AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Obsession dangereuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Obsession dangereuse   Dim 10 Juil - 21:44

Les jours étaient passé et si depuis des années aucune de ces journées commençaient sans une pensée pour ses frères, ces derniers jours avaient été pire encore. Il pouvait le revoir la nuit, il pouvait ressentir son souffle sur sa nuque, entendre sa voix, sentir sa main contre son corps et il se réveillait à chaque fois que ce rêve se muait lentement mais surement en un cauchemar horrible où se mêlait la haine qu’il avait lu dans les yeux de Tumaini, le sang de ses frères qu’il avait versé et sa propre culpabilité. Et s’il répugnait ses nuits, s’il était effrayé par ses cauchemars, il ne cherchait pourtant pas à les fuir, au contraire. Parce qu’il s’agissait de sa seule façon de le revoir, de le sentir auprès de lui, même si à chaque fois il devait revivre pire supplice encore, ça semblait peu de chose pour quelques secondes dans ses bras.

Mais chaque réveil lui rappelait douloureusement que ceci n’était que des rêves et bien qu’il redoutait le jour où il reverrait encore son visage, il ne pouvait s’empêcher de désirer cet instant. Il devenait fuyant, distant avec le reste du temple, cherchant encore à trouver la moindre réponse, à trouver une voie…Sa voie…
Et tout ce qu’il voyait, c’était son visage, rien de plus.
Il voulait le voir, s’en était devenue une obsession qui l’attirait autant qu’elle l’effrayait. Et pourtant, il avait fini par quitter le temple, il avait fait la même route que la première fois qu’il l’avait revu et c’était arrêter dans cette même ruelle…

S’adossant contre le mur. Il attendit, et il attendrait, des heures, des jours s’il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Obsession dangereuse   Dim 10 Juil - 22:39


Cela faisait bien deux jours qu'on ne voyait plus Kafele au Temple de Ra. Il avait été fuyant ces derniers temps mais il y avait toujours quelqu'un pour le voir et lui parler ou simplement échanger un regard ou un sourire avec lui. La vieille Eshe, Asim, les enfants, une jeune femme fuyante, un garçon pressé. Mais un jour passa sans que personne ne sache où celui-ci était partit et quand il reviendrait. Une nuit passa où le Protecteur ne trouva pas le sommeil et en profita pour chercher son frère et ami dans le Temple sans succès. Il aurait bien demandé à Telg mais leur dernier échange le poussait plutôt à se concentré sur Rê et la vision qu'il avait partagé. Il tenta aussi d'en parler au jeune chef mais malgré sa santé plus ou moins retrouvée et stable celui-ci semblait se perdre de plus en plus facilement dans ses visions, de jour comme de nuit. Rares devenaient les quelques minutes où Rê était lucide et Asim ne su pas s'il devait s'en rassurer ou s'en inquiéter. Impuissant, inquiet et bloqué, il observa l'astre du jour se lever et parcourir paresseusement le ciel sans savoir quoi faire ou oser s'éloigner de Rê pour partir à la recherche de Kafele.

Quelqu'un d'autre cependant quitta l'enceinte du Temple de Ra avec la ferme intention de retrouver le soignant. La dernière qu'on penserait quitter son autel, sa chambre et encore moins les murs rassurant du Temple de son Dieu. Pourtant la silhouette fine et sombre de la femme en deuil fit son chemin parmi la foule jusqu'au marché bondé où l'homme qu'elle cherchait faisait habituellement ses emplettes. Elle n'accorda pas un regard aux étales, ni même aux visages des passants et des marchands. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'était pas sortie du Temple pourtant l'image des rues qui l'entouraient était fraiche comme datant de la veille. Les toits, les dédales des petites ruelles, l'ombre d'un souvenir et cet endroit si anodin et pourtant...
Femi s'arrêta net face à la silhouette de l'homme adossé. Elle l'avait cherché et pourtant elle était loin de s'attendre à le retrouver là, si loin du Temple de Ra et de ses gens, au milieu de nulle part dans ce lieu qui n'était rien. Rien à part l'endroit même où ils s'étaient quittés plein de rage, de haine et de promesses funèbres.

