AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Friend or Friend - Part 1&2&3&4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 14:54

https://rpnow.net/rp/KDRxBaCn/1




Mélody:   *Elle fouilla ses poches, son sac, son autre sac contenant ses   affaires, et refouilla* Et merde *Elle continua pourtant, vidant ses   sacs, elle ne retrouva pas ses clés, à défaut, ce fut celle d'Ella   qu'elle retrouva et  elle soupira, ou diable les avait-elle foutu.   Lassé de devoir encore fouiller ses affaires, elle rassembla tout ça   et se dirigea vers l'appartement de son amie pour simplement prendre   leur double et pouvoir rentrer chez elle*  

ELEANORE:   *Elle entendit le tintement des clés alors qu'elle se fumait une   énième cigarette dans la cuisine dans l'espoir de remettre ses   idées en place. Ça n'aidait pas que Asim ne se réveille toujours   pas et que l'autre garçon ne parle pas vraiment. Elle n'était pas   encore prête à s'expliquer à soi même ce qu'il s'était passé et   se passait encore chez elle et elle n'était définitivement pas   prête à l'expliquer à quelqu'un d'autre. C'est donc maladroitement   et avec panique qu'elle atteignit la porte juste alors que Mélody   l'ouvrait. Elle la bloqua avec un sourire gêné.* Mel ! Tu tombes   super mal j'ai... un truc sur le feu là et... Enfin on se reparle   demain hein ? Aller bonne soirée tchao... *déblatéra-t-elle   fébrilement avec un sourire crispé en essayant de refermer la porte   doucement sans non plus la lui claquer au nez.*  

Mélody:   Quoi ? Hein ? Ella ! Mais euh...Attend coquine ! Il s'appelle comment   ? *Plus pour la taquiner qu'autre chose elle l'empêcha de fermer la   porte avant de se rappeler pourquoi elle était là à la base* Oh   c'est bon, je fais que passer, je prend mes clés et je me barre   *Dit-elle en se faufilant adroitement à l'intérieur de   l'appartement* j'ai du fourré les miennes quelques part dans un des   sacs mais j'y vois quedal sur le palier et j'ai pas envie de passer   une autre nuit dans les escaliers *Sachant très bien où Eleanore   rangeait ses clés, elle s'y dirigea automatiquement, se cachant à   moitié la vue* Qui que vous soyez, je fais que passer, désolé de   déranger quoi que vous fassiez, je suis la voisine un peu collante   d'Ella *Les clés en mains, elle se retourna victorieuse vers son   amie, remarquant que celle-ci était pas vraiment en tenue pour un   moment caliente avec un jeune homme* Attend...Il se passe quoi ?   *S'inquiéta-t-elle soudainement*  

ELEANORE:   Noooon... *geignit-elle en la sentant se faufiler à l'intérieur.   Elle la suivit en essayant de se placer au maximum stratégiquement   pour lui cacher le lit où était étendu Asim et l'adolescent   probablement encore à son chevet ou alors à rêvasser devant la   fenêtre. Elle fut soulagée que Mélody ne soit que là pour   récupérer ses clés et pas en grand besoin d'une soirée entre   fille. Elle fit même à moitié le travaille en se couvrant les yeux   jusqu'à récupérer ce pourquoi elle était venue.* Comment ça "une   autre nuit" ? *ne manqua-t-elle pas de relever mais c'était aussi   pour la distraire. Mais Mélody sembla capter le malaise lorsqu'elle   se retourna vers Eleanore et celle-ci se figea en priant le ciel   qu'elle ne porte pas son attention sur la pièce derrière elle.* Rien   ! Il se passe rien ! C'est bon ? T'as ce qu'il te faut ?   *demanda-t-elle d'une petite voix aigue et un sourire crispé*  

Mélody:   Une longue histoire, une soirée trop arrosée, j'ai pas réussi à   ouvrir ma porte et je trouvais pas la tienne *raconta-t-elle plus   amusée qu'autre chose, replaçant son sac contre son épaule alors   qu'elle reprenait son autre sac d'une autre main, elle fit une moue en   l'écoutant vouloir la mettre à tout prix à la porte ce qui ne fit,   au fond, qu'augmenter sa curiosité.* Tu me cache un truc...   *Remarqua-t-elle en relachant ses sacs, bien décidé cette fois à   savoir quoi, elle se dirigea pourtant vers son amie, armée de   chatouille pour l'obliger à lui montrer...C'est là qu'elle le vit   étendu sur le lit, et pas seul* Merde... *Elle posa remarqua que   l'homme endormi n'était pas seul, ses yeux se posant sur l'autre   personne...Son coeur se serra en se disant qu'il devait avoir son   âge, lui rappelant ses propres mensonges. Elle esquissa un sourire*   Salut *Dit-elle avant de se tourner vers Ella* Tu me résume ?  

ELEANORE:   Noooon... ! *gémit-elle en la voyant approcher avec ses mains   vicieuses, bien décidée à ne pas la laisser tranquille et il ne   fallut pas très longtemps avant qu'elle ne découvre ce qu'elle lui   cachait. Ou plutôt qui. Elle grimaça, forçant son cerveau a   fonctionner le plus vite possible pour trouver une excuse.* Ils...   Euh... *elle lutta pour trouver quelque chose et plus le temps passait   plus cela devenait suspicieux alors elle relâcha une partie de la   vérité.* C'est mon ex ! Le grand, pas le petit hein. Et le genre où   je m'étais dit que je me remettrais jamais avec tu comprends ? Alors   voilà tu sais tout ! J'ai trop honte mais s'il-te-plait est-ce que tu   pourrais me lâcher la grappe juste pour ce coup-ci,   s'il-te-plaiiiiiit ?  

Mélody:   *Elle fixa le grand pendant qu'elle lui expliquait et bien qu'elle   pouvait facilement deviner à quel point elle pouvait lui mentir, elle   ne posa pas plus de question. Son regard se portant sur  l'adolescent   pourtant qui les fixait. Peut-être était-ce excessivement raciste   sur le moment mais elle tenta de s'adresser directement à lui, en   arabe* _Ca va ?_  

Rê:   *Il fixait l'inconnue avec méfiance, restant proche d'Asim pour le   sortir de là au cas où. Il observa les deux femmes converser,   Eleanore tentant tant bien que mal de chasser son amie mais sans   succès. Il se crispa très légèrement lorsque le regard de   l'inconnue se porta enfin sur eux, serrant doucement le bras d'Asim.   Il fut prit au dépourvu lorsqu'il reconnu des mots de leur langue,   sans savoir si cela le rassurait ou au contraire, le rendait plus   méfiant encore.* _Qui es-tu ?_ *demanda-t-il un peu sèchement,   clairement sur la défensive*  

ELEANORE:   *Elle n'avait pas comprit ce que Mélody avait dit et pour cause, elle   ne parlait pas du tout arabe. Ce ne fut que lorsque Rê sembla la   comprendre et lui répondre qu'elle comprit qu'il s'agissait de cette   langue. Ses yeux s'agrandirent de surprise mais aussi d'espoir.* Tu   parles sa langue ? Attends, tu m'avais jamais dit que tu parlais arabe   ! *s'exclama-t-elle partagée entre le soulagement et l'excitation*  

Mélody:   Mélody *Répondit-elle simplement en lui souriant, jetant un regard   à Ella elle sembla presque s'excuser d'avoir entamer une conversation   avec lui mais ça avait été plus fort qu'elle en le voyant,   visiblement, déprimé. Elle se retourna vers Rê à nouveau*   _J'habite l'appartement d'à côté_ *Elle se tourna ensuite vers   Ella, reprenant en français* tu m'as jamais demandé *bon ok,   c'était pas vraiment le genre de chose qu'on balançait facilement   dans une conversation mais cela l'amusait de la faire tourner un peu   en bourrique*  

ELEANORE:   *Elle leva les yeux au ciel devant cette réponse évidente.* Super !   *Soulagée de savoir qu'elle avait un moyen de communiquer plus   efficace, elle s'apprêta a lui demander de traduire toutes les   questions qu'elle avait en tête mais alors qu'elle tenta de toutes   les remettre en ordre, elle se rendit compte que les choses n'étaient   pas aussi simple. Les questions comme les réponse devraient passer   par Mélody et cela impliquait qu'elle soit au courant de tout. La   magie... La guerre... Le sang. Elle ne voulait pas l'impliquer à tout   ça, sans compte qu'elle aurait elle-même préféré ne pas être   impliquée.* Ehm... Ecoute Mel c'est pas que je veuille te chasser ou   quoi mais... Je pense que c'est mieux que tu rentre chez toi.   *s'excusa-t-elle doucement*  

Rê:   *Il ne parvint pas à répondre à son sourire ou même à se   présenter à son tour, bien trop méfiant de tomber par hasard sur   quelqu'un parlant arabe. Quelque part la barrière de la langue le   protégeait de répondre à trop de question ou de se dévoiler   complètement. Ici il se pensait à l'abri, caché mais ce simple   échange lui rappelait que ce monde n'était pas aussi vaste qu'il le   pensait et qu'il serait probablement trop petit pour que quelqu'un   comme lui puisse s'y cacher.*  

Mélody:   *Elle regarda à nouveau Rê et l'homme endormi, un peu inquiète pour   son amie. Observant celle-ci qui lui demandait une nouvelle fois de   quitter l'appartement, elle n'insista pas, Ella faisait bien assez   pour elle depuis qu'elle était ici, elle pouvait au moins s'éclipser   sans poser de question. Récupérant ses sacs, elle se dirigea vers la   sortie, se tournant vers son amie avant de quitter* au cas où tu   pourras en avoir besoin, je parle japonais aussi *plaisanta-t-elle   même si elle connaissait réellement la langue.* Et...N'hésite pas   si tu as besoin...Genre...Vraiment *Insista-t-elle en la fixant   intensément* Ok ? *Attendant qu'elle lui réponde avant de quitter   les lieux pour retrouver le bordel de son propre appartement*  

ELEANORE:   *Elle se mordit la lèvre en voyant Mélody récupérer ses sacs,   acceptant de se faire chasser. Elle aurait voulu pouvoir tout lui   raconter et même, elle aurait aimé ne pas être seule à gérer tout   ce bordel mais elle ne voulait pas l'impliquer dans quelque chose qui   n'avait clairement pas l'air d'être un conte de fée. Elle jeta un   regard a Rê qui était resté très froid et méfiant, plus encore   qu'avec elle, clairement pas plus soulagé que ça que quelqu'un parle   sa langue. Étrangement, ce fut le regarder et regarder Asim qui la   fit la rattraper.* Attends ! *Rê leva un regard inquisiteur vers elle   mais elle continua dans sa lancée.* Qu'est-ce que tu fais... demain ?   Dans la journée ? En fait... J'ai un récital et je peux vraiment pas   m'absenter. J'ai fais ce que j'ai pu aujourd'hui et je pense qu'il   pourrait s'en sortir tout seul mais je me sens pas très rassurée de   les laisser comme ça. Alors... ça me dépannerait vraiment vraiment   vraiment si tu pouvais... Faire un peu de babysitting ? Je te payerais   ! J'te jure ! T'as juste à... passer de temps en temps, t'assurer que   personne est mort ou que mon appart est en feu ? *supplia-t-elle d'un   air embarrassé. Elle la jetait dehors et maintenant elle lui demander   de faire la garderie ? Pourtant plus elle en parlait et plus elle se   rendait compte que cela lui sauverait complètement la vie. Il n'y   avait pas moyen qu'elle s'absente et bien que Asim n'avait pas bougé   et Rê s'était bien tenu aujourd'hui, elle ne savait pas si elle   pouvait tenir le stress de les savoir seuls chez elles. Le pire aurait   été de revenir et de ne pas les retrouver sans jamais savoir s'il   leur était arrivé quelque chose ou s'ils étaient simplement   partis.*  

Mélody:   *Elle s'était retourner à la seconde où elle l'avait rappelé,   manquant de peu de faire tomber son sac, elle écouta les paroles   d'Ella et ne put s'empêcher de lui sourire* Tu rigole ?   *Lança-t-elle* tu veux vraiment me payer après tout ce que tu fais   pour moi ? Laisse tomber, je fais ça gratos, je te dois bien ça   *Elle replaça son sac sur ses épaules* Frappe à ma porte quand tu   veux que je prenne le relais  

ELEANORE:   Merci merci merci tu me sauves la vie ! *s'exclama-t-elle en lui   serrant les épaules avant de la laisser rentrer chez elle.* J'passe   demain matin à 7h, ça va aller ? *demanda-t-elle une dernière fois,   encore un peu embarrassée de devoir lui demander ça.*  



Dernière édition par NPC Amy le Sam 7 Jan - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 15:08

https://rpnow.net/rp/KDRxBaCn/1




Mélody: Si t'as rien contre mon mode zombie...Ouais *Laissa-t-elle filer avant de s'engouffrer dans son appartement. Après avoir manger, elle allait pour se coucher mais son regard croisa sa machine à écrire, s'y installant devant. Elle était toujours en train de taper dessus lorsque 7h du matin arriva*

ELEANORE: *Elle referma la porte, à moitié soulagée avant de se retourner vers Rê qui n'avait pas bougé. Asim non plus d'ailleurs. Cela commençait sérieusement à l'inquiéter mais Rê semblait gérer la situation et lui avait indiqué à plusieurs reprise que leur ami avait surtout besoin de repos. Elle lui proposa a nouveau de prendre place sur le lit à côté d'Asim ou même sur le canapé mais il refusa, restant simplement à son chevet. Elle lui laissa la couverture et alla s'installer sur le canapé, tentant de dormir un peu.* *Son réveil sonna à 6h et elle l'arrêta rapidement. Elle se leva discrètement, observant que Asim dormait toujours profondément et Rê aussi. Elle s'habilla, se prépara, se fit un café, une clope et elle fila, toquant à la porte de Mélody à 7h tapante en fouillant dans son sac.*

Mélody: *C'est encore pimpante et fraiche, dans une tenue un peu plus normal que sa tenue de "scene" qu'elle ouvrit la porte* Hey ! T'as du café ? *Dit-elle en tenant sa propre tasse, grand sourire désolé sur les lèvres de lui taxé encore quelque chose. Elle referma la porte derrière elle* Y a un truc que je dois savoir avant ?

ELEANORE: Ouai, j'viens d'en faire là y en a encore. Sinon placard en haut a gauche. *répondit-elle en sortant son porte-feuille de son sac, elle attrapas une poignée de billet quelle lui plaqua sur la poitrine* Nan dit rien, c'est pour la bouffe... Si jamais ils bouffent. *coupa-t-elle avant que Mélody ai le temps de refuser même s'il y avait dans ses mains de quoi nourrir une famille de quatre pendant un mois* Je vais essayer d'être de retour vers 21h mais... Des fois ça traine une peu... Bref. Ce que tu dois savoir... Ehm... Mon ex, il s'appelle Asim, c'est un gros dormeur et je veux dire... GROS dormeur. Donc si... Si il dors toute la journée sans se réveiller tu t'inquiètes pas hein ? Et si il se réveille ehm... Vas-y mollo. Et l'autre... Il s'appelle Rê et... C'est pas un bavard. Enfin vu que toi tu parles arabe je sais pas mais... Méfie-toi quand même hein ? Il a pas l'air très bien dans sa tête. Et quoi d'autre ? Je te revaudrais ça, promis. Vraiment. Je file mais... Merci vraiment. *insista-t-elle avant de rapidement descendre les escaliers.*

Mélody: *Elle avait encore une dizaine de questions à poser que son amie avait déjà quitter les lieux. Notamment pourquoi son ex était chez elle et pourquoi il était là avec euh...Rê...Et qui était Rê ? Mais c'était autant de question qui attendrait pas loin de quatorze heures pour avoir une réponse. Retrouvant l'appartement d'Ella qu'elle connaissait très bien, elle se servit un café, restant particulièrement silencieuse en pensant que les deux hommes présent devant encore dormir. Elle ajouta du lait dans sa tasse, ainsi que du sucre, buvant doucement, à moitié assise sur la table de la cuisine en fixant un point dans le vide. Lorsqu'elle eut fini de boire son café, elle alla pour la nettoyer, se dirigeant ensuite doucement vers la chambre, simplement pour vérifier que tout le monde allait bien*

Rê: *Asim dormait profondément, son corps allongé sur le lit comme on l'y avait laissé, sa poitrine se soulevant et se baissant simplement à un rythme régulier. Sa blessure avait disparu tout comme le sang et il avait l'air en bonne santé en dehors du fait que cela faisait maintenant plus d'un jour qu'il ne s'était pas réveillé. Rê dormait lui aussi, bien plus pâle et l'air plus fatigué et malade que son protecteur et pourtant il n'y avait que très peu de doute sur qui protégeait qui. Agenouillé au chevet d'Asim, le jeune homme avait agrippé sa manche dans son sommeil. Il y en avait pourtant qui ne dormaient pas et qui, alerté par l'arrivée d'une nouvelle personne se mirent à siffler doucement, rampant sur le sol, un méfiant venant s'entourer autour de Rê, l'autre curieux s'approchant de la demoiselle et le dernier glissant sur Asim comme pour établir leur territoire. Leurs sifflements extirpa Rê de son sommeil et il se redressa en sursaut.* _Cessez_ *ordonna-t-il aux serpents même si lui même fut surprit de voir la jeune femme de la veille. Il eu un mouvement de recul mais sa main accrochée à la manche d'Asim lui rappela qu'il ne pouvait pas s'éloigner. Il l'observa avec méfiance en cherchant Eleanore du regard mais celle-ci avait dû s'en aller comme le jour d'avant.*

Mélody: *Elle fut surprise de le voir ordonnez pareil chose et mit cela sur le compte d'un cauchemar vu qu'il venait de le dire juste après son réveil. Elle l'observa, esquissa un sourire timide* _Désolé_ *Murmura-t-elle pour ne pas réveiller celui qu'Ella avait décrit comme un gros dormeur. Restant là où elle se trouvait, elle désigna la cuisine d'un signe vague de la main* _Tu as manger ? Tu as boire ?_ *Bien qu'elle connaissait la langue, cela faisait un moment qu'elle ne l'avait pas pratiquer et la simplicité de ses phrases et de ses mots le faisait comprendre*

Rê: *Quelques secondes lui suffirent a se calmer un peu et avec ses ordres, les serpents se rétractèrent doucement, non sans siffler de frustration. L'entendre lui parler en arabe ne manqua pas de le déstabiliser à nouveau. C'était comme une invitation a lui répondre et pourtant, il n'avait pas du tout envie de lui parler. Il pinça les lèvres en faisant non de la tête.* _Merci. Je n'ai besoin de rien._ *répondit-il simplement en portant son regard vers Asim, toujours plongé dans son sommeil réparateur.*

Mélody: Ca ne l'aidera pas *laissa-t-elle filer dans sa langue maternelle en le regardant, se rendant compte de son réflexe, elle voulu se corriger mais se souvint rapidement que sa voisine lui avait dit qu'il n'était pas du genre causant. Elle ferait donc sa vie, fouillant dans les affaires de son amie pour trouver de quoi écrire et des feuilles, elle s'installa à une table et se mit simplement à écrire, comme à son habitude lorsqu'elle avait du temps libre. Aujourd'hui, elle s'exerça à la description, et la scène sous ses yeux suffisait à nourrir son inspiration, écrivant, décrivant ce qu'elle voyait comme s'il s'agissait d'une fiction se déroulant devant ses yeux vert, elle enroula une mèche de cheveux bleus entre son index avant de se mettre à écrire*

Rê: *Il ne l'observa que du coin de l'oeil se déplacer et fouiller dans l'appartement comme s'il avait été le sien. Elle ne sembla pas prévoir de partir et s'était mise a écrire calmement. Il pu alors se reconcentrer sur Asim, veillant sur son sommeil et guettant la moindre trace de faiblesse pour l'en soulager discrètement. Mais les serpents eux ne semblaient pas très friand de ce calme lassant et sans cesse interpellés par l'aura de la jeune femme inconnue, il se glissèrent à plusieurs reprise autour d'elles et de ses pages. Rê dû les rappeler à l'ordre silencieusement mais violemment en tirant sur le lien qui les accrochaient à lui. Une fois, deux fois. La troisième fois l'un deux ne sembla pas apprécier d'être ainsi muselé et revint vers Rê en sifflant de colère, venant rapidement s'enrouler autour de son corps frêle pour l'enserrer douloureusement. Il grimaça, s'efforçant de souffrir en silence, luttant pour avoir assez d'oxygène dans ses poumons pour rester conscient. Il s'efforça de rester calme en attendant que le serpent se calme à son tour.*

Mélody: *Elle avait continuer sans se rendre compte de rien, finissant par poser le stylo, rassemblant ses notes, elle releva les yeux vers Rê qui semblait pas en grande forme* hey ? Ca va ? _Tout va bien ?_ *Restant assise à sa place, elle était beaucoup plus inquiète pour lui que pour celui qui dormait*

Rê: *Il aurait voulu lui répondre que tout allait bien pour qu'elle continue à écrire mais les serpents remarquèrent son attention. Celui en colère resserra immédiatement son emprise sur Rê lorsqu'ils virent que les deux autres cédaient à nouveau à la curiosité, se rapprochant à nouveau de la jeune fille. Le Fils de Ra ne les laissa pas faire, les retenant a bout de force malgré le manque d'oxygène et la pression qui l'étourdissait lentement.* _Partez..._ *murmura-t-il faiblement dans un espoir de s'accorder un peu de répits*

Mélody: *Elle le regarda, fronçant un peu les sourcils avant de se pincer les lèvres, elle avait promis à Ella de veiller sur eux mais à vrai dire, elle avait presque l'impression que sa présence faisait souffrir le jeune homme. Elle s'en senti un peu blessée, étant plutôt du genre à vouloir faire du bien autour d'elle. Se relevant, elle le regarda, sembla chercher ses mots* _Je reste à côté, ma porte ouverte, ok ?_ *S'en allant en récupérant ses notes, elle se promis simplement de revenir voir toute les heures que tout allait bien. Elle laissa la porte de son appartement grand ouvert, se fichant bien qu'on puisse voir le véritable bordel de son salon, entre vêtement qui trainait et innombrable affaires de jonglerie et autres. Elle poussa d'ailleurs une partie de ses affaires pour se faire un peu de place au milieu de son salon. Allumant la musique, elle voulait simplement se détendre et évitez de trop penser à ce garçon bizarre. Il était presque 9 heures du matin maintenant et plus personne ne se trouvait dans l'immeuble, connaissant bien les horaires de son voisinage. C'est au hullahoop qu'elle préféra s'entrainer au son de sa musique, c'était ce lui demandait le moins de place, pour le reste, il aurait fallu qu'elle se rende dans la cours mais elle préférait pouvoir avoir toujours un oeil sur l'appartement d'Eleanor, au moins pour être certaine. S'oubliant doucement dans la musique et ses gestes, dansant et répétant une chorégraphie*

Rê: *Il serra les dents quelques secondes de plus et le départ de la jeune femme fut un soulagement quasiment instantanés. Les serpents revinrent d'eux même vers Rê, frustrés et celui qui s'acharnait sur leur maitre laissa tomber et relâcha son étreinte. L'Egyptien s'écroula sur le sol, affaiblit, retrouvant lentement son souffle. La fatigue lui fit monter les larmes aux yeux. Il n'avait franchement pas besoin de ça en plus. Il n'avait pas la force de les enfermer à nouveau et jusqu'ici ceux-ci semblaient se comporter plutôt docilement. Quelques menaces et morsures n'étaient rien comparé à ce qu'il avait pu vivre jusqu'ici mais ici, il se sentait plus faible que jamais, loin de chez lui et de ceux qu'il aimait. Loin de sa mère, de Telg, de Eshe. Asim était là lui, mais il ne pouvait pas faire grand chose. Il soupira, se permettant lui aussi de fusiller ces reptiles de malheur d'un regard plein de colère. Clairement, la compassion n'était pas leur truc, même pour celui qui leur servait d'hôte. Il profita du calme et du silence doucement teinté par la musique provenant probablement de l'appartement adjacent, là où Mélody devait habiter. Il l'écouta d'une oreille distraite comme il le faisait souvent lorsque Asim chantait et jouait pour faire passer le temps lorsqu'il veillait pour lui. Ou alors était-ce parce qu'il savait que cela le détendait et le soulageait ? Associer ce souvenir à la musique et Asim à cette fille le fit doucement culpabilisé de l'avoir ainsi chassée alors qu'elle n'était là que pour s'assurer que tout allait bien. Après de longue minute, il se traina lentement jusqu'à la porte de l'appartement. Il ne la chercha pas du regard, restant dos au mur de l'entrée en supposant simplement qu'elle n'était pas très loin et que si la musique était audible depuis cette porte, sa voix même faible le serait peut-être pour elle.* _Désolé... Je suis désolé... de vous avoir chassé._ *s'excusa-t-il faiblement*

Mélody: *L'ennuie avec la danse et avec l'art sous n'importe quelle forme, c'est que cela avait tendance à l'emporter ailleurs, lui offrant une sensation de liberté presque totale. Se concentrant uniquement sur ce moment. Ce fut un éclat de rire de bonheur sincère qui arriva en réponse à l'oreille de Rê alors que Mélody n'avait perçu aucune de ses excuses. Plonger dans la musique et le mouvement de son corps, elle s'exprimait presque bien mieux de cette façon qu'à l'écrit et pourtant rêvait toujours d'être publiée un jour. Le cerceau tournait autour de sa taille, de son buste, de ses hanches, d'une jambe ou encore de son cou ou ses épaules, elle le faisait danser avec elle alors qu'elle suivait les rythmes de la musique. Elle le faisait parfois tourner au dessus de sa tête, le bras tendu, autour de sa main, esquissant des pas de danse plus classique, certains qu'Ella lui avait d'ailleurs appris, dans son monde, sa bulle, son univers. L'objet semblait être une extension d'elle-même durant tout le moment, ne s'arrêtant que lorsque la musique s'estompa à son tour*

Rê: *Il ne reçu pas de réponse mais le rire léger qu'il pu percevoir lui suffit. Celui-ci lui réchauffa le coeur, comme si celui ci avait longtemps oublié un tel son. Pourtant ce n'était pas le cas et rapidement les échos de ses propres souvenirs vinrent le hanter. Le rire des enfants jouant avec insouciance dans les couloirs du Temple de Ra... Il pouvait faire une croix sur ça et sur tout le reste. Qui sait qui voulait le sol du Temple aujourd'hui et ce qui d'y tramait. Le Temple de Ra. Il avait tenu bon face à la guerre mais pas à se quelques années du règne d'un incapable. Le poids de ses erreurs et de ses échecs retombèrent lourdement sur ses épaules, s'ajoutant au traumatisme du combat et à son inquiétude pour Asim. Il se recroquevilla, trop faible pour pleurer mais le cœur brisé et lourd. La musique aussi finie par l'abandonner, ne lui laissant pas la chance de percevoir à nouveau ce rire. Il attendit alors en silence et immobile, sans savoir ce qu'il attendait vraiment. Le réveil d'Asim ? Une chance de rédemption ? De vengeance ? Ou simplement que tout s'arrête enfin ?*

Mélody: *La fin de musique et de presque une heure d'entrainement la poussa à vouloir voir si tout se passait encore bien à côté. Buvant un peu d'eau et essuyant la sueur sur son front avant de revenir vers l'appartement d'Ella, elle retrouva la chambre vidé de la présence de Rê, prise de panique, elle se retourna, le retrouvant contre le mur, recroquevillé contre lui-même. Elle voulu s'approcher mais son attitude précédente la poussa garder la même distance* _Je suis là_ *Laissa-t-elle entendre, s'asseyant sur le sol à son tour, sur le mur d'en face. Elle ne sut pas vraiment quoi dire de plus, c'était difficile de comprendre alors qu'elle savait absolument rien de la situation, le gros dormeur, dormait toujours et elle devina à présent que cela n'avait rien de normal.* _Tu...Fume ?_ *Proposa-t-elle alors simplement, un petit sourire à la fois un peu coupable et espiègle sur les lèvres* _Herbe pas tabac_ *ajouta-t-elle pour bien se faire comprendre*

Rê: *Il releva la tête malgré lui lorsqu'elle mentionna l'herbe. Il eu un regard pour Asim, son seul fournisseur et camarade de fumette jusqu'ici. Décidément la jeune fille avait décidé de lui rappeler son protecteur. Il ne vit pas de joint, mais il espérait qu'elle ne disait pas ça en l'air juste pour faire la conversation car il ne dirait pas non à un peu de détente en barre. Il n'avait même pas pensé à faire les poches d'Asim pour voir s'il en avait sur lui.* _Ouai._ *répondit-il simplement en détournant le regard*

Mélody: *A sa réponse, elle eut un sourire rayonnant, à la fois soudainement enthousiaste et toujours un peu espiègle* Ella va me tuer *Commenta-t-elle en se relevant, se dirigeant à nouveau vers son propre appartement* _Rê bouge pas_ *demanda-t-elle en retenant l'écho d'un rire alors qu'elle alla fouiller dans ses affaires, elle revint assez rapidement avec une petite boite en bois, jolie mais modeste, elle referma cette fois la porte de l'appartement, se réinstallant contre le mur, cette fois le même que celui de Rê, elle laissa pourtant un certain espace. Ses doigts agiles s'occupèrent de rouler le joint, elle n'utilisait pas à proprement parler de l'herbe, ça coutait bien plus cher qu'une barrette de résine, chauffant et effritant celle-ci au-dessus de la feuille, elle en mit généreusement et équitablement, mélangeant le tout avec du tabac avant de rouler. En quelques instant, elle se retrouvait avec un join entre les doigts, qu'elle alluma, tirant une longue bouffée avant de tendre celui-ci à Rê*

Rê: *Il la laissa aller chercher son nécessaire, ne se demandant qu'à moitié si cela était une bonne idée. Après tout que pouvait-il faire d'autre ? En cet instant, la moindre chose pouvant alléger son supplice était la bienvenue. Il la regarda faire en se demandant si lui aussi devrait apprendre à en faire et à s'en procurer afin de ne pas toujours dépendre d'un autre. Il récupéra le joint du bout des doigts, s'assurant inconsciemment de ne pas toucher autre chose. Ses gestes eurent une demi seconde d'hésitation avant de mettre le joint entre ses lèvres. C'était la première fois qu'il partageait avec une complète inconnue. Pourtant il en avait trop besoin pour se poser des questions et il tira longuement sur le bâton d'herbe en remplissant complètement ses poumons endoloris avant de laisser la fumer s'échapper très lentement par sa bouche et ses narines.* _Merci._ *souffla-t-il doucement en lui rendant le joint, fermant les yeux en attendant de sentir son corps et son esprit se détendre lentement.*

Mélody: *Elle le regarda faire, à vrai dire, il semblait en avoir beaucoup plus besoin qu'elle et lorsqu'il le lui rendit, elle hésita presque à lui dire de le garder mais elle-même appréciait bien trop de fumer pour s'y soustraire. Elle en reprit une longue bouffée , posant ses yeux sur le lit, elle avait un millier de questions, devinant facilement que cette situation était non plus plus étrange mais surtout plus grave. Dans quoi Ella s'était-elle mise ? Pourtant, elle garda tout ça pour elle. Elle s'amusa à former des O de fumée au-dessus d'elle avant de reposer ses yeux verts sur Rê et de lui tendre à nouveau le cône* _Tu viens d'où ?_

Rê: *Sa question lui fit rouvrir les yeux et il vit qu'elle lui tendait le joint. Il le prit et inspira une généreuse bouffée à nouveau. Il songea à sa question. Elle n'était pas difficile mais penser à l'Égypte était une pente glissante sur laquelle il glissa. Le Temple de Ra, chez lui, chez eux. Son regard vert se teinta de tristesse et de culpabilité. Des milliers d'années de foi, de ferveur, de force et il avait fallu qu'il laisse tout tomber en miette entre ses doigts. Son coeur se serra douloureuse et il reprit une nouvelle bouffée de fumée, oubliant complètement qu'il n'était pas seulement pour lui.* _Nullepart._ *finit-il par répondre la voix enrouée d'émotion*

Mélody: *Allez savoir pourquoi, elle semblait presque pour comprendre ce moment où il était préférable d'oublier ses racines. N'avait-elle pas tout laisser derrière elle aussi ? Mais à défaut, cela ne l'avait pas détruite comme cela semblait être le cas de Rê, au contraire, cela l'avait complètement libérer. Elle en avait honte parfois, objectivement, elle n'était pas mal traitée, son père l'aimait et au fond, elle l'aimait aussi mais cela avait été vitale pour elle de partir, sans se retourner. Elle observa Rê* _Musique ?_ *demanda-t-elle simplement,*

Rê: *Il finit par lui rendre le joint. Haussant les épaules à sa proposition.*

Mélody: Elle mentait pas en disant que t'était pas du genre causant *Dit-elle en reprenant le join, se relevant, elle se dirigea vers la chaine hifi de l'appartement, elle fouilla dans les CD de son amie* _Classique ? Rock ? Rap ? Funk ? Disco ?!_ Merde Ella depuis quand t'écoute de la disco ? *Commenta-t-elle en regardant le boitier, elle reporta son attention sur Rê, devinant qu'il ne lui répondrait probablement pas, emplissant ses poumons de la drogue, elle choisi de tabler sur du classique mais incapable de rester en place, elle esquissa quelques pas de danse, mélangeant sa propre expérience et ce que sa voisine lui avait apprit* _C'est maladif_ *Expliqua-t-elle à Rê en lui rendant le join* _Besoin de..._ *Elle chercha le mot, esquissant un sourire* _vivre_ *au final, c'était ce qui lui semblait le plus approprié, ce n'était pas seulement danser, elle ne pouvait juste pas rester sur place à regarder le temps qui passe sans rien faire, écrire, peindre, danser, chanter, dessiner, sortir, courir, se fatiguer, c'était qu'une infime chose qu'elle avait besoin de faire pour simplement ne pas avoir l'impression de gâcher cette liberté qu'elle s'était offerte*

Rê: *Il la laissa choisir, peu familier avec tout ces styles de musique. Il fut tout de même soulagée qu'elle choisisse quelque chose d'assez doux et de pas trop violent. Il l'observa danser du coin de l'oeil, intrigué, un peu gêné mais aussi fasciné de voir un corps se mouvoir si légèrement et librement. Lui se sentait comme une pierre ou un arbre mort que chaque coup de vent faisait grincer et craqueler. Il eu un petit rictus amer en l'entendant lui expliquer son besoin de vivre. Lui était fatigué de vivre et trop de fois il avait lorgné la mort, le repos éternel. Il ne fit aucun commentaire et posa sa tête sur ses genoux pour arrêter de la regarder danser.*

Mélody: *Elle continua de se mouvoir dans l'appartement, porter par les élans de musique classique. En parfait liberté, elle ne calculait pas vraiment ses gestes, ni le prochain pas de danse, la matinée était bien avancé et la drogue faisait son chemin dans l'esprit de la jeune femme. Un éclat de rire, suivit d'un autre quelques minutes plus tard et un sourire qui ne la quittait plus. Il fut bientôt midi lorsqu'elle cessa enfin de danser, son estomac lui rappelant qu'elle devait se nourrir. Elle se rappela de l'argent laisser par Ella, cette quantité trop généreuse d'argent. Fouillant dans "le tiroir au brochure" elle sortie les différentes cartes des différents restaurant qui livrait dans le quartier. Se rapprochant à nouveau de Rê, elle posa tout ça non loin de lui* _Faut manger, et pas dire non_ *Insista-t-elle* _Tu pourras plus surveiller ton ami si tu meurs de faim_ *Expliqua-t-elle ensuite* _Japonais ?_ *elle pointa du doigt la brochure d'un japonais* _Indien ?_ *Pointant une autre carte du doigt* _Pakistanais ?_ *Tablant ensuite sur les classiques* _Pizza ?_ *Elle releva les yeux sur Rê, esquissant un sourire* _un peu de tout ?_ *Vu la somme laisser par Ella, elle pouvait se débrouiller facilement pour commander dans chaque*

Rê: *La drogue enveloppa doucement son esprit, se mélangeant avec la musique et les rires de la danseuse. Il se sentit bien, cru même qu'il s'était endormi et lorsqu'elle revint vers lui il ne su pas trop combien de temps était passé. Il releva doucement la tête, observant les papiers avec des photos de nourriture d'un air distrait avant de relever le regard vers le lit où Asim était encore allongé et immobile.* _Je... J'ai pas faim._ *répondit-il tout de même, car cela faisait longtemps que son corps avait oublié comment discerner cette douleur et cette sensation de vide des autres. Sa bouche était sèche et il avait plutôt l'impression que y fourrer quelque chose à manger le dégouterait plus qu'autre chose.*

Mélody: _Pas obliger d'avoir faim pour goutter_ *Constata-t-elle en souriant, tablant alors sur un peu de tout, elle rassembla les différentes brochure pour les remettre sur la table, parlant toute seule, elle semblait préparer le menu du jour et par la même occasion, vérifier les finances, après de longues minutes ainsi, à prendre des notes pour ne rien oublier, elle fini par décrocher le téléphone fixe d'Ella et appela, restaurant par restaurant, et lorsque ce fut terminé, elle observa Rê* _Qui arrive premier ?_ *S'amusa-t-elle simplement, réfléchissant* _Je dis japonais et toi ?_

Rê: *Clairement il n'avait pas vraiment son mot à dire et vrai dire, il était habitué à ce traitement. Il n'avait jamais faim et on l'obligeait toujours à se nourrir malgré tout. Il la laissa rfléchir et planifier, ne se sentant pas la force ni l'envie de protester même si elle avait apparemment décidé de prendre une longue liste de commande. Il esquissa malgré lui un petit sourire amusé lorsqu'elle revint vers lui en s'inventant un jeu. Alors elle avait vraiment commandé dans tous les restaurants ?*_Indien._ *répondit-il simplement pour ne pas la frustrer plus.*

Mélody: *Elle sourit de plus belle en entendant sa réponse* _Ok...Si je gagne...Tu..._ *Elle réfléchissait avant de s'exclamer en riant* _M'aide à faire le ménage chez moi !_ C'est Armageadon _Une paire de bras en plus ça m'aiderait_ *Justifia-t-elle presque un peu honteuse de se servir d'un pari pour pouvoir obtenir un peu d'aide* _Si tu gagne...Je..._

Rê: *Elle sembla attendre sa réponse en contre partie. Rien que de ne pas avoir a l'aider à faire le ménage était une récompense suffisante pour lui mais il s'efforça a jouer le jeu.* _Tu... ne me forceras pas a manger tout ce que tu a ordonné ?_

Mélody: _J'ai pris que pour moi_ *Répondit-elle soudain sérieusement mais au final, le sourire qu'elle retenait la trahissait rapidement* _C'est d'accord, pas obliger si tu gagne_

Rê: *Il soupira avec un petit sourire reconnaissant, s'installant un peu mieux sur le sol pour attendre avant de se rendre compte qu'il serait quand même mieux près du lit et d'Asim. Lui aussi avait besoin de manger, et de se réveiller aussi. Il se releva alors pour se diriger vers son protecteur, passant doucement sa main sur son bras, le secouant très légèrement dans l'espoir que cela suffise à l'extirper de son sommeil mais il n'eut pas de réaction. Entre le réveiller pour lui faire avaler quelque chose ou le laisser se reposer, Rê décida de laisser tomber l'affaire. Il serait mieux d'attendre le retour d'Eleanore pour entreprendre quelque chose de plus pressant. Il se laissa tomber sur le sol à côté du lit, l'air doucement las et fatigué, oubliant a moitié la présence de Mélody et leur jeu.*

Mélody: * lorsqu'on frappa a la porte au bout de 45 minutes elle se leva d'un bond. Ouvrant celle ci, elle revint avec le premier sac en rigolant* _ japonais_ * annonça t elle joyeusement. Commençant a mettre la table, elle fit plusieurs voyage entre la table et la cuisine. Jusqu'à ce que tout soit arrivé. Les lieux étaient emplit de plat* _ on commence par quoi ?_

Rê: *Il entendit a peine la nourriture arriver et ne comprit pas tout de suite qu'il avait perdu le pari. Ce n'est que lorsqu'elle lui demanda par quoi commencer qu'il se rendit compte que comme elle avait gagné, il devait non seulement l'aider à faire le ménage mais il était aussi obligé de manger. Il soupira, la rejoignant a table d'un air dépité. Même si tout semblait bien présenté et plus ou moins exotique, cela ne lui donnait absolument pas envie. Il observa les plats d'un air mort, incapabe de décider ce qui semblait le moins pire à ingurgiter.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 15:16



Mélody: * elle l observa en se mordant la joue, finissant par céder loin d'apprécier l'idée de l'obliger a quoi que ce soit* _ te force pas_

Rê: *Il déglutit, pas très inspiré mais il se força a choisir au moins une chose, histoire de ne pas jouer les mauvais perdant. Le moins écoeurant sembla être la simple portion de riz blanc venant avec les tranches de poisson du japonais. Il prit la portion en pinçant les lèvres, trouvant celle-ci encore trop grande pour lui mais il prit tout de même une fourchette qu'il porta a sa bouche, marchant longuement sa bouchée de grain de riz d'un air peu enthousiaste.*

Mélody: * elle eut un pincement au Coeur en le voyant se forcer. Au moins il avait manger un peu de riz là pu elle se servit dans les plats indiens. Sa tête changea de couleur a la première bouchée et c'est la bouche pleine qu'elle se plaignit* oh merde cha pique *avalant difficilement sa bouchée elle engloutit une demi bouteille d'eau dans la foulée. Les yeux pétillant de larme et d'amusement elle regarda Rê en lui désignant le plat qu'elle avait choisit de gouter* _ si t'aime les plats relevé... Woah _

Rê: *Il eu un petit rire lorsqu'elle fut prit par surprise par les épices du plat qu'elle avait choisit de manger en premier. Lui était plutôt en sécurité avec son riz blanc. * _Non merci._ *répondit-il faiblement amusé en prenant une nouvelle bouchée de riz. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu a manger de plat piquant. Il se souvenait que ses frères en raffolaient alors sa mère en préparait souvent mais lui n'avait jamais supporté ça. Sa maman prenait toujours soin de lui préparer quelque chose à côté mais son père avait fini par interdire ce traitement de faveur. Il se souvint de ses réactions, semblable à celle que Mélody avait, même s'il s'efforçait de faire bonne figure devant son père. Les grimaces qu'il pouvait faire faisait toujours beaucoup rire ses frères. Etrangement ce souvenir le fit sourire même s'il savait bien qu'ils étaient tous morts. Il continua de manger d'un air plus joyeux et nostalgique*

Mélody: _Je vais essayer de gouter autre chose_ *Dit-elle en repoussant ce plat là, reposant le carton par dessus la petite boite d'aluminium. Bien contente d'avoir pu l'entendre rire même si c'était à ses dépends.* _Si ma langue est encore capable de gouter quelque chose_ *admit-elle, le visage encore rougit et perlé d'une soudaine montée de sueur.* J'ai chaud *Dit-elle dans sa langue maternelle en se tournant vers un plat du pakistanais, des boulettes, par acquis de conscience, elle se permit de renifler le plat avant de s'y jeter, pas certaine de pouvoir survivre à une autre salve pimentée*

Rê: _Le riz n'est pas pimenté si tu veux._ *proposa-t-il, navré de la voir dans tout ses états même s'il fallait admettre que c'était assez amusant.* _Et je doute que le poisson le soit aussi._ *ajouta-t-il en observant un peu plus ce que proposait les plats japonais.* _Je sais pas trop ce que c'est le reste là._ *indiqua-t-il en pointant les autres éléments entourant le poisson qui ressemblaient plus a de la déco qu'autre chose.*

Mélody: _J'aime prendre des risques !_ *Lui dit-elle en engouffrant une boulette entière, fort heureusement pour elle même si c'était épicé, cela n'était pas spécialement piquant. Elle esquissa un sourire, ses joues gonflées de nourriture alors qu'il lui désignait les autres éléments. Elle se pencha, boitant la pâte vert, ce qu'elle avait en bouche avant de parler* Wasabi, _ ça arrache, t'aimera pas et ça...C'est du_ gingembre _ je crois..._

Rê: Wasabi... Gingembre. *répéta-t-il en français bien ce ces mots ne signifiait pas grand chose pour lui.*

Mélody: *Elle acquiesça* _Je sais pas comment on dit en arabe_ *avoua-t-elle en mangeant un plat de légume au hasard.* _Tu parle un peu en français ?_

