AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Entre deux mondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Entre deux mondes   Ven 7 Aoû - 20:46

Bonnie Everett

Little girl


« Daddy ! J’ai dû faire le tour du quartier pour trouver ta putain de marque habitu »

La voix s’interrompit soudainement maintenant que la porte était grande ouverte et que ses yeux se posaient sur le carnage devant elle. L’odeur du sang s’engouffra dans ses narines alors qu’elle resta figer dans l’entrée. Son regard parcourut la pièce, le jukebox jouait la même note, en répétition. La moldus sentait un étrange mélange s’insinuer en elle, un frisson parcourait son échine alors qu’elle n’arrivait pas à quitter des yeux la pièce. Elle ne sait pas trop comment, ni quoi exactement, mais un élan de lucidité la sortie de sa torpeur alors qu’elle se secoua la tête…Elle n’entra pas dans la pièce, son premier réflexe fut d’essuyer la poignée de porte et de quitter les lieux le plus rapidement possible. C’est dans l’un des multiples appartements de Daddy qu’elle termina sa course, au milieu de leur vieux désordre, elle laissa son corps tomber avec lassitude sur le canapé défoncé.

Et maintenant ?

Ne pouvait-elle pas s’empêcher de penser, renvoyant l’image de cette pièce maculée de tellement de sang qu’elle n’avait aucun doute là-dessus, ils étaient tous mort…Son regard se porta sur la bouteille de rhum qu’elle était partie parce qu’ils avaient épuisé la réserve ce soir-là. Après tout, c’était soir de fête, ils avaient une information en or massif concernant le fugitif le plus rechercher du monde sorcier. Mais l’espoir persistait, elle connaissait Daddy, elle savait qu’il avait plus d’un tour dans son sac pour se sortir de chaque pétrin.

On attend…

se disait-elle à elle-même, s’installant sur le canapé, elle posa la bouteille à terre et elle attendit…Un jour…Deux jours…Trois…Quatre…Deux semaines avaient fini par passer et il n’était toujours pas revenu. En rentrant ce soir-là, une vague de chagrin l’étrangla en découvrant encore une fois les lieux vide de la présence de son mentor. Se décidant à le retrouver elle-même, elle retrouva les rues de pré-au-lard, fit le tour des indics, des habituels, mais personne. Entre ceux qui ne souhaitait pas lui répondre parce qu’elle n’était pas une sorcière et ceux qui ne l’avaient réellement pas vu depuis des semaines, loin de s’imaginer qu’elle n’était pas si loin du but, loin de s’imaginer que Daddy aurait fini sa route aux trois balais.

Elle retourna à leur Q.G. quelques jours plus tard, la bouteille qui lui avait probablement sauvé la vie entre les mains. Elle l’ouvrit, s’installant sur le bar pour en boire plusieurs gorgées en grimaçant légèrement à la morsure de l’alcool dans sa gorge. Elle ne savait pas quoi dire, ni ce qu’elle devait faire. Elle avait passé toute ces années avec lui et maintenant qu’elle se retrouvait seule, elle n’avait aucune idée de ce qu’elle deviendrait. Elle versa le liquide sur le sol, observant le filet éclabousser à terre en clapotant. Et plus le liquide se déversait, plus la colère s’empara soudainement d’elle, les larmes lui brouillant le regard, elle lança violemment la bouteille en face d’elle et en fit de même avec les tabourets, la table qu’elle retourna, fracassant le peu de chose encore capable d’être détruit dans cette rage. Finissant par quitter les lieux en courant. La pluie lui fouetta le visage alors qu’elle continuait de courir, bousculant un couple tout juste sortie d’un restaurant, elle ne s’arrête pas, ne s’excusa pas, continua juste de courir, encore et encore…

Il l’avait juste abandonné.

Les journées s’enchainaient et se ressemblaient, ne sachant pas quoi faire de sa carcasse. Ne se sentant pas à sa place dans son monde, rejeter de l’autre, elle passait pourtant le plus clair de son temps dans les rues que Daddy avait l’habitude d’arpenter avec elle. C’est là qu’elle le vit…Sur le panneau d’affichage de la place de Pré Au Lard, son visage anodin, son sourire. Arborant au-dessus de sa tête un « Avez-vous vu ce sorcier ? », il n’était pas seul dans ce cas mais seul ce visage attira l’attention de la jeune femme.

Avec ou sans toi…

Il lui avait fallu du temps pour retrouver sa trace, graisser quelques pates, les planques, les nuits blanches. L’avantage des sorciers en cavales, c’est qu’ils ont fâcheuse tendance à penser que jouer les moldus les rendent invisible. Ce qui n’était pas entièrement faux sauf quand le prédateur était lui-même moldus. C’était ce qui avait causé sa porte, lorsqu’il entra dans sa chambre, prit son habituelle gorgée de lait directement au carton. Elle avait suivi, l’avait observé, elle avait pris tout son temps pour préparer cette instant. Ne sortant de sa cachette qu’au moment où elle vit le corps de sa proie s’effondrer. Elle s’accroupit, non loin de lui, en lui souriant alors qu’elle le voyait doucement glisser de l’autre côté.

« Salut »

Ce fut le dernier mot qu’il entendit avant de sombrer mais aussi le premier qu’il perçu lorsqu’il revint à lui. Entraver par du cordage, il lui était impossible de bouger, observant simplement le visage de la demoiselle qu’il reconnut rapidement. Elle le fixa un long moment, ignorant encore pourquoi elle l’avait simplement attaché plutôt que d’appeler les autorités pour récupérer son dut. L’odeur de bois bruler ne laissait aucun doute à ce qu’elle avait fait subir à la baguette probablement volée de l’assassin…C’était d’ailleurs avec ce briquet qu’elle continuait de jouer, non loin, essayant de se concentrer, de réfléchir.

« Et maintenant ? »
« Je n’en sais rien. »
« T’en crève d’envie…Ca se voit… »
« De quoi tu parle »
« Tu veux me saigner »

Elle éclata de rire

« C’est tout ce que tu mérites non ? Après ce que tu as fait subir à mes parents »

La conversation semblait étrange, comme deux amis se retrouvant des années plus tard

« Me fait pas rire, la vengeance n’est qu’une excuse…Je le vois…Je suis comme toi… » Sa mâchoire se crispa en l’écoutant « Tu veux voir la vie s’en aller, prendre le contrôle, voir le sang s’écouler, sentir son odeur et le plaisir, comme une douce et lente libération…T’en a besoin… »

Elle se leva, s’éloignant de lui pour se diriger vers la fenêtre, l’ouvrir et remplir ses poumons de l’air glacial qui s’engouffrait dans la pièce.

« Ma première fois, je m’en souviendrai toujours… » il éclata de rire croisant son regard « oh non…Tu n’as jamais ? C’est triste de réprimer ainsi ta nature… La vie est ainsi faite petite, des prédateurs et des proies, tu peux pas taire ça au fond de toi et juste espérer que ça disparaisse… »

Elle l’écoutait sans un mot, ce qu’il disait semblait faire échos en elle.

« Je pourrais t’apprendre… » lui dit-il sur un ton paternelle, attirant l’attention de Bonnie qui observait l’assassin de ses parents, entre incrédulité, moquerie et curiosité. Il continua à lui parler, à lui dire à quel point se seraient beau qu’ils travaillent ensemble, qu’ils étaient liés depuis le jour de leur première rencontre et le serait à jamais. Après de longue minute de discussion, il lui demanda simplement qu’elle le détache et elle s’éloigna. Allant chercher un couteau, elle revint vers lui…Glissant la lame sur l’une des cordes, elle dévia vers la poitrine du tueur. Il serait si simple de lui ôter la vie, enfoncer cette lame, juste pour voir ce que cela ferait, juste pour dénouer le nœud au creux de son ventre, juste pour qu’un soir, un seul, elle puisse dormir paisiblement. Persuadée qu’enfoncer ce couteau lui permettrait juste de se libérer d’un poids invisible.

Juste…Se libérer…




code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Mer 12 Aoû - 22:34

Ryan Brave

Agent de Protection des Témoins, Ministère de la magie

- B-baissez votre baguet- votre arme. Baissez votre arme s-s-il vous plait. Énonça Ryan Brave du ton le plus clair et autoritaire qu'il puisse en s'approchant doucement du duo, baguette levée.

