AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Friend or Friend - Part 5&6&7&8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Friend or Friend - Part 5&6&7&8   Dim 8 Jan - 14:01

Précédement: http://themaraudersbook.forumgratuit.org/t788-friend-or-friend-part-1234#4827

https://rpnow.net/rp/KDRxBaCn/20


Ce fut dans des contrées glacée et particulièrement froide qu'ils réapparurent, un décors que Rê connaissait mais qui était entièrement inconnu à Melody. Dans une maison faites de bois, ils étaient apparut face à une cheminée dont les flammes crépitaient doucement. Le froid s'engouffrait pourtant facilement dans les entrailles de l'assassin. Non loin, installé à une table, un homme d'une quarantaine d'année semblait les avoir attendu, trois tasses de chocolat chaud fumant sur la table.  

Rê:   *Il serra Mélody contre lui, se fichant bien de où ils pourraient   finir tant qu'ils étaient ensemble. Perturbés par le voyage et   craignant de metre trop en danger leur hôte, les serpents   relachèrent enfin l'assassin pour venir s'enrouler autour du couple   comme un cocon. Le froid les prit tous au dépourvu malgré le feu de   la cheminée. Rê releva les yeux vers l'homme qui les accueilli et   cru le reconnaitre mais surtout, il reconnu le parfum de sa tasse de   chocolat.* Vous... *murmura-t-il incrédule. Mais il avait besoin d'en   être sûr et il se précipita sur la porte de la maison pour l'ouvrir   et arriver sur le porche. Le même lieu où Telg l'avait amené tant   d'années auparavant pour observer le Soleil. La nostalgie le frappa   en plein coeur et aussi la réalisation qu'il était réellement au   bout de la Terre, là où il n'aurait jamais cru se tenir un jour et   que cette fois, Telg n'était pas là.*  

YASSINE:   On m'a prévenu que vous viendriez. Et j'ai cru comprendre que ça   n'allait pas très fort alors je vous ai préparé du chocolat chaud.   Servez-vous. *proposa-t-il calmement et gentiment. Il observa le jeune   chef filer dehors mais ne s'en inquiéta pas, se relevant simplement   pour aller chercher un gros pull pour le couvrir avant qu'il   n'attrrape froid. Celui-ci semblait obnubilé par la vue qu'il avait   de son porche alors il posa simplement le pull sur ses épaules sans   lui demander avant de se retourner vers ses autres invités. J'ai   d'autres vêtements chauds dans ma chambre, si vous voulez.*  

KAFELE:   * il observa ce visage de longues secondes. Il ne retira pas sa   capuche, observant simplement d'un oeil le manège de Rê et de leur   hôte qu'il ne reconnaissait pas*  

YASSINE:   *Voyant que ses invités n'étaient pas très causant, il décida de   simplement les laisser se remettre de leurs émotions, peu importe   lesquelles elles étaient pour les avoir poussé à fuir en   catastrophe jusqu'ici. Il se doutait que le plus jeune était Rê, le   fils de Malick. Il reconnaissait ses grands yeux verts et ses oreilles   pointues. L'autre homme capuchonné, il cru le reconnaitre ou du moins   il avait la vague sensation qu'il ne lui était pas complètement   étranger. Le jeune fille en revanche, avec ce teint et ces cheveux il   était sûr de ne l'avoir jamais vu auparavant.* _Je m'appelle   Yassine._ *se présenta-t-il en lui tendant la main pour se présenter   poliment.*  

Mélody:   * le froid la prit au dépourvue* Putain * laissa t elle filer dans sa   langue maternelle avant d'entendre une nouvelle voix et de voir Rê   courir vers l'extérieur. Elle le suivit, peu rassurée. Observant le   pull un long moment alors qu'elle tremblait déjà de froid elle prit   la main de Rê* _ on pourrait se mettre a deux dans ce pull regarde !_   * cherchant toujours désespérément a rire de tout et tout le temps   elle fit enfiler le pull en y entrant a son tour*  

Rê:   _Je connais cet endroit..._ *murmura-t-il sans détourner son regard   de cette immensité blanche et du Soleil rayonnant.* _Telg... Mon   ami... M'y avait emmené._ *se remémora-t-il avec nostalgie. Etait-ce   une façon de le consoler à nouveau ? De l'aider à fuir la noirceur   de la vie ? Pourtant il se rendait compte que ce n'était ni ce   tableau, ni le chocolat qui avait su le rassurer toutes ces nuits et   ces années, mais la présence de Telg à ses côtés. Il se laissa   retomber doucement sur le sol du porche en emportant Mélody avec lui,   ne sachant plus quoi penser de tout ça. Ce qu'il devait faire, ce   qu'il voulait faire...*  

YASSINE:   *Il laissa les deux adolescents se retrouver, inquiet pour eux mais   rassuré en sachant qu'ici ils ne risquaient rien. Ils étaient loin   de tout, c'était pour ça qu'il s'était installé ici. Il releva   alors ses yeux vers l'homme restant, n'arrivant toujours pas à   replacer son visage mais voyant qu'il restait méfiant, il ne voulu   pas le fixer trop longtemps.* _Pas de chocolat alors ?_ *demanda-t-il   avec un petit sourire, récupérant sa propre tasse avant qu'elle ne   refroidisse trop.*  

Mélody:   *Elle le garda contre lui, caché sous son pull dans une posture un   peu grotesque, partageant sa chaleur et la sienne dans ce cocon de   laine épaisse. Telg...Elle ne le connaissait pas mais trouvait   malgré tout fort amusant qu'il se nomme ainsi alors que de toute   évidence, il devait être égyptien lui aussi. Se lovant dans son   coup, elle voulait surtout oublier les derniers évènements* _Merci_   *Laissa-t-elle pourtant échappé de ses lèvres* _D'être venu me   chercher_ *Le serrant un peu plus dans ses bras, elle savait comment   cette histoire se serait terminé s'il n'était pas venu directement   et bien qu'elle ne l'admettait pas ouvertement, elle était morte de   peur à l'idée de revoir son père*  

KAFELE:   *Il observa Yassine, probablement autant perturbé que lui alors qu'il   l'invitait à prendre du chocolat. Le froid grignotait déjà ses   entrailles et ce fut uniquement pour se réchauffer qu'il s'approcha   de la table pour récupérer sa propre tasse et en boire de longue   gorge.* Où sommes-nous ? *Telg l'avait simplement guider avec cette   image précise et net des lieux, lui permettant ainsi de pouvoir   transplaner sans risque mais il ignorait tout du pays où il se   trouvait, ni même du temps où il serait bloqué, une part de lui   frustré de ne pouvoir retourner à ses recherches personnelles*  

Rê:   *En l'entendant le remercier, il détourna enfin son regard du Soleil   pour le poser sur elle. La vue de son beau visage et de ses cheveux   colorés ne purent que lui arracher un sourire de soulagement come si   son esprit comprenait lentement qu'il pouvait être soulagé. Qu'il   était loin de tout et qu'il était avec elle. Il la serra un peu plus   contre lui en profitant de sa chaleur* _Merci._ *dit-il lui aussi mais   c'était plutôt pour celui qui lui offrait cette chance, celui avec   qui il était venu ici il y a si longtemps.*  

YASSINE:   Islande. *répondit-il simplement avec un petit sourire, reconnaissant   qu'il lui parle et qu'il accepte son chocolat. Il ne savait pas si   c'était bienvenu de sa part de poser des questions, chercher à   savoir ce qui lui valait cette visite et il hésita à le faire mais   finit par se retenir. Il avait fuit toutes ces histoires il y a bien   longtemps et bien qu'il avait accepté de les accueillir chez lui, il   ne souhaitait pas être mêlé à ce dans quoi ils étaient   impliqués. Il continua de boire son chocolat et entretenir le feu   malgré que la porte d'entrée soit encore ouverte pour qu'ils puisse   garder un oeil sur les deux adolescents assis dehors.* Il y a aussi de   quoi manger et boire si vous voulez. *proposa-t-il ensuite sans   vraiment savoir dans quel état il récupérait ses invités. Il ne   semblait pas y avoir de blessés ce qui était déjà un bon début.*  

KAFELE:   *Il possédait encore les traces de son précédents massacres sur lui   alors qu'il se réchauffait de quelques gorgées de chocolat chaud.   L'Islande, au final cette réponse ne lui apportait rien, si ce n'est   le nom d'un pays qui se trouvait à des kilomètres du sien tant dans   la distance que dans le climat.* Je n'ai pas faim *Répondit-il   machinalement en portant ensuite son regard sur les adolescents,   ignorant si c'était leur cas ou non et à vrai dire, cela l'importait   peu en cet instant, tant que Rê vivait, au moins jusqu'au retour   d'Asim* Quelqu'un prendra ma relève *Expliqua-t-il* un jour   *ajouta-t-il, signifiant qu'il ignorait quand*  

Mélody:   *Elle ne put s'empêcher de sourire doucement en sentant son regard   sur elle et son étreinte. Soupirant d'aise, elle oubliait petit à   petit les tremblements de son corps causé par le mélange de froid et   d'adrénaline en surdose. Profitant simplement de ce répit où elle   n'avait plus à regarder derrière son épaule* Je t'aime   *murmura-t-elle en français, se sentant doucement partir, son corps   et son esprit encaissant toute la pression qui redescendant d'un seul,   elle s'assoupit simplement contre lui*  

YASSINE:   *Il acquiesça simplement, conforté par le ton distant de l'homme   dans l'idée que ce n'était pas ses affaires. Il avait bien vu le   sang sur ses vêtements mais cela ne faisait que le dissuaderun peu   plus de poser des questions. L'homme  ne semblait pourtant pas   complètement au courant de tout non plus. Il hésita à répondre   qu'il pouvait veiller sur les deux adolescents s'il avait plus   important à faire ailleurs mais il se rendit compte que ce n'était   probablement pas sa place de décider si cet homme resterait ou pas.*   Et bien... Si vous restez un peu, j'ai des chambres à l'étage. Je   pense que vous y serez à votre aise. Si vous voulez faire un tour je   peux vous montrer. Il n'y a pas grand chose autour. Juste... De la   neige, les bois... Quelques animaux. *présenta-t-il brièvement, se   disant que si l'homme était là pour surveiller les enfants, il   aimerait savoir dans quel environnement il travaillait.* Cest   tranquille ici. *résuma-t-il simplement, espérant que cela le   rassure et le détende un peu.*  

Rê:   Je... t'aime. *répéta-t-il avec un petit sourire, amusé de   répéter ces mots d'amour dans sa langue. Il veilla encore un peu,   posant son regard sur ce tableau qui lui rappelait tant de souvenir   mais qui lui donnait aussi un aperçu de ce que serait peut-être son   avenir. Quelque chose de lointain, de différent, mais pas forcément   complètement étranger et inconnu. Quelque chose qu'il n'avait jamais   cru qui ferait partie de sa vie et pourtant il se trouvait bien là.   Quelque chose qu'il n'avait eu le loisir de vivre que dans un songe.   Il finit par s'endormir lui aussi, pensant à Mélody, pensant à   Telg, pensant au passé et au futur et tout ce mélange confus et   abstrait qui se faisait dans sa tête. La tapisserie rangée   s'effaçait doucement, l'ombre et la lumière se floutait pour ne   laisser qu'un brouillard, plutôt confortable finalement.*  

KAFELE:   *Il acquiesça, observer les alentours n'étaient pas de refus,   c'était un environnement qu'il ne connaissait pas. Terminant sa   tasse, il ne percevait plus aucun murmure de l'extérieur et alla de   lui-même voir les deux jeunes adultes. Découvrant ceux-ci endormit,   partageant un pull pour deux, il les fixa, ridicule mais amoureux, ses   yeux semblaient se fracturer d'une émotion fugace qui le traversa   mais qui s'effaça aussitôt alors qu'il usa de sa magie pour faire   léviter leur corps, ne demandant pas d'indication à Yassine, il   trouva de lui même une chambre où les poser, les couvrants et les   laissant se reposer. Revenant vers le salon, il observa celui-ci* Vous   avez parler de vêtement ? *Sachant qu'il ne pouvait garder ceux qu'il   portait sans avoir à se réchauffer à l'aide de sa magie*  

YASSINE:   *Il observa les deux ados endormis se faire transportés à l'étage   avec un petit sourire attendri, heureux d'avoir pu leur offrir un   cadre où ils se sentaient assez en sécurité pour simplement   s'endormir. Il referma la porte d'entrée afin de laisser le feu de   cheminer réchauffer l'intérieur de la maison à nouveau. Il   acquiesça lorsque l'homme revint vers lui, mentionnant sa proposition   de leur prêter des vêtements chauds. Comme l'Egyptien semblait avoir   le même gabari que lui, un peu plus grand mais aussi un peu plus fin,   il alla dans sa propre chambre pour ouvrir son placard et lui sortir   une tenue appropriée au climat d'Islande.* Tenez. *dit-il alors en   lui tendant une pile de vêtements et de retourner dans le salon pour   lui laisser la chambre le temps de se changer.*  

KAFELE:   *Suivant Yassine jusqu'à la chambre, il l'observa lui préparer des   vêtements, il avait déjà commencé à ôter une partie des siennes   sans vraiment ce soucier de la présence ou non. Voulant surtout faire   ça au plus vite tant et si bien qu'au final, il ne fallut pas plus de   cinq minutes seul pour ressortir complètement habillé. Fronçant les   sourcils, il se sentait à l'étroit et surtout, moins libre de ses   mouvements et pour lui qui était un expert en vitesse, cela lui   posait un problème mais il devrait s'y faire et il s'y adapterait.   C'est sans attendre qu'il prit les devant pour sortir, accompagné de   Yassine ou non, cela lui importait peu, il avait besoin de voir les   lieux, dans son ensemble, les alentours, de comprendre où il se   trouvait*  

YASSINE:   *Il suivit l'homme à l'extérieur en refermant simplement la porte   derrière lui. Il ne s'inquiétait pas pour les deux enfants endormis   à l'étage, il savait que personne ne viendrait les chercher ici.   L'autre avait l'air pressé de se familiariser avec le terrain, ce   qu'il pouvait comprendre, mais il n'y avait rien de grandiose aux   environs à part ce qu'avait pu faire la nature.* Il a un glacier au   Nord et un court d'eau qui descend à l'Est d'ici. Il se jette dans le   Fjord et il y a une route qui longue les côtes. Il y a une maison à   environ dix kilomètre. C'est une église, appelée   Melgraseyrarkirkja. Mes voisins les plus proches. Sinon la "ville" la   plus proche serait Ísafjörður. Un petit port de l'autre côté du   Fjord. *résuma-t-il en pointant vers l'Ouest.* J'ai des cartes, si   ça vous intéresse.  

KAFELE:   *Il écouta longuement Yassine et en d'autre temps, il aurait   probablement rit en entendant ces noms complètement imprononçable et   qui d'ailleurs, il avait déjà oublier. Ne retenant que les   directions et la nature des lieux. Eglise, ville...Observant la   forêt, qui semblait presque les entourés. Reposant ses yeux sur   Yassine ne pouvant s'empêcher un regard qui semblait presque le   traiter de fou, s'exiler aussi loin, avait-il été banni comme   l'avait été Asim ? Il s'en foutait, ou plutôt, préférait   l'ignorer. Alors qu'il lui proposait de jouer au carte, il semblait   une seconde se perdre dans ses pensées et ses souvenirs, détournant   les yeux* Je ne joue pas aux cartes *mentit-il changeant directement   de sujet* Vous vivez de la chasse ?  

YASSINE:   Parfois. *répondit-il calmement en portant a son tour ses yeux sur la   nature environnante* J'aime connaitre mon environnement et ça m'aide   à me vider la tête. Je vais à Ísafjörður parfois, il y a   quelques commerces. Pendant la saison je donne un coup de main aux   habitants et aux pêcheurs, je fais un peu d'argent. Autrement... La   magie rend le monde bien plus petit, mais plus le temps passe et plus   j'apprécie de simplement rester ici. Tout est bien plus... Vrai. Et   simple.  

KAFELE:   *Chasser, cette idée lui plaisait bien, au moins, il ne se   rouillerait et cela servirait probablement d'un assez bon   entraînement. A l'entendre, vivre ici semblait être la meilleure   décision de son existence, un avis qu'il ne pouvait pas partager,   simplement parce qu'il ne le comprenait pas et pourtant...Lui-même   n'avait-il pas rêver d'une vie simple ? De mandarinier et d'amour.   Ses mains se crispèrent en sentant les prémisse de la douleur   caresser ses épaules et sa poitrine * Vous êtes loin de chez vous   *Finit-il par lui dire, avec peut-être une sorte d'envie, ou de   reproche, lui-même l'ignorait*  

YASSINE:   *Il eu un petit rictus à la fois amusé et quelque peu vexé. Il   s'attendait à ce genre de remarques, même sans arrières pensées.   Il avait fuit la guerre, tout comme il avait fuit le Temple de Ra où   il avait grandit et tout ce qu'il y avait apprit. Il ne les haïssait   pas mais il ne se voyait pas comme l'un d'entre eux. Choisis par le   Dieu du Soleil pour le représenter et répandre sa parole ? Non il   n'était qu'un homme parmi tant d'autre et il avait quitté l'Egypte   il y a bien longtemps.* C'est ici chez moi. *corrigea-t-il calmement.   Il s'apprêta a rentrer à nouveau à l'intérieur, songeant à   nettoyer les tasses de chocolat restées sur la table à refroidir   mais il attendit encore un peu.* Y a-t-il autre chose que vous vouliez   savoir ? *préféra-t-il demander en sachant que ce peu d'information   puisse sembler insuffisante pour quelqu'un qui n'avait pas parcouru   ces vastes terres.*  

KAFELE:   *Il ne jugeait pas vraiment ou s'il le faisait, c'était sans en être   conscient, observant la maison, il avait bien une dernière question*   Plusieurs chambres, pour un seul homme ?  

YASSINE:   *Il eu un petit sourire devant cette remarque bien pensée.* Je me   suis peut-être laissé un peu emporté. *avoua-t-il sans s'en cacher.   En vérité il ne savait pas trop ce qui lui était passé par la   tête à ce moment là.* Je me suis beaucoup amusé en construisant   cette maison. Construire... Mon chez moi. *précisa-t-il, en se   rendant compte lui même de ce que cela signifiait réellement pour   lui. Lui qui avait tout laissé derrière lui, tout ce qu'il   connaissait, qui avait vécu au gré du vent plusieurs années,   craignant peut-être justement de s'établir et de se rendre compte   qu'il n'avait rien sur quoi bâtir sa vie. Cette maison, il l'avait   construite de magie, de sueur et peut-être quelque part d'espoirs et   de rêves. Des idées encore inavouées mais qui transparaissaient   dans cette maison pouvant abriter bien plus qu'un seul homme.* Je   pourrais même en rajouter pour le fun. Alors si vous avez besoin de   quoi que ce soit ou que vous vous trouvez un peu à l'étroit,   n'hésitez pas. *ajouta-t-il ensuite avec un sourire enthousiaste.*  

KAFELE:   *Il écoutait, sentant un brin de jalousie monter en lui. Cet homme   avait simplement la vie qu'il avait un jour rêvé et   qu'aujourd'hui...Observant une seconde le sourire enthousiaste   d'Yassine, il fini par se retourner en observant les rondins de bois*   Besoin de bois ? *A vrai dire, il voulait surtout se vider l'esprit,   la tête, et l'exercice physique semblait être la meilleure des   solutions, il ne voulait ni réfléchir, ni penser, juste se vider la   tête, l'esprit et surtout le coeur*  

YASSINE:   *Il eu un petit sourire, sentant qu'il ne proposait pas ça pour être   serviable mais plutôt pour trouver quelque chose à faire. Et quoi de   mieux que d'abattre des arbres et de couper du bois ? Bien que ses   réserves n'avaient pas besoin d'être remplies et que le bois ne   pourrait pas vraiment sécher par ce temps, il haussa les épaules.*   Pourquoi pas. Il en faut toujours. *répondit-il alors en se disant   que de toute manière il n'avait rien de mieux à faire et cela les   détendrait tout les deux.* Les arbres sont plus épais vers l'ouest   vers un kilomètre à l'intérieur des bois. *indiqua-t-il en allant   prendre deux haches posées prêt des réserves de bois.* Sauf si tu   en a une ou que tu n'as pas besoin de t'en servir... *remarqua-t-il en   lui tendant une hache.*  

KAFELE:   *En le voyant prendre deux haches, Kafele comprit qu'il voulait   l'accompagner et quelque chose en lui s'y opposait. Gardant le   silence, il lui montra simplement les deux hachettes à sa ceinture.   Armes qu'il ne quittait plus. Prenant l'une d'elle, sa magie permit à   celle-ci de prendre une taille et une masse plus conséquente et   adéquate à cette tâche.* Ca répond à question... *Dit-il en se   mettant en route*  

YASSINE:   *Il regarda les armes, peu faites pour le combat mais avec un peu de   magie, elle ferait bien sûr l'affaire. Il acquiesça, essayant de   prendre les devant malgré tout afin de le guider vers un lieu propice   de la forêt pour leurs activités. Ils marchèrent plusieurs minutes   en silence, déjà parce qu'ils n'avaient pas grand chose à se dire   mais Yassine était bien plus habitué au silence qu'à devoir faire   la conversation. Ils atteignirent les bois et plus ils s'enfonçaient,   plus les arbres étaient robustes. Yassine les étudia d'un regard   connaisseur, s'arrêtant enfin devant des arbres intéressant.* Le   mieux est de ne pas en couper trop dans la même zone afin de ne pas   fragiliser la forêt. *expliqua-t-il bien qu'il se doutait que son   camarade n'avait que faire de la théorie et avait surement simplement   hâte de taper dans quelque chose.* On peu en abattre... Un ou deux.   *proposa-t-il en sachant qu'ils n'en avaient pas réellement besoin en   réalité.*  

KAFELE:   *Il écouta, sans vraiment écouter, appréciant d'une certaine   manière sentir sous ses pieds la neige craqueler, c'était une   sensation étrange et indéfinissable. S'avançant dans la forêt,   retrouvant un sol plus classique de terre mais gelé par les   température négative, ils s'étaient arrêter devant des arbres.   Désignant l'un d'entre eux d'un signe de tête, il attendit   l'approbation de son choix et lorsqu'il l'eut, il frappa, sans   attendre. De toute ses forces et de toute sa rage, de toute sa peine   et de sa tristesse, il frappa, mainte et mainte fois, concentré sur   sa tâche certes mais il n'en restait pas moins qu'en cet instant, son   masque de marbre se fissura pour y laisser entrevoir l'homme   derrière, son désespoir, sa tristesse qui le rongeait, l'incendie   ravageur au fond de lui qu'il n'arriverait jamais à éteindre*  

YASSINE:   *Il approuva l'arbre qu'il choisit, le laissant se mettre au travail.   Comme il avait pu le prédire, il sentit dès le premier coup de hache   toute la hargne et le besoin de se défouler s'exprimer, de plus en   plus, jusqu'à s'emballer. Il s'était dit qu'il ne dirait pas non à   un peu de defouloir mais clairement l'autre en avait plus besoin que   lui. Il lui laissa la possibilité d'abattre le deuxième arbre si   celui-ci ne lui suffisait pas et décida simplement de nettoyer sa   hache dans la neige en attendant.*  

KAFELE:   *Il se fatigua, plus que nécessaire pour abattre l'arbre, sentant la   sueur sous ses couches de vêtements, et comme Yassine se faisait   discret, il en oublia sa présence. Et en réalité, il en oublia sa   propre sécurité après près d'une heure de coup, le premier   craquement qui annonça la chute prochaine de l'arbre se fit entendre   mais l'egyptien lui, ne le perçu pas en cet instant, cherchant   plutôt à abattre à nouveau la hache contre le tronc épais  

YASSINE:   Okay, c'est assez. *Tenta-t-il de le prévenir en devinant la chute   prochaine du tronc. Mais celui-ci ne l'entendit pas, continuant de   s'acharner comme un fou contre le tronc d'arbre qui commençait à   basculer lentement.* Vous devriez vous éloigner ! *Insista-t-il la   voix plus forte et plus pressante mais sans résultat. Voyant le tronc   pencher dangereusement dans la direction de l'Égyptien, il laissa   tomber sa hache pour se jeter puissamment sur l'arbre pour guider sa   chute dans une autre direction, au risque de se prendre un coup de   hache de l'homme fou de rage.*  

KAFELE:   *La vue d'un être vivant venant s'interposer entre lui et le tronc   arrêta net son mouvement avant qu'il ne blesse, le ramenant   brutalement à la réalité, il observa la scène, le craquement de   l'arbre, son basculement, et sa chute dans un bruit sourd qu'ils   semblaient être les seul à pouvoir entendre dans cette forêt. Son   souffle était court, saccadé, mais son regard s'était à nouveau   fermé lorsqu'il le posa sur Yassine, il aurait probablement du s'en   excuser mais à vrai dire, cela serait admettre qu'il n'allait pas   bien et il préféra, au contraire, garder le silence, attendant   presque sa punition ou ses nouvelles instructions*  

YASSINE:   *Il avait sentit un frisson d'angoisse filer dans son corps à plonger   ainsi devant quelqu'un d'armé et de clairement dangereux mais il ne   sentit que le contact du tronc d'arbre qui tomba sur le côté. Il   souffla de soulagement et pour se calmer un coup, jetant un coup   d'œil vers son camarade pour voir s'il était un peu sortit de sa   folie furieuse. Ce n'était pas vraiment le cas bien qu'il avait   rapidement retrouvé son calme et le contrôle de lui même. La lueur   dans ses yeux sombres ne trompait pas et trahissait son mal être   profond qui n'allait sûrement pas être soigné en abattant un arbre.   Se défouler faisait pourtant tout de même du bien et, choisissant de   ne pas faire de commentaire sur ce qu'il venait de se passer, il alla   récupérer sa propre hache.* Coupons le en rondins. *Suggéra-t-il   ensuite en venant trancher dans le bois avec des gestes bien plus   maîtrisés, calmes et rythmés. I'se mettant lui aussi au travail il   espéra que cela encourage son collègue à suivre son rythme et ne   pas dégringoler à nouveau.*  

KAFELE:   *Il lui fallut pourtant plusieurs minutes avant de se remettre au   boulot, se calant sur les coups de Yassine pour donner les siens, il   s'efforça de rester dans cette réalité, se concentrant sur le son   de la hache fendant l'air et le bruit de son impact contre le bois.   cela avait soudainement quelque chose de reposant, comme le tic tac   d'une horloge, une cadence rythmée, rien de plus. Une autre heure   défila pour que le tronc soit entièrement transformer en rondins par   les deux fils de Ra. Redonnant sa forme normal à sa hache, il   signifia qu'il n'en abattrait pas un deuxième, aidant plutôt à   transporter le fruit de leur labeur à l'aide de sa magie*  

YASSINE:   *Comme il l'avait voulu, le rythme de ses coups guida le Fils de Ra à   rester calme et se détendre, s'oubliant un peu dans cet exercice   physique et non cérébral. Lorsqu'ils eurent fini avec celui-là, il   comprit qu'ils n'auraient pas besoin d'en abattre un nouveau. Yassine   cala deux épais rondins sur son épaule, usant de sa magie pour faire   suivre les autres, ils reprirent calmement le chemin vers sa maison.*  

KAFELE:   *Il resta silencieux et fermé durant leur trajet de retour, rangeant   les rondins de bois, avec ce même calme et lorsque ce fut fait, il se   posa alors simple sur le porche pour observer le paysage qui leur   faisait face. Seul ici, au milieu de rien, il serait probablement   devenu fou au final, ne le devenait-il pas d'ailleurs ? Reposant ses   yeux sur leur hôte* Vous n'auriez pas une cigarette ?  

YASSINE:   *Il eu un petit rictus à la fois amusé et agacé. Il avait   l'impression de se revoir il y a quelques années, perdu, à vif,   essayant despérément de fuir ou combattre la menace invisible qui   planait dans son cerveau. La cigarette, voilà une vilaine habitude   qu'il avait prit dès qu'il avait pu mettre la main dessus et qu'il   avait mit un certain temps à corriger une fois qu'il comprit que cela   faisait plus de mal à son corps que de bien à son esprit.* À   l'intérieur. *Proposa-t-il tout de même en sachant qu'il en gardait   un paquet dans un tiroir pour pouvoir confronter ses envies et se   contrôler. Il alla le lui chercher et lui tendit sans en prendre une   lui même.*  

KAFELE:   *Il s'était plutôt résolu à ne pas en prendre lorsqu'il lui   confirma qu'il y en avait à l'intérieur, lui même préférant   rester dehors pour le moment, ses yeux rivés sur l'horizon, le   silence, le calme, autant de chose qui devaient forcer un homme à   réfléchir au fond et c'était bien tout ce qu'il évitait. Le retour   de Yassine, avec ses cigarettes, le ramena au présent et il alluma la   cigarette de sa magie, remarquant que l'Egyptien n'en prenait pas une   à sa suite, il l'interrogea du regard* Si je vous demande de la   compagnie pour une nuit vous allez me sortir une prostituée du   placard ?  

YASSINE:   *Il éclata doucement de rire à sa remarque. De l'humour. C'était   déjà ça. Il rangea le paquet dans sa poche sans en prendre et prit   un air doucement navré.* Idée intéressante, mais il n'y a que moi   ici. *Répondit-il joyeusement. En vérité, bien qu'il avait   longtemps désiré et trouvé du réconfort dans le plaisir de la   chair il s'était rendu compte que la solitude et le calme était plus   sein pour son esprit encore une fois.* Ceci dit vous pouvez faire un   saut à Amsterdam si vous voulez vraiment... *Conseilla-t-il ensuite   toujours sur le ton de la plaisanterie et en même temps, si le besoin   était réel, c'était toujours une solution.*  

KAFELE:   *Il souffla du nez, dans un rire réprimé, avant d'inspiré une   longue bouffé de ce poison directement dans ses poumons* Je ne mange   pas de ce pain *Répondit-il simplement, il ferait ses conclusions   lui-même, cela avait peu d'importance à présent. S'il y avait une   chose qu'il ne souhaitait pas effacé, c'était le souvenir des mains   de Tumaini sur lui. Son regard se voila le temps d'une seconde avant,   observant la neige, il chercha directement à faire la conversation   avant de replonger dans ses démons* Ca fait longtemps que vous vivez   ici ?  

YASSINE:   *Il ne pensa pas grand chose de sa réponse, se doutant que s'oublier   dans les bras de quelqu'un d'autre n'était pas non plus la meilleure   solution. Il observa à son tour ce paysage qu'il était capable de   contempler pendant des heures durant. Il se sentait en paix ici et il   espérait que quelque part cela se transmette un peu à cet homme qui   avait l'air d'avoir vécu l'enfer. Il s'apprêta à le laisser un peu   seul, pour le laisser se calmer un peu, digérer, mais il ne sembla   pas encore prêt à le faire, cherchant à se distraire avec un peu de   conversation. Yassine soupira mais il le comprit et resta pour lui   répondre.* Je dirais... Sept ans. C'est assez difficile de garder une   idée sur le passage du temps ici. En même temps c'était un peu le   but... Les nuits et les jours, les saisons sont différentes ici.   *Expliqua-t-il en ajoutant un peu plus d'info que nécessaire histoire   de lui donner du grain à moudre*  

KAFELE:   *Il l'écouta en fumant cette cigarette, faisant le calcul dans sa   propre tête, se revoyant lui, il y a sept ans. Sa gorge se noua   légèrement et il tenta de continuer cette conversation comme si de   rien était* Différente ? *Lui était incapable de le voir à vrai   dire, enfin, si, le climat était différent mais au-delà de ça, le   soleil se levait et se couchait, au lieu du sable il y avait de la   neige...Un désert blanc...Voilà ce que c'était.*  

YASSINE:   Et bien... *il chercha ses mots. Lui même avait eu du mal a   pleinement comprendre ce phénomène et bien franchement il n'avait   pas non plus cherché à maitriser son sujet. Une histoire de pôle,   de planète penchée, d'angle des rayons du Soleil... Mais même cela   il n'était pas certain de pouvoir le partager ainsi. Cela faisait   longtemps qu'ils s'était éloigné de la foi du culte du Dieu Ra mais   il n'avait pas forcément envie de briser les croyances d'un autre,   surtout dans ce moment apparemment difficile.* Il y a des jours... Ou   le Soleil ne se couche pas. Il tourne autour de l'horizon sans jamais   disparaitre. Et d'autre où il a l'air d'avoir un peu de mal à se   réveiller. *décrivit-il en se basant plutôt sur les constats qu'il   avait pu en faire de ses propres yeux au fil des années.*  

KAFELE:   *Le soleil qui ne se couche pas, et d'autres où au contraire, il   paraissait...Cela semblait être un peu absurde et en même temps, lui   qui redoutait tellement la nuit et surtout le moment où son corps lui   réclamait du repos. Termina sa cigarette, il l'enfonça dans la neige   pour en éteindre le mégot, se relevant simplement, il se dirigea   vers l'entrée* Kafele *Finit-il par simplement se présenter avant   d'entrer pour jeter son mégot*  

YASSINE:   *Il eu un sourire reconnaissant en l'entendant se présenter.*   Yassine. *se présenta-t-il a son tour bien qu'il avait dû l'entendre   lorsqu'il s'était présenté à Mélody. Pourtant, il fut troublé de   ne pas reconnaitre le prénom. Plus le temps passait, plus il pouvait   discrètement observer ce visage, plus l'impression de l'avoir déjà   vu était forte. C'était assez normal, sachant qu'il était un Fils   de Ra, ils devaient forcément s'être cotoyés pendant leurs jeunes   années. Mais ce prénom ne lui rappelait absolument rien. Il se   demanda si c'était plutôt ce visage qu'il imaginait comme celui de   quelqu'un de familier ou si au contraire, c'était le prénom qui   s'était échappé de sa mémoire au fil des années. Il se demanda   aussi en le suivant à l'intérieur si Kafele avait cette même   impression de déjà vu. Si c'était le cas, il ne semblait pas le   montrer. Bien qu'il n'avait pas spécialement envie de se rappeler ces   années, il préféra se débarasser de ce doute distrayant.* Est-ce   qu'on se connait ? J'ai l'impression de vous avoir déjà vu quelque   part mais pas moyen de me souvenir quand.  

