AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Douce déchéance [PV Klaus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Lise


PNJ


Messages : 90
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Douce déchéance [PV Klaus]   Lun 14 Mar - 21:27




Douce déchéance


Klaus & Katia


Un nouvel qui la marquera à vie. Jason a dépassé les limites une nouvelle fois, ce qui lui coûta la vie. Vidé de son sang. Katia revoit encore cette horrible scène, à demi conscience de ce qui se passait, mais bien assez pour comprendre l'intervention de Klaus. Alors que mourante, elle a vu son dernier souffle de vie se prononcer, c'est avec fatigue et étonnement qu'elle a rouvert les yeux quelques heures plus tard. Katia Giovannia est toujours en vie. La rouquine sait bien entendu pour quoi. Ou plutôt comment. La vérité est qu'elle ne comprend pas pourquoi son professeur titulaire c'est donné la peine de la sauver, alors que sa mort aurait signifié la fin de ses problèmes. Un jouet abîmé dont il ne voit plus l'utilité. Alors pourquoi ?

La possibilité que Klaus ait des sentiments est bien envisageable, mais cela ne la rassure pas pour autant. Si avant cette soirée, elle en aurait été heureuse, aujourd'hui ce n'est plus du tout le cas. Dire qu'elle lui a dit que ce qu'elle regardait, ce n'est pas le monstre, mais l'humain … Elle c'est sans doute leurré elle même. Ou alors, Katia n'a pas mesuré l'ampleur de la férocité de Klaus. Ce soir là, il lui a fait bien plus peur que son défunt mari. Le fait d'y repenser lui tord l'estomac.

Traumatisée par son agression, la mort de Jason, sa propre -presque- mort, la rouquine a prit quelques jours de congés, acceptés par Dumbledore, avec le soutien de McGonagall. Après une semaine de repos chez elle, Katia est revenue à Poudlard. Pourtant loin d'être remise, elle refuse de manquer d'avantage son travail. Elle sait que Klaus peut gérer les cours sans elle, mais pour cette acharnée du travail, son job est sa priorité. Katia était déjà ainsi lorsqu'elle était élève.

Revenue le dimanche 7 janvier au soir, c'est en rasant le mur qu'elle passe devant les quartiers de Klaus pour rejoindre les siens, juste en face. Ce qui est complètement stupide, vu l'odorat et l'ouïe sur-développé du vampire. Mais c'est un geste purement instinctif, et Katia n'a aucune envie de croiser Klaus. Ce qui est sans doute réciproque. Personne ne s'attendait à ce qu'elle revienne si rapidement (ou qu'elle revienne tout court). La petite rouquine a certifié à Mc Gonagall qu'elle va beaucoup mieux et qu'elle est prête à reprendre le travail. Cette dernière n'est pas dupe, mais devant l'insistance de la jeune assistante, elle a donné son accord.

Sa première nuit à Poudlard c'est déroulée de la même manière qui a suivit son agression. Toutes ses nuits hantées par des cauchemars, ce n'est pourtant pas Jason qui la terrifie.
3h du matin. Katia pousse un hurlement, puis un autre, se débattant contre un ennemi invisible sans se réveiller. Elle peut voir du sang s'écouler de la mâchoire du vampire, cette lueur de danger, de chasseur qui a trouvé sa proie. Elle sent les canines se refermer sur sa peau, pour la vider de son sang. Katia se réveille brusquement, criant encore.

Le souffle court, assise dans son lit, elle a du mal à reprendre une respiration stable. Épouvantée, son corps tremble de tous ses membres. Katia passe une main dans ses cheveux humides de transpiration. Elle ferme les yeux, s'efforçant de se calmer. Katia ignore si c'est par traumatisme qu'elle rêve de Klaus ou à cause du sang qu'il lui a donner pour la sauver. Sans doute un mélange des deux.

***

Sa reprise le lundi 8 c'est passé plutôt tranquillement, malgré ses quelques moments d'absences, plongée dans de sombres souvenirs. Il lui arrive de sursauter de frayeur quand on l'interpelle, ou de s'investir un peu moins vers ses élèves alors qu'elle est d'habitude si proche d'eux. Ce qui ne l'empêche pas pour autant de bien faire son travail ou de noter l'absence de certains élèves, qui apparemment, ont carrément quitté Poudlard. Katia a accepté les chocolats que lui ont donné Lucy et quelques autres élèves pour lui souhaiter un prompt rétablissement et un bon retour. Bien sûr, il lui faut aussi supporter la présence un peu envahissante de son frère, mais le plus difficile reste d'éviter Klaus, alors qu'ils sont dans la même pièce toute la journée. Mais la rouquine parvient tout de même à ne pas croiser son regard une seule fois. A la fin du dernier cours, tous les élèves quittent la pièce, et se retournant pour en faire de même, Katia se retrouve nez à nez avec le professeur d'histoire de la magie, volontairement de sa part ou non. La sorcière blêmit, ses cauchemars toujours en tête. Elle recule d'un pas et détourne la tête, attrapant maladroitement son sac pour quitter promptement la salle de classe.