Bon sang, lorsque Dylan lui avait demandé de retrouver une de ses camarades, il s'attendait peut-être à retrouver quelqu'un au caractère douteux mais pas à ce point là. Était-ce parce que sa relation avec le mercenaire l'avait pousser à fermer les yeux sur ses penchants illégaux ou était-ce l'inquiétude dans les paroles de ce dernier qu'il avait poussé à s'imaginer une damoiselle en détresse ? Quoi qu'il en soit il fut complètement surprit de faire face à cette scène. Si Dylan ne lui avait décrit la demoiselle, il aurait presque cru devoir venir en aide à l'homme qu'elle avait à terre.
Pourtant l'agent savait de qui il s'agissait et surtout qu'il s'agissait d'un meurtrier recherché par le Ministère. Il avait une très bonne mémoire visuelle pour retenir le visage des gens dangereux.
Que faire ? L'un était un criminel recherché, l'autre la jeune femme qu'il devait retrouver. La décision n'était pas si difficile à prendre si seulement le sens aigüe de la justice ne le poussait pas à vouloir calmer la situation.

- Je vais appeler les aurors. L-la police. Peu importe. Il sera arrêté et jugé pour ses crimes. Vous n'avez pas a lui faire de mal. Éloignez-vous de lui, s'il-vous-plait. Expliqua-t-il d'une voix douce et apaisante. Il n'était clairement pas un auror ou un justicier du dimanche. La raison qui le poussait lui, à travailler pour le ministère de la magie était l'envie de faire de ce monde un monde meilleur. Plus sûr et en paix. Protéger des vies et calmer le jeu était un peu plus dans ses cordes que jouer les héros.

En parlant de corde, Ryan se permit de lancer un sort d'entrave en plus qui accompagna les ligatures attachées par la jeune femme de lourdes chaines en fer. Histoire d'assurer que le criminel ne profiterait pas de la situation et possiblement de rassurer son agresseur. Il s'apprêta appeler les aurors comme il l'avait expliqué mais s'arrêta juste à temps en se rappelant de la raison de sa présence ici. Il aidait Dylan Doe, un mercenaire lui aussi recherché par le Ministère qu'il hébergeait en secret dans l'une de ses planques. Ce n'était peut-être pas une si bonne idée d'ajouter des aurors au mélange, en tout cas tant que la camarade de Dylan était présente.

- Je… commença-t-il mais sans vraiment savoir quoi dire. Devait-il se présenter ? Ce n'était que révéler son identité à une personne de plus qu'il ne devrait pas fréquenter. Il passa une main dans ses cheveux en bataille et tira sur le col de son T-shirt froissé.
- Dylan… Daddy vous cherche. Finit-il par dire, peu confortable dans ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Jeu 13 Aoû - 14:59

Bonnie Everett

Little girl


Elle pouvait sentir les battements de son cœur frapper ses tempes alors qu’elle tenait le couteau  contre le torse de cet homme. Son cerveau ne percevait plus la voix de l’assassin. La seule chose qu’elle entendait c’était ce murmure imperceptible, ce souffle chaud au creux de son oreille qui lui susurrait d’enfoncer la lame, qui lui promettait une douce libération. Partager entre l’envie de le faire et cette étrange conscience que cela était quelque chose de mal. Elle leva la lame, les supplications et les promesses du meurtrier ne trouvant pas échos dans son esprit. Jusqu’à ce qu’une autre voix s’ajoute à cette cacophonie intérieur. Ses yeux vitreux retrouvèrent leur éclat au même moment, retrouvant la réalité, ils trouvèrent le contact du regard de l’inconnu. Baissez son arme ? Elle regarda le couteau, qu’elle garda pourtant entre les mains, observant le visage de celui qui avait massacré ses parents bien des années plus tôt.

Appelez la police, les aurors, le laissez être à nouveau jugé et enfermé. Elle esquissa un sourire devant cet énoncé. Cela faisait des années qu’elle suivait Daddy dans ses aventures, cela faisait des années qu’elle était bien placé pour savoir que la justice avait ses failles et que pour des êtres aussi sombre, il n’y avait qu’une seule solution. Un cap qu’elle n’avait toujours pas franchit malgré cette sourde envie qui la rongeait de l’intérieur. Ignorant encore que cette histoire de justice imparfaite n’était rien de plus qu’une excuse pour commettre l’irréparable, prendre le contrôle sur la vie et la mort…Prendre du plaisir à ôter une vie.

« Il a torturé et tué mes parents »

Dit-elle simplement, cherchant encore et toujours une excuse à tout ceci. Essayant de comprendre pourquoi elle était tant attirée et excitée à l’idée d’ôter la vie à quelqu’un. Pourtant, ce n’était pas la colère qui se lisait dans ses yeux lorsqu’elle observait la lame et sa proximité avec sa peut-être première victime. Juste, enfonce le couteau, lui murmurait cette douce voix dans sa tête…Tout ira bien mieux…
Son tourment intérieur la fit hésiter, assez longtemps pour que l’inconnu ait le temps de prononcer un nom qui ferait mouche. Relevant ses yeux verts vers lui, la lame qu’elle tenait en main changea soudainement d’intérêt.

« T’es qui ? »

Contournant le mangemort, elle se dirigeait droit vers Ryan.

« Daddy est mort »

C’était la première fois qu’elle le disait à voix haute, ce fut plus douloureux encore qu’elle ne l’aurait cru.

« J’ai vu le sang… » Elle était arrivé enfin à sa hauteur et là où elle aurait dû avoir un minimum de dégout à l’énonciation de la scène de crime qu’elle avait découverte, il n’y avait qu’une sorte d’étrange fascination. La lame du couteau non loin de la gorge de l’agent. « Tout ce sang… »

Ajouta-t-elle en un murmure presque sensuel si les mots ne dénotaient pas à ce point.

« Daddy m’a laissé tomber… »




code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Jeu 13 Aoû - 20:32

Ryan Brave

Agent de Protection des Témoins, Ministère de la magie

Elle le regarda, un peu comme s'il l'avait sortie d'un songe. Elle observa son arme mais ne la baissa pas pour autant. Il tenta de la rassurer et bien qu'elle eu un petit sourire, Ryan pouvait sentir que ce n'était pas par soulagement. Un sourire a la fois amusé et amer, dédaigneux et désintéressé. Un sourire avec lequel le visage de Dylan Doe était assez familier lui aussi. L'agent pouvait voir qu'il faisait fausse route mais il ne se laissa pas déstabiliser.
Il l'écouta et acquiesça, réprimant lui-même un petit sourire crispé. Une chose de plus à laquelle il ne s'attendait pas aujourd'hui était de faire ce en quoi son travail au ministère de la Magie consistait en partie. Consoler, rassurer et guider les victimes des criminels comme celui qui se trouvait à terre. Celui là en particulier ne lui avait pas été assigné car jamais il n'aurait laissé ceux qu'il avait blessé prendre un si mauvais chemin.
Pourtant il ne se permit pas de faire son analyse psychologique de la victime comme il le faisait habituellement avec ses protégés. Il ne savait rien d'elle et de ce qu'elle avait vécu et prétendre le contraire serait une grande erreur. Elle n'était pas sa protégée mais celle de Dylan. Était-ce pour cela qu'il lui avait demandé de la retrouver ? Parce qu'il craignait qu'elle ne commette un crime ? Il n'en avait aucune idée et il préféra se mentir en se disant qu'il ne voulait pas savoir. Allant droit au but en parlant de Dylan, il espéra prendre la voie la plus direct pour la ramener à lui. Dylan saurait sûrement quoi dire et quoi faire. Si seulement il avait pu venir lui-même.

- Je m'appelle Ryan. Répondit-il calmement bien qu'il n'aima pas vraiment le fait qu'elle se rapproche de lui. Au moins, elle s'était éloignée du criminel ligoté mais il n'avait pas envie d'être sa prochaine cible. Je suis un a- une connaissance de Daddy. Précisa-t-il sans s'empêcher de reculer d'un pas.

Alors qu'elle racontait sa version des faits, elle sembla à la fois blessée et étrangement fascinée par ses propos. Ryan ne connaissait pas tous les détails des événements qui poussait Dylan Doe à se retrouver sur son palier, généralement très mal en point. Il ne voulait pas le savoir, comme si cela signifiait quelque part qu'il n'était pas impliqué. Il n'était pas difficile cependant en voyant les blessures du mercenaire de déduire que ce n'étaient pas de très jolies histoires.
Ryan n'aima pas les paroles de la jeune fille ni la lueur qui brillait dans ses yeux mais il ne se laissa aucunement déstabiliser. Abaissant doucement sa baguette, il espéra l'inciter une fois de plus de faire de même avec son couteau.

- Il est en vie. Enfin je… je fais de mon mieux pour… Enfin tout ce que vous avez besoin de savoir c'est qu'il est vivant et il veut vous voir. Regardez.

