inexistante tu ne crois pas ? »

Son visage était qu’à quelque centimètre après lui avoir demandé ce qu’elle faisait ici, elle ne le lachait pas des yeux.

« A toi de me le dire non ? » Allait-il tenter de la tuer ? Nulle doute qu’il ne la laisserait pas partir comme si de rien était. « Tu as quelque chose d’intéressant à me montrer ? »




_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Dim 19 Juil - 21:11


Il eu un petit rire doucereux alors qu'elle l'encourageait. C'était presque mignon. Pourtant elle s'y prenait mal si elle pensait ainsi avoir le droit au traitement dont les autres avaient eu droit. Elle n'avait rien à voir avec elles. Si jeunes, si fraiches, encore au début de leur vie et pour qui la mort et la douleur ne sont des choses qu'on ne voit que dans les films. Ces jeunes filles avaient tout à perdre et elles le savaient. Il était presque impossible pour elle de comprendre que leur brève aventure sur Terre touchait à sa fin et cela leur apportait une certaine force et une dignité délectable. Mais il n'y avait dans le courage de Zoya, aucune dignité, aucune élégance. Ce n'était pas l'attitude d'une jeune fille enivrée de vivre, mais celle d'une personne qui ayant bien trop dansé avec la mort a fini par en faire son amant. Elle était à l'opposé de ce que Shane chassait et c'est ce qui la rendait si fascinante.
Il était si proche qu'il fut obligé de décider quoi faire et pourtant il ne savait toujours pas. Devait-il la tuer avant qu'elle ne révèle son secret ? Devait-il la torturer pour voir à quel point il serait différent de la tuer ? Ou l'embrasser, juste pour tester quelque chose de différent ?

- Faisons ça. Je te montre la mienne si tu me montre la tienne. murmura-t-il avec un petit sourire taquin. Dis-moi qui tu es, qui tu es vraiment Zoya, et je te montrerais qui je suis.

Il hésita une demi seconde à capturer ses petites lèvres fraiches. Elles étaient si proche après tout. Mais il se recula simplement pour mettre fin à leur proximité dangereuse et ajouta.

- Il est temps de faire tomber le masque.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Dim 19 Juil - 21:27

Elle pouvait sentir son souffle contre ses lèvres de par leur proximité, il aurait été si simple de l’attraper en cet instant, de le désarmé et pourquoi pas, l’arrêter…Pourtant, elle n’en fit rien. Trop attirée par le danger, comme s’il n’y avait que ça pour pouvoir lui rappeler qu’elle était bien vivante. Elle eut une brève pensée pour son fils qui lui avait un jour reprocher de l’oublier lorsqu’elle prenait ce genre de risque et aujourd’hui encore, elle prenait exactement le même chemin tortueux. C’était plus fort qu’elle, comme une drogue. L’envie de jouer.
La tension montait, indéfinissable et pourtant bien présente, deux prédateurs dans une même pièce, deux animaux, deux espèces pourtant bien différente. Il finit par s’éloigner d’elle, elle se leva lorsqu’il réclama à faire tomber les masques.

« Profite du spectacle et croise les doigts pour que ça soit pas trop long »

Commenta-t-elle alors qu’elle se levait. Elle dénoua la cravate en premier lieu, qu’elle laissa tomber sur le sol, retira ses souliers, ses longues chaussettes au couleur de Serdaigle. Son polo se retrouva à son tour à ses pieds s’attaquant ensuite à défaire un à un les boutons de sa chemise qu’elle retirait à nouveau. Le spectacle était particulièrement malsain mais elle n’avait pas vraiment le choix si elle ne voulait pas se retrouver coincée dans un uniforme de Poudlard devenu beaucoup trop petit pour elle en grandissant. C’est alors qu’elle laissa descendre la fermeture éclair de sa jupette que son visage commençait déjà à gagner en maturité, peut-être même en froideur. En sous-vêtement, elle retira le serre-tête qui ornait ses cheveux avant de secouer la tête vers l’avant pour se "recoiffer" à sa manière. Elle gagnait en centimètre et en forme aussi. Elle priait pour que les sous-vêtements tiennent le choc même si se retrouver nue n’était pas franchement ce qui l’inquiétait le plus.

