AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Pack of Wolves - Part 1&4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Pack of Wolves - Part 1&4   Dim 2 Oct - 14:26

https://rpnow.net/rp/TH9zaP6x/1


Remus avait raccompagné Ada dans sa chambre, s'assurant qu'elle ne ferait pas de chose inconsidérées et dangereuse lorsqu'elle sera ramener à Poudlard. Revenant vers la cave, là où Thomas l'attendait avec Rebecca et Joshua encore stupéfixer, le loupio se dirigea vers ce dernier.  

REMUS:   On va s'en aller, en attendant, je compte sur toi pour garder un oeil   sur la petite... *Il parlait calmement, demandant un service plus   qu'autre chose en réalité même si Joshua était pas en mesure de   lui répondre ou de bouger* Il faut qu'elle retourne à Poudlard,   c'est le seul endroit où elle sera réellement en sécurité et pour   ton frère...On s'en occupe... *C'était la seule chose qu'il pouvait   dire en réalité, il n'était sur de rien concernant Griffin mais il   essayerait. Se retournant vers Thomas, il désigna Rebecca* Libère   la, je pars en premier avec elle...Libère le ensuite *c'était pour   lui le seul moyen d'éviter qu'ils se jètent à nouveau tous dessus*  

THOMAS:   *Il acquiesça, libérant d'abord Rebecca qui, malgré la frustration   sembla jouer le jeu et disparu rejoindre les autres sans faire plus   d'histoire. Il libéra ensuite Joshua, ne pouvant s'empêcher d'avoir   l'air profondément embarrassé par tout ce qu'il s'était produit.*  

JOSHUA:   *Remus était déjà partie et même s'il avait clairement enregistrer   les paroles de celui-ci...Sa colère n'avait pas diminuer. Observant   la porte derrière Thomas, il reposa ses yeux sur celui-ci* Il se   passe quoi avec mon frère ?  

THOMAS:   *Il fut rassuré qu'il ne se jette pas immédiatement sur lui mais il   ne se laissa pas tromper par son calme qui lui avait déjà valu une   mauvaise surprise et un sacré coup* Il est très instable. C'est   comme si il ne se contrôlait pas, même en dehors de la pleine Lune.   Il est toujours a vif et... un rien suffit à le rendre très violent.   Nous avons réussi à le calmer un peu avec de la potion Tue-Loup   mais... Il n'a pas l'air complètement lui-même. *tenta-t-il   d'expliquer du mieux qu'il pouvait, ne possédant pas lui-même toutes   les informations ou une réelle réponse*  

JOSHUA:   *Il emmagasina les informations, passant une main dans ses cheveux en   s'adossant contre le mur. Observant le plafond, il pensait à   l'adolescente dont il avait, visiblement, la charge à présent.* Vous   savez pas du tout ce que vous faites *Commenta-t-il amèrement en se   détournant de Thomas. Il ne voulait pas le voir partir avec Griffin   et savait pourtant qu'il lui serait d'aucune aide s'il restait.   C'était à peine s'il savait s'occuper de lui-même et il avait à   présent Ada dans les jambes. Il la protègerait elle, au moins   jusqu'à ce que son frère se retrouve.*  

THOMAS:   On fait de notre mieux. *répondit-il sincèrement, désolé qu'il ne   puisse pas apporter plus de réconfort au frère.* Prenez soin de   vous. Et soin d'elle. *encouragea-t-il avant de se retourner vers la   porte et de l'ouvrir. Il se vit rapidement fixé par les yeux intenses   de Griffin.* Allons-y. *indiqua-t-il et comme il l'avait anticipé,   celui-ci se releva immédiatement pour s'approcher de lui*

 Ils disparurent tout deux, apparaissant dans une forêt qu'ils ne connaissaient pas mais que tout deux pouvaient sentir et reconnaitre comme s'ils avaient accès à un souvenir qui n'était pas le leur. Non loin de York sans doute mais tout de même assez éloigné.  

REBECCA:   Ils ont des chiens. *expliqua-t-elle comme si elle devinait le   questionnement de Thomas, leur faisant signe ensuite simplement de la   suivre*  

THOMAS:   Des chiens... *il grimaça, gêné par cette sensation d'être traqué   comme un animal et pourtant c'était bien ainsi que les chasseurs   voyaient les loup-garous. Il la suivit, retrouvant rapidement des   motos entourant un petit campement. Certains motards étaient là,   ainsi que Marvin mais les têtes des meutes n'étaient pas là*  

REBECCA:   Toi le doc tu restes ici et tu veilles sur lui là. *dit-elle en   désignant Griffin d'un vague signe de main* Toi chocolat tu viens   avec moi. *indiqua-t-elle ensuite à Remus Lupin*  

MARVIN:   Hey ! Comment ça se fait que lui il peut y aller ? C'est un   gratte-papier ! *râla-t-il en se relevant de son tronc d'arbre*  

REMUS:   *Il observa les lieux, soucieux, jetant un bref regard à Griffin et   Thomas alors qu'ils suivaient tous Rebecca jusqu'au campement. Il   n'eut pas vraiment le temps de resaluer tout le monde que la jeune   femme l'invita à la suivre, ce qu'il fit sans relever*  

Moeïra:   C'est le chouchou de votre alpha *commenta-t-elle en s'allumant une   nouvelle cigarette, jetant un regard à Rebecca, non sans avoir un   sourire plein de sous entendu*  

REBECCA:   Exactement. Et il est intelligent. *rétorqua-t-elle sans énoncer la   suite qu'elle pensait très fort. Elle fit un clin d'oeil à Moeïra   avant de prendre Remus par le bras pour l'éloigner du camp et   rejoindre l'aurée de la forêt.*

 En sortant de la forêt il purent observer la ville au loin : York et ses petits villages environnant. C'était une petite ville comparé à Londres, mais une énorme lorsqu'on imaginait le nombre de chasseurs qui pouvaient se réunirent là.  

REBECCA:   Ca plait à personne mais clairement si on essaye de leur tomber   dessus on va tous se faire buter. Ils sont trop nombreux et trop bien   armés. *expliqua-t-elle d'un air sombre et blasé en contemplant la   ville* Fenrir est obsédé de trouver celui qu'a cogné sa nièce,   mais dans ce bordel ça va être trop dur de le trouver. On sait même   pas si il est là. Alors il a décidé de la jouer vieille école.   *elle jeta un regard à Remus, se disant qu'il devait connaitre ça   mieux que quiconque* Moins de griffe, plus de magie. Ces gars là sont   préparés à tout pour faire face à des loup-garous mais un   mangemort, moins. J'sais pas trop combien de temps les écossais   suivront cette combine. Clairement c'est pas trop leur style.  

REMUS:   *Face à ce paysage, le doute s'insinuait doucement en lui...Chasser   l'homme qui avait paralyser sa femme et tenter de tuer son fils était   une chose mais il était loin de s'imaginer l'ampleur que cela   prendrait. Il écoutait les paroles de Rebecca qui ne le rassurait   guère sur ses choix.* Comment le ministère de la magie est passé à   côté de ça... *Laissa-t-il échappé, réfléchissant à haute   voix, ce qu'ils faisaient était au moins aussi répréhensible   qu'être mangemort et l'idée que le ministère soit éventuellement   mêler à tout ça.* Si on compte sur la magie, ça réduit notre   nombre. *Toujours dans la réflexion à haute voix plus qu'une réelle   conversation* Même avec le meilleur des plans, on a besoin d'autres   alliés...  

REBECCA:   Ha ! "Le Ministère"... On croirait entendre Jeremiah. *se   moqua-t-elle doucement* Fenrir m'a dit que vous étiez passé le voir   et que c'est lui qui vous avait dit pour York. C'était pas une bonne   idée de vous présenter si vous voulez mon avis.  

REMUS:   Jeremiah est un hypocrite *ne put-il s'empêcher de dire* il savait   très bien ce qu'on ferait de cette information...  

REBECCA:   Ahh oui mais est-ce qu'il t'as dit qu'il "éspérait que tu trouves   une voie plus constructive que la violence" ? *singea-t-elle d'un air   faussement pimpant* Il veut changer le monde. Mais c'est pas en   suivant les règles qu'on change les règles.  

REMUS:   *Il n'avait pas besoin de l'admettre pour qu'elle sache que c'était   effectivement ce qu'il lui avait dit et que c'était effectivement   rester dans un coin de son esprit.* Ils se réunissent à un point   précis ?  

REBECCA:   T'es en train de le regarder. *Dit-elle en faisant un signe de tête   vers la ville* Y en a partout, on dirait un festival.  

REMUS:   *L'horreur pouvait se lire dans les yeux du professeur, y avait-il   vraiment autant de gens pour les haïr et vouloir leur mort aussi   gratuitement ? * Tant qu'ils sont regroupé, c'est du suicide  

REBECCA:   Ouep. *Répondit-elle simplement car c'était la première conclusion   qu'ils avaient trouvés.*  

REMUS:   *Il fixait la ville, l'air lointain* Mais c'est une mine   d'information... *Il se retourna vers Becca* L'un d'entre nous   pourrait les infiltrer...  

REBECCA:   *Elle eu un petit reniflement amusé.* Qui tu détestes le plus ?  

REMUS:   *Il comprit pas vraiment l'insinuation de sa question derrière...Lui   demandait-elle sérieusement de choisir ? * Je suis pas certain que   ça soit à moi de désigner quelqu'un  

REBECCA:   *Elle haussa les épaules.* C'est ton idée.  

REMUS:   Et ça mérite d'être discuter, je vais pas arbitrairement désigner   quelqu'un pour quelque chose d'aussi risqué  

REBECCA:   *Elle eu une petite moue moqueuse devant son air si sérieux.* T'as   pas beaucoup le choix t'façon. Fenrir est pas trop le genre à passer   inaperçu, Griffin est complètement perché, Marvin est pas plus   intelligent qu'un vrai loup et incapable de faire de la magie... Ce   qui nous laisse toi... en espérant que personne ne connaisse le   merveilleux Professeur Lupin, ou alors moi qui ai pas du tout envie de   me faire descendre pour un plan aussi pourris ou alors le gentil   doc... qu'est un peu trop gentil pour se balader parmis les chasseurs   tu penses pas ? *elle éclata doucement de rire* Laisse tomber.  

REMUS:   *Il poussa un soupire en l'écoutant, effectivement, le choix était   restreint, elle ou lui, et il y avait de grande chose qu'il soit   reconnu, son nom figurait dans la liste de ministère malgré lui et   il ne forcerait pas Rebecca à risquer sa vie pour une vendetta qu'il   avait lui même débuter* Où est Greyback ?  

REBECCA:   *Elle eu un petit rictus.* Il est allé faire les courses. Il devrait   pas tarder.  

REMUS:   Faire les courses ? *Il haussa un sourcil*  

REBECCA:   *Elle eu une expression mutine.*  

REMUS:   *Il soupira devant son air, légèrement agacé avant de finir par   s'asseoir sur une souche en observant la ville*

 Peu de minutes plus tard, un bruit se fit entendre non loin, de l'agitation et des gémissements. Fenrir était réapparu tenant un homme affolé, par la gorge.  

REMUS:   *Il se releva dès les premières agitations, baguette à la main. Il   ne baissa pas sa garde même après avoir reconnu Fenrir, ses yeux se   posant sur le jeune homme qu'il tenait par la gorge, interrogeant   Greyback du regarde*  

YANN:   AU SECOURS ! A L'AIDE ! AAAAAHHHHHH *hurla-t-il de toutes ses forces   mais on pouvait sentir dans sa voix que ce n'était pas tant de la   panique que pour essayer d'aviertir les autres*  

REMUS:   *Baguette à la main, il rendit muet le bougre avant qu'il n'attire du   monde*  

FENRIR:   *Il observa Remus avec un rictus de frustration.* Trop aimable.  

REMUS:   *Il fronça les sourcils* Tu compte en faire quoi maintenant ?  

FENRIR:   Le faire parler. *répondit-il simplement* Enfin... Quand t'auras   défait ton sort bien sûr.  

REMUS:   Tu veux nous faire repérer ?  

FENRIR:   *Il haussa les sourcils* Oh, maintenant tu t'inquiètes de ce qu'il se   passe ici ? Ca fait un moment qu'on est ici nous, cette forêt est   notre territoire, rien ne rentre, rien ne sort, pas même les cris de   notre cher petit. *expliqua-t-il en fixant sa proie pour qu'il le   comprenne bien lui aussi*  

REMUS:   *Il se crispa devant ses paroles non pas à cause du ton menaçant   mais plutôt le reproche.* Il aurait fini par se tuer ou tuer l'un   d'entre nous, c'est ce que tu aurais préféré peut-être ?  

FENRIR:   Peut-être bien. De toute façon j'suis un peu occupé là.  

REMUS:   *Il ne su pas vraiment quoi ressentir devant la réaction de Greyback,   oscillant entre haine et déception, il libéra pourtant le   sortilège*  

YANN:   Ils vont vous trouver et ils vont tous vous éradiquer ! *cracha-t-il   avec haine dès que sa vox fut libérée*  

FENRIR:   *Il resserra un peu plus sa main autour de sa gorge.* Peut-être. Mais   avant j'en aurais un. Le Jamaicain, où est-ce qu'il est ?  

