AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 The Alpha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: The Alpha   Sam 5 Déc - 19:23


La nuit commençait à peine à tomber lorsqu’il avait quitté la rue où il habitait, pourtant le mauvais temps et l’épaisse forêt où il réapparu sembla aspirer le peu de lumière que les dernières heures de la journée avaient à offrir. Mais Griffin n’avait pas besoin de voir pour savoir où il se trouvait. L’odeur des pins, des fougères, de la terre humide et de la mousse recouvrant les racines des vieux arbres. Le son des feuilles mortes sous ses pieds et de cette doucement ballottées par le vent au dessus de sa tête.
Il pensait qu’il se sentirait effrayé, inquiet ou du moins stressé de revenir ici. Il avait sentit l’angoisse le prendre de plus en plus à la gorge au fur et a mesure qu’il s’était rapproché de cet instant. Pourtant au moment même où ses pieds avaient touché le sol de cette immense forêt, tous ses doutes, toutes ses peurs et ses angoisses, tout ce vacarme de bruits de fond s’étaient soudainement tues, laissant place au silence apaisant de la nature.

C’était ici même qu’il avait inconsciemment choisit de finir ses jours lorsqu’une seule morsure avait retournée sa vie entière. Il était venu camper dans cette immense forêt d’Ecosse avec son frère et son père étant plus jeune, mais c’était l’isolation et les risques minimes d’y croiser quelqu’un qui l’avait poussé à venir ici la première fois plutôt que les bons souvenirs. Là, il avait passé des semaines à se morfondre, persuadé que son seul but dans la vie était dorénavant de tout faire pour ne blesser personne et attendre la mort. Jusqu’à l’arrivée de Fenrir Greyback.

- Alors ?! C’est maintenant que tu joues à l’homme invisible ? Qu’est-ce que tu me veux ! hurla Griffin à plein poumon dans l’espace bariolé d’arbre s'étendant tout autour de lui.

Seul le silence lui répondit tout d’abord, mais quelques secondes plus tard un rire grave et doucereux s’éleva de derrière un arbre. La silhouette sombre du loup-garou apparu à quelque mètres, son éternel sourire acéré aux lèvres.

- Si bruyant… Qu’est-ce que je veux ? Et si on commençait plutôt par ce que tu veux ? C’est toi celui qui a fait tout ce chemin jusqu’ici après tout.

Griffin se figea. Se retrouver dans cette forêt avec Fenrir lui rappelait trop de souvenirs dont il ne tenait pas à se rappeler. Pas forcément des mauvais souvenirs. C’était peut-être cela le pire. Il ne l’avait pas entendu arriver non plus. L’avait-il attendu ici ? Comment aurait-il pu savoir ? Ce n’était que maintenant que Griffin se rendit compte à quel point son plan était stupide. Venir ici et crier jusqu’à ce que Fenrir se montre ? Et pourtant cela avait marché. Ou alors était-ce une autre de ses hallucinations ?

- Je… Je veux que tu sortes de ma tête ! cria Fenrir avec un peu moins d’assurance qu’il aurait voulu.

- Ooh mais j’ai bien peur que je ne puisse pas faire ça. Tu as besoin de moi. répondit Fenrir en s’approchant d’un pas lent mais menaçant, ses canines toujours visibles sur son sourire.

- Tu es bien la dernière personne dont j’ai besoin. cracha Griffin.

La pensée de Ada, de Bran, de Lucy et de tout ceux qu’il espérait sincèrement revoir l’aida à ne pas faiblir devant le loup-garou. Il était là pour eux, pour toutes ces personnes qui comptaient sur lui et son retour. Ces personnes qu’il refusait de blesser et qu’il ne pourrait revoir que lorsqu’il sera sûr d’être maître de ses actions et de son esprit.

- Réfléchis bien loupiot ! Tu as eu besoin de moi quand tu as pris cette potion de Lune, tu as eu besoin de la force que je t’ai donné. Tu as eu besoin de moi quand ton esprit et ton cœur s’est brisé quand tu as vu ta précieuse petite Ada détruite. Tu as eu besoin de moi la dernière fois que je t’ai trouvé ici. Et te voilà, à nouveau.

