AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Wrong with me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Wrong with me   Jeu 14 Avr - 21:48


Elle aurait dû avoir honte mais à vrai dire, ce n’était absolument pas le cas. Elle n’avait fait de promesse à personne et elle avait fait bien assez d’effort à son gout. C’était probablement pour cette raison qu’elle avait décidé de se tirer. Ada l’avait seule, Lucy s’était barré avec Killian, il ne restait plus que Griffin et Fabian…Autant dire que ça ne l’a mettait pas franchement en joie tant et si bien qu’elle se tira et ce malgré les remarques des deux garçons. Voyagé de nuit n’avait rien de particulièrement malin mais à vrai dire, ce n’était pas ça qui allait faire reculer la serdaigle. Après tout, elle avait vécu une partie de son enfance dans la rue et Londres n’avait pas franchement de secret pour elle. Elle profitera de cette nuit pour passer une soirée dans une boite quelconque et attendre le jour pour reprendre la route. C’est en transplanant qu’elle arrivera malgré tout à rejoindre Pré-Au-Lard à défaut de pouvoir rejoindre Poudlard directement. La soirée de la veille lui fait vomir le peu de liquide qui lui reste dans l’estomac. C’était partie pour une longue marché, direction le château.

Allez savoir pourquoi elle retournait là-bas précisément. Probablement parce qu’elle n’avait nulle part où aller mais au fond d’elle, elle savait très bien pour qui elle revenait là-bas. Lorsqu’elle se retrouva à nouveau dans l’enceinte de l’école, elle ne prit pourtant pas la route des sous-sols, se dirigeant plutôt vers la tour des Serdaigles. Là, ce qu’elle veut en premier lieux, c’est une autre douche. Ce qu’elle fit, de longues heures, avant d’enfiler des vêtements propres. N’ayant pas franchement envie de répondre aux questions de qui que ce soit, Zoya décide de piquer le baladeur magique de musique qu’Ada a laissé ici avant de partir il y a des semaines de ça. Musique dans les oreilles, elle prend un chemin qu’elle connait par cœur.

Les élèves de Serpentard ne s’étonne pas vraiment de la voir et lorsqu’elle passe la porte du dortoir des garçons, son regard croise celui de Severus qui lui…Semble surpris.

« Qu’est-ce que tu fais ici ? »

Le regard appuyer de Zoya répond rapidement à cette question mais à vrai dire, ce qu’il voulait dire, c’était plutôt un "depuis quand t’es rentrée et pourquoi ?" mais au fond, est-ce que ça l’intéressait vraiment. Il referma simplement son livre, il n’avait pas franchement envie de débattre avec elle et encore moins de se battre. Il se leva, et la laissa seule dans le dortoir, trouvant une place tout aussi confortable sur l’un des fauteuils du dortoir. Au moins, s’il croisait l’un des autres camarades de chambré, il pourrait le prévenir…Saïd y compris.

Et dans la chambre, Zoya fouina les affaires du garçon qui l’avait beaucoup plus manqué qu’elle ne l’aurait cru. Soudainement stressée, paniquée, elle soupira, fit les cents pas avant de recommencer à fouiller dans les affaires de l’égyptien. Elle trouva ce qu’elle cherchait, sa réserve perso d’alcool et de join. S’installa confortablement sur le lit, elle alluma cette délicieuse petite chose et en inspira ses effets. Inclinant la tête en arrière, elle souffla la fumée au-dessus d’elle, attendant simplement le retour du principal intéressé.
A peine était-elle revenue que la première chose qu’elle faisait c’était ça…Revenir dans cette chambre ? L’attendre lui ? Et alors qu’en elle montait un sentiment de stress et d’auto destruction, elle étouffé cela en fumant un peu plus de drogue. Engourdissant son esprit et l’empêchant de trop réfléchir à elle-même et ses sentiments.

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïd S. Wilkes

avatar

Serpentard


Messages : 446
Date d'inscription : 17/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: M. O. I.
Aptitude: Faire la demande à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour

MessageSujet: Re: Wrong with me   Sam 16 Avr - 18:31




Saïd rentrait joyeusement de son petit quart d'heure de méfait. L'ennui et son esprit tordu avait fait naitre en lui l'envie de soudainement aller chanter de l'opéra en plein milieu de la bibliothèque pour emmerdé tous les petits intello. Se souvenant d'un sortilège qu'ils avaient apprit a un certain cours pour amplifier sa voix, il fit même plus en hurlant si fort qu'il fit tomber la plupart des livres de leur étagère et brisa plusieurs carreaux. Bien sûr, il prit la fuite comme le sale gosse qu'il était avant que quelqu'un ne l'attrape et s'était évadé dans les couloirs en hurlant de rire, toujours si fort qu'il brisa un peu plus de fenêtre jusqu'à ce qu'il retire sa baguette de contre son cou.