- Pourquoi... ? Pourquoi es-tu là ? questionna la petite voix faible et tremblante de Femi.
Mais dans sa voix ne résonnait pas la tristesse lourde et la lassitude morte qui effritait habituellement ses mots dans sa gorge. Il y avait de l'émotion, certes, mais quelque chose de puissant et de profond. De la surprise, de l'amertume, de la peur, de la tristesse et de la colère qui ne lui appartenait pas. Et le regard vert duquel elle fusilla Kafele n'était pas non plus le sien.

- Tu l'as tué... Tu les as tous tué et maintenant tu veux le faire à nouveau ? cracha-t-elle amèrement sans faire l'effort de déguiser ses paroles qui ne provenaient pas réellement de cet esprit qu'elle habitait. Tu n'es qu'un monstre ! C'est toi qui mérite de mourir ! C'est toi qui mérite de brûler ! cria-t-elle sans pouvoir retenir ses larmes de rage.

Pourtant elle ne s'approcha pas plus de Kafele, se contentant de trembler dans ce corps aussi facile à posséder qu'une coquille vide. Elle pouvait ressentir la tristesse, la douleur et la peur de son hôte et même si elle faisait tout pour l'ignorer et l'effacer, elle put les sentir alourdir son propre cœur au loin, dans la forteresse du Mur Blanc de Memphis.

- M-Mais je n'en peux plus... La guerre... Les morts... La douleur... La haine... Je n'en peux plus ! pleura-t-elle bruyamment avant de placer une main devant la bouche de Femi pour tenter de se contrôler et de se calmer.
- La guerre est finie. Et tu as gagné, Kafele. lui rappela-t-elle finalement avec tant d'amertume que cela lui donnait la nausée.
- Alors fuit, et laisse-nous tranquille. Reste loin de lui. Ou tu brûleras. Vous brûlerez tous. le mit-elle finalement en garde d'un ton soudain lourd et las comme si le désespoir de Femi avait finit par affecter la prêtresse et son propre esprit. C'est peut-être tout ce que vous méritez. Mais je n'en veux pas. Je n'en veux plus. La guerre... Les morts... La douleur... La haine... Ce n'était pas sensé être éternel... C'était sensé s'arrêter... Prendre fin... murmura-t-elle faiblement et lentement le corps de la jeune femme sembla s'alourdir et ses yeux s'assombrir. Il arrive... Kafele... M-mets-y un terme... finit-elle par soupirer avant de s'échouer sur le sol, inconsciente.
Mais avant que Kafele ne songe a s'en approcher, un képesh vola dans les air pour venir se planter dans le sol juste devant le corps inerte de Femi. Un deuxième brilla dans la main de Tumaini qui comme la première fois sauta à bas d'un toit pour se retrouver devant lui avec un sourire mauvais.

- Je pensais que tu fuirais. Pas que tu me servirais ta petite copine sur un plateau. nargua-t-il avec autant de dédain et de haine que la dernière fois. Mais une lueur plus violente encore passa derrière ses iris noirs. Oh suis-je bête. C'est ce que tu fais de mieux après tout. Traitre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Obsession dangereuse   Lun 11 Juil - 15:32

Il avait attendu et était prêt à attendre encore d’autres jours tant cela l’obsédait. Il ne savait pas à quoi s’attendre, ne savait pas non plus ce qu’il attendait à vrai dire. L’unique chose dont il était certain, c’était qu’il voulait le revoir. Peu importait la haine qu’il pourrait lire dans ses yeux, peu importait la douleur qu’il pourrait ressentir au fond de lui, il avait un besoin vital de le revoir. Mais ce ne fut pas sa voix qui le tira de sa somnolence du moment bien qu’elle lui était malgré tout familière. Il observa Femi, surpris, il s’était attendu à l’éventualité qu’on vienne le retrouver dès la première nuit qu’il passa à l’extérieur du temple mais jamais il ne s’était attendu à la voir elle. Il resta interdit devant le corps tremblant de la jeune femme, quelque chose lui intimait intérieurement de ne pas s’en approcher et il comprit rapidement pourquoi.

