AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Un nouveau soldat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Remus Lupin

avatar

Gryffondor


Messages : 107
Date d'inscription : 04/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Nothing
Aptitude: Loup Garou
Affiliation: Absolument contre ses idées d'arriéré

MessageSujet: Un nouveau soldat    Mar 5 Avr - 12:17

Il resta silencieux en écoutant Lise. Il ignorait s’il serait véritablement en mesure de lui pardonner un jour et s’il l’était, il ignorait le temps que cela lui prendrait mais pour l’heure, il se devait de mettre ses préoccupations personnelles de côtés. Lise acceptait de le suivre et cela faciliterait grandement les choses. Il ne savait pas exactement comment la brune réagirait lorsqu’elle se rendrait compte de leur destination mais cela ne changeait en rien ses plans. Son seul réconfort c’est qu’il avait pu tenir sa promesse de ne pas utiliser Amy. Devait-il d’ailleurs lui dire la vérité avant de partir ? Elle était déjà à ses côtés lorsque cette question lui traversa l’esprit mais au final, elle le découvrirait de ses yeux. Cela changeait quoi ?
Il tendit une main vers elle, attendant qu’elle la prenne pour transplaner. C’est dans un hall exigu qu’ils firent leur réapparition. On pouvait entendre dans la cuisine que Moly Weasley s’afférait déjà à vouloir nourrir tout ce beau monde. Si Remus avait la fâcheuse habitude de vouloir tout soigner avec un carré de chocolat, la femme d’Arthur avait tendance à noyer ses inquiétudes dans la cuisine. Il ne lâcha pas la main de Lise à présent, redoutant qu’elle lui échappe encore une fois.

Remus ne prit pas la route de la salle manger, bifurquant directement dans un petit salon, là où quelques jours plutôt il avait eu une conversation avec Alastor. Refermant la porte derrière lui, il sorti sa baguette, prononçant la formule pour faire apparaitre son patronus. Un magnifique loup argenté apparaissait à présent devant eux, filant alors en volute de fumée entre les interstices de la porte. Le patronus messager. L’animal fantomatique rejoindra, qu’il soit présent ou non dans la maison cela n’avait pas d’importance mais pour le moment il lui avait sembler judicieux de ne pas exposer Lise à tout le monde. En attendant l'arrivé du claudiquant Auror, Remus s'autorise à lâcher la main de l'ancienne Poufsouffle pour se poser sur le fauteuil du salon.

_________________
For the werewolf, for the werewolf, has sympathy
For the werewolf, somebody like you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Un nouveau soldat    Jeu 7 Avr - 19:54


Le patronus de Remus Lupin accouru élégamment dans sa direction et s’arrêta devant lui. Il n’eut pas besoin de prononcer le moindre mot que l’auror quitta le lieu où il était dans un crac sonore pour réapparaître dans le parc non loin du Square Grimmauld. Il savait que ce message ne pouvait signifier que peu de chose et de toute manière il était de consigne à l’Ordre du Phoenix d’utiliser leur patronus comme messager avec sagesse. On ne savait jamais où pouvait traîner des oreilles ennemies. Vigilance constante.

L’homme clopina rapidement jusqu’à la devanture inexistante du QG de l’ordre et la fit apparaître comme à son habitude. Le secret et la sécurité de cette dissimulation venait au prix de devoir attendre un peu pour rentrer mais Fol Oeil ne s’en était pas plains. Il savait aussi que cela dissuadait les couards de venir se réfugier ici en ramenant derrière eux une horde d’ennemis. Ce court temps, l’auror l’utilisa pour vérifier qu’il n’était pas suivit, comme il le faisait toujours. Il put entrer dans la demeure aussi rassuré qu’un paranoïaque pouvait l’être qu’il ne l’était pas et se dirigea directement vers le petit salon où il avait parlé à Remus la dernière fois.

Avant même d’entrer dans la pièce son oeil bleu avait repéré la silhouette d’une femme brune en compagnie de Remus. Lise Parker. Il entra sans cérémonie ni vraiment de salutation de sa démarche bourrue et referma la porte derrière lui, prenant soin de la couvrir des sorts habituels pour éviter les fouineurs. Ce n’est qu’après s’être affairé quelques longues secondes devant la porte qu’il finit par se retourner.

Son oeil magique bleu électrique n’avait pas quitté Lise une seule seconde depuis qu’il était entré et pourtant c’est vers Remus qu’il eu une première attention.

- On dirait que t’as pas eu besoin de moi. railla-t-il avec un sourire fendu. Bien joué professeur.

Il lui donna une tape amicale sur l’épaule qui secoua un peu l’homme assit. L’auror se retourna alors enfin vers la nouvelle tête.
Fol Oeil n’avait pas oublié la date d’aujourd’hui et le fait que matin était celui qui suivait juste après la pleine Lune n’était pas un détail à négliger lorsqu’on traînait avec un loup-garou. Il ne savait pas encore quoi faire de cette information mais savoir que cette nuit avait été plus remplie pour Remus Lupin qu’elle ne l’aurait dû le tracassa légèrement. Il aurait voulu en savoir plus sur ce qu’il s’était passé et comment celui-ci avait réussi Lise Parker à la suivre ici, mais ce n’était malheureusement pas la raison pour laquelle il l’avait voulu ici.