En un rien de temps, elle retrouva son âge véritable alors qu’elle inclinait sa tête en arrière pour remettre ses cheveux derrière son visage, elle reposa son regard d’acier sur l’assassin.


« A ton tour… »





_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Dim 19 Juil - 22:19


Shane l'observa se relever. Il ne put s'empêcher de serrer un peu plus sa baguette, juste au cas où. Il savait que ce qu'il faisait était dangereux, mais les neurones de son cerveau ou les veines de son cœur originellement présent pour lui dicter ce qui était bien avaient disparu depuis longtemps. Tout ce qui importait était l'instant présent, satisfaire le rampant qui grognait dans ses tripes.

Il eu un sourire en la voyant se déshabiller et doucement se révéler a lui. Un vrai sourire, sincère et excité. Un sourire à en faire froid dans le dos. Alors voilà ce qui se cachait sous le masque de la timide écolière brune. Pouvoir constater visuellement ce qu'il avait pu sentir intuitivement était un réel soulagement. La voir libérée de son déguisement libérait aussi l'esprit de Shane Blue des contraintes qu'il s'était mit quant à l'identité de cette femme. La supposition la plus plausible et véridique était qu'il avait eu la chance de tomber sur une auror en pleine mission d'infiltration. Ou comme elle l'avait bien dit, elle l'avait trouvé. Cela n'ajouta qu'au piment de la situation.

L'acteur se leva à son tour et se plaça devant la jeune femme. Non pas pour se déshabiller bien que cette dernière exhibait un âge et un corps bien plus approprié pour une totale mise à nue. Toujours accompagné de sa baguette, il se laissa même le loisir de tourner un peu autour d'elle avant de s'arrêter.

- Quel dommage. Tu n'es plus à ma taille. Constata-t-il d'un ton amusé.

Pourtant il s'approcha tout de même d'elle. Lentement. Cette fois-ci il ne s'arrêta pas jusqu'à ce que son front se pose doucement contre celui de Zoya. Sa baguette elle aussi trouva son chemin jusqu'à la tempe de l'auror et s'y posa délicatement.

- Mais je peux toujours te montrer. Bonne séance. Ronronna-t-il avant de lancer le sort de partage de souvenir.

¤ ¤ ¤

Elle put voir un corps dépecé à ses pieds et sentir l'odeur de ferraille dans l'air. Mais elle ne se trouvait pas dans l'appartement ou même dans la forêt interdite. Elle se trouvait dans une chambre de petite fille. Les draps roses du petit lit à baldaquin s'accordait avec la moquette de la chambre. Enfin, plus tellement maintenant que celle-ci était recouverte de sang.
Le petit corps dépecé apparu soudainement debout et ses lèvres inexistantes remuèrent.

- Elle a volé ma peau, papa. pleura-t-elle d'une petite voix.

Mais à peine avait-elle fini sa phrase que le petit corps ne se trouvait plus dans sa chambre rose, mais dans une allée sombre derrière un motel.

- Elle m'a fait mal, papa. couina-t-elle et cette fois elle se trouva dans un hangar d'une usine désaffecté.
- Pourquoi ? implora-t-elle dans la pénombre d'une cave. Elle pu entendre que ce n'était pas seulement le lieu, mais la voix de l'écorchée qui changeait légèrement à chaque fois.
- Où étais-tu ? questionna le macchabée qui cette fois arborait encore un reste de chevelure brune et bouclée. Sa voix tremblante résonna dans l'église dans laquelle elle se trouvait.
- Je t'ai appelé. Une blonde cette fois, un peu plus petite sur le bord d'une autoroute.
- Je lui ai dit d'arrêter. Une jeune fille aux yeux vert et un joli visage.