Autant dire que Saïd était de bonne humeur lorsqu'il retourna à sa maison. Il croisa Severus dans la salle commune mais avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit - et il semblait avoir quelque chose en tête - Saïd tira son nez pour révéler ses narines comme un cochon et lui tira la langue. Un signe très puérile pour indiquer qu'il le boudait toujours d'avoir affronté les Maraudeurs sans lui. Il rejoignit sa chambre, persuadé qu'il n'y trouverait personne en sachant que Evan n'était pas là, Severus était dehors et qu'Avery était probablement dans la Grande Salle. Il se figea a l'instant où il ouvrit la porte, le regard figé sur un voile de fumée et dedans : Zoya Horlov.

A vrai dire il était bien trop surprit pour ressentir quoi que ce soit d'autre mais la colère ne tarda pas à scintiller dans ses yeux dorés.
- Qu'est-ce que tu fous ici ?! aboya-t-il clairement mécontent, mais sans plus.
Il pensait qu'il ressentirait plus à la voir soudainement réapparaitre à Poudlard et dans son pieu en plus mais il avait l'impression que cela l'emmerdait autant qu'il avait s'agit d'une autre personne. S'approchant de son lit et d'elle de deux grands pas il l'observa, ses sourcils broussailleux froncés au possible. Il s'apprêta a dire quelque chose mais son regard s'arrêta sur deux détails.
- C'est avec ma gnôle que tu trinque ?! remarqua-t-il d'un ton sincèrement offusqué. Et c'est mes joints que tu fumes ?! ajouta-t-il de plus en plus insulté.
Il aurait put lui sauter à la gorge mais c'est le fauteuil d'Evan, grand et en velours qu'il jeta violemment sur son lit et la jeune femme qui s'y trouvait, comme s'il ne voulait même pas s'en approcher.

- Mais dégage, putain ! cria-t-il pour la chasser, plein de dédain. Elle n'avait pas sa place ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Wrong with me   Dim 17 Avr - 0:24


Lorsque la porte s’ouvrit, elle ne put s’empêcher de sourire. Elle ignorait complètement la façon dont il allait réagir en la voyant. Après tout, elle n’était même pas encore au courant qu’Evan aussi avait décidé de laisser derrière son pote bouclé, ne faisant qu’accentuer un sentiment d’abandon. Mais là, le cerveau embrumé par la drogue inhalé, elle ne se souciait pas vraiment de la réaction qu’il pourrait à voir. Alors, lorsqu’il gueula en guise de salutation, elle n’eut simplement aucune réaction autre que de le regarder. Voir le reflet d’une colère sourde dans ses yeux ne faisaient qu’attiser l’envie de ne pas décoller ses fesses de ce lit, elle lui tendit la bouteille à sa première question, le joint à la seconde mais il n’accepta ni l’un, ni l’autre, au lieu de cela il lui jeta le fauteuil d’Evan directement dans sa direction. Son unique réflexe fut de placer ses bras devant son visage et à l’impact, le verre de la bouteille se brisa alors que le siège chuta sur le côté du lit.

Un morceau de verre avait entaillé le bras de la sorcière qui observa la blessure sans vraiment en ressentir la douleur, trop anesthésier. Un mince filet de sang traçait alors un long sillon le long de son avant-bras, descendant jusqu’à son coude. Fixant la blessure, elle fit simplement « Aoutch » avant de reposer ses iris clair sur Saïd. Clairement, il ne voulait pas d’elle dans la pièce et elle…
Elle, elle était tout aussi chieuse que lui et prenait un malin plaisir à faire exactement le contraire de ce qu’on lui disait. Elle se redressa malgré tout, ne faisant pas vraiment attention aux autres morceaux de verre qui s’était éparpillé un peu partout. Lâchant simplement le tesson qu’elle laissa à terre. La pièce embaumait à présent un mélange lourd d’alcool et d’herbe.

« Tu boude ? »

Prononça-t-elle d’une voix légèrement moqueuse, après tout, leur histoire n’avait rien de véritablement sérieux, ils s’amusaient tous les deux et ils ne devaient rien l’un à l’autre pourtant…Il lui en voulait.

« J’étais venue me faire pardonner mais… »

Elle se releva, et d’une démarche étonnement sensuelle, elle s’approcha de lui. Le joint toujours à la main et le sang coulant toujours, goutte à goutte, sur le sol. Elle inspira une longue bouffée de poison alors qu’elle approchait son visage du sien. Elle souffla l’air, directement vers sa propre bouche, partageant ainsi, s’il le souhaitait, les effets de sa came.

« Si tu préfères me faire du mal… »

Sa voix, lente et suave, avait le don de gorgée chacune de ses paroles de sous-entendu que son regard soutenait. Elle prit la main du serpentard qu’elle posa sur son ventre, la faisant lentement remonter soulevant alors sa chemise jusqu’à ce qu’il atteigne sa poitrine. Elle continua de guider sa route, jusqu’à sa gorge. Inclinant la tête en arrière, elle capta à nouveau son regard.

