AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Plus de mensonge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Plus de mensonge   Sam 5 Déc - 21:17


La nouvelle avait mis peu de temps à lui arriver jusqu’aux oreilles. Griffin avait décidé de rendre sa plaque. Et si ça l’avait littéralement énervée, la jeune femme ne put s’empêcher de penser au jeune garçon qu’elle avait confié au soin de Griffin. Un gamin à qui on ne cessait de mentir sous prétexte de vouloir le protéger, un gamin qui ne cessait d’être abandonné par tous ceux qu’il rencontrait. Et parce qu’elle connaissait ce sentiment, il était bien trop difficile d’imaginer l’état du garçon. Elle avait prétexté vouloir faire des courses pour noël, en y pensant, c’était la première fois depuis très très longtemps qu’elle fêterait ça…En "famille". Cette pensée lui laissait une sensation étrange qu’elle n’arrivait pas vraiment à décrire ni même à comprendre, encore moins à identifier. Sur la route, elle avait donc prit des friandises, pas pour Elliot, ni même son ami qui se retrouvait avec eux…Ces friandises étaient les favorites de Bran, un cadeau, une forme d’excuse.

Cette balade, qui n’en était pas vraiment une, la mena à l’entrée de Poudlard. Il n’était pas bien difficile d’y entrer, elle avait la bénédiction de Stonnel, et allez savoir pourquoi…Dumbledore semblait être une des rares personnes à lui faire un peu confiance. Elle traversa le couloir, observant les rares élèves présent sur les lieux, croisant des têtes qu’elle connaissait de sa génération. C’est en arrivant devant l’entrée de son ancienne salle commune qu’elle hésita. Et si elle devait faire face à sa propre image d’elle ? Se connaissant, elle était probablement pas là, et puis le tableau lui confirma rapidement ce qu’elle pensait. Pénétrant dans la salle commune après avoir menacer le tableau et ensuite un élève, elle se dirigea directement vers le dortoir des garçons, pénétrant dans celui qui accueillait Bran et ses camarades. Les lieux étaient vide, c’est en reconnaissant certaine affaires du garçon qu’elle put identifier son lit, déposant le paquet de friandise, elle se posa sur le lit quelque minute.

Patientant, elle souhaitait voir celui qu’elle avait accueilli et protéger pendant un temps. Probablement qu’il lui en voudrait et à vrai dire, elle le comprenait. Plus elle y pensait, plus elle se disait que tout ceci était une très mauvaise idée, il n’aurait probablement pas envie de la voir, elle soupira, hésita un instant à s’allumer une cigarette puis se ravisa en se souvenant de l’endroit où elle était. Elle ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel en se rendant compte qu’elle n’osait même pas s’allumer une clope ici, être adulte et responsable, c’est chiant. Elle soupira, tourna en rond, fit les cent pas et au bout d’une dizaine d’autres minutes, se décida à quitter les lieux…Sauf que quelqu’un entrait à l’instant…

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandon Anderson

avatar

Serdaigle


Messages : 29
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: Re: Plus de mensonge   Sam 5 Déc - 22:22


Griffin est parti. Bran ne sait pas comment encaisser cette information. Il ne s'y attendait pas, contrairement au départ de Zoya. Un regard à Ada lui fait comprendre qu'elle n'est d'aucune aide. Pour le coup, il se sent seul. Bran est de base un enfant introverti et solitaire. Les difficultés de la vie ne font qu'accentuer ces côtés là. Il pousse un soupire et se demande où il va passer noël ... A Poudlard sans doute. Son premier noël sans son père. Son coeur se serre à cette pensée. Oh, il y a bien la version adolescente de son père, qui lui aussi se trouve seul pour cette fête, mais Bran n'a pas assez d'assurance pour l'approcher. Pour lui dire quoi de toute façon ?

Son soupire se transforme en bâillement et sa moue se fait boudeuse, de toute évidence dérangé et agacé par cette situation. Tout ça est trop fatiguant. Bran est dépassé, il ne sait pas quoi faire et se rend par ailleurs bien compte qu'on ne lui demande de toute façon pas son avis. Il est simplement baladé d'un foyer à un autre. A Poudlard, il n'a pas réellement la possibilité de s'en rendre compte, mais cela ne l'empêche pas de voir les adresses de sa maison changer. Il n'a aucune importance.