L'agent se mit à fouiller dans ses poches à la recherche de quelque chose qu'il ne sembla pas trouver tout de suite. Enfonçant un peu plus ses mains dans la poche de son pantalon en grommelant, il brassa le bordel qui s'y trouvait confortablement rangé grâce à la magie. Après avoir galéré quelques longues secondes, il se redressa triomphant, tenant dans sa main une bague d'argent sertie d'une seule pierre rougeâtre qui brillait doucement.

- Il m'a donné ça pour que je puisse vous trouver. Expliqua Ryan sans être sûr que son interlocutrice sache vraiment de quoi il parle. C'est une pierre du Gardien. Elle est reliée à ses roches sœurs, votre collier. Cela permet de savoir où vous êtes et... si vous allez bien. Ajouta Ryan pour étoffer son explication sans trop en faire.

Lui-même en possédait une quantité indénombrable qu'il utilisait pour s'assurer que ses protégés n'étaient pas en danger. Il avait même inventé plusieurs outils magique qui en offrait un usage plus pratique, complet ou détourné. Il pouvait écrire des grimoires et endormir des sages avec son savoir sur cette pierre mais il pouvait sentir que ce n'était sûrement pas la tasse de thé de la demoiselle. Il s'approcha néanmoins d'elle pour lui montrer la bague et sa pierre de plus près.

- Laissez-moi vous montrer. Proposa-t-il docilement. Tout ce que vous avez à faire, c'est caresser la pierre en pensant a un détenteur d'une des pierres sœurs. Regardez, celle là pense à vous.

En regardant de plus près, on pouvait voir la lueur rouge émise par la pierre battre doucement au rythme d'un cœur de jeune fille. Ce cœur, discret mais puissant au bout d'une bague semblait vouloir rejoindre le corps de celle à laquelle elle songeait.

- Plutôt en forme, non ? Commenta Ryan avec un petit sourire. Il ne vous a peut-être pas expliqué comment utiliser la votre. C'est la même chose. Vous pouvez essayer. Continua Ryan dont le sourire s'effaça doucement.

Son sourire disparu car il savait très bien ce que la pierre du Gardien révélerait en songeant à Dylan Doe. Loin d'être rouge écarlate comme elle l'est naturellement, celle-ci prendrait une teinte pourpre plus sombre et son battement serait faible, lent et lourd. Le reflet de la santé de l'homme en mauvais état qu'il s'efforçait de soigner au mieux en secret.

- Il ne vous a pas laissé tomber. Dit-il d'un ton doux mais légèrement attristé. S'il-vous-plait, laissez-moi vous mener à lui. Laissez la justice s'occuper de celui là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Dim 18 Oct - 18:09

Bonnie Everett

Little girl


Ryan…Ce prénom ne lui disait rien et pourtant, elle était persuadée que Daddy avait toujours tout partagé avec elle. Il fallait croire qu’elle avait tort, encore une fois. Le couteau sous la gorge de cette "connaissance" comme il le disait, elle observa la nuque de celui-ci, apercevant les battements cardiaques à travers la jolie artère qui traversait.

« Fais le… »

Lui dit alors celui qui aurait dû être sa victime, soudainement persuadé que si elle s’attaquait à ce Ryan, elle ne sentirait plus vraiment le besoin de se venger de lui. Il semblait presque comprendre ce par quoi la jeune femme traversait et semblait à la fois fasciné et amusé par ce spectacle. Cherchant malgré tout un moyen de s’enfuir. Lorsque le sorcier lui précisa que Dylan était en vie, une autre lueur traversa le regard de Bonnie qui semblait presque retrouver un semblant de conscience et de réalité à ces mots. Ignorant si ce qu’elle ressentait c’était de la colère ou de l’espoir, un mélange des deux, d’autres sentiments qui lui semblait beaucoup trop compliqué à gérer.
Il fouilla ses poches et elle éloigna légèrement la lame du couteau, animé par une soudaine curiosité de voir ce qu’il allait bien lui montrer pour prouver ce qu’il venait de dire. Lorsqu’il sorti la bague, son cœur loupa un battement, ce bijou, elle l’avait déjà vu entre les mains de Daddy.

Son regard se posa une nouvelle fois sur le sorcier alors que son couteau s’éloignait petit à petit de la possible victime. Il tenta de lui expliquer alors que tout ce qu’elle souhaitait à présent, c’était qu’on la laisse simplement tranquille, incapable de digérer autant d’émotion à la fois, elle avait la sensation de se noyer et d’avoir de plus en plus de mal à respirer. Ce n’est que lorsqu’elle compris que la bague imitait les battements rapide de son cœur qu’elle retrouva un semblant de paix, observant la lueur rythmé, inspirant et expirant plus lentement et régulièrement. Sa main libre se posa sur son propre collier, l’attrapant, elle passa la chaîne au-dessus de sa tête. Ses pensées entièrement tournée vers Daddy, la couleur s’assombrissait sous ses yeux alors que son tintement lumineux se faisait lentement. Elle lacha enfin l’arme qu’elle laissa s’échouer à ses pieds pour tenir entre ses deux mains le bijou, espérant que cela était du à une mauvaise utilisation du bijou. Mais elle comprit rapidement, se souvenant de ce bout de phrase « je fais de mon mieux pour »…

Cela signifiait donc qu’il était blessé, grièvement blessé à en croire le rythme lumineux de la pierre. La blonde tatouée se radoucit immédiatement, redevenant une gamine un peu paumée, son regard se posa sur l’homme qui avait tué ses parents. Elle tourna les talons, quittant alors la pièce, réprimant ces sombres pensées. Attendant le dit Ryan, elle était soudainement silencieuse, incapable de quitter des yeux son collier.


code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Dim 25 Oct - 15:41

Ryan Brave

Agent de Protection des Témoins, Ministère de la magie

Il pouvait voir les émotions briller dans les yeux de la jeune fille comme de brefs éclairs dans une nuit noire. Bien qu’elle lui semblait bien trop au contrôle de la situation, il comprit que le fait de perdre Daddy et de se retrouver seule l’avait profondément affecté. Si seulement Dylan lui en avait dit un peu plus sur l’histoire de cette jeune femme et la nature de leur relation il aurait pu mieux comprendre mais il fallait qu’il fasse avec ce qu’il avait. La bague et le battement doux et régulier de sa pierre sembla suffire à la convaincre. Même sans connaître son utilité elle pouvait reconnaître le bijoux de Daddy.
Voyant la panique lentement naître dans les yeux de la jeune femme, Ryan espéra apporter un peu de clarté en expliquant en détail comment il était parvenu à la retrouver mais cela n’eut pas vraiment l’effet escompté. La lueur sombre et son rythme lourd qui brilla dans son collier ne la perturba qu’un peu plus. Néanmoins, elle fini par lâcher son arme qui s’échoua sur le sol.

Retenant un soupir de soulagement, Ryan eu aussi le réflexe de bâillonner le criminel ligoté d’un coup sec de baguette magique pour l’empêcher de rajouter un peu plus de poids dans le coeur de la demoiselle. Il s’assura à nouveau que ses liens étaient solides et ne céderaient pas. Il entendit la jeune femme soudainement quitter la pièce et prit cela pour un signal.
Levant sa baguette en l’air, il fit apparaître un petit chien Beagle lumineux qui fila rapidement prévenir le Ministère de la position du criminel recherché. Sans perdre de temps il rejoint la jeune femme dans l’autre pièce et profitant de son état un peu second, il la prit dans ses bras et murmura.

- J’ai prévenu les aurors, ils arriveront d’une seconde à l’autre. Tu n’as plus à te soucier de lui. Je vais t’emmener quelque part d’autre maintenant, d’accord ? Inspire…



- Expire.

Son dernier mot fut accompagné du doux son des vagues s’échouant sur une plage déserte. S’éloignant doucement, il la laissa finir de remettre ses idées et ses émotions en place. Jetant un rapide coup d’oeil au pendentif assombrit du collier, il se détourna et s’éloigna de quelques pas avant de s’asseoir dans le sable. Le regard perdu vers l’horizon, il profita lui aussi de ce petit moment de paix et d’oxygène.

- Son état est stable. tenta-t-il de la rassurer bien qu’il savait que cela ne suffirait pas. Cela ne lui suffisait pas à lui non plus. J’ai fait tout mon possible mais comme je ne peux pas l’emmener à l’hôpital sans risquer qu’il ne se fasse arrêter…

Il soupira, glissant ses doigts dans le sable. Il n’aimait pas ça du tout. Ne pas être maitre de la situation. Etre dans une situation dont il n’avait d’ailleurs jamais demandé à faire partie. Et pourtant il était là, après avoir consacré plusieurs semaines pour retrouver cette jeune femme qu’il ne connaissait pas pour un homme qu’il ne devrait pas connaitre.
Ryan ne s’était jamais gardé de s’en plaindre auprès du mercenaire mais ce dernier lui répondait toujours avec un sourire qu’il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même. Incapable de ne rien faire face à quelqu’un qui souffre. Il avait bien choisir son homme.

