AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Haut comme trois pommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Haut comme trois pommes   Ven 26 Aoû - 14:10

https://rpnow.net/rp/6STm73Y5/1

Il s'était passé de nombreuses choses au Temple de Ra. Mais depuis que Rê en avait ouvert les portes, laissant entrer les curieux mais aussi ceux nécessitant de l'aide, de la nourriture et un endroit pour dormir, l'ambiance agité et festive du Temple avait le don de chasser la mauvaise humeur et les tourments. Il se passait des choses à l'extérieur, ce n'était pas un secret. Kafele était partit à nouveau avant de voir le mandarinier d'Akiiki, Sebak et Seb étaient partis avec lui mais seul le dernier fut de retour, si chamboulé qu'on l'enferma dans une chambre pour le préserver et le soigner. Mais chacun au Temple s'efforçait de continuer à vivre, comme l'avait dit Rê à son réveil, laisser entrer la lumière, être courageux, ne pas laisser la peur les figer et continuer d'aimer et rire. Profiter de l'instant présent car qui sait ce que nous réserves demain ?

THEORIS: *Akiiki étant allée faire la sieste, après un bon gros déjeuner à la grande salle, il décida de profiter d'un peu de solitude et de calme en allant à la bibliothèque. Il y avait beaucoup plus de monde que d'habitude, des gens venant d'ailleurs cherchant eux aussi a consulter le savoir conservé au sein du Temple de Ra mais cela ne le dérangea pas. Au contraire, il y avait quelque chose d'attendrissant et de rassurant de se dire qu'on était pas le seul à pouvoir poser ses yeux sur ces livres et le seul détenteur de ces choses importantes. Il prit un livre au hasard, un qu'il n'avait jamais lu et qu'il feuilletterait juste histoire d'en connaitre vaguement le contenu et de voir si cela l'intéressait vraiment. Il alla s'asseoir sur une petite banquette avec des coussins juste en dessous d'une grande fenêtre qui laissait passer la lumière du Soleil.* (( OOC: I see You ))

ELLIOT: *Comme a son habitude, Elliot est à la bibliothèque, assit sur le sol entre deux étagères. Des livres historiques en Egyptien sont posés sur ses genoux. Sourcil froncés, il relit la phrase pour la 3ème fois. Comprendre cette langue est encore bien compliquée. Alors qu'une petite fille semble lui proposer de l'aide, fidèle a lui même, Elliot s'enerve* Hé oh !!! On pas élevé c-cochon ensemble !!! *Bon d'accord c'est plus classe en anglais. Ou pas. Regardant la fille partir en courant de la bibliotheque, il soupire et reprend sa lecture. Avant de grimacer.* Mais ce l-livre ... il sait pas écrire !!! *Et lui pourquoi il ne parle pas en anglais ? Elliot fait la moue suivis de grimaces étranges, concentré dans ce qu'il fait*

THEORIS: *interpellé par les éclats de voix et surtout reconnaissant le ton agacé et bruyant d'Elliot, il soupira et mit fin à sa lecture pour le rejoindre. Il s'assit en face de lui sans vraiment interagir avec ses livres à lui. Il s'assit simplement comme s'il avait décidé de lire à côté de lui et rouvrit son propre livre calmement*

ELLIOT: *Elliot le fixe, regard perçant puis continue sa pseudo lecture. Ce n'est pas la première fois qu'il voit Theoris même s'il n'a jamais vraiment communiqué avec lui. Le garçon a du mal à le cerner ou savoir ce qu'il pense. Lui jettant de fréquents regards, mi méfiant, mi interpelé, mi boudeur, Elliot fini par fermer son livre* Pourquoi tu approfes .... approke .... appro-ches moi ?

THEORIS: "Tu t'approches de moi." *rectifia-t-il lentement et patiemment* Je m'approches de toi parce que je pense que c'est plus sympa d'être ensemble. *expliqua-t-il ensuite lentement pour qu'Elliot puisse facilement identifier ses mots et leur sens. Il tourna une page de son bouquin.*

ELLIOT: "Y'a rien s-sympa !!" *fait il de mauvaise fois, avec humeur* Leo sympa !! .... Enfin non, Leo stupide ! *il soupire. Pourquoi le temple n'a pas ouvert avant le depart de son ami ? Boudant, il reprend sa lecture, continuant de lui jeter des petits regards*

THEORIS: Je suis désolé que ton ami n'ai pas pu rester. J'aurais voulu le connaitre lui aussi. Il avait l'air d'aimer la lecture. Et il était très courageux. *commenta-t-il calmement en continuant de survoler son bouquin*

ELLIOT: *Elliot ne repond pas tout de suite. Pourtant son visage se détend et un fin sourire nostalgique étire ses lèvres* Livres ... et piano ... rapprochés Leo et moi. Tu aimes lire .... souvent ici.

THEORIS: Oui. *répondit-il simplement en tournant une nouvelle page.* Nous avons un piano ici. Dans un des salons. Au troisième étage.

ELLIOT: Oui je l'ai vu ... Tu sais y jouer ?

