AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Us Two

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sirius Black

avatar

Gryffondor


Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: Ladies ~
Aptitude: Animagus non déclaré ( Chien )
Affiliation: Contre Vous-Savez-Qui

MessageSujet: Us Two   Sam 12 Déc - 12:40


La douce lumière matinale vint l’extirper de son sommeil sans songe. Cela faisait longtemps que Sirius avait pu passé une nuit entière sans se faire hanter par l’angoisse. Un temps il avait trouvé qu’une sortie nocturne dans la forêt interdite le ressourçait plus que de batailler avec ses draps moites toute la nuit. Mais depuis qu’il s’était réconcilié avec James, Patmol s’était efforcé de passer le plus de temps possible avec les Maraudeurs. C’était auprès de ses amis qu’il se sentait le mieux, mais même leur présence rassurante ne parvenait à l’aider lorsqu’il se retrouvait seul avec ses songes. Profitant de cette exceptionnelle insouciance, son corps profita de la nuit et d’une bonne partie de la matinée pour rattraper les nombreuses heures d’insomnie.

Ouvrant doucement les yeux, la première chose qu’il vit fut la petite tête endormie d’une jolie blonde dans ses bras. C’était Amy Loreens. Et bien que cela aurait dû le surprendre, le gêner ou l’angoisser, il sentit un simple petit sourire s’étirer sur son visage encore un peu endormi. Il se permis de profiter de ce beau tableau avant que ses pensées ne viennent l’emprisonner et le tirer loin de tout. Elle était si belle et son expression sereine l’emplissait d’une douce chaleur. Amy Loreens. Elle savait s’y prendre pour lui en faire voir de toutes les couleurs, même lorsque ce n’était pas dans ses intentions. La voir si calme et tranquille, allongée dans ses bras comme si là était la seule place dans ce monde où elle appartenait, en vie et heureuse, lui apportait le sentiment de paix dont il avait cruellement besoin sans s’en être jamais rendu compte. C’était la plus belle chose qu’il avait jamais vu.

Flottant dans ce moment dans l’espoir qu’il dure toujours, il attendit qu’elle se réveille d’elle-même. Les autres étaient partis et loin d’imaginer que James veuillent se lancer dans une nouvelle aventure périlleuse tout de suite, il supposa qu’ils étaient sans doute tous les trois allés prendre leur petit déjeuner dans la Grande Salle. Il n’y accorda pas plus de réflexion.


Il craignit que le réveil de la blonde vienne gâcher la beauté du tableau qu’il observa longuement, mais apercevant la conscience venir doucement animer son visage rose, il vit que ce n’était pas le cas. Son sourire s’étira naturellement au fur et à mesure qu’elle revint à elle. Il se sentait simplement si heureux de l’avoir avec lui.
- Bonjour. la salua-t-il d’un doux murmure, sachant que sa voix était peut-être un meilleur indicateur pour elle pour savoir qui se trouvait en face.

- Bien dormi ? Comment vont tes yeux ? demanda-t-il gentiment sans laisser l’inquiétude venir entâcher ses mots.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Loreens

avatar

Gryffondor


Messages : 611
Date d'inscription : 14/07/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Sirius Black
Aptitude: Possède le troisième oeil ( rêve prémonitoire, etc etc ), animagus déclaré - Fennec ( seulement pour Amy adulte ) - Metamorphomage
Affiliation: Contre, contre et contre les idées de Vous-savez-qui

MessageSujet: Re: Us Two   Sam 12 Déc - 13:19

C’est un hoquet de surprise qui fut la première réponse face aux paroles faussement murmurée à son oreille. S’empourprant de plus belle face aux sous-entendu derrière ses mots, elle cacha son visage contre la chemise de Sirius.

« Siriii » Dit-elle d’un ton qui trahissait sa soudaine timidité et gêne. Ce qui fit pouffer un peu plus Peter derrière son bouquin. Rapidement rejoint par le reste de la troupe, la soirée s’enchaîna avec insouciance, entre les batailles d’oreiller, les envies de refaire le monde, les souvenirs de leur précédente bêtise et la planification des prochaines. La petite blonde ne vit pas le temps passé, elle n’avait d’ailleurs aucun souvenir de la manière dont elle s’était endormie, ni même de quand. Tout ce dont elle savait, c’est que pour la première fois depuis longtemps elle ne fut pas réveillé par un cauchemar, par la sensation de flamme lui mordant la peau et d’air lui manquant. Cette nuit avait été douce, tout comme son réveille. Lorsque les rayons du soleil eurent enfin raison de son profond sommeil, elle ne comprit pas de suite où elle se trouvait. Tentant de se rappeler quand est-ce qu’elle avait rejoint son propre dortoir mais lorsqu’elle entendit la voix de Sirius, elle comprit qu’en réalité, elle n’avait jamais bougé d’ici.

Ses joues se tintèrent légèrement alors qu’elle ne pouvait retenir un sourire, refermant les yeux, Amy avait toujours été particulièrement difficile au réveil, aimant beaucoup trop trainasser jusqu’aux derniers moments sous les draps. Aujourd’hui ne faisait pas exception, encore moins enveloppé par le sentiment de sécurité que lui procurait le Gryffondor. Rouvrant les yeux à sa question pour juger d’elle-même d’une possible progression, elle observa la forme floue face à elle. Bien qu’elle ne pouvait véritablement reconnaître le visage de Sirius à proprement parlé, elle pouvait facilement situer les différentes parties de son visage. C’est ainsi que son nez vint toucher le sien, s’y frottant doucement comme elle avait l’habitude de le faire à chaque réveille avec Silver.