- Ca va aller ? demanda l’agent d’une petite voix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Ven 1 Jan - 23:54

Bonnie Everett

Little girl


Son corps se crispa au contact physique du jeune homme contre elle mais elle ne tenta pas de s’en échapper, il était à présent l’unique moyen pour elle de retrouver Daddy et une certaine forme de reconnaissance naissait en elle. Il était venu la chercher, il avait réprimé son sombre compagnon et lui avait permis de retrouver un peu d’espoir. Est-ce qu’il le dirait à Dylan ? Bien qu’elle savait parfaitement que son mentor était au courant de ses penchants, il n’apprécierait peut-être pas d’apprendre que quelques minutes trop tard aurait suffis à ce qu’elle sombre à jamais. Elle ne fit pas véritablement attention à ce que Ryan lui dit, elle se fichait bien des Aurors sur le moment et même dans ses bras, elle ne pouvait s’empêcher d’observer le collier que l’homme lui avait donné. Sa respiration prit pourtant le même rythme que le sorcier et lorsqu’il lui dit d’inspirer, elle le fit simplement, fermant les yeux pour retrouver un semblant de calme et de sécurité dans les bras de l’inconnu. L’air remplissait ses poumons et quand il souffla à son tour l’air, elle imita le geste, rouvrant les yeux au même instant. Le changement d’air et de décors attira son attention, assez pour qu’elle quitte le bijou des yeux et observe la plage.

Il s’éloigna d’elle, lui laissant une sensation de vide soudain. Ses yeux parcouraient la plage sans véritablement comprendre, elle fixa les vagues, s’avança légèrement pour se retrouver  à côté de Ryan bien qu’elle ne s’installa pas sur le sable. Son état est stable…Comme si ces mots avaient la propriété magique d’effacer l’inquiétude. Elle aurait pu exploser une nouvelle fois mais elle ne senti pas la colère, tout ce qu’elle ressentait n’était rien d’autre que l’inquiétude couplé à de l’espoir et de la tristesse. Il lui promettait en quelque mot qu’il avait fait et faisait encore tout ce qui était en son pouvoir pour l’aider mais que le fait qu’il ne soit pas dans un hôpital n’aidait en rien. Incapable de réagir, elle enregistrait simplement les informations. Bonnie n’était rien d’autre qu’une boule d’émotion, passant d’un sentiment à l’autre en une fraction de seconde et lorsqu’il lui demanda si elle allait bien, elle s’effondra…Tout simplement…Accroupit, la tête dans ses genoux, elle prit le temps de lui répondre un simple :

« Non… »

Les larmes roulaient sur ses joues, glissant vers ses cuisses alors qu’elle fixait la faible lueur battre dans l’obscurité que formait son corps recroquevillé. Elle avait cru le perdre, avait vécu cette douleur comme quelque chose d’horrible et d’insurmontable mais elle se rendait compte qu’avec le temps, elle avait presque fini par faire son deuil…Parce qu’elle n’avait pas eu d’autre choix. Et à présent, toutes ces émotions refaisaient surface, plus forte, plus intense que la première fois. C’était bien réel, s’il mourrait, elle serait là pour le voir, pour le sentir, cela ne se passerait pas comme elle l’avait cru, comme une disparition soudaine, comme un pansement qu’on arrache…Elle savait à présent…Et c’était plus douloureux qu’elle ne l’aurait cru.

Elle pleura, de longue minute, finissant peu à peu par se calmer en continuant d’observer le collier. Elle avait peur, tellement peur, mais cette lueur était bien la preuve qu’il vivait encore et elle connaissait le bougre…S’il était capable de respirer, il était capable de se battre. S’essuyant les yeux et le visage, elle observa à nouveau l’horizon, inspirant et expirant profondément et lentement. Au bout de nouvelle minute à essayer de retrouver son calme, elle esquissa un sourire un peu gêné qu’elle adresse à Ryan avant de lui dire avec sincérité.

« Merci… » Sa tête vint se poser sur l’épaule de Ryan, Bonnie avait toujours été quelqu’un de tactile, parfois même un peu allumeuse. Bien que cela n’avait pas de dimension séductrice, le contact physique avait toujours eu l’art de la rassurer.  « Et maintenant ? »



code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Sam 9 Jan - 23:39

Le jeune femme s’effondra en posant sa tête contre ses genoux, laissant libre court à ses larmes. Ryan la laissa lui répondre et observa ses émotions avec un petit sourire triste. Il connaissait cette peine et cette douleur, il l’avait de nombreuses fois observée, apaisée et soignée dans son métier. Il savait qu’il valait mieux lui laisser le temps de ressentir toute l’ampleur de ses émotions afin qu’elle comprenne et puisse plus tard s’en remettre. Selon son expérience, ceux qui construisaient des murs ou enterrait leur tête dans le sable étaient ceux qui avaient le plus de mal à reconstruire leur vie. Il fallait comprendre, il fallait accepter et ne pas réprimer la douleur.

Dylan n’était pas mort, mais c’était peut-être cela qui était le plus difficile à réaliser. Il pouvait le voir dans l’attitude de la jeune femme à s’agripper désespérément au collier qui battait à l’unisson avec le propriétaire d’une des pierres soeurs.
Lorsqu’elle l’avait cru mort, la jeune femme s’étaient perdue, apparemment puisant la force d’avancer dans la haine et la colère. Maintenant que ce cauchemar s’effaçait lentement, il laissait place à quelque chose de bien plus douloureux.
- Je comprends. dit-il simplement, plus pour signifier sa présence que pour vraiment lui communiquer sa compassion. Elle n’avait pas besoin de lui, mais de Dylan Doe.

Il lui laissa tout de même un peu plus de temps pour se calmer. C’était bien pour ça qu’il l’avait amenée ici sur cette simple plage sans aucune signification particulière. L’horizon épuré de tout détail et l’air marin invitait à la paix et à la sérénité, mais elle était aussi libératrice lorsqu’on était certain qu’ici personne ne viendrait juger ses émotions.
Ryan laissa s’écouler les siennes aussi, lentement à chaque respiration. Il avait retrouvé la demoiselle et bien qu’il ne l’avait pas trouvée en très bonne posture, tout cela était déjà bien loin d’eux. Cette quête prenait fin, lui aussi pouvait être soulagé. Il ne put s’empêcher tout de même un petit regard vers la pierre que tenait la jeune femme. Son battement faible l’empêchait d’être complètement serein, mais il n’était de toute manière incapable de l’être. Même avec Daddy en parfaite santé.

Il observa la jeune femme retrouver un peu de constance, essuyant ses larmes et laissant son esprit se perdre un instant vers l’horizon. Elle trouva le calme en respirant doucement et fini même par esquisser un sourire. Elle le remercia en posant doucement sa tête sur son épaule.
Ryan ne put s’empêcher de laisser échapper un petit soupir de soulagement. Il sourit lui aussi. Cette sensation était la plus belle que son métier était capable de lui procurer. La certitude que le cauchemar était passé et que pour cette jeune femme contre lui, tout allait aller. Elle n’était pas une de ses protégées et pourtant il se sentit complètement soulagé et heureux d’avoir pu lui apporter un peu de paix et de sécurité.

- Et maintenant ? fit-il écho avec calme. Je vais te mener à Dylan.

Il se releva et l’invita à faire de même tranquillement. Il prit ses mains dans les siennes d’un geste naturel et doux pour deux personnes plutôt tactiles. Il fit en sorte d’avoir une poigne délicate mais ferme et se redressa en prenant un air un peu plus sérieux.

- Ce qui va suivre ne vas pas être agréable du tout. Tu devras rester calme et ne surtout pas me lâcher, compris ? Tu auras sûrement envie de vomir, c’est parfaitement normal. C’est pour ta sécurité et la sienne. résuma-t-il avec clarté et professionnalisme.

Mais avant de mettre en marche ce qu’il appelait le Grand Manège, le sorcier s’arrêta un instant pour observer la jeune femme. Plutôt que de lui tenir les mains, il préféra finalement la prendre dans ses bras avec la même douceur et fermeté.

- Ferme les yeux et respire. murmura-t-il, et ils disparurent.