KAFELE:   *A l'intérieur, il ne put s'empêcher d'observer le feu crépitant,   s'y perdant dans sa contemplation et les sentiments que cela   entraînait en lui. S'efforçant d'enfermer à double tour cette part   de lui-même, il releva les yeux sur Yassine à sa question* La guerre   *Fut sa première réponse, c'était là qu'il avait rencontrer pour   la première fois un bon nombre d'entre eux mais à l'époque, ils   étaient ses ennemis...Et à l'époque...Il n'avait aucun pitié.*   Mais tu serais mort si nous nous étions rencontrer. *Il eut presque   un brin de condescendance et de provocation en prononçant ces mots*  

YASSINE:   *La guerre. Ce simple mot suffit à blemir et a perdre toute trace de   sourire et de courtoisie. Après tout ç quoi pensait-il ? C'était   bien pour ça qu'il ne voulait pas se remémorer ces années. Il avait   pourtant cru que quelque chose d'autre les aurait unis. N'avaient-ils   pas été du même camp ? A s'entrainer ensemble ? La réponse de   Kafele sembla insinuer le contraire et en même temps instiguer la   méfiance chez son hôte. S'était-il trompé ? N'était-il pas un   Fils de Ra ? Il observa un peu plus ce visage sombre et provocant et   doucement, il eu peur de le reconnaitre, de se souvenir.* C'est ce qui   a failli m'arriver... *laissa-t-il échapper dans un murmure portant   encore des échos d'horreur. Il comprit, il se souvint, malgré lui et   recula d'un pas en détournant le regard. Que devait-il faire à   présent ? Qu'était-il sensé faire ? C'était comme si tout son   corps et son esprit hurlait de réagir mais il refusait. Il refusait   de répondre à ces instincts sauvages et primitifs qu'on avait   instigué en lui, à cet état d'esprit d'enfant de la guerre. Il   avait fuit jusqu'ici pour s'en éloigner et même si celle semblait   l'avoir suivi, il avait changé. Il ne retomberait pas là dedans.*   Pardon... *s'excusa-t-il doucement en tentant de contrôler son   changement visible d'humeur.* Je vais... Je vais prendre un peu l'air.   Faites comme chez vous. *indiqua-t-il avec une gentillesse fébrile,   se forçant à sortir calmement.*  

KAFELE:   *Il observa la peur dans ses yeux et il cru comprendre que si lui ne   se souvenait pas vraiment d'Yassine, l'inverse par contre. Il n'était   pas rare que pour les besoins d'une mission, ils aient laisser un   survivant, un faux témoin, un leurre. Ne faisant que nourrir les   rumeurs, brouiller les pistes et la personne qu'il avait devant lui,   à son visage, sa réaction, son regard...Cela ne faisait presque   aucun doute. Cela électrisa quelque chose en lui, la raison qui le   poussait tant à tuer, ce plaisir sournois de voir cette peur, suivit   ensuite du soulagement et enfin, de la mort. Il s'excusa, et quitta   les lieux. Le suivant du regard avant de s'en détourner. Il resta un   moment, simplement là, debout, à ne rien faire si ce n'est   respirer.*   * Au bout de quelques minutes sont regard avait trouver celui des   flammes dans la cheminée et il s'en était approché, probablement   trop près. Son visage rougissait doucement,ses yeux lui piquaient,   mais il regarda simplement les flammes et il sourit,doucement.* Le   monde est petit *Murmura-t-il dans une conversation qu'il était seul   à entendre* Ca doit bien vous faire rire... *S'amusa-t-il doucement   en regardant toujours plus les flammes* Je peux vous entendre   d'ici...Bande d'enflure. *Oui, il imaginait aisément Seth et Nail se   bidonner et Tumaini en rajouter une probable couche devant   l'absurdité de cette situation.* Marrez vous... *Concédat-il   pourtant en soupirant. Acceptant comme toujours d'être le sujet de   moquerie préféré de ces frères. Il tendit une main vers les   flammes* Marre toi *La douleur de la brûlure, il pouvait la sentir,   lui rappelant qu'il vivait et instiguant à son corps une dose   d'adrénaline alors qu'il refusait d'obéir au bon sens qui était   d'ôter sa main, il la laissa, dans les flammes, fixant celle-ci de   manière obsessionnel*  

YASSINE:   *Il plongea son regard vers ce paysage, non pas pour remettre de   l'ordre dans ses idées mais pour les noyer de quiétude. Il n'avait   pas besoin de réfléchir, il savait. Cet homme faisait partit des   ennemis qu'il avait rencontré pendant la guerre. Lui et son unité   avait massacré ses frères, ses amis. Ils l'avaient laissé en vie,   pour quelle raison, il ne l'avait jamais su. Il aurait pu voir cela   comme un signe des Dieux qui avaient choisit de l'épargner mais il   avait bien vu dans le sang, les entrailles et les yeux dénués de   compassion de ses ennemis que les Dieux n'avaient rien à voir là   dedans. Ils avaient abandonné le navire depuis bien longtemps ou   alors ils étaient tout aussi cruels que les hommes ou alors ils   n'avaient simplement jamais existés. Il n'avait pas eu besoin de   comprendre pour saisir cette chance et en faire ce qu'il voulait, pas   ce qu'on attendait de lui. Il avait fuit oui, mais pour refaire sa vie   dénuée de violence et de haine et peu importe ce qu'il trouverait   sur sa route dans le futur, cela ne changerait pas. L'arrivée de   Kafele ne changeait rien. Absolument rien. Il s'efforça de s'en   convaincre et aussi de s'y tenir, tentant de retrouver son calme et de   redevenir normal. Il n'avait besoin que de ces quelques secondes de   solitude et de silence pour observer ses émotions, les comprendre,   les confronter et passer à autre chose. Il revint à l'intérieur en   s'excusant.* Désolé. J'ai été un peu prit au dépourv- *Mais il   fut horrifié de trouver Kafele, la main plongée dans les flammes   sans utiliser aucune forme de magie pour protéger sa chair qui   brûlait lentement. D'un sortilège, il fit disparaitre les flammes du   foyer, laissant le froid s'insinuer rapidement dans la maison et leur   corps. Il fixa l'homme sans savoir quoi dire. Il bataillait clairement   avec beaucoup de chose et souffrait assez intérieurement pour trouver   du réconfort dans cette souffrance physique. Il ne su quoi faire, à   part s'approcher doucement et proposer son aide.* Est-ce que je peux   vous soigner ? *préféra-t-il tout de même demander avec douceur.*  

KAFELE:   *Il ne l'avait pas entendu revenir, ni parler, violemment ramener à   la réalité lorsque le feu s'éteignit, il ne put, cette fois, pas   retenir l'insoutenable douleur qui lui étreignit la poitrine alors   qu'il fixait la cheminée éteinte et les cendres en son centre*   Tumaini *Ne put-il s'empêcher de murmurer, sa voix étrangler et à   peine audible, il se recroquevilla doucement et une lueur pourpre   sombre l'enveloppa, le temps d'éteindre tout ça, d'enfuir la   douleur, de la faire taire. mais ce n'était pas aisé de faire ceci   à soi-même, cela demandait du temps...Et du temps, il n'en avait pas   dans ces moments. Alors lorsqu'il entendit l'homme approché, il se   précipita sur lui, le plaquant au sol et s'apprêtant à lui trancher   la gorge mais il s'arrêta avant, ses yeux entièrement noircit,   contrôler par celui qui avait tant de fois voyager ici aux travers   des yeux de Yassine. Aidant l'assassin à refermer son coeur, il ne le   libéra que lorsqu'il fut certain et lorsqu'il revint à lui, ce fut   calme, le visage encore marqué par les larmes mais l'air impassible.   Tendant simplement sa main, il voulait le soigner, qu'il le fasse*  

YASSINE:   *Il cru voir la fin venir lorsque l'assassin se jeta sur lui. Alors   était-ce ainsi que terminait son surci ? Il n'eut le temps de savoir   ce qu'il pensait de ça qu'il se trouva face à des yeux noirs et le   vide. Il resta immobile, de peur de briser le sort. Mais lorsque   Kafele revint à lui il sembla aussi vide que la noirceur qui venait   de le quitter. Il ne comprit pas tout de suite pourquoi il lui tendait   la main mais en reposant ses yeux sur sa chair calcinée, il fut   instinctif de l'envelopper de magie. Il resta silencieux pendant la   longueur du soin, ne sachant pas quoi dire, pas quoi penser. Il ne   savait rien de ce qu'il pouvait ressentir et quelque part il ne   voulait pas savoir, il ne voulait pas s'en mêler. Lorsqu'il eu finit,   il laissa la main de Kafele retomber avec douceur et se releva.* Café   ? Chocolat ? ... Cigarette ? *Proposa-t-il alors faute de savoir quoi   faire d'autre pour le réconforter un peu*  

KAFELE:   *Il le laissa faire, profitant simplement du vide émotionnel en lui   et de la paix que lui procurait, même si une part encore éteinte   savait très bien que c'était entièrement temporaire.  Fixant d'un   air morne sa main reprendre une forme plus respectable jusqu'à être   entièrement soigné. Il releva les yeux vers Yassine, aucune des   propositions ne lui faisaient véritablement envie mais il avait la   sensation de devoir répondre. Il le fixa de longue seconde, ne   formulant au final qu'une seule phrase* J'ai froid...  

YASSINE:   *Il eu un petit rictus navré devant cette réponse. Le plus simple   aurait été de rallumer le feu mais il n'avait pas envie de risquer   de tomber dans une situation similaire. Il fit bouillir de l'eau et   alla dans sa chambre pour tirer l'épaisse couverture de son lit et   vint la faire retomber sur les épaules de Kafele.* Je vais nous faire   un peu de thé. Ou non, tiens, un bon grog. *dit-il alors calmement en   cherchant dans ses placards de quoi préparer tout ça.*  

KAFELE:   *Il le laissa s'en aller, observa l'âtre de la cheminée, il hésita   une seconde à en rallumé le brasier mais il y avait en lui une voix   qui le lui interdisait. Se retrouvant enveloppé par une épaisse   couverture, celui-ci proposait un grog...Kafele ignorait complètement   ce que c'était. Il resta simplement posé à attendre*  

YASSINE:   *Il prépara calmement leur boisson. Un peu de rhum, de miel, de la   canelle, un zeste de citron, et un nuage de lait. Il leur versèrent   deux bonnes tasses et vint lui tendre la sienne avant de s'installer   à côté de lui devant la cheminée éteinte. Son empatie le poussait   à vouloir dire quelque chose pour tenter de l'apaiser, mais son   instinct lui disait que ce n'était pas une bonne idée ou ce qu'il   voulait. Ces histoires ne le concernaient pas. Il porta alors sa tasse   à ses lèvres pour boire paisiblement et se dissuader de poser une   question ou faire une remarque.*  

KAFELE:   * il prit le tasse entre ses mains. Laissant la chaleur se répandre.   Il huma son parfum avant d'en boire une gorge qui vint doucement le   réchauffer. C'était bien la première fois qu'il en buvait et il   devait admettre que c'était pas désagréable* j'aime bien * laissa t   il entendre d'une voix monotone*  

YASSINE:   *Il ne put s'empêcher de rire devant cette remarque qui aurait pu   être agréable si elle n'avait été complètement dénuée   d'émotion.* J'aime bien aussi. *répondit-il tout de même d'un ton   amusé, continuant de profiter ce moment de quiétude.*  

KAFELE:   * il ne comprit pas ce qui l'amusait mais ne s'en offusqua pas. Buvant   une nouvelle gorgée de sa tasse il sembla tendre l'oreille pour   s'assurer que tout le monde dormait encore a l'étage. Ce qui semblait   être le cas, reposant ses yeux sur l'homme. * vous avez de la lecture   ?  

YASSINE:   *Sa prochaine question le prit un peu au dépourvu. Non pas parce   qu'elle était étrange, c'était d'ailleurs rassurant que Kafele   songe à lire un peu pour se détendre. Mais Yassine savait qu'il   avait des goûts assez particuliers en terme de littérature et ne   pensant pas vraiment avoir de la visite, il n'avait chez lui que ceux   qui avaient réellement accroché son attention. Il hésita à lui   mentir ou alors fouiller ses bibliothèque à la recherche d'un   bouquin un peu plus intellectuel sur le voyage auquel il aurait voulu   s'intéresser. Mais finalement, il affronta sa gêne de la même   façon que tout le reste, avec acceptation et maturité. Il soupira,   presque plus embarrassé d'être embarrassé.* J'ai... J'ai quelques   livres oui. Ce n'est pas... Pas forcément de la grande littérature,   mais ça me détend. *décrivit-il en détournant malgré tout le   regard. En se remémorant ses lectures favorites, il se rendait compte   à quel point ce n'était pas vraiment quelque chose qu'on partageait   comme ça.* Ou alors... J'ai... Je dois avoir... Un guide des   alentours. *proposa-t-il malgré tout comme alternative même si   Kafele ne pouvait pas vraiment savoir ce qui le gènerait avec le   reste des livres de Yassine.*  

KAFELE:   * il ne comprit pas cette soudaine gêne qu'il avait pourtant connu   lui aussi. Il esquissa l'ombres d'un sourire en retournant a son livre   qu'il avait du abandonner* j'avais un seul livre... Je l'ai tellement   lu que je le connais par Coeur mais rien le remplace...  

YASSINE:   Oh vraiment ? Quel genre était-ce ? *Demanda-t-il alors, essayant à   moitié de détourner la conversation mais essayant aussi de voir les   goûts de Kafele pour savoir lequel de ses livres il pourrait lui   proposer qui se rapprocherait de ce qui lui plaisait.*  

KAFELE:   Du genre qu'on raconte pas partout * expliqua t il en se souvient du   livre. Bien moins troublé aujourd'hui qu'il ne l'avait été il y a   encore plusieurs mois* passion muette... Je l'ai trouvé dans   l'appartement qu'on m'a assigné à mon retour au temple...  

YASSINE:   *Il ecarquilla les yeux n'en croyant pas vraiment ses oreilles.*   Passion... Muette ? *Répéta-t-il comme si le titre allait   soudainement changer dans sa bouche mais c'était bien celui-là même   qu'il avait lu et relu dans sa jeunesse. Un de ses préférés.   Étrangement il ne se sentit pas tant rassuré d'entendre que Kafele   aimait la même chose que lui, au contraire il avait l'impression de   n'avoir nulle-part où cacher son affection pour ce genre de bouquins.   D'ailleurs... S'il avait trouvé ce livre dans un appartement du   Temple... Cela ne pouvait que être le sien. La coïncidence était   folle et il ne put cacher sa surprise et son choc. Mais bien qu'il   était flagrant que cette anecdote ne le rendait pas indifférent, il   ne su quoi dire, quoi répondre. Il finit par se relever en laissant   Kafele seul un moment. Puis revint avec une pile de trois bouquins   qu'il lui tendit en détournant le regard.* C'est euh... La suite.  

KAFELE:   * il eut l'air incrédule avant de disparaître et Kafele ne fit que   le suivre des yeux sans trop se poser de questions. Lorsqu'il revint   avec une pile de livre, annonçant qu'il s'agissait de la suite,   l'assassin fixa un moment ces bouquins sans savoir comment réagir. Ce   qu'il pouvait plus ou moins ressentir au fond de lui était agréable   et gorgé d'enthousiasme mais ouvrir cette porte risquait de faire   rompre le barrage entier. Pourtant un sourire sincère bien que timide   ne put s'empêcher de se dessiner sur ses fines lèvres* j'ignorais   qu'il y avait des suites... Ils sont bien ?  

YASSINE:   *Il fit écho à son sourire, bien que tout de même embarrassé par   la situation.* C'est... Oui... Je... J'aime bien. *répondit-il   sobrement, pas assez à l'aise pour dévoiler son réel enthousiasme.   Même si Kafele semblait aussi friand que lui de ce genre de   littérature, Yassine avait toujours gardé cela pour lui que ce soit   dans son ancienne comme dans sa nouvelle vie.*  

KAFELE:   *Il observa la pile de livre, prenant le deuxième tome dans les   mains, il senti malgré lui le sang venir circuler dans ses joues   alors qu'il en lisait le synopsis au dos. Ravivant les souvenirs de   ses propres lectures et du simple fait qu'en lisant, il n'avait jamais   eu besoin de réfléchir ou de penser...Juste lire, s'évader,   éteindre le reste devenait plus facile et la perspective de rester   ici un temps devenait tout de suite moins contraignante malgré sa   frustration et son inquiétude refoulée.* Merci *Avant de reposer le   livre sur ses genoux pour finir sa tasse* Je croyais être le seul à   connaître  

YASSINE:   *Il l'observa se saisir d'un des livres du coin de l'oeil. Rougissant   à l'idée qu'il puisse le juger mais avec un petit sourire malgré   tout en le voyant apprécier le synopsis. Il se gratta la tête en en   détournant le regard lorsqu'il le remercia. Ce n'étaient que des   livres après tout mais il était ravi que cela semble l'apaiser.* Le   livre... que tu as lu là bas. C'était... c'était probablement un   des miens. *lui avoua-t-il, simplement pour ne pas garder cette info   pour lui.* C'était... Un de mes préférés.  

KAFELE:   J'en ai pris soin * rassura t il simplement avant de baisser la tête*   mais je n'ai pas eut le temps de le reprendre quand on s'est fait   attaquer * expliqua t il en ignorant qu Yassine ne connaissait aucun   détail.*  

YASSINE:   *Il s'apprêtait à lui dire de ne pas s'en faire. Ce n'était qu'un   livre après tout et il aurait pu le racheter trois fois lorsqu'il   acheta la suite mais ne l'avait pas fait seulement parce que cela lui   rappellerait trop ses nuits à le feuilleter dans son lit au Temple.   Mais l'entendre parler d'attaque scella ses lèvres. En une seule   phrase il replongeait dans les années de guerre, la constante   angoisse, l'incertitude de ce que serait demain. Bien sûr, l'empathie   revint au galop et le noya d'inquiétude mais il refusa de chercher   plus loin, de poser des questions, de chercher à savoir. Il ne   voulait pas savoir. Il ne voulait rien savoir de ce qu'il se passait   dans le reste du monde. Crispé, il se releva.* Vous pouvez les lire   autant que vous voulez. J'en ai d'autres qui vous intéresseraient   aussi, si vous voulez. *proposa-t-il gentiment, mais d'un ton tout de   même plus distant. ll alla déposer sa tasse dans l'évier.*  

KAFELE:   * il acquiesça en se rendant compte du changement d'humeur de son   interlocuteur. Son empathie frappa a sa porte mais il l'a garda close.   Ouvrant simplement le tome deux dans lequel il plongea directement*  

YASSINE:   *Il préférait ça. Le silence, la quiétude, le simple fait de faire   un peu la vaisselle, nettoyer ranger pour avoir l'impression d'un peu   d'ordre dans sa vie et oublier le chaos autour. Il savait qu'en ayant   des membres du Temple chez lui, les choses n'allaient pas être simple   mais il ne pensait pas que l'effort devrait être aussi constant. Il   laissa échapper un soupir en finissant de passer un petit coup de   serpillière. Il vit que Kafele s'était plongé dans la lecture et   l'y laissa, retournant dans sa chambre pour s'isoler un peu. Que   serait-il en train de faire s'il n'avait pas eu d'invités ? Il était   déjà en train de l'oublier.*  



Dernière édition par NPC Amy le Mar 10 Jan - 12:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 5&6&7&8   Dim 8 Jan - 17:52

https://rpnow.net/rp/KDRxBaCn/22





Mélody: * la nuit avait fini par tomber. Se réveillant doucement, Melody regroupa dans sa tête les derniers événements. Elle était ici avec Rê, un inconnu et un assassin. Préférant se concentrer sur le premier, elle écouta sa respiration régulière et apaisante avant de se tortiller pour s extirper du pull qu'ils partageaient. Se levant, elle n'osa pas quitter la chambre pour visiter et c'est plutôt verra ma salle de bain qu'elle se dirigea, s'y lavant de cette journée et de ces souvenirs*

Rê: *Son esprit émergea lentement du profond sommeil dans lequel il était tombé. La première chose qu'il remarqua, malgré le pull et la couverture fut le froid ambiant qui le fit frissonner et se recroqueviller. Les choses lui revinrent en mémoire petit à petit. La France, la cave, la neige, Mélody... Elle n'était pas là mais il s'efforça de ne pas s'en inquiéter. Ils étaient loin ici, en sécurité, elle devait simplement être allée prendre l'air, manger un morceau, se laver ou visiter les lieux. Il se recroquevilla un peu plus dans ce pull trop grand pour lui. Le silence qui régnait ici était étranglement oppressant, mais il aidait à ne pas trop réfléchir, faire le vide et simplement se laisser flotter. Il attendit sagement que Melody revienne. Il avait l'impression d'être capable d'attendre infiniment ainsi, ne nourrissant de la simple certitude que tout allait bien maintenant et qu'elle reviendrait vers lui.*

Mélody: * elle revint dans la chambre, seulement entourée d'une serviette. En voyant Rê éveillée elle ne put s'empêcher de sourire franchement* coucou * dit elle dans sa langue maternelle en revenant dans le lit pour lui prendre un petit bisou* _ bien dormi ?_ * demanda t elle en murmurant*

Rê: *Et elle revint. Il tourna sa tête vers elle, son visage s'étirant dans un grand sourire encore un peu endormi. Il l'entoura naturellement de ses bras lorsqu'elle revint dans le lit et l'embrassa tendrement.* _Je sais pas. Ça fait longtemps que j'ai arrêté d'essayer de discerner quand je dors ou quand je m'évanouis._ *répondit-il honnêtement avec un petit sourire amusé.* _Et toi ? _ *demanda-t-il ensuite avec douceur en glissant ses mains sous sa serviette pour caresser son dos et réchauffer ses mains sur sa peau chaude et lisse.*

Mélody: *Elle esquissa un sourire, acquiesçant simplement en venant l'embrasser. Passant un peu de temps ainsi, à juste l'embrasser et profiter de son contact. Ce n'est qu'au bout d'une longue minute ainsi qu'elle se releva, un peu curieuse et surtout enthousiaste, préférant de loin dépenser son énergie à être heureuse qu'à penser aux choses qui l'inquiétait.* _Tu crois qu'on peut visiter ?_ *Se dirigeant naturellement vers la fenêtre, juste pour voir l'extérieur, elle semblait une seconde complètement subjuguer avant de se retourner, de courir vers Rê et de l'obliger à quitter le lit* _Viens ! VIENS VOIR ! C'est sur ta liste !_ *Perdant au passage sa serviette mais cela avait peu d'importance sur le moment, au beau milieu de la nuit, le spectacle qui se jouait dehors était juste trop extraordinaire pour ne pas être regarder. Elle ignorait où elle se trouvait mais pouvait à présent en avoir une brève idée, une nuit aussi sombre, au milieu de nulle part, loin des lumières de la ville...Et dehors, une aurore boréale à couper le souffle.*

Rê: *Il ne savait pas s'ils étaient libres de se balader. Il ne savait même pas comment ils avaient fini dans ce lit. Mélody en avait vu plus en allant apparemment prendre une douche. Mais il n'était pas vraiment curieux. Il n'avait besoin que de la présence de Mélody pour bien se sentir. Dehors, ce pouvait être le vide, ou la guerre, il ne voulait plus s'en soucier. Il fut surprit lorsqu'elle l'appela, plus attiré par la vue de son corps dénudé de ce qu'elle semblait pointer à la fenêtre. Il s'approcha en ramassant machinalement la serviette qu'elle avait laissé tomber pour la recouvrir pour ne pas qu'elle attrape froid. Il suivi son regard sans vraiment s'attendre à trouver dehors autre chose que la nuit et les étoiles. Mais ce qu'il vit dans le ciel n'était rien de ce qu'il connaissait. Il se figea, hypnotisé par cette vague de lumière colorée qui illuminait le ciel nocturne mais aussi la terre blanche en dessous.* _C'est... C'est... C'est..._ *murmura-t-il mais il ne trouva aucun mot.

Rê: *murmura-t-il mais il ne trouva aucun mot pour décrire ce qu'il voyait et ressentait en cet instant. Il fi soudan volte face, courant comme un fou vers la porte de la chambre, sautant dans les escaliers pour retrouver le salon. Il se jeta sur la porte pour se retrouver à nouveau dehors et pouvoir observer la lumière directement. Il s'éloigna même, tombant à genoux dans la neige.*

Mélody: Rê ! Attends ! *Mais il s'était déjà précipité en dehors de la chambre, complètement nue, elle se dépêcha de se rhabiller, finissant par chuter au sol à cause de sa précipitation mais cela ne la fit que rire un peu plus. Elle fouilla dans les armoires présentes, ne trouvant qu'un plaid pour la couvrir un peu plus, elle se précipitation à son tour vers l'extérieur, retrouvant le jeune homme, au sol. Elle s'approcha de lui, les cheveux encore mouillé mais elle se fichait bien d'attraper la mort malgré les températures négatives qui gèlerait probablement ses cheveux en quelques secondes. Levant le nez vers le ciel pour observer le spectacle inouï qui se jouait dans le ciel, elle ne put s'empêcher de rire, simplement de bonheur * _C'est incroyable_ *Commenta-t-elle dans un souffle alors que ses jambes tremblaient et ses dents venaient s'entrechoquer les unes aux autres*

YASSINE: *Il entendit l'agitation, se redressant un peu subitement sans comprendre qu'il avait fini par s'endormir. Il sortit de sa chambre et trouva la porte ouverte et se précipita dehors à son tour. Il trouva à nouveau les deux enfants devant la maison, qui avaient dépassé le porche pour aller dans la neige. Malgré le pull et le plaid, ils n'étaient clairement pas assez couverts pour les températures nocturnes.* _Hey !_ *appela-t-il un peu inquiet par leur comportement assez soudain. Il les rejoignit, lui aussi trop peu vêtu pour être dehors mais il fit chauffer ses mains de magie, son collier magique se mettant à luire d'une lueur rougeâtre. Ils les enveloppèrent tout les trois d'une bulle invisible d'une douce chaleur. Ce ne fut seulement lorsqu'il fut assuré qu'ils ne mourraient pas de froid qu'il releva les yeux vers ce qu'ils semblaient tout deux observer avec de grands yeux émerveillés.* _Des aurores boréales._ *expliqua-t-il alors avec un sourire. Il se souvint avec nostalgie de la première fois qu'il avait vu ce spectacle impressionnant et leur accorda leur surprise et leur excitation. Il s'assit à côté d'eux pour leur procurer cette chaleur et leur permettre de profiter de ce spectacle confortablement.*

Mélody: *Elle fixa le spectacle avec un grand sourire, les yeux brillants d'excitation. Ce n'est qu'en sentant la douceur chaleur autour d'elle qu'elle remarqua la présence d'Yassine, tournant son regard vers lui, elle observa un moment le collier qui luisait, comprenant qu'il s'agissait là de leur façon à eux d'utiliser la magie. Elle l'avait vu avec l'assassin. Il lui arrivait parfois de regretter cette sensation et maintenant qu'elle n'avait plus de baguette cela réglait au moins le problème de la tentation. * _C'est sur la liste_ *Répéta-t-elle à Rê, frappant dans ses mains, toute excitée à l'idée de pouvoir rayé une des premières choses de cette liste et c'était pour elle, probablement la meilleure façon de commencer*

Rê: _La liste..._ *répéta-t-il machinalement d'une voix émerveillée. Il n'avait pas cru qu'il parviendrait à faire même une seule chose de cette incroyable liste avant de mourir. Même s'ils avaient faillit lui teindre les cheveux. Cela semblait déjà fou mais ça... Ça c'était réellement...* _Magnifique..._ *laissa-t-il enfin échapper. Il finit par quitter les aurores boréales du regard pour fermer les yeux, joignant ses mains dans une prière. Un remerciement mais aussi un hommage et de l'admiration pour cette chose que leur offraient les dieux. Il n'avait jamais cru qu'ils y avaient d'aussi belles choses dans ce monde, si loin de chez eux. C'était comme si Ra lui rappelait qu'il veillait sur cette Terre, depuis toujours, et que peu importe où il se trouvait, même la nuit, même si loin de chez lui, la beauté, la lumière et Lui n'étaient jamais loin.*

Mélody: *Elle observa Rê, tout sourire, le laissant à ses prières et ses croyances qu'elle ne pouvait pas vraiment partager mais qu'elle respectait simplement. Reposant ses yeux sur Yassine, elle fut presque surprise qu'il n'accompagne pas Rê mais elle ne posa pas de question, voulant simplement éviter de le mettre trop à l'écart alors qu'il veillait sur eux et leur température* _J'ai fais une liste, un peu longue, d'expérience à vivre au moins une fois..._ *Elle murmurait, pour ne pas gêner les prières de Rê ou par réflexe du simple fait qu'il faisait nuit* _Voir une aurore boréale, c'était sur la liste_ *Et ses lèvres se fendirent d'un sourire par le simple fait de pouvoir prononcer cette phrase au passé*

YASSINE: *Il eu un sourire reconnaissant lorsque la jeune femme se retourna vers lui pour lui expliquer leur enthousiasme, le détournant de la vue nostalgique de cette prière.* _Quelle bonne idée._ *répondit-il en relevant les yeux vers ce spectacle coloré auquel il s'était habitué.* _C'est l'une des plus belles choses que j'ai vu dans ma vie._ *affirma-t-il doucement, comprenant pourquoi cela pouvait se trouver sur une telle liste. C'était une des raisons pour laquelle il était resté d'ailleurs. L'air, le silence, la paix, la solitude mais aussi toutes les ressources que la nature procurait. Cette puissance, cette beauté... Cela lui rappelait à quel point il était tout petit, qu'il n'était qu'un homme. Il comprenait pourquoi Rê éprouvait le besoin de prier en ressentant cela, associant ce sentiment comme un signe divin. Yassine, lui n'avait pas complètement comprit les explications scientifiques de ce phénomène mais il avait depuis longtemps mit les Dieux au placard.* _J'espère que vous pourrez faire tout ce que vous avez sur cette liste._ *leur souhaita-t-il sincèrement. Lui n'avait pas envie de partir d'ici et il avait déjà vu bien des choses, il ne voulait à présent que trouver sa place, rebâtir sa vie. Mais eux étaient jeunes, pleins de vigueur, d'inspiration, d'envie et de curiosité. Il n'y avait qu'à voir les étoiles briller dans leur yeux et leur sourire pour comprendre qu'ils avaient encore beaucoup à vivre.*

Mélody: _Le plus possible au moins_ *Répondit-elle en relevant les yeux vers le ciel toujours souriante et toujours aussi enthousiaste. Observant malgré tout l'absence de l'autre Egyptien, elle cru que celui-ci était parti et les avait laisser à Yassine* _L'autre est reparti ?_ *Elle savait que ce n'était pas particulièrement poli de dire "l'autre" mais à vrai dire, elle ne connaissait pas son prénom et avait aucune autre façon de le désigner*

YASSINE: *Il fit doucement non de la tête. C'était dommage que Kafele ne partage pas l'enthousiasme des deux adolescents mais il pouvait comprendre que celui-ci n'avait pas l'énergie pour s'extasier. Il avait trouvé un peu de distraction et de quiétude dans la lecture et cela était déjà bien.* _Il se repose. A sa façon._ *expliqua-t-il patiemment, comprenant que les enfants n'étaient pas si proche de leur protecteur, tout comme leur protecteur n'avait pas prévu de rester. Il se demanda à nouveau s'il ne ferait pas mieux de proposer de libérer Kafele. Il pouvait veiller sur ces deux enfants et il n'avait aucun problème à ce que ceux-ci restent avec lui tant qu'ils le voudraient. Mais ce n'était pas plus mal que l'assassin profite de ce moment pour se reposer et se ressourcer malgré lui. Peu importe ce avec quoi bataillait son esprit en ce moment, cela ne faisait pas tant de mal de prendre un peu de temps et de recul.* _Nous devrions rentrer..._ *proposa-t-il ensuite avec douceur.* _Il fait très froid dehors la nuit._ *fit-il remarquer car malgré sa magie qui les réchauffait, il n'avait pas cherché à créer de réelle chaleur et la neige continuerait de leur mordre doucement la peau. Il posa une main sur l'épaule de Rê pour le sortir en douceur de sa prière mais il arrêta son geste avant de l'atteindre percevant une lumière à l'horizon.* _Rentrez._ *demanda-t-il d'un ton plus pressant en s'avançant cette fois devant les deux ados pour faire face à ce nouveau rebondissement.*

Mélody: *Elle repéra la lumière à l'extérieur et le ton un peu plus pressant d'Yassine. Attrapant la main de Rê, elle attrapa doucement la main de celui-ci pour l'attirer à elle et l'amener à refaire rapidement la route vers l'extérieur alors que dans un flash, Kafele sans qu'elle ne puisse expliquer pourquoi et elle ne chercha pas vraiment à le savoir. Ramenant simplement Rê avec elle à l'intérieur*

KAFELE: *Il avait suffit d'une souffle de Telg dans son esprit pour qu'il apparaisse à l'extérieur au côté de leur hôte. Arme à la main* Vous attendiez de la visite ?

YASSINE: *Il n'y avait rien d'inquiétant, enfin, ça ne l'aurait pas été s'il n'y avait pas eu les deux enfants et Kafele qui ne tarda à apparaitre, prêt à se défendre.* Non mais... s'il-vous-plait. Vous feriez mieux d'attendre à l'intérieur. Il fait froid. *demanda-t-il avec douceur, pas très rassuré à la vue de ses armes sortie.* Ce n'est rien. Un simple visiteur. Ça arrive parfois. *tenta-t-il de le rassurer pour lui expliquer que même si ce n'était pas prévu, cela ne voulait pas dire que c'était malvenu.* Des amis. La plupart du temps. *insista-t-il ensuite fermement, pour insinuer qu'il n'était pas nécessaire ou sage de chercher les problèmes.*

KAFELE: *Il fixa malgré tout la lumière* Vous ignorez la situation *Rappela-t-il froidement et par conséquent le simple fait que ce type de visite inopinée n'était au gout de celui qui devait protéger Rê. Il consenti pourtant à ranger ses armes, sachant ou plutôt préférant croire que peu importait le visiteur, il lui serait supérieur en matière de combat même sur un terrain qu'il ne connaissait pas mais il resta sur place, pas prêt à laisser sa totale confiance à Yassine* La lumière s'approcha depuis les bois, accompagnée du vrombissement d'un moteur de motoneige. Rapidement, la silhouette d'un homme se dessina sur le véhicule, lourdement vêtu, encapuchonné et portant un masque noir de ski. Il s'arrêta non loin des deux hommes et releva son masque révélant deux yeux rieurs et un grand sourire.

LENNY: Helllllloooooow ! Je pensais que j'allais t'avoir pour moi tout seul mais apparemment... T'as de la compagnie... *nargua-t-il d'une voix suave en dévisageant l'inconnu.*

YASSINE: Lenny. *salua-t-il calmement, informant surtout à Kafele qu'il connaissait cet homme et qu'il n'avait pas à s'en faire.* Je ne savais pas que tu viendrais.