THEORIS: *il détourna le regard un instant avec une petite moue* Hm. Pas vraiment.

ELLIOT: *Le sourire d'Elliot s'élargit et il émet un petite rire. Pas méprisant mais joyeux.* Tu veux que ... je ... t'apprenne ... ?

THEORIS: *il se retourna, surprit, mais de put empêcher un grand sourire d'illuminer son visage* Tu ferais ça ? *demanda-t-il émerveiller avant de se rendre compte de son soudain enthousiasme et il s'efforça de sourire un peu moins mais ses yeux brillaient encore d'excitation*

ELLIOT: *Elliot croise les bras avec un air fier* Evidemment, je suis ... doué. Quand tu veux !

THEORIS: Oh... *il eu du mal a contenir sa joie et referma son bouquin* M-maintenant ? *demanda-t-il timidement mais avec impatience*

ELLIOT: *Elliot sourit puis se leve brusquement pour ranger ses livres. Il arrache celui de Theoris des mains pour le ranger puis se penche vers le garçon pour lui prendre la main et courir dans les couloirs. Ils arrivent sans encombres jusqu'au 3eme etage. Tirant deux chaises face au piano, il fait asseoir Theoris en posant ses mains sur ses epaules. Enfin il prend place à coté de lui. Tout excité*

THEORIS: *il couru à tout allure à côté de Elliot en rigolant doucement, s'asseyant devant le piano si excité qu'il eu du mal à ne pas gigoter. Il avait déjà joué avec les touches par curiosité mais sans réussir à produire autre chose que quelques mélodies maladroites et grossières. Il attendit le début de la leçon avec grande attention.*

ELLIOT: *Elliot le regarde taper sur les touches* Tu y vas trop fort.... il faut délicatesse ...Regarde *il pose doucement sa main sur la sienne et appuie avec légéreté sur un doigt pour qu'il touche la touche. Répétant ceci a plusieurs reprises*

THEORIS: *il s'efforça de détendre des doigts, appuyant plus doucement sur les touches, suivant la cadence de la main d'Elliot pour trouver le bon rythme*

ELLIOT: *Avec ses propres mots car son egyptien n'est pas correct, il essaye de lui expliquer comment lire une partition et de lui apprendre à taper sur les touches convenablement. Elliot le laisse donc jouer sa première petite mélodie, facile, avide de voir le résultat*

THEORIS: *Concentré, déchiffrant la partition avec difficulté il appuya doucement sur chaque touche correspondante, produisant sa première mélodie convenable, un peu ralentie mais cela lui suffit à glousser de joie. Il rejoua la mélodie un peu plus vite, puis un peu plus vite jusqu'à ce que le rythme paraisse bien et gigota de joie sur le siège.* Trop cool ! C'est trop cool ! Apprends-m'en une autre ! *s'excita-t-il en se retournant vers Elliot avec un grand sourire*

AKIIKI: *elle entra dans le salon en trainant les pieds et en se frottant les yeux d'un air encore endormi* Theoris qu'est-ce que tu fais ? Oh c'est Elli. Bonjour Elli... *babilla-t-elle en s'approchant d'eux*

THEORIS: Je joue du piano ! Regarde Akiiki ! *s'exclama-t-il avant de rejouer la petite mélodie qu'il venait d'apprendre*

AKIIKI: Oh... *ses petits yeux s'agrandirent et se mirent doucement à briller* Oh c'est joliiiii ! Oh c'est joliiiii ! *s'amusa-t-elle en sautillant avec joie*

ELLIOT: *Aussi enthousiaste que le garçon, Elliot applaudit à chaque fois que la mélodie se termine. Jusqu'a que la porte s'ouvre pour laisser entrer une petite au visage familier.* Aaaaah petite fille contente ... tout le temps ! .... *fait Elliot en la pointant du doigt, se levant brusquement de sa chaise* Kiki ! *lorsque Theoris lui montre ses prouesses, Elliot glousse, tout fier* Mon élève .... doué !

AKIIKI: Oh c'est toi qui lui a apprit ? Oh ! Trop fort ! Elli c'est le plus fort ! *s'écria-t-elle en sautillant*

THEORIS: Ouai il est trop sympa ! *affirma-t-il en tapant l'épaule d'Elliot*

ELLIOT: *Elliot passe son doigt sous son nez, en gloussant. Le torse bombé* Mais oui !!! *Il sautille sur place, enfin quelqu'un qui le reconnait a sa juste valeur ! Ils ont tout compris.*

AKIIKI: Oh ! Il faut que tu vois mon mandarinier ! Viens voir mon mandarinier ! *s'écria-t-elle soudain en courant hors du salon à toute vitesse*

THEORIS: *il regarda Elliot en haussant les sourcils* Elle aime beaucoup son mandarinier. *expliqua-t-il patiemment* Elle en parle tout le temps maintenant, viens ! *il sauta sur le sol et mena Elliot jusqu'à la chambre d'une des prêtresses du Temple, là où le mandarinier avait été planté dans grand pot en terre cuite. Akiiki s'y afférait déjà avec son petit arrosoir en chantonnant joyeusement*

ELLIOT: Non merci. On a pas élevé cochons ens- .... *Mais les deux sont déjà partis lui demandant de suivre* Partez pas quand je vous parle ... *Il les suit rapidement mais Elliot regarde plus la chambre de la pretresse plutot que le mandarinier* Je suis pas sure que je droit être ici ...