Sa gorge se noua instantanément en reconnaissant la véritable personne qui guidait et usait du corps de Femi pour pouvoir lui parler. Il eut envie de lui répondre, de lui parler, de lui demander pardon, de lui demander de l’aide, mais aucuns sons ne trouvèrent leur chemin jusqu’à sa bouche et il resta aussi muet qu’il l’était depuis deux jours durant. Il senti le poids de sa culpabilité peser lourdement sur ses épaules, se mêlant à l’inquiétude qu’il éprouvait d’avoir, sans le vouloir, mêlé Femi à cette histoire. Son instinct empathique se réveilla à la seconde où le corps de la jeune femme chuta dans l’inconscience mais avant même qu’il n’ait esquissé le moindre pas, il fut interrompu, faisant face au visage qu’il avant tant attendu.

Son corps se mit instantanément à trembler et là en cet instant il retrouva cette sensation horrible d’être simplement perdu. Il avait beau tenter de se rappeler de chaque conseil qu’avait pu lui donner Eshe ou même Rê, il n’en restait pas moins complètement désarmé lorsqu’il faisait face à Tumaini. Il fut même incapable de reposer les yeux sur Femi avant quelques longues secondes, observant simplement son sourire narquois. Il pouvait sentir, ce sentiment naître en lui et cette envie de lui effacer ce sourire de n’importe quelle façon, un combat, un baiser, l’amour…A quel point était-il malade ? A quel point l’aimait-il encore aujourd’hui ? Lui, censé représenter l’ennemi, lui qui avait été son frère et qui l’était aujourd’hui à ses yeux, lui, qu’il avait aimé et qu’il continuait à aimé…

La bouche entrouverte, il ne savait pas encore quoi dire, encaissant sa haine et ses insultes. Traitre…C’est ce qu’il avait été…Aux yeux du Temple de Ra, aux yeux de ses frères, aux yeux des Dieux.
Il aurait pu expliquer pourquoi Femi se trouvait ici mais une part de lui voulait protéger celle qui avait pris cet enveloppe charnel pour le rejoindre avant Tumaini, celle qui lui avait supplier d’arrêter tout cela…Les voix de ses frères lui revenaient en mémoire en même temps que le souvenir de cette ultime soutient au travers de Rê et il se senti perdre pied. Il aurait tout donner pour voir Seth insulté Tumaini d’imbécile, pour voir Thi tenter de tempérer la situation, voir Uga s’effacer doucement en cherchant une solution plus douce, voir Nail défendre son plus grand ami et Kames hésité à simplement assommer le fauteur de trouble.

Ses yeux quittèrent doucement le corps de Femi, parcourant la route le long du corps de Tumaini, retrouvant les traits du guerrier, l’angle de ses épaules, la ligne de son cou, ses lèvres charnue…Il le fixa de nouvelles secondes avant l’impossibilité de bouger ou même de parler. Il était un monstre, c’était une certitude mais il était un monstre qui continuait d’espérer.

« Je voulais te revoir… »

Avoua-t-il simplement, sa voix tremblante de cette sincérité trop crue se rendant compte à que son obsession allait peut-être couter la vie à une femme innocente.

« J’ai besoin de toi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Obsession dangereuse   Lun 11 Juil - 17:49



Quelle vision misérable il offrait, resté là dans cette ruelle comme un enfant qu'on aurait oublié sur le bord de la route. Le soldat aurait dû jubiler de le voir si perdu, si ridicule et si faible mais tout ce qu'il ressentit en posant ses yeux sur lui était la colère. La rage alimentait continuellement ce foyer ardant qui avait remplacé son cœur et répandait en lui une douce brûlure bien moins douloureuse que les émotions qui auraient dû l'assaillir en se retrouvant devant lui. Le feu avait tout remplacé. Les souvenirs, les sentiments et même les pensées. Pourtant quelque chose crépita soudain et violemment en lui en entendant la confession de celui qui avait un jour été son frère et son amant. Les muscles de son torse se crispèrent rependant une vague de rage et de chaleur dans tout son corps et alors qu'il cru qu'il allait hurler de colère ou de douleur, il s'entendit rugir de rire. Un rire aussi cruel et impardonnable que le brasier qui s'empressa d'engloutir et de réduire en cendre le moindre écho de raison derrière ce que le soldat pouvait ressentir.