« Alors vas-y, fais-moi mal »

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïd S. Wilkes

avatar

Serpentard


Messages : 446
Date d'inscription : 17/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: M. O. I.
Aptitude: Faire la demande à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour

MessageSujet: Re: Wrong with me   Dim 17 Avr - 19:05




La violence et la lourdeur du projectile fit exploser la bouteille d'alcool dans les mains de la squatteuse. Le bruit du verre brisé et savoir que ses draps étaient maintenant imbibés d'alcool dérangea autant le Serpentard que la douleur dérangea la Serdaigle. Il continua de la fusiller du regard et l'attitude blasée et les provocations de la brune ne faisait que le foutre un peu plus en rogne.
Lorsqu'elle se leva et s'approcha de lui d'une démarche de catin, le sang qui coulait de son bras accrocha le regard de l'Egyptien une fraction de seconde. La vue du sang ne l'avait jamais dérangé bien au contraire et pourtant une lueur de panique passa dans ses yeux dorés alors qu'il déglutit. Il recula d'un pas même mais s'arrêta sur place avant d'avoir réellement l'air de prendre la fuite. Elle lui souffla sa fumée au visage mais il n'y prêta pas du tout attention, semblant lutter pour même la regarder dans les yeux.
Elle le provoqua un peu plus de ses mots et vint même se saisir de la main du Serpentard. Celui-ci eu le mauvais réflexe de se figer et de se laisser faire plutôt que de retirer vivement sa main alors qu'elle la fit glisser sur la peau lisse de son ventre, puis sur sa poitrine ronde, jusqu'à sa gorge.
Elle le connaissait trop bien pour savoir que c'était ça, le sang et l'envie de l'étrangler et de la sentir se débattre et partir entre ses mains qui le faisait le plus bander. Et elle put voir sa victoire dans les yeux brillants de désir du Serpentard, même peut-être le sentir un peu plus bas. Les doigts de Saïd se crispèrent sur la gorge dénudée de la brunette et il plongea un regard plein de haine dans le sien.

Mais ce fut une claque magistrale et très bruyante qui vint s'abattre sur son joli minois et ce n'était pas là la première partie des préliminaires. Saïd resta raide et froid lorsqu'il la regarda a nouveau.
- Tu te prends pour qui ? cracha-t-il avec tant de dédain qu'il paru même presque blessé.
Il la fusilla du regard mais dans ses iris jaunes ne demeurait aucun désir, aucune compassion, aucun attachement, simplement celui d'un Serpentard très en colère.

- Tu me dégoute. Dégage... ajouta-t-il ensuite d'un ton si détendu et indifférent qu'il en devenait plus insultant encore. Aller ! Dégage ! insista-t-il du ton agacé mais doux qu'on prenait parfois pour s'adresser aux enfants ou même aux animaux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Wrong with me   Dim 17 Avr - 19:33

Quelque chose clochait, elle le vit, trop tard. Se ramassant le gifle de plein fouet, elle senti l’intérieur de sa joue se fendre contre ses dents, du sang se mêlant à sa salive. Un refus, net, froid, et tranchant. Elle était habituée à ce qu’il joue les enculés avec elle, habituée à sentir sa rage s’abattre sur elle et c’était un jeu auquel elle s’adonnait volontiers mais ce ton, cette voix, et cette façon de lui parler. Elle renifla, mélangea sa salive et cracha au sol le mélange d’hémoglobine et de bave.

« Et toi ? »

Lui rétorqua-t-elle avec soudainement le même dédain. Elle aurait pu être blessée et au fond, elle l’était probablement mais la Serdaigle était beaucoup trop fière et beaucoup trop têtue pour le montrer. Il voulait qu’elle parte, elle aurait pu le faire, juste se tirer et trouver quelqu’un d’autre pour pouvoir se défouler de cette semaine de merde qu’elle avait passée mais au fond, ce n’était pas n’importe qui qu’elle voulait et surtout, le satisfaire lui n’avait rien de plaisant non plus.

« Je te dégoutte »

Elle répéta ses mots, avec tellement de moquerie dans sa voix qu’elle ne le prenait pas au sérieux et pour cause, c’était l’hôpital qui se foutait de la charité. Croisant son regard, elle le soutint sans ciller. Probablement que l’herbe qu’elle avait fumer l’aidait à ne pas mesurer la dangerosité du moment, ajouté à cela l’adrénaline et c’était le combo parfait pour qu’elle prenne simplement son pied autrement qu’en s’envoyant en l’air.
Parce que le liquide qui s’écoulait sur son bras lui donnait des sensations de chatouille, elle y passa sa main libre tout le long, étalant le sang sur sa peau et sa main sans vraiment en avoir véritablement conscience.

« J’avais juste envie de te voir »

Finit-elle par lâcher naturellement, comme une simple évidence, un simple fait. Son cerveau embrumer lui permettait au moins d’être honnête sans avoir vraiment honte de l’être. Un instant de faiblesse pour lui, et même pour elle mais elle, elle ne le remarquait pas pour le moment. Elle s’approcha, rapidement cette fois. Capturant ses lèvres et forçant le passage de sa bouche dans un baiser passionner. Sa main laissant une longue trainée rouge poisseuse sur la joue du Serpentard, deux seconde, trois secondes, d’autres secondes passèrent avant qu’elle n’abatte violemment son genou entre les jambes de Saïd.

