AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 L'union

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: L'union   Sam 1 Oct - 18:26


Telg avait retrouvé son corps bien qu'il ne cessait jamais de garder un oeil sur ceux qui avait quitter le temple et se trouvait, par conséquent, probablement plus en danger que quiconque. Kafele...Ali...Saïd...Sebak...Il passait une majeure partie de ses journées à observer à travers leurs yeux, à écouter à travers leurs oreilles et à faire part des faits importants auprès de Rê. Et aujourd'hui...Comme il l'avait promit au soldat, il préviendrait le temple, après en avoir parler avec Rê, il demanda et invita ceux qu'il considérait comme important au sein du temple. Les prêtres, Shani, Issa et les vétérans. A défaut de Seb qu'il n'estimait pas encore être remit de l'emprise d'Auset. Lorsqu'ils furent tous présent, Telg leur partagea la situation venu d'Angleterre, il resta calme, posé, énonçant les faits

TELG: L'anglaise a demandé notre aide...Et plusieurs solution s'offre à nous...La première serait de communiqué avec Saïd Wilkes, le frère d'Ali. J'ignore cependant comment il réagira à ma présence, d'autant que pour l'heure...Il n'est pas seul mais...Il y a une autre possibilité...

ISSA: Pourquoi nous soucions nous de ces histoires ? *commenta-t-elle avec colère*

TELG: Ce qui se trame la-bas arrivera forcément à nos portes...

ISSA: Qu'ils viennent ! Leur histoires sont insignifiantes sous la lumière de Ra.

Rê: Mère... Je l'ai vu par delà l'horizon. Celui qu'ils combattent est notre ennemi à tous et l'ennemi du Maât. Si nous ne leur apportons pas notre aide, nous le regretterons.

ASIM: Ali est là bas. Et Saïd. Nos frères se battent et ils ont besoin de notre aide.

SHANI: Je ne les ai pas entendu nous la demander... *commenta-t-elle d'un air isolent* Vous parlez de l'Anglaise. Elle, elle n'est pas des notres.

LATEEF: Elle nous a demandé notre aide une fois, avec Elliot. Puis elle est partie. Ali est parti pour retrouver son frère et si ce n'était à cause d'elle, ils seraient revenus tous les deux. Sommes-nous sûrs de vouloir s'allier à elle ?

ASIM: Et nous avons chassé un de ses enfants... Essayé de lui arracher son homme alors qu'ils vivaient simplement leur vie chez eux. *rappela-t-il un peu offusqué et honteux*

SHANI: Hm ! Est-ce qu'elle est sûre de vouloir s'allier à nous alors ? *rétorqua-t-elle avec un petit sourire moqueur*

Rê: Ce n'est pas à propos d'elle. C'est à propos de ce qui se tapis dans l'Ombre, prêt à frapper, prêt à tout anéantir. Nous devons ouvrir nos yeux et cesser de ne se soucier que de nous ! *insista-t-il doucement*

TELG: Elle a donné naissance à un enfant de Ra...La ramener ici-même pour qu'il soit sous notre protection même si cela signifiait qu'elle ne puisse peut-être ne jamais plus le revoir. Elle nous fait confiance et c'est celle que Saïd a choisi. Ce n'est ni la première fois, ni la dernière fois que nous offrons notre aide et notre protection à ceux que les nôtres ont choisi. *Rappela-t-il doucement* Il ne s'agit pas d'alliance, il s'agit de faire ce qui est juste...Pas pour elle, mais pour protéger les nôtres, protéger la Maat

SHANI: Tu prends de plus en plus de liberté depuis que Rê t'as affranchi. *commenta-t-elle avec sa petite moue provocatrice* Mais n'oublions pas que toi non plus tu n'es pas un Enfant de Ra.

ISSA: Shani. *la rappella-t-elle sèchement à l'ordre* Arrêtes de jouer ou sors. Cette conversation est sérieuse.

SHANI: *Elle souffla d'un air exaspéré et croisa les bras, boudeuse. Elle resta néanmoins.*

Rê: Cette bataille se livre loin de chez nous. Cela complique les choses. Il n'y a que tant de chose que nous puissions faire d'ici.

