AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Rapprochement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lise Parker

avatar

Poufsouffle


Messages : 127
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: semi loup garou ( crise de violence et d'hystérie durant les pleines lunes, aucune transformation physique )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Rapprochement    Jeu 21 Avr - 21:35

Bercée par la voix criarde de Saïd Wilkes qui retentit dans tout le château, diminuant ainsi sa propre voix, Lise manque de s'endormir après déjà une heure de chansons particulièrement poétique. Réfugiée au fond de la pièce entre quelques étagères, Lise a laissé James et Amy partir à la recherche des Maraudeurs pour leur faire un petit topo de la situation.

La brune a vécu leur départ avec soulagement. Seule, elle peut ainsi reprendre un peu possession de ses émotions. Se remettant doucement de ce fiasco qui a toujours lieu d'être, rien ne fait cependant dissimulé sa peur. Mais l'action de Saïd a eu au moins le mérite de la faire sourire. Elle ignore pourquoi il lui vient en aide ainsi et d'ailleurs en connaissant un minimum le garçon, Lise est prête à mettre sa main à coupé que lui même n'a pas la réponse à cette question.

Avec les révélations que peuvent donner son carnet, James a raison, il vaut mieux qu'elle reste cachée. Il est fort problème qu'elle soit sur la ligne de mire de bien des élèves à l'heure qu'il est. Parker prie de toute ses forces pour ne pas perdre la possibilité d'une amitié entre les maraudeurs et elle, à cause de ce qu'elle a pu écrire autrefois.

Comme pour ironiser ses propos, la salle sur demande s'ouvre soudainement. Les Maraudeurs. Lise se tasse un peu contre son étagère et même le sourire d'Amy ne suffit pas à la rassurer. Immédiatement, elle ressent le besoin de se justifier auprès de Sirius Black.

« Ce que tu as entendu … Je …. Je l'ai écris il y a presque deux ans. Ca ne compte pas …. Je ne pense pas de mal de toi. »

Sa voix tremble malgré elle, et encore une fois, c'est James qui sourit pour calmer un peu la tension. Il dépose simplement des coussins et couvertures sur le sol, ainsi que quelques livres et friandises.

« Tient, pour un peu plus de confort. » Il se redresse et reprend la parole après avoir jeter un regard à Patmol.

« Je ne veux pas parler au nom de Sirius, mais je pense que tu as largement mérité notre confiance. Ne t'en fais pas pour tout ça. Maintenant, c'est à toi d'avoir confiance en nous. C'est à notre tour de t'aider. Alors laisse nous faire ! Et je ne parle pas que de ton livre. Pas vrai les gars ? »

Lise se raidit en prenant conscience que James parle de ses origines de semi-lycan. La jeune femme évite volontairement leur regard, embarrassée et peureuse. Elle sait qu'ils ne la jugeront pas, mais c'est loin d'être si simple. Et Amy … Elle ne sait encore rien de tout ça. La Poufsouffle jette un rapide coup d'oeil à la lionne.

« Mais je suis dangereuse » finit-elle par lâcher.

« Tu es dangereuse. Et Sirius a tête d'abruti. Mais tu vois, on l'accepte comme il est ! »

James offre à Patmol son plus beau sourire de crétin fini. C'est l'hôpital qui se fou de la charité mais c'est la seule idée qui lui est venu à l'esprit pour détendre cet étrange atmosphère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Loreens

avatar

Gryffondor


Messages : 611
Date d'inscription : 14/07/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Sirius Black
Aptitude: Possède le troisième oeil ( rêve prémonitoire, etc etc ), animagus déclaré - Fennec ( seulement pour Amy adulte ) - Metamorphomage
Affiliation: Contre, contre et contre les idées de Vous-savez-qui

MessageSujet: Re: Rapprochement    Ven 22 Avr - 11:14


Amy était restée complètement paralyser, ignorant comment gérer le flot d’information et d’émotion qui la submergeait soudainement. Elle avait du mal à croire ce qui se passait sous ses yeux et lorsqu’elle sentie les doigts de James se glisser dans ses mains, elle ne répondit simplement pas à se contact. Elle les laissa gérer la situation et ne fit que suivre le mouvement comme si en quelques secondes elle était devenue rien d’autre qu’une poupée. Intérieurement, elle essayait d’éteindre ses sentiments un à un, se concentrant sur les derniers bons moments qu’elle avait vécu. Elle ignorait comment elle s’était retrouvée dans cette pièce qu’elle ne connaissait pas du château mais elle fut rapidement dehors. Là, pour le moment, elle ne supportait pas l’idée de se retrouver en tête à tête avec Lise et le fait de devoir retrouver les autres Maraudeurs étaient une excellente excuse. Elle aurait juste préféré que ces recherches ne soit pas facilité par la carte que détenait James.

A peine avait-elle posée les yeux sur Sirius qu’elle se réfugia simplement dans ses bras pour un instant câlin de quelques secondes. Dans ce petit cocon de chaleur familière elle retrouva un minimum de paix intérieur. Malgré le regard interrogateur que lui lança celui-ci, le Potter qui les accompagnait de leur laissa pas vraiment le temps de discuter les emmenant déjà vers cette salle sur demande pour retrouver Lise Parker. La jeune fille ne posa pas un regard sur la Poufsouffle, s’installant au coin opposée à celle-ci, là elle avait juste besoin de réfléchir et au fond, Lise avait tout le soutient qu’elle voulait non ? Même dans cette pièce Amy avait l’impression d’entendre la voix du Serpentard raisonné jusqu’ici.

Remus observa tour à tour Amy, Sirius, Peter, James et enfin Lise. Il ignorait ce qui s’était passé dans le parc mais il supposait à l’attitude de sa camarade de maison qu’il s’y était déroulé quelque chose d’assez grave, du moins…Assez aux yeux de la jeune fille. Il écoutait les dires de James, acquiesçant à ses paroles. Peu importait si dans cette histoire il avait le cœur brisé, il n’était pas prêt à laisser tomber une personne pour qui il tenait, encore moins en sachant son secret à présent.
Amy quant à elle releva les yeux vers James, sans comprendre à quoi il faisait allusion, elle s’interdisait pourtant de regarder Lise mais sa voix laissait clairement sous-entendre qu’ils étaient tous au courant de quelque chose qu’elle ignorait…
Elle repensa au parole de la Poufsouffle envers Saïd, cette histoire de secret, le regard entendu du garçon, lui aussi...Lui aussi était au courant.