THEORIS: *il haussa les épaules* Non t'inquiète. Tu peux être là. C'est la chambre d'Eshe. Elle est très gentille. *il observa la jeune fille* Akiiki pas trop d'eau. Rappelle-toi, sinon tu vas finir par la noyer. *il se retourna vers Elliot* Pourquoi tu parles tout le temps de cochons ?

AKIIKI: *elle s'empressa de reposer son arrosoir, observant son pot de terre humide avec attention.*

ELLIOT: *Elliot ouvre la bouche, mais rougit tellement qu'il la referme pour bouder* C'est une expression !!!! *Il s'approche a grands pas de l'arbre et s'accroupit devant.* Quand on peut ... prendre fruits ?

AKIIKI: Shhh... *elle mit son petit index devant sa bouche et chuchotta* C'est encore qu'un bébé, c'est pour ça qu'il faut prendre soin de lui mais Ra va le faire devenir très grand avec sa lumière. C'est pour ça que je lui donne de l'eau et que je prie tout les jours ! Pour qu'il devienne grand et fort !

THEORIS: *il les rejoignit près du pot de terre et s'assit à côté d'Akiiki en lui tapotant la tête*

ELLIOT: *Elliot se retient de lui dire qu'on dirait une secte. Il ne veut pas les insulter dans leurs croyances. Et mine de rien, lui aussi commence à croire à ce genre de choses, rassuré par le rétablissement de son Rayon de soleil. Ré qu'il n'a pas osé aller voir, dépassé par les derniers évenements. Il soupire* Le soleil .... va aussi toucher Asim ? ... Pour que lui aller mieux ? ... Asim pas normal *fait Elliot en fronçant les sourcils*

AKIIKI: Je prie aussi pour lui et pour tout les Enfants de Ra ! Et pour tout les gens qui sont venus dans notre Temple ! Et pour tous les gens de la ville ! Et pour tout les gens d'Egypte et pour tout les gens du moooooooooooooooooooonde ! *dit-elle en levant les bras dans un grand mouvement circulaire*

THEORIS: *il tapota gentiment la tête de Akiiki pour la calmer un peu, il se retourna vers Elliot* Il a eu très peur pour Rê. La peur... Elle peut corrompre même les plus gentils. *expliqua-t-il tristement*

AKIIKI: Moi j'ai pas peur ! *dit-elle avec un grand sourire en montrant ses petits bras sans muscles*

ELLIOT: Gros mu-muscles *il se retourne vers Theoris* Et même les plus perfides ... mon ... mon 2ème père ... Je crois qu'il a eu peur .. mais il affronté sa peur ... Moi aussi .... Se battre pour protéger .. *il se souvient la nuit ou il a sauvé Evan en se brulant le dos. Et a pré au lard losque sa mère la sauvé en se blessant* Mais pas mourir .. sinon laisser proches derriere soit

THEORIS: *il acquiesça avec un faible sourire* Tu es courageux. Il es courageux aussi. Et il veut protéger Rê. Il le protège mais... *il soupira en se souvenant de la conversation qu'il avait eu avec Shani et Kafele avant que celui-ci ne décide de partir* Avant il faisait de la musique. Maintenant il le fait plus. *remarqua-t-il tristement et c'était un des points le plus frappant du changement d'attitude de Asim*

ELLIOT: *Elliot, accroupit sur le sol, réfléchis aux paroles de Theoris, perplexe. Ecarquillant soudainement les yeux, il se redresse brusquement en frappant son point dans sa paume. Prit d'un éclair de génie.* Je sais ... Si Asim plus vouloir musique ... alors nous ... faire venir musique à lui !

ELLIOT: *poing

THEORIS: *il l'observa en s'étonnant de sa soudaine idée* Oh ehm... Je ne suis pas sur que...

AKIIKI: Oui ! De la musique ! De la musique ! *s'excita-t-elle en sautillant avec enthousiasme*

ELLIOT: *Elliot éclate de rire, fier de son idée.* Viens Kiki ! Il faut trouver instrument !!! *Il s'empresse de quitter la chambre*

AKIIKI: *elle gloussa de rire, suivant Elliot en trottinant, obligeant Theoris à les suivre même s'il n'était pas vraiment enthousiaste à l'idée de vouloir "soigner" Asim avec de la musique. Ca avait un côté poétique mais bien franchement ils n'allaient que déranger Rê et son protecteur*

ELLIOT: *Dénichant des petits instruments qu'il laisse au bon soin d'Akiiki, tambour à la main, Elliot se retourne vers Théoris en plein milieu d'un couloir* .... Au fait ... il est oú Asim ?

