AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Un début

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Un début   Dim 15 Mai - 10:14


A son retour dans la chambre, débarrassé de ses draps souillé, ses cheveux encore gorgées d’eau laissait tomber quelque goutte fraîche sur son torse dénudé. Il sursauta en entendant la voix de Tumaini, peut-être parce qu’il repensait à ce rêve, à ces sensations agréable, au papillonnement au creux de son estomac, à cette voix rauque, à cette force écrasante, pesante et rassurante…Il ne s’attendait pas vraiment à retrouver le sujet principal de son rêve, éveillé et…Content de le voir ? Dans la pénombre de la nuit, il fronça légèrement les sourcils d’inquiétude, Kafele était probablement celui qui supportait le moins de voir ses propres frères tourmenté par leur rêve. Capable de passer une nuit complète à veiller sur l’un ou l’autre mais Tumaini n’avait jamais eu besoin de lui…Ou du moins, s’il l’avait eu, il ne lui en avait jamais fait savoir.

Il lui sourit, oubliant la nature de ses rêves et il sourit de plus belle lorsqu’il reconnut le paquet de cigarette. Se dirigeant silencieusement jusqu’à sa hauteur, il en attrapa une qu’il coinça à ses lèvres. Il inspira, sa chevalière s’illuminant et le bout de sa cigarette s’incendiant. Si ses armes pouvaient canaliser sa magie, il pouvait aussi se retrouver désarmé un jour, alors que ce bijou…A moins de lui couper le doigt ou carrément la main.
La morsure du tabac dans sa gorge et ses poumons calma immédiatement le cognement lourd de son corps dans sa poitrine. Son regard se posant sur l’extérieur, il ne posa pas de question à son frère, les réponses ne l’intéressait pas vraiment. Qu’il soit réveillé à cause d’un cauchemar ou pour une tout autre raison, cela ne changerait pas le faire qu’il ne bougerait pas de place et qu’il serait toujours là.

Sa question lui parvint et avec elle le flot d’images obscènes. Pouvait-il réellement qualifié ça de cauchemar ? Et à l’inverse, pouvait-il lui dire la vérité ? Il préféra resté rivé sur l’horizon alors qu’il sentait son visage s’empourprer. Il se maudissait, lui et cette facilité qu’avait son corps à rougir à la moindre gêne. Il dut se faire violence pour retenir une autre habitude de son corps lorsqu’il était mal à l’aise mais c’était peine perdue, sa main avait déjà atteint sa nuque.

« Pas vraiment »

Par lui répondre et pendant une seconde, il se demanda si…Son regard se posa sur Tumaini, avaient-ils partager ce même rêve ? Non, impossible et ce serait prétentieux mais une part de lui-même ne pouvait s’empêcher d’apprécier cette idée un peu romantique et surtout très excitante. Il se pinça les lèvres, sa main toujours sur sa nuque.
Ses yeux parcoururent la chambre, profitant de silence soudain pour écouter le souffle lent de ses frères, il tenta de les identifier tous, s’assurant qu’il n’y aurait que Tumaini pour l’entendre. Lachant enfin sa nuque pour porter sa cigarette à ses lèvres, il lui ajouta en soufflant la fumée :

« J’ai rêvé de toi… »

La phrase dite ainsi avait tout l’air d’être anodine mais le regard fuyant, les joues rosies, et le léger tremblement de sa main laissait sous-entendre quelque chose d’autres. Lorsqu’il osa reposer ses yeux sur Tumaini, le doute n’était plus permis, il avait effectivement rêver de son frère mais pas sur le champs de bataille, ni dans une situation tout autre situation normal. Non, il avait rêvé de lui, nu, de cette salle d’eau, de son souffle contre sa peau, de ses mains sur lui, de ses doigts en lui…Et maintenant qu’il le regardait, les images lui revenait de plus belle.
L’aveu n’avait pas été facile, une part de lui espérait entendre un "moi aussi" sortir de la bouche de son frère mais ce qui avait considérablement facilité son aveu était le sentiment qu’il s’en ficherait…Comme à son habitude. Que cela ne changerait rien…Comme il le lui avait fait comprendre depuis le début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Un début   Dim 15 Mai - 10:42