KAFELE: *Il resta silencieux, fixant l'inconnu qui parlait leur langue avec une certaine méfiance face au sous entendu. Reposant alors ses yeux sur Yassine ensuite, il y avait de quoi se sentir la 5eme roue du carrosse et il n'était pas prêt à l'idée d'être entouré de couple toute une soirée, là en cet instant, il eut simplement envie de retrouver l'Egypte, de retourner à ses affaires, de retrouver Akiiki mais quelque chose lui interdisait formellement de s'en aller, alors il subit simplement en silence la situation*

LENNY: Oh j'avais pas prévu non plus ! *le rassura-t-il en chassant sa surprise d'un geste de la main.* Mais je passais par là et j'avais froid... Et j'me sentais seul... *ajouta-t-il avec une petite moue de chien battu laissé dans le froid. Il arrêta pourtant son jeu en accordant un nouveau regard à l'inconnu.* Est-ce que je peux rentrer ? *demanda-t-il, sentant quelque part qu'il n'était pas autant le bienvenu que si Yassine avait été seul.*

YASSINE: *Il jeta un regard à Kafele à son tour, voulant lui demander son avis mais il savait bien que si ça ne tenait qu'à lui, il laisserait Lenny dans le froid. Ce n'était pas son ami.* Bien sûr, entre. *répondit-il alors en éludant l'avis de son invité. C'était chez lui après tout. Il retrourna à l'intérieur et laissa Lenny garer sa moto neige là où il entreposait le bois pour la protéger de la neige. Il retrouva les deux adolescents et les rassura d'un sourire, espérant que ceux-ci soient plus tolérants que leur protecteur.* C'est juste un ami. Il passe pour profiter un peu du feu... *il se rappela alors qu'il avait éteint celui-ci et le ralluma d'un geste de la main.* J'espère... Que ça ne vous dérange pas. Il restera en bas, vous pouvez rester dans la chambre si vous voulez. *leur proposa-t-il gentiment*

KAFELE: *A défaut de pouvoir s'en aller, il décida qu'il ne rentrerait pas. C'était peut-être puéril mais il le sentait au fond de lui que c'était bien mieux pour tout le monde qu'il ne reste pas dans les parages. Son regard se posa une seconde sur le spectacle qui se jouait dans le ciel, la logique aurait voulu qu'il en profite mais au fond de lui, la seule chose que ça entraînait c'était qu'il avait une bonne excuse pour justifier qu'il ne rentre pas. Allant s'installer sur le banc de bois qui se trouvait sur le proche*

LENNY: *Il gara sa moto neige à l'endroit habituel, ôtant sa capuche de fourrure pour libérer sa mèche bouclée. Il se dévêtit un peu pour mieux respirer l'air frais, sachant qu'il pourrait profiter de l'hospitalité de Yassine et de la chaleur de sa maison. Il se secoua pour se défaire de la neige sur ses vêtement et trottina vers la porte. Il vit cependant que l'inconnu s'était assit sur le porche, probablement pour profiter des aurores boréales.* Plutôt cool hein ? *remarqua-t-il en profitant lui aussi pour les contempler un peu.* Je t'ai jamais vu par ici auparavant. Tu rentre pas ? Moi c'est Lenny Olafsson d'ailleurs. *se présenta-t-il en ôtant son épais gant, révélant une main fine et parée de quelques bagues magiques.*

KAFELE: *Il le regarda, le jugea un peu du regard avant de poser ses yeux sur la main tendue. Remarquant les bagues, il fronça légèrement les sourcils, laissant cette main seule, il reposa son regard sur le ciel,* Kafele *Prit-il tout de même la peine de répondre, cela répondait probablement au reste de la question, non, il ne rentrerait pas.*

LENNY: Brr... Froid. *remarqua-t-il en semblant s'en amuser un peu.* Bon d'accord. *ajouta-t-il avec un sourire, comprenant qu'il voulait probablement surtout qu'on le laisse tranquille. Il rentra à l'intérieur et se libéra de son épais manteau, sa combinaison épaisse et ses grosses bottes. Il laissa tomber ses épais gants sur la table en poussant un soupir de bien être en sentant la chaleur envelopper son corps.* Toujours aussi mignon chez toi. *remarqua-t-il en faisant un petit tour sur lui-même. Il posa alors les yeux sur les deux jeunes gens présent.* Mais un peu plus bondé que d'habitude. *remarqua-t-il avec un discrète surprise.* Lenny Olafsson, à votre service. *annonça-t-il en s'inclinant un peu théâtralement devant les deux ados.*

Mélody: *Elle était non loin de la fenêtre, prouvant la curiosité de la jeune fille qui avait préféré observer malgré tout ce qui se passait. Elle observa une seconde la silhouette de l'egyptien resté à l'extérieur, un peu inquiète malgré elle avant de se retourner vers le nouveau venu qui se présenta à eux. Laissant filer un petit rire devant ses manières* Melody _enchantée_ *Son accent français prononcé, elle était malgré tout plutôt rassurée de ne pas devoir parler une troisième langue, d'autant qu'elle ne connaissait pas celle de ce pays, ignorant d'ailleurs dans quel pays ils se trouvaient*

Rê: *Il resta discret et muet devant cette situation, gardant Mélody comme simple repère. Il eu peur que tout dégringole à nouveau. C'était toujours comme ça. Quelque chose d'incroyablement bien lui arrivait et les choses ne tardaient jamais à dégringoler. Yassine voulu les rassurer en leur expliquant que ce n'était qu'un ami mais Rê ne put s'empêcher de se méfier. Il observa cet homme étrange, finalement plus fin qu'on ne l'aurait cru sous ses épais vêtements dont il se débarrassa. Le fait que Kafele n'était pas là ne l'aida pas à être rassuré.* _Rê_ *se présenta-t-il tout de même en suivant l'exemple de Mélody. Il hésita à choisir de plutôt aller à l'étage comme l'avait proposé Yassine mais il préféra rester avec elle et non loin de Kafele.*

LENNY: _Rê ? Mélody ?_ Quels jolis prénoms. *commenta-t-il en Français avec un grand sourire, reconnaissant cet accent dans la bouche de la jeune femme.* _Enchanté !_ *continua-t-il tout de même en arabe comme cela semblait être la langue de la maison. Il se retourna alors vers Yassine en tapant des mains.* Je ne dirais pas non à... Oh mais non qu'est-ce que je raconte ! J'ai quelque chose pour toi mon ami ! *il se précipita alors dehors sans prendre la peine de se vêtir à nouveau, trottinant jusqu'à sa motoneige pour fouiller dans son compartiment qui avait clairement été agrandi par la magie. Il en sortit une grosse caisse en bois à l'intérieur de laquelle tintait des bouteilles de verre.* Délicieux délicieux alcoooooooooool ! *s'exclama-t-il avec enthousiasme en trottinant pour revenir à l'intérieur* Cadeau ! Ça vient d'une petit île dans le Pacifique dont je ne le garderais de te dire le nom parce que je sais que tu n'en a rien à faire mais ça ! C'est délicieux tu vas voir ! *gloussa-t-il en se dandinant d'excitation* Oh mais attends... Ces jeunes gens sont-ils majeurs ? Oh ! Mais qui en a quelque chose à faire. Buvons !

Mélody: *Son sourire s'agrandit en entendant sa langue maternelle même ne serait-ce que sur une phrase. La bonne humeur de Lenny étant communicative, elle se montra bien moins méfiante que ne l'était Rê et lorsqu'il disparut, elle se tourna vers Yassine* Il a l'air sympa *Admit-elle simplement en se tournant ensuite vers la porte en le revoyant revenir avec deux caisses pleine de bouteille de liquide inconnu. Sa remarqua la fit grimacer d'un air puérile et capricieux mais avant qu'elle n'ait à se plaindre celui-ci ajouta que cela avait au final pas d'importance. Frappant dans ses mains* Ouiiii ! Ca va nous réchauffer ! *Il fallait bien admettre que leur petite escapade dehors l'avait glacé jusqu'aux os et le feu, bien qu'il aidait déjà un peu, était bien moins attirant que l'idée de boire un verre ou deux...Ou trois...*

YASSINE: *Il eu un sourire devant la remarque de la jeune fille.* Il... Il est particulier. *répondit-il en rigolant doucement, ne sachant pas s'il voulait vraiment confirmer son compliment. Son amitié avec Lenny n'était pas tant de son fait que l'Islandais enthousiaste adorait lui rendre visite. En le voyant revenir avec un caisse d'alcool, il su qu'il n'avait pas son mot à dire et alla chercher des verres. La visite de Lenny remplissait toujours sa journée ou sa soirée d'agitation et de joie et il savait apprécier cette petite explosion d'énergie dans sa vie calme mais il fallait avouer qu'il aurait préféré un timing différent. Les choses s'accumulaient un peu trop à son goût, mais il tenta de profiter malgré tout, s'enjouant de l'enthousiasme de Mélody à l'idée de cette soirée.*

Rê: *Il ne su trop quoi penser de l'homme et de ses manières ou même que Mélody le trouve charmant. Un peu jaloux quelque part mais rassuré qu'elle ne voit pas en lui quelque chose de malveillant. L'alcool... Ce n'était pas sage et en même temps "Qui en a quelque chose à foutre" en reprenant les mots de cet homme. Il se rendit compte aussi que quelque chose ne collait pas. Lui aussi parlait arabe bien qu'il ne semblait pas venir d'un pays le parlant. Ils étaient pourtant trop embarqués pour que ce détail l'inquiète plus que ça, surtout après avoir connu Mélody. Ici, ils étaient loin de tout et se le répéter le dédouanait de penser aux conséquences de ses actes ou aux risques que cela signifiaient. Un peu d'alcool pour oublier un peu plus. Un peu d'alcool pour s'amuser avec Mélody. Il laissa un petit sourire se dessiner sur son visage.* C-cool... *murmura-t-il d'un enthousiasme naissant et encore discret. Il s'approcha de la table et des verres.*

LENNY: *Il fut enchanté par les réactions des deux jeunes gens, même si Rê semblait encore un peu coincé.* Aahh les jeunes. On peut leur faire confiance pour savoir comment s'amuser ! *encouragea-t-il en se retroussant les manches, déballant la boite par la magie. Ses bagues se mirent à luire d'une élégante lumière alors qu'il fit danser ses doigts avec agilité.* Attention... Magie ! *s'amusa-t-il en soulevant les six bouteilles dans les airs, les faisant tourner de plus en plus pour en secouer le contenu. Il aligna les verre en dessous, ouvrit les bouteilles et fit couler le liquide, le faisant tournoyer sous forme de spirale. L'alcool s'enflamma à mi-chemin avant de finir dans les verres. Le liquide moussa et laissa échapper une petite fumée verte avant de se reposer et de reprendre une robe translucide et violacée. Satisfait du spectacle, Lenny prit un verre et le souleva pour contempler son oeuvre.* Et... santé !

YASSINE: D-doucement hein ? *avertit-il en prenant un verre, connaissant le penchant de Lenny pour les alcools particulièrement puissant.*

Mélody: *Devant le spectacle, elle se senti presque un peu seule à ne pas pouvoir se servir de sa magie et en même temps, bien curieuse de savoir comment eux arrivaient à le faire sans baguette. Applaudissant devant le spectacle de Lenny, elle prit un verre et un second qu'elle tendit à Rê en souriant, attendant qu'il ait prit le sien pour lancé joyeusement dans sa langue maternelle* Santé ! *Buvant le verre cul sec. Il fallait admettre que ses mois de libertés lui avait permit de rattraper certaines expériences et l'alcool en avait largement fait partie*

LENNY: *Il avait commencé à boire tranquillement son verre, profitant de sa saveur parfumée et évolutive dans un palet éduqué. Il cru s'étouffer en voyant la jeune fille se l'envoyer cul-sec et avant qu'il ne parvienne à dire quelque chose, l'autre garçon l'avait imité.* Ohhhh my god !!! Vous êtes complètement fous les loulous ! *s'exclama-t-il en explosant de rire en leur reprenant leur verre vide.* Yassine ! Range-moi les autres verres avant qu'ils nous fassent un coma éthylique ! *demanda-t-il hilare au point d'avoir du mal à rester debout.* Eh ben vous savez quoi ? Je crois qu'on savourera ça un autre jour ! *s'exclama-t-il avant de s'envoyer son propre verre au fond de la gorge.* Je crois qu'on a... 10 minutes avant d'être complètement dans l'espace. Ou alors 12 ? 10 ? 12 ? Ha ! Je sais déjà plus compter ! *s'exclama-t-il joyeusement*

YASSINE: C'est euh... Ça va aller ? *demanda-t-il un peu inquiet en rangeant le reste des verres hors de porté des deux adolescents.*

LENNY: T'inquièèèèèète ! J't'avais dis que les jeunes ça sait s'amuser ! *s'exclama-t-il en récupérant au passage un deuxième verre dans les mains de Yassine.* Même si je veux vraiment que tu prenne le temps de goûter un autre soir, mais je vais aller donner celui là à Grognon dehors et quand je reviens je veux que ton verre soit vide ! *ordonna-t-il sévèrement en haussant les sourcils avant de sortir. Il prit une profonde bouffer d'air frais avec un grand sourire enthousiaste en prévision de cette soirée de folie.* Toi là ! Bois ! T'as l'air d'en avoir besoin. Bois ou alors tu va rater le train du fuuunnn~ ! *indiqua-t-il en mettant le verre d'alcool sous le nez de Kafele.*

Mélody: * ça avait été un réflexe que de le boire cul sec et lorsque tout le monde fut choqué et qu'elle vit Rê l'imiter elle ne put s'empêcher d'éclater de rire joyeusement* j'aurais du mettre un truc a ce sujet sur la liste

KAFELE: * il était bien dehors, usant de magie pour se tenir chaud. Il entendait les rires provenir de l'intérieur tentant de juste les ignorer jusqu'à ce que sa solitude soit interrompu par l'arrivée de Lenny. Il observa le verre et s'il n'avait pas parler de fun il l'aurait prit sans hésitation mais là... Son rôle était de surveiller les deux adolescents* il vaudrait mieux que je garde l'esprit clair

Rê: *Il cru qu'il allait s'étouffer, sentant clairement que ce beuvrage était destiné à une consommation plus patiente et la réaction de l'adulte le confirma mais il avait bêtement imité Mélody et ne le regrettait pas en l'entendant éclater de rire. Il en fit de même, conforté dans l'idée qu'il perdait la tête et devenait un autre homme avec elle. Quelqu'un de plus fou mais aussi quelqu'un de plus curieux, aventureux, émerveillé et joyeux. Il n'avait pas besoin d'être qui que ce soit d'autre en cet instant, juste un ado un peu stupide et amoureux.* On a qu'à le rajouter ! "Se torcher complètement la gueule avec de l'alcool exotique" oh et je vais rajouter, "s'embrasser dans un chalet perdu au milieu de nullepart" ! *Et il l'attira vers lui pour l'embrasser avec un grand sourire.* Encore une autre chose de faite !

YASSINE: On est en... Islande. *précisa-t-il avec un petit sourire attendrit devant l'excitation des deux ados. Il jeta un coup d’œil à son propre verre encore plein, pas très enclin à boire tout ça d'un coup et finir complètement ivre. Il l'aurait peut-être fait s'il n'y avait eu que Lenny mais la présence de Rê, Mélody et Kafele dehors lui rappelait qu'il avait une certaine responsabilité. Il reposa son verre, bien qu'en sachant que Lenny le harcèlerait jusqu'à ce qu'il cède. Avec un peu de chance, il harcèlerait Kafele assez longtemps pour que l'alcool fasse son effet et qu'il ne sache plus trop où il en est.*

LENNY: Vaudrait mieux ? Vaudrait mieux pas ! Regarde toi Grumpy chat ! Tu es celui qui en a le plus besoin et tu - n'y é- chapeu - ra pas ! *chantonna-t-il en se dandinant devant lui avec le verre* Est-ce que je dois supplier ? Ou faire le regard de chien battu ? Ou te défier ? Hanlala Kafele il est trop nul il boit même pas d'alcooool... *joua-t-il en essayant de le provoquer par tout les moyens pour le faire céder. Il finit par se laisser retomber à ses côtés en soupirant.* Mais t'as raison... Quand j'ai pas le moral, moi aussi j'adooooore ruminer tout ce qui va PAS dans ma viiee... La famiiillle, les amiiis, le travaaaill, les amouuurss... C'est trop déprimant déprimant ! Et quoi de mieux quand tu déprimes, que de déprimer encore plus hein ? Oublier... C'est pour les faibles ! *le nargua-t-il un peu plus en faisant danser le verre lascivement devant les yeux de Kafele.*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 5&6&7&8   Dim 8 Jan - 18:12

Mélody: *Elle gloussa sous son baiser, sentant la chaleur de l'alcool se répandre lentement en elle mais pas encore véritablement dans sa tête, elle se sentait joyeuse mais ça, ça ne changeait pas spécialement à ses habitudes.* "S'embrasser dans un chalet perdu en Islande" *Corrigea-t-elle après la précision de Yassine, elle se tourna ensuite vers lui, un petit sourire amusé en coin* Tu vis vraiment tout seul ici ? Y a pas de madame Yassine ?

YASSINE: *Il fut prit au dépourvu par la question de Mélody et eu un petit sourire embarrassé.* Euh... Non. Pas... Pas encore. *répondit-il sincèrement, ne cachant pas vraiment le fait qu'il aurait peut-être voulu que ce soit le cas.*

KAFELE: *Il fixa le numéro de Lenny, restant complètement de marbre devant ses paroles, il regarda le verre qu'il continuait de lui tendre. La couleur ne lui inspirant pas du tout confiance, tout comme se saouler avec deux parfaits inconnus alors qu'il était ici pour une raison bien précise. Il recula légèrement sur le banc lorsqu'il s'y installa à ses côtés, détournant les yeux en l'écoutant. Il eut un rictus mauvais* Ou c'est toi qui ne supporte pas de perdre

Rê: *Il ricana devant cette interaction et surtout la gêne de l'adulte.* Ben si t'espère qu'elle vienne te trouver au beau milieu de nulle part t'es pas sortit de l'auberge gars. *remarqua-t-il avec un petit sourire nargueur et insolant.*

Mélody: Sauf si... *Remarqua-t-elle d'une voix pleine de sous entendu*

LENNY: *Il recula en inspirant bruyamment l'air profondément vexé mais c'était clairement encore un jeu.* Ouuuuch ! Tu me perces à jour ! Non ! Non je ne suis pas encore prêt ! *soupira-t-il tel une vierge effarouchée avant d'abandonner le numéro tout aussi net.* Ceci dit. Si tu restes sobre et je vais complètement torché, tu sauras probablement tout de ma vie au matin ! *gloussa-t-il comme une gamine. Il se redressa et s'approcha un peu plus de Kafele en sachant qu'il s'éloignerait et vint poser le bout de son index sur son nez.* Je bois, tu bois pas... Ça veut pas dire que c'est moi qui perde. *soupira-t-il d'un air prédateur avant que son visage ne se fende en un grand sourire satisfait. Il se releva, emportant avec lui ce verre d'alcool.* Très bien. Vante-toi d'avoir passer une super soirée à déprimer ! Moi, je vais aller m'é-cla-teeeerrr !!!

KAFELE: *L'exubérance de l'homme commençait doucement à ronger ses nerfs mais il n'en montra rien, encaissant simplement son show jusqu'à ce qu'il s'approche un peu trop près de lui. Fronçant les sourcils, il détourna son visage sèchement en sentant son doigt se poser sur le bout de son nez. Il le laissa se relever, hésitant toujours à prendre ce verre, oublier ne semblant pas être une mauvaise idée au fond...C'était bien ce qu'il cherchait, tout le temps.* Att' *Le début du mot lui avait échappé et il s'en saurait maudit s'il le pouvait,ses yeux sur lui, il chercha une parade juste pour ne pas lui donner cette victoire* T'aurais pas une cigarette ?

LENNY: *Il s'arrêta, haussant un sourcil en se retournant vers Kafele hésitant à savourer sa victoire ou se montrer rancunier. Il fouilla néanmoins dans la poche arrière de son pantalon pour en sortir un petit bâtonnet noir qu'il fit tournoyer entre ses doigts pour l'allonger. Le bout s'enflamma tout seul et il tira longuement dessus, avant de souffler la fumée dans quitter Kafele des yeux.* C'est pas une cigarette. *précisa-t-il d'un air légèrement hautain. Il fini par déposer le verre sur le banc, laissant Kafele le boire s'il le voulait ou non. Ce jeu là était fini pour lui mais il ajouta en faisant tournoyer son bâton de tabac et herbes entre les doigts.* Si t'en veux, t'as qu'à venir le chercher. *nargua-t-il en pinçant les lèvres avant de rentrer à l'intérieur en retrouvant Yassine et les enfants. Il vit que son ami n'avait pas touché à son verre.* Oh naaann... Pas toi aussi ! Mais qu'est-ce que c'est que cette ambiance de rabat-joie ! *râla-t-il en le grondant du regard. Mais il n'alla pas batailler contre lui non plus. Faisant briller ses bagues, il leva les mains et fit danser ses doigts pour ouvrir une des armoires de Yassine et révéler une sono qu'il mit en route. Un puissant rythme de vieux rock américain prit possession de l'espace et il n'en fallu pas plus à Lenny pour se mettre à danser, n'ayant besoin de rien ni personne d'autre pour passer une bonne soirée.*

KAFELE: *Il le regardait se jouer délibérément de lui en sortant sa cigarette et en la fumant, rien qu'à l'odeur il reconnu le parfum caractéristique de l'herbe mais au final, tout ce qu'il retenait c'était sa terrible envie de lui faire ravaler son sourire de peste. Il le suivit du regard alors qu'il rentrait, laissant derrière un Kafele d'une humeur plus maussade encore. Ses yeux se posèrent sur le verre, laisser là à son attention alors qu'il pouvait entendre rapidement de le musique battre son plein à l'intérieur. Il prit l'alcool, le renifla, devinant qu'il valait mieux pour lui d'en boire raisonnablement. Tremblant ses lèvres dans un premier temps, il vient en prendre une gorgée, s'habituant à ses saveurs qu'il ne connaissait pas. Finissant par se relever, il rejoint discrètement l'intérieur, restant malgré tout à l'écart, verre à la main, préférant rester en observateur plus qu'autre chose*

Mélody: *Devant la non réponse d'Yassine, elle profita du retour de Lenny pour poser très franchement une question* Vous êtes ensemble ?

LENNY: *Il s'arrêta dans sa danse pour se retourner vers Mélody puis éclata de rire en se pliant en deux.* _Oh ma chérie..._ *débuta-t-il dans la langue de la demoiselle avant de glousser* J'aimerais bien... *grogna-t-il en faisant un clin d'oeil à Yassine en se dandinant discrètement ses fesses dans sa direction.* Mais non. *soupira-t-il d'un air dépité.* Si vous avez pas remarqué... Monsieur est très très très très frigide. *dit-il en grondant le concerné du regard.*

YASSINE: *Il pinça les lèvres, décidant de cacher son agacement derrière une petite gorgée d'alcool.* Je suis juste... *mais il ne voulu pas se rabaisser au point de se justifier de ça. Lenny était comme ça, toujours à provoquer, draguer et ils se connaissaient depuis assez de temps pour connaitre la réponse simple de cette question. Il n'était simplement pas intéressé, par les hommes, par Lenny mais surtout par quelqu'un d'aussi extravagant et volage que lui. Il était du genre à vouloir se bâtir une vie, pas courir à gauche à droite pour s'amuser. Il le savait et ne déniait pas que ce n'était pas une mauvaise idée mais il aimait simplement le narguer encore et encore. Il prit une nouvelle gorgée, finissant par terminer son verre car il savait qu'il ne supporterait pas l'attitude extravagante de Lenny en restant sobre. Il s'excusa d'un regard à Kafele qui avait apparemment choisit comme lui d'être un peu raisonnable et le conseilla même muettement d'en faire de même pour rendre la soirée plus agréable.*

Rê: *Il ricanna devant l'attitude étrange de Lenny, ses sous-entendus et l'air contrit de son camarade. Il continua de glousser même lorsque Lenny se remit à danser d'un air élevé et désintéressé. L'alcool avait doucement et silencieusement fait son chemin dans son corps et son cerveau, le rendant complètement hilare.*

Mélody: *Elle eut un petit sourire en entendant sa langue maternelle et en voyant l'attitude de Lenny qui l'amusait un peu plus. Pourtant, elle fit une petite moue devant sa dernière remarque. Très très très très frigide ? Pour l'heure, elle n'était pas d'accord* Oh...Bah y a..._Pire_ *Finit-elle en français en désignant très discrètement le bougon qui avait fini par revenir à l'intérieur. Attrapant Rê, elle l'emmena au milieu du salon pour le faire danser avec elle sous le rythme de ce rock.*

KAFELE: *Dans son coin, il capta la question, la réponse, la gêne d'Yassine et son regard concernant son verre. Il observa celui-ci, semblait vouloir répondre tout aussi silencieusement qu'il n'était pas vraiment ici pour faire la fête mais en même temps. Ils étaient loin de tout et une part de lui ne put s'empêcher de se dire qu'il y aurait toujours Telg pour gérer, après tout, c'était lui qui l'avait amené ici...Il termina lui aussi son verre, le déposant sur la marche d'escalier sur lequel il s'était assis*

Rê: *Il se mit à danser avec Mélody ou plutôt sauter bêtement en rigolant faute de savoir réellement bouger son corps comme Lenny. L'alcool lui fit même complètement oublier la faiblesse de son corps et c'est avec une énergie un peu impressionnante qu'il s'éclata librement*

LENNY: *Il se retourna à la remarque de la Française, n'ayant pas vraiment fait attention à l'entrée de Kafele. Il eu malgré lui un sourire satisfait d'avoir réussit à l'embarquer, verre à la main et un verre qui fut rapidement vide. Il tapa dans ses mains avec enthousiasme.* Dieu merci ! Je croyais que j'allais finir la nuit tout seul... *s'amusa-t-il en s'approchant de lui la démarche sensuelle et prédatrice. Il n'alla pourtant pas jusqu'au lapdance, se serrant plutôt à côté de lui sur sa marche d'escalier en déplaçant le verre vide.* Pour ta coopération, tu as le droit à une récompense... *dit-il alors en le fixant droit dans les yeux, une lueur filant derrière ses iris colorés. Il porta alors sa longue cigarette noire à ses lèvres pour la faire fumer un peu plus et vint la tendre à Kafele.* Enjoy~

KAFELE: *Il se crispa devant lui, n'appréciant ni sa façon d'être envahissante ni cette sensation d'être une proie plus qu'autre chose. Pouvant difficilement reculer sur sa marche d'escalier, il le fixa le cône, ses yeux et la lueur qu'il percevait derrière. L'alcool aidant, ses joues réagirent malgré lui, attrapant la cigarette, il en fuma une longue bouffée ayant bien compris que ne pas céder ne ferait qu'empirer les choses au final. Il accueillit pourtant la fumée dans ses poumons avec une sensation de bien être, loin de savoir ce que ce mélange aurait comme effet sur lui, ses souvenirs, sa douleur et son humeur.*

LENNY: *Il sembla satisfait de le voir coopérer et se releva aussitôt en lui laissant sa cigarette et son espace.* Wooooouuhh !!! C'est la fêêête ! *cria-t-il en jetant ses bras dans les airs, révélant son petit ventre pâle qu'il ondula avec la musique en s'attaquant cette fois à Yassine. Il alla le chercher pour le tirer sur le "dancefloor" et l'inviter à s'éclater au milieu des ados.* La soirée continua à battre son plein. La musique et l'alcool instigua la joie et l'énergie dans la bande de fêtards. Les deux adolescents semblaient complètement extatiques et surexcités comme s'ils avaient étés frappés par la foudre, Lenny lui semblait complètement porté par la musique, dansant comme s'il s'était trouvé sur une piste de danse d'une boite de nuit de Los Angeles au milieu d'une foule en délire et Yassine se mêlait sobrement parfois à la danse mais finissait généralement par se rassoir pour observer ce joyeux spectacle et rire. Les heures passaient et les enfants ne semblèrent pas se fatiguer mais peut-être lassés de sautiller comme des fous, ils s'étaient rapprochés et avaient finit par s'évader jusqu'à leur chambre. Il n'y avait pas beaucoup de doute sur ce qui allait s'y passer. Lenny échangea un regard avec Yassine et augmenta un peu plus le volume de la musique. Ils ne risquaient pas d'embêter les voisins ici de toute manière. Trouvant la piste de danse un peu vide, il alla ensuite chercher le troisième homme de cette fin de soirée.

KAFELE: *Il était resté en retrait, lissant surtout l'alcool et la drogue assourdir ses sentiments et si concrètement il ne ressentait plus la douleur et la tristesse de la même façon, elle n'était pas insupportable mais elle était bien présente malgré tout. Il avait fini par quitter sa marche d'escalier lorsque les deux adolescents décidèrent de quitter la soirée pour se faire un after bien un à eux. La volume de la musique fut augmenter pour leur éviter d'avoir à les entendre, il aurait presque remercier Lenny s'il n'était pas autant ailleurs. et lorsqu'il le vit arriver alors qu'il était adosser contre le comptoir de la cuisine, il ne fit que le fixer simplement, n'ayant pas vraiment la force de s'opposer à quoi ce soit.* Je ne danse pas *Précisa-t-il néanmoins*

LENNY: Bien sûr que si ! *répondit-il sans prêter attention à l'humeur de Kafele, il le tira par la hanche pour l'amener un peu au centre du salon, agrippant Yassine au passage pour les rassembler et se remettre à danser lascivement, prenant leur main pour les entrainer bien que tous deux se déclaraient peu voire pas intéressés par la danse.*

YASSINE: *Bien amoché par la boisson, il n'en était plus trop au stade d'essayer de comprendre quoi que ce soit. Les enfants étaient partis, la musique avait augmenté et il se retrouvait devant Lenny et Kafele à devoir danser malgré lui. C'est tout de même avec un grand sourire qu'il se prêta au jeu, imitant Lenny qu'il avait eu le loisir d'observer à plusieurs reprises à sa façon en se balançant doucement de gauche à droite en gloussant.*

KAFELE: *En un rien de temps il se retrouva au milieu d'un salon avec deux hommes beaucoup trop proche de lui. Son coeur se serra alors que son corps réagissait doucement à cette proximité soudaine. Incapable de bouger d'un cheveux, il eut du mal à déglutir alors qu'il hésitait entre profiter mais devoir supporter le sentiment de culpabilité qui le gagnait ou simplement reculer et fuir le plus rapidement possible*

LENNY: *Yassine se prêtait au jeu mais Kafele restait clairement figé et planté comme un poteau. Il tenta de l'encourager en lui prenant les hanches pour lui apprendre comme Yassine à au moins se balancer un peu au rythme de la musique. Il n'en fallait pas beaucoup pour un grand et beau gaillard comme lui qu'un peu de déhancher pour mettre le feu au dancefloor.* C'est simple ! T'as qu'a imaginer que tu fais l'amour à un fantôme. *conseilla-t-il* T'es pas puceau hein ? Je sais que tu sais le faire.

KAFELE: *Cette simple phrase eut l'effet d'une décharge électrique, frappant de son poing le visage de Lenny pour l'éloigner de lui. Ses larmes étaient monter, instantanément mais il ne laissa pas vraiment à quiconque de réagir qu'il était déjà ressortie, se sentant doucement étouffer et par sa tristesse et par sa rage. Il s'enfonça, dans la nuit et la neige, le plus loin possible. La morsure de la neige et du froid le fit rapidement greloter et s'il ne sentait déjà plus le bout de ses membres, cela n'éteignait en rien son désespoir.*

LENNY: *Prit au dépourvu, il se retrouva frappé en plein visage. Il sentit un truc craquer, probablement son nez et tomba lourdement à la renverse.* Yassine ! *grogna-t-il pour l'appeler à l'aide ou au moins le pousser à réagir.*

YASSINE: *Mais ce dernier, même s'il avait perdu son sourire, ne sembla pas très bien comprendre ce qu'il venait de se passer. Par réflexe, voyant Kafele décoller, il s'élança derrière lui, oubliant lui aussi le froid. Il avait du retard mais il était bien plus habitué à évoluer dans la neige et il finit par rattraper Kafele et le tacla tout simplement en l'immobilisant dans ses bras. Il ne savait toujours pas pourquoi cette course poursuite avait eu lieu et l'adrénaline ne fit qu'accentuer son hilarité.* Tu peux pas... Tu peux pas partir comme ça... Tu pars ? *gloussa-t-il, bien perché.*

LENNY: *Il les rattrapa lui aussi, pas à pied mais en transplanant plusieurs fois rapidement pour se retrouver prêt d'eux lorsqu'ils s'immobilisèrent. Il essuya d'un coup de manche le sang qui coulait encore de son nez brisé mais les larmes de Kafele l'empêchèrent d'être énervé contre lui.* J'suis désolé ! Okay ? Quel con j'ai été de vouloir passer une bonne soirée hein ? Non mais franchement ! *râla-t-il en laissant soin à Yassine de s'assurer que son invité ne se volatiliserait pas.*

KAFELE: * il voulait fuir, simplement, retourner chez lui et tenter de sauver la seule personne qu'il pouvait encore essayer de sauver et ce au détriment de lui même. Il pouvait bien mourir et au fond n'était ce pas ce qu'il cherchait ? Trouvant soudainement la neige sous lui, plaquer par Yassine. Il n'entendit ni lui, ni Lenny* laissez moi mourir * supplia t il simplement au bord du gouffre.* laissez moi le rejoindre * ses dents claquaient et il n'en fallait pas plus pour que ses lèvres changent doucement de teinte*

YASSINE: *Il fit les gros yeux en le voyant crispé de tristesse et de désespoir, suppliant de mourir.* Euh... Non. Quoi ? Attends... Quoi ? *balbutia-t-il sentant l'inquiétude et l'incompréhension se mêler à l'alcool.*

LENNY: Rooh... Pousse-toi ! *grogna-t-il en poussant Yassine sur le côté. Ouvrant sa main luisante de magie devant le visage de Kafele.* __Tu te sens bien. Tu te sens très bien. Léger. Tu a l'impression de flotter. Tu n'as pas mal. Respire. Tu te sens joyeux. Si joyeux. Et en paix. Oh comme tu te sens bien. Cela fait longtemps que tu ne t'es pas sentit aussi bien. Respire. Ecoute. Ressens. Tu te sens bien.__ *incanta-t-il dans une langue inconnue en l'envoutant d'un charme puissant.* Ramène-le à l'intérieur. *demanda-t-il ensuite à Yassine en se relevant, estimant que c'était suffisant pour lui faire bien terminer cette soirée et mettre fin au bad trip jusqu'à ce que son corps se soit remit de l'alcool.*

YASSINE: *Il s’exécuta, agrippant Kafele fermement pour transplaner et le ramener prêt du feu pour le débarrasser de la neige et le réchauffer.*

KAFELE: *Il n'en pouvait plus, bien que son corps luttait jour après jour, son esprit lui ne réclamait qu'une seule chose et tentait pourtant chaque jour de torture qu'on lui donnait en plus, de trouver un moyen d'encaisser jusqu'au jour suivant. Se focalisant sur quelque chose de précis, retrouver Akiiki, protéger Rê, mais loin de l'action, là où il n'y avait rien à faire d'autres que de regarder le temps passé, son esprit finissait par tenter de s'accrocher à une parois lisse et sans but. Alors qu'il suppliait qu'on l'achève et mette fin une bonne fois pour toute à son supplice, il se retrouva décharger de ce poids. Ses larmes cessèrent de couler, son regard se fit plus serein et sa respiration plus douce tant et si bien qu'à la fin de cette incantation, il sembla même sourire malgré le tremblement de ses lèvres et de son corps. Il retrouva rapidement la chaleur d'une cheminée, observant les flammes et cette sensation de bien être, le tout mêler à la drogue, à l'alcool, tout cela le ramenait à la dernière fois où il s'était senti exactement dans cet état. Ses yeux se posèrent sur Yassine sans pour autant voir son visage* Tumaini... *L'appela-t-il, se rappelant de cette déclaration qu'ils s'étaient toujours faites et qu'il refit aujourd'hui* Même les dieux ne m'empêcherons pas de t'aimer

LENNY: *Ils étaient revenu dans la maison de Yassine, près du feu et bien que l'incantation avait bien marché, le bien être de Kafele semblait centré sur une personne en particulier. Probablement la personne qu'il suppliait quelques secondes auparavant de rejoindre dans la mort. Lenny haussa un sourcil, se demandant quelque part s'il n'avait pas fait que remuer le couteau dans la plaie, mais ayant surtout peur que cette situation soit la faute de sa petite soirée arrosée, il avait préféré sauver les meubles. Il croisa les bras en jetant un regard à Yassine.* Je crois qu'il veut un bisou.