THEORIS: *il s'arrêta en les voyant se retourner vers lui avec leurs instruments et soupira* Je... Je crois vraiment pas que c'est une bonne idée... *dit-il en se grattant la nuque d'un air gêné. Il leva les yeux vers Akiiki qui secoua ses petits grelots d'un air impatient et soupira a nouveau, indécis.* Il est... Sûrement... Avec Rê. Dans sa chambre. *finit-il par répondre en sentant ses poils se hérisser en sachant très bien qu'il n'aurait pas dû*

ELLIOT: Allez go !!! *Ignorant volontairement l'inquietude du garçon, il avance à grand pas jusqu'à la chambre de Rê. Malgré tout Elliot reste figé devant la porte. Il se mord les lèvres ... Comment regarder son Rayon de Soleil qui a manqué de mourir ? Elliot a trop peur de voir une quelconque tristesse. Il prend son courage à deux mains et remue son tambours pour agiter les petites cliches qui y sont attachées, avant de donner des petits coups dessus, dans une mélodie pas du tout rythmé* Rayon de soleil ? On cherche Asim !

ELLIOT: *cloches

Rê: *il pouffa faiblement de rire en jetant un regard à Asim, prévenu par Telg de l'arrivée de ce petit cortège, il attendit de voir la réaction de son protecteur. Ce dernier sembla intrigué, agacé même mais ne bougea pas du côté du lit où Rê était allongé, luttant avec un petit coup de fatigue. Le boucan s'intensifia mais il ne fit qu'amuser Rê un peu plus alors que les sourcils d'Asim se froncèrent de plus en plus.*

ASIM: *Il finit par aller ouvrir la porte, l'air sévère* Quoi.

AKIIKI: On t'apporte de la musique ! *s'exclama-t-elle en secouant ses grelots et en faisant tomber les autres instruments qu'elle avait apporter par maladresse*

THEORIS: *il les ramassa, rougissant d'embarras devant l'air sombre d'Asim* Désolé o-on... Ehm...

Rê: Oh yeah vous avez le groove... ! *s'amusa faiblement Rê sur son autel pour encourager les enfants malgré sa fièvre*

ASIM: Arrêtes. *gronda-t-il en se retournant vers Rê.* Arrêtez. *gronda-t-il ensuite en se retournant vers les enfants* Il a besoin de repos. Allez jouer ailleurs.

ELLIOT: *Pas du tout impressionné par le ton sévère d'Asim, il bombe même le torse avec un air de défit. En entendant la voix de son Rayon de Soleil, il se fige légèrement mais s'efforce de ne rien laisser paraître* Nan ! On te ramène ... soleil et musique ... pour que toi ... comme avant ! Hein Kiki ?

ELLIOT: (Attend j'ai pas fini xd)

ELLIOT: *Elliot se met à chanter, improvisant* C'était un musicieeeen il était trop tristounet, alors il chantait touloutoutou touloutou ! Et ca allait mieux ! C'était un musicieeeeen, il n'avait pas de maison alors il chantait touloutoutou touloutou ! C'était un musicieeeen qui a trouvé quelqu'un a protéger alors il chantait .... touloutoutou, touloutoutou ! Tout allait bien pour lui ! C'etait un musicien, il etait tellement entouré touloutoutou touloutoutou ! Il chantait ! C'était un musicieeeen il pensait avoir commit une erreur ... il ne chantait plus. Ce sont les proches du musiciens, ils veulent réchauffer son coeur ALORS ILS CHANTAIENT TOULOUTOUTOU TOULOUTOUTOU ! Ses proches voient qu'il est agacé mais jamais ils n'abandonneront jamais. Le musicieeeen doit chanter !! ALORS ON CHANTE TOULOUTOUTOU TOULOUTOUTOU ! *Le tout en faisant bouger son tambour, tapant dessus. Il finit par le mettre entre les mains d'Asim puis de prendre celles d'Akiiki pour la faire gigoter avec bonne humeur* POUR LE MUSICIEN ! TOULOUTOUTOU TOULOUTOUTOU TOULOUTOUTOU TOULOUTOUTOU

AKIIKI: TOULOUTOUTOU ! *accompagna-t-elle avec ferveur*

THEORIS: *il se mordit la lèvre pour ne pas exploser de rire mais ne put s'empêcher de secouer une espèce de maracasse pour accompagner le concert*

Rê: *il éclata doucement de rire en se tenant le ventre*

ASIM: *grimaçant de lassitude devant tant de chaos, il soupira lourdement* Okay okay... Regardez "Leee musiciennn chante touloutoutou..." *chantonna-t-il d'un air blasé en secouant doucement le tambour deux trois fois* Là. C'est bon. Vous êtes satisfaits ?