- Je suis heureux que vous vous soyez retrouvés. commença-t-il d’une voix bourrus mais dénuée d’agressivité. Il y avait de la méfiance, certes, mais ce n’était pas étonnant venant de quelqu’un comme Alastor Maugrey.
Maintenant que ses deux yeux dépareillés étaient portés sur la femme, il était clair qu’il la dévisageait et l’étudiait dans les moindres détails et il ne s’en cachait pas. Comme tous, la jeune femme avait vieilli. Assez élégamment même. Elle avait gardé sa stance froide et distante et son masque facial indéchiffrable. Elle n’avait pas changé d’un poil et pour quelqu’un s’étant fait passée pour morte toutes ces années c’était tout de même assez troublant.

- Bon, je vais pas y aller par quatre chemins. On sait tous les deux qu’il se passe des choses dehors. De mauvaises choses. Maintenant certains préfèrent ne pas y penser, s’accrocher au peu de stabilité et de paix qu’ils ont mais on sait très bien ce qui arrive. Une nouvelle guerre, ou au moins une sacrée bataille pour l’empêcher. annonça-t-il d’un ton sombre en guise de préambule.

- Je sais que tu as tes cartes, tout comme j’ai les miennes. Mais face à Evan Rosier je pense qu’on ferait tous mieux de ranger notre orgueil pour peu importe. Il faut qu’on travaille ensemble. Dis-moi tout ce que tu sais à propos de lui. demanda-t-il alors sans détour et sans ciller.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lise Parker

avatar

Poufsouffle


Messages : 127
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: semi loup garou ( crise de violence et d'hystérie durant les pleines lunes, aucune transformation physique )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Un nouveau soldat    Mar 12 Avr - 16:56


Square Grimmaud. Elle aurait du s'en douter. Lise n'approuve pas être ici. Si elle avait souhaité que l'Ordre du Phoenix sache pour son retour, elle aurait semé des indices. Or ce n'est pas le cas. Qui a parlé ? Remus ? Amy ? Frustrée, la sorcière ne dit pourtant mot. Elle aurait pu partir, cela ne tenait qu'à elle. Rien ne la force à suivre Remus dans cette voie là … Si ce n'est la promesse qu'elle a faite. Ne plus l'abandonner. Plus de cachotterie.

La louve est pourtant loin d'être à son aise. Ramenant d'avantage son capuchon sur son visage pour le dissimuler, aucun membre de l'Ordre n'a la temps de la voir. Son compagnon l'emmène dans un petit salon. Aucune question. Ils se contentent d'attendre. Lise détourne son attention, fixant le mur, sans vraiment le voir. Pas impatiente, pas inquiète. Elle ne montre aucune surprise, pas même quand la porte s'ouvre sur le plus puissant et connu des Aurors : Alastor Maugrey. La jeune femme ne le quitte pas des yeux, alors qu'il s'adresse à Remus en priorité. Ainsi donc, les deux la cherchaient. Lise ne tarde pas à savoir le pourquoi du comment.

Evan Rosier. La seule personne qui n'ignore pas sa récente visite vers Rosier, n'est autre que Zoya Horlov. Ainsi donc le maître et l'élève sont toujours en contact. Que faire ? Son regard se pose vers Remus. Plus de cachotterie, c'est ce qu'elle avait dit. Pourtant … Lise se déplace enfin pour faire face à l'ancien Auror. Pourtant, c'est à Remus qu'elle s'adresse.

« Ce n'est pas une histoire de faire cavalier seul. Si je parle, une autre vie innocente sera menacée. Je ne prendrais pas ce risque. »

C'est en attirant la curiosité d'Evan Rosier qu'elle a su négocier la vie d'Elliot, ce n'est pas le moment de rompt son pact. Les murs n'ont peut-être pas d'oreilles dans cette pièce, mais ce n'est pas un risque qu'elle est prête à prendre. Protéger un enfant. Elle sait ce que c'est.

« Chaque problème doit se régler un par un. Si vous loupez une marche, vous allez tomber. Evan Rosier est le sommet, mais il y a d'autres étapes avant de l'atteindre. Voldemort. C'est lui qu'il faut détruire en priorité. »


Avec une dernière hésitation, Lise s'éloigne de Fol Oeil pour s'approcher du loup. Doucement, elle dépose entre ses mains le diadème de Serdaigle qu'elle a récupéré quelques jours quelques jours auparavant.