« Ça va mieux… » Murmura-t-elle, pensant que non loin d’eux, d’autre maraudeurs dormaient encore. « mais… » Ajouta-t-elle d’un air faussement attristée et sérieux. Enfouissant son visage sous l’oreiller, elle enchaina : « Je ne suis pas certaine que de me réveiller avec ton éblouissante beauté soit très indiqué pour ma guérison », se moquant délibérément du jeune Black et de son égo. Il y eut quelques secondes de silence durant lesquelles Amy se retenait simplement de rire mais rapidement, son petit rire enfantin étouffer par l’oreiller parvenait à l’oreille de l’animagus. La sensation d’étouffement la gênant rapidement, elle émergea à la surface, retrouvant le visage flou du Gryffondor. Elle ne pouvait lire les expressions, ce qui était à présent le plus handicapant. S’arrêtant de rire, elle le questionna du regard et ajouta, soudainement soucieuse « je t’ai vexé ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black

avatar

Gryffondor


Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: Ladies ~
Aptitude: Animagus non déclaré ( Chien )
Affiliation: Contre Vous-Savez-Qui

MessageSujet: Re: Us Two   Mar 22 Déc - 19:51



Il la laissa rouvrir les yeux et venir observer ce que ceux-ci lui permettait de voir. Il pouvait constater que son regard ne se perdait pas dans le vide comme avant mais il semblait encore distrait et désorienté. Néanmoins, elle vint apporter la preuve que cela lui permettait tout de même de faire ce qu'elle voulait et vint frotter son nez sur celui de Sirius. Bien qu'étrange, le geste arracha un petit rire à l'animagus qui sentait l'être canin en lui remuer la queue, réjoui.

Même son air soudain triste ne pu venir à bout du petit nuage de joie et d'insouciance de Sirius Black qui accueilli sa plaisanterie avec un nouveau sourire.

En cet instant cependant, dans son lit avec Amy, il avait l'impression que les soucis étaient à des kilomètres de lui et pour une fois, il n'avait pas l'impression de devoir fuir. C'était presque irréel, exaltant. Il avait envie de rester dans cette bulle pour toujours.
Alors qu'il la contemplait, se nourrissait de chaque molécule de bonheur qui émanait d'elle, elle commença a questionner son silence et se tourna vers lui, soucieuse.

Son petit froncement de sourcil lui donna envie d'éclater de rire et même de l'embrasser. Mais il se mordit la lèvre et s'empêcha de ricaner. L'amour avait toujours été un élément miné et maladroit entre eux, ce n'était pas la peine de gâcher ce moment avec.

- Mon égo est allé à très bonne école Mademoiselle Loreens ! Il ne saurait être érafler par si faible flatterie ! S'esclaffa-t-il en sautant soudainement du lit pour prendre une stance théâtrale qu'elle ne pourrait que vaguement deviner.

Tout aussi théâtralement, il  tira vigoureusement la couverture pour découvrir une Amy encore un peu endormie et la prit énergiquement dans ses bras comme une princesse.

- Mais je ne vous en veux pas ! Il est évident que vos yeux vous faillisse si vous êtes incapable de voir et de croire en mon éblouissante beauté. Que faire ? Que faire ? L'heure est bien plus grave que ce que nous pensions si ma fan numéro un a perdu la foi. Se moqua-t-il en la ballottant joyeusement pour la forcer à se réveiller.

Hilare, il se dirigea hors de sa chambre pour emmener la jolie blonde dans la sienne. D'un coup de pied, il força la porte à s'ouvrir.

- A l'aide ! A l'aide ! Si la merveilleuse beauté du Grand Sirius Black est impuissante contre ce mal alors il ne reste plus qu'une seule solution ! Continua-t-il d'un ton outrageusement moyenâgeux, ne se souciant pas du tout de savoir s'il avait un public dans la chambre des filles.

Avec un peu de délicatesse tout de même, il la déposa sur son lit et lui déposa ensuite sa guitare entre les main. S'allongeant sur le ventre sur le lit d'a côté, il l'observa la tête sur les mains comme un gamin devant un spectacle.


- Chante-moi une chanson ! S'il-te-plaiiiiiit ! Mendia-t-il joyeusement en battant des pieds avec enthousiasme.

On aurait pu croire voir réapparaître un Sirius Black plus jeune de quelques années si facile à comparer à un cabot surexcité plutôt qu'à un vieux loup sombre. S'il avait été sous forme animale, on aurait pu voir sa langue pendre et sa queue s'agiter mais l'humain lui se contenta d'un grand sourire enthousiaste.

