AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Who do you trust ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Who do you trust ?   Mar 21 Juil - 15:25



- Zoya… Zoya j't'en supplie réveille-toi. Grogna Griffin toujours penché au dessus de la jeune femme inconsciente. Mais ils n'étaient plus à Pré-Au-Lard. Shane Blue était nulle part à l'horizon et Griffin semblait bien plus amoché que celle qu'il s'obstinait à soigner.
Du sang coulait abondamment de son crâne et recouvrait presque la moitié de son visage de sang. Son souffle court trahissait des blessures bien plus profondes et ses mains peinaient à perpétuer le sort de soin. L'auror avait cependant fait un assez bon boulot car la plaie principale sur le corps de Zoya était presque entièrement refermée et ne saignait plus. Le sang qui recouvrait maintenant le sol était celui de Griffin.

Le lycan sentit un haut le cœur de panique l'envahir lorsque son ouïe pu repérer l'écho des lents pas de son poursuivant. Il sentit son corps trembler mais se força à chasser tout sentiment de peur et de faiblesse pour se concentrer sur elle.
- Aller, aller, aller ! ZOYA REVEILLE-TOI ! Hurla-t-il, désespéré sans se soucier que l'autre puisse l'entendre. Il n'avait plus la force de fuir.
Crier se révéla efficace car il la sentit soudainement revenir à elle. Ne lui laissant pas le temps de reprendre son souffle et ses esprits il l'agrippa par les épaules.
- Zoya ! Zoya écoute-moi ! Tu dois fuir ! C'est toi qu'il veut. Je peux le retenir mais tu dois fuir ! Ordonna-t-il aussi fermement que son piètre état pouvait le lui permettre.
N'ayant pas le temps pour plus d'explication, Griffin sortit de derrière le comptoir du vieil hôtel abandonné où il avait prit refuge et se mit à tituber vers un des grands escaliers de bois. Il eu un bref regard inquiet vers la cachette de sa coéquipière avant de sortir de la pièce.
- Tu l'auras pas ! Tu devras me tuer avant d'arriver à elle et je te préviens, je suis plus coriace que j'en ai l'air. Hurla Griffin pour attirer l'attention de leur poursuivant.

Ôtant sa veste de cuir ensanglanté, il glissa sa baguette magique dans l'une des poches et le jeta au sol. Il avait cependant récupéré un petit contenant contenant une potion blanchâtre qui émettait une lumière discrète.

- Enfoiré de mangemort… T'aurais dû rester mort ! cria-t-il avant d'engloutir la potion de Lune qui força sa transformation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Who do you trust ?   Mar 21 Juil - 16:08

Le vide, voilà tout ce qu’elle pouvait voir autour d’elle…Simplement le vide ? C’était ça la mort ? Elle c’était souvent posé la question, elle l’avait frôler à mainte reprise, ne comptait plus le nombre de fois où elle avait fini à Sainte-Mangouste mais chacune de ses expériences étaient à chaque fois très différentes des unes et des autres. Ou alors elle oubliait ce qu’elle avait ressenti à chaque fois ?
Elle posa ses yeux sur ses mains ensanglanté, la sensation était étrange, elle pouvait se voir clairement alors que tout ce qui l’entourait n’était que sombre néant. Ses doigts maculés de son propre sang, elle pouvait même voir sa propre plaie continuer à cracher le liquide rouge hors de son corps. Mais la douleur avait disparu.
Une lueur au loin attira son regard, comme une bille d’or qui étincelle au fond d’un couloir plongé dans le noir absolu. Elle s’y approchait sans avoir pour autant la sensation de véritablement avancé. La bille se dédoubla et sans qu’elle ne puisse comprendre le comment du pourquoi, Saïd était à nouveau devant elle. Elle qui s’était évertué à l’oublier depuis qu’il avait simplement disparu de la circulation, elle ne put s’empêcher de rire d’elle-même en voyant que la dernière personne à qui elle pensait était toujours lui.


« Sérieusement…Je fais tellement pitié là… »

Dit-elle simplement alors que Saïd s’approchait d’elle et lui lança un « je peux difficilement te donner tort là »

L’obsession qu’elle avait pour lui, elle ne pouvait pas l’expliquer mais dès l’instant où elle l’avait sous les yeux, cela n’avait plus vraiment d’importance.

« T’as fini par crevé dans ton propre vomis ? »

Il haussa les épaules sans vraiment donner de réponse alors qu’il se trouvait à sa hauteur. Il attrapa entre ses doigts le collier qu’elle avait récupérer chez lui juste avant qu’il ne disparaisse. Ne lâchant ses iris dorées du regard, elle l’embrassa avant même qu’il ne commence une nouvelle fois, l’interrompant dans son geste pour retrouver cette sensation si rassurante de ce simple contact. Ils échangèrent un baiser auquel elle ne put ressentir ni la saveur ni le toucher. La seule chose qu’elle ressenti à nouveau fut une vive douleur et chaleur au niveau de son cœur.
Alors qu’elle rompait le baiser, c’est une lame directement planté dans la poitrine qu’elle pu voir, Saïd tenant fermement le poignard.