Son cœur se serra, étouffer par la soudaine jalousie qui l’étreignait en plus de la colère qu’elle tentait d’étouffer. Elle ne voulait pas se mettre en colère contre elle, ne voulait pas lui en vouloir mais c’était un combat bien difficile qu’elle menait intérieurement. Les souvenirs du bal d’hiver ne cessait de lui revenir en mémoire et perdue dans ses cauchemars, elle passa inconsciemment sa main contre sa propre gorge alors qu’elle avait l’impression à nouveau de sentir l’air lui être arrachée. Lise ignorait ce qui s’était passé ce soir-là, du moins, elle en ignorait les détails mais comment pouvait-elle accordée sa confiance à un garçon comme Saïd alors qu’elle…Elle était son amie… Non ?

Restant silencieuse, la Gryffondor ne prit pas part à la conversation, ignorant encore si elle souhaitait rester ou partir avant d’en savoir plus. Avait-elle seulement envie de connaître son secret ?

« Y a combien de personne dans ce journal ? »

La voix, calme et posée de Remus, fini par interrompre l’éventuel échange de James et Sirius quant à l’humour douteux de leur cher Cornedrue. S’il fallait aider la Poufsouffle à faire face à la vague de haine qu’elle pourrait subir, Remus préférait au moins se faire une idée de la hauteur de cette vague.

« T’as de drôle de passe-temps quand même »

Commenta Peter, un peu maladroitement mais sans méchanceté quelconque. A vrai dire, il trouvait cette attitude réellement bizarre et n’arrivait pas à comprendre l’intérêt qu’il pouvait y avoir à faire ça. Il se garda bien d’ajouter une quelconque remarque quant au fait qu’elle n’était pas très douée pour garder ses informations secrète.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black

avatar

Gryffondor


Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: Ladies ~
Aptitude: Animagus non déclaré ( Chien )
Affiliation: Contre Vous-Savez-Qui

MessageSujet: Re: Rapprochement    Ven 22 Avr - 12:58


Sirius eu la peur de sa vie en entendant soudain retentir la voix de Saïd retentir avec puissance dans tout le château, recouvrant partiellement les interventions vocales de Lise Parker qui continuaient de retentir par intermittence. Le Gryffondor ne su si le fou avait trouver le moment parfait pour emmerder le monde ou si les agissement du Serpentard étaient liés aux évènements concernant Lise. Il l’avait bien vu se mettre à la poursuite de la Poufsouffle, mais il ne voyait pas du tout ce qui aurait poussé l’insupportable adolescent à se rendre serviable.

Ce fut James et Amy qui vint retrouver le Trio peu de temps après avoir disparu. Mais ce n’était pas pour leur apporter des réponses ou du moins pas tout de suite. Sirius accueillit naturellement Amy qui vint se blottir dans ses bras. Il lui jeta un regard curieux néanmoins en remarquant le trouble de la belle blonde dans la façon dont elle le serrait doucement, à la recherche de réconfort. Mais James était déjà repartit, les guidant énergiquement vers la Salle sur Demande. Tout le petit groupe y pénétra et Sirius ne fut pas fâché de pouvoir au moins se soustraire aux insupportables chants du Serpentard qui faisaient trembler les murs.

Là, ils retrouvèrent Lise Parker, la principale concernée. Celle-ci semblait complètement désemparée. Le Gryffondor ne parvenait pas à se rendre compte que tout cela était bien plus grave qu’une simple farce ayant un peu dérapé mais il pouvait comprendre que pour quelqu’un comme Lise qui fuyait l’attention publique comme la peste, la situation était un vrai cauchemar.
La jeune femme s’empressa de se justifier auprès de lui d’une voix tremblante. Mais Sirius ne trouve pas de mots pour la rassurer en plus de son petit sourire compréhensif. Bien sûr qu’il n’avait pas vraiment aimé que la désignation de Prince Aveugle traîne dans les oreilles de tous, mais c’était là la vérité. Et puis, ce n’était vraiment pas si grave, on l’avait appelé bien pire.

James apporta sa propre dose de réconfort et d’assurance en déposant des coussins, des couvertures, des livres et des friandises au sol. Sirius se rendait seulement compte qu’ils se trouvaient dans cette pièce pour une raison particulière : se cacher. Était-ce vraiment nécessaire ? Il n’en était pas vraiment sûr mais il n’était pas celui qui l’avait décidé ou qui détenait toutes les informations.
Cornedrue répondit à sa place, rassurant la Poufsouffle qu’ils avaient bien dépassé le stade des regards en coin et des messe-basses. Lise était leur amie et elle n’avait pas a douter qu’ils étaient prêt à l’aider peu importe la manière. Après la nuit de la pleine Lune, cette histoire semblait si triviale. James ne manqua pas de le relever.

Lise sembla pâlir un peu plus, pas vraiment prête à aborder ce sujet là. Mais James, Sirius et Peter n’avaient vraiment attendu que Remus se sente “prêt” à leur révéler son secret qu’ils avaient déjà commencé à apprendre à devenir Animagus. Il en serait de même pour Lise, même si elle ne semblait pas se penser digne de leur aide.
Dangereuse ? Le jeune Black voulu rappeler à leur camarade qu’elle semblait avoir oublié qu’elle lui avait sauvé la vie. Comment ne pouvait-il pas se sentir reconnaissant et tout faire pour lui rendre la pareil d’une manière ou d’une autre ? Mais il fut coupé par la remarque narguante de James. Sirius lui donna un petit coup de coude pour le remettre à sa place en se retenant de rire. Remus ne tarda pas à les remettre sur le bon chemin de pensée, accompagné du petit commentaire de Peter.

- Et bien il y a moi et Amy déjà, Remus, ce… Sam et même Saïd apparemment. Peter et James aussi j’imagine et… tous les gens de notre classe en fait, non ? Supposa Sirius en se retournant vers Lise. Mais elle put voir qu’il n’était aucunement fâché, il semblait même un peu amusé par tout cela.
Il ne su à quel moment la blonde avait quitté ses bras pour rejoindre l’autre côté de la pièce, mais trop concentré sur la tâche à faire il ne remarqua pas son aigreur et sa jalousie.