- Si tu en es encore capable bien sûr… La taquina-t-il a son tour dans son égo de musicienne talentueuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Loreens

avatar

Gryffondor


Messages : 611
Date d'inscription : 14/07/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Sirius Black
Aptitude: Possède le troisième oeil ( rêve prémonitoire, etc etc ), animagus déclaré - Fennec ( seulement pour Amy adulte ) - Metamorphomage
Affiliation: Contre, contre et contre les idées de Vous-savez-qui

MessageSujet: Re: Us Two   Mer 30 Déc - 13:54


Le silence qui suivit sa question stressa un peu plus la jeune Loreens qui ne pouvait voir l’expression du jeune homme qui était prêt à éclater de rire. Et lorsque sa voix rompit enfin le silence, il ôta avec elle le poids de la nervosité des épaules de la gryffondor qui se senti presque revivre. Elle perçu la froideur extérieur en même temps qu’il quittait le lit, observant sans vraiment voir les gestes théâtraux du Black. Jusqu’à ce qu’il tire sur la couverture pour entièrement la découvrir, la demoiselle se recroquevilla en position fœtal, non sans râler vigoureusement sur le fait qu’elle souhaitait encore traînée au lit, qu’il faisait un froid glacial à l’extérieur et qu’il était cruel avec elle de la sortir du lit sans aucune douceur. Elle alla jusqu’à lui offrir quelque nom d’oiseau en cachant son visage sous l’oreiller tentant vainement de récupérer un peu de cette chaleur si réconfortante qui résidait au cœur des lits.

Elle râlait tellement que cela se mélangeait à la tirade de Sirius qu’elle n’écoutait plus tant elle répugnait de se lever aussi vite. Difficile à croire que cette petite chose blonde était capable de se lever de si bon matin pour aller courir mais il fallait savoir qu’elle mettait son réveil deux heures à l’avance pour se laisser tout le temps d’immerger. Elle lui tira la langue, secoua la main devant elle, gonfla ses joues d’un air boudeur lorsqu’il passa ses bras sous elle pour la porter. S’accrochant à son cou, elle secoua ses jambes en même temps qu’il la faisait balloter, ayant un mal fou à continuer de râler sérieusement sans éclater de rire. Ses boudages verbales interrompu par des éclats de rire qui s’échappaient malgré elle de sa gorge.  Elle ignorait où il l’emmenait, obliger de lui faire simplement confiance, elle espérait seulement qu’il ne la lâcherait pas dans les escaliers ou pire encore dans un bain d’eau glacée. Au lieu de cela, elle retrouva l’odeur sucrée caractéristique de son propre dortoir, le silence qui suivit les appels à l’aide de Sirius lui indiqua qu’ils étaient seul…Soulevant la question de l’heure dans l’esprit de la blonde mais elle n’eut guère le temps de poser la question qu’elle se retrouva sur son lit avec sa guitare entre les mains.

« Quoi ?! »

Il réclamait une chanson alors qu’elle avait toujours du mal à garder les yeux ouverts ? Sa dernière provocation eut pourtant l’effet d’un café en intraveineuse, elle était toujours capable de chanter ! Elle prit pourtant le temps de s’éclaircir un peu la voix, de toucher les cordes, de les faire tinter pour retrouver ses marques à l’aveugle.
Elle écrivait beaucoup de texte, de chanson, certaine n’avait rien à avoir avec sa vie personnelle et s’inspirait plutôt de ce qu’elle pouvait voir dans la vie des autres, d’autres étaient plus personnelles…Elle se mordit la lèvre, hésita une seconde, les premiers accords de guitares se mirent en route avant qu’elle ne se mette à chanter.

« You don’t want me, no
You don’t need me
Like I want you, oh
Like I need you  »


Son pied nu frappait le rythme de la chanson au fur et à mesure qu’elle la jouait.

« And I want you in my life
And I need you in my life »


Elle qui mettait tant de temps à se sentir réveiller, elle se retrouvait à présent parfait éveiller, consciente, se laissant porter par la musique. Elle s’y sentait en sécurité, dans sa bulle,  bien qu’elle ne pouvait oublier la présence de Sirius en sentant les battements nerveux de son propre cœur à cette idée.

« You can’t see me, no
Like I see you
I can’t have you, no
Like you have me

And I want you in my life
And I need you in my life

Love
Love
Love

You can’t feel me, no
Like I feel you
I can’t steal you, no
Like you stole me

And I want you in my life
And I need you in my life »


Alors que les derniers accords se faisaient entendre, elle laissa doucement le silence reprendre ses droits. Elle sentie le rouge lui monter au joue sans qu’elle ne puisse véritablement le contrôler. Ses doigts caressaient les cordes sans les faire vibrer, remonter le long du manche qu’elle finit par agripper pour poser l’instrument non loin d’elle sur le sol. Posant ses yeux de façon hasardeuse vers la silhouette de Sirius, elle se laissa tomber en arrière, s’allongeant sur le dos en l’observant.

« Ô ! Tant qu’on est ici ! » Elle esquissa un sourire « Tu peux ouvrir le tiroir de mon chevet ? Y a une petite boite noir dedans »

Percevant le mouvement, elle attendit le grincement caractéristique du petit tiroir avant d’ajouter.