YASSINE: Hein ? Quoi ? *s'affola-t-il sa jovialité alcoolisée s'effaçant de secondes en secondes avec le déroulement des événements. Comme si son corps n'avait pas encore comprit qu'ils étaient de retour chez lui et en sécurité, il avait continué de serrer Kafele contre lui mais il se crispa à l'idée de devoir l'embrasser. Il s'éloigna légèrement en lisant quelque chose d'étrange dans les yeux de Kafele.* Je ne... Je ne... *il finit par s'éloigner et reculer clairement de ce contact*

KAFELE: *Il le laissa s'éloigner sans vraiment s'en offusquer, reposant simplement ses yeux sur les flammes. Bien trop bien pour s'énerver ou supplier, il se laissa simplement s'enfermer dans ce souvenir en fixant le feu danser dans cette cheminée, se sentant toujours aussi inexorablement attirée par celle-ci, il voulu tendre la main vers le coeur de la cheminée*

YASSINE: Ah n-non le pas... il faut le... *tenta-t-il d'avertir à propos du feu mais trop déstabilisé par la situation précédente, il n'osa pas s'approcher à nouveau de Kafele.*

LENNY: *Il soupira en levant les yeux au ciel devant cette fin de soirée qui ne semblait décidément pas s'arranger. Il agrippa fermement le poignet de Kafele pour éloigner sa main des flammes. Comprenant qu'il n'avait pas vraiment la force physique nécessaire pour maitriser l'homme, il décida alors plutôt de l'éloigner de la cible de sa fascination en transplanant à l'étage.* Alors ? Tu te sens bien ? *demanda-t-il avec un sourire bien qu'il savait que c'était le cas.* Aller Grumpy... J'essaye de sauver la soirée là ! Alors arrête d'être aussi... *faute de trouver le mot il fit un geste vague de sa main*

KAFELE: *Il ne trouva plus les flammes dans son champs de vision, il se retrouva dans une chambre qu'il ne connaissait pas bien qu'il supposa que c'était l'une de la maison. Il eut un sourire franc à la question de Lenny* Je vais très bien *Répondit-il sans se douter qu'il connaissait déjà la raison de son bien être, attrapant sa main, il posa ses yeux dans les siens* Aussi quoi ? *Demanda-t-il en s'avançant, diminuant la distance entre eux et se montrant beaucoup plus entreprenant qu'il ne l'aurait été habituellement*

LENNY: *Il eu une petite moue lorsqu'il lui attrapa la main. Le bien être de l'incantation continuant d'illuminer son visage.* Aussi... Sexy. *bouda-t-il en retirant sa main d'un geste sec.* Et grumpy. *ajouta-t-il en se détournant.* Profites-en ! Repose-toi. Les effets devraient s'estomper dans la matinée. *soupira-t-il en s'éloignant pour sortir de la chambre.*

KAFELE: *Il eut un sourire face au compliment alors qu'il ne pu s'empêcher d'en rougir malgré tout. Il se détacha de lu, tentant de lui conseiller de se reposer, d'en profitez, mais selon lui l'un allait pas avec l'autre. Comment pourrait-il en profiter s'il dormait ? Il transplana pour se retrouver devant la porte avant qu'il ne la franchisse, usant de ses capacités au combat pour l'attraper rapidement, tourner avec lui pour le plaquer contre cette même porte.* Tu n'as plus envie de danser ?

LENNY: *Un grand sourire s'étira lentement sur son visage en le sentant céder à ce petit manège.* Hmm... J'ai toujours envie de danser moi. *répondit-il lascivement en illustrant ses propos en se déhanchant doucement contre la porte. Il ne manqua pas de se frotter brièvement contre lui pour qu'il n'y ai aucun malentendu sur ce qu'ils qualifiaient de "danser".* Mais tu es sous l'influence d'un sort, de l'alcool et de l'herbe. Et tu vas te réveiller. *lui rappela-t-il en reprenant un peu son sérieux.* Et même si j'ai très envie de voir ce beau corps d'Apollon tout coincé onduler un peu, j'ai vraiment, vraiment pas envie que tu m'assassines demain matin alors... *il glissa ses doigts fins sous ses habits le temps d'une brève caresse sur sa peau halée* A charge de revanche.

KAFELE: *Son corps ne manqua pas de réagir sous cette autre danse, rappelant à quel point il était bon de s'oublier parfois dans les bras de quelqu'un même s'il ne l'avait fait qu'avec une seule personne tout au long de son existence, le sentiment de bien être qui l'enveloppait lui donnait bel et bien envie de retrouver cette sensation mais Lenny sembla vouloir se montrer beaucoup plus raisonnable que lui ne manquant toute fois pas de venir le provoquer ce qui ne l'aida clairement pas à vouloir le laisser filer maintenant* Tu passe une partie de la soirée à te dandiner sous mon nez et maintenant tu veux te défiler *Loin de se rendre compte que cet aveux là était réel malgré l'incantation, l'alcool et l'herbe*

LENNY: J'essaye surtout de rester en vie, Kafele. *répondit-il honnêtement et sérieusement. Il avait déjà croisé assez de gens instables pour ne pas tenter le diable pour une simple partie de jambe en l'air.* Ce qui me rappelle... Que je dois encore réparer mon nez. Si tu me permet... *remarqua-t-il en se glissant à côté de Kafele pour se mettre devant le miroir de la porte de l'armoire.* Mhh... Tu as un sacré droit. *complimenta-t-il autant qu'il se plaignait en voyant son beau visage abîmé. Il remit son nez en place d'un simple Episkey et nettoya le sang d'un second sort. Profitant d'être dans le miroir, il recoiffa ses petites boucles avant de se tourner vers Kafele, les mains sur les hanches.* Bon. Déshabille-toi. Je peux te sucer la queue mais après je t'endors et je disparais. Pas de calins, pas de bisous matinal ou de plan suspect. *annonça-t-il d'un ton presque accusateur en le fixant.*

KAFELE: * il observa son petit jeu. Tout semblait n'être que ça pour lui, un jeu et cette idée de zéro conséquence et zéro promesse lui allait bien. Alors lorsqu'il céda, son regard s'enflamma doucement et un rictus provocateur se glissa sur ces lèvres* t'en a autant envie que moi * remarqua t il en s'approchant lentement, ôtant les premières couches du haut* pas de lendemain * affirma t il presque froidement alors qu'il captura ses lèvres bien décidé à ne pas lui laisser tout le contrôle de la situation*

LENNY: Oh moi, moi j'en ai très envie mais toi, tu en a besoin. *Rectifia-t-il d'un air arrogant sans pourtant pouvoir s'empêcher de dévorer son corps dénudé des yeux. Il était encore plus musclé qu'il avait pu l'imaginer et sa peau hâlée lui donnait un air si appétissant... Il se mordit la lèvre avant que celles ci ne soient capturées par Kafele. Il fut surprit et recula légèrement la tête sans oser profiter de ce baiser sans passion.* Hmm un baiser ? T'es pas un aussi gros dur que je croyais. *Remarqua-t-il en haussant les sourcils d'un air hautain avant de glisser ses doigts fins sous sa ceinture pour directement prendre les choses en main et venir le soumettre de plaisir.*

KAFELE: Je n'ai rien d'un gros dur *admit il sans gêne aucune, poussé à être franc par le mélange de la soirée. Il l'attira contre lui juste pour lui faire sentir au travers de ses vêtement que son corps réagissait déjà par anticipation. A peine enleva t il sa ceinture qu'il en capa captura ses poignets avec force. Maintenant ses deux mains au dessus de sa tête contre l'armoire, il glissa sa main libre entre ses cuisses juste pour le voir lutter contre lui et se battre pour garder le contrôle sur la situation*

LENNY: *Il se mordit la lèvre, pas enchanté par ce jeu de pouvoir où il appréciait contrôler et en même temps...* Je croyais que tu dansais pas. *rétorqua-t-il avec un sourire quelque part charmé par sa force et son culot. Il claqua pourtant des doigts pour s'aider par la magie à libérer ses mains et repousser l'Egyptien pour qu'il tombe sur le lit. Il le

LENNY: *Il se mordit la lèvre, pas enchanté par ce jeu de pouvoir où il appréciait contrôler et en même temps...* Je croyais que tu dansais pas. *rétorqua-t-il avec un sourire quelque part charmé par sa force et son culot. Il claqua pourtant des doigts pour s'aider par la magie à libérer ses mains et repousser l'Egyptien pour qu'il tombe sur le lit. Il tira ses vêtements d'un geste sec pour finir de le déshabiller et le prit immédiatement en bouche pour ne pas lui laisser le temps de chercher à reprendre à nouveau le dessus de la situation.*

KAFELE: Surprise *Chuchota-t-il à son oreille mais avant de pouvoir profiter un peu de cette situation il se retrouva sur le lit, ne pouvant s'empêcher de se moquer de l'empressement de Lenny d'un petit rire jusqu'à ce qu'il sente ses lèvres l'entourer.* Petite allumeuse *L'appela-t-il juste pour la moquerie, ne sachant pas trop si ça l'énerverait ou au contraire, l'amuserait un peu plus. Il le laissa pourtant gérer la situation, glissant sa main dans ses boucles juste pour sentir un peu plus le rythme de ses caresses, sa respiration s'approfondissant doucement*

LENNY: *Il eu un sourire à son appellation. Il ne s'en cachait pas. Il adorait les hommes et il adorait leur faire plaisir et se sentir bon et désiré. Il se lassait de beaucoup de chose mais ça, sentit le corps d'un homme se crisper et soupirer sous ses caresses, ça pas encore. Il le lécha goulument, venant le titiller par tout les points sensibles en ajoutant caresses et quelques griffures sur son corps sculpté. Sa langue dansait avec sa verge dans une valse endiablée où il ne laissait à aucun d'eux le temps de respirer ou de trébucher. Il menait la musique d'une main de maitre, sachant le faire tanguer, tournoyer, se tendre et râler au moindre jeu de sa langue. Il s'amusa même à rendre son corps et sa peau plus sensible à ses caresses par la magie, magnifiant le résultat de cette folle fellation. Ce n'est que lorsqu'il n'en put plus trop assoiffé de réussite qu'il le laissa jouir dans sa bouche et qu'il récolta tout fruit de sa victoire jusqu'à la dernière goutte.*

KAFELE: *Il profita pleinement de l'instant, découvrant d'autres choses, différente, tentant de chasser de son esprit les images de Tumaini, se concentrant sur le sentiment de bien être et le plaisir qu'il pouvait ressentir. Sa main dans ses cheveux, il agrippa une poignée sans pour autant tirer, se crispant à chaque fois qu'il touchait un point plus sensible que d'autres ou qu'il le griffait. Nulle doute que Lenny avait l'expérience que lui-même ne possédait pas, se sentant partir, jouissant bruyamment en se rasseyant, il se laissa retomber sur le lit lorsque les soubresauts de l'orgasme s'atténuèrent et comme convenu, il ne réclama rien de plus. Fermant les yeux, il se laissa partir dans des souvenirs heureux, un passé heureux, à défaut de pouvoir voir un avenir lumineux.*

LENNY: *Satisfait de sa petite mission, il le libéra en douceur, de ses caresses comme de sa magie. Il le laissa glisser dans un semi-sommeil et un état de bien-être et de bonheur alors que lui se releva en s'essuyant la bouche et s'étira avec un grand sourire. Simplement, il le laissa là en refermant la porte de la chambre derrière lui avant de retourner dans le salon. Yassine était encore trop bourré pour avoir comprit grand chose de ce qu'il s'était passé. Assit devant la cheminée, il fixait les flammes d'un air distrait, une bouteille de bière à la main. Lenny le rejoint et lui prit la bouteille des mains pour se rincer le palet avant de lui rendre. Il s'installa et se lova contre lui en fermant les yeux, prêt à finir cette soirée avec un peu de chaleur et sa présence familière et rassurante.*

KAFELE: *Il s'endormit, simplement et si une partie de ses rêves furent plutôt agréable, ceux-ci aux petits matins commençaient doucement à se muer, les souvenirs tendres du passés se muèrent à ceux récent des flammes et de la mort, de la douleur et de la tristesse. c'est en hurlant à la mort qu'il se réveilla soudainement. Se relevant, le coeur battant la chamade violemment dans sa poitrine au point qu'il posa une main contre celui-ci en tentant de l'apaiser de sa magie, se concentrant sur sa respiration qu'il contrôla et régula petit à petit*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 5&6&7&8   Lun 9 Jan - 11:53



Mélody: *La soirée s'était terminée dans une orgie d'amour, de folie, de rire et de sexe pour les deux adolescents. Encore nue, sous la couette, tout contre Rê, ce fut l'hurlement qu'elle perçu qui la réveilla bien qu'elle ignora qu'il s'agissait d'un cri d'homme et encore moins celui de Kafele. Le soleil laissait entrée une douce lumière filtré par les épais nuages qui laissaient tomber en masses de gros flocons de neiges* Mmmmmmmh *Râla-t-elle en enfouissant son visage contre le cou de Rê, cherchant à retrouver le sommeil bien qu'elle savait que lorsqu'elle se réveillait, il lui était impossible de retrouver les bras de morphée*

Rê: *Il ouvrit doucement les yeux, pas réveillé par les cris mais par la petite voix de Mélody au creux de son oreille. La lumière pâle de ce pays lointain bien différente de celle de son pays ne lui laissait aucun doute sur où il se trouvait, dans le monde comme dans sa vie. Était-ce vraiment sa vie ? Il était loin de tout, il se sentait bien, plus reposé qu'il ne l'avait jamais été depuis longtemps. Pour une fois, il faisait froid dehors mais il pouvait sentir la chaleur de son propre corps et celui de Mélody réchauffer les draps. Il se sentait bien, il se sentait vivant.* *Il caressa les cheveux bleus de Mélody et tourna son regard vert et pétillant de joie vers elle.* Je t'aime Mélody. *murmura-t-il avec douceur en entremêlant leurs doigts.* Y a quoi d'autre sur la liste ?

Mélody: *Elle esquissa un sourire tout contre sa peau* _Je t'aime_ *Murmura-t-elle en français, venant caresser du bout de ses doigts son torse, entortillant sa jambe contre la sienne. Elle réfléchis à sa question, la liste était longue et il était difficile de pouvoir pleinement s'en souvenir* Apprendre une langue étrangère *Se rappela-t-elle* Quitter un resto sans payer...Euh...S'incruster à un mariage mais ici... *elle rigola doucement*

Rê: *Il se retourna vers elle avec un grand sourire.* Apprends-moi le français ! *demanda-t-il alors avec enthousiasme.*

Mélody: *Elle le regarda, un peu surprise, se demandant une seconde s'il était sérieux mais à voir son enthousiasme débordant et contagieux, il l'était* _Vraiment ?_ *Demanda-t-elle dans sa langue le taquiner* C'est long et difficile le français *Expliqua-t-elle* Mais tu serais terriblement sexy avec ton accent...

Rê: Je veux connaitre ta langue. *insista-t-il en se lovant un peu plus contre elle* Je veux pouvoir te dire "je t'aime", "je t'adore", "tu as changé ma vie", "tu es la vie" "tu es merveilleuse" "je veux rester avec toi pour toujours"...

Mélody: *Elle se mit doucement à rougir en l'écoutant, gloussant doucement contre sa peau.* Y a un truc au sujet d'une déclaration d'amour sur la liste *Rappela-t-elle amoureusement*

Rê: *Il ricana en posant son front sur le sien.* C'est simple dans ma langue. J'ai pas besoin de réfléchir. Juste te regarder, et ouvrir la bouche.

Mélody: *Elle se sentit rougir un peu plus, tentant de cacher son visage en se cachant sous la couette en rigolant doucement. Ce n'est qu'après quelques secondes qu'elle quitta sa petite cachette* C'est d'accord *Elle le regarda en souriant* Je sais pas comment t'apprendre...A part te parler en français tout le temps *roula contre lui, se glissant au-dessus de lui* _Je t'aime_

Rê: _Je t'aime_ *répéta-t-il en reconnaissant cette phrase qu'elle lui avait déjà dite.* _Je t'aime, je t'aime, je t'aime !_ *répéta-t-il en ricanant devant ces sonorités étrangères*

Mélody: *Il esquissa un sourire en l'écoutant, rigolant doucement alors qu'elle tombait sous le charme de son accent* _Je t'adore_

Rê: _Je t'a... Je t'adoyre... T'adowre ?_ *lutta-t-il un peu en se rendant compte qu'il devait un peu réfléchir*

Mélody: _Je T'a-do-re_ *Répéta-t-elle avec un sourire énamouré*

Rê: _Je T'a... do... re. Je t'adore. Je t'adore ? Je t'adore. Je t'aime je t'adore ! Je t'adore je t'aime !_ *répéta-t-il, enthousiasmé par cette nouvelle phrase qu'il apprenait.*

Mélody: * elle ne pu s'empêcher de rire en l'écoutant. Se posant a califourchon sur ses hanches en le regardant, les yeux rieur et le sourire aux lèvres* je pourrais te faire dire des bêtises que tu le saurais pas

Rê: Fait moi dire des bêtises ! Oh, des gros mots ! *Encouragea-t-il avec enthousiasme, emporté par leur jeu*

Mélody: * elle éclata de plus belle* ok...alooors * réfléchissant deux petites secondes* _merde_

Rê: _MERDE !_ *s'exclama-t-il joyeusement avant d'exploser de rire comme un gosse de 14 ans*

Mélody: * elle en fit de même en l'écoutant s'exclamer ainsi joyeusement et c'était bien trop puéril pour résister a l'envie de lui en apprendre d'autres* _putain !_

Rê: PUTAIN ! *Répéta-t-il à nouveau dans une explosion de joie*

LENNY: Je vois qu'on s'amuse... *Remarqua-t-il avec un sourire, observant le couple depuis l'encadrement de la porte de la chambre, un plateau dans les mains.* Vous êtes trop mignons vous. *Remarqua-t-il d'un air attendrit. Il vint déposer ce dernier sur la table de chevet.* _Vienoiseries, Chai Latte, Café au lait et confitures de fruits des bois._ *décrivit-il le menu de ce petit déjeuner au lit en français pour rejoindre leur jeu. Il leur fit un petit clin d'œil et s'éloigna.* En parlant de _café au lait_... *Il s'approcha de la porte de la seconde chambre avec un peu plus de précaution en passant sa tête à l'intérieur.* Encore vivant là dedans ?

Mélody: * riant toujours un peu plus devant leur pitreries elle sursauta légèrement a l'arrivée de Lenny. Se collant contre son amoureux pour cacher leur nudité a tous les deux. * _ Merci_ * ajouta t elle en lui souriant attendant qu'il soit reparti pour se frotter contre Rê en ronronnant a sa façon* _ tu as faim ?_ * demanda t elle en souriant contre lui avant de traduire* tu as faim ?

Rê: *Il se cacha contre Mélody à l'arrivée de Lenny.* _Café... Lait._ *répéta-t-il néanmoins en continuant le jeu de l'apprentissage et en reconnaissant inconsciemment ces sonorités. Il se retourna ensuite vers le plateau qu'il venait d'apporter.* _Je... Je t'afaim !_ *tenta-t-il d'improviser joyeusement*

Mélody: *Elle esquissa un sourire sans savoir qu'il s'agissait là du prénom de l'assassin boudeur qui les accompagnait. Roulant sur le côté pour dégager la voie vers le plateau, elle se pencha vers celui-ci pour y tremper un doigt dans la confiture qu'elle tendit vers Rê* _J'ai faim_ *Corrigea-t-elle en chuchotant*

Rê: _J'ai ? faim. J'ai faim !_ *continua-t-il d'apprendre avant de happer son doigt entre ses lèvres pour lécher la confiture.* Et toi ? _Tu as faim ?_ *demanda-t-il a son tour, se familiarisant de plus en plus avec cette nouvelle langue*

Mélody: *Reprenant un peu de confiture du bout des doigts, elle fit un oui de la tête avant de venir capturer ses lèvres dans un baiser sucré*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 5&6&7&8   Lun 9 Jan - 11:56



KAFELE: * il ne connaissait que deux façon d'éteindre tout ça. L'effort physique et la magie mais Telg intervenait que lorsque c'était une absolue nécessité alors il opta pour l'effort physique. A défaut de véritablement s'entrainer au combat, se maintenir en forme ne demandait pas spécialement de partenaire. Enfilant que son pantalon, il était a même le sol a faire et compter les abdominaux. Bien qu'il remarqua la présence de Lenny et qu'elle éveilla un douloureux sentiment de culpabilité il ne cessa pas ses exercices avant un moment. Se relevant après de longues minutes* Ça va* assura t il froidement en cherchant quelque chose qu'il pourrait alourdir par magie et se servir de poids pour travailler ses biceps*

LENNY: *Il se contenta de cette réponse, n'étant pas vraiment venu pour faire la conversation mais simplement s'assurer que tout allait bien. Il lui aurait bien proposé un cafe ou un petit déjeuner mais clairement il ne semblait pas d'humeur. Il ne partit pas pour autant, s'adossant à l'encadrement de la porte en croisant les bras sans se cacher de profiter de ce spectacle de muscle.*

KAFELE: *Il échangea un bref regard avec lui, les souvenirs de la nuit précédente lui revenant en mémoire. Il en chassa les images tout comme il chassa ses envies de violences. Il savait que Lenny n'y était strictement pour rien, qu'il était au courant de rien et qu'au final, il lui devait une nuit moins agité que d'habitude. Détournant les yeux, il attrapa le premier bibelot qui passa sous sa main, le long collier qu'il portait autour du coup se mit à luire ainsi que d'autres bijou d'or qu'il portait ci et là. Augmentant artificiellement le poids, il s'installa sur le bord du lit, entamant un nouvelle exercice sous le regard de Lenny qui ne s'en cachait pas.* La vue te plait ? *Finit-il par balancer durement, comme si cela n'avait au final pas tant d'importance, se détachant de ça et de ce que cela faisait naître chez lui.*

LENNY: Très. *répondit-il honnêtement en se calant un peu mieux pour l'observer sans pourtant s'approcher.*

KAFELE: *l'esquisse d'un sourire sembla traverser fugacement ses lèvres alors qu'il continuait ses exercices, observant un point fixe dans la pièce* Tu sais que je compte m'exercer encore une heure ? *Ajouta-t-il d'une voix suintant l'effort*

LENNY: J'ai tout mon temps. *répondit-il de sa voix doucement chantante*

KAFELE: Tu pourrais te rendre utile

LENNY: *Il croisa les bras devant sa remarque* Tu t'en sors très bien tout seul...

KAFELE: Ca manque de matériel *Constatait-il* T'as peur de transpirer ?

LENNY: *Il soupira d'un air blasé.* Je viens de prendre une douche. *remarqua-t-il en se décollant pourtant de la porte pour pénétrer dans la chambre, montrant qu'il ne rejetait pas l'idée non plus.* Et je sais que tu as pas vraiment prit la peine de me regarder mais je ne suis pas vraiment du genre "athlétique".

KAFELE: *Il avait entamer l'exercice sur l'autre bras en le regard approcher* C'est moi qui ferait tout le boulot *Le rassura-t-il, cherchant surtout à se fatiguer plus qu'autre chose. L'exercice noyait au moins son corps dans une dose de drogue naturelle* Ok *Il se releva, reposa le bibelot là où il l'avait prit avant de s'installer en tailleur sur le sol* Viens derrière moi *Lui indiqua-t-il presque comme un ordre* Tu vas prendre mes mains et me montrer de la résistance lorsque je tendrai les bras, plus y a de résistance, mieux c'est... *Expliqua-t-il*

LENNY: *Il eu un petit sourire amusé, se plaçant comme on le lui demanda avec un enthousiasme discret.* De la résistance... Je sais faire ça. *se vanta-t-il en mêlant ses doigts à ceux de Kafele avec une douceur non nécessaire. Son corps élancé et fin ne faisait pas le poids devant les muscles de l'Egyptien mais ses bagues qui se mirent à luire de magie pour le maintenir en place révélèrent bien de quel genre de force il était personellement friand. Il se verrouilla sur place, prêt à s'amuser de le voir lutter et se débattre sous sa poigne magique.*

KAFELE: *Il le laissa se mettre en place, son dos bien droit contre ses jambes, il ferma une seconde les yeux en sentant ses mains prendre les siennes, se concentrant sur l'anticipation de l'exercice physique que la culpabilité aussi inutile que désagréable. Lorsqu'il voulu commencer l'exercice, il fut particulièrement surpris par la résistance qu'il rencontrait mais au fond, c'était bien ce qu'il attendait alors il lutta, étirant lentement ses bras en expirant doucement l'air de ses poumons jusqu'à ce que ses bras soit complètement tendu tout comme ses muscles. Il ne put s'empêcher de laisser filer un discret petit rire* Tu cache bien ton jeu *Dit-il en inspirant profondément, redescendant lentement ses bras pour reprendre à nouveau l'exercice*

LENNY: *Il lui laissa le loisir de s'entrainer un peu, juste pour avoir le plaisir de voir ses muscles travailler de près et essayer de ne pas trop l'agacer. Il fut satisfait de l'entendre rire.* Et je suis plein de surprise. *ajouta-t-il avec une élégante arrogance*

KAFELE: Bien sur *Laissant sous entendre qu'il n'y croyait qu'à moitié au final, sa voix chargée par l'effort, il remonta à nouveau ses bras, sentant la douleur bénéfique dans ses muscles. Recommençant le geste, son corps se voilant de sueur,*

LENNY: *Il eu un rictus mi amusé mi agacé à son ton dubitatif et appuya un peu plus son corps de magie pour rendre l'exercice plus difficile.* Oh je suis sûr que toi aussi. Avec ton air si sooombre et mystérieux. Un vrai romantique écorché avec un terrible terrible passé. *le nargua-t-il de sa voix chantante et dramatique.*

KAFELE: *Il se crispa, pas seulement à cause de la résistance augmenté mais aussi de ses mots.* Ne creuse pas quelque chose que tu veux pas connaître *gronda-t-il en tentant, avec un peu plus de difficulté de tendre ses bras*

LENNY: Peut-être que j'ai envie de te connaitre... *susurra-t-il doucement à son oreille en se penchant sans pourtant que la résistance de ses bras ne s'affaiblisse.* Ou peut-être que j'aime simplement te torturer. *le nargua-t-il, s'amusant clairement de cette petite situation.*

KAFELE: *Il profita de cette résistance pour l'attirer à son avantage, cessant soudainement de repousser ses mains et au contraire, l'attirer vers l'avant, le faisant basculer devant lui et tomber lourdement au sol, son visage non loin de ses jambes croisées. Il se pencha vers lui pour l'observer dans les yeux* Arrête ça...

LENNY: *Il bacula en avant, emporté par sa magie. Il s'étala lourdement sur le dos et grimaça sous la douleur de la petite voltige. Il croisa le regard sombre de Kafele avec une moue boudeuse.* C'est toi qui a demandé que je t'aide. *lui reprocha-t-il puérilement en croisant les bras sans pourtant se relever. Il ferma les yeux pour fuir son regard dur.*

KAFELE: De m'aider...pas de jouer *Gronda-t-il de plus belle et il était difficile de savoir à quel sujet il voulait être aider. Il posa malgré tout une main sur son épaule, apaisant la douleur du choc.*

LENNY: *Il haussa les épaules.* Même chose. *soupira-t-il lassé. Avant de rouvrir les yeux.*

LENNY: *Il observa un peu plus Kafele, confortablement allongé ainsi.* Du coup... T'es... Le cousin de Yassine ? Ou quelque chose comme ça ?

KAFELE: *Il l'observa une seconde, fronçant légèrement les sourcils à sa question mais pas d'un air désapprobateur ou grondeur, plutôt comme si lui-même se posait la question.* Je ne sais pas *Fini-t-il par répondre cependant* C'est compliqué *Admit-il en se positionnant en planche pour commencer une série de pompe*

LENNY: *Il leva les yeux au ciel devant sa réponse.* Haa les Egyptiens... Toujours si mystérieux et "compliqués". *grommela-t-il d'un ton peu satisfait. En voyant Kafele enchainer sur un autre exercice, il usa de sa magie à nouveau pour se faire flotter allongé au dessus du sol pour se redéposer sur son dos, s'offrant un lit de chair taillée et plutôt confortable ainsi qu'un poids de plus au sportif matinal.*

KAFELE: Vraiment ? *Dit-il en sentant son poids sur son corps s'ajouter mais il ne cessa pas pour autant, fierté mal placé oblige* Tu sais quoi ? *Demanda-t-il finalement, assez concentrer pour ne pas trop se perdre dans ses propres sentiments sombres*

LENNY: Quoi ? *répondit-il machinalement en jouant d'un air distrait avec ses bagues*

KAFELE: sur Yassine, sur nous *Continua-t-il en fixant le sol alors qu'il descendait et remontait à un rythme régulier*

LENNY: *Il soupira en se rappelant qu'il en savait bien moins qu'il aurait voulu.* A part que les Egyptiens sont particulièrement bien batis, sexy et qu'ils n'ont aucune conversation, pas grand chose. Oh j'ai fouillé ça et là... Je sais des choses sur la magie qu'on y pratique, les rituels, les Temples, la guerre, les artefacts... *énuméra-t-il comme un sommaire des choses qu'il avait apprises.* Yassine n'est pas très bavard. Il préfère écouter que parler. Même si je pense que s'il avait le choix il préfèrerait écouter le silence. *se plaigna-t-il doucement en tournant une de ses bagues autour de son annulaire.* Et toi... Rê... Mélody... *il souffla* Je dois encore me faire une idée. Vous êtes là depuis longtemps ?

KAFELE: On est arrivé hier *Expliqua-t-il* Melody est française *Un détail qui avait de l'importance à ses yeux, signifiant qu'elle n'avait pas vraiment d'importance pour elle* L'Egypte n'est plus très sûr pour certain d'entre nous

LENNY: *Il comprit un peu mieux la méfiance qu'il avait rencontré à son arrivée. Lui aussi avait été surprit de trouver Yassine avec de la compagnie, lui qui appréciait tant sa solitude et sa tranquillité. Leur arrivée était donc récente et leur séjour, bref ? Lui n'était passé que pour la nuit, se dirigeant vers le pôle nord pour un rituel qui ne se passerait que le 14.* Nullepart n'est sûr pour qui que ce soit. *rectifia-t-il d'un air doucement amusé, comme si les menaces connaissaient les frontières.* Même ici en réalité. Un claquement de doigts et je pourrais te ramener un délicieux Kochari pour ton petit déj.

KAFELE: *Continuant de descendre et monter au même rythme, il consentait effectivement à croire que personne n'était sur nulle part même s'il aurait aimer le croire mais aujourd'hui...* Un Ko quoi ,

KAFELE: ?

LENNY: Kochari. *répéta-t-il sans en croire ses oreilles.* T'es sûr que t'es Egyptien ?

KAFELE: *Il répéta le mot, avec une prononciation différente et un ton un poil moqueur* Ton accent *Pointa-t-il du doigt, des gouttes de sueurs glissant de son front jusqu'au bout de son nez*

LENNY: *Il soupira profondément, un peu vexé bien qu'il se doutait que Kafele faisait seulement ça pour l'agacer autant qu'il l'agaçait.* Je vois. *soupira-t-il avant de changer de langue* ___Je vais te laisser tranquille avant que ta sueur imbibe mes fringues. Aussi sexy que t'ai l'air, tu schlingue. Mais je comprends, y a pas beaucoup d'eau dans votre pays et des crocos dans le Nil..._ *nargua-t-il pour lui même dans sa langue natale en se relevant et en s'éloignant pour quitter la chambre.*

KAFELE: *Il l'écouta changer de langue et bien qu'il n'y comprenait strictement de rien et qu'il pouvait bien lui dire les pires saloperies comme il s'en doutait au final, tout ce qu'il retenait c'était cette sonorité étrange et séduisante. Lorsqu'il senti le poids quitter son dos, il se releva en l'observant s'éloigner, une brève lueur traversa ses yeux aussi vite que la douleur piqua son coeur.* Tu reste pas me frotter le dos ? *Nargua-t-il un peu plus, oscillant intérieurement entre nonchalence recherchée et panique*

LENNY: *Il croisa les bras d'un air nonchalant en se retournant vers lui, les lèvres pincées. Il reconnaissait cet écho de détresse dans sa voix et il ne su pas s'il pouvait s'en flatter ou au contraire s'en inquiéter.* Tu sues. *remarqua-t-il plus simplement dans sa langue*

KAFELE: *Il passa une main sur son torse pour en essuyer la sueur* En effet *Constatait-il en le regardant* Tu sais où est la salle de bain je suppose ?

LENNY: Au fond à gauche. *Lui indiqua-t-il en se mordant la lèvre et en détournant son regard pour se forcer à ne pas trop le laisser languir sur ce corps en sueur*

KAFELE: *Il garda les yeux sur lui plusieurs longues secondes sans rien dire, ni même bouger. Ca aurait été simple de juste s'oublier dans un autre type d'effort. Sentant la colère en lui, en colère contre lui-même, contre Rê, le temple et même Tumaini...Il s'approcha de lui, jusqu'à être particulièrement proche, le narguant froidement* T'es devant la porte Lenny...