TELG: * non loin de l'esprit de rê celui de Telg observait ce chaos lumineux ne pouvant s'empêcher de rire aussi*

ELLIOT: Okey mec .... Va falloir que tu .... te lâches un peu .... *fait Elliot avec un air aussi blasé que lui. Il lâche soudainement les mains d'Akiiki pour attraper celles d'Asim* Le musicieeeeeeen est - *il commence a faire bouger ses bras en zigzag* tout flagadaaaaa ! *et hop on bouge un peu plus énergiquement. Elliot saute sur place, bougeant les bras d'Asim en haut, en bas, gauche droite, demi gauche, demi tout ce que vous voulez !* Le musicieeeeeen va peeeeeeeerdre face a Ellioooooooot ! *le gamin fait des bonds le plus loin possible, gauche droite droite gauche gauche, embarquant Asim avec lui. Il se trémousse devant lui en lui tirant la langue* TOULOUTOUTOUUUUU TOULOUTOUTOUUUUUU

ASIM: *il soupira ne pouvant s'empêcher de sourire devant ce spectacle si improbable, se laissant embarqué dans la danse effrénée du garçon* Le musicieeeen aaadmet sa défaiite... Touloutoutouuu... *soupira-t-il en rigolant faiblement, dépité*

AKIIKI: TOULOUTOUTOU ! *gronda-t-elle en tapant du pied devant ce manque de combativité et d'enthousiasme*

ELLIOT: *Elliot se stoppe et le regarde avex un léger sourire, victorieux mais aussi rassuré.* Ben tu vois tu as souris ... maintenant peut etre que les choses pourront commencer à aller mieux. *lui dit-il en anglais avant de reprendre en egyptien. Il retrouve volontairement son expression furibond et rouge de colère* Et me fais plus ... faire ça ... on n'a pas é-élevé les cochons ensemble !!!!!! *Gonflant les joues avec colère, il lui tourne le dos, préférent garder cette image de garçon colérique et égoiste aux yeux de tous. C'est que sa réputation est deja ruinée, heureusement que Leo n'a pas assisté à ça. Il ne peut cependant empecher un sourire interieur*

AKIIKI: On a pas élevé les cochons ensemble Asim ! *répéta-t-elle du même ton bougon en mimant Elliot*

ASIM: *il rigola doucement en baissant la tête, abattu* Oui s'il-vous-plait, ne refaites plus ça. *supplia-t-il faiblement avec un petit sourire*

THEORIS: Tu vas aller mieux maintenant ? *demanda-t-il curieusement, même s'il ne pouvait pas croire que ce petit numéro marcherait, l'enfant en lui espérait vraiment que ce petit sourire et ce rire indiquerait qu'ils retrouveraient le Asim d'avant*

ASIM: *il eu un petit sourire attendrit* C'est gentil de vous inquiéter, mais je vais bien. *les rassura-t-il avec douceur*

ELLIOT: *Elliot jete un regarf complice à Akiiki, fier du chemin qu'elle emprunte. Avant de tiquer aux dernieres paroles d'Asim. Il se retourne brusquement vers lui, parlant en anglais* Tu ne vas quand même pas nous faire une déprime dès qu'on a le dos tourné hein ? Si tu crois que je vais abandonner, c'est mal me connaitre ! Je vais revenir tous les jours !!!!!!! *crie t il pratiquement en le pointant du doigt. Il reprend en egyptien, s'adressant à la petite fille* Kiki ... demain ... Asim va manger avec nous ! *Il fait un sourire provicateur au principal concerné. Il ne peut tout de meme pad refuser et chagriner la fillette*

AKIIKI: Oui ! D'accord ! *répondit-elle avec ferveur tel un petit soldat prête pour sa mission. Elle pointa Asim de son petit index à son tour.* Demain ! Manger avec nous ! De la soupe et du gâteau ! *ordonna-t-elle de sa petite voix*

ASIM: J-... *il soupira, ne faisant clairement pas le poids devant les enfants* D'accord, peut-être. J'essayerais d'être là. *soupira-t-il*

ELLIOT: Tu as intérêt d'être là .... *Elliot jete un rapide regard à Rê mais détourne très vite la tête, incapable de le soutenir. Il est encore bien trop perturbé par les derniers évenements. Est ce reellement la paix ou est ce qu'une guerre s'annonce ? C'est cela qu'il est venu chercher ici ? Une autre guerre ? Pourquoi n'a t-il rien pu faire pour son rayon de soleil qu'il admire tant ? Pourquoi est-ce qu'il ne peut jamais rien faire pour personne ? Ses prunelles chocolats s'assombrissent pendant une demi seconde avant qu'il ne retrouve son habituel éclat renfrogné* Bon et bien le grand Elliot a encore à faire !!!

THEORIS: Faire quoi ? *s'étonna-t-il, encore un peu inquiet pour Asim et Rê*

AKIIKI: Oui ! Elliotte a à faire ! *insista-t-elle*

ELLIOT: *Elliot ouvre la bouche et la referme, prit au dépourvu par la question. A vrai dire, il n'avait rien de prévu, ce n'est qu'un simple replie stratégique.* Faire un .... un ... *heureusement il peut toujours compter sur le soutien de son alliée qui confirme qu'il a quelque chose à faire. Il lève les yeux au ciel.* On doit faire un chateau de sable !!! Kiki, Theoris a oublié tsssss !!! *il semble neanmoins réfléchir à son idee improvisée* ... mais ou est-ce qu'on peut faire ça ?

