AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Ne pars pas ! [PV Griffin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Lise


PNJ


Messages : 90
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Ne pars pas ! [PV Griffin]   Ven 23 Oct - 21:33




Ne pars pas !


Griffin & Lucy


La rage est puissante et vibre dans tout son corps. Plus animée qu'une simple colère, plus forte que l'adrénaline, telle une flamme qui s'attise, ses membres tremblent et sa main se serre sur le badge qu'elle tient depuis quelques minutes. Ses sourcils sont froncés, son visage plus crispé que d'habitude.

« Mais quel con ! » lance-t-elle agressivement.

Lucy donne un coup sur le vase remplit de fleurs, apporté il y a quelques minutes par un collègue. Ce dernier se brise sur le sol, les morceaux de verres s'éparpillant par terre. Elle se lève sous les protestations de l'Auror en face d'elle.

« Lucy, tu dois te reposer. Tu as été gravement blessée, t'es même pas encore soignée. »

Le regard noir que lui lance la rouquine le dissuade de continuer sur cette lancé. L'homme acquiesce d'un signe de tête et quitte simplement la chambre d'hôpital. Rien ne peut retenir cette femme sauvage et aigrit. La sorcière arrache la robe blanche de patiente pour remettre ses fringues en vitesse. Quittant ni plus ni moins Sainte Mangouste, elle compte sur ses anti douleur pour la laisser supporter son trajet sans trop souffrir. Lucy laisse ses pas la guider et finalement fini par atteindre le vieil appartement de Griffin.

Une fois encore, la rousse entre sans frapper.

« Qu'est-ce que tu fais ?! » Ce n'est pas qu'une simple question. Aucune surprise dans le regard, seulement de la colère. Lucy se retient de lui hurler dessus et de le secouer. Ses yeux se posent sur la valise, elle inspire profondément pour garder son calme.

« Tu as conscience que je ne vais pas te laisser partir ? »

L'auror se fiche royalement des blessures et coupures qui parcourent son corps. Prête à lutter contre lui avec la force, quitte à affronter l'homme bestial, elle sait que cela vaut le coup. Sentiment égoïste, Griffin est le seul lien avec le passé qu'il lui reste. Elle ne va pas le laisser s'éloigner. En quelques pas, elle est prêt de lui. D'un geste rapide, elle attrape la valise et la jette, renversant le contenu sur le sol. Placée devant lui pour l'empêcher ses affaires, elle lui fait face, avec hargne.

« J'ai récupéré ça. Et je te le rend. »

Le badge de Griffin dans la main, elle le lui plaque sur le torse, le foudroyant du regard.

« Je sais, je sais que tu as suffisamment perdu. Mais ne sois pas lâche ! Ada est en vie ! Tu ne peux pas partir ! Sa perte de mémoire est peut-être temporaire. Que se passera-t-il lorsqu'elle se souviendra et que tu ne seras pas là ? Et quand bien même. Même si elle ne se souvient jamais, tu dois être là, près d'elle.  Parce qu'on n'abandonne pas ceux qu'on aime Griffin ! »

Ca c'est premier argument, le plus réaliste. Non, ce n'est même pas un argument mais une leçon de morale. Mais en étant honnête avec elle-même, Lucy sait qu'Ada Bethney n'est pas la seule raison de sa présence ici.

« Et moi, je ne veux pas que tu partes. C'est vrai, on s'est éloigné ! Je t'ai laissé prendre tes distances, j'ai aussi pris les miennes. On est presque devenu des inconnus. Tu as beaucoup perdu, j'ai beaucoup perdu. »
Lucy s'avance encore plus prêt de lui, envahissant son espace vital. La rousse pose ses mains sur le visage de Griffin.
« Fabian. Lily. James. Griffin, tu es le seul qu'il reste. Qu'il me reste. »

Faire preuve de faiblesse ne fait pas parti de ses habitudes. Etre ainsi vulnérable la rend mal à l'aise. C'est comme un retour en arrière vers la jeune fille qu'elle n'est plus. Un passé qu'elle a rejeté, devenant une combattante hargneuse, colérique, qui ne pense qu'à son travail pour parer au deuil qu'elle n'a jamais fait. Dans sa froideur et sa sauvagerie, elle est restée à distance raisonnable de son ami d'enfance, lui même devenu aigrit par ses pertes et son changement d'état. L'amitié a disparu pour laisser simplement une relation cordiale entre collègues, et pourtant, Lucy a toujours gardé un œil sur lui, veillant à ne pas trop s'éloigner de ce dernier lien qui la relie au passé. Elle n'est pas prête à trancher ce fil. Elle n'est pas prête à voir Griffin emprunter un chemin différent du sien.