« C'est un artefact qui enferme une partie de l'âme de Voldemort. Je ne sais pas comment le briser, ni où sont les autres, et encore moins combien il y en a. Mais c'est un début. Pour l'instant, ne posez pas les yeux sur Evan Rosier, il est hors de portée. Quant aux mangemorts, ce n'est que de la rigolade. Cessez donc de surveiller ceux qui ont infiltré le ministère de la magie. Ils sont faibles. Si vous voulez donner de l'importance à vos actes. Frapper Voldemort. Frappez un chef de guerre. Décidez vous, parce que le temps est contre vous. La guerre n'est pas en marche, elle est déjà là. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remus Lupin

avatar

Gryffondor


Messages : 107
Date d'inscription : 04/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Nothing
Aptitude: Loup Garou
Affiliation: Absolument contre ses idées d'arriéré

MessageSujet: Re: Un nouveau soldat    Mar 12 Avr - 18:18


« On dirait oui »

Lui répondit-il l’air légèrement maussade, se demandant s’il n’aurait pas préféré que les choses se passent différemment au fond. Il reçut la frappe amical de l’Auror avait une certaine difficulté, trahissant les courbatures qui le faisait encore énormément souffrir et cette lourde fatigue qui ne cessait de le tirer vers le bas. Se trainant jusqu’au fauteuil, il se laissa lourdement tomber dedans, accueillant le confort moelleux de celui-ci comme une bénédiction. Son regard fixait Fol’œil qui exprimait un certain "bonheur" face à ces retrouvailles mais en toute objectivité, même si Remus n’en disait pas un mot, il n’était pas encore certain de savoir s’il était heureux de l’avoir à nouveau à ses côtés ou si cela lui rappelait simplement les innombrables mensonges et trahison.

Sa mâchoire s’ouvrir, se contractant dans un bâillement silencieux qu’il ne pouvait pas contrôler. Détournant le regard en posant sa main devant sa bouche, il s’excusa d’un regard alors que ses yeux s’humidifiait de fatigue. Les paroles de Maugrey tombait à pic, assez pour le maintenir en alerte et éveillé, il écoutait, posant ses yeux sur Lise et attendant à présent sa réaction, ses réponses. Il se crispa, dès l’instant où elle ouvrit la bouche, un non-sens, encore une fois.
Elle ne souhaitait pas faire cavalier seul mais n’offrait que la moitié d’une pièce d’un puzzle déjà complexe.

S’adressant directement à lui plutôt qu’à l’Auror, il la regardait, et la colère qu’il pouvait ressentir en lui avait au moins l’avantage de lui faire oublier son intense envie de se reposer.
Elle posa entre ses mains un diadème, il était incapable de comprendre ce que cela signifiait et son regard se posa sur l’Auror, espérant y trouver des réponses mais pour l’instant, la seule chose qu’il retenait c’était qu’elle cachait encore beaucoup d’autres choses.

« Tu ne peux pas sauver le monde et les gens à toi seule Lise… »

Fini-t-il par répondre avant que Maugrey ne reprenne la parole.

« Si tu parles, nous serons deux personnes de plus à pouvoir protéger cette personne…Arrête de te méfier de tout et de tout le monde bon sang ! »

Il la repoussa, d’un geste plus brusque qu’il ne l’aurait voulu, comme à chaque lendemain de pleine lune, Remus était plus sensible que jamais. Il soupira, se cachant le visage entre ses mains avant de les faire glisser le long de ses cheveux.

« A t’entendre je ne sais même pas si tu es avec nous ou contre nous… »

_________________
For the werewolf, for the werewolf, has sympathy
For the werewolf, somebody like you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Un nouveau soldat    Ven 15 Avr - 12:35




Alastor ne perdit rien des mots et des mouvements de la louve, son œil magique fixé sur elle. Il observa l’entièreté de son demi-jeu. Répondant a la demande de l'auror mais en s'adressant a son mari, ayant l'air de vouloir coopérer mais sans révéler quoi que ce soit, agréant a ses mots pour mieux détourner leur attention. Fol Oeil sait qu'il ne pouvait prétendre voir clair dans le jeu de la louve mais cela ne le déstabilisa pas du tout car il n'avait pas l'intention de jouer.

Ce n'est que lorsqu'elle sortit le diadème de Serdaigle, le qualifiant sans le faire d'Horcruxe renfermant un morceau de l’âme de Voldemort et quelle le plaça entre les mains de son mari que l'auror la quitta une seconde de son regard bleu électrique. Il s'approcha de Remus mais celui-ci avait déjà prit la parole, laissant la frustration et sa colère s'exprimer de plus en plus. Alator esquissa un geste pour l’arrêter lorsqu'il poussa brusquement la sorcière mais se stoppa pour finalement le laisser finir. Ses mots exprimèrent parfaitement les pensées d'Alastor mais pour l'auror, l'attachement n'y était pour rien.

- Remus. appela-t-il d'une voix calme alors qu'il leva une main dans un geste apaisant. Je vais m'occuper de ça. ajouta-t-il en désignant le diadème.

Il s'empressa de l’ôter des mains du loup-garou mais sans le toucher lui même, le faisant léviter a l'aide d'un sort pour le placer sur une table non loin. D'un autre coup de baguette, il recouvrit l'objet d'une cloche en verre hermétique.
Avant de s'autoriser un soupire de soulagement, l'homme se retourna vivement vers Lise Parker. Il y avait une discrète colère et agressivité dans son œil naturel mais il la chassa en s'armant de calme, de patience et de résignation. D'un dernier coup de baguette, il verrouilla toutes les issues de la pièce.