LENNY: *Roulant des yeux, il se décala simplement la moue boudeuse, ayant lui aussi pesé plus de contre que de pour de céder au désir et à la luxure que lui inspirait ce corps*

KAFELE: *Le fait qu'il ne quitte pas la chambre mais se décale plutôt le fit doucement sourire, lui même ne prenant pas la porte* J'ai envie de te baiser sauvagement *Si en temps normal il n'aurait probablement jamais eu ce genre de propos avec un parfait inconnu, aujourd'hui il était à un stade où absolument rien n'avait de véritable importance. Ne laissant pas vraiment le temps à Lenny de réagir, il ouvrit la porte, se dirigeant déjà vers la salle de bain, non sans jeter un regard derrière lui*

LENNY: *ses yeux s'écarquillèrent, surprit et prit de court. Il se figea en le regardant s'éloigner vers la salle de bain. Son air béa finit par se muer en un sourire d'excitation. Il se pressa à sa suite en défaisant les boutons nacrés de sa chemise et son veston.* Tu sais vraiment comment parler aux hommes toi... *le nargua-t-il avec un regard pourtant brûlant de désir.*

KAFELE: *En l'entendant le suivre, il eut une sensation exquise de victoire qui effaça sa sensation de faire quelque chose de mal. A peine avait-il rejoint la salle de bain qu'il avait attraper son poignet pour l'y faire entrer rapidement, fermer la porte à double tour et le plaquer, torse contre le mur. Encore en sueur, il se colla pourtant à lui, ses mains contre ses hanches appuya de telle sorte qu'il puisse sentir que le désir était partager bien que son aveux n'y avait laisser aucun doute, il défit sa ceinture, le bouton et la fermeture éclair, glissant l'une de ses mains sous ses vêtements pour prendre son excitation entre ses doigts et s'assurer qu'il n'aurait aucunement envie de lui échapper*

KAFELE: .

LENNY: *Il n'eut pas le temps de se déshabiller convenablement qu'il se retrouva tiré et plaqué contre un mur froid et un corps chaud.* Dégoutant... *Remarqua-t-il en sentant sa sueur contre lui mais le sourire étiré sur son visage traduisait bien plus de désir et d'excitation que de dégoût. Il se cambra avec avidité contre le volume de son désir sous ses caresses.*___Seigneur...___ *laissa-t-il échapper en sentant l'anticipation le faire frissonner des pieds à la tête*

KAFELE: * il passa sa main libre sous la chemise défaite la faisant glisser le long de ses bras avec son gilet. Laissant ses vêtements tomber sur le sol. Son torse contre son dos et cette sensation d'une peau contre la sienne le fit frissonner de désir. Alors qu'il défaisait son propre pantalon juste pour le titiller. Une main s'occupant a l'avant alors que l'autre vint se glisser dans la bouche de Lenny le temps de s' imprégner de salive et de glisser un doigt en lui sans prévenir*

LENNY: *faute de pouvoir faire beaucoup dans cette position, il ondula son corps contre ce corps nouvellement dénudé. Il lécha ses doigts avec excitation, tout son corps exprimant parfaitement son désir.* Sauvagement Kafele... Baise moi sauvagement... *Soupira-t-il avant que sa voix ne se transforme en râles et en hoquets de plaisir et de soulagement en le sentant le titiller d'un doigt.* ___Enfoiré d'Égyptien tellement sexy___ *laissa-t-il échapper en dansant désespérément, avide d'un contact plus généreux*

KAFELE: *Sa voix, sa demande, et cette langue étrangère ensuite, tout était là pour attiser ce besoin avide de passion, de contact et de chair. Plantant ses dents à la base à la courbe de sa nuque et de son épaule, il agrippa fermement ses fesses pour ouvrir le chemin et s'enfoncer violemment en lui sans plus de préparation. Lui-même en ressenti une certaine douleur dans ce premier échange, le mordant plus fort en grognement contre sa nuque. Ses doigts crisper dans sa chair tendre, il s'était logé en lui jusqu'au fond poussant un premier râle de plaisir en sentant l'étroitesse de son corps enserrer son membre.* C'est bon putain *Laissa-t-il échappé pour lui même se focaliser sur ce simple état de fait. Il repoussa légèrement et lentement les hanches de Lenny jusqu'à presque le quitter, avant de violemment s'enfoncer en lui, sa peau claquant subitement contre la sienne. Il répéta ce mouvement, cruellement lentement et profondément violent ensuite.*

LENNY: *Sa voix lui échappa complètement lorsqu'il s'enfonça violemment en lui dans un cri bruyant de plaisir.* ___Putain de merde oui !___ *gémit-il en tapant sur le mur frais de la salle de bain, son corps tout entier s'arcant contre sa lance.* Oui ! Encore ! Encore ! *supplia-t-il en entendant sa voix et en le sentant le quitter lentement pour mieux le rejoindre. Chaque assault lui arrachait des puissants cris de jouissance qui raisonnaient dans la petite salle de bain au point de l'étourdir lui-même.* Continue ! Oh oui ! Merde ! *râlait-il en claquant, s'agrippant et griffant tout meuble ou membre à sa portée, complètement emporté dans cette danse endiablée.*

KAFELE: *Il ne se soucia pas vraiment d'être entendu, plutôt emporté par ses cris, les siens, plus gutturale était un mélange de quelques mots vulgaire dans sa langue et de grognement. Ses mains sur la taille fine de l'islandais, il s'y aidait pour approfondir au maximum ses assauts, cherchant à toujours aller plus loin en lui, s'enfonçant avec plus de violence mais à une rythme toujours régulier pour le moment. Prenant presque un malin plaisir à torturer son partenaire de débauche mais le plaisir de chaque pénétration le poussait à en vouloir plus, plus loin, plus fort et plus vite et il en augmenta alors le rythme. Maintenant d'une main ses hanches et de l'autre parcourant la cambrure de son dos. C'est soudainement qui l'éloigna du mur seulement pour le pousser brutalement contre le premier meuble qui lui permettait de coucher la moitié de son corps et par la même occasion avoir une certaine facilité pour augmenter la vitesse de coup de rein contre ses fesses. Le prenant durement, s'enfonçant en lui, une main sur le haut de son fessier et l'autre appuyant avec force contre son dos pour le pousser à rester dans cette position de soumission totale.*

LENNY: ___Oh oui enculé !___ Défonce-moi ! Défonce-moi ! *hurlait-il sans aucune forme de retenue, vibrant sous les assauts de ce corps puissant contre le sien. Il se laissa passer s'une surface à une autre, seulement obnubilé par ses coups de reins qui le remplissaient entièrement.* ___Oh oui ! Oui ! OUI !___ *gémit-il sans s'arrêter, sa propre chair dégoulinante de jouissance*

KAFELE: *Il n'eut guère besoin des désirs clairement exprimer par Lenny pour y répondre, emporter lui-même par le plaisir qui le réchauffait entièrement et, au même titre que la douleur, lui rappelait qu'il n'était pas qu'une coquille vide, qu'il était bien là, bien vivant et qu'il survivait toujours. Le prenant sans aucune inhibition, le meuble cognant violemment contre le mur, il laissa sa main glisser le long du dos en sueur de Lenny jusqu'à sa nuque qu'il agrippa sans pourtant l'étrangler, s'aidant juste de cette appuie pour intensifier le martellement de ses hanches contre son corps.* Putain oui ! *Laissa-t-il échapper moins d'une minute avant qu'il ne vienne le remplir de son orgasme dans un râle bruyant et animal se penchant contre son dos pour le mordre une nouvelle fois, son corps se libérant de cette tension insoutenable. Prit de spasme musculaire par endroit, il respirait bruyamment contre sa peau, son coeur cognant violemment dans sa poitrine. Il se releva lentement, séparant son corps du sien en laissant filer un dernier gémissement, il observa une minute le corps à trois quart nu de Lenny avec une lueur avide dans le regard. Il savait que cette sensation de bien être serait temporaire et que la redescente serait aussi violente qu'avait été leur ébat. Il laissa une main s'attarder sur sa peau si pâle avant de s'éloigner complètement, ôtant réellement son pantalon avant de se glisser sous la douche. Il pouvait bien venir ou non, pour l'heure cela n'avait pas d'importance*

LENNY: *Il retint son souffle et se fit silence pour pouvoir profiter pleinement de cette sensation de le sentir jouir contre et en lui avant de s'écrouler lorsqu'il le libéra enfin, haletant, luisant et vibrant de plaisir.* Putain de merde... J'ai pas baisé comme ça depuis... depuis Jakarta. *gloussa-t-il en reprenant son souffle. Kafele n'y prêta pas plus attention, filant sous la douche en le laissant sur le carrelage froid mais Lenny ne s'en vexa pas, habitué à ce genre d'ébat sans attaches et sans sentiments. Il se laissa le temps de reprendre ses esprits avant de se relever en abandonnant sur le sol le reste de ses jolis habits souillés de leur semence avant de se glisser à son tour sous la douche.* J'ai plus besoin d'une douche que toi. *se justifia-t-il pour ne pas passer pour quelqu'un de collant alors qu'il se rinçait de toute cette sueur et efforts.*

KAFELE: *Il laissa l'eau chaude le laver de la sueur de ses différents exercices physiques. Son cerveau assez anesthésier pour tout ceci, son coeur ne lui envoyait pas encore les sentiments négatifs qui finiraient tôt ou tard par l'étrangler mais pour l'heure, il profita simplement de cette quiétude, de cette sensation de bien être et de l'eau chaude sur ses muscles encore tendu. Un léger sentiment de fierté s'installant en lui face aux paroles de Lenny mais il n'en montra rien, dos à lui c'était facile de se dissimuler mais celui-ci se glissa sous le jet. Il fixa celui-ci, en se rendant compte pour la première fois qu'il était aussi grand que lui. se reculant légèrement pour lui laisser la place sous le jet, ne se gênant pas cette fois pour le regarder dans le plus simple appareil*

LENNY: *Il ne se préoccupa pas de Kafele, faute de pouvoir lui laisser de l'espace dans cette douche étroite, il comprenait qu'il devait au moins lui laisser l'espace mental de faire ce qu'il devait faire pour ne pas se sentir trop mal. Il connaissait ce genre d'hommes torturés qui se plongeaient dans le plaisir de la chair avec violence dans l'espoir de pouvoir oublier leurs problèmes et pour finir par comprendre que ça ne changeait rien, voire parfois empirait les choses. C'est pour ça qu'il s'était dit que ce n'était pas vraiment une bonne idée et en même temps... C'est coups là étaient les plus intenses. Il remarqua son regard sur lui mais ne s'en cacha pas, continuant de caresser sa peau pâle et douce sous l'eau.* Regarde bien et profite. Je suis pas sûr de rester très longtemps. *lui dit-il en s'étirant lascivement*

KAFELE: *Il senti un long frisson se glisser le long de son corps en le voyant s'étirer, très peu habitué à ce genre de personne, en fait, en tout honnêteté, c'était la première fois* T'es vraiment un numéro *Ne put il s'empêcher de commenter à voix haute en relevant son regard sur son visage et ses yeux*

LENNY: *Il ne put s'empêcher en prenant ça clairement comme un compliment. Il se retourna en se mordant la lèvre, fier d'exhiber son corps.* Je t'ai dis. Je suis plein de surprises. *lui rappela-t-il avec un clin d'oeil, venant lui voler un petit bisou sur ses lèvres charnues avant de sortir de la douche et de se sécher.*

KAFELE: *Il fut quelque peu surpris par le baiser volé auquel il n'eut le temps d'y répondre qu'il s'était déjà dérobé pour quitter la douche. Il le regarda du coin de l'oeil avant de complètement s'en détourner, attrapant le premier savon venu pour se laver* Tu t'en vas donc ? *Non pas que ça l'intéressait réellement mais au même titre que beaucoup d'autre chose, ça lui évitait de trop réfléchir à ce qu'il venait de faire*

LENNY: Je suis un homme très occupé. J'ai des choses à faire, des gens à voir... *Raconta-t-il vaguement en se frottant, sachant que ce n'était qu'une petite conversation comme ça.* Si tu t'ennuies... Tu peux venir avec moi. *Proposa-t-il tout de même en lui lançant un regard, profitant lui aussi de la vue de son corps mouillé* Pour me tenir chaud...

KAFELE: *Il esquissa un début de sourire, les yeux clos alors qu'il se savonnait les cheveux,* T'es pas assez stupide pour te compliquer avec un gars comme moi *Préférant ne pas se voiler la face, Lenny le lui avait montrer et lui-même le savait que ces moments de bien être passager se retournerait contre lui à la façon d'un mauvais trip* Et même si je le voulais, je pourrais pas...

LENNY: Haaaa la vie et ses complications... *Se moqua-t-il en levant les yeux au ciel. Lui-même se trouvait bien compliqué et puis il avait l'impression de vivre comme ça, de complications en complications et c'était ce qui était si excitant au final. Il soupira, de toute façon ce n'était qu'une idée en l'air comme la plupart de ses idées. Il haussa les épaules en ramassant ses habits à terre, grimaçant de les voir froissés et tachés avant qu'il de les remette en état d'une vague de magie. Il se rhabilla patiemment et avec soin.* Ou alors je pourrais demander à Rê et Mélody ! Ils ont l'air bien fun ces deux là. Je suis sûr que ça leur plairait.

KAFELE: *Il perçu sa moquerie sans pourtant la relevé, tout semblait lui passer par dessus la tête là où lui avait tendance à ne plus voir la lumière au bout du tunnel. Il se crispa pourtant à sa remarque, en parler à Rê ou Melody l'obligerait à les suivre mais il se rassura sur un point* C'est pas le genre de Rê.

LENNY: *Il leva les yeux au ciel, interrompant son arrangement de cheveux pour soupirer devant ce manque d'enthousiasme.* Je vois. Y a que la petite française qu'est marrante. Soit. *Il continua à se faire beau jusqu'à ce que son reflet dans le miroir le satisfasse.* Bon ! Tant pis. Je trouverais un autre bout de viande sexy pour réchauffer mes draps. *Déclara-t-il en quittant la salle de bain pour rejoindre le salon*

KAFELE: *Il ignorait si Lenny jouait ou s'il cherchait réellement à le provoquer pour le pousser à le suivre mais Kafele préféra ne pas trop se poser de questions en cet instant, continuant de se laver, il l'entendit quitter la pièce et il eut l'étrange sensation qu'avec lui...Tout le bien être s'en alla aussi, le laissant seul avec lui-même, avec ses sentiments, sa culpabilité, sa rage et sa douleur. En une seconde, il perdit pied et se laissa tomber dans la petite cabine de douche, pleurant silencieusement jusqu'à ce que Telg décide de tout éteindre à nouveau pour lui*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 5&6&7&8   Lun 9 Jan - 12:56




Mélody: *Elle était debout, nue sur le lit, à rigoler encore de ce qu'ils avaient entendu et lorsqu'elle cru percevoir des bruits de pas dans le couloir, la jeune fille attrapa un pull et l'enfila, juste pour le plaisir d'attraper Lenny sur le fait* _Gourgandine !_

LENNY: *Il gloussa en se trémoussant devant sa remarque réprobatrice.* _Gourgan... quoi ?_ *demanda-t-il tout de même en ne reconnaissant pas ce vocabulaire dans son vocabulaire bien qu'il sonnait bien à ses oreilles.*

Mélody: *Elle éclata de rire devant sa question, restant à la porte de la chambre, elle réfléchit à la façon de lui expliquer* _C'est un très vieux mot...Pour dire...Hum...._*Elle sourit, se donnant un air de petite chipie* _Une façon gentille de dire "petite salope"_

LENNY: *Il gloussa de plus belle, loin d'être vexé par cette appellation.* _Ouuuh ! J'adore ! Gourgandiine ! C'est tout à fait moi ça chérie !_ *s'exclama-t-il avec enthousiasme en apparenant ce nouveau mot et en plus qui le qualifiait superbement* _Une vieille petite salope !_

Rê: _Petite salope._ *répéta-t-il en venant rejoindre Mélody près de la porte pour l'entourer de ses bras*

Mélody: *Elle rit de plus belle à la fois à cause de Lenny mais surtout à cause de Rê, posant ses bras sur les siens.* T'exagère t'es pas vieux toi *Commenta-t-elle quand même en souriant*

LENNY: *Il explosa de rire devant l'arrivée de Rê et eu un petit sourire flatté à la remarque de Mélody. Il se dandina en passant la main dans ses cheveux bouclées* Moui enfin... Je ne suis plus tout jeune ! Mais c'est pas grave, c'est comme le vin. Je deviens meilleur chaque jour. ~ *déclara-t-il sensuellement en s'éloignant comme un mannequin sur un catwalk.*

Mélody: *Elle se lova un peu plus dans les bras de Rê en le regardant en rigolant doucement.* Je n'en doute pas *Ajouta-t-elle sincèrement avant de se retourner vers l'égyptien, se mettant sur la pointe de pied pour caresser son nez du sien* Il faut qu'on s'habille *Après tout, elle ne portait qu'un pull, assez grand pour cacher une majeure partie de son corps mais ce n'était clairement pas une tenue adéquate pour se balader librement dans le chalet*

Rê: *Il déposa un baiser sur ses lèvres en la serrant contre lui. Avant de regarder autour d'eux. A part ses habits d'Egypte, il n'avait que des vêtements prêtés par Mélody ou Eleanore. Il faisait plus froid à Paris qu'à Héliopolis mais ici le froid mordait plus encore son corps peu habitué à ce genre de climat.* J'ai rien de chaud. *remarqua-t-il avant de se diriger vers l'armoire présente dans leur chambre. Il n'y avait quelques habits, sûrement mit là pour faire de la place dans celle de Yassine. Il récupéra un pantalon et un pull bien trop large qu'il enfila avant de réajuster sa tenue par la magie. Le contact de cette nouvelle matière fit frissonner sa peau mais il était habitué à de pire gênes. Il se tourna vers Mélody, lui proposant avec un sourire à l'aider à en faire de même.*

LENNY: *Il retrouva l'environnement calme du salon en bas et pensa y trouver Yassine là où il l'avait laissé, prenant tranquillement son café à la table mais il ne trouva personne. Jetant un coup d'oeil par la fenêtre, il vit qu'il était sortit finir sa tasse sur le porche, sûrement pour profiter d'un peu de silence. Il eu un petit sourire en se souvenant de ce qu'il s'était passé quelques minutes auparavant et se dirigea à l'extérieur pour s'asseoir sur le petit banc à côté de leur hôte. Ce dernier ne fit pas de remarque, continuant de boire tranquillement et en silence.* Pardon pour le bruit. *s'excusa-t-il d'un ton qui ne cachait pourtant pas sa joie et son enthousiasme.*

YASSINE: *Il ne répondit pas tout de suite, continuant de boire son café matinal. Il n'en voulait pas à Lenny ni à Kafele d'avoir bruyamment prit leur pied sans s'en cacher. Simplement il ne savait pas du tout comment réagir dans ces moments. Il aurait aimé être décomplexé comme Lenny, d'autant plus que tout cela ne le concernait pas mais il n'avait pu s'empêcher de se sentir mal à l'aise.* Alors ? Où est-ce que tu te diriges cette fois ? *demanda-t-il en préférant détourner la conversation. Il était habitué aux voyages et aux visites impromptues de Lenny bien qu'ordinairement, il prenait généralement la peine d'annoncer son arrivée et ne se baladait pas en moto-neige.*

Mélody: *Melody l'observait, dans cette tenue trop grande, un sourire attendrit sur ses fines lèvres avant de s'approcher de lui, acceptant son aide. Elle attrapa à son tour des vêtements, enfilant le premier, elle le lui présentait en français* _Culotte_ ou tu peux dire aussi _petite culotte_ *S'amusa-t-elle en enfilant ses sous vêtements* _Soutiens-gorge, chaussette_ *Elle avait enfiler les seuls vêtements à elle, prenant son t-shirt pour se faire une couche de vêtements supplémentaire* _t-shirt_ *Elle prit l'épais pull de laine beaucoup trop long et trop large pour elle* _Pull_ *Continua-t-elle de présenter en français avant de se glisser dans un pantalon* _Pantalon_ *Elle maintenait celui-ci à ses hanches, l'air un peu ridicule avec ses manches beaucoup trop longue et ce pantalon tout aussi long. Elle se pencha vers lui, se mettant à nouveau sur la pointe des pieds pour l'embrasser* _bisou_

LENNY: C'est le jour de π. *répondit-il simplement en guise de réponse en sachant très bien que cela ne suffisait pas à Yassine comme explication. Mais il aimait se jouer de son manque de conversation et attendit de voir la curiosité naitre dans ses yeux pour lui accorder un peu plus d'informations.* C'est le 14 mars. 3,14159 ? Tout les plus grands mathémagiciens se réunissent aux pôles pour faire la fête et autres... activités. On mangera des pies (tartes)... Boira de la pi ña colada... Défoncer de pi ñata... Et faire des rituels qui espérons-le ne chamboulera pas trop la planète. *s'amusa-t-il, excité à l'idée d'y être.* Alcool, drogue et magie... Ca fait pas le meilleur mélange, même pour les meilleurs de ce monde. *chuchotta-t-il comme si c'était une confidence.*

YASSINE: Nils sera avec toi ? *demanda-t-il en l'écoutant comme il écoutait toutes ses histoires folles et farfelues.*

LENNY: *Il lui lança un bref regard avant de pincer les lèvres dans un sourire à la mention de son frère.* Pourquoi ? Il te manque ?

YASSINE: J'me demande juste. *répondit-il simplement sans relever une énième insinuation.*

Rê: _Petite culotte. Soutien g-gorge, Chiaussette, T-chirt, Pull, Pantalon._ *répéta-t-il en faisant de son mieux pour tout suivre et tout assimiler.* _Bisou. Je t'aime._ *conclu-t-il avec un sourire tendre en venant poser ses mains sur sa taille, les glissants sur son corps habillé pour réajuster ses vêtements par la magie.* Et "magie" ?

Mélody: _Magie_ *Répéta-t-elle doucement en glissant ses mains dans la sienne, elle les désigna* _Main_ *Posa ses doigts sur les lèvres de Rê ensuite* _Bouche_

KAFELE: *Il avait fini par le sentir, le vide absolu, ce moment où il avait la sensation de quitter son corps pour ensuite le retrouver complètement purger de ses émotions. Le regard vide, il se releva, passant ses doigts sur la chaine d'or de son collier avant de quitter la douche. C'est nu qu'il se dirigea vers la chambre dans laquelle il avait dormi, fouillant sans retenue les armoires jusqu'à trouver quelque chose qui lui convenait pour s'habiller. Quittant à nouveau la pièce pour descendre dans le salon, il ne trouva personne mais fit comme s'il était chez lui, se dirigeant machinalement vers la cuisine pour se servir un café*

Rê: *Il retint les mots sans les répéter comme un perroquet cette fois, se contentant de sourire d'un air énamouré avant de la serrer dans ses bras.* Merwet. *murmura-t-il à son oreille, rougissant de s'entendre prononcer ce mot*

LENNY: *Il remarqua l'arrivée de Kafele à travers la fenêtre, observant sa silhouette athlétique en se remémorant leurs ébats. Il se mordit la lèvre et se retourna vers Yassine.* Et moi ? Est-ce que j'ai le droit de demander ? *demanda-t-il alors, sachant très bien que cette situation n'était pas habituelle pour son ami et du peu qu'il avait pu comprendre ou deviner, cela ne relevait pas de la simple visite de famille ou de courtoisie.*

YASSINE: *Il soupira discrètement en éloignant sa tasse de ses lèvres. Ce n'était pas tant qu'il ne voulait pas répondre à Lenny, pour une fois qu'il avait quelque chose à partager. Mais il ne savait pas s'il avait le droit et plus encore, il ne savait pas grand chose lui-même de ce dans quoi il s'était embarqué.* Ils sont arrivés hier dans la journée. Ils... Ils viennent de mon pays natal. Kafele et Rê. Mélody est...

LENNY: Française. Oui. *compléta-t-il pour l'aider à continuer*

YASSINE: Oui. Je... ne sais pas trop qui c'est. Ils... Ils avaient besoin d'aide alors... *il ne su trop comment conclure son histoire si pauvre en informations croustillantes et en rebondissement comparée à celles de Lenny*

KAFELE: *Il but simplement son café, observant d'un regard éteint les flammes encore dansante dans la cheminée et bien qu'il les fixait de manière maladif et obsessionnel, il ne s'en approcha pas cette fois, restant dans la cuisine, à simplement les regarder*

Mélody: *Lover dans ses bras, elle sourit doucement* Merwet ? *Demanda-t-elle en nicher son visage contre son cou*

Rê: Dans la langue ancienne et sacré, ça veux dire... Mon amour. *traduisit-il en rougissant, n'osant pas approfondir pour lui expliquer que ce mot signifiait plus encore que son homologue arabe. Qu'elle était son amour, ce qui faisait battre son coeur, sa vie, son rêve, celle qui sans qui la vie n'aurait ni couleur ni saveur, celle qui avait su toucher son âme, son coeur, son corps. La femme de sa vie.*

LENNY: *Ce n'était pas grand chose et il pouvait percevoir que cela ne suffisait pas non plus à Yassine mais qu'il n'avait pas plus à confier. Cela lui permettait tout de même d'en savoir plus sur la situation. Yassine était simplement généreux et altruiste mais il ne savait pas forcément dans quoi il s'embarquait. Lui qui vivait une vie tranquille et loin de tout depuis si longtemps, il n'avait pas le radar à bordel qu'avait Lenny et qu'il pouvait sentir s'agiter.* Je pensais que c'était pour fuir ton passé que tu avais fini ici. *remarqua-t-il d'un ton plus sérieux, doux et patient. Cela n'avait jamais été clairement dit mais c'était assez évident. Qui voudrait passer sa vie isolé ici sur cette petite île glacée si ce n'était pour fuir tout le reste ? Yassine n'avait d'ailleurs jamais démentit ou même parlé de son passé une seule fois ou de son pays natal.*

YASSINE: Je... *il détourna le regard sans être surprit que Lenny voit juste. Il avait ses manière, il était outrageusement extravagant mais il était loin d'être bête et il était aussi son ami. Cette remarque il se l'était faite à lui-même et il l'avait rangée dans un coin de sa tête faute de pouvoir y répondre.* Je devais les aider. *répondit-il simplement et honnêtement, ne niant pas qu'il s'était sentit un peu aculé entre son désir d'être tranquille et sa compassion.*

Mélody: *Elle rougit doucement contre lui, serrant un peu plus sa main dans la sienne, ce n'est qu'au bout d'une minute ou deux ainsi lover dans les bras de Rê qu'elle s'éloigna, simplement pour récupérer le plateau vide qu'ils avaient laisser de leur petite déjeuner. Descendant dans la cuisine pour en nettoyer la vaisselle, elle s'arrêta pourtant en voyant Kafele. Le voyant sous un autre jour et pourtant, il continuait toujours de la mettre mal à l'aise, de l'effrayer. Chassant ce sentiment, elle passa à côté* Je fais que déposer ça *En se sentant presque obliger de se justifier sous son regard et à peine l'eut-elle fait qu'elle attrapa Rê pour sortir à l'extérieur*

Rê: *Il suivit Mélody en bas mais en posant ses yeux sur Kafele il les détourna immédiatement. Pendant leurs bruyants ébats, le rire de Mélody avait poussé cela à être comique mais malgré tout, Rê s'était bouché les oreilles dans l'espoir de ne pas entendre mais surtout de ne pas y réfléchir. Il savait à quel point Kafele avait aimé Tumaini et cette partie de jambe en l'air était une si piètre consolation à côté de ce qu'il lui avait volé. Il aurait été plus facile qu'il le haïsse, qu'il lui crie dessus, qu'il cherche à se venger mais lui aussi s'était muré dans le silence et l'indifférence, prenant le rôle de protecteur comme un but sans sens pour avancer, obéir sans aimer, survivre sans respirer. Le jeune chef baissa les yeux pour masquer la culpabilité et l'amertume dans son regard. Etait-ce ainsi que toutes ses amitiés étaient vouées à finir ? Il se raccrocha à Mélody qui vint le sauver de ses sombres pensées en le tirant dehors. Le Soleil qui se reflétait sur la neige l'éblouit légèrement mais il ne tarda pas à s'émerveiller à nouveau devant ce paysage qu'il n'avait eu le loisir de voir que dans ses rêves.* C'est magnifique ici.

Mélody: *A peine avait elle quitter les lieux qu'elle salua Yassine chaleureusement* _Bonjouuuur_ *Lachant Rê pour aller marcher dans la neige, elle profita de l'émerveillement de celui-ci pour entasser un peu de neige au creux de sa main avant de la lancer vers celui-ci en rigolant*

Rê: Hey ! C'est froid ! *s'exclama-t-il en se prenant une boule de neige. Il s'empressa d'essayer d'en faire une lui aussi mais la matière était comme du sable sec et il n'arriva pas à faire un projectile correcte. Il finit par opter pour simplement lui envoyer des vagues de neige pour l'éblouir avant de s'élancer pour la tacler et la faire chuter dans la neige en éclatant de rire*

YASSINE: *Un petit sourire fendit son visage en les voyant s'amuser comme des petits fous. Il était vrai qu'il aimait sa tranquilité mais voir des gens heureux le réjouissait beaucoup aussi. Il jeta un coup d'oeil à Lenny qui oservait son sourire avec son propre sourire.* Dis à ton frère qu'il peut passer quand il veut. *dit-il avec douceur en se relevant pour aller déposer sa tasse vide dans l'évier*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 5&6&7&8   Mar 10 Jan - 11:12



NILS: ___Oh wow je me suis trompé d'adresse___ *Dit-il au même instant, ayant transplaner dans un timing parfait sans le savoir, il observa les jeunes adultes dans la neige*

LENNY: ___Hello moi~ ___ *salua-t-il en claquant les fesses de son frère avant de lui faire faire un demi-tour pour le pousser vers l'intérieur de la maison* ___Quelqu'un a très envie de te voir... Oh et l'autre... Je l'ai vu le premier !___ *indiqua-t-il avant de se retourner vers les enfants. Il leva les mains au ciel pour enchanter la neige et créer un véritable champ de bataille avec munitions de boules de neiges et forteresses pour se cacher.* Que la bataille soit sanglante !

NILS: ___aoutch chouchou___ * se moqua t il doucement en recevant cette claque. Il esquissa un sourire discret a sa remarque avant de se tourner vers "l'autre" en réajustant ses lunettes* ___okayyy j'ai raté un épisode... Ou deux... Ou une saison complète___ * alors que son frère se préparait déjà a une guerre de neige il observa l'inconnu mais préféra plutôt rejoindre Yassine* ___ cligne des yeux une fois pour Oui deux fois pour non... Tu veux que je t'emmène ailleurs ?___

YASSINE: *Il cligna bien huit fois des yeux, ne comprenant pas très bien la question.* Et bien... C'était rapide. Bonjour Nils. *salua-t-il avec gentillesse*

NILS: * il soupira en le voyant cligner des yeux.* quand est ce que tu apprendra la langue Yassine * se callant un peu plus sur le banc* j'ai du entendre ton appel au secours

YASSINE: ___Je euh...___ *Il était vrai qu'il ne faisait pas vraiment d'effort pour apprendre la langue de ce pays et en même temps, son train de vie assez solitaire ne l'y poussait pas vraiment. Il avait finit par comprendre et apprendre quelques mots simple a force de converser avec les marchants et lorsqu'il se joignait à un équipage de marin pour gagner un peu d'argent avant l'hiver, mais il nécessitait encore qu'on lui parle lentement et très simplement pour faire passer le moindre message.* C'était une invitation. *rectifia-t-il en souriant, reconnaissant même en Nils ce besoin de rendre les choses dramatiques.* Un café ?