YANN:   Je parlerais pas ! *rétoqua-t-il en s'étranglant à moitié*  

REBECCA:   Hm ? Il aurait fallu dire "Quel jamaicain ? Je connais pas de   Jamaicain !" d'abbord. *se moqua-t-elle, mais satisfaite que Fenrir   ait enfin mit la main sur quelqu'un qui saurait les éclairer*  

REMUS:   *Ce détail le poussa à rester présent, retrouvant ce sentiment   avide qui l'avait pousser à torturer un premier homme pour protéger   ceux qu'il aimait*  

FENRIR:   Tu vas parler. *lui assura-t-il* Dans ton cas il s'agit juste de   savoir quand. Quand je t'aurais arraché un doigt ? Quand je t'aurais   ouvert le ventre et que je laisserais tes entrailles pendre ? Quand je   t'aurais crevé les yeux ? Quand j'irais rendre visite à ta chère   maman ? Ou quand je t'aurais transformé en l'un des notres et je t'y   obligerais ? Alors... Autant pas trop se compliquer la tâche tu crois   pas ? *grogna-t-il d'un ton douceureux et cruel*  

REMUS:   *Sa mâchoire se crispait en entendant les mots de Fenrir qui le   ramenait à ce terrible soir. Il n'était encore qu'un enfant, mais la   douleur était gravé à tout jamais dans son esprit, tout comme le   sentiment de solitude et d'abandon. Il pensa à Ada et à ce qu'il lui   avait fait, sa culpabilité grandissant doucement* Il y était ?   *demanda-t-il à Fenrir, essayant de recentrer son esprit sur autre   chose*  

YANN:   *Il déglutit, son visage palissant rapidement à cette idée. Son   regard affolé observa les deux autres loups présents.* J... J...  

REMUS:   Est-ce que tu y étais ? *Finit-il par demander directement à   l'intéresser*  

FENRIR:   Nan il y était pas. *répondit-il pour lui bien qu'il aurait aimé   que ça soit le cas* Le petit Yann est un apprenti chasseur n'est-ce   pas ? Et là avec tout ce beau petit monde à York c'est la folie hein   ? Il est super friand de toutes leur petites histoires... de leurs   aventures... Et ces salopards aiment bien se vanter, surtout pendant   une grande réunion familiale comme celle là. Le truc c'est que comme   t'es qu'un nabot qui décollera jamais de chez maman, tout le monde se   fiche de toi. Personne viendra te chercher petiot, alors... Raconte.  

YANN:   *Son visage se crispa mais il fallu d'une petite pression de plus sur   sa gorge pour qu'il finisse par se défiler.* Y en a un ! Y en a un...  

REMUS:   Qu'est-ce qu'il a raconté ?  

YANN:   J'ai entendu les autres dire qu'y avait des gens venus de partout,   m-même de Jamaique mais qu'y en avait qu'un seul par que sa bande   s'était faite descendre. M-mais j'lui ai pas parlé ! Je l'ai juste   vu au bar...  

FENRIR:   A quoi il ressemblait ?  

YANN:   J's... J'sais pas... Brin... Un peu... un peu sale... La barbe...   D-des... Il avait des bagues et euh... des espèces de... de perles   sur une mèche... *décrivit-il maladroitement en tremblant*  

FENRIR:   *Il grogna à la fois de colère et de satisfaction.* C'est lui.   *indiqua-t-il a Remus*  

REMUS:   *Il senti quelque chose gronder au fond de lui alors que Fenrir   confirmait l'identité de l'homme.* Il faut qu'on l'éloigne du   reste...  

REBECCA:   J'suis sûre que le petit Yaninou va nous aider pour ça hein ?  

YANN:   Quoi ? Non ! C-comment ça ? J'v-vous ai dit ce que j'savais !  

REMUS:   *Il s'approcha du jeune homme* Pourquoi tu fais ça ?  

YANN:   F-f-f-f-fais quoi ?  

REMUS:   Apprenti chasseur...  

YANN:   J-Je... J'ai jamais... J'ai juste... S-S'il-vous-plait... M-me tuez   pas...  

REMUS:   Répond  

YANN:   *Son visage se crispa.* M-mon père...  

REMUS:   *Il le fixa, l'incitant à aller au bout de cette histoire*  

YANN:   Il est mort... A cause gens comme vous. *cracha-t-il finalement avec   colère et amertume*  

REMUS:   *Il esquissa un sourire devant l'ironie de la situation* J'ai été   mordu à l'âge de 4 ans...A cause de gens comme vous...  

FENRIR:   *Il lui jeta un regard, n'osant rien dire ou savoir quoi penser.*  

YANN:   Vous croyez que j'vais avoir pitié ? Vous êtes des erreurs de la   nature. La seule solution pour être en sécurité c'est de vous   exterminer tous jusqu'au dernier !  

REMUS:   Mon père a compris son erreur le jour où j'ai été changé...  

YANN:   L'erreur de pas vous avoir abattu ce jour là.  

REMUS:   Tu te tuerais si ça t'arrivais ?  

YANN:   Ouai j'le ferais. *cracha-t-il avec dédain*  

REMUS:   *Il se releva, arrachant quelques cheveux à Yann* On a pas besoin de   lui...  

YANN:   Ouch ! Hey !  

FENRIR:   *Il fronça les sourcils devant cette idée.* Oh et tu crois que tu   vas aller là bas déguisé en Yann et que personne va te tomber   dessus ? J'ai pas trois mois pour ces conneries. Il va y aller.  

REMUS:   Qui a parler d'attendre trois mois ? Une semaine tout au plus si je   demande aux bonnes personnes  

FENRIR:   Même une semaine. Je l'ai, il est là, je vais pas lui laisser   l'occasion de filer.  

REMUS:   Et tu crois qu'il va vraiment t'obéir aussi sagement ?   *s'énerva-t-il soudainement, frapper par la colère sourde que toute   cette histoire remuais en lui*  

FENRIR:   Oui. *répondit-il simplement avant de saisir Yann et de planter   sauvagement ses crocs dans sa clavicule*  

YANN:   Non... NOON !!! NOOOONNNN !!!! *hurla-t-il avec force en se débattant   désespérément*  

Moeïra:   *Attiré par les cris mais surtout l'odeur du sang qui était   soudainement venu chatouiller ses narines, elle s'était approché,   fronçant doucement les sourcils devant la scène* On dine sans nous ?  

REMUS:   *Il eut à peine le temps de réagir, pourtant, cette idée lui avait   traversé l'esprit...Avait-il simplement préféré que ça soit   Fenrir qui fasse ce choix ? Il observa les cheveux qu'il tenait encore   entre ses doigts, les laissant tomber sur le sol*  

REBECCA:   J'te présente Yann ! Il va nous aider à mettre la main sur notre   proie. *répondit-elle à Moeira avec un grand sourire* Et mettre le   boxon dans tout ce beau monde. *ajouta-t-elle en se retournant vers   Remus* 2 en 1 ! Tu vois, comme quoi le choix était simple finalement.  

YANN:   Non... Non... *gémit-il désespérément, recroquevillé sur le sol*  

Moeïra:   Ca va pas plaire à Murdoch... *Constata-t-elle en observant Yann au   sol, elle s'approcha* T'inquiète pas, la prochaine pleine lune n'est   que dans une douzaine de jour *Elle semblait pourtant s'en amuser* Tu   verras, la première fois, c'est la meilleure...  

REBECCA:   *Elle haussa les épaules.* T'y attaches pas trop. A mon avis il va   pas faire long feu. On ouvre les paris ?  

Moeïra:   *Elle se releva, observant Rebecca d'un sourire espiègle* La vie   réserve parfois des surprises, il pourrait être drôle celui-là. Tu   paris quoi ?  

REBECCA:   *Elle s'approcha d'elle d'une démarche prédatrice* Qu'il verra pas   la prochaine pleine Lune. Je paris hmm... Un strip-tease ? Un vrai.   *précisa-t-elle* Ou alors une nuit toute attachée...  

Moeïra:   *Elle fronça les sourcils à la seconde option, sachant d'avance   qu'elle supporterait pas plus d'une minute en étant entraver mais   l'idée de la voir danser elle...* T'entend Yann ! Je compte sur toi   pour survivre tenir jusque là  

FENRIR:   *Il s'accroupit devant le nouveau loupiot de la meute, le forçant a   croiser son regard et écouter ses mots* ___Tu feras exactement ce que   je te demanderais de faire. Rien d'autre. __ *ordonna-t-il fermement   en faisant raisonner sa voix*  

YANN:   *Il hoqueta, tremblant mais muet et immobile.*  

FENRIR:   Becca, va chercher de quoi nettoyer tout ça. *demanda-t-il ensuite*  

Moeïra:   Oui Becca...Va *Se moqua-t-elle doucement juste pour le plaisir de la   mettre en colère*  

REBECCA:   A vos ordres boss ! *répondit-elle avant de s'éloigner non sans un   clin d'oeil à Moeira* M'en fou ! Un ordre de Fenrir et je gagne.  

REMUS:   *Il resta en retrait, observant Fenrir et Yann, se revoyant il y a à   peine quelques heures. Il pouvait encore sentir le sang sur ses mains   et ses vêtements se mêlant à celui de Yann à présent*  

Moeïra:   *Elle suivit la louve, pas franchement attirée par la compagnie   barbante de chocolat et grognon* Interdiction d'interférer, ce serait   pas du jeu si je le protégeais...  

FENRIR:   ___On va nettoyer tout ça et puis tu vas rentrer chez toi avant que   ta maman s'inquiète. Tu cacheras bien ta blessure et tu continueras   ta petite vie comme si de rien était à écumer les bars et à   écouter leurs histoires. La prochaine fois que tu croises le   Jamaicain, tu penseras à moi. Tu l'approcheras amicalement. Une tape   sur l'épaule et tu l'amènes ici.___  

REBECCA:   *Elle leva les yeux au ciel avec un grand sourire. Peu importe Fenrir,   elle savait que le jeunot avait juré de se tuer s'il était   transformé. Confiante, elle rassembla une bassine d'eau et des   serviettes en ignorant les questions de Marvin pour retourner vers   Fenrir*  

REMUS:   Ca pourrait prendre plus d'une semaine *Remarqua-t-il avec amertume*  

FENRIR:   ___T'as trois jours. Trois jours max pour me ramener le lascard.___   *se permit-il d'ajouter avec un rictus mauvais à l'adresse de Remus*  

REMUS:   *Il fixa Fenrir* C'est comme ça que tu nous a tous transformer ?  

FENRIR:   *Il se retourna vers lui avec un rictus de colère, mais il ne   démentit pas.* Tu croyais que j'avais fais ça par amour ?  

REMUS:   Se servir et nous jeter ensuite...Pourquoi t'es revenu au juste ?  

REBECCA:   *Elle écouta à moitié leur conversation, s'occupant de   débarbouiller Yann qui prit une serviette pour l'aider*  

FENRIR:   J'en ai eu marre de vous voir galérer.  

REMUS:   Nous sommes les conséquences de tes choix  

FENRIR:   *Il eu un rictus mauvais.* Si c'est ce à quoi tu veux résumer ta vie   alors oui.  

REMUS:   *Il eut un rire mauvais* j'y ai presque cru...A la possibilité que   peut-être...  

FENRIR:   Que peut-être quoi ? Que tu serais autre chose que ça ? Moi aussi.   Mais peu importe ce qu'on peut dire, faire, même toi, en transformant   quelqu'un d'autre... Mais tu finis toujours au même point. Là devant   moi, a me regarder comme si j'avais refusé de t'amener à la plage.   J'en ai marre de t'entendre te pleindre, j'en ai marre de tes   reproches. J'suis pas ton père Remus. Et finalement... Ton père   avait peut-être raison à propos de toi, vu ce que t'as fais de ta   vie.  

REMUS:   Peut-être bien *Il disparut soudainement, réapparaissant derrière   Yann à qui il brisa simplement la nuque sous le coup de tant de   colère* Tu me tiendra pas à l'écart cette fois  

REBECCA:   *Elle laissa échapper un juron de surprise*  

FENRIR:   *Il grogna de colère* Tu veux tant aller te faire tuer ? Vas-y. Ca me   fera des vacances.  

REMUS:   *récupéra d'autres cheveux, disparaissant à nouveau*  



Dernière édition par NPC Amy le Dim 2 Oct - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Pack of Wolves - Part 1&4   Dim 2 Oct - 14:43

https://rpnow.net/rp/TH9zaP6x/4


Moeïra: *Moeïra qui n'avait pas échappé à la scène laissa filer plusieurs jurons*

FENRIR: *Il grogna de colère alors que Remus disparu, s'éloignant du corps de Yann et des deux louves*

REBECCA: *Elle haussa les épaules en redressant un peu le cadavre du jeune homme* Dommage... Il était plutôt mignon. *remarqua-t-elle pour narguer Moeira*

Moeïra: Trop pour ce monde si laid *Laissa-t-elle échappé comme si la mort du jeune homme l'affectait autrement que parce qu'elle venait de perdre un paris* putain moins d'une heure..

REBECCA: A ce prix là j'ai le droit aux deux. *remarqua-t-elle en commençant à rassembler des feuilles mortes pour recouvrir grossièrement le corps*

Moeïra: *Elle recula un peu* C'était pas le paris ça...

REBECCA: J'ai au moins le droit de choisir alors !

Moeïra: *Elle inspira, se mordant légèrement le bout de la langue, roulant les yeux comme si ce choix ne l'importait pas tant que ça alors qu'intérieurement...* Vas y...