Lucy lui agrippe les poignets et plaque le lycan contre le mur.

« Je ne te laisserais pas partir. Je ne te laisserais pas franchir cette porte. »

La rousse se plaque contre lui, plaquant ses mains contre le mur, de part et d'autre du corps de Griffin, geste pour lui bloquer les mouvements et l'empêcher de partir.



Codage (c) AuRel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Ne pars pas ! [PV Griffin]   Mar 3 Nov - 11:39



Il l’entendit arriver. Il la sentit même arriver. Un mélange de parfum effacé, d’angoisse, de colère et de sang. Il soupira, espérant encore qu’elle fasse demi-tour au moment ou elle débarqua en fanfare. Il ne se retourna pas pour autant, enfonçant un dernier T-shirt dans son sac de voyage. Il le referma mais resta dos a Lucy. Fermant les yeux et la mâchoire, il ne parvenait pas a trouver quoi lui répondre car il savait que peu importe comment il le formulerait, elle ne s’en satisferait pas. Il ne la vit pas s’approcher et fut surprit lorsqu’elle reversa violemment sa valise qui se défit sur le sol.

Il lui fit enfin face, son regard sévère et mécontent. Mais sa bouche resta tout de même close et il ne fit rien de plus que de la gronder du regard. Elle lui plaqua son badge d’auror sur le torse mais il ne fit aucun geste pour le récupérer. Immobile et distant, il l’écouta sans réagir. La mention d’Ada ne faillit pas de faire briller quelque chose dans ses yeux. Il déglutit avec difficulté face aux reproches que lui faisait la rousse et son regard se porta une fraction de seconde vers la porte par laquelle elle était rentrée.

La s’y trouvait un homme au sourire édenté que lui seul pouvait voir et qui, sans un mot, effaçait toutes le sens que les paroles de Lucy pouvaient avoir. Avant qu’elle ne se rende compte - et de quoi, il n’y avait rien qu’elle puisse voir - il reporta son regard sur son visage si désespéré. Elle prit son visage dans ses mains mais cela ne la rapprocha pas de son coeur et le lycan continua de l’observer de ses yeux bleus si calmes et distants.

Entendre le nom de Fabian le catapulta des décennies en arrière. Un temps dont il avait aujourd’hui du mal a s’en souvenir. Non pas parce que sa mémoire faiblissait mais parce que tout était tellement différent alors qu’il n’avait même pas l’impression qu’il s’agissait de la même vie. Il se souvint d’elle aussi, Lucy, si joyeuse, enthousiaste et curieuse a l'époque. Elle aussi avait changée et pourtant, elle refusait de le voir, s’accrochant violemment a Griffin comme a la dernière brindille d’un passé doré. Mais ce temps était révolu, passé, disparu. Et même s’il en restait peut-être une miette demeurant dans les espoirs de Lucy Gates, il n’y en avait pas chez Griffin.

Lorsqu’elle se calma enfin, faisant barrière de son corps abîmé pour l'empêcher de partir, Griffin laissa le silence retomber sans chercher a se justifier. Il respira doucement, laissant l’odeur de son appartement et le parfum de Lucy emplir ses narines et ses poumons. Un bouquet de choses familière dont Fenrir Greyback ne faisait par partit et le seul indice qui lui indiquait que le loup-garou n’était pas réel en dehors de son esprit.

D’une main délicate qu’il vint déposer sur la tête rousse de son amie, il caressa ses boucles et ferma ses yeux pour profiter un peu plus de son parfum et de sa simple présence. C’était peut-être égoïste de profiter de ce moment et du doux et simple sentiment d'être voulu, attendu et aimé bien qu’il sache très bien qu’il finirait tout de même par s’en aller.

- Ce n’est pas a propos de toi, Lucy. finit-il enfin par dire dans un souffle rauque. Ce n’est pas a propos d’Ada, ou de qui que ce soit d’autre.

La prenant par les épaules avec douceur mais fermeté il la força a faire un pas en arrière. Il ne s'éloigna pas pour autant, ses mains toujours sur ses épaules et son regard plongé dans le sien comme s’il ne parvenait pas a s’en détacher.

- C’est a propos de moi et de ce que je suis devenu. De qui je suis. avoua-t-il enfin, une pointe de désespoir résonnant dans sa voix tremblante.

Les larmes s'accumulèrent lentement devant ses yeux bleus, déformant le visage de Lucy. Il détourna le regard mais n'empêcha pas les larmes de couler le long de sa joue mal rasée.