- Hahaha ! Espèce d'enfoiré. cracha-t-il avec haine et dédain comme si Kafele venait de l'insulter, car ses mots semblaient s'être planté en lui comme une flèche aiguisée.

- Range tes yeux doux et tes airs de victimes. Ça marche pas sur moi. Ça marche plus sur moi. rétorqua-t-il agressivement en pointant un képesh dans sa direction. Pourtant il ne s'approcha pas de lui pour le blesser réellement et baissa ensuite la lame vers la femme inconsciente à ses pieds.
- Mais t'as p'tet raison. T'as peut-être bien besoin de moi. Pour te rappeler qui tu es, et où est ta place. Pour te rappeler... ronronna-t-il en le fusillant du regard tout en glissant doucement la lame aiguisée sur le visage de la jeune femme pour dégager ses longs cheveux noirs.
- Je te l'ai promis, non ? Je les tuerais tous. Je les briserais tous. Je les brûlerais tous. Et je te ferais regarder. rappela-t-il d'une voix froide et sadique sans quitter Kafele des yeux ou son sourire plein de haine.

Il prit alors la Fille de Ra par les cheveux et la tira violemment contre lui pour ensuite venir placer la lame du Képesh contre sa gorge fine. La douleur la fit grimacer et gémir doucement en revenant à la réalité et son regard perturbé se posa alors sur Kafele. Elle pouvait sentir l'homme derrière elle et la lame froide contre sa carotide mais elle n'eut pas de réaction, pas d'autre expression que sa profonde tristesse habituelle.
- Je te rappellerais... Je te rappellerais ce jour. Car ce jour... est le jour... Où tu as invoqué la Mort. siffla-t-il le regard scintillant de haine et le visage perlant de sueur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Obsession dangereuse   Lun 11 Juil - 20:18

Il avait mal, il pensait avoir vécu le pire il y a une trentaine d’année mais à vrai dire, la douleur qui ressentait aujourd’hui était bien plus forte que n’importe quel autre. Il aimait un homme qui ne poserait plus jamais ce genre de regard sur lui, il aimait un homme qui ne l’aimerait plus. Il ne lui restait que les souvenirs, parfois doux, parfois difficile, d’une relation qu’il avait chéri, d’une relation qu’il avait tenté de minimiser pour rendre sa perte plus facile mais à présent qu’il avait sous les yeux l’homme qu’il avait cru disparu à jamais…Comment pouvait-il faire pour ne pas succomber à l’espoir de voir renaître quelque chose qui était mort il y a des années ? Et si la rage et la haine enflammait le cœur de Tumaini, c’était bien d’autres sentiments qui enflammaient le sien, contradictoire et inapproprié.

Son cœur se serrait dans sa poitrine alors qu’il avait la sensation de sentir un millier d’aiguille se promener librement dans ses veines, que pouvait-il faire ? Il avait mérité cette haine mais n’arrivait pourtant pas à s’y résoudre parce qu’au-delà de cette rage, il pouvait sentir la douleur…Mais il y avait autre chose, quelque chose de plus insidieux. Dans sa voix, dans les mots qu’il choisissait, que lui avait-on fait ? Qu’avait-il fait ? Son regard se posa une seconde sur Femi, innocente et complètement perdue, elle était l’image parfaite du mal qu’il avait fait lorsqu’il était un soldat, et aujourd’hui…Elle était là, par sa faute.