Bangalore, Berlin, Alexandrie, Singapore, Santiago, Mumbai, Hanoi, Istanbul, Hong Kong, Los Angeles, puis…
Leurs pieds touchèrent enfin le sol assez longtemps pour qu’il puisse réellement s’y sentir posés. Ryan lâcha immédiatement la blondinette pour lui laisser la liberté de vomir dans le bac prévu à cet effet juste à côté d’elle. Lui-même se sentit soudainement prit d’un vertige et il fut obligé de s’aider du mur pour ne pas trop chanceler. La fatigue de la traque et les émotions ne l’avait pas aidées.
- Je savais que tu la trouverais. commenta une petite voix espiègle derrière eux.

Daddy était étrangement affalé sur l’escalier qui menait à la cave identique dans tous ses abris parsemés dans le monde entier par où Ryan apparaissait. A la fois assis et allongé, la tête appuyé contre une des poutres de l’escalier pour la maintenir droite. Il avait gardé la couverture de laine avec laquelle Ryan l’avait couvert en partant mais on pouvait voir qu’il grelottait. Pourtant des perles de sueur brillaient sur son front pâle.

- Tu devrais être au lit ! s’exclama Ryan horrifié en se pressant pour prendre la température de l’homme affalé. Il était brûlant.

- Ta gueule, j’vais bien… J’ai fais une petite balade c’est tout. grommela le malade. Ses yeux bleus se posèrent lentement sur la silhouette fine de la blonde. Malgré son état un grand sourire narquois s’étira sur tout son visage.

- Salut gamine. T’as été sage j’espère. nargua-t-il comme à son habitude mais d’une voix plus faible et lente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Sam 23 Jan - 18:00

Bonnie Everett

Little girl


La présence de Ryan avait quelque chose de bénéfique, quelque chose de sincère émanait chez lui, une bonté naturelle peut-être ? Peu importait, sa présence lui faisait un certain bien et c’était tout ce qu’elle souhaitait pour le moment. Avoir quelque chose auquel se raccrocher, même si ça devait être un parfait inconnu qui lui laissait une bonne impression. Son cœur s’emballa en l’entendant lui dire qu’il allait l’emmener voir Dylan et soudainement, elle se demanda si elle était vraiment prête pour ça ? Son regard posé sur le bijou qu’elle tenait entre ses mains, elle ne put s’empêcher de culpabiliser en sentant la légère hésitation qui l’avait animé. Le contact du sorcier la ramena à la réalité, se relevant avec l’aide de celui-ci, elle gardait les mains dans les siennes, même si Ryan l’aurait voulu, Bonnie ne lui aurait pas permis de la lâcher. Pas immédiatement en tout cas. Elle acquiesça à ce qu’il lui racontait, resserrant un peu plus ses fins doigts autour des mains de l’homme…

Elle ignorait pourquoi elle avait si peur au fond, pourquoi ne se sentait-elle pas plus soulagée à l’idée de revoir Dylan ? Son regard se perdit, fixait un point sans vraiment le regarder, il était réellement vivant, elle allait le revoir d’ici peu et pourtant, elle avait peur. Peur de quoi ? Que tout ceci ne soit qu’un rêve, qu’elle finisse par se réveiller dans son propre vomi, au fond de son lit, le cadavre d’une bouteille de rhum, le préféré de Daddy, dans une main et le sang d’un innocent dans l’autre. Elle avait failli craqué, écouter cette sombre amie qui l’accompagnait à chaque instant de sa vie et lui murmurait à l’oreille qu’il serait simple de retrouver un peu de paix.
Avait-il remarqué le trouble de la moldu ? Même si ce n’était pas le cas, Ryan avait décidé de la prendre dans ses bras plutôt que de la tenir par les mains, profitant du geste pour se blottir un peu plus, elle se concentra sur les battements de cœur qu’elle pouvait entendre, elle ferma les yeux à sa demande et se senti partir. La sensation était horrible, même pour elle qui adorait les montagnes russes, elle avait l’impression de se sentir étirer, secouer, écraser, broyer, voler, planer, tout cela en même temps. Elle s’accrocha un peu plus, ses paupières se crispèrent en restant close et avant même qu’elle ne se rende compte que ce "voyage"  avait pris fin, elle se retrouva genoux à terre, vomissant le peu de chose que contenait son estomac dans un bac qui se trouvait miraculeusement là.

Reprenant sa respiration, elle fixa le liquide ambré qui résidait au fond du vomissoir, retrouvant peu à peu ses esprits. Elle cracha un peu de salive pour s’ôter le gout acide et amer qui résidait encore dans sa bouche. Passant ses mains sur son visage, elle interrompit son geste en reconnaissant immédiatement la voix de Dylan, malgré le timbre fatigué de celui-ci. Elle se retourna vers la source, diverse expression traversa son visage, entre la joie, la tristesse, la surprise et le bouleversement. Ses mains contre sa bouche, ses yeux s’emplirent de larme sans qu’elle ne puisse le contrôler. Un bref échange entre Ryan et Dylan, et il posa enfin les yeux sur elle.
Elle essuya ses larmes en laissant échapper un ricanement face à sa remarque. Faisant un non de la tête, elle s’expliqua avec humour :

« J’ai vidé la réserve de rhum… »

Elle fit plusieurs pas vers lui, hésitante, réprimant son envie de sauter dans ses bras, ignorant même si elle pouvait le toucher sans le briser ou sans que tout cela ne s’évanouisse en fumée. Son regard questionna une seconde Ryan pour savoir si elle pouvait approché ou non, elle fit un pas supplémentaire, se retrouvant au pied des escaliers. Elle parcouru l’état de Dylan du regard, souriant alors qu’elle pleurait.

« T’es vraiment là… » Dit-elle entre les pleurs et les rires. « Quand je suis revenue au QG…… » les images lui revenait en mémoire, toujours aussi net et précise, le sang, les meubles brisés, l’odeur d’alcool. Ses mains se mirent à trembler

« Qu’est-ce qui s’est passé ? »


code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Dim 31 Jan - 18:30

Ryan eu une petite moue lorsque Bonnie le regarda, lui demandant silencieusement la permission de s’approcher. Il finit par acquiescer sans cacher son inquiétude. Ce n’était pas ce que Bonnie pouvait faire qui l’embêtait mais le fait que Dylan n’était pas allongé correctement dans un lit. Il savait néanmoins qu’il devait laisser aux deux amis le temps de se retrouver avant de débarquer avec ses consignes et ses angoisses. L’agent recula d’un pas.

Dylan observa la blondinette et ses larmes avec un rictus amusé. Il aurait bien rigolé mais tout ce qu’il put produire fut un bref souffle rauque. Le coeur y était. Alors qu’elle se rapprocha de lui il leva lourdement une main qu’il passa sur sa joue. Cela faisait longtemps. Plus longtemps pour elle que pour lui probablement car il n’avait pas passé tout ce temps à croire qu’elle était morte. La joie de la retrouver se teinta d’une pointe de remord. Il aurait du prendre le temps de la contacter, la prévenir. Mais à l’époque il ne pensait que remettre ça au lendemain, pas plusieurs mois plus tard.

- Je sais… Ça devait pas être beau à voir. répondit-il. Il aurait voulu la jouer sarcastique mais le souvenir de cette nuit n’avait rien de drôle, même après tant de temps. Il avait vécu d’autres emmerdes entre temps mais c’était cette nuit là qu’il avait perdu sa main et une grande partie de ses enfants. Zoya l’avait “sauvé” du massacre mais Dylan n’avait pas eu besoin d’être là pour savoir que ceux restés dans le bar avec Saïd Wilkes n’avaient pas une grande chance de survie.

- Eh ben… Pour commencer... commença-t-il sans vraiment savoir où il commencerait. Surprise ! ajouta-t-il en sortant son crochet de sous la couverture et en l’agitant doucement en l’air.

Lui s’était habitué à l’accessoire et trouvait même que cela lui donnait un certain style. En réalité il était plutôt heureux de ne pas avoir perdu plus de son corps ce jour là. Entre Saïd, Zoya et FolOeil, il n’était pas passé entre les mains les plus compatissantes. Même si cela pouvait faire un choc à Bonnie, Dylan pensa qu’il valait mieux commencer par ce petit détail insolite avant de passer aux choses sérieuses.

- J’suis tombé sur un très méchant chacal cette nuit là. Mais… c’est pas vraiment ma pire rencontre de la saison.

Un frisson parcouru le corps du mercenaire en l’obligeant à s’affaisser un peu plus sur les marches comme pour illustrer son discours. Chassant la sensation de faiblesse et nausée d’une grimace, Dylan jeta un regard à Ryan qu’il avait vu s’approcher d’un air inquiet pour le rassurer et lui demander un peu plus de temps.