- J’ai eu tord de croire… De croire que j’étais toujours le même. Un sorcier sérieux et assidu, un bon frère, un bon auror, un mentor, un ami… Mais je ne le suis pas. Je ne le suis plus. Je suis un désastre ambulant, une bombe qui peut exploser a tout instant et le pire dans tout ça c’est que je met tout le monde en danger en me mentant a moi même. Mais je refuse… Je refuse que mes illusions, ma lâcheté et mon égo finissent par blesser mes amis.

D’un coup de baguette, Griffin remit de l’ordre dans sa valise qui glissa jusqu'à la porte. Il poussa Lucy un peu plus loin et se décala légèrement dans la direction de la sortie.

- Ada sera mieux sans moi, tout comme toi. Je n’ai jamais été vraiment présent pour Joshua de toute manière… Si elle se souvient de moi, est-ce que… Dis-lui que je suis désolé. Dis-leurs que je suis désolé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Lise


PNJ


Messages : 90
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Re: Ne pars pas ! [PV Griffin]   Dim 29 Nov - 17:37




Ne pars pas !


Griffin & Lucy


La main frappe son visage. La gifle n'est pas maîtrisée et le geste la surprend bien qu'il ne calme pas pour autant sa colère. Lucy n'est pas du genre à prendre des pincettes ni à cacher ses violentes ses émotions. Elle ne sait ravaler sa rancoeur et l'exprime avec toujours plus de hargne, que ce soit par les gestes ou par les paroles.

"C'est à propos de qui tu es .... Espèce d'abruti ! On devient la personne qu'on choisit d'être ! Alors arrête de te lamenter sur ton sort, et bouge toi ! Tu crois être seul mais ta vie n'a-t-elle pas changé lorsque le destin t'a mit Ada sur la route ? Savoure ce que tu as lorsque tu as justement quelque chose à quoi te raccrocher !"

Sa main se ferme et son poing frappe maintenant son torse. La rousse sait que sa force physique est bien inférieur à celle du lycan mais elle n'y prête pas vraiment attention. Ses paroles ont pour but de le booster et de le faire réagir mais ses méthodes sont bien maladroites et manque d'empathie. Au final, peut-être que Lucy est aussi aigrit que Griffin, deux amis qui ont sombré dans la noirceur à cause de la guerre qui a terrassé leur coeur. Deux amis qui se sont ainsi séparé, tout en se désirant, s'approchant avec timidité et méfiance, pour mieux reculer et s'observer du coin de l'oeil, avec une once de nostalgie et de regrets. C'est du moins le cas pour la rouquine et elle est prête à parier que c'est également le cas pour son coéquipier.  

"C'est beaucoup plus facile de fuir que d'affronter les problèmes. Tu vas baisser les bras ? Parfait ! Et aller où ? Te laisser crever dans une ruelle ? Prendre congé dans une île déserte ?" Elle pointe la valise du doigt. "Peu importe ta destination, ton passé finira par te rattraper et les conséquences n'en seront que plus laborieuses !"

Et en parlant d'Ada, si un jour elle se souvient, Lucy a pour mission de lui dire qu'il est désolé. De le dire à tous. Elle rit, amer. Quelle maigre consolation.

"Elle en a rien à faire de tes excuses ! J'en ai rien à foutre de tes excuses !"

Lucy l'a comprit, elle est incapable de retenir Griffin. Elle se sent autant irrité que blessée. Et par dessus tout, elle a l'impression de ne plus maîtriser quoi que ce soit. Les événements restent indépendant de sa propre volonté et elle ne peut que regarder les brides de son passé s'éloigner. Et sans doute disparaître à jamais. C'est donc la silhouette de Griffin qui s'éloigne de cette maison abîmée et chargée de souvenirs.

Un soupire se fait entendre, mais seul le silence lui répond, amer et froid. Un frisson la traverse. Lucy se rend contre qu'elle ne veut pas laisser son dernier lien disparaître, elle ne veut pas le perdre, du moins pas à tout jamais.

"Griffin ..." murmure-t-elle pour elle même. L'espace d'un instant, elle revoit cette jeune fille pétillante qui court dans le jardin de Poudlard derrière ses deux serdaigles préférés, criant sur Fabian pour avoir son attention, sous le regard amusé de Griffin. En tournant la tête, elle peut voir les Maraudeurs qui font les idiots sous un arbre. Et puis de l'autre côté, il y a Lily et ses copines qui se baignent les pieds dans le lac avec toute leur joie de vivre. C'est comme si l'espace d'un instant, rien ne c'était passé, que le temps reste figé dans l'innocence de leur jeunesse. Elle pourrait y rester bloquée, la vie serait tellement plus simple. Elle pourrait redevenir cette adolescence et ignorer l'avenir lugubre qui les attends tous. Mais Lucy est une personne lucide et bientôt, elle se retrouve de nouveau seule dans cette pièce froide et impersonnelle.