REBECCA: *Elle s'approcha de Moeïra, tournant autour d'elle en savourant sa petite victoire. Elle joua avec ses vêtements en glissant son doigts ça et là. Entre être attachée toute une nuit et être à sa merci, ou se dandiner devant une stripteaseuse professionnelle... Même Rebecca hésita. Elle su cependant qu'elle serait incapable de la laisser attachée toute une nuit alors que se contrôler le temps d'une chanson serait plus faisable.* Quand on aura mit la main sur ce salop. Je veux une séance privée de striptease. *conclu-t-elle finalement avec un petit sourire espiègle*

Moeïra: *Elle esquissa un sourire, refusant de montrer la moindre signe de soulagement, elle attrapa plutôt le bras de Becca pour l'attirer violemment contre elle et capturer ses lèvres dans un baiser torride. Une danse, elle pouvait bien le faire, même si elle n'avait pas le même talent qu'elle c'était, de loin, la solution qu'elle préférait*

REBECCA: *Elle eu un petit rire satisfait sous ce baiser torride, glissant de nouveau ses doigts sous les vêtements de Moeïra.* Tu sais quoi ? Remus sera pas de retour de sitôt et Fenrir est trop en rogne pour réfléchir alors... Je crois quelques bonnes heures devant nous avant qu'on nous embête... *murmura-t-elle en se mordant la lèvre de désir*

Moeïra: *Alors qu'elle lui parlait, elle était déjà pleinement occupé à goutter chaque centimètre de peau de son cou. Elle la poussa, jusqu'à ce que leur démarche soit interrompu par un arbre, sa main se glissant déjà sous son t'shirt pour prendre son sein entre ses doigts, un sourire mutin sur ses lèvres alors qu'elle reposa ses yeux sur elle pour pouvoir la regarder*

REBECCA: *Elle eu un petit rire enchanté, glissant cette fois ses mains sous ses vêtements pour caresser sa peau chaude, elle vint attaquer son cou à son tour, mordant sa chair avec avidité*

Moeïra: *Elle la caressait avec une certaine impatience, ne cachant en rien le profond désir qu'elle faisait naître en elle. Ses morsures ne faisant que l'encourager, faisant rouler le bout de son sein entre ses doigts alors que son autre main l'obligea à éloigner sa bouche de sa nuque pour pouvoir l'embrasser à nouveau, glisser sa langue jusqu'à la sienne alors qu'elle pinça son téton avant de le délaisser, descendant jusqu'à ses hanches et sa taille *

REBECCA: *Elle la laissa profiter de son corps avec un sourire satisfait. Elle soupira d'anticipation en la sentant descendre plus bas.* Fais-moi jouir...

Moeïra: *Ses mots firent grimper un peu plus la température alors qu'elle défaisait bouton et fermeture éclaire, libérant ainsi le passage jusqu'à son intimité. Un doigt entre ses lèvres, elle jugea de son excitation tout en la caressant lentement. Elle pouvait sentir l'humidité entouré son doigt, le ramenant jusqu'à sa bouche sous ses yeux, elle le suça, la gouttant avec gourmandise et provocation avant de reprendre le même chemin, ne s'arrêtant pas cette à l'entrée, elle y glissa son doigts mouillé de sa salive en elle. Evitant de l'embrasser pour pouvoir entendre cette toute première réaction*

REBECCA: *Elle sentit tout son corps s'embraser à ce contact et elle ne put s'empêcher de lêcher ses propres lèvres de désir en la voyant porter ses doigts humides à sa bouche. Elle voulu l'embrasser pour pouvoir goûter ce qu'elle avait goûté mais elle l'évita, laissant ses lèvres libre de laisser échapper un gémissement de plaisir alors qu'elle s'insinuait en elle.*

Moeïra: *Elle se pressa contre elle alors qu'elle entamait de lente caresse intime, sa langue venant caresser ses lèvres à elle dans une invitation ou plutôt une autorisation à l'embrasser cette fois. Entrant et sortant d'elle à intervalle régulier jusqu'à ce qu'elle se glisse un peu plus haut, venant titiller un autre point sensible entre ses cuisses. Pressant doucement, l'emprisonnant entre ses doigts*

REBECCA: *Elle se saisit de ses lèvres, l'embrassant avidement en venant glisser ses mains dans ses cheveux pour ne pas les laisser s'échapper. Malgré elle ne parvint pas à étouffer ses gémissement de plaisir à chaque fois qu'elle la pénétrait, des gémissements qui devinrent des cris alors qu'elle venait la caresser plus haut. Elle s'accrocha un peu plus à elle pour l'encourager mais aussi pour ne pas tomber alors qu'elle pu sentir ses jambes se mettre à trembler.*

Moeïra: *Chaque réaction, tremblement, coup de langue contre la sienne, gémissement étouffé ou cri, tout cela ne faisait que la rendre plus avide encore. Se nourrissant de son plaisir, son propre souffle trahissait le sien à la voir ainsi grâce à ses caresses. Elle embrassait son cou et ses épaules lorsqu'elle la mordit violemment, entrant en elle de deux doigts cette fois alors qu'elle pressait son bouton contre son pouce mais elle cessa tout d'un coup avant qu'elle ne jouisse, ôtant sa main d'entre ses cuisses, elle glissa ses doigts dans sa bouche à elle et justifia se revirement de situation* je veux te lécher *Illustrant ses propos en se passant la langue sur ses lèvres, elle l'embrassa avant de l'abandonner pour baisser pantalon et sous vêtement, accroupie devant elle, elle passa embrassa sa cuisse, laissant délibérément la température descendre juste pour être certaine qu'elle n'atteindra pas l'orgasme de suite et lorsqu'elle-même ne tenu plus, elle laissa le bout de sa langue s'aventurer contre son intimité humide*

REBECCA: *Elle cru atteindre le bout du voyage lorsqu'elle vint violemment la mordre et la pénétrer en même temps, électrisant tout son corps mais elle rompit ses charmes. Gémissant de frustration, elle ne l'entendit qu'à moitié, souhaitant seulement qu'elle ne s'arrête pas là. Elle la laissa la déshabiller, haletant encore de désir, elle s'accrocha à l'arbre derrière elle, griffant son écorce jusqu'à la sève en sentant sa langue humide caresser ses lèvres.*

Moeïra: *L'une de ses mains caressait allègrement ses fesses alors que l'autre vint rejoindre le petit jeu de sa langue, s'enfonçant à nouveau en elle dans une lenteur calculée, elle prit rapidement gout à tout ceci et se laissait elle-même aller, augmentant la vitesses de ses doigts, la caressant de l'intérieur alors qu'elle léchait et suçait sa chaire avidement, elle voulait l'entendre, la sentir jouir contre sa langue et enserrer ses doigts alors que ses ongles vinrent griffer ses hanches et sa cuisse*

REBECCA: *Elle jappa de plaisir, venant glisser ses doigts dans sa chevelure pour venir sentir un peu mieux encore ce qu'elle lui faisait. Elle s'efforçait de rester debout contre l'arbre mais chaque vague étourdissante rendait la tâche difficile. Heureusement Moeïra n'était pas prête de la laisser s'échapper et elle cria sa jouissance sans pouvoir se retenir. La redescente fut aussi violente que l'orgasme et à bout de souffle, elle s'échoua sur les feuilles mortes non loin du cadavre, le sourire aux lèvres et son corps encore animé de petits soubresauts* Wow. *Laissa-t-elle échapper dans un souffle*

Moeïra: *Ses mains contre elle lui permit de contrôler au moins un peu sa redescente, laissant échappé un rire qui laissait entendre une part d'égo gonflé, elle se glissait au-dessus d'elle, un sourire toujours imprimer sur ses lèvres, elle posa sa tête sur ses seins, écoutant son coeur battre à la chamade*

REBECCA: *Elle entoura sa tête contre sa poitrine de ses bras affaiblis respirant longuement pour revenir sur terre. Glisser ses doigts dans ses cheveux lui rappelait encore ce qu'il venait de se produire et elle soupira de bien être.* Rien que pour ça... Je serais capable de supporter ta meute encore un peu. *Plaisanta-t-elle doucement en continuant de jouer avec ses cheveux*

Moeïra: *Elle s'amusa d'un rire de ces paroles* On parle de la tienne ? *se moqua-t-elle doucement alors que ses doigts caressait doucement sa cuisse*

REBECCA: *Elle frissonnait encore de ses caresses* J'ai pas de meute moi. Que des cousins éloignés dont j'ai pas envie d'entendre parler et que je suis obligée de voir aux dîners de famille... Et puis Fenrir. Mais en dehors de ça je suis libre comme l'air... *Soupira-t-elle, rêvant intérieurement que Moeïra puisse partager cette vie avec elle*

Moeïra: *Elle se releva doucement pour la regarder dans les yeux* Ma meute m'a mise à l'exile il y a des années *Si elle était avec Murdoch et les siens, elle ne partageait probablement pas le même esprit de meute qu'eux, sa loyauté, elle l'offrait uniquement à Clyde mais sa liberté...*

REBECCA: *Elle croisa son regard, sentant s'animer en elle plus que le désir, le désir de l'emmener loin de la garder auprès d'elle et mener une vie simple et folle à s'amuser, chasser et baiser.* Viens vivre avec moi. *Se laissa-t-elle demander alors, consciente que cela sortait de nulle-part et mais aussi qu'elle regretterait ne jamais lui avoir demandé*

Moeïra: *Capturant ses lèvres, cela donnait déjà une bonne idée de sa réponse. Se fichant bien de savoir pourquoi, elle le voulait aussi alors la question était plutôt "pourquoi pas ?". Son baiser passionnel s'interrompit doucement pour ne prononcer qu'une seule et unique question* Quand ?

REBECCA: *Son cœur s'accéléra soudain, n'en croyant pas ses oreilles.* Putain sérieux ?! *Laissa-t-elle échapper, les yeux ronds* Là maintenant tout de suite ! Enfin jveux dire... Dès qu'on... Dès qu'on en aura fini avec cette histoire mais... Vraiment ??

Moeïra: *Elle laissa échappé un petit rire en la voyant incrédule* C'est si difficile à croire ? *Elle glissa ses mains sur ventre pour sentir sa peau sur ses doigts*

REBECCA: N-non j'sais pas je... *elle se sentit rougir se rendant compte qu'elle n'avait pas pensé une seule seconde qu'elle accepterait. Elle se sentait soudain doucement intimidée à cette idée de l'avoir avec elle et rien que pour elle.* Je.... *mais ne trouvant pas les mots elle décida plutôt de plonger contre ses lèvres en la serrant dans ses bras, se retrouvant au dessus d'elle elle glissa sa main entre ses cuisses pour sentir la douceur et la chaleur de sa peau. Elle voulait l'entendre gémir de plaisir elle aussi, comme pour se rassurer et s'assurer qu'elle serait capable de la satisfaire dans cette maigre vie qu'elle lui proposait*

Moeïra: *Elle se laissa doucement rouler sur la terre et les feuilles mortes alors qu'elle l'embrassait. Elle inspira profondément en sentant sa main rejoindre l'intérieur de ses cuisses, ses yeux brillant de désir, elle replia l'une de ses jambes, écartant légèrement la cuisse dans une invitation alors que son coeur accélérait doucement la cadence en prévision de ce qu'elle ressentirait*

REBECCA: *La sentir s'ouvrir a elle affola un peu plus son coeur alors qu'elle ondulait contre elle, avide de ses lèvres et de sa chair. Ses doigts venaient jouer avec son anatomie, se glissant parfois à l'intérieur d'elle sans pourtant se laisser prédire. Elle voulait la sentir frissonner de désir et répondre à sa demande de son corps. Elle lui faisait goûter au plaisir pour l'abandonner la seconde d'après, puis reprendre et dévier pour faire monter la frustration et l'attente.*

Moeïra: *Respirant profondément le temps d'une seconde, frustrée l'autre seconde, gémissante à la nouvelle et grognante à la dernière, cette torture faisait son effet sur elle tentant de calmer cette frustration en emprisonnant durement ses lèvres, la mordant, la griffant. Se vengeant sur ses seins, son cou, ses épaules ou ses lèvres, chaque parcelle de peau qu'elle pouvait avoir sous sa langue et ses doigts y passaient. Tel un animal impatiente qu'on laissait doucement mourir de faim, elle avait faim d'elle, de ses doigts, de sa langue mais elle s'évertuait à la laisser dans cette agonie tant et si bien que son regard brûlant laissa entrevoir son supplice* Me laisse pas dans cet état Honey...

REBECCA: *Elle se délecta de son désespoir et de son avidité, ses gestes violents trahissant sa frustration et son désir. Elle pu sentir son propre corps réagir à son plaisir, tant qu'il devenait difficile de ne pas lui donner ce qu'elle voulait mais elle tint bon jusqu'à entendre sa voix qu'elle acceuilli avec un grand sourire satisfait. Elle se mordit la lèvre, la faisant languir encore quelques secondes.* Supplie-moi... *nargua-t-elle alors qu'elle lui laissait goûter à nouveau au jeu de ses doigts en elle, venant explorer chaque parcelle, pousser chaque bouton et caresser chaque point sensible*

Moeïra: *Un nouveau grognement s'échappa de sa gorge alors qu'elle lui demander de la supplier, se mordant sa propre langue pour s'en empêcher tant elle supportait difficilement cette position de soumission totale. Le jeu de ses doigts firent rapidement voler en éclat cette résolution, sa main glissant sur son bras jusqu'à son poignet pour l'empêcher de quitter l'intérieur de ses cuisses* Je t'en supplie *laissa-t-elle filer d'une voix fébrile*

REBECCA: *Elle sentit son visage se fendre d'un grand sourire victorieux face à sa supplication, répondant immédiatement en venant chercher plus loin en elle, baissant son pantalon de l'autre main pour lui permettre d'écarter plus encore les cuisses et de la laisser profiter de toute l'intensité de la danse. Elle vint la récompenser d'un baiser avant de quitter ses lèvres pour profiter de ses gémissements et venir mordiller son cou, sa poitrine, ses hanches.*

Moeïra: *Elle poussa un premier gémissement, comme un merci salvateur alors qu'elle soulevait une partie de son corps pour l'aider à la dénuder, s'enivrant de ses lèvres aussi longtemps qu'elle le lui permettait, étouffant ses gémissements jusqu'à ce qu'elle l'abandonne pour embrasser d'autres parties de son corps. S'agitant contre ses doigts, ses mains rejoignaient ses cheveux, agrippant une partie sans tirer.* Becca *Supplia-t-elle encore*

REBECCA: *Elle lui répondit d'un petit rire attendrit, descendant lentement pour venir soulager un peu plus son supplice de sa langue. Elle mêla douceur de ses baisers à l'extérieur et fermeté de ses assauts à l'intérieur, affolant son corps au maximum et aussi s'assurant qu'elle ne le laisserait pas indifférent et suppliant d'y goûter à nouveau à l'avenir. Elle lui révéla toute son expertise et le sens du rythme, pour la faire jouir plus fort qu'elle ne l'avait jamais fait et de signer son orgasme de son nom.*