Les corps qui se succédaient devant elle semblaient de moins en moins abîmés. C'était comme si elle remontait le temps, pourtant chaque visage était une nouvelle victime du tueur.

- Pourquoi n'a-t-elle pas écouter ? Pourquoi n'a-t-elle pas arrêté ? Métisse, à l'arrière d'un bar.
- Pourquoi ne l'as-tu pas arrêté, papa ?  Rouquine, pâle, dans une voiture.
- Arrête là ! Elle me fait du mal ! Grande, cheveux rouges, dans une chambre froide.
- Papa ! Maigre, frêle, malade, dans un parking, la nuit.
- Arrêtes ! Des lunettes et une queue de cheval, elle pleure mais le train est vide à cette heure ci.
- Je t'en supplie ! Une junkie dans un squat vide.
- Arrêtez ! Une asiatique dans sa salle de bain.
- Par pitié ! Une jolie brunette avec des piercings dans un motel.
- Au secours… murmura une élève blonde sur le plancher de l'appartement de Pré-Au-Lard.
- Non ! Hurla Sarah Eddington.


Il s'écarta d'elle en mettant fin à l'horrible portfolio de ses crimes et bien qu'elle pouvait être chamboulée de voir toutes ces victimes mixé dans l'atroce fantaisie du tueur, lui n'était aucunement affecté. Il retourna même s'asseoir et prit une gorgée de thé avant de reprendre.

- Et maintenant ? Que penses-tu faire, Zoya ? demanda-t-il joyeusement en se remettant à jouer avec sa baguette magique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Dim 19 Juil - 23:05

En une seconde elle se retrouva à voyager dans le pire des cauchemars. De scène de crime en scène de crime, elle ne put cependant s’empêcher d’analyser chacun des lieux. Déformation professionnelle ou manière de ne pas se laisser submerger par ce qu’elle avait sous les yeux. Elle enregistra le fait que les victimes désignait une femme plutôt qu’un homme, le premier visage lui semblait familier d’autre complètement inconnu jusqu’au deux dernières…Difficile de ne pas reconnaître la gueule d’orpheline Loreens/Black, c’était elle la victime que l’autre vieille infirmière refusait de donner l’identité. Un témoin, une info en or, capitale. Elle reprit intensément sa respiration lorsqu’elle revint à la réalité, comme si elle avait été forcé de retenir son souffle tout le long du voyage.

Il s’éloigna d’elle, presque amusé par la situation. Impatient de connaître la suite du script. Elle l’observait, réfléchissait, sans baguette elle avait un certain désavantage mais ce n’était pas comme si elle ne savait pas se battre sans. Elle possédait à présent assez de preuve pour le faire inculpé. Se souvenant de la lettre qu’elle avait envoyée à son ancien collègue juste avant cette rencontre, elle se serait presque moquée d’elle-même. S’il savait dans quel merdier elle s’était mise maintenant.

Mais c’était l’occasion rêvé de faire quelque chose de bien, de réussir pour une fois. S’approchant de Shane, elle s’approcha de la théière pour se servir une tasse.

« Tu les a pas toute tuée… » Finit-elle par dire « Il y en a une qui a réussi à te filer entre les doigts… » Elle esquissa un sourire moqueur alors qu’elle remplissait doucement sa tasse. « Et la première…Je savais que j’avais déjà vu ta tête mais autre part qu’au cinéma, une affaire de meurtre, une gamine, pas plus âgée que tes propres victimes… »

Elle faisait exprès de prendre son temps, de réfléchir, comme si les détails de l’affaire ne lui revenait pas en tête.

« C’était une de vos fans non ? Je suis sûr qu’elle doit être tellement fière que vous continuez son travail… »

Son regard se posa sur Shane, observant l’homme. Elle aurait pu avoir pitié de lui si la folie ne l’avait pas amener à faire subir les mêmes atrocités a d’autre gamine.