- Tu l'as entendu, Parker.  J'ai dis tout ce que tu sais a propos d'Evan Rosier. dit-il d'un ton calme. Il n'avait pas levé sa baguette vers elle mais c'était tout comme tant son regard était dur et sans détour. On sait qui sont nos ennemis. Et si la guerre et déjà la, je dois savoir qui sont nos alliés. Je ne peux pas me permettre d'avoir un électron libre qui se la joue perso et joue double-jeu en concluant des deals avec l'ennemi derrière mon dos. ajouta-t-il avec un regard perçant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lise Parker

avatar

Poufsouffle


Messages : 127
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: semi loup garou ( crise de violence et d'hystérie durant les pleines lunes, aucune transformation physique )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Un nouveau soldat    Ven 15 Avr - 16:36


La louve a du mal à supporter la colère de son ancien compagnon et les accusations de Maugrey. Son point de vu est différent des deux hommes, elle n'a fait que sauver la vie d'Elliot et tenter de mettre en péril celle de Voldemort. Lise ne veut pas s'occuper d'Evan pour le moment, ils ne pourront jamais y arriver s'ils essayent d'agir sur tous les plans à la fois. C'est juste impossible. Néanmoins, elle n'a pas l'intention de se justifier, la communication n'ayant jamais été son point favori. S'ils la comprennent, tant mieux, s'ils ne comprennent pas, tant pis.

Tout aussi calme qu'à son habitude, elle ne dit mot mais n'en pense pas moins. Si Remus ignore dans quel camp elle se trouve, c'est que sa confiance est encore plus moindre que la sienne. La détective ne tarde pas à comprendre qu'il ne l'a pas amené ici pour avoir son aide, mais plutôt pour le réquisitionner par la force. En voyant tout moyen de sortie se condamner, elle comprend pourquoi Remus l'a tiré jusqu'ici sans la lâcher. Un léger sourire étire ses lèvres. De mieux en mieux.

« Si tu veux jouer ainsi, tu vas devoir y aller jusqu'au bout et en porter les conséquences. » fait-elle à Remus d'une voix froide. Jamais elle ne lui avait parlé avec autant de sentiments négatifs. Si Lise peut comprendre que Remus lui en veut, elle digère très mal le fait qu'il l'ait piégé ainsi. Pire. Si elle ne capitule pas, ce qui se sous entend pour la suite, est grave, surtout de la part de Remus Lupin. Qui la connaît assez bien pour savoir qu'elle ne parlerait pas, et comment cette histoire allait finir.

La louve recule de quelques pas, se collant au mur, à distance raisonnable des deux hommes, séparant volontairement le trio. Il n'y a pas de trio. Il n'y en a jamais eu. Le mieux qu'elle puisse faire pour les aider, c'est donner le secret de Voldemort. Ce qu'elle vient de faire. En ce qui concerne Evan Rosier, elle ne peut pas. Peut-être qu'ils seront capable de protéger Elliot, ou peut-être pas. D'ailleurs si Zoya avait estimé que l'Ordre pouvait quelque chose pour son fils, le gamin sera déjà là. S'il ne l'est pas, cela veut tout dire. Aucune chance qu'elle ne trahisse le garçon. Ce n'est pas une question de confiance, contrairement à ce que pense Remus, mais on ne peut jamais savoir ce qu'il peut se passer. Elle ne peut pas prendre ce risque. Ce n'est qu'un enfant. Si elle n'était pas intervenue cette nuit là, Elliot Rosier serait mort. Tout ce qu'elle a pu faire pour le garder en vie, c'est détourner l'intention d'Evan.

Non, elle ne le trahirait pas.

« Je ne parlerais pas. Alors fais ce qu'il doit être fait. »


Aucune peur ne se montre sur son visage, son calme est presque effrayant. Lise sait qu'elle est en minorité que ce soit en nombre ou en terme de force. Etre lycan ne la sortira pas d'affaire cette fois-ci mais cela ne la laisse pas non plus démunie.

Ca aurait pu être son Sammy. La guerre n'épargne pas les enfants. Lise ose espérer que si un jour Sam est en danger, quelqu'un ait la volonté de protéger son enfant comme elle le fait avec Elliot.

Oh Sam. Son petit Sam. Que la vie préserve son garçon.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remus Lupin

avatar

Gryffondor


Messages : 107
Date d'inscription : 04/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Nothing
Aptitude: Loup Garou
Affiliation: Absolument contre ses idées d'arriéré

MessageSujet: Re: Un nouveau soldat    Ven 15 Avr - 18:12

Elle se trompe, du début à la fin, elle se trompe mais elle bien trop aveuglé par sa soudaine colère pour le voir. Remus lui-même n’est pas certain d’être parfaitement capable d’être lucide dans cette histoire. Sa subjectivité n’arrangeait en rien les choses. Elle osait lui en vouloir de l’avoir amener ici, de l’avoir prise au piège alors qu’elle-même avait passer plus d’année à lui mentir que quiconque dans sa vie. Il aurait pu se mettre en colère une nouvelle fois, explosé de rage, mais alors qu’elle s’éloignait d’eux dans une position clairement défensive, Remus se sentit simplement dépossédé de toute énergie.