Rê: *Ne sachant pas de quoi il s'agissait, il ne put pas non plus lui traduire en arabe ce qu'ils avaient devant les yeux. Il baissa les yeux en faisant doucement non de la tête.* _Je ne parle qu'une seule langue._ *avoua-t-il. Lateef avait longtemps essayé de l'initier aux langues étrangères mais cela de ne l'avait jamais intéressé. Il préférait l'écouter parler d'étoiles et de planète plutôt que de mots qu'il connaissait déjà mais dans une différente langue. Il pourrait peut-être reconnaitre quelques mots d'Anglais, la langue la plus commune dans le monde selon le prêtre, mais il était bien loin de pouvoir s'exprimer correctement ou comprendre ce qu'on lui disait. La magie lui avait toujours servit pour ça, mais il n'était pas sûr que ce soit judicieux de l'utiliser là maintenant.* _Pourquoi parle-tu arabe ?_ *demanda-t-il alors, exprimant cette question qui lui trottait dans la tête a chaque fois qu'il l'entendait parler sa langue. Il n'avait jamais vraiment vu l'intérêt d'apprendre la langue d'un autre pays.*

Mélody: *La question la troubla une seconde, la ramenant directement à son père et son travail. Elle baissa la tête vers son plat,* _Mon père adore les langues étrangères, il en parle un paquet_ *Lui expliqua-t-elle non sans une certaine émotion. Il lui manquait parfois, même si c'était un compulsif du contrôle et elle savait qu'il devait retourner tous le pays pour la retrouver...C'était pour ça qu'elle avait renoncé à sa la magie et qu'elle avait teint ses cheveux, et qu'elle ne se servait jamais de l'argent sur son compte bancaire* _J'aime les mots..._ *Elle s'accouda à la table posant sa tête sur sa main* _J'aimerais être auteur de fiction. _

Rê: *Il l'écouta, découvrant des bouts d'une vie qu'il ne connaissait pas. Il fut un peu perdu en l'entendant lui dire qu'elle voulait devenir auteur de fiction. Tout d'abord parce qu'il n'avait pas vraiment eu l'occasion de lire de tels ouvrages mais surtout parce qu'il n'avait pas l'habitude d'entendre quelqu'un déclarer cela ainsi. Avoir une ambition, un rêve, suivre ses envies. Dans un monde dirigé par les traditions, l'héritage et le devoir, ce n'était simplement pas quelque chose qu'ils connaissaient. Rê lui-même serait incapable de savoir ce qu'il aurait voulu devenir s'il n'avait été celui qu'on lui demandait d'être. Il savait qu'il n'avait jamais voulu être chef du Temple mais il n'avait jamais songé qu'il pourrait être autre chose que simplement lui. Rê, Fils de Ra, vivant au Temple de Ra.* _Ca a l'air intéressant._ *commenta-t-il tout de même car il ne s'agissait pas de sa vie, mais de celle de Mélody et il espérait bien qu'une jeune fille comme elle puisse connaitre la liberté de suivre ses envies. Contrairement a lui, elle semblait regorger de curiosité et d'inspiration.*

Mélody: * elle eut un franc sourire en l'écoutant* _ t'es un des seul a le penser_ * s'en amusa t elle. Passant d'un plat a l'autre en picorant partout. Ouvrant la boite de pizza elle s'en prit une part qu'elle mangea en commençant par la croute * _ en attendant d'être publiée je fais des trucs dans la rue_

Rê: _Tu as déjà finis un livre ?_ *demanda-t-il un peu étonné et impressionné qu'elle parle déjà de publication. C'était clairement plus qu'un simple hobbie.*

Mélody: * elle acquiesça* enfin... _ j'ai écris plusieurs nouvelles et j'ai un roman en cours_

Rê: *Curieux il aurait aimé lui demander de les lires mais il se rappela rapidement que ceux-ci devaient être dans sa langue natale et qu'il ne les comprendrait pas. C'était impressionant tout de même lorsqu'il imaginait toute la concentration, l'application et l'inspiration que cela devait nécéssiter. Il se souvenait avoir vu Lateef écrire, Akhet aussi était particulièrement sérieux en lettres mais lui n'avait jamais su tenir en place assez longtemps pour faire quoi que ce soit. Même lire finalement. Il fallait toujours que Lateef ou sa mère lui fasse la lecture pour qu'il s'y intéresse un minimum. Il souffla, se rendant compte qu'à côté il n'avait rien de grandiose à raconter à propos de lui. Ce n'était pas tant qu'il voulait faire du mystère, il n'y avait simplement rien a dire. A part qu'il était maudit ou qu'il avait causé la perte de son Temple et la mort de ses frères et soeurs. Il reprit une bouchée de riz, simplement pour faire passer son silence pour de la gourmandise.*

Mélody: * elle sembla hésité un moment alors qu'elle trouvait sa part de pizza* __ * souffla t elle alors qu'elle partait dans son imaginaire* comme le dieu du soleil * remarqua t elle dans sa langue* _ j'aime beaucoup ton prénom_

Rê: *Il releva ses yeux verts vers elle avec un petit sourire, flatté qu'elle cherche à le complimenter.* _C'est l'un des prénoms de mon Dieu._ *expliqua-t-il calmement et humblement.*

Mélody: * elle sourit en l'écoutant, les yeux pétillant d'en apprendre plus sur celui ci*_ l'un des ? Il en a plusieurs ?_ * bien qu'elle savait la réponse l'idée de discuter avec lui était beaucoup plus attirante que de simplement dire qu'elle savait*

Rê: *Il fut surprit de la sentir si curieuse tout à coup. Il fut aussi surprit de se trouver face à quelqu'un ne sachant rien de lui, du Temple de Ra ou des Dieux. Bien que c'était elle qui ne savait pas, il se sentit un peu bête. Pour lui, cela était toute sa vie, tout ce qu'il connaissait et sans Ra, il serait complètement perdu. Pourtant Melody ne le connaissait pas et semblait se porter à merveille, mieux que lui même.* _Nous... Nous l'appelons Ra._ *répondit-il tout de même pour ne pas la laisser dans l'ignorance* _Mais il a de nombreux noms, de nombreuses formes... Il a un nom très sacré et secret. Un qui procurera le pouvoir de Dieu à celui qui le connaitra._ *raconta-t-il se remémorant cette hisoire avec nostalgie, mais se sentant aussi apaisé et rassurer de sentir la présence de son Dieu en lui.*

Mélody: *Si elle savait que l'autre nom était Ra, le reste par contre, elle l'apprit réellement et cela ne fit qu'attiser sa curiosité. Un nom, capable d'offrir le pouvoir d'un Dieu, cela laissait rêveur et pourtant* _Il vaut mieux ne pas le connaître alors..._ *Partagea-t-elle avec lui*

Rê: *Il eu un petit rire devant sa remarque. Il aurait été normal d'être curieux et envieux de la puissance de Dieu mais elle ne fit pas cette erreur. Il acquiesça. La seule personne connaissant ce nom etait une voleuse, une menteuse et un manipulatrice. La puissance qu'ils avaient hérité de leur père elle était pure et généreuse tout comme lui.* _C'est pourquoi il est secret. Le pouvoir des Dieux sont aux Dieux. Ra est le créateur de toute chose. Il a donné vie aux hommes mais il apporta aussi la lumière, la paix et l'amour. Les pouvoirs des Dieux sont aux Dieux et les choses des hommes, aux hommes._ *expliqua-t-il d'une petite voix pieuse*

Mélody: *Elle l'écouta lui parler, cessant de manger, absorbé par ce qu'il lui racontait. esquissant un sourire en l'écoutant* _Tu as raisons_ *Confia-t-elle.* _Tu viens d'Egypte alors..._ *La conclusion avait été facile à faire au final, esquissant un sourire* _Et qu'en est-il des autres Dieux ?_ *Demanda-t-elle* _Je veux dire, tes sentiments pour_ *elle eut du mal à s'exprimer et laissa cette phrase en suspend, espérant que Rê comprendrait sa question*

Rê: *Il baissa les yeux devant sa déduction. Il n'avait pas spécialement cherché à lui mentir ou lui cacher mais le déclarer était trop difficile. Il était si loin. Plus loin qu'il n'avait jamais été. Il n'avait jamais quitté l'Égypte. Il se concentra sur sa nouvelle question pour ne pas trop y songer.* _Ra créa tout. Ra nous créa nous. Les autres Dieux sont, simplement, ou sont créés, mis au monde._ *tenta-t-il d'expliquer pour qu'elle puisse comprendre qu'il n'y avait rien de comparable au Dieu créateur.* _D'où je viens... Je me nomme Rê, Fils de Ra. Nous sommes nés de sa lumière divine. Nous sommes ses Enfants et notre Père veille sur nous et nous veillons sur ses Terres en son nom._ *expliqua-t-il un peu plus pour qu'elle comprenne sa foi mais celle ci s'emiettait dans sa bouche en y laissant un goût amer. Il ne se sentait pas lumineux, il ne se sentait pas fort. Il se sentait loin de son Dieu, égaré et perdu. Pouvait-il seulement se raccrocher à la guidance de Ra alors qu'il s'était tant éloigné de sa lumière et du droit chemin ?*

Mélody: *Elle l'écouta respectueusement, bien qu'elle ne partageait aucun véritable croyance, elle n'en rejetait pourtant aucune. Les non croyants partaient généralement du principe qu'il ne pouvait pas y avoir d'entité supérieur derrière eux, la science à l'appuie mais elle qui connaissait deux mondes bien différente, ne pouvait pas se permettre de rejeter quelque chose qui au fond...Aurait pu être largement possible.* _Si je crois ce que tu dis, nous sommes tous fils ou fille de Ra non ?_ *Elle doutait bien que c'était probablement plus complexe que cela, mais sa curiosité avait prit le dessus* _Il ne s'est pas arrêté à l'Egypte, il aurait créée tout ce qui t'entoure maintenant_ *Elle sourit doucement* _Tu ne devrais pas être aussi triste en portant un si beau prénom_

Rê: *Il eu un petit sourire en l'entendant raisonner.* _Nous sommes tous ses créations._ *précisa-t-il mais sans pousser la distinction. Il n'était pas là pour se comparer. Il acquiesça. Ra était le créateur de tout ce qui l'entourait et parcourait le monde bien au delà de l'Égypte. Certains l'appelaient par des noms différents, croyaient en différentes choses le concernant mais tous le connaissaient et tous pouvaient le voir. Il releva les yeux vers l'astre divin qui brillait à la fenêtre avec un petit rictus amer. Il n'osa pas soutenir son regard et baissa rapidement les yeux.* _Je me suis égaré du chemin qui était le mien._ *avoua-t-il honteusement. Avait-il même encore le droit de se nommer Rê ? De s'appeler Fils de Ra ? Il n'en était pas sûr.*

Mélody: _En quoi est-ce un mal ?_ *Faisant une certaine comparaison avec sa propre vie, elle s'était clairement égaré du chemin qu'avait tracer son père pour elle et elle n'estimait pas cela comme quelque chose de mauvais, au contraire, elle avait bien plus apprit de la vie ainsi et il lui restait encore beaucoup à apprendre* _Il y a des milliards de routes différente dans une vie, et il n'y en a aucune plus mauvaise qu'une autre, enfin, je crois, sauf si t'es un psychopathe tueur en série là...Peu importe ta route..._ *Elle s'égara un peu, secouant la tête en rigolant de cette manie qu'elle avait de s'éloigner de son message initial* _Il n'y a pas qu'un chemin qui s'appelle Rê...Y en a plein...Et aujourd'hui ton chemin et mon chemin se croise pour que tu puisse m'aider à ranger mon appartement_ *rappela-t-elle en rigolant* _je t'ai vu essayer de me faire oublier avec ton prénom, ton joli rire et tes histoires intéressante ! Rê fils de Ra !_

Rê: *Il l'écouta, une lueure triste dans ses yeux. Il aurait voulu y croire à cette liberté, l'impression de pouvoir créer le futur, sa propre histoire aussi facilement que d'un coup de crayon. Mais son destin à lui avait été écrit depuis sa naissance et avec la mort de son père et de ses frères. Aujourd'hui, il s'était égaré et le Temple de Ra avait été envahit et les siens massacrés, chassés, effrayés. Il y avait le chemin qu'il aurait dû suivre, guidé par la lumière de Ra, mais la malédiction avait su brouiller les pistes en ondulant a ses pieds. Il avait été aveuglé par les flammes par tout le reste, trop faible pour se rendre compte qu'il faisait fausse route. Aujourd'hui il n'était nulle-part, sur aucun chemin. Ou alors celui qui le mènerai à aider cette fille à ranger chez elle mais cela ne changeait rien. Il avait l'impression de errer sans but si loin de chez lui, si loin de la lumière et chaque jour il se sentait plus seul, plus faible, plus sale et honteux.* _Je t'aideras._ *la rassura-t-il simplement, ne voulant pas faillir à leur promesse. Et bien que cela lui faisait terriblement chier, il n'avait de toute manière rien d'autre à faire.*

Mélody: *Elle fit la moue en le voyant toujours un peu triste, se demandant si elle ne ferait pas mieux de finir le plat indien juste pour lui remonter puérilement le moral. Peut-être que l'occuper physiquement l'aiderait au final. Se relevant, elle rangea l'énorme reste de différent repas qu'il y avait sur la table dans le frigo et d'Ella* _Allez viens, que je te montre l'aaaaaAAAaaaaantre_ *Dit-elle en faisant des caisses. ouvrant la route pour découvrir arriver jusqu'à la porte de son appartement* _Fais pas attention au bordel..._ Ah bah si, je suis con *Elle rigola de sa propre bêtise* _fais attention au bordel mais euh, pas trop, me juge pas, je déteste ranger !_ *Fit-elle en lui sortant sa moue faussement tristoune alors qu'elle l'invitait à entrer* Welcome to my home ! *Si l'appartement n'était pas sale en soi, il regorgeait de bouquin. Des piles, partout, formant des tour parfois un peu précaire. Sur une table, se trouvait sa vieille machine à écrire et un bon paquet de feuille juste à côté. Non loin, d'autre paquet de feuille, relier. Dans la cuisine, aucune vaisselle n'attendait et un peu partout se trouvait des vêtements éparpiller tout comme des objets diverses, balle de jonglerie, éventails, quille, éventails à enflammé, poi, boule de crystal et autre objets étrange destiner à ses spectacles de rues.* Ok...Euh... *Elle-même ne savait pas vraiment par quoi commencer* _Je m'occupe des fringues et toi euh...Des livres ? Ma bibliothèque est pleine mais on peut les rassembler à ses pieds...Histoire de_

Rê: *Il la suivi, peu enthousiaste à l'idée de ranger mais tout de même curieux de pouvoir se changer un peu les idées. Il fut impressionné par le nombre d'objets et affaires en tout genre accumulées dans ce petit espace et en même temps, cela lui rappelait terriblement l'appartement d'Asim. Il eu d'ailleurs une pensée pour lui, se demandant soudain si s'était judicieux de quitter ses côtés. Mais celui ci n'avait pas bougé depuis leur arrivée ici et ne semblait pas vouloir le faire de sitôt. Il se concentra alors sur cet appartement et son bordel plein de curiosité et de vie. En vérité il appréciait beaucoup plus ce genre d'endroit que son vaste lieu de vie bien trop vide et cérémonieux. On s'y sentait chez soi mais aussi ailleurs, dans le monde de la personne qui y vivait. Il ne su pas quoi faire non plus alors il acquiesça lorsqu'elle lui indiquant de commencer par les livres. La première étape était déjà d'identifier les livres au milieu de tout le reste. Il fit des petites piles, jetant un d'oeil curieux à tous les ouvrages qu'il ne comprenait pas mais aussi les autres objets étranges entassés ça et là. Certains ressemblaient même à des reliques ou des armes. Il pensait que la tâche allait être agaçante mais finalement il se prit au jeu, se sentant à là fois explorateur et archiviste. Ranger les cho

Rê: *Ranger et remettre les choses en ordre avait quelque chose d'apaisant.* Quoi d'autre ? *Demanda-t-il une fois qu'il ne trouva plus d'autres livres*

Mélody: *Elle avait rassembler les vêtements dans un panier, les triant malgré tout pour une future lessive, elle avait fini par arranger son espace de travaille, ses nouvelles d'un côté, son manuscrit de l'autre, et la montagne de lettre de refus de différente maison d'édition. Elle les observa une seconde, formant un petit paquet qu'elle ne s'était jamais résolu à jeter, l'echec lui rappelait qu'au fond, elle ne pouvait que s'améliorer et qu'un jour elle recevrait une lettre positive. Son regard se reporta sur Rê qui en avait fini avec les livres, esquissant un sourire* _Oh t'es rapide !_ *Ou alors c'était une impression, ne voyant pas vraiment le temps passer en s'occupant. Observant le reste de l'appartement, il ne manquait plus qu'à trier les différentes bricoles qui lui servait pour ses spectacles et celle qui, au contraire, servait de décoration* _Hum...Ok...Faut que j'ai une vue d'ensemble. On va mettre les cerceau sur le canapé, tout ce qui est balle, poids et quille de se côté et je m'occupe de tout ce qui peut bruler_ *Expliqua-t-elle en s'occupant à déjà à rassembler ses affaires de pyrotechnie dans un coin*

Rê: *Il haussa les sourcils un peu plus perdu avec tout le lexique de son matériel comparé aux livres. Il s'efforça tout de même de prendre tout ce qui semblait trainer pour le poser plus où moins là où elle lui avait indiqué, essayant surtout de regrouper les choses par ressemblance et taille. Il tomba sur une petite boite longiforme à l'intérieur de laquelle reposait une baguette magique.* _Ce n'est pas un peu fatiguant de tout ranger à la main quand tu pourrais utiliser ça ?_ *demanda-t-il en lui tendant la boite, surtout parce qu'il ne savait pas trop où la ranger.*

Mélody: _De quoi tu- _ *Elle fit face à sa baguette et cette autre vie qu'elle avait eut. S'approchant de lui rapidement, elle lui prit la boite, qu'elle referma immédiatement comme si elle en était effrayée plus qu'autre chose. Son regard se posa sur Rê alors que ses mots raisonnaient dans sa tête, lui murmurant simplement "il sait" et pourtant, elle chercha dans sa tête une excuse, quelque chose.* Non *Fut la seule chose qui quitta ses lèvres, se dirigeant vers sa bibliothèque, c'est derrière une pile de livre qu'elle la cacha, reprenant le rangement là où elle l'avait laisser, sans dire un mot de plus*

Rê: *Il pinça les lèvres devant sa réaction qui cachait clairement quelque chose. Pourtant il ne voyait pas vraiment quoi, ce n'était qu'une baguette. Il la laissa la cacher à nouveau derrière une pile de livre et reprendre le rangement. Mais lui ne savait plus trop quoi prendre ou quoi mettre où, cherchant du regard ce qu'il pourrait faire d'autre. Maintenant que les lieux étaient un peu mieux rangés, il serait peut-être plus facile de faire le ménage.* _Est-ce que je peux utiliser la mienne ?_ *demanda-t-il alors, un peu fatigué et peu désireux de commencer à essuyer les sols.*

Mélody: *Elle l'observa, hésita une seconde, la raison pour laquelle elle avait renoncer à la sienne était qu'elle était certaine que son père pourrait la retrouver si elle s'en servait mais...Ca faisait presque huit mois maintenant qu'elle n'avait plus vu...* Je... *Elle l'observa, son coeur battant rapidement, devenant méfiante à son tour* _Comment t'es arrivé ici ?_ *Après tout, quel était le pourcentage de chance qu'elle croise d'autre sorcier, chez son amie et voisine, si ce n'était pas son père qui était derrière tout ça* _C'est mon père qui t'envoie ?_

Rê: *Il vit le trouble et la méfiance s'allumer dans son regard sans vraiment comprendre pourquoi. Il pensa qu'elle avait peut-être la magie en horreur à cacher sa baguette ainsi et c'est pour cela qu'il avait préféré lui demander son autorisation, mais lorsqu'elle le questionna à propos de son père, ce fut à son tour d'être troublé.* _Je ne connais pas... ton père._ *supposa-t-il car bien franchement quelle étaient les chances ? Il l'observa, se sentant mal de l'avoir mise mal à l'aise, elle qui semblait de nature plutôt joyeuse et insouciante d'ordinaire. Il ne comprit pas mais n'osa pas non plus poser de question si le sujet la rendait si sensible. Commençant de toute manière à fatiguer un peu, il s'inclina doucement d'un air navré.* _Désolé de t'avoir troublé._ *s'excusa-t-il avant de simplement s'éloigner et de retourner auprès d'Asim.* _Réveille-toi, sen. S'il-te-plait..._ *le supplia-t-il doucement sans pourtant vraiment oser le brusquer. Il n'eut pas de réponse à nouveau et soupira, posant sa tête sur le matelas pour masquer sa frustration et sa fatigue.*

Mélody: *Elle resta un moment seule dans son appartement, se mordant les lèvres, elle hésita, faire ses valises et partir...Cela semblait être la meilleure solution, celle sans risque, mais cela signifiait aussi qu'elle devait laisser Ella derrière elle et sans explication et si au début de sa fugue cela avait été facile de laisser derrière des personnes, les derniers mois avec elle rendait la tâche beaucoup plus difficile, elle était la soeur qu'elle n'avait jamais eu et elle se trouvait avec au moins un sorcier dans son appartement. Est-ce qu'elle savait ? S'approchant de l'endroit où elle avait cacher sa baguette. Plusieurs minute passèrent avant que la voix de Melody s'élève à nouveau dans l'appartement d'Ella* _Qu'est-ce qu'il a ton ami ?_ *demanda-t-elle doucement, cherchant à se faire pardonner en apportant un peu de son aide et à défaut, son soutient*

Rê: _Il a failli mourir..._ *répondit-il sans vraiment réfléchir. Il se sentait tellement abattu et perdu qu'il avait l'impression que de toute manière, tout ce qu'il pouvait faire ne servirait à rien, même se cacher, être méfiant, mentir...* _C'était moi qui était sensé mourir._ *rectifia-t-il ensuite, sa main venant inconsciemment se poser sur son ventre que Jabari avait transpercé de sa lame et pourtant, il n'avait rien. Sur le moment cela avait été trop difficile à saisir et à accepter mais il avait bien finit par comprendre ce que Asim avait fait. Piochant plus loin dans la magie de sang et utilisant la marque qui les liait déjà, il avait créé un passage entre leur deux corps pour qu'il en hérite les blessures. C'était révoltant, absolument idiot et inadmissible mais il n'avait pas le coeur de s'énerver contre lui. Il l'avait déjà fait, dans l'espoir de réveiller son protecteur mais à chaque fois il n'avait fait face qu'à un mur d'indifférence et de servilité froide. Et maintenant cela. Tout ce qu'il pouvait faire maintenant c'était soigner les blessures qui auraient dû être les siennes, préserver la vie qu'il aurait dû perdre.* _Ses blessures sont soignées. Mais il faut du temps pour revenir d'entre les morts._ *expliqua-t-il un peu plus pour la rassurer et lui faire comprendre que ses jours n'étaient pas en danger mais qu'il avait seulement besoin de temps et de repos pour se remettre.*

Mélody: *Elle se senti triste pour lui, se demandant s'il s'agissait réellement de l'ex de son amie, elle devait au moins les connaître si elle les logeait ainsi. Observant Rê et Asim, elle ne savait pas vraiment quoi dire de plus ou faire de plus pour l'aider alors elle puisa dans son éternel spontanéité* _T'accepterais de sortir ce soir ? Ella rentre vers_ *Elle observa l'heure, se rendant compte à quel point la journée était passé vite au final* _Bientôt normalement..._ *Elle reporta son attention sur Rê* _Ca te changerait les idées..._

Rê: *Il fut prit au dépourvu par sa proposition et se crispa en serrant inconsciemment les draps du lit où était allongé Asim.* _Je... ne pense pas que c'est une bonne idée._ *répondit-il d'un air intimidé*

Mélody: *Elle eut l'air un peu déçue de l'entendre* _Ni une mauvaise idée..._ *Ajouta-t-elle simplement en lui souriant* _C'est pas grave, la proposition est là._ *Lui laissant toute l'intimité qu'il pouvait vouloir, elle se dirigea vers le salon d'Ella, cherchant la télécommande avant d'allumer la télé, faisant le tour des chaînes téléviser, s'arrêtant pour regarder les dernières nouvelles, elle attendit simplement que le temps passe et que son amie revienne*

Rê: *Il fut désolé de la sentir déçue, mais il ne s'en sentait tout simplement pas le courage. Il n'avait jamais quitté l'Egypte et pendant longtemps, il n'avait même pas quitté le Temple de Ra. Il se savait bien loin de chez lui mais quelque part, le petit appartement d'Eleanore restait tolérable et supportable. Mais là dehors s'étendait une immensité et une intensité de choses qu'il ne connaissait pas et cela le terrifiait complètement. Bien qu'il ne voulait pas de sa protection inconditionnel, il savait qu'il se sentirait probablement plus rassuré avec Asim à ses côtés et en le sachant dans l'état où il était, c'était simplement impossible qu'il le laisse ici. Reposant son regard fatigué sur l'homme endormi, il soupira, attendant son retour.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 15:35

https://rpnow.net/rp/KDRxBaCn/3



ELEANORE: Meeel ? Meeeel ?! *appela-t-elle en grimpant les escaliers quatre à quatre pour rejoindre son appartement le plus vite possible. Elle fut soulagée de ne pas sentir de cramé déjà mais aussi d'entendre le murmure de la télévision. Elle ouvrit la porte et découvrit que les deux Egyptiens n'avaient toujours pas bougé de leur place et que Mélody regardait tranquillement la télévision. Pas de mort. Elle soupira en laissant tomber ses affaires.* Dieu merci j'ai cru que j'allais faire une crise de nerf. *soupira-t-elle lourdement. Elle jeta un regard à Asim et Rê mais bien franchement elle ne savait plus trop quoi dire, rejoignant plutôt Mélody devant la télé, elle se laissa retomber sur elle et le canapé en l'attrapant dans ses bras.* Urrrhhhhh... J'ai cru que j'allais foutre mon poing dans la gueule d'un mec. A croire que j'ai rien d'autre à foutre que d'aller prendre un café avec Madaame de la Fontaiine. *râla-t-elle avant de gigotter pour se sortir une cigarette et récupérer un briquet sur la table basse et se l'allumer.* Et toi ? Tout s'est bien passé avec... *elle désigna Rê d'un signe de tête en sachant que celui-ci ne comprenait pas ce qu'elle disait.*

Mélody: *Entendre le retour d'Ella la soulagea légèrement, elle supportait que très peu de rester sur place et encore moins de rester silencieuse si ce n'était pas pour écrire mais là, elle n'avait pas vraiment envie d'écrire non plus. Repensant à la découverte de Rê, il savait, et elle savait à son tour. Accueillant le calin d'Eleanore comme une petite bouffée d'air frais, elle sourit en acquiesçant* Il est sympa *Laissa-t-elle filer, laissant entendre que la situation n'avait pas toujours été celle qu'elle venait de voir* Ton frigo est plein à craquer, je savais pas quoi prendre alors...J'ai fais le tour... *Dit-elle en ayant un petit sourire désolé et amusé*

ELEANORE: Oh c'pas grave ça me fera des restes à bouffer. *répondit-elle en tirant sur sa cigarette, décompressant de sa journée stressante. Elle était aussi très soulagée de ne pas avoir à rentrer et devoir gérer cela toute seule. Enfin gérer... Il n'y avait pas grand chose à gérer, Asim était toujours endormi et Rê toujours à son chevet. Elle se demanda combien de temps cela pouvait continuer ainsi. Elle se força à se redresser et quitter le canapé pour se rapprocher d'Asim et s'asseoir sur son lit. Elle caressa son visage endormi comme pour deviner un signe de réveil mais rien n'y fit.* J'imagine... Qu'il s'est pas réveillé ? *demanda-t-elle à la fois à Rê et à Mélody car c'était elle qui pouvait la comprendre.* Quand est-ce qu'il va se réveiller ?

Mélody: *Elle resta sur le canapé, n'osant pas vraiment approché, observant de loin la scène, elle les regarda, obtenant au moins une réponse à ses questions, c'était bel et bien son ex. Son regard se posa sur Rê* Non il s'est pas réveillé... *Elle hésita une seconde, quittant le canapé pour s'approcher de la chambre* Ella...Comment ils ont débarqué chez toi ?

ELEANORE: *Elle souffla la fumée de sa cigarette d'un air frusté, elle fut surprise par la question de Melody. Ce ne devait pas être sa seule question et maintenant qu'elle avait joué les baby-sitter, cela allait être plus difficile encore de la mettre à l'écart.* Je... Les ai trouvé sur mon palier. *Répondit-elle honnêtement mais en évitant soigneusement de parler de sang.* Vu qu'il était carrément K.O. j'ai... Proposé de l'installer ici ! Et voilà c'est tout. *Ajouta-t-elle en espérant que cela réponde aux questions de Melody et qu'elle pense que Asim ai simplement trop bu ou fait un très mauvais trip.*

Mélody: *Elle l'écouta, non sans jeter un regard vers Rê.* _Elle sait pour vous ?_ *Demanda-t-elle simplement*

Rê: *Il ne comprit pas leur conversation ni la question qui s'adressa à lui.* _Elle connaissait Asim._ *répondit-il avec la seule certitude qu'il avait. En dehors de ça communiquer avec elle n'avait pas été si simple et il s'était aussi garder de lui faire part de ce qu'il s'était réellement produit en Egypte.*

Mélody: *Elle regarda Eleanore suivit de Rê* Ella... *Se mordant la langue, elle hésitait toujours autant,* Il faut que je te dise un truc... *Mais plus elle parla et plus elle en fut apeuré, se ravisant au final, elle s'éloigna* nan rien, laisse tomber, faut que j'aille bosser... *Dit-elle en se dirigeant vers la sortie*

ELEANORE: *Elle ne comprit pas leur échange en arabe mais elle supposa qu'elle lui traduisait ce qui avait déjà été dit. Avec un peu d'angoisse, elle s'attendit à une nouvelle question mais au contraire, sa voisine sembla plutôt vouloir lui dire quelque chose. Mais finalement, elle se ravisa et commença a partir.* Mel- attends- ! *Mais l'esprit joyeux de la jeune fille avait clairement été troublé par quelque chose. Eleanore se retourna vers Rê, l'air furieuse.* Qu'est-ce que tu lui a dit ? *demanda-t-elle d'un ton accusateur* Je sais que tu peux me comprendre, fait ton truc là ! *elle mima le geste magique qu'il avait fait en portant sa main à sa gorge.*

Mélody: *En la voyant s'en prendre à Rê, elle posa une main sur son épaule, l'obligeant à se détourner de lui pour lui faire face à elle* Il m'a rien dit *Expliqua-t-elle, ne pouvant s'empêcher de regarder celui-ci, profondément désolé que ça lui retombe dessus, comprenant à ses mots qu'elle savait très bien ce qu'était Rê et Asim, elle baissa la tête* Ella, je...Je suis comme eux, je suis une... *Son corps se crispa, se rendant compte à quel point le poids d'un mensonge pouvait être très lourd et très difficile de s'en défaire* une...

ELEANORE: *Elle se retourna vers Mélody, apparemment décidée à défendre l'Egyptien et se sentie perdue devant son air crispé. Ce n'était pas son genre et c'était très inquiétant. Elle semblait tente de lui expliquer mais Eleanore ne comprit pas tout de suite ce qu'elle essayait de dire. Comme eux ? Une...? Ses yeux s'écarquillèrent soudain, de suprise, de soulagement mais aussi un peu de "tu déconnes j'espère".* Oh putain. Me dit pas "une sorcière". Ou magicienne ou je sais pas comment... Tu... ! Attends non... T'es une... ? Toi ? *Ses yeux s'agrandirent à nouveau en se souvenant de* Ta baguette magique ! Oh my god comment j'ai pu être si conne et en plus tu m'as baratiné ! Espèce de petite... *elle l'agrippa avec force pour lui frotter vigoureusement la tête* Petite sorcière manipulatriiiice ! *grogna-t-elle avant d'éclater de rire. C'était fou, un sacré mensonge mais quelque part elle se sentait si soulagée. Elle soupira.* Han mais en fait c'est trop bien ! Tu parles arabe, t'es une sorcière... C'est officiel je t'engage pour m'aider à m'occuper de cette histoire !

Mélody: *Elle s'attendait à beaucoup de chose, une explosion de colère dans un première temps mais pas vraiment une explosion de soulagement voir même de joie. Un peu perdue dans cette réaction inattendue alors qu'elle s'était préparée au pire, elle passa ses mains dans ses cheveux bleus pour se recoiffer légèrement avant de secouer la tête* Je n'utilise pas ma magie Ella... *Lui avoua-t-elle simplement en regardant Rê ensuite* et a part attendre que...Ton ex se réveille...Je crois pas qu'on puisse faire grand chose

ELEANORE: *Elle la relacha en se laissant retomber sur le lit.* Pourquoi pas ? *demanda-t-elle, curieuse, même si pour elle la magie n'était finalement quu'n détail et être sorcier, une espèce de culture étrange, une religion ou une origine étrangère. Elle soupira en se retournant vers Asim.* T'as raison... Bon. *elle se redressa et grimpa au dessus du corps allongé de l'Egyptien, se laissant lourdement retomber sur son bassin, à cheval sur lui.*

Rê: *Il n'avait rien suivit de ce qu'il venait de se passer, les deux jeunes femmes conversant dans leur langue maternelle, passant d'angoisse à soulagement et joie. Il fut complètement prit au dépourvu de voir Eleanore s'asseoir sur Asim mais n'osa pas la tirer hors du lit.* _Qu-Qu'est-ce que vous faite ?_ *s'affola-t-il doucement*

ASIM: *Son visage se crispa légèrement d'incomfort, le premier signe de réveil depuis longtemps et il finit par ouvrir les yeux lentements, les posant sur la française.* Eleanore... ? *s'étonna-t-il faiblement, troublé* Am I... Am I dead ? *demanda-t-il doucement, encore très affaibli.*

ELEANORE: *Elle renifla dédaigneusement* T'ain toi et tes phrases à l'eau de rose... *elle l'agrippa pas la machoire en s'approchant de lui* Not yet, bêta. *répondit-elle fermement* Mais tu nous inquiètes. We're worried about you.

Mélody: * elle éclata de rire en la voyant faire préférant éviter la question qu'elle lui avait posé* évidemment... L'appel du sexe sa réveille n'importe quel homme. Tu pouvais pas faire ça plus tôt? * elle s'approcha de Rê presque tenté de l'emmener ailleurs pour laisser le duo a leurs affaires mais elle salua Asim de la main et... L'ayant entendu parler en anglais elle eut le réflexe d'en faire de même* hi ! I'm just a crazy friend. Melody. Are you ok?

ASIM: *Il fronça les sourcils, visiblement perdu et exténué.* I'm... I'm ok... *marmonna-t-il faiblement*

Rê: _Tu as l'air plus mal en point que moi, sen._ *plaisanta-t-il doucement, soulagé de le voir réveillé même faible* _Comment te sens-tu ?_

ASIM: *La voix de Rê l'interpella et il tourna la tête vers lui pour le regarder. Il avait l'air plutôt bien, contrairement à lui apparemment mais cela suffisait à le soulager. _Rê..._ *murmura-t-il sans vraiment savoir ce qu'il voulait lui dire. S'excuser ? Le rassurer ? Son cerveau embrumé ne trouva pas quoi dire et il sentit ses paupières s'alourdirent doucement*

ELEANORE: *Elle reprit son visage entre ses mains en lui donnant des petites tappes* Hey ! Non, stay awake. You need to tell me what happened. What happened Asim ? *insista-t-elle, pas prête à retourner dans l'inconnu avec Rê le muet pour seul guide pour lui expliquer la situation*

ASIM: We were... attacked... _Le feu..._ I had to... find him... and protect... I was... too late... but... _la marque..._ *tenta-t-il d'exliquer dans un discours morcelé et maladroit*

Rê: _Ca ne fait rien, sen._ *intervint-il alors, parvenant à s'inciter à toucher Eleanore pour ôter doucement ses mains du visage d'Asim.* _Je vais bien. Nous sommes en sécurité ici. Repose-toi._ *murmura-t-il calmement, laissant le protecteur se rendormir doucement.*

Mélody: *Elle tenta de comprendre, entre l'anglais et l'arabe, C'était difficile alors qu'Asim replongeait dans son sommeil, Elle posa une main sur l'épaule d'Ella pour l'inciter à revenir près d'elle* Il a sauvé la vie de Rê *Résuma-t-elle en pointant du doigt ce qui semblait être un tatouage rouge* Grâce à ça, je crois. Ca a dut l'épuiser, si ça demande beaucoup de magie...

ELEANORE: *Elle soupira, se levant avec précaution pour ne pas déranger à nouveau le sommeil d'Asim. Elle ne se sentait pas plus avancée que ça et se demanda même pourquoi elle avait tenté d'en savoir plus. Clairement quelque chose s'était mal passé en Egypte mais ils étaient loin maintenant, et que pouvait-elle faire à propos de tout ça à part veiller sur eux et les héberger le temps que tout aille mieux ? Elle écouta Mélody qui semblait avoir mieux comprit qu'elle. Elle remarqua alors le tatouage d'Asim, ce nouveau tatouage au dessus de l'ancien qu'elle connaissait.* Celui là, *désigna-t-elle en pointant le plus foncé des deux.* celui là était rouge avant de devenir noir. C'était le jour où il a comprit qu'il devait partir, retourner en Egypte. Quelque chose s'était passé. Quelqu'un... était mort. *se remémora-t-elle des quelques explications et excuses qu'il avait tenté de lui donner lorsqu'il avait décidé de partir. Elle observa alors la deuxième marque, relevant ensuite les yeux vers Rê sans savoir quoi déduire de cette nouvelle situation.* And who are you anyway ? Qui t'es ? Pourquoi il essaye de te sauver et pourquoi t'es là ?

Mélody: *Elle éloigna son amie de Rê et de la chambre, l'obligeant à s'asseoir sur une chaise* L'accable pas... *Lui demanda-t-elle doucement, s'installant sur la chaise à côté de la sienne* Je crois que Rê est quelqu'un d'important d'où il vient...L'egypte a une histoire très compliqué avec la magie...Mais là...C'est son ami qui est là et il se sent coupable, tout comprendre maintenant nous aidera pas je pense. D'autant qu'on sera pas d'une grande utilité toi et moi, même si on remet nos costumes des cat's eyes pour d'halloween... *Elle soupira*

ELEANORE: *Elle suivit Mélody malgré elle, frustré de ne pas avoir toute les réponses mais surtout de ne pas savoir comment réagir.* Et qu'est-ce que j'suis sensée faire ? J'peux pas juste les laisser là et partir au travail en priant que tout se passe bien ! Je sais même pas ce qui se passe ! Est-ce qu'ils sont en danger ? Est-ce que qu'ils se cachent ? Est-ce qu'il faut que j'appelle la police ou les pompiers ou... *elle se mordit la lèvre en se rendant compte qu'elle étalait toute sa confusion et sa frustration à quelqu'un qui ne devait pas être plus avancée.* J'suis complètement perdue. *avoua-t-elle alors plus simplement, finissant par s'allumer une nouvelle cigarette pou soulager ses nerfs.*

Mélody: *Elle se mordit la lèvre, essayant surtout de canaliser la frustration de son amie. Jetant un coup d'oeil à Rê* Je pense qu'ils se cachent *probablement parce qu'elle savait ce que c'était de se cacher, la méfiance, la peur et même la culpabilité, c'était des sentiments qu'elle pouvait reconnaitre et qu'elle connaissait très bien dans ce genre de situation* Donc oui, ils doivent être en danger mais s'ils sont venu jusqu'ici c'est qu'ils savent qu'on ne le cherchera pas dans ce coin, Ils ont probablement transplaner...Se téléporter *corrigea-t-elle en souriant* L'avantage, c'est que je suis là *Elle lui prit la main* Je te laisse pas dans ce bateau toute seule ok ?

ELEANORE: *Elle souffla sa fumée d'un air agacé. Même avec les déductions de Mélody, elle ne se sentait pas plus avancée. En fait, avoir le sentiment de ne rien pouvoir faire à part attendre la rendait dingue.* Mouai... *répondit-elle même si elle était réellement reconnaissante et soulagée de ne pas être toute seule face à ça. Grâce à Mélody en plus, elle avait un moyen de comprendre leur langue en plus de leurs origines magique.* Qu'est-ce qu'on peut faire alors ? Et me réponds pas "attendre".

Mélody: *Elle se mordit les lèvres dans un sourire un peu pincé* baaaaah *Laissa-t-elle filer parce qu'au final, c'était le seul conseil qu'elle avait à offrir* Tu veux te fumer un pétard ?

ELEANORE: Urrgh... *soupira-t-elle en levant les yeux au ciel, devinant que Mélody n'avait rien à lui conseiller à part attendre.* Non merci. J'ai besoin d'avoir les idées claires. *déclara-t-elle d'un ton de femme très occupé alors qu'elle revint jeter un coup d'oeil à Asim et Rê, mais seulement pour s'en détourner rapidement et se poser devant la télé pour finir sa cigarette d'un air renfrogné.*

Mélody: *Elle observa Eleanore faire, suivant le même parcours jusqu'à la chambre après qu'elle se soit posté devant la tête, elle regarda Rê, lui souriant doucement* _Tu vas bien ?_

Rê: *Il avait du mal à tout suivre mais il avait fini par laisser tomber. La seule chose dont il voulait être sûr, c'était que Asim allait bien et était en sécurité. Le voir réveillé, même un peu déboussolé le rassura grandement. Lorsque Mélody revint vers elle, il acquiesça simplement.* _Merci._ *ajouta-t-il car du peu qu'il avait capté de toute cette conversation, il avait comprit qu'elle avait cherché à le défendre et à rassurer son amie.*

Mélody: *Elle haussa les épaules en souriant* _Pas besoin c'est normal_ *Elle le regarda, hésitant un peu* _J'ai envie de te poser tellement de question_ *admit-elle avec un petit sourire navré* _Ca va aller..._ *Rassura-t-elle même si elle ne savait pas, elle avait la sensation que tant qu'il y avait de la vie, peu importait la merde, qu'elle soit particulièrement intense, sérieuse et présente, y avait toujours moyen de s'en sortir malgré tout*

Rê: *Il eu un petit sourire navré.* _Je n'ai... aucune réponse._ *s'excusa-t-il doucement, non pas parce qu'il ne voulait pas répondre mais parce qu'il n'était plus sûr de rien. Qui il était, ce qu'il devait faire, ce qui s'était passé. L'entendre lui dire que ça allait aler lui rappela à nouveau son protecteur, tout comme la pensée qu'il perçu inconsciemment dans son esprit, que tant qu'on était vivant, on pourrait vivre encore beaucoup de belles choses. Cette certitude, cet espoir, cette foi, cette lumière. Il était sensé l'avoir lui aussi et ourtant il avait l'impression de ne pouvoir percevoir à l'horizon que la noirceur, le danger et la guerre.* _Vous vous entendriez bien... Toi et Asim._ *remarqua-t-il en souriant, passant une main distraite sur le bras du protecteur. En l'amenant ici, c'était finalement comme s'il s'était arrangé pour que quelqu'un continue de veiller sur lui malgré qu'il ne soit pas en état de le faire.*

Mélody: *Elle jeta un coup d'oeil à Ella, voulant s'assurer qu'elle allait bien elle aussi avant de reposer son attention sur Rê* _Mmmh je sais pas trop_ *Dit-elle avec un petit sourire boudeur et taquin* _Il a pas beaucoup de conversation ton pote_ *Plaisantant un peu sur l'état de sommeil constant de celui-ci*

Rê: *Il rigola doucement.* _Plus que moi... quand il est réveillé. Et... quand il parle._ *ajouta-t-il un peu plus tristement en se souvenant qu'il ne parlait plus de celui qu'il avait connu, joyeux, chaleureux, passionné et attentionné. Il était persuadé qu'Asim était toujours le même simplement, quelque chose s'était brisés en eux. La confiance.*

Mélody: *Son sourire s'élargit en l'entendant rire.* _Mais il a pas ton rire_ *Nota-t-elle gentiment* _Tu crois si on met sa main dans de l'eau chaude il va se faire pipi dessus ?_ *C'était peut-être déplacé mais Melody avait toujours eut l'art d'essayer de tout prendre à la légère.*

Rê: *Il éclata de rire de plus belle devant cette idée loufoque.* _Quoi ? Attends... Ça marche vraiment ?_

Mélody: _Je sais pas...On essais ?_ *Proposa-t-elle en pouffant de rire discrètement pour pas trop attiré l'attention d'Ella*

Rê: *Ses yeux s'illuminèrent d'une lueur espiègle.* _Oh ouai aller !_ *souffla-t-il en gloussant doucement d'impatience*

Mélody: _Bouge pas_ *Elle s'eclipsa en cuisine, cherchant un bol qu'elle remplit d'eau chaude, faisant mine de rien* Tu veux une tisane Ella ?