« C’est pour toi…Joyeux Noël ! Un peu en retard... »

Ce n’était rien d’extraordinaire qui se trouvait à l’intérieur de la petite boite, juste un simple objet moldu qui avait été une curiosité pour Sirius et un irrésistible fou rire pour la Gryffondor. Avant même qu’il n’ouvre le paquet, Amy ne put s’empêcher de retenir un petit rire au souvenir. A l’intérieur, se trouvait une simple pince à linge, toute jaune, seul le bout qui s’ouvrait et se fermait était teintée d’orange.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black

avatar

Gryffondor


Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: Ladies ~
Aptitude: Animagus non déclaré ( Chien )
Affiliation: Contre Vous-Savez-Qui

MessageSujet: Re: Us Two   Mar 5 Jan - 22:09



Sa remarque visa juste et il put sentir la jeune femme se gonfler d’égo lorsqu’il osa insinuer qu’elle n’était peut-être pas capable de lui faire une chanson. Elle n’avait besoin ni d'être réveillée, ni même de ses yeux pour être une star. A plusieurs reprise, la blondinette avait même prouvée qu’elle n’avait pas besoin d’avoir le moral pour exprimer toute sa passion dans la musique. Sirius n’en attendait pas moins d’elle. Il l’observa se préparer a lui donner tord avec un grand sourire.

Une pointe de trac vint le titiller lorsque les premiers accords furent lancés. Le Gryffondor avait toujours apprécié la voix et le talent d’Amy mais il savait aussi que souvent, ses chansons et leurs paroles allaient chercher des sentiments qu’il aurait préféré laisser tranquille. Mais il avait demandé cette chanson et dès qu’elle ouvrit la bouche, il ferma les yeux et écouta.
Était-ce que ce semblant d’insouciance lui avait donné l’impression que rien ne pouvait déraper ? Ou alors était-ce qu’il voulait profiter de ce moment au maximum, profiter d’Amy et de sa présence, son aura, son amour. Ou était-ce encore que l’étrange force et chaleur qu’elle lui communiquait lui donner enfin le courage de faire face à ces mots, ces sentiments.

Il l’écouta et se laissa bercer et charmé par la voix douce et puissante de la chanteuse. Elle était dans sa propre bulle et pour une fois, Sirius s’arrêtait pour l’observer plutôt que de la fuir. Il l’écoutait si bien et sereinement qu’il se sentit doucement happé par son univers et ses émotions. Une pointe d’espoir, un écho de tristesse, une infinie tendresse.

Il aurait voulu penser autrement mais le jeune homme savait que ces mots étaient pour lui. Des mots qu’il avait fuit, qu’il avait ignoré ou pire moqué. Des mots qu’il n’avait jamais réellement écouté ou comprit et qu’il avait toujours réduit à ce que lui avait toujours vu en les femmes qu’il côtoyait. Un jeu de séduction, un hoquet de passion, un balbutiement de confort pour ne finir par n’être qu’un fade arrière goût au fond de la gorge. Mais ce que Amy Loreens chantait là n’était rien de tout cela. C’était sa voix, son monde, pas celui de Sirius Black et la douceur rassurante et réchauffante qui s’en dégageait fit naître une timide envie d’en faire partie. L’amour dans sa chanson, n’était pas un jeu amer de charme, de jalousie, de colère et de réconciliation mais une force sans logique, sans arrière pensée et sans limite. Un désir, un chant, un appel désespéré qu’il entendait. Il l’entendait.

La musique mourus doucement et Sirius rouvrit les yeux. Qu’en avait-il pensé ? Qu’allait-il faire ? Il ne voulait pas y réfléchir et laissa un simple sourire animer son visage. Pour une fois ça ne devait pas être à propos de lui. Elle ne le voyait pas ou du moins pas bien mais elle lui apparaissait avec clarté. Il ne l’avait jamais vraiment comprise mais il pouvait voir aujourd’hui qu’elle avait toujours fait sens. Il ne l’avait jamais écouté mais elle n’avait jamais cessé de chanter. Amy Loreens dans tout sa splendeur et son importance.
Le Gryffondor était tellement ému et impressionné qu’il en oublia d’applaudir et de s’extasier bruyamment comme il avait prévu de faire avant qu’elle ne commence à chanter. Il l’observa poser sa guitare délicatement et la laissa flotter dans le silence qui avait prit place après son petit concert, simplement curieux de voir ce qu’elle déciderait qu’ils feraient ensuite.

Une idée sembla soudainement la frapper et allumer son regard. Surprit et curieux, Sirius se redressa et alla chercher dans le tiroir qu’elle lui désignait. Il en sortit la petite boite noire et l’ouvrit. Bien qu’il eu du mal à tout de suite se rappeler de l’utilité de l’objet moldu, il n’eut aucun mal à en reconnaître la forme caractéristique. Il était même aidé par la couleur.

- Une tête de canard moche ! s’exclama-t-il avec excitation en prenant l’objet en main.

Il n’eut aucun mal à trouver quel bout devait être pincé et quel bout devait s’ouvrir cette fois et se mettant à jouer avec sans tarder il sauta sur la blondinette en l’attaquant à coup de “bec”.

- MAP MAP MAP ! jappa-t-il en lui pinçant doucement la peau du bras puis de la joue. Je vais te pincer ! Pincer ! Parce que je suis une pince-à-linge ! s’amusa-t-il puérilement en gloussant.

