AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 By Our Side - Part 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: By Our Side - Part 8   Dim 2 Oct - 12:51

PART 7: http://themaraudersbook.forumgratuit.org/t778-by-our-side-part-7#4785
PART 8 - Telg: http://themaraudersbook.forumgratuit.org/t777-by-our-side-part-2#4786

https://rpnow.net/rp/nzcmEoff/11


SEBAK:   *Il apparu au milieu des flammes, aggripant Kafele pour le faire   apparaitre dans le désert non loin de la Forteresse en flamme.* Je   suis désolé Kafele. J'ai bien peur que ce soit la fin.   *annonça-t-il avec un petit sourire navré en lui tapotant sur   l'épaule*  

KAFELE:   *Il releva les yeux vers Sebak* Je sais *Murmura-t-il avec une   profonde tristesse* qu'il brule le monde... *ajouta-t-il avec amertume   en posant ses yeux sur le sable sous lui, l'air lui arracha une quinte   de toux, ses poumons cherchant à se libérer des l'airs polluer qu'il   avait respirer durant l'incendie*  

SEBAK:   Et il le fera. *répondit-il doucement défait. Il inspira en   observant les flammes se répandre lentement mais sûrement avant de   tapoter à nouveau sur l'épaule de Kafele* Aller. Nous avons quelques   heures avant que le brasier n'atteigne Héliopolis. *dit-il en   l'aidant à se relever*  

KAFELE:   *Il se laissa faire, observant les flammes et la fumée au loin* A   quoi bon ? *Laissa-t-il échapper*  

SEBAK:   *Il soupira, troublé.* Tu baisses les bras ? *Patient, il observa les   flammes à son tour et resta auprès de Kafele* Tu l'as perdu mais tu   n'as pas encore perdu les autres. Les Enfants de Ra. *lui rappela-t-il   avec gentillesse* Mais si tu prèfère rester ici, je comprends.   *ajouta-t-il en contemplant les flammes*  

KAFELE:   C'est Rê qui a fait ça ! *s'énerva-t-il doucement* Il a voulu le   tuer ! il est aller la-bas...Lui et Telg...Asim a raison, je peux   sauver personne, je fais qu'essayer et échouer...  

SEBAK:   Rê ? *Il eut du mal à comprendre. Clairement, il avait raté pas mal   de choses en restant à la Forteresse Blanche.* Il aurait dû savoir   qu'on ne peut pas le tuer. Le seul moyen c'est qu'il se consume   lui-même... Rê... Telg, Asim... Sont-ils... ?  

KAFELE:   Asim a fuit en emmenant Rê...Et Telg lorsque je l'ai blessé...   *répondit-il machinalement, fixant l'horizon*  

SEBAK:   *il eu un soupir de soulagement et en même temps il comprit un peu   mieux la situation de Kafele. Si Rê avait décidé qu'il était mieux   de tuer le djinn, peu importe qu'il réussisse ou non, Kafele devait   se sentir trahis. Et maintenant son amant errait quelque part dans les   flammes ou du moins son corps habité par les flammes. Il baissa les   yeux. Cela lui rappelait bien trop son histoire et une histoire qu'ils   s'étaient juré de ne pas réitérer.* Il n'y a plus de moyen de le   contrôler à présent. C'est brûler ou se consumer, jusqu'à ce   qu'il ne reste plus rien, que des cendres. *Expliqua-t-il calmement   car c'était la réalité qu'il avait déjà vécu une fois. Il se   releva.* J'aurais besoin des Enfants de Ra pour contenir l'incendie.   Si nous parvenons à le couper du monde, les flammes se retournerons   contre lui et il brulera. Je ne suis pas prêt à regarder le monde   brûler à cause de mes erreurs. *Confia-t-il avec douceur en sachant   que Kafele n'apprécierait pas de l'entendre et aurait peut-être   l'impression qu'une personne de plus lui tournait le dos, prêt à   sacrifier leur amour. Mais il ne voulait pas lui cacher la vérité et   si ce dernier choisissait de se dresser devant eux, il le   comprendrait.*  

KAFELE:   *Ses yeux rivés sur l'horizon, le sentiment de trahison et de rage   l'habitait toujours, se mêlant aux récents souvenirs vécu avec   Tumaini* J'ai promis que je l'en empêcherai... *Et malgré ça, il   avait aussi demander à ce qu'il les brule tous. Il passa sa main sur   son visage, reposant ses yeux sur Sebak* Allons y  

SEBAK:   *Il acquiesça avec un faible sourire. Il connaissait ça. Le désir   de vouloir sauver un ami, un amant et le devoir de devoir protéger   les autres, comme ils l'auraient voulu. Posant une main sur l'épaule   de Kafele, il les ramenèrent au Temple de Ra.*   *Là, les gens s'agitaient dans un mouvement de panique, les gens   s'appelaient criaient, se préparaient pour quitter le Temple et même   la ville en panique, mais les choses n'en étaient pas encore là. Si   le Djinn se nourrissait d'une ville aussi grande que Héliopolis ou la   ville moldue du Caire, il deviendrait trop difficile pour l'empêcher   de se répandre plus encore. Le feu ne devait pas quitter Helwan.*   Rassemblons les troupes ! Dis leur de se retrouver dans le grand hall.   *annonça-t-il à Kafele avant de s'élancer à travers la foule*  

KAFELE:   *Il enferma chaque sentiment, chaque sensation désagréable qui lui   brouillait l'esprit, acquiesçant aux paroles de Sebak comme il   l'aurait fait aux ordres de Thi, il chercha chaque soldat, chaque   combattant du temple*  