ELEANORE: Hm ? Nan merci... *Marmonna-t-elle concentrée sur la télévision et sa cigarette.*

Rê: *Il ricanna dans sa barbe, venant prendre une des mains de Asim pour la mettre dans le bol.*

Mélody: *Elle regarda l'expérience se faire, patiente, retenant ses rires mais au bout de quelques minutes ou rien ne se passa, elle fit la moue* _Je suis déçue_ *avoua-t-elle en pouffant un peu*

Rê: *Il observa curieux et impatient, ne connaissant pas réellement cette pratique ou comment c'était sensé marcher. La déception de Melody annonça la fin de l'expérience et son échec.* _Moi aussi._ *ajouta-t-il mais tout de même avec un sourire car ça avait tout de même été amusant* _Tu connais d'autres trucs comme ça ?_ *demanda-t-il alors plein d'entrain, bien décidé à trouver quelque chose pour embêter le pauvre Asim endormi*

ELEANORE: Euuhhh... Les gars ? Vous avez vu ça ? *Appella-t-elle depuis devant la télévision*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 15:40



Mélody: *Elle était en train de réfléchir lorsqu'Ella les interpella* Vu quoi ? Sur l'écran passait les infos. Des images d'une grande et étrange déflagration au milieu d'une ville étaient diffusée, le bandeau annonçait Helwan, Egypte. Les images étaient confuse mais l'explosion semblait comme figée dans une zone, comme si un dôme l'avait contenue. L'enregistrement coupa et le présentateur ajouta que de nombreux témoins semblaient décrire des évènements intriguant impliquant un groupe d'individus. Certains même auraient parlé de magie et de magiciens.

ELEANORE: *elle se redressa en se retournant vers Rê, pointant furieusement l'écran.* C'est vous ?! Vous étiez là bas ? Ils en parlent même à la télé ! Je pensais que la magie était sensé être un truc secret !

Mélody: *Elle resta figé sur ses images, se souvenant des paroles d'Asim, tout prenait un certain sens dans l'esprit de la jeune femme même s'il restait encore de nombreux point à résoudre, cela prenait forme.* Ella *L'appela-t-elle en lui faisant comprendre que c'était peut-être pas une idée de le pointé ainsi du doigt* Certains sorciers aimeraient faire tomber cette barrière...Mais...Ce serait pas bon *Elle posa ses yeux sur Ella* Vous en seriez les victimes...

ELEANORE: *Elle était complètement déboussolée et paniquée. Pour elle, la magie faisait simplement partie d'un monde quelle ne connaissait pas. Elle connaissait Asim, Melody, mais cela ne changeait rien pour elle. Mais le voir aux infos, ceux là même qu'elle regardait d'un œil distrait tous les soirs, cela rendait tout de suite cela plus réel. Étrangement, entendre parler d'une guerre magique, de combats, de morts, même après avoir vu Asim en sang, c'était comme si ce n'était pas réel, des histoires qui n'étaient vraies que pour eux. Mais là.* Qu'est ce que tu veux dire ? *Souffla-t-elle avec horreur. Elle ne savait pas du tout comment réagir face à un tour de magie mais face à tout le monde des sorciers, et leur guerre ?!* Qu'est ce que ça veut dire ?

Mélody: Je sais pas *Murmura-t-elle, elle même effrayée en fixant les infos* Certains sorciers s'estiment...Au-dessus du genre humain... *Tenta-t-elle d'expliquer* Comme les nazis... *Elle savait que la comparaison était particulièrement effrayante et atroce*

ELEANORE: *Elle fixa Melody avec des gros yeux mais elle ne plaisantait clairement pas.* Des magiciens nazis... *Souffla-t-elle incrédule avant de tourner de son regard vers Asim et Rê* Et quoi... Est-ce que j'suis genre... en train de cacher des juifs chez moi là ?

Mélody: Ce serait plutôt toi la juive techniquement... *Elle observa Rê et Asim, tentant de sourire à celui-ci pour le rassurer, qu'elle gèrerait Eleaonore. Se retournant vers son amie* Je crois qu'ils ont protéger l'Egypte de cette explosion... Et pour une raison ou une autre, ils ont du fuir...Le monde magique en Egypte a un lourd passif de guerre *Dit-elle en se souvenant de ses années d'étudiante modèle de bonne famille* Une guerre pour savoir qui dirigerait le monde magique en Egypte...

ELEANORE: Chier. *laissa-t-elle échapper lorsque Mélody vint confirmer ses craintes. Dans l'histoire, Asim et Rê n'étaient même pas les moins bien lottis. Elle leur jeta un coup d'oeil. Elle se sentait complètement terrifiée et dépassée mais eux, avaient-ils vraiment essayé de s'y opposer ? De le combattre ? Elle baissa les yeux.* Oui... Asim parlait souvent de la guerre. Enfin, il n'en parlait pas beaucoup mais... ça le hantait. *se remémorra-t-elle tristement. Elle se souvenait s'être dit que ça devait être sacrément le bordel si cela était parvenu à affecter quelqu'un comme Asim, si bon vivant et serein. Et maintenant... Il était au bord de la mort et lui avait ramené un ado muet et malade. Elle soupira.* Ca craint. *Elle aurait voulu demander ce qu'ils étaient sensés faire, le gouvernement, l'armée, face à une telle menace mais elle se rendait compte que ce n'était pas vraiment ses affaires et encore moins celui des sorciers*

Rê: *Malgré l'intervention de Mélody pour calmer son amie à nouveau, il s'était approché de l'écran pour regarder de quoi elles discutaient. Il reconnu Memphis, il reconnu les flammes et se figea, son coeur se flétrissant à ce souvenir. Les serpents jusqu'ici très tranquilles et restant auprès de Rê malgré l'agitation et la présence des deux femmes se jettèrent sur la télévision qui grilla.*

ELEANORE: *Elle se retourna au son de la petite explosion à l'intérieur du poste et vit le petit filet de fumée s'en échapper.* Hey ! Qu'est-ce que t'as foutu ! *réprimanda-t-elle avec mécontentement*

Mélody: *Elle eut un sursaut devant la télévision qui se grilla moins de deux minutes après que Rê s'en soit approché. Les yeux rivés sur l'adolescent, elle était peinée pour celui-ci, un peu perdue.* Rê *Appela-t-elle doucement, ne sachant pas très bien quoi dire ou quoi faire, lorsque c'était trop sérieux elle avait tendance à vouloir rire absolument mais là...*

Rê: *Bien que la télévision était maintenant noire, son regard restait bloqué dessus, dans le vague, son esprit reconstituant les images pour lui. La douleur, la colère, les flammes, les flammes... Un catalogue de meubles posé à côté de la télévision prit feu, suivi du pot de fleur non loin, puis le poste de télévision.*

Mélody: ELLA ! DEGAGE ! *Elle attrapa son amie par le bras, la forçant à quitter les lieux* Fais sortir les voisins ! Appelle les pompiers je.... *Elle sembla presque grimacé avant de sortir sa baguette qu'elle avait fini par récupérer derrière ses livres.* Je m'occupe de ça...

ELEANORE: *Elle resta figée d'horreur devant ce début d'incendie et la figure figée de Rê. Mélody la fit sortir violemment de son choc mais aussi de son appartement en lui disant d'apeler les pompiers.* M-mon MON APPART ENFOIRE ! *cria-t-elle pourtant avec colère lorsque Mélody l'abandonna pour récupérer sa baguette. Sans se soucier d'elle, elle fonça à nouveau dans son appartement, attrapant une chaise qu'elle abattu violemment sur Rê.*

ASIM: *Apparaissant devant Rê dans un flash, il attrapa la chaise avant que celle-ci ne s'abatte sur le jeune chef. Il se retourna et d'un nouveau sortilège, il l'endormit et le rattrapa pour l'allonger au sol en douceur. Il se redressa et éteignit toutes els flammes de sa magie.* S... Sorry about that. *murmura-t-il, essouflé.*

Mélody: *Elle se retrouva repoussé violemment par Ella, s'apprêtant à jeter un sortilège dans la panique et pour éviter à Rê de se retrouver avec une chaise sur la gueule mais Asim apparut, réglant la situation en quelques secondes et, elle eut du mal à se l'avouer, enlevant de ses épaules la peur d'user de ses capacités. Sa baguette toujours tendue, le coeur battant la chamade, elle eut les larmes aux yeux à cause de l'émotion, de la peur et du soulagement ressenti en quelques secondes. Se précipitant sur Ella par anticipation et par besoin de vérifier qu'elle allait vraiment bien.*

ELEANORE: *Elle allait très bien physiquement mais encore complètement furieuse et se jeta sur Asim pour le marteler de ses petits poings.* I ! HATE ! YOU ! Tu pouvais pas faire ça plus tôt ? Et c'est quoi toute cette histoire ? Dans quoi est-ce que tu m'embarque Asim ? Answer me !

ASIM: *Il subit les coups en tentant faiblement de lui attraper les mains, un sourire navré étiré sur son visage fatigué.* Eleanore... El please... I'm sorry... okay... ? I'm sorry. Je ne voulais pas... to cause you trouble. *s'excusa-t-il doucement*

Mélody: *Et parce qu'elle sentait que cette histoire était beaucoup plus profonde pour Ella et Asim, elle garda ses distances, se rapprochant de Rê. Elle le porta, seule, s'étonnant d'ailleurs de son poids plutôt léger. elle le ramena jusqu'au lit. Malgré le petit gabarit qu'elle semblait être, Melody n'en restait pas moins une jeune femme très active et sportive, et Rê était si fragile qu'il pesait probablement moins qu'elle.*

ELEANORE: Pas me causer de "trobeul" ?! *singea-t-elle avec colère* You were on my doorstep ! Bleeding to death ! What was I supposed to do ?!

ASIM: I'm sorry I... didn't have time to think. I just... *il souffla, exténué et se sentant chanceler il descendit lentement jusqu'à pouvoir s'asseoir sur la table basse avant de s'évanouir.* I'm sorry.

ELEANORE: Et maintenant Mélody is mixed in this too ! *gronda-t-elle, peu intimidée par l'état de l'Egyptien. Elle s'agenouilla pour pouvoir continuer de le fusiller du regard et pointa son index sur son torse.* You're gonna tell me what happened. Right. Now.

ASIM: I... Je... *mais il n'avait pas la force de se battre contre elle. Il soupira. Après tout ils se trouvaient dans son appartement, il était stupide de vouloir lui cacher la vérité ou lui mentir.* Someone tried to kill him. I needed somewhere safe to bring him. We ended up here but I... I'm sorry. I didn't intend to be so... weak. *expliqua-t-il doucement.* We'll find somewhere else to go. I don't want to bother you longer-

ELEANORE: You're not going anywhere ! *coupa-t-elle avec colère* Look at you ! Tu tiens à peine debout et avec l'autre bargot là ?!

ASIM: *Il eu un petit rictus confus et souffla, abattu.* I... I don't know what you want me to do. *avoua-t-il faiblement, déboussolé devant sa colère.*

ELEANORE: Oh ben même si toi tu sais pas alors on est dans la merde. *grommela-t-elle en détournant le regard, révoltée.*

Mélody: *Elle écoutait d'une oreille, veillant au sommeil de Rê, elle avait fini par quitter son chevet pour se diriger à l'entrée de la chambre, observa le couple* Who is Rê ? *Elle aurait pu parler en arabe mais elle ne souhaitait pas cacher cette conversation à son amie*

ASIM: *Il tourna son regard vers la jeune femme qu'il ne connaissait pas mais qui s'était présentée sous le nom de Mélody. Il comprenait que ce devait être une amie d'Eleanore mais il hésita une seconde à lui répondre. Si Rê était en danger, c'était justement pour son statut et son rôle auprès des Enfants de Ra. Il jeta un regard à Eleanore qui elle aussi semblait attendre la réponse à cette question. Il pinça les lèvres, navré de se montrer méfiant.* Someone important. Quelqu'un... que je dois protéger. *expliqua-t-il de son français un peu rouillé mais quelque par pour montrer qu'il ne disait pas cela sciemment pour qu'elle ne puisse pas comprendre mais qu'il se montrait simplement prudent.*

Mélody: *Elle fronça légèrement les sourcils* In effect...You are on the run... *Résuma-t-elle en s'approchant prudemment* _Je connais ça_ *Reprit-elle dans la langue maternelle d'Asim et Rê.* First rules...No more magic...

ASIM: *Il fut surprit de l'entendre parler dans leur langue. Il acquieça a son conseil et pourtant son regard se porta sur Rê.* Ca va être... difficile. Rê is... He's special. *avoua-t-il en baissant les yeux, n'ayant pas le coeur d'utiliser un autre adjectif.*

ELEANORE: *Elle leva les yeux au ciel.* Ca c'est un super euphémisme.

Mélody: *Elle observa Asim et ensuite Rê, réfléchissant une bonne minute* Get away...Again. You need a new identity. Je connais quelqu'un qui... *Sachant qu'elle mettrait probablement la puce à l'oreille d'Eleanore, elle préféra pourtant continuer à conseiller.* You must live like a muggle... *Se pinçant les lèvres* au maximum *précisa-t-elle* and move...frequently. Like...A road trip *Tenta-t-elle de doucement plaisanter*

ASIM: *Il l'écouta, ses conseils. Cela ne semblait pas faisable. Avec quelqu'un comme Rê ? Et lui dans cet état ? Vivre sans magie était-il seulement possible pour Rê et sa malédiction. Et les Enfants de Ra, ceux encore en Egypte... Toutes ces choses lui murmurait que c'était impossible, qu'ils devaient retourner en Egypte, peu importe le danger et essayer de mettre de l'ordre dans le chaos. Mais il ne voulait pas. Il ne voulait pas y retourner et surtout, il ne voulait pas que Rê y retourne. Malgré son rôle, malgré sa responsabilité. Il lui souhaitait cette nouvelle identité, cette nouvelle vie libéré du poids qui n'avait cessé de peser sur ses frêles épaules depuis la mort de Malick. Régner n'était pas pour lui, encore moins dans une période comme celle-ci. S'ils voulaient survivre... C'était bien les conseils de Mélody qu'ils devraient suivre.* Thank you. *dit-il doucement, soulagé malgré tout de trouver de l'aide au milieu de tout ça. Il ne savait pas si ils y parviendront, s'il arriverait à convaincre Rê mais en cet instant, il se sentait un peu moins perdu et entre voyait une lueur à l'horizon. Une vie loin de tout, loin de la guerre et du danger, une vie où il pourrait veiller sur Rê et le garder en sécurité, loin du poison qui semblait couler dans les veines de l'Egypte.*

ELEANORE: *Elle les écouta, réfléchissant aussi pour Asim à quoi cela ressemblerait. Il avait déjà vécu une telle vie avant d'arriver à Paris et de retomber sur elle, puis de retourner en Egypte. A trainer dans les restaurants et les bars, faisant de petits concerts, des petits boulots, vivant au fil des rencontres. Elle ne s'inquiétait pas pour lui mais quelque part, elle ne lui souhaitait pas de retomber dans un tel train de vie, sans racine, sans repère. Et en plus cette fois il ne le faisait pas par plaisir mais seulement pour protéger cet ado de ce qui pouvait bien le poursuivre. Ne pouvaient-ils pas plutôt combattre ceux qui leur voulaient du mal pour pouvoir vivre en paix et comme ils le souhaitait ? En voyant l'état de fatigue de Asim elle n'osa pas le suggérer.*

Mélody: *Elle observa le couple une seconde et comme cela semblait être entendu ainsi, elle fila à son propre appartement, récupérant sa veste. S'il leur fallait une nouvelle identité, elle savait qui elle devait aller voir pour ça*

ELEANORE: *Elle vit Melody filer et se releva. Elle trouvait déjà bizarre que la jeune fille en sache autant sur le sujet et la sentir prendre les choses en main l'intrigua un peu plus. Elle la suivi jusqu'a son appartement.* Hey ! Tu vas où ?

Mélody: *Elle fouilla dans ses affaires, à présent ranger, elle ne retrouvait pas sa tirelire personnelle, ce n'est qu'après quelques minutes sans répondre à Eleanore qu'elle sortie d'une boite à chaussure lambda des liasses de billet* Ils vont avoir besoin de papier *fut sa seule réponse alors qu'elle s'apprêtait à s'en aller, le fait de voir Ella en face à face la força à se rendre à l'évidence qu'elle devait probablement des explications à son amie* Ella...Promets moi de ne pas te mettre en colère...

ELEANORE: *Elle se crispa doucement devant son attitude qui semblait celle d'une habituée.* J'peux rien te promettre. *Répondit-elle non pas parce qu'elle ne voulait pas mais parce qu'elle se connaissait.* T'as tué quelqu'un c'est ça ? T'es une fugitive recherchée par la NASA ?

Mélody: *Elle fit non de la tête* C'est beaucoup plus futile que ça... *Admit-elle un peu honteuse* Je fuit mon père...Et tout ce qu'implique ma vie d'avant *Elle déglutit doucement* Je m'appelle pas Mélody...Et je suis loin d'avoir 24 ans...

ELEANORE: *Elle croisa les bras en haussant les sourcils. En effet, ça semblait tout de suite plus futile. Une ado en fugue ? Elle eu l'impression d'avoir soudain zappé sur un téléfilm du dimanche.* Oh mais ça j'le savais que t'as pas 24 ans. T'as vu ta tête ? Et tes seins ?

Mélody: *Elle ne put s'empêcher d'éclater de rire et lui faire un doigt d'honneur* je t'emmerde miss je suis bien gaulée et je me la pète avec mon boule *Soupirant doucement* J'ai eu 18 ans en novembre... *Se dirigeant vers la porte de son appartement* et je connais quelqu'un qui pourrait les aider à avoir de nouvelles pièces d'identité.

ELEANORE: *Elle ne put s'empêcher de rire doucement.* Oulala mais t'es une vraie criminelle ! *se moqua-t-elle, plutôt heureuse de pouvoir rire un peu.* J't'accompagne. Déclara-t-elle ensuite en retournant rapidement dans son appartement pour récupérer son sac et sa veste.* Soyez sage ! *laissa-t-elle échapper avant de ressortir rapidement*

Mélody: *Elle esquissa un sourire en l'entendant vouloir l'accompagner, l'attendant sur le pallier avant de prendre la route à l'extérieur à peine fut-elle dehors, qu'elle la questionna* C'est vraiment ton ex ?

ELEANORE: *Elle fit la moue, se préparant mentalement à une remarque.* Quoi ? *rétorqua-t-elle un peu sur la défensive*

Mélody: J'ai cru qu'ils étaient gay au début *Dit-elle en se retenant de rire*

ELEANORE: *Elle ouvrit la bouche d'un air choqué mais la referma rapidement.* Tu sais quoi ? Je crois que le plus jeune l'est. Et Asim... Ca se pourrait bien qu'il penche des deux côtés... Mais pourquoi on parle de ça ! Il est où "ton gars". *demanda-t-elle en se moquant doucement*

Mélody: *Elle eut un rire en l'écoutant* J'ai du mal à t'imaginer avec un mec comme Asim *avoua-t-elle, amusée* Il est dans le 3eme

ELEANORE: *Elle eu une moue blasée comme si elle s'était attendue à un tel avis.* Quoi ? Parce qu'il est pas tout bien coiffé bien rasé et bien sappé comme Vincent ? Pff... *elle paru presque agacée en repensant à celui avec qui elle était en ce moment. Elles se dirigèrent naturellement vers l'arrêt de métro le plus proche.* Et toi c'est quoi ton genre ? *demanda-t-elle alors lorsqu'elles furent installées dans une rame de métro*

Mélody: Bah quoi ? Admet qu'il y a un fossé entre les deux *Dit-elle en rejoignant le quai du métro, elle gloussa devant sa question* J'en sais rien moi *Elle avait eu des partenaires différents depuis son départ, toujours une nuit, parfois plus mais jamais rien de sérieux, sans attache, c'était plus pour s'amuser, se faire plaisir et se dire au revoir ensuite sans se poser de question. Elle haussa les épaules* Quelqu'un avec qui j'ai le feeling, ce serait déjà un bon début

ELEANORE: *Elle était bien d'accord mais elle ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel.* Pff... Le feeling...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 15:56

Les deux jeunes femmes continuèrent de papoter, dans le métro les menant au troisième arrondissement de paris, guider par Melody jusqu'à un immeuble luxueux, elle sonna à l'interphone, précisant qui c'était, grimpant les cinq étages à pied, elles rejoignirent ce qui aurait pu être un luxueux appartement mais qui ressemblait bien plus à un atelier de peinture. Accueillit par un homme à la folle chevelure et au lunette de soleil bleu même de nuit

GABIN: Qu'est ce que je peux faire pour- *il s'arrêta en observant Ella d'un oeil expert et intéressé* mon dieu, tu as été déjà modèle ? Tu as l'allure d'un Vermeer ! *s'exclama-t-il soudainement*

ELEANORE: Oh eh. C'est gentil l'artiste mais on est pas là pour ça. *Coupa-t-elle de son air naturellement nonchalant*

GABIN: *Il eut un rire en franc en l'écoutant* Vrai ! *Ajouta-t-il en joignant ses mains devant son visage en se tournant vers Melody* Qu'est-ce que je peux faire pour vous ?

Mélody: J'ai besoin de papier *mais avant même qu'elle ne donne la moindre explication, Gabin s'enflamma*

GABIN: Quoi ?! me dit pas que tu t'es fait avoir ! c'est impossible ! IM - PO - SSI - BLEUH ! Ils sont parfait ! JE suis le meilleur dans le domaine, tu ne trouveras pas meilleur faussaire que moi ! De toute façon, je ne te crois pas, si tu t'es fait avoir c'est forcément de ta faute

ELEANORE: Du calme papy ! C'est pour d'autres papiers qu'on est là ! *Coupa-t-elle avec mécontentement devant l'attitude du faussaire*

GABIN: *Il se calma instantanément* Mais fallait le dire plus tôt ! Alors c'est quoi ton histoire à toi ? *pensant naturellement qu'il s'agissait de papier pour ce joli bout de femme*

ELEANORE: *elle croisa les bras et haussa un sourcil doucement dédaigneux* Mon ex et son petit copain sont des fugitifs de guerre ?

GABIN: *Il observa Melody qui sembla confirmé d'un signe de tête ce qui illumina le visage de Gabin. C'était le genre d'histoire qu'il raffolait et cela suffisait à le motiver durant deux minutes intense avant de passer au chose sérieuse et de tendre la main, signifiant clairement qu'il voulait son argent*

Mélody: *Melody le paya, habitué, lui fourrant une liasse de billet plus que généreux* On revient demain avec les photos d'identité...

GABIN: Et ils veulent quoi comme prénom vos amis ?

ELEANORE: *Elle ecarquilla les yeux, ne pensant pas qu'ils pourraient choisir les noms. Elle jeta un regard à Melody, n'en ayant aucune idée. Oh bien-sûr il y avait la tentation de leur choisir des noms ridicules mais la liasse de billets que Melody venait de donner au faussaire appela au sérieux.* Euh... Je sais pas... Comment on choisit généralement ?

Mélody: *Elle haussa les épaules* j'ai fais au pif avec une bouquin de prénom *expliqua-t-elle simplement en rigolant un peu à ce souvenir*

ELEANORE: *Elle eu une moue déçue.* Pff t'es trop nulle. Et franchement ? Mélody ? Ça fait un peu stripteaseuse si tu veux mon avis. *Se moqua-t-elle doucement maintenant qu'elle savait que ce n'était pas son vrai prénom.* Je sais pas moi ! Vaut mieux que ça ressemble ? Ou que ça soit complètement différent ? Il faudrait qu'ils arrivent à le prononcer aussi mais... Vaudrait mieux pas changer leur nationalité aussi ?

Mélody: *Elle roula des yeux* si tu connais le vrai *Soupira-t-elle, n'ayant jamais supporter son véritable prénom* On peut toujours tabler sur d'autre pays d'un moyen orient...

GABIN: Victoire... *Se souvint-il complètement en dehors du reste de la conversation* C'est dommage que tu l'ai pas garder ce prénom...

ELEANORE: Victoire ? *Releva-t-elle en se retournant vers... Victoire. Elle l'observa en plissant les yeux d'un regard plein de jugement. Elle fini par avoir une moue à moitié convaincue.* Mouais ! Ça te va pas trop mal...

Mélody: *Elle fronça légèrement les sourcils* Je préfère Melody *Enchaina-t-elle simplement* Asim pourrait gérer un prénom bien différent mais Rê...Il a qu'une syllabe...Tu connais beaucoup de prénom a une syllabe?

ELEANORE: *Elle se mit à réfléchir mais elle avait déjà du mal à penser à des noms aux sonorités arabes alors un nom à une seule syllabe... Elle grimaça de concentration et fini par faire non de la tête*

GABIN: Je vois je vois, en panne d'inspi, sortez, demandez leur, vous revenez me voir demain !

ELEANORE: *Elle eu une moue frustrée* Okay mais tu nous oublie pas hein '? *Menaça-t-elle en lui rappelant la liasse de billets*

GABIN: Je suis faussaire, pas malhonnête

GABIN: Et si c'est pour des réfugier de guerre...

ELEANORE: *Elle leva les yeux au ciel devant ces belles paroles alors qu'elles se dirigeaient vers la sortie.* Ouais ouais un vrai humaniste.

Mélody: *Allez savoir pourquoi, elle savait qu'elle pouvait faire confiance à Gabin, l'homme aux humeurs plus que changeante n'en restait pas moins fiable et il appréciait bien trop son boulot de faussaire pour laisser tomber des clients seulement par appâts du gain. Se dirigeant vers la sortie en compagnie d'Ella, elle réfléchissait une seconde* Va falloir qu'ils sortent pour aller au moins jusqu'à un photomaton...

ELEANORE: *Elle soupira devant ce qu'elle insinuait. Asim ne poserait pas de problème bien qu'il avait la tête dans le cul mais l'autre... Ils ne pouvaient pas risquer de le voir péter un câble en pleine rue.* Y en a des ouverts de nuit tu penses ? *Demanda-t-elle en se disant que moins de monde il y aurait mieux ce serait*

Mélody: Probablement, dans une grosse gare doit y en avoir... *Suggéra-t-elle*

ELEANORE: *elle pinça les lèvres. Une grosse gare n'aurait pas été non plus son premier choix.* Rentrons. *Annonça-t-elle alors simplement*

Mélody: *Elles se mirent en route pour le chemin du retour, papotant encore de tout et de rien, rigolant, se moquant parfois de rare passant qu'elles pouvaient croiser dans la rue, juste pour le plaisir de simplement se détendre un peu.* Je l'ai invité à sortir... *Admit-elle soudainement à Ella* Rê *Précisa-t-elle par la suite*

ELEANORE: *Elle haussa un sourcil, étonnée par cette déclaration.* Woooow t'as du courage... Ce gars est probablement jamais sortit de sa vie. *Ses yeux s'agrandirent soudain.* C'est peut-être... Un vampiiiiiiiiiire !

Mélody: Tu crois ? *demanda-t-elle avant de se rappeler qu'Ella ne savait pas que les vampires ça existait, elle la regarda avec un petit sourire avant d'ajouter* oui et les loups garou aussi *confirma-t-elle avant de revenir sur le sujet principal* il a refusé de toute façon

ELEANORE: *Elle pinça les lèvres.* T'façon il me fait flipper. *avoua-t-elle en grimaçant en se remémorant le départ de feu.* Je crois... J'crois qu'il est fou, non ? Et pas en mode j'me moque de lui hein... En mode... Il a une maladie mentale.

Mélody: *Elle secoua légèrement la tête en haussant les épaules* Je sais pas trop, il a l'air plutôt triste

ELEANORE: Ou complètement traumatisé. *ajouta-t-elle en haussant les épaules.* Dans tout les cas, fait attention avec lui ok ? J'le sens pas...

Mélody: Ooooh tu t'inquiète pour moi *Dit-elle d'un ton théâtrale en souriant* Et toi ? Tu vas résister à la tentation exotique ?

ELEANORE: *Elle lui donna un petit coup dans le bras.* Ta gueule... Et puis c'est lui qu'est partit. *ajouta-t-elle comme si cela justifiait quoi que ce soit.*

Mélody: Et le premier endroit auquel il pense en pleine fuite...C'est chez toi... *Constata-t-elle d'un air exagérément romantique* N'empêche...T'imagine si t'avait déménagé entre temps...

ELEANORE: *Elle lui donna un nouveau petit coup en réprimant un sourire.* Ou si j'avais trouvé un autre copain entre temps ? *ajouta-t-elle en haussant un sourcil, ennuyée quelque part par cette situation.*

Mélody: haaan gourgandine ! *se moqua-t-elle doucement* tu sais ce qu'on dit, ce qu'on ignore ne peut nous faire de mal...

ELEANORE: *Elle la poussa doucement.* Mais trop pas ! *Elle croisa les bras d'un air boudeur en continuant à marcher un peu plus vite, sentant lentement l'inquiétude s'insinuer en elle alors qu'elle se rendait compte qu'elle avait laissé le joyeux duo seuls chez elles.* Et justement ! Il est en fuite. Alors c'est pas comme s'il avait... prévu de... enfin bref. T'façon cette histoire me dépasse.

Mélody: *Elle se laissa faire, plutôt amusée, adorant particulièrement de la faire bouder ainsi, venant pousser doucement sa joue de son index* Roooh boude pas comme ça *Continuant a avancer, elle eut une idée assez simple* On a qu'à partir avec eux...

ELEANORE: *Elle éclata d'un rire jaune.* Ha ! Ouai. Road Trip. Wouhou ! *se moqua-t-elle faussement enthousiaste*

Mélody: Et pourquoi pas ? *Ajouta-t-elle, loin d'être effrayée par l'idée, même plutôt enthousiaste* On pourrait ! Faisons la route du vin ! Le tour de France, allons au portugale, en espagne ou en italie, ou en corse ! *Elle se retourna* Ce serait excitant !

ELEANORE: *Elle s'arrêta en se retournant vers elle, comprenant qu'elle ne plaisantait pas.* T'es pas sérieuse ! On peut pas juste partir comme ça !

Mélody: Justement si ! On peut...La question c'est pas pouvoir mais vouloir *Et elle, très clairement, elle voulait*

ELEANORE: *Elle fit les gros yeux. Elle se savait impulsive, toujours du genre motivée à faire des folies mais ça... En effet, en y réfléchissant il n'y avait rien qui la retenait. Elle pouvait tout abandonner, sa carrière, Vincent, Paris, car elle savait que ses parents seraient toujours là derrière eux à soutenir leur parfaite petite fille. Elle n'avait qu'à leur baratiner qu'elle voulait voir le monde, prendre l'air, faire de l'humanitaire ou que sais-je, ils l'enverraient avec joie, bénédiction et beaucoup de fonds. Mais c'était si soudain... Et elle savait que même si cela pouvait avoir des airs de vacances entre amis, ça n'en était pas. Ils fuyaient quelque chose et partir avec eux signifiait qu'elle devrait le fuir elle aussi. Elle détourna le regard, songeuse mais pas convaincue, se remettant en route sans rien dire vers son appartement.*

Mélody: *Devant la non réponse de sa voisine, Melo garda elle aussi le silence mais au fond, sa décision semblait déjà prise. Elle partirait, rien ne la retenait, si n'est son amie, son unique amie mais au fond, cela devait arrivé un jour, elle savait qu'elle serait partie et d'ailleurs, elle savait qu'elle aurait du partir beaucoup plus tôt à la base. Arrivant en silence chez elles*

ASIM: *Il avait veillé, un peu dans le vague assit à côté du corps endormi de Rê et releva doucement la tête en entendant les deux filles revenir. Il avait un peu oublié pourquoi elles étaient parties si soudainement.* Welcome back... *les salua-t-il tout de même avec un petit sourire fatigué.*

ELEANORE: *Elle avait marché vite et monté les escaliers rapidement et c'est aussi brusquement qu'elle fit son chemin jusqu'à Asim et qu'elle plaqua ses lèvres contre les siennes. Elle ne rencontra aucune résistance et ils furent emportés par son élan en finisssant au sol. Elle l'embrassa langoureusement, malgré que lui semblait plutôt déboussolé et faible. C'était surtout pour voir, pour sentir si cela lui ferait encore quelque chose mais c'était surtout de panique que son coeur battait à la chamade. Lorsqu'elle le laissa enfin respirer, elle l'observa intensément comme si elle espérait trouver sur son visage quelque chose qui la convaincrait de partir avec lui.*

Mélody: *Elle esquissa un sourire, enchainant assez directement* You need a new first name...I was thinking something like Jean Edouard *Accentuait bien l'accent parisien sur le prénom, ses yeux brillant de malice* Like it ?

Mélody: *Elle observa Ella entre un moment de choc et un moment de désintérêt comme si cela était normal. Patientant un peu, elle ne put malgré tout s'empêcher* My room is free..Je dis ça, je dis rien *D'un ton taquin mais qui laissait malgré tout entrevoir une proposition assez sérieuse*

ASIM: *Il était complètement déboussolé et bien que ce baiser était plus que plaisant il eu du mal à en comprendre la nature. Cela ne l'empêcha pas de sourire doucement en croisant son regard plein d'attente.* Is... Tout... va bien ? *demanda-t-il en glissant son doigts sur son bras, à la fois attendrit mais aussi inquiété.*

ELEANORE: Do you love me ? *demanda-t-elle alors sans détours*

ASIM: Do I... *il fut plus confu encore* Eleanore what is this about ?

ELEANORE: Do you love me Asim ? *insista-t-elle en prenant sa machoire dans ses mains.*

Mélody: *Se servant dans le frigo une part de pizza froide, elle s'installa contre le plan de travail de la cuisine, venant machouiller la croute*
[/color]
ASIM: I... *Il se sentit plus perdu et aculé. Pourquoi cette question ? Pourquoi maintenant et aussi, que devait-il répondre ? Cela faisait si longtemps qu'ils ne s'étaient pas vu et malgré ce baiser... Rê... La guerre... L'Ombre... Il ne put pas lui mentir.* I... don't know... *murmura-t-il doucement, désolé en se doutant que ce n'était probablement pas la réponse qu'elle voulait entendre.*

ELEANORE: *Elle n'avait rien trouvé, ni contre ses lèvres, ni sur son visage, mais en entendant sa réponse et put connaitre la sienne. Elle le repoussa doucement, puis se releva soudain pour filer jusqu'à la chambre de Mélody et s'y enfermer en claquant violemment la porte.*

ASIM: *Il baissa les yeux tristement en sentant qu'il venait de briser quelque chose. Mais il était trop exténué pour sentir autre chose que la fatigue et le poids déjà trop présent de la défaite. Il se sentait déjà si vide et la seule chose qui le faisait encore respirer et aller de l'avant était la présence de Rê, paisiblement endormi sur le lit à côté. Il se releva, se doutant qu'ils ne pourraient pas rester plus longtemps après ça.*

Mélody: Really ? *Dit-elle soupirant avec une pointe de reproche alors qu'elle machait une part de pizza. Après tout, n'était-ce pas ici qu'il avait préférer atterrir ? C'était probablement pas sans signification profonde aux yeux de Melody* Les hommes... *soupira-t-elle en descendant de son perchoir* oh..._Tu vas où là ?_ *reconnaissant l'attitude de quelque près à se tirer*

ASIM: *Il n'eut même plus la force de se sentir surprit à nouveau qu'elle passe à nouveau par sa langue natale. Il s'approcha de Rê et le souleva avec douceur pour l'installer dans ses bras.* _Quelque part d'autre. Je suis désolé de vous avoir dérangé._ *dit-il d'une petite voix fatiguée*

Mélody: *Elle prit son bras, sachant très bien qu'il ne pourrait pas transplaner tant qu'elle le toucherait* _Tu te fous de ma gueule ? Tu sais ce que je viens de dépenser pour vous aidez ? _ *Mais au-delà de l'argent, revoir d'autre personne comme elle avait ouvert quelque chose, un sentiment étrange qu'elle n'était pas capable de définir ou de décrire* _Quarante huit heures...C'est tout ce que je te demande _

ASIM: *Il la laissa le retenir, n'ayant pas la force de l'en empêcher. Il se remémora vaguement qu'elle disait connaitre quelqu'un pour faire des faux papiers. Etait-ce ce qu'elles étaient parties faire tout à l'heure ? Il se rendit compte qu'il les avait impliqué plus encore sans s'en rendre compte et soupira. Il baissa son regard vers Rê et se souvint à quel point l'idée d'une nouvelle vie lui aurait plut pour lui. Il releva le regard vers Mélody avec un faible sourire.* _D'accord. Merci. Simplement... Je ne veux pas ennuyer Eleanore plus que nous l'avons déjà fait._ *expliqua-t-il, se sentant mal de rester chez elle et qu'elle se sente obligée d'aller s'enfermer dans un autre appartement pour le fuir.*

Mélody: *Elle esquissa un sourire alors qu'il acceptait de lui laisser ses deux jours.* _Y a un festin dans le frigo_ *lui désignant sa part de pizza entamé à l'envers* _Rê mangeait le riz ce midi...Oh et évite euh...La boite avec un couverte jaune, ça pique sévère_ *Elle s'éloigna doucement* _Je vais aller la voir..._

ASIM: *Il eu un petit sourire plein de gratitude devant la jeune fille pleine de générosité. Il ne savait toujours pas pourquoi elle cherchait tant à les aider mais il n'avait plus la force de se questionner. Il acquiesça en la laissant aller retrouver Eleanore et finit par délicatement reposer Rê sur le lit pour aller chercher de quoi se nourrir.*

ASIM: *Il n'avait pas vraiment d'appétit et après la remarque de la jeune femme, son regard se posa sur la petite portion de riz à moitié finie par Rê. Il soupira, se forçant un peu à prendre plus qu'il n'avait lui-même envie de manger, un peu de riz, de viande, de sauce qu'il fit tourner au micro-onde. Il revint dans la chambre et hésita un petit instant avant de réveiller Rê en douceur.* _Rê... Tu dois manger un peu plus._ *demanda-t-il en secouant doucement son épaule.*

Rê: *Il se crispa doucement, instinctivement lorsqu'il ressentait un contact inconvenu et émergea doucement de ce sommeil forcé. Il ouvrit les yeux et les posa sur Asim et l'assiette qui lui présentait.* _Qu... Qu'est-ce qu'il s'est passé ?_ *demanda-t-il d'un air confus, ne parvenant pas à resituer ce qu'il s'était passé avant qu'il ne s'endorme.*

ASIM: _Tu... T'es évanouis._ *choisit-il de répondre avant d'insister* _Tiens, mange._

Rê: _Melody ? Eleanore ? Où sont-elles ?_ *demanda-t-il ensuite en regardant autour d'eux, un peu perdu.*

ASIM: *Il soupira en reposa l'assiette sur la table de chevet.* _Tu as mis feu à sa télévision._ *laissa-t-il échapper par frustration.*

Rê: *Il cligna des yeux, intrigué mais se doutant que cela était probablement vrai, il baissa le regard, honteux et déçu de lui-même.* _Je suis désolé._ *dit-il d'une petite voix.*

ASIM: *Il soupira à nouveau devant cet air abattu.* _Ne t'excuse pas à moi. Et mange. *ajouta-t-il en lui posant l'assiette sur les genoux cette fois.*

ELEANORE: *Elle s'était enfermée dans l'appartement de Mélody, trouvant son chemin dans l'espace bien rangé jusqu'à sa fenêtre qu'elle ouvrit avant de s'empresser de s'allumer une cigarette pour tenter de chasser sa frustration et ses larmes le plus vite possible. Quelle idiote de poser ce genre de question si au final on ne veut pas entendre la réponse. A quoi s'attendait-elle après tout ? Ce n'était pas comme si ils se connaissaient tant que ça. Leur aventure avait été faite de passion et ils s'étaient séparés trop tôt. L'amour n'avait pas sa place ici ou dans leur plan de fugitif. Elle se sentait bête de penser à cela alors que dehors se menaient une guerre plus grande et folle qu'elle n'était capable de l'imaginer, mais son coeur n'en avait apparemment clairement rien à foutre. Elle ne pensait pas qu'elle en pleurerait, elle s'était même elle même dit qu'elle ne retenterait pas l'expérience avec le sorcier Egyptien, qu'elle n'avait même pas spécialement envie de l'avoir à nouveau dans son lit. Mais cette fraction de seconde où il l'avait regardée et où dans ses yeux sombres avait filé une lueur, elle y avait cru, non, elle avait espéré, pour finalement ne faire face qu'à du doute et à l'impression amère de ne pas être celle qu'elle aurait cru à ses yeux. Elle qui avait toujours minimisé leur histoire, se disant que ce n'était qu'une question de cul, un frisson de musique et d'exotisme dans sa vie et lui qui avait toujours les grands mots, les regards doux et langoureux... Finalement ils s'étaient tous les deux fait tourner en bourrique et c'était elle qui finissait le dindon de la farce. Elle essuya furieusement ses larmes en entendant Mélody approcher, détourant le regard faute de pouvoir cacher sa faiblesse.* Quoi. *rétorqua-t-elle d'une voix sèche et brisée.*

Mélody: *Elle approcha alla vers sa cuisine, ouvrant une bouteille de vin, elle en remplit deux verres avant de se diriger vers Eleanore et de lui tendre le premier* Il a voulu partir *raconta-t-elle doucement* je lui ai demandé de me laisser 48h, histoire que j'ai pas dépenser tout ce fric pour quedal, tu peux rester ici bien entendu, ou eux viennent ici, ou j'en sais rien...

ELEANORE: *Elle renifla, essuyant ses larmes un dernier coup histoire de retrouver un peu de dignité avant de prendre le verre de vin qu'elle lui tendit. Apprendre qu'Asim avait voulu partir comme ça lui pinça un peu plus le coeur. La dernière fois il avait au moins prit la peine de dire au revoir mais clairement les choses n'étaient plus ce qu'elles étaient. L'avaient elles jamais été ? Elle détourna le regard, l'air boudeur et désintéressée en buvant une gorgée de vin.* J'm'en fou. De toute façon il faut que j'aille travailler demain. *dit-elle d'un ton sec.* J'irais dormir chez Vincent. Ils ont intérêt à être partis dans 48h.

Mélody: *Elle acquiesça, venant glisser un bras autour de ses épaules* Je te le promets

ELEANORE: *Elle renifla pour chasser les larmes qu'elle sentait revenir. Elle se sentait si mal et plus encore en sachant très bien que dans l'histoire, c'était elle la mieux lottie. Et pourtant elle qui pleurnichait dans son coin.* J'suis désolée... De t'embarquer là dedans. Ça te concerne même pas. *S'excusa-t-elle avec frustration contre elle même et cette situation.* J'te filerai l'argent. T'facon y a que ça que j'sais faire.

Mélody: Nan t'excuse pas, rien ne m'oblige à les aider *elle serra un peu plus ses épaules* A la base, je m'étais dis que je ne resterai qu'un mois ou deux ici quand j'ai emménagé, que de toute façon, je serai obligé de bouger si je voulais pas me faire chopper *Elle laissa échappé un sourire* C'était sans compter sur une voisine...

ELEANORE: *Elle se retourna vivement vers elle. Elle en avait presque oubliée que Melody avait parlé de partir avec eux. Elle l'agrippa d'un air paniqué. * Pars pas ! S'te plaît ! *Elle ne voulait pas la perdre elle aussi*

Mélody: *Elle faillit s'en renverser son verre de vin* Se serait pas drôle sans toi *Admit-elle même si une part d'elle avait été emballer par le projet, elle n'avait techniquement aucune raison de partir*

ELEANORE: *Elle souffla de soulagement, loin d'être prête à se sentir abandonnée à ce point. Elle la relâcha, finissant le reste de son verre de vin d'une seule traite.* Ça te dérange pas si je crèche chez toi ? À mon avis y a plus de métro et j'ai pas envie de voir la tête de Vincent plus que nécessaire.

Mélody: *Elle fit la moue* Comment ose-tu me le demander...Je passe ma vie dans ton appart bien sur que tu peux passer la tienne ici

ELEANORE: *Elle eu un semblant de sourire devant ses paroles avant de se retourner vers la fenêtre pour finir sa cigarette*

Mélody: Tu veux un autre verre ? *dit-elle en terminant le sien*

ELEANORE: Non c'est bon. *dit-elle bien qu'elle en crevait d'envie elle refusait de s'abaisser à ce point, surtout avec le gars encore juste à côté dans son appartement.* J'finis ça et je vais prendre une douche. *ajouta-t-elle en montrant sa cigarette bien entamée.*

Mélody: Ok...Je vais chercher de la bouffe à côté.