Il ne compte pour personne. Tout ce qu'on attend de lui, c'est qu'il suive sans protester, en restant silencieux. Un peu comme un animal. C'est ce qu'il fait. Cela n'empêche pas son esprit d'analyse de s'activer. Durant la journée, il s'est assoupit et son don c'est activé. Avoir des prémonitions n'est pas facile à gérer mais Bran s'y est habitué et depuis, il apprit à agir avec calme.

C'est donc naturellement qu'il attend la visite de Zoya. Le rêve ne lui a pas dit grand chose, il a seulement vu sa venue mais ignore le but de sa visite. Il sait à quelle heure la brune va arriver, pourtant le petit ne se presse pas pour autant. Il a vu qu'il arriverait un peu plus tard. Alors prend son temps pour manger, dans la grande salle, non loin de Leo, Enma et Elliot. Ses yeux se posent sur la version adolescente de Zoya qui n'a pas l'air très enchantée du rapprochement entre Ada et Evan Rosier, s'il en juge à ses paroles. Bran ne peut s'empêcher de penser à ce que dirait et ferait Griffin, s'il avait conscience du lien qui unit les deux serpentards. Est-ce qu'il serait revenu rapidement sur ses pas ? Il l'ignore.

Puis surtout, comme tous les jours, son regard se détourne naturellement vers Grayson Anderson, ce gryffondor de 17 ans qui plus tard sera son père. Lui qui est destiné à mourir. Ses lèvres se crispent mais Bran ne dit toujours rien. L'enfant se contente de rester seul, l'air maussade.  Ce n'est qu'en croisant ses prunelles qu'il consente à détourner lui même les yeux. Bran a bien conscience de ne pas être très discret. De toute façon, il est déjà considéré comme étant le petit garçon maudit, avec ses pouvoirs de divination, ce gamin que personne n'approche, cet enfant effacé, semblable à un spectre. Une réputation lugubre mais il n'y accorde aucune importance. Ils ont raison .... Il est bizarre, c'est une réalité qu'il admet. Peut-être qu'il est même vraiment maudit. Cela expliquerait bien des choses.

Enfin bon, l'heure arrive enfin et il se lève pour rejoindre sa salle commune. Calme et silencieux, il entre dans son dortoir au moment où la version adulte de Zoya allait en sortir. Suffisamment éloignés pour ne pas se percuter, Bran lui jette un regard dénué de surprise. Il s'attendait à sa visite.

"Je savais que tu serais là .... Ca fait longtemps qu'on ne s'est pas vu." Il lui esquisse un gentil petit sourire ... Qui disparait tout aussi vite.

"Je croyais que maintenant que tu m'avais plus à charge, tu ne viendrais plus me voir. Après tout, tu as Elliot maintenant."

C'est vrai. Attentif et curieux, Bran se sert de ses oreilles et on ne peut pas dire qu'Elliot Rosier soit la personne la plus discrète à Poudlard. Ces dernières semaines, il ne cesse d'entendre le trio murmurer. Bran n'est pas stupide, et surtout, perspicace.

"Ce n'est pas un reproche." s'empresse-t-il d'ajouter. Malgré son attachement pour Zoya, il sait qu'il n'est pas un membre de sa famille. Il ne le sera jamais. Bran saisit la différence et sait ne pas vivre dans le déni et dans les faux espoirs malgré son jeune âge.

"Tu es venue me dire qui est mon troisième tuteur ? C'est qui cette fois-ci ?"

Il prend un air ennuyé, bien qu'il commence à être habitué, l'enfant commence à se détacher doucement de ces foyers où il est placé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Plus de mensonge   Sam 5 Déc - 22:38


Et il est là, devant elle, aucune surprise dans ses yeux…Il l’a vu arrivé. Elle, elle ne peut s’empêcher de sourire à cette idée, elle oublie tellement facilement que cet enfant à un don. Le plus triste dans cette histoire, c’est que ses capacités ne lui ont jamais révélé la vérité jusque-là. Zoya aurait aimé, qu’il se réveil un soir dans son appartement, qu’il lui dise qu’il a vu son père, qu’il est en vie, qu’il en est certain, cela aurait été tellement facile pour elle de lui dire la vérité, de pouvoir le faire sans culpabiliser, sans avoir l’impression de trahir la promesse qu’elle a fait à Grayson. Il parle, mais elle ne l’écoute pas vraiment, son cœur se pince à sa remarque sur Elliot, elle aurait pu détourner les yeux mais rien y fait. Au fond, Zoya est bien trop heureuse d’avoir pu retrouver Elliot. Elle se souvint des soirs où Bran l’a prenait en flag en train de regarder l’unique photo qu’elle avait de son bébé et elle, elle qui détournait toujours la conversation.