PART 9: http://themaraudersbook.forumgratuit.org/t777-by-our-side-part-2#4788


Dernière édition par NPC Amy le Dim 2 Oct - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: By Our Side - Part 8   Dim 2 Oct - 13:09

PART 9: http://themaraudersbook.forumgratuit.org/t777-by-our-side-part-2#4788

https://rpnow.net/rp/nzcmEoff/13


SHANI:   *Faute de savoir quoi faire, elle avait suivi les soldats pour   rejoindre Sebak dans le grand Hall. Ce dernier expliqua la situation.   Le feu avait dégénéré à la Forteresse Blanche de Helwan et   continuerait de se répandre si personne ne s'y opposait. Il fallait   faire vite car plus le temps passait, plus le feu prenait de   l'ampleur, plus il deviendrait difficile de l'arrêter. Tout le monde   savait de quoi ou plutôt de qui il s'agissait, mais il insista sur le   fait qu'on ne pouvait pas tuer le Djinn et que leur seule chance   était que celui-ci se retrouve privé de nourriture pour les flammes   et finisse par se consumer lui-même. Pour cela, ils devraient le   couper, lui et les flammes du reste de l'Egypte, l'enfermer de leur   magie sans faiblir jusqu'à ce que les flammes se meurent. En aucun   cas ils ne devaient laisser les flammes atteindre Héliopolis, car   cela signifiraient la fin de l'Egypte, mais aussi du reste du monde.   Tous acquiescèrent. Shani apperçu Telg réapparaître non loin et se   jeta dans ses bras pour le serrer contre elle.* Viendra-tu ?   *demanda-t-elle d'une petite voix comme une requête inavouée *  

TELG:   *Il la voyait sans la sentir, écoutant les paroles de Sebak mais   aussi la musique de chaque personne présente dans cette pièce. La   question de Shani le prenait un peu au dépourvu, il n'était pas un   soldat et usait déjà de sa magie pour se maintenir debout,   arriverait-il à maintenir enfermé les flammes et pourtant, rester à   l'écart lui était impossible* J'en ai assez de ma chambre   *laissa-t-il entendre dans l'esprit de la jeune femme*  

KAFELE:   *Kafele était silencieux, sombre, écoutant les mots tout en sachant   qui il aurait en face de lui. Il taisait chaque sentiment au fond de   lui mais la douleur ne diminuait pas pour autant. Son regard chercha   Jabari, au moins, se disait-il, ils ne seraient pas séparé bien   longtemps. Déglutissant avec difficulté, il fixait le sol*  

SHANI:   *Elle eu un sourire satisfaite en le serrant un peu plus avant de   glisser ses doigts entre les siens même s'il ne pouvait pas les   sentir.* Je voulais pas que tu rate ça. *répondit-elle, une lueur   d'excitation brillant dans son regard.*  

TELG:   *Il lui donna l'illusion de ses doigts se pressant dans les siens,   usant des sensations de Shani pour pouvoir ressentir cette étreinte.   Il partagea avec elle ses sentiments et cette sensation de puissance   qui l'habitait à chaque fois qu'il se trouvait face au danger. Il se   sentait à sa place au milieu de ses hommes et femmes, à sa place, à   ses côtés*  

SEBAK:   Liez-vous. Je vous emmène à l'écart, le feu a déjà dû se   répandre jusqu'aux limites de la ville. Nous nous placerons tout   autour pour former un périmètre. Ce cercle ne doit pas céder. Ne   reculez pas devant les flammes. *insista-t-il fermement avant   d'attraper le bras du soldat le plus proche. Tous s'accrochèrent au   groupe et disparurent en même temps. Ils réapparurent à l'écart de   la ville et pourtant les flammes ne semblaient être qu'à quelques   mètres d'eux. La chaleur en surprit plus d'un qui grimacèrent devant   le spectacle terrifiant. Toute une ville, noyée sous un feu nourrit   et épais formant un seul et unique foyer renvoyant une fumée noire   dans le ciel couvert. En pleine journée, on aurait presque dit que le   Soleil se couchait mais celui-ci était invisible seulement à cause   de la fumée et des flammes. Sebak ne perdit pas de temps à   contempler l'incendie cette fois, rappelant aux soldats le sortilège   qu'ils allaient devoir utiliser. Son regard fut néanmoins capté par   la petite figure de Rê éloigné du groupe. Il s'éloigna une seconde   pour le rejoindre et lui parler. Le jeune chef sembla simplement   acquiescer à ses directives et Sebak revint vers le groupe, se   mettant à placer les soldat un aux abords de la ville.*  

TELG:   *Présent, il su qu'il gèrerait les sentiments des soldats présents,   la peur n'était pas une option et s'il fallait que le cercle reste en   place, il s'en assurerait. Il en avait le pouvoir. Il se laissa   doucement retomber sur le sol, allonger non loin de Shani, il ferma   les yeux, écoutant la symphonie qui se jouait près de lui*  

Le combattant de Seth et allié des Enfants de Ra plaça chaque sorcier qu'il avait avec lui autour de la ville et des flammes, gardant un œil sur celles-ci. La dernière fois les choses avaient été plus simple car la ville sur laquelle ils avaient lancé le Djinn était déjà isolée dans le désert. Mais Helwan était plus grande et surtout adjacente à la grande ville d'Héliopolis. Ils n'auraient aucune marge de manœuvre, chaque mètre perdu sera une force de plus pour les flammes. Pressant la manœuvre, Sebak remarqua néanmoins qu'il plaçait plusieurs tête inconnues autour du Feu. Pas des Soldats de Ra mais des marchands, un jeune homme qu'il avait dû croiser dans la ville, d'autres qu'il ne reconnaissait pas du tout. Il les remercia chacun d'un signe de tête et pourtant il savait qu'ils n'étaient pas là pour aider les Enfants de Ra mais bien pour sauver leur ville des flammes. Plus de gens, plus de magie, plus de chance de réussite, il ne disait pas non. Il s'arrêta lorsque le cœur des forces fut placé tout autour de la ville, voyant que d'autres venaient rejoindre ça et là ceux déjà placés. Il donna un signal à Rê avant de rejoindre le cercle à son tour. Le jeune chef acquiesça, levant les mains vers le ciel couvert, il écarta les épais nuages de fumée noire, dégageant lentement le ciel jusqu'à ce que le premier rayon de Soleil parvienne à percer à travers les nuages de cendre. Le signal était lancé et tous jetèrent le sortilège de protection vers les flammes, construisant lentement un dôme doré de magie vouée à l'enfermer.