TELG: *Il aurait pu sourire s'il en avait été capable* A quel moment devint on Enfant de Ra ? Par dévotion ? Ou simplement le fait d'être né, au bon moment, des bonnes personnes et au bon endroit ? Sans avoir aucun autre effort à fournir ? *Le regard fixe pourtant, il ne put s'empêcher de se glisser dans l'esprit de la sulfureuse juste pour entendre sa mélodie et ressentir ses sentiments. Continuant pourtant de communiqué avec le reste de l'assemblé, naturellement* Je peux...J'ai vu l'Ombre et entendu sa musique, il y a un échos, une sorte...de copie...Conforme...Plus jeune et surtout plus faible...

ISSA: On ne devient pas Enfant de Ra. On l'est. Et c'est Ra lui-même qui le décide lorsqu'il nous donne la vie. *rappela-t-elle sévèrement* Ne prends pas notre gratitude pour de la tolérance. Ce que tu dis frôle le blasphème alors toi aussi, cesse de jouer ou quitte cette pièce. *gronda-t-elle, n'appréciant pas cet écho d'insolence qu'il tirait de Shani*

Rê: Nous espérons que nous pourrons y trouver les failles qui causeront sa perte. *expliqua-t-il en essayant de garder la conversation en ordre*

ISSA: _Nous_ ? *releva-t-elle en fronçant les sourcils*

Rê: Je ne laisserais pas mon ami se battre seul. *insista-t-il*

ASIM: Rê, s'il-te-plait... *souffla-t-il soucieux*

Rê: Non. Ceci n'est pas à propos de moi non plus. Ne comprenez vous donc pas ? Il s'agit d'Apep. Personne n'est à l'abri.

TELG: *Il ignora la colère d'Issa, sachant que cela désservait la conversation autour de cette table* Ce n'est pas sans risque *fit il honnêtement* Mais nous possédons l'effet de surprise...L'Ombre semble ignorer que Saïd a bien plus d'allié qu'il ne le pense.

ASIM: Je ne te laisserais pas y aller seul. *rétorqua-t-il*

Rê: Je n'y vais pas seul. *répondit-il fermement* Mais si tu ne peux pas me laisser tranquille une seule seconde alors vient. Ce sera toujours mieux que de t'entendre te plaindre continuellement.

SHANI: J'peux venir aussi ? *demanda-t-elle d'un ton espiègle, tout particulièrement en titillant Telg qu'elle pouvait sentir auprès d'elle*

ISSA: Hors de question. *elle paraissait très mécontente de ce projet mais elle sentait qu'elle n'avait pas vraiment son mot à dire* Si je ne peux pas dissuader mon fils d'y aller je m'assurerais au moins qu'il partira dans les meilleurs conditions et toi Shani, tu n'es qu'une distraction.

SHANI: *elle lança un regard noir à sa soeur mais n'osa pas lui répondre, boudant de plus belle*

LATEEF: Rê, si je peux me permettre, ton aura est bien trop lumineuse et instable pour une telle mission. Telg maitrise ses pouvoirs mais ta venue ne l'aidera pas forcément. Il ne sera pas seul, laisse-moi y aller à ta place.

TELG: Plus il y a de monde et moins discret nous serons *il laissa pourtant filer le souvenir d'un frisson, comme une promesse qu'il reviendrait toujours jouer avec elle.* Nous devons nous préparer...Seb n'est pas en état de préparer les plus jeunes d'entre nous alors que toi...Asim...

ASIM: Je dois rester auprès de Rê. *insista-t-il*

Rê: Je ne te veux pas à mes côtés ! *explosa-t-il soudain de colère* Tu n'es qu'une tare et tu m'es inutile ! Tu veux rester ? Alors rends-toi utile et aides-nous non de Dieu !

ASIM: *il blêmit, muet et choqué*

SHANI: Moi aussi j'peux les entrainer... *annonça-t-elle en s'avançant soudain, agrippant le bras du protecteur pour le tirer hors de la pièce.* Viens Asim, on va bien s'amuser...