Rê: *Il avait difficilement prit deux bouchées, mâchant avec une lenteur insupportable comme à son habitude et fini par reposer sa fourchette. Le regard réprobateur d'Asim lui arracha la première pensée qui lui vint à l'esprit pour se justifier.* _Mélody... A parlé de faire un tour dehors. J'me disais... Maintenant que tu es réveillé on pourrait peut-être..._

ASIM: _On ne peut pas rester ici, Rê. Il va falloir qu'on parte._ *coupa-t-il, sachant que même s'ils le feraient dans 48h, il devrait en convaincre Rê avant cela.*

Rê: _Est-ce qu'on rentre ?_ *demanda-t-il alors avec une lueur d'espoir plus prononcée qu'il ne l'aurait cru._

ASIM: _Non. On doit se cacher._ *rectifia-t-il le coeur serré devant ses grands yeux plein d'espoir.*

Rê: _Se cacher ? Où ? De quoi ?_ *répondit-il d'un air troublé et gêné par cette idée. N'étaient-ils pas assez loin de chez eux déjà ?*

ASIM: _De ceux qui veulent ta peau !_ *gronda-t-il. Il pensait que quelques jours seul si loin du Temple l'aurait un peu réveillé à ce fait mais au lieu de cela il eu l'impression que Rê s'était cru en sortie de classe.*

Rê: _Et que fais-tu de ceux qui veulent la peau de nos frères ?! De notre peuple !_ *s'énerva-t-il à son tour maintenant qu'ils entraient dans le vif du sujet.*

ASIM: _Il peuvent prendre soin d'eux même._ *rétorqua-t-il sèchement.*

Rê: *Il voulu lui renvoyer son égoïsme à la figure mais la façon dont il le regardait lui donna soudain l'impression qu'il disait ça car ce n'était pas son cas. Il fronça les sourcils et pinça les lèvres, blessé.* _Je n'ai pas besoin de toi._ *marmonna-t-il d'une petite voix vexée*

ASIM: _Bien sûr que si. Sans moi tu serais mort._ *rappela-t-il si sèchement qu'une fois de plus, cela ressemblait presque à un reproche.*

Rê: _Et sans Kafele, TU serais mort !_ *rappela-t-il à son tour, sur la défensive*

ASIM: _Oh parce que tu te soucies de Kafele maintenant ?_ *répondit-il et cette fois-ci, c'était clairement un reproche.*

Rê: *Il se figea et se décomposa sur place, la réalité de ce qu'il s'était passé le submergeant à nouveau. Les flammes... Mais surtout, cet homme. Tumaini. Dont il avait étouffé le coeur jusqu'à ce qu'il ne reste dans les bras de Kafele, plus que des cendres. Il avait tué un homme. Il avait tué l'amant de Kafele. Son visage se crispa de culpabilité et de honte et pourtant il refusait de voir cela comme si c'était seulement sa faute. Le feu était dangereux, il allait les tuer tous, il fallait l'éteindre. Il le fallait. Mais voir qu'Asim n'était apparemment pas de cet avis et sentir son regard réprobateur sur lui crispa sa gorge et lui fit monter les larmes aux yeux.* _Ce n'est pas juste... J... J'essayais juste... De faire de mon mieux.* _se défendit-il doucement_

ASIM: _Ah oui ? Et bien peut-être que tu devrais arrêter._ *répondit-il sans s'adoucir devant son air misérable*

Rê: *Il baissa les yeux et la tête, se sentant plus coupable que jamais. Asim avait toujours été là pour le consoler, le protéger du danger mais aussi le protéger de toutes ces responsabilités, de ses faiblesses et des difficultés qu'amenait de jongler avec tout ça. Il était le premier à le ménager, lui laisser le temps, voir le bon côté, mais pas cette fois. Plus maintenant. Il resta muet, comprenant qu'il n'y avait plus personne pour le justifier à part lui et même le faire lui-même lui donnait un arrière goût amer dans la bouche. Tout ça avait été de sa faute. Le départ des flammes. Il avait même mit Telg en danger et son peuple... Il avait tué un homme mais combien étaient morts par sa faute ?*

Mélody: *Elle en avait assez entendu, choisissant ce moment pour interrompre ce qu'elle qualifiait de séance de torture* T'es vraiment un connard en fait... *Commenta-t-elle de l'entrée en fixant Asim* _Tu veux vraiment blesser tout le monde ce soir ?_ *Melody supportait difficilement les larmes, parce qu'elle n'aimait pas prendre le rôle de celle qui console, parce que c'était délicat, trop compliqué, fatiguant et qu'elle avait en horreur les choses sérieuses, * _Rê, si tu veux rester, reste, si tu veux retourner chez toi, retourne chez toi, personne n'a à te dire ce que tu dois faire ou qui tu dois être, c'est ta vie, tes choix, tes décisions_ *Elle reporta ses yeux sur Asim, voulant ajouter quelque chose mais au final, elle garda le silence*

ASIM: *Il se releva, les sourcils froncés.* This doesn't concern you. *rétorqua-t-il sévèrement bien qu'il était reconnaissant qu'elle cherche à les aider.*

Mélody: Maybe *Elle reporta ses yeux sur Rê* _Tu veux sortir ?_ *Loin d'être impressionnée d'une quelconque manière*

Rê: *Il ne releva pas la tête, même en entendant la voix de Mélody. Rester ? Ou rentrer chez soi ? Il n'y avait qu'une seule place sur Terre pour lui et il ne la méritait pas. Il avait bafoué tout les devoirs d'un chef, abandonné son Temple, mit en danger son peuple et fuit les terres de ses ancêtres. Il avait tout laissé derrière pour prendre ses jambes à son cou comme le couard qu'il avait toujours été. Il avait été trop choqué pour voir ou comprendre quoi que ce soit mais à présent son esprit se chargeait de reboucher les trous. La panique, les soldats donnant leur dernier effort sur le champs de bataille, se battant pour leur peuple et leur famille bien que leur chef ai abandonné le navire. Les ai abandonnés. La douleur, la peine. Les Enfants de Ra cachés quelque part la peur au ventre et lorsqu'ils panseront leurs blessures se demanderont : Tout ça pour quoi ? Tout ça pour le chef fou et maudis qu'ils ont tolérés et indulgés toutes ces années faute d'avoir un réel chef à la tête du Temple. Il n'avait toujours été qu'un remplacement de dernière minute, un dernier choix, une façade, une illusion qu'il avait maintenu assez longtemps pour mener son peuple à sa perte.* _Tout es de ma faute._ *murmura-t-il, brisé, sans entendre la proposition de Mélody*

ASIM: 48 hours and we're gone. *rappela-t-il à la jeune fille, à la fois pour lui indiquer qu'il ne lui restait pas beaucoup de temps si elle voulait faire quelque chose mais aussi pour dire que dans deux jours, elle serait débarassée.*

Mélody: *Elle eut l'air sincèrement peiné de voir Rê ainsi, loin de comprendre sa douleur quand bien même elle avait la sensation de se reconnaître un peu en lui.* I know *Répondit-elle malgré tout à Asim* For you too *Ajouta-t-elle avec une pointe de reproche, lui indiquant la même chose, parlant très clairement d'Ella. S'approchant, elle tenta d'attirer l'attention de Rê en prenant l'assiette de riz qu'elle éloigna de ses genoux* _Viens on va prendre l'air_ *insista-t-elle doucement, plaçant délibérément l'assiette entre les mains d'Asim*

ASIM: *Il vit bien ce qu'elle essayait de faire et dans d'autres conditions il aurait peut-être été reconnaissant et attendrit mais il la gronda du regard. Ils semblaient oublier qu'ils se trouvaient dans une situation dangereuse.* _Il ne va nullepart._ *intervint-t-il sévèrement mais aussi connaissant Rê qui ne sortait jamais de base, encore moins ici ou dans cet état.*

Mélody: *Elle détestait ça, cette façon de faire, de prendre des décisions à la place de...Lui rappelant bien trop son père en cet instant, elle poussa l'assiette plus profondément dans les côtes d'Asim en le fixant* _J'ai l'air de t'avoir poser la question à toi ?_

ASIM: *Il fronça les sourcils devant son attitude bien qu'il la comprenait. C'était simplement qu'elle ne connaissait pas Rê. Mais si elle avait envie de se heurter a un mur d'incompréhension... Il finit par les laisser un instant pour aller ranger l'assiette dans la cuisine.*

Mélody: *Elle soupira en fixant Rê alors qu'Asim s'en allait, ayant déjà oublié qu'à la base elle était surtout venu pour prendre de quoi manger.* _Rê..._ *Elle toucha une brève seconde son nez du bout de son index pour l'obliger cette fois à faire attention à elle*

Rê: *Il recula vivement pour s'éloigner de son doigt, surprit et gêné par son contact mais aussi rapidement pas sa propre réaction. Il releva les yeux vers elle, forcé de sortir la tête de son sceau de culpabilité une seconde.* _Désolé je... Je t'ai pas écouté. Tu disais quelque chose ?_

Mélody: _Tu veux sortir ?_ *Redemanda-t-elle simplement en esquissant un sourire amusé par sa réaction*

Rê: *Il cligna des yeux en essayant d'assimiler ce qu'elle proposait.* _Sortir... euh... P-pour aller où ?_

Mélody: *Elle haussa les épaules* _Nulle part et partout_ *Dit-elle avec une pointe d'enthousiasme* _La ville est à nous !_ *Elle se redressa légèrement* _Ou je te fais une visite guidée de Paris la nuit_

Rê: *Il fut plus perdu encore devant sa réponse.* _Je... suis jamais allé à Paris._ *ou ailleurs d'ailleurs, ce qui était pourquoi il était incapable de savoir si cela lui disait ou si c'était une bonne idée.*

Mélody: _Raison de plus !_ *Ajouta-t-elle en se relevant, invitant Rê à le faire à son tour*

Rê: *Il la regarda se lever, intimidé par son enthousiasme et incertain de sa propre décision. Pourtant il se releva lentement lui aussi en se serrant le bras d'un geste nerveux.*

Mélody: *Le simple fait le voir se relever à son tour lui fit oublier ce pourquoi elle était revenue dans cette appartement à la base.* _Si tu bouge pas, je vais être forcée de te tenir la main pour t'emmener dehors_ *menaça-t-elle en rigolant*

Rê: *Instinctivement il retracta sa main à cette idée et croisa les bras.* _Désolé je... j'aime pas trop être touché._ *se justifia-t-il pour ne pas qu'elle voit ça comme s'il la fuyait. Hésitant une seconde, il finit par sortir de la chambre. Il croisa le regard d'Asim, sentant bien qu'il déconseillait cette sortie mais comme il ne se prononça pas à haute voix ou n'esquissa de geste pour le stopper, il se dépêcha de se détourner de lui et de se diriger vers la sortie.*

Mélody: _J'ai remarqué_ *Dit-elle en le taquinant et c'était bien pour ça qu'elle l'avait menacé. Accompagnant Rê jusqu'à l'extérieur, elle prit les devant pour le guider* _On va prendre le metro_

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 16:04



Rê: *Il se crispa rien qu'en passant la porte et en posant ses yeux sur les escaliers. Allait-il vraiment sortir ? Mais voyant Mélody prendre les devant et ne voulant pas la laisser en plan, il finit par la suivre lentement jusqu'à arriver jusqu'à la sortie de l'immeuble, puis l'extérieur. Il frissonna en sentant la fraicheur de l'air de la nuit. Elle avait quelque chose d'acide et d'agressive contrairement à celle d'Egypte. Il se crispa un peu plus devant la noirceur du ciel. Ici, leur étoiles étaient accrochées au sol à des poteaux et brillaient d'une lumière froide. Il jeta un regard peu rassuré aux alentours. Le sol était noir lui aussi et les arbres en cage.*

Mélody: *Elle se retourna vers lui, voyant bien qu'il avait l'air peut rassuré* _On l'appelle la ville des lumières_ *Tenta-t-elle d'expliquer, espérant que lui parler le rassurerait assez* _Et un metro, c'est..._ *Elle réfléchissait* _Un train qui voyage sous terre...Ca permet de traverser rapidement la ville, c'est comme ça que les gens sans magie se déplace ici_

Rê: _La ville des lumières..._ *répéta-t-il comme pour se rassurer lui-même mais il ne parvenait pas vraiment à s'en convaincre. Il déglutit en se crispant un peu plus, tentant de prendre son courage à deux mais pour s'avancer un peu plus dans la rue. Il ne pensait pas qu'un lieu pouvait le mettre aussi mal à l'aise, même Mêlody semblait plus pâle à la lueur des lampes. Il s'approcha d'elle pour la suivre, presque pressé d'aller quelque part d'autre.*

Mélody: *Se laissant porter par l'envie du moment, elle l'emmena dans le métro, à cet heure de la nuit, peut surveiller, elle prit son élan pour passer par dessus le moulin et ainsi éviter d'avoir à payer* _A toi !_ *Dit-elle en rigolant* _Si t'en es capable_ *Ne put-elle s'empêcher de rajouter*

Rê: *il observa le tunnel souterrains au sol noir lui aussi, les murs blancs et les lumières blafardes agressives dans ce faux jour à l'intérieur. Il fut surprit de la voir sauter par dessus les machines et le défier d'en faire de même.* _Euh..._ *laissa-t-il échapper, peu convaincu même si son orgueil était doucement piqué. Non mais elle l'avait vu ? C'était une chose de porter des livre mais faire des acrobaties... Il s'approcha de l'obstacle pour le jauger, effleurant le métal froid du bout des doigts. Partagé entre l'envie de simplement utiliser la magie le titillait fortement mais il ne voulait pas entamer la bonne humeur de sa guide. Il serra les dents, empoignant les deux bornes pour sauter par dessus le tourniquet. En atterrissant, il fut presque surprit de ne pas s'être prit les pieds dedans. Il releva la tête vers Melody, ayant du mal à cacher son petit sourire fier même s'il ne voulait pas non plus se vanter d'une si petite chose. Il s'éclaircit la gorge.* _On va où... ?_ *demanda-t-il alors pour détourner son attention*

Mélody: *Se gardant bien de l'applaudir, son sourire enfantin laissait déjà bien assez entrevoir son amusement alors qu'elle le guidait à travers les tunnels du métro pour l'emmener sur le quai* _Classique, on va allez voir la tour Eiffel_

Rê: *Il la suivi d'un pas notablement plus détendu comme s'il ferait un peu plus confiance à son corps dorénavant.*_C'est quoi la tour Eiffel ?_

Mélody: *Elle le fixa une seconde, un peu surprise par la question* _Tu ne connais pas la Grande Dame de fer ?_ *Une lueur d'enthousiasme et d'excitation se lu dans ses yeux* _C'est une grande structure de fer de 300 mètres... _ *Expliqua-t-elle en attendant le métro* _La nuit elle est scintille, c'est là que je la préfère, _

Rê: _Grande Dame de fer..._ *tout cela sonnait de plus en plus effrayant mais il essaya de ne rien laisser paraître devant l'enthousiasme de Melody. Après tout... Elle avait les cheveux bleu et avait toute sorte d'instruments étranges dans son appartement, sans nul doute ses goûts étaient un peu particulier. Mais il ne connaissait rien de la ville dans laquelle il se trouvait et le peu qu'il en avait vu lui faisait deviner que cette tour ou une autre ne ferait pas grande différence.* _O-okay..._ *concéda-t-il d'un air peu enthousiaste*

Mélody: *Le métro arrivait en quai, invitant Rê à y monter rapidement avant de le suivre ensuite* _Ca m'impressionne tout ça_ *Avoua-t-elle les yeux pétillants. Elle avait découvert le monde des moldu qu'au travers de ses lectures cachées et interdite et ensuite à travers ses expériences et sa fugue.* _Les choses sont presque trop facile pour nous sorcier, en comparaison._ *S'expliqua-t-elle alors que le métro s'élançait dans les dédales sous terrain de la capitale de la mode*

Rê: *Il fut impressionné à l'arrivée de la rame. Le son strident des freins le fit grimacer et il sursauta légèrement à l'ouverture bruyante des portes. L'alarme qui retentit quelques secondes plus tard ne lui laissa pas le temps d'hésitation et il sauta à l'intérieur du métro suivi de Mélody. Puis la machine se mit en route. Il avait déjà un équilibre précaire et il du se raccrocher à une barre pour ne pas tomber. À côté, Mélody faisait joyeusement la conversation comme si de rien était.* _Ou-ouai..._ *répondit-il sans vraiment écouter, trop concentré à rester debout et ne pas céder à la panique*

Mélody: *Elle esquissa un sourire en l'observant, se souvenant de ses propres craintes aux débuts, elle se pencha vers Rê pour qu'il puisse l'entendre* _Moi aussi j'avais peur aux débuts_ *Avoua-t-elle d'une voix rassurante* _Mais ça va aller_

Rê: *Il eu un petit rictus stressé mais tenta de faire bonne figure au maximum. Heureusement, il n'y avait personne dans la rame à cette heure tardive.* _C-combien de temps ?_ *balbutia-t-il pour détourner son attention.* _Depuis combien de temps vis-tu ainsi ?_ *rectifia-t-il se demandant bien ce qui pouvait pousser quelqu'un à renoncer à la magie et s'infliger tant de difficultés*

Mélody: _Je suis partie le soir de ma remise des diplôme...Je commence le 8eme mois mais ça fait 6 mois que je vis ici_

Rê: _Huit moi..._ *tenta-t-il d'imaginer. Serait-il si à l'aise dans un lieu comme celui-ci lui aussi après tant de temps ?* _Comment était ta vie... avant ?_ *demanda-t-il pas tant pour connaitre son histoire mais pour voir si elle venait de si loin. D'aussi loin que lui.*

Mélody: _Elle ne m'appartenait pas avant_ *Laissa-t-elle échapper dans un petit sourire* _Tout était prévu, calculé, à l'heure, au millimètre près. C'était rassurant parce que j'avais juste à faire ce qu'on attendait de moi et je savais ce qu'on voulait de moi mais..._ *Elle marqua une pause* _Ce n'était pas moi_ *Finit-elle par ajouter après quelques secondes de réflexion*

Rê: *Il l'écouta, reconnaissant dans son récit des échos de sa propre vie. Une vie qui n'était pas la sienne, un destin tout tracé, à faire ce qu'on attendait de lui. Mais pouvait-il dire que ce n'était pas lui ? Il aurait pu dire que cette vie avait cessé d'être la sienne lorsque son père mourru avec ses frères et qu'il avait dû prendre sa place. Ou encore lorsque la malédiction lui avait volé sa santé, sa force et sa joie de vivre. Mais depuis toujours, sa vie avait été dictée par quelque chose. Il était un Fils de Ra et il était le fils de son père. Il aurait voulu pouvoir penser comme elle, se dire qu'il y avait plus à sa vie que ce à quoi il était destiné mais il avait échoué à son destin, et il n'y avait rien d'autre. Il baissa le regard, plongé dans son humiliation et sa lassitude.* _Je ne sais pas si j'y arriverais._ *murmura-t-il faiblement. Avoir une autre vie et s'y adapter, se réinventer... Il s'en sentait tout simplement incapable.*

Mélody: _Tu crois que je le savais moi ?_ *Expliqua-t-elle simplement* _Y a qu'une seule façon de le savoir et puis...Echouer te rapproche toujours plus de la bonne solution_

Rê: *Elle avait raison. De toute manière il était un peu obligé. Il était déjà là, loin de chez lui et seul. Il fallait bien qu'il se débrouille d'une façon ou d'une autre. Il n'était pas un bon chef, il ne l'avait jamais été, mais pouvait-il se découvrir autre chose ? C'était difficile à imaginer tant il se sentait dépossédé de tout but. Il resta silencieux, attendant simplement qu'ils arrivent à destination.*

Mélody: *Elle lui indiqua de se préparer à sortir peu de temps avant que le metro n'atteigne leur destination. Prenant les devant, elle l'emmena jusqu'au champ-de-mars où l'ont pouvait déjà observer la tour Eiffel dans toute sa splendeur* tadaaam

Rê: *Il la suivit d'un pas incertain et frissonna à nouveau à la fraicheur de l'air nocturne. La nuit avait quelque chose de glacial et d'oppressant ici et les lumières de la ville ne semblait que la rendre plus noire encore. Lorsqu'elle lui présenta l'édifice, il leva lentement la tête, se tordant le cou pour pouvoir en voir le sommet. C'était impressionnant, très lumineux mais il fixa le monument d'un air intrigué. Est-ce que cela devait représenter quelque chose ou servir ? Cela lui rappelait vaguement les pyramides des Pharaons mais ce n'était qu'un squelette métallique et creux. La lumière dorée qui l'illuminait de l'intérieur était extraordinaire et magnifique mais le Fils de Ra ne put s'empêcher de se sentir nostalgique et désenchanté. C'était comme fixer une bougie au milieu de la pénombre, cela ne faisait que lui rappeler à quel point il était loin de chez lui et de tout ce qu'il avait pu connaitre. Ses yeux quittèrent la Grande Dame de Fer et il se renferma doucement dans son humeur sombre.*

Mélody: hey... *Dit-elle en le regardant s'assombrir ne sachant pas trop quoi dire ou quoi faire sur le moment* _Viens suis moi_ *Elle connaissait l'endroit par coeur et pour cause, il lui arrivait régulièrement de s'entrainer non loin et elle savait qu'elle n'était pas la seule. Emmenant Rê avec elle, elle retrouva bientôt un groupe de trois personnes, de divers âges et origines, l'une d'elle s'entrainait au hullahoop lorsqu'ils arrivèrent, la musique sortant d'un poste non loin. Elle les salua, leur faisant la bise* Je vous présente Rê. Il n'aime pas qu'on le touche *Précisa-t-elle gentiment pour éviter à celui-ci de se retrouver à devoir faire 6 bises au total* et il ne parle pas français *Rajouta-t-elle* Ca vous ennuie si on reste dans le coin, qu'on vous regarde ? *Et bien sur, cela n'ennuyait personne, s'éloignant du groupe pour rester auprès de Rê et observer le petit spectacle*

Rê: *Il voulu s'excuser d'être de si mauvaise compagnie mais à quoi bon. Il était toujours ainsi et elle avait bien finit par s'en rendre compte. Il la suivit silencieusement, restant un peu en arrière lorsqu'il se rendit compte qu'elle le menait vers un groupe de trois personnes. Elle semblait les connaitre particulièrement bien, leur déposant des baisers sur chaque joue avant de l'introduire. Il détourna le regard en sentant l'attention se tourner vers lui, trop intimidé et se rendant doucement compte qu'il avait peut-être réellement fait un erreur à sortir ainsi avec quelqu'un qu'il connaissait à peine.* _Je... devrais peut-être retourner..._ *marmonna-t-il faiblement en songeant à Asim et en se disant que Mélody ne serait pas si déçu si elle pouvait rester avec ses amis.*

Mélody: *Elle fit une moue un peu boudeuse en le voyant ainsi* _T'as peur de quoi ?_ *Dit-elle un plus inquiète qu'autre chose en réalité.* _Je rentre pas sans t'avoir fait sourire ou mieux, rire ! na !_ *un peu capricieuse, elle lui tira la langue*

Rê: *Il savait qu'il devait avoir l'air pathétique et déprimant et ce n'était pas qu'un air, pourtant Melody semblait déterminée à lui remonter le moral ou au moins lui arracher un sourire. Il en eu un petit, touché qu'elle se donne cette mission peu évidente.* _Merci._ *ne put-il s'empêcher de dire doucement. Après tout elle n'avait pas a faire tout ça et il était bien plus facile d'être paniquée, frustrée, énervée comme Eleanore pouvait l'être.* _Tu es toujours si... si... heureuse ?_ *demanda-t-il alors, envieux quelque part de sa personnalité si pleine d'énergie, de vie et de positivité.*

Mélody: *Elle ne s'était jamais posé la question, elle savait qu'elle ne l'avait pas toujours été mais maintenant, l'était elle réellement tout le temps ?* _Parfois je dors_ *répondit-elle en plaisant doucement* _J'ai pas grand chose à offrir et un sourire ça coute rien et ça fait toujours bien_ *répondit-elle pour justifier son éternel bonne humeur*

Rê: *Apparemment, oui. Il aimait beaucoup sa vision des choses et du monde, son énergie même s'il savait qu'il ne pouvait les partager. Il s'essaya a un sourire plus prononcé, incertain et factice mais juste histoire de. Lui non plus n'avait pas grand chose à lui offrir et elle semblait attendre cela de lui.*

Mélody: *Elle éclata de rire, se moquant doucement de lui* _T'es gentil_ *touchée qu'il s'y essais malgré lui* _mais tu devrais voir ta tête_

Rê: *Il détourna le regard, à la fois gêné et amusé par cette situation si loufoque.* _Oui ben... J'ai pas tant de raison de sourire que ça... en ce moment alors..._ *se défendit-il doucement un peu puérilement*

Mélody: _Il ne faut pas avoir de raison pour sourire_ *Dit-elle toujours en souriant* _Ou plutôt, c'est toujours le moment de sourire, il y a plein de façon de sourire_ *Mais elle comprenait au fond qu'il ait un peu de mal* _Il faut apprendre à penser à soi avant de penser aux autres_ *tenta-t-elle d'expliquer*

Rê: *Il ne comprit pas ce qu'elle semblait essayer de lui faire comprendre. Et puis, penser à soi avant de penser aux autres ? Il ne savait pas comment cela était possible et en même temps, il avait l'impression de l'avoir toujours trop fait. Avec sa malédiction, il avait passé bien trop de temps à se reposer à se soigner, a s'évader dans ses visions ou s'enfermer dans sa chambre plutôt que de s'occuper de son peuple. Et pourtant, comment pouvait-il ne pas penser à son peuple ? Ses frères ? Eux étaient encore en Egypte mais qu'en étaient-ils des choses là bas ? Telg l'avait rassuré, mais il ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter et se se sentir coupable d'être loin d'eux. Penser à lui. Que ferait-il s'il ne devait penser qu'à lui ? Même ça il était incapable de l'imaginer, comme s'il n'y avait rien en lui en dehors de ce qu'on lui demandait d'être. Il ne s'était jamais sentit à sa place à la place de son père, mais se sentirait-il à sa place autre part pour autant ? Il en doutait grandement.* _Ce n'est pas... aussi simple. Mon peuple..._ *mais sa phrase mourru avant d'atteindre ses lèvres. Avaient-ils besoin de lui ? Il ne leur avait jamais apporté qu'un maigre réconfort en reprenant la place de son père mais surtout beaucoup de tourment et aujourd'hui, le chaos. Se pensait-il si important mais surtout si utile au point de se penser indispensable ? Telg, les prêtres, les soldats... Ils avaient toujours mieux su que lui quoi faire et comment, ils l'avaient toujours aidé et au final, il ne leur avait apporter plus de difficulté qu'autre chose. Asim aurait pu leur être d'une grande aide mais il s'était focalisé sur cette seule tâche de le maintenir en vie au point d'occulter tout le reste. Peut-être était-il mieux qu'il les laisse tranquille, qu'il les laisse gérer pendant que lui resterait ici, loin, avec sa malédiction, ses ennemis et son serviteur. Les alléger du poids de sa présence, de ses maux et de l'ombre qu'il trainait derrière lui. Il se rectifia.* _Ça n'a pas d'importance._

Mélody: *Elle esquissa un sourire, détournant son regard vers la tour Eiffel illuminée* _Quel serait la seule chose que tu voudrais absolument, la maintenant, si tu ne devais penser qu'uniquement à toi !_

Rê: *Il tenta d'y réfléchir mais rien ne vint. Ou plutôt, son cerveau sembla interpréter la question différemment. Des souvenirs de moments où il avait été heureux lui revint en tête. Le visage de ses frères étirés de rire lorsqu'il faisait le guignol. Celui de Asim et Kafele, plaisantant joyeusement sur leur boysband fictif. La présence rassurante de Telg dans son esprit lorsque celui-ci venait veiller sur ses nuits. Ce qu'il voulait ? C'était revenir dans le passer, revenir à ces moments passés, mais c'était impossible.* _J'aimerais voir ceux que j'aime, heureux et en sécurité._ *répondit-il d'une petite voix triste, même si cela ne correspondait pas vraiment à ce qu'elle demandait.*

Mélody: _Ca, ça ne tient qu'essentiellement à eux...Pas à toi. Personne ne peut être heureux au détriment de quelqu'un et personne ne peut être heureux en se sacrifiant._ *Elle s'éloigna du groupe, invitant Rê à la suivre* _Tu sais ce que tu devrais faire ? Une liste !_

Rê: *Et c'était ça le plus dur. Savoir qu'il ne pouvait rien faire et que même au contraire, tout ce qu'il pouvait faire c'était empirer les choses. Il déglutit en sentant son cœur se serrer. Son seul désir ne se réaliserait donc jamais ou alors peut-être, mais sûrement pas grâce à lui. Il la vit s'éloigner et malgré la tristesse il se força à la suivre.* _Une liste ?_ *répéta-t-il faiblement sans comprendre ou en l'écoutant un peu à moitié*

Mélody: Une longue liste ! _De chose que tu dois vivre et expérimenté, de truc que tu as envie de voir, d'entendre, de vivre, de goutter, de découvrir, ne regarde pas ce que tu vas ne plus pouvoir voir, entendre, vivre et goutter mais regarde plutôt tout ce que tu vas pouvoir faire, regarde devant toi pas derrière toi_ *Dit-elle en se retournant, marchant à reculons, elle se prit les pieds et tomba au sol, éclatant de rire devant ce timing parfait* _Regarde ce qui se passe quand on regarde derrière soi_

Rê: *Il l'écouta, à nouveau admiratif devant sa philosophie. Laisser derrière ce qu'on avait perdu et tendre les bras vers ce qu'on pourrait avoir. Une liste d'envies. Pour l'instant elle était bien vide et surtout pleine de regret. Il fut aussi surprit qu'elle de la voir trébucher et esquissa un geste pour la retenir mais ce fut trop tard et elle s'étala au sol, éclatant soudain de rire face à sa propre maladresse. Rê n'osa que rire à moitié, un peu inquiété qu'elle se fasse mal mais apparemment, elle se servit de la chute simplement pour exprimer ses propos.* _Ne pas regarder vers le passé mais vers le fut-_ *chercha-t-il a résumer pour lui montrer qu'il avait comprit et qu'elle pouvait se relever mais sa phrase fut coupée court par une vision de lumière qui frappa soudain son esprit, illuminant ses iris d'une lueur dorée.*

Mélody: *Elle se figea en le voyant. Se relevant soudainement, un peu paniquée* Rê ? *N'osant pas le toucher à cause de son aversion pour les contacts physique*

Rê: *Il cligna des yeux et la lueur disparu.* _Oui ?_ *demanda-t-il un peu surprit comme si elle l'avait interpellée sans raison.*

Mélody: _Oui ?_ *Elle fronça légèrement les sourcils en pointant ses yeux du doigts* _T'as fais un truc super beau mais bizarre avec tes yeux..._

Rê: *Il cligna des yeux sans comprendre.* _J'ai rien fais... avec mes yeux._

Mélody: _Mais si je te le jure !_ *bouda-t-elle* _Comme si...Y avait de l'or dedans_

Rê: *Il cligna à nouveau des yeux, cette fois comprenant à quoi elle faisait référence. Une vision. Mais à force d'en avoir à longueur de journée sans prévenir, son cerveau avait finit par apprendre à les triller rapidement, formant dans sa tête un savoir inconscient, des images tels des souvenirs rangé dans son esprit comme la tapisserie du monde que Ra lui dessinait doucement à laquelle il ne s'intéressait longuement que lorsqu'il en avait la force et le temps.* _Oh euh... Oui. Pardon... pour ça._ *s'excusa-t-il, ne sachant pas trop quoi dire d'autre, n'osant pas non plus chercher le souvenir de cette vision dans son cerveau de peur de réellement plonger en transe.*

Mélody: _C'était beau..._ *Laissa-t-elle filer pour qu'il ne culpabilise pas trop* _Mais je préfère tes yeux comme ça_ *Elle reprit sa marche* _On fait la course ?_ *Proposa-t-elle soudainement, juste comme ça, par envie*

Rê: *Fuyant la vision, il fut interpellé par ses mots et releva les yeux vers elle, clignant des yeux en croyant percevoir quelque chose mais... Elle détourna rapidement la conversation en lui proposant soudain une course.* _Hein ? Quoi ?_ *s'étonna-t-il. D'où sortait-elle toutes ces idées farfelues ? Tout comme pour le tourniquet, il ne se sentait pas vraiment capable physiquement. Depuis combien de temps, combien d'années n'avait-il pas couru ? Mais tout comme pour le tourniquet, il se demanda s'il ne se sous estimait pas. Et puis, lui qui n'avait apparemment aucune envie dans la vie, pourquoi ne pas suivre celle de Mélody qui semblait en avoir tant ? Il chassa la moue incertaine de son visage pour la troquer pour une bien plus déterminée. Il se mit soudain à courir. Courir comme un fou, aussi vite qu'il le pouvait, pas tant pour gagner mais pour tester ce corps auquel il ne faisait tant pas confiance. Il se sentait faible mais aussi étrangement léger et le vent froid qui fouetta sa peau avait quelque chose de revigorant et d'excitant. Son coeur se mit à battre à la chamade, peut-être par le manque d'habitude mais aussi d'excitation. Depuis combien d'années n'avait-il pas couru ainsi ? Pas depuis sa malédiction, pas depuis qu'il avait 14 ans. Il couru sans s'arrêter, sans même savoir où il allait mais cette sensation nouvelle et à la fois si familière et pleine de bon souvenir était si délicieuse qu'il ne voulait pas la laisser tomber. Il ne se sentait même pas essoufflé, l'air froid de la nuit emplissant ses poumons comme de grandes bouffées d'oxygènes. Depuis combien de temps n'avait-il pas respiré ? Il se sentait léger, il se sentait libre et doucement, un petit rire de joie échappa de ses lèvres. Il finit par s'arrêter, plusieurs minutes plus tard en sentant les muscles de ses jambes et de ses bras faiblir au point de ne plus vouloir le faire tenir debout et il s'appuya sur le rebord d'un muret surplombant le fleuve qu'ils avaient longés.*

Mélody: _Une cours-_ *Mais avant même qu'elle n'ait le temps de finir qu'il s'était déjà élancé* Hey ! MAIS ATTEND ! TRICHEUR ! *Cria-t-elle dans sa langue maternelle en se mettant à sa poursuite, Elle le rattrapa doucement, de part sa meilleure condition physique et son habitude à courir tout simplement mais elle ne le dépassa pas pour autant, prenant simplement plaisir à courir à côté et rire avec lui. Retrouvant le même rebord, elle continuait de rire, essoufflée* _J'avais pas dit go..._ *Bouda-t-elle sans vraiment bouder en réalité*

Rê: *Son corps était complètement affaiblit et le manque de nutrition et d'oxygène lui piquait la peau et les yeux mais l'adrénaline coulant dans ses veines le fit glousser de rire. Il ne s'était pas sentit aussi bien depuis si longtemps. En fait, la dernière fois qu'il avait ressentit cela était en voyageant avec Telg mais vivre en vrai était tellement plus excitant et puissant.* _Est-ce que j'ai gagné ?_ *demanda-t-il tout de même malgré qu'il soit partit sans prévenir et qu'il savait qu'il avait dû avoir l'air d'un parfait idiot à trimbaler son corps de gringalet comme un dératé.*

Mélody: *Elle éclata de rire devant sa question, se laissant tomber contre le sol, incapable de retrouver son souffle tant elle riait* _Cette fois oui ! Mais j'aurai ma revanche !_ *A vrai dire, ça n'avait pas tant d'importance que ça mais ça semblait important pour lui* _Prochaine fois je te mets au défit de jongler, je serai sur de gagner_ *Dit-elle en se relevant*

Rê: *Il éclata de rire en l'entendant lui accorder sa piètre victoire peu méritée. Faisait-il tant pitié que ça. Probablement oui mais il n'en avait que faire. Il se redécouvrait et bien qu'il n'était pas très pimpant, il était plus en forme qu'il ne l'avait jamais cru. Il jeta un coup d'oeil aux serpents qui l'entouraient toujours mais ceux-ci semblaient apprécier cette promenade tout autant que lui. Il eu un soupir soulagé. C'était si étrange. Sa vie était en ruine mais c'était maintenant qu'il semblait trouver un semblant de contrôle et d'équilibre avec cette satanée malédiction.* _Je n'ai aucune idée de comment jongler._ *dit-il mais pour une fois il n'y avait dans sa voix non pas de la honte et de l'incertitude mais un semblant d’intérêt et d'anticipation. Comme s'il avait hâte de se confronter au défi et d'apprendre.*

Mélody: Oh c'est vrai ! _Je veux t'apprendre !_ *S'exclama-t-elle* _J'ai mon matériel à la maison !_

Rê: *Ses yeux s'illuminèrent d'excitation une fraction de seconde mais le souvenir de ce que "la maison" signifiait éroda un peu de la joie sur son visage. Asim. Non pas qu'il s'opposerait à ce qu'elle l'apprenne à jongler, il l'avait même laissé aller dieu sait où tout seul avec Mélody. Mais il savait bien pourquoi il l'avait laissé faire, non pas par confiance mais parce qu'il savait qu'il pourrait intervenir à n'importe quel moment si nécessaire grâce à sa marque. Asim, la marque... Cela suffit à effacer le sourire du visage de Rê. L'insouciance ne pouvait pas durer très longtemps.*

Mélody: *Elle claqua des doigts devant son visage pour le ramener à la réalité* _Si tu fais cette tête, je dis à tout le monde que c'est moi qui ait gagné_ *Elle lui tira la langue* _Allez viens, on va faire un dernier truc avant de rentrer_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 16:09

https://rpnow.net/rp/KDRxBaCn/10




ELEANORE: *Elle eu le temps de finir sa cigarette et de prendre une longue douche avant de se rendre compte en sortant de la salle de bain que Mélody n'était toujours pas revenue. Intriguée mais aussi pas très rassurée, elle se sécha rapidement les cheveux et enfila un T-shirt avant de retourner dans son appartement pour voir ce qui lui prenait si longtemps.* Mel ? *appela-t-elle doucement, sachant très bien qu'elle n'avait envie de croiser personne d'autre. Elle jeta des regards furtif dans la cuisine et la chambre mais ne trouva personne. Ni même Asim ou Rê. Elle sentit l'angoisse monter, sentant qu'elle avait raté un épisode.* Mel ? Rê ? *appela-t-elle un peu plus fort d'une voix inquiète comme si ceux-ci se seraient cachés sous le canapé. La porte de la salle de bain s'ouvrit et elle sursauta en se retrouvant nez à nez avec Asim.*

ASIM: *Il sursauta très légèrement lui aussi devant sa réaction.* Pardon. I didn't want to scare you I... I just... borrowed your mirror. *s'excusa-t-il doucement. Il s'était rasé la barbe et coupé les cheveux, anticipant quelque part que cela serait plus judicieux s'il voulait changer d'identité.*

ELEANORE: *Elle le fixa pendant de longue seconde, le regard méchant mais lui découvrant un nouveau look plus propre et taillé mais aussi quelque part plus impersonnel. Elle ne savait pas si cela lui plaisait mais par principe elle grimaça d'un air plein de jugement.* Tu te fais beau ? *lui lança-t-elle comme un reproche en croisant les bras.*

ASIM: *Il pinça les lèvres pour se retenir de sourire. Elle avait l'art d'avoir toujours l'air mécontente et même si cette fois elle avait de quoi l'être, elle avait toujours été comme ça.* Tu n'as pas froid ? *répondit-il sans manquer de remarquer ses jambes nues sous son T-shirt et ses cheveux mouillés.*

ELEANORE: *Elle haussa un sourcil réprobateur devant sa remarque qui signifiait clairement qu'il la mattait.* I'm looking for Mélody. *recadra-t-elle en enchainant en Anglais pour s'épargner son accent Egyptien si familier lorsqu'il parlait français.*

ASIM: *Il détourna le regard, un peu coupable de se laisser flirter alors que c'était la dernière chose qu'elle attendait de lui. Il joua le jeu.* She went out with Rê. *expliqua-t-il simplement, n'osant pas vraiment s'avancer sur le pourquoi du comment. Lui avait l'impression qu'elle avait décidé de libérer Rê de ses griffes et c'était peut-être mieux ainsi. Il avait besoin de quelque chose pour le distraire de tout ce qu'il s'était passer et découvrir Paris avec une jolie fille ne pouvait pas lui faire de mal.*

ELEANORE: Really ? *répondit-elle d'un ton plein de reproche comme si elle n'en revenait pas qu'il les ai laissé sortir tout seuls*

ASIM: They're ok. *la rassura-t-il passant inconsciemment une main sur sa marque rouge.*

ELEANORE: Non. Rê is ok. *rectifia-t-elle sèchement.* You don't know about Mélody. You don't care. *résuma-t-elle d'un air amer* You don't care about anyone but your little boyfriend. *cracha-t-elle en se détournant pour couper court à cette conversation qu'elle n'avait pas envie d'avoir*

ASIM: He's... not my boyfriend. *corrigea-t-il calmement bien que très légèrement amusé à cette idée. Coupable néanmoins, il ne put s'empêcher de la suivre, désolé de la voir partir si frustrée* Wait El... Are you... jealous ? *ajouta-t-il alors même si finalement ça n'avait rien de consolant.*

ELEANORE: *Elle se retourna vivement en l'incendiant du regard* ME ?! *explosa-t-elle en hurlant* JEALOUS ?! DE CE PETIT MERDEUX DE MACCHABÉ MUET ?!

ASIM: El... Please... *souffla-t-il en tentant de la calmer comme il l'avait toujours fait lorsqu'elle explosait bruyamment ainsi, il fut aussi un peu choqué et quelque part amusé par l'intensité de ses propos sur Rê.*

ELEANORE: *Elle le repoussa violemment, révoltée* Nan mais j'y crois pas ! T'es complètement insupportable en fait ! *cracha-t-elle pleine de colère et de haine* Why did you come here ? *s'insurgea-t-elle en s'approchant de lui, instigatrice et menaçante*

ASIM: *Il recula, ne cherchant pas la confrontation mais ne voulant pas la laisser lui tourner le dos non plus.* I told you... We were attacked and I needed to find a place to hide.

ELEANORE: BUT WHY HERE ?! THERE'S MILLIONS OF PLACES YOU COULD'VE GONE ASIM ! WHY HERE ! *hurla-t-elle plus fort que jamais, sachant très bien que cela le mettait très mal à l'aise*

ASIM: Because ! Because... This was the last place I felt safe. And happy. *lui répondit-il finalement pour la faire arrêter de hurler.*

ELEANORE: *Et cela marcha. Elle se tut, les lèvres pincées et tremblante, ne sachant pas quoi faire de cette information. Cela fit battre son coeur mais c'était aussi si douloureux. Mais alors pourquoi ? Pourquoi était il si distant, si indifférent, si normal face à tout ça ? Comme s'il n'avait rien fait de plus que de revisiter un ancien café où il avait l'habitude de venir ? Ne voyait-il ici vraiment qu'un endroit où il pouvait se cacher ? Et elle ? Ne la voyait-il que comme une cruche assez bête et amoureuse pour l'aider sans poser de question ? C'était ce qu'elle était finalement et s'en rendre compte était si humiliant. Elle détourna le regard, amer et vexée.*

ASIM: Please... *supplia-t-il doucement, le coeur serré de la voir si triste et énervée* Don't be mad... I didn't mean for this to happen this way. *s'excusa-t-il d'une petit voix désolée*

ELEANORE: *Elle releva les yeux vers lui, plus blessée que jamais. Ne voyait-il pas que tout ce qu'il disait ne faisait qu'empirer les choses* Alors, tu serais jamais revenu ? *demanda-t-elle alors d'une voix brisée* Si tout ça ne s'était pas passé, tu ne serais jamais revenu.