Moeïra: *Les différentes sensations qui l'assaillaient la prirent au dépourvue, incapable de retenir ses plaintes de plaisir, Sa main libre s'enfonçant dans sa terre et les feuilles, sa tête lui tournait, son corps s'enflammait, se retenant de partir trop rapidement, voulant encore y goutter, plus longtemps. Elle avait l'impression de combattre mais cette fois, c'était une guerrière autrement plus redoutable et plus elle luttait, plus elle gémissait...Finissant par rendre les armes, sa voix raisonnant dans cette forêt, son corps entier se crispa, prise de spasme et de soubresaut*

REBECCA: *Elle la serra contre elle pour sentir les échos de plaisir se répandre dans son corps, l'embrassa pour qu'elle n'oublie pas son goût ou qui lui offrait cette jouissance.* Moeïra... *murmura-t-elle avec tendresse pour qu'elle associe son prénom à cette voix engorgée de désir pour elle*

Moeïra: *Ses bras l'entourèrent alors que ses jambes se relâchaient, encore tremblantes, contre le sol froid de la forêt. La respiration encore saccadée et la tête embrumer par le plaisir, un sourire s'imprimait sur ses lèvres en l'entendant. La terre pouvait bien cesser de tourner qu'elle s'en ficherait pas mal tant qu'elle pouvait encore entendre sa voix suave à son oreille prononcer ainsi son prénom.* Ne te fais pas tuer dans cette histoire *demanda-t-elle soudainement*

REBECCA: Tu t'inquiètes pour moi ? *la nargua-t-elle en haussant les sourcils, appréciant néanmoins ce sentiment* J'suis carrément moins casse cou que toi. Alors rappelle-toi que tu me dois encore une danse. *ajouta-t-elle en laissant sa tête reposer contre sa poitrine*

Moeïra: *Elle passa sa main dans ses cheveux* T'es entouré de mec instable ou mou du genou...*remarqua-t-elle* Je suis surprise de pas avoir trouver de paire de couille entre tes cuisses *plaisanta-t-elle en embrassant ses cheveux* Une danse...Je suis pas prête de l'oublier.

REBECCA: La prochaine fois... Si on fait ça chez moi... Tu la trouveras ta paire de couilles. *répondit-elle en ronronnant de désir*

Moeïra: *Elle se mordit les lèvres en l'écoutant* Si je savais transplaner...

REBECCA: *Elle eu un petit rire elle vint l'embrasser en la serrant dans ses bras, hésitant à l'emmener en sachant que si c'était le cas, elles ne reviendraient probablement pas ici.*

CLYDE: Bon les filles si vous avez fini, va falloir qu'on parle. Ramenez vos fesses. *interrompit-il sans pourtant vraiment s'approcher, retournant rapidement au camp*

Moeïra: Chier *Laissa-t-elle échapper en serrant un plus Becca dans ses bras. Elle soupira, maudissant un peu plus le fait qu'elle ne puisse pas se barrer en un clin d'oeil en emportant la louve avec elle mais son instinct la poussa à obéir malgré tout. Emprisonnant malgré tout les lèvres de Rebecca en se relevant et en l'aidant à se relever, elle frotta son corps de ses mains pour lui ôter la terre et les feuilles mortes mais aussi profiter de sa peau encore un peu*

REBECCA: *Elle eu une petite moue, espérant peut-être à moitié que Moeïra lui dise d'ignorer son camarade mais ce ne fut pas le cas. Elle se rhabilla à contre coeur, laissant au contraire l'autre louve un peu tranquille pour retrouver un peu de distance et de pudeur. Bien qu'elles avaient fait ça dans la forêt et que tous avaient pu profiter de leurs cris de jouissance, elle détestait se savoir épiée dans ces moments intimes.* J'vais chercher Fenrir. *dit-elle ensuite en secouant sa chevelure pour en chasser quelques feuilles mortes avant de s'éloigner*

Moeïra: *Elle la regarda s'éloigner, encore hésitante, la suivre et se barrer aussi loin que possible aurait été simple. Observant une seconde le cadavre non loin d'elle, elle fini par rattraper Rebecca, l'attrapant par le poignet pour la ramener à elle* C'est vraiment important pour toi ces conneries ?

REBECCA: *Elle fronça les sourcils, ne s'attendant pas à se faire rattraper ainsi. Elle ne comprit pas la question ou alors elle eu peur de mal comprendre.* Quelles conneries ?

Moeïra: Ce mec qu'ils cherchent...

REBECCA: C'est important pour Fenrir.

Moeïra: Je veux savoir si ça l'est pour toi... *Insista-t-elle en soulignant le dernier mot* Parce que... Si ça l'est pas... Cassons nous...Et si ça l'est, à la seconde où c'est fini... *Elle avait du mal à exprimer ce genre de chose, c'était pas dans ses habitudes et les actes parlaient beaucoup plus pour elle que les mots*

REBECCA: *Elle déglutit, sentant que cette idée était plus que tentante et pourtant.* Fenrir est important pour moi. *répondit-elle simplement et un peu sèchement avant de se défaire de son étreinte pour continuer sa quête*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Pack of Wolves - Part 1&4   Dim 2 Oct - 14:53

https://rpnow.net/rp/TH9zaP6x/5

Moeïra:   *La regardant s'éloigner avec cette terrible sensation violente au   fond d'elle, elle fit demi-tour non sans pousser un grognement de rage   et de frustration. Son poing s'écrasa sur le tronc d'un arbre en   chemin alors qu'elle retrouvait le campement, elle coinça une   cigarette entre ses dents, sa bonne humeur volatiliser*  

CLYDE:   *Il haussa un sourcil en la voyant arriver seule mais en plus avec une   humeur de chien.* Bah alors ? Elle vient pas ta Honey ?  

Moeïra:   *Elle adorait Clyde mais là en cet instant, elle lui aurait   volontiers enfoncé son poing à la figure* Elle est allez chercher ce   qui leur sert d'Alpha *Laissa-t-elle amèrement filer entre ses dents*   Quel gâchis...  

CLYDE:   *Il eu un petit rire amusé devant son amertume.* T'as qu'a en parler   à Murdoch. *plaisanta-t-il a moitié en voyant ce dernier se lever   pour prendre la parole*  

Moeïra:   Je me barre dès que tout ça est terminé *Annonça-t-elle de   manière abrupte en réponse, signifiant qu'en parler à Murdoch ne   servirait donc à rien.*  

CLYDE:   Attends, quoi ?! *souffla-t-il troublé mais il ne put donner suite à   cette conversation*  

MURDOCH:   Bon les gars j'vais pas passer par quatre chemins. Ça fait beaucoup   de chasseurs. L'avantage, c'est qu'on a pas besoin d'aller les traquer   jusqu'au bout de la terre, ils se sont gentiment mis en rang pour   nous. Par contre, on pourra pas les avoir seuls.  Et attention, ces   chasseurs sont pas là pour faire un petit séminaire et rentrer chez   eux, on sait toujours pas ce qu'ils ont prévu de faire.  Alors soit   on laisse cette opportunité passer, on espère qu'ils s'éparpillent   et on attend de les chasser à l'ancienne, soit il va nous falloir des   renforts. Beaucoup de renforts.  

Moeïra:   *Elle ignora sciemment la réaction de Clyde, probablement parce que   c'était celle qu'elle redoutait le plus, tournant les yeux vers   Murdoch et son discours. Parler d'un potentiel bain de sang se mariait   parfaitement avec son humeur de l'instant, fumant en grande bouffée   sa cigarette*  

TEGEN:   *Tegen observa la scène d'un oeil, surveillant les siens, comme elle   l'avait toujours fait*  

TOMMY:   *Il regardait Murdoch, l'écoutait, taillant quelque chose dans le   bois avec un couteau de chasse* Tu pense à qui ? *Parce qu'il le   savait, Murdoch n'aurait pas fait ce discours s'il ne pensait pas   directement à la seconde option*  

MURDOCH:   *Il eu une moue agacée. Reconnaitre qu'ils n'étaient pas de taille   était déjà un coup dur mais se rabaisser à aller demander de   l'aide ne lui plaisait pas tant que ça, même si c'était   nécessaire. La coopération avec Fenrir était déjà bien houleuse,   trop à son goût et il n'était pas dit que ces histoires de   Jamaicain ne finissent pas par les mettre en danger. Ils n'étaient   pas du genre à coopérer avec d'autre et pourtant c'était un devoir   d'Alpha de connaitre un peu les autres meutes mais aussi leur   territoire. Il y avait Jeremiah, déjà impliqué à sa manière dans   l'affaire, sanglant mais un vrai casse pied lorsqu'il se mettait à   parler. Il y avait les français, trop pompeux et arrogants pour   estimer que cela était leur problème. Il y avait les Irlandais qui   ne comprenait que lorsqu'on leur parlait d'argent. Bref, que des   bandes de branleurs et de chieurs et pourtant ils avaient besoin   d'eux.* D'autres meutes. Ou alors... D'autres espèces. *résuma-t-il   d'un air peu enthousiaste.* Dans tous les cas ça sert à rien de   rester ici tant qu'on sera pas de taille.  

TEGEN:   *Elle observa Moeïra avec une idée en tête qui lui traversa   l'esprit à la fin du discours de son époux.* Tu sais où vit ta   meute Moeïra non ?  

Moeïra:   *Elle pinça sa cigarette entre ses dents en entendant les paroles de   la femme.* Hors de question *Elle avait été banni et y revenir   était non seulement une insulte pour elle-même mais un choix qui   pourrait lui couter la mort*  

TOMMY:   Et pourquoi pas ? Ils sont nombreux ?  

CLYDE:   T'es pas obligée d'y aller. *la rassura-t-il* J'peux y aller moi.  

COX:   Et pourquoi pas les mafiosos de l'Ouest ? Eux ils sont nombreux.  

MURDOCH:   Il va falloir qu'on trouve un maximum de gens. *répondit-il   simplement*  

Moeïra:   *Aux dernières nouvelles, ils étaient nombreux et surtout...Elle   devaient le reconnaître, ils étaient redoutable...Les faibles   étaient tuer, seul les plus forts restaient. Il fixa une seconde   Clyde* Tu sais rien d'eux, ils te tueront avant de t'écouter *Elle   hésita une longue minute, jetant à regard vers la forêt, pensant à   Rebecca et à sa proposition...Et son rejet...La colère s'insinuant   à nouveau en elle* Ok...J'irai...Mais après ça...  

CLYDE:   Okay mais j'te laisserais pas y aller toute seule. *ajouta-t-il* Si en   plus... C'est notre dernière virée ensemble. *la taquina-t-il   doucement*  

Moeïra:   *Elle fit roulé sa cigarette sur le côté de sa bouche avant de la   retirer pour en souffler sa fumée. Claquant légèrement la joue de   Clyde* Va falloir qu'on passe par la case "lopette du pays du Galles"   *prévint-elle doucement, une façon pour elle de lui faire savoir   qu'elle acceptait qu'il l'accompagne*  

CLYDE:   Super. *répondit-il en haussant les sourcils, peu enthousiasmé par   l'idée*  

MURDOCH:   Okay Moeïra et Clyde vous vous occupés d'eux, voyez si vous pouvez   pas embarquer Jeremiah et son bêta aussi. Cox et moi on ira voir les   Irlandais... Tegen... *Il releva la tête vers elle sans oser lui dire   quoi faire. Elle pouvait aller chercher d'autres loups ou estimer   qu'elle ferait mieux de rester et veiller sur les plus jeunes.*  

TEGEN:   *Elle fixa un instant Murdoch, esquissant un bref sourire* Je   préfère garder un oeil sur les gamins et *Laissant sa phrase en   suspend, elle désigna les membres de la Meute de Fenrir présent sur   le campement*  

MURDOCH:   Oui. Soyez prudents. *dit-il en acquiesçant*  

Moeïra:   *Elle tapota sa joue en lui donnant le reste de sa cigarette comme si,   avec cette annonce, il en avait plus besoin qu'elle. Son regard se   porta sur la forêt* Elle en met du temps *commenta-t-elle simplement*  

COX:   Bon ben si on a plus rien à faire ici... *Il se releva et réajusta   sa veste en cuir.* J'ai de la Guiness qui m'attends moi. *Il quitta le   campement*  

Moeïra:   Deux minutes *Dit-elle à Clyde, allez savoir pourquoi ça   l'inquiétait, reprenant le chemin qu'avait prit Rebecca pour   retrouver Fenrir, elle se guida de son odorat, reconnaissant entre   mille le parfum de celle-ci*

 En s'approchant de l'odeur elle put entendre des éclats de voix entre Rebecca et son Alpha.  

REBECCA:   Comment ça pourquoi j'suis là ?! J'suis là parce que toi t'es là !   Et j'm'en irais pas ! J'te dis juste que ça tourne à l'obsession et   il y a des choses bien plus grandes et importantes que ton putain de   Jamaïcain qui sont en jeu ici !  

FENRIR:   Je me fiche des autres chasseurs ! J'veux juste-  

REBECCA:   C'est exactement ce que je dis ! Quoi ?! Tu crois que les autres   chasseurs descendront pas ta nièce et ton petit neveu autant que   l'autre si ils avaient été à sa place ? Si ils en avaient   l'occasion aujourd'hui ?! C'est une guerre qu'il faut préparer   Fenrir, pas ta petite vendetta !  