NILS: * il sourit doucement en observant son frère et les deux adolescents jouer. Protegant Yassine d'une balle perdue avec sa magie il se leva calmement* volontiers

YASSINE: *Il alla lui préparer tout ça calmement, sachant bien qu'il lui devait des explications à lui aussi mais encore une fois, il n'était pas certain de ce qu'il pouvait dire tout en ne sachant pas grand chose. Il aurait été plus facile que son frère lui donne les derniers ragots mais ce dernier était apparemment occupé à batailler dans la neige avec les enfants. Il revint avec la tasse chaude et la tendit à Nils.* ___Je euh... C'est... compliqué.___ *dit-il en profitant de la remarque de Nils pour s'exercer un peu mais aussi pour se permettre de parler plus librement malgré la présence de Kafele.*

NILS: ___Ne t'embête pas___ *Lui dit-il lentement pour être sur qu'il le comprenne alors qu'il prit la tasse entre ses mains, jetant un regard à l'inconnu*

KAFELE: *Celui-ci restait silencieux, il avait été surpris devoir une copie de Lenny bien qu'il était assez facile de faire la différence, chassant les images obscène laisser par ce dernier, il se concentra plutôt sur le sentiment de nervosité à l'idée d'avoir un autre inconnu sur les lieux. Se méfiant de lui, il le fixait froidement.*

NILS: ___Rassure moi___ *Dit-il en reposant son attention sur Yassine* ___Mon frère ne se tape pas un tueur en série ? ___

YASSINE: *Il pu percevoir la gêne et chercha quelque chose à dire. Peut-être les présenter l'un l'autre ? Avant de trouver une solution Nils lui posa une question à laquelle il aurait voulu savoir réponse mais pour être franc, il n'était pas vraiment sur de la réponse. Ou plutôt... Il savait ce qu'il s'était passé sous sa douche et il savait que Kafele avait tué beaucoup de personnes par le passé. Mais il ne voulu pas le penser comme ça.* ___Il s'appelle Kafele.___ *le présenta-t-il simplement en continuant sur sa première idée.* Et je te présente le frère de Lenny, Nils. *ajouta-t-il pour Kafele*

NILS: *C'est sans retenue aucune qu'il jugea d'un regard l'égyptien après les présentations...Kafele.* ___Qui serait mourir pour...___ *Ne pouvait-il s'empêcher de commenter, lorsqu'il avait su que Yassine était égyptien, Nils avait dévoré un bon nombre de livre sur le sujet et il aimait à étaler son savoir lorsqu'il le pouvait. Il tendit la main en guise de salutation mais se retrouva sans réponse* ___Je vois...___ *Se retournant vers Yassine, il demanda franchement* ___Ca à un lien avec ce qui s'est passer en Egypte ?___

YASSINE: *Alors que Lenny lui était du genre à se répandre en festivité, Nils lui se complaisait dans les conversations intelectuelles. Ni l'un ni l'autre n'était vraiment son truc mais il le tolérait, ça faisait partit de leur charme et de leur personnalité. Il baissa les yeux en sentant qu'il frôlait quelque chose dont il ne voulait pas entendre parler. Mais il savait qu'il ne pouvait faire l'autruche éternellement. Kafele n'était pas bavard et Rế était très distrait par son amie, mais quelqeu chose se tramait là dehors et si cela les poursuivait pour qu'il viennent jusqu'ici se cacher, cela allait probablement finir par venir toquer à sa porte.* ___Je... Je ne sais pas. Je ne... connais pas trop... ce qu'il se passe là bas.___ *avoua-t-il d'une petite voix en sachant que ce n'était le style d'aucun des deux frères de ne pas s'intéresser à tout ce qu'il se passait dans le monde autour d'eux.*

NILS: *Il fixa une seconde Yassine, il savait à quel point le sujet était sensible mais pour le coup...Il ne s'autoriserait pas à le ménager juste parce qu'il l'appréciait* ___Tu sais pas dans quoi tu as mit les pieds toi...___ *Constata-t-il simplement avant de disparaître et de réapparaître moins d'une minutes tard avec une pile de journaux qui en avait fait sa une...Les étalant sur la table et sous les yeux de Yassine et par la même occasion de Kafele*

YASSINE: *Il le savait, ça ne pouvait pas être bon et Nils n'allait pas mettre de temps a lui mettre le nez dedans. Mais de toute manière il n'avait pas le choix, peu importe ce qui se passait ailleurs il n'aurait pas fermé sa porte aux Enfants de Ra. Il soupira, dépité lorsqu'il partit pour revenir avec de la documentation. Il laissa son regard courir sur eux sans grand intérêt ou colonté. Cela ne pouvait pas être bien. La guerre, les morts, c'était toujours la même chose là bas. L'Egypte... Mais cela restait loin, et la présence de Rê et de Kafele ici ne signifiait pas que c'était lui qui remettait les pieds là bas. Ils avaient fuit, comme il avait fuit il y a des années de ça. Il détourna le regard de ces journaux pour se retourner vers lui. Il aurait voulu le remercier d'avoir fait l'effort de lui révéler la vérité mais il n'y parvint pas.* ___Je devais les aider. Je ne suis pas... là bas.___ *se justifia-t-il difficilement en luttant contre la barrière des langues*

KAFELE: *A l'inverse de Yassine, Kafele avait posé les yeux sur les photos, et bien qu'il ne pouvait comprendre les gros titres et l'écriture, ces photos là...Il savait...Il s'était même approché pour les regarder, une à une, bougeant les journaux, ouvrant certain, et plus il les observait plus il se revoyait. Son visage, son corps dans ses bras et ensuite...Son coeur se serra douloureusement alors que ses larmes remontait à la surface* J'aurai du partir avec toi *Murmura-t-il pour Lui, partir aurait été plus simple pour tout le monde, il n'aurait plus eut à voir les Hommes s'entretuer, à sentir sa propre foi s'effriter sous la haine, ni à ressentir la douleur d'être séparer de Tumaini. Il aurait du mourir...Au lieu de ça, il avait vu d'autres amis le faire, il avait vu celui qu'il aimait disparaitre, et au final, il ne restait plus que lui, sa colère, sa culpabilité. Ses mains s'étaient mise à trembler, se perdant dans les images*

NILS: *Il observa les deux hommes ayant la réponse qu'il souhaitait, tout ceci avait effectivement un lien étroit avec ce qui s'était passer* Je te reproche pas de les aider Yassine... *Rassura-t-il* Mais tu peux pas le faire efficacement si tu avances à l'aveugle. *Expliqua-t-il en observant l'attitude de Kafele* Sinon ça va te péter à la gueule et je n'ai pas vraiment envie que ça t'arrive *En un geste de la main, il fit disparaitre les journaux qui avait simplement réapparut dans la cheminé pour nourrir le feu qui s'y trouvait, libérant Kafele de ses images qui le troublaient visiblement* ___Parce que ça...C'est une bombe...Et pas dans le sens Lennyesque du terme...___

YASSINE: ___Je sais... Je... sais.___ *acquiesça-t-il d'un air un peu dépassé. Il pensait que ne pas s'en mêler, ne pas s'y intéresser le préserverait de tout ça et rendrait cette visite plus facile.* ___Je veux juste... pas...___ *il soupira, lassé de lutter avec les mots.* Je ne veux pas y retourner. Je ne veux pas... Je ne veux rien avoir avec ça. Mais je ne pouvais pas leur fermer la porte au nez. *expliqua-t-il sincèrement tout en sachant que son comportement n'avait aucune cohérence.* Ca ira. *ajouta-t-il tout de même dans un effort de le rassurer.* Ils sont en sécurité ici. Et si ce n'est pas le cas... Alors ils devront aller ailleurs. *c'était du moins ce qu'il préférait se dire. Il avait ouvert sa porte mais il ne les avait pas invité à venir, ni ne s'attristerait de les voir partir. Les rires dehors lui pincèrent néanmoins le coeur. C'était facile à dire de quelqu'un comme Kafele, déjà bien endurci, distant et noyé dans ses propres soucis, mais ces enfants si joyeux et innocents... Rê n'était qu'un bébé lorsqu'il était partit et même s'il avait bien grandit, il était loin d'être un chef et pourtant c'est ainsi qu'on le lui avait présenté. Malick était mort. La marque noire sur son bras le prouvait bien mais Akhet ? Hélios ? Tout cela faisait remonter des souvenirs qu'il avait trop longtemps cherché à enfouir pour les laisser refaire surface. Il se crispa et se détourna de Nils comme de Kafele.* J'ai besoin d'air. *marmonna-t-il histoire de ne pas partir sans rien dire et il sortit, ignorant la joyeuse bataille pour contourner la maison pour se trouver derrière où il serait seul avec le soleil et une étendue de neige.*

NILS: *Il savait très bien qu'il avait prit le rôle du méchant en l'obligeant un peu à voir la réalité en face mais il s'efforça de garder une certaine contenance, repoussant son envie systématique de préserver Yassine, pourtant, il le laissa partir prendre l'air, encaisser, réfléchir, reposant ses yeux sur l'autre egyptien encore présent. Celui-ci était au bord des larmes et lorsqu'il vit les quelques bijoux dorés qu'il portait s'illuminer et son visage se refermer doucement, il comprit ce que Kafele était en train de faire* Cela ne t'aidera pas *Commenta-t-il doucement*

KAFELE: *Il enfermait tout ceci, s'aidant de sa magie pour y parvenir, redevenir une coquille vide, là en cet instant, c'était tout ce qu'il voulait, reposant ses yeux sur Nils en entendant sa voix* Rien ne le peut

LENNY: *Il capta le départ de Yassine du coin de l'oeil. Il se protégea d'un projectile avec la magie sans s'empêcher de glousser.* Okay okay les enfants, Je me rends ! Que le meilleur d'entre vous gagne ! *annonça-t-il joyeusement pour pouvoir s'eclipser. Plutôt que ne suivre Yassine, il rejoint plutôt son frère pour s'enquérir de ses pensées. Il put sentir dès le départ qu'il n'était pas aussi inspiré par Kafele que lui ne l'avait été, mais ça n'avait pas d'importance.* ___Aloooors ? Prêt pour le jour de Pi ?___ *questionna-t-il en tapant des mains avec excitation, oubliant un peu Yassine et les autres*

NILS: *Il roula des yeux, devinant ce pourquoi son frère s'était amouraché de celui-ci, ce n'était pas seulement pour la plastique de rêve.* Tellement dramatique... *Ne put il s'empêcher malgré lui et malgré le fait qu'il devinait que cet homme avait probablement vécu l'enfer mais de quel côté ? L'intervention de Lenny le poussa à se détourner pour sourire à celui-ci en réajustant ses lunettes sur son nez* ___Prêt pour Pi-coler___ *S'amusa-t-il avant de désigner Kafele d'un signe de tête* ___Ca vient avec nous ?___ *Faisant exprès de le désigner comme on désigne un objet*

LENNY: ___Urgh... ___ *laissa-t-il échapper en levant les yeux au ciel* ___Grumpy a trop de responsabilité pour venir et biiiien trop de tracas pour s'amuser. Tu vois le genre ? Sooooooo dramaqueen !___ *chantonna-t-il d'un air aigue* ___Je sais pas y a une vibe un peu déprimante ici. Mais les deux dehors sont trooooop mignons ! Il y a une petite française complètement adorable avec ses cheveux bleux et- oh ! Tu savais que___ _Gourgandine_ ___est un vieux terme Français pour dire "Petite salope" ?___ *partagea-t-il en se dandinant d'enthousiasme de partager sa découverte anodine avec Nils*

NILS: *Il jeta un coup d'oeil à l'extérieur, c'est vrai qu'il avait pas vraiment prit le temps de se présenter aux deux jeunes gens et d'ailleurs...Il était même pas certains qu'ils aient remarqué sa présence* _Gourgandine_ *Répéta-t-il néanmoins* ___C'est aussi un corset qu'on lace sur le devant___ *Précisa-t-il juste pour ennuyer son jumeau.* ___Et si on les emmenait ?___ *Proposa-t-il, pas qu'il ait réellement envie de les voir mais...Il voulait surtout délester un temps Yassine de cette charge qui semblait lui être soudainement tomber dessus*

LENNY: *Il lui poussa doucement l'épaule d'un air réprobateur et agacé.* ___Oh oui bien sûûûr...___ *répondit-il à sa définition du mot, faisant mine de ne pas le croire simplement pour l'ennuyer lui aussi bien qu'il gardait cette information dans un coin de sa tête. Il tourna la tête vers les enfants qui continuaient de s'amuser dehors dans la neige. Il les aimait vraiment bien ces deux là, de vrais petits rayons d'innocence et de soleil. Il en oublia ce que Kafele lui avait dit lorsqu'il avait lui-même apporté cette idée.* ___Et si on les emmenait !___ *répéta-t-il d'un air complice.* ___Oh mais attends... Ca voudrait dire qu'on laisserait Yassine tout seul avec Gumpy ?____ *remarqua-t-il d'un air doucement soucieux; pas sûr que cela était une bonne idée bien que ce n'était pas vraiment leurs affaires.*

NILS: *Il observa une seconde celui que son frère avait surnommer Grumpy* ___Grumpy à l'air du genre à se morfondre en silence, ça changera pas spécialement son quotidien...Alors que ces deux-là...Faut savoir les occuper sinon...___ *Il les observait s'embrasser librement dans la neige* ___Il risque d'avoir d'autres emmerdes sur les bras___

LENNY: *Il croisa les bras, pas entièrement satisfait pas sa réponse. Non pas qu'il ne voulait pas emmener les enfants mais il vit simplement une opportunité de montrer qu'il en savait plus à propos de la situation à Nils.* ___Il peut être assez bruyant... Et violent...___ *commenta-t-il d'un air à la fois effrayant et excité au souvenir de leurs récents ébats. Il détourna son regard rêveur bien qu'il savait que son frère n'aurait aucun mal à voir clair en lui.* ___Moi j'adore ça mais je suis pas sûr que ce soit le genre de Yani tu comprends ?___ *ajouta-t-il en tournant ses petits yeux brillants vers Nils*

KAFELE: *Il observa les deux frères, soulager de ses propres sentiments provoquer par l'intervention de Nils. Les écoutant parler une langue qui lui était étrangère tout en ne se préoccupant absolument pas de sa présent, il fixait les deux mais préféra clairement garder ses yeux sur Lenny, l'interrogeant presque du regard en fronçant imperceptiblement les sourcils* *Il leva les yeux aux ciels à la remarque de Lenny et pourtant, il cru comprendre autre chose en plus des sous entendus. Se pinçant légèrement les lèvres, il sortie un paquet de cigarette dont il en cala une entre ses lèvres. Contrairement aux cigarettes classiques, celle-ci était entièrement noir hormis quelques détails qui était rouge et leur gout qui laissait entrevoir un léger parfum de cerise* ___On attache Grumpy quelque part...___

NILS: *Il leva les yeux aux ciels à la remarque de Lenny et pourtant, il cru comprendre autre chose en plus des sous entendus. Se pinçant légèrement les lèvres, il sortie un paquet de cigarette dont il en cala une entre ses lèvres. Contrairement aux cigarettes classiques, celle-ci était entièrement noir hormis quelques détails qui était rouge et leur gout qui laissait entrevoir un léger parfum de cerise* ___On attache Grumpy quelque part...___

LENNY: *Son regard s'alluma d'une étincelle coquine à cette idée. Il détourna le regard, ne sachant pas s'il avait envie de cacher sa débauche à Nils ou au contraire l'emporter avec lui.* ___Tu sais qui j'aurais très envie d'attacher ?___ *marmonna-t-il d'un air rêveur en sortant son propre matériel à fumer. Charmer Yassine était une cause perdue car il n'était clairement pas attiré par les hommes mais c'était devenu un jeu courant entre les deux frères lorsqu'ils faisaient face à une proie appétissante mais réticente de savoir lequel d'eux deux saurait trouver une faille pour s'y engouffrer.*

NILS: *Il eut un rire retenu dans sa gorge en inspirant la première bouffée* ___Insatiable___ *Commenta-t-il* ___Tu pourrais pas en laisser un à ton frère adoré ?___

LENNY: *Il se dandina en gloussant de fierté, sur au moins qu'il avait devancé son frère pour Kafele.* ___Non je les veux tous les deux. Et j'étais là le premier.___ *frima-t-il ouvertement, pas prêt de lui faire la charité.* ___Sauf si tu aimes les coups sauvages, violents et plein de ressentiments et d'amertume, je te déconseilles Grumpy là. Même si... Grrraaouu... Il m'a fait vibrer de l'intérieur.___ *ne put-il s'empêcher de partager avec un frisson de lubricité.* ___En réalité il est pas très difficile et je pense qu'il se fiche bien de qui ça peut être tant que ça l'aide à oublier un peu ses problèmes, tu vois l'genre ? Mais... à ce rythme, je sais pas combien de temps il va tenir. Ce gars est une bombe. Et pas seulement au sens figuré.___ *remarqua-t-il en tournant son regard vers Kafele comme s'il observait un spécimen sans savoir qu'il répétait les mots de son jumeau.*

NILS: *Il eut un sourire devant les propos de son frère* ___Si c'est ce que je crois, il a vécu un très moche ouais___ *Faisant exprès de ne pas donner trop de détail juste pour obliger Lenny à les lui demander* ___J'aime les coups sauvages quand c'est moi qui les donne chouchou___ *Balança-t-il en tirant sur sa cigarette, jetant un regard à l'extérieur pour surveiller les deux adolescents qui continuait de se galocher joyeusement* ___Aaah la jeunesse...___

LENNY: ___Ne soit pas stupide, tu te briserais les reins !___ *se moqua-t-il en ricannant, tirant lui aussi sur sa cigarette en posant son regard vers les adolescents dans la neige. Les voir batifoller comme animé par leur premier amour le rendait nostalgique et sentir que Nils partageait quelque part ce sentiment de vieillesse le complexa un peu plus bien qu'il en rigolait ce matin.* ___Est-ce qu'on est vraiment si vieux ?___ *demanda-t-il l'air lointain*

NILS: *Il eut un petit rire amusé devant sa réaction, ne s'inquiétant pas vraiment de vieillir tant qu'il avait la santé tout allait bien pour lui.* ___On se bonifie, nuance... ___ *Rappela-t-il doucement en tapotant la joue de son frère* ___Bon alors, on leur propose ?___

LENNY: *Il eu un petit rictus amusé en l'entendant faire écho à ses pensées et le rassurer dans la foulée. Il haussa les épaules histoire de ne pas complète

LENNY: *complètement être d'accord avec lui ou du moins ne pas l'exprimer ainsi.* ___Vas-y ! Moi je vais rester avec Grumpy là.___ *dit-il en se retournant vers le concerné dont il avait capté le regard* ___T'aime

LENNY: T'aime la tarte ? *demanda-t-il alors à l'Egyptien*

NILS: *Il roula des yeux, calant sa cigarette entre ses lèvres avant de sortir à l'extérieur interrompre les deux amoureux en se raclant bruyamment la gorge*

KAFELE: *Il haussa légèrement les sourcils en observant Lenny, s'attendant à une blague ou tout autre chose avec cette histoire de tarte* Je suppose...

LENNY: *Il eut un petit sourire amusé devant sa coopération réticente.* Bien ! Et la piña colada ?

Rê: *Il s'éloigna des lèvres de Mélody en entendant le bruyant raclement de gorge.* Quoi t'en reveux encore ? *s'amusa-t-il en lui jetant de la neige sans reconnaitre que ce n'était pas Lenny.*

KAFELE: *Un nouveau froncement de sourcils* Je ne sais pas ce que c'est... *Admit-il avec méfiance*

NILS: *La boule de neige se mit à fondre avant de l'atteindre, esquissant un sourire tendre en observant les amoureux, il passa une main dans ses cheveux* Non...Ce genre de divertissement c'est plutôt le délire de mon frère...Lenny...Chemise, gilet, pas de lunette... *Dit-il d'un ton espiègle* Moi c'est Nils, son frère, je suis arrivé pendant votre...Batifolage dans la neige... *Il observa la française au côté du jeune homme* Mais je comprends, si j'avais une aussi jolie demoiselle dans mes bras, la terre pourrait cessé de tourner que je ne le remarquerais pas.

LENNY: *Il ouvrit la bouche l'air absolument choqué* Okay c'est décidé je t'emmène. Non mais qu'est-ce qu'on vous apprend en Egypte ?!

Rê: *Il fronca légèrement les sourcils avant de comprendre. Il observa avec plus d'attention le jumeau. Les lunettes et les vêtements étaient différents mais en prenant le temps d'observer, l'attitude aussi. Il était bien plus calme, distant comparé à Lenny qui agissait comme s'ils se connaissaient déjà si bien. Plus normal en fait. Ceci dit il avait apparemment aussi cette manie de complimenter et d'insinuer qui lui fit resserer ses bras autour de Mélodie. Sentir qu'il était aussi... Moins "gay", ne lui plut pas énormément non plus. * Désolé, je vous ai prit pour Lenny. Ehm... *Il se releva en emportant Mélody avec lui*

NILS: *Il eut un sourire courtois en écoutant Rê, remarquant par la même occasion son attitude protectrice voir peut-être même un peu de jalousie derrière ce qui l'amusa un peu plus.* J'avais cru comprendre *Il observa le couple, ce qui le rendait lui-même très nostalgique avant de se rappeler ce pourquoi il était venu les voir* Vous êtes déjà allez au pôle nord ?

KAFELE: Pardon ?! *S'indigna-t-il malgré lui avant de remarquer que l'autre frère discutait avec le couple, il se crispa* Ne le leur proposez pas ! *Gronda-t-il, près à quitter la cuisine et plus exactement le chalet pour éviter que la proposition soit fait, même s'il avait dit que ce n'était pas le genre de Rê, il avait cru comprendre que la petite au cheveux bleus serait bien du genre et qu'à partir de là, Rê la suivrait et lui...Serait à son tour obligé de suivre*

Rê: *Ses yeux s'ecarquillerent de surprise.* Pôle nord ? *Il ne savait pas où cela était par rapport bien que peut-être proche vu la neige et la proposition. L'intervention de Kafele le surprit un peu plus et même le choqua. Une fraction de seconde, il hésita à coopérer. Le ton de Kafele rappelait bien qu'ils n'étaient pas là pour faire du tourisme. Mais pourquoi étaient-ils là alors ? À choisir, il préférait de loin l'enthousiasme de Lenny, la proposition de Nils et les rires enchantés de Mélody que l'air sévère de Kafele qui commençait à bien trop ressembler à celui d'Asim. Après un regard réprobateur à Kafele il se tourna vers Mélody avec un petit sourire pour voir sa réaction.* On le met sur la liste ?

KAFELE: *Lorsqu'il fut dehors, il ne sut ce qui le poussa à baisser les yeux devant son regard réprobateur, se crispant malgré lui en l'entendant faire la proposition à Mélody, pouvant deviner d'avance la réaction de la jeune fille*

Mélody: *Le pôle nord ? Cela semblait complètement dingue, assez dingue pour faire partie de cette liste et assez dingue pour accepter, ses yeux s'illuminèrent à la seconde où Rê lui fit cette proposition* _Ouiiii !_ *Dit-elle en sautillant dans la neige*

KAFELE: *Il retint le "Non" réprobateur au fond de sa gorge, ravalant sa frustration il se retourna pour retourner à l'intérieur, non sans bousculer Lenny sur son chemin assez violemment pour lui faire délibérément mal*

NILS: *Lorsqu'il vit l'autre egyptien frapper son frère d'un coup d'épaule, il disparut à la seconde qui suivit, réapparaissant face à Kafele pour le plaquer contre un mur, le regardant droit dans les yeux, menaçant* Une fois...Pas deux...

LENNY: *Il fut un peu vexé de se retrouver bousculer aussi violemment alors qu'ils ne cherchaient qu'à s'amuser.* Oooww Grumpy ! *râla-t-il en boudant en se massant l'épaule. Il ne put s'empêcher de glousser en voyant son frère prendre immédiatement sa défense.*

Rê: Non ! Attendez ! *appela-t-il en voyant Nils sortir de ses gonds. C'était plus de la panique et de la surprise qu'une réelle détresse mais il vit trop tard les Serpents de sa malédiction qui étaient restés tranquilles tout ce temps se jeter sans prévenir sur Nils*

NILS: *Il se crispa et se retrouva à terre dès la première morsure, il avait connu et vu beaucoup de chose durant ses voyages mais être prit par surprise par une sensation aussi sombre qu'inexpliqué et soudaine* ___Merde c'est quoi ça___

KAFELE: *Il repoussa violemment Nils, ses différents bijoux d'or s'illuminant pour protéger celui-ci mais aussi et avant tout pour attirer les serpents à lui. Il se tourna vers Lenny* Emmène les *Ordonna-t-il en désignant le jumeau et la jeune fille, son visage plus sérieux que jamais, il n'y avait plus de tristesse, plus de rage, plus de colère, seulement le soldat qu'il avait toujours été. Se rapprochant de Rê, il s'enferma avec lui dans une demi-sphère magique, s'assurant ainsi de protéger tout le monde*

LENNY: *Il sentit son sang se glacer et son coeur se crisper en voyant Nils tomber à genoux sans savoir pourquoi. Il n'avait pas vu de sortilèges.* ___Nils ?!___ *s'inquiéta-t-il la voix en tentant de comprendre mais la voix de Kafele le ramena à la réalité mais surtout à la réalité du danger. Il se précipita sur Nils en l'enveloppant de sa magie protectrice à son tour.* ___Oh merde...___ *laissa-t-il échapper en sentant une pression sombre le sentir à disparaitre immédiatement et réapparaitre dehors aux côtés de Rê et Mélody.*

Rê: Je suis désolé... Je suis désolé ! *murmura-t-il faiblement, paniqué, voyant la situation dégringoler sans qu'il ne parvienne à contrôler quoi que ce soit. Les serpents, frustrés par l'intervention de Kafele sifflèrent avec réprobation devant sa magie mais leur cible était clairement les deux frères qui ne pouvaient pas les voir et ils firent immédiatement demi-tour en les voyant réapparaitre près de leur hôte. Rê pu les voir foncer vers eux et par réflexe, il poussa Mélody vers les deux frères et disparu avec sa malédiction.*

KAFELE: *Dès qu'il disparut, le regard de Kafele se voila d'un noir profond, prenant possession de celui-ci uniquement pour user de sa magie et le ramener aux côtés de Rê. L'albinos s'assurait toujours de la protection de celui-ci, aussi loin pouvait-il être. presque toute les musiques qu'il pouvait percevoir le poussait à cette surprotection, ramenant l'assassin au côté de Rê pour s'assurer que celui-ci ne serait jamais seul*

Rê: *Il n'était pas bien loin, recroquevillé à quelques kilomètres de là dans la neige, s'efforçant de ramener les serpents à l'intérieur de lui. Depuis qu'ils s'étaient libérés en Egypte, ses barrières s'étaient affaiblies pour finir par presque disparaitre et renfermer les serpents était un effort quasi impossible. Il avait cru pouvoir cohabiter avec eux, les contrôler même mais chaque échec et dérapage lui rappelait que ce n'était qu'un rêve idiot.* Fait chier ! Fait chier ! Fait chier ! *cria-t-il de frustration en sentant qu'il était loin d'être capable de renfermer la malédiction en lui mais qu'il ne pouvait pas non plus retourner au chalet comme si de rien était. Ils ne pouvaient même pas les voir, ils ne savait pas réellement ce qu'ils avaient en face d'eux.*

KAFELE: *Il observa Rê, loin de pouvoir véritablement comprendre quand et comment il s'était retrouvé là mais le savoir n'était pas dans ses priorités, s'approchant simplement de Rê sans même se soucier des serpents qu'il pouvait observer. Il posa une main sur l'épaule du chef, transférant alors sa propre magie vers Rê, il savait que ça le rendrait que plus vulnérable mais il savait que ça pourrait l'aider à gérer la situation* Sen... *Laissa-t-il échappé, l'appelant à ne pas céder à la panique*

Rê: *Bien que son corps profita de sa magie, sentant qu'il en avait besoin pour ce qu'il espérait pouvoir faire, il s'éloigna rapidement.* Je ne peux pas Kafele... Je n'y arriverais pas. Je... *Il observa les serpents qui calmés de cette distance avec leurs proies glissaient lascivement sur le corps de leur hôte, non sans siffler d'un air agacé et menaçant vers l'autre Egyptien, mordillant la main qu'il avait osé tendre pour aider Rê, mais sans vraiment l'attaquer.* J'en ai marre... *soupira-t-il en prenant sa tête dans ses mains. Il n'avait jamais laissé les serpents hors de lui aussi longtemps et il avait cru réussir à les comprendre et les contrôler un peu. Les crises n'avaient pas été plus fréquentes que ça, personne n'était mort. Mais ce n'était pas grâce à lui. Libérés, les serpents agissaient à leur guise et bien qu'ils se révélaient plus docile qu'il ne l'aurait cru, ils restaient dangereux et nocifs pour quiconque l'approcherait et leur déplairait.* Tu devrais y aller. Rentrer. Tu n'as pas choisit d'être ici. *soupira-t-il doucement. Et c'était là quelque chose de difficile à vivre pour tout les deux. Asim lui avait choisit de s'emprisonner dans ce devoir mais Kafele lui était là par obligation, probablement envoyé par Telg. Savoir cela plus la culpabilité qui le rongeait en sachant qu'il avait brisé sa vie en tuant son précieux amant n'aidait en rien à le vouloir dans les parages encore moins dans ces moments. Il ne voulait plus le blesser, il ne voulait plus qu'il ai à voir ces serpents de malheur.* Je... Je crois qu'il vaut mieux que je reste seul. *avoua-t-il alors, tentant de ne pas trop penser à Mélody mais plutôt à Yassine qui s'était isolé et avait bâtit sa vie ainsi, loin de tout et de tout le monde. Il n'avait pas l'air si malheureux en dépits de tout.*

KAFELE: *Il ne le lâcha pas pour autant, ses yeux sur lui, continuant à lui transmettre sa propre magie ce qui ouvrait les petites boites dans sa tête, la douleur, la peine, la tristesse mais pas seulement...Dans ce flot de sentiment de malheur il y en avait un qui avait toujours été éternellement présent en lui.* J'ai choisi de rester *Lui dit-il, il choisissait de rester ici tout comme il avait choisi de continuer de vivre dans un monde qui avait perdu tout son sens à ses yeux, incapable de vraiment l'expliquer alors qu'il était capable de supplier qu'on abrège ses souffrances une fois pour toute, mais il trouvait quelque part la force de tenir encore debout, enfermant sa douleur et fond, se raccrochant à la vie* l’amour pouvait faire souffrir mais qu’il le rendrait plus fort.

KAFELE: l’amour peut faire souffrir mais qu’il le rendrait plus fort.

KAFELE: l’amour peut faire souffrir mais il rend plus fort *Murmura-t-il* L’amour peut faire souffrir. L’amour peut être aveugle. L’amour peut se perdre et se retrouver. Mais l’amour ne peut être corrompu. L’amour est comme la lumière et la lumière de Ra nous entoure chaque jour afin de nous le rappeler. Car c’est l’amour qui fait battre nos cœurs et qui nous unis et l’amour nous sauvera. *Il esquissa un sourire, l'un de ceux qu'il avait avant tout ça, avant de perdre Tumaini à tout jamais.* Fermes les yeux et apaise ton esprit, tu le sentiras. Le coeur ne ment jamais. Ton cœur saura te guider. *Sa magie s'illumina un peu plus, et dans les paroles d'Eshe il trouva lui-même l'espoir de revoir la lumière*

Rê: *Il se crispa de le voir ne pas se détourner de lui et continuer de lui donner sa magie. L'entendre parler d'amour lui serra un peu plus le cœur de culpabilité, comme s'il avait oublié ce qu'il lui avait fait ou pire encore, qu'il le lui avait pardonné. Les serpents purent ressentir tout ces sentiments amer et infect, sifflants et se tortillant avec un peu plus d'enthousiasme, mordant un peu plus avidement la chair du sorcier qui ne reculait pas. Rê se sentit céder à la panique en sachant très bien quelle direction cela prenait mais voir le sourire de Kafele figea d'incompréhension et pourtant, de soulagement. C'était comme un écho du passé, un écho de quand tout allait bien. Et ce qui était, n'est-il pas et sera-t-il ? Il ferma les yeux en retenant cette image douce et ce doux sentiment d'espoir, cette lumière, cet amour. Il ne put le voir mais les serpents se détachèrent de Kafele, tournant furieusement la tête comme si quelque chose les avait prit au dépourvu. Ils sifflèrent de frustration mais s'enroulèrent sagement sur les jambes de Rê sans montrer d'agression.*

KAFELE: * il ferma lui même les yeux

KAFELE: * se rendant compte du pourquoi il était toujours là. Il savait qu'il mettait un certain temps a guérir de cette plaie et d'ailleurs il ne guérirait jamais vraiment mais il ne pouvait pas abandonner ses amis. Rê en faisait partie, il l'aimait comme un frère. Il eut un éclat de rire devant une pensée fugace et se mit a bêtement chanter ce qu il avait chanté la première fois*

Rê: *Il rouvrit les yeux en l'entendant rire et même chanter. Complètement déboussolé et pourtant ému de le voir ainsi, il plongea contre lui pour le serrer dans ses bras.* Je suis désolé Kafele... Je suis tellement désolé. *murmura-t-il contre son torse, la voix lourde de culpabilité*

KAFELE: *Il ne voulait pas de ça, il préférait être le seul à souffrir de cette perte, pas qu'il estimait que Rê n'en avait pas le droit mais plutôt qu'il ne supportait pas de voir d'autres personnes malheureuse. Trop de malheur, voilà ce qu'il voyait chaque jour, son corps et son esprit fatigué par tout ça, il voulait juste un rayon de soleil au milieu de cette nuit* Il est mieux là où il est, avec nos frères... *Murmura-t-il, parce que c'était le cas, il le savait, quand bien même il devait le voir lui malheureux, il était entouré de Thi, Kames, Uga, Seth et Nail...Et même s'il était loin de lui, c'était préférable à une vie de souffrance avec lui. L'amour ne l'avait pas guérit mais l'amour l'avait libérer.* Je me relèverai... *Rassura-t-il* Mais pas tout seul *Il l'admettait, seul, il n'y arriverait pas, seul, il sombrerait et c'était bien parce qu'il avait été entouré qu'il n'avait pas juste succombé aux chagrins,*

Rê: *Il inspira, comprenant ce qu'il essayait de lui dire. Que le temps n'était plus aux larmes, ou à la culpabilité mais à la guérison. Il acquiesça, ravalant ses propres émotions.* Je suis là. Je t'aiderais. Je ne sais pas comment... mais je t'aiderais. Je te promet.

KAFELE: *Il acquiesça, resserrant juste sa main contre son épaule, lui-même serait là, autant qu'il le pouvait. Transférant toujours de sa magie dans le corps de Rê, il se montra simplement patient.*

Rê: Je vais bien... Je vais bien... *murmura-t-il plus pour rassurer Kafele et l'encourager à ne pas trop en faire pour lui. Malgré tout, il sentit sa magie l'emplir et l'aider à attirer les serpents en lui. Ceux-ci étaient dociles et se laissèrent plus ou moins faire en résistant malgré tout autant qu'il le pouvait. Il frissonna en les sentant rentrer en lui, sentant leur aura glacée et maléfique irradier son corps mais ce n'était qu'un signe qu'ils étaient de nouveau enfermés. Il continua de puiser dans ses forces et dans celles de Kafele pour construire les barrières qui les retiendraient prisonniers. Il se crispa tout le long de la procédure jusqu'à ce qu'il sente quelque chose se refermer. Il repoussa violemment Kafele sur le côté pour vider le contenu de son estomac dans la neige.* Ça va ! Ça va... *le rassura-t-il immédiatement pour ne pas qu'il s'inquiète. Les avoir en lui lui donnait simplement la nausée, l'impression d'être sale et souillé. Il n'avait pas vraiment eu le loisir de sentir la différence mais il pu très bien la sentir en cet instant. Le sentiment de froid intérieur, un trou noir dans sa poitrine aspirant lentement toutes ses forces.* C'est bon... Je vais bien... On devrait... retourner.... *il s'évanouit soudain dans la neige*

KAFELE: *Il lui laissa tout le temps qu'il voulait, en fit de même lorsqu'il le repoussa, et enfin lorsqu'il s'évanouit, il s'approcha simplement, plaçant ses bras sous lui pour le soulever. Lui même ressentait une intense fatigue si bien que lorsqu'il transplana pour retrouver le chalet, il chuta sur ses genoux à son arrivée, maintenant Rê dans ses bras pour éviter de le blesser.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 5&6&7&8   Mar 10 Jan - 11:18



Mélody: *Elle avait voulu les suivre, courir dans la forêt, retrouver Rê, alors qu'elle ignorait complètement où il se trouvait, maudissant le fait qu'elle n'avait plus de baguette. Heureusement, elle n'était pas seule mais à la seconde où les deux hommes revinrent, elle se précipita vers eux et plus particulièrement vers Rê*

NILS: *Il avait tenté de calmer la jeune fille qui ne semblait pas réellement surprise par tout ça, inquiète certes, mais il était clair qu'elle savait ce qui s'était passé. Gardant son calme en occupant surtout l'esprit de la jeune adulte, le retour de Kafele avec le jeune homme évanouit surprirent tout le monde mais il comprit presque immédiatement que la fatigue qui semblait les assaillirent.* ___On peut reporter le départ à demain___ *Proposa-t-il simplement à son frère*

LENNY: *Il grimaça en les voyant revenir, ne pouvant s'empêcher d'être méfiant. Il jeta un regard à son frère qui semblait encore vouloir les emmener, mais ils ne savaient toujours pas ce qu'il venait de se produire, ce qui les avait affecter.* ___T'es sûr ? ___ *se permit-il de répondre pour exprimer son incertitude en profitant de leur langue* ___Quelque chose est en train de se passer et... Je suis pas certain de vouloir en faire partie.___ *avoua-t-il un peu embarrassé et coupable en jetant un regard navré vers Kafele et Rê, rejoints par la petite Mélody*

YASSINE: *Il avait perçu l'agitation et ne trouvant ni Kafele, ni Rê et les trois autres un peu paniqué, il s'efforça de rester calme et d'aviser. Heureusement les deux Egyptiens revinrent avant qu'il ne se mette à paniquer lui aussi. Il les rejoint et libéra Kafele de Rê en le prenant dans ses bras. Il était glacé et pâle mais une fois de plus il s'efforça de garder son calme et alla l'allonger dans le lit pour le couvrir d'une épaisse couverture. Il utilisa de sa magie pour soigner le jeune chef mais ne trouva aucune blessure autre que sa profonde faiblesse. Il revint vers Kafele pour alléger un peu sa fatigue.* Que s'est-il passé ? *demanda-t-il soucieusement et avec douceur sans vouloir le brusquer.*

NILS: ___Carrément...Je veux en savoir plus___ *Il était probablement plus curieux, c'était presque maladif, il n'aimait pas les emmerdes mais il aimait comprendre et ça...C'était bien assez compliqué pour pouvoir attirer sa curiosité. Ils avaient toujours eu un besoin fou de voir leur vie devenir différente, pleine d'aventure et voyager finissait par être une routine parfois aux yeux de Nils alors quand une occasion pareil se présentait à eux...*

KAFELE: *Il laissa Yassine le délester du corps de Rê, posant ses mains sur le sol alors qu'il sentait un vertige le prendre. Inspirant profondément et lentement, il tenta de se relever lentement. Melody avait suivit Yassine et était resté dans la chambre, préférant rester avec Rê jusqu'à son réveil. Il n'était toujours pas relever lorsqu'il revint le voir, soupirant doucement, il aurait aimé avoir la barrière de la langue pour pouvoir discuter plus discrètement mais il était trop fatigué pour vraiment y réfléchir* Rê a été maudit durant la guerre...Certaine situation ont tendance à la réveiller...