Refaisant surface à sa dernière question, prise d’un soudain élan, elle s’approchât soudainement de l’enfant, l’attirant à elle pour le prendre dans ses bras.

« Tu m’as manqué gamin… »

Murmura-t-elle avec une sincérité rare. Elle ne pensait pas s’attacher à ce morveux, lui qui avait représenté une punition dans sa carrière, lui qui représentait un poids plus qu’autre chose, lui qui lui rappelait à quel point elle aurait été une mauvaise mère. Et malgré ça, elle avait fini par s’attacher, assez pour qu’elle le confie au seul Auror en qui elle avait véritablement confiance pour prendre sa suite. Elle avait envie de lui dire qu’elle avait essayé de récupérer son insigne, si elle avait réussi, elle aurait pu l’avoir à nouveau avec elle, continuer cette promesse…Mais Griffin l’avait laissé tomber et l’Ordre…L’Ordre…Ca faisait des années qu’il l’avait laissé tomber. Alors pourquoi continuer à leur rendre service.

« Je t’ai menti Bran…Nous t’avons tous menti. Pour ton bien mais je me rends compte à quel point les mensonges n’apportent aucune sécurité… »

Commença-t-elle en s’éloignant légèrement de lui, elle s’agenouilla, assez pour être à sa hauteur, pour pouvoir le regarder dans les yeux. Parce qu’elle ne souhaitait pas le prendre de haut, elle ne voulait pas être l’adulte qui parle à un enfant, non…Ce qu’elle voulait, c’était être honnête. Avoir la sensation, pour une fois, de faire le bon choix.

« Ton père est en vie, et je sais où il se trouve… »

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandon Anderson

avatar

Serdaigle


Messages : 29
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: Re: Plus de mensonge   Dim 6 Déc - 10:10


Comme d'habitude, le contact physique le crispe, mais en même temps, il ne se dégage pas, rassurer de sentir la présence de Zoya. Depuis la mort de son père il est comme ça, à la fois fuyant et demandeur. L'enfant cherche l'affection, mais il a peur de s'attacher. A raison, puisqu'au final, c'est toujours lui qui se retrouve seul. Les yeux clos, il pousse un petit soupire.

"Toi aussi tu m'as manqué."

Malgré sa voix morne, les paroles sont sincères. Malgré des débuts chaotiques avec Zoya, il est le premier a être surprit d'être arrivé à se faire une place dans le coeur de l'Auror. Ancienne auror. Ce n'était pas gagné et il a fallu qu'il s'impose à de nombreuses reprises. Et maintenant qu'il a réussi à se faire cette petite place, il n'a aucune envie de la laisser. Mais Bran n'est pas stupide, Elliot Rosier est un facteur gênant pour lui. Il ne peut pas leur en vouloir, ils sont de la même famille, ils partagent le même sang. C'est lui son fils. Chacun droit rejoindre sa propre famille. Il en a une. Il en avait une. Le petit brun a longtemps pleuré la mort de son père. Il a hurlé à l'injustice, est passé par les crises de colères, les crises de larmes ou d'angoisses, les cauchemars et sueurs froides.

Savoir que son assassin, William Bethney, est maintenant mort ... Cela ne l'apaise pas pour autant. Au contraire, cela le rend d'avantage aigrit et seul. Maintenant il n'a plus personne à maudire et détester, il lui faut vivre avec ce vide au fond de son coeur. Un vide qu'il ne peut plus combler par la colère.

Les paroles de Zoya le tire de ses sombres pensées, il la regard avec incompréhension.

"Menti ? De quoi tu parles ?"

Il ne comprend pas, et pas plus en entendant ses explications. Ou plutôt, il ne veut pas comprendre. Le refus est immédiat. Bran recule de quelques pas, mettant volontairement une distance entre eux deux. Ses mains se plaquent sur ses oreilles pour ne pas en entendre d'avantage. Cette information implique beaucoup trop de choses.