ASIM: *Il détourna le regard comme lorsqu'il savait que la réponse n'était pas celle qu'elle voulait entendre mais qu'il savait qu'il ne pouvait pas lui mentir non plus.* Non. Ma vie... est en Egypte, auprès de mes frères et de mon peuple. *répéta-t-il car c'était ce qu'il lui avait expliqué lorsqu'il l'avait quitté la première fois. Les mots eurent du mal a sortir car il savait que tant de choses avaient changées depuis. Il avait changé.*

ELEANORE: *Elle reconnu ses mots. C'était comme s'il voulait qu'elle se sente bête de ne pas les avoir pleinement comprit la première fois. Mais elle les avait comprit et elle était passé à autre chose. Et il avait fallu qu'il remontre sa petite tête de prince endormi pour réveiller ses vieux démons. Et puis il répétait ça mais clairement, il n'était ni en Egypte, ni auprès de son peuple et ce plan semblait hors de question à présent.* And Rê ? He's your "brother" ? Your boss ? *demanda-t-elle car elle avait bien comprit que peu importe ce que Asim avait prévu cette fois, cela semblait tourner autour de Rê.*

ASIM: *Il eu un petit rictus gêné. C'était difficile a expliquer. Il était le chef du Temple de Ra mais ce terme n'avait pas la même connotation dans l'esprit des occidentaux. Il était un temps où il aurait pu se qualifier d'amis, mais à présent ? Tout avait tendance à se flouter, tout sauf la certitude qu'il devait le protéger.* He's not my boyfriend, if that's what you want to know. *répondit-il en plaisantant doucement, encore amusé par cette idée*

ELEANORE: *Elle eu un rictus amusé mais amer. Calmée mais loin d'être consolée d'une quelconque manière. De toute façon, tout ce qu'il pouvait dire ne semblait pouvoir que l'énerver ou la blesser un peu plus. Elle ne répondit pas pour ne pas relancer la discussion et se détourna, prête à retrouver le confort de l'appartement de Mélody et de la solitude.*

ASIM: Eleanore. *appela-t-il, déçu que cela doive se terminer comme ça. Mais il ne savait pas quoi dire pour rattraper le coup. Il ne voulait pas lui mentir non plus et tout ce qu'il lui avait dit jusqu'ici n'avait été que la vérité. Il aurait été facile de lui dire qu'il l'aimait, la consoler une nuit, la rassurer en sachant que de toute manière il serait obligé de disparaitre à nouveau. Mais c'était simplement hors de question, autant qu'il détestait la voir souffrir, il ne lui mentirait pas. Il ravala ses efforts et ses espoirs de pouvoir recoller les morceaux.* I promised Mélody that we were going to stay for two days but you don't have to leave. We can find a hotel or somewhere else to stay. *dit-il, gêné à l'idée de la chasser de son propre appartement.*

ELEANORE: *Elle soupira, lassé de son air navré et de ses yeux tristes de la faire souffrir alors qu'il le faisait si terriblement bien.* J'm'en fou. Tant que vous arrêtez de foutre le feu à mes meubles. *marmonna-t-elle d'un air blasé et défait avant de quitter l'appartement en refermant la porte derrière elle.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 16:24

https://rpnow.net/rp/KDRxBaCn/10



Rê:   *Il s'extirpa de ses sombres pensées, forcé par Mélody qui tenta de   le faire sourire à nouveau en plaisantant.* _Honnêtement, je crois   que tu l'as gagné._ *répondit-il en esquissant tout de même un   petit sourire, désolé de déprimer à nouveau alors qu'ils   s'amusaient si bien. Il se releva, prêt à la suivre et à suivre son   programme.*  

Mélody:   _Je sais mais t'avais l'air trop heureux pour que je te l'enlève_   *Avoua-t-elle en tirant à nouveau la langue, l'emmenant à la gare la   plus proche* _J'ai besoin de photo pour t'aider toi et Asim_   *Expliqua-t-elle en s'approchant d'une machine, elle tira le rideau,   désignant le tabouret à l'intérieur*  

Rê:   _Oh._ *dit-il à la fois ému et gêné d'avoir l'air si misérable   qu'elle lui accorde cela en guise de consolation. Il la suivit   jusqu'à un bâtiment, se demandant bien ce qu'elle avait prévu cette   fois. Elle lui expliqua alors en lui désignant une petite pièce   très éclairée à l'intérieur de laquelle se trouvait un simple   tabouret. Incertain, il s'assit tout de même dessus et fit face à   l'écran. Ils appuyèrent sur les boutons nécessaires pour prendre   des photos d'identité et lorsque la caméra lui renvoya sa propre   image tel un miroir, il laissa échapper un petit sont de dégoût et   de défaite.* _Ah. J'ressemble à rien._ *constata-t-il d'un air   complètement fataliste et blasé, parfait pour respecter les   consignes officiels pour une telle photo.*  

Mélody:   _A moi !_ *Elle échangea sa place avec Rê, juste pour le plaisir,   cacher derrière son rideau, elle fit autant de grimace différente   que possible qu'il découvrirait le premier avant qu'elle ne sorte de   la cabine*  

Rê:   *Il la laissa s'amuser à l'intérieur, se demandant si elle aussi   avait besoin de photo tout comme eux mais apparemment c'était   simplement pour faire des têtes bizarres. Il récupéra les photos   avec un sourire amusé.* _Ah ben oui j'comprends. Quand on a aussi un   joli visage il faut faire beaucoup d'efforts pour être moche._   *commenta-t-il sur le ton tragique de la constatation*  

Mélody:   *Elle laissa filer un gloussement devant le compliment* _Vas y ! Fais   pire que moi !_ *Défia-t-elle_  

Rê:   *Il haussa les sourcils devant son défi.* _J'ai pas besoin de faire   de grimace pour gagner._ *fit-il remarquer*  

Mélody:   _T'as peur de perdre ?_ *Dit-elle en sortant sa tête à travers le   rideau pour le regarder*  

Rê:   *Il souffla d'un air faussement hautain.* _Je suis né pour gagner ce   défi._ *dit-il en se glissant derrière le rideau à son tour*  

Mélody:   _Ah ouais ?_ *Dit-elle en actionnant la machine, restant avec lui sur   le champs de l'appareil* _Prêt ?_ *Elle appuya sur le bouton* _C'est   partie !_ *Faisant déjà sa première grimace*  

Rê:   *Il ressortit les pire grimace qu'il adorait faire à ses frères pour   briser leur sérieux de grands jeunes hommes sérieux et pour rendre   fou sa mère. Il tint peut-être 3 ou 4 poses mais il ne parvint à   garder son sérieux très longtemps devant sa propre tête et celle de   Mélody, finissant par éclater de rire sans pouvoir s'arrêter.*  

Mélody:   *Elle s'était retenue de rire dès la première grimace en réalité   mais elle s'était fait violence pour ne pas rire, jusqu'à ce qu'elle   voit les prémices d'un sourire sur le visage de Rê et qu'elle   n'éclate en même temps que lui pour les dernières photos*  

Rê:   *Il se plia en deux, rigolant à s'en faire mal aux côtes, l'image de   leurs grimaces atroces collées à sa rétine.*  

Mélody:   *A force d'en rire, elle en tomba du tabouret et du se rattraper au   rideau qu'elle manqua de peu de complètement arracher ce qui ne fit   qu'intensifier le fou rire. Quittant, tant bien que mal le photomaton,   elle récupéra les photos qu'elle regarda* _ok ok...Celui-là je te   l'accorde_ *Admit-elle en essuyant les larmes qui avaient commencer à   couler sur ses joues*  

Rê:   *Il ne su même pas quoi répondre bien franchement, victoire ou pas,   cela avait été si hilarant que c'était bien mieux que de gagner,   tout comme la course et rire. Cela faisait tellement de bien. Il   quitta lui aussi cette petite boite de pitrerie, osant à peine poser   son regard sur les photos qui le fit exploser de rire à nouveau.*  

Mélody:   *Elle garda les photos d'identité, lui donnant le reste des photos en   se calmant petit à petit* _Cadeau_ *Les yeux encore brillant de joies   et de bonheur*  

Rê:   *Il les récupéra en tentant de contrôler son rire, essuyant les   quelques larmes de ses yeux. Les observant une dernière fois avec un   sourire incrédule.* _T'es complètement folle._ *remarqua-t-il avec   hilarité en étudiant ses grimaces avec un peu plus d'attention. Il   connaissait sa propre tête et ses propres grimaces mais celles de   Mélody étaient assez incroyables. Un mélange de pure beauté et de   ridicule improbable. Il fut très heureux de pouvoir les garder.*  

Mélody:   *Elle ne fit que sourire de plus belle devant sa remarque* _Ce n'est   que les deux tiers de ma folie ça_ *Rectifia-t-elle cependant*  

Rê:   _Deux tiers ? Je sais pas si j'ai envie de savoir à quoi ressemble le   dernier tiers..._ *nargua-t-il un sourire étiré sur son visage*  

Mélody:   _En effet, tu supporterais pas ça_ *Nargua-t-elle à son tour*  

Rê:   *Il se mordit la lèvre pour s'empêcher de sourire plus devant ses   défis incessants. Elle savait vraiment comment titiller son égo, lui   qui en était pourtant réduit à ne pas pouvoir en avoir beaucoup.*   _Pff... J'ai déjà connu des trucs bien plus fou._ *répondit-il pour   se la jouer un peu*  

Mélody:   *A peine eut-il fini sa phrase qu'elle vint déposer ses lèvres sur   les siennes, le temps de deux ou trois secondes à peine avant de   reculer, se pinçant les lèvres* _Y a plein de folies différentes_  

Rê:   *Il se figea soudain. Complètement surprit et prit au dépourvu les   yeux gros comme des billes. C'était comme si son cerveau essayait   désespérément de comprendre ce qu'il venait de se passer mais   moulinait dans le vide. Il resta interdit et tétanisé une longue   seconde avant que l'embarra face enfin son chemin jusqu'à son visage.   Il détourna les yeux maladivement, un rictus incertain étirant un   coin de sa bouche.* _T'es... T'es vraiment complètement folle._   *souffla-t-il, mourrant de timidité*  

Mélody:   *Elle coinça sa lèvre inférieur entre deux canines en le regardant   être submergé par la timidité, ses joues avaient prit une teinte   plus rose et son coeur s'était légèrement emballé mais elle ne   pouvait s'empêcher de sourire malgré tout* _Tu devrais essayer_  

Rê:   *Ca y est, il se tritura les doigts d'un geste nerveux, physiquement   incapable de regarder ailleurs que quelque part sur le sol où il n'y   avait rien.* _Oh j'suis... J'suis déjà bien barge crois-moi..._   *dit-il en tentant de plaisanter mais le rire qui échappa de ses   lèvres ne fut rien d'autre qu'un rire purement nerveux, il recula   d'un pas.*  

Mélody:   *Elle gloussa en le voyant reculer* _C'était si désagréable ?_  

Rê:   *Il ne s'était même pas rendu compte qu'il était si fuyant mais il   n'avait pas moyen de contrôler la réaction de son corps face à cet   embarras. Il se força a répondre par les mots plutôt.* _N-non...   C'était... ehm... ehm... ina... inattendu._ *balbutia-t-il, se   maudissant intérieurement d'être aussi peu dégourdi et absolument   ridicule*  

Mélody:   *Son sourire s'agrandit en l'écoutant* _Encore ?_ *Taquina-t-elle   sans pouvoir s'en empêcher*  

Rê:   *Il n'eut même pas le temps de formuler une réponse que son corps   fit un pas en arrière.* _Ehm..._ *chercha-t-il a protester ou réunir   un peu de courage pour émettre même un doute mais il fit un autre   pas en arrière avant que ses jambes ne lâchent complètement et   qu'il se retrouve les fesses sur le sol* _J'vais juste... m'asseoir...   un peu... m-m'asseoir ici._ *balbutia, figé de gêne et de honte*  

Mélody:   *Elle n'eut pas vraiment l'air de se vexer à vrai dire, s'installant   à son tour sur le sol* Ok *Dit-elle toujours souriante* _Alors tu   mettrais quoi sur ta liste si tu pouvais la faire maintenant ?_   *Dit-elle en tentant à l'aider à penser à autre chose*  

Rê:   *Il se crispa involontairement en la sentant s'installer à côté de   lui, jetant un bref coup d'oeil à ses chaussures faute de parvenir à   relever les yeux.* _T'embrasser encore ?_ *laissa-t-il échapper dans   même réfléchir* _M-mais qu-quand j'arriverais à-à..._ *il inspira   profondément dans un effort de calmer sa panique ridicule* _A être   plus calme._ *s'excusa-t-il en détournant sans cesse le regard bien   qu'il ne la regardait absolument pas.*  

Mélody:   *Elle fut surprise d'entendre cette réponse aussi naturellement,   rougissant un peu, baissant la tête en souriant, elle rabattit ses   genoux contre elle, y posant sa tête* _D'accord_ *Lui dit-elle   doucement, lui signifiant juste qu'elle en avait aussi envie mais   qu'elle lui laisserait tout le temps qu'il souhaite pour se calmer. Et   comme elle était malgré tout une jeune fille incapable de vraiment   rester en place, elle fredonna une mélodie, finissant par sa tête   contre la paroi du photomaton pour regarder devant elle plutôt que de   le fixer, sachant que cela ne l'aiderait probablement pas à se   détendre si elle le fixait. Le fredonnement se mua petit à petit en   chant, doux, comme une comptine, fermant simplement les yeux *  
[/color]
Rê:   *Il se força à se calmer mais se savoir aussi ridicule sous le   regard de Mélody ne l'aidait qu'à le stresser plus encore. Le fait   qu'elle ne lui parle plus, comme si elle attendait qu'il se calme lui   mit plus de pression encore et il eu l'impression qu'il serait   incapable de se calmer avant que le Soleil ne se lève. Mais lorsque   la jeune fille se mit à fredonner, il releva les yeux une fraction de   seconde, juste assez pour sentir qu'elle ne le fixait pas. Sa petite   voix, la mélodie l'aida à se calmer bien mieux que tout ses efforts.   Il se sentait comme un bébé, bercé par une simple comptine et   pourtant un peu de musique et des paroles qu'il n'avait pas à   comprendre et qu'il pouvait écouter en sachant qu'on ne lui demandait   pas d'y répondre avait toujours eu le don de l'apaiser. Ne risquant   pas de croiser son regard, il se sentit plus libre de relever les yeux   vers elle et il finit par la fixer à son tour lorsqu'elle ferma les   yeux, emportée dans sa petite chanson. Il fut lentement envouté par   sa voix, ses cheveux, ce visage que finalement il n'avait osé prendre   le temps de détailler plus que ça avec ses regards fuyants. Sa peau   de porcelaine, ses longs cils et ces lèvres qui continuaient de   former les paroles de la chanson. Il ne su ce qui le poussa à   s'approcher doucement. Ce n'était pas du courage mais quelque chose   de bien plus simple et naturel. Il n'eut pas l'impression d'avoir   besoin de se battre contre quelque chose pour trouver son chemin   jusqu'à ses lèvres et l'embrasser, plus tendrement que chastement et   plus longtemps finalement qu'il aurait cru de rigueur. Mais il se   sentait si bien et il se doutait qu'il ne tarderait pas à refaire   l'idiot alors il en profita complètement, de ce contact doux et chaud   qui le fit frissonner mais d'un frisson plus agréable que   désagréable.*  

Mélody:   *Elle avait continuer à chanter, jusqu'à ce qu'elle sente sur ses   lèvres son souffle et puis, son contact. Elle n'esquissa aucun geste,   répondant à ce baiser d'une extrême douceur. Les yeux clos, elle   lui laissa tout le contrôle, ne pouvant s'empêcher de sourire contre   sa bouche, il y avait quelque chose de terriblement fragile dans ce   baiser qui ne faisait que nourrir un besoin irrépressible d'en   prendre particulièrement soin. son coeur se laissant très lentement   emporter, s'emballer dans une chamade à l'image de ce tendre baiser.   De longue seconde défilait et lorsqu'elle le senti s'éloigner, elle   ne contrôla son propre réflexe à vouloir prolonger le moment en   s'approchant de lui, profitant des dernières secondes. Elle laissa   échappé un lent, long et doux soupire de bien être en souriant, les   yeux encore clos, n'osant les ouvrir trop brusquement comme lorsque   l'on fait un rêve qu'on ne veut pas voir de suite s'évanouir.*  

Rê:   *Il aurait voulu prolonger ce baiser pour toujours mais en la sentant   sourire, son esprit se réveilla doucement, se demandant s'il n'était   pas stupide à rester là contre ses lèvres. Il en profita encore un   peu avant de s'éloigner doucement, sentant le stress de s'y être mal   prit revenir au galop, ses yeux retrouvant le chemin du sol avant   qu'elle ne songe à ouvrir les yeux. Il passa inconsciemment sa langue   sur ses lèvres et les pinça pour gouter un peu plus à ce baiser. Il   n'osa pas vraiment parler, attendant plutôt le verdict de Mélody   d'un air particulièrement vulnérable.*  

Mélody:   *En ouvrant les yeux et en découvrant Rê le regard ailleurs, elle ne   put s'empêcher. Se penchant, revenant récupérer ses lèvres comme   unique réponse ou verdict quelconque, ne se montrant pas moins douce   que lui, si ce n'est qu'elle le rendit un rien moins chaste et   plus...Français...Si on devait en croire certain pays. Ne se montrant   pas trop entreprenante, loin de vouloir faire quelque chose que Rê ne   souhaitait pas*  

Rê:   *Il s'attendit à toute sorte de réponse, des négatives tout   particulièrement au moins pour y être préparé mais il ne   s'attendit pas à ce que ça ne soit pas encore la fin. Il fut surprit   à nouveau mais il s'empressa de fermer les yeux pour ne pas s'ajouter   plus de stimuli gênant, se concentrant sur ce baiser qui se   transforma en quelque chose qui le prit au dépourvu mais qu'il fut   incapable de fuir. Au contraire son corps le pressa un peu plus contre   elle à la recherche de plus de chaleur et de caresse de sa langue,   découvrant quelque chose de si inconnu qu'il en laissa tomber tout le   peu qu'il pouvait connaitre de la chose. Il souffla, apprenant à   respirer par le nez s'il ne voulait pas que ce baiser délicieux se   finisse trop vite, venant même glisser ses doigts dans les cheveux de   Mélody pour venir envelopper sa nuque et l'encourager à ne pas   s'éloigner*  

Mélody:   *Le sentir s'approcher d'elle la poussa à ne pas rompre ce moment,   plus encore lorsqu'il laissa ses doigts se poser contre sa nuque. Elle   glissa une main contre son bras, ne se lassant pas de ce baiser, de   ces caresses douces et de ces sensations nouvelles en elle. Tout ceci   avait le gout d'une première fois, son coeur se réchauffant, ne   désirant plus du tout rentrer, gouttant un peu plus de ses lèvres et   de sa langue. Elle ignora combien de temps ils restèrent ainsi, à   juste s'embrasser, ne marquant que de très courte pause pour ensuite   en redemander, comme les deux adolescents qu'ils étaient.* Je n'ai   plus envie que tu parte *Avoua-t-elle dans sa langue maternelle   sachant qu'il ne pourrait pas la comprendre. Elle ne put s'empêcher   de sourire, rayant d'un bonheur nouveau* _Je pourrais rester ici une   éternité maintenant..._  

Rê:   *Il ne su pas quoi lui répondre mais la voir sourire ne lui donna que   plus envie de l'embrasser encore et venant envelopper son visage entre   ses deux mains il vint chercher le contact de ses lèvres à nouveau   pour venir danser avec sa langue et s'enivrer de sa douceur et de sa   chaleur. Son désir pour elle, il l'exprimait finalement mieux par ses   gestes que n'importe quel mot qu'il peinerait à trouver pour exprimer   ce qu'il ressentait ou expliquer la situation. Il l'embrassa sans se   lasser, sentant à travers ce désir une puissance nouvelle naitre en   lui. Il avait envie, pour la première fois il voulait quelque chose   pour lui même, une première chose sur sa liste, elle.*  

Mélody:   *Emportée par ses mains et son baiser, elle se laissa emmener par son   désir qui faisant échos au sien. Osant un peu plus de contact   physique, Elle vint entouré sa nuque de ses bras, l'attirant un peu   plus contre elle, se noyant dans cette douceur presque insoutenable   mais terriblement réconfortant. Faisant bondir son coeur de joie,   elle maudissait sa propre interdiction d'user de magie, sachant qu'en   cet instant elle les aurait fait transplaner à l'abris des regards.   Sa main se glissa sur la peau de son cou, son nez caressant le sien   alors qu'elle continuait toujours plus à l'embrasser. Etait-ce pour   lui faire comprendre cette envie qu'elle glissa sa main contre la   sienne la glissa contre elle jusqu'à sa taille, où elle la fit   glisser sous son manteau et t-shirt juste pour qu'il sente la chaleur   de sa peau et qu'elle puisse sentir le bout de ses doigts contre elle*  

Rê:   *Il tressailli à son contact contre sa nuque l'embrassant avec   toujours plus de fougue. Il ne remarqua même pas qu'elle s'était   saisie de sa main pour la guider sous ses vêtements. La chaleur de   son corps le fit frissonner de désir et bien qu'une pointe   d'incertitude vint le crisper cela ne le vit que serrer ses doigts   autour de sa chair un peu plus.* _O-on devrait..._ *souffla-t-il   fébrilement, à peine capable de quitter ses lèvres pour le peu de   temps qu'il lui fallait pour finir sa phrase*  

Mélody:   *Elle ne l'aida pas plus à finir sa phrase, récupérant ses lèvres   sur les siennes le temps d'un autre baiser* _Rentrer ?_ *Tenta-t-elle   de finir pour lui mais bien incapable d'esquisser le moindre geste   pour se faire, cherchant à retrouver le contact de sa bouche contre   la sienne*  

Rê:   *C'était trop dur de s'arrêter et maintenant que sa main était sur   sa taille il se sentait incapable de la quitter.* _Puis-je... Puis-je   nous y emmener ?_ *murmura-t-il dans un souffle fébrile, ne   connaissant toujours pas très bien le ressentit de Mélody envers la   magie mais il se sentait incapable de refaire le chemin inverse qu'ils   avaient fait pour arriver jusqu'ici. Il se sentait même incapable de   se relever.*  

Mélody:   *En guise de réponse, elle vint simplement serrer doucement son bras   de sa main avant de souffler un oui dans sa langue. Récupérant ses   lèvres, elle-même étant bien incapable de mettre un terme à leur   contact*  

Rê:   *Il vint glisser son autre main sous son T-shirt pour pouvoir entourer   sa taille et la serrer contre lui alors qu'il vint presser ses lèvres   plus fortement contre les siennes et les emporta dans un flash   jusqu'à l'appartement d'Eleanore, sur son lit. Il ne su ce qui lui   prit mais se sachant de retour à l'abri et "chez eux", il glissa ses   mains vers le haut la débarrassant immédiatement de son manteau et   T-shirt qu'il lança dans un coin de la pièce, s'empressant de   revenir emprisonner ses lèvres après avoir fait passer le tissu   comme s'il eu peur qu'elles s'échappent.*  

Mélody:   *Son coeur s'emballa et sa tête lui tourna, à la fois à cause des   effets de ce voyage aussi rapide que soudain, s'empressant à son tour   de découvrir son torse et de l'entourer de ses bras, ne cherchant   même pas à savoir où elle se trouvait, elle savait que c'était un   lit sous elle et qu'elle était avec Rê, ces deux informations   étaient amplement suffisante pour se laisser emporter par l'instant   présent. Délaissant une minutes ses lèvres au profit de son cou et   de ses épaules, elle revint rapidement retrouver le contact doux de   se bouche et de sa langue*  

Rê:   *Il se crispa en sentant ses mains sur son corps le libérer de ses   propres vêtements, se figeant une seconde de tétanie mais ses   lèvres étaient toujours là pour les ramener à elle et lui   promettre que la suite ne pouvait qu'être meilleure encore. Ses mains   tremblèrent mais il ne les ôta pas de ses hanches, la serrant   doucement lorsqu'elle vint gouter à son cou et ses maigres épaules.   Il se força à ne pas penser à lui, à son corps chétif voire   squelettique, couvert de contusions et au sentiment atroce et   prononcé d'être souillé depuis le jour où il avait été maudit.   Il voulu la regarder elle et ses cheveux fous, son corps doux mais   c'était trop d'information en même temps et il ferma les yeux sans   parvenir à les rouvrir. Son corps se rigidifia lentement jusqu'à ce   qu'il ne parvienne plus à répondre à ses baisers, ses mains encore   crispées sur sa taille.*  

ASIM:   _Roooh... Aller..._ *marmonna-t-il dans sa barbe dans sa langue mais   son ton était assez équivoque pour être compréhensible.*  

ELEANORE:    *Elle avait cherché à aller dans son appartement à l'instant où   elle avait perçu du son à l'intérieur mais alors qu'elle   s'apprêtait à appeler Mel, Asim était intervenu en la tirant dans   l'autre appartement, lui faisant signe de ne pas faire de bruit. Elle   avait cru à un danger d'abord ce qui l'avait immédiatement réduit   au silence mais elle avait rapidement comprit au petit sourire   réjouit d'Asim qu'il ne s'agissait pas de ça. Le voir réagir   derrière la porte fermée de l'appartement comme s'il regardait un   match de foot lui fit comprendre que...* Tu peux voir ce qui se passe   ?! *remarqua-t-elle, choquée et intriguée* Enfin j'veux dire... Le   sentir ? *rectifia-t-elle en comprenant que la marque y était   sûrement pour quelque chose. Le verbe choisit cependant ne rendait en   rien la situation moins gênante. Asim ne lui répondit pas mais il ne   put retenir un sourire espiègle et mutin de s'étirer sur son   visage.* J'y crois pas  Espèce de voyeur ! *l'accusa-t-elle en lui   lançant violemment un coussin à la figure.* Je la laisserais pas   être mêlée à vos magouilles dégueulasses ! MEE- *mais Asim lui   lança le coussin à la gueule à son tour en se retenant de rire pour   l'empêcher d'interrompre ce moment*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 16:49



ASIM: *Il avait rapidement abandonné le coussin pour ne pas l'étouffer mais il dû la maintenir fermement, posant même sa main sur sa bouche pour l'empêcher d'aller retrouver son amie et couper court à leur intimité. Eleanore se débattait furieusement, plus révoltée encore qu'il la retienne ainsi. Elle donna des coups de pieds dans le vide, le mordit et il fut obliger de la jeter sur le lit et de la plaquer là pour l'empêcher de renverser les meubles. Elle se calma un peu, sentant que de toute manière elle ne serait pas capable de vaincre contre lui mais cela ne l'empêcha pas de le fusiller d'un regard plein de colère. Il la fixa lui aussi, plus calme, presque amusé par la situation. Une lueur s'alluma dans son regard noir qu'elle reconnu comme étant du désir mais elle ne su comment se sentir à propos de ça. Il ôta la main de sa bouche mais resta au dessus d'elle sans aller plus loin, sans oser bien que tout en lui criait qu'il avait envie d'elle. Elle l'incendia de son regard furieux, lui en voulant encore complètement pour tout ce qu'il avait fait et dit depuis qu'il était là mais elle ne cria pas, ni n'en profita pour s'échapper. Elle resta plusieurs seconde a le fixer avec colère, comme pour voir s'il finirait par céder, qu'il l'utiliserait au lit comme il le faisait pour protéger son cher Rê mais il ne fit rien. Et cela la frustra plus encore. Elle lui donna une violente giffle, comme pour chasser cette lueur lubrique dans son regard ou encore le punir d'oser la désirer malgré ce qu'il lui avait dit mais cela ne changea rien, sauf pour elle. Elle céda et vint empoigner son visage pour le pousser à enfin presser ses lèvres contre les siennes.*

ELEANORE: *Et malgré cela, l'Egyptien ne sembla pas plus entreprenant, profitant simplement de ce baiser fougueux sans voir cela comme un feu vert. Mais Eleanore elle n'était pas prête à s'arrêter là, le délestant furieusement de sa veste en cuir et de sa ceinture. Elle pouvait déjà sentir à quel point il en avait envie et pourtant il la laissait faire tout le travail. Cela semblait ressembler de plus en plus à de la mauvaise volonté plutôt qu'à une attente de consentement, ce qui la frustra un peu plus. Elle arrêta alors ses efforts pour le dévêtir pour venir agripper ses cheveux fraichement coupés pour le forcer à quitter ses lèvres.* I hate you. *bouda-t-elle sombrement en sachant très bien qu'il aurait ce qu'il voulait alors qu'elle cédait devant quelque chose qu'elle s'était pourtant interdit.*

ASIM: No you don't. *rétorqua-t-il avec douceur et un petit sourire amusé. Mais celui-ci s'effaça doucement pour laisser place à une certaine culpabilité alors qu'ils se rendaient tout les deux comptes.* You love me.

ELEANORE: *Son coeur se pinça en l'entendant dire cela mais aussi insinuer quelque part qu'elle était la seule dans ce cas. Elle le ramena contre ses lèvres pour pouvoir gouter à sa douceur plutôt que de devoir voir son air navré, comme s'il avait pitié d'elle.* Prends-moi... *le supplia-t-elle en tirant fébrilement sur son T-shirt, se sentant déjà si mal d'en avoir envie et plus encore de devoir quémander un peu de luxure, faute d'avoir de l'amour.*

ASIM: *De l'autre côté, Asim avait cédé aux supplications de la belle Eleanore et aux siennes bien qu'ils savaient tout deux qu'ils auraient voulus que cela se passe autrement. Il y avait dans leurs étreintes folles et endiablée une luxure violente, un besoin avide de plaisir et de chaleur. Ils voulurent s'oublier chacun dans les bras de l'autre et pourtant incapable d'infliger à l'autre la douleur qu'ils pouvaient ressentir en eux, ils détournèrent le regard, gémirent avec retenue, comme à deux, mais seuls. Lorsque Asim pu sentir le bonheur de Rê s'assagir, il fut heureux et fier pour lui mais cela lui fit se rendre compte à quel point ce qu'il se passait dans ce lit là était bien différent que son petit coup de foudre parisien. Son coeur se tordit une seconde et il ressentit le besoin de chercher un peu de réconfort dans les yeux d'Eleanore, un peu d'amour mais il n'y trouva que des larmes.* No... Don't cry... Don't cry please... *la supplia-t-il fébrilement en sentant son coeur se flétrir de tristesse. Il embrasser ses yeux et ses lèvres tremblantes pour chasser les larmes, se faisant plus doux, plus tendre pour les remplacer par du plaisir mais elle finit par éclater en sanglot en le serrant désespérément de ses bras pâles.*

ELEANORE: *Elle ne put s'empêcher de sanglotter en le serrant contre lui, ruinée à l'idée qu'ils ne puissent pas avoir plus, plus que cette simple baise au gout de consolation. Elle ne savait pas pourquoi cela lui tenait tant à coeur, après tout ça n'avait toujours été que ça entre eux. Un coup de coeur, une belle histoire qui avait dû prendre fin un peu précipitamment mais elle pensait qu'elle était passée à autre chose facilement. Ca n'avait jamais été prévu qu'il reste, elle avait sa vie, il avait la sienne, ils s'étaient croisés, à deux reprises et en avaient profité, c'est tout. Etait-ce elle ? Elle qui avait idéalisé cela dans ses souvenirs à tel point que cette troisième fois tout lui semble si... insuffisant ? Elle en voulait plus, elle le voulait lui, le frisson qu'elle se souvenait avoir ressentir lorsqu'il la toucha pour la première fois, le sentiment de liberté, le sentiment de l'avoir envouté, la certitude que s'il restait une nuit de plus à Paris, ce n'était que pour elle. Mais tout cela était passé. Elle n'était plus la princesse qu'elle avait été à ses yeux, elle n'était même pas une femme à qui il pouvait dire "je t'aime". Cela lui faisait si mal, à son égo mais au delà, à son coeur qui semblait se rendre compte de ses désirs seulements lorsque ceux-ci se retrouvaient brisés.* Don't leave... Please... *pleunicha-t-elle d'une petite voix si vulnérable alors que tout son corps se raccrochait à lui.*

ASIM: *Il la releva pour la serrer contre lui, espérant l'apaiser un peu ainsi alors qu'il caressa doucement ses longs cheveux blonds.* How could I stay ? When it makes you suffer so much ? *murmura-t-il plein de tristesse lui aussi, se maudissant de n'avoir su garder ses distances, tout cela pour un peu de plaisir charnel. Tout cela pour tant de larmes et de tristesse.*

ELEANORE: I don't care. *bouda-t-elle en enfouissant sa tête contre son torse.* I don't want you to leave. Don't leave. *continua-t-elle de supplier*

ASIM: *Il aurait voulu pouvoir lui céder, ou même lui demander de rester avec lui et de venir avec eux mais ce n'était pas possible. Ce n'était pas une question d'amour, mais de sécurité. Elle ne savait pas ce qui pouvait se tramer en Egypte ou dans le monde magique, ce qui était à leur tousse et elle n'avait pas besoin de le savoir.* I can't protect you if I protect Rê. *lui avoua-t-il si désolé et coupable que ses yeux se mirent à briller eux aussi. Mais il ne laissa pas la tristesse lui extirper des larmes. Il n'avait pas le temps de pleurer. Il glissa son index sous son menton fin pour relever son visage vers lui.* But I can make you forget. If you want to. Forget I was ever here, or that I ever came back. Forget this night and last night. *lui proposa-t-il avec une tristesse et une gentillesse lasse, se forçant tout de même a esquisser un sourire pour la rassurer et lui montrer que ce n'était pas grave si c'était ce qu'elle souhaitait.*

ELEANORE: *Elle sentit son coeur mourir un peu plus en l'entendant lui répondre. Et sa proposition ? Oublier ? Est-ce que cela l'aiderait à se sentir mieux ? Enlèverait le trou qu'elle pouvait sentir la ronger de l'intérieur ? Après tout qu'avait-elle à garder de toute cette histoire à part de la peur, de la confusion, de la tristesse et de l'amertume ? Et si elle était simplement rentrée chez elle ce soir là, qu'elle avait commandé une pizza qu'elle aurait bouffé avec Ella devant un stupide téléfilm ? Ne se sentirait-elle pas mieux que maintenant. Elle baissa les yeux, incapable de faire face au sourire courtois et séduisant de son bourreau alors qu'elle acquiesça timidement.*

ASIM: *Il souffla, se forçant à se faire à cette idée et la prit dans ses bras pour la rassurer un peu plus.* Okay. *répondit-il alors en déposant un petit baiser sur son front et en caressant son dos pour l'apaiser un peu plus.* Encore deux jours et when we leave, I'll make you forget everything, okay ? Deux jours ça va aller ? *demanda-t-il gentiment en lui frottant doucement les épaules.*

ELEANORE: *Elle acquiesça avec une petite mine, se blotissant contre lui pour chasser ses derniers hoquets de pleurs. Même si cela lui brisait le coeur, savoir que dans deux jours tout cela ne sera plus qu'un affreux cauchemar dont elle ne se souviendra même pas l'apaisa. Elle pouvait alors profiter de ces deux jours comme elle l'entendait, sans se soucier de si cela lui arrachait le coeur de la poitrine ou si elle se berçait d'illusions. Elle ne s'en souviendrait pas de toute manière.* Stay the night. *lui demanda-t-elle alors doucement en se blottissant un peu plus contre lui, l'incitant à s'allonger à ses côtés. Il le fit docilement, l'entourant même tendrement de ses bras comme s'il pouvait lire dans ses pensées. Elle ferma les yeux, décidée de profiter de cette illusion, de ces moments qui ne changeraient rien car ils disparaitront bientôt.* Say you love me.

ASIM: *Elle ne pouvait pas le voir ainsi allongée contre lui mais son regard se voilà de tristesse.* I don't want to lie to you Eleanore. *répondit-il avec douceur.*

ELEANORE: Why does it matter ? I'll forget everything soon. *lui rappela-t-elle d'un ton las et défaitiste.*

ASIM: *Il pinça les lèvres. C'est vrai ça ne changeait rien mais il n'en était tout simplement pas capable. Il la serra un peu plus contre son corps chaud à la place, murmurant.* Where I come from, we are called the Children of Ra. Ra is the Egyptian God of the Sun, he is our God, our Father and our Benefactor. But I was banished long ago, that's why I traveled the world. And when I came back... It never really felt like home anymore. I could not sleep at night, this you know, and would... look up at the Moon instead, remember our nights, remember your arms wrapped around me when I couldn't sleep. Remember your voice, your face, so pale in the moonlight. I would look up and wonder if you were looking at the Moon too. Wonder if you missed me as I missed you. Or if you had already forgotten me and went on with your life. I wonder which scenario I liked the most but it didn't matter, because I was far away. *raconta-t-il avec douceur, faute de pouvoir lui dire les mots qu'elle attendait. Sa voix était comme une berceuse et il pouvait sentir Eleanore sombrer doucement, épuisée par le sexe, la colère et les larmes mais il continua de murmurer tendrement à son oreille. Il lui raconta tout, même les choses qui ne la concernaient pas, tout du Temple, tout de Rê et de ses étranges manies mais aussi de sa grandeur qui lui faisait souvent douter de s'il y avait réellement Dieu caché juste derrière ses iris dorés. Il lui raconta ses soirées passées avec Kafele à faire les idiots et à chasser les cauchemars à coup de chansons, de festins et de récits érotiques. Il lui raconta aussi les crises, les conflits et aussi ce soir là où il avait vu tout ses efforts, ses certitudes, tout ce pourquoi il se battait, tout ce pourquoi il l'avait quittée, s'effondrer sous ses yeux d'une simple mauvaise pensée. Il lui raconta la guerre, il lui raconta le Feu et il lui raconta l'Ombre qui planait sur leur tête. Il ne su pas ce qu'elle pu entendre de tout ça car il pouvait la sentir respirer doucement mais cela ne faisait rien, car dans deux jours, elle ne s'en souviendrait pas.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 17:00



Mélody: *Elle le sentait doucement paniqué, devinant en cet instant que c'était plus que probablement sa première fois. Elle aurait du s'en douter mais au fond que ça le soit ou pas ne changeait pas grand chose à ses yeux. Ignorant si elle devait arrêter là ou au contraire tenter de l'encourager autrement, elle garda le silence, ne cessant pas d'embrasser sa peau à défaut de ses lèvres pour le moment, sa main se glissant doucement de sa taille jusqu'à l'entrecuisse, se montrant extrêmement bienveillante tout en souhaitant le ramener à elle de la plus agréable des manières* Rê...

Rê: *Il ne parvint pas à s'empêcher de trembler et comme à chaque fois, se sentir absolument ridicule ne l'aidait en rien à se calmer. Il voulu continuer à l'embrasser, caresser son corps ou du moins lui parler mais son corps tout entier refusait de lui obéir, figé là devant elle sans rien faire. Ses baisers continuait de lui apporter du réconfort mais aussi la culpabilité de la laisser seule à ce moment sans pouvoir revenir vers elle. Sa dernière caresse eu l'effet d'une lente décharge électrique dans tout son corps qui sur sauta en attrapant son poignet et en reculant vivement au point de descendre du lit, mais il se figea à nouveau lorsqu'il se rendit compte avec horreur de ce qu'il venait de faire. Incapable d'émettre le moindre son, il fut obligé de relever ses yeux verts vers elle pour lui montrer à quel point il était paniqué et désolé. Il ne voulu pas lâcher son poignet ou quitter son regard jusqu'à ce qu'il ai le moindre signe qu'elle ne lui en voulait pas. Mais ce perdant peu à peu dans ses yeux brillant, leur couleur et leur intensité, il en oublia doucement ce pourquoi il tentait de la fuir. Au contraire il fut à tiré comme par un trou noir, approchant son visage jusqu'à ce qu'il puisse l'embrasser à nouveau. Et sa main ? Il la laissa se glisser à nouveau sur son torse et redescendre sur sa virilité déjà très volontaire alors qu'il vint serrer la tête de lit pour contrôler son angoisse.*

Mélody: *Une seconde, elle cru qu'il la laisserait là, son regard plonger dans le sien, elle ne put s'empêcher de lui sourire doucement, simplement pour lui faire comprendre que ce n'était pas grave. Le voir à nouveau s'approcher d'elle et sentir un nouveau baiser l'emplit d'une douce satisfaction et d'un sentiment de joie alors qu'il guidait à nouveau sa main jusqu'à lui; elle vint doucement le caresser, répondant à son baiser avec plus de fougue qu'elle ne l'aurait voulu, animé par le désir après l'avoir vu lui revenir. De sa main libre, elle chercha la sienne, l'incitant à continuer à la déshabiller*

Rê: *Elle vint l'inciter à lâcher le bois pour venir jouer avec ses vêtements. Il eut un peu de mal tant son corps tremblait d'angoisse mais aussi de plaisir sous ses caresses et ses baisers. Il finit par venir à bout des accroches et lorsque ce fut le cas c'est avec un enthousiasme victorieux qu'il tira sur son pantalon pour libérer ses jambes.* _Oh. Wow._ *laissa-t-il échapper bêtement, soudain obnubilé par sa chair blanche et parfaite.*

Mélody: * elle eut un petit éclat de rire devant son exclamation, se sentant rougir sous ses yeux, elle détourna le regard et la tête quelques seconde avant de légèrement se relever pour aller le retrouver. Capturant ses lèvres, elle dégrafa elle même son soutient gorge qu'elle laissa retomber sur le sol avant de se coller contre lui*

Rê: *Elle dû l'embrasser pour le sortir de sa contemplation et il sentit une douce panique s'emparer de lui en sentant ses seins venir s'appuyer contre son torse. Il l'entoura de ses bras et la caresse de sa peau douce contre ses avant bras le rendit complètement dingue et in sourire incontrôlable s'étira sur ses lèvres alors qu'il l'embrassait encore et encore. Il caressait son dos, ses hanches, glissant même ses mains sur ses cuisses lisses, enivré par son contact chaud et doux.*

Mélody: * elle laissa filer un doux soupire sous ses caresses. Abandonnant sa virilité pour le défaire des derniers vêtements. Obsédé par son sourire et son regard sur elle. L'attirant contre elle, entourant sa taille d'une de ses jambes*

Rê: *Il sentait le désir crisper ses muscles, se mêlant à son stress dans un mélange intense et excitant. Rapidement, il abandonna ses lèvres pour pouvoir goûter à la douceur de son corps avec sa bouche, embrassant son épaule, son sein et son ventre, il la libéra de sa dernière étoffe en venant caresser sa cuisse et l'empoigner avec douceur. Tout ça s'était fait si naturellement qu'il fut surprit de se trouver au bord du gouffre, prêt à sauter sans se poser de question et malheureusement quelque chose ne manqua pas de se réveiller dans sa tête pour le paralyser à nouveau. Allaient-ils... Allaient-ils vraiment... ?*

Mélody: * elle posa ses mains sur son visage pour le ramener a elle et l'embrasser passionnément. En quelque geste doux et lent elle se retrouvait au dessus de lui.* reste avec moi * souffla t elle* _ reste avec moi_ * et elle se laissa doucement glisser contre lui, ne lui laissant pas le temps de réfléchir, sans le quitter des yeux, un sourire fixé sur son visage*

Rê: *Elle ne le laissa pas reculer du bord, le ramenant à elle de ses mots et de ses baisers. Il fut un peu déboussolé, se retrouvant maintenant sur le dos, il eu a peine le temps de relever les yeux vers elle qu'il sentit sa chaleur l'envelopper. Il laissa échapper un souffle rauque de surprise mếlé à du plaisir, son corps et son visage se crispant à la fois de protestation et de désir.* _Mélody..._ *murmura-t-il faute d'arriver à ouvrir les yeux pour lui montrer qu'il était bien là avec elle.*

Mélody: * elle se pencha en avant. Venant déposer un doux baiser sur ses lèvres. Entamant la premiers pas d'une danse sensuelle. Un premier gémissement se faufila entre deux baiser alors qu'elle continuait a mener la danse au un rythme délicieusement lent*

Rê: *Il fut rassuré de retrouver le contact de ses lèvres et l'entoura de ses bras pour qu'elle ne s'éloigne pas. Un gémissement s'échappa de sa gorge sèche dès qu'elle se mit à onduler sensuellement contre lui. Il la serra un peu plus contre lui en glissant ses doigts dans ses cheveux en pressant sa tête contre son cou. Ne risquant pas de croiser son regard tout de suite, il parvint à rouvrir les yeux. Non pas que le plafond de l'appartement était très intéressant mais il ne voulait pas se fermer, il voulait tout ressentir, tout voir. Il glissa alors lentement ses mains jusqu'au cuisses de Mélody pour la laisser se relever si elle le souhaitait, se forçant à ne pas détourner le regard pour pouvoir la contempler dans toute sa splendeur.*

Mélody: * elle ne se releva pas de suite. Caressant son coup de son nez a la manière tendre d'un félin. Son coeur battait vite et fort alors qu'elle se découvrait a lui en se redressant. Les lèvres entrouverte pour laisser de faible gémissement de plaisir s'échapper. Ses yeux dans les siens elle fini pourtant par les fermer alors qu'elle ondulait doucement contre lui. Ses yeux s'ouvrirent toujours aussi plein de vie, brillant de joie et enflammé par le désir et le plaisir*

Rê: *Il fut complètement envouté, par sa beauté, son visage, ses expressions, son regard, ses gémissements, son corps. Elle était si belle, si magnifique qu'il s'en oublia complètement, la fatigue, la douleur, l'angoisse, les frissons. Il ne voyait que son élégance, ne sentait que son parfum, n'entendait que sa voix et ne ressentait que la douceur de sa peau. C'était comme se trouver en présence de Dieu, sa toute puissance oppressante et envahissante mais elle n'était pas impalpable cette fois, pas lointaine et énigmatique. Il pouvait la toucher, la sentir contre lui et la serrer doucement entre ses doigts, il pouvait la voir et la regarder sans avoir à la deviner, entendre et comprendre sa voix sans qu'elle ne lui paraisse indiscernable. Elle était humaine, elle était magnifique et elle était avec lui. Il sortit de son moment d'adoration, de contemplation et d'émerveillement en sentant son corps frissonner d'un plaisir tel qu'il eu du mal à se raccrocher à la réalité. Sa voix lui échappa et malgré lui il ferma les yeux en se crispant de jouissance.*