« Qu’en penserait-elle ? Je parle pas de l’autre folle…mais… » Elle marqua une pause… « De votre fille…Jolie Blue »

A peine avait-elle terminé de prononcer son nom qu’elle balança la théière directement vers l’acteur, suivant elle-même la même trajectoire que la vaisselle, elle se jetait sur l’acteur. Désarmant celui-ci.  Avec l’élan, le fauteuil bascula en arrière, emportant avec lui les deux protagonistes.  Elle se retrouva au-dessus de lui, son genou sous le menton l’acteur comprimer petit à petit la trachée de celui-ci.

« C’est terminé Shane… »

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Lun 20 Juil - 19:24



- Ahh… Celle qui s'en est sortie. soupira-t-il en se remémorant son avant dernière victime.

Une élève de Poudlard. Une jolie blonde. Elle avait le courage de ceux qui sont près à tout pour survivre, même à mourir. Tout allait si bien jusqu'à ce qu'un misérable intrus vienne tout gâcher. D'ailleurs qu'était-il devenu ? Il se souvenait l'avoir vu disparaître avec un autre homme et bien qu'il était très amoché, il était peu probable qu'il ai fini par succomber à ses blessures. L'acteur avait réussi à supprimer les souvenirs de lui de la tête de la petite blonde mais pas de cet homme. Pourtant personne ne lui avait rendu visite à ce sujet avant cette rencontre fortuite avec Zoya Horlov.

Se remémorant les événements et le combat, Shane ne remarqua pas tout de suite que l'auror avait fait la transition avec une autre victime. La seule de la liste dont il n'était pas coupable. La seule qui importait. Il l'entendit sans vraiment l'écouter mais le nom de sa fille le figea sur place. Une réaction que l'auror avait anticipé et qui lui valu de se retrouvé désarmé et dominé par la jeune femme.

Si le genoux de Zoya ne lui comprimait pas la trachée, il aurait rigolé de bon cœur. Il savait qu'amener cette mystérieuse gamine avait été une bonne idée. Cette soirée si banale et ennuyeuse avait prit une tournure bien plus intéressante.

Tâtonnant dans l'espoir de récupérer sa baguette, Shane ne sentit que les morceaux de porcelaine de sa théière brisée. Suffisant pour lui servir d'arme, il l'enfonça d'un geste sec dans le flan gauche de l'assaillante et profita de l'effet de surprise pour la désarçonner et la faire tomber sur le sol à côté de lui. Ne gâchant pas une seconde il enchaina avec plusieurs coups de poing au visage et au torse et l'attrapa à la gorge. Il attrapa un nouveau morceau de porcelaine qu'il fit lentement glisser sur la joue de l'auror, laissant derrière lui un sillon ensanglanté.

- Tu voulais que je te montre. Normalement je ne fais pas comme ça mais je ne suis pas contre un peu d'innovation. Alors… Par quel morceau vais-je commencer ?  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Lun 20 Juil - 20:12

Elle espérait que l’air lui manquerait rapidement et qu’il perdrait bientôt connaissance. Trop concentré l’étranglement, elle ne vit pas le danger arriver. Même la douleur atteignait son système nerveux qu’après une certaine latence. Elle se rendit compte de sa blessure au flanc que lorsqu’il se retrouva au-dessus d’elle et qu’elle reçut différents coups au visage. Elle senti sa lèvre se fendre, peut-être même une côte se briser. Il lui laissa un peu de répit lorsqu’il décida qu’il était beaucoup plus amusant de lui taillader le visage. Il se délectait de cette situation, alors qu’elle inspira profondément en sentant la porcelaine lui lacérer la peau, son esprit vagabondait dans de vieux souvenir. Allez savoir pourquoi, c’était la gueule de fol’œil qui lui revenait en mémoire.
Crachant une gerbe de sang au visage de Shane, elle esquissa ensuite un sourire, laissant ses dents rougit par l’hémoglobine apparaitre.