Rê: *son visage s'assombrit d'un air coupable à l'instant où ils sortirent, oubliant un instant que Asim pouvait ressentir ses sentiments. Il jeta un petit regard à Telg puis regarda Lateef en soupirant.* Si c'est plus sage... Alors va avec lui. *demanda-t-il sans s'empêcher de paraitre inquiet*

TELG: *Il libéra Shani de sa présence à l'instant où elle quitta la pièce avec Asim.* Nous ne pouvons pas partir sans préparation *Remarqua-t-il* je ne veux pas qu'il puisse remonter jusqu'ici...

ISSA: S'il remonte jusqu'ici, nous serons prêt à l’accueillir. *répondit-elle d'un air mauvais.*

LATEEF: Que cherchons nous ?

TELG: Une clé, l'Ombre a caché des informations sensible qui pourrait aider Ali dans des livres...Sceller. Ils ont besoin de savoir comment les déverrouiller.

LATEEF: Bien. Parle-moi de cet écho plus faible. Que pense-tu que cela puisse être ?

TELG: Ce n'est pas comme un frère ou un enfant...Ou un parent...C'est plus proche que ça, c'est une copie conforme de sa musique, les nuances sont infime, très subtil, comme s'il s'agissait *il hésita un peu* de la même personne...

LATEEF: *il réfléchit silencieusement* Ça ne peux pas être la même personne. Pas exactement. Les similarités, les différences... C'est un terrain fragile où il sera facile de se fourvoyer.

TELG: *Il acquiesça* Il y a des différences mais elles ne viennent pas du début de la mélodie

LATEEF: *il acquiesça, heureux de voir que Telg connaissait bien son sujet* Alors concentrons nous là dessus.

TELG: *Ses yeux s'assombrirent doucement, faisant comprendre à l'assemblée encore présente qu'il quittait son corps pour rejoindre l'esprit de Lateef dans un premier temps*

Rê: *il ferma ses propres yeux, priant pour que leur mission soit couronnée de succès mais surtout qu'ils soient protégés du danger*

ISSA: *elle se joignit à la prière de son fils, tout comme Eshe et Bast, entourant Telg et Lateef d'une douce lumière protectrice*

TELG: *Dans l'esprit de Lateef, il l'emmena doucement en Angleterre, à travers les notes et les musiques qu'il percevait, retrouvant celle de Saïd, celle de l'ombre et encore...L'échos...*

LATEEF: *il resta parfaitement calme, parfaitement immobile et silencieux, se laissant porter par Telg comme une poussière portée par le vent. Si loin de chez eux, si loin de la lumière et pourtant il resta invisible jusqu'à ce qu'ils atteignent leur destination. Un adolescent qui lui aussi était parfaitement immobile, parfaitement calme et silencieux. Son esprit semblait complètement vidé de tout et plongé dans la pénombre. Lateef se retourna vers Telg. Il savait bien mieux se déplacer dans l'esprit des autres que lui. Il aurait même voulu le féliciter de cet exploit qu'il assistait pour la première fois mais il garda cela pour plus tard, observant avec attention et précaution les alentours.*

TELG: *Il resta tout aussi calme, écoutant un instant la très faible musique qui se dégageait de l'esprit du jeune homme. Il fit savoir à Lateef de se préparer avant de s'insinuer dans l'adolescent, discret, patient, et surtout calme,*

EVAN: *il ouvrit lentement les yeux, fixant le vide et la pièce vide qui s'étendait devant lui. Il avait cru sentir quelque chose, mais il n'y avait rien. Un souffle ? Un son ? Une présence ? Ou était-ce son propre corps qui avait trouvé assez de force pour riposter une fraction de seconde ? Combien de temps était-il resté plongé ainsi dans cet état de fausse mort ? Combien de temps le faudrait-il encore ? Il n'en pouvait plus, il se sentait à bout, toujours à bout mais sans jamais en voir le bout. Il se sentait misérable, sale, brisé, dépossédé de tout et pourtant, le souvenir d'un bijou fleurit dans son esprit fatigué et sous se bijou une peau pâle et lisse, plus haut de grands yeux bleus et à ses oreilles, une petite voix agaçante* Non... *souffla-t-il si faiblement que le son ne passa pas la barrière de ses lèvres sèches* Je suis libéré de toi, cela n'aurait jamais du être... Je suis purgé... de ces sottises...