Il joua encore quelque minute avec sa tête de canard avant de se rendre compte qu’il n’avait lui-même pas prévu de cadeau pour Amy. En réalité il n’avait prévu de cadeau pour personne car Noël avait toujours été pour lui plus pour s’amuser avec ses amis que recevoir de cadeaux. Bien sûr, il avait reçu chaque année plusieurs cadeaux de la part de divers admiratrice, de sa cousine Andromeda et même des parents de James mais il n’était pas assez généreux ou patient pour retourner le geste. Aujourd’hui c’était néanmoins plus embêtant. Il n’avait pas simplement retrouvé le cadeau sous le sapin.


- Euh… C’est gentil… Mais je… J’ai pas pensé… J’ai… J’ai pas de cadeau pour toi. confia-t-il d’un air un peu embarrassé.
Bêtement il chercha des yeux autour de lui à la recherche d’un soudain cadeau magique qu’il pourrait lui offrir. Il ne trouva rien d’autre que des draps froissés, des habits et des bibelots appartenant à la voisine d’Amy.

- Ehm… Qu’est-ce que tu voudrais, toi ? Je pourrais te l’offrir plus tard ! demanda-t-il simplement, peu familier avec l’exercice mental qu’était trouver un cadeau pour quelqu’un.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Loreens

avatar

Gryffondor


Messages : 611
Date d'inscription : 14/07/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Sirius Black
Aptitude: Possède le troisième oeil ( rêve prémonitoire, etc etc ), animagus déclaré - Fennec ( seulement pour Amy adulte ) - Metamorphomage
Affiliation: Contre, contre et contre les idées de Vous-savez-qui

MessageSujet: Re: Us Two   Sam 9 Jan - 22:56

Elle éclata de rire en sentant le "bec" tenter de lui pincer les joues. Tentant tant bien que mal d’éloigner les attaques de la pince à linge d’elle. Rapidement, elle lui suppliait d’arrêter tant elle riait, ses côtes lui faisaient mal et elle avait du mal à reprendre sa respiration alors que ses yeux se remplissaient de larmes. Exauçant les vœux de blondinette, elle retrouva un peu de calme, cherchant à reprendre un rythme respiration normal. Elle s’essuya les yeux et les joues, son sourire ne s’effaçant toujours pas de son visage. Le cadeau ne lui avait rien couté, du moins rien de significatif et c’était surtout une manière pour elle d’effacer les quelques drames qu’ils avaient vécu depuis leur arrivé ici en se rappelant des moments sympathiques qu’ils arrivaient à avoir tous les deux. Des moments comme aujourd’hui. Cela ne demande rien en retour, l’idée n’avait d’ailleurs même pas traversé l’esprit de la jeune fille dont l’expression amusée se mua en surprise en entendant l’embarra de Sirius. Elle secoua la tête, s’apprêtant à lui dire qu’elle ne souhaitait rien en retour mais lorsqu’il lui demanda ce qu’elle voulait, elle, elle se ravisa.

« Tu ne devrais jamais dire ça à une fille »


Dit-elle d’un ton espiègle et amusée. Elle tendit les bras devant elle, vers la silhouette flou qu’elle percevait de Sirius pour pouvoir guider son chemin jusqu’à ses bras. Elle s’y lova une minute.

« Mmmmh je sais pas...Laisse-moi quelques secondes de réflexion »

Tripotant une barbe invisible sous son menton dépourvu de pilosité. Elle profita de ce moment de réflexion pour aussi apprécier la chaleur de ses bras. Elle aurait pu demander beaucoup de chose à Sirius Black et il fallait bien admettre que ce genre de demande elle l’avait surtout rêver sans jamais l’espérer, maintenant que cela était devenue une réalité, elle se retrouvait indécise et incapable de faire un choix. Un baiser ? Non, s’il y avait bien une chose qu’elle avait appris, c’est que les plus beaux baiser étaient ceux qu’on offrait spontanément, une nuit ? Il venait de la lui offrir, plus d’intimité ? Elle rougissait rien qu’à cette idée, honteuse qu’elle ait traversé son esprit. Sans s’en rendre contre, ce n’était plus une barbe invisible qu’elle caressait mais l’avant-bras du jeune homme, du bout de ses doigts elle faisait des allées et venu, du coude au poignet.

« Une danse… »

Fini-t-elle par demandé, il fallait bien admettre qu’Amy avait toujours été un peu envieuse des jeunes filles durant les bals même si paradoxalement, elle évitait la piste de danse comme la peste et faisait tout pour finir sur scène plutôt que sur la piste. Mais danser, véritablement, cela l’attirait autant que cela l’effrayait…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black

avatar

Gryffondor


Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: Ladies ~
Aptitude: Animagus non déclaré ( Chien )
Affiliation: Contre Vous-Savez-Qui

MessageSujet: Re: Us Two   Dim 10 Jan - 16:50



- Pourquoi ? demanda-t-il en rigolant mais légèrement nerveux.