La nuit arrive bien vite, et encore une fois, vers 3h du matin, les hurlements retentissent dans la chambre de Katia. Ce qui se reproduit la nuit du mardi. La respiration saccadée, le visage en larmes, c'est en débardeur et short qu'elle entre sans frapper dans la chambre de Klaus. Elle n'a pas fière allure la petite sorcière qui tremble encore, les cheveux décoiffés, humides, la respiration accélérée, encore à moitié déconnecté de la réalité. Son visage pâle est tarit par des larmes sèches. Katia s'approche du lit du vampire, sachant qu'il ne ressent pas le besoin de sommeil. Elle grimpe sur lui en le secouant doucement.

« Fais que ça s'arrête … Fais que ça s'arrête …. Je t'en supplie ... » le supplie-t-elle la voix brisée et déchirée. Katia ne peut plus supporter cette peur qui la ronge constamment, dans ses songes et même à longueur de journée, quand elle est réveillée. Bien que vivante, elle a l'impression d'agoniser à petit feu. Une mort lente, la laissant dans le supplice et l'horreur.

« Klaus … Fais quelque chose. » implore-t-elle en tremblant au dessus de lui.

La sorcière a perdu son assurance, son indignation et ses grands discours moralisateurs. Elle aimerait être capable de lui crier dessus, s'énerver contre lui parce qu'il se joue d'elle et imposer son point de vue. Mais elle en est incapable, trop apeuré pour ça. Mais ce qui la ronge le plus, c'est bien de ressentir autant de peur pour cet homme qu'elle aime par dessus tout.





Codage (c) AuRel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Douce déchéance [PV Klaus]   Mer 16 Mar - 19:30

Katia - Klaus.
   
From the dawn of time to the end of days
I will have to run, away
I want to feel the pain and the bitter taste
Of the blood on my lips, again
Les jours avaient repris plus ou moins leur court. Entrant à nouveau dans la peau d’un professeur d’histoire de la magie tout ce qu’il y a de plus "ordinaire". Il avait laissé son frère faire le nettoyage derrière lui et au final, la seule chose qui se sut c’est que le mari de Katia avait été retrouvé pendu. Ô bien sûr, Katia n’oublierait pas la vérité mais elle comprendrait probablement à quel point il était important qu’on ne remonte pas jusqu’à lui ou son frère. Bien que des visages manquaient à son cours, il ne s’en souciait guère, il n’avait que très peu de considération pour les étrangetés de Poudlard, même si cela titillait quelque peu sa curiosité naturelle il n’en restait pas moins concentré sur son objectif premier…A savoir se libérer de la malédiction qu’on lui avait infliger il y a tant d’année.
C’est pour éviter d’entendre son assistante hurlé chaque nuit qu’il était régulièrement absent le soir, continuant ses propres recherches de son côté, cherchant des pistes à suivre. Il était pourtant rentrée cette nuit, il était deux heures et demi lorsqu’il se coucha sur son lit, ouvrant machinalement un vieux livre. Il avait toujours été friand de littérature, enfin, l’art en général recevait toujours une certaine affection de la part de l’hybride. Trois heures sonna et avec elle, les hurlements et les pleurs de son assistante. Culpabilisait-il ? C’était difficile à dire, depuis ce jour, elle l’évitait et c’était mieux ainsi pour tout le monde. Elle avait peur et c’était ce qu’il avait souhaité. Lorsqu’il entendit les bruits de pas, il se crispa légèrement, elle n’allait quand même pas venir ici ?

C’est assez puérilement qu’il décide de faire semblant de dormir, espérant qu’elle ferait demi-tour lorsqu’elle le verrait. Mais comme toujours, avec Katia, rien ne se passait comme il le souhaitait, elle grimpa dans son lit, le secouant légèrement, et faisant pleuvoir sur lui quelques gouttes de larmes. Bien forcé de poser ses yeux sur elle et de faire face au total désespoir de la jeune femme. S’il voulait lui faire peur, il ne supportait soudainement pas l’idée qu’il puisse être la raison d’autant de souffrance. Il se releva légèrement alors qu’elle le suppliait, s’asseyant sur son lit alors qu’un de ses bras vint doucement faire le tour de ses épaules, posant sa main sur le haut du crâne de Katia, la forçant à simplement se coucher contre lui.