- J’imagine qu’il doit y avoir beaucoup de choses que personne n’a envie d’entendre dévoilé au château entier mais… Wilkes est déjà en train de faire un boucan pas possible et les professeurs sont aussi en train d’essayer d’arrêter tout ça. Raisonna-t-il en rassemblant le peu d’information qu’il avait et qu’il pouvait déduire de lui-même. Que peut-on faire de plus à part… Rendre tout le monde sourd ? Je suis sûr que ce serait un soulagement plutôt que d’écouter ce fou furieux hurler toute la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lise Parker

avatar

Poufsouffle


Messages : 127
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: semi loup garou ( crise de violence et d'hystérie durant les pleines lunes, aucune transformation physique )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Rapprochement    Ven 22 Avr - 18:04


La première chose que remarque Lise est qu'Amy fuit son regard. Mais également sa paralysie. Rien ne s'arrange quand la blonde comprend que tout le monde partage son secret à part elle. L'élève sent sa gorge la serrer. C'est loin d'être ce qu'elle croit. Jamais elle n'en a parlé à Saïd. Jamais elle n'en a parlé aux Maraudeurs. Ni à qui que ce soit d'autre. Comment aurait-elle pu ? Coupable, Lise baisse la tête.

C'est sans compter l'intervention de James et de ses amis. Lorsque Remus s'adresse à elle, la jeune femme hésite à répondre. Combien de personnes sont concernés dans ce journal ? Beaucoup trop. Parker se mord les lèvres, ne sachant pas trop quoi faire. Si la vérité sur elle ne doit pas être révélé, il n'y a pas qu'elle qui entre en compte. C'est un véritable cauchemars. Elle doit préserver les secrets de tous. Mais comment ?

Le commentaire de Peter la raidit sur place, mais c'est James qui réagit au final. Agressivement. Fronçant les sourcils, il le foudroie du regard et c'est d'une voix glacial qu'il prononce ces trois petits mots.

« La ferme Peter ! »

Si son agressivité peut surprendre et blessé le plus timide du groupe, il n'en a cure. James défit d'ailleurs les autres du regard. Potter n'a pas oublié la manière dont Sirius l'a traité quand il l'a cru responsable de la mort d'Amy. C'est sans doute pourquoi depuis leur retour, il n'a pas commenté la distance qu'à prit James avec Peter. Après tout, il est mort, et Lily aussi. Remus aura beau lui trouver toutes les excuses du monde, le fait est là. Il est responsable de leur mort. Ce n'est qu'un traître. Les garçons n'ont pas reparlé de cette histoire, et d'ailleurs la seule personne à qui il a pu parler librement de ce qu'il ressent vis à vis de sa mort, en dehors de Lily, c'est Lise Parker. Cette histoire l'a rapproché de la jeune femme depuis plusieurs mois, et il n'a pas l'intention de la laisser tomber. Ni laisser qui que ce soit lui faire la moindre remarque.

« James ... » murmure Lise pour le calmer. Elle n'a pas envie d'en rajouter. Pourtant, en observant son nouvel ami, elle comprend. Durant tout le temps de leur enquête, ils étaient partis du principe que le traitre est Sirius, malgré leur incompréhension. Mais en fait, c'est Peter. Et vu l'attitude de James, il en a aujourd'hui, la certitude. La confirmation.

Ce n'est néanmoins pas le moment d'en parler. Lise relève enfin la tête vers les visages bienveillants de Sirius et Remus.

« Il y a vous principalement. Mais rien qui ne puisse vous mettre en position délicate. »


Elle n'avait pas trouvé le secret de Remus, sans doute trop aveugle pour voir ce qui pendait sous son nez. Tout comme elle n'avait pas comprit qu'ils soient des animagus. Elle continue néanmoins sur sa lancée.

« Il y a quelques observations sur beaucoup d'élèves de Poudlard, mais rien de bien méchant. Le plus délicat est les enquêtes que certains élèves me confient. Retrouver des liens de parentés entre élèves de Poudlard, confirmer les dossiers médicaux de personnes qui leur sont chères, et des choses diverses plus au moins grave qu'on m'a déjà demandé. Rien ne doit sortir de mon carnet. Ca ne concerne que mes clients. Ces informations ne doivent pas être révélées publiquement. »

James acquiesce d'un signe de tête.

« C'est elle qui a trouvé une bonne partie de ce qui m'est arrivé dans le futur. »
Il manque d'ajouter de Lily jusqu'à sa mort, mais il n'a aucune envie d'énoncer sa précieuse rouquine dans la conversation, tout comme il se rend compte qu'il parle de sa mort devant Amy, qui ignore tout de cette histoire. Le Maraudeur se frotte les cheveux d'un air embarrassé.

« Tout ca pour dire que des révélations peuvent être grave. Mais Sirius a raison, je ne vois pas ce qu'on peut faire de plus. Le mieux est que tu restes ici en attendant que ça se calme ….. Lise, tu m'écoutes ? » demande le brun en remarquant que la demoiselle avait décroché. Alors il suit son regard, se tournant vers Amy.

« Qu'est-ce qu'il se passe ? » le jeune homme tourne la tête entre les deux filles.

Cette fois-ci, Lise ne peut en supporter d'avantage. Elle se relève, affligée de voir Amy comme ça. Elle ne supporte pas l'idée de la blesser. Ce n'est pas volontaire de sa part. Alors la jeune femme traverse une partie de la pièce pour rejoindre Amy qui c'est mise à l'écart. Bien qu'elle ne soit pas très friand des contacts physiques, elle la serre ni plus ni moins dans ses bras avant de la lâcher tout aussi soudainement.

Malgré sa peine, Lise sent que si elle ne veut pas perdre Amy, elle n'a pas d'autre choix que de parler. Elle doit le faire. Le cœur battant à toute allure, terrifiée, elle recule de quelques pas, pour finalement se cacher, dos à Remus. Une de ses mains crispées vient se saisir des doigts du loup comme pour chercher du courage.

« Ce n'est pas ce que tu crois. » fait-elle à l'intention d'Amy qui ne peut la voir. Dos à tout le monde, c'est plus simple ainsi. « Je suis une semi lycan. » balance-t-elle d'une voix brisée. Le dire à haute voix pour la première fois de son existence rend la vérité encore plus terrible pour elle. « Saïd. Il est tombé sur moi une nuit de pleine lune. Cet idiot a ouvert le cachot. Je ne lui ai jamais dit mon secret. Je … Je l'ai frappé, encore, encore et encore. Malgré tout, il n'a jamais rien dit à qui que ce soit. Je suis désolée Amy ... »

Lise comprend qu'après ses révélations son amie soit terrifiée. Elle comprend que la peur puisse la tétaniser, parce que c'est une chose qu'elle ressent elle-même.

« C'est mon fléau, mon fardeau. Etre à moitié Lycan …. n'a fait que détruire mes proches. »

Pourtant, Lise ne se rend pas compte que sans ses facultés, jamais elle ne serait arrivée à temps pour sauver Sirius.