« Elle serait si fière de son papa… »

C’est d’un violent coup de genou dans les côtes qu’elle se libéra de son emprise. S’éloignant au plus vie de lui, elle prit le temps de choper la baguette du tueur. Plutôt que de s’attaquer à lui, c’est au fenêtre qu’elle lança des sortilèges. Elle connaissait les effets d’une baguette qui ne t’appartenait pas, les effets aléatoire et souvent destructeur lui permirent de faire exploser deux vitres de l’appartement, espérant que ça attirerait l’intention. Elle préféra jeter la baguette à l’extérieur. S’assurant ainsi que l’animal ne pourrait se servir de cette arme.
Une main sur son flanc, elle fixa Shane, son visage semblait exprimer un certain épanouissement dans cette violence et ce danger.


« C’est tout de suite plus compliqué quand la proie n’a pas quinze ans. »

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Lun 20 Juil - 21:24



- Oh crois-moi. Elle l'est. grogna-t-il juste avant qu'elle le déséquilibre à son tour d'un coup de genou dans les côtes.

Il n'eut pas le temps de comprendre grand-chose que les fenêtres de l'appartement explosèrent violemment, projetant des débris dans toutes les directions. Le bruit du verre brisé et de la lutte avait sûrement attiré l'attention des voisins. D'ordinaire, Shane entourait son lieu de torture de toute sorte de sort pour que personne ne se doute de rien mais cette fois il n'avait pas prit la peine de le faire. Aujourd'hui n'était pas un jour comme un autre et cette femme n'était pas une victime comme une autre. Ce n'était d'ailleurs même pas une victime. Shane l'observa jeter sa baguette par la fenêtre avec un rictus à la fois amusé et agacé.

- C'est sûr qu'à côté, tu fais vieille peau. Répondit-il avec un sourire moqueur. Ca n'empêchera pas que je te fasse pleurer et couiner comme elles l'ont toute fait ! cria-t-il, moins par conviction que par excitation.

Il avança vers elle mais dû s'appuyer à une commode. Il grimaça en sentant une de ses côtes brisés.
-  En tout cas, on peut dire que tu frappe pas comme une fillette. plaisanta-t-il doucement. Et maintenant qu'est-ce qu'on fait ? On danse jusqu'à ce que les renforts viennent héroïquement te sauver la mise ? Oh mais attends… On a oublié un détail je crois…

S'éloignant de la commode, Shane exhiba ce qu'il avait discrètement récupérer avec un sourire sadique.

- Papa a ton jouet, princesse. Grinça-t-il avant de fouetter l'air avec la baguette de Zoya dans la direction générale de l'auror.

Bien sûr, le sort ne fit rien d'autre que faire exploser le papier peint non loin de son joli visage mais c'était assez satisfaisant pour que Shane continue d'assaillir la jeune femme d'explosions. Il profita du chaos pour se diriger vers l'une des fenêtres brisées et sauta.
Il l'avait déjà fait une fois grâce à une petite blonde chanceuse et cette fois il n'eut pas de mal à gérer son atterrissage. Profitant des quelques secondes d'avance qu'il avait, il chercha sa baguette dans la pénombre de la rue de Pré-Au-Lard.

Certains observaient la scène depuis leur fenêtre mais il n'en avait que faire. Il repéra sa baguette et se jeta dessus, abandonnant celle de l'auror sur le sol et se retourna pour l'avoir à l'atterrissage. Mais ce ne fut pas la jeune femme qu'il trouva juste devant lui.
Auror aussi cependant, Griffin pointa sa baguette sur le visage de l'homme, son regard froid planté dans celui de l'acteur.

- Baissez votre baguette. Ordonna le lycan d'un ton plus que calme.