La solitude. Elle l'a cherché pendant 15 ans, se mettant en retrait de toute relation qu'elle soit banale, amicale ou plus profonde. Avec Zoya c'est différent. La brune est plus froide qu'elle, plus marquée qu'elle, plus audacieuse qu'elle. Mais beaucoup de points communs. Avec cette femme, elle peut se montrer plus douce ou encore plus en colère, elle sait qu'elle sera reçue en conséquence. Grâce à Zoya, elle se sent vivante. Malgré tout, c'est de Griffin dont elle a envie.

Elle ne réfléchit pas et suit ses instincts. Dès le premier pas dehors, elle sent la pluie tomber sur son visage et alourdir sa vision. Griffin ... Il faut qu'elle le retrouve. Lucy est une traqueuse, c'est son métier. Et pourtant, alors qu'elle court sur les trottoirs, ce qu'elle entreprend là, c'est bien plus que son travail, c'est plus important que tout.

C'est sans surprise qu'elle finit par le rattraper. Ses mains passent autour de lui pour se poser avec fermeté contre son torse et ainsi stopper sa marche. Mais Lucy ne s'arrête pas là et le retourne sans ménagement. C'est sans aucune délicatesse qu'elle attrape le visage du Lycan entre ses mains, et c'est avec passion, fougue et lamentation qu'elle l'embrasse. Elle ignore s'il y a de l'amour dans ce baiser ou tout simplement du désespoir. Au plus loin qu'elle s'en souvienne, la seule personne pour qui elle a porté plus d'affection que nécessaire, c'est Fabian Prewett. Amour ridicule de jeunesse pour un ami qui avait trop les yeux rivés sur sa chère Sarah pour s'en apercevoir. Lucy ne s'en était jamais plein. D'ailleurs, elle n'en avait jamais été triste. Après tout, Fabian était son ami et il ne pouvait pas la faire souffrir sur un sujet dont il ignore tout. Si Lucy accordait beaucoup d'importance à la profondeur des sentiments, néanmoins, elle ne cherchait pas à être aimée en retour. L'affection, c'est bien plus profond que ça. C'est ainsi que lorsque Fabian fut arraché à la vie, c'est son propre coeur qui est mort avec lui. Elle n'a jamais pu s'en remettre, jamais fait son deuil, jamais pardonné. Pour toute les pertes qu'elle a du affronter, la rousse en a voulu à la Terre entière.

Ce baiser représente les restes d'une vie chaotique, les regrets, le désespoir, mais aussi un brin d'espoir, l'espoir de faire un deuil qui ne sera jamais complètement accompli.

"Ce n'est pas un baiser d'adieu. Pars, imbécile, pars ... Mais un jour, il faudra que tu reviennes." Elle pose son front contre le sien, sans lâcher son visage, de ses mains. "Et quand ce moment viendra, promet moi que tu viendras me voir ...."

Cette demande lui donne une fragilité qu'elle ne souhaite pas, qu'elle n'accepte pas du tout, ayant trop d'égo pour se retrouver dans cette faiblesse. C'est pourquoi elle le lâche subitement et le repousse.

"Allez barre toi ! Et Griffin ..." Une seconde fois, Lucy lui lance son insigne. "A ton retour, tu auras certainement du travail !"

Sur ce, c'est elle qui se détourne pour quitter la rue, avec une fierté sans doute mal placé, irritée au possible, avec un sentiment d'échec.



Codage (c) AuRel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Ne pars pas ! [PV Griffin]   Sam 5 Déc - 14:20



La gifle ne le surprit pas. Il la subit sans broncher, sachant très bien au fond de lui qu’il le méritait. Il l'écouta sans vraiment l'écouter, le regard baissé. A quoi bon ? Il savait qu’elle avait raison mais il savait que peut importe ce qu’elle dirait ne changerait rien a sa décision. Il ne pouvait pas rester, il ne pouvait pas continuer a faire comme si tout allait bien. Plus maintenant.
Alors oui, il se bougeait bien qu’aux yeux de Lucy il ne faisait que s’enfuir et l’abandonner. Profiter de ce qu’il avait ? Quelqu’un a qui se raccrocher ? Même cela il l’avait perdu aujourd’hui lorsqu’il avait croise le regard si lointain et vide de connections d’Ada. Il l’avait perdue. Elle l’avait oublié. Mais pour ce qu’il s'apprêtait a faire ce n'était peut-être pas plus mal. Elle reconstruirait sa vie et sa mémoire doucement en sécurité au sein de Poudlard, entourée de ses amis. Et lorsqu’elle irait mieux il espérait pouvoir en dire de même pour lui.

