AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Douce déchéance [PV Klaus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Lise


PNJ


Messages : 90
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Douce déchéance [PV Klaus]   Lun 14 Mar - 21:27




Douce déchéance


Klaus & Katia


Un nouvel qui la marquera à vie. Jason a dépassé les limites une nouvelle fois, ce qui lui coûta la vie. Vidé de son sang. Katia revoit encore cette horrible scène, à demi conscience de ce qui se passait, mais bien assez pour comprendre l'intervention de Klaus. Alors que mourante, elle a vu son dernier souffle de vie se prononcer, c'est avec fatigue et étonnement qu'elle a rouvert les yeux quelques heures plus tard. Katia Giovannia est toujours en vie. La rouquine sait bien entendu pour quoi. Ou plutôt comment. La vérité est qu'elle ne comprend pas pourquoi son professeur titulaire c'est donné la peine de la sauver, alors que sa mort aurait signifié la fin de ses problèmes. Un jouet abîmé dont il ne voit plus l'utilité. Alors pourquoi ?

La possibilité que Klaus ait des sentiments est bien envisageable, mais cela ne la rassure pas pour autant. Si avant cette soirée, elle en aurait été heureuse, aujourd'hui ce n'est plus du tout le cas. Dire qu'elle lui a dit que ce qu'elle regardait, ce n'est pas le monstre, mais l'humain … Elle c'est sans doute leurré elle même. Ou alors, Katia n'a pas mesuré l'ampleur de la férocité de Klaus. Ce soir là, il lui a fait bien plus peur que son défunt mari. Le fait d'y repenser lui tord l'estomac.

Traumatisée par son agression, la mort de Jason, sa propre -presque- mort, la rouquine a prit quelques jours de congés, acceptés par Dumbledore, avec le soutien de McGonagall. Après une semaine de repos chez elle, Katia est revenue à Poudlard. Pourtant loin d'être remise, elle refuse de manquer d'avantage son travail. Elle sait que Klaus peut gérer les cours sans elle, mais pour cette acharnée du travail, son job est sa priorité. Katia était déjà ainsi lorsqu'elle était élève.

Revenue le dimanche 7 janvier au soir, c'est en rasant le mur qu'elle passe devant les quartiers de Klaus pour rejoindre les siens, juste en face. Ce qui est complètement stupide, vu l'odorat et l'ouïe sur-développé du vampire. Mais c'est un geste purement instinctif, et Katia n'a aucune envie de croiser Klaus. Ce qui est sans doute réciproque. Personne ne s'attendait à ce qu'elle revienne si rapidement (ou qu'elle revienne tout court). La petite rouquine a certifié à Mc Gonagall qu'elle va beaucoup mieux et qu'elle est prête à reprendre le travail. Cette dernière n'est pas dupe, mais devant l'insistance de la jeune assistante, elle a donné son accord.

Sa première nuit à Poudlard c'est déroulée de la même manière qui a suivit son agression. Toutes ses nuits hantées par des cauchemars, ce n'est pourtant pas Jason qui la terrifie.
3h du matin. Katia pousse un hurlement, puis un autre, se débattant contre un ennemi invisible sans se réveiller. Elle peut voir du sang s'écouler de la mâchoire du vampire, cette lueur de danger, de chasseur qui a trouvé sa proie. Elle sent les canines se refermer sur sa peau, pour la vider de son sang. Katia se réveille brusquement, criant encore.

Le souffle court, assise dans son lit, elle a du mal à reprendre une respiration stable. Épouvantée, son corps tremble de tous ses membres. Katia passe une main dans ses cheveux humides de transpiration. Elle ferme les yeux, s'efforçant de se calmer. Katia ignore si c'est par traumatisme qu'elle rêve de Klaus ou à cause du sang qu'il lui a donner pour la sauver. Sans doute un mélange des deux.

***

Sa reprise le lundi 8 c'est passé plutôt tranquillement, malgré ses quelques moments d'absences, plongée dans de sombres souvenirs. Il lui arrive de sursauter de frayeur quand on l'interpelle, ou de s'investir un peu moins vers ses élèves alors qu'elle est d'habitude si proche d'eux. Ce qui ne l'empêche pas pour autant de bien faire son travail ou de noter l'absence de certains élèves, qui apparemment, ont carrément quitté Poudlard. Katia a accepté les chocolats que lui ont donné Lucy et quelques autres élèves pour lui souhaiter un prompt rétablissement et un bon retour. Bien sûr, il lui faut aussi supporter la présence un peu envahissante de son frère, mais le plus difficile reste d'éviter Klaus, alors qu'ils sont dans la même pièce toute la journée. Mais la rouquine parvient tout de même à ne pas croiser son regard une seule fois. A la fin du dernier cours, tous les élèves quittent la pièce, et se retournant pour en faire de même, Katia se retrouve nez à nez avec le professeur d'histoire de la magie, volontairement de sa part ou non. La sorcière blêmit, ses cauchemars toujours en tête. Elle recule d'un pas et détourne la tête, attrapant maladroitement son sac pour quitter promptement la salle de classe.

La nuit arrive bien vite, et encore une fois, vers 3h du matin, les hurlements retentissent dans la chambre de Katia. Ce qui se reproduit la nuit du mardi. La respiration saccadée, le visage en larmes, c'est en débardeur et short qu'elle entre sans frapper dans la chambre de Klaus. Elle n'a pas fière allure la petite sorcière qui tremble encore, les cheveux décoiffés, humides, la respiration accélérée, encore à moitié déconnecté de la réalité. Son visage pâle est tarit par des larmes sèches. Katia s'approche du lit du vampire, sachant qu'il ne ressent pas le besoin de sommeil. Elle grimpe sur lui en le secouant doucement.

« Fais que ça s'arrête … Fais que ça s'arrête …. Je t'en supplie ... » le supplie-t-elle la voix brisée et déchirée. Katia ne peut plus supporter cette peur qui la ronge constamment, dans ses songes et même à longueur de journée, quand elle est réveillée. Bien que vivante, elle a l'impression d'agoniser à petit feu. Une mort lente, la laissant dans le supplice et l'horreur.

« Klaus … Fais quelque chose. » implore-t-elle en tremblant au dessus de lui.

La sorcière a perdu son assurance, son indignation et ses grands discours moralisateurs. Elle aimerait être capable de lui crier dessus, s'énerver contre lui parce qu'il se joue d'elle et imposer son point de vue. Mais elle en est incapable, trop apeuré pour ça. Mais ce qui la ronge le plus, c'est bien de ressentir autant de peur pour cet homme qu'elle aime par dessus tout.





Codage (c) AuRel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Douce déchéance [PV Klaus]   Mer 16 Mar - 19:30

Katia - Klaus.