« Je ne peux même plus rentrer chez moi … Depuis plus de deux ans. C'est en partie pour ça que je prend toutes ces enquêtes. Pour pouvoir me payer l'hôtel en été. Et mettre de côté afin d'investir professionnellement. Parce que c'est tout ce qu'il me reste. »

James reste un moment silencieux, pétrifié sur place. Il ignorait l'ampleur des dégâts sur Lise. Doucement, il jette un regard à Sirius, bien que cela soit différent, James voit une similitude avec son ami qui lui non plus n'a plus de foyer, mais heureusement accueillit par les Potter. Finalement, il ne peut que se retourner vers Amy, silencieusement. A vrai dire, il ignore complètement comment elle va réagir.

"Je ne dis pas ça pour avoir votre pitié. C'est un sort que je mérite. Mais mes capacités de détective. C'est tout ce que j'ai pour l'avenir. Alors ne me jugez pas promptement."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Loreens

avatar

Gryffondor


Messages : 611
Date d'inscription : 14/07/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Sirius Black
Aptitude: Possède le troisième oeil ( rêve prémonitoire, etc etc ), animagus déclaré - Fennec ( seulement pour Amy adulte ) - Metamorphomage
Affiliation: Contre, contre et contre les idées de Vous-savez-qui

MessageSujet: Re: Rapprochement    Ven 22 Avr - 19:08


A l’écart des autres, la gryffondor ne fait qu’écouter, elle est silencieuse, fixant le sol sans vraiment prêter attention à ce qui se passe autour d’elle. Elle ne releva même pas les yeux lorsque James s’’en prend injustement à Peter là où Remus réagit, fixant alors James avec toute sa désapprobation dans le regard. S’il peut comprendre la colère de James, le jeune homme préfère se concentrer sur le faire que le Peter de cette époque n’est pas forcément celui qui allait les trahir, il préfère ne pas oublier qu’il est avant tout son ami, qu’il empêchera ce funeste destin d’avoir lieux et ce…A tout prix. C’est protecteur qu’il soutient alors le regard de James, prêt à le remettre à sa place mais la voix de Lise calme directement les ardeurs du Gryffondor.

Détournant l’intention de ce moment gênant, elle répond à la question qu’il lui a posé, ajoutant un peu plus d’élément aux paroles de Sirius. Elle lui assure qu’il n’y a rien sur eux mais Remus panique en se souvenant des dernières paroles qu’il a entendu, cette histoire avec Sam.

« Visiblement, ce journal contient des informations après notre scolarité…Comment peux-tu être certaine qu’il n’y a rien qui puisse nous mettre dans une position délicate ? »

Il a peur mais il n’arrive pas vraiment à lui en vouloir. Remus n’a pas pour habitude d’être en colère contre quelqu’un d’autre que lui-même de toute façon. James rajoute sa pierre à l’édifice concluant que la meilleure chose à faire pour Lise à leur actuel, se serait de se terrer dans la salle sur demande. Le gryffondor aurait aimé être capable de lui proposer une meilleure solution que celle-ci mais pour le moment, rien ne lui vient en tête de plus intelligent que ce qui s’est dit actuellement. Rendre tout le monde sourd n’est pas franchement envisageable, Il  y a plus de 300 élèves dans cette école…Même leur effacer la mémoire ce serait trop compliqué.

Il réfléchis, cherchant une solution à la situation quand James remarque alors le malaise entre les deux jeunes filles présent dans cette pièce. Son regard se pose sur Amy et sur Lise ensuite. Lorsqu’elle s’approche d’elle pour la prendre dans ses bras, elle se crispe, se retenant de violemment la repoussée. Là, pour le moment, elle avait simplement envie de lui crier qu’elle ne voulait pas qu’elle la touche. Les yeux dans le vide, elle ne remarque pas forcément que tous les regards sont posés sur elles.
Au contact des doigts de Lise au creux de sa main, Remus ne sait pas trop comment réagir alors il fait ce qui lui vient naturellement en premier, serrer ses petits doigts entre les siens. Il observe Amy et sa réaction passive, elle n’a même pas l’air d’écouter ce que lui raconte son amie et pourtant, elle enregistre chacune des informations.

Le silence retombe dans la salle sur demande, lourd, pesant. Tout le monde à l’air d’attendre la réaction de la gryffondor et dans ses tourments, Amy elle-même ne sait pas comment réagir. La première chose qui lui était venu en tête c’est qu’elle aurait préféré qu’elle tue le serpentard le soir où il a découvert son secret mais elle tait ce sombre fantasme alors qu’encore une fois les images de cette soirée d’hiver lui revient en mémoire, encore et encore.

« Tu lui a demandé son aide… »

Fini-t-elle par lui répondre…Ce n’est qu’une partie du problème, une partie important mais qu’une partie quand même. Essayant de chasser ses souvenirs avec les dernières évènements, à chaque fois…C’était vers lui qu’elle s’était tournée…Pas vers elle, ni vers les maraudeurs…Vers lui.

« A chaque fois… »

Précise-t-elle alors qu’elle se remet en tête ces derniers moments.

« Et il l’a fait… »

Finissant par envie lever ses yeux en direction de Remus à défaut de ne pas pouvoir voir Lise. Son cœur bat soudainement la chamade alors qu’elle a la sensation de ne plus vraiment pouvoir respirer correctement. Elle ferme les yeux, tentant de calmer l’angoisse qui monte en elle. Elle n’ose pas vraiment en dire plus, se sentant mal à l’aise dans cette position, parce qu’elle a la sensation d’avoir fait subir la même chose le jour où elle a commencé à accorder sa confiance à Severus mais…Les choses ne sont-elles pas différente ? Severus la sciemment aider à s’en sortir au fond, tout comme, à sa connaissance, il n’a jamais vraiment attenté à la vie de quelqu’un alors que Wilkes…

« Tu sais ce qu’il a fait ? »

Lui demande-t-elle enfin, pour en avoir le cœur net. Après tout, cette dernière heure à bien montrer à quel point Lise Parker était capable de tout savoir. Remus pose ses yeux sur Sirius, tentant de savoir si son ami était au courant de quelque chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black

avatar

Gryffondor


Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: Ladies ~
Aptitude: Animagus non déclaré ( Chien )
Affiliation: Contre Vous-Savez-Qui

MessageSujet: Re: Rapprochement    Dim 24 Avr - 7:09


La réaction de James est violente et glaciale. Elle surprend tout le monde, toute particulièrement Peter mais pas Sirius et Remus. Eux savent très bien d’où cela provient. Si Sirius aurait aimé témoigner un certain désarroi et un reproche comme leur ami le fit d’un seul regard, l’animagus lui détourna le regard. Depuis la nuit de la pleine Lune, le Gryffondor avait sciemment évité de trop réfléchir à cela. C’était trop dur à avaler, trop étrange à accepter. Peter était là avec eux et il était leur ami. Qu’est-ce qu’un futur lointain qui n’était pas le leur pouvait y changer ? Mais pour James ce n’était pas pareil, il ne parvenait pas à chasser cela de son esprit et cela se sentait. Son meilleur ami aurait voulu témoigner son soutien et l’aider, mais c’était plus simple de rester muet et de ne pas prendre de parti. Il préfère ignorer ce qu’il vient de se passer et se reconcentrer sur le problème de Lise.