« Va te faire foutre Wilkes »

Il ne voulait pas d’elle, soit, elle ne s’abaisserait pas à le supplier même si au fond, elle en avait terriblement envie. Elle se dirigea vers la porte, jetant et écrasant le reste de joint à terre.

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïd S. Wilkes

avatar

Serpentard


Messages : 446
Date d'inscription : 17/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: M. O. I.
Aptitude: Faire la demande à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour

MessageSujet: Re: Wrong with me   Dim 17 Avr - 20:21




Ne pas lui céder. Ne pas lui céder. Pourquoi ? Par égo ? Par fierté ? Pour la faire languir ou la blesser comme il s'était sentit blessé en apprenant son départ ? Saïd n'était pas assez malin pour réfléchir jusque là et pourtant il s'y prenait merveilleusement bien. Le dédain cachait parfaitement l'amertume et la gifle eu l'effet de faire passer toute envie chez la petite brune de le narguer un peu plus.

Pour qui se prenait-elle ?
Sans s'en rendre compte il lui posait la question qu'il aurait aimé pouvoir lui poser le jour où il avait apprit qu'elle l'avait juste laissé tombé, sans rien dire. Et pour qui le prenait-elle ?
Lui qui agissait toujours par instinct et qui n'avait que très peu de temps pour les mots, il avait pensé qu'entre lui et Zoya les choses se passaient d'explications. Parce qu'ils se comprenaient, parce qu'ils se complétaient à une façon. Mais ce jour là il n'avait rien comprit, et elle l'avait laissé sans explication. La voir revenir vers lui comme si rien ne s'était passé aurait pu le soulager, le rassurer mais au lieu de cela elle l'enrageait, comme si une fois de plus elle se montrait complètement à côté de la plaque en pensant que cela n'avait pas eu d'importance.

La frustration et l'incompréhension qu'il vit dans ses yeux n'arrangea pas son cas, comme si elle refusait de voir sa faute. Mais bien sûr ils avaient toujours été ainsi, trop fier pour se reprocher quoi que ce soit et trop plein de colère et de haine pour ne pas en vouloir aux autres. Alors qu'il s'attendit à ce qu'elle parte comme il le lui demandait si gentiment ou alors qu'elle s'obstine comme l'adolescente agaçante qu'elle était, elle lui sortit une confession sincère sans même s'en rendre compte.
La fumée du joint de Zoya n'avait pas encore tissé un voile assez épais pour masquer ses sentiments aux yeux de Saïd qui ne put retenir une grimace de surprise. C'était très gênant. Qu'était-il sensé répondre à ça ? Il fut déstabilisé un seconde, sachant qu'il était sensé se sentir flatté ou ému mais que cette idée le rendait juste horriblement mal à l'aise et le répugnait. Il n'eut pas le temps de chasser le malaise en lui que Zoya s'approcha soudainement de lui, emprisonnant ses lèvres dans un baiser forcé.

Il tenta de reculer mais à l'instant où il sentit le contact chaud se ses lèvres contre les siennes son corps se pressa un peu plus contre elle. Sa tête se débattait, lui ordonnant de rester fort et cohérent mais son corps n'écoutait déjà plus. Ne pas céder... Et qu'est-ce que cela lui apporterait de bon ? Au moins s'il cédait, il allait pouvoir la faire se pardonner dans son lit. Mais alors que Saïd se laissait de plus en plus convaincre ce fut au tour de Zoya de le faire déchanter. A grand coup de genoux dans les couilles.

Foudroyé de douleur, le souffle coupé, Saïd tomba à genoux sur le sol. Les larmes de souffrances lui piquèrent les yeux mais il serra les dents en se retenant de gémir.
- Et ben... Et ben toi ! V-Va te faire foutre par quelqu'un d'autre que Wilkes voir si j'en ai quelque chose à foutre ! s'exclama-t-il d'une voix couinante et un peu trop aiguë.
Pour être honnête si la douleur ne le crispait pas tant il aurait bien exploser de rire devant se coup de maitre et ce retournement de situation. Il était le dindon de la farce mais la farce était trop bonne pour ne pas la reconnaitre. De toute manière, il avait déjà oublié d'être en colère depuis qu'elle l'avait embrassé.
Supposant que la brune avait quitté la chambre d'un pas triomphant sans demander son reste, Saïd roula sur le côté en pleurnichant doucement.
- Putain ça fait mal, salope... couina-t-il entre ses dents en laissant libre cours à ses larmes amère.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Wrong with me   Dim 17 Avr - 20:52

Elle l’avait senti, si elle avait continué, elle aurait eu exactement ce qu’elle était venue cherchée en le retrouvant mais là, en cet instant, elle lui en voulait. Pour être aussi incompréhensible qu’elle pouvait l’être parfois. Elle avait parfaitement comprit qu’il lui en voulait de s’être tirer sans un mot mais putain, depuis quand ils étaient du genre à demander la permission de l’autre ? C’était deux électrons libre, quelque chose qu’elle avait toujours respecté mais que lui avait décidé de ne pas respecter en lui collant la plus magistrale des gifles. Il voulait changer les règles ? Il n’avait qu’à le dire plutôt que de lui cracher à la gueule comme il venait de le faire. Elle avait hésité, entre le mordre si fort qu’elle aurait carrément tenté de lui arracher un morceau de langue ou alors s’attaquer à une partie nettement plus sensible. Et c’est seulement parce qu’elle appréciait beaucoup trop ce baiser qu’elle décida de s’en prendre à une autre partie de son anatomie. Elle le regarda se plier en deux, le contournant pour se diriger vers la porte.