"Arrête, ce n'est pas drôle."

Mais Bran sait que Zoya ne plaisanterait pas sur un tel sujet. Si elle le dit, c'est que c'est vrai. Le garçon se laisse glisser contre le mur pour s'asseoir par terre. Il n'arrive pas à se réjouir. Si son père est vivant depuis tout ce temps, cela veut dire que cela fait 6 mois qu'il le laisse seul, à souffrir et à pleurer. Qu'il laisse ainsi entre les mains de plusieurs inconnus. Alors que .... ils ont toujours été proche. Sa mère est morte quand il était petit, et son père et lui .... Ils n'y avaient qu'eux. Personne ne comptait d'avantage.

Alors Bran ne comprend pas, comment pourrait-il comprendre ? Pour sa sécurité .... C'est une raison trop facile, elle n'excuse pas tout et ne justifie pas tout non plus. Sa voix est sèche lorsqu'il prend la parole.

"Pourquoi ? Pourquoi me dire tout ça maintenant ? Je n'ai pas besoin de pitié ... Et sache que Papa et moi, on a toujours été très proche. Il ne m'aurait pas laissé tout seul. Pas délibérément. Où est-ce qu'il est ? Qu'est-ce qu'on lui a fait ? Il est retenu prisonnier par des mangemorts ? Si c'est ça, il faut faire quelque chose !!! Il faut que tu fasses quelque chose !"
[/color][/color][/color]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Plus de mensonge   Dim 6 Déc - 13:02


Sa gorge se noua douloureusement, elle savait que l’instant ne serait pas des plus faciles. La vérité lui ferait mal, trop jeune pour comprendre la décision de son père. Et maintenant qu’elle avait Elliot dans l’équation, aurait-elle fait le même choix de Grayson ? Le même que celui des Black, d’abandonner leur enfant pour ne pas les perdre. Elle ne put s’empêcher de penser aux derniers évènements, elle n’avait jamais été capable de pareil sacrifice, de rester à la merci de l’espoir. L’inaction, ce n’était pas pour elle, mais ça…C’était parce qu’on ne le lui avait jamais enseigné, au fond, elle espérait que Saïd avait raison, elle espérait qu’elle-même ait vu juste, qu’Evan ne reviendrait pas, qu’il pensait Saïd mort, qu’Elliot serait en sécurité avec elle. Et qu’en aurait-il était de son obstination si Fol’œil lui avait dit de ne rien faire, de ne pas prendre ce risque. Elle connaissait le charisme de l’auror, le pouvoir qu’il pouvait avoir sur quelqu’un, la confiance aveugle qu’on pouvait lui accorder à lui…Et à ses décisions. Bran ne comprendrait probablement jamais ce qui avait poussé Grayson à lui faire croire à sa mort, à le laisser entre les mains d’autres personnes.

L’enfant se détacha de lui, s’éloignait, et dans ses yeux elle pouvait voir sa détresse. Mon dieu qu’elle détestait ça, elle pouvait aimer faire souffrir certain, ceux qui le mérite, mais les gamins…C’était difficile. La vulnérabilité qui se dégageait d’eux éveillait chez elle une irrésistible envie de les préserver.  Elle reste pourtant de marbre, à l’observer, presque trop froidement. Attendant simplement qu’il se rende à l’évidence qu’elle ne lui mentait pas, qu’elle n’était pas là pour ça, qu’elle n’était pas à ce point cruelle. Qu’il passe à autre chose, qu’il pose les questions qui comptent et enfin, il le fit. Imaginant la raison la plus logique pour lui pour que son père l’ait simplement abandonné ainsi. Soupirant, elle décida d’envoyer chier le règlement et les bonnes résolutions en sortant son paquet de cigarette et en s’allumant une.

« Retenu prisionnier…C’est presque ça » Dit-elle plus pour elle que pour lui. Au fond, c’était pas bien loin, Grayson mort aux yeux des autres, nulle doute que le petit représentait un excellent appât. Elle connaissait très bien ceux qui tirait les ficelles dans l’Ordre, leur mode de fonctionnement, et ce n’était pas aussi honorable qu’on ne l’aurait cru. Elle inspira un peu de poison, s’approchant d’une fenêtre pour l’ouvrir. Le froid s’engouffra immédiatement dans la pièce, emportant avec lui l’odeur de tabac.