Il se mordit le bout de la langue, déglutissant avec une certaine difficulté.  « Calme toi » lui demanda-t-il tout simplement, sans véritable compassion dans sa voix, il ne souhaitait pas trahir le désordre qu’elle insinuait dans ses sentiments. « Ferme les yeux » il pouvait sentir la légère hésitation « fais-moi confiance » rajouta-t-il alors qu’il fit de même en refermant ses paupières. Ses doigts caressa bien malgré lui la longue chevelure de la jeune femme alors qu’il écoutait les battements affolés de la demoiselle, attendant que ceux-ci se calme.
Lorsqu’elle déciderait de rouvrir les yeux, Katia pourrait voir une étendue glacée devant elle sans que le froid ne la touche réellement. Juste une étendue gelé, à perte de vue. Un feu de camp devant elle en guise d’unique point de lumière et la nuit étoilée au-dessus d’elle.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Lise


PNJ


Messages : 90
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Re: Douce déchéance [PV Klaus]   Jeu 17 Mar - 21:36




Douce déchéance


Klaus & Katia


Katia ignore à quoi s'attendre en rendant ainsi visite à Klaus. C'est l'instinct qui a guidé ses pas. Peut-être qu'il va abréger ses souffrances en mettant un terme à sa vie ? Trop désorientée, elle n'a pas le courage de penser aux conséquences. Ses tremblements s'accentuent en croisant son regard, mais son intention n'est finalement pas de lui faire du mal. Malgré l'absence d'émotions dans sa voix, Klaus passe un bras autour d'elle et sur sa chevelure, lui disant simplement de se calmer.

Fermer les yeux ne lui semble pas la meilleure des idées. Mais finalement, la rouquine accepte. Blottit contre lui, elle se concentre sur le sentiment de quiétude qui la gagne et plonge dans les bras de Morphée.

C'est une étrange sensation de se retrouver dans la glace, sans en ressentir le froid. Les flammes du feu de camp dansent à côté d'elle. Apaisée, elle observe le magnifique ciel étoilé. A cet instant, plus rien n'a d'importance. Même l'espace/temps semble figé. Son esprit en repos ne pense plus à rien.

Katia ne saurait dire combien de temps elle est restée ainsi, mais c'est finalement les rayons du soleil qui font frémir ses paupières. Ses yeux s'ouvrent sur la chambre de Klaus, ou plutôt sur le corps du vampire lui-même, toujours allongé sous elle. La sorcière referment immédiatement les yeux pour faire croire inutilement à son sommeil et pouvoir profiter d'avantage de cet instant. Sachant tout de même que ce n'est pas le vampire qui peut être dupe, elle se contente de resserrer légèrement sa poigne autour de lui, en restant ainsi quelques minutes.

C'est finalement son ventre qui gargouille et l'appel de la nourriture qui la force à revenir à la réalité. Le visage contrarié, Katia s'assoit sur le lit.

C'est à ce moment là que la solitude la prend. Doit-elle quitter les lieux ? Rester ? Klaus a toujours été une question sans réponse.

".... Et maintenant ?"

Bonjour et merci aurait sans doute été mieux pour commencer plutôt que de mettre les doigts dans un sujet compliqué qui se fini toujours avec un goût amer.

"Non" change-t-elle d'avis en posant un doigt sur les lèvres du vampire.

Katia se lève pour rejoindre la porte. Avant de partir, elle se retourne néanmoins.

"Merci pour cette nuit, c'était apaisant ..."

Quittant rapidement la chambre, elle rejoint la sienne. Katia ne met pas longtemps à se préparer et comme d'habitude, elle est la première à être dans la salle de classe. Elle croise le regard de Klaus qui arrive à son tour, cette fois-ci, sans blémir.

Ce n'est qu'à l'arrivée des premiers élèves - à savoir Lucy et Lily- que Katia se rend compte qu'aujourd'hui, elle n'a aucune envie de jouer à l'assistante parfait.

"Je n'ai pas envie de vous voir ..." fait-elle soudainement, aussi surprenant que cela puisse paraître.

"Ah bah c'est gentil !" répond Lucy avec un air faussement vexée. Katia lui adresse un fin sourire avant de prendre sa décision. Elle attrape son sac sous le regard surprit de la plus petite rouquine.

"Katia ? où tu vas ?"
"Je sèche !" annonce l'assistante, décidée mais se surprenant elle même.

Jamais la si coincée Katia n'a séché un cours ou son travail durant toute son existence. S'approchant de Klaus, elle attrape fermement sa main avec une pseudo autorité, pour ensuite le tirer hors de la salle de classe, ignorant Lucy qui crie que ça, ce n'est pas sécher, mais batifoler.