Le temps passa, des heures passèrent. Le dôme s'était refermé, enfermant flammes et fumée à l'intérieur et le ciel maintenant dégagé commença à doucement s'assombrir, annonçant la nuit. A l'intérieur, l'incendie faisait toujours rage mais les cendres noircissaient l'air, ne laissant paraitre qu'une langue de feu ça et là dans la pénombre étouffée. Chacun resta à son poste, malgré la fatigue et la peur réduite au silence par l'albinos et les heures continuèrent de passer, dans l'effort et le silence. La noirceur à l'intérieur du dôme rendait difficile de voir si les flammes faiblissaient mais Sebak lui savait très bien à quoi cela ressemblerait et ils en étaient encore loin. Alors que le Soleil les avaient quitté depuis quelques heures déjà, une lueur rouge rôda aux abords du dôme. Le Djinn s'approchait des barreaux de sa cage.  

KAFELE:   *Il continuait sans relâche de lutter, le coeur lourd, murmurant sans   s'arrêter* L’amour peut faire souffrir. L’amour peut être   aveugle. L’amour peut se perdre et se retrouver. Mais l’amour ne   peut être corrompu. L’amour est comme la lumière et la lumière de   Ra nous entoure chaque jour. Car c’est l’amour qui fait battre nos   cœurs et qui nous unis et l’amour nous sauvera. “Aimer trop”   n’existe pas, car tant qu’on aime on vivra. *Il répéta   inlassablement ses mots, y puisant sa force et sa lumière, ses   pensées tournées vers tout ceux qu'il aimait...Ses   frères...Eshe...Asim...Femi...Akiiki...Theoris...Et Tumaini.*  Les   blessures, infligées par amour sont les plus pures. Elles font mal   mais ce sont elles qui nous rappelle que nous aimons. *Et il   recommença la litanie. priant pour chacun d'eux, auprès de chacun   des dieux*

 Comme Sebak l'avait anticipé, ce dernier fut attiré vers le nord, vers les rues qui continuaient vers Héliopolis. Tout la façade nord du dôme sembla lentement rougir et la chaleur se fit de plus en plus étouffante pour les sorciers postés à cet endroit là. Ils grimacèrent, transpirèrent mais tinrent bon jusqu'à ce que le premier pose genoux à terre. Seb.  

SEBAK:   Seb ! Relève-toi ! *aboya-t-il non loin, mais celui-ci était   clairement à bout de force, grimaçant de douleur face à la   puissance de la chaleur.*  

TELG:   *Les yeux de Telg s'assombrirent doucement, se glissant dans l'esprit   et le corps de Seb, il voulut prendre le relais pour le faire se   relever et continuer à se battre*

 Le dôme continua de chauffer au nord et luire de plus en plus. Le Djinn détectant la faille dans la barrière, il se fit plus oppressant encore, s'approchant du guerrier qui se relevait, les yeux noircis par l'albinos. Derrière la barrière magique qui se refermait, la silhouette du Djinn fut doucement discernable et même son sourire amusé alors qu'il se retrouvait à nouveau devant l'homme blanc aux yeux noirs.  

Détaillant le visage éteint du guerrier dans lequel il s'était glissé, il tourna ensuite son regard vers les autres, marchant lentement en face d'eux comme pour les narguer et voir lequel d'entre eux sera le prochain à faiblir et s'écrouler. Il s'arrêta devant Sebak, le baignant dans sa chaleur étouffante avec un petit rictus.  

DJINN:   Rebonjour... *dit-il en s'approchant un peu plus, reconnaissant le   combattant de Seth. Sebak ne répondit pas, ne regardant même pas le   Djinn* Dupe-moi une fois, honte à toi. Dupe-moi deux fois, honte à   moi... *s'amusa-t-il doucement* Ça ne marchera pas. Pas cette fois.   *annonça-t-il avant de plaquer ses mains sur celles de Sebak,   apportant son propre lot de magie au dôme à travers lequel fila une   vague brûlante qui arracha des cris à plusieurs sorciers*  

TELG:   *Il était prêt, si le fallait, à contrôler l'Egypte entière. la   vague de chaleur, il la ressenti à travers chaque soldat, chaque   sorcier présent, tentant plutôt de les soulager, veillant à ce   qu'aucun d'eux ne faiblisse et si tel était le cas, il prendrait le   relais*  

SEBAK:   *il grimaça de douleur en sentant la chair de ses paumes de mettre à   griller mais il tint bon malgré tout, serrant la mâchoire et tentant   d'ignorer le Djinn pour se concentrer sur son sortilège.*  

KAFELE:   *Il connaissait cette sensation, pour l'avoir senti, à maintes   reprise. Les souvenirs de ses différentes rencontre avec Tumaini le   poussa à prononcer son prénom pour retenir ses cris et lorsque la   chaleur fut vraiment trop difficile à gérer, il pria à nouveau   d'une voix plus forte, haché par ses efforts mais déterminée*  

DJINN:   *Voyant qu'il s'attaquait peut-être à un des maillons le plus fort   de la chaine, il renifla d'un air mauvais, faisant demi-tout pour   revenir vers l'albinos et le guerrier tombé.* Alors... Je vais te   retrouver derrière tout ceux qui vont faiblir ?  