AKIIKI: Oh ! Oh oui une chateau de saaaable ! *s'excita-t-elle réellement enthousiaste et joyeuse à cette idée, elle se mit à courir vers les jardins pour rejoindre une cours avec un bac à sable sous un grand arbre.*

THEORIS: Ah Akiiki attends ! *il couru derrière elle pour ne pas la perdre de vue*

ELLIOT: Hé oh mais attendez moi !!! C'est MON idée !!!! *rale Elliot qui apres un dernier regard pour Asim, leur court apres. Il se jete ni plus ni moins dans le cas a sable. Elliot se redresse, couvert de sable, devant Akiiki* Bwaaaaah *fait il en imitant un monstre, prêt à la manger*

AKIIKI: *elle gloussa de rire en tapotant sa tête bouclée*

ELLIOT: *Elliot l'attrape pour la soulever et lui faire faire l'avion mais il perd il fini par trébucher et s'etaler de nouveau dans le sable, emportant cette fois-ci la fillette avec lui. Mais comme ils ne doivent pas être les seuls à être en échec, Elliot eu le reflexe d'agriper Theoris pour le faire trébucher avec eux. Il pouffe de rire en faisant des vagues dans le sable*

THEORIS: Ehhhh ! *se plaigna-t-il puérilement en s'étalant dans le sable*

AKIIKI: *elle pouffa de rire de plus belle*

ELLIOT: *Elliot secoue les cheveux de Theoris, plein de sable* Bon ce chateau !!!

THEORIS: *il se débarrassa des derniers grains de sable en faisant la moue* Pourquoi un château ?

ELLIOT: Parce que je suis un chevalier qui garde la forteresse ! *attrapant un baton, faute d'avoir son épée, il l'agite dans tous les sens. Puis menace Theoris.* En garde !!!

THEORIS: *il eu un petit sourire. Le combat, ça il connaissait bien. Très bien même. Il attrapa un bâton histoire de mais en quelques passes, il désarma Elliot et le fit tomber dans le sable* Le château est mien ! *déclara-t-il victorieux*

ELLIOT: *S'étallant de nouveau, Elliot fait la moue, vexé. Comment se fait-il qu'il soit si débrouillard ?* .... il est nul ton jeu !!!

THEORIS: C'est pas un jeu ça, c'est l'art du combat ! *annonça-t-il fièrement* Et nous les Enfants de Ra on est les plus forts pour combattre ! C'est comme ça qu'on a gagné la guerre !

ELLIOT: *La guerre, encore la guerre. Elliot se crispe, restant allongé dans le sable.* c'est tout de même mieux s'il n'y en a pas ....

THEORIS: *il perdit immédiatement son air triomphant, baissant les yeux d'un air triste* C'est vrai. Tu as raison.

ELLIOT: ... Ce n'était pas un reproche... C'est juste que ... *Il soupire, sachant qu'il ne peut pas tout raconter.* Ma mère m'a envoyé ici pour que j'échappe à la guerre. Et surtout parce que mon p- ... une connaissance, me veut du mal. *il s'assoit dans le sable et sourit tristement.* Je déteste être celui qu'on doit protéger. Mais c'est une réalité, je ne suis capable de protéger personne. Ici non plus... Je ... Rê ... *Elliot se mord les lèvres.* Je crois que j'apporte toujours des mauvaises choses. *C'est vrai, ce n'est pas la 1ere fois que le danger se trouve collé à lui. Il se voulait leader mais il n'en a pas l'ame. Il n'est pas comme Rê*

THEORIS: *il l'écouta silencieusement et respectueusement* Non Elliot. *le rassura-t-il gentiment* La guerre a ravagé notre pays pendant des décennies. Rê a été maudis quand il avait 14 ans, nous étions à peine né à l'époque. Quelqu'un de bien, quelqu'un comme toi, ne peux pas apporter le mal. Tu dois être protégé car tu es jeune et car un jour ce sera à toi de protéger les autres. Mais ce n'est pas grave si tu n'y arrive pas tout de suite. Ça prend du temps de grandir.

ELLIOT: *Elliot l'écoute avec surprise. Theoris dégage ce petit truc calme et rassurant. Son esprit est un peu apaisé mais il reste fidel à lui meme* Je n'ai pas de conseils a recevoir d'un garçon plus petit que moi !! *s'ecrie-t-il avant de lui tourner le dos.* .... Merci

THEORIS: *il haussa les épaules, amusé par sa réaction* Ça fait rien. J'suis peut-être plus petit mais je t'ai quand même battu !

ELLIOT: *Elliot le choppe par les jambes pour le faire tomber dans le sable* moi aussi héhé

AKIIKI: *elle gloussa de rire en les voyant lutter dans le sable* Moi je me bats pas parce que je suis une demoiselle et les demoiselles se battent pas ! *déclara-t-elle avec un petit air princier*

ELLIOT: Ben ouais ... elles ont beaucoup de crasses ! .... non .... G-Grace !