Mélody: *Son regard fixé dans le sien, elle n'avait dans ses souvenirs jamais vu personne la regarder comme il le faisait et son coeur s'en gonflait de joies, l'emmenant toujours un peu plus loin, elle le laissa s'envoler librement, se délectant de son plaisir à lui plutôt que du sien. Elle se laissa doucement retomber contre son torse, écoutant sa respiration et les pulsations cardiaques. Se faisant toute petite et toute fragile ainsi recroqueviller contre lui mais elle était terriblement bien. N'osant rien dire, rien faire de plus que de simplement profiter de la chaleur de ses bras*

Rê: *Il eu peur de redescendre, si bien sur leur petit nuage mais finalement il se sentit flotter doucement comme une plume faisant son chemin dans l'air. Ses paupières étaient lourdes mais il n'avait pas envie de les fermer, sa respiration se calmait doucement et sa peau refroidissant doucement profita encore de la chaleur de Mélody qui s'allongea contre lui. Il l'entoura faiblement de ses bras pour pouvoir encore caresser sa peau douce.* _J'me sens... Complètement... Shooté._ *murmura-t-il d'une voix lointaine mais heureuse*

Mélody: *Elle ne put s'empêcher de rire doucement à sa remarque, venait effleurer son bras des doigts dans un geste tendre* _C'est mieux qu'un join_ *plaisanta-t-elle dans un murmure en se redressant, juste assez pour récupérer la couverture et les couvrir tous les deux en se rallongeant contre lui*

Rê: _Carrément mieux._ *ajouta-t-il avec un sourire béa étiré sur son visage blème et fatigué.*

Mélody: *Nouant ses jambes aux siennes, elle resta ainsi contre lui, venant déposer un petit bisou tout doux sur son cou* _On recommence quand tu veux_ *ronronna-t-elle contre lui *

Rê: *Il eu un petit souffle réjouit à l'entendre lui en redemander, il n'avait même pas eu le temps de s'inquiéter que cela ne lui ai pas plut.* _Est-ce qu'on... peut attendre un peu ? Je sens de m'évanouir sinon._ *lui avoua-t-il étrangement amusé d'à quel point cela l'avait exténué*

Mélody: *Elle eut un autre éclat de rire* _Quand __tu__ veux_ * insista-t-elle, lui signifiant qu'elle attendrait, qu'elle ne bougerait pas d'ici mais quelque part particulièrement flattée qu'il semble lui aussi vouloir réitérer l'expérience avec elle*

Rê: *Il rigola avec elle en la serrant un peu plus contre lui, laissant ses doigts parcourir le creux de son dos d'un geste distrait.* _Ca va pas du tout. C'était trop bon. J'vais jamais être capable de vouloir quoi que ce soit d'autre maintenant._ *se plaigna-t-il faussement, le sourire au lèvres*

Mélody: *Elle rit de plus belle devant ses airs théâtraux, se sentant rougir malgré elle* _Je suis à ton entière disposition_ *caressant sa joue de son nez et de ses lèvres jusqu'à atteindre les siennes pour l'embrasser*

Rê: *Il l'embrassa sans être capable d'arrêter de sourire et de la caresser* _Fais gaffe je pourrais te prendre au mot. J'ai eu des esclaves par le passé._ *se vantant piètrement, surtout en sachant que ce principe l'avait finalement toujours rebutté*

Mélody: _Pardon ?!_ *Dit-elle pas vraiment offusquée mais plutôt surprise en relevant la tête vers lui pour voir s'il était sérieux et il l'était. Elle ne sut quoi penser, bien qu'elle ne jugeait pas, étant assez mal placé pour le faire au vu de son enfance entouré d'elfe de maison et de servant. Elle éclata doucement de rire à cette image un peu érotique qui se dessina furtivement dans son esprit* _J'espère que tu me réserve ce genre de traitement_

Rê: *Il gloussa doucement devant sa réaction. Elle était compréhensible et lui était trop heureux pour s'inquiéter qu'elle le juge pour ça. Il détourna à le regard à sa remarque.* _C'est... c'est la première fois que je... Que j'ai jamais fais ça._ *avoua-t-il un peu embarrassé et en même temps heureux que l'aventure commence ici et maintenant avec elle que plus tard ou avec quelqu'un d'autre. Là bas en Egypte, cela ne lui était même pas passé par la tête une seule seconde, surtout depuis la malédiction, la mort de ses frères, son rôle de chef... Il lui était arriver d'en plaisanter avec Asim mais très brièvement et rien n'en ressortait vraiment.* _Merde. Asim._ *se rendit-il alors compte son visage perdant soudain son sourire.*

Mélody: *Elle se redressa légèrement devant sa soudaine inquiétude. C'est là qu'elle prit le temps de vraiment regarder où il l'avait emmener, reconnaissant la chambre d'Eleanore* Merde, elle va me tuer ! *Et pourtant, elle ne put s'empêcher d'en rire, un peu amusée, quittant pourtant le lit, attrapant son t-shirt et sa culotte avant de se diriger vers la porte, elle observa le reste de l'appartement très discrètement pour ne pas se faire remarquer* _Il est pas là_ *Laissa-t-elle échapper, ouvrant un peu plus la porte* _Je vais voir_ *Rassura-t-elle en se glissant hors de la chambre mais l'isolement des appartements étant ce qu'elle était, elle capta bien rapidement ce qui se passait de l'autre côté des murs et par extension de son appartement. Revenant vers la chambre en refermant derrière elle, elle fixa Rê* _Je crois qu'ils ont eu la même idée que nous..._ *Dit-elle en souriant doucement*

Rê: *Il se sentit mourir de honte à l'idée que pendant qu'il prenait son pied, Asim était de l'autre côté de la marque à se moquer de lui. Ou alors fronçait-il les sourcils d'un air froid en se disant que ce n'était pas le moment de s'amuser ? Il ne savait plus trop le prédire ou le comprendre ces derniers temps mais de toute manière il aurait préféré qu'il ne sente pas ça. Alors que Mélody semblait partir à sa recherche, Rê se cacha tout simplement sous la couette. Voir la tête d'Asim était la dernière chose dont il avait envie là tout de suite. Mais la jeune fille revint rapidement dans la chambre, insinuant que le protecteur n'était pas si loin et qu'il s'amusait lui aussi dans l'appartement d'à côté avec Eleanore. Il sortit la tête de sous la couette pour voir si Mélody lui faisait une blague mais ça avait l'air plutôt sérieux. Il ne su quoi en penser. Se sentir gêné ou plutôt heureux pour lui ? En réalité il préférait ne pas y penser et il fut bien soulagé que la marque ne soit que dans un sens. Il retourna sous la couette dans l'espoir de se débarasser des quelques images que son imagination lui fournissait de ce qu'il pouvait de passer de l'autre côté.*

Mélody: *Elle le regarda se cacher, esquissant un sourire amusé et tendre à la fois. Elle enleva à nouveau ses vêtements, se glissant sous la couette en passant par le pied du lit, elle remonta doucement jusqu'à le rejoindre, à quatre patte au-dessus, elle esquissa un sourire en venant lui faire un bisou sur le bout du nez* _Tu as faim ? Tu as soif ? Tu veux des bisous ? Des calins ? Tout en même temps ? Mais ça deviendrait vite dégouttant note..._

Rê: *Il ricanna en la retrouvant sous la couverture, l'emprisonnant instinctivement dans ses bras pour l'empêcher de s'éloigner à nouveau.* _Je te veux toi._ *répondit-il simplement avec son sourire qui commençait à devenir reconnaissable, celui du sale gosse qu'il était avant tout le reste.* _Mais je dis pas non à un peu de crème de dessert. Là._ *ajouta-t-il en pointant le bout de son petit nez* _Ou là. Ou là... Ou là._ *continua-t-il de pointer en faisant glisser son doigt sur ses lèvres et sur son corps*

Mélody: *Elle gloussa à chaque "ou là" qu'il apposait sur son corps* _Si tu continue, je serai tartinée de crème de la tête au pied_ *Se moqua-t-elle en quittant la chaleur des couvertures* _Je reviens_ *Et en moins d'une minutes montre en main, elle disparut et réapparut en sautant sur le lit, tenant entre ses bras un pot de crème et deux cuillères*

Rê: *Il voulu la retenir pour la garder avec lui mais sa peau si lisse la fit glisser entre ses bras et elle s'éloigna à nouveau. Il sortit sa tête de sous la couverture pour pouvoir guetter son retour et son visage s'illumina en la voyant revenir avec un pot de crème. Il se redressa avec enthousiasme, prenant une cuillère avec entrain avant de se rendre compte que c'était peut-être la première fois depuis des années qu'il n'avait pas eu d'envie culinaire. Il avait même l'impression d'avoir un peu faim. Il engloutit une grosse cuillère de crème en gloussant, les yeux pétillants de joie.*

Mélody: *Elle le suivit assez rapidement dans cette aventure culinaire, dévorant sa première cuillère avec délectation sachant qu'au fond, ce qui lui faisait réellement plaisir était ce qu'elle observait actuellement et non ce qu'elle mangeait. Elle qui avait découvert Rê si silencieux et si éteint, elle s'émerveillait à présent de voir la joie dans ses yeux, en glissant son doigt dans le pot, elle ne put s'empêcher de venir apposé un peu de crème sur bout du nez de Rê avant de rire devant son air*

Rê: *Il fut surprit de la voir lui mettre de la crème sur le nez la première alors que c'était son idée, mais il s'était laissé distraire par l'appel de la gourmandise. Il eu une moue boudeuse et récupéra le pot pour en prendre une grosse cuillérée. Il s'essuya le nez, faisant mine de vouloir simplement continuer à manger tranquille mais il utilisa la cuillère comme une catapulte pour lui envoyer un pâté de crème sur le visage. Il ricanna comme un sale gosse en se foutant littéralement de sa gueule tâchée de crème.*

Mélody: *Elle ne s'était pas attendu à recevoir un paquet de creme sur le visage et à l'entendre se moquer aussi ouvertement d'elle. Loin de se fâcher* _Vilain_ *Laissa-t-elle filer à défaut de connaître des insultes dans sa langue bien qu'elle se retenait ouvertement de rire se jeta sur lui pour frotter son visage au sien, étalant la crème sur eux deux en éclatant de rire, oubliant complètement que ce n'était ni sa chambre, ni son lit*

Rê: *Il explosa de rire devant sa piètre insulte et plus encore lorsqu'elle vint étaler sa crème sur son visage. Il la lécha à moitié pour les libérer un peu de leurs tâches sucrées mais ce fut difficile de continuer tant il était mort de rire.*

Mélody: *Son rire se mêla au sien dans un échos de bonheur innocent et puéril. Glissant elle-même ses lèvres contre sa joue pour goutter à la saveur vanillée de la crème entre deux rire* _On va être tout collant_

Rê: _Faut nettoyer tout ça alors !_ *rétorqua-t-il sans perdre de temps, une lueure lubrique et espiègle brillant dans ses grands yeux verts alors qu'il l'attaqua à coup de langue et de baiser gourmants*

Mélody: *D'autres éclats de rire suivirent* _Tu chatouille_ *Se plaignit-elle faussement en accueillant ses baisers sur elle, reculant qu'à moitié, pour l'éviter qu'à moitié, se retrouvant bien vite à allonger sur le dos, ses mains sur son visages pour amener ses lèvres jusqu'aux siennes*

Rê: *Il oublia rapidement la crème, trop délecté par sa chair tendre et chaude qu'il baisa et mordilla en s'amusant comme un fou. Il gloussa de rire avant de retrouver ses lèvres, l'embrassant avec entrain et bonheur comme s'il avait fait ça toute sa vie.*

Mélody: *Les rires s'estompèrent rapidement laissant rapidement place aux baisers

Mélody: *Souriante, elle en oublia la présence du pot, ne se focalisant que sur lui, ses mains, ses lèvres, son corps. Ne résistant pas à ses éclats de joies, et son enthousiasme qui se mariait parfaitement au sien, en diapason tous les deux. Sa main trouva son chemin jusqu'à l'arrière de sa tête, se glissant dans ses cheveux court*

Rê: _J'ai faim de ton corps._ *gloussa-t-il avec un grand sourire espiègle.* _Peut-être que c'est pour ça que j'aime rien manger. Peut-être qu'en réalité... J'suis un cannibaaaal !_ *s'exclama-t-il théatralement avant de replonger contre son ventre pour lui mordiller la chair des hanches*

Mélody: *Elle rigola de plus belle en tentant de s'échapper de ses morsures en rigolant* _C'est toi qui est complètement fou_ *s'exclama-t-elle entre deux fou rires, se retournant sur le ventre pour protéger cette partie sensible aux chatouilles et à ses morsures* _Y a pas grand chose à manger sur moi tu sais !_

Rê: _Tu déconnes ?_ *rétorqua-t-il non pas parce qu'elle était en chair car c'était vrai qu'elle était plutôt fine mais lorsqu'on le regardait lui, le squelettique... Découvrir son dos ne lui donna que plus envie de l'explorer et il continua de la mordiller, venant même mordre sans retenue dans ses fesses rondes.* _Ca ! Ca c'est délicieux !_ *la nargua-t-elle en faisant mine de la dévorer*

Mélody: Tu chatouiiiiiiiille ! *Tenta-t-elle de lui faire comprendre, incapable de penser à lui parler dans sa langue à lui sur le moment, continuant plutôt de se débattre en rigolant comme une dingue, roulant jusqu'à ce qu'elle glissa en dehors du lit.* Aoutcheuh *Laissa-t-elle échappé, malgré la légère douleur causer par la chute, elle profita du bref moment de paix que cela procurait à son pauvre corps trop sensible à ses morsures*

Rê: *Il éclata de rire en la sentant se débattre pour finir sur le sol. Il la laissa un peu tranquille, rampant jusqu'au bord du lit pour la toiser de haut comme s'il avait gagné une guerre de territoire.* _Mmmh miam miam miam. J'ai bien mangé !_ *la nargua-t-il un peu plus de son air de gamin fier de lui.*

Mélody: *Elle lui tira la langue du sol où elle se trouvait en se posant sur ses genoux pour pouvoir le rejoindre* _T'as oublier un détail_ *Lui dit-elle en venant capturer ses lèvres, l'attirant à elle et par extension jusqu'en dehors du lit* _C'était que l'entrée_ *Souffla-t-elle dans un murmure équivoque alors qu'elle était à nouveau au-dessus de lui bien qu'ils se trouvaient sur le parquet froid de la chambre* _Il reste le plat...Et le dessert..._

Rê: *Il se laissa avoir, très simplement attiré par son baiser et ses lèvres, se laissant docilement extirper du lit jusqu'au sol. Il frissonna en sentant sa surface fraiche et dur, pas sûr de comprendre où elle venait en venir.* _Et y a quoi au menu ?_ *demanda-t-il interloqué en haussant un sourcil*

Mélody: _En france on mange parfois des choses bizarre comme...De la langue_ *Ne lui laissant pas vraiment le temps de s'en étonner ou au contraire trouver cela particulièrement dégoutant qu'elle captura ses lèvres pour cette fois, un baiser, d'une tout autre saveur que les précédents*

Rê: *Il fut surprit qu'elle plonge soudainement contre ses lèvres, l'emmenant dans un baiser plus passionné que jamais. Il se laissa emporté avec joie et enthousiasme mais il se retint soudain en sentant l'effet que cela avait sur le reste de son corps. Son bas ventre fourmillait s'excitation et ses muscles se crispaient à nouveau de désir. Il quitta ses lèvres pour reprendre sa respiration et se calmer un peu, légèrement embarrassé d'être aussi facilement titillé.*

Mélody: *Un long frisson parcourut son corps alors qu'elle l'embrassait, sentant les prémisses d'une nouvelle excitation contre elle et même en elle. En le voyant se dérober à ses lèvres, elle lui prit une main qu'elle fit doucement balader contre son corps, de ses seins, à son ventre, à ses hanches, ses fesses et enfin, l'intérieur de sa cuisse, ses yeux brillants de malice et de désir* Bon appétit *Laissa-t-elle filer dans sa langue, lui laissant tout le loisir de comprendre qu'elle avait faim de lui*

Rê: *Il frissonna en découvrant une nouvelle partie d'elle du bout de ses doigts. L'humidité inattendue le fit déglutir et rougir. Une autre partie de son corps le réclamait mais il ne parvint pas à détacher sa main de cette zone si brûlante. Ses doigts déjà humides glissaient si bien sur sa peau qu'il se laissa l'explorer un peu, découvrant une anatomie qu'il ne connaissait absolument pas. Dehors, une peau lisse et soyeuse, des replis de chairs et des reliefs inconnus et à l'intérieur, une fournaise impressionnante et si confortable. Il découvrait son corps du bout des doigts mais aussi la moindre de ses réactions à ses caresses en la dévorant des yeux. Il s'était lancé là dedans avec elle et il avait bien l'intention de le découvrir jusqu'au bout mais aussi qu'elle puisse le qualifier de bon amant et qu'elle en redemande elle aussi, non pas parce que ça lui faisait plaisir, mais parce que ça la rendrait folle.*

Mélody: *Elle ne le lâcha pas des yeux durant les premières secondes, frissonnant et se mordant la lèvre alors qu'il découvrait cette partie d'elle. Il prenait un temps presque infini à savourer chaque détail d'elle, ce qui la fit rougir et doucement détourner les yeux lorsqu'elle senti le premier soupire de plaisir s'échapper de sa bouche. La pointe de ses seins réagissaient à ce contact et l'intérieur de ses cuisses n'en devenait que plus humide alors qu'elle peinait à rester sur ses genoux. Elle inspira profondément, expira de la même façon et plus il l'explorait plus cette respiration se fit courte, rapide et interrompue de sa voix suppliante, redemandant un peu plus de caresse, perdant toute notion d'elle-même ou de pudeur*

Rê: *Il se délecta de toutes ses réactions, ses souffles courts, ses frissons. Son corps tout entier semblait réagir à ses caresses tout comme son esprit qui se laissait doucement emporter par le désir et la luxure. Ses gémissements suppliant le poussa à se redresser et entourer sa taille de son bras pour avoir une meilleure poigne sur elle. Il continua de caresser en elle, prenant de plus en plus ses aises et laissant tomber l'exploration pour ce qui semblait la faire le plus réagir. Il laissa même sa langue courir le long de son corps, entre ses seins jusqu'à trouver son chemin jusqu'à un de ses tétons saillants qu'il lécha et mordilla avec entrain, se perdant lui aussi peu à peu dans cette danse qui n'avait aucun sens mais qui n'avait pas besoin d'en avoir pour être délicieuse.*

Mélody: *Elle inclina la tête en arrière alors qu'il se jouait d'elle, insistant sur les parties les plus sensibles de son corps, S'accrochant à sa nuque, elle se cambra en le sentant glisser sa langue contre elle et venir attraper entre ses dents le bout de son sein, ne faisant qu'intensifier son plaisir.* _Mon dieu, Rê, ne t'arrête pas_ *Supplia-t-elle sans vraiment en être consciente, fiévreuse, ses gémissements se firent plus intense et moins discret que leur première fois, ondulant légèrement de son bassin en un appel désespéré d'en avoir un peu plus*

Rê: *Et il ne s'arrêta pas bien que le sourire qui étira les lèvres lui compliqua un peu plus la tâche. Ainsi collé contre elle il pouvait la sentir frémir et danser fébrilement avec ses doigts, emportée par le désir et le plaisir qui la fit gémir de plus en plus. Il continua avec ferveur, retournant parfois à des endroits qui l'avaient fait trésaillir plus tôt sans manquer de revenir à ses points préférés. Il se sentait comme un maitre jouant d'un instrument et il se joua d'elle avec précision et assiduité jusqu'à lui arracher la note parfaite.*

Mélody: *La montée fut intense, douce, et lorsqu'elle pensait atteindre le sommet, il semblait vouloir la faire grimper un peu plus. Effrayée à l'idée de réveiller tout le quartier, elle avait fini par plonger son visage contre sa nuque, s'agrippant à lui sans pourtant lui faire mal, Son souffle n'avait plus rien de régulier et bien qu'elle étouffait sa jouissance contre lui, sa longue litanie ne laissait aucun doute. Ses muscles crispés, le bas de ventre en feu, ses jambes tremblaient terriblement alors qu'elle se raccrochait à lui pour ne pas simplement se laisser retomber à terre. Prise de spasme qu'elle tentait de contenir, son front contre son épaule, elle tentait de retrouver un peu de contenance et une respiration convenable*

Rê: *Il gloussa de joie de fierté et de surprise en la sentant partir avec tant d'intensité quelle se mit à trembler et à perdre le contrôle de son corps animé de spasmes. Sentant que son corps faiblissait, il l'entoura de ses bras pour ne pas qu'elle chute. Il lui laissa le temps de se calmer mais ne put s'empêcher de glousser dans son coin, tout fier de lui-même*

Mélody: * un sourire s'apposa sur son visage alors qu'elle redescendait doucement sur Terre. Elle caressa la longueur de son dos du bout de ses doigts* woah * elle soupira d'aise en retrouvant petit a petit le contrôle de son corps* Rê * elle hésita, se ravisant au dernier moment* _ le dessert?_ * elle se redressa doucement, assez pour se frotter contre lui et sentir son excitation renouveler la sienne*

Rê: *Il profita de ce moment de quiétude et de bien être. Pour lui ce n'était pas tant le bien être phyisique mais cette fierté d'avoir fait quelque chose de bien. D'avoir réussi. Pour quelqu'un comme lui qui nageait sans cesse dans la tourmente et le sentiment d'échec et de faire honte à son père et à son titre, c'était comme une bouffée d'oxygène qui n'avait pas de rapport avec le reste mais qui était toute de même précieuse et revigorante.* _Hm ?_ *questionna-t-il lorsqu'elle sembla vouloir dire quelque chose et lorsqu'elle enchaina sur autre chose, il cru que c'était ce qu'elle voulait dire. Il rigola en frissonnant d'excitation à son contact mais il ne put s'empêcher de s'inquiéter.* _Là tout de suite ? Tu veux pas... digérer un peu avant ?_

Mélody: *Elle eut un éclat de rire, rougissant un peu honteuse de son comportement de fille facile, elle l'embrassa* _Tu as peur que je fasse une indigestion ?_ *Elle se pinça pourtant les lèvres en le regard, passant sa main sur son visage, elle fixa ses yeux magnifiquement vert et en une seconde, la culpabilité lui revint en mémoire.* J'ai pas le droit de te mentir *Laissa-t-elle échappé dans sa langue à elle alors dans un moment de folie, elle se lança* _Je m'appelle pas Melody...Enfin, si, c'est le nom que je me suis choisi mais c'est pas le nom qu'on m'a donné à la naissance_ *Se perdant dans cette première explication, elle posa ses doigts sur les lèvres de Rê* _Laisse moi parler, je veux pas de secret, je t'aime bien, vraiment bien, vraiment beaucoup, et je...Je veux pas que tu te souvienne d'un mensonge..._ *Alors elle lui raconta, son histoire à elle, sa mère qui s'était tué lorsqu'elle était petite, son père qui n'avait jamais cessé de voir en elle toute la réussite de leur famille, son vrai prénom, sa scolarité contrôlé, jusqu'au choix des options d'études, ses étés a étudier, son père qui la destinait à un homme, à une vie de ministre comme lui, elle enchaina les explications en oubliant parfois de respirer. Son enthousiasme se mua petit à petit en peur et lorsque tout fut raconter, elle reposa ses yeux sur Rê* _Tu as raison, je suis complètement folle mais je sais pas, j'avais besoin que tu sache..._ *Elle baissa la tête, honteuse et effrayée*

Rê: *Peut-être bien. Il avait surtout peur qu'elle se force et la voyant si affaiblie pendant son dernier orgasme, il ne voulait pas non plus l'épuiser. Comme cela ne semblait pas forcément être le cas, il ne disait pas on à enchainer tout de suite mais quelque chose sembla la distraire. Il fut troublé de l'entendre dire qu'elle ne s'appelait pas Mélody. Il eu peur qu'elle lui avouait là que tout ce qu'il savait d'elle n'était qu'un mensonge mais elle rectifia le tir rapidement. Il voulu lui dire qu'elle n'avait pas besoin de lui raconter tout ça, qu'elle ne lui devait rien mais elle l'empêcha de parler, décidée à lui révéler toute la vérité. Il l'écouta alors, ne prêtant pas tant attention aux faits qu'elle racontait que l'émotion que cela faisait naitre derrière ses yeux brillants. Pour être honnête il ne su quoi faire de toute ces informations et il eu même peur qu'elle lui demanderait d'en faire de même. Il n'avait pas envie de lui raconter sa misérable vie, il était déjà assez misérable à voir comme ça sans qu'on ai besoin de connaitre toute l'histoire, tout ses tourments, ses échecs. Mais ce n'était pas à propos de lui et lorsqu'elle se justifia, la peur au ventre, il se sentit bête de ne pas savoir comment réagir, comment la consoler, la rassurer. Il la poussa a relever la tête, à ne pas fuir son regard ou alors au moins l'autoriser à l'apaiser d'un doux baiser. Mais il savait qu'il ne pouvait pas chasser tout cela avec sa simple érection alors, il s'autorisa a entrouvrir une porte pour ne pas la laisser seule dans son angoisse.* _Mon père... Était le chef de notre Temple. Il était... très puissant, très fort et respecté. Il était très sévère aussi mais... Il... Il ne basait pas la réussite de notre famille sur moi._ *expliqua-t-il compatissant quelque part avec son histoire et en même temps, révélant qu'il ne pouvait pas prétendre la comprendre complètement car il n'avait pas la même.* _J'étais le plus jeune. Le petit dernier... Le petit merdeux qui faisait toujours des bêtises. Mon père... a fait de son mieux pour faire de moi quelqu'un de... de digne d'être son héritier mais on savait toujours que tout le monde s'en foutait au final. J'avais deux grands frères, un pour prendre la succession de mon père et un autre pour l'aider si quelque chose n'allait pas, alors pas de quoi s'inquiéter hein ? Oui mais voilà, ils sont tous les deux morts pendant la guerre. Tout comme mon père._ *avoua-t-il avec un mélange de tristesse et d'amertume.* _Je n'ai jamais été destiné à être chef. Jamais. Tout le monde le savait. Mon père le premier. Mais les Dieux en ont décidé autrement et... J'ai dû prendre sa place. Une place que je n'ai jamais voulu et pourtant, une place qui n'appartenait dorénavant à personne d'autre que moi. J'ai fais de mon mieux, j'ai vraiment... fait de mon mieux. Mais j'ai échoué misérablement._ *avoua-t-il avec honte et lassitude. Mais il était bien trop habitué à se sentir ainsi, misérable, inutile. Il caressa le bras de Mélody d'un air distrait, le regard perdu dans le vide qu'était devenu sa vie.* _Ma vie n'a jamais eu aucun sens, aucune... utilité. Et lorsque les Dieux mon offert ce précieux destin, j'ai tout gâché. Je suis un incapable et un poids mort pour mon propre peuple. Voilà pourquoi je fuis._ *conclu-t-il avec un petit sourire dépité, se rendant compte que bien qu'ils avaient tous les deux quitté leur vie d'avant, pleine de contraintes et de responsabilités, ils étaient loin d'avoir les mêmes raisons. Elle s'évadait, découvrait sa vie, sa vraie vie, son indépendance et ses envies, lui fuyait, accablé de honte et de regrets, abandonnant derrière lui tout ce qui avait un jour représenté sa vie, celle qu'il aurait dû mener et qui même aujourd'hui, restait celle qu'il aurait voulu être capable de mener.*

Mélody: *Elle l'écouta, lui et son histoire et malgré les grandes différences, elle ne pouvait que se sentir un peu plus proche dans les similitude qu'elle pouvait entrevoir. Alors quand il eut terminé, elle l'attrapa par le bras pour l'attirer vers elle et juste, le serrer contre elle, de longue seconde, une étreinte, un peu forte.* _Ils t'ont amené ici..._ *Constata-t-elle en s'éloignant, un petit sourire sur le visage, préférant commet toujours voir le petit rayon de soleil dans la grisaille* _C'est peut-être ce qu'Ils ont toujours voulu ? Ou peut-être pas, je sais pas en fait..._ *Elle eut un petit rire gêné* _je devrais peut-être pas essayer de comprendre tes Dieux...D'ailleurs...Tu devrais peut-être pas essayer non plus_

Rê: *Il prit le réconfort qu'elle lui donna en soupirant doucement. De toute manière, il n'en était plus au stade de se débattre, de se justifier ou d'espérer y trouver une quelconque morale.* _Peut-être qu'ils ont finit par comprendre que je ne suis qu'un imposteur. Je n'ai toujours été... qu'un gamin. Et les bzqu'ils ont mit sur ma route étaient juste... trop grandes.

Rê: *Il prit le réconfort qu'elle lui donna en soupirant doucement. De toute manière, il n'en était plus au stade de se débattre, de se justifier ou d'espérer y trouver une quelconque morale.* _Peut-être qu'ils ont finit par comprendre que je ne suis qu'un imposteur. Je n'ai toujours été... qu'un gamin. Et les barrières qu'ils ont mit sur ma route étaient juste... trop grandes._

Mélody: _Ou peut-être qu'ils ont compris que tu peux pas vivre pour les autres sans avoir vécu pour toi..._ *Elle haussa les épaules en le regardant* _Avec des peut-être et des si, on peut refaire le monde comme on veut tu sais..._ *Posant son index sur le bout de nez* _Peut-être que tu vas me suivre dans ce lit ou peut-être que tu vas rester à terre_ *Elle sourit, malicieuse* _peut-être que j'ai tellement aimé tes caresses que je crois pas que tu puisse faire mieux et que tu vas devoir faire beaucoup d'effort pour me prouver le contraire_ *Elle sautilla un peu sur elle-même* _ô ! et peut-être que j'ai envie de t'embêter jusqu'à ce que tu me supplie d'arrêter ou peut-être que je vais attendre que tu dors pour voir si le coup de la main dans l'eau sa marche avec toi ! Ou alors je vais dessiner sur toi avec de la creme dessert pour me venger !_

Rê: *Il eu un petit sourire amusé de la voir reprendre les devants mais il fallait dire que cette conversation l'avait grandement refroidi. Et ces histoires avaient le don de l'éreinter.* _Je suis sûr que je peux faire mieux._ *protesta-t-il tout de même mais d'une petite voix et sans avoir la force de se relever pour venir le lui prouver. Il cligna lentement des yeux en sentant ses paupières s'alourdirent d'un seul coup et il se sentit tanguer dangereusement.* _Mélody ?_ *marmonna-t-il tout de même en s'accrochant tant bien que mal pour ne pas s'endormir d'un coup mais il n'était déjà plus très clair.* _Merci... Tu es... si jolie..._ *laissa-t-il échapper dans un murmure à peine audible alors qu'il basculait lourdement dans les bras de Morphée, à même le sol.*

Mélody: *Elle le senti partir, esquissant un sourire attendrit à le voir s'endormir aussi rapidement. L'attirant doucement contre elle pour éviter qu'il ne soit complètement contre le sol, elle tira sur la couverture qui se trouvait sur le lit. Le couvrant tout les deux sans se soucier d'entendre le pot de crème chuter au sol. Le gardant ainsi contre lui, l'entourant de ses bras, elle posa sa tête sur la sienne et recommença doucement à chantonner, sombrant elle aussi dans les bras de Morphée*
[

La nuit était déjà bien entamée lorsque tous s'endormirent enfin. Tous sauf Asim qui ne ferma pas l'oeil mais qui resta tout de même allongé contre Eleanore, éteignant son esprit en se laissant bercé par sa respiration. L'aimait-il ? Au final il se rendit compte que sa réponse ne changerait de toute manière rien pour cette situation. Il devait protéger Rê et pour cela il ne pouvait rester avec Eleanore, qu'ils s'aiment ou non. Il évita de trop y penser, se rassurant aussi par la douce vibration que lui procurait sa marque. C'était bien la première fois que quelque chose de presque agréable, apaisant et rassurant s'en émanait, alors il en profita.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 17:03

https://rpnow.net/rp/KDRxBaCn/14


La lumière du jour se leva et vint caresser le visage des dormeurs sans les réveiller. Après avoir contempler le visage endormi de la Française pendant plusieurs minutes, le protecteur se décida à se lever pour aller jeter un coup d'oeil dans l'autre appartement. Il y trouva les deux adolescents enlacés et profondément endormis à même le sol. Avec un petit sourire tendre, il les porta et les déposa plus confortablement sur le lit et nettoya ce qui restait du pot de crème échoué sur le sol. Il prépara le café, plus familier avec la cuisine de Eleanore que celle de l'appartement où elle s'était endormie. Il s'en prit une tasse, nostalgique de son goût si amer et sombre et en servit une autre pour la belle blonde qui ne se réveillait jamais sans. Il apporta la tasse dans le petite appartement de Mélody, laissant le parfum du café extirper la Parisienne de son sommeil avec douceur. Lorsqu'elle ouvrit les yeux et les posa sur Asim, elle était plus calme que la veille mais un écho de tristesse était encore visible dans ses yeux. Elle ne lui parla pas, ni le remercia lorsqu'il lui tendit sa tasse chaude. Elle la but simplement, puis se prépara pour aller au travail. Elle lui jetait parfois des regards et il y répondait mais ils n'échangèrent aucun mot et au bout de quelques minutes, elle partit simplement. Il s'occupa de ranger un peu ce qu'ils auraient pu avoir déranger dans l'appartement, pliant la serviette que Eleanore avait négligeamment jetée sur le lit et referma la porte, décidant d'attendre dans l'apparement d'Eleanore que les deux adolescents se réveillent d'eux-même. Il se posa à la fenêtre pour contempler cette ville dans laquelle il avait adoré flâner et s'alluma une cigarette.  
[/color]
Mélody:   *Elle dormit, jusque midi facilement, rattrapant ses heures de   sommeils tout simplement. Lorsque les prémisses du réveil se fit   sentir, elle sembla lutter, finissant petit à petit par retrouver   conscience. Rouvrant les yeux, elle ne put s'empêcher de sourire en   voyant le visage assoupi de Rê, elle s'approcha doucement, ne pouvant   s'empêcher de déposer un petit bisou sur ses lèvres sans vraiment   chercher à le réveiller. Elle se recroquevilla pour rester contre   lui, se rendant compte qu'ils se trouvaient tout les deux sur le lit.   Elle n'avait aucun souvenir de s'être relever pour se coucher mais à   vrai dire, elle ne chercha pas à comprendre, se relevant en veillant   à ne pas le réveiller de suite, elle alla se glisser sous une douche   pour se réveiller revenant au bout d'une bonne demi heure elle   sautilla jusqu'à la fenêtre pour regarder la météo. Le soleil   était radieux malgré la fraicheur de l'air, il n'y avait pas un   nuage pour le cacher ce qui l'a fit sourire de plus belle et dans un   élan d'enthousiasme, elle alla sauter sur le lit. Bondissant pour   réveiller Rê en pointant la fenêtre* _Debout ! Le soleil est venu   te dire bonjour !_  

Rê:   *Il fut extirpé plutôt brutalement de son sommeil, complètement   déboussolé et étourdit, absolument pas habitué à être réveillé   ainsi. Il reconnu rapidement la voix joyeuse de Mélody et bien   qu'elle avait quelque chose de motivante, il eu plutôt l'impression   de se retrouver comme s'ils étaient encore la nuit dernière. Il   grommela doucement en grimaçant, pas contre encore quelques heures de   sommeil réparateur.* _Mmjour soleil..._ *marmonna-t-il d'une petite   voix histoire de quand même jouer un peu le jeu.*  

Mélody:   *Bondissant encore un peu sur le lit en le voyant marmonner, elle fini   par se laisser retomber sur le lit en se penchant au-dessus de la   tête de Rê* _Avec cette humeur, tu vas avoir un petit nuage de pluie   juste au-dessus de tête, regarde_ *Bien qu'elle souriait, ses cheveux   encore mouillé par sa précédente douche laissa tomber quelque   goutte d'eau froide sur les joues de l'Egyptien ce qui n'était pas   s'en amuser la jeune fille*  

Rê:   *Il ne put s'empêcher de glousser de rire en se débattant en sentant   les gouttelettes d'eau tomber sur son visage. Il grimaça et se   débattu, enfouissant sa tête sous les couvertures pour se protéger.   Maintenant bien réveillé ou du moins conscient qu'il ne pourrait pas   continuer à dormir, il contre-attaqua en soulevant soudain la   couverture pour l'emprisonner dedans.* _Haha ! Tu fais moins la   maligne maintenant hein ? Je suis le Fils de Ra moi madame ! Le soleil   est mon allié !_  

Mélody:   *Elle éclata de rire en se retrouvant soudainement sous les   couvertures. Tentant de s'en défaire, au final, elle s'attaqua à un   autre morceau, attrapant ses chevilles, elle vint chatouiller la   plante de ses pieds* _Et que fais un Fils de Ra face à une attaque de   guili !_  

Rê:   *Il poussa un cri de surprise en la sentant s'attaquer à ses pieds,   explosant de rire en tentant de fuir.* _Noonnn pas les guilis ! Mon   ennemi jurééée !_ *s'exclama-t-il théâtralement avant de   s'étaler sur le lit en étoile, inerte et d'ailleurs, toujours nu   comme un ver.*  

Mélody:   *Elle se releva, se dégageant de la couverture en levant les bras au   dessus d'elle dans une posture victorieuse* _J'ai gagné !_  

Rê:   _Je le rends ! Ayez pitié !_ *couina-t-il d'une petite voix*  

Mélody:   * Elle le regarda de haut avec un grand sourire avant de se laisser   retomber a coter de lui* _ j'attends ma récompense_ * lança-t-elle   avec air un faussement dédaigneux tant il était lisible qu'elle   s'amusait *  

Rê:   *Sans même réfléchir, il se lova tendrement contre elle lorsqu'elle   s'allongea à côté de lui.* _Et qu'est-ce que je peux faire pour toi   ?_ *murmura-t-il d'une voix suave à son oreille.*  

Mélody:   *Elle s'étira longuement en baillant* _C'est toi qui a perdu, à toi   de trouver_ *dit-elle en se tortillant un peu*  

Rê:   *Il roula au dessus d'elle, le regard pétillant.* _Je veux te faire   jouir._  

Mélody:   *Elle posa ses mains sur sa bouche en rougissant* _Dit pas ce genre de   chose sans préveniiiir_ *Se pinçant les lèvres, elle retira   doucement ses mains de ses lèvres pour entourer son visage et venir   l'embrasser tendrement en ronronnant*  

Rê:   *Il ricanna devant son air embarrassé.* _Est-ce que ça veut dire que   tu veux pas que je te fasse jouir ?_ *ne put-il s'empêcher de la   narguer un peu plus en embrassant tendrement ses lèvres*  

Mélody:   *Elle rougissait un peu plus en venant lui pincer les côtes* _Moins   de blabla plus de..._ *Mais au lieu de finir sa phrase avec des mots,   elle ondula doucement doucement sous lui, l'une de ses mains se glissa   sous sa taille alors qu'un sourire coquin se dessina sur ses lèvres*  

Rê:   *Il frissonna de désir et de surprise en la sentant venir prendre les   choses en main alors que lui pensait plutôt lui faire plaisir à   elle. Il la laissa pourtant faire, venant embrasser ses lèvres   coquines et caresser son corps avec anticipation.*  

Mélody:   *Elle souriait sous ses baisers alors qu'elle attisait doucement les   flammes de sa main. Se détournant de ses lèvres pour ses joues, son   cou et son épaule. Relevant l'une de ses jambes contre lui, un   éclair de malice traversa son regard* _Répète après moi_   *Murmura-t-elle en reprenant en français* Je...  

Rê:   *Il souffla de plaisir en se sentant envahi de frissons et de   vertiges, venant lui aussi se délecter de la peau douce de sa nuque   pour étouffer ses gémissements. Il dû se concentrer pour ne pas se   perdre dans la réalité et comprendre ce qu'elle lui demandait.*   J-Je... *répéta-t-il sans savoir où elle voulait ou si son accent   était absolument ridiculte, trop envouté par sa voix et le mouvement   de ses lèvres.*  

Mélody:   *Elle eut un franc sourire en l'écoutant* Vais... *Ajouta-t-elle non   sans cesser ses caresses et ses baisers sur la courbe de son cou*  

Rê:   Vais... *soupira-t-il avant de se mordre la lèvre pour empêcher   d'autres son de s'échapper de sa gorge*  

Mélody:   *Elle le regarda, malicieuse et provocatrice, le mettant au défis de   finir cette phrase avec elle* Te...  

Rê:   *Ne connaissant pas la langue ni sa signification, il n'avait aucun   moyen de savoir ce qu'elle essayait de lui faire dire ou d'anticiper   la longueur de la phrase.* Te... *répéta-t-il fébrilement en   tentant de se concentrer plus sur ses mots que ses gestes*  

Mélody:   *Elle vint embrasser ses lèvres juste avant de murmurer lascivement   le dernier mot* prendre...  