Shane le dévisagea une seconde, surprit et choqué. Mais il ne lui fallut pas plus d'une seconde pour se glisser habilement dans un de ses déguisements. Il se mit à trembler et des larmes se mirent à couler sur son visage paniqué.

- Ils m'ont attaqué ! Je vous en supplie ! Aidez-moi ! Ils veulent me tuer ! Supplia-t-il si sincèrement que Griffin ne put que le croire sur le moment.

Il fit l'erreur de se tourner une seconde pour voir de qui l'homme parlait. L'acteur frappa le second auror d'un sort de confusion avant de prendre ses jambes à son cou. Griffin poussa un grognement de colère et tenta tant bien que mal de courir après le suspect.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Lun 20 Juil - 23:14

En voyant sa baguette, Zoya ne put que s’empêcher de sourire, écartant les doigts d’une main poisseuse de son propre sang, l’ancienne Auror tentait d’appliquer l’un des nombreux enseignements que Fol’œil lui avait enseigné. Mais aussi l’un de ceux qu’elle maitrisait le moins « c’est quand t’as pas besoin de réfléchir que tu réfléchis trop ! » lui avait un jour balancé son vieux mentor grincheux et il n’avait pas tort. Même en cet instant présent, elle réfléchissait à ce qu’il lui avait dit, à la position, à ses pensées, au fait de ne pas avoir à penser. Bref, autant dire, ce fut un échec qui passait, heureusement pour elle, complètement inaperçu. Une première explosion, non loin d’elle, une seconde, une troisième, toute une série dont certain faisait mouche en plus de la poussière qu’elle respirait. Elle senti d’autres blessures sur son cœur meurtri avant que le calme ne revienne sur les lieux. Toussant à plein poumon, le sang se mélangeait à la poussière et à sa salive. Elle cracha une nouvelle fois à terre alors qu’elle se tenait le ventre d’un bras elle se dirigea rapidement vers la fenêtre pour voir ce connard se réceptionner parfaitement. L’adrénaline, la douleur, elle sentait le liquide chaud et abondant quitter la plaie de ses côtes, là où elle pensait n’avoir qu’une blessure superficielle, elle était encore loin de se rendre compte que le serial killer ne l’avait pas loupé. L’unique chose qui faisait qu’elle tenait encore debout était le fait qu’elle n’avait pas encore prit le temps d’enlever le morceau de porcelaine.

C’est dans un réflexe qu’elle tendit une nouvelle fois sa main, sentant une seconde et demi plus tard le contact chaleureux de sa baguette entre ses doigts. Elle sourit, fière, se penchant une nouvelle fois à la fenêtre pour voir Griffin se prend un sortilège et surtout l’assassin reprendre la fuite. Pas le temps de se demander comment ce glandu l’avait retrouvé. Une autre leçon que lui avait appris Maugrey et la guerre…Le transplanage à la chaîne. Elle apparut en bas de l’appartement, le temps d’un coup d’œil à Griffin qui pouvait observer une Zoya en sous-vêtement et pas au meilleur de sa forme, elle disparaissait à nouveau pour réapparaitre plus loin. Si cela pouvait paraitre moins fatiguant car cela ne demandait aucun effort physique, il n’en était rien. La concentration était de mise pour ne pas se laisser aller aux nausées et à la sensation de vertige et à tout autre inconvénient vraiment problématique du transplanage. Elle continua pourtant, les claquements sourds s’approchaient de Shane, jusqu’à ce qu’elle arrive à enfin à le dépasser.

Un éclair bleuâtre quitta sa baguette, heurtant de plein fouet le suspect qui se retrouva projeter violemment contre le mur. Il semblait assommer, prenant alors le temps d’enfin reprendre sa respiration, elle fixait l’horizon de la ruelle et la silhouette au loin qui s’approchait.