Savourant sa victoire, elle aurait volontiers éclaté de rire si elle n’était pas aussi énervée au point de vouloir casser la gueule à la première personne qu’elle croisait. Elle écouta sa petite voix tenter maladroitement de reprendre le dessus sur la situation mais c’était trop tard, elle avait gagné cette fois, du moins en apparence. Elle n’en restait pas moins profondément vexée. Mais si elle était réellement en colère contre lui, pourquoi n’avait-elle donc pas encore tournée la poignée de la porte pour quitter les lieux comme il le souhaitait tellement. Alors quand elle l’entendit exprimer sa douleur en l’insultant joyeusement, elle se ravisa. Zoya se retourna, observant le corps pathétique du serpentard à terre.

Faisant demi-tour, elle contourna à nouveau le corps, un petit sourire en coin, elle s’accroupissait face à lui. Dans cette position, sa jupette laissait une superbe vue pour le Saïd qui était à terre…S’il était encore capable d’en profiter.

« T’as cherché connard »

Lui répondit-elle en écartant une mèche bouclée de son front pour pouvoir le regarder dans les yeux. Elle remarqua ses doigts, poisseux de sang coagulé. C’est toujours dans une attitude un peu plus provocatrice qu’elle suça son pouce pour le nettoyer. L’index suivit à son tour alors qu’elle le fixait. Elle arrêta là son petit manège.

« Si j’avais voulu me faire foutre par quelqu’un d’autres que toi Wilkes, mon premier réflexe n’aurait pas été d’amener mon petit cul par ici »

Caressant volontairement l’égo de Saïd, elle finit par se relever, allant s’installer sur le lit d’Avery plutôt que celui de Saïd.

« Mais puisque tu n’en veux pas, je vais attendre sagement Avery…Ou peut-être descendre chercher Rogue » Elle croisa ses jambes, sa jupette d’écolière remontant un peu plus sur sa cuisse.

« On dit bien que c’est ceux qui en parle le moins qui en font le plus » Après avoir flatté son égo, elle s’amusait déjà à le titiller de plus belle en prétendant à travers cette phrase que ceux qui en parlait le plus était forcément ceux qui en faisait le moins.

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïd S. Wilkes

avatar

Serpentard


Messages : 446
Date d'inscription : 17/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: M. O. I.
Aptitude: Faire la demande à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour

MessageSujet: Re: Wrong with me   Dim 17 Avr - 21:12




Mais elle n'était pas partie et les petits gémissements de Saïd l'encouragèrent à revenir profiter un peu plus de sa victoire. Saïd était bien trop souffrant et bien trop battu, il fallait le dire, pour se sentir honteux de chialer devant elle. Elle savait très bien où et à quelle force elle l'avait frappé et il n'avait aucun complexe à pleurer sa masculinité. De toute façon ils savaient tout deux qui sortait victorieux de ces petites retrouvailles.

- Raagh enlève ta sale foune de mon visage ! râla le garçon lorsqu'il leva les yeux pour se trouver nez à nez avec une Zoya accroupie juste devant lui.

Mais elle n'en fit rien, écartant une bouclette du front de Saïd pour mieux le regarder et le narguer en léchant langoureusement ses doigts pleins de sang. Il lui jeta un regard plein de dégoût mais ils savaient bien qu'au fond cela ne faisait qu'affluer un peu plus de sang là où il souffrait déjà assez.

- J't'emmerde putain... marmonna-t-il presque suppliant en détournant le regard de son petit spectacle.

Elle fini par s'arrêter, semblant vouloir jouer le rôle de la gentille petite amie le temps d'une phrase mais la chute ne tarda pas à venir et elle alla s'installer sur le lit d'Avery. Saïd fut bien trop soulagé d'avoir un peu de répit géographique qu'il ne songea pas à être offusqué.

- Roh arrête je vais gerber. protesta-t-il néanmoins en entendant le nom de Severus. Depuis le départ de Evan, celui-ci était devenu un bon substitut. Saïd se surprendrait même à l'appeler un bon ami. Mais ce n'était pas pour autant qu'il le qualifierait de bon coup.

- Ouai ouai c'est ça... Alors pourquoi tu fermerais pas ta bouche et tu viendrais pas me faire un bisou ? répondit-il d'un ton à la fois agacé et suppliant. S'il-te-plait Zoya, je sou-hou-hou-houfre ! ajouta-t-il en feignant de pleurer bien que des vraies larmes de souffrances coulaient encore sur ses joues.Pour ne pas être si souvent en position de faiblesse, c'était surprenant de voir à quel point il s'amusait de jouer les victimes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Wrong with me   Dim 17 Avr - 22:12

« T’es plus vraiment en position pour réclamer quoi que ce soit » rétorqua-t-elle alors qu’il lui demandait un bisou. Il joua les victimes, en rajoutant des caisses et des caisses à son petit numéro mais cela eut probablement l’effet qu’il voulait : l’amusée. Elle sourit, se passant la langue sur ses lèvres pour éviter de rire avant de se lever une nouvelle fois. S’agenouillant cette fois à sa hauteur, elle le regarda avec un faux air empathique alors que sa main venait agripper la cravate au couleur de sa maison. Elle tira doucement dessus, obligeant Saïd à suivre le mouvement s’il ne voulait pas être étranglé par le bout de tissus. Elle arrivait à moins d’un centimètre de sa bouche.