FENRIR:   Tu comprends pas, c'est-  

REBECCA:   Non j'comprends pas ! Ou alors si ! J'comprends très bien. C'est ta   nièce, c'est sa femme, et tout les deux vous avez commencé ça dans   votre coin, mais maintenant c'est devenu autre chose et moi je te dis,   je suis pas là juste pour t'aider à te débarasser d'un seul gars.   ON est pas là pour t'aider à te débarasser d'un seul gars. Alors   soit tu restes avec Monsieur Chocolat à faire vos magouilles et vous   avez pas besoin de nous et moi je rentre chez moi parce que je vais   clairement pas attendre sagement que Chocolat revienne. Soit tu sors   ta tête de ton propre cul et tu regardes un peu autour de toi. C'est   toi qu'a commencé tout ça !  

FENRIR:   J'ai jamais voulu-  

REBECCA:   ALORS QUOI ! QUAND T'AURAS FINI TU VAS RENTRER CHEZ TOI OU ALLER VOIR   TA PETITE NIÈCE CHÉRIE LUI DIRE QUE LE GRAND MÉCHANT LOUP EST MORT   ?! QU'EST-CE QUE TU FAIS DES AUTRES ?! ET LES AUTRES LOUPS ?! TU VAS   ATTENDRE QU'ON SOIT TOUS MORTS POUR COMMENCER A TE BOUGER LE CUL ?!  

Moeïra:   *Elle resta en retrait, devinant par avance qu'il ne s'agissait pas de   ses affaires et bien qu'elle était curieuse d'en savoir plus, elle   savait à quel point Rebecca n'apprécierait pas de la voir   l'espionner. C'est non sans difficulté qu'elle décida de faire à   nouveau demi-tour, crispée*  

CLYDE:   *Soucieux de ne pas la voir revenir alors que les autres partaient, il   alla la chercher et la trouva seule.* Alors ? On y va ?  

Moeïra:   *Elle s'était adosser à un arbre, assez loin pour ne faire   qu'entendre la vive discussion sans la comprendre mais pas au poins de   réellement partir* Pas tout de suite *Demanda-t-elle simplement,   posant ses yeux sur lui, elle préféra soulever un autre sujet avant   qu'il ne parle de Becca* Je n'ai vu Jeremiah qu'une seule fois quand   j'étais gosses...Il a une sorte d'entente avec Eux...  

CLYDE:   *Il pouvait entendre l'engueulade non loin mais il n'y fit pas   attention.* Je connais Jeremiah. Enfin... Je l'ai vu plusieurs fois.   C'est un intello mais faut pas se faire avoir. Il sait ce qu'il fait.  

Moeïra:   *Elle haussa les épaules* Si on arrive jusque chez Eux...Prépare   toi, c'est très différent...  

CLYDE:   *il eu un petit sourire narquois* Ça va. J'te connais toi aussi. *Il   se détourna, prêt à retourner vers leurs motos* Bon ben rejoint moi   quand t'auras dit au-revoir à ta copine.  

Moeïra:   *Elle eut un petit rire* Je t'aurai prévenu *Dit-elle en le laissant   s'éloigner, sans souligner ses dernières paroles, elle patienta,   restant en alerte malgré elle*  

REBECCA:   *Elle finit par revenir vers le camp, la démarche colérique et le   regard noir. Elle ne s'attendait pas à croiser Moeïra sur la route   et tirant la gueule, elle ne su même pas quoi lui dire*  

Moeïra:   *Sortant son paquet de cigarette, elle le lui tendit. Là en cet   instant, elle se sentait particulièrement conne d'être encore là   mais elle ne s'était pas vu quitter les lieux comme ça* Murdoch veut   réunir une armée... *Résuma-t-elle* Je dois retourner chez... *Cela   lui écorchait la gorge de le dire* Moi  

REBECCA:   *Elle eu une moue de colère en voyant le paquet cigarettes, hésitant   une demi-seconde avant de finalement le prendre et récupérer un   bâton.* Ha. Sans moi... *marmonna-t-elle en se l'allumant mais elle   releva les yeux vers Moeïra lorsqu'elle lui annonça la suite* Chez   ceux qui t'ont exilés ? *demanda-t-elle d'un air soucieux*  

Moeïra:   *Elle acquiesça* Ouais... *Soupira-t-elle, pas plus emballer que ça*   Je leur ai dis que je me tirais après ça...  

REBECCA:   Merde mais tire toi _avant_ ça ! Moi j'en ai marre de ces Alphas qui   nous prennent pour leur chien et qu'en ont rien à foutre de nos   pommes. *elle tira longuement sur sa cigarette et l'écrasa au sol,   tendant la main à Moeïra* J'me casse. Tu viens ou pas ?  

Moeïra:   *Elle observa sa main sentant un poids sur son coeur. Elle savait que   c'était une part de colère et frustration qui parlait, elle même la   ressentit en cet instant, elle lui avait donner cette même porte de   sortie il y a moins de dix minutes et elle la lui avait refermer au   nez* Putain... *Laissa-t-elle filer* Pourquoi tu fais ça ? Pouquoi   t'as pas dit oui y a dix foutu minutes... *Elle attrapa sa main   l'attira violemment contre elle pour l'embrasser* Ces mecs la-bas   méritent tous de crever...Et même si j'ai vraiment vraiment vraiment   envie de me casser avec ton petit cul en compagnie, toi et moi on sait   bien pourquoi je peux pas...Pas maintenant. *Elle l'embrassa de plus   belle, sa main à l'arrière de sa tête effrayée à l'idée qu'elle   se dérobe* Rejoins nous, dis lui merde à Greyback, t'es tellement   forte, indépendante et foutrement grande gueule, il mérite pas une   louve comme toi dans sa meute...Et tu mérite beaucoup mieux...  

REBECCA:   *Elle se mordit la lèvre, se doutant bien qu'elle lui reprocherait   son changement d'avis mais elle ne s'attendit pas à ce qu'elle   l'attire pour l'embrasser. Elle ne put que s'abandonner dans ce   contact et ce réconfort, mais son cœur se serra en comprenant   qu'elle lui disait non. Dix foutu minutes plus tôt... Elle sentit les   larmes de frustration lui monter aux yeux elle finit par la repousser   violemment.* Et quoi ? Troquer un Alpha pour un autre ? Ma meute   contre la votre ? Comme si ça changerait quoi que ce soit. C'est tous   les mêmes de toute manière. C'est toujours "la meute" "la meute"   mais au final c'est chacun pour sa pomme et personne n'en a rien a   foutre des autres ! *Les larmes s'échappèrent de ses yeux verts   alors qu'elle explosa de colère* Mais va ! Va te faire descendre si   c'est ce que tu veux, si c'est ce que ta meute veux ! Moi j'en ai ras   le cul et j'ai pas l'intention de crever pour vos conneries !  

Moeïra:   *Etre repoussée, encore une fois et subir sa colère la brisa   littéralement mais trop fière pour en montrer le moindre signe, elle   la fixa, simplement, elle, ses foutu larmes qu'elle voulait faire   disparaitre...Et sa putain de colère* Alors rejoins moi... *Tentant   de lui faire comprendre que la raison principale de ses choix étaient   plus défini par ses propres désirs que par l'appartenance à une   meute.* Si ce qui se passe en ville ne te fait vraiment rien, soit   rentre chez toi, c'est pas moi qui vais te dicter tes choix *Dit-elle   bien trop calmement pour qu'elle le soit réellement, à vrai dire,   elle était profondément blessée mais se gardait bien de lui   montrer...* Je me ferai pas descendre, je reviendrai, je te ferai   cette foutu danse que je te dois que tu le veuille ou non et je ne te   lacherai plus d'une semelle... *Elle tenta de lui ouvrir une autre   porte, priant pour qu'elle la prenne* On va voir Jeremiah, en   espérant ces contacts avec mon ancienne meute nous aidera *Elle   quitta l'arbre sur lequel elle était adosser* Je vais pas te   justifier mes décisions, soit tu me connais assez pour savoir   pourquoi je le fais, soit pas...Suis moi, bas toi avec moi ou rentre   chez toi, ça changera pas le fait que je sois tomber amoureuse de ta   foutu grande gueule. *Elle commença à faire la route pour rejoindre   Clyde, sachant que si elle restait une minute de plus à la regarder   pleurer, elle flancherait et se tirerait*  

REBECCA:   *Elle resta muette, choquée, interdite, incapable de répondre à   tout ça. En la voyant s'éloigner, elle explosa en sanglots mais ceux   ci étaient étranges. Un mélange puissant d'émotions, de tristesse   et de bonheur dont elle ne retenait qu'une chose. Elle l'aimait. Elle   fut incapable de bouger bien qu'elle savait que Moeïra était sur le   point de partir et continua de sangloter au milieu des feuilles   mortes.*  

CLYDE:   *il eu une petite moue narquoise en voyant Moeïra débarquer* J'ai   failli attendre... *grogna-t-il avant de faire rugir le moteur de sa   moto*  

Moeïra:   *Essayant de taire son envie de faire demi-tour et de l'emmener très   loin de ce putain merdier, elle accéléra le pas, jusqu'à retrouver   Clyde, grimpant derrière lui* Démarre avant que je change d'avis  

CLYDE:   *Il ne se fit pas prier, démarrant à toute vitesse pour laisser la   distance et le vent lui nettoyer l'esprit. Ils avaient environ trois   heures de route devant eux.*  

Moeïra:   *A pleine vitesse, entourant la taille de Clyde de ses bras, elle   profita de ces instants de calme et de liberté pour libérer ses   propres larmes. Maudissant cette sensation lourde dans son coeur et le   fait que même la moto ne sembla pas alléger ce fardeau. Partager   entre plusieurs émotions et craintes, elle était loin d'être   sereine à l'idée d'éventuellement retrouver ceux qui avait été   "les siens" à une époque de sa vie et plus encore, elle était loin   de vouloir revoir celle qui l'avait sciemment chassé.*


PART 2 - Peuple de Dean: http://themaraudersbook.forumgratuit.org/t781-pack-of-wolves-part-2#4793
PART 2&3 - Irlande: http://themaraudersbook.forumgratuit.org/t783-pack-of-wolves-part-23#4796
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Pack of Wolves - Part 1&4   Dim 2 Oct - 15:50

https://rpnow.net/rp/TH9zaP6x/15


Arrivée à York, tout s'organisa rapidement, tant et si bien qu'au levé du jour, les hommes de Fergus avait entouré ville. Ils attendirent la tombée de la nuit pour agir. La première vague furent un véritable bain de sang, les cris, les coups de feux, et les irlandais qui envahissaient les rues sans aucune pitié...Ne laissant que pour unique échappatoire, la forêt. Là où attendait le peuple de Dean pour agir et ils ne se firent pas prier, certain sous l'influence de potion de lune, les chasseurs furent surpris de voir de véritable loup garou alors que la lune n'était pas pleine. Nouveau massacre, nouveau bain de sang, et dans tout ce chaos, Greyback trouva le moyen d'arriver à ses fins. Il était près de quatre du matin lorsque le silence et le calme sembla retomber sur la ville et dans la forêt. On achevait les derniers survivant, on se nourrissait pour certain, on soignait pour d'autres.

Moeïra: *Elle releva la tête, les mains pleines de sang, la bouche encore dégoulinant d'hémoglobine lorsqu'elle prit pleinement conscience de leur victoire et de sa propre survie. Son regard balaya la forêt alentour et elle inspira, profondément, se remettant à courir entre les pins, suivant la piste la menant directement à Becca*

HASSUN: *Mais la course de Moeïra fut interrompu par Hassun qui l'attrapa à la gorge pour la plaquer au sol* Tu n'es pas morte au combat... *Lui signifia-t-il*

REBECCA: *Elle était agenouillée au sol, tremblante et choquée encore du spectacle de violence au milieu duquel elle s'était retrouvée. Cela l'avait amusé au début, l'adrénaline du combat remplissant ses veine mais rapidement, le sang, les hurlements, la mort. Ce fut bien trop pour elle qui paniqua. Sans l'intervention de Griffin et Thomas, elle serait probablement morte. Le médicomage se trouvait prêt d'elle, la soignant et la rassurant bien que son propre visage était fermé et tiré de colère. Ce massacre sanglant était révoltant.*

GRIFFIN: *Il apparu de derrière un arbre, le visage couvert de sang et le regard jaune fixé sur l'Alpha et la jeune femme agripée, un lent grognement raisonnant dans sa gorge.*

Moeïra: *Moeïra se débattit, comme elle le faisait toujours mais cela faisait plusieurs heure et contre Hassun, elle ne faisait pas le poids. Jusqu'à ce qu'un long grognement sourd se fit entendre non loin*

HASSUN: *Il releva à peine les yeux vers l'autre, reconnaissant immédiatement les effets d'une ancienne prise de potion de Lune...* Lui aussi, devrait être mort... *Mais il ne s'en soucia guère plus, reportant son attention sur Moeïra, il serra sa gorge entre sa main, détachant son couteau de chasse de sa ceinture*

GRIFFIN: *Son grognement s'intensifia, répandant un avertissement à travers sa meute, un réaction instinctive et grossière d'un loup face à une menace et une situation déplaisante pourtant elle fut assez pour alerter les autres.*

REBECCA: Moeïra ! *hoqueta-t-elle en s'etranglant d'horreur*

THOMAS: *Poussé par l'avertissement et la peur de Rebecca, il se précipita à la suite de Griffin, arrivant lui-même devant la scène. Il leva sa baguette magique.* Lâchez la demoiselle. *intima-t-il fermement, sa voix accompagnée des grognements de plus en plus bruyants de Griffin.*

REMUS: *Il était revenu, à la seconde où il avait senti ce frisson étrange, et ce qu'il découvrit à son arrivée était tellement d'horreur qu'il se raccrocha à la seule chose qu'il pouvait...La vie...Préservant instinctivement les siens sans pour autant répandre la mort, il chercha, à maintenant reprise Greyback, et avant même qu'il ne retrouve, ce nouvel appel le poussa à retrouver les siens, découvrant une tout autre scene d'horreur et d'incompréhension.*

HASSUN: *Hassun ne lacha pourtant pas sa proie, observant non sans un certain amusement cette meute se réunir* Ceci ne vous concerne en rien...