Des liens de parentés, des dossiers médicaux, des clients… Sirius ne s’attendait pas à ce que le contenu de Lise soit aussi officiel et sérieux. Il savait que la Poufsouffle était très douée pour fouiner et très consciencieuse, mais de là à en faire un business… Ce qu’il imaginait encore être les notes et les rumeurs captées par une adolescente prit lentement une autre tournure dans sa tête. Si lui n’avait pas grand chose à cacher ce n’était peut-être pas le cas pour ses “clients”. ll était effectivement mieux qu’elle reste cachée le temps que les choses se calment.
James ajouta de l’eau a son moulin en révélant qu’elle avait été sa principale source d’information sur le futur. Cette fois Sirius ne put s’empêcher d’avoir un bref coup d’oeil paniqué vers Peter. Il y avait bien une chose qu’il ne voulait pas que tout le monde apprenne. La sombre histoire du futur des Maraudeurs. C’était stupide de vouloir le cacher mais Sirus savait qu’il aurait préféré ne jamais rien savoir de tout ça. James, Remus et lui n’avait pas été épargnés par la vérité, mais ne pouvaient-ils par préserver Peter de cette horrible histoire ? Sirius échangea un regard silencieux avec Remus, mais il ne savait pas quoi faire de plus.

Ce fut Lise qui détourna leur attention sur une personne qui était jusqu’ici restée en retrait. Au moment où Sirius posa ses yeux sur Amy, recroquevillée dans un coin son coeur se pinça. Que c’était-il passé ? Qu’avait-il manqué ? Il voulu la reprendre dans ses bras et enfin prendre le temps de lui demander mais ce fut la Poufsouffle qui la devança. Elle lui révéla la vérité, ne laissant pas Amy plus longtemps dans le noir.
Sirius resta a distance, légèrement gêné. Encore une fois, il aurait voulu préserver la belle blonde de toutes ces sombres aventures. Lise avait complètement le droit de lui révéler son secret mais Sirius ne put s’empêcher de songer à la nuit où lui même l’avait apprit et où il avait faillit mourir. Il y avait bien une raison pour laquelle il n’avait rien raconté à Amy. Pour ne pas l’inquiéter et ne pas lui infliger le poids de ce souvenir. Tout le monde était encore vivant et en bonne santé, ne pouvaient-ils pas mettre ça simplement derrière eux ? Mais ce n’était pas aussi simple.
Heureusement le récit de Lise ne se dirigea pas dans cette direction mais plutôt vers son propre passé. Les années à rester cachée et recluse. Le malaise de Sirius grandit lentement malgré le fait que Lise précisa qu’elle ne faisait pas ça pour qu’ils aient pitié d’elle. Le regard de Sirius trouva de lui-même son chemin vers Remus. Aurait-il mené une vie similaire s’ils ne s’étaient pas rendu compte de sa condition ?  Il n’osait l’imaginer.

Mais la voix brisée et hantée d’Amy Loreens chassa rapidement toutes ses idées et lui vola littéralement le coeur. Il l’écouta mais sans comprendre. De qui parlait-elle ? De quoi parlait-elle ? Il ne comprenait rien mais il fut incapable de rester impassible et fini par s’approcher d’elle et de prendre ses mains dans les siennes.
- Qui ? Qui a fait quoi Amy ? demanda-t-il d’un air perdu mais pire qu’inquiet. Qu’avait-il manqué ? Qu’est-ce qu’il ne savait pas ? Au fond de lui il savait que ce n’était pas quelque chose qu’il aurait aimé savoir mais il ne pouvait pas la laisser seule dans sa détresse et seule à porter ce fardeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Loreens

avatar

Gryffondor


Messages : 611
Date d'inscription : 14/07/2011

Votre Sorcier
Côté coeur: Sirius Black
Aptitude: Possède le troisième oeil ( rêve prémonitoire, etc etc ), animagus déclaré - Fennec ( seulement pour Amy adulte ) - Metamorphomage
Affiliation: Contre, contre et contre les idées de Vous-savez-qui

MessageSujet: Re: Rapprochement    Jeu 28 Avr - 18:24


Ses yeux dans ceux de Remus à défaut de pouvoir observer Lise directement, elle cherchait à avoir une quelconque réaction d’elle. Qu’elle se rende compte, qu’elle s’insurge contre celui à qui elle venait de demander de l’aide, qu’elle ouvre les yeux. Qu’elle s’excuse pour ne pas s’être tournée vers elle alors qu’Amy était arrivé la première pour elle dans le parc…Mais rien, la seule chose qu’elle eut de celle qu’elle considérait comme une sœur, ce fut le silence, ce mur froid d’indifférence total, elle n’eut même pas le courage de lui faire face. Si en temps normal elle pouvait gérer cette apparente indifférence et froideur que Lise arborait tout le temps, là, en cet instant, ce n’était pas ce dont elle avait besoin, ni ce dont elle cherchait. Ses yeux rivés sur elle, elle attendait en se retenant de ne pas se jeter sur elle pour la secouer et lui demander de réagir, de lui parler, de lui répondre. Non, il n’y avait que le silence.

Remus avait fini par détourner les yeux devant la détresse de son amie, pressant légèrement la main de Lise pour lui faire comprendre qu’elle ne devait pas rester sans réagir. Peter avait simplement baissé les yeux, n’osant plus du tout ouvrir sa bouche de peur de recevoir une nouvelle salve de la fureur inexpliqué de James. Il n’y eut que Sirius pour réagir, se rapprocher d’elle et lui rappeler qu’il était là pour elle. En entendant la voix du Gryffondor, elle finit par baisser les yeux pour masquer sa déception avant de reposer son regard sur l’adolescent à ses côtés, un sourire triste mais de remerciement sur ses lèvres. Mais maintenant, elle avait tellement peur de lui raconter à lui. Lui raconter, c’était admettre ce qu’elle avait fait et une part d’elle n’arrivait pas à se détacher de la culpabilité qu’elle ressentait. Si elle estimait que Saïd était en tort, au fond d’elle, Amy avait l’impression d’avoir cherché, provoqué ça.

« Saïd »

Répondit-elle dans un premier temps, sa gorge se nouant et enrouant sa voix sans qu’elle puisse le contrôler. Elle ne savait même pas quoi raconter exactement, la honte la submergea et elle détourna les yeux pour les posés sur le bout de ses chaussures.

« Le soir du Bal de l’hiver… »

La nervosité, la peur, l’angoisse, les sentiments que lui faisaient revivre cette soirée lui fit trembloter ses jambes de la pointe de ses pieds. Elle se frotta les mains, l’une allant se frotter le cou, elle déglutissait.

« Je m’étais installée à la lisière juste…Je… » Son cœur s’emballait dans sa poitrine, incapable de mentir mais tout aussi incapable de dire la vérité sans se sentir misérable. Elle tourna la tête vers Sirius, lui suppliant du regard de ne pas la laisser. C’était bien ce qu’elle craignait le plus, qu’il finisse par se dire qu’elle était pas assez bien, qu’elle avait mérité ce qui lui était arrivé ce soir-là.

« J’avais pris… » elle a l’impression suffoquer soudainement, reposant ses yeux sur le bout de ses chaussure. « J’avais pris de la poudre de fée » c’était le nom de cette drogue, entièrement magique, Amy ignorait s’il s’agissait réellement d’un truc en rapport avec la fée et pour l’heure, ce n’était pas franchement la question.

« Il est arrivé et il a voulu prendre la drogue » Elle se revoyait, elle, sa réaction, les souvenirs étaient flou, presque comme s’ils lui appartenaient pas vraiment mais elle savait. Plus elle parlait et plus Amy déplaçait sa colère contre elle-même plutôt que contre Saïd. Se pinçant le bout de ses doigts dans un tic nerveux, elle baissa un peu plus la tête, laissant ses long cheveux lui donner l’illusion que personne ne pouvait la voir.

« J’étais pas dans mon état normal, j’ai repris ce qui était à moi et »

Se pliant en deux, elle croisa ses bras sur ses genoux, posant sa tête sur ceux-ci. Plonger dans un peu d’obscurité que lui procurait cette position presque fœtal. Amy pouvait au moins cacher ses larmes à défauts de cacher les soubresauts de ses sanglots.

« Il m’a attrapé à la gorge, j’ai cru…J’ai vraiment cru qu’il…Alors quand il m’a libéré, j’ai couru aussi vite que je pouvais et puis » alors que jusqu’à présent elle marquait des pauses entres chaque morceau du sombre récit pour pouvoir se redonner du courage, là elle se perdit littéralement dans ses explications. Seule ses larmes hachait légèrement ses mots mais elle continuait à les balancer rapidement : « S’il n’y avait pas eu cet énorme loup… » dans sa mémoire elle voyait encore ce chien beaucoup plus gros qu’il ne l’était « je sais pas ce qu’il » elle hoqueta « je sais pas » répétât-elle « je sais pas »

Resserrant et ramenant ses genoux contre elle, elle garda sa tête enfuit. N’arrivant pas à se sortir de l’esprit que tout ceci était de sa faute au final et nullement celle du Serpentard.

« Je l’ai cherché. Si j’avais pas été si conne, si j’avais pas été la-bas, si je l’avais pas provoqué, j’aurai du le laisser partir, je suis désolé, c’est de ma faute. »

En quelques minutes, la colère qu’elle avait eu contre Lise et contre Saïd s’était mué en haine de soi. Remus lâcha la main de Lise, non pas parce qu'il ne soutenait plus son amie mais parce quel à, en cet instant, Amy avait besoin d'eux. Il s'était approché, échangeant un regard compatissant avec Sirius avant de poser une main sur le haut de la tête de la Gryffondor.

« C'est pas de ta faute Amy, peu importe ce qui ce que tu as pu faire ce soir-là tu m'entends ? » Il s'accroupissait, juste pour être à hauteur même s'il ne pouvait pas la voir. « Ce n'était pas toi...Tu l'as dit toi-même, tu n'étais pas dans ton état normal écoute moi. »

Il inspira.

« Je suis un lycanthrope. » Avoua-t-il simplement « Un soir, un élève m'a suivit jusqu'à l'endroit où je me cachais pour me transformer et...Si ici ils ont trouver une potion pour disons...Nous rendre docile. A notre époque ce n'est pas le cas et ce soir-là, j'aurai pu le blesser voir même pire »

D'un geste fraternelle, il continuait de parler calmement, sans crainte de jugement, sans penser à la présence de Lise à moins d'un mètre de lui.

« Et si je l'avais fais, est-ce que ça aurait été de ma faute Amy ? »

Bien qu'elle ne releva pas la tête, le mouvement de celle-ci laissait comprendre une réponse négative à sa question. Remus sourit. L'ironie voulait que le Gryffondor s'était toujours sentie responsable malgré lui de ce qui s'était passé avec Severus et qu'il ne se serait probablement jamais pardonné s'il l'avait blessé ce soir-là mais pour l'heure, ce petit mensonge lui semblait anodin s'il pouvait sortir Amy de son cercle vicieux.

« Saïd Wilkes était en mesure de voir que tu ne te contrôlais pas alors que lui était en pleine possession de ses moyens. C'est lui et lui seul qui aurait du agir de manière civilisé. Ca n'a jamais été de ta faute et ça ne le sera jamais. »

Finissant par se relever, il préféra s'éloigner pour laisser à Sirius tout le loisir de la réconforter à son tour alors que Remus se tournait vers Lise. Il ne la jugeait pas, il était incapable de juger les gens mais son regard se faisait insistant, là maintenant, elle ne pouvait plus se permettre de tourner le dos à Amy.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lise Parker

avatar

Poufsouffle


Messages : 127
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 28

Votre Sorcier
Côté coeur:
Aptitude: semi loup garou ( crise de violence et d'hystérie durant les pleines lunes, aucune transformation physique )
Affiliation: Pour, neutre ou contre les idées de Vous-savez-qui ?

MessageSujet: Re: Rapprochement    Mer 4 Mai - 19:17


Silencieuse, elle écoute la terrible histoire d'Amy durant le nuit du bal d'hivers. Amy, ainsi que ses tourments et sa culpabilité. Bien que dos à elle, elle sait qu'il suffirait de se retourner pour observer son amie, tel son reflet devant un miroir. Ce mélange de sentiments qu'elle connaît parfaitement. C'est étrange de constater comme on peut si facilement rationaliser quand il s'agit des autres, alors qu'il est si difficile d'avoir les mêmes réflexions sur soit même.

Toujours aussi muette qu'une tombe, Lise laisse Remus s'éloigner d'elle, pour aller réconforter Amy, de sa voix douce et de ses paroles si pleine de bon sens. Bien qu'elle n'émet pas le moindre geste en sa direction, la semi louve consente à se retourner pour lui faire face. Parker est choqué de voir Remus donner son secret avec tellement de calme alors qu'elle même voit sa propre situation comme un épisode dramatique.

Le discours terminé, le lycan lui jette un regard insistant pour qu'elle se décide à enfin intervenir. Lise s'autorise encore un instant de silence fort apprécié pour remettre ses idées en place, puis enfin, elle avance d'un pas, plongeant enfin son regard dans celui de la chanteuse.

« La culpabilité. C'est toujours plus facile de pardonner aux autres, que de se pardonner soit même. Mais Amy, se sentir coupable … Ca ne veut pas pour autant dire que tu l'es. Ce que nous ressentons, ce n'est pas forcément la réalité. Ne te blâme pas. Tu as toujours représenté la pureté, c'est un fait qui ne changera jamais. »

Saïd. Ce crétin dépourvu d'empathie n'a jamais su quand s'arrêter. Bien que choquant, c'est un comportement qui ne l'étonne pas de la part de l'élève. Malheureusement, Bouclette s'en est prit à la mauvaise personne. Malgré l'étrange lien qui c'est tissé entre la poufsouffle et le serpent, Amy reste la plus importante. Lise ne peut rester sans rien faire, elle doit la venger. Les choses doivent être ainsi. C'est peut-être déplacé alors qu'il est en ce moment même en train de lui venir joyeusement en aide mais au fond … Peut-être qu'il ne sera pas compte une petite bagarre.

« Maintenant. Je vais lui refaire le portrait à ce crétin. »

Et avant que quelconque ne puisse l'en empêcher, Lise est déjà hors de la salle. James, qui était resté silencieux jusqu'à là, afin de laisser Sirius s'occuper d'Amy, écarquille les yeux.

« Nom d'un dragon !! » Il se précipite à sa suite et le retient avec fermeté par le bras.
« Lâche moi, J-.. Potter. »
« C'est James. Et il n'est pas question que tu t'en mêles. Déjà tu dois rester cacher, et si quelqu'un doit régler le problème, c'est Sirius. Ne t'implique là dedans, et contente toi d'être présente pour Amy. C'est la seule chose que tu peux faire. »

Le louve le défit d'un regard perçant, mais le maraudeur ne baisse pas les yeux. Avec une certaine autorité et calme, il montre la pièce d'où ils viennent de sortir, du doigt.

« Salle sur demande. Maintenant. » fait-il avec calme mais fermeté.

L'élève soupire mas s'exécute. Peut-être que James a raison, il est inutile qu'elle s'affiche d'avantage, comme lui fait remarqué l'échos de sa voix qui raisonne dans le château, couverte par les chansons paillardes de Saïd. La jeune femme revient donc sur ses pas et se contente d'attraper le bout des doigts de son amie, faute de pouvoir la prendre dans ses bras. Malgré tout, sa main tremble. Amy n'a pas réagit lorsqu'elle a révélé son secret, lorsqu'elle a avoué qui elle est. Est-ce que la gryffondor va maintenant avoir peur d'elle ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black

avatar

Gryffondor


Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2012

Votre Sorcier
Côté coeur: Ladies ~
Aptitude: Animagus non déclaré ( Chien )
Affiliation: Contre Vous-Savez-Qui

MessageSujet: Re: Rapprochement    Sam 7 Mai - 13:49


Dès l’instant où elle prononça le nom du Serpentard, Sirius su que ça ne pouvait rien être de bon. Ce type était complètement taré, sadique, violent. Il se crispa à chacun des mots d’Amy comme s’il prenait à chaque fois un nouveau pas sur un tapis de ronce. Il savait qu’au bout du chemin il ne pouvait y avoir que le noir, la colère et la douleur, mais il y avait aussi Amy et il ne la laisserait pas seule  dans sa souffrance une seconde de plus. Il serra doucement les mains de la Gryffondor, pour la rassurer, lui donner le courage de continuer et lui signifier qu’il était là avec elle, peu importe ce qu’elle dirait, peu importe ce qu’il s’était passé.
Mais le plus douloureux dans son récit n’était pas la silhouette menaçante de Saïd Wilkes qui s’approchait doucement de la blonde, mais la culpabilité qui déborda soudain de ses paroles. Comment pouvait-elle se sentir coupable ? S’infliger encore plus de mal ? Peu importe la drogue ou ce qu’elle avait pu faire, Sirius savait qu’elle ne pouvait rien se reprocher. C’était Amy Loreens, la plus merveilleuses des femmes et celui en face était Saïd Wilkes. Il ne fallait pas en savoir plus pour savoir qui était le fautif dans l’histoire
Sirius se crispa lorsque l’histoire se teinta soudain de violence. Il pouvait imaginer la haine et la cruauté du montre de Serpentard mais c’était l’idée que celui-ci ai pu poser ses mains répugnante sur elle qui le révoltait plus que tout. La panique et la terreur d’Amy l’encouragea à se calmer et à compatir plutôt que de s’emplir de colère mais il fut prit au dépourvu lorsque le récit s’entrecroisa finalement avec ses propres souvenirs de la soirée. L’énorme loup, c’était lui.
Il était arrivé juste après, ils les avait vu ensemble mais le cadavre de l’élève dépecé avait vite chassé tout questionnement de son esprit. Il avait été là ce soir là, il s’était trouvé devant Saïd. La mâchoire et les poings du Gryffondor se serrent. Il aurait dû lui arracher la tête.