AKIIKI: Oh ! *elle explosa de rire en plaquant ses mains sur sa petite bouche*

ELLIOT: ... Quoi qu'est-ce que j'ai dis ????

THEORIS: T'as dit "crasses". *pointa-t-il en rigolant doucement*

ELLIOT: * il gonfle les joues, rouge de honte* c'est parce que ... tu es tout c-crade avec ton sable !!!

AKIIKI: *elle pouffa de rire, prenant une poignée de sable pour la jeter sur Elliot* Crasse !

THEORIS: Akiiki ! C'est pas gentil, c'est pas bien de jeter du sable sur les gens. *gronda-t-il doucement*

ELLIOT: Ouais c'est pas bien !! *fait la même chose sur les deux*

THEORIS: Eh ! Il ! Faut ! Pas ! Jeter du sable ! *s'exclama-t-il en leur balançant du sable à son tour*

ELLIOT: Stop !!! STOP !! ARRETEZ ! GAMINS !! *beugle t il faussement en colere. Petite pause puis il choppe Akiiki pour la chatouiller* A 3 tous sur Theoris *lui murmure-t-il* 3 !!!!! *Elliot saute ni plus ni moins sur le brun pour le faire tomber dans le sable et le chatouiller à son tour*

THEORIS: *il se tortilla de rire sous les chatouilles, tentant tant bien que mal de s'échapper des griffes des deux autres*

ELLIOT: *Finalement Elliot se laisse s'écrouler dans le sable, tout essouflé lui aussi* Ça fait longtemps que je ne me suis pas amusé comme ça !

THEORIS: *il gloussa* Oui moi aussi !

AKIIKI: *elle ricanna avec eux* Il faut pas rire hihih c'est des bêtises !

ELLIOT: C'est cool les bêtises ! *il se redresse en enlève le sable sur lui* Alors on le fait ce château ?

AKIIKI: Moi j'veux faire une statue ! Une graaannde statue !

ELLIOT: Ok mais une statue de Rê alors !! La statue du chef !!

THEORIS: *il fronça les sourcils* Mais les statues c'est pour les dieux ! Pas pour les hommes !

ELLIOT: Mon petit Theoris ! C'est pas une statue de gloire, de prière ou de respect. La signification n'est pas la même ... c'est une statue d'amour ! *il lève les yeux au ciel* Tu ne connais rien à l'amour, bébé !

THEORIS: *Il eu une moue boudeuse.* Si je connais l'amour moi ! Eshe me l'a enseigné ! Elle fait briller plus fort la lumière dans nos coeurs !

AKIIKI: Moi j'vais faire une statue de Kafeele ! *annonça-t-elle alors en commençant à entasser du sable*

ELLIOT: N'importe quoi ! L'amour c'est une explosion ! C'est quand tu aimes si fort que tu ne contrôles plus ton corps et que tu deviens violent. Je le sais. Parce que mes parents sont amoureux et sont comme ça. Et parce que Monsieur Evan n'est jamais gentil avec Ada. Bref, l'amour c'est dégoutant ! A part quand c'est Rê parce que lui c'edt un rayon de soleil. Et il empêche la violence !

THEORIS: *il ouvrit la bouche de surprise et de gêne en l'entendant parler* Ça veut dire que t'es amoureux de Rê ???

ELLIOT: *L'air de vainqueur d'Elliot se change en moue, tout d'abord choqué puis dégouté* N'importe quoiiii !!! Rê est mon modèle !!! Parce qu'un jour je serais un leader comme lui ! Je t'ai dis que l'amour c'est dégoutant ! Faut se toucher la langue, beurk ! Je ne veux pas la bave de Rê moi !!!

THEORIS: *il ricanna en mettant une main devant sa bouche, dégoûté lui aussi à cette idée* Eshe a jamais parlé de bave ! Tu dois te tromper !

ELLIOT: Mais si ! Tu ne les as jamais vu ou quoi ? Ils font comme ça ses gros dégoutants ! *mime les gestes avec sa bouche*

THEORIS: Beeerkk ! Nan ! On fait pas ça nous ici ! *s'exclama-t-il avec dégoût*

ELLIOT: Ils le font tous ! Tu crois qu'ils font comment pour faire des bébés ?

THEORIS: C'est Ra qui fait cadeau de la vie aux parents ! Parce qu'ils s'aiment tellement que la lumière en eux est aussi forte que celle des Dieux ! Pourquoi est-ce qu'ils feraient çaaAAAaaaa avec leur bouche ?!

ELLIOT: Ce que tu peux être naïf. Ra leur donne la permisson de créer la vie mais c'est eux qui le font en se faisant des bisous tout nu ! On demandera à Asim demain, tu verras que j'ai raison !

AKIIKI: Hihihi des bisous tout nus !

THEORIS: EUUURK ! NAAN ! C'est dégoutant !