TELG:   *Il ne répondit pas mais un rictus s'apposa sur le visage de Seb,   poussé par l'adrénaline du combat et la puissance de cette   rencontre. Il fixait le Djinn à travers les yeux de Seb, protégeant   l'entrée qui le mènerait à son esprit, il n'avait pas oublié la   douleur de leur première véritable rencontre*  

DJINN:   *Il s'enflamma de plus belle, chauffant de plus en plus le dôme et   brûlant chaque sorcier y apportant leur magie. Quelques uns   commencèrent à tomber, nécessitant le pouvoir de l'albinos pour   continuer. Le rictus du Djinn s'agrandit en essayant de percevoir   l'effort derrière ses yeux noirs.* Combien ? Et lorsque tu auras les   mains pleines, lequel laisseras-tu tomber en premier ?  

TELG:   Tu te consumera avant de le découvrir *Affirma-t-il avec force, son   pouvoir s'étendant toujours pour accorder la mélodie, qu'ils jouent   tous la même partition*  

DJINN:   *Il éclata de rire, amusé.* Tu penses que tu es partisan de l'ordre   mais je t'ai vu... Détruire tout une vie d'un simple murmure,   répandre le chaos, la colère. J'ai adoré, c'était délicieux.  

TELG:   *Il se sentait presque flatté par les paroles du Djinn bien qu'il   avait sous les yeux la conséquence de ses actes, il ne s'en sentait   pas responsable. *  

DJINN:   Qu'obtiens-tu de tout cela ? Tu es comme un Dieu parmi les pantins. Je   te vois jouer mais je ne te vois pas t'amuser.  

TELG:   *Il avait chercher un temps à obtenir le pouvoir, le contrôle absolu   de tout mais cela ne lui avait rien apporté de bon au final. Alors   qu'il lui disait ne pas s'amuser, ses pensées filèrent une seconde   vers Shani. Il garda le silence face à ces mots, une part de lui   quelque peu surpris de le voir sympathique avec lui là où il   s'attendait à voir apparaitre la rage*  

DJINN:   *Devant le silence de l'albinos, il se rapprocha un peu plus du dôme   magique et du guerrier, concentrant sa chaleur sur ce simple point, il   fit brûler sa chair de plus en plus* Est-ce que tu sens ça ? La   douleur, l'acide dans les veines qui lui donne envie de sauter, de   reculer, le son de la chair qui grésille. Même si tu obliges leur   esprit à rester, leur corps lui finira par fondre.  

TELG:   *Il le sentait, et bien qu'il le sentait de manière édulcorée, il   le percevait assez pour lui-même en souffrir. Son corps se crispait,   comme celui de Seb, usant de plus de magie pour tenter de le repousser   violemment à l'intérieur du dome*  

DJINN:   *Il ricana en le sentant réagir mais le repousser ne lui donnait que   plus envie de se rapprocher et d'augmenter la pression et la chaleur.   Bientôt dans la zone nord, il ne restait plus que Sebak encore assez   conscient malgré la douleur pour ne pas nécessiter l'aide de Telg   pour continuer le sort.* Tu es fort, mais pas assez. Tu n'es qu'un   homme. Un homme brisé. Tu n'es pas celui que je suis sensé   terrasser. Le Feu par le Feu. Mais quand je regardes autour de moi je   ne vois... qu'une cage.  

TELG:   Je ne suis pas un homme *Répondit-il de plusieurs voix qui s'élevait   sur la face nord* Je suis l'ombre, je suis la lumière, je suis le   vide qui t'étouffera... *Le corps de Telg s'illuminait doucement,   poussant ses limites toujours plus loin, il voulait rendre le dome   opaque, le plonger dans les ténèbres, ses ténèbres.*  

DJINN:   *Il eu un rictus arrogant en l'entendant lui répondre.* Je connais   l'Ombre. Je connais la Lumière. Je connais le néant. Tu n'es rien de   tout cela. Tu n'es qu'un homme et tu es faible. *affirma-t-il en se   remettant doucement à marcher le long du cercle, répandant sa   chaleur à travers leur magie et testant doucement chaque barreau de   sa cage jusqu'à ce qu'il tombe sur le plus faible ou alors, le plus   important.*  

DJINN:   *Il marcha lentement, prenant le temps de faire souffrir ceux devant   qui il passait. Il y en avait des plus faibles que d'autres mais à   chaque fois, il pouvait sentir l'albinos reprendre le contrôle pour   se dresser face à lui. Alors il continua doucement, étudiant chaque   visage jusqu'à ce que celui-ci se retrouve avec des yeux noirs.   Jusqu'à ce qu'il s'arrête devant une femme et derrière laquelle il   reconnu le corps du jeune homme blanc.* __Je te vois.__ *grogna-t-il   victorieux, s'enflammant soudain avec force en brûlant Shani qui   hurla de douleur, mais cherchant surtout à répandre son aura   étouffante jusqu'au corps inerte de l'albinos*  