« A quoi bon ? »

Finit-il par murmurer de sa voix lasse. Il passa une main sur son visage pour lutter contre sa propre fatigue physique. Il observa Alastor et dans les yeux de Remus se lisait un véritable appel à l’aide. Il avait aimé cette femme, il aimait cette femme encore aujourd’hui mais il avait l’impression d’être simplement incapable de la comprendre et de comprendre ces réactions disproportionnée. Pourquoi voyait-elle le mal absolument partout ? Même en lui ? S’imaginait-elle réellement qu’il serait capable de lever sa baguette contre elle ? Lui…Remus Lupin ?

Etait-ce vraiment Lise Parker qu’il avait sous les yeux ? Avait-il donc aimé qu’une illusion ? L’image qu’elle avait fabriquer d’elle pour lui ?

Il posa ses yeux sur elle et l’observa, sans comprendre son attitude. Puisant dans les maigres forces qu’il lui restait, il se leva lentement. Il pouvait sentir chacun de ses os lui faire mal, chacun de ses muscles se tendre douloureusement alors qu’il avança pas après pas pour se mettre entre elle et Alastor. Il se tourna vers l’Auror.

« Laisse la partir… » Lui demanda-t-il simplement. « Je n’en peux plus » dit-il suppliant. Sa voix était calme mais teinter d’une tristesse et d’un désespoir plus intense qu’il ne l’aurait voulu. Finissant par se retourner vers elle, il la regarda, dans les yeux, un triste sourire.

« Trente minutes…Tu as tenu ta promesse de ne plus partir pendant Trente minutes Lise… » Il s’avança d’un pas, clignant lentement des yeux, chaque geste était véritablement difficile mais il continuait de faire cet effort. « C’est à ça que ressemble ma vie maintenant…Je l’ai consacrée à l’Ordre. Molly, Arthur, Sirius, Amy, Hagrid, McGonnagall, Tonks, Bill, Charlie, même Zoya… » Il marqua une pause. « Harry… » Rajouta-t-il à la liste alors qu’il cherchait ce qu’il voulait dire en énonçant chacun de ces noms, la fatigue lui embrouilla l’esprit tout comme la tristesse.

« Ma vie, elle est pour eux » fini-t-il par conclure dans un soupire. « Si tu veux rester, c’est avec eux à tes côtés que tu te battras et chacun d’eux seront prêt à mourir pour te protéger toi ou ceux que tu aimes si tu en avais besoin tout comme je suis prêt à le faire pour eux. »

Il passa à nouveau sa main sur son visage, reprenant quelques secondes de plus de réflexion avant de reprendre la parole.

« Mais si tu préfère vraiment pensé que ce que tu as proposé à l’ennemi pour protéger quelqu’un suffira sincèrement à protéger cette personne…Si tu crois profondément que tu peux faire confiance en lui…Si tu crois que je suis prêt à te faire du mal pour ça…Alors va t’en… »

_________________
For the werewolf, for the werewolf, has sympathy
For the werewolf, somebody like you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lise Parker

avatar

Poufsouffle


Messages : 127
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: semi loup garou ( crise de violence et d'hystérie durant les pleines lunes, aucune transformation physique )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Un nouveau soldat    Ven 15 Avr - 18:32


Lise a assez de self-contrôle pour le cacher mais son esprit est fatigué. Si son corps supporte normalement la pleine lune, ce n'est pas le cas du mental. Bien qu'elle arrive maintenant à garder un minium de raison, ce n'est pas suffisant. Elle a tout de même des gênes de lycans. Tout de même loin de l'état affaiblit de Remus, Lise sent sa propre fatigue la faire flancher. Elle pousse un soupire et lui attrape le bras.

« Tu crois peut-être que je me confronte à toi par plaisir ? Je comprends tes paroles et ta position Remus. Mais ça reste vrai, tu ne me connais plus, tout comme je ne te connais plus. Non, j'ignore complètement si tu stopperais la baguette de Maugrey ou non. »

Ses paroles sont difficiles mais pourtant réalistes. Quinze ans d'absences qui ne peuvent être comblés à un claquement de doigt. Il est en colère contre elle, tout comme elle, elle a souffert de sa propre absence. La seule chose qui l'a aidé à tenir, c'est l'existence de Sam, qu'elle a chérit comme la prunelle de ses yeux.