Elle chuta…

Des cris, son cerveau mit un temps infini avant d’enregistrer qu’elle était bel et bien vivante. Ne reconnaissant pas la ruelle dans laquelle elle s’était effondré, elle mit d’autres secondes de plus pour reconnaitre Griffin au-dessus d’elle. Avant-même qu’elle ne comprenne ce qu’il lui avait demandé, il la laissa là où elle s’était réveillé. Elle passa une main sur son visage, étalant un peu de sang sur celui-ci. Le sang…Dans un réflexe elle chercha après sa blessure, quasiment refermé. Elle chercha après sa propre baguette sans pouvoir y mettre la main dessus. Elle entendit son ancien collègue beuglé, permettant alors à Zoya de comprendre plus ou moins la situation. Quelqu’un était là pour elle, pour la tuer probablement et le Griffin était bien décidé à jouer les héros pour la demoiselle.


« T’es franchement con quand tu t’y mets Griff’ »

Murmura-t-elle alors qu’elle se relevait légèrement pour juger la situation et son environnement de là où elle était. Durant une seconde, elle pensait que celui-ci s’était fait un shot de whisky, mais en remarquant la couleur du liquide que contenait la fiole, elle compris rapidement que ce n’était pas ce qu’elle pensait.

« GRIFF ! »

Gueula-t-elle juste après lui. Si elle avait piger que c’était un mangemort qu’ils avaient au cul, l’ancienne Serdaigle était loin de s’imaginer qui cela pouvait bien être. Sortant du Bar, elle récupéra la veste de cuir contenant la baguette de l’auror. Faisant face à celui-ci, elle chercha bêtement à tenter de le calmer.

« T’étais franchement obligé d’en arriver là ? » L’engueulait-elle alors qu’il entamait sa transformation. Elle avait espéré que le coup de poing qu’elle venait de lui mettre allait l’assommer et tout arrêter mais autant dire que ce fut un échec cuisant qui eut surtout pour effet de lui faire un mal de chien.


« Putain de merde... »

Comment et quand la situation avait-elle dégénéré à ce point ? Du serial killer qu’elle s’apprêtait à arrêter elle se retrouver on ne sait où avec un lycan sur le point de se transformer et un probable mangemort désireux de se venger. Fuir, ça effectivement, elle n’avait pas le choix. Alors qu’elle s’apprêtait à se diriger directement vers la sortie, quelqu’un barrait déjà le passage.

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Who do you trust ?   Mar 21 Juil - 17:15



- Je t'ai dis de fuir ! Hurla l'homme qui sentait déjà la bête creuser furieusement son chemin en lui.
S'il s'était donné tant de mal pour la soigner c'était pour qu'elle puisse prendre ses jambes à son cou pendant que le loup-garou dévorait le seul homme à sa portée. Mais Zoya ne semblait pas le voir de cet œil. L'idiote s'était peut-être un peu trop bien remise de ses blessures et cru pouvoir assommer le lycan avant qu'il ne continue sa transformation. Mais Griffin ne sentit rien à par l'atroce douleur qui se répandait dans ses muscles et ses os qui ne demandaient qu'à se tordre.
Avec l'expérience et grâce à l'aide de Fenrir, Griffin était parvenu à rendre ses transformations plus douces. L'astuce était de se laisser faire et embrasser sa nouvelle nature sans se battre. Bien sûr, avoir une collègue en face de lui n'était pas un très bon contexte pour se laisser aller librement à la bestialité. Tentant de se retenir le plus longtemps possible, l'auror se recroquevilla en hurlant de douleur, ne parvenant même plus à ordonner à Zoya de s'en aller.
Il pu cependant sentir l'odeur de son ennemi, sentir sa présence de plus en plus clairement alors que ses sens devenaient lentement ceux de la bête. Tentant de faire fie de la douleur il fit de son mieux pour se concentrer sur lui et guider ses instincts vers le mangemort plutôt que Zoya.
- C'est trop… tard… grogna-t-il dans ses derniers instants de lucidité. COURS !

Zoya s'exécuta, loin d'être assez bête pour penser vaincre un loup-garou toute seule et sans baguette magique. Ce qu'elle sembla oublier un instant était qu'elle n'était pas seule avec le loup-garou. Alors qu'elle se rua vers l'entrée elle remarqua qu'un homme encapuchonné lui barrait le passage.
Celle-ci ne bougea pas alors que Zoya se rapprocha de lui. Concentré sur l'homme qui devenait peu à peu bête, il le fixa d'un air particulièrement intense. Ce n'est que lorsque le regard jaune de la bête se porta sur le duo près de l'entrée que son propre regard doré se porta sur Zoya. Sans un mot, il agrippa soudainement son bras et frappa le sol de son sceptre. Une lumière blanche éclata et lorsqu'elle s'éteint, ils étaient de retour à Pré-Au-Lard.



Laissant échapper un petit soupir dans la nuit, l'homme ôta sa capuche qui révéla sa chevelure bouclée. Il se retourna vers elle et eu un petit sourire, presque triste.