« T’as pourri mon tripe » Lui reprocha-t-elle avant de capturer ses lèvres le temps d’une seconde à peine « Et tu me saoul » rajoutait-elle, plaçant la lèvre inférieur de Saïd entre les siennes, deux secondes tout au plus. Il avait beau la saoulé, au fond, elle l’avait dans la peau et c’était beaucoup plus fort qu’elle mais elle se garda bien de lui dire « tu as de la chance que je ne résiste pas à tes bouclettes » concluait-elle en insistant bien sur le mot bouclette histoire d’y instiguer une pointe de moquerie.

Cette fois, elle ne quitta pas ses lèvres, tout comme elle n’eut plus vraiment besoin de forcer le passage pour rejoindre sa langue. D’une geste lent, elle défaisait sa cravate, libérant le Serpentard de ce vêtement. Elle le repoussa légèrement, plus pour elle-même retrouver un peu ses esprits avant de se relever. Pas à pas, elle rejoignait à nouveau la porte en défaisant sa propre cravate. Sa main se posa sur la poignée, qu’elle tourna, ouvrant l’accès de la chambre. Elle aurait pu s’en aller, laisser Saïd à sa frustration, si elle n’avait pas été satisfaite de la manière dont elle le souhaitait, elle l’avait été de par sa petite victoire et ça aurait clairement pu la suffire.

Cette idée la fit sourire mais au lieu de cela, elle noua sa cravate et celle de Saïd à la poignée de porte avant de refermer celle-ci en s’adossant contre elle. Cela avertirait au moins le reste des camarades du Serpentard qui aurait alors le choix entre entré à leur risque et péril où se trouver un autre endroit où passer la nuit. Ce n’était pas vraiment la première fois et probablement pas la dernière. Ils auraient pu avoir quelques scrupule à mettre dehors le reste des élèves de ce dortoir mais à vrai dire…Zoya s’en souciait absolument pas, ce n’était pas ces camarades à elle…

« Tu comptes rester à terre pour pleurer ? »

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïd S. Wilkes

avatar

Serpentard


Messages : 446
Date d'inscription : 17/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: M. O. I.
Aptitude: Faire la demande à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour

MessageSujet: Re: Wrong with me   Mar 19 Avr - 14:53




Bien qu’elle ne lui donna pas le droit de réclamer quoique ce soit, il eut tout de même son petit bisou magique et même un baiser plutôt langoureux. Avec un petit sourire de victoire il la laissa se saisir de sa cravate sans savoir ce qu’elle avait l’intention d’en faire. Il se ficha de ses plaintes car il se fichait bien de “son tripe” et ne doutait pas qu’elle ne pouvait pas lui résister. Après tout elle l’avait dit elle même, si cela avait été le cas elle ne serait pas rentrée la queue entre les jambes pour l’attendre gentiment sur son lit. Enfin, c’est ce qu’il aima en garder de tout cela.

La colère était passée et bien que la douleur du coup de genoux prenait un peu plus de temps, la tête de Saïd avait prit un peu d’avance en s’enivrant doucement d’une discrète tendresse. Il était quand même vachement content qu’elle soit revenue, et pour lui en plus. Il ne savait pas trop quoi en penser mais il pouvait sentir que cela réchauffait et apaisait quelque chose en lui qui n’avait cesser de tourbillonner depuis son départ.

Il était presque prêt à s’arrêter là. Elle était revenue, ils s’étaient plus ou moins réconcilié, il lui avait balancé une chaise et elle avait agressé ses testicules. Des petites retrouvailles bien chargée et à leur image. Mais la Serdaigle n’était pas prête de repartir sans ce qu’elle était venue chercher. Elle attacha leur drapeau de luxure à l’extérieur de la porte avant de se retourner vers Saïd, toujours à terre.
Celui-ci n’avait pas vu son manège et ne comprit pas tout de suite pourquoi Zoya était encore là. Mais lorsqu’il capta son regard lubrique, qui avait le don d’allumer en lui un dangereux brasier, il eu un sourire plein d’excitation. Chassant la douleur, il se releva en essayant de la jouer cool, mais ne manqua pas de boiter un peu en se rapprochant de Zoya.

- Faut savoir ce que tu veux…
La titilla-t-il d’un ton langoureux. Je croyais que t’aimais ça, me faire pleurer. Ajouta-t-il en la fixant d’un air pourtant plus de prédateur que de proie.