TELG:   *Il prit immédiatement le contrôle de la jeune femme pour ne pas   avoir à l'entendre crier et pour la protéger de la douleur, la   retrouvant dans une part de son esprit chauffer par les flammes, il la   regarda. L'image de lui-même était floue, comme tordue par les   mirages d'une forte chaleur. L'observer, elle, juste une seconde, un   instant qui lui donnerait le temps de lui dire au-revoir. Il disparut   à ses yeux à elle mais pas de son corps, la protégeant férocement.   Pour la première fois en des années, le corps inanimé de Telg se   tordait doucement de douleur, par spasme et sa voix...S'échappa de sa   gorge à lui, dans un hurlement profond. Poussant toujours plus ses   propres limites, il chercha autour d'eux des sorciers et des   sorcières pour les pousser à renforcer leur dome. Luttant toujours   plus au point que son corps si blanc était à peine visible, entourer   de lumière d'argenté*  

Rê:   *Il était resté à l'écart, voyant ses frères et ses alliés   lutter et souffrir en serrant la mâchoire. Ses serpents étaient   toujours là, rampant autour de lui et sifflant à la moindre envie   d'aller les rejoindre pour leur prêter main forte. Il ne les aiderait   pas. S'il les rejoignait il ne ferait que les affaiblir un peu plus,   les perturber, alors il resta à l'écart en priant faiblement. Mais   le cri de Telg, cette voix, cette lumière... Il réapparu à ses   côtés, faisant face au Djinn qui brûlait toujours plus le dôme. Il   voulu ajouter sa magie à la barrière mais la chaleur était telle   qu'il eu l'impression qu'elle s'évaporait à peine sortie de ses   mains. Il grimaça, protégeant à son tour Shani qui se faisait   lentement envelopper par les flammes qui s'échappaient du dôme. Un   souffle brûlant leur annonça leur échec, la barrière était   percée. La peur serra le cœur du jeune chef et la réponse ne se fit   pas attendre, furieux, les serpents se jetèrent sur l'être de   flamme, mordant dans le vide en cherchant à écraser son cœur qu'on   avait déjà éteint. Ils se brûlèrent contre lui, répandant la   douleur dans le corps et le coeur de Rê qui hurla à son tour mais   sans tomber. Son regard s'illumina d'une lumière solaire et il lutta   de toutes ses forces, envoyant sa malédiction, sa magie, sa foi, son   énergie, tout son être dans cet assaut pour le repousser et   l'éloigner de Telg.*  

TELG:   *Sentir la vague de chaleur qui le poussa vouloir ramener des   renforts, à les aider. De ses yeux s'écoulaient des larmes sombres   alors qu'il luttait toujours plus. Il pouvait voir Rê à travers ses   iris noyées d'ombre* J'étais, je suis et je serai là *murmura-t-il    de sa propre bouche cette fois*

Des sorciers de toute l'Egypte commencèrent à apparaitre autour du dôme fissuré, 97 hommes et femmes prêtant main forte à ceux présents. Les flammes se répandirent violemment, cherchant à s'échapper par cette précieuse fente mais Rê bloquait physiquement le Djinn et tous renforçaient la magie du dôme. 23 des sorciers présents depuis le début s'écroulèrent, couvert de brûlure et vidé de toute leur magie mais les renforts renfermèrent lentement la coquille autour de la ville. L'être de flamme poussa un hurlement de colère en voyant la brèche se refermer mais Rê se jeta violemment sur lui, taclant l'enveloppe physique et enflammée sur soldat pour le faire basculer à l'intérieur du dôme qui se referma derrière eux.  

TELG:   *Jamais il n'avait contrôler de personne, maitre d'orchestre d'un   philharmonique. Il vit pourtant Rê quitter son champs de vision et à   travers les centaines d'yeux, il le vit pousser le Soldat à   l'intérieur du dome, s'y enfermant avec lui. Son inquiétude   grandissante, il s'efforça à ne pas intervenir, tout du moins à ne   pas le forcer à quitter le dome sans quoi ils ouvriraient à nouveau   une brèche. Au lieu de cela, il voulait l'aider, au mieux, s'assurait   qu'il ne combattrait jamais seul face aux flammes. Il lança à son   tour l'assault, cherchant ramener le coeur de l'homme en sachant que   les serpents de Rê s'en délecterait. Une centaine de personne   prononçant les paroles qui avait tant de fois servit à emprisonner   le Djinn*

Quelque chose vint chercher au fin fond de l'être de flamme la conscience de l'homme dans lequel il était né une deuxième fois alors qu'en même temps une oppressante incantation résonna autour de la ville. Le Djinn hurla, mais c'était aussi Tumaini qui revenait à lui, le corps meurtrit de flamme et le cœur écrasé par les crocs des serpents. Il tituba, fusillant du regard le jeune chef qui lui faisait face, frêle, pâle et transpirant et pourtant se tenant toujours debout devant lui au milieu de la fournaise. Étouffé par la douleur et la chaleur, il tomba à genoux son cœur fermement agrippé par la mâchoire des serpents qui n'étaient pas prêt de le laisser partir cette fois. Les flammes combattirent pour sortir à nouveau mais elles furent emprisonnées par l'incantation et le corps du Soldat qui se tordait de douleur en hurlant.  

KAFELE:   *Il le vit, le reconnu et savait...Son coeur se serra tant qu'il   faillit en tomber à genou alors qu'il avait cesser de prier   soudainement. Là sous ses yeux, se tenait l'homme qu'il aimait...Son   coeur lui hurlait de le rejoindre, de l'emmener loin. Sa magie   faiblissait doucement, se battant avec lui-même et ses sentiments   alors qu'il l'entendait hurler, ayant envie de hurler avec lui*

L'incendie continua de brûler mais sans source, il n'était que des flammes sur des bâtiments longtemps noircis et rongés. La magie des survivants pu le sentir, pressant plus facilement le périmètre, ils purent même refermer lentement le cercle pour enfermer un peu plus le Djinn, luttant à l'intérieur de son propre corps. Haletant, Tumaini cuisait de l'intérieur, attaqué par les souvenirs, les serpents, la douleur et la chaleur il s'écroula sur le sol agité de spasmes incontrôlables, le cerveau noyé par les flammes et la confusion, sans répis, il fut incapable de comprendre ce qui lui arrivait.  