Rê:   Prendre. *exculta-t-il avant de se jeter sur ses lèvres, soulagé que   cela semble être le dernier mot de sa phrase, obéissant à ses   propres mots sans s'en rendre compte en venant empoigner ses hanches   pour la redresser et l'adosser contre la tête de lit en venant se   glisser entre ses cuissses*  

Mélody:   *Elle émit un gémissement en le sentant s'unir à elle, réchauffant   le bas de son ventre et ses reins. elle se délectait du gout de ses   lèvres et de la chaleur de sa peau contre la sienne. Caressant sa   peau de sa cuisse et de ses doigts contre son torse. Elle vint se   dérober de ses lèvres pour atteindre son oreille qu'elle pinça   doucement entre ses dents avant de murmurer ce qu'elle lui avait fait   dire* _Je vais te prendre_ *Traduisit-elle le souffle chaud*  

Rê:   *Il grogna de plaisir en sentant a nouveau sa chaleur l'envelopper et   tout son corps vibrer de bien être.* _Et te faire gémir... Et   jouir..._ *enchaina-t-il faute de savoir traduire lui même ses mots   en sa langue à elle.*  

Mélody:   *Son teint prit un peu de couleur sous ses mots, son coeur s'emballant   et sa respiration devenant plus profonde, elle glissa sa langue sur   son lobe et la ligne de sa mâchoire avant de revenir à ses lèvres,   étouffant un gémissement aigu contre sa bouche dans une supplication   qu'il fasse exactement  ce qu'il venait de lui dire*  

Rê:   *Il la serra un peu plus, prenant le contrôle de la situation avec   plus de force qu'il ne l'aurait cru, la pressant entre son corps et le   lit. Il posséda ses lèvres et emprisonna son bassin pour maitriser   leur danse aussi bien qu'il avait su la maitriser de ses doigts*  

Mélody:   *Elle s'en mordit les lèvres, ne le quittant pas des yeux, la bouche   entrouverte, elle soufflait son plaisir, l'exprimait de petite   plainte, se rendant compte à quel point il lui serait difficile de le   laisser partir* _Reste avec moi_ *Laissa-t-elle filer, bien qu'elle   avait voulu partir avec eux, elle avait promis à Ella de rester et   maintenant, elle se retrouvait déchirer entre deux désirs profonds*  

Rê:   *Emporté dans cet élan de luxure et de désir, il se laissa bercé   oar sa voix et l'entendre lui susurrer de rester ne fit que gonfler   son égo et son désir pour elle.* _Je ne vais nullepart._   *souffla-t-il en se rapprochant un peu plus d'elle et en la serrant   contre lui comme pour le lui prouver.*  

Mélody:   *Elle aurait voulu être capable de lui dire, lui expliquer que ce   n'était probablement pas ce qu'Asim avait prévu pour eux mais là,   elle ne voulait penser qu'à eux, qu'à lui, à ce plaisir, ses bras   qui la serrait. Elle geignait, impudique et enfiévrée par leur acte,   oubliant ses craintes dans leur petite bulle de lubricité, laissant   filer des "Mon dieu" dans sa langue maternelle*  

Rê:   *Envouté par ses souffles, ses gémissements, enveloppé de sa   chaleur et pouvant sentir son coeur cogner dans sa poitrine, il avait   l'impression de puiser son plaisir dans le sien que réellement à   travers les caresses contre son anatomie. Il serrait dans ses bras   quelques chose de bien plus précieux que tout ce qu'il avait pu   toucher et posséder jusqu'ici. Il tenait dans ses mains, la Vie.*   _Merci Père pour ce cadeau d'amour, de vie et de lumière._   *laissa-t-il échapper dans une prière murmurée, oubliant   complètement qu'elle pouvait le comprendre*  

Mélody:   *Elle soupirait, geignait, gémissait. Elle l'appelait, murmurait son   prénom et alors qu'il priait, elle le serra dans ses bras, plaquant   sa bouche contre sa peau pour étouffer au mieux ses chants. Ses   cuisses se resserrant contre ses hanches, elle jouissait longuement   contre sa peau, se tendant, se crispant, se cambrant, s'envolant   simplement. Ses oreilles bourdonnaient, son coeur cognait avec force   dans sa poitrine*  
[/color]
Rê:   *Envouté par son plaisir a elle, ses chants et ses crispations, il se   sentit partir avec elle comme si son corps sentait qu'il avait   accomplit sa mission. Il sentit son esprit et son corps s'embrumer  de   bien être et il soupira lourdement, prit d'un puissant vertige.*  

Mélody:   *Encore crispée et fermement accroché à lui, il lui fallut quelques   secondes avant de doucement redescendre, de laisser son corps se   ramollir sous lui, mais elle le garda dans ses bras, le serrant avec   le peu de force qui lui restait, bien trop effrayer qu'il s'évapore.*  

Rê:   _Melody..._ *murmura-t-il faiblement, à moitié conscient, sentant   son corps si peu habitué à tant d'efforts et de plaisir faiblir et   fouiller. Pourtant il refusa de se laisser sombrer à nouveau.* _Je   crois que je t- _  

ASIM:   _Il faut vous nourrir aussi._ *intervint-il avec douceur, adossé à   l'encadrement de la porte, un petit sourire attendrit mais aussi   doucement triste aux lèvres*  

Mélody:   *Ses yeux dans les siens, elle le voyait lutter contre sa soudaine   fatigue en tentant de lui dire quelque chose qu'elle cru comprendre et   anticiper, elle s'apprêtait à lui répondre mais la voix d'Asim la   pris complètement au dépourvue et par surprise, Se glissant un peu   plus sous Rê pour ne pas être vue* _T'es là depuis combien de temps   ?_ *Dit-elle dans un mélange de reproche, de gêne et d'amusement*  

ASIM:   _Je..._ *il hésita à mentir pour leur épargner la gène mais ils   savaient bien qu'ils étaient dans le lit d'Eleanore et ne semblaient   pas plus pudique que ça.* _J'etais dans le salon._ *prefera-t-il   répondre plutôt que de donner une unité de temps*  

Mélody:   *Elle attrapa le premier coussin qu'elle trouva sous ses mains pour le   lancer dans sa direction plutôt que de se montrer réellement   gênée* _Ok on arrive_ *Tentant de le chasser en lui assurant qu'ils   arriveraient*  

Rê:   *Il fut surprit, gêné et un peu frustré mais la mimique de Mélody   suffit à trouver tout cela amusant. Son esprit fatigué n'eut de   toute manière pas assez d'énergie pour comprendre ce qui avait été   interrompu. Il eu un petit rire amusé en devinant qu'elle jeta un   coussin sur le protecteur pour le chasser, mais il s'arrêta là.*  

ASIM:   *Il attrapa le coussin, doucement amusé. Il avait bien comprit qu'ils   ne voulaient pas de lui mais en sentant le lent frisson qui émana de   sa marque,  il ne put s'empêcher de pointer Rê à la demoiselle.*   He's gonna fall on you. *La prévint-elle gentiment et cela ne manqua   pas, Rê s'évanouit et retomba lentement sur elle.*  

Mélody:   *Esquissant un sourire, elle reposa ses yeux sur Rê qu'elle vit   doucement repartir, elle le serra tendrement dans ses bras, posa ses   lèvres son front avant de le laisser glisser sur le côté,   s'extirpant doucement de ses bras et de la douce chaleur de leur petit   cocon. se tortillant sous les couverture pour récupérer ses affaires   sans avoir à se découvrir devant Asim qui semblait rester là, elle   se rhabilla habilement avant de quitter les couvertures, laissant Rê   se reposer. Elle jeta un regard à Asim, finissant par quitter la   chambre, ses jambes encore tremblante, sa démarche fut mal assuré   mais elle arriva sans encombre jusqu'à la cuisine, se servant un   café en silence, pas particulièrement gêné mais redoutant un peu   la réaction de l'égyptien face à tout ça*  

ASIM:   *Même si c'était un peu gênant il ne put s'empêcher de trouver la   situation amusante. Après tout, ce n'était rien comparé à ce   qu'ils avaient pu vivre ces derniers jours. C'était même rassurant.   Bien sûr, il s'inquiétait pour la suite, il s'inquiétait du moment   où Rê comprendrait qu'il ne pourrait pas rester avec Mélody, mais   pour l'instant, pour 48h, il était juste heureux qu'il puisse   profiter de la vie, être un jeune homme normal et découvrir toutes   ces choses qu'il n'avait jamais eu l'occasion de connaitre.*   *Il se détourna pour laisser Mélody s'habiller tranquillement et   quitter la chambre pour aller se prendre un café. Il jeta à nouveau   un coup d'oeil dans la chambre pour observer Rê qui dormait comme une   masse. Il ne put s'empĉcher de venir le replacer correctement dans le   lit pour ne pas qu'il se fasse un troticoli et le borda rapidement   pour ne pas qu'il attrape froid. Il quitta ensuite la chambre en   refermant la porte derrière lui et s'alluma une cigarette. Il jeta un   coup d'oeil à Mélody, se rendant compte qu'elle apréhendait   surement sa réaction ou du moins attendait un commentaire de sa part   mais il n'en eu pas.* So... C'est quoi le plan ? *préféra-t-il   demander pour lui rappeler sans vraiment le faire sa condition de 48h*  

Mélody:   *Elle se crispa doucement, posant ses yeux sur la marée noir au fond   de sa tasse. C'est quoi le plan...Elle-même au final l'ignorait à   présent et le rappel de cette deadline lui piqua le coeur* Je...   *Relevant les yeux vers Asim* crois qu'on a un problème *Admit-elle   simplement avant de boire quelque gorgée de son café* Il me faut des   photos d'identité de toi, j'en ai fais hier avec Rê *Elle eut un   sourire au souvenir, à leur grimace, au fou rire...* Et des nouveaux   prénoms...  

ASIM:   *Il eu une petite frayeur lorsqu'elle lui parla de problème mais ce   qu'elle annonça ensuite ne sembla pas plus problématique que ça.*   Je peux le faire aujourd'hui. *la rassura-t-il avec un sourire. Alors   elle les aidait réellement à avoir des faux papiers.* Pour les   noms... Je peux prendre peu importe. James... Paul ou... Ahmed...   Jahal... Rê lui... *il songea à ce qui aurait pu lui convenir mais   aussi un dont il se souviendrait et qui ne le ferait pas grimacer mais   bien franchement... Rê n'avait toujours été que Rê et il se   doutait que peu importe le nom, assumer une différente identité   allait être difficile.* Tiens... Pourquoi tu ne choisirais pas pour   lui ? *demanda-t-il alors, se disant que peut-être cela passerait   mieux si le prénom venait d'elle.*  

Mélody:   *Elle se mordit la lèvre, tout ça, ces prénoms, les choix, cela   rendait le compte à rebours plus réel. Son coeur se pinça mais elle   préféra l'ignorer, luttant simplement pour garder son éternelle   bonne humeur, elle sourit à la proposition d'Asim* Je suis pas   certaine de... *Mais au fond, ça l'emballait quand même, s'ils   devaient vraiment se quitter aussi vite, il garderait quelque chose   d'elle. Se mordant la langue, elle chercha dans sa mémoire différent   prénom*  Lucas ? Luc... Ca veut dire Lumière... *Proposa-t-elle un   peu timidement, un peu gênée à l'idée de choisir un prénom pour   quelqu'un d'autre.*  

ASIM:   *Il eu un sourire charmé en l'entendant proposer un prénom et en   expliquer la signification. Lucas... ça allait faire bizarre mais   après tout pourquoi pas.* Lucas it is then. *répondit-il doucement,   reconnaissant.* Je vais prendre la photo. Je reviens bientôt. Tu veux   quelque chose à manger ? Je peux aller chercher. *proposa-t-il en   enfilant sa veste en cuir.*  

Mélody:   *Elle fit non de la tête en ouvrant le frigo qui était encore plein   de nourriture diverse.* no thank *Dit-elle plein de malice* I take   care of him  

ASIM:   *Il acquiesça en souriant. Il s'apprêta a partir mais il s'arrêta   une seconde.* Merci. *dit-il sincèrement sans forcément spécifier   pourquoi il la remerciait. Il ne savait pas ce qu'elle avait fait et   il savait que ça ne pouvait être simplement une histoire de sexe,   surtout avec quelqu'un comme Rê qui n'y connaissait rien et qui avait   tant de mal avec le contact humain. Jamais il ne l'avait vu mais   surtout sentit si heureux et c'était comme si son bonheur parvenait   aussi a apaiser le coeur lourd du protecteur. Il n'aurait jamais cru   que ce jour arriverait où finalement, ce serait Rê qui l'aiderait à   ternir le coup plutôt que l'inverse. Il quitta calmement   l'appartement, sans pouvoir s'empêcher de jeter un coup d'oeil vers   l'appartement d'a côté et d'avoir une pensée pour Eleanore. Il   descendit lentement les escaliers et se ballada à la recherche d'un   photomaton.*  

Mélody:   *Lorsqu'il quitta l'appartement, elle resta un moment à observer le   fond de sa tasse, la posant dans l'évier, elle se laissa doucement   glisser sur le sol. Là en cet instant, elle avait du mal à penser à   autre chose qu'elle, lui, et cette envie obsédante que ça ne   s'arrête pas. Elle sortie sa baguette, l'observa un longuement, il   suffisait de peu de chose pour qu'elle ait une bonne raison de quitter   Ella et fuir en compagnie de Rê mais serait-elle vraiment capable de   prendre ce risque en ignorant complètement combien de temps il   faudrait à son père pour la retrouver dès l'instant où elle s'en   servirait.*   * Elle soupira, sentant les larmes lui monter aux yeux, elle les   essuya avec frustration, s'interdisant de craquer alors qu'elle   observait cette partie renier d'elle. Elle avait l'air si idiote, si   puérile à fuir un père là où Rê fuyait la guerre. Se sentant un   peu misérable, elle resta ainsi, assise sur le carrelage à fixer sa   baguette. Un seul sort et elle pourrait...La peur lui noua les   entrailles et elle rangea simplement sa baguette, se releva et alla   jusqu'à la chambre, se glissant sous les couvertures pour rejoindre   Rê. Elle se glissa contre lui, embrassant son dos* Moi aussi je crois   que je tombe amoureuse de toi *Avoua-t-elle doucement en sachant qu'il   ne l'entendrait pas et surtout qu'il ne la comprendrait pas*  

Rê:   *Plongé profondément dans un lourd sommeil, il marmonnait pourtant   doucement. Cela ne semblait pas venir d'un cauchemar car son visage   demeurait calme mais comme un écho de ce qu'il pouvait percevoir dans   ses songes.* _...vraiment... que tu peux... ressster... ?   A-attention... ils ne sont pas très gentils. Apri... voisssser...   Apaissssssssé... Regarde. Ssssinueuse est la route pour la paix.,   sssinueuse..._ *Ce qu'elle pouvait entendre à travers les lèvres de   Rê étaient la voix des serpents qu'elle ne pouvait pas voir ramper   lentement sur le corps de leur hôte, sussurant et sifflant comme pour   bercer son someil* _La foi... dans le noir n'est pas faite de   lumière. Comme un papillon de nuit attiré par les flammes... Les   flammes... Elles noussss ont brûlés. Blessssé... Elles ne sssont   plus là à présent elles ssont mortes. Il est mort. Nous l'avons   tué. Et tout cce qu'il resste maintenant... est l'Ombre... Apep   Apophis... Chaos et Obscurité. Apep Apophis... Chaos et   Obscurité..._ *marmonna-t-il telle une incantation entêtante.*  

Mélody:   *En l'entendant murmurer, elle se releva doucement, il semblait pas   vraiment cauchemarder mais juste...Converser, seul, à travers un   rêve. Elle le fixa, n'osant pas vraiment le réveiller, alors qu'il   appuyait certaine syllabe à la manière d'un serpent, elle aurait pu   s'en amusé, s'en moquer, mais prise un peu au dépourvue, elle ne fit   que l'observer en silence sans comprendre, venant simplement caresser   son dos en espérant, malgré tout, pouvoir le ramener ici en douceur*  

Rê:   _Il se répandra... Chaos sssur la Terre... Que resstera-t-il ? Que   resstera-t-il ? De lui ? De nous ? Ssssinueuse ssouffrancce... Tu   ssouffriras avec nous... Et tout cceux que tu aimes... Tout cceux qui   croiseront ta route. Sssouffrance à eux... Sssouffrance pour nous.   Ssssouffre..._ *murmura-t-il doucement jusqu'à ce que sa voix   s'éteigne doucement comme si le songe était finit et qu'il se   rendormait paisiblement. Mais il se réveilla soudain en sursaut,   paniqué et avant même qu'il ne puisse dire quelque chose pour   prévenir Mélody, sa gorge se crispa sous l'étreinte invisible d'un   des serpents qui le balança en dehors du lit. Il serra la machoire   pour s'empêcher de crier alors qu'il sentit les serpents se   déchainer soudaine et furieusement sur son corps déjà couvert   d'hématomes. Un flash annonça l'arrivée d'Asim pour apaiser sa   douleur mais il n'était pas capable d'éloigner les serpents comme le   faisait Eshe.* _Je peux gérer. Fais la sortir._ *gogna-t-il la   machoire serrée, dégoûté à l'idée que Mélody ai a assister à   ça.*  

ASIM:   *Il était réapparu dans la chambre à l'instant même où il avait   sentit la pointe glacial de la malediction lui transpercer le bras.   N'ayant pas le temps de réfléchir à quoi que ce soit il entoura Rê   d'un sortilège de soin faute d'être capable de le protéger de sa   malédiction. Il hésita à lui obéir, jetant un coup d'oeil à la   Française mais il était vrai qu'en connaissant cela, cette crise   était loin d'être la pire qu'ils aient connu. Il quitta Rê une   seconde pour empoigner Mélody par les épaules et la pousser à   sortir de la chambre.*  

Mélody:   *Elle fut prise par surprise, loin de comprendre ce qui se passait   exactement mais elle enregistra l'essentiel, Rê avait l'air mal,   vraiment mal. En moins d'une seconde Asim se retrouvait à nouveau   dans la pièce et Rê lui ordonna de la faire sortir* Nan !   *Laissa-t-elle filer, pas prête à abandonner celui-ci maintenant* Je   peux aider ! _Laisse moi aider !_ I can !  

ASIM:   No you can't ! *Lui expliqua-t-il fermement en la secouant un bon coup   pour tenter de couper court à sa panique.* He's cursed ! There's   nothing you can do for him. Stay outside, he'll be ok ! *Insista-t-il   en la pressant fermement*  

Mélody:   *Asim était plus fort qu'elle et il était facile pour lui de   l'amener à la porte de la chambre, morte d'inquiétude pourtant, elle   reposa son regard sur Rê* But *Son coeur s'emballa douloureusement   dans le voyant ainsi* I want to help him... *Avoua-t-elle en regardant   Asim, comprenant rapidement qu'au final elle serait certainement plus   un boulet qu'autre chose* And you ?  

Rê:   *Il se recroquevilla en serrant la mâchoire. La douleur n'était rien   comparé à l'amertume qu'il ressentait en voyant le regard de Mélody   posé sur lui en cet instant et de l'entendre comprendre ce qu'il   était. Un faible. Un poids. Il aurait tant voulu être quelqu'un   d'autre, n'être qu'un amant, un jeune Égyptien comme un autre ou   même un fugitif mystérieux. Mais il avait fallu qu'on le ramène à   la réalité, qu'ils le ramènent à la triste et douloureuse   réalité qu'était sa vie. Que peu importe où il fuyait, il y avait   des choses qu'il ne pourrait jamais fuir. Il sentit les larmes lui   monter aux yeux à cause de la douleur mais aussi à la réalisation   que le petit rêve qu'il avait vécu avec Mélody ne serait que ça,   un rêve, et qu'il venait de prendre fin.* Please... _Va-ten..._   *hoqueta-t-il douloureusement avant que sa gorge ne soit trop serrée   par la souffrance.*  

Mélody:   *  

ASIM:   Please. *insista-t-il doucement à son tour, sachant très bien que ce   devait être difficile pour la jeune femme mais le boudonnement de   tristesse, de honte et de dégoût de lui même le convainquait de   pourquoi Rê ne voulait pas qu'elle voit cela. Il ne voulait pourtant   pas la chasser comme une moins que rien, la laissant comprendre et   décider par elle même ce qu'elle voulait faire. Il ne perdit pas   plus de temps et revint vers Rê pour le soigner à nouveau, le   cachant un peu à la vue de Mélody pour leur épargner cette   épreuve. Il n'avait jamais ressentit autant de frustration et de   honte à travers Rê et quelque part, la colère qu'elle nourrissait   semblait lui donner un peu plus de force. Comme s'il se battait pour   ne pas avoir autant la honte. C'était touchant mais aussi si triste.*   _Ca va aller._ *tenta-t-il de le rassurer et de l'apaiser un peu,   sachant que le plus dur pour lui aujourd'hui n'était pas la douleur   mais ce qu'il pouvait ressentir.*  

Mélody:   *La voix étranglé de Rê la poussa à obéir, cessant de se battre   avec Asim, elle recula simplement quittant la chambre et refermant la   porte derrière elle. S'adossant contre un mur, elle tenta de rester   calme, reprenant sa baguette, juste au cas où. Elle se laissa glisser   jusqu'au sol et à défaut de vraiment pouvoir faire quelque chose de   concret, elle se mit simplement à chanter, soit pour couvrir les   bruits de la chambre, soit pour s'accrocher à quelque chose de beau.   Cette même chanson, parce qu'elle lui procurait maintenant un   souvenir plutôt doux,*  

Rê:   *La frustration et l'amertume était telle que dès qu'il su qu'il   était caché au regard de Mélody, il éclata simplement en sanglot.*   _Merde merde merde ! Fais chier putain de merde !_ *laissa-t-il   échapper avec hargne, si dégoûté que cela se passe ainsi,   dégouté de sa vie, dégoûté de son corps et de cette malédiction   qui ne le laisserait jamais tranquille. Il y avait vraiment cru, cru   que les Dieux lui offrait une nouvelle chance, une nouvelle vie, le   laissait enfin goûter au bonheur qui aurait dû être le sien. Une   vie insouciante et bête loin des responsabilités. Mais ce n'était   qu'une farce de plus, qu'une déception de plus, qu'un échec de plus   dans sa longue liste d'échec.* _J'en peux plus Asim... J'en ai assez,   j'en ai trop marre putain !_ *pleura-t-il puérilement mais n'importe   qui dans sa position aurait le droit d'en faire autant.* _Qu'est-ce   que je dois faire pour avoir un peu de paix ? J'ai tout fais, j'ai   tout raté, qu'est-ce que je peux faire de plus ? Tu ne me laisseras   pas mourir et ils ne me laisseront pas vivre. Qu'est-ce qu'il me reste   ? Dis-moi ? Qu'est-ce qu'ils attendent de moi, hein ? QU'EST-CE QU'IL   ATTEND DE MOI ?!_ *hurla-t-il plein de rage et d'amertume en   s'accrochant à la veste d'Asim comme si celui-ci pourrait lui fournir   des réponses. Mais ils savaient très bien qu'entre eux deux, il n'y   en avait qu'un qui avait jamais conversé avec les Dieux et   aujourd'hui même lui n'avait plus les réponses.*  

ASIM:   *Il sentit son coeur se pincer devant tant de désespoir. De voir Rê   se briser, sa foi si forte et imperturbable se briser, son égo de   jeune homme se briser. Lui était déjà dans cette zone depuis un   petit bout de temps et il avait pensé qu'il serait plus facile si Rê   le comprenait mais le voir ainsi était attroce.* _Rê..._   *appela-t-il pourtant avec douceur.* _Si tu étais mort ce jour là   sur le toit... Tu n'aurais jamais connu les bras d'une femme. Tu   n'aurais jamais connu Mélody._ *tenta-t-il de le rassurer et de le   raisonner bien qu'il n'avait pas les réponses qu'il semblait   attendre.* _La vie réserve bien des surprises. Des mauvaises mais   aussi des merveilleuses. C'est pour cela que tu dois vivre !_   *insista-t-il doucement, sentant à travers ses soins que la violence   des serpents s'étaient un peu calmée et qu'il ne restait que   l'esprit de Rê à apaiser.*  

Mélody:   *Elle pouvait l'entendre hurler, malgré le mur, malgré sa chanson,   entendre son désespoir et les paroles d'Asim qui tentait de le   réconforter, serrant sa baguette entre ses mains, elle se releva,   retournant dans son appartement le temps d'une minute, récupérant un   calepin et un stylo, elle commença à écrire, prenant un certain   temps, une liste. Cette fameuse liste qu'elle lui avait conseiller,   Retrouvant petit à petit ses habitudes à écrire dans cette langue,   elle semblait pouvoir le faire plus rapidement, continuant simplement,   jusqu'à ce qu'on lui autorise à le retrouver ou qu'on vienne la   voir*  

Rê:   _A quoi bon... Sen..._ *souffla-t-il exténué et amer* _Est-ce que   mon bon plaisir, mes quelques nuits d'insouciances... valent vraiment   toute cette souffrance ? Ta souffrance ? Eleanore, Mélody... Nos   frères, notre peuple... Tout ça... Tout ce sang, ces larmes, ces   morts... Tout ça pour que je puisse... sourire ? Rire ? Niquer et   aimer ?_ *résuma-t-il, retournant le raisonnement vers Asim pour   qu'il se rende compte de cette absurdité dans laquelle il les   enfermait.* _Ca ne vaut pas le coup Asim._ *répondit-il à sa place   en laissant sa tête retomber sur le sol.*  

ASIM:   *Il baissa les yeux, s'efforant de rester imperméable à ces mots. Il   ne voulait pas les entendre. Il ne voulait pas céder, pas à ça.   Voyant que Rê n'avait plus besoin de lui pour le soigner et que les   serpents s'étaient probablement calmés, il se releva sans rien dire,   éprouvant le besoin de s'éloigner physiquement de ce discours.   Toujours le même, toujours cette même demande non dite. Mais il s'y   refusait. Il ne le laisserait pas mourir et il ne l'aiderait pas à   mettre fin à ses jours. En sortant de la chambre il remarqua Mélody,   se rendant compte qu'elle les avait probablement entendu et en plus   comprit. Mais il ne su quoi lui dire ou même quoi faire d'elle. Il   sortit prendre l'air.*  


Suite: http://themaraudersbook.forumgratuit.org/t789-friend-or-friend-part-5678#4833


Dernière édition par NPC Amy le Mar 10 Jan - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 17:18



Mélody:   *Elle continua cette liste, plusieurs minutes durant, peut-être même   heure. Oui, elle les avait entendu et oui les avait comprit, elle ne   releva cependant pas la tête, pas avant d'avoir fini. Et lorsque ce   fut fait, elle entra dans la chambre, allant droit sur Rê, elle   l'embrassa, l'empêcha de se dérober à se baiser et lui tendit   ensuite cette liste* _Fais tout ce qu'il y a sur cette liste...Et tout   ce que tu voudras y ajouter et après, seulement après tout ça ! Tu   seras en droit de réclamer ce que tu demande à ton ami_ *Dit-elle   avec une certaine fermeté*  

Rê:   *Il le vit partir, refusant bien évidemment d'entendre raison et   d'ouvrir les yeux. Lui resta là, allongé sur le sol. Il put entendre   les serpents ramper et siffler tranquillement autour de lui mais il ne   leur en voulait pas. C'était sa malédiction, sa tare, son existence   et au fond, c'était tout ce qui lui restait. Il se laissa plonger   dans cette lassitude morte et vide qui après toute la douleur et la   tristesse semblait toujours si confortable. Il n'avait plus a se   battre, simplement accepter son impuissance et subir. C'était bien   plus facile que de se débattre et de se voir échouer encore et   encore. Il n'avait qu'à rester allongé là à attendre eu importe ce   qui lui tomberait dessus ensuite. Il ne s'attendit pas à ce que cela   soit Mélody et sa liste mais il la prit tout de même et la parcouru   des yeux. Elle était longue et il n'eut qu'à lire quelques lignes   pour se rendre compte qu'il serait bien incapable de les faire   toutes.*  _Je ne peux pas... Je ne sais même pas ce qu'est...   Yellowstone._ *murmura-t-il faiblement. Attristé quelque part qu'elle   tente elle aussi de le convaincre de se raccrocher à tout ça.*  

Mélody:   _A toi de le découvrir_ *Répliqua-t-elle en le regardant. Lui   attrapant la main, elle le releva* _Allez habille toi, on sort_ *Ne   lui laissant clairement pas le choix, son sourire réapparaissant sur   son visage*  

Rê:   *Il se laissa faire, abattu mais docile. Clairement il n'allait pas   parvenir à avoir la paix tout de suite. Il attrapa ses vêtements   avec des gestes lents, tentant tant bien que mal de chasser la honte   qu'il ressentait lorsqu'il se rendait compte qu'elle avait assisté à   tout cela et quelle avait probablement pitié de lui à présent. Il   se força a faire le vide et c'est avec le fantôme d'un sourire de   gentillesse qu'il se retourna vers elle.* _Où veux-tu aller ?_  

Mélody:   _Je sais pas, on a qu'à marcher jusqu'à ce qu'on en puisse plus_   *Dit-elle simplement en lui prenant la main. L'attirant en dehors de   l'appartement, elle descendait les marches en sa compagnie, retrouvant   l'air frais de l'extérieur mais la lumière du soleil.* _Tout droit   !_ *Fit-elle simplement, n'ayant pas spécialement d'idée précise*  

Rê:   _Tout droit..._ *répéta-t-il d'un air éteint. N'ayant pas la force   de protester  ou de proposer autre chose, il la suivi bêtement sans   rien dire ou même vraiment regarder où ils allaient, se laissant   guider pas le seul contact de sa main.*  

Mélody:   *Leur petite promenade les menèrent jusqu'au centre George Pompidou,   où certaine personne se produisait, d'autre dessinait. C'était   instinctif, elle eut un petit rire en voyant l'un de ses spots* _Viens   on va se faire dessiner, tu vas voir c'est marrant_ *Se dirigeant vers   l'un des caricaturiste qui la connaissait, elle le salua brièvement,   expliqua avant d'aller s'asseoir avec Rê, l'observant, elle profita   du fait d'être poser et que le dessinateur ne les comprendrait pour   lui parler* _Rê, je suis désolé_  

Rê:   *Il perçu vaguement qu'ils avaient quitté les rues pour se retrouver   sur une espèce de place. Il la suivi, ne pensant pas grand chose de   l'activité qu'elle proposait, il s'assit simplement lorsqu'elle   s'assit.* _Pourquoi désolée ?_ *demanda-t-il alors, plus pour   l'accompagner dans cette conversation et ne pas la laisser face au   silence que réellement pour le découvrir.*  

Mélody:   _D'avoir comparer la fugue stupide à tes problèmes_ *Bien qu'il ne   le comprendrait peut-être pas, elle se rendait compte à quel point   c'était difficile et à quel point, à côté, ses problèmes avaient   tout l'air d'un caprice d'adolescente trop gatté* _Je pourrais pas   supporter un tier de ce que tu vis_  

Rê:   *Il eu un faible rire, étrangement amusé qu'elle cherche à comparer   leur malheur comme si celui d'un autre pouvait minimiser le sien.* _Tu   n'as pas à le faire._ *lui répondit-il simplement car pour lui, le   malheur appartenait à chaque personne et ne pouvait être comparé ou   même vraiment partagé.* _C'est ma malédiction.  La tienne est   simplement... différente._  

Mélody:   *Elle lui prit la main, la serrant doucement dans la sienne* _Ca ne   devrait pas t'empêcher de vivre Rê...Mais je comprends que ça   t'épuise_  *Se tournant vers lui, elle se pencha* _Est-ce que c'est   aussi épuisant que nos ébats ?_  

Rê:   *Il regarda leurs mains entremêlées comme s'il cherchait à imprimer   cette belle image dans son esprit pour plus tard.* _C'est... ben plus   douloureux._ *répondit-il, sentant la fatigue et la lassitude le   frapper au simple souvenir de ce qu'il devait endurer à chaque fois.*   _Et si ce n'était que ça..._ *il glissa ses doigts hors de la main   de Mélody pour croiser les bras et se recroqueviller légèrement.*   _C'est pas comme si j'étais simplement malade je... je suis maudis._   *avoua-t-il difficilement bien qu'il savait que Asim le lui avait   déjà dit.* _Ces... choses... me hantent, me blessent, déchirent mon   corps et mon âme mais je préfère ça plutôt qu'ils s'attaquent à   ceux que j'aime. Mais je ne peux les empêcher... Et lorsque ce n'est   pas eux... C'est moi. Je suis complètement fou, instable... Et je   finis toujours... Par blesser ceux que j'aime._ *conclu-t-il en   relevant difficilement les yeux vers elle. Sa mère, son père, ses   frères, Telg, Asim, Kafele et son peuple... C'était toujours ce qui   finissait par arriver lorsqu'on restait trop longtemps avec lui et il   ne voulait pas que cela arrive à Mélody. Même si elle lui demandait   de rester, même s'il voulait rester. Il préférait mourir ou vivre   seul et malheureux plutôt que de continuer à détruire tout ce qu'il   chérissait en ce monde.*  

Mélody:   *Elle le regarda, comprenant parfaitement le fond de sa pensée et ce   qu'il cherchait à lui faire comprendre. Pourtant elle esquissa un   sourire et lui reprit sa main* _Ca tombe bien, je suis complètement   folle et c'est quelqu'un de complètement fou qui l'a dit_ *Lui   serrant la main* _Je sais ce que t'essais de faire mais je suis pas   d'accord, dans deux jours tu t'en va avec Asim_ *Lui expliqua-t-elle   doucement* _Deux jours, c'est tout ce qu'il nous reste alors de toute   façon, je serai blessée et triste mais je préfère me souvenir de   deux jours de notre folie que deux jours tout triste. Je refuse de   croire qu'aussi mauvais soit ce moment que tu as passé, que ça ait   pu effacé tout ce qu'il y a eu avant...Alors...Deux jours c'est quoi   dans tout une vie ?_  

Rê:   _Deux jours ?_ *il découvrait seulement les plans d'Asim et   apparemment ceux de Mélody, mais peu importe. Il était seulement en   état de les accepter et de les suivre.* _Va pour deux jours._   *ajouta-t-il avec un faible sourire, bien prêt à tenir ce temps là   pour elle même si ce n'était pas lui qui choisissait quand la   malédiction frapperait. Il ne devrait même pas se trouver ici au   milieu de tout ce monde. Et s'il faisait une crise ou alors et s'ils   s'en prenaient aux passants ? A Mélody ? Deux jours... C'était   pourtant ce qu'il se promit de tenir et de subir, peu importe ce qui   arriverait. Deux jours avec elle. Il décroisa doucement les bras et   vint à nouveau entremêler ses doigts maigres avec les siens.* _Je   t'aime._ *lui dit-il alors comme pour le lui rappeler, la remercier ou   s'excuser, ça n'avait pas vraiment d'importance. Pendant deux jours,   ils pouvaient tout se permettre. Deux derniers jours.*  

Mélody:   *Tout était toujours plus facile quand cela avait une date de   péremption, elle-même avait vécu sa vie de petite fille héritière   parfaite simplement parce qu'elle savait que ce serait temporaire mais   elle s'en contentait, même si elle souhaitait bien plus que deux   jours, c'était tout ce qu'elle pouvait lui offrir. Serrant sa main,   elle eut un sourire franc en l'écoutant lui déclarer sa flamme,   rougissant doucement* Je t'aime aussi *Répondit-elle dans sa langue   à elle bien que cela ne laissait aucun doute sur ce qu'elle lui   disait* _Faisons une chose de la liste ! Au moins une, avant de   rentrer ! N'importe quoi, choisi !_  

Rê:   *Il eu un petit sourire en découvrant les mots d'amour dans sa   langue* _Je... sais pas. Y a quelque chose qu'on pourrait faire ? Ici   ?_ *demanda-t-il en se souvenant surtout que la plupart parlaient de   voyages dans des lieux inconnus.*  

Mélody:   _T'as faim ?_ *proposa-t-elle bien qu'elle savait que ce n'était pas   forcément le cas*  

Rê:   _Pas vraiment..._ *répondit-il honnêtement, navré d'être un si   piètre camarade de jeu*  

Mélody:   _Mmmmh..._ *Elle réfléchis doucement* _Oh je sais ! Et si tu   changeais de couleur de cheveux ?_ *Proposa-t-elle en tirant une de   ses propres mèches de cheveux bleus*  

Rê:   *Il écarquilla les yeux, surprit par cette idée.* _Euuhh..._  

Mélody:   *Elle exulta devant son hésitation* _Allez ! C'est sur la liste ! On   fait ça !_  

Rê:   _O...kay._ *céda-t-il, se doutant que les autres choses sur la liste   ne devaient pas être plus raisonnables que ça.*  

Mélody:   _Quel couleur ?_ *Demanda-t-elle enthousiaste*  

Rê:   *Son visage se crispa doucement de panique. Etait-il vraiment sensé   choisir maintenant ?* _Je... sais pas._ *répondit-il en haussant les   épaules*  

Mélody:   _C'est quoi ta couleur préféré ?"  

Rê:   *Il fut lui même surprit à quel point il dû réfléchir pour cette   question. Détournant le regard pour chercher dans sa mémoire s'il en   avait déjà eu une officiellement, mais il ne s'était jamais   vraiment intéressé à ce genre de chose. Il aimait la lumière,   n'aimait pas le noir, mais en dehors de ça... les couleurs...* _Je   sais pas je... vert ? Ou bleu c'est bien... comme toi._ *répondit-il   un peu au hasard. De toute manière il aurait l'air d'un clown, peu   importe la couleur.*  

Mélody:   _Bleu ! J'adore le bleu !_ *Bien que c'était une évidence. Elle se   leva soudainement, oubliant soudainement sa connaissance caricaturiste   qui dessinait depuis quelques minutes*  

Rê:   *Il se releva maladroitement pour la suivre, inquiet qu'elle décolle   en l'abandonnant derrière sans s'en rendre compte.*  

Mélody:   *Elle attrapa sa main, elle l'attira à lui en rigolant* _désolééé   je m'emporte, tout le temps, toujours_ *Lui volant un bisou, elle   reprit la marche sans le lacher, l'emmenant avec elle dans l'une de   ses boutiques préférés*  

Rê:   _Ooo...kay..._ *répondit-il d'un ton incertain, essayant surtout de   suivre son rythme erratique et de ne pas la perdre.*

Ils se baladèrent joyeusement main dans la main une fois qu'elle ralentit un peu et qu'il s'habitua à son rythme énergique. Il ne revenait pas de ce qu'il s'apprêtait à faire mais il se rappela que pendant deux jours, il avait choisit de laisser ses pensées de côté pour simplement profiter et surtout, profiter de Mélody et de son énergie si positive. S'il devait finir avec les cheveux bleus alors soit, vu son physique, il n'en était plus à ça prêt. Ils passèrent dans de grandes rues longées de grands magasins de vêtements bondés. La proximité et la foule avait de quoi l'angoisser mais il oublia le reste en se concentrant sur Mélody et son enthousiasme. Ils arrivèrent ensuite à une grande place au milieu de laquelle se dressait un pilier de métal impressionnant. Il voulu lui demander ce que cela était sensé représenter, si ça avait un lien avec la grande Dame de Fer qu'ils avaient vu la veille mais elle bifurqua sur un trottoir pour la mener jusqu'à une petite boutique à la devanture rouge. ROCK HAIR et sa devanture chargée de décoration annonçait clairement la couleur. Les coiffeurs saluèrent joyeusement la jeune fille, la reconnaissant apparemment elle et ses cheveux bleus.  

JAX:   O.M.G. qu'est-ce que c'est que ça, c'est pas un peu abusé ?   *s'exclama le client en pinçant les lèvres l'air dégoûté à   l'arrivée des deux nouveaux, se crispant sur sa chaise alors que la   coiffeuse faisait ses derniers arrangements dans ses cheveux noirs   décorés de quelques mèches bleues lui aussi.*  

Rê:   *Il se sentait déjà intimidé de rentrer dans un tel endroit et   sentir les regards se tourner vers lui, tout particulièrement celui   d'un client l'air peu satisfait le crispa un peu plus. Ne sachant pas   quoi faire et ne comprenant pas la langue, il ne put que jeter un   petit coup d'oeil doucement paniqué à sa camarade.*  

Mélody:   *La jeune fille ignorait purement et simplement le client déjà   présent. Se concentrant uniquement sur Rê, elle lui souriait,   patientant simplement.* _Tu me fais confiance ?_ *Lui demanda-t-elle   tout doucement* _Je demanderai quelque chose de discret pour toi_  

Rê:   *Il acquiesça doucement, se reconcentrant sur elle, sa folie et son   magnifique visage.*  

Mélody:   *Elle esquissa un sourire doux à Rê, patientant simplement qu'on   vienne les voir. Elle expliqua plutôt clairement ce qu'elle   cherchait, sur la pointe des mèches, rien de plus, sachant très bien   que c'était déjà probablement plus qu'un effort pour Rê que   d'être ici à tenter des choses avec elle.* Il est parle pas notre   langue alors...T'embête pas trop à essayer de lui faire la   conversation, ou je ferai la traduction *Expliqua-t-elle au coiffeur   en souriant*  

JAX:   Ewwww naaann ! Stay awaayy ! *Grogna-t-il d'un air dramatique* Je le   fiche qu'il parle pas notre langue, il s'approche pas de moi avec   ces... Ces machins ! *Protesta-t-il avec dégoût en pointant aux   pieds des deux adolescents.* Iiiihhh !!! Ils me regarde en plus ! Oh   naan trop flippaaant !! *S'ecria-t-il en sautant hors de son siège   pour reculer vers le fond de la pièce sous le regard incrédule du   personnel*  

Mélody:   *Elle continua pourtant de l'ignorer, profitant peut-être du fait que   Rê ne pouvait pas le comprendre. Melody n'était pas du genre   violente et elle ne s'apprêtait pas à l'être aujourd'hui. Elle   regarda simplement le personnel, ayant presque un peu de peine pour   eux, s'approchant de Rê, elle lui sourit simplement et revint lui   prendre la main* _Ca fait beaucoup de bruit mais c'est tout ce que ça   fera alors...Juste, ignore le bruit_  

Rê:   *Il était difficile de ne pas faire attention au client bruyant,   d'autant plus qu'il eu peur de commencer à comprendre ce qui semblait   le déranger. Les serpents. Il jeta un coup d'œil au reste du   personnel et à Mélody mais eux ne semblaient heureusement pas les   voir. Pourtant les reptiles, percevant l'attention s'étaient mis à   siffler d'un air menaçant. Il n'osa pas croiser le regard de la   diversité horrifié, préférant plutôt rattraper la main de Mélody   pour se rassurer.*_On devrait peut-être... Aller ailleurs._   *proposa-t-il faute de savoir comment réagir*  

Mélody:   *Elle esquissa un sourire* _Ca dépend pourquoi tu veux aller   ailleurs..._ *Demanda-t-elle simplement*  

Rê:   _Il..._ *mais il n'osa pas aller plus loin dans son explication,   détournant le regard et surveillant du coin de l'oeil les reptiles   qui toisaient le pauvre homme en sifflant.* _Il peut voir... M-ma   malédiction._ *souffla-t-il honteusement en cherchant déjà à   reculer hors du magasin*  

Mélody:   _Oh...D'accord..._ *Elle se retourna auprès du personnel* Je suis   désolé, il a changé d'avis...Je repasserai bientôt! Bye bye !   *Serrant la main de Rê, elle l'entraîna dehors tout naturellement,   elle ne semblait pas déçue, ne lui en voulait pas, c'était un   concours de circonstance, rien de plus et à vrai dire, elle ne put   s'empêcher de se montrer curieuse* _Pourquoi je la vois pas ?_  

Rê:   *Il fut soulagé de la suivre dehors, entraînant avec lui ses   serpents qui ne se retinrent pas de claquer de la mâchouille vers le   client une dernière fois. Il serra la main de Mélody en s'adossant   contre un mur non loin.* _Parce que tu n'es pas sensée. Personne   n'est sensé pouvoir les voir !_ * murmura-t-il, lui même intrigué   et incrédule* _Seul de puissants mages... Avec des habiletés   particulières sont capables de..._ *mais dans cette situation il fut   incapable de savoir si l'homme qu'ils venaient de croiser en était   réellement un ou si les serpents devenaient lentement visibles à   d'autres.*  

Mélody:   _Je vais peut-être me sentir vexée...J'ai eu les meilleures notes de   ma promotions quand j'ai eu mon diplôme_ *Dit-elle d'un air   faussement outré, esquissant un sourire, elle s'approchant doucement   de lui juste pour se blottir dans ses bras* _A quoi cela ressemble ?_   *Demanda-t-elle avant de se rendre compte que...Elle s'éloigna,   rougissante* _Désolé, je suis définitivement trop curieuse et un   cas désespéré et désespérante_  

JAX: Des serpents. *Répondit-il à la place de Rê en les toisant de loin en s'allumant une cigarette avec des gestes grandiose, son regard bordé d'eyeliner les fixant plein de jugement* Des serpents complètement répugnants et pas vraiment fait pour la ville si vous voulez mon avis...

Mélody: *Elle se retourna vers lui, le fusillant du regard* Casse toi *Lui ordonna-t-elle clairement sans lacher la main de Rê avant de se rendre compte qu'il les avait comprit. Et cette idée l'effraya doucement, emmenant Rê avec elle, prenant la décision de s'en aller plutôt que d'attendre que celui-ci le fasse*

Rê: *Il eut du mal à répondre à sa question, loin de vouloir qu'elle s'imagine ses compagnons rampants, leurs anneaux étouffants et leurs crocs empoisonnés. Mais quelqu'un répondit à sa place. Le client qui dans le salon avait absolument cherché à les fuir les avait suivi et semblait encore lui reprocher d'être là. Fatigué de ne pas comprendre la langue et ce qu'on lui reprochait, il chercha à court cicuiter la conversation pour lire directement dans ses pensées mais il se heurta à un mur. C'était bien un mage et un assez familier avec la magie de l'esprit pour savoir protéger le sien. Sentant l'angoisse le serrer doucement, il s'éloigna avec Mélody avec la même envie de mettre le plus de distance entre eux et cet homme. Mais celui-ci réapparu devant eux au prochain coin de rue.*

JAX: Ah Ah Ah. Pas si vite. *Intervint-il avec un calme bien différent de son attitude dans le salon. Ses manières extravagante s'étaient calmées elles aussi comme pour laisser place au sérieux.* Vous deux vous allez devoir me suivre. Je peux pas vous laisser vous balader parmis les moldus en trimbalant ça avec vous.

Mélody: *Elle se crispa, effrayée à l'idée de devoir se servir de sa propre magie et pourtant, sa main libre trouve rapidement le contact de sa baguette, incapable de lacher la main de l'Egyptien* Il est pas question qu'on te suive *Laissa-t-elle entendre, sachant là en cet instant, que si elle le suivait, c'était pas seulement pour Rê que ça craignait.*

JAX: Si, il est absolument question que vous me suiviez et c'est pas la peine de prendre ta baguette magique ça va seulement aggraver ton cas ma chérie. *Répondit-il calmement, un écho maniéré dans la voix*

Mélody: *Elle se sentait doucement paniqué, ses mains tremblants légèrement, elle culpabilisait pour Rê* _Je suis tellement désolé_ *Reculant malgré tout, elle fixait* On m'a toujours dit de ne pas suivre des inconnus *Dit-elle d'un ton plein de sarcasme, cherchant surtout à gagner du temps*

JAX: *Il eu une petite moue boudeuse devant son sarcasme.* Oooh désolééé... J'ai pas mon badge sur moi je suis pas de service...