Tout était de sa faute…

Et bien qu’il ne prononçait aucun mot, il priait silencieusement, réclamait de l’aide, un signe, quelque chose, il suppliait pour qu’on lui montre la voie, suppliait pour qu’on leur vienne en aide, suppliait d’obtenir le pardon, suppliait pour retrouver Tumaini. Et sans s’en rendre compte, à la ceinture de l’assassin, ses sœurs s’étaient mises à s’illuminer. Il en avait presque oublié leur présence tant il les avait délaisser toutes ses années.
Il repensait à ses frères, tentant d’imaginer le moindre conseil qu’ils pourraient lui donner mais à vrai dire, il n’y avait que leur visage qui lui venait en tête et le désir profond de les avoir à nouveau à leur côté.

« Tumaini… »

Appela-t-il pourtant doucement, alors que sa magie agissait au niveau du poignet de celui-ci pour l’empêcher d’enfoncer plus profondément sa lame dans la gorge de Femi.

« Laisse...Laisse-moi repartir avec toi… »

Il savait ce qui l’attendait s’il retournait là-bas, il savait qu’on le torturerait, qu’on le tuerait probablement, ou pire encore…Mais il ne pouvait pas se résoudre à abandonner sa seule certitude. Il aimait cet homme et ne voulait pas l’abandonner, pas encore et il le savait, Tumaini ne le suivrait pas au temple de Ra…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Eli

avatar

PNJ


Messages : 490
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Obsession dangereuse   Lun 11 Juil - 21:40

Un rictus tiré anima le visage en sueur du soldat lorsqu'il vit enfin Kafele réagir. Il était resté immobile et muet mais c'était sa magie qui trahissait son envie de protéger sa soeur prise en otage. Cette vision et cette sensation familière crispa le soldat de la tête au pied mais encore une fois il ne su pas s'il allait se mettre à rire, crier ou pleurer. Tout ce qu'il pouvait sentir était la chaleur, toujours plus étouffante, envahissante, étourdissante à tel point qu'il eu du mal à l'entendre l'appeler avec douceur. Il pouvait sentir ses muscles du bras se crisper mais il ne su si c'était les agissements de Kafele ou s'il perdait lentement le contrôle de son propre corps en feu. Il pouvait voir les cheveux de la femme virevolter devant lui sans savoir si c'était le vent ou son souffle saccadé contre sa nuque qui les agitaient. Et ces gouttes qui le faisait peiner à garder les yeux ouverts, étaient-ce de la sueur ou des larmes ?
L'entendre le supplier lui donna un haut le coeur et il fut incapable de prédire si c'était de la bile ou des mots qui sortiraient ensuite de sa bouche.

- Repartir ? Repartir où ? Retrouver quoi ? Il n'y a plus rien. Il n'y a plus personne. Tu t'en es bien assuré. Répondit avec tant de colère et de hargne que sa gorge crispée ne lui permit même pas de hurler. Il grimaça de rage mais aussi de douleur alors que son souffle saccadé et rauque s'emplissait d'une chaleur non naturelle que Femi put sentir doucement piquer sa nuque.

- Va-t-en Kafele... Murmura-t-elle doucement, la peur à peine audible dans sa petite voix lasse. Rentre chez nous et trouve la lumière. Nous trouverons toujours la lumière. Pria-t-elle doucement en fermant les yeux, s'efforçant de rester immobile pour ne pas trembler.

Dans le début d'incendie qui embrasait son esprit, le soldat ne l'entendit même pas tant sa propre rage était assourdissante. Elle était si puissante que c'était comme si dans sa tête hurlaient les milliers de voix pour pouvoir l'exprimer dans toute son intensité. Dans le chaos et le vacarmes il n'entendait même pas sa propre voix et pourtant les mots trouvaient d'eux même le chemin de ses lèvres.
- Plus rien... Il ne me reste plus rien... Plus rien à par toi. Marmonnait-il, mais il semblait presque en transe. Ses yeux luttant à rester ouverts avaient perdu la silhouette de Kafele dans le paysage distordu et sa voix faible comme ses souffles erratiques étaient semblables à des pensées plus qu'à des paroles.
- J'ai besoin de toi... La haine... La douleur... C'est tout ce qui me reste. C'est tout ce que tu m'as laissé...
Femi poussa un petit gémissement malgré elle en sentant doucement sa peau la brûler de plus en plus là où elle était en contact avec le corps lourd et imposant du soldat. Elle ne put le voir mais la peau de ce dernier avait lentement commencé à noircir par endroit et se craqueler révélant en dessous le brasier caché et ardent du démon de rage.
- Et le feu.