Heureusement, alors que Sirius se laissait envahir par la rage, ce fut Remus qui empêcha Amy de se blâmer. De sa voix calme, ses gestes rassurants et ses mots plein se sagesse et de sincérité il tenta de la guider sur la bonne voix. Ce n’était pas sa faute, elle n’était pas dans un état normal ou elle aurait pu prendre les bonnes décisions. Saïd Wilkes en revanche...
Sirius n’eut même pas de réaction lorsque Remus décida simplement de révéler son propre secret pour s’en servir d’exemple pour déculpabiliser Amy. Les souvenirs de cette soirée tournait dans sa tête encore et encore sans qu’il ne puisse y changer quoi que ce soit. Il avait laissé le serpent fuir et il avait même effrayé un peu plus sa bien-aimée.
Remus se releva dans l’intention de laisser plus de place au couple mais Sirius se releva en même temps que lui avec une douceur lugubre. Il posa une main sur la joue douce et pâle d’Amy avec tendresse mais son regard était déjà empli de noirceur. Il entrouvrit les lèvres, pensant peut-être lui répéter lui aussi que ce n’était pas sa faute mais ce fut Lise qui prit la parole. Il se contenta de fixer Amy de son regard gris et brillant. Elle devait savoir qu’il ne lui en voulait pas, qu’elle n’y était pour rien, que tout cela ne changeait rien entre eux mais les mots restèrent coincés dans sa gorge. Il aurait dû la prendre dans ses bras, l’embrasser jusqu’à ce qu’elle oublie Saïd Wilkes mais il laissa sa main glisser puis quitter le visage d’Amy. Lise tourna les talons, précipitant James à sa suite mais Sirius resta immobile une seconde de plus devant sa bien-aimée.

- Je t’aime.
trouva-t-il seulement a lui dire avec un petit sourire plus désolé que rassurant. Il espérait que cela suffirait pour qu’elle comprenne tout ce qui se passait dans sa tête car lui n’était pas assez calme pour le faire.

Il se retourna et eu un bref regard pour Remus, autoritaire comme si lui demandait de veiller sur Amy pendant qu’il ne serait pas là mais aussi pour lui interdire de faire la moindre remarque ou de l’empêcher de faire ce qu’il s’apprêtait à faire car il n’était pas difficile pour lui de comprendre ce que Sirius avait en tête. D’un pas décidé il quitta la salle sur demande à son tour et retrouva James et Lise dans le couloir. Celui-ci semblait la rappeler à l’ordre et la renvoyer dans la salle, ce qu’elle fini par faire a contrecoeur. Sirius ne lui accorda pas le moindre regard, l’esprit torturé et provoqué par la voix du fautif qui raisonnait dans le château et se planta devant James. Ce n’était pas difficile pour lui non plus pour deviner l’humeur de son ami.
D’un geste brusque, Sirius agrippa James par le pan de sa veste pour récupérer la Carte des Maraudeurs. Prononçant sèchement la formule amusante qu’ils avaient choisis ensemble pour faire fonctionner la carte, il fouetta le bout de parchemin de sa baguette pour faire apparaître le plan. D’un coup d’oeil expert il repéra le nom qu’il cherchait dans les couloirs du 6ème étage. Il y avait trois noms mais il s’en fichait complètement. Il remit la carte dans la main de James avec impatience. Le regardant dans les yeux, il cru aussi qu’il allait lui dire quelque chose mais il n’eut aucun mot en bouche et finit par le contourner et marcher d’un pas hargneux dans la direction du futur champs de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Rapprochement    Sam 18 Juin - 16:40

Elle avait écouté ce que Remus avait à dire, en avait fait de même avec les paroles de Lise mais au fond elle n’arrivait pas à chasser sa honte et encore moins sa culpabilité. Ce fut la chaleur des doigts de Sirius sur sa joue qui la ramena plus concrètement à la réalité, relevant ses yeux humides de larmes sur lui. Elle pouvait reconnaître cette lueur, parce que cela n’était pas la première fois qu’elle la voyait mais aujourd’hui elle semblait être différente malgré son impression familière. Elle avait peur, peur de ce qu’il penserait d’elle, peur qu’il lui échappe une nouvelle fois, et au fond, n’aurait-il pas raison de le faire ? Lise avait quitter les lieux et elle aurait du la suivre pour l’empêcher de faire une connerie mais elle restait entièrement paralyser sous le regard du Gryffondor. Son cœur s’alourdi en sentant sa chaleur quitter sa joue, elle avait la sensation d’attendre une sentence qui au fond, n’arriva jamais.

Et il lui dit trois petits mots, sept petites lettres, et la surprise fut telle pour tout le monde encore présent dans la salle qu’aucun fut capable de réagir, Amy la première, qui n’était pas certaine d’avoir bien entendu. Elle s’était attendue à beaucoup de réactions différentes mais à aucun moment elle s’était préparée à l’entendre lui dire ces mots. Son cœur semblait avoir cesser de battre, le temps s’était simplement arrêter comme pour apprécier ces quelques secondes d’incompréhension et la douce monter rassurante d’un amour sincère. Il avait déjà quitter la pièce lorsqu’elle posa ses yeux sur Remus qui lui accordait un petit sourire tendre et presque paternelle alors que Peter semblait particulièrement mal à l’aise et renfrogner devant la situation à laquelle il avait été témoin. Elle se demanda une seconde pourquoi il était parti après lui avoir dit ça, pourquoi il était simplement pas rester...La main de Lise contre la sienne, c’est en la regardant et en se souvenant de ce qu’elle-même souhaitait faire qu’elle comprit ce pourquoi Sirius avait quitter les lieux.

« Lise…Je…Je dois le retrouver »

Lui dit-elle, la prenant dans ses bras dans la seconde, juste le temps de lui faire comprendre à sa façon que peu importait les aveux et les secrets, elle serait toujours là. Elle bouderait un temps, mais finirait toujours par revenir. Elle se releva et s’apprêtait à quitter les lieux mais il y avait les Maraudeurs restant et elle n’était pas certaine qu’il la laisserait partir.

« Peter et moi on t’accompagne… »

La voix de Remus et sa propose la pris légèrement au dépourvu mais elle acquiesça malgré tout. Remus jeta un regard à James. Il savait qu’il ne pourrait pas arrêter Amy sans qu’elle ne se mette et contrairement à Lise, il n’y avait aucune raison pour qu’elle se cache mais la laisser partir seule…C’était peut-être trop dangereux. Et puis surtout, c’était un excellent moyen d’éloigner Peter de James et ainsi laisser son meilleur soufflé, il savait qu’il ne supportait pas la présence de Queudver et il pouvait le comprendre dans une certaine mesure.

« Passez devant… »

Amy ne se fit pas prier, accompagner de Queudver. Remus jeta un œil à James, il ne savait pas vraiment quoi dire en réalité, cette sensation d’être partagé entre ses deux meilleurs amis lui était insupportable mais pour eux, il était capable de supporter bien des choses. Son regard se porta ensuite sur Lise et pendant une brève seconde il envia cette facilité qu’avait eu Sirius de simplement s’abandonner à ses sentiments. Il secoua la tête et fini par retrouver le reste de la troupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rapprochement    

Revenir en haut Aller en bas
 

Rapprochement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un rapprochement prometteur
» Elfes-Eldars: rapprochement fluffique
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'intérieur du Château :: 7ème étage :: Salle sur Demande-