Rê: *Il ne comprit rien à la conversation ni même à la situation mais la crispation et l'inquiétude de Mélody suffit à lui faire comprendre que ça n'allait pas. Il recula avec elle en serrant sa main, hésitant à faire intervenir Asim. Ou ferait-il mieux de faire profil bas ?*

Mélody: *Elle se crispa un peu plus, passant son pouce sous la paume de Rê pour y enfoncer profondément et douloureusement son ongle, elle avait cru comprendre que ça fonctionnait ainsi avec la marque et espérait qu'Asim rappliquerait dans la seconde* Et vous ignorez qui je suis ? *Attendant le flash de l'apparition de l'autre Egyptien pour tout bonne foncé droit vers l'homme*

Rê: *Il grimaça en sentant son ongle s'enfoncer dans sa paume mais sans réellement en sentir la douleur. Apparemment Melody répondait à sa question et sans faillir, Asim apparu dans un flash devant Rê.*

Mélody: Go away ! *Balança-t-elle à Asim alors qu'elle fonçait directement vers Jax, elle le savait, elle attirait assez l'attention à elle seule pour permettre de s'en aller, cela faisait des mois que son père devait retourner la france, voir la terre entière pour la retrouver...*

JAX: *Il agrippa la jeune femme alors qu'elle lui fonça dessus en ignorant complètement l'arrivée éblouissante d'un autre sorcier.* Oh je sais parfaitement qui tu es victoire. *Murmura-t-il avec un sourire avant de transplaner avec elle*

Rê: _Mélody !_ *hurla-t-il paniqué en la voyant disparaître avec l'inconnu*

Mélody: * c'était donc ainsi qu'allait s'arrêter sa vie simple de moldu. Elle se sentit transplaner, ce qui aurait du l'effrayer plus que tout le reste mais cela signifiait que Rê était hors de danger pour le moment. Elle en aurait presque rit si elle avait pu, ses projets de vie et de liberté tombait à l'eau uniquement parce qu'elle était tomber amoureuse et là aussi elle se sentit un peu stupide mais sa liberté valait elle crème de Rê. Tout ce qu'elle espérait a présent celle qu'il se rende compte qu'aucune malédiction, aussi terrible soit elle, devait l'empêcher de découvrir la vie *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 17:28

Ils réapparurent dans un loft éclairé chaleuresement et où un vieux jukebox jouait déjà de la musique. Le sorcier profita du transplanage pour subtiliser la baguette de la jeune fille et l'utilisa pour éteindre la musique à leur arrivée. Les murs épais et l'absence de fenêtre dans la grande pièce à vivre indiquaient qu'ils étaient sous terre. Il semblait y avoir un escalier dans un coin de la pièce, mais pas de trou pour aller à l'étage, et pas de porte.

JAX: *Il la poussa sur le canapé de cuir rouge alors qu'il se laissa retomber sur un fauteuil à côté. Pour la dissuader de réagir ou de faire quoi que ce soit de stupide, il la rappela a l'ordre d'un petit son, un regard et en pointant sa baguette magique sur elle.* Du parlage, pas de baguarrage. *indiqua-t-il en croisant les jambes, une pose assez princière ainsi installé dans son fauteuil.*

Mélody: * elle observa les lieux en croisant les bras.* ça... Ça ressemble pas au bureau... * constatait elle presque rassurée *

JAX: ...de ton père ? *finit-il d'un ton de nouveau très maniéré et quelque peu dédaigneux.* Tu veux que je t'y emmène ?

Mélody: Non ! *retorqua t elle directement bien qu'elle ne comprenait pas pourquoi ce n'était pas déjà le cas* mais pourquoi ici ?

JAX: *Il soupira en ouvrant la main pour désigner le lieu.* C'est une planque, ça se voit pas ?

Mélody: Justement si...Mais je comprend pas l'intérêt là...

JAX: *Il soupira, visiblement dérangé par la situation et finit par se relever.* J'ai paniqué okay ? Et juste histoire que tu saches et que t'arrêtes de me regarder comme ça, non, j'étais pas à ta recherche. Je t'ai juste reconnu au salon et en plus t'étais avec... peu importe qui c'était. Je savais pas quoi faire ! Je pouvais pas juste te laisser te balader avec ça et en plus tu peux même pas les voir ?! Uhuh pas question ! *s'exclama-t-il nerveusement, retombant doucement dans son rôle de diva écorchée*

Mélody: * elle soupira* je me porte bien merci maintenant vous me rendez ma baguette, me ramenez a Paris et je sais pas moi... On fait comme si vous ne m'aviez pas vu...

JAX: Non. *Répondit-il pourtant fermement en se retournant vers elle pour l'étudier de ses petits yeux brillants.* Ton père remue ciel et terre pour te retrouver. Moi j'bosse pas là dessus mais... Je peux pas juste faire genre je t'ai pas vu.

Mélody: Bien sur que si *Dit-elle* aux dernières nouvelles je suis majeure...

JAX: Et la fille du Ministre de la Magie française ! *S'exclama-t-il sévèrement* Tu peux pas juste disparaître comme ça ! T'as une idée des moyens qu'il met en place pour te retrouver ? J'ai des collègues placés dans toute la France ! L'Europe ! Le monde ! Et ils ont mieux a faire que de courir après une gamine qui fait sa crise d'adolescence !

Mélody: *Elle se mordit la langue en l'écoutant, clairement d'accord avec lui* Plaignez vous à l'intéressé...Ce que je fais n'a rien d'illégale et je suis pas responsable des décisions irraisonnées de mon père. Votez pour quelqu'un d'autres aux prochaines élections...

JAX: *il croisa les bras avec une petite moue boudeuse. Clairement le cul entre deux chaises. Il savait ce qu'il devait faire. Prévenir le père de cette fille et les laisser se débrouiller avec leurs histoires de famille. Et en même temps il savait que ce n'était pas ses affaires et qu'elle avait parfaitement le droit de faire sa petite crise.* Et l'autre jeunot ? C'est qui ? *Demanda-t-il alors, essayant de voir à quel point c'était raisonnable de la laisser filer dans la nature à nouveau.*

Mélody: *Elle esquissa un sourire, presque rassuré de l'entendre changer de sujet, estimant qu'elle avait gagné cette manque* En quoi ça vous regarde ?

JAX: *Il fonça les sourcils, frustré qu'elle évade la question.* Tu m'aide vraiment pas. Je vais pas te laisser repartir si c'est pour apprendre deux jours plus tard qu'on a retrouvé ton cadavre dans la Seine.

Mélody: J'avais franchement l'air en danger ?

JAX: *Il la regarda avec des gros yeux éfarés avant de se rappeler qu'elle n'avait pas pu voir ce qui l'entourait. Il se renda aussi rapidement compte qu'en choisissant de l'ammener elle ici, il laissait ces choses se balader en plein Paris* Qui est-ce ? *insista-t-il fermement en relevant sa baguette vers lui pour appuyer sa question.*

Mélody: *Elle le fixa, l'air dédaigneuse et plein de défis* Vous comptez me faire quoi exactement avec ça ? *Pointant sa baguette d'un signe de la tête*

JAX: Je pourrais te faire parler. *répondit-il du même ton, les lèvres pincées* Mais si tu veux la jouer comme ça. *Il fit tournoyer la baguette entre ses doigts et une grue lumineuse s'en échappa, se posant gracieusement sur le sol, fixant la jeune femme des mêmes yeux plein de jugement et de défi. Le sorcier caressa l'oiseau messager d'un air menaçant, lui transmettant par l'intention le message qu'il devrait délivrer et à qui.*

Mélody: *Elle le fixa, se mordit la langue alors que son coeur s'emballait doucement dans sa poitrine, fixant l'homme. Elle garda le silence pourtant, si elle lui avait foncé dessus c'était pas pour balancer Rê ensuite*

JAX: "10-29h dernière position Nord Ouest de la Place de la Bastille, Boulevard Beaumarchais. Mâle vingtaine de petite taille, accompagné. Demande d'intervention immédiate, possible quarantaine." *récita-t-il alors, envoyant le patronus d'un coup de poinget.*

Mélody: *En cet instant, elle priait qu'Asim l'ait emmené aussi loin que possible, tentant de garder son sang froid. Croisant les bras, elle observait celui-ci* Et maintenant ?

JAX: *Il croisa les bras avec une petite moue devant son apparent sang froid* Et maintenant je décide de ce que je fais de toi. *Dit-il calmement en se rasseyant pour la toiser* Pourquoi t'as fugué ?

Mélody: J'en sais rien, parce que je ne suis qu'une gosse de riche capricieuse et ingrate...Ou peut-être que j'avais envie de garder mon libre arbitre, choisir le métier que je veux faire, les expériences que je veux faire ou mieux encore, l'homme que j'épouserai...Y a le choix *Elle rabattu ses genoux vers sa poitrine*

JAX: ... la couleur de tes cheveux... À quel heure tu rentre... Le sexe de ta petite amie... *Continua-t-il en se moquant légèrement* Je connais, et je comprends. Seulement... Que tu le veuilles ou non, ta petite vie est devenue une affaire d'état.

Mélody: Ca dépend surtout de vous maintenant... *Remarqua-t-elle* Si ça peut vous aidez, je vous en voudrai pas, vous faites votre taff de fonctionnaire, vous suivez les règles, les ordres, tout ça tout ça et puis c'est pas comme s'il n'y avait pas marqué "promotion" sur mon front *Plaisanta-t-elle* J'aurai pu me tirer en le laissant derrière, j'ai pas choisi cette option, j'ai joué, j'ai perdu, c'est pas grave

JAX: *Il eu un petit rire.* Oho bouhou. Et maintenant tu vas jouer les martyrs. *Il sortit une montre à gousset de son veston, trifouilla deux trois mécanismes et observa ce qui ressemblait à un bout de carte sous les aiguilles avant de la refermer et la ranger. Il se releva en attrapant un trousseau de bibelots posés sur la table basse. * Reste ici. D'abord, je vais devoir voir dans quoi tu t'es fourrée.

Mélody: *Elle le fixa sans relever la moquerie, à vrai dire, elle n'avait rien à prouver à personne et il pouvait bien imaginer ce qu'il voulait cela ne changerait pas grand chose à sa vie.* Reste ici...Vraiment ? *Lui faisant clairement remarqué que sans sa baguette, elle risquait pas de partir bien loin vu l'appartement*

JAX: *Il la quitta avec un petit rire amusé en embarquant effectivement la baguette magique de la demoiselle.*

Mélody: *Elle profita d'être seul pour balancer un flot d'insulte et extérioriser sa frustration et sa colère. Deux bonnes minutes se passèrent où elle hurla simplement à plein poumons avant de se calmer, observant les alentours, elle profita d'être dans cette endroit pour simplement fouiller les lieux, par curiosité et espoir peut-être de trouver un moyen de sortir ou au moins prévenir quelqu'un*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 17:34



Rê:   *Il se retrouva face au vide et à la panique. Il n'avait rien   comprit, tout c'était passé trop vite et même l'arrivée d'Asim   n'avait rien changé. Il se retourna vers lui en l'agrippant   désespérément.* _Où est-elle ?! Où est-elle ?!_ *suplia-t-il en   panique bien qu'il savait très bien que son protecteur ne pouvait pas   le savoir*  

ASIM:   *Il agrippa Rê par réflexe et juste pour s'assurer que celui-ci ne   disparaitrait pas tout seul en partant à la recherche de Mélody à   l'aveugle.* _Du calme Rê. O-On... On va..._ *mais bien trop prit de   court et déboussolé il ne savait même pas quoi dire pour le   rassurer*  

Rê:   *Il tomba à genoux, priant tout les Dieux de l'aider à la retrouver,   lui donner une vision, un signe, de l'aide... Il rouvrit soudain les   yeux en se rendant compte que les Dieux n'avaient jamais rien fait   pour lui mais Telg...* _Telg... Sen ! Aide-moi par pitié. Retrouve   la, retrouve Melody, je t'en supplie !_  

TELG:   *Gardant toujours un oeil sur Rê, il n'apparut pas devant eux,   n'étant qu'une voix raisonnant en choeur dans l'esprit des deux   Egyptiens* _Nous voulons que vous soyez en sécurité, nous partirons   à sa recherche lorsque vous n'aurez plus rien à craindre_  

ASIM:   *Il s'éxecuta, serrant Rê avant de transplaner pour retrouver la   sécurité de l'appartement d'Eleanore.*  

Rê:   _Aide-moi ! Aide-moi_ *continua-t-il de supplier en panique*  

TELG:   *En ses lieux, l'image de Telg pouvait pleinement apparaitre* Calmez   vous *Laissa-t-il entendre* Nous avons besoin d'écouter et d'entendre   *Expliqua-t-il simplement, ses yeux posé sur Rê*  

Rê:   *Le revoir le ramenait soudain en Egypte, la guerre, le Feu. C'était   comme s'il replongeait dans le cauchemar et en plus cette fois en   emportant Mélody avec lui. Tout ce qu'il ne voulait pas. Il   s'effondra pour se recroqueviller sur place, tremblant d'angoisse et   de culpabilité, serrant la machoire pour tenter de se contenir le   temps que Telg parvienne à retrouver sa trace.*  

TELG:   *L'image restait de marbre face au désarroi de l'adolescent* Nous   avons besoin que vous vous concentrez sur elle, sur vous   *Expliqua-t-il alors que son image s'estompait, s'introduisant   doucement dans l'esprit de son ancien maître, il écouta, en silence,   percevant les notes, les différences, l'alliance subtile entre deux   mélodies qui se synchronise pour n'en former qu'une, nouvelle, et ces   différences lui permirent de remonter la trace, lentement, il lui   fallu près d'une demi-heure pour pouvoir la localiser, et si en   d'autre temps il aurait emmené Rê avec lui dans ce voyage, ce ne fut   pas le cas. Réapparaissant à la vue des deux egyptiens, il donna les   faits* Nous l'avons retrouver, elle va bien.  

ASIM:   _Où est elle ?_ *demanda-t-il a son tour, conscient que Rê était   incapable de contenir sa panique en cet instant.*  

TELG:   Un grand appartement...Sous terre  

ASIM:   _Où ? Peut-on l'en sortir ?_  

TELG:   *Il resta de longue minute silencieuse, son visage impassible et froid   avant de répondre simplement* Non *Jugeant ce mensonge nécessaire*  

ASIM:   *Il fronça les sourcils.* _Comment peut-on l'aider ?_  

TELG:   Vous ne pouvez pas *Annonça-t-il simplement* Pas pour le moment   *Corrigea-t-il* Nous pouvons lui parler  

ASIM:   *Il soupira, n'aimant pas se sentir perdu mais aussi inutile. Il   s'agenouilla auprès de Rê pour tenter de l'apaiser.*_Tout va bien   Rê, elle va bien._ *répéta-t-il bien que les paroles de Telg ne   semblaient pas être parvenus à le rassurer.*  

Rê:   _C'est de ma faute... C'est de ma faute..._ *marmonna-t-il, les larmes   aux yeux et la machoire crispée en se balançant doucement sur le   sol.*  

TELG:   *L'image de l'albinos disparut une seconde à peine, réapparaissant   mais cette fois-ci, il n'était pas seul, ni dans l'appartement, mais   bien cette pièce blanche qui caractérisait les lieux qui n'avaient   toujours appartenu qu'à Telg et Rê*  

ASIM:   _Ce n'est pas ta faute Rê... Calme-toi. On va la récupé-_ *mais une   crispation glaciale vint lui couper le souffle comme si l'un des   serpents l'avait mordu. Il recula par précaution.* _Rê...   Calme-toi._  

Rê:   *Imperméable à ce qu'il se passait autour de lui il continuait de   dégringoler doucement dans sa spirale infernal d'horreur et de   culpabilité.* _C'est ma faute... C'est ma faute..._ *continua-t-il de   répéter encore et encore*  

Mélody:   *Elle fut loin de comprendre où elle se trouvait* Wow..J'ai rien prit   pourtant *Commenta-t-elle en observant la pièce blanche immaculée* Y   a quelqu'un ?  

Rê:   *Il se recroquevilla de plus belle en entendant cette voix, son esprit   se battant furieusement contre la culpabilité qui le rongeait   douloureusement, il plaqua ses mains sur ses oreilles en continuant de   marmonner.*  

Mélody:   *A la seconde où elle le vit, elle se précipita vers lui, posant ses   mains sur les siennes* _Tu vas bien ?_ *Mais il ne fallait pas être   particulièrement perspicace pour remarquer que non, l'obligeant à   libérer ses oreilles et relever la tête vers elle, elle ne chercha   pas vraiment à comprendre où, quand et comment elle s'était   retrouver ici* _Rê, écoute moi, j'ai besoin que tu m'écoute, s'il   te plait_  

Rê:   *Il se crispa sous son contact, même psychique, et s'éloigna,   rouvrant les yeux pour la regarder d'un regard désespéré.* _Je suis   désolé ! Je suis tellement désolé !_ *souffla-t-il la voix   tremblante_  

Mélody:   *Elle lui sourit, s'approchant toujours* _Ne le soit pas...Je ne t'en   veux pas, ce n'était pas de ta faute_ *Prenant sa main, elle la serra   en y entremêlant ses doigts* _On se baladait, on a fait une mauvaise   rencontre, c'était quoi les chances ? Et de toute façon, ça valait   le coup..._ *Elle passa une main sur son visage* _Vous devez partir,   Asim et toi...Ce gars, c'est un mec du GEIM. Un policier si tu   préfère..._ *Expliqua-t-elle calmement* _Alors j'ai besoin que tu   m'écoute attentivement Rê..._  

Rê:   _Non... Non non non non non..._ *marmonna-t-il en l'entendant lui   demander de partir sans elle. Sa main sur son visage, son air navré,   son sacrifice. Le cauchemar s'approfondissait de seconde en seconde en   lui déchirant le coeur et l'esprit. Il détourna le regard en serrant   sa tête entre ses mains dans l'espoir de pouvoir extirper toutes ces   horreurs de son esprit comme si cela pouvait les faire disparaitre,   les rendre irréelles.* _Non non non non... Faites que ça s'arrête,   faites que ça s'arrêtes !_  

Mélody:   *Elle le secoua, presque violemment et hurla cette fois* _JE T AIME !_   *Le plaquant contre le sol, l'obligeant à la regarder, plongeant ses   yeux dans les siens* _Je sais que ça à l'air moche là mais ça ne   l'est pas tant que ça ! Ou du moins, c'est pas la peine que ça le   devienne Rê ! Tu vas partir, tu vas faire tout ce que je t'ai mis sur   cette liste et j'aimerais que tu me rajoute quelque chose dessus.   Tenir une correspondance. Je veux que tu m'écrive, chaque jour, tous   les jours ! Tu vas pas le faire parce que je te le demande mais parce   que tu es fort Rê ! Tu l'es ! Tellement plus que tu ne le crois_   *Elle vint l'embrasser, passionnément* _Je te le promets, ce ne sera   pas le dernier_  

Rê:   *Il éclata en sanglot, partagé entre l'envie de fuir tout ça ou de   l'étreindre une dernière fois.* _Je peux pas... Je peux pas ! Je ne   veux pas ! Deux jours ! Tu as dis deux jours ! Pitié ! Pitié !_  

Mélody:   *Elle restait au-dessus de lui, l'empêchant au moins de lui   échapper* _Et tu les auras Rê ! Mais pour ça tu dois tenir le coup   !_ *Elle le ramena pourtant à ses bras, le serrant aussi fort que   cela lui était possible* _Deux jours, une semaine, un mois, une vie,   je te donnerai tout ce que tu veux mais pour ça, toi et moi on va   devoir faire des efforts_  

Rê:   *Il finit pas l'entourer de ses bras et la serrer aussi fort qu'il le   pouvait.*_ Ne me laisse pas ! Ne me laisse pas..._ *pleura-t-il en   tremblant de désesoir*  

Mélody:   _Toi non plus_ *Laissa-t-elle entendre* _Je serai toujours là et je   suis assez folle pour être capable de te retrouver à l'autre bout du   monde s'il le faut tu sais...A pied, ou à la nage...Mais pour ça il   faut que j'ai encore quelqu'un à retrouvé au bout du voyage_  

Rê:   *Il serra les dents, comprenant bien ce qu'elle lui demandait. Son   coeur lui faisait pourtant tellement mal que son esprit n'avait qu'une   idée en tête, mettre fin à cette vie de destruction et de   souffrance. Pourtant il ne pouvait pas, il se sentait incapable de ne   pas lui promettre qu'ils se reverraient un jour.* _Je t'attendrais...   Je te trouverais._ *lui répondit-il en la serrant un peu plus dans   ses bras.* _Je te trouverais. Peu importe ce que je dois faire._  

Mélody:   *Elle posa ses lèvres contre sa nuque* _Je te retrouverai en   première_ *Lui dit-elle malicieuse en profitant du contact * _Oublie   pas la liste ! Ni les lettres ! J'enlèverai un vêtement par   expérience que tu auras faite !_ *Dit-elle toujours prise par le   profond désir de ne rien prendre strictement au sérieux. Elle   s'éloigna, juste assez pour reposer ses yeux sur Rê, son front   contre le sien* _Tu as compris ? L'argent dans mon matelas, prenez   tout. Le moins de magie possible, il faut que vous alliez dans le   troisième_ *Elle lui donna l'adresse de Gabin* _C'est pour vos   papiers_ *Elle passa sa main sur son visage et l'embrassa sans lui   laisser le temps de lui répondre* _Et trouve du temps pour courir, tu   auras ta revanche à mon retour_ *L'embrassant à nouveau*  

Rê:   *Il l'embrassa fougeusement et goûter à ses lèvres ne lui donnait   que plus envie d'en avoir plus, de ne jamais la laisser s'échapper.   Il ne l'écoutait pas, s'enivrant du son de sa voix, de son parfum et   du contact de sa peau pour se donner le courage de continuer, de ne   pas s'effondrer.* _Non._  *répondit-il une lueur dorée brillant   étrangement dans ses yeux verts.* _Je vais te trouver._ *affirma-t-il   fermement en se relevant.*  

Mélody:   *Loin de comprendre qu'il sous entendait clairement qu'il la   retrouverait maintenant et pas avant, elle observa la lueur dans ses   yeux, esquissant un sourire amusée mais avant même de pouvoir lui   répondre quoi que ce soit, elle retrouva le loft sans plus   comprendre. avait-elle rêvé ? Elle savait que non, ces sensations   avaient été bien trop réel pour n'être qu'un simple rêve.   Observant autour d'elle en espérant y voir Rê soudainement, elle ne   trouva rien de plus que ce loft*  

Rê:   _Dis-moi où elle est._ *ordonna-t-il alors a Telg à l'instant où il   revint à la réalité.*  

TELG:   *Son image était revenue dans l'appartement à l'instant où il avait   libérer les deux adolescents, l'ordre ne le surprit pas, à vrai   dire, cela semblait faire naître aucune émotion dans ses yeux* C'est   dangereux pour vous et elle n'est rien pour nous  

Rê:   _Rien pour moi ?_ *s'offusqua-t-il en relevant un regard sévère vers   l'image de Telg.  Il se fichait bien plus que cela puisse être   dangereux.* _Dis. Moi._ *insista-t-il, d'un ton presque menaçant.*  

ASIM:   *Il n'aimait pas ce ton, ni ce changement d'état. Bien qu'il semblait   bien plus calme que lorsqu'il pleurait sur le sol, le protecteur   connaissait trop bien ces signes avancoureurs d'une proche tempête.   Si Rê n'était pas la victime de ses démons, il pouvait devenir l'un   d'entre eux.* _Rê... Ne soit pas stupide. Il y a rien que nous   puissions faire sans risquer d'aggraver la situation. Calme-toi et   nous trouverons une solution._ *appela-t-il avec précaution.*  

TELG:   *Il resta longuement silencieux, ses yeux dans le vide, lointain,   écoutant quelque chose quelque chose qu'aucun d'entre eux ne pouvait   entendre et lorsqu'il ouvrit la bouche, ce fut pour donner cette   adresse qu'il réclamait machinalement*  

ASIM:   _Telg..._ *mit-il en garde alors qu'il le voyait réfléchir. Il   savait très bien ce que Rê avait envie de faire, foncer tête la   première peu importe le danger pour récupérer Mélody. Le seul   moyen de l'en empêcher était de ne pas lui révéler où elle se   trouvait, mais il le fit quand même.* _Rê ! Non !_ *aboya-t-il mais   l'adolescent avait déjà disparu*  

TELG:   Vous avez choisi *Fut l'unique réponse de Telg à Asim pour lui   expliquez cette décision*

Rê réapparu plusieurs fois avant de parvenir à trouver le lieu où elle était retenue. A peine put-il poser les yeux sur elle, il se précipita pour la prendre dans ses bras et l'embrasser fougueusement. Le vieux jukebox s'était remit en marche à son arrivée et une mesure suffit à alerter le GEIM que la planque étaient envahie. Un craquement puissant annonça l'arrivée d'une unité d'intervention, cinqs sorciers qui entourèrent les deux adolescents d'un dôme de quarantaine.

CHARLES: *Il fronça les sourcils en posant les yeux sur les deux jeunes adultes.* Mais c'est...

ASIM: *Il eut à peine le temps de fusiller l'image de Telg du regard avant de transplaner à la suite de Rê. Il arriva juste à temps pour éviter le dôme qui bloquant toute magie l'empêcha de se retrouver piégé dedans. En une fraction de seconde, il identifia la situation et commença a violemment abattre les sorciers, les poussant à laisser tomber leur sortilège d'emprisonnement pour se concentrer sur lui.*

Mélody: *Elle n'eut ni le temps d'exclamer sa surprise ni le temps de répondre à son baiser qu'ils se retrouvèrent tous deux encerclés. Effrayée, une part d'elle pourtant était égoïstement heureuse d'avoir Rê près d'elle plus tôt qu'elle ne l'aurait cru. Préférant se concentrer sur Rê que les adultes qui les entouraient* _Je sais qu'il y av-_ *Mais elle n'eut le temps de finir sa phrase que l'arrivé d'Asim entraîna un monstrueux bordel* Bon sang ! Non ! *Mais elle était sans baguette, sans rien pour aider Asim ou même se défendre au besoin*

ASIM: *Il eu a peine le temps d'éviter un sort, tenter d'en lancer un a son tour qu'il se retrouva frappé de plein fouet et s'écroula au sol, inerte.*

Rê: *Il serra Mélody dans ses bras, comprenant rapidement qu'ils étaient pris au piège. Il savait que a n'allait pas être aussi facile et la défaite d'Asim ne fit que le lui prouver un peu plus. Les yeux plus brillants et sombres que jamais il releva la tête vers les cinq sorciers autour de lui.*

CHARLES: Laissez la fille partir. *ordonna-t-il fermement*

KAFELE: *C'est alerté par les soins de ce qu'était devenu Telg que Kafele apparut, encapuchoner, à son tour sur les lieux, se concentrant uniquement sur Asim qu'il fit transplaner dans la seconde et ramener en Egypte pour retrouver les soins d'Eshe, il revint sur les lieux pourtant, près à se battre, et c'est ce qu'il fit, à la seconde où il fut de retour*

Mélody: *Elle avait trop de mal à suivre, à comprendre mais elle se détacha de Rê pour se placer entre lui et les hommes* Il peut pas vous comprendre ! Et je ne suis pas danger ! *Tenta-t-elle d'expliquer avec qu'un nouveau protagoniste n'apparaisse*

CHARLES: Merde mais y en a combien des comme ça ?! *grogna-t-il en voyant apparaitre un autre sorcier, emportant l'inconscient avec une rapidité impressionnante. Lorsqu'il revint, ses attaques furent plus que fulgurante et il eu a peine le temps d'envoyer un patronus pour prévenir le QG de la situation et de la présence de Victoire avant que tous ses collègues se retrouvent a terre et que l'inconnu fonde sur lui.*

KAFELE: *L'oeil vif, rapide, entrainé, sa capuche sur la tête, il n'attendit pas plus pour s'élancer contre l'ennemi. Il savait où frapper, comment frapper et il n'avait qu'une seule et unique chose en tête: abattre le danger. Il se battait pour tuer, parce que c'était ainsi qu'il avait été créée, frappant les artères, alternant contre attaque, transplanage et coups, bien trop rapidement pour quatre d'entre eux qui se retrouvaient au sol et lorsqu'il fit face au dernier qui lui résistait* _Partez !_ *Ordonna-t-il à Rê plus qu'à la jeune fille qu'il ne connaissait pas.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Sam 7 Jan - 18:12



RICHARD: *A la seconde où il avait su pour sa fille, il avait tout abandonné, réapparaissant avec le reste des renforts, baguette à la main, mais sur les lieux il ne trouva rien d'autre que ce qu'il qualifierait de massacre*

KAFELE: *Lorsqu'il vit Rê disparaitre, il usa de sa magie pour transplaner à mainte et mainte reprise pour destabiliser le dernier survivant, disparaissant une dernière fois en même temps que l'arriver des efforts, laissant les français pour retrouver les siens*

CHARLES: *Il s'appuya au mur, à bout de souffle, conscient en regardant ses collègues qu'il venait de frôler la mort. Il dû pourtant s'empêcher d'y penser tout de suite en voyant les renforts arriver en plus du Ministre de la Magie en personne.* C'était elle... Cheveux bleus... Elle est avec eux... Un ado... Brun, maigre, vingtaine, yeux dorés. Un adulte plus costaud, cheveux courts, bouclés et un dernier... Grand... Ils sont dangereux, très dangereux... *souffla-t-il douloureusement* Ils parlaient arabe...

RICHARD: *Il ne s'attarda pas sur les pertes humaines, son inquiétude grandissante au fur et à mesures que l'agent lui résumait les faits.* Comment ? *Demanda-t-il, en se tournant vers le reste des hommes* COMMENT MA FILLE S'EST ELLE RETROUVEE ICI ?

MICHELLE: Jax. Monsieur. Il est le dernier à avoir désactivé l'alarme et il avait fait un signalement correspondant à l'un des suspect il y a quelques minutes. *indiqua la sorcière calmement, habituée au tempérament du Ministre*

RICHARD: *Il soupira en observant le chantier autour d'eux avant de regarder le reste des sorciers* Vous attendez quoi ? Retrouvez la ! Et amenez moi Jax !

MICHELLE: J'ai peur que cela ne soit pas raisonnable monsieur. *remarqua-t-elle bien que plusieurs sorcier partirent à la recherche du concerné* Dois-je vous rappeler qu'il est actuellement affecté à une mission cruciale concernant le trafic de substances magiques illicites dans la capitale.

RICHARD: Pas raisonnable ? *Il se tourna vers Michelle* Observez vos collègues à terre...On va me demander des explications pour ce fiasco et J'AI besoin d'une explication qu'il est le seul à pouvoir donner. Vous voulez du raisonnable ? C'est trop tard

JAX: *Il fut retrouvé rapidement et n'ayant aucun mal a comprendre la situation, il suivit ses collègues sans rechigner. Il ne s'attendait pas cependant à retrouver des cadavres dans la planque. Il releva les yeux vers le Ministre de la Magie sans savoir quoi dire.*

RICHARD: *Il fixa Jax avec froideur* Comment ma fille s'est elle retrouvée ici plutôt que chez elle ?

JAX: J'ai entendu dire que ça faisait un bout de temps qu'elle s'était tirée de... "chez vous". *répondit-il d'un ton un peu insolent. C'était comme une réaction de défense lorsqu'il se trouvait dans une situation tendue mais il laissa rapidement tomber le rôle, retrouvant son sérieux et sa loyauté.* Je l'ai croisé dans un salon de coiffure. C'était pas mon job de la retrouver et elle se comportait bizarrement alors je l'ai amenée ici pour m'assurer que tout allait bien. Je sais pas comment quelqu'un a pu trouver cet endroit. Ils n'avaient aucun moyen de le savoir et ils ne nous ont pas suivi. Elle allait bien lorsque j'suis partit vérifier si on avait pas attrapé son petit copain. J'ai dû le laisser à Bastille pour la mettre en sécurité. Elle a des cheveux bleus, elle connaissait le salon, elle habite probablement dans Paris... Le gars l'appelait... Mélody. Elle doit avoir des faux papiers.

RICHARD: *Il écouta la version de Jax, se sentant bouillir de l'intérieur* C'est auprès de son père qu'elle aurait du être directement ramener *Gronda-t-il calmement pourtant* Ce fiasco, c'est le vôtre...Vous signalez un homme mais pas la présence de ma fille en ces lieux ! Elle aurait pu être tué si ce n'est pas déjà le cas ! *Et plus il parlait, plus il s'énervait et s'avançait vers Jax, menaçant* Vous étiez l'un de nos meilleurs éléments...

JAX: *Il eu un petit rictus de colère devant cet air menaçant et ses insinuations.* La fille n'était pas une menace contrairement à l'homme que j'ai signalé. Et elle était en sécurité ici. Je sais comment faire mon boulot, et vous, clairement... Vous avez un peu de mal à discerner le votre avec votre rôle de père. *ne manqua-t-il pas de remarquer en sachant qu'il n'était pas le seul à le penser.* Mais très bien. Si vous voulez me mettre ça sur le dos autant que je vous aide à ranger vos petites affaires. *ajouta-t-il séchement et d'un ton assez hautain même* Votre fille va fuir, elle va continuer de vous fuir comme la peste et elle sait très bien s'y prendre si elle a réussi à se cacher sous votre nez tout ce temps. Elle est assez maligne pour pas utiliser la magie et de toute façon, j'ai sa baguette magique. *laquelle il jeta presque sur le Ministre* Alors je suggèrerais de mettre les forces moldues sur le coup, surveiller les transports, les gares, les aéroports. Vérifier tout ceux voyageant sous le nom de Mélody ou Victoire. Faire un portrait robot, rapatrier toutes nos forces sur Paris, se renseigner sur des sorciers arabes qui auraient passé la frontière récemment, bref. Faire. Votre. Boulot.

RICHARD: *Il fixa longuement Jax, son insolence aurait pu le faire exploser mais à vrai dire, une part de lui appréciait. Peut-être parce qu'il était le premier à proposer quelque chose de concret malgré le foutoir autour d'eux mais une part de lui se répugnait pourtant toujours autant à devoir faire appels aux moldus mais il était clairement au pied du mur et sa fille était en danger, ce n'était plus une fugue aux yeux de Richard mais du domaine de l'enlèvement, de la prise d'otage peut-être.* Oubliez votre actuel affectation, je vous veux à la tête de ces recherches *Et c'était pas une proposition mais bel et bien un ordre* J'ai visiblement du boulot qui m'attend et vous aussi... *Annonça-t-il clairement. disparaissant avant d'avoir la moindre protestation de Jax*

JAX: *Il pinça les lèvres. Bon il n'était pas viré c'était déjà ça mais il ne prenait pas cette nouvelle mission à coeur joie. Il ne put pourtant s'en détourner et le temps pressait. Le Ministre disparu et il se tourna alors vers les ses collègues. Il leur transféra a tous l'image de l'homme qu'il avait vu accompagner la jeune fille et le survivant de l'attaque en fit de même pour les deux autres hommes. Ainsi ils étaient protégés par des sorciers bien plus puissants et meurtriers ? Il n'eut pas le temps de s'y inquiéter plus et ordonna a chaque sorcier de réunir un unité et de dispatcher les forces pour épauler les moldus dans leur tri, surveiller les zones stratégiques et de fort trafic et il ne manqua pas d'en envoyer certain survéiller des lieux et personne qu'il connaissait particulièrement bien, du genre à aider des personnes en fuite ou à la recherche d'une nouvelle identité. Des gens comme Gabin, par exemple.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   Dim 8 Jan - 13:47


Rê:   *Les sorciers abattus, le sortilège les emprisonnant était tombés   et il agrippa Mélody pour disparaitre et réapparaitre sur la place   des dessinateurs.* _Fuis avec moi. Fuyons jusqu'au bout du monde là   où personne ne nous trouvera._ *lui souffla-t-il alors*  

Mélody:   *Elle vit les sorciers tomber, un à un, enregistrant à peine cette   information qu'elle retrouva la place des dessinateurs, surprenant bon   nombre de passant. Son instinct de survie et de fuite la poussa à   prendre une décision rapidement et c'est ce même instinct qui   répondit à sa place en venant embrasser Rê, retrouver un contact   qu'elle connaissait et qui l'emmènerait loin de la réalité.*  

Rê:   *Il l'embrassa a en perdre haleine car c'était la dernière chose qui   importait maintenant dans cette vie dont il ne voulait plus. Il   caressa sa peau sous ses vêtements, se fichant bien des autres et du   reste tant qu'il pourrait sentir la chaleur de sa chair.* _Je   t'aime... Je t'aime..._ *murmura-t-il désespérément contre ses   lèvres*  

Mélody:   _Rê_ *Tenta-t-elle de murmurer encore tremblante d'adrénaline* _On   doit partir, maintenant_  

Rê:   *Il la serra contre lui en frissonnant. Il avait envie de l'emmener au   bout du monde mais il dû se rendre compte qu'il n'en connaissait   rien. Les seuls lieux qu'ils connaissaient étaient ceux qu'elle lui   avait montré, ou l'Egypte et plus précisément, le Temple de Ra. Il   se crispa de frustration devant son incapacité à pouvoir faire quoi   que ce soit correctement. Mais soudain il rouvrit les yeux.* _La   liste. Les papiers..._ *se souvint-il alors, transplanant subitement   jusqu'à son appartement pour récupérer l'argent dont elle parlait.*  

Mélody:   *Elle retrouva son appartement, attrapant un couteau dans la cuisine,   elle éventra tout simplement le matelas pour récupérer l'argent   qu'elle y avait accumuler ces derniers mois. Elle récupéra au   passage un sweet à capuche qu'elle tendit à Rê* _Enfile ça_   *Gardant un sang froid qui lui était propre en situation de crise,   elle s'approcha de lui après avoir entasser l'argent dans un sac à   dos avec quelques affaires sommaires* _Il faut qu'on aille voir mon   ami pour tes papiers et après...On prend une carte du monde, on   choisi n'importe quel pays et on y va._ *Elle parlait vite et   réfléchissait à deux cents à l'heure, respirant de manière   saccadée*  

Rê:   *Il la suivie dans sa panique contrôlée, enfilant ce qu'elle lui   tendit et s'exécutant sans réféchir.*  

Mélody:   _On va attendre les heures de pointes...On mettra plus de temps mais   la foule sera notre meilleur atout dans les transports_ *Dit-elle en   faisant simplement les cents pas dans son appartement, réfléchissant   déjà à la suite, ils avaient plusieurs heures devant eux et cette   attente lui était tout bonnement insoutenable tant et si bien qu'elle   fini simplement par se jeter dans les bras de Rê*  

Rê:   *il ne comprit pas pourquoi elle voulait attendre mais il ne fallu pas   plus de quelques secondes pour qu'ils se jettent l'un sur l'autre,   s'embrassant fougueusement et avec une certaine fébrilité et   panique. Il l'enlaça, la lécha, la dévêti grossièrement avec une   seule idée en tête, lui faire l'amour avant que le destin ne tente   de les séparer à nouveau.* _Mélody..._ *murmura-t-il fébrilement   comme pour s'assurer que c'était bien elle et qu'elle était bien   avec lui. Il lui fallu quelques gestes pour parvenir à écarter les   barrières de leurs vêtements pour venir la rejoindre avec hardeur.*   _Je t'aime... Je t'aime..._ *souffla-t-il comme s'il craignait que   c'était la dernière fois qu'elle puisse l'entendre*  

Mélody:   *Ses gestes étaient précipités, ôtant autant de vêtement qu'elle   le pouvait, embrassant sa peau, caressant chaque centimètre carré   qu'elle pouvait toucher pour en retenir absolument tous les détails.   L'adrénaline courrait encore à flot dans ses veines, finissant leur   route sur la table où elle écrivait, ses manuscrits s'éparpillant   sur le sol alors qu'il vint la prendre comme si cela était la   dernière fois, poussant un long gémissement qu'elle étouffa d'une   morsure à son épaule.* _Je t'aime aussi Rê_ *Répéta-t-elle à   mainte reprise alors qu'elle entourait ses hanches de ses jambes *   _Encore_ *Laissa-t-elle filer dans une plainte mêlant plaisir et   désespoir alors qu'elle captura ses lèvres dans un baiser fougueux   et passionnel*  

Rê:   *Son corps était autant crispé d'angoisse et de passion, d'espoir et   de peur, d'amour et de colère. Il voulait y croire, que leur amour   vaudrait tout le reste, les porterai et vaincrai. Mais leurs ébats   intense et désespéré était bien là preuve que tout deux   redoutaient ce qui les attendaient dans le futur. Ils n'étaient que   deux adolescents qui ne voulaient ni ne méritaient de porter le poids   du monde sur leurs épaules. Ne les laisseront-ils pas tranquille ? Ne   les laisseront-ils pas s'aimer et vivre ? Ils avaient déjà tout deux   assez bien vécu pour savoir que ce n'était pas si simple. Jeunes   mais plus innocents depuis longtemps. Il l'étraignit comme si   c'était la dernière fois, comme s'il voulait tout lui donner pour   qu'elle puisse garder le souvenir de son amour et de leur contact pour   le futur. Il voulait lui montrer à quel point elle le rendait vivant,   lui qui n'attendait que de pouvoir s'éteindre et laisser tout ça   derrière lui. Il se battait pour elle, il fuierai pour elle et vivrai   pour elle. Mais sans elle à quoi bon ? Alors il voulu lui léguer   tout ce qu'il restait de Rê sur cette Terre, le peu d'énergie, le   peu d'amour, le peu d'espoir. *  

Mélody:   *Elle resta contre lui, assise sur cette vieille table en bois alors   qu'il lui faisait l'amour comme si c'était la première fois et la   dernière fois. Ne se retenant plus, elle lui criait son amour, le lui   exprimait d'autant de mots, de chants et de gestes, mélangeant   français et arabes à maintes reprises, elle aurait souhaiter voir   cette étreinte s'éterniser, ne jamais finir mais tous deux   semblaient bien placer pour savoir que toute chose avec une fin et   leur ébat ne fit pas exception à cette règle hélas. Dans une   explosion d'émotion et de sensation, tout était toujours plus   intense lorsqu'on était pleinement conscient de pouvoir le perdre*  

KAFELE:   *Il était apparut, dans cette cage d'escalier qu'il connaissait,   l'ordre avait été donné, tant qu'Asim ne pourrait pas se le   permettre, c'est lui qui veillerait sur eux tant qu'il ne pourrait le   faire. Les bruits d'ébats éveilla de récent souvenir mais il   refermé immédiatement cette porte alors qu'il ouvrait celle d'un   appartement dont provenait la source. Retirant la capuche de lin qu'il   couvrait une partie de son visage, il observa les adolescent sans se   soucier de leur nudité partiel* _Rhabillez-vous, on s'en va_   *Ordonna-t-il simplement*  

Rê:   *Il aurait tant voulu que cela dure une éternité ou alors qu'ils   puissent s'éteindre là, ainsi dans les bras l'un de l'autre alors   qu'ils jouissaient ensemble une dernière fois. Mais ce ne fut ni   l'éternité ni la mort qui vint venir les chercher. Il se figea en   entendant cette voix et n'osa pas se retourner vers lui. Mais quelque   chose dans la poitrine le tirailla soudain alors que les serpents se   ruaient sur Kafele, sans doute attiré par le souvenir de leur dernier   festin.*  

KAFELE:   *Il se laissa mordre, ressentant la douleur comme une façon de se   sentir encore bien en vie* _Contrôle les_ *Laissa-t-il pourtant   entendre*  

Rê:   *Il sentit la culpabilité revenir au galop, la culpabilité de le   voir se faire mordre à nouveau mais aussi du souvenir cuisant de la   mort de Tumaini son amant. Il tenta de les tirer en arrière de les   rappeler à l'ordre, à lui mais il ne parvint qu'à se fatiguer et   s'essouffler.*_Je... Je peux pas..._ *souffla-t-il en sentant la   faiblesse accumulée de la fuite et de leurs ébats perdre lourdement   sur son corps* _Va t'en... Pitié._ *murmura-t-il, sachant que se   serait bien plus simple s'il n'était pas là pour se faire mordre   mais aussi pas là pour lui rappeler ce qu'il avait fait*  

KAFELE:   *Il fronça les sourcils* _Si je m'en vais, tu peux lui dire adieux_   *Dit-il en désignant la jeune fille qui tentait de se rhabiller* _Je   vous emmène, où vous voulez_ *Laissa-t-il entendre, catégorique et   froid, s'approchant des deux jeunes adultes*  

Rê:   *Il ne parvint toujours pas à relever le regard vers lui, le   détournant un peu plus au contraire en se rhabillant avec des gestes   maladroits, essayant encore fébrilement de détacher les crocs des   serpents de Kafele, sans succès.* _Loin. Le plus loin possible   d'ici._ *finit-il par répondre*  

Mélody:   *Effrayée en reconnaissant l'assassin de tout à l'heure, elle   comprit à la conversation qu'ils se connaissaient. Glissant sa main   dans celle de Rê alors que l'homme approchait d'eux, elle ne chercha   pas à comprendre. Cette porte de sortie était une aubaine qu'elle   n'était pas prête à refermer.*  

KAFELE:   *Supportant les morsures, les serpents se concentraient sur lui et au   final cela valait mieux ainsi, dès l'instant où Rê l'autorisa, posa   ses mains sur leur épaule. Disparaissant dans un flash blanc. Leur   destination, il la devait uniquement à Telg, lui-même n'ayant jamais   quitter l'egypte là où Telg avait parcourut le monde sans quitter le   temple*  

Suite: http://themaraudersbook.forumgratuit.org/t789-friend-or-friend-part-5678#4833
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 1&2&3&4   

Revenir en haut Aller en bas
 

Friend or Friend - Part 1&2&3&4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Full Friend Rabbit
» Abonnement Ful friend
» Alania, recherche ami ! need friend ! :P
» Programme : Bring a friend
» Départ pour la Finlande!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: L'europe :: France-