« Je n'ai aucune confiance en Evan Rosier. Qu'est-ce que tu crois ? Que j'ai pu sauver le petit Elliot par ma simple volonté ? Non, j'ai du marchander ! Je cherche les Horcruxes qui contiennent l'âme de Voldemort et en échange, il laisse la vie sauve au petit. Si je commence à comploter contre lui ….. » Lise se mord les lèvres, avant de reprendre, la voix plus fragile qu'elle ne le voudrait. « Je suis une maman Remus. Si Sam était en danger, j'aimerais que quelqu'un soit capable de le protéger. Je ne sacrifierais pas un enfant. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Un nouveau soldat    Sam 16 Avr - 17:45




La réaction de la louve ne se fait pas attendre. Se sentant acculée, elle s'éloigne des deux autres sorciers bien qu'elle savait qu'il n'y avait pas d'issue. Pas d'issue, Alastor voulait le lui faire comprendre dans la pièce qu'elle se trouvait comme dans la conversation qu'ils avaient. Il n'avait pas de temps à perdre avec des demi-vérités et des propos évasifs. Il ne connaissait pas très bien cette femme et bien évidemment moins que Remus. Il savait qu'elle avait fait son indépendante pendant la première guerre ce qui était sensé être la raison de son décès. Mais elle était aussi mariée a Lupin et pour cette raison, l'auror ne s'attendait pas vraiment à ce qu'elle s'obstine autant. Entre son mari et ses alliées, elle choisissait Evan ? Elle eu même l'audace d'insinuer qu'ils étaient prêt à la torturer pour la faire parler et que cela échouerait. Les yeux de Fol Oeil firent un tour complet dans leur orbite. La pauvre Lise Parker avait vraiment perdu le nord.

Alors qu'Alastor hésitait entre éclater de rire ou pousser le plus profond des soupirs, Remus sembla simplement céder au désespoir et à la lassitude. L'auror observa son ami et allié et capta l'appel à l'aide dans ses yeux brillants. Tout cela le fatiguait et le blessait réellement. Alastor pinça les lèvres, presque honteux d'avoir songé à rire de la situation et il se rappela que c'était partiellement par sa demande qu'ils se trouvaient tous les trois dans cette pièce. Il s'apprêta à intervenir et éclaircir la situation mais Remus le devança, lui demandant simplement de baisser les bras et de la laisser partir.
Il n'en avait aucune intention mais il était difficile de rester ferme et de marbre lorsque Remus Lupin avoua qu'il n'en pouvait plus. Ce Remus Lupin que chacun admirait pour être si fort malgré tout ce qu'il devait porter sur ses épaules n'en pouvait plus. Lise était la goutte de trop et Alastor s'en voulu d'avoir été celui qui l'avait versé dans sa coupe. Stratégiquement, c'était une erreur de la laisser s'en aller, mais par respect pour lui et tout ce qu'il avait fait pour l'Ordre et pour lui, Fol Oeil était prêt à lui obéir.

Il le laissa se retourner vers Lise et lui parler une dernière fois malgré la fatigue et la lassitude. Il failli avoir un réflexe de trop lorsque Lise l'attrapa par le bras mais il se figea pour l'écouter elle aussi. Il se retint de réagir lorsqu'elle insinua que ce n'était pas de Remus dont elle craignait les actions mais de Maugey. Et lui qui était persuadé d'avoir choisit le camp des gentils pour une raison, pensa-t-il avec cynisme.
Mais la suite de ses paroles chassa sa nouvelle envie de rire et il les écouta avec attention. Le petit Elliot. Cela eu le don d'accrocher son attention et de faire fonctionner son cerveau. Alors c'était pour protéger l'enfant de Zoya que Lise avait fait un marché avec Evan Rosier. Les Horcruxes de Voldemort contre la vie de l'enfant. Le deal paraissait assez démesuré, même sans savoir que la mère de l'enfant avait prit ses propres précautions concernant la chair de sa chair.
Alastor savait que Evan en avait après les Mangemorts de Voldemort, mais Voldemort lui même ? Ce n'était pas un scoop mais l'information avait le don d'assombrir le tableau. Il aurait pu se réjouir que les monstres s'affrontaient entre eux mais il ne parvint à en ressortir que l'impression qu'Evan Rosier était de plus en plus ambitieux et donc plus en plus dangereux. S'il n'était pas prêt à s'arrêter à son ancien maitre, jusqu'où irait-il pour satisfaire ses ambitions ? Commençant à réfléchir à autre chose l'auror eu du mal à capter la suite de la conversation du couple marié mais il en sortit l'information nécessaire.
Un autre enfant ? Son réflexe fut de tourner son œil magique vers Remus et bien qu'il y vit l'émotion il ne vit pas de surprise, ce dernier était déjà au courant. Tant mieux, il n'avait pas besoin qu'une telle révélation vienne s'abattre sur le pauvre Lupin aujourd'hui.
Alors tout ce temps cela n'avait été qu'une histoire d'instinct maternel et de quiproquo ? Maugrey fini par pousser un profond soupir agacé et bien audible. Instinctivement il posa une main sur Rems dans un geste de compassion.

- Et bien maintenant qu'on sait, on va peut-être pouvoir le protéger en effet votre petit... Sam c'est ça ? commenta-t-il d'un ton qui se voulait doux mais qui restait quelque peut agacé de la situation. En ce qui concerne Elliot, je suis sûr qu'il apprécie l'effort mais sa mère a déjà fait le nécessaire pour le sortir de là. ajouta-t-il en insistant bien sur le mot mère.