« Il n’est pas prisonnier des Mangemorts, j’ignore les détails mais de ce que je sais, il est avec l’Ordre…On lui laisse probablement pas le choix, on lui fait miroiter le fait que c’est bien mieux ainsi, que tu es beaucoup plus en sécurité sans lui. Je sais que tu lui en veux, et c’est normal » Elle observa pendant quelques secondes la vue du parc, se remémorant ses années dans ce château. « Quand on se retrouve au pied du mur, il est parfois impossible de voir clair, prendre une décision devient comme jouer à la roulette russe… » ce qu’elle voulait, c’est que Bran finisse par comprendre, un peu au moins. La situation faisant légèrement écho en elle, alors que le poids des responsabilités pesaient lourd sur ses épaules et que plus que jamais, elle avait l’impression de ne prendre que des mauvaises décisions. Elle pouvait comprendre ce qui poussait des mecs comme Gray’ à choisir la facilité.

« Je peux t’y emmener... »

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandon Anderson

avatar

Serdaigle


Messages : 29
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: Re: Plus de mensonge   Mer 13 Jan - 21:50


Un froncement de sourcil. Son père fait parti de l'ordre ? Dans un sens, cela ne devait pas l'étonner, il a toujours combattu les mangemorts, c'est même son travail. Mais l'enfant ne s'attendait pas à une telle révélation. Il est tenté de se montrer immature et de bouder, hurlant qu'il ne pardonnerait pas à une personne qui l'a lâchement abandonné. Pourtant, Bran a toujours été plus mature qu'il ne le souhaitait, surtout avec ses proches.

Malgré la douleur de cette information, il doit rester lucide et objectif. L'enfant inspire un bon coup afin de ne pas se laisser submerger par ses émotions et de réfléchir calmement.

"Non." finit-il par répondre après que Zoya lui propose de l'emmener jusqu'à lui. Il met volontairement une petite pause avant de continuer. "Si mon père a jugé plus prudent qu'on se sépare, c'est qu'il a ses raisons. Je ... J'ai confiance en lui."

S'il se met à douter des personnes qu'il aime, que lui restera-t-il ? La confiance a toujours été importante entre eux, et dans l'histoire, il n'est pas le seul à être malheureux. Papa Poule, son père doit être le premier à devenir fou d'être ainsi séparé de lui.

"C'est de toute façon trop risqué. Je dois faire comme si je ne sais pas ... Parce que si on entre en contact, c'est probable que les mangemorts finissent par s'en rendre compte ... Je ne le mettrais pas en danger."

Curieuses paroles pour un enfant de 11 ans, mais Bran a assez de recul pour accepter la situation. Ou du moins la comprendre, car il ne peut empêcher ce pincement au coeur.

"Et j'imagine que ça vaut aussi pour moi ... Si on se voit, je serais aussi en danger. Alors .... il vaut mieux que je reste tranquille et que je ne sois pas égoïste."

Il sourit doucement, amer et ravale les larmes qui lui montent aux yeux. Bran sait tout ça, il n'ignore pas que c'est la meilleure des solutions, mais elle est bien difficile à pratiquer. L'enfant détourne la tête, luttant contre l'envie de courir à toute allure dans la salle commune des gryffondor pour sauter dans les bras de son futur père. Inutile de l'effrayer, il doit déjà se sentir mal à l'aise alors qu'il ne cesse de le fixer quand il le peut. Et puis ... Bran veut montrer à Zoya qu'il est fort. Parce que la jeune femme est la femme la plus forte qu'il n'ait jamais vu jusqu'à maintenant. Une force d'esprit qu'il ne peut comparer avec personne. La fierté le fait sourire en pensant à elle et il lui jette un regard qui se veut rassurant.

"Mais ... Merci de m'avoir dit tout ça !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Plus de mensonge   

Revenir en haut Aller en bas
 

Plus de mensonge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Énigme 311 : Le mariage par le mensonge
» Missel de prières
» [Blog] Découverte ! BIONICLE n'est qu'un mensonge !
» JJVR • entre la passion et le mensonge il y a elle
» Il y a comme du mensonge dans l'air | Xiu Juan Dewyze & Enery Delaney
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'intérieur du Château :: Les tours :: Dortoir des garçons-