Une déflagration recouvrit entièrement Tumaini, brûlant le dos de Femi qui hurla de douleur en s'écroulant sur le sol. Mais il ne la rattrapa pas ni même ne tourna ses yeux noir comme carbonisés vers elle ou Kafele. Le feu s'éteignit sur son corps noirci et calciné, lacéré de veines ardentes mais souffla dans toutes les directions autour de lui, embrasant le ciel d'une lumière orange quelques secondes semblable à celle du soleil couchant.
Et lentement, les hurlements des Egyptiens pris dans l'incendie du marché non loin et des bâtiments les entourant s'élevèrent dans l'air devenu étouffant de chaleur.
Femi se recroquevilla sur le sol en gémissant mais ce n'était plus de douleur mais à cause de ces cris. Des cris d'horreur, de peur, des pleurs d'enfants, des supplications, des prières, des échos de guerre. Dans le chaos, une autre incantation se mêlait faiblement au vacarme, des lèvres brûlés de l'hôte du Djinn.

- Rappelle-toi... Rappelle-toi ce jour, car ce jour est le jour... Où tu es devenu la Mort. Les mots... Les mots... Letti... Le feu... Le brasier ne peut... Ne peut me brûler... N-non... A-au... Au secours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Obsession dangereuse   Lun 11 Juil - 22:27

Il eut envie de lui répondre, avec autant de rage que lui mais la voix discrète de Femi coupa ses intentions alors qu’elle lui demandait de partir. Rentrez chez eux et trouver la lumière…Sa gorge se nouait alors qu’il était incapable de véritablement l’entendre, le Temple de Ra était techniquement chez eux mais est-ce que ça avait réellement été chez lui ? Il aimait chaque personne qu’il avait rencontrée en ces lieux mais il ne pouvait se permettre de laisser derrière lui le soldat qu’il aimait. Trouver la lumière…C’était la quête de beaucoup d’entre eux mais au fond, Kafele ignorait encore ce que cela voulait réellement dire, il ignorait quel sens donné à cette quête même si elle lui assurait qu’ils trouveraient toujours cette lumière. Il l’entendait dans sa voix, elle se voyait déjà mourir et les mots qu’elle lui adressait semblait être à la fois une ultime prière et un adieux.

Sa magie s’intensifia sans qu’il ne s’en rende compte, luttant pour protéger la jeune femme des brûlures qu’elle pouvait ressentir alors qu’il ignorait encore tout de ce qu’elle pouvait ressentir. Il tenta de s’approcher doucement, remarquant dans les yeux de Tumaini quelque chose de différent, quelque chose qu’il ne reconnaissait pas. L’inquiétude l’amena à s’approcher encore alors qu’il lui disait avoir besoin de lui…Parlait-il réellement de lui ? C’était ce qu’il souhaitait au fond. Et il vit sa peau se noircir alors que ses sœurs s’illuminaient par réflexe pour les protéger. La déflagration le prit malgré tout par surprise, les yeux plissés pour tenter d’observer quelque chose, son instinct prit le dessus avant même qu’il analyse la situation.

Il courut, combattant la distance qui le tenait éloigner de Tumaini jusque-là, sa main tendu vint chercher le corps de celui-ci qu’il attira contre lui en même temps qu’il se jetait sur le soldat. Il put sentir la brûlure contre sa peau mais cela ne diminua pas l’intensité du flash lumineux qui les emportait tous deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Obsession dangereuse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Obsession dangereuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [SNAPCHAT] application magique ou application dangereuse?
» Mattia { “La passion est une obsession positive. L’obsession est une passion négative.”
» Quêtes Obsession (ou Quêtes Espoir)
» Phoebe • Tu trouve l'aventure dangereuse, je te conseille d'essayer la routine, elle est mortelle
» L'animal le plus dangereux au monde...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Egypte :: Le Caire (Héliopolis) :: Le quartier d'El-Azhar (souk)-