TELG: *Il écouta l'une de ses dissonances mais se concentra plutôt sur les similitudes et dans l'esprit du jeune homme, il prit doucement le parti d'écourter ses souffrances, l'emmenant dans ses propres souvenirs en rapport avec ce bijou. Il l'y enferma pour pouvoir se plonger plus allègrement dans le passé, remontant à l'enfance, cherchant l'image du petit livre sombre*

EVAN: *il lutta pour chasser cette image d'Ada mais celle-ci semblait refuser de le laisser tranquille comme toujours. Il eu l'impression que son esprit ressortait des souvenirs pour pouvoir le distraire mais ceux ci restaient inatteignable à sa propre attention. Des souvenirs plus anciens, plus pures. L'image des pages de son petit carnet noir, comme un repère dans sa vie qui était devenue si chaotique si rapidement. Des journées entières à simplement lire, écrire, relire, étudier. Peu importe le jour, peu importe l'année, le carnet était le même a quelques exceptions près. Il était comme la manifestation physique de ce qui pouvait tourner dans son esprit d'adolescent et voir toutes ces choses se poser à l'encre noir sur du papier avait toujours eu quelque chose de si satisfaisant.

TELG: *Il observa, témoin silencieux, cherchant à découvrir la clé, la façon dont il protégeait cette partie de lui-même et de son esprit. A comprendre comment tout ceci fonctionnait, il chercha un peu plus, concentré sur sa tâche *

Alors que celui-ci ne pouvait détourner le regard de l'image du reflet d'Ada dans ce miroir, les souvenirs se déversèrent dans l'esprit de l'adolescent. L'image d'un jeune enfant assit calmement dans la bibliothèque du grand château de Poudlard. Si jeune et déjà si proche de la réserve où sont enfermés les livres réservés. Il est tard, c'est l'avant dernier jour de sa première année scolaire et la bibliothèque le salue avec un sourire attendrit. A le voir étudier silencieusement et calmement tous les jours à la même place, elle a l'impression de bien le connaitre. Elle lui demande de ne pas trop tarder et de fermer la porte en sortant et il acquiesce simplement, sans vraiment sourire. Dans ses petites mains pourtant, son premier livre de magie noir, le premier qu'il a découvert à Poudlard en tout cas. Il l'a lu et relu, étudié disséqué analysé au fil de l'année et une bonne partie fait partie des notes dans son petit bouquin noir qu'il a aussi devant lui. Celui là aussi il le connait très bien, il fait partie de lui. Une année s'achève, une page se tourne. Seul dans la bibliothèque, il récita alors le contenu du livre parfaitement sans hésiter ou réfléchir, pointant sa baguette sur le bouquin fermé. Au dernier mot, il laissa tomber son petit carnet noir sur la couverture et celui-ci disparu comme engloutit par le livre. L'enfant observa le recueil quelques secondes d'un air satisfait avant de se relever et de le remettre à sa place dans la réserve. Il referma la porte, quitta la bibliothèque et retourna dans sa chambre pour faire sa valise.