- Ca fait longtemps. Dit-il calmement avant de poser ses mains sur les épaules de Zoya.

Ses mains étaient chaudes et sa poigne puissante et ferme. Je vois que tu te complait toujours dans l'Isfef. Ajouta-t-il d'un air presque dédaigneux. Il s'approcha un peu plus d'elle et plongea son regard doré dans le sien mais il y avait dans ses yeux quelque chose de froid et de distant mais aucunement mauvais.

- Je suis sûr que même toi tu peux le comprendre, Isis. C'est pour son bien. dit-il avant d'emprisonner le visage de Zoya et de capturer ses lèvres dans un baiser vide de passion.

Il força ses lèvres à s'écarter et elle put sentir quelque chose s'engouffrer dans sa bouche depuis celle de l'homme qui l'embrassait. Ce n'était pas une langue mais quelque chose de vivant qui rampa à l'intérieur de sa gorge et de son corps. Plusieurs suivirent sans qu'elle puisse se défaire de la poigne de fer de l'Egyptien qui retrouvait peu à peu son vrai visage. Celui d'Ali Wilkes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïd S. Wilkes

avatar

Serpentard


Messages : 446
Date d'inscription : 17/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: M. O. I.
Aptitude: Faire la demande à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour

MessageSujet: Re: Who do you trust ?   Mar 21 Juil - 18:05



- Éloigne-toi d'elle… grogna Saïd qui se cogna mollement sur l'une des bennes à ordures de la ruelle où se trouvait Zoya et Ali. Son corps et ses vêtements étaient trempés et de l'eau salée coulait encore de ses cheveux et ses narines. Il tituba un peu plus près des deux sorciers, posant difficilement son poids sur sa jambe droite désartibulée.
- Non… Tu n'es pas sensé être là, sen. Comment…? souffla Ali en se retournant vers son frère.
- Éloigne-toi de ma meuf, enfoiré. Répéta-t-il alors qu'il continuait de s'approcher en boitant. Ses bracelets dorés se mirent doucement à briller d'une lueur écarlate menaçante.
- C'est pour ton bien et tu le sais Saïd. Vois tout les progrès que tu as accomplis sous l'œil bienveillant de Ra ! Tu… Tu ne devrais même pas encore être capable d'user de ta magie et regarde ! Ecoute-moi mon frère comme tu as su m'écouter à Héliopolis. Ici tu ne trouveras que mensonge, traîtrise, Isfet ! Et cette femme ! Ce n'est qu'un poison, une perversion de l'amour. Elle te trompe avec des illusions de maternité mais-

Mais Saïd ne le laissa pas continuer, se ruant sur Ali en tentant de lui asséner un violent coup de poing. Ses bracelets projetèrent même des flammes pour accompagner son attaque mais le guerrier l'esquiva habilement et riposta immédiatement en plongeant son poing dans le ventre de Saïd. Ce dernier eu le souffle coupé et tomba au sol.

- Qu- Qu'est-ce que tu lui a fais ?! Grogna-t-il en voyant Zoya allongée sur le sol elle aussi dans un drôle d'état.
- C'est trop tard Saïd. Les scarabées bleus vont la purger de l'intérieur jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien d'elle pour infecter ce monde. Répondit calmement Ali qui regardait tristement Saïd ramper vers Zoya.
- Zoya, eh Zoya… appela Saïd d'une voix tremblante.

Il lui agrippa le visage pour plonger son regard dans le sien. La situation était terrible mais il ne put retenir un sourire douloureux de s'étirer sur ses lèvres. Il ne pensait plus jamais la revoir que dans ses songes les plus intimes. Cette salope, il avait soudainement envie de chialer en se rendant compte à quel point elle lui avait manqué.

- Connasse… Me claque pas dans les bras, pas maintenant ! Si tu savais comment j'en ai chié pour revenir putain de merde Zoya ! J'en supplie. chuchota-t-il, sa voix brisé d'un rire amer et paniqué. ARRÊTES CA ! PUTAIN ALI J'TE JURE QUE J'TE TUERAIS SI ELLE MEURT ! SAUVES LA ! J'T'EN SUPPLIE SAUVE LA ! Ne… Ne la laisse pas… J't'en supplie…

- Non. Répondit froidement et simplement Ali qui fixa la panique et le désespoir de son frère sans une once de remord. Tu dois me faire confiance Saïd. J'ai dis que je t'aiderais et c'est ce que je fais.
- Aide-moi à la sauver ! Supplia une fois de plus Saïd.
- Elle est condamnée Saïd. La seule chose que tu puisse faire maintenant c'est mettre un terme à son supplice. Mais tu n'as pas à le faire. Rentrons, mon frère.
Non ! Hurla Saïd et avant qu'Ali ne puisse faire quoi que ce soit, le couple disparu dans un flash de lumière blanche.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Who do you trust ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Who do you trust ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» trust is just a question of honesty.
» Vos musiques préférés dans le rock, Metal, pop rock etc...
» quel lociel 2D choisir???
» screenshot fond d'écran panoramique
» [Cuivenen] Les Vanyars
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Angleterre-