- J’avais le feu au cul depuis ce soir là et… J’ai pas voulu t’impliquer. Je pensais pas que ça prendrait autant de temps. Ou que ça se finirait comme ça. ajouta-t-il d’un ton plus sombre mais sincère. J’suis désolé.

- Et si vous continuiez cette conversation dans la chambre, hein ? interrompit néanmoins Ryan de sa voix naturellement douce mais autoritaire. Pardon, mais il vaut vraiment mieux qu’il s’allonge. se justifia-t-il auprès de Bonnie.

N’attendant pas de bénédiction de leur part en sachant que Dylan allait de toute manière grogner, l’agent s’avança et posa une main sur l’épaule du malade. Il lança un sort de levicorpus et le guida pour trouver une position parfaitement horizontale.

- Mieux qu’à l’hôpital. Se plaignit discrètement Dylan. Je peux marcher tu sais.

- Peut-être, mais tu ne devrais pas. répondit-Ryan sans perdre de temps pour léviter le corps vers l’étage supérieur.

Hors de la cave, la lumière du soleil était claire et franche, signe que là où ils se trouvaient la journée était bien entamée. Depuis une grande baie vitrée dans le salon, on pouvait voir d’immenses montagnes recouvertes de sapins verts. Le mobilier de la maison était simpliste et moderne. Ryan guida le mercenaire jusqu’à une chambre et le déposa sur le lit double qui trônait au milieu. Dans les coins de la chambre s’amassaient de nombreux objets divers et variés, de la tasse de café entamée à la seringue contenant un liquide violacé à la lampe à lave magique qui devait sûrement avoir une autre utilité que pour la simple déco. Dès que Dylan fut posé dans le lit l’agent le recouvra de la couverture et plaça deux bracelets métallique reliés à des orbes rouges sur ses poignets.
La lumière du jour bien que vivifiante et chaleureuse donnait au mercenaire un teint plus blafard que jamais et faisait briller les gouttes de sueur sur son front.

- Qu’est-ce que je disais déjà ? questionna Dylan d’un ton aussi détaché et à l’aise qu’il le pouvait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Jeu 17 Mar - 23:20



       

       Bonnie Everett
       Little girl

   
L
e contact de ses doigts contre sa joue la fit frissonner, redresser ses poils sur sa peau. Il était réel, bel et bien réel. Elle ignorait encore comment elle arriverait à gérer le flot continuel de sentiment qui déferlait en elle mais pour le moment, tant qu’il était à côté d’elle, elle pouvait ignorer cela pour simplement se concentrer sur le présent, l’instant T. Elle esquissa un triste sourire, acquiesçant à ce qu’il venait de lui dire, oui, ce n’était pas beau à voir et il lui arrivait encore d’en faire des cauchemars. Pourtant, elle n’avait rien vu de ce qui s’y était déroulé mais son imagination faisait tout le travail pour elle.
Son regard se posa avec surprise sur le crochet qui remplaçait à présent son autre main. Elle resta un moment à simplement observer cette chose qui lui faisait office de membre, ignorant encore si elle devait rire ou pleurer, à la place de cela, elle tendit simplement son petit doigt pour l’accrocher à cette étrange prothèse. Un geste complètement infantile dont elle avait l’habitude d’utiliser pour faire ses promesses. Reposant ses yeux sur Dylan, elle écouta le reste du récit, il était bien trop vague pour qu’elle puisse véritablement comprendre ce qui s’était passé et bien que cela la frustrait énormément de ne pas avoir les détails, elle se demanda une seconde si elle souhaitait réellement les entendre.

Elle ne posa pas de question, ne fit qu’écouter, comprenant qu’il n’avait pas voulu d’elle dans sa tourmente, ignorant qui daddy avait pu croiser de pire encore, le seul effet qu’eut cette révélation sur elle fut de réveiller son sombre compagnon. Ses yeux se voilèrent légèrement alors qu’un désir profond de vengeance s’insinuait en elle. Elle repensait à l’assassin qu’elle avait laissé dans cette chambre d’hotel, elle repensait à ce désir ardant de sang…
Il s’excusait mais ses mots ne semblaient pas s’être imprimés dans l’esprit de Bonnie qui était déjà partie ailleurs. C’est l’intervention de Ryan qui la ramena à la réalité. Elle le foudroya du regard la première seconde, changeant d’attitude à la deuxième lorsqu’il se justifia et qu’elle reposa ses yeux sur le corps fatigué de Daddy. Elle recula, laissant alors l’homme faire son travail et ramener Dylan jusqu’à une chambre. Elle les suivait, silencieuse et soucieuse.

Arrivé dans la chambre, Bonnie préféra se concentrer sur la décoration plutôt que Daddy, son regard se baladant de bibelots en bibelots, de livres en livres jusqu’à ce poser sur la lampe à lave. Elle se dirigea vers celle-ci, observant l’étrange et épais liquide colorer remonter en grosse boule informe alors qu’une plus petite tombait dans le fond. De là où elle se trouvait, Dylan ne pouvait qu’observer le profil de la petite moldus qui se refusait d’observer le triste état du mercenaire.

« Qui t’as fait ça ? »

Cette question la taraudait depuis le début et au final, c’était la seule information qui comptait aux yeux de Bonnie à ce moment-là.
WILDBIRD
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Dim 20 Mar - 12:24



Daddy fut animé d'un étrange soubresaut mélangeant rire, toux et crispation de douleur.

- Et qu'est-ce que t'en ferais ? Tu vas le traquer et l'abattre ? répondit-il.

Son ton amusé n'était pourtant pas moqueur car dans ses paroles se cachaient plus un certain reproche que de l'incrédulité. Il connaissait bien sa petite Bonnie et bien que dépourvue de pouvoirs magiques, elle était loin d'être la moins débrouillarde de ses enfants. Il était conscient de ses penchants et tentations et il put voir dans les yeux de la blonde et dans ceux de l'Agent du Ministère qu'il était même plus proche de la vérité qu'il ne l'aurait cru. Le sourire de Daddy se crispa légèrement de frustration. Il sembla même la gronder du regard une fraction de seconde avant de soupirer en s'enfonçant dans ses oreillers.

- Bonnie, j'ai pas demandé à Ryan de te retrouver pour que tu puisses me venger ou même pleurer sur mon cadavre. commença-t-il d'un ton plus sérieux. J'avais peur que... que tu paniques et pètes un câble. finit-il par confier d'un ton à la fois coupable et inquiet. Dis-moi que j'ai pas raté le coche ?

Il la dévisagea de ses yeux bleus, un éclair de panique traversant son visage fatigué. Il voulu l'obliger à le regarder dans les yeux dans l'espoir d'y voir la vérité mais son corps était trop lourd. Son regard se porta une fraction de seconde vers l'homme qui l'avait ramenée ici et celui-ci parvint à le rassurer d'un simple signe de la tête. Il n'avait pas à s'inquiéter.
Daddy observa la jeune blonde à nouveau. Il savait que Ryan avait la mauvaise habitude de toujours vouloir rassurer les gens mais il ne put s'empêcher de le croire sur parole et de se sentir soulagé.

- J'ai foiré et un connard m'a eu avec un sort d'empoisonnement du sang. Ça fait exactement ce que son nom indique. finit-il par expliquer pour éviter qu'elle se sente questionnée et ignorée. Je suis pas encore mort, mais bientôt j'aurais que le choix entre la tombe ou Azka- ou la prison. Mais dans tout les cas je pouvais pas te laisser tomber hein ? Ma p'tite Bonnie chérie. plaisanta-t-il dans l'effort d'arrondir les angles et éclaircir ce sombre tableau. Mais peu importe ses efforts il n'y avait pas grand chose à faire pour le cacher. Il faisait là ses adieux.

- Je veux que t'ai une bonne vie, tu comprends ? Ma bonne p'tite Bonnie qui grandit. J'veux tu te fasse de la bonne thune quelque part et que tu restes loin des ennuis. Ça sert à rien de trop jouer les méchants hein regarde-moi ! La tombe ou la prison, j'ose espérer que t'auras un meilleur futur que ça... C'est pour ça que je voulais que tu rencontre Ryan Brave.

L'agent qui n'écoutait que d'une oreille par souci de pudeur et de discrétion décroisa les bras et se redressa soudainement, l'air horrifié.

- Attends, quoi ?! Tu as dis que je devais la trouver pour que tu puisses lui parler, c'est tout ! s'indigna-t-il sans parvenir à réellement hausser le ton ou exploser de colère.