TELG: *Était ce le désir d'en vouloir et d'en savoir plus qui le poussa a rester. Il continua de suivre le cours des souvenirs comme on observe le file d'une vie...*

L'été. Les cours étaient finis mais la vie d'Evan Rosier ne changeait pas tant que ça. Un nouveau carnet noir, des livres de magie et tout particulièrement de magie noire, il y en avait plein le manoir familial. Là il pouvait réellement l'étudier, expérimenter, tester tout ce qu'il avait pu apprendre faute de pouvoir le faire au sein de Poudlard. Il était studieux, il était brillant et à côté de ce qu'il pouvait faire chez lui, le contenus des cours de l'école semblaient comme une interlude distrayante et créative, à apprendre à changer des animaux en verre à pied... Sa sombre expérimentation était parfois interrompus par des diners, des galas, des événements aux en couleurs et en luxe où il était forcé de rester impassible et courtois auprès de ses parents. En fonction de la famille hôte, les événements étaient plus ou moins extravagant. Plus ça l'était et plus il avait horreur de cela. Les seuls rares entractes qu'il appréciait dans ses vacances était étonnamment de se retrouver simplement en famille dans le jardin familial des Rosiers. Sur la petite véranda à boire du thé et apprécier un peu de lecture et de calme entourés de roses blanches. Là, il relevait parfois les yeux vers ses géniteurs et il se rendait compte qu'il était bien et qu'il se sentait réellement à sa place. Un rosier parmi les rosiers. Tout semblait prendre son sens. Puis l'année recommençait, le chaos à Poudlard, les règles et les regards qui le forçait a mener sa vie en se tortillant habilement, se faufilant tel un serpent pour éviter l'attention et continuer son existence imbibée de noirceur. Il retrouvait ses amis, ses camarades, ses jouets, peu importe, avec qui il s'adonnait à ses expériences bien moins sage et bien moins intelligentes mais auxquelles il prenait goût. Car ils lui apprenaient à ouvrir les yeux sur une composante importante dans ce monde, l'interaction sociale et la manipulation. C'était un jeu auquel on ne pouvait pas jouer tout seul. Alors il oscillait entre cela, faire des élèves du château ses propres rats de laboratoires ou se plonger dans la constance ordonnés des mots sur du papier. Un nouveau livre, un nouveau carnet, il récita le premier livre, suivit du contenu du second. Le carnet disparu. Une page se tournait. Et cela recommençait, encore et encore, la même routine de plus en plus sombre, de plus en plus cruelle, de plus en plus maitrisée et solide et cette ambition qui se construisait chaque jour que le lendemain soit couronné d'un succès plus signifiant encore que le précédent. Le contenu d'un troisième livre, puis d'un quatrième livre, puis d'un cinquième livre, puis d'un sixième livre s'ajouta à son rituel de fin d'année et une page se tourna. L'été, un nouveau carnet, de nouvelles expériences, de nouveaux interludes, puis...

EVAN: *il laissa échapper un grognement de douleur en sentant son cerveau vaciller alors que le flux tranquille, presque agréable et satisfaisant de sa vie se transformait en chaos. Tout ces visages inconnus, ces repères chamboulés. Il y avait encore ce carnet noir mais une main vint le retirer de ses mains. Ada. Toujours Ada, encore Ada. Et cet enfant bruyant, cette épée révoltante. Ces gens, ces faits, ce n'était jamais sensé être ainsi et la petite vie bien tranquille d'Evan Rosier tombait soudain en ruine. Et ce corbeau, et ce visage, son visage, un adulte...*

EVAN: *un adulte qui dans le souvenir sembla le fixer sans ciller et plus le temps passait où ce souvenir s'allongeait, plus on avait l'impression que ce n'était pas vraiment un souvenir, mais que l'homme fixait réellement ceux qui l'observaient. L'esprit de l'adolescent s'assombrit, ne laissant place qu'à cette silhouette pâle que Telg pu reconnaitre comme l'homme né de l'Ombre.* Vous êtes bien loin de chez vous. *constata-t-il d'une voix calme alors que l'esprit de l'adolescent se fermait doucement, non pas pour les chasser mais pour les empêcher de partir*

TELG: *Il ne répondit rien, observant l'Ombre comme il l'avait observer dans la vision de Rê. Et à la noirceur qu'il dégageait, il sentait cette pression et les portes vouloir se refermer sur eux mais cela faisait bien des années qu'il pratiquait, il ne connaissait que ça et ce monde...Etait clairement son terrain. Une lumière argenté vint aveuglé l'Ombre, emmenant Lateef avec lui, le plus loin et le plus rapidement possible d'Apep*