Il n’avait aucune idée de ce que Amy pouvait bien vouloir, c’était bien pour ça qu’il lui avait simplement demandé. Même en y réfléchissant un peu plus longuement il eu du mal à trouver. Des habits ? Du maquillage ? Une nouvelle guitare ? Du parchemin pour ses notes ? Un nouvel animal de compagnie ? Sirius espéra juste que c’était quelque chose de facilement trouvable et qui ne lui coûterait pas trop d’argent ou de temps. Le fait de ne posséder que ce qu’il avait eu sur lui le jour de la rentrée ne faisait pas de lui un millionnaire et bien qu’il était ravis de pouvoir faire plaisir à Amy, il ne se voyait pas non plus passer une journée à porter ses sacs pendants qu’elle ferait son petit shopping. Il commençait à regretter sa question.
Pourtant il prit instinctivement Amy dans ses bras lorsqu’elle tendit les siens vers lui. Il ne savait pas si tout ce qui s’était passé avait fini par les rapprocher ou si c’était simplement par précaution pour elle mais depuis que Amy avait perdu la vue, Sirius ne ressentait plus aucune gêne au toucher de la demoiselle. Lui même avait développé un certain confort à guider et protéger Amy dans son environnement. C’était comme si la nécessité avait effacé ce qui le faisait fuir précédemment : la romance.

Mais un léger fourmillement naquit à nouveau lorsque perdue dans sa réflexion, la blondinette était passée de son menton à l’avant bras de Sirius qu’elle caressait doucement. Était-ce un frisson de gêne ou de nervosité qui s’emparait de lui alors qu’il commençait à se demander si la blonde n’en profitait pas un peu ? Il ne ressentait pourtant pas l’envie de s’éloigner ou se détacher d’elle. Le fourmillement grandissait petit à petit sans que l’animagus ne parvienne a identifier sa signification. Plus que son bras, il avait envahi tout son corps. Bien que ce n’était pas assez pour lui donner envie de fuir, le sentiment était légèrement stressant et il pouvait sentir son coeur s'accélérer petit à petit et son corps monter discrètement en température. Il alla presque demander à la jeune femme d’arrêter son geste qui était clairement la cause de cet étrange malaise lorsqu’elle fini par lui répondre.

Une danse. La réponse vint comme un soulagement que le Gryffondor laissa exprimer dans un souffle et un sourire crispé. Il s’empressa de prendre les mains d’Amy pour la tourner face à lui.
- C’est tout ? Haha ! Je te pensais plus opportuniste ! blagua-t-il pour chasser l’étrange sentiment qu’il sentait déjà disparaître peu à peu.

Plaçant une main sur la hanche d’Amy et gardant l’autre en présentoir pour ses doigts délicats, il se mit naturellement en position de valse traditionnelle. C’était une des choses lui venant de son enfance et de son éducation que le Gryffondor rebelle n’avait pas complètement rejeté. Il fallait dire qu’une valse maîtrisée avait tendance à faire tourner la tête de bien des demoiselles. Sirius hésita soudain à commencer.

- Euh… maintenant ? Je veux dire… Y a pas de musique et…

Mais ce n’était pas le manque de musique qui le gênait. En une seconde il était retombé dans ses souliers de Don Juan charmeur sans même s’en rendre compte. Mais il ne voulait pas faire cela avec Amy, il ne l’avait jamais voulu. Cette danse devait être son cadeau, pas une ruse bon marcher pour finir dans son lit. Il laissa doucement retomber ses bras.


- C’est peut-être pas une bonne idée… Après tout t’as encore du mal à voir, j’ai pas envie que tu me marche sur les pieds ! dit-il d’un ton qui se voulait blagueur mais dont la nervosité n’était pas inaudible. Je te trouverais un cadeau cool, promis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Loreens

avatar

Gryffondor


Messages : 611
Date d'inscription : 14/07/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Sirius Black
Aptitude: Possède le troisième oeil ( rêve prémonitoire, etc etc ), animagus déclaré - Fennec ( seulement pour Amy adulte ) - Metamorphomage
Affiliation: Contre, contre et contre les idées de Vous-savez-qui

MessageSujet: Re: Us Two   Lun 18 Jan - 20:49

Loin de se rendre compte a quel elle pouvais rendre Sirius nerveux. Amy était au contraire détendue dans ses bras. Éloignée des soucis que cette époque leur avait offert. Elle s'efforçait de ne plus penser à l'horrible futur qui l'attendait même si certain soir il lui arrivait encore de faire des cauchemars. Cette nuit avait été l'une des rares où elle s'était réellement reposée, les bras de l'adolescent lui offrant le cocon de sécurité dont elle avait besoin.

Il n'était pas étonnant qu'elle profite ainsi de sa position contre lui, réfléchissant a ce cadeau de Noël en retard que le gryffondor tenait a lui offrir. Elle se laissa aller dans ses pensées et ses gestes...Incapable pour le moment de deviner que le jeune homme était beaucoup moins à l'aise qu'elle. Alors qu'elle lui fit part de son idée. La réaction l'a prit par surprise. Se retrouvant sur ses deux jambes face à un Sirius prêt à la faire valser et amusé par la demande de sa camarade.

Elle se sentie rougir. Pas vraiment préparée à danser aussi immédiatement. Esquissant un sourire timide, ses doigts tremblèrent légèrement en sentant la main du garçon sur ses hanches. Une certaine forme d'excitation naquit en elle malgré tout, impatiente, elle attendait les directives de Sirius mais au lieu de cela il sembla soudainement se raviser. Incapable de masquer sa déception, elle hocha pourtant la tête.

"Tu as raison" fini-t-elle par lui répondre "c'était ridicule comme idée" souriant d'un air gênée elle resta planté la... Debout au milieu de la chambre. Elle s'en voulait de l'avoir mit mal à l'aise et d'avoir, par la même occasion, quelque peu gâché cette excellente matinée.