Moeïra: *Elle pouvait sentir l'air rentrer de plus en plus faiblement dans ses poumons. Elle le savait et c'était bien pour ça qu'elle avait chercher à trouver Rebecca dès le départ, se barrer d'ici avant qu'il ne lui tombe dessus mais il avait été plus rapide. Elle tendit le bras et la main vers Rebecca, comme si ce geste pouvait faire disparaitre la distance entre elles*

TEGEN: Ca me concerne par contre *Lança une voix féminine et rauque non loin* Elle ne répond plus de vos lois depuis qu'elle fait partie de notre meute...

HASSUN: Elle est revenue sur des terres qui lui était interdite

TEGEN: Et vous l'avez laisser repartir...

HASSUN: Pour lui laisser une chance de mourir ici

TEGEN: Et elle est en vie...Vous êtes loin de chez vous, de votre territoire et vous apprêtez a tuer la louve d'une autre meute...Que dis vos lois à ce sujet ?

HASSUN: *Il se crispa en entendant la femme, reposant ses yeux sur Moeïra devant ce dilemme. Pourtant, il fini par lacher sa prise, elle n'était plus dès leur depuis près de 20 ans et elle n'était plus une solitaire...Se relevant, il la regarda sur le sol* Moeïra...Ne remet plus jamais les pieds chez nous *Et bien que c'était teinté de menace, il y avait presque une demande sincère, s'éloignant de sa proie, il laissa filer un grognement, d'autres suivirent tout autour d'eux ainsi que des bruits de pas et de courses, ils avaient été encerclé et à présent la meute d'Hassun s'éloignait en même temps que l'Alpha*

THOMAS: *Il le laissa partir, abaissant sa baguette et remerciant la femme du regard.* Tout va bien Griffin, tu peux te détendre. *Incita-t-il ensuite en se retournant vers lui pour le prendre par les épaules.*

GRIFFIN: *Il souffla, fixant les deux louves une dernière fois avant de retourner vers Rebecca toujours recroquevillée au sol, la protegeant sans vraiment s'en rendre compte.*

Moeïra: *Au sol, prise d'une violente quinte de toux, elle se tenait la gorge qui était devenu douloureuse. Crachant ses poumons, son instinct l'avait amener à appeler les siens mais elle ne s'était pas vraiment attendu à voir Tegen arriver.*

COX: *Cox avait fini par débarqué, suivit de près par Sofia et Tommy, il avait croisé l'autre meute sur la route et s'était attendu au pire sur le moment, bien content de voir que la copine était toujours vivante*

COX: Fumer c'est mauvais pour la santé frangine *plaisanta-t-il néanmoins*

MURDOCH: *Non loin de son épouse, il avait pas vraiment approché en voyant les lieux encerclé, préférant surveiller le déroulement de la situation avant de faire une connerie. Il attrapa Tegen par la taille pour la ramener vers lui, non sans une pointe de fierté et d'excitation de l'avoir entendu tenir tête au sauvage*

FENRIR: *Il apparu non loin, couvert de sang, de chair et d'entrailles avec une mine doucement satisfaite.* Tout le monde est encore en vie ?

THOMAS: Pas grace à toi... *ne put-il s'empêcher de marmonner d'un air sombre, retournant lui aussi auprès de Rebecca*

REMUS: *Il se retourna en entendant la voix de Fenrir, détestant ce sentiment de soulagement à le voir et qui traversa une seconde son regard. Son regard se fixa sur lui, le sang, la chair, les entrailles et cet air. Il l'avait eut...Sans lui...Et il se haïssait lui-même d'avoir eut cette pensée horrible et ce sentiment de rejet qu'il ne cessait de l'assaillir.* Où ? *Ce fut la seule chose qu'il trouva à dire, soudain porté par le besoin de le voir de ces yeux*

SOFIA: *L'adolescent s'approcha calmement de Moeïra, le regard, elle semblait tellement maculée de sang qu'il était difficile de savoir si c'était le sien ou celui de ses victimes. Elle aida Moeïra à se relever pour la ramener auprès des siens*

FENRIR: *Il eu un petit rictus hautain et moqueur face à la frustration de Remus.* Tu trouveras pas grand chose. *répondit-il simplement avant de baisser les yeux sur ses vêtements recouverts de restes humains. Il saisit un petit bout de scalp accroché à un de ses boutons du bout des griffes.* Tiens, je crois que c'est a lui.

Moeïra: *Debout pourtant, elle résista à Sofia et se détacha de ses mains calmement* Honey *Appela-t-elle, son regard se posant sur Fenrir* Je l'emmène avec moi

FENRIR: *Son regard se tourna vers Moeïra, son sourire s'assombrissant soudain. Il se retourna pourtant vers Rebecca, haussant un sourcil.* Tu veux aller avec eux ?

REBECCA: *Elle releva les yeux vers l'Alpha, jetant un coup d'oeil à Moeïra, mais elle resta muette.*

THOMAS: Laissez lui du temps... *demanda-t-il avec douceur.*

Moeïra: La dernière fois que j'ai laissé du temps j'aurai pu la perdre alors le doc, si elle est pas blessée, tu te pousse que je m'occupe d'elle

GRIFFIN: *Il s'interposa en la fixant, un grognement de mise en garde grondant dans son torse*

REBECCA: Arrêtez ! S'il-vous plait... Arrêtez. *souffla-t-elle tristement*

FENRIR: *Il poussa un soupir agacé, poussant les deux idiots pour soulever Rebecca du sol et l'éloigner un peu de tout ce monde.* Qu'est-ce que tu veux Becca ? *demanda-t-il patiemment, d'une façon presque paternelle.*

REBECCA: J'veux juste rentrer chez moi... *murmura-t-elle d'une petite voix honteuse et fatiguée*

FENRIR: Avec elle ? *demanda-t-il en désignant vaguement Moeïra d'un signe de tête.*

REBECCA: *Elle acquiesça discrètement en enfouissant son visage contre Fenrir.*

Moeïra: *Elle ne se laissa nullement impressionnée par Griffin mais à la seconde où elle fut repousser par Fenrir, un élan de colère la prit au tripe. Rattraper par Murdoch, qui l'éloigna du côté opposé.*

FENRIR: *Il souffla doucement, retournant vers le groupe et vers Moeïra. Se fichant qu'elle le fusille du regard, il l'agrippa par le bras et l'éloigna de Murdoch.* J'vous l'emprunte. *grogna-t-il avec un petit rictus, avant de disparaitre avec les deux louves*

Moeïra: *Elle se laissa trainer à droite et puis à gauche non sans s'énerver et injurier ceux qui la prenait pour un sac mais elle se laissa malgré tout faire, n'ayant au final pas vraiment envie de se battre une nouvelle fois après tout ce carnage et puis maintenant...Becca était près d'elle.*

FENRIR: *Il réapparurent dans l'appartement de Rebecca et il laissa retomber Moeïra sur le lit, emmenant Rebecca dans sa petite salle de bain, il referma la porte derrière eux et alluma la douche.*

Moeïra: *Elle mit un temps à se faire au changement soudaine de décors, ce n'est que lorsqu'elle entendit la douche et qu'elle ne perçu plus Becca dans son champ de vision qu'elle se dirigea vers la salle de bain non sans une forme aigu de jalousie * Connard ! J'ai pas besoin de toi pour ça !

REBECCA: *Comme si elle se savait cachée sous l'eau de la douche, les larmes s'échappèrent de ses yeux grands ouverts, encore hantés par les images du combat.* Je suis désolée... *souffla-t-elle faiblement alors que Moeïra s'énervait dehors.*

Moeïra: * cogner a la porte et insulter Fenrir la lassa rapidement lorsque l'inquiétude prit le relais sur l'adrénaline. Finissant par s'assoir au sol a coté de la porte*

FENRIR: Le soit pas. Tu t'es bien battue. *dit-il en caressant ses cheveux mouillés, la débarrassant d'un peu de feuilles mortes, de terre et de sang.*

REBECCA: T'étais même pas là. *accusa-t-elle faiblement en relevant ses yeux vers lui*

FENRIR: Nan. Mais t'es vivante, non ? *répondit-il simplement*

REBECCA: *elle baissa la tête, sentant l'eau la laver doucement de l'angoisse et de l'horreur de toute cette histoire.* Je pensais... Je pensais pas... qu... *tenta-t-elle de formuler mais il la coupa*

FENRIR: Y réfléchit pas trop. Repose-toi. Prends soin de toi. Profite. *demanda-t-il seulement* Les autres pensent peut-être qu'y a quelque chose de grand derrière ce qu'on a fait mais ça change rien. *il tapota sa tête brune* Et l'autre là... C'est sérieux ? *demanda-t-il alors pour changer de sujet maintenant qu'elle était un peu calmée*

REBECCA: *Elle baissa les yeux.* Je... Je sais pas. *répondit-elle d'une petite voix*

FENRIR: *Il eu un petit rictus amusé, lui tapottant la tête a nouveau.* On en reparle si tu veux. T'occupes pas de York. Prends ton temps. *finit-il par dire avant de reculer, puis de disparaitre*

REBECCA: *Elle resta quelques minutes silencieuse sous la douche, sachant très bien que Moeïra se trouvait derrière la porte mais elle n'eut pas la force d'aller lui ouvrir tout de suite. Le sang sur sa peau et la crasse sous ses ongles lui donnait la nausée.*

Moeïra: * bien qu'elle ne perçu plus l'odeur de Fenrir elle resta tranquille. Se relevant, elle fouilla dans les affaires de Becca pour trouver de quoi faire un thé mais autant dire qu'elle n'était pas genre doué même pour faire un thé. En voyant les traces de sang sur ses mains elle laissa tomber l'histoire du thé se l'avant les mains elle fini par se pencher devant l'évier pour se laver le visage bien qu'elle mettait de l'eau un peu partout sans s'en rendre compte*

REBECCA: *Elle finit par se débarrasser de ses habits trempés d'eau, de boue et de sang, les jetant dans un coin de la salle de bain avec des gestes hargneux. Elle se lava avec minutie des pieds à la tête presque maladivement pour s'assurer qu'il ne resterait plus rien d'un autre sur elle. Elle dut finir par arrêter de se frotter de savon lorsque l'eau était devenue glaciale et ses mains trop crispées par le froid pour continuer. Fatiguée par tout ça, elle attrapa une serviette qu'elle enroula grossièrement autour de son corps mouillé, finissant enfin par ouvrir la porte de la salle de bain.* D'solé... Y a plus d'eau chaude... *marmonna-t-elle faiblement sans vraiment accorder de regard à Moeïra. Elle se laissa tomber lourdement sur son lit, enfouissant sa tête dans les coussins, les cheveux encore trempés.*

Moeïra: *Elle s'était retournée dès qu'elle perçu sa voix, elle n'avait pas vraiment fait attention à l'eau chaude ou l'eau froide sur le moment. La voyant ne lui jeter aucun regard et s'installer dans le lit, elle senti un lourd poids peser sur son coeur. Elle observa son t'shirt trempée, qu'elle retira, se deshabillant entièrement, elle savait à la longueur de cette douche pourquoi et ce fut uniquement pour elle qu'elle se dirigea à son tour sous l'eau.* Putain *Laissa-t-elle filer en sentant l'eau glacial sur son corps mais elle lutta, pour ôter tout odeur de sang ou de terre. Elle frotta, vite, fort, grimaçant lorsqu'elle passa sur ses ématomes. Son corps marqué en plusieurs endroit, sa peau rougit sous l'eau glacée...Elle fini par sortir, grelotante mais propre. Elle laissa tomber son projets de thé et à vrai dire l'avait déjà oublier, son corps tendu par le froid, elle s'approcha du lit, attrapant la couverture qu'elle souleva au-dessus d'elle et de Becca. Se couchant derrière elle en les couvrant toute les deux entièrement, elle tremblait comme une feuille, se collant à elle en la serrant doucement dans ses bras. Dans ce cocon de tissus et d'ombre* Honey *Et dans sa voix tremblante de froid, fila soudainement une peur qu'elle n'arriva pas à dissimuler, elle qui n'avait pas peur de se battre, fonçait droit devant, se sentait à présent paralyser face à une idée, au point que ses yeux lui piquaient doucement.* N'ait pas peur de moi...