LATEEF: *il resta silencieux, essayant de rassembler toutes les informations qu'ils avaient pu récolter de cette observation. Evan Rosier. Assister à sa vie ou du moins une partie le rendait si humain et en même temps ce n'était pas le plus humain des hommes. L'associer à Apep pourtant était difficile. C'était un homme dangereux, mais était-il réellement porteur d'Isfet ? Lui qui appréciait tant l'ordre et le calme ? C'était difficile à croire.*

TELG: *Il voyagea plus rapidement, refermant chaque porte derrière eux, et lorsqu'il retrouva son corps et ramena Lateef au sien, il émergea si violemment que durant une seconde on aurait pu croire qu'il avait réellement reprit vit.* Eshe *Sa voix raisonna sans que sa bouche ne bouge alors que sa magie emplissait son corps et son esprit, il referma tout derrière lui, espérant le renfort de Lateef et d'Eshe pour s'assurer que l'Ombre ne les avait pas suivit*

ESHE: *elle les enveloppa tous dans une bulle protectrice, s'assurant qu'aucune force sombre ne s'insinue en eux mais les secondes passèrent et rien ne semblait avoir suivit leur esprit. Elle ne laissa pas tomber les protections mais elle eu un petit sourire rassurant pour les autres, leur indiquant qu'il n'y avait rien à craindre.*

Rê: Qu'avez-vous vu ? Avez-vous la trouvé la clef ?

TELG: *Sa respiration reprenait doucement un rythme alors qu'il se laissait bercer par la lumière rassurante de la magie d'Eshe* C'est le travail de plusieurs années... *Constatait-il doucement* et nous n'avons pas plusieurs années

Rê: Que pouvons nous faire alors ?

LATEEF: *il se était revenu à lui et avait continué de réfléchir* Je dois mener ma propre enquête. *annonça-t-il d'un air songeur* Cet homme, n'est qu'un homme. Et un homme se doit de travailler avec d'autres hommes pour accomplir ses desseins. Saïd est l'un d'entre eux mais il y en a d'autres. L'horizon est peut-être plus sombre que ce que l'on pensait.

ISSA: Saïd ?!

Rê: Il voulait approcher le serpent au plus prêt pour lui porter le coup fatal lorsque l'heure sera venue. *expliqua-t-il en se souvenant des rapports de Telg*

TELG: *Il resta silencieux, encore troubler par la présence de cet homme, de l'adulte, et de l'adolescent. Par cette musique...*

LATEEF: Excusez-moi. *salua-t-il d'un air doucement troublé, prêt à partir*

Rê: Attends ! Où vas-tu aller ? Quelle enquête ? *l'interpela-t-il, inquiet*

LATEEF: Ce monde est vaste, Rê. Plus vaste que tu ne le crois. C'est mon rôle de te guider et d'ouvrir les yeux sur le monde qui nous entoure. Ne t'inquiète pas, je suis un prêtre, pas un guerrier. Je ne ferais rien de dangereux.

Rê: Reviens vite, et reviens sain et sauf. *le supplia-t-il doucement*

LATEEF: *Il acquiesça* C'est ce que je vais faire. Et à mon retour, nous y verrons plus clair, mon chef.

Rê: *en voyant Lateef partir à son tour, il baissa doucement les yeux.* J'ai l'impression que... tout est déjà en train de s'effondrer. *s'autorisa-t-il a murmurer faiblement en présence des siens et de ceux en qui il pouvait entièrement avoir confiance*

ESHE: *elle s'approcha du petit chef pou caresser doucement sa main dans un geste rassurant, elle lui sourit doucement*

TELG: Nous avons la clé, et il ne sait pas ce que nous cherchions...*Du moins, le supposait il* Nous pourrons aider Ali...

Rê: *il acquiesça doucement* Oui... Faisons ça.

ISSA: *elle fronça les sourcils devant l'air abattu de son fils, mais au lieu d'aller le rassurer ou de le rappeler à l'ordre, elle tourna les talons, quittant la pièce à son tour sans spécialement annoncer son départ*

TELG: Veux tu allez le voir ?