KAFELE:   *C'était bien plus qu'il ne pouvait le supporter et lorsque le cercle   se resserra, il s'en détacha complètement pour se retrouver à   l'intérieur, fonçant droit sur le Soldat, la chaleur pouvait bien   l'étouffer ou le bruler, il le prit malgré tout dans ses bras. Il   pouvait voir les serpents, voulant les chasser mais il avait vu tant   de frère et de soeurs tomber aujourd'hui, il le savait au fond, il ne   pourrait pas le sauver. Il avait beau prier chaque dieux, il avait   beau le vouloir si fort, son amour pour cet homme ne faisait pas le   poids face à la haine des Hommes. *

 Rê ne sembla même pas remarquer l'arrivée de Kafele, habité par la Lumière et les Serpents qui compressaient et étouffaient toujours plus le cœur du Soldat. Ce dernier se tordait de douleur, incapable de crier, il fut incapable de sentir du contact de son frère contre sa chair brûlée autre chose qu'un peu plus de douleur. Les yeux révulsés, il hoqueta, haleta, râla de souffrance en luttant pour faire parvenir un peu d'air jusqu'à ses poumons.  

KAFELE:   Tumaini *Appela-t-il à mainte reprise, la gorge serrée par   l'angoisse et la détresse. Il appela chacun de ses frères espérant   les revoir, implorant leur aide. Il chercha à emmener Tumaini dans   ses souvenirs à lui, sa tête contre la sienne, se raccrochant   toujours à cette espoir qu'il pourrait l'aider*  

TUMAINI:   *Il entendit cette voix, même à travers l'enfer comme s'il   l'attendait, comme s'il s'était refusé de partir avant de   l'entendre. Il rouvrit les yeux avec cri douloureux, s'accrochant   soudain au corps de Kafele comme à la vie.* Kaf' *s'étouffa-t-il   douloureusement en cherchant fébrilement son regard, son contact, ses   lèvres.*  

KAFELE:   *Son coeur se serra douloureusement en entendant sa voix, s'efforçant   à sourire comme si ça pouvait encore le rassurer alors que ses   larmes se glissaient déjà sur ses joues. Il captura ses lèvres   alors qu'il le serrait un peu plus contre lui* Je suis là   *murmura-t-il, sa bouche encore en contact avec la sienne*  

TUMAINI:   *Il l'embrassa fébrilement, peinant à sentir le contact de ses   lèvres sous la chaleur et la douleur. Les larmes qui lui montèrent   aux yeux lui brouilla la vue.* Ca brûle... Je brûle... J'arrive pas   à respirer... *hoqueta-t-il en se crispant dans ses bras, sa chair se   craquelant et noircissant toujours plus.*  

KAFELE:   *Il sentit sa gorge se nouer douloureusement* Je sais...   *Murmura-t-il, la voix chevrotante et le corps tremblant. * C'est   bientôt terminé... *souffla-t-il comme s'il s'égorgeait lui-même   avec l'un de ses kepesh*  

TUMAINI:   *il grimaça de tristesse devant ses paroles mais aussi devant la   douleur qu'il pouvait voir sur son visage. Il le serra un peu plus en   se retenant de crier de douleur.* D'accord. *finit-il par dire dans un   souffle chaud.* Il... Il était temps. *tenta-t-il de plaisanter   faiblement mais son sourire fut rapidement chassé par un spasme de   souffrance.* Je t'aime, Kafele... Je suis désolé... J'aurais   aimé... Qu'on baise... Une dernière fois... M-mais je crois qu'on va   devoir... *sa voix s'éteignit doucement, ses yeux se fermant et son   visage se décrispant pour laisser place à un petit sourire   insolent.* Seth va être deg... *souffla-t-il finalement avant de   sombrer*  

KAFELE:   Je t'aime... *Il ne put s'empêcher de laisser échapper un terrible   mélange de sanglot et de rire en l'écoutant. Ses larmes roulant   abondamment sur ses joues. Il posa ses lèvres sur les siennes, le   serrant contre lui* On se revoit bientôt *Murmura-t-il à son   oreille, fredonnant l'air de cette foutu chanson qui les avait   toujours accompagné, espérant que cela le soulagerait, lui, ou   Tumaini*

 Le Soldat s'évanouit doucement, son corps brûlant toujours de l'intérieur mais son esprit porté par la chanson abandonna cette enveloppe brûlée qui continuerait de se consumer jusqu'à ce qu'il ne reste plus que des cendres. Rê, lui était resté immobile et ses Serpents eux ne lâchèrent pas leur proie pour autant, s'assurant jusqu'au bout que ce corps ne se réanimerait pas. Les minutes passèrent, presque une heure lorsque Sebak mit enfin fin au sortilège de protection, suivit par les autres sorciers qui tombèrent rapidement de fatigue au milieu des décombres. Seule la faible voix de Kafele résonnait dans le silence jusqu'à ce qu'ils entendent les pas d'un homme s'approcher. Jabari observa la scène d'un air vide, la main serrée sur son arme.  