REBECCA: *Elle ne bougea pas en l'entendant rentrer sous la douche puis ressortir pour enfin la rejoindre dans le lit. Elle ferma les yeux, soulagé par ce cocon de confort, de douceur et d'ombre. Malgré la voix tremblante de Moeïra, elle ne lui répondit pas, sans pourtant la rejeter. Elle espérait juste trouver un peu de repos et de paix.*

Moeïra: *Elle posa sa tête contre son dos, respirant son odeur en la gardant contre elle. Elle veilla sur elle, en silence, écoutant sa respiration. Ses tremblements se calmèrent petit à petit mais elle ne trouva pas le sommeil rapide, bien trop inquiète pour Becca, elle lutta contre la fatigue plusieurs heures avant de finir par sombrer*

REBECCA: *Elle voulait simplement se reposer et chasser ces images et ces bruits de sa tête mais elle s'endormit et les barrières qu'elle s'efforçait de bâtir d'endormirent avec elle. Il ne fallut pas longtemps pour que le cauchemar vienne la tourmenter. Le chaos, les cris, le sang. Ce sentiment de puissance, d'excitation et d'adrénaline mais très rapidement la descente, la réalisation que c'était bien des personnes qu'ils étaient en train de déchiqueter. Des êtres humains. Et soudain ce n'était plus les chasseurs les méchants mais les loups, comme dans toutes les histoires dont elle se moquait, c'était vrai, ils étaient des monstres. Si la Lune avait été là pour veiller sur eux cette nuit là, cela aurait été plus simple mais non. Ils avaient planifiés tout cela, ils avaient réfléchis, ils s'étaient organisés et ils les avaient décimés de sang froid. Les sanglots et les plaintes échappèrent de sa gorge alors qu'elle tentait désespérément de mettre fin au cauchemar, de les arrêter ou de fuir mais elle était paralysée au milieu du champs de bataille, obligée d'assister à tout cela et de participer.*

Moeïra: *Les plaintes et les mouvements de Becca dans son sommeil réveilla immédiatement Moeïra qui n'avait pas pu oublier, malgré la fatigue, son inquiétude profonde. A peine eut-elle les yeux ouvert qu'elle comprit, son coeur se morcelait devant le désarroi de celle-ci faisant naître un étrange sentiment de culpabilité de ne pas être dans le même état qu'elle. Elle l'attira contre elle, s'asseyant, la plaçant entre ses jambes alors qu'elle la ramenait vers elle* Becca, réveille-toi, c'est un cauchemar. *Elle posa ses lèvres sur son front, sur ses paupières, son nez et enfin sur ses lèvres*

REBECCA: *Elle ouvrit ses yeux déjà noyés de larme, reconnaissant heureusement Moeïra immédiatement sans la confondre avec une vision de son cauchemar. Morte de trouille, elle l'attira contre elle pour tenter de trouver un peu de réconfort dans leur baiser.*

Moeïra: *La sentir répondre à son baiser aurait du lui enlever ce poids mais elle ne s'en sentit que plus coupable encore. Elle l'avait entraîner là-dedans en refusant cette foutu porte qu'elle lui avait ouverte. Elle aurait pu partir à ce moment, elle aurait du...Pire encore, elle ne partageait pas ses cauchemars, ni sa douleur, ce carnage avait été...Un jeu...Son baiser se fit plus dur, plus intense, un besoin vital de se raccrocher à l'amour qu'elle portait à Becca, un besoin viscérale de se sentir un peu humaine.*

REBECCA: *Son coeur battait à la chamade mais ce n'était pas d'amour ou de désir, seulement de peur et de panique et malgré leur baiser intense, celles ci ne se calmèrent pas. Toutes deux cherchaient le réconfort sans le trouver mais Rebecca insista, allant chercher la main de Moeïra pour la mettre sur son corps nu, ôtant la serviette qui la recouvrait encore. Avec des gestes fébriles elle la força a se coller contre elle, lui apporter un peu de chaleur humaine et de douceur.*

Moeïra: *Sa main sur son corps, ses doigts se mettaient à trembler alors qu'une part d'elle lui hurlait de continuer, de la prendre et de l'emmener, une autre lui disait d'arrêter, de cesser, que cela ne l'aiderait pas, ni Becca, ni elle. Elle senti sa gorge se nouer et fut forcée d'interrompre soudainement leur baiser lorsqu'un sanglot s'échappa.* Merde *Son coeur s'accéléra alors qu'elle essuya le flot incontrôlée de larmes* Je t'aime tellement... *Et c'était bien pour ça qu'elle souffrait en cet instant précis* Je suis désolé putain... *Le roc s'effondra lentement* Je peux pas rester *constatait-elle avec horreur et douleur*

REBECCA: *Les larmes n'avaient cesser de couler de ses yeux et la sentir s'éloigner n'était qu'une chose de plus dans ce cauchemar dans lequel elle avait plongé.* Non... Ne me laisse pas ! *pleura-t-elle désespérément en lui griffant les bras dans l'espoir de la faire revenir à elle* Ne me laisse pas...

Moeïra: * elle releva les yeux vers le plafond alors qu'elle lui suppliait de rester* tu finiras par me haïr * soupira t elle* je peux supporter la haine du monde mais le tienne... Elle me tuerait * elle la serra pourtant contre elle aussi fort qu'elle le pouvait sans se faire mal.* je veux pas partir

REBECCA: Non ! Je t'aime ! *protesta-t-elle tristement* Ne me laisse pas, je t'en supplie... Je ne le supportetais pas. J'ai besoin de toi ! Je te veux ! *supplia-t-elle, se raccrochant à celle seule certitude dans son monde qui s'effondrait doucement. Ne pas trop réfléchir, profiter, c'est ce que Fenrir lui avait conseillé.*

Moeïra: * Elle la serra un peu plus fort. Partageant au moins ce désir. Elle savait pas si c'était une erreur ou non mais elle n'arrivait pas a se détacher d'elle et plus elle lui suppliait plus elle le sentait dans ses entrailles qu'elle ne s'en irait pas* allons nous en *proposa t elle* très loin de tout... Un endroit où rien ni personne nous fera chier...

REBECCA: *Elle acquiesça en contrôlant difficilement ses larmes, s'accrochant à son corps de toute ses forces, terrifiée à l'idée qu'elle puisse l'abandonner. En cet instant elle ne voulait rien d'autre que Moeïra dans ce monde et bien que cette idée l'attirait, elle ne savait pas du tout où ni comment trouver ce petit coin de paradis. Tout ce qu'elle connaissait se brisait lentement et la repoussait, tout sauf Moeïra.*

Moeïra: * elle essuya les larmes sur le visage de Rebecca. N'arrivant pas complètement a se faire a l'idée qu'elle était complètement accroc a cette nénette trop sensible. * mais avant... * elle passa ses mains sur ses côtes avant que ça ne soit le bout de ses doigts pour la chatouiller* j'ai besoin de fringues... Tu pourrais m'emmener au garage ? * véritable Q.G. des écossais et couverture du groupe* je récupère des affaires, une bécanes et on se tire. Toi, moi, et la route.

REBECCA: *Elle acquiesça, essayant de se calmer et faire comprendre à son corps que Moeïra n'avait pas l'intention de la laisser. Elle souffla, faute de réussir à rire lorsqu'elle la chatouilla. Elle l'enlaça quelques longues secondes avant de trouver le courage de se défaire d'elle pour s'habiller rapidement d'un simple pantalon, de ses docs et d'un t-shirt blanc. Elle revint dans ses bras rapidement, enfouissant son visage contre elle avant de transplaner au garage et de laisser Moeïra prendre ses affaires.*

Moeïra: * elle serra doucement Becca dans ses bras lorsqu'elle sentit les effets désagréable du transplanage. Mettant plusieurs secondes avant de se remettre. Elle l'embrassa avant d enfilée un jeans élimé et un tshirt gris. Récupérant au passage une partie de son fric, elle fourra dans un sac le strict minimum avant d'attraper la main de Becca* on file droit devant. On verra bien où ça nous mène * récupérant des clés elle emmena becca dans le garage même... Elle s'installa sur la moto* tu veux repasser chez toi ?

REBECCA: *Elle fit non de la tête. Non pas parce qu'elle ne voulait pas prendre d'affaires ou d'argent mais parce qu'elle ne voulait pas y réfléchir. Se rendre compte que ce qu'elles étaient en train de faire. Tout laisser tomber, s'enfuir sans rien dire, disparaitre. Elle en avait terriblement envie et en même temps elle sentait en elle que ce qu'elles s'apprêtaient à faire était une terrible idée. Ne pas trop y réfléchir. Elle grimpa sur la moto derrière Moeïra sans un mot, la serrant dans ses bras en enfouissant son visage dans ses cheveux, respirant son parfum.*

Moeïra: * elle fit gronder le moteur retirant la béquille du deux roues.* accroche toi bien * et elle partie en sachant très bien que si Clyde ne lui en tiendrait pas rigueur...Murdoch et Tegen ce serait une autre histoire mais pour l'heure elle voulait qu'une chose... Le sourire de Becca alors elle fonça, droit devant, sans s'arrêter* Alors que les deux jeunes femmes s'en allait pour ne penser qu'à elles et leur romance...D'autres évènements se déroulaient dans la forêt non loin de York

MURDOCH: *Il n'avait pas vraiment eu son mot à dire lorsque Fenrir s'en alla avec sa louve et Becca. Fronçant les sourcils, il était clair quelque chose ne lui plaisait pas, son regard se dirigea vers Cox* Trouve moi Clyde *ordonna-t-il en jetant un regard au reste de la Meute de Greyback*

COX: *Il chercha pas vraiment à comprendre, se posant rarement de question, il obéissait simplement* Salut les pleureuses *ne put-il s'empêcher de balancer à la meute de Greyback en se mettant à la recherche de son ami*

CLYDE: *Bien crevé par tout ce boxon, il s'était posé sur le sol adossé contre un arbre quelque part dans la forêt au milieu des cadavres pour fumer. L'appel de Moeïra l'avait fait sursauter mais rapidement les choses semblaient s'être calmées. Il soupira en voyant Cox s'approcher de lui. Il aurait aimé avoir un peu plus de temps pour se détendre.*

COX: *Il eut un sourire désolé en le voyant, sachant qu'il dérangeait. Passant par dessus un ou deux corps pour le rejoindre* Murdoch qui veut te voir *Se justifia-t-il simplement sans pour autant directement repartir, ils étaient pas à deux minutes près* Je crois que c'est à propos de Moeïra

CLYDE: *Ses sourcils se froncèrent d'inquiétude. Avait-il eu tord de penser que ce n'était qu'une fausse alerte ? Il se releva en grognant.* Qu'est-ce qui se passe ? *ne put-il s'empêcher de demander, non pas que Cox était le meilleur interlocuteur pour lui expliquer la situation mais il n'avait pas spécialement envie de se presser sans avoir une petite idée de ce qui se passait.*

COX: *Il haussa les épaules, pas franchement sur de lui. Ce genre de truc le dépassant un peu* Greyback s'est tiré avec elle et la strip teaseuse... *Il eut un sourire qui laissait entrevoir qu'il imaginait les deux jeunes filles ensemble durant une minute. Il secoua la tête* T'as pu en profiter ? *demanda-t-il d'un air entendu, oubliant déjà la raison pour laquelle il avait rejoint Clyde*

CLYDE: Merde... *soupira-t-il en commençant à se diriger vers Murdoch sans vraiment prêter attention à la question de Cox.*

COX: Hein ? *Mais il se rappela qu'il était là pour le ramener à Murdoch...Cependant, il insista sur sa question* Allez mon frère ! partage les détails...

CLYDE: Fait pas chier... Et quand est-ce que tu t'en trouve une toi ? Que t'arrêtes un peu de nous emmerder. *grommela-t-il en continuant d'avancer*

COX: J'en ai trouvé une ! *Protesta-t-il*Jolie irlandaise... *Il ne releva pas l'humeur de Clyde sur le moment, continuant d'avancer*

CLYDE: Laisse tomber... J'te parles d'une meuf, pas d'un fantasme.

COX: Mais c'est une meuf...Non non...C'est plus que ça, une princesse, une diva, un ange

MURDOCH: *A peine voyait-il le duo au loin qu'il faisait la route pour les rejoindre plus rapidement. Attrapant Clyde par le cuir pour le ramener contre une arbre, il le pointa du doigt* Je lui laisse 24h pour s'amuser avec ce joli petit cul, après ça, tu me la ramène...

CLYDE: Ouai mais ça sera jamais _ta_ meuf Dirty. *railla-t-il avec un petit sourire moqueur avant de se retrouver brutalement face a Murdoch. Il le fixa, pas vraiment avec défi mais tout de même instigateur.* Y a un souci ? *demanda-t-il intrigué, ne voyant pas pourquoi c'était si dérangeant que Moeïra prenne un peu de bon temps. Après tout le bordel de York, tout le monde en méritait un peu.*

MURDOCH: C'est que le début tout ça *parfaitement conscient que ce bordel serait pas sans conséquence *

CLYDE: *Il souffla, n'aimant pas trop cette idée mais il ne pouvait qu'avoir raison. Il leva les yeux au ciel pour estimer l'heure et se rappeler que demain à cette heure-ci il devrait ramener Moeïra au bercaille. En espérant qu'elle n'avait pas d'autres plans.* 'Kay.

FERGUS: Murdoch. *appela-t-il calmement, faisant lentement son chemin parmis les corps, les arbres et les feuilles mortes. Clairement moins dans son élément en forêt qu'en pleine ville.*

MURDOCH: * il lâcha Clyde, c'était tout ce qu'il voulait entendre et alors qu'il pensait pouvoir souffler un peu... Il se retourna* ouais * anticipant le fait qu'il lui demanderait de causer, il s'éloigna du reste de sa meute* envoie la note

FERGUS: *Il eu un petit sourire amusé en le sentant anticiper et sur la défensive.* Content ? *demanda-t-il plutot en jetant un coup d'oeil aux cadavres environnants*

MURDOCH: Ouais * Il s'en cachait pas... C'était une bande de raclure en moins et il allait clairement pas les pleurer*

FERGUS: Bien. *répondit-il calmement* C'est quoi la suite ?

MURDOCH: Va falloir surveiller les mouvements... Ça n'en restera pas la * il soupira* je sens que je vais devoir recruter

FERGUS: *Il eu un petit rire enchanté avant de tourner son regard calme et intense vers le motard.* Peut-être pas.

MURDOCH: * il le regarda entre méfiance et intérêt* tu propose quoi ?

FERGUS: T'es bien loin de l'Ecosse. *constata-t-il* Rentre ou taille la route. Mais t'inquiète pas pour ici. *il sembla chercher le terme une longue seconde, comme pour évaluer le territoire* Le Royaume-Uni. *finit-il par annoncer*

MURDOCH: * il laissa filer un rire rauque* tu compte aussi m'éviter des visites ?

FERGUS: *Il eu un petit sourire* Nah... Tu peux aller où tu veux. Faut juste que tu saches où tu mettes les pieds.

MURDOCH: * l'expansion était effective donc et pour l'heure Murdoch n'avait pas a s'en plaindre* Si t'as besoin *ajouta-t-il simplement, encore relativement certain que cette entente pouvait fonctionner*

FERGUS: On est des créatures de liberté. Vous p'tet plus que moi. Te mettre des bâtons dans les roues est la dernière chose avec laquelle je veux m'emmerder. Mais pour éviter tout malentendu... passe me voir avant de faire quelque chose de... trop ambitieux.