Griffin se crispa au fur et à mesure qu’il voyait le loup se rapprocher de lui si bien qu’il en oublia de respirer. Mais un hoquet de dégoût l’obligea a respirer lorsqu’il ne fut qu’à quelques centimètres. Son parfum épicé de cuir, de terre et bestialité lui enveloppa l’esprit alors qu’il se rendit enfin compte que l’homme qu’il avait devant lui n’était pas une vision. C’était réellement Fenrir Greyback.
La réaction lui prit au corps comme une violente décharge électrique et c’est sans sommation et sans retenue qu’il se jeta violemment sur Fenrir. Il cru être vif et pouvoir le prendre par surprise mais avant même qu’il ne puisse lancer le moindre sort, il sentit les griffes du loup s’enfoncer dans son poignet. Lâchant un cri se douleur et sa baguette en même temps, il n’eut pas le temps de comprendre qu’un nouveau coup le frappa violemment à la poitrine. Ce n’est qu’en retombant au sol et en sentant le fluide chaud de son propre sang couler rapidement sur son torse qu’il réalisa que quatre tranchées ensanglantées parcouraient profondément sa chair. Surprit, hoquetant et sous le choc, Griffin tomba au sol sans pouvoir faire plus que s’accrocher à la réalité en jetant un regard noir d’horreur au loup-garou.
Ce dernier se pencha au dessus de Griffin mais simplement pour récupérer sa baguette échouée au sol. Il se redressa et fit un pas en arrière en glissant l’arme dans son manteau avec un sourire un poil agacé. Il n’avait pas perdu son temps. En une fraction de seconde le combat pour lequel Griffin s’était longuement préparé mentalement était fini et l’issue ne faisait aucun doute.

- Tu n’es qu’un désastre. Un loupiot pleurnichard qui pense encore être le héros de sa propre jolie petite histoire. Tu ne l’est pas. Tu n’es qu’un lâche qui n’a de cesse de fuir. Fuir ceux qui t’aimes, fuir tes propres désirs, fuir ce que tu es. Tu me blâme pour tout tes problèmes mais regarde toi, es-tu en train de me fuir ? La vérité c’est que tu as passé tant de temps à fuir que tu ne sais même plus ce qui tu es ou ce que tu veux.

On pourrait croire que la douleur et l’inconscience cherchant lentement à envelopper son esprit floueraient les paroles de Fenrir Greyback jusqu’à ce qu’ils ne soient qu’un flot incohérent de bruit de fond, mais chaque mot pénétrait l’esprit de Griffin comme des griffes acérées qui ne l’autorisaient pas à dériver. Les mots résonnaient dans la tête de l’auror comme s’ils avaient étés ses propres pensées.

- Je sais comment tu penses Griffin. J’ai été dans ta tête après tout. rappela Fenrir d’un ton un peu plus doux. Il s’accroupit près de l’homme ensanglanté et déposa délicatement sa main sur son front bouillant.

- Mais peut-être est-il temps que tu fasse un tour dans la mienne. Tu es bloqué dans le déni, la haine de soi et le désespoir mais regarde moi. Me vois-tu pleurer d’amertume le soir ? Me vois-tu trembler à la vue de la Lune ? Me vois-tu perdre le contrôle et blesser ceux que j’aime ? Jamais.

Et pourtant il avait tout du monstre que Griffin voyait en lui-même et plus. Fenrir su que l’homme saurait conclure sa pensée sans qu’il n’ai besoin de l’énoncer. D’un simple regard, le loup autorisa l’esprit de sa création s’échapper et sombrer doucement dans une inconscience paisible.

- Laisse-moi te l’enseigner. Laisse-moi t’aider. Laisse-moi te guider. murmura-t-il alors que les yeux du louveteau se fermèrent lentement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The Alpha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les blagues d'Alpha
» Goultarminator III Alpha turbo édition deluxe ++ 2011
» Ouverture d'un starter Alpha...au BOM
» [Fan-Fiction] The Alpha team
» Flotte Alpha Légion 2000 pts pour campagne
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Ecosse-