Mais il ne lui répondit pas et se contenta de subir ses coups de frustration. Il savait que tout comme pour lui, ce qu’il dirait ne changerait rien a l’humeur de la rousse. Elle ne voulait pas qu’il parte et il devait partir.
Il serra la mâchoire pour s'empêcher de se défendre. Il pensait se ficher de passer pour un lâche, il préférait cela a devoir tout expliquer et passer pour un fou. Mais l’entendre de la bouche d’une amie restait blessant. Pensait-elle vraiment qu’il allait tout quitter, ses amis, sa famille, Ada, tout ça pour mourir seul quelque part ou pire encore, finir ses jours sur une plage de sable fin ? Il fallait croire que les jours ou on le considérait comme quelqu’un de droit et loyal, un héros de guerre, étaient loin derrière lui.
Mais il se retint, ravala son orgueil et la laissa lui rire au nez. Oui, il préférait encore ses reproches a sa pitié.

Le silence retomba et alors que Griffin cru qu’il serait son allie, il sentit la tentation de dire quelque chose lui prendre a la gorge. Elle ne voulait pas de ses excuses et il ne voulait rien lui confier et pourtant il sentit sa trachée se serrer. Si seulement il pouvait dire quelque chose, n’importe quoi pour rassurer son amie plutôt que de l’abandonner ainsi, amer et blessée.
Il ouvrit la bouche mais son regard se porta une fraction de seconde vers son appartement. Il y croisa les yeux jaunes et rieurs de Fenrir Greyback. Déglutissant avec difficulté, il serra la poignée de sa valise et sans un mot ou un regard pour Lucy, il tourna les talons et quitta son appartement.

Dehors la pluie tombait avec ardeur mais le lycan ne ralentit pas son pas. Tout ce qu’il souhaitait c’était s’éloigner. Il sentait le froid s’installer lentement dans sa poitrine comme s’il avait laissé son coeur chez lui, près de Lucy et de tous ses souvenirs. Mais c’était mieux ainsi. La peur, l’angoisse, les regrets laissaient lentement place a la colère et a la détermination.
Mais avant qu’il ne parvienne a regrouper assez de courage en lui pour transplaner, Griffin se sent soudainement agrippé et avant de comprendre quoi que ce soit, la chaleur du baiser de Lucy lui envahit le corps et l’esprit comme un violent tsunami. A cela il ne s’était pas du tout attendu mais en cet instant c’était comme si cela avait été ce qu’il avait toujours voulu. La douceur, la chaleur, la puissance fébrile du simple besoin d’être ensemble. Connecté, comprit, aimé. Une raison de rester alors que tout en lui lui sommait de partir loin. Mais ce baiser n’était qu’un écran de fumée, un songe innocent dans cette dure réalité. Tous deux le savaient.

Lorsqu’il prit fin, Griffin observa Lucy d’un air presque paniqué. Lui qui avait été persuadé de savoir ce qu’il devait faire pouvait sentir le doute et la faiblesse s’insinuer en lui. Et si cela pouvait être si simple ? Oublier ses problèmes dans les bras de Lucy et simplement vivre dans le déni et l’insouciance ? Devait-il vraiment aller affronter ses problèmes et tout ce qui lui faisait si peur ?
Heureusement pour lui, Lucy avait finit par le comprendre. De ses mots, elle le remit sur le droit chemin, lui insufflant le peu de détermination et d’espoir qu’elle pouvait avoir en elle-même dans cette situation. Il devait partir mais s’il le faisait, c’était uniquement pour pouvoir revenir. Et il reviendrait.

Sur cette conviction, elle se détourna et le laissa seul sur son bout de trottoir. Trempé, immobile et déstabilisé. Prenant quelques secondes pour remettre ses idées en place, Griffin laissa son regard se perdre sur la façade de son appartement. Oui. Il devait revenir. Pour Ada, pour Joshua, pour Lucy. Il devait y croire. Griffin serra le badge qu’elle lui avait rendu et prit une profonde inspiration avant de disparaître dans un craquement sec.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ne pars pas ! [PV Griffin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ne pars pas ! [PV Griffin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» adieu : je pars en retraite !
» Je pars en voyage et j'apporte...
» Je pars en Martinique!
» Partie 22: The Hobbit - Jour 1 - Je pars pour une aventure!
» L'Homme invisible - Jack Griffin
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Angleterre :: Villes et villages-