Il la poussa brusquement, la violentant contre la porte et sans lui donner le temps de réagir il vint la bloquer de son corps et emprisonna ses lèvres dans un baiser torride. Avec des gestes impatients il s’attaquait déjà à son T-shirt qu’il tira au dessus de la tête de la brune sans ménagement en ne quittant ses lèvres que le temps de faire passer le tissu entre eux deux. Il jeta celui là dans un coin de la pièce et le soutien-gorge de Zoya suivit une seconde plus tard. Dès qu’elle fut libéré, Saïd délaissa les lèvres de la brunes pour plonger son visage contre sa chaude poitrine. Il l’embrassa, la mordilla jusqu’à finir à genoux et venir jouer avec son nombril.
La passion, le désir et la température grimpait en flèche mais soudain le visage de Saïd se crispa de douleur et il posa vite une main sur le ventre de Zoya pour lui signifier le temps mort.

- Alors ça, c’est vraiment pas juste. Marmonna-t-il, crispé par la douleur que lui procurait chacune de ses violentes pulsations sanguines. Il eu envie d’exploser de rire mais la douleur et la frustration lui serra trop la mâchoire et il cacha son malaise en enfouissant sa tête bouclées entre les jambes de Zoya.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Wrong with me   Mer 20 Avr - 9:01

En entendant sa voix, elle ne put s’empêcher de sourire, le regardant avec plus d’intensité encore alors qu’elle passait déjà sa main contre sa jupe qu’elle remontait le long de sa cuisse juste pour l’inciter un peu plus à rejoindre ses jeux pervers. Elle avait voulu lui répondre qu’il n’avait pas la certitude qu’elle ne le ferait pas pleurer encore une fois mais elle n’eut pas le temps, sentant son dos se frapper violemment contre la porte qu’elle venait de fermer. Une vive douleur irradiait déjà son épaule droite alors qu’il capturait violemment ses lèvres. Elle n’était pas prête à se laisser violenter sans répliquer ne serait-ce qu’un peu alors elle lui mordit la lèvre lorsqu’il tenta de s’échapper d’elle pour lui ôter son t-shirt. Finissant par lui céder lorsqu’elle sentit le gout acier de son sang dans sa bouche, elle le laissa lui ôter son haut et sa lingerie.
Elle posa sa tête contre la porte lorsqu’il décida de s’occuper d’une autre partie de son anatomie, laissant échapper un soupire d’aise ou une petite plainte lorsqu’elle sentie ses dents, elle ne put s’empêcher de poser une main contre la masse de cheveux bouclée lorsqu’il descendit petit à petit.

Elle baissa les yeux en sentant sa main sur son ventre, son regard se teintant de frustration et d’interrogation. C’est en l’entendant qu’elle comprit que son geste de tout à l’heure laissait encore des séquelles. Elle aurait bien éclaté de rire mais elle contenta de sourire, elle n’avait plus envie de se foutre de sa gueule pour le moment, elle n’avait même plus envie de le mettre en colère. Là, elle avait juste envie d’être avec lui.
Jouant avec ses cheveux alors qu’il cachait son visage sous sa jupe, elle resta quelques secondes à profiter de son contact contre elle avant de s’abaisser assez pour glisser sa main son menton et l’obliger à revenir à sa hauteur.

« On s’en roule un ? »

Proposa-t-elle simplement, l’herbe pourrait lui faire oublier la douleur et ça lui donnait un excellent prétexte pour ne pas devoir quitter la chambre.

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïd S. Wilkes

avatar

Serpentard


Messages : 446
Date d'inscription : 17/08/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: M. O. I.
Aptitude: Faire la demande à l'administration ( Animagus, Metarmophomage, Etc...etc...)
Affiliation: Pour

MessageSujet: Re: Wrong with me   Ven 22 Avr - 14:20


Elle ne se moqua pas de lui, consciente que cela était au moins partiellement sa faute. Elle aurait pu se rire de sa douleur mais au lieu de ça c’est avec douceur qu’elle le sortit de son trépas et le ramena vers elle. L’expression tolérante et dénuée de moquerie fit rougir Saïd un peu plus, mal à l’aise.

- Si tu m’en as laissé. S’efforça-t-il de rétorquer d’un ton narquois.

Il vint capturer ses lèvres une nouvelle fois, dans l’intention d’y ajouter un peu de violence pour lui rappeler de ne pas toucher à ses affaires, mais ce fut la frustration et la déception qui s’exprimèrent le plus à travers son baiser. Il se détacha d’elle sans un regard, de nouveau agacé de ne pouvoir faire preuve de plus de conviction.
Le Serpentard finit par se laisser tomber mollement sur son lit. Il dût se rappeler que celui-ci était imbibé d’alcool et recouvert de morceaux de verre de la bouteille brisée mais il s’en ficha, ignorant les quelques coupures qu’il s’infligea en s’allongeant. D’une main il alla piocher dans sa réserve personnelle heureusement encore fournie, cala un joint dans sa bouche et l’alluma du bout de sa baguette magique qu’il laissa sur sa table de chevet. Son regard jaune se perdit un instant dans le vide au dessus de son lit alors que le silence retombait.
C’était étrange, car si Zoya n’avait eu la brillante idée de se venger en s’en prenant à ses parties, ils seraient très probablement en train de baiser comme des bêtes et de prendre leur pied. Au lieu de cela, le calme obligeait à laisser place à autre chose qu’une partie de jambe en l’air. Mais quoi ? Saïd n’avait pas envie de parler et même s’il aurait souhaité bien plus de réponses de la part de Zoya, il ne se sentait pas d’humeur à l’écouter raconter sa petite vie non plus. Pourtant il se rendait compte qu’il n’avait pas envie qu’elle parte et elle non plus ne semblait pas vouloir le quitter si tôt après l’avoir retrouvé. Il aurait pu lui en vouloir de ruiner leurs retrouvailles torride d’un seul mauvais choix, mais il avait passé le stade d’être en colère. Il profiterait du peu qu’il pourrait avoir d’elle maintenant qu’elle était là. Même si c’était simplement savoir qu’elle se trouvait dans la même pièce que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoya Horlov