Kafele s’approcha, des gouttes perlant encore de ses cheveux et prit une cigarette avec un grand sourire. Tumaini fut soulagé qu’il ne lui retourne pas la question et accepte simplement de répondre à la sienne. Ce n’était pas qu’il voulait faire des cachotteries à son frère et tout le monde savaient qu’ils avaient tous des cauchemars mais pour le soldat la compassion et l’empathie n’avait rien de rassurant et d’apaisant. Il préférait partager des rires et des batailles avec ses frères plutôt que des tourments et des craintes.

Cette fois ce n’était pas un cauchemar qui avait réveillé Kafele et comme l’empathie n’était justement pas son truc, il fut soulagé que seul l’un d’entre eux avait passé un mauvais moment. Il ne déduit pas tout de suite que si cela n’avait pas été un cauchemar, ce devait être un rêve assez puissant pour pousser son frère à quitter la chambre. Mais le geste, le ton et le silence gêné qui suivi le fit se retourner vers lui en arquant un sourcil interrogateur.
Même la nuit il était facile de deviner les joues empourprées de son frère. Le voir mal à l’aise avait toujours eu le dont d’amuser Tumaini qui rigola doucement sans comprendre, attendant la suite des explications. Kafele finit par avouer le sujet de son rêve et bien qu’il ne fut pas plus explicite son frère fini par en comprendre la nature.

Il se figea dans une expression de surprise et dû prendre quelques secondes pour identifier ses propres pensées face à cela. Devait-il en rire ? Devait-il se sentir gêné ? Devait-il s’inquiéter ? Toutes ces réactions avaient leurs raisons et leurs explications mais elles ne dépassaient pas le stade de pensées. En fait, Tumaini ne parvint seulement qu’à se sentir flatté.
Amusé et joyeux, il laissa échapper un petit rire.
- Et ben… Je ne te blâme pas. se flatta-t-il un peu plus en se rappelant de la vue qu’il avait dû donner à son frère dans les bains, nu et animé de désir.
Il aurait pu se sentir coupable de hanter les rêves de Kafele au point de le priver de sommeil mais savoir qu’il arrivait à l’enquiquiner même jusque dans ses songes le remplissait d’une certaine fierté. Et il put voir dans l’air timidement gêné de son frère que ce dernier n’avait pas passé un si mauvais moment que ça. Il porta sa cigarette à ses lèvres pour étouffer un peu son rire isolent.
- Ravi d'avoir pu te rendre service. taquina-t-il un peu plus en expulsant sa fumée d’un souffle entrecoupé d’un amusement discret. Enfin… Si j’étais bon, bien sûr. réctifia-t-il en feignant ne pas vouloir se flatter au point de s’assumer bon amant.
En réalité bien qu’il ne sentait pas le désir de réellement partager ce songe avec Kafele cela l’amusait trop pour ne pas attiser sa curiosité. Il savait aussi que pousser Kafele a lui décrire son rêve le mettrait plus mal à l’aise que jamais. Une idée qu’il lui plaisait au plus haut point à cette heure de la nuit où ni Seth ni Nail ne viendraient mettre leur grain de sel et envenimer les choses ou Thi, Uga et Kames ne finiraient par le gronder du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Un début   Dim 15 Mai - 11:41


Il fut rassuré de ne percevoir aucun reproche dans la voix de Tumaini, en temps normal il se serait probablement renfrogner en entendant son rire, mais le fait qu’il réagisse comme à son habitude ne fit qu’ajouter un peu plus de soulagement et alléger le poids de sa légère culpabilité. Au moins, il ne lui en voulait et comme promis, cela ne changeait rien à leur relation. Il accueillit la taquinerie en reniflant légèrement, envoyant une nouvelle bouffée de nicotine lui bruler les poumons. Il manqua de peu de s’étouffer, plaquant sa main contre sa bouche pour tousser le plus discrètement possible en entendant les dernières paroles de Tumaini. Lorsqu’il fut calmé, son regard balaya le dortoir en craignant avoir réveillé quelqu’un de la chambre mais il fut rapidement rassuré de voir que personne d’autres n’avait quitté les songes pour se joindre à eux. Il reposa son attention sur son frère, rougissant de plus belle. Ça allait être comme ça à chaque fois maintenant ? Dès qu’il le verrait il rougissait comme une gamine effarouché ?

Il le quitta des yeux presque aussi, se concentrant sur l’horizon alors qu’un sourire effleura ses lèvres en repensant à un détail de son rêve. Il se frotta le bout du nez, pinça à nouveau le filtre de la cigarette entre ses lèvres et en inspira son poison.

« C’est toi qui est venu me chercher »

Ne se rendant pas compte qu’il admettait que son subconscient le plaçait en tant que dominé, ni même que ce n’était pas vraiment Tumaini lui-même qui avait réclamé son corps mais que c’était son esprit qui avait dessiner cette histoire de cette manière. A vrai dire, il cherchait à partager sa gêne même s’il y avait peu de chance pour que cela fonctionne.
Kafele ne renonçait jamais, ou alors il oubliait toujours que son frère se fichait de tout.
Une goutte d’eau venant se glisser dans son dos le fit légèrement frissonner et se sentant observer par son frère, il ne put s’empêcher de se justifier :

« C’est l’eau…Et le vent »

Mais à peine avait-il commencé cette phrase qu’il repéra tout le ridicule de cette justification, il baissa alors simplement les yeux et se réfugia dans la contemplation de sa cigarette.
Se résignant à répondre à la question sous-jacente derrière les dernières parole du soldat.

« J’ai dû balancer mes draps et retourner pour la troisième fois en une journée me laver…Ca devrait suffire à gonfler ton égo surdimensionné pour des mois. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Un début   Dim 15 Mai - 12:52


De nouveau surprit de découvrir une nouvelle partie du rêve de Kafele, Tumaini se retint de rire à nouveau. Lui ? Venir le chercher ? Il reconnaissait bien là les illusions de grandeur dont aimait se bercer son frère. Mais c’était son rêve alors il avait bien le droit de s’imaginer comme bon lui semblait. Ce qui était intriguant pour le soldat était de se rendre compte que le rêveur n’avouait pas seulement envier son corps mais aussi son attention et son désir. Des choses que Tumaini n’était pas certain d’avoir mais n’était pas sûr d’en être dénué non plus.

Il observa Kafele avec un peu plus d’insistance et d’attention comme dans l’espoir d’en apprendre un peu plus sur ses songes et ses désirs. Il pouvait voir à ses joues roses et sa sensibilité que ce n’était pas seulement là de l’embarras. Il lui avait vraiment fait de l’effet. Comme s’il se rendait enfin lentement compte que tout ceci n’était pas une blague, Tumaini perdit doucement son sourire narguant, mais sans savoir quelle expression revêtir ensuite.

Lorsque Kafele lui révéla l’ampleur du plaisir la projection de son frère dans son esprit avait put lui procurer, Tumaini cacha son sourire derrière sa cigarette et détourna le regard. Car c’était à son tour de se sentir doucement rougir et de sentir la gêne fourmiller dans sa peau.
- Ouai… c’est sûr. répondit-il pour masquer son changement d’attitude, mais son ton était moins agressif et arrogant qu’il n’aurait dû être. Il était hésitant.

Le soldat s’entendit lui-même et su que Kafele le remarquerait. Il ne fallait pas être aussi observateur que Uga pour voir qu’il était mal à l’aise, mais par contre il pensa pouvoir garder les raison de cela pour lui. Il s’éclaircit la gorge et se frotta la nuque avant de se rendre compte qu’il imitait les tics de Kafele et de baisser rapidement le bras.

- Ben au moins… tu t’en es mieux sortis que moi dans la douche ! s’amusa-t-il doucement en se rappelant les quelques difficultés qu’il avait pu rencontrer et dont Kafele avait sûrement témoin. Il espérait qu’en se moquant de lui-même, sa gêne se trouve un peu plus justifiée.

- J’ai juste… Pas autant d’imagination. ajouta-t-il à la fois pour se défendre mais aussi pour faire comprendre à Kafele qu’il n’était pas vraiment familier avec ce genre de songes et d’envies.


Dernière édition par NPC Eli le Dim 15 Mai - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Un début   Dim 15 Mai - 14:45


Le timbre de sa voix attira l’attention de Kafele, l’inquiétude passa une seconde dans ses yeux alors qu’il observait celui-ci. L’avait-il mit mal à l’aise ? Il ne put s’empêcher de sourire, légèrement satisfait mais pas seulement, quelque chose d’autre en lui pointait le bout de son nez sans qu’il puisse réellement savoir quoi. Ce sentiment nouveau s’accentua lorsqu’il le vit imiter ses gestes nerveux et son sourire s’élargit bien malgré lui. Etait-ce une certaine tendresse qu’il ressentait à l’instant ? Non, de la tendresse il en avait pour chacun de ses frères, c’était autre chose, presque similaire mais il y avait quelque chose de différent. Il porta sa cigarette à ses lèvres, recrachant sa fumée à l’extérieur quelques secondes plus tard alors que Tumaini s’amusait de la situation.

« Moui » bouda-t-il légèrement, rougissant de plus belle, il ne s’était pas vraiment attardé sur sa vigueur, bien trop concentré à observer l’ensemble de son corps dénudé, à le découvrir sous un œil nouveau, ce qui le perturbait de plus belle. « J’avais personne pour me gêner » ajouta-t-il en tentant d’imiter la même tonalité humoristique.

« Ca, c’est pas vrai »
s’offusqua-t-il un peu trop rapidement en l’entendant affirmer qu’il n’avait pas d’imagination. A vrai dire, il n’avait pas pensé à toutes ces choses sexuelles ou romantiques qui avait plané dans sa tête durant ses songes mais à un domaine que Tumaini connaissait très bien, la guerre, les combats, la torture. Et c’était bien sur ce certain point que Kafele pouvait affirmer qu’en matière d’imagination, Tumaini pouvait se montrer excellent. Malgré ce qu’il venait de confirmer, il n’insista pas sur le sujet, parce qu’il ne voulait pas en rajouter ou parce qu’il se doutait que son frère n’aimait guère recevoir des conseils de psychologie de comptoir.

Il désigna d’un coup de tête les lits respectifs de Nail et Seth.

« Passe une soirée en ville avec eux…Tu t’en sortiras pas indemne » plaisanta-t-il. Kafele l’avait fait une fois, malgré les recommandations d’Uga et de Kames, mais la curiosité l’avait emporté, il était revenu dans un tel état alcoolisé qu’il n’a plus jamais réitérer l’expérience. Lorsqu’ils n’étaient pas sur le terrain, ces deux-là essayait désespérément de se distraire et de profiter de la vie. Parce que demain pouvait-être son dernier jour sur terre lui avait un jour expliqué Nail…Une vision fataliste mais vraie. Ils avaient déjà énormément de chance que de leur groupe initiale, ils soient encore tous complet. Peu dans le temps pouvait s’en targuer.

Son regard se posait sur les deux lits alors qu’une lueur malicieuse passa sous son regard. Il faisait nuit, ses deux-là avaient le sommeil lourd et il avait une petite revenge à prendre sur cette fin de journée un peu compliqué. Même s’il leur en voulait pas, l’idée d’une petite blague anodine lui traversa l’esprit sans savoir ce qu’il allait leur faire exactement. Il tourna la tête vers Tumaini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Un début   Dim 15 Mai - 18:36


Kafele le contredis pour l’empêcher de se déprécier mais en réalité Tumaini aurait préféré qu’il en profite pour l’enfoncer un peu plus, lui donnant l’occasion de pouvoir rougir à sa guise. Au lieu de cela il dû se forcer à retrouver ses moyens. Chose difficile à faire avec la présence de son frère mais au moins celui-ci lui laissa un peu de répit en détournant le sujet de conversation.

Tumaini rigola doucement en inspirant un peu plus de fumée, sentant rapidement la pression se lever de ses épaules.
- Déjà fait. répondit-il en se remémorant cette soirée mémorable. Le soldat se souvint ne s’être jamais autant amusé de toute sa vie. Ne fera plus jamais. ajouta-t-il pourtant en haussant les sourcils, se souvenant que le lendemain avait aussi été un de ses pires matins.

La philosophie des deux frères fêtards et séducteurs était de profiter de la vie tant qu’il le pouvait car la mort n’était jamais très loin. Mais pour Tumaini ces deux là allaient sûrement finir par se noyer dans l’alcool ou étouffé par les seins d’une femme avant de goûter au fer de leur ennemis s’il continuaient ainsi. Un soldat se devait de s’entretenir le corps et l’esprit et bien qu’il appréciait s’amuser et se détendre, toutes les passions de Seth et Nail avaient tendance à devenir de trop grandes distractions à son goût. Une raison de plus pour ne pas en vouloir à Kafele pour ses propres désirs. Lui au moins savait rester raisonnable et discret.

Tumaini suivit le regard de son frère vers les deux fêtards profondément endormis. Ces deux là étaient quand même quelque chose. Bien qu’ils pouvaient être insupportable parfois, Tumai était ravi qu’ils se soient trouvés l’un l’autre pour se tenir compagnie. Thi était gentil et généreux mais pas aussi nécessiteux d’attention. Uga, lui, fuyait l’attention des autres comme il fuyait le soleil brûlant de midi. Kames était du genre calme et il était difficile de savoir si quelque chose comme se trouver seul parfois pouvait le contrarier. Tumaini lui appréciait beaucoup la compagnie de ses frères et l’agitation à laquelle il participait souvent mais son penchant pour la discipline l’empêchait de partir trop loin et connaissant son caractère colérique il comprenait que prendre un peu de distance était même mieux pour lui et pour tout le monde. Et Kafele ? Kafele semblait toujours partagé entre l’envie de participer et l’angoisse de s’y prendre mal. Une dualité constante qui le qualifiait bien.
Lorsque le regard du soldat se reporta sur son frère réveillé, il capta la lueur malicieuse qui brilla dans ses yeux sombres. Il comprit alors ses intentions et imita son sourire en inspirant une dernière bouffée de tabac avant d’écraser le mégot de sa cigarette entre ses doigts et de remettre le reste dans son petit paquet. Kafele ne semblait pas vraiment inspiré au delà de l’envie de se venger des moqueries des deux séducteurs. Mais le guerrier avait eu raison. Pour ce qui ne touchait pas aux sentiments et au sexe, Tumaini pouvait être très inventif. Il n’eut pas besoin de chercher très loin dans son esprit avant de signifier d’un clin d’oeil complice qu’il savait quoi faire.

Avec l’agilité et la souplesse d’un prédateur, le soldat s’approcha de son lit et récupéra ses haches, faisant signe à Kafele d’en faire de même avec ses armes. Usant de leur langage des signes tacticiens, il signifia à son complice qu’ils allaient soulever le corps de Seth pour le déposer dans le lit de Nail, tout en douceur. Après un rapide compte à rebours, Tumaini usa de sa magie pour faire flotter le corps du frère au sommeil lourd, s’aidant de l'appui de Kafele pour le stabiliser dans les airs et s’assurer que celui-ci ne se réveille pas. Avec une grande délicatesse, il le dirigea au dessus du lit de leur autre frère endormi puis fit signe à Kafele de s’arrêter un instant.
Maintenant Seth dans les airs juste au dessus de Nail, il laissa quelques secondes pour assoupir les instincts et les réflexes des deux frères avant de faire signe à Kafele de l’abaisser très doucement. Ils le firent avec tant de patience et de finesse que lentement les deux frères se retrouvèrent dans les bras l’un de l’autre sans se réveiller ou être troublé dans leur sommeil. Même lorsque les deux farceurs mirent fin à leurs sorts et que Seth reposait de tout son poids contre Nail, ils continuèrent de ronfler paisiblement, plus confortable que jamais.
Tumaini se retint de rire en se retournant vers son complice, mais il ne s’arrêta pas là. Après un nouveau clin d’oeil à Kafele, il souleva du bout des doigts le vêtement de Seth et glissa très doucement la main de Nail sur le bas ventre de son frère. Cette fois leur traits se crispèrent très légèrement, signe que leur sommeil se fragilisait. Tumaini fit signe à l’autre farceur de rejoindre son lit pour faire comme s’il n’y était pour rien. Agrippant ses haches pour s’apprêter à se téléporter dans son propre lit, Tumaini eu une dernière étincelle d’espièglerie et d’insolence qu’il partagea en croisant le regard de Kafele. Soudain, il lécha goulûment la joue de Nail avant de filer dans son lit juste avant que celui-ci se réveille en sursaut. La cacophonie de hurlement de surprise et d’horreur qui s’en suivit fut si chaotique qu’elle couvrit même le fou rire incontrôlable des farceurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Un début   Dim 15 Mai - 19:21


La complicité qu’il partagea avec Tumaini d’un regard lui fit complètement oublier la gêne qu’il ressentait d’être à ses côtés après cette journée étrange et cette nuit plus qu’agité dans son sommeil. Il écrasa à son tour son mégo de cigarette après une dernière bouffée lorsqu’il lui fit comprendre qu’il avait une idée. Ses lèvres se pincèrent pour réprimer un début de rire mais rapidement, le côté mission furtif ramener ses instincts de soldat sur le devant de la scène et il se montra soudainement beaucoup plus sérieux. Ses Khépesh à la main, il hocha la tête après avoir traduit dans son esprit les intentions de Tumaini et ses signes. Le compte à rebours lancé, il se concentra sur ce qu’il avait à faire, faisant lévité le corps de leur frère juste au-dessus du lit de l’autre, ils prirent quelques secondes.

Il inspira, profondément, endormant son envie de rire par avance alors qu’il devinait à présent ce que Tumaini avait en tête. Un nouveau signe de tête entendu et ils entamèrent la descente de Seth jusqu’aux bras de Nail. De nouvelles secondes passèrent quand enfin ils mirent fin à leur magie, échangeant un autre regard avec Tumai, il se mordit plus fortement la lèvre pour se retenir d’exploser de rire alors qu’il pensait avoir atteint leur but. Les laisser dormir ainsi et voir au réveil leur réaction mais son frère avait une autre idée en tête. Il fronça légèrement les sourcils lorsqu’il le vit soulever le pantalon de Seth, l’interrogeant du regard mais celui-ci était tellement concentré à sa tâche qu’il ne le remarqua pas.

Kafele dut plaquer ses mains sur sa bouche lorsqu’il vit la main de Nail se retrouvant dans le pantalon de son meilleur ami. Son cœur s’emballa de plus belle et une petite poussée d’adrénaline submergea son corps en voyant les prémisses du réveil se dessiner sur leur trait. Il recula, retrouvant en quelques pas silencieux, son lit. Il ne quitta pas des yeux celui-ci, attendant la cerise sur le gâteau et il ne fut pas déçu. Il se retourna, à l’instant où il le vit lécher la joue de Nail, tournant le dos aux deux victimes et se retrouva face à Tumaini. Ne le quittant pas des yeux, il éclata de rire en les entendant hurler. Il inspira profondément avant de se retourner pour faire face aux deux idiots qui s’engueulaient un peu.

« Ô les gars, y en a qui essais de dormir ! »

Essayait plutôt…Avec toute cette cacophonie, toute la chambré était à présent réveillé. Malgré l’intervention au début sérieuse, les yeux rieurs de Kafele ne tardaient pas à trahir son implication dans l’histoire.

« C’est toi ? »

Il leva aussitôt les mains en prenant l’air le plus innocent qu’il avait en réserve

« Moi ? J’oserais pas, et puis vous me connaissez, je suis beaucoup trop maladroit pour ça »

Un silence, le doute, Seth et Nail s’échangeait un regard alors que non loin derrière, Kames se retournait sur son lit pour pouvoir retrouver le sommeil directement.

« La prochaine fois se serait sympa de faire vos petites affaires ailleurs…Dix minutes qu’on vous entend gémir »

C’est là qu’il se lança dans une imitation fortement réaliste de ce qu’aurait pu être les gémissements de Seth, prononçant alors le prénom de Nail dans un souffle aussi suave qu’obscène. Allant du simple « continue » au « prend la doucement » en passant par « oui comme ça » et faisant un détour sur un « Tu sens comme tu m’excite Nail ». Un spectacle qui lui valut de recevoir en pleine tête l’oreiller de l’un des deux protagonistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Un début   Dim 15 Mai - 19:46


Tumaini se cacha sous ses draps pour masquer son hilarité et essayer de réduire l’effet que lui faisait d’entendre Seth et Nail crier d’horreur tour à tour alors qu’il se rendait lentement compte de toute l’ampleur de la farce qu’ils avaient concocté pour eux. Il ne le vit pas mais il entendit Seth reculer si vivement qu’il chuta hors du lit de Nail et sur le sol. Nail poussait des gémissements de dégoût, essayant probablement de ne pas vomir et de se défaire de la sensation de chaleur sur sa main et l’humidité sur sa joue.
Kafele rajouta sa propre couche au chaos, tentant d’abord de se dédouaner en les rappelant à l’ordre avec fermeté. Mais il ne tarda pas à se faire démasquer et se contenta de les narguer en signant ce qui aurait pu être leurs ébats passionnés. C’était très convaincant et tant inspiré que Seth et Nail se sentirent rougirent bien qu’ils n’avaient rien fait.
Profitant que l’attention soit portée sur le jeu d’acteur de son frère, Tumaini parvint a retrouver son calme et à émerger de sous ses draps d’un air parfaitement indifférent. Ses frères le remarquèrent mais le fait qu’il ne soit ni en train de rire, ni en train de se moquer ou de s’énerver les fit hésiter.
- Tumai’ ? instigua Nail d’un ton bougon alors qu’il essuyait encore et encore la bave de son visage. Mais le soldat resta parfaitement calme et sérieux, haussant simplement un sourcil d’un air désintéressé.
- Vous faites ce que vous voulez les gars. répondit-il simplement d’un ton plein de tolérance et de compréhension.
- Mais ! s’énerva Seth sans vraiment savoir ce qu’il était sensé dire pour se défendre. Oh et arrête Kafele tu vas réveiller tout le temple ! supplia-t-il doucement paniqué.
- Oh mais vous l’avez déjà fait. D’ailleurs Ganymedes a demandé s’il pouvait se joindre a vous. Vous savez… avec son fouet. railla finalement Tumaini de sa voix rauque et vibrante avant d’éclater de rire et de venir taper la main de Kafele d’un geste complice.
- J’ai besoin d’une douche… marmona Nail en se relevant.
- Moi aussi ! enchaîna Seth mais surtout pour pouvoir fuir les railleries et les farces de ses frères.
- Amusez-vous bien ! Oh et, chante-lui une chanson ! moqua ouvertement Tumaini en riant toujours plus fort.

- Rendormez-vous…
grommela doucement Thi, la tête enfoncé dans son oreiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un début   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un début

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Rp's spéciaux :: Flashback-