La promesse qu'il lui fit ravira son sourire. "Je te fais confiance pour ça" dit-elle sincèrement avant que le silence reprenne sa place. L'incident avait jeté un froid c'était certain et Amy cherchait un moyen de chasser cette atmosphère. Loin d'imaginer que ce qui l'a "sauverait" serait le long et bruyant gargouillis de son estomac affamé. Rougissant de plus belle, elle bégaya des excuses en cachant son ventre de ses mains et en se retenant, sans y arriver, de rigoler du ridicule de la scène. Elle avait honte mais s'en amusait.

"Je crois que j'ai faim..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black

avatar

Gryffondor


Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: Ladies ~
Aptitude: Animagus non déclaré ( Chien )
Affiliation: Contre Vous-Savez-Qui

MessageSujet: Re: Us Two   Mer 20 Jan - 20:40



Il avait tout gâché. Il l'avait sentit au moment même ou les mots avaient quitté sa bouche. Ne pouvait-il pas lui offrir cette simple danse sans arrière pensée ? Amy ne demandait pourtant pas grand chose. Il avait tout de même refusé, enveloppant sa réponse dans un peu d'humour et de bon sentiment. Mais la blonde, bien qu'elle ne pouvait pas bien le voir, pouvait entendre et sentir que ce n'était que des prétextes. Son air doucement déçu et sa gêne lui fit se rendre compte a quel point ses craintes étaient idiotes. Pourquoi ? Pourquoi ne pouvait-il pas simplement être un bon ami et lui faire plaisir sans toujours penser a lui et a tout ce qui pouvait le gêner juste un petit peu ? Le Gryffondor se mordit la lèvre. C’était trop tard maintenant.

Le jeune homme ne se sentit pas fâché mais plutôt déçu et triste lui aussi. En même temps qu'il se rendait compte a quel point il aurait voulu que ce petit moment d'insouciance et de bonheur dure, il assistait une fois de plus a son incapacité a préserver ce petit nuage sur lequel ils avaient flotté un temps.
Mais c'était toujours comme ça avec lui. Le calme, la tranquillité, la stabilité, la simplicité et la sincérité, ça n'avait jamais été son fort. A toujours courir pour se sentir libre comme l'air, il avait fait une habitude de fuir la routine, la monotonie, l'ennui. Tout ce qui pouvait lui paraître trop immobile ou rigide. Aujourd'hui il pouvait se sentir s'essouffler. La grande vadrouille commençait doucement a ressembler a une incessante cavale. Aujourd'hui il tournait enfin son regard vers ceux qu'ils voyaient filer derrière lui, ceux qui ne bougeaient pas. Amy, elle, avait toujours été la. Elle l'attendait, simplement, patiemment, inébranlable devant les innombrables frasques et catastrophes de l'ouragan Sirius Black.

A la voir devant lui, a sentir son cœur battre fébrilement et ses muscles le supplier de la prendre dans ses bras encore une fois, il se rendait compte qu'il voulait plus que son attention, plus que sa chaleur, plus que sa voix, son regard, ses lèvres. Il la voulait elle, mais plus encore. Il voulait la voir rire, chanter, danser. Il voulait que plus de gens connaissent son talent, sa gentillesse, son courage et sa connaissance du monde moldu. Il voulait qu'elle soit heureuse et aimée et qu'elle s'endorme chaque nuit en toute sérénité avec un tendre sourire sur les lèvres. Etre aimé et aimer en retour, c'était facile. Mais cela, tout cela, était-il capable de le lui donner ? Il avait déja du mal a ne pas tout piétiner et détruire sur son passage.

- N-Non c'est pas du tout ridicule ! rattrapa-t-il d'un ton désolé. C'est juste... un mauvais timing. se justifia-t-il une nouvelle fois sans parvenir a s’empêcher de baisser les yeux.

Il serait bien capable de trouver quelque chose qui lui ferait plaisir. Quelque chose qui ne risquerait pas de tout aggraver. Elle lui répondit avoir confiance en lui alors que Sirius pensait déjà demander conseil a James. L'animagus eu un petit rire nerveux. Définitivement, la sincérité et les sentiments n’étaient pas son truc.
Que dire ? Que faire ? Maintenant que le moment était passé Sirius se sentait un peu bête d’être debout avec Amy au milieu de la chambre des filles. Le silence les menaçaient lentement lorsque "heureusement" le ventre d'Amy donna son propre concert. Le stress et la gêne fit pouffer de rire le Gryffondor plus qu'il ne l'aurait fait d'ordinaire. La suite du programme arriva comme un soulagement.

- Bonne déduction, Sherlock ! Allons a la Grande Salle, les autres doivent probablement encore y être.