- C'est un gars super sympa si tu oublies sa putain de paranoïa ou les drogues. continua-t-il en ignorant Ryan. Bonnie je sais que c'est pas ton genre et que t'en a probablement rien a foutre de tout ça mais... j'y peux rien ok ? J'suis ton Daddy. J'ai besoin de savoir que tout ira bien pour toi quand je serais plus là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Dim 20 Mar - 13:07




Bonnie Everett
Little girl

E
lle s’offusqua légèrement de son humour, n’étant clairement pas d’humeur à cela en cet instant bien précis. Bien sûr qu’elle voulait le traquer et l’abattre. C’était la seule chose à faire non ? N’en aurait-il pas fait de même si les rôles avaient été inversés ? La moue boudeuse, elle ne put cependant pas résisté bien longtemps devant le visage de Dylan, ne pouvant s’empêcher d’esquisser un petit sourire coupable, avouant sans un mot que c’était probablement une très mauvaise idée mais qu’elle ne pouvait s’empêcher d’y penser quand même. Il lui fit part de ses inquiétudes alors qu’elle fixait toujours la lampe à lave et ses lents mouvements, si elle avait pété un câble ? Bien sûr qu’elle l’avait fait et même si Ryan était arrivé à temps, est-ce que cela changeait réellement quelque chose ? S’il n’avait pas été là, elle l’aurait tué, tout simplement.
Son regard se posa sur l’homme qui l’avait amené ici, captant le signe de tête discret qu’il laissait au sorcier blessé, elle le remercia d’un sourire qu’elle ne put contrôler en reposant ses yeux sur la lampe et ses mouvements rassurant. Le calme s’installa et durant une seconde, Bonnie senti que quelque n’allait pas, elle se retourna vers le lit à l’instant où Dylan reprit son récit. Un sort d’empoisonnement du sang, ça elle pouvait le comprendre mais elle était encore loin de mesuré ce qu’il tentait de lui faire comprendre.

« Comme si quelqu’un pouvait te mettre en prison » lui assurait-elle, préférant ignorer l’autre choix qu’il avait cité, consciemment ou non, elle ne souhaitait pas entendre la suite. Son cœur commençait doucement à prendre un rythme erratique alors que la voix de Daddy continuait de parler. Les mots faisaient son chemin dans la tête de la petite blonde et leur sens prit une tournure qu’elle ne voulait pas entendre, alors qu’elle commençait doucement à se rendre compte que Ryan ne l’avait pas amener ici pour retrouver Daddy mais pour lui dire au revoir, elle rejeta cette idée en bloc. Secouant la tête, elle ne voulait pas de ça, elle était entourée de sorcier non ? Elle n’écoutait déjà plus Daddy maintenant qu’elle avait pleinement comprit ce qu’il était en train de faire.

« Tu peux le soigner toi non ? » Demanda-t-elle à Ryan. « Vous êtes des sorciers, vous avez des pouvoirs, il doit bien avoir un sortilège pour soigner ça, ou une potion, ou un truc, n’importe quoi ! » Son corps se mettait à trembler malgré elle alors qu’elle commençait à fouiller chaque recoin de la chambre persuadée qu’elle finirait peut-être par trouver par miracle une fiole avait écrit dessus "Antidote contre les sortilèges d’empoisonnement du sang", se déconnectant complètement de la réalité. Sa vue se brouillait à nouveau de larme, qu’elle laissait tomber plusieurs objet à terre, certaine de leur inutilité. Continuant de fouillé.

« Je veux pas revivre ça, t’as pas le droit Daddy… »

Marmonnait-elle entre ses dents alors qu’elle continuait de mettre le bazar dans la pièce, elle se tourna soudainement vers Ryan, incapable de contrôler le volume de sa voix, elle ne se rendit même pas compte qu’elle lui hurlait dessus :

« AIDE LE ! »
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Dim 20 Mar - 15:24



Il s'attendait à cette réaction de sa part et put sentir l'ouragan approcher à des kilomètres dans le regarde de la blonde. Daddy tenta de garder le sourire mais il pouvait sentir son cœur se briser en sachant à quel point ce serait dur pour elle. Lui-même avait eu le temps de s'y faire à lentement sentir ses forces le quitter de jour en jour au point de rendre difficile et douloureux le moindre mouvement. Il avait pu observer la lente panique et le désespoir sur le visage de Ryan qui avait tout fait pour essayer de le remettre sur pied. Tous ces objets, grimoires et bibelots, c'était lui qui les avait ramené jour après jour dans l'espoir de trouver une solution. Mais ils avaient dû arrêter de se voiler la face.

Ryan baissa les yeux et se mordit la lèvre en retenant sa propre colère et sa tristesse. Tout ce temps il s'était efforcé de garder ses inquiétudes et ses peurs pour lui, ne baissant jamais les bras pour trouver une solution pour Daddy. Il n'avait haussé le ton qu'une seule fois lorsque ce dernier avait fini par penser que le temps de Ryan serait mieux employé à aller chercher Bonnie. Toute cette histoire, il ne l'appréciait pas plus qu'elle mais il s'efforçait de garder ses émotions pour lui.
La voir paniquer et s'énerver, s'agiter pour trouver une solution miracle ne lui rappelait que mieux ses propres faux-espoirs et ses échecs. Il n'osa pas lui répondre, il n'osa même pas l'arrêter pour lui dire que ce qu'elle jetait dans tout les sens était le fruit de plusieurs semaines d'efforts et de recherche.

Dylan put voir dans les larmes de Bonnie et le visage fermé de Ryan ce qu'il laissait derrière lui. Des vies ruinées par son passage et son départ. Il osait espérer que les choses s'arrangent d'une façon ou d'une autre mais il savait que ce n'était pas aussi simple. Tout cela ne le fit se sentir que plus faible encore et les mots de Bonnie lui assénèrent un nouveau coup dur. Une nouvelle mort, une nouvelle famille qui l'abandonnait. Il aurait tout fait pour s'assurer que cela n'arrive jamais mais il était forcé de constater qu'il n'était plus vraiment apte a en décider.

La blondinette se dirigea soudain vers l'Agent, faute de trouver autre chose pour l'aider dans sa quête d'un miracle, se mettant à crier.

- Ne penses-tu pas que j'ai fais tout ce qui était en mon pouvoir pour le sauver ?! explosa soudain Ryan, les larmes s'échappant de ses yeux cernés et sombres. Tout ! J'ai tout essayé ! hurla-t-il à son tour, laissant échapper tout son désespoir et son amertume.

Libérant enfin ses émotions et tout ce qu'il avait gardé en lui tout ce temps l'Agent se retourna vers Dylan. Celui-ci le regardait avec des gros yeux, habitué à ses petits coups de colère mais aussi à son attitude généralement calme et contrôlée. Mais en voyant la détresse dans les yeux de Ryan il pouvait aussi deviner quelque chose de plus stupide que de la frustration naitre dans son cerveau.

- Si tu me laissais seulement-
- Assez ! coupa sèchement le mercenaire d'un ton plus faible et mou qu'il aurait souhaité, mais cela suffit à faire taire l'Agent. Tu en a fais assez. A la seconde où on m'identifiera, les aurors me tomberont dessus et à ce moment là je ne veux pas que tu sois dans les parages. Et elle non plus. Tu veux m'aider ? Aide-la, Ryan. demanda-t-il aussi fermement que son état puisse le permettre.

- Bonnie c'est trop tard poulette, c'est pas la peine de t'agiter comme ça. J'vais pas mourir, tu sais que je te ferais jamais ça. la rassura-t-elle d'un faible sourire. Je dois aller à l’hôpital. Traitement médicomagique pour le restant de mes jours probablement, malheureusement je pourrais pas éviter les menottes qui viendront avec. C'est le jeu petite, et je crois que je viens de perdre la partie.
Lentement et du mieux qu'il put, Dylan se redressa en poussant un grognement d'effort. Il sembla pâlir de deux teintes de beige et sentit la nausée lui monter au cerveau mais il se retint et arrêta Ryan qui s'approchait d'un air inquiet d'un geste de son crochet.
- Mais toi t'as toute la vie devant toi, si tu fais pas trop de conneries pas vrai ? Si un jour je sors vivant d'Azkaban, j'veux revoir ta tête de blondinette et t'auras intérêt à avoir que des bonnes histoires à me raconter. railla-t-il.

Il glissa ses jambes hors de sous la couverture pour s'assoir sur le lit comme s'il voulait se lever. Ryan ne se laissa pas arrêter une deuxième fois et l'arrêta en posant une main ferme sur sa cuisse.
- Quoi, maintenant ?! s'étrangla-t-il.