ELLIOT: Ben oui c'est dégoutant mais c'est la vérité ! Bref ! *fait sa statue tres rapidement. Elle ressemble à tout ... sauf à Rê* TADAM !! MON RAYON DE SOLEIL !!! *mais comme il s'y est mal prit... toute la statue de sable s'effondre* ...... MON RAYON DE SOLEIIIIL !!!!!! *hurle à plein poumons, les mains sur les joues*

THEORIS: Elle est nulle ta statue. *constata-t-il en continuant de fabriquer la sienne plus patiemment*

ELLIOT: *croise les bras en boudant*

AKIIKI: Moi mon Kafeele il est grand et fort ! *se vanta-t-elle en présentant sa petite sculpture de sable. Cela ressemblai vaguement à un homme mais bien franchement il pouvait s'agir de n'importe lequel* Et il a les joues qui piquent un peu ! *et pour ajouter ce détail elle saupoudra un peu de sable sur la tête du bonhomme*

ELLIOT: *Elliot est jaloux en constatant que même la petite est plus douée que lui* Comment tu as fait Kiki ????

AKIIKI: Hm ? Eshe dit qu'avec amour et patience, mon mandarinier va devenir grand et fort ! Comme Kafeele ! Alors il faut être gentil, généreux et patient. *répéta-t-elle les mots de la prêtresse en continuant de façonner sa petite statue de sable* Un peu d'eau et de soleil, hhmmm hmmm hmm ~ *chantonna-t-elle distraite*

THEORIS: C'est comme ça qu'on aime chez nous, pas vrai Akiiki ? On veille sur eux, on les protège et on se bat pour eux. *commenta-t-il avec douceur en caressant la petite tête de la petite fille*

ELLIOT: ....... *Elliot se crispe à leurs paroles. Tout ce qu'il est incapable de faire. Le garçon s'assombrit et shoot dans ce qu'il reste de sa statue. Chez lui il est inutile et ici, il a été incapable de veillee sur Rê, de le protéger ou de se battre pour lui. De mauvaise humeur, il leur tourne le dos* Je vais me changer puis je retourne à la bibliothèque.

THEORIS: *il perçu son changement d'humeur soudaine* Qu'est-ce qui ne va pas ? *demanda-t-il* Elliot ne part pas. Rappelle-toi, c'est plus sympa d'être ensemble.

ELLIOT: On n'a pas élevé les cochons ensemble !!!! *Elliot part effectivement se changer mais au lieu de retourner dans la bibliotheque, il se rend devant la porte de chambre de Rê. Veiller sur lui ... Veiller sur lui .... l'adolescent plaque son oreille contre la porte mais il n'entend rien. Elliot s'allonge donc sur le sol pour voir s'il voit quelque chose dans le petit espace entre le bas de la porte et le sol .... ok il ne voit rien du tout. Le brun plisse les yeux, collant d'avantage sa tête*

Rê: *ils avaient tout deux sentit la présence de l'enfant mais Asim garda le silence et ne bougea pas. Rê rouvrit lentement les yeux.* Laisse le rentrer. *demanda-t-il doucement*

ASIM: Tu as besoin de repos.

Rê: J'm'emmerde... et toi t'es devenu super chiant. *rétorqua-t-il d'un air bougon*

ASIM: *il soupira en levant les yeux au ciel et fini par se relever pour aller ouvrir la porte* Oui Elliot ? *demanda-t-il avec autant de patience qu'il pouvait avoir en ce moment*

ELLIOT: *La porte s'ouvre pendant qu'Elliot est en mode asticot sur le sol. Il se redresse précipitemment* .... Rien. *il croise les bras* Je passais juste par là !

ASIM: *il eu un petit sourire blasé devant ses efforts de faire comme si de rien était. Ce n'était pas la première fois qu'il le surprenait ainsi et pas la dernière apparemment* Vraiment ? Et tu allais où comme ça ?

ELLIOT: Je suis un homme libre, sans destination ! *Il ajoute plus bas* Comment va Rayon de Soleil ? Je ne veux pas le voir, juste savoir comment il va !

ASIM: Il est fatigué. Mais il va bien. *répondit-il calmement*

Rê: *depuis son autel d'une voix toute faible et cassée* Je pète le feu !

ASIM: Il a de la fièvre. *corrigea-t-il avec un petit sourire crispé*

ELLIOT: Ok .... *tout crispé* Bon bah sal- ..... *se fige en entendant la voix de Rê. Il s'apprete a détallé comme un lapin mais se stoppe quand Asim lui dit qu'il a de la fièvre. Différentes émotions passent sur son visage. Il reste sur place, frustré, partagé entre l'envie d'entrer et celle de fuir.*

ASIM: *il fut attristé de le voir si troublé et posa une main rassurante sur son épaule* Ne t'inquiète pas, ça va aller.

ELLIOT: *Elliot repousse brusquement sa main en le foudroyant du regard. Il préfère partir se réfugier dans la salle de musique et passer ses nerfs sur le piano ... ou plutot pour se calmer*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Haut comme trois pommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Egypte :: Le Caire (Héliopolis) :: Le Temple de Ra-