C'est à l'abri des regards, qu'elle daigne s'arrêter. Doucement, elle lâche sa main, sans pour autant se retourner vers lui. Toute son assurance disparait. Comment demander à Klaus de l'emmener loin d'ici pour la journée ? Il va trouver la requête beaucoup trop mièvre. Katia se souvient parfaitement que sa déclaration n'avait pas du tout été appréciée le soir du nouvel an. Le romantisme de la femme c'est toujours retournée contre elle.





Codage (c) AuRel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Douce déchéance [PV Klaus]   Dim 20 Mar - 20:09

Katia - Klaus.
   
From the dawn of time to the end of days
I will have to run, away
I want to feel the pain and the bitter taste
Of the blood on my lips, again
Elle avait réussi à dormir et il espérait que cette simple nuit de récupération permettrait à la jeune femme de retrouver un rythme du sommeil plus calme. Le petit matin s’était levé, avec lui, son assistante s’était réveillée. Enfin, elle semblait trouver plus amusant de lui faire croire qu’elle dormait encore jusqu’à ce que son estomac la trahisse. Il ne put s’empêcher de sourire devant la situation mais cette légèreté fut bien rapidement balayé à coup de sérieux lorsqu’elle lui demanda simplement ce qu’ils allaient faire maintenant ? Klaus n’y avait pas franchement réfléchis même s’il avait eu toute une nuit pour le faire. Il avait bien d’autre chose à penser et préférait clairement chasser la jeune femme de son esprit en ce moment même si elle montrait beaucoup d’effort pour ne pas complètement quitter les pensées de celui-ci.

Et maintenant ?

Il s’apprêtait à lui dire qu’elle irait prendre son petit déjeuné et qu’il la retrouverait dans sa salle de classe pour l’heure du premier cours de la journée mais elle posa ses doigts sur sa bouche avant qu’il ne puisse prononcer le moindre mot. Préférant ne pas entendre la réponse de celui-ci, elle se leva, quittant la pièce après l’avoir remercier pour cette nuit. Détournant simplement le regard maintenant qu’elle s’en allait, il se retrouva face à sa propre solitude. Se préparant de son côté, il retrouva la rouquine dans sa salle de classe. Il était très rare qu’elle arrive avant lui mais au moins, cette nuit lui permettait de ne pas se détourner de lui et l’ignorer comme elle le faisait depuis plusieurs jours.

Il commençait à préparer ses feuilles, à savoir la remise d’un devoir qu’il avait récemment demandé à ses élèves quand il entendit son assistante dire ouvertement aux deux élèves à peine arrivée qu’elle allait sécher. Fronçant les sourcils, il ne l’a pris pas franchement au sérieux jusqu’à ce qu’elle lui prenne la main et le tire à l’extérieur de la salle de classe. Il ignorait pourquoi il la suivait, enfin si, une part de lui était bien contente de ne pas jouer les professeurs aujourd’hui, une autre était simplement curieuse de voir ce que son assistante avait en tête. Lorsqu’elle s’arrêta au détour d’un couloir, il la regarda alors qu’elle lui tournait toujours le dos.

« Et maintenant ? »

Lui demanda-t-il en faisant échos à cette question qu’elle lui avait posée le matin même ? Maintenant il avait probablement le choix entre suivre sa folie passagère ou retourner dans sa salle de classe. Il ignorait encore complètement ce qu’elle attendait de lui et encore moins ce qu’il attendait d’elle et de cette étrange relation qui était nez entre eux. Il ne lui laissa pourtant pas le temps de répondre qu’il l’avait attrapé en plaçant un bras sous ses genoux et un autre sur son dos. La portant, il usa de ses capacités d’hybride pour l’emmener en dehors du château. La serrant contre elle, ses capacités de célérité devaient être l’équivalent du transplanage pour elle. Il finit par stopper leur course au bout de quelques minutes à l’entrée de ce qui semblait être un énorme jardin de plusieurs hectares.
Ce lieu n’était rien d’autre que le domaine de sa famille, bien qu’il savait qu’aujourd’hui seul son frère y vivait avec parfois la visite de l’un de leurs frères ou de leur sœur. Reposant la jeune femme sur ses pieds, il se perdit lui-même dans la contemplation de ce lieu.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Douce déchéance [PV Klaus]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Douce déchéance [PV Klaus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Manon Margaux Chérie (springs to me) version Manon la douce (blonde)
» [Seigneurie de Baraçé] La Douce
» Feuillage la douce feuille d'été [Accepté]
» CS 2012, CR d'un poulpe en eau douce
» [RP]Visite de Marie-Douce
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'intérieur du Château :: 1er étage :: Salle de classe d'histoire de la Magie-