Se permettant d'enrouler un bras amical autour des épaules d'Amy pour la guider, il prit le chemin de la Grande Salle d'un pas tranquille mais dynamique. Il savait que rester seul avec Amy et ses propres pensées n'était pas une bonne idée. Il tenta de se distraire mais celles-ci ne tardèrent pas a revenir.
Avec un peu de recul le Gryffondor se rendait compte qu'elles n'en étaient pas des moindres. Il aimait Amy. Cela ne l'affola pas autant qu'il l'aurait cru car il l'avait toujours aimé. Ce qu'il avait tardé a comprendre était le vrai sens de cet amour, si différent de celui qu'il partageait avec ses petites conquêtes. Mais il était temps maintenant de comprendre que tout cela n'était pas un jeu, un passe temps ou un détail.
Aux amourettes, il avait été le meilleur mais en amour ? Il avait encore du chemin a faire. En fait, il fallait même peut être mieux qu'il lâche l'affaire. Mais comment s'y résoudre alors qu'il avait Amy sous son bras ? Il ne voulait pas renoncer, il ne pouvait pas, pas après tout ce temps, pas maintenant qu'il avait enfin comprit. Il trouverait bien un moyen d'y arriver, de l'aimer comme elle l'a toujours aimé, d’être quelqu'un de bien et de lui rendre la pareille pour toutes ses années de patience. Il espérait juste qu'elle en aurait encore un peu, juste assez pour lui permettre de l'aimer.


Son regard ambré se tourna vers la petite tête blonde qui marchait près de lui. Un élan de joie, d'espoir et de courage s'empara de lui et dessina un sourire sur son visage. Il serra Amy un peu plus contre lui.

- C’était cool ce matin. dit-il en jouant doucement avec ses mèches dorées.

Oui c'était sur, pour elle, il arriverait a aimer.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Loreens

avatar

Gryffondor


Messages : 611
Date d'inscription : 14/07/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Sirius Black
Aptitude: Possède le troisième oeil ( rêve prémonitoire, etc etc ), animagus déclaré - Fennec ( seulement pour Amy adulte ) - Metamorphomage
Affiliation: Contre, contre et contre les idées de Vous-savez-qui

MessageSujet: Re: Us Two   Dim 24 Jan - 20:34

Le malaise semblait particulièrement contagieux entre les deux gryffondor. Tous deux tentaient désespérément de faire attention et semblait à présent marché sur des œufs tant l’un comme l’autre semblait gêné et soudainement silencieux. Elle ne sut si elle devait bénir ce bruyant gargouillis de son estomac mais en tout cas, elle ne put s’empêcher d’éclater de rire de gêne lorsque Sirius s’en amusa autant qu’elle. Naturellement, il proposa de se rendre à la grande salle, elle approuva l’idée en se frottant le bout du nez de gêne et ajouta : « Cela s’impose effectivement ». Elle ignorait toujours l’heure qu’il était, de toute façon depuis son accident, il lui était difficile de vraiment le savoir et c’était d’autant plus compliqué durant les vacances scolaires. Période où le château était complètement déserté d’une grosse majorité des élèves.

Elle accueilli le bras de Sirius en souriant, profitant du geste pour se guider plus facilement. Alors qu’ils descendaient les marches des dortoirs pour se rendre vers la salle commune, Amy comptait dans sa tête le nombre de marche qu’elle descendait. Elle connaissait exactement le nombre qui la séparait de la salle commune et c’était devenu un truc indispensable pour éviter qu’elle ne se trompe de dortoir ou encore qu’elle ne se casse la figure en pensant avoir tout descendu alors qu’il restait encore deux marches devant elle. Ils retrouvèrent la salle commune, silencieuse, seul le crépitement du feu se faisait entendre. Croisant aucun autre maraudeur. Alors qu’il resserra son étreinte, elle pencha légèrement sa tête sur le côté pour la posé un peu plus contre Sirius. Elle rougit en l’entendant mais répondu néanmoins du tac o tac :

« Cette nuit aussi » avoua-t-elle « ça faisait longtemps que je n’avais pas… » Elle s’interrompit en repensant au cauchemar, chassant ces mauvaises images de la tête, elle termina sa phrase simplement « aussi bien dormi ». Elle se laissa guider par les pas de Sirius plus qu’autre chose, incapable de véritablement prêter attention aux chemins qu’ils prendraient pour se rendre jusqu’à la grande salle.

« On repassera sur le réveil délicat... »

Dit-elle d’une voix teinté de faux reproche. Se pinçant les lèvres pour ne pas rire un peu plus, elle releva la tête pour observer le visage flou de Sirius.

« Silver est beaucoup plus doué que toi »

Ils se retrouvèrent à la grande salle, complètement ou presque déserte. D’ailleurs, ils ne trouvèrent pas plus de Maraudeur à l’intérieur. Leur discussion tourna autour d’eux avant de partir sur des plaisanteries alors qu’Amy tenta désespérément de faire avaler une cerise au vol à Sirius. Viser à l’aveugle était quelque peu compliqué mais au bout de plusieurs tentative et d’une vingtaine de cerise jonchant le sol, elle avait fini par y arriver malgré le fou rire. Elle s’était réjouie de l’exploit même si Sirius avait failli s’étouffer à cause de leur connerie. Finissant par quitter les lieux, l’estomac plein.

« J’ai trop mangé… »

Dit-elle en se massant le ventre qu’elle gonflait légèrement pour faire illusion. Tournant sur elle-même pour observer la forme flou de Sirius, elle marchait à reculons.

« Je me demande quand même où sont les autres… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Us Two   

Revenir en haut Aller en bas
 

Us Two

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'intérieur du Château :: Les tours :: Dortoir des garçons-