Il avait hésité une fraction de seconde à appeler Zoya qui se trouvait dans les parages depuis quelques jours. Après tout on parlait bien de son fils. Mais l'auror la connaissait assez bien pour savoir qu'elle ne portait pas vraiment la louve dans son cœur et qu'en plus de cela elle ne réagirait surement pas très bien en apprenant que Miss Parker pensait nécessaire de devoir faire un deal avec le diable pour protéger Elliot. Il pouvait déjà l'imaginer lui sauter dessus et la brune était loin d'être du genre à se laisser faire non plus. Tout cela aurait dégénéré et ce n'était vraiment pas le besoin.

- C'est pour ça qu'on doit être franc les uns avec les autres, Lise. ajouta-t-il d'un ton sérieux et ferme alors que du bout de sa baguette il rouvrit porte et fenêtres de la pièces. Nous sommes du même côté. Maintenant il faut que tu acceptes d'être du même camp. Je suis pas très bon en équipe non plus, mais dans une guerre on ne peut rien faire en étant seul. Nous serons plus fort ensemble que dispersé. S'il-te-plait Lise. Tu estimes peut-être que tu n'as pas besoin de nous, mais je sais reconnaitre un bon élément quand j'en vois un. Et nous avons besoin de toi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lise Parker

avatar

Poufsouffle


Messages : 127
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: semi loup garou ( crise de violence et d'hystérie durant les pleines lunes, aucune transformation physique )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Un nouveau soldat    Dim 17 Avr - 11:56


Ainsi donc, le fils de Saïd est hors de danger ? Lise scrute Fol Oeil, à la recherche d'un quelconque mensonge, qu'elle ne trouve pas. La sorcière pèse le pour et le contre, semble hésiter mais finalement, elle laisse échapper un petit soupire de capitulation. Laisser Maugrey s'exprimer jusqu'au bout, elle sait qu'elle a maintenant une décision à prendre. Rester et les aider, ou partir et ne plus revenir.

Elle doute que Remus ait la force de la croiser tous les jours à Square Grimmaud, comme elle doute être capable de cohabiter avec une communauté sans être saisit par la peur. Aussi, elle fera ce qu'elle a toujours fait.

« J'accepte. Mais j'ai mes conditions. Et je ne pense pas qu'elles soient difficiles à accepter. Premièrement, je veux une chambre éloignée des autres. Si je dois être dérangée, c'est par nécessité, autrement, je ne veux pas être en contact des autres. Deuxièmement …. Si j'estime que je deviens dangereuse, vous me renvoyez sur le champ, sans discuter. »

Si Lise n'a jamais approché qui que ce soit durant toutes ces années, ce n'est pas que pour satisfaire ses envies de solitudes, mais également pour leurs propres sécurités. Remus est peut-être un lycan, mais pas un monstre. Tout est différent chez elle. Il n'y a qu'une personne au monde vers qui elle sait à 200 % qu'elle ne lui fera jamais de mal physiquement, c'est son petit Sam. Pour les autres, même Remus est en danger auprès d'elle. Bien sûr, son mari sait se défendre, mais elle ne supporterait pas de lever la main sur lui.

Enfin, elle se tourne vers Remus.
« Maintenant … Tu devrais aller te reposer. »

Et elle aussi. Prenant congé, elle quitte la pièce, remettant son capuchon sur la tête, laissant Remus l'accompagner dans la chambre qu'il lui choisirait. Elle s'assoit sur le lit et hésite un peu avant de demander.

« Remus … Quand tu seras reposé et en meilleure forme … Est-ce qu'on pourrait discuter de Sam ? Si je reste ici, il va le savoir. Je ne sais pas si c'est une bonne idée ou non qu'il vienne aussi ici …. J'aimerais … Que tu fasses partie de cette décision. »

La voix de Lise est plus hésitante qu'elle ne l'aurait voulu. Durant toutes ses années, elle a beaucoup surprotégé Sam. Mais maintenant tout est différent. Elle n'est pas la seule à être responsable de lui.

« Bien qu'il a lui aussi son mot à dire. Remus …. Ca fait deux ans qu'il essaye de t'approcher …. Est-ce que tu veux bien l'aider ? Et faire partie de sa vie ? Je sais que je n'ai aucun droit de te demander ça. Ce n'est pas pour moi que je le fais, mais pour lui. »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remus Lupin

avatar

Gryffondor


Messages : 107
Date d'inscription : 04/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Nothing
Aptitude: Loup Garou
Affiliation: Absolument contre ses idées d'arriéré

MessageSujet: Re: Un nouveau soldat    Dim 17 Avr - 12:51

Elle prononça à voix haute ce que lui-même avait commencé à penser. Mais l’entendre de sa bouche avait quelque chose d’autrement plus douloureux. Le regard rivé sur l’ancienne Poufsouffle, il ne put s’empêcher de lui répondre du tac o tac.

« T’ai-je vraiment connu ? »

Lui-même n’en savait rien, il venait à douter de tout ce qui avait fini par la lier à elle, de tout ce qui avait fait naître de l’attachement et de l’amour en lui pour cette femme. N’était-ce que des mensonges de plus sur une liste déjà très longue ? Elle prononça un autre flot de parole qui cette fois ne trouvèrent pas de sens dans l’esprit du Maraudeur. Evan Rosier, Elliot, Horcruxes…Par réflexe, il posa son regard sur Alastor, cherchant quelques réponses dans ses yeux. La seule chose qu’il put remarquer ce ne fut aucune surprise sauf peut-être une légère crispation lorsqu’elle fit référence à Elliot.