KAFELE:   *Il releva les yeux vers les bruits de pas, son regard croisant celui   de Jabari, il reposa ses iris sur Tumaini. Continuant de fredonner   cette chanson, il n'avait plus la force de se battre et cela n'était   pas dans ses intentions de toute façon. Gardant le Soldat contre lui,   il releva les yeux vers le ciel*  

JABARI:   *Il croisa le regard de Kafele en se crispant doucement, regardant à   peine le corps calciné de Tumaini.* Désolé Kafele. J'ai des ordres   à suivre. *Dit-il d'une voix rauque et froide avant de dégainer son   arme. Il se retourna alors vers le jeune chef et planta violemment son   sabre dans son ventre.*  

KAFELE:   *Il fut prit par surprise, ce n'était pas ce qu'il attendait, ce   qu'il souhaitait, et sa surprise fut tel qu'il fut incapable de   réagir autrement qu'en fixant la scène*  

ASIM:   *Réapparaissant dans un flash, il  trancha la gorge de l'esclave d'un   coup de poignard avant de tomber à genoux sur le sol, tenant son   ventre ensanglanté, un rictus animant son visage pâle.* Ça va   aller... Rê... Retire... La lame...  

Rê:   *Figé de surprise et d'horreur, il était resté immobile, fixant   l'arme qui le transperçait sans pourtant sentir la douleur. Son   regard se porta ensuite sur Asim sans comprendre.*  

TELG:   *Il avait voulu prendre violemment d'assaut l'esprit de Jabari mais   celui-ci tomba avant même qu'il ne le fasse à son tour souffrir. La   mélodie d'Asim lui parvenait clairement à l'oreille mais comme Rê,   il ne comprenait  pas ce à quoi il était témoin*  

KAFELE:   *Il vit son unique espoir de rejoindre Tumaini volé en éclat en une   seconde, fixant l'homme qu'il avait voulu libéré, son frère, son   ami...Avant de relever les yeux vers Asim...Un autre frère, un autre   ami.* Non... *Ce n'était pas comme ça que cela devait se passer,   c'était lui qui devait être gisant, mort, et partir rejoindre les   siens...Cela ne devait être ni Jabari, ni Asim. Les cendres filaient   entre ses doigts alors que ses mains se crispaient de douleur,   s'approchant immédiatement d'Asim, il chercha à le soigner comme il   l'avait tant fait avant*  

ASIM:   *Il tenta faiblement de se soigner mais n'y parvint pas vraiment,   luttant déjà pour rester conscient. Il eu un petit sourire navré   envers Kafele qui prit le relais.* Rê... La lame... S'il te plaît...   *Répéta-t-il faiblement*  

Rê:   *Il la retira en hoquetant d'horreur en ne ressentant qu'un frisson,   un faux semblant de douleur, alors que Asim lui se crispa de douleur   en crachant du sang.* Qu'as tu .... qu...  

KAFELE:   *Il ne chercha pas à comprendre, concentrant toute sa magie à   soigner son frère alors que ses yeux étaient encore noyé par les   larmes qui ne semblaient pas vouloir arrêter*  

ASIM:   Ça va aller... Ça va aller... *Les rassura-t-il faiblement avec un   sourire crispé.* Tu vois ? Je sais ce que je fais... *Plaisanta-t-il   dans un murmure pour Kafele*  

KAFELE:   *Ses mains tremblaient mais il persistait, le dome l'avait beau   épuisé, il continuait à le soigner* Il faut que je t'emmène voir   Eshe...  

SEBAK:   Rê ! Kafele ! Asim ! Fuyez ! *Hurla-t-il en courant vers eux, se   protégeant de sort fusant dans toutes les directions. Aux abords de   la ville, des sorciers étaient apparus. Il était difficile de savoir   la première raison de leur venue car certains s'étaient mis à   attaquer des moldus abasourdi devant le spectacle qui s'était   déroulé à Helwan devant leurs yeux. D'autres s'attaquaient   directement aux survivants de l'effort contre le Djinn. Des sorciers   mais aussi des esclaves dont certains avaient des visages familiers   pour Kafele.*  

ASIM:   *Grimaçant de douleur, il agrippa fermement Rê, embarquant Kafele   dans leur fuite. Ils s'écrasèrent dans une cage d'escalier vide et   silencieuse, loin du combat.*  

KAFELE:   *Il eut à peine le temps de voir les visages et de les reconnaitre   qu'il fut emmener loin, très loin de l'Egypte, il pouvait le sentir,   à la fraicheur de l'air. Il observa ses mains tremblante et encore   taché du sang d'Asim.* C'était... *Mais son coeur se souleva   d'inquiétude pour ceux rester la-bas. Son regard se posa sur la   blessure d'Asim, s'efforçant de soigner les derniers traces pour le   remettre sur pied. Son visage s'assombrissait de seconde en seconde*  

ASIM:   Désolé. *Grogna-t-il en prêtant main forte à Kafele pour se   soigner du mieux que possible.* Vas-y ça va aller... *Souffla-t-il en   jetant un coup d'œil à Rê qui semblait complètement en état de   choc.* Mais... Te fais pas tuer... Si possible... *Ajouta-t-il avec un   petit sourire sous la souffrance*  

KAFELE:   *Il posa ses yeux sur Asim à sa demande. Est-ce que ça avait   réellement de l'importance pour lui ? Il eut un sursaut de   culpabilité pourtant, c'était dans ses projets de se faire   tuer...Les dieux en avaient décidé autrement pourtant, bien qu'il   ignorait pourquoi. Il le laissa prendre le relais, disparaissant pour   retourner sur le champs de bataille. C'est non loin de Telg qu'il   réapparut, l'attrapant par les épaules* Oblige les à battre en   retraite...Tu sais où les emmener *Insista-t-il avant de prendre ses   armes et de protéger celui qui ne pouvait pas se battre physiquement*  