« Saïd ? Qu'est-ce que t'»

Murmura-t-elle en plissant des yeux. Lentement, le paysage autour de Zoya semblait tanguer alors qu’elle ressenti à nouveau une vive douleur à son flanc. Baissant enfin les yeux sur la blessure, elle écarta son bras de la plaie. Le morceau de porcelaine ne s’y trouvait plus. C’était l’un des inconvénients d’un transplanage à la chaîne pas parfaitement maitriser…Le fait de perdre quelques affaires, des vêtements en chemin ou…Un morceau de porcelaine profondément enfoncé dans son corps.
Elle vit le sang coulé, reposa ses yeux vers l’horizon qui semblait avoir faire un 180°. C’est en murmurant un dernier
« fils de chienne » que ses yeux se révulsèrent, ses forces l’abandonnèrent et Zoya chuta lourdement sur le sol.

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Une proie parfaite   Mar 21 Juil - 14:53

- Zoya, non ! Cria Griffin lorsqu'il la vu transplaner.

Il n'avait pas eu beaucoup de temps pour bien estimer la gravité de ses blessures mais il en avait vu assez pour s'inquiéter. L'odeur du sang avait violemment frappé ses narines et il avait pu lire de sa posture bancale et recroquevillée qu'elle n'était pas dans l'état de poursuivre le fuyard.

Lui en revanche restait encore très frais et apte à le rattraper. Chassant son inquiétude pour sa coéquipière, il se laissa guidé par le son des pas affolés de l'individu, les craquements des transplanages erratiques de Zoya et l'odeur du sang. Il arriva juste après qu'un éclair bleu n'illumine la rue où le fuyard termina violemment sa course contre un mur.

- Zoya ! Appela-t-il alors qu'il la vit tanguer lentement puis finir par s'écrouler à son tour.

Courant à ses côtés, il s'assura d'abord que l'autre homme était bel et bien assommé. Jetant rapidement un sort d'entrave, il se retourna vers la jeune femme qui sombrait doucement dans l'inconscience. Sans perdre de temps il commença un rituel de soin en se concentrant sur la plaie béante et sanglante qu'elle avait à son flanc. Il fallait qu'il arrête le saignement le plus tôt possible avant de songer à la transporter à l'hôpital.

- Reste avec moi… grogna-t-il en tentant de chasser l'angoisse qui l'empêchait de maintenir le sort de façon optimale.

Entendre le gémissement et le grognement du fuyard ne l'aida pas à se concentrer mais confiant que ce dernier était bien immobilisé, il ne prit pas la peine de se retourner.

- Par Merlin… gromela l'acteur qui se remettait lentement du choc. Qu'est-ce qu- commença-t-il d'un ton curieux.
- Taisez-vous ! Qui que vous soyez, vous êtes en état d'arrestation pour l'agression de-

Mais Griffin s'arrêta aussi lorsqu'il vit que l'attention de l'homme n'était pas du tout porté sur lui. Suivant son regard, il remarqua enfin la silhouette sombre encapuchonnée qui s'approchait lentement d'eux.

- Vous ! Appelez les médicomages. Je suis auror et elle a besoin de soin.

Ordonna Griffin sans mettre fin à son sort de soin. Pourtant il put sentir avant même de finir sa phrase que quelque chose n'allait pas. Était-ce le manque de réaction de l'inconnu, son accoutrement suspect, la lenteur froide de ses pas ou peut-être son odeur ? Des poils se hérissèrent doucement sur sa nuque mais Griffin garda son sang froid et fixa l'homme qui n'était plus qu'à un mètre d'eux. Ce visage… Il le connaissait.

- Eloignez-vous d'elle. ordonna-t-il à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une proie parfaite   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une proie parfaite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Moi, Elrawen, tout simplement parfaite !
» Armée parfaite
» La femme parfaite en 10 phrases
» Pierre d'ame
» [ES] Liste d'armée générique à 2500pts.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Village de Pré-Au-Lard-