LENNY: *Il soupira en détournant le regard. Il savait très bien pourquoi cette situation attisait la curiosité de Nils mais bien que cela l'intriguait aussi, il se montrait un peu plus méfiant quant aux situations dans lesquels il se plongeait la tête la première. Tout cela ne le rassurait pas mais avoir Nils avec lui l'empêcha de se défiler.* ___Demain alors.___ *répondit-il malgré lui en rejoignant le petit groupe, les observant avec un regard un peu plus distant, presque semblable à celui de son frère avec une petite pointe de jugement en plus. Il les fixa une seconde avant de soudain se diriger dans la chambre de Yassine et de fermer la porte derrière lui et de la verrouiller d'un claquement de doigt sec. Il s'approcha du jeune homme inconscient en l'observant minutieusement avant de lever ses mains au dessus de lui pour le faire léviter et l'entourer d'une magie rouge pour l'étudier, décidé à en savoir plus sur dans quoi son frère s'apprêtait à s'embarquer et par quoi ils avaient été frappé.*

YASSINE: Maudit ? *répéta-t-il soucieusement sans savoir quoi faire de cette information. Cela lui rappelait surtout les choses qu'il avait laissé derrière lui. La guerre, l'Egypte... Rê aurait-il été maudit s'il était resté pour se battre ? Il savait que cette question était idiote mais la culpabilité d'avoir abandonné ses frères n'était jamais loin lorsqu'il repensait à son passé.* Et est-ce que... Est-ce qu'il va bien ? J'veux dire... Qu'est-ce qu'on peut faire ? *demanda-t-il sans manquer de se sentir bête en sachant qu'il arrivait bien trop tard dans cette bataille.*

KAFELE: *Il soupira, laissant tomber l'idée de se relever pour simplement s'asseoir sur le sol en écoutant les questions d'Yassine* T'en fais déjà assez *Fut la seule réponse, il pouvait largement comprendre le choix de vie d'Yassine, l'enviant même. Malgré la fatigue, sa panique et sa méfiance se réveilla en voyant Lenny s'en aller soudainement pour se diriger vers la chambre où Rê se trouvait. Il voulut se lever soudainement pour le rattraper, incapable pour l'heure de transplaner une nouvelle fois mais tout ce qu'il réussi à faire s'est se planter en avant* Qu'est-ce qu'il fout ! QU'EST CE QUE TU FOUT *Gueula-t-il à défaut de pouvoir les rejoindre bien qu'il tenta malgré tout de transplaner sans succès*

Mélody: *Elle fut surprise par l'arrivée de Lenny, se crispant en le voyant verrouiller la pièce. Reculant soudainement en voyant Rê léviter, elle observa ensuite l'islandais, un peu effrayée* _Il...Il a besoin de repos_ *Précisa-t-elle, sa voix teintée d'inquiétude mais pas menaçante comme l'était celle de Kafele qu'ils perçurent*

LENNY: *D'un nouveau claquement de doigt il réduit la française au silence pour pouvoir se concentrer sur son sortilège.* ___Fais le taire Nils.___ *appela-t-il à travers la porte verrouillée avant d'intensifier le sortilège. La lumière rouge s'intensifia autour du corps inerte de Rê en irradiant sa chair au point de devenir translucide. Il se mit à luire mais son cœur lui restait noir et opaque, répandant sa noirceur dans le reste de son corps à chaque battement.* ___Qu'est-ce que c'est que ça...___ *marmonna-t-il pour lui même en fronçant les sourcils, réduisant son sort pour se concentrer sur le cœur mais peu importe l'intensité la lumière celui-ci restait noir et insondable.*

Mélody: *Elle voulu dire autre chose mais aucun son ne sorti de sa bouche, se pinçant les lèvres, elle aurait foncer sur Lenny pour le faire cesser si elle n'était pas rester à regarder Rê. Posant une main sur ses lèvres, elle avait l'impression de faire quelque chose d'horrible, de violer son âme ou son corps, finissant par détourner les yeux et la tête, elle regretta de n'avoir aucune baguette à nouveau et repoussa Lenny doucement, ne voulant pas que le sort cesse d'un coup net et que Rê ne tombe, mais continuant de le supplier du regard d'arrêter ça*

NILS: *C'est une bulle qui enferma les trois hommes et à l'intérieur, ni son ne pouvait y entrer, ni même en sortir, permettant à Yassine et Kafele de pouvoir converser si cela leur chantait mais pour leur ce qui l'inquiétait était surtout l'attitude de ce dernier.* Il ne lui fait rien de mal *Rassura-t-il lentement*

KAFELE: *Toujours au sol, il se dirigea jusqu'au bord de la sphère pour pouvoir en sortir mais se heurta à un mur plus ou moins translucide qui déformait légèrement l'image du salon à l'extérieur de cette bulle de silence. D'une main, il détacha l'une des hâches à sa ceinture qui commençait doucement à luire même si cela le fatiguait un peu plus. il tenta de frapper la sphère.

YASSINE: *Il questionna du regard Nils, se sentant un peu angoissé mais il alla directement arrêter le geste de Kafele.* Stop, arrête. Ne t'inquiète pas, ce sont de bon sorciers. *tenta-t-il de le rassurer à son tour.*

LENNY: *Il poussa son sort jusqu'au bout, grimaçant sous l'effort pour percevoir quelque chose au point de s'aveugler, sans prêter attention à la française mais en se sentant faiblir et trembler, il souffla lourdement en laissant retomber le sortilège doucement pour reposer le corps de Rê délicatement sur le lit. Fatigué, il recula pour pouvoir s'adosser contre un mur et sortit sa cigarette pour longuement tirer dessus. Claquant des doigts il fit tomber tout les autres sorts et laissa la porte s'ouvrir. D'un seul regard à son frère il communiqua son malaise et son incompréhension.*

Mélody: *Lorsqu'il leva le sortilège, elle eut envie de lui crier dessus mais au lieu de cela, elle le poussa, jusqu'en dehors de la chambre, le fusillant du regard et lorsqu'elle réussi à le mettre dehors elle referma et verrouilla manuellement la porte même si au fond cela ne servait pas à grand chose avec des sorciers mais ça lui faisait du bien à elle qui se sentait si démunie. Essuyant ses yeux, elle retourna auprès de Rê, glissant sa tête contre ses genoux *

NILS: *Il fit éclater la bulle en voyant une Melody déformé par son sort mettre son frère dehors. s'approchant de son frère, il l'aida à se relever pour l'installer contre le canapé, partageant une part de ses forces à lui pour renforcer son frère* ___Qu'est-ce que tu as vu ?___

KAFELE: *Kaf avait continuer à frapper mais sans vraiment de force, et plus il usait de magie plus cela devenait difficile tant et si bien que la lueur qui entourait ses bijoux habituellement devenait simplement plus faible. Il retomba au sol lorsque le sort fut relever, se laissant rouler sur le dos*

LENNY: ___C'est le coeur.___ *lui confia-t-il en soupirant de soulagement de se sentir avec Nils après tant d'effort.* ___Mais c'est bien trop sombre. Je ne pouvais rien voir du tout.___ *ajouta-t-il en tirant à nouveau longuement sur son joint pour s'efforcer de se détendre.* ___C'est franchement trop flippant Nils.___

YASSINE: *Il s'efforça de soulager Kafele de sa fatigue sans pourtant lui donner assez d'énergie pour trop s'agiter. Il le laissa s'allonger sur le sol.* Repose toi, sen. Ne t'inquiète pas. Je ne laisserais rien leur arriver. *lui assura-t-il pour l'apaiser et l'autoriser à se reposer sans s'en soucier. Il se rendit compte bien tard qu'il n'avait pas appelé quelqu'un ainsi depuis bien longtemps. Il soupira, posant une main sur son épaule pour lui donner un peu plus de sa magie. Il n'avait plus besoin de réfléchir à tout ça, à se dire qu'il ne voulait pas être impliqué. Il l'avait été à l'instant où ils étaient entrés chez lui et à présent, il ne pouvait pas leur tourner le dos.*

NILS: *Il prit son frère dans ses bras, lui ôtant le joint des mains pour pouvoir en tirer une longue inspiration qu'il garda dans ses poumons avant d'en souffler la fumée au-dessus d'eux* ___Intéressant___ *Laissa-t-il filer en redonner le joint à Lenny après en avoir récupérer une autre bouffée* ___Vraiment intéressant___

KAFELE: *Il senti cette énergie, luttant malgré tout contre la fatigue et l'envie de dormir, bien trop effrayé par ce qu'il trouverait de l'autre côté.*

LENNY: *Il grogna en se blottissant contre lui.* ____Tu dis ça pour m'embêter.___

NILS: *Il gloussa* ___Un peu___ *Admit-il mais il était réellement intrigué par tout ça.* ___Si t'en veux plus, moi je prends___ *Dit-il en parlant de Kafele, cette fois réellement dans l'optique de le taquiner*

LENNY: *Il soupira profondément en le grondant du regard, voyant clairement dans son jeu.* ___Tu pense que... Tu pense que des gens là bas pourraient les aider ? La plupart sont des génies de magie non ?___

NILS: *Il haussa les épaules* ___Tu t'implique là___ *Gronda-t-il doucement en récupérant le joins pour une autre bouffée de cigarette* ___Mais...Peut-être...C'est possible___ *Il soupira doucement en sentant les effets de l'herbe dans son corps et surtout sa tête* ___Ne leur dit rien, ils ont vécu assez d'emmerde pour qu'on rajoute des faux espoirs à tout ça...___ *Tendant le bras avec le joins entre ses doigts, il esquissa un sourire coquin* Tu veux tirer un coup Yanou ?

LENNY: *Il s'allongea un peu plus sur son frère en soupirant lascivement, épuisé par cette étude en profondeur.* ___Moui... T'as raison...___ *soupira-t-il lentement en se laissant doucement glisser dans une petite sieste réparatrice.*

YASSINE: *Il ne voulu pas s'éloigner de Kafele et ce moment ne lui paraissait le mieux pour s'alléger l'esprit avec de la drogue.* Non... Merci. *répondit-il calmement sans parvenir à ne pas se demander ce qu'allait être la suite pour lui. Il ne les laisserait pas tomber, il se sentait incapable de ne pas les aider et ils semblaient terriblement en avoir besoin. Il savait qu'il était sur une pente glissante et bien que ce qu'y avait en bas le terrifiait il savait qu'il ne s'autoriserait pas à lutter. Il soupira en regardant autour de lui. Adieu tranquillité, adieu paix, adieu insouciance, adieu... Islande. Adieu Lenny et Nils ?* Je suis désolé... pour tout ça. *ajouta-t-il d'une petite voix en sachant que ce n'était pas du tout ce que les deux jumeaux n'étaient pas du tout venus pour ça.*

NILS: *Il posa une main sur la tête de son frère dans un geste fraternelle, continuant simplement de fumer tranquillement. Il eut un petit rire discret, gardant ses lèvres closes.* C'est pour toi que je le suis *Dit-il simplement en tournant la tête pour tenter de l'apercevoir* On les emmène au Pi-Day...Tu auras quelques jours de tranquillité

YASSINE: *Il baissa les yeux. Devait-il se sentir désolé pour lui-même ? Il ne savait pas. Cela faisait si longtemps que les souvenirs de ce qu'il avait fuit étaient flous dans son esprit. C'était ce qu'il voulait. Mais aujourd'hui, il ne savait plus pourquoi. Il n'avait plus voulu se battre, faire du mal au gens mais aujourd'hui il se rendait compte qu'en fuyant, il avait aussi privé ses frères de son aide. Ils avaient été obligé de le suivre jusqu'ici pour qu'il accepte de leur tendre la main. Non, il ne pouvait pas être désolé pour lui même.* Pi-Day... Mais... *Il aurait pensé que les deux frères auraient voulu filer à la première occasion plutôt que d'emmener tout ce beau monde avec eux.* Je dois... Je dois veiller sur eux. *confia-t-il alors qu'il s'en rendait compte lui-même.*

NILS: *Il esquissa un sourire en l'écoutant non sans avoir une petite pensée salace.* Viens avec nous *ronronna-t-il doucement*

YASSINE: *Il se retint de rire devant cette folle proposition. Ce n'était pas la première fois qu'ils essayaient de l'enrôler dans un de leur voyage mais cette fois...* Merci. *répondit-il simplement. De toute manière, il était bien temps de s'éloigner de ce petit cocon de solitude qu'il s'était construit.*

NILS: *Son sourire devint plus franc alors qu'il aspirait un peu plus de drogue dans son corps.* Je prendrai soin de toi *Taquina-t-il doucement avant de percevoir les prémices d'un sommeil agité* Je crois que ton petit ami fait un cauchemar

YASSINE: *Il eu un petit sourire lui aussi devant une énième insinuation de sa part. Cela l'avait longtemps mit mal à l'aise mais il avait fini par comprendre qu'ils faisaient surtout ça pour le taquiner et il avait apprit à en rire.* Ce n'est pas... *mais il se retourna vers Kafele pour apaiser son sommeil et effacer ses cauchemars.*

NILS: *Il roula des yeux, terminant le joins, il inspira et expira doucement, profitant des sensations que cela lui procurait, un sourire un peu béa sur les lèvres* Vous avez l'air d'avoir le même âge, vous avez grandit ensemble ?

YASSINE: Je... Non. *en effet, Kafele avait l'air d'avoir le même âge que lui mais ils n'avaient pas grandit ensemble. Pourquoi d'ailleurs ? Si Kafele était un Fils de Ra... Et pourtant ils avaient été ennemis. Il avait faillit le tuer.* Il... Il a eu une vie compliqué. *dit-il car c'était la seule idée certaine qu'il avait. Son passé lointain comme son passé récent apparemment. Il soupira en observant le visage crispé de Kafele.*

NILS: Comme beaucoup... *Se contenta-t-il de dire même s'il devinait qu'effectivement les derniers jours avaient pas du être tout rose pour cet homme mais ce n'était pas cela qui l'intéressait, l'histoire, les histoires, voilà ce qui avait de l'intérêt.* Tu sais quelque chose toi...

YASSINE: Je ne sais rien... *soupira-t-il ou du moins c'est ainsi qui le ressentait. Ses frères se battaient contre un mal dont il ne connaissait rien.* Nils... Ces journaux... Que sais-tu à propos de ce qu'il s'est passé ? En Egypte ?

NILS: Un incendie *Répondit-il simplement* Un djinn...Les enfants de Ra et d'autres sorciers de la ville ont contenu celui-ci jusqu'à ce qu'ils arrivent à...Et bien...Le tuer *Expliqua-t-il* Tout de suite après, il y a eut un massacre, on sait pas qui, des malades je suppose...Ou connaissant l'histoire de l'Egypte, des personnes qui ont profiter de la faiblesse du moment pour reprendre le dessus... *Il parlait lentement, ayant un peu de mal à ne pas se perdre dans ses propres pensées et théorie après avoir fumé* Vu comment Kafele réagit quand il voit des flammes...Il y était...

YASSINE: *Il l'écouta en sentant la culpabilité serrer son coeur. Ces événements... Il aurait dû être là. Il aurait dû aider les siens, peu importe sa foi, peu importe la guerre. Il aurait dû être là pour eux. Et la façon dont Kafele avait fixé les flammes, non, plongé sa main dans dedans en se brûlant la chair... Il prit Kafele dans ses bras pour le redresser légèrement et l'asseoir contre un mur.* Kafele... Sen... Regarde-moi. Laisse-moi entrer, laisse-moi t'aider. *il prit son visage dans ses mains.* S'il y a de la douleur dont je peux te soulager, donne-la moi. Je peux le supporter, sen. Je t'aiderais. Nous pouvons traverser ça ensemble.

NILS: *Il tenta de se redresser en l'écoutant mais la fumette n'aidait pas vraiment à avoir des réflexes du feu de dieu alors il secoua légèrement son frère. Juste au cas où* Yassine, fait pas ça, tu sais pas ce qui t'attend

YASSINE: Je dois les aider. *répondit-il sans prêter attention à sa mise en garde. Non il ne savait pas ce qui l'attendait mais ces choses que Kafele avait vécues, il aurait dû les vivre avec eux, être là, les soutenir. C'était trop tard mais s'il pouvait au moins alléger le fardeau de celui qu'il avait devant lui c'était déjà ça.*

KAFELE: *Il se réveilla légèrement, les yeux rivés sur Yassine qui lui offrait quelque chose qu'il n'avait oser espérer de personne. Ces instants avec Rê avait ouvert nombre de ses boites et secoués au final ce qu'il cherchait tant à enfermer et cette seconde de paix qu'il avait ressenti à son réveil se transforma rapidement en un véritable et lourd cauchemar, son coeur se serra et les larmes refirent surface comme cette lancinante et éternelle souffrance qui l'empêchait de respirer et lui donnait cette sensation de se noyer à tout moment. Il prit cette main tendue, en désespoir de cause et déversa l'entièreté de ses souvenirs, chaque instant, chaque moment, du passé jusqu'au présent, se soulageant de ce fardeau bien qu'il du revivre ces instants*

NILS: Chier...Lenny...___Debout___ *Se relevant, il tenta de rejoindre rapidement les deux hommes, pour les séparer, pour éviter ce qu'il redoutait*

YASSINE: *Il se figea en sentant le contenu d'une vie se déverser en lui. Des souvenirs comme des sensations et des sentiments qui le noyèrent complètement. Il lutta pour garder la tête hors de l'eau mais le niveau ne faisait que monter furieusement et bientôt il ne parvint même plus à percevoir la surface, s'étouffant dans toute cette douleur, cette tristesse et ce désespoir. Il voulu hurler à la mort mais sa gorge était broyée d'émotion et il ne parvint qu'à laisser échapper que des petits hoquets d'horreur, les larmes ruisselants de ses yeux exorbités.*

LENNY: *Il se réveilla un peu groggy mais suivant instinctivement le mouvement de son frère. Voir Yassine ainsi lui fit l'effet d'une douche froide qui crispa tout ses muscles de panique, d'incompréhension mais aussi de colère.* ___QU'EST-CE QUE T'ES EN TRAIN DE LUI FAIRE ENFOIRE DE MALADE !!! ___ *hurla-t-il violemment en frappant Kafele d'un puissant sortilège explosif qui le fit passer à travers le mur. Lenny tomba immédiatement à genoux en serrant le visage de Yassine entre ses mains tremblantes.* ___Yanni ! Yanni qu'est-ce qu'il t'as fait ! Qu'est-ce qu'il a fait ?!___ *couina-t-il d'une voix étranglée en se retournant vers son frère, complètement paniqué*

NILS: Wow le bad... *Commenta-t-il lentement, incapable pour l'heure de vraiment réagir autrement qu'en clignant lourdement des yeux en voyant son frère aussi paniqué. Il l'éloigna pourtant d'Yassine, posant une main sur la poitrine de celui-ci* ___Il lui a demandé de le laisser voir...___ *Tenta-t-il d'expliquer, avant que sa main ne luise d'une lueur d'un bleu doux, absorbant la totalité de ce que Yassine avait encaisser...Il se crispa légèrement pourtant, bien qu'il ne s'agissait que de sensation plutôt que d'image pour lui, il profita du moment pour observer son ami, à présent calme* Ok, on va faire ça en douceur... *Il esquissa un sourire, ses lunettes glissant légèrement sur son nez* ___Lenny j'ai besoin de toi, c'est un peu...Lourd...___ *Admit-il, ce qu'il voulait faire, c'était remettre tout ça au compte goutte sachant qu'il ne pouvait le garder mais il espérait qu'à défaut, le faire petit à petit aiderait leur ami commun à gérer cela plus...Facilement...* Je serai doux promis...

YASSINE: *Il reprit violemment sa respiration en sentant le poids et l'océan de souvenir être extirpé de lui, serrant les dents pour ne pas exploser en sanglot après ce qu'il venait de vivre. Il eu un regard pour Kafele mais celui-ci n'était plus là, projeté à travers le mur par la colère de Lenny.* Je peux... Je peux le supporter. *affirma-t-il d'une voix tremblante et le visage crisper, trahissant que lui-même n'en était plus du tout certain mais il voulait l'être. Il ne pouvait pas redonner ce poids à Kafele, pas dans son état, pas s'il devait veiller sur Rê et sur tout les autres. S'il y avait bien une chose qu'il pouvait faire ici, c'était adoucir et apaiser les blessures d'une vie en Egypte. Il eu un petit rictus faute de parvenir à sourire pour encourager les deux frères à prendre leur temps pour lui redonner tout ça, en douceur.*

LENNY: ___Quoi ? Yanni, non !___ *souffla-t-il horrifié sans savoir de quoi il s'agissait exactement mais c'était clairement quelque chose d'atroce. Il observa son frère reprendre les rênes, impuissant, lui-même blessé de savoir que ce fardeau était maintenant en lui. Il n'attendit même pas qu'il le lui demande pour le rejoindre dans son sort, partageant sa magie tout comme son esprit pour gérer ce flux de souvenirs. Il ne voulait pas remettre tout cela en Yassine, même si ce dernier leur assurait qu'il saurait le gérer. Mais il refusait que son frère ai à le supporter lui aussi alors il lui rendit lentement et en douceur le contenu de cette vie qu'il ne prit pas tant la peine d'observer, sentant simplement son poids dans son cerveau s'alléger petit à petit jusqu'à ce qu'il ne reste rien. Il tint jusqu'au bout mais s'écroula sur le sol, affaiblit à l'instant où cela prit fin.* ___Pardon j'suis... J'suis complètement mort. Est-ce que... Est-ce que tu peux aller voir Kafele ? J'espère qu'il est pas mort. Moi je vais... Je vais câliner Yassine. Oui je vais faire ça...___ *marmonna-t-il en rampant doucement sur le sol jusqu'à rejoindre leur ami et le prendre dans ses bras.*

NILS: *Il leva les yeux ciels face à la réaction de son frère. Non pas qu'il le gênait ou l'embêtait plus que cela mais il eut presque l'impression qu'il se trompait de personne à consoler au final. Bien trop défoncé pour faire une quelconque remarque et surtout, au final, il s'en foutait un peu, il se leva, allant vérifier que l'autre Egyptien se portait bien, s'aidant de magie pour reformer le mur briser derrière lui. Le choc avait eut raison du soldat à ses pieds, inconscient, il l'enveloppa de magie pour soigner les blessures causer par l'attaque aussi soudaine que violente, finissant simplement par amener l'homme dans l'une des chambres* ___Ca non plus ça ne t'aidera pas___ *Jugea-t-il pourtant avant de s'en aller pour retrouver son frère et Yassine. Plus inquiet pour son jumeau que pour l'ami* ___Tu devrais aller dormir Lenny___

LENNY: *Il serra Yassine contre lui en le sentant frisonner.* T'es trop gentil Yanni... T'aurais pas dû... *se plaignit-il d'un petit ton réprobateur avant que Nils revienne. Il ouvrit un œil et eu un petit sourire taquin.* ___Pourquoi ? Je suis bien là ? Hein on est pas bien Yanni hm ?___ *le nargua-t-il doucement en laissant sa longue et fine jambe glisser contre celle de Yassine.* ___Tu veux nous rejoindre sinon ?___ *ajouta-t-il d'un petit air insolent bien que terriblement fatigué*

NILS: *Il observa les deux, s'il aimait à faire des allusions, il n'arrivait pas à s'imposer physiquement comme pouvait le faire Lenny et il devait bien l'admettre, cela l'agaçait...Peut-être un par jalousie. Faisant non de la tête, il replaça ses lunettes* ___Non, je vais rentré je pense...___ *Annonça-t-il simplement* ___ou juste me poser dans ce canapé___ *Il le senti soudainement, le poids de la fatigue se poser lourdement et soudainement sur ses épaules, ce qui le fit légèrement tanguer*

LENNY: *Il vit que le petit jeu ne faisait plus vraiment rire son frère et malgré la fatigue il se releva, lui entourant la taille en le sentant tanguer pour le guider jusqu'au canapé et l'y allonger.* Yanni, reste avec nous veux-tu ? *demanda-t-il d'une petite voix douce bien que ce dernier fixait le plafond d'un air vide. Il dû puiser dans ses dernières ressources et s'y prendre à plusieurs fois pour le trainer par la magie non loin du canapé où il finit par s'écrouler sur son frère, exténué.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 5&6&7&8   Mar 10 Jan - 11:40

https://rpnow.net/rp/KDRxBaCn/31



Mélody:   * ce fut une délicieuse odeur de crêpe qu'il embauma le chalet.   Occupée en cuisine, elle n'avait pas réussi a trouver le sommeil et   avait préféré faire quelque chose d'utile plutôt que de rester là   sans rien faire*  

YASSINE:   *il ne dormait pas, ressassant encore et encore les images de cette   guerre qu'il avait fuit, du visage de ses frères et de ses ennemis,   du sang et de la violence. Il mit un certain temps à se rendre compte   qu'il avait un corps, une autre vie qu'il avait bien vécue. Il se   releva doucement en sentant le poids de tout ces souvenirs peser sur   son esprit mais pas son corps. Celui-ci n'avait qu'une seule envie :   faire quelque-chose, se rendre utile, se faire pardonner. Avec cette   idée en tête, il disparu, revenant pour la première fois depuis   tant d'années dans son pays natal : l'Égypte.*  

LENNY:   ___Ah!___ *laissa-t-il échapper en se réveillant en sursaut d'un   cauchemars.* ___Enleve-les ! Enlève les !___ *gemit-il en tombant du   canapé en se tatant fébrilement la poitrine. Il reutilisa le sort de   détection sur lui même et pu voir que son cœur affolé allait très   bien. Il laissa sa tête retomber sur le sol en soupirant de   soulagement.*  

NILS:   *Il se réveilla en sursaut, non pas à cause d'un cauchemar mais à   cause de son frère. L'attrapant par réflexe pour le serrer dans ses   bras, il s'assura lui aussi qu'il allait bien. Visiblement traumatisé   par ce qu'il avait vécu ou vu la veille. Son regard croisa celui de   la demoiselle qui s'afférait en cuisine avant de remarquer l'absence   de Yassine*  

Mélody:   _Il est parti_ *Expliqua-t-elle simplement, parce que c'était la   seule chose qu'elle pouvait dire, elle l'avait vu s'en aller sans un   mot, sans comprendre pourquoi, ni comment, elle avait bien entendu le   grabuge mais ne s'en était pas intéressée, préférant rester   auprès de Rê. Ses yeux se posèrent sur les frères alors qu'elle   plaçait cette nouvelle crêpe sur une pile d'autre* _Certains   sorciers peuvent voir la malédiction_ *Il y avait un peu de reproche   dans sa voix, comme si elle aurait préféré qu'on lui pose la   question plutôt que de faire ce que Lenny avait fait la veille* _Ce   sont des serpents_ *Dit-elle lentement, malgré tout fatiguée par   cette nuit sans sommeil.* _Je ne les vois pas_  

LENNY:   ___Yanni ? ___ *appela-t-il en regardant autour de lui bien que la   française venait de leur dire qu'il était partit. Son regard   doucement affolé croisa celui de son frère. Où pouvait-il être   allé ? Lui qui ne quittait que si rarement chez lui ces derniers   temps ? Et avec ce qu'il venait de se passer ? Ils auraient dû faire   quelque chose pour s'assurer qu'il resterait auprès d'eux. Il soupira   en serrant Nils contre lui. C'était trop tard à présent et il   serait difficile de savoir où il était allé.* _Des serpents..._   *répéta-t-il en frissonnant doucement. Il l'avait peut-être sentit   inconsciemment car c'était bien des reptiles qui étaient venu le   tourmenter dans son sommeil mais il ne l'avait pas vraiment vu.* _Je   ne les vois pas non plus._ *avoua-t-il d'un air un peu désolé. Il   savait qu'il avait un peu exagéré et il aurait voulu que tout ce   cirque servent actuellement à quelque chose, mais il avait seulement   pu voir que la source de la malédiction était son cœur.*  

Mélody:   *Elle esquissa un petit sourire* _Des gens cherchent à le tuer..._   *Continua-t-elle dans ses explications, lassé par les mensonges et   surtout, elle avait l'impression que cela ne faisait que les mettre   dans des situations plus compliqué encore* _Il avait fuit en   France...C'est comme ça qu'on s'est rencontré_ *Elle eut un petit   rire en se souvenant, versant de la pâte dans la poêle chaude* _Je   sais ce que c'est que d'être en cavale alors j'ai voulu aidé   mais...Les choses se sont pas passé comme prévu et on a atterri ici   grâce à Kafele_  

LENNY:   _Le tuer ?_ *s'inquiéta-t-il, des échos de dramatisme accentuant sa   surprise sincère. Pourquoi ? Il n'était qu'un ado et maudis en plus   de cela. C'était à peine s'il pouvait survivre avec ce noyau   maléfique dans le cœur. Il se retint de le dire tout haut en sachant   que Mélody n'en savait pas plus et leur disait simplement la vérité   pour qu'ils les laisse un peu tranquille. Il jeta un regard en biais   à son frère pour lui communiquer son malaise face à ces nouvelles   informations. Ce qui avait l'air d'une amusante pyjama partie chez   Yassine prenait lentement une ampleur qui les dépassait. Même la   petite Mélody, rayonnante, enthousiaste et simple se révélait   trainer un passé derrière elle. Être en cavale... Eux aussi   pouvaient le comprendre bien qu'il n'avait rien à fuir si ce n'était   l'ennui.* _Qui ? Et pourquoi ?_ *ne put-il s'empêcher de demander   pour en apprendre un peu plus. Comment fuir efficacement s'ils ne   savaient pas exactement ce qu'ils fuyaient ?*  

Mélody:   _C'est le chef des Enfants de Ra...Je suppose que le tuer réduirait   le reste du troupeau à néant_ *Elle fixait sa crèpe en train de   cuir* _Et moi, je suis une enfant capricieuse en fugue_ *Dit-elle avec   un sourire amer* _Je m'appelle Victoire Hulot de Mazerny_  

NILS:   *Il écouta, serrant juste son frère dans ses bras, ce genre   d'histoire il en était presque friand. Cela les sortait d'un   quotidien qu'ils avaient toujours fuit et si Lenny préférait la   fête, pour Nils n'importe quel aventure aux teneurs un peu épique   l'attirait bien plus que l'idée de simplement faire la fête ou   d'observer un obscure rituel. Il se crispa doucement à ce nom de   famille* ___La fille du ministre___ *Souffla-t-il en observant la   jeune fille aux cheveux bleus*  

LENNY:   *Il écarquilla les yeux à la remarque de son frère et observa la   jeune fille avec plus d'insistance.* ___Putain de merde...___   *laissa-t-il échapper sous la surprise, mais il fallait avouer   qu'ainsi lover contre son frère, il pouvait sentir et partager cette   étrange excitation face à ces personnages de prestige. La fille   disparue du Ministre de la Magie de France, le chef des Enfants de   Ra...* ___C'est grave si... Si je trouve ça trop cool ?___   *gloussa-t-il puérilement en sachant très bien que d'eux deux il   n'était pas le plus excité par ce genre d'histoire.*  

NILS:   *Il rigola, la bouche close, en observant la jeune fille les yeux   pétillants d'une nouvelle malice* _Tu as fuit comment tout ce temps   ?_ *Demanda-t-il, curieux d'en savoir plus*  

Mélody:   _J'ai arrêter la magie et j'ai vécu comme n'importe quel moldu_   *Dit-elle non sans s'empêcher de sourire, ça avait presque été si   simple en réalité...Enfin...* _Jusqu'à ce qu'un membre du GEIM me   reconnaisse dans la rue et vois...Les serpents_ *Terminant le bol de   pâte* _J'ai plus de baguette maintenant_ *Elle eut un petit rire en   se rendant compte qu'elle se sentait étrange à cette idée* _Je ne   l'utilisais plus mais...J'ai l'impression d'avoir perdu une part de   moi_ *Elle releva les yeux vers eux, leur souriant, soulagée par   cette conversation* _Vous avez faim ?_  

LENNY:   *Il se releva pour aller prendre la jeune fille dans ses bras et la   serrer.* _Ooooh je t'aime toi ! T'es vraiment trop mignonne ! Et en   plus t'as fais des crêpes ?_ *s'extasia-t-il en caressant doucement   ses cheveux. Il mit un genoux à terre pour être à sa hauteur et lui   sourire.* _Ecoute... Tiens..._ *glissa une de ses bagues dans ses   petites mains* _C'est pas une baguette magique mais si jamais tu en as   besoin... On ne sait jamais hein ? C'est un peu... complexe à   utiliser, si tu veux je peux t'apprendre. Mais sinon la magie reste   quelque chose d'instinctif, peu importe laquelle et l'outil. Si tu es   vraiment dans le pétrin, ça marchera._ *lui expliqua-t-il avec   tendresse et douceur*  

Mélody:   *Elle ne put s'empêcher de rougir en le voyant mettre un genou à   terre alors que Nils non loin se relevait en roulant des yeux devant   les allures toujours théâtrale de son frère bien que son sourire ne   laissait pas de doute sur le fait que cela l'amusait plus qu'autre   chose. Elle reposa les yeux sur la bague, avouant d'une demi-voix*   _J'ai peur qu'on me retrouve si je m'en sers_  

LENNY:   _Alors ne t'en sers pas. Même si... Je ne suis pas sûr que ça   puisse leur servir. Mais mieux l'avoir au cas où d'accord ?_ *il   referma sa main sur la bague en signe qu'il ne l'accepterait pas en   retour. Il se releva et jeta un regard aux crêpes. Il aurait voulu   s'en réjouir mais cela lui rappela le maitre des lieux absent.* _Je   vais... Je vais t'en prendre une._ *dit-il tout de même pour essayer   de chasser l'angoisse de ne pas savoir où Yassine se trouvait.*  

Mélody:   *Elle serra le bijou entre ses mains, à la fois intriguée par la   façon dont elle pourrait s'en servir et effrayée par cette idée.*   _Mangez ! je vais essayer de réveiller Rê_ *Elle prit une assiette   sur laquelle elle disposa deux crêpes avant de se diriger vers la   chambre en trotinant joyeusement*  

KAFELE:   *Il s'était éveillé et descendu au cours de la conversation entre   Melody et les deux frères, loin de comprendre ce qui se disait, il se   souvenait surtout parfaitement de la veille et de ce qu'il avait fait   simplement pour pouvoir alléger le poids de sa vie. Une part de lui,   honteuse, hésitait clairement à faire face à islandais, ignorant   encore le départ d'Yassine. Se mordant la langue, il fini pourtant   par descendre le reste des marches en inspirant, tentant d'enfermer   tout ça mais c'était plus compliqué qu'il ne l'aurait cru. Le   barrage avait cédé et cela rendait tout cela plus difficile à   remettre en place, du moins, tant que le flot ne se calmait pas un   peu.*  

LENNY:   *Il se servit une assiette à lui et son frère et alla le rejoindre   avec un petit sourire encore incertain.* ___Dans quoi on s'embarque   hein ? France... Egypte... Tu savais que même les médias moldus   parlent de ce qui s'est passé là bas ? Ils parlent même de magie,   non mais tu l'crois ? Vraiment de "magie" ! Le Secret est en train de   se briser et...___ *il remarqua l'arrivée de Kafele du coin de   l’œil et laissa son assiette dans les mains de Nils pour le   rejoindre et l'embrasser à pleine bouche sans prévenir.* Ça c'est   pour m'excuser de t'avoir malmener. *expliqua-t-il avant de   l'embrasser à nouveau mais cette fois en venant mordre sa lèvre   jusqu'au sang* Et ça pour avoir cassé mon Yanninou. *ajouta-t-il en   le grondant du regard.*  

KAFELE:   *Il ne s'était pas vraiment attendu à un accueil pareil, à vrai   dire, il aurait préféré qu'on l'ignore tout simplement mais au lieu   de cela, il se retrouva avec deux baisers bien différents pour deux   raisons tout aussi différente. Retroussant sa lèvre mordue pour la   nettoyer de son sang, il n'osa pourtant pas relever les yeux sur   Lenny, réprimant un mélange explosif de violence et d'attirance.*   Désolé *Fut la seule chose qu'il trouva à répondre d'une faible   voix mais loin de son ton glacial jusque là. Il se posa sur la marche   de l'escalier* J'aurai pas du...  