Il se souvenait de l’élève, fils de Rosier, une jeune serpentard de deuxième année qui n’avait de Rosier que le nom de son souvenir. Pour avoir bien connu le père. En quelques secondes, Remus se sentait complètement perdu dans cette conversation et il fut particulièrement facile pour lui de comprendre qu’il n’avait simplement pas toute les informations. Il ne savait pas très bien comment il se sentait par rapport à ça et à vrai dire, son cerveau bien trop fatigué n’était pas vraiment en mesure de se plaindre de quoi que ce soit. Là, en cet instant, il voulait juste pouvoir se reposer. Trouver un peu de paix dans son sommeil.

Décidant de garder le silence, il hésita une seconde à quitter lui-même la pièce dès que celle-ci fut complètement déverrouillée. Il ignorait à quel moment Lise avait fini par retrouver un minium la raison, acceptant alors de se joindre à eux à quelques conditions. Il hocha la tête, réprimant un nouveau bâillement, laissant son ex-femme passé devant lui, il jeta un nouveau regard vers Alastor et dans ses yeux traversait d’infini remerciement qu’il n’avait plus la force de prononcer à voix haute. Sur sa route, il croisa le regard des curieux, dont celui d’une Zoya, adossé contre le mur du couloir, qui avait observé Lise grimper les marches en la fusillant simplement du regard.

Nulle doute qu’elle rejoindrait directement Fol’œil pour en savoir plus sur cette histoire. Pour l’heure, Remus montrait l’une des innombrables chambres, la plus éloignée des autres, celle qui se trouvait sous les combles de la maison. Sirius lui en voudrait peut-être de réquisitionner une nouvelle pièce de sa maison. A peine fut-il rentré qu’il s’installa sur le rockingchair qui se trouvait dans la chambre, se balançant légèrement et profitant simplement de quelques minutes de repos avant de repartir retrouver les autres.
Elle lui parlait de Sam, piquant la curiosité de Remus qui luttait contre sa propre fatigue. Ses yeux semblaient vouloir se fermer tout seul, il répondait à chacune de ses questions par des « mmmh mmh » positif, oui ils parleraient avec elle, oui il voulait faire partie de sa vie et n’attendait aucunement son approbation pour cela.

Il ne se sentie pas sombrer dans le sommeil, bercer par le balancement régulier du rockingchair, sa tête tomba légèrement sur le côté, les yeux clos et la respiration régulièrement. Le corps et l’esprit de Remus était arrivé à bout de course, en quelques seconde il s’était profondément endormie.

_________________
For the werewolf, for the werewolf, has sympathy
For the werewolf, somebody like you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Un nouveau soldat    Dim 17 Avr - 14:37




Elle l'écouta et il ne su ce qu'il avait fait de mieux cette fois mais elle le comprit et accepta. Elle lista ses conditions mais l'Auror réprima un rire.

- Quoi ? Tu crois que c'est une colonie de vacances ici ? Tu fait ce que t-

Mais il stoppa ses paroles avant d'en dire trop. Elle avait accepté et cela avait été assez difficile comme ça pour risquer de la contrarier, lui donner de mauvaises idées ou tout simplement la perdre. Habiter dans cette vieille baraque n'avait jamais été une condition pour faire partie de l'Ordre du Phoenix. D'ailleurs, à part les quelques éléments sensibles comme Sirius Black et maintenant Amy ou Greyson Anderson, les membres ne passaient que pour avoir des nouvelles, passer un peu de temps ensemble ou lorsqu'ils n'avaient nullepart d'autre où aller. Remus avait sa propre maison tout comme Alastor et ils n'étaient pas forcés d'être ici 24h/24. Cela aurait rendu fou l'auror et il pu comprendre que cela déplairait grandement à Lise.
Il se garda de révéler ce détail tout de suite cependant, croisant le regard d'un Remus à bout de force il décida de jouer le jeu et de laisser le couple sortir du salon. Il avait réussi à avoir les informations qu'il voulait en plus de la coopération de Lise. Il ne leur demanderait pas plus pour aujourd'hui.

En les suivant hors du salon il ne manqua pas de croiser le regard assassin de Zoya qui n'eut pourtant pas de réaction plus extravagante que d'incendier le monde de ses yeux bleus. Elle le questionna et l'insulta muettement sur la présence de la louve ici mais l'auror ne lui répondit pas. Roulant ses yeux dans ses orbites il témoigna sa lassitude par rapport aux petites histoires des deux mamans et poussa un lourd soupir. D'un pincement de lèvres agacé et sévère il intima silencieusement à Zoya de ne pas trop poser de question ou d'y fourrer son grain de sel, puis prit la direction de la sortie pour continuer ce qu'il était en train de faire avant que Remus ne l'appelle de son patronus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un nouveau soldat    

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau soldat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Angleterre :: Londres :: Square Grimmaud-