avatar

Serdaigle


Messages : 297
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: John Doe
Aptitude: Aucune
Affiliation: tous des ingrats

MessageSujet: Re: Wrong with me   Ven 22 Avr - 18:27


Acceptant son invitation à la défonce d’un ton narquois, elle accueillit pourtant ses lèvres avec la même ferveur et la même passion. Alors qu’il se détournait d’elle pour rejoindre son lit maculé de whisky, de verre et bientôt de tâche de sang, elle resta quelque seconde contre ses portes. A quoi elle jouait là ? Elle se sentit soudainement hésitante, elle n’était pas du genre à faire des calinous dans un lit, à se faire des papouilles et à glousser amoureusement ensemble alors qu’est-ce qu’elle foutait encore là si elle ne pouvait pas prendre son pied et se tirer juste après ? Elle fixa une seconde Saïd qui allumait déjà le cône et qu’il coinça à sa bouche. Elle n’avait pas franchement envie de s’en aller, et sur le moment, elle le détestait pour ça. Elle se mordit la langue, ravalant sa colère qui avait au moins eu l’effet bénéfique de simplement faire taire sa libido enflammée.

Quittant la porte, elle vint rejoindre Saïd. Contrairement à lui, elle ne s’installa pas dans le lit, préférant poser ses fesses sur le sol après avoir piqué un coussin sur un lit voisin histoire d’éponger l’alcool et d’éviter de se couper les fesses. Elle observa une seconde son avant-bras et l’entaille superficiel qu’elle s’y était faite. A avait déjà plus ou moins cesser de saigner alors elle décida de pas franchement s’en inquiéter. Tendant le bras pour récupérer le joins, elle jeta un coup d’œil en coin au serpentard, amenant l’objet du délit jusqu’à sa bouche, elle en inspira une longue et profonde bouffée avant de retendre  la "cigarette" roulée à son propriétaire. Retenant quelques secondes sa respiration avant de dégager de ses poumons l’épaisse fumée. Elle inclina légèrement sa tête, la posant un peu plus sur le lit du Wilkes.

Au fond, ce n’était pas si désagréable, elle aurait probablement fait le même dans sa propre chambre, après tout, cela changeait quoi qu’elle le fasse ici ? Elle aurait pu se justifier, lui dire pourquoi elle était partie, ce qu’elle avait fait là-bas et pourquoi elle était revenue au fond mais elle préférait garder le silence. Avoir à se justifier, ça ne faisait pas partie de ses habitudes, après tout, elle ne lui devait rien ? Pourtant, au fond, elle ne pouvait s’empêcher de garder dans sa tête que si cela devait se répéter, elle viendrait peut-être le voir…Peut-être insistait-elle pour elle-même alors qu’elle observait le plafond de la pièce. Ils passèrent de longues minutes à s’encrasser les poumons et à alléger leur pensée avec la drogue. Un moment simple, silencieux et presque apaisant.

Son regard se posa sur la chaise d’Evan qui se trouvait à côté et qui avait subis un certain choc. Si elle n’était pas vraiment cassé mais certain coups était visible sur le vernis de ce fauteuil. Ses yeux se perdirent quelques secondes dans leur contemplation avant qu’un rire discret ne se dégage de sa gorge. Ce qui l’amusait soudainement et sans qu’elle ne puisse le contrôler c’était d’imaginer la tête que pourrait faire Evan en voyant son précieux dans un tel état, de sentir l’odeur d’alcool dans la pièce se mélanger à celle du cannabis.

_________________
I tried to love you, baby. In every way, in every way. I tried to satisfy you, honey. But you wouldn't stay, you wouldn't stay. I knew it was wrong, but I thought about you still.
If you do me wrong, If I'm cruel to you, You're a fool for me, I'm a fool for you. I'm your finish, love, I'm the one for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Wrong with me   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wrong with me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» something wrong with my.nabaztag.com ?
» Nouveaux documents de tournoi : changements mineurs
» Recette pour une combo infinie au Vous avez tuer le mauvais nain (you have kill the wrong dwarf)
» Right time, right place, wrong guy ► Eileen
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'intérieur du Château :: Cachots et Sous-sols :: Dortoir des garçons-