Rê: Devrais-je ? *demanda-t-il timidement, lassé d'être protégé ou de se savoir "trop lumineux"*

TELG: J'ai pas envie de voyager seul *admit-il simplement*

Rê: *il releva la tête avec un petit sourire ému et l'envie de lui sauter dessus pour le prendre dans ses bras, se contentant d'attendre de le sentir dans son esprit pour le faire librement là*

TELG: *Retrouver sa petite pièce et la lumière de Rê chassa l'Ombre et la noirceur qu'il venait de rencontrer,*

Rê: Est-ce que ça faisait peur ? Là bas ? *demanda-t-il timidement, encore frustré de ne pas l'avoir accompagné*

TELG: Oui *Avoua-t-il sans détour comme il l'avait toujours fait avec Rê*

Rê: Est-ce qu'il t'as fait du mal ? *s'inquiéta-t-il. Même si Telg ne lui cachait jamais ses sentiments, ça avait toujours quelque chose d'effrayant de savoir que quelque chose parvenait à lui faire peur.*

TELG: Il a tenté de nous enfermé *Expliqua-t-il simplement, il eut un sourire, rassurant* Mais ici...C'est mon monde...

Rê: *il le serra un peu plus dans ses bras, terrifié à l'idée qu'il puisse se retrouvé séparé de Telg* Moi aussi j'ai peur... J'ai peur de ne pas... de ne pas être assez fort. Je n'ai jamais été destiné à dirigé, je le suis encore moins pour faire la guerre. Tu as toujours été meilleur pour ça... Père me l'a dit... plusieurs fois.

TELG: Personne n'est destiné à faire la guerre *Rappela-t-il doucement en entourant Rê de ses bras*

Rê: Toute ma vie... Je n'ai jamais réussi qu'à blesser ceux que j'aime. Mais je ne sais pas... Si je pourrais... Faire du mal aux autres.

TELG: *Il le serra un peu plus contre lui* Il n'y a pas d'ombre sans lumière *Dit-il simplement, comme une promesse qu'il le protègerait de cela, Il ne lui laissa pas le temps de le contredire ou de s'énerver, l'emportant avec lui jusqu'en Angleterre, retrouver l'anglaise et Ali*

TELG: *Ils retrouvèrent l'Egypte mais avant d'entièrement libérer Rê, il resta un instant, dans cette pièce qui était la leur*

Rê: Et ben... ça s'est plutôt bien passé... *constata-t-il sans savoir s'il avait le droit de s'en réjouir*

TELG: *Il ne savait pas vraiment s'il devait se réjouir ou continuer à s'inquiéter mais il avait la sensation qu'ils avaient besoin de ça...* Ca c'est bien passé *confirma-t-il, restait à savoir dans le temps comment Ali gèrerait cette autre part en lui.*

Rê: *il acquiesça, sachant à moitié qu'ils se disaient ça pour se rassurer* Que faire à présent ? Lateef semble insinuer qu'il y a bien plus à cette guerre que seulement cet homme. Penses-tu que nous devrons réellement aller en Angleterre un jour ? Toi tu ne peux pas mais moi... Je n'ai jamais quitté le Temple. Et puis il y a le Feu... Kafele, Sebak... Je ne sais plus trop où donner de la tête. J'ai l'impression que nos forces s'éparpillent...

Telg tenta de rassurer Rê tout au long comme il l'avait toujours fait, discutant, échangeant. Tous deux savaient que l'avenir serait difficile mais ils s'accrochaient, l'un à l'autre, et à la Lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'union

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» championnat de la Réunion 2010/2011
» TOURNOI MERS 19, 20, 21 Septembre 2008 - ILE DE LA RÉUNION
» réunion Tupperware III Un nouveau défi
» 2ème épreuve du Championnat de La Réunion 2007
» vos disponibilités pour la réunion
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Egypte :: Le Caire (Héliopolis) :: Le Temple de Ra-