- J'ai fais ce que j'avais a faire, dis ce que j'avais à dire. Et... pour être honnête. J'ai vraiment pas envie de mourir ici Rye. Autant que je transplane à St Mangouste tant que je peux encore le faire. expliqua-t-il d'un air à la fois dépité et étrangement blasé. Mais avant promet moi que tu veilleras sur elle. ajouta-t-il en fixant Ryan Brave de ses yeux bleus.

Celui-ci se figea, les sourcils relevés, sa main encore fermée sur le pantalon de Dylan. Son regard oscilla entre lui et la jeune demoiselle blonde qu'il venait à peine de rencontrer.
- Je... Je ne peux pas, je... Pourquoi tu me demandes ça ? Tu sais que tu ne peux pas me demander ça... Je ne... Je... les larmes s'échappèrent à nouveau des yeux de l'Agent et seulement cette fois il sembla se rendre compte à quel point il devait avoir l'air pathétique au milieu de ses bibelots et ses échecs, incapable d'accepter la seule requête qu'il avait. Je... Je ne veux pas que tu partes. finit-il par confier dans un souffle presque inaudible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Dim 20 Mar - 15:53



       

       Bonnie Everett
       Little girl

   
E
Il lui hurla dessus, ce qui eut le don de la surprendre sur le moment, la paralysant quelques secondes avant qu’elle ne hurle à nouveau en poitant Dylan du doigt : « ET BIEN T EN A PAS FAIT ASSEZ ! » Dit-elle d’un ton beaucoup plus puérile qu’elle ne l’aurait voulu mais sur le moment, elle se fichait bien d’avoir l’air d’une gamine capricieuse, elle redoutait beaucoup trop l’abandon pour pouvoir réellement réfléchir correctement. Elle avait vécu dans un monde qui ne lui appartenait pas réellement et le résultat était qu’elle avait parfois tendance à imaginer les gens comme Daddy comme des super-héros capable de soigner n’importe quoi, n’importe quand, simplement en agitant un morceau de bois et en balançant quelques formule bizarre. Elle s’apprêtait à hurler de plus belle quand la voix de Daddy la coupa net dans son élan. Attirant d’un coup l’attention de la blondinette et de l’autre sorcier. Il la rassura, lui promettant qu’il n’allait pas mourir et en une seconde, elle se sentie bête, elle avait cru le voir partir, ses idées plus embrouiller que jamais, ses sanglots laissèrent échapper un éclat de rire tant elle se sentait idiote. Il n’allait pas mourir, se répétait-elle à elle-même dans sa tête. La prison, bien qu’elle était loin de s’imaginer à quoi pouvait ressembler cet "Azkaban" dont il parlait, Bonnie imaginait déjà pouvoir le sortir de là.

Il tenta de se relever, elle essuya alors ses yeux en s’approchant de lui, bien décidé à l’aider. Oui, en cet instant, le fait d’avoir imaginé le pire rendait la perspective d’un Dylan emprisonner beaucoup moins grave que cela n’aurait dû l’être. Il serait toujours là, quelque part, et elle se promettait déjà de faire tout ce qui était en son pouvoir pour l’aider à se sortir de là.
Après tout, le mec qu’ils avaient pourchasser pendant un temps c’était bien tirer de cette prison non ? Pourquoi pas Dylan ? Alors qu’il insistait pour que Ryan s’occupe d’elle, elle observa le pauvre agent.

« Je peux m’occuper de moi-même Dad’ »

Répondit-elle sèchement alors qu’elle glissait le bras de Dylan sur son épaule pour l’aider à se relever. Alors que Ryan avouait qu’il ne souhaitait pas voir son ami s’en aller, l’humeur constamment changeant de la jeune femme la rendit soudainement assez confiance pour pousser le sorcier un peu plus loin.

« T’es vraiment sur que c’est moi qui ai besoin de lui ? » dit-elle d’un ton légèrement mesquin « Bouge de là Ryan, je le laisserai pas crevé ici, ni ailleurs… »

Laissant clairement sous-entendre ses intentions. Cela prendrait le temps qu’il faudrait mais elle se jurait qu’elle sortirait Dylan de cette merde, peu importait ce que ça lui en couterait. Se tournant vers Daddy, elle lui fit face, posant sa main sur sa joue émaciée.

« Ton job à toi, c’est de resté en vie d’accord ? »

Glissant doucement ses mains autour du cou du mercenaire, elle le serra délicatement dans ses bras, prenant grand soin de ne pas lui faire le moindre mal.

« Je t’aime Daddy »

Des mots qu’elle lui disait régulièrement depuis qu’il avait décidé de prendre soin d’elle, même si elle nourrissait de profond sentiment pour cet homme, elle ne s’était jamais accorder à le lui dire réellement et ces trois petits mots avaient toujours gardé ce petit quelque chose naïf et enfantin qu’elle leur avait attribué. Posant ses lèvres sur la joue légèrement piquante du sorcier, elle s’éloignant légèrement, prenant un instant pour regarder Dylan. Elle avait peur, c’était un fait, mais elle ne tenait pas à lui montrer même s’il pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert, elle baissa les yeux.

« Allez, casse-toi… »

Il était temps, bien trop effrayé à l’idée de perdre le peu de courage qui lui permettait d’accepter cette situation.
WILDBIRD
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Entre deux mondes   Sam 2 Avr - 10:19



Il explosa, elle explosa a son tour et ce fut le convalescent qui dû mettre fin à leur panique grandissante. C’était trop tard. Ils avaient exploré toutes les possibilités et Daddy était du genre à ne pas laisser passer une bonne opportunité. Très habile pour repérer les failles où se glisser et se faufiler, il s’apercevait aujourd’hui qu’il était enfermé entre quatre murs. Azkaban ou la mort. S’il ne voulait pas que la partie se finisse ici et accéder aux soins nécessaires il devrait se rendre et se laisser enfermer.
Certains pouvaient trouver qu’être enfermé à Azkaban était un sort pire que la mort mais Daddy n’était pas du genre à baisser les bras. Contrairement à Bonnie il savait bien que s’évader était impossible lorsqu’on ne s’appelait pas Sirius Black, mais tant qu’il serait vivant il savait qu’il pourrait compter sur son cerveau et sa malice pour tirer le meilleur de la situation.

Le mercenaire se releva avec difficulté. Alors que Ryan sentit ses entrailles se crisper, espérant encore le garder quelques jours, Bonnie elle vint l’aider à se redresser. Peut-être était-ce que l’agent était bien au courant de ce qui attendait Daddy a Azkaban mais celui-ci se recroquevilla sans parvenir a sécher ses larmes. Lui qui avait fait de son mieux pour garder son sang-froid et la tête haute, il offrit une image bien pitoyable à ses deux comparses.
Dylan eu un pincement au coeur en observant l’homme qui était resté à son chevet tout ce temps finir par craquer en réalisant qu’il avait réellement échouer. Il eu un sourire à la remarque de Bonnie et son attitude nonchalante.

- Et ben… C’est vrai que je t’en serais reconnaissant si tu pouvais veiller sur lui aussi. murmura-t-il d’un ton tendre et doucement embarrassé.

Elle posa une main sur sa joue puis le prit doucement dans ses bras. Dylan Doe laissa échapper un long soupir. Cette chaleur, cette douceur et ce contact humain. Elle lui promettait qu’elle ne le laisserait pas tomber mais lui faisait déjà intérieurement ses adieux. Il eu un sourire en l’entendant prononcer ces mots qu’elle aimait lui répéter. Ce n’était pas inhabituel mais il se rendit compte qu’il était réellement heureux et soulagé de pouvoir les entendre une dernière fois. Elle lui offrit un petit baiser sur la joue qui étira un peu plus son sourire fatigué.

- Je sais. répondit-il simplement avec une douceur sincère qui n’était pas vraiment son genre. Ses yeux bleus observèrent ceux de Bonnie comme pour graver cette image dans sa mémoire. Il ne laissa pas son regard traîner trop longtemps cependant et le tourna vers l’agent, toujours recroquevillé sur lui-même au pied du lit. Silencieux, il sembla hésiter, chercher les mots sans les trouver, puis finalement revenir à Bonnie.

- Soyez sage. finit-il par dire, le fantôme de son habituel sourire narquois réapparaissant sur son visage. Faisant un pas en arrière, il fit un clin d’oeil à la jeune blonde puis disparu dans un crac sonore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Entre deux mondes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre deux mondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fiche validée pour le RP : A la frontière de deux mondes
» Entre deux individus, l'harmonie n'est jamais donnée, elle doit indéfiniment se conquérir.
» Transfert entre deux Wii U
» [Biblio] Histoire de l'entre deux guerres
» Les Vaisseaux des Mondes de La Trinité
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Angleterre-