LENNY:   *Il soupira devant son air abattu et croisa les bras.* Oui ben c'est   trop tard. *râla-t-il avant de se retourner vers Nils et de reprendre   son assiette pour l'abandonner sur les genoux de Kafele.* Tiens,   mange. *ordonna-t-il simplement avant d'aller se rechercher une   crêpe.*  

KAFELE:   *Il garda les yeux baissé jusqu'à ce qu'une assiette se pose sur ses   genoux, il observa la nourriture d'un air étrange, cela ressemblait   vaguement à quelque chose qu'il connaissait mais ça n'en restait pas   moins particulièrement différent. Il consentit pourtant à s'en   nourrir, découvrant une saveur jusque là qui lui était inconnu. Il   eut pourtant du mal à manger et le fit très lentement*  

NILS:   ___T'es rude___ *Commenta-t-il en ayant encore le souvenir en demi   teinte de ce qu'il avait ressenti, reprenant la conversation là où   Lenny l'avait laissé* ___le Pi Day risque d'être très intéressant   cette année___  

LENNY:   ___Il m'agace.___ *confia-t-il simplement en mordant dans sa crêpe.*   ___Regarde le. Comment on peut être si sexy ? Et si misérable à la   fois ? Hm ?___ *commenta-t-il en se posant à côté de son frère   sans se garder de jugé le concerné d'un regard perçant.*  

NILS:   *Il observa l'égyptien en haussant les épaules* ___Je sais   pas...Trente ans de guerre, de violence, et privé de libre arbitre,   ça à l'air d'être une excellente recette___ *Plaisanta-t-il de son   habituel humour un peu noir* ___T'as pas fait attention hier ? Tu   préfère garder...Le mystèèèère___  

LENNY:   *Il inspira d'un air profondément choqué en grondant son frère du   regard.* ___Non ! T'as vu ce que ça fait à Yanni ? Nils ! Me dis pas   que t'as regardé tout ça !___ *il prit la tête de son frère dans   ses mains dans l'espoir de nettoyer son esprit de toutes ces horreurs.   Mais il ne ferait jamais rien à Nils de plus que le fixer de ses yeux   brillants. Il le prit dans ses bras.* ___T'es vraiment un gros   bouffon...___ *grommela-t-il en le serrant contre lui pour se   rassurer* ___Si on fait ça on le fait ensemble hein ?___  

NILS:   *Effectivement, il avait vu ce que ça avait fait à leur ami mais, il   s'était mit des barrières, des images, comme un film, ce n'était   pas comme s'il l'avait vécu mais plutôt regarder, de loin, comme si   c'était quelque chose d'un irréel* ___Je vais bien___ *Rassura-t-il   en le gardant dans ses bras* ___Mieux que lui___ *Se moqua-t-il en   désignant l'egyptien installé sur une marche d'escalier a manger une   crêpe avec l'allure d'un paresseux* ___On fait toujours tout ensemble   Len'___  

LENNY:   *Il se sépara de lui pour éviter qu'il sente un début de sanglot.*   ___Oui mais bon... ___ *il se retourna en reniflant et s'efforça de   contrôler son émotion* ___Okay... Okay...___ *il souffla un coup   avant d'aller s'asseoir délicatement à côté de Kafele et de poser   sa tête sur son épaule.* Désolé...  

NILS:   *Il soupira doucement, profitant du fait que son frère se soit   éloigner de lui pour pouvoir manger et se lever ensuite pour   préparer du café.*___Café au lait je présume ?___ *Se moqua-t-il   doucement en l'écoutant s'excuser auprès de l'Egyptien*  

KAFELE:   *Il resta concentré sur ce qu'il mangeait, son gout, sa texture et   tout le reste...Son corps se crispa malgré lui en sentant cette   proximité mais il n'osa pas le repousser alors qu'il s'excusait. Les   yeux rivés sur son assiette à moitié pleine* C'est quoi ?  

LENNY:   *Il le gronda du regard en soupirant. Ne voyait-il pas qu'il essayait   de recoller les pots cassés ?* Des crêpes. *expliqua-t-il avec   douceur.* Tu aimes ?  

KAFELE:   *Il expira doucement en mangeant un autre morceau* C'est sucré   *Posant ses yeux sur eux, il fronça les sourcils* Vous devriez partir  

LENNY:   Oui c'est sucré. *répondit-il avec un petit sourire attendrit devant   son petit air et le mouvement de ses lèvres charnues alors qu'il   mangeait encore un peu de crêpe.* On ne va nulle part. *lui   assura-t-il avec douceur.* Kafele viens avec nous au jour de Pi. On   prendra soin de toi et de vous. Ça te détendra. Il y aura de la   musique, des tartes, de l'alcool, des bonbons... On pourra baiser dans   la neige... Kafele s'il-te-plait... Laisse-nous prendre soin de toi.   *demanda-t-il avec douceur en posant délicatement ses mains sur ses   joues.*  

KAFELE:   *Il se détourna cette fois de ce contact, pas violemment mais   simplement par réflexe, son corps entier se crispant simplement*   Tu...Vous... *Il inspira profondément pour retrouver un peu de calme*   On peut pas vous impliquer *Il fronça les sourcils* vous l'êtes   déjà trop *remarqua-t-il un peu plus froidement* Rê et sa   malédiction...Et *L'admettre était plus compliqué qu'il ne l'aurait   cru*  

NILS:   Toi... *Finit-il pour lui en soupirant* Mais c'est pas une question ou   une proposition, vous venez...On vous laisse pas seul ici.  

LENNY:   *Il soupira devant cette conversation. Il posa sa tête sur son   épaule malgré le fait qu'il s'éloigne.* Ce n'est pas grave.   *murmura-t-il a son oreille avant de se redresser pour croiser son   regard.* Et il a raison... On est pas en train de demander... Nous...   On prends. *annonça-t-il le regard pétillant en pressant doucement   sa cuisse avant de se relever et d'arranger un peu ses boucles.* ___   Okay. J'ai la motoneige, je peux prendre Kafele et tu prendra Rê et   Mélody sur la tienne. On pourra partir ce midi et... Pour Yassine...   On croise les doigts ?___  

NILS:   *Il observa son frère en souriant* ___Tout ira bien___ *Il en avait   aucune idée en réalité mais il préférait penser au meilleur   plutôt qu'au pire, surtout lorsqu'il s'agissait d'Yassine. Versant   trois tasse de café, il prit deux tasses en s'approchant de   l'escalier* ___En parlant des deux autres___ *Il tourna la tête vers   la porte close* ___Bon allez, je leur laisse...mmmh...Trente   minutes...Ca suffit trente minutes ? Bref je leur laisse ça et je les   sors du lit ensuite les lapins___  

Mélody:   *A peine était-elle rentrée dans la chambre qu'elle avait déposer   l'assiette de crête sur la table de cheveux, s'installant à même le   sol pour observer Rê dormir avant de lui chatouiller le bout du nez   avec son index* Rêêêê *Souffla-t-elle* _Je t'aime_  

Rê:   *Il ouvrit lentement les yeux mais ceux-ci étaient vitreux.*_Je...   t'aime._ *répéta-t-il machinalement d'une voix faible avant de   cligner des yeux, revenant réellement à lui. Il tourna lentement la   tête vers elle et eu un petit sourire épuisé.* Tu es là.  

Mélody:   *Elle se pencha un peu plus sur le lit pour venir lui faire un bisou   sur le bout du nez* _Je suis là_ *Répondit-elle avant de l'embrasser   doucement et tendrement* Toujours *Glissa-t-elle contre ses lèvres*   J'ai fais des crêpes *Dit-elle en soulevant les couvertures pour se   glisser dessous, tout contre lui*  

Rê:   *Il grimaça en frissonnant* Non... Je... Pardon... *marmonna-t-il en   tentant de l'éloigner de lui.*  

Mélody:   *Elle fronça légèrement les sourcils en le sentant s'éloigner, le   laissant prendre de la distance avant de sourire* T'excuse pas...  

Rê:   *Il se crispa de nausée et de douleur, mais le plus lourd était de   ressentir cette sensation familière dans ses entrailles et de savoir   qu'elle ne s'en irait pas. Il se redressa difficilement en observant   autour de lui. Encore une autre chambre.* Où est Kafele ?  

Mélody:   *Elle se pinça doucement les lèvres* Avec les garçons...   *Expliqua-t-elle simplement en le regardant* Me demande pas de te   laisser...  

Rê:   *Il déglutit en baissant les yeux. Incapable de nier que cette idée   ne trottait pas dans sa tête mais il s'en sentait incapable lui aussi   de lui demander ça.* Je t'aime. Je veux... Je veux rester avec toi.   Toute la vie. Mais je... *il n'osa même pas la regarder* Je suis un   poids. Je suis malade. Je suis maudis. Je suis... *il soupira se   poussant à cesser de s'apitoyer sur son sort et à relever les yeux   vers elle.* Mélody Merwet... Fais-moi confiance. Ce n'est pas ce que   nous voulons. Toi et moi... et surtout... moi... *conclu-t-il   amèrement, laissant paraitre tout son dégoût de soi.*  

Mélody:   *Elle le fixa, déglutissant avec difficulté, elle fronça les   sourcils* _Non_ *Laissa-t-elle filer durement* C'est faux...Tu me   ment...Tu peux pas dire ça et m'appeler Merwet dans la même phrase   *Ne le quittant pas des yeux* Tu vois que les nuages, l'ombre, tu   t'imagine que c'est pas possible mais tu peux pas savoir, tu peux pas   deviner, tu peux pas me dire ce que je veux *Elle soupira doucement*   Je t'aime et c'est absolument la seule chose qui compte, cette   malédiction l'air de rien, à contribuer à cette rencontre...  

Rê:   Tu ne sais pas. *la coupa-t-il plus sèchement qu'il ne l'aurait   voulu.* Tu ne les vois pas. Tu ne les... sens pas. *dit-il avec   l'écho d'un reproche dans la voix avant de baisser les yeux et de   serrer la mâchoire.* Et je ne veux pas que ça arrive un jour. Je ne   veux pas te voir... Voir dans tes yeux... *ce qui brillait dans les   siens actuellement* Et même si ça n'arrive pas. Si tu m'aimes... Ce   sera pire encore. Je l'ai vu. Et vécu. Encore... et encore...  

Mélody:   Alors c'est plus facile de me laisser maintenant...Parce que si tu le   fais pas, tu seras forcer de te combattre...Forcer de faire des   efforts pour que ça n'arrive plus. *Se relevant pour s'asseoir et lui   faire face* Ok... *Fini-t-elle simplement par dire* Je peux pas te   forcer à quoi que ce soit *Elle sortie cette bague que Lenny lui   avait offert quelque minute avant avant de l'enfiler à l'un de ses   doigts* Rê...Laisse pas tomber la liste, d'accord ?  

Rê:   *Il ne su quoi répondre. Oui c'était plus simple de la laisser   maintenant que de la voir se détruire lentement pour ne devenir   qu'une coquille vide seulement animée par le devoir de le maintenir   en vie. Il ne voulait pas de cet amour qui lentement se muerait en   poison dans leur cœur. Peu importe les efforts, peu importe les   combats, il savait comment ça se finissait. Mais pas cette fois,   cette fois il ne se laisserait pas aveuglé par la douce promesse de   l'amour. Il remonta ses genoux contre son torse et se recroquevilla en   restant muet.*  

Mélody:   *Elle observa la bague et durant une minute, elle ne sut pas vraiment   où aller, se rendant compte qu'au final, elle n'avait juste nulle   part où aller. Enfin, presque. Visualisant cette chambre qu'avait   été la sienne durant toute son enfance, rien ne se passa, quittant   alors simplement le lit et la chambre, elle attendit d'être dehors   pour se permettre de pleurer, se dirigeant directement vers Lenny*   _J'ai besoin de me servir de ça_ *Dit-elle en désignant la bague*  

LENNY:   ___Ouhh c'était rapide !___ *s'amusa-t-il en se rappelant de   l'estimation de 30 minutes de son frère. Mais un seul regard à   Mélody lui laissa comprendre que les choses s'étaient passées très   différemment là dedans.* _Mélody, ma choute ! Qu'est-ce qui s'est   passé ?_ *s'affola-t-il en s'agenouillant devant elle pour la serrer   dans ses bras et sécher ses larmes*  

Mélody:   _Je dois m'en aller_ *Répondit-elle simplement en se laissant prendre   dans les bras, mais cet idée de partir la faisait beaucoup plus   souffrir qu'elle ne l'aurai voulu* _Rê veut_ *Mais les mots se   coincèrent dans sa gorge*  

NILS:   *Il posa bruyamment sa tasse devant ce spectacle* ___Ils sont stupide   ces égyptiens où ils le font exprès ?___ *Ne put-il s'empêcher de   commenter en comprenant ce qui se passait, se tournant vers Kafele*   ___Et tu laisse faire toi ?___  

KAFELE:   *Effectivement, il ne bougea pas d'un cil, fixant Nils sans comprendre   ce qu'il venait de dire mais son regard suffisait à lui faire   comprendre qu'il attendait quelque chose de lui* Je peux la ramener   *Proposa-t-il simplement*  

LENNY:   _Oh non non non non non..._ *murmura-t-il en la serrant doucement   contre lui* _On s'en fiche de lui. Viens avec nous hein ? Au jour de   Pi !_  

Mélody:   *Elle fit non de la tête* _Moi je m'en fiche pas_ *Sachant qu'elle   avait probablement l'air d'une gosse capricieuse, elle se frotta les   yeux et les joues en tentant de calmer les flots de larmes* _Il faut   que j'arrête de faire ça, les caprices, il faut que je rentre_  

LENNY:   _Hey... Dis pas ça..._ *murmura-t-il avec tendresse, attristé de   voir cette jeune fille si rayonnante, si bouleversée.* _Tu as le   droit de faire autant de caprices que tu veux ! C'est ça la vie ! Il   n'y a que toi qui puisse vouloir ce que tu veux et avoir ce que tu   veux. Ne t'interdit pas des choses, d'autres le feront bien trop pour   toi !_ *il la prit par les épaules pour la secouer un peu.* _Aller !   Motivée ! T'es une battante !_  

Mélody:   *Elle se laissa doucement secouée sans vraiment réagir* _Je peux pas   le forcer_ *Répondit-elle dépitée, elle esquissa l'ombre d'un   sourire* _Ils ont plus besoin d'aide que moi, j'ai personne qui   chercher à me tuer moi_ *Elle inclina doucement la tête*  

LENNY:   _C'est pas un concours de la misère ici !_ *gronda-t-il avec   douceur.* _Moi j'ai une vie super et quoi ? Ça veut dire que je   mérite d'être plus malheureux que les autres ? Non. J'ai une vie   super parce que je n'ai pas peur d'aller chercher ce que je veux moi   !_ *annonça-t-il avec vigueur*  

Mélody:   *Elle baissa la tête* _Et quoi ? Je retourne dans cette chambre   m'imposer peut-être ? On peut pas tout avoir et on peut pas obliger   quelqu'un_ *Elle se tourna vers l'autre Egyptien* _Ramène moi s'il te   plait_  

LENNY:   *Il recula en baissant les bras. Blessé, déçu et pourtant d'accord.   On ne pouvait pas obliger quelqu'un comme il ne pouvait pas l'obliger   à rester.* _D'accord._ *soupira-t-il mais il lui prit la main pour la   tirer doucement à l'extérieur* _Je vais te montrer comment utiliser   ça._  

Mélody:   *Se retrouvant à l'extérieur, elle fut légèrement surprise par son   changement d'avis.* _Merci..._ *Répondit-elle simplement en attendant   ses instructions*  

NILS:   *Il avait fixé Kafele qui n'avait effectivement pas bouger d'un iota   jusqu'à ce que Melody s'adresse directement à lui mais   maintenant...Il soupira, roula des yeux et fini par prendre un verre   d'eau pour se diriger vers la chambre d'Yassine où se trouvait encore   Rê*  

LENNY:   *Il ravala ses envies et ses inquiétudes pour aider simplement cette   jeune fille en détresse. Il lui montra les bases de l'utilisation de   la bague qui lui avait donné. Ces bijoux d'une grande finesse   intégraient tous des gemmes ou de pierres précieuses imbibées de   magie. Cela donnait aux sorciers l'accès à une magie naturelle et   externe bien plus puissante que celle des baguettes magiques   occidentales et plus douce sur le corps que celles puisant directement   dans l'énergie de l'hôte. Les bagues comprenaient la volonté du   porteur à travers le contact contre la peau et plus précisément des   mouvements de mains et de doigts. Il lui montra les base, lévitation,   magie élémentaire, protection, camouflage... Il se laissa un peu   emporté dans sa démonstration de magie.* _Tadaaa !_ *démontra-t-il   joyeusement en faisant apparaitre un petite patio de pierre décoré   de pierreries et plantes foisonnantes au milieu de la neige.* _Et..._   *la prochaine idée qui lui vint en tête le ramena à la réalité.   Il laissa ses bras retomber le long de son corps, ouvrit ses mains et   ferma les yeux en inspirant profondément. Il disparu et réapparu au   milieu du patio. Puis il claqua des doigts et fit disparaitre tout ça   en réapparaissant devant Mélody.* _Voilà._ *conclu-t-il avec un   petit sourire navré*  

Rê:   *Il resta muet et recroquevillé sur le lit, ignorant complètement   Nils.*  

Mélody:   *Elle écouta la leçon, imitant les gestes, et apprenant doucement à   se reservir de la magie. Cette sensation la fit sourire, presque rire   même, jusqu'à ce qu'elle retrouve la réalité et pourquoi elle   avait demander cela. Echangeant un regard contrit et entendu avec   Lenny, elle couru jusqu'à lui pour le prendre dans ses bras.* _Tu es   le meilleur_ *Laissa-t-elle entendre avant de s'obliger à s'éloigner   de lui, elle inspira profondément, s'apprêtant juste à faire ce   qu'elle souhaitait mais elle ne trouva rien, lorsqu'elle rouvrit les   yeux, elle ne trouva qu'une pièce blanche alors qu'à l'extérieur,   Lenny se retrouva face à un Melody aux yeux complètement noircit et   le visage dépourvut de sentiment*  

NILS:   Elle est pas encore partie *Ne put-il s'empêcher de dire en venant   poser le verre sur le table de chevet près de l'assiette de crêpe*  

LENNY:   _Je sais._ *répondit-il avec tendresse.* _Fais attention à toi._   *ajouta-t-il en guise d'au revoir et d'encouragement en tentant de   contenir son émotion. Comme il l'avait anticipé, elle ne tarda pas   à sauter sur l'occasion pour tester sa nouvelle magie. Il ferma les   yeux pour ne pas la regarder disparaitre. Mais lorsqu'il ouvrit les   yeux, elle était encore là. Et ses yeux étaient noirs.* _Mélody ?   Chérie ?_ *appela-t-il d'un air soucieux en se rapprochant d'elle. Il   s'agenouilla devant elle pour examiner ses yeux mais aussi son visage   dépourvu d'expression.* ___Contrôle mental.___ *constata-t-il bien   qu'il n'était pas familier avec cette forme de magie. Il prit sa   tête dans ses mains et les fit luire de magie en collant son front   contre sa tête pour protéger son esprit d'une influence extérieure   avec le sien. Il tenta de trouver celui de Mélody et de l'envelopper   du sien mais il ne trouva que du néant et un néant d'une profondeur   impressionnante. Il se rassembla, tentant d'abord de trouver Mélody   avant de chercher à la protéger. Il chercha jusqu'à trouver une   lueur dans le noir et il s'y immisca, apparaissant dans cette salle   blanche.*  ___Oh wow. Ça c'est... Balèze.___ *commenta-t-il,   impressionné et même assez intimidé. Il se retourna jusqu'à   apercevoir Mélody.* _Chérie ! Tu vas bien oh Dieu merci ! Quelqu'un   est en train de manipuler ton esprit. Reste calme, on va réussir à   te sortir de là._  

Rê:   *Il ne répondit pas, fit de son mieux pour ne pas l'écouter. Ça ne   changeait rien. Elle partirait et c'était mieux ainsi.*  

Mélody:   *Dans cette pièce, elle reconnaissait les lieux mais la dernière   fois...Elle n'y était pas seule, il y avait Rê et elle s'attendait   à le voir cette fois aussi mais elle retrouva plutôt Lenny. Ne pas   paniqué était compliqué, la dernière fois, cela avait terminé en   un massacre.* _Tu dois partir Lenny_  

KAFELE:   *Kafele avait fini par suivre, restant à l'entrée de la chambre, il   observa Rê* Tu devrais lui dire au revoir... *Laissa-t-il échappé   d'un voix sincère, gorgée certes de tristesse mais loin de sa   froideur*  

Rê:   Non. *répondit-il malgré lui en entendant la voix de Kafele* Je ne   veux pas d'au revoir. Je ne supporte pas les au revoir. Je ne veux   plus rien. Partez s'il-vous-plait.  

KAFELE:   Tu vas te punir combien de temps Rê ?  

LENNY:   *Il eu un petit air dramatiquement offensé à sa remarque* _Tu m'as   pas écouté toi hein ? Je t'aime bien, moi. Et peu importe les   autres, je ne te laisserais pas te faire jeter aux loups. Donc..._ *il   se retourna pour observer les alentours mais ne trouva rien ni   personne.* _Ehm... Si y a une raison pour laquelle vous la retenez   ici, ça serait bien de s'ex-pri-mer ! Parce que euh... Y a rien ici !   C'est un peu ennuyeux._ *s'exclama-t-il en levant les bras au ciel car   trouver le responsable et comprendre ses motifs les aiderait à savoir   contre quoi ils se battaient.*  

Rê:   Plus jamais. J'ai fini de punir qui que ce soit. *murmura-t-il d'une   voix exténuée.* Toi aussi Kafele. Tu peux partir. S'il-te-plait.   *soupira-t-il faiblement*  

TELG:   *L'image de l'albinos apparut simplement dans cette pièce* La musique   est différente *Tenta-t-il d'expliquer, visiblement pas agressif*  

LENNY:   *Ses yeux devinrent ronds comme des billes en voyant apparaitre le   responsable.* ___Putain de merde ça c'est un sacré spécimen...___   *laissa-t-il échapper dans un soupir complètement envouté*  

KAFELE:   Tu sais très bien pourquoi je ne le ferai pas...  

Mélody:   *Elle sursauta, se cachant doucement derrière Lenny* La musique ?

 TELG:   *Il s'avança sans crainte* Il y a quelque chose en vous qui a   changé... *Dit-il en s'adresse directement à la jeune femme* Quelque   chose de trop précieux pour que nous vous laissions partir...  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 5&6&7&8   Mar 10 Jan - 11:45




Rê: J'en ai assez... Assez de voir ceux que j'aime se flétrir... Que ce soit de ma faute... Ou pas... Je ne peux plus. Je ne peux plus assister à ça. Je veux mourir, mais je ne le ferais pas. Alors je pourrais au moins faire ça. Disparaitre... M'effacer... *murmura-t-il en se recroquevillant sur lui-même. Il savait bien que ses mots n'avaient pas d'importance pour Kafele, ils n'en avaient plus eu pour Asim non plus. Mélody, elle, avait su l'écouter et bien que son cœur était telle une pierre dans sa poitrine, c'était mieux que de le sentir se briser à chacun de ses échecs, sentir l'angoisse en sachant qu'il la blesserait un jour ou l'autre.*

KAFELE: Tu as la mémoire courte Sen *Soupira-t-il doucement, en s'adossant au mur* On ne guérit pas seul...Encore moins de ce genre de sacrifice...

LENNY: *Le voir s'avancer lui rappela qu'il n'était pas là pour admirer et que celui qu'il avait devant lui avait envahi l'esprit de Mélody. Il se plaça un peu plus devant la demoiselle pour la cacher et la protéger de l'albinos.* _C'est de l'arabe alors ce n'est pas le GEIM..._ *commenta-t-il à Mélody en gardant son calme, restant concentré pour comprendre la situation et aviser. L'albinos n'avait pas l'air agressif mais il n'était pas le bienvenue dans cet esprit non plus.* Cette jeune fille est libre d'aller là où bon lui semble et rien ni personne n'a le droit de l'en empêcher. *déclara-t-il fermement en grondant l'homme blanc du regard*

Rê: Je ne veux pas guérir. Je ne peux pas guérir. Je suis une cause perdue et ce depuis l'âge de 14 ans. Et ceux qui se battent pour moi, perdent. C'est ainsi. Je ne me sacrifie pas, sen. Je vous libère.

TELG: *Il reporta son attention sur l'inconnu au côté de l'adolescente et tenta de chasser celui-ci de l'esprit mais l'homme semblait beaucoup plus entrainé, alors il prit une autre direction, il quitta lui-même la pièce, s'engouffrant plus profondément dans l'esprit de la jeune femme pour l'amener à contrôler son corps. La voix de l'albinos raisonnant pourtant la pièce* Cette jeune fille oui, mais ce qui vit en elle...

NILS: *Il avait demandé à son frère de ne rien dire mais face à cette scène...Il se mordit la langue et les lèvres, ôtant ses lunettes pour les nettoyer* Il y a peut-être un moyen de te guérir...Te libérer de cette malédiction...

LENNY: *Il le sentit essayer de le chasser mais il ne bougea pas, fier et imperturbable. Il ne fit pas l'erreur de se sentir rassurer lorsque l'image de ce dernier disparu. Il continua de faire barrière devant Mélody et étendant un peu plus son esprit dans la pièce pour protéger aussi sa psychée. Il n'osa pas chercher à trop comprendre la voix qui résonnaient à ses tympans. Quelqu'un qui envahissait l'esprit d'un autre n'était pas de confiance par défaut.* Si vous avez quelque chose à dire, ce n'est pas la peine de prendre des mesures aussi drastiques. Libérez-la. *ordonna-t-il fermement en tentant de faire sa présence plus imposante dans l'esprit de Mélody*

Rê: *Les larmes avaient lentement coulé sur ses joues enfouies contre ses genoux. Il renifla.* Il n'y en a pas. *affirma-t-il d'une voix faible mais sûr d'elle.*

NILS: Ca...C'est impossible *Affirma-t-il* Toute malédiction à un moyen d'être levé...Ca reste de la magie *Il sortie l'une de ses cigarettes noir au gout de cerise* Et puis, ça te coute quoi de nous suivre et de voir des génies dans leur domaine ? Dans un cas il te donne raison et ok, on te laissera seul avec ta dépression et dans l'autre, ils ont une possible solution...Dans les deux, ça reste une bonne soirée en perspective que tu voulais ajouter à ta liste doooonc...

TELG: Elle...Ne doit pas partir *Annonça-t-il fermement comme étant la raison pour laquelle il la maintenait dans cet état*

Mélody: Ce qui vit en moi ? *Elle regarda Lenny un peu affolé* Laisse le...Regarde, toi tu peux voir *effrayée plus par l'idée d'avoir quelque chose en elle et d'être malade plutôt que d'être prisonnière ici*

Rê: *Il tourna la tête vers Nils en le fusillant d'un regard brillant et plein de colère, l'assiette de crêpe volant violemment contre le mut.* Vous ne savez pas de quoi vous parlez. Je me fiche de votre petite sauterie. Partez, cela ne vous concerne pas ! *se mit-il à crier en faisant exploser le verre d'eau et les ampoules de la chambre.*

LENNY: Donne-nous les raisons pour laquelle tu la retiens et elle décidera par elle-même ! *insista-t-il mais il fut obligé de se détourner du vide lorsqu'il entendit l'affolement de Mélody.* _Ne l'écoute pas Mélody, tu n'as rien, tu vas bien._ *la rassura-t-il en pressant doucement ses bras.* _Il faut que je reste ici dans ton esprit pour te protéger et m'assurer qu'il ne te feras pas de mal._ *ajouta-t-il pour lui expliquer qu'il ne pouvait pas abandonner le sort qui le maintenait ici pour vérifier.*

Mélody: *Il était pourtant difficile de ne pas céder à la panique, suppliant presque Lenny du regard*

TELG: Elle est enceinte

KAFELE: *Par simple réflexe, il attrapa Nils, le jetant en dehors de la chambre, usant de sa magie pour verrouiller la pièce*

LENNY: *Il se figea, les yeux exorbités à ce terme. Il baissa les yeux vers Mélody, une expression étrange entre la panique et la terreur mais garda tout de même son sang froid.* _Je reviens tout de suite._ *lui annonça-t-il en disparaissant immédiatement, pour revenir dans son propre corps. Il fit immédiatement le même sort qu'il avait fait sur Rê en la faisant délicatement léviter dans l'air. Mais il ne lui fallut pas beaucoup de magie pour le voir. Cette petite boule de lumière.* ___IIIIIIIIIIIIIIIIIHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! NIIIIIIIIIIIIIILLLLLLSSS !!!!!!!!!!!!!!___ *hurla-t-il d'une voix suraigüe en piétinant dans la neige, un index tremblant pointant sa découverte alors qu'il s'efforçait de ne pas se répandre en pleurs d'émotion*

NILS: *Il s'apprêtait à tenter de rentrer à nouveau dans la chambre mais le hurlement de son frère le poussa directement à atteindre l'extérieur et y retrouver son frère.* ___Len' !___ *S'arrêtant net devant le corps qui lévitait et la toute petite boule de lumière* ___Oh putain de sa mère___

Mélody: *Elle encaissa l'annonce sans comprendre, ni même l'assimilé à vrai dire, restant dans cette pièce immaculée sans savoir quoi dire, ou faire, fixant le vide, elle réfléchissait aux derniers jours...Plus elle y réfléchissait et plus son coeur s'accélérait prise par une panique de plus en plus présente*

LENNY: ___Je saiiiiis !!!!___ *gloussa-t-il sans pouvoir contenir son excitation mais il revint soudain sur terre* ___Attends ! Il y a aussi ce type albinos. Il a envahit l'esprit de Mélody pour l'empêcher de partir. Je n'arrive pas à le chasser de là. Aide-moi !___ *demanda-t-il en laissant le corps de Mélody redescendre doucement alors qu'il abandonnait le sort d'analyse pour replonger dans l'esprit de la Française*

NILS: ___Wow...___ *Il secoua la tête en essayant d'assimiler ce qu'il venait d'entendre* ___Ok...T'es prêt ?___ *Au final, il ne voulait pas plus de détail, la partie aide-moi suffisait à le convaincre.* ___Un...Deux...Trois !___ *Il s'était placé derrière Melody, les mains sur ses tempes et lorsqu'il arriva à trois, il lui envoya une sorte de décharge magique qui permettrait à son frère de chasser l'individu et surtout de ramener la jeune fille*

KAFELE: *Il avait perçu le cri, n'importe qui l'aurait perçu et il ne pu s'empêcher de s'inquiéter pour la jeune fille qui était sortie avec Lenny pourtant, il resta là où il se trouvait, il ne connaissait pas l'adolescente à l'inverse de Rê qui restait son ami malgré les épreuves*

LENNY: *Il s'aida de l'intervention de son frère pour éjecter l’intrus de la tête de Mélody et la libérer dans son corps.* ___Ça va ? Tout vas bien ? Tu vas bien ?___ *s'affola-t-il en la prenant immédiatement dans ses bras.*

Mélody: *Elle retrouva violemment la réalité, agrippant Lenny* _C'est pas vrai ? Dis moi que c'est pas vrai..._

Rê: *Il remit sa tête entre ses genoux mais il avait vu que Kafele était resté.* Va-t-en Kafele. Tu ne m'as pas attendu ? J'en ai assez. Je suis fatigué de vous voir vous battre pour moi. Je ