AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Bon vieux temps, mauvais temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Bon vieux temps, mauvais temps   Jeu 26 Mai - 10:04

- Perdre, dignement ? s’amusa Tumai en haussant un sourcil devant cet oxymore.
Il n’y avait aucune dignité dans la défaite, en tout cas pas du point de vue d’un soldat. Sur le champ de bataille, c’était tuer ou être tué et tant qu’on était vivant, on pouvait se battre. Et pour le reste… On pouvait toujours enquiquiner. La victoire dans la défaite, c’était peut-être ça son moyen de rester digne finalement.

Mais Kafele n’était pas prêt a le laisser s’en sortir si facilement et se laisser privé de sa glorieuse victoire. Ignorant la main tentatrice de son amant, il vint lui même prendre les choses en main en l’incendiant d’un regard impertinent. Le soldat le batailla du regard, l’encourageant un peu plus a le défier, se délectant intérieurement de l’étincelle de rébellion dans ses yeux.
Lorsqu’il fit l’erreur de baisser son regard pour voir comment l’assassin s’en sortait, Tumaini dégluti en se mordant la lèvre, se rendant compte que le désir ne l’avait pas simplement quitté pour le laisser libre de jouer a sa guise avec celui de Kafele. La simple vue de son désir ardent l’appelait a le rejoindre et plus encore maintenant que ses démons de menaçaient plus de le punir pour ses pulsions. C’était l'orgueil qui le retint de se prosterner mais la lutte était sur son visage affamé.

L’entendre l’appeler en gémissant, brisa toute ses barrières et il vint soudain agripper le poignet de l’assassin pour arrêter ses gestes. Se penchant au dessus de lui pour pousser sa main et la remplacer par la sienne, il vint délicatement l’entourer de ses doigts avec un petit sourire de mauvais perdant.
- N’oublie pas… tu es a moi. le caressa-t-il de sa voix doucement puérile avant de venir l’embrasser tendrement tout en le caressant pour le sentir vibrer sous ses lèvres.
Il enserra sa chair en le massant avec de plus en plus d'enthousiasme sans quitter sa bouche. Mais la frustration le rattrapa rapidement et il finit par délaisser ses lèvres pour venir couvrir son corps de baiser en descendant aussi lentement que sa patience brisée de gourmandise le lui permettait.

Sans attendre il reprit ses droits sur la chair de Kafele qu’il avait eu le loisir de découvrir et de bien connaître ces dernières années. Malgré le temps, il retrouva ses marques comme si elles étaient inscrites dans son esprit et ses instincts.
L’avalant goulûment pour l’envelopper entièrement de la chaleur de sa bouche, il lui avouait qu’il se rendait et qu’il lui abandonnait tout son désir, qu’il s’agenouillait pour le prier comme un Dieu et qu’il était son adepte le plus dévoué. Il renonçait a son égo avec grand plaisir, il renonçait a son oxygène, il renonçait a son propre désir car pour lui celui de Kafele avait toujours eu plus de sens et était bien plus délicieux.
Mais en même temps, il reprenait le contrôle et avait libre champ pour démontrer ses propres talents.  Il le laissait chanter pendant que lui l’emportait dans une valse endiablée avec sa langue insolente. Kafele était sien et il s’appliqua chaque seconde a le lui rappeler de la plus délectable des façons. Allant jusqu'à venir lui griffer le torse, lécher ses bourses et le pénétrer encore de ses doigts, régnant sur son territoire en maître tel un lion qui ne se rassasiera pas des ressources a sa disposition.

Il l’attaqua, encore et encore jusqu'à ce qu’enfin il puisse lui arracher sa jouissance et sentir se déverser en lui l'élixir de sa luxure. Venant tout rafler comme le conquistador fou de richesse et égoïste qu’il était, il ne lui laissa aucune goutte. Se retirant avec une dernière caresse langoureuse de ses lèvres, il le laissa aussi vide et propre qu’un nouvel homme.
Retrouvant le regard de Kafele, haletant et en feu, il vint essuyer sa bouche sans essuyer son sourire fier, arrogant et insolent.
- Délicieux. nargua-t-il a nouveau dans un souffle rauque juste pour le plaisir de le voir rougir encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Bon vieux temps, mauvais temps   Jeu 26 Mai - 13:11

L’entendre et le voir le surplomber ainsi ne fit qu’attiser un peu plus son excitation alors qu’il le regardait, les yeux brûlant d’envie et un petit sourire au coin de ses lèvres. Il ne lutta pas plus que cela, une part de lui appréciant bien trop l’idée de s’abandonné à lui et lui offrir l’ersatz d’une victoire. Au final, y avait-il réellement un perdant dans ce petit jeu ?
Il ne perdit pas son sourire derrière ses baisers, ses gémissements s’étouffant contre sa bouche alors que cette délicieuse torture commençait activement entre la main généreuse de Tumaini. Il tenta de rattraper ses lèvres mais le plaisir le rendait fébrile et moins rapide, ses yeux se posant sur le spectacle autrement plus intense qu’offrait le soldat. Il inclina la tête en arrière en sentant une nouvelle vague de chaleur irradier le bas de son ventre. Il perdait totalement le contrôle sur la situation mais cela n’avait plus aucune importance maintenant qu’il pouvait sentir sa langue se jouer de lui et faire de lui ce qu’il voulait.

Son corps en redemandait, sa voix était suppliante d’en vouloir toujours plus et Tumaini se montrait au moins aussi précis que Kafele, captant chaque soubresaut comme un signe avant-coureur. Il tenta bien de lutter, plus pour la forme que dans un réel désir de reprendre le dessus sur la situation mais l’assaut de ses doigts eurent rapidement raison de cette vaine tentative, forcé d’encaisser chaque coup de langue, chaque caresse insidieuse, chaque vague de plaisir de plus en plus intense, jusqu’à en perdre la raison, jusqu’à en perdre la conscience pour n’être que le jouet lubriques de son amant. Et il aimait ça, il aimait se sentir entièrement dominé par cet homme, il aimait être vulnérable entre sous ses baisers indécent.
Il se releva soudainement en sentant l’ultime vague exercer une pression intense en lui, un râle emplissant la pièce alors que sa main se posait malgré lui sur la tête de Tumaini, s’oubliant dans sa bouche, il se sentit soudainement vider de toute substance, de toute crainte, de toute négativité, il ne restait plus que lui, Tumaini, sa jouissance et le bonheur qui en résultat. Semblable à un shoot intense d’adrénaline qui vous faisait lentement flotter au-dessus du monde.

Son dos retrouva le contact glacé du sol, laissant échappé un long soupire évocateur alors qu’il fermait les yeux, son corps encore attaquer par quelques spasmes jusqu’à ce qu’il le libère. Il rouvrit les paupières en sentant le mouvement, observant une scène qui fit bondir son cœur soudainement dans sa poitrine alors qu’il peinait déjà à retrouver des pulsations normalement. Il détourna les yeux et la tête, aussi gêné que puisse l’être une pucelle découvrant sa lubricité.

« Ne dit pas ce genre de chose »

Se plaigna-t-il en tentant de cacher ses rougeurs, sachant pertinemment que c’était ce qu’il souhaitait provoquer chez lui. Il se souvenait des premières fois où il lui avait fait attendre l’extase de sa bouche et de se réflexe qu’il avait toujours eu de vouloir se retirer avant de se déverser dans sa gorge…Tumaini avait rapidement eut raison de lui dans ce petit jeu mais cela continuait sans cesse de terriblement le gêner et l’exciter.

« J’ai quand même gagné »

Bouda-t-il en s’autorisant d’ôter son avant-bras de son visage pour jeter un regard taquin à Tumaini.

« Et tout ce qui a suivit, c’était ma récompense »

Il balaya l’air de ses mains au-dessus de sa zone masculine et de la bouche de Tumaini, tentant bien malgré lui de récupérer le peu de contenance qui lui restait alors qu’il s’était gentiment laisser faire sous les assauts délicieux de son amant. Il se releva légèrement, assez pour se glisser contre lui en récupérer un nouveau baiser. Le souffle encore court et le cœur bondissant joyeusement, il savait qu’ils ne pouvaient décemment pas rester ici, tendant le bras pour récupérer une partie des vêtements, il déposa ceux-ci sur le visage de Tumaini.

« Arrête de me regarder comme ça »

Un petit rire s’échappa de sa gorge alors qu’il s’éloignait déjà pour récupérer ses propres vêtements et les enfilés, incapable d’effacer le sourire imprimer sur son visage. Et lorsqu’ils furent à nouveau décents ils retrouvèrent leur route jusque chez eux. Là où les attendait leurs frères…Qui tous se retournèrent en voyant Kafele entrer dans leur éternel petit salon, leur arrivé avait fait cesser toute les conversations et tous les yeux étaient tourner sur eux. Durant une seconde, il croisa le regard de Thi mais s’en détourna rapidement, sa main sur la nuque.

« Ca y est ! Il est revenu »

S’exclama Nail en pointant puérilement du doigt ce geste habituel. En lui faisant ainsi remarqué son tic, il replaça directement sa main le long de son corps, incapable de savoir quoi répondre.

« Ca se fête non ! »

Ajouta Seth non loin derrière qui sorti de sous son siège un pack de bière, probablement volé.

« Fêter quoi ? Votre insubordination tout le long de cette mission ? »
« Ooooh Thi, fait pas le rabat-joie comme ça… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Bon vieux temps, mauvais temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Décollage mauvais temps
» [Series] Mauvais temps
» Passer le temps dans Tdu2
» Espace-Temps
» TDU 2
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Rp's spéciaux :: Flashback-