TELG:   *Etait-ce son allure de mort qui l'avait épargné jusqu'à   présent...Le retour de Kafele et ses ordres aboyer le mit en colère   mais il savait qu'il avait raison. Les enfants de Ra encore présent   ici étaient épuisé par le combat mener contre les Flammes.   Avaient-ils dont tant d'ennemi que cela ? Il puisa dans ses forces   pour repérer ceux et celle d'entre eux qui étaient encore en vie,   les forçant à transplaner jusqu'à une destination que Kafele lui   avait transmit. Ils y retrouveraient Eshe...*

Les survivants transplanèrent au milieu des ruines qu'ils ne connaissaient pas, plusieurs portant des corps inertes dans leur bras. On pleurait on tremblait, on soignait du mieux que possible les plus mal en point.
Sur le champs de bataille, le combat se calma avec la fuite des survivants, pourtant les troupes ne ralentirent pas la cadence, saisissant rapidement les derniers pour les empêcher de disparaître ou du moins pas sans révéler leur destination. Les moldus eux n'avaient aucun échappatoire à part prendre leur jambes à leur coup devant les sortilèges qui fusaient dans toutes les directions.  

KAFELE:   *Il couru rejoindre les cendres laisser par Tumaini, se servant de sa   magie pour les rassembler, il se protégea d'un dome sans chercher à   savoir qui tenterait de l'attaquer. Ôtant le haut de ses vêtements   pour s'en servir de baluchons...Il ne souhaitait nullement prendre le   risque que ces cendres servent à nouveau, relevant les yeux, il   chercha Sebak du regard *  

TELG:   *Se servant du contact des combattants pour passer d'un corps à un   autre, il tenta d'asseoir son contrôle sur leur ennemi les obligeant   à laisser les survivants s'en aller sans avoir à les suivre.   Préférant, de loin, mourir en sauver le reste du temple plutôt que   de voir les siens périr par une attaque aussi lâche *  

SEBAK:   *Il se battait férocement, à bout de force, les mains brûlées   peinant à tenir son arme et pourtant assez agile pour parler et   contre attaquer. Tout comme Telg il s'efforça de libérer leurs   alliés pour leur donner l'opportunité de fuir mais il avait déjà   du mal à ne pas se faire tuer. Il refusait pourtant de quitter le   champs de bataille comme les autres.*  

KAFELE:   *Les cendres rassemblés et Sebak repérer, il transplana pour   réapparaitre au côté de celui-ci* Surprise *laissa-t-il échappé,   ses yeux froids, il vint en appuie auprès de Sebak, oubliant qu'il   s'agissait de ses anciens frères, Jabari était mort en tentant   d'assassiner Rê, et le dernier de ses frères était mort dans ses   bras...Aidant les derniers combattant à rejoindre les autres sans   amené d'ennemi, il ressenti le frisson de la guerre traverser son   échine, lui faisant oublier la douleur de sa récente perte.*  

SEBAK:   *Il laissa échapper un rire d'excitation en retrouvant Kafele à ses   côté, se battant avec fureur, passant d'otage en otage pour   libérer. Les corps allongés au sol, morts ou agonisants n'attiraient   pas l'attention des ennemis et pourtant certains firent des allés   retours discrets pour ramener les corps à l'abri et ne laisser   personne derrière. Grâce aux derniers combattants, il n'y eu   bientôt plus personne à sauver.* File Kafele ! Et assure-toi que ces   cendres ne refassent plus jamais surface !  

KAFELE:   *Il acquiesça, bien qu'il ignorait complètement comment il pourrait   cacher pareil secret. Probablement pas dans un tombeau pensa-t-il non   sans une certaine amertume. Disparaissant de longue minutes pour cette   mission cruciale. *  

TELG:   *Il disparu à son tour, rejoignant les derniers survivant, il appela   les prêtres rester avec les enfants de Ra qui n'avaient pas   participer au combat et qu'il avait fait évacuer...Il les appela à   les rejoindre, leur demandant de l'aide pour dissimuler les lieux aux   yeux des moldus et des sorciers.*  

BAST:   *Il apparu au côtés de Telg, s'asseyant en tailleur en posant ses   mains sur le sol. Celui-ci se mit à vibrer doucement un étrange mur   de vapeur s'éleva du sable autour du village en ruine. Il ne laissait   passer ni son, ni sort, ni pensée, ni image, coupant le petit peuple   blessé du reste du monde.*  

ESHE:   *Elle avait soigné les nouveaux arrivants, un a un malgré sa fatigue   mais il en arrivait de plus en plus et elle cessa de concentrer ses   efforts, s'asseyant à son tour en tailleur sur le sol pour répandre   son aura apaisante et un puissant sort de soin sous forme d'une douce   fumée violette qui se répandit parmi les blessés.*  

KAFELE:   *Il était revenu après sa tâche, réapparaissant au côté d'Eshe.   Il s'installa, derrière elle, l'entourant de ses bras et de sa magie   pour l'aider dans cette aura. La tête contre son épaule*  

TELG:   *Le combat terminé, il pouvait sentir le poids de la fatigue   l'écraser lentement, pesant lourdement contre son corps inanimé...Il   observait le ciel et la magie de Bast alors qu'il cherchait parmi la   musique d'agonie qui l'entourait, une note précise. Il ne se rendit   pas compte que ses lèvres tremblait et sa bouche articula le son d'un   prénom* Shani  

SHANI:   *Elle était là, inconsciente, faible, brûlée mais en vie. A côté   d'elle était assit le jeune Walid qui ajoutait tant bien que mal sa   petite dose de soin à la jeune femme qu'il avait tiré hors du combat   sans être remarqué.*  

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

By Our Side - Part 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Egypte :: Helwan (Memphis)-