MURDOCH: Ouais j'ai pigé...tant qu'on se tire pas dans les pattes, tout roule *Il observa les lieux, pleinement satisfait.* Si t'as rien à ajouter...

FERGUS: *Il acquiesça* File. J'ai du ménage a faire.

MURDOCH: *Il renifla légèrement au ton employé, revenant vers les siens,* Rentrons fêter la fin de ses enculés *proposa-t-il aux restes de sa meute.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Pack of Wolves - Part 1&4   Dim 2 Oct - 15:56

https://rpnow.net/rp/TH9zaP6x/18

Loin de la forêt, au coeur de Londres, un homme avait franchit les portes de l'hopital Saint Mangouste, le coeur lourd mais profondément désireux de retrouver un semblant de vie normal et ce qu'il avait toujours désiré.

REMUS: *Lise...Lise avait toujours été ce qu'il voulait...Elle, son fils...Il pourrait être une famille; Une véritable famille. Une meute...Préférant supprimer l'horreur qu'il avait vécu cette nuit, il voulait retrouver un peu de douceur, un peu d'amour. Il se dirigea machinalement vers la chambre, l'ouvrant, il découvrit les lieux, complètement vide. Il attrapa la première personne du servir hospitalier qui passa, découvrant alors que cela faisait presque deux semaines qu'elle avait quitter l'hopital...Il lâcha le bras de l'infirmière, rentrant à nouveau dans la chambre pour contempler l'espace vide dans ce lit. Là où il avait cru la perdre...Son coeur se serra douloureusement devant le poids de cette solitude alourdit par les années, appelant au fond la seule personne qu'il avait à la fois envie de voir et de ne pas voir*

FENRIR: *Il réapparu dans la chambre. Presque à contre coeur et pourtant il pouvait ressentir tout le poids qui pesait sur les épaules et le coeur du loupiot. Incapable de le laisser plus seul qu'il ne l'était déjà, il resta là dans la chambre. Il n'avait rien à dire alors il ne parla pas.*

REMUS: *Il sentait sa présence sans vraiment la voir et lui-même ne savait pas bien quoi dire.* C'est de famille... *Il en aurait presque rit devant ce constat*

FENRIR: *Il souffla en détournant le regard bien que Remus ne le regardait pas.* Peut-être bien. *répondit-il avec un peu d'orgeuil, ne souhaitant pas en vouloir à sa nièce pour quelque chose que lui même aurait peut-être fait.*

REMUS: T'aurais du être là ces trente dernières années *Finit-il par souffler, ses mots lui enlevant un poids qu'il ne soupçonnait pas porter. Remus était calme, plus las à vrai dire, se rendant compte à quel point il pouvait se débattre et dépenser de l'énergie pour des gens qui...Finissait par le laisser*

FENRIR: Je l'étais. *répondit-il simplement du ton froid de la constatation.*

REMUS: *Il se retourna vers lui* Vraiment ? *Laissa-t-il filer avec une pointe d'amertume* Chaque déménagement, chaque fuite, *il secoua doucement la tête* laisse tomber, ça changera pas le passé... Après avoir vu les gallois, les écossais... *Il laissa échappé un petit rire, se moquant doucement de lui-même* Et maintenant ?

FENRIR: A toi d'me l'dire. *répondit-il en s'adossant au mur, croisant les bras et l'observant comme il l'avait observé ces trentes dernières années. Espérer le voir faire les bon choix, se débgourdir un peu pour à chaque fois n'être qu'un peu plus déçu de ce à quoi il assistait. Il avait cru pouvoir mettre un terme à ce spectacle pathétique en s'en mêlant, pensant pouvoir le guider mais au final le résultat n'avait été que plus navrant encore.*

REMUS: Je peux pas retourner dans l'Ordre... *Ne pouvait pas et au fond...Le voulait-il encore ?* J'ai un fils...Et j'ai... *Transformer une gamine dans l'espoir que ça aiderait un ami de la ramener. Elle soupira* Je vais devoir m'occuper d'eux... *Il releva les yeux vers Fenrir* Mais je peux pas le faire seul...

FENRIR: *Il redouta de le voir se tourner vers lui et c'est ce qu'il fit. Il avait longtemps fuit cette responsabilité, avait essayé et échoué. Il espérait pouvoir s'en défaire une fois pour toute, Marvin dans sa petite vie tranquille, Becca avec sa nouvelle petite louve, Thomas dans son rôle de grand et bon sauveteur, Griffin peu importe où son esprit brisé le mênerait, Charlotte tranquille avec sa petite famille. Et Remus... Il n'y avait rien pour Remus qu'un peu plus de misère et c'était la première chose dont il aurait voulu se défaire. Mais il ne pouvait pas. Peu importe à quel point il se disait qu'il aurait préféré s'en aller, il pouvait sentir en lui cette incapacité de simplement disparaitre et le laisser là, seul avec ses tourments.* Tu me demandes à moi ? De jouer les babysitters ? *ne put-il s'empêcher de railler d'un ton sec et amer.* J'en ai rien a foutre de mes propres loupiots, qui te dis que je me soucis des tiens ?

REMUS: *Il ne le cru pas une seconde au fond, même s'il aurait préféré cette option, qu'il s'en foute réellement d'eux mais il était là, devant lui* La seule chose que je connais de tout ça, c'est ce que des gens différents de nous m'ont apprit et de toute évidence... C'est un fiasco

FENRIR: Tu veux une meute ? Fais toi plaiz. Mais moi je resterais pas pour faire partie de ta petite famille parfaite. Demande à Jeremiah... Murdoch... Clairement ils savent mieux s'y prendre que moi.

REMUS: *Il sait pas vraiment à quoi il s'était attendu* C'est à toi que je le demande *insista-t-il simplement avant de s'éloigner*

FENRIR: *Le voir s'éloigner le poussa a réfléchir. La vie qu'il lui demandait d'avoir... A quoi pourrait-elle ressembler ? Une succession de frustration, de déception et d'agacement dont il se passerait bien et en même temps, qu'allait-il faire si ce n'était veiller sur les siens comme il l'avait toujours fait ?* Sam. *dit-il pour arrêter Remus.* Je prends Sam avec moi. *déclara-t-il alors*

REMUS: C'est mon fils * dit il en se retournant vers lui très loin de vouloir abandonner celui ci*

FENRIR: Tu ne le connais pas. Il est comme sa mère. *ajouta-t-il avec un petit sourire, signifiant que quelque part, il était plus comme lui que comme Remus.* J'le ramène en Jamaïque.

REMUS: A qui la faute ? *rétorqua t il froidement * il en est pas question... Tu ne me l'enlèvera pas * il le défiait clairement*

FENRIR: *Il ne fut aucunement déstabilisé devant les petits airs de Remus* Tu l'as dit toi même, tu y arriveras pas tout seul. Je t'en prends un sur deux, tu devrais être reconnaissant. *se moqua-t-il en découvrant ses canines d'un air mauvais. Lui non plus n'avait pas l'intention de laisser son petit neveux dans les bras de cet incompétent pathétique.*

REMUS: Et je t'ai proposer de * il s'arrêta pourtant de parler en sentant assez propres instinct gronder en lui. Il n'était pas question qu'il perde une nouvelle fois son fils* finissons en * car clairement ce ne serait pas avec les mots qu'ils arriveraient a se mettre d'accord et si lui avait été près a l'accepter dans leur vie cette réciproque n'était pas*

FENRIR: Dans un hôpital ? *S'amusa-t-il avec un sourire mauvais* Tu veux pas dire au revoir à ton fils avant ?

REMUS: * il était clair qu'il ne ferait pas ça ici et lorsqu'il attrapa Fenrir ce fut pour transplaner. Retrouvant le décors où toute leur histoire avait commencer et où elle se terminerait*

A peine s'étaient ils retrouver dans ce paysage gorgé de souvenirs que le combat et lieux. Fenrir ne laissant pas plus d'une seconde de repos a Remus. Les coups volèrent et il n'eut d'autre choix que d'encaisser, lui qui n'avait guère l'habitude de se battre en paya à l'instant le prix fort. La douleur s'ajouta à l'adrénaline et les dernières paroles de Fenrir raisonnèrent en lui. Il se trouvait a terre lorsqu'il accepta enfin de laisser surgir ce qu'il y avait de plus primaire en lui. Ses yeux jaunirent et le passif qu'il était vint soudain a l'attaque, baguette a la main, il mêla le loup et le sorcier... Et en défense contre les forces du mal il était bien plus expert. Reprenant peu a peu le dessus jusqu'à complètement dominer le combat. Ce qui ne l'arrêta pas pour autant, le soumettant a sa rage et son instinct paternelle. Il le blessa a mainte reprise tant et si bien qu'au bout de presque une heure de bataille il se retrouva face à un choix. L'achever, le soigner, ou l'abandonner

FENRIR: *Il attaqua fort, brutalement, rien que pour le plaisir de lui mettre une raclée et lui apprendre que face à lui il n'avait aucune chance. Le provoquer, toujours, pour le rabaisser mais aussi quelque part pour titiller la bête, toujours à la recherche de ce Remus plus dégourdit, moins pathétique. Il fut surprit de le sentir surgir et riposter violemment. Il eut à peine le temps de s'émerveiller qu'il subissait ses attaques en perdant rapidement la main ou même ses repères. La violence des assaults l'étourdirent et il n'eut même pas vraiment de complètement ressentir la douleur que son corps lâcha le premier. Il tomba lourdement sur le sol, couvert de blessures, à peine conscient et paralysé de souffrance, pourtant un rictus semblable à un sourire étira ses lèvres ensanglantés. Son petit loupiot devenait enfin grand.*

REMUS: *Il le fixa, à sa merci et à peine conscient. Reprenant son souffle, des nouvelles cicatrices orneraient son corps. Son sang et le sien sur ses mains et sa baguette, il suffisait de peu et ce n'était pas l'envie qui manquait en réalité mais il perçut ce sourire et cette sensation infâme qu'au fond, c'était exactement ce qu'il attendait de lui, qu'il l'achève et s'il en était arrivé là, c'était bien pour qu'il n'ait plus jamais aucune influence sur ses décisions. Il s'approcha* Mon fils, mes règles...

FENRIR: *Son sourire ne fit que s'agrandir devant son ton ferme. Il toussa une gerbe de sang en tentant de répondre.* Ta responsabilité. *grogna-t-il faiblement comme une mise en garde. S'il voulait prendre soin de son petit neveu, il avait intérêt de se montrer à la hauteur.*

REMUS: *Il ne put s'empêcher de sourire en l'écoutant, sa responsabilité, et c'était bien ce qu'il souhaitait. l'état de Fenrir en était la preuve. Il le laissa souffrir encore un peu avant de se décider à entamer les premiers soins *

FENRIR: *Il grogna de soulagement a ses soins mais paru presque déçu qu'il le fasse. Son regard grondeur le fixant silencieusement, n'encourageant pas sa décision mais incapable de lui demander de le laisser mourir non plus.*

REMUS: T'as eu le chasseur *Justifia-t-il en sentant son regard et il devait bien admettre qu'au moment des faits, il n'aurait peut-être pas eu le courage de tuer ce gars...A présent par contre...Quelque chose en lui avait changer, sans savoir vraiment dire quoi précisément, son regard se porta sur Fenrir* Mais maintenant on est quitte *laissant clairement sous entendre que s'ils devaient se retrouver dans cette position une nouvelle fois, les choses se passeraient différemment*

FENRIR: *Il laissa échapper un faible rire sincère, ne pouvant que se sentir fier devant ce loupiot devenu loup. Tout en lui criait indépendance, même le fait de le soigner plutôt que de se débarasser de lui une fois pour toute.* Quitte... *L'idée le faisait bien marrer aussi.* On sera jamais quitte toi et moi Lupin. C'est moi qui t'ai créé.

REMUS: Et quoi ? Je t'en suis redevable ou tu m'es redevable à vie ? *Il soupira en s'occupant de ses blessures*

FENRIR: Peu importe. *souffla-t-il avec un air mauvais* Je serais jamais débarrassé de toi. Et tu seras jamais débarrassé de moi.

REMUS: *Il ne commenta pas plus cette simple vérité, il n'y avait qu'à les regarder en cet instant précis. Ignorant si c'était une bonne ou une mauvaise chose au final* Tu sais ce qui va se passer maintenant ? *Demanda-t-il plus sérieusement, il avait bien vu le monde réunis par les écossais mais était loin de pouvoir mesurer les conséquences que tout cela amènerait*

FENRIR: J'sais pas. Et j'm'en fou. *grogna-t-il faiblement et sincèrement* Y a assez de gens qui pensent pouvoir changer l'ordre de l'univers comme ça. Je leur laisse faire leurs magouilles. Tant qu'ils me laissent tranquille.

REMUS: *Fenrir avait probablement pas tort et il n'insista pas sur la question, probablement qu'il le découvrirait bien assez vite. Il avait soigner les plus grosses blessures et cela suffisait amplement pour que la vie de Greyback ne soit plus engager et qu'il puisse un minimum ce mouvoir. Il arrêta là, il observa un moment Fenrir, ses sentiments pour cet homme devenant de plus en plus contradictoire et complexe, il fini par se lever. C'était pas vraiment la peine de dire au revoir, ni même adieux, tous deux savaient qu'ils se reverraient. C'est sans un mot de plus qu'il s'en alla, retournant à ses propres préoccupations*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Pack of Wolves - Part 1&4   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pack of Wolves - Part 1&4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» RDR : Hunting & Trading Outfits Pack
» Le pack médiéval : pourquoi je ne l'ai pas ?
» Mon départ à l'arraché mais nécessaire.
» Realism Map Pack des Legios
» liste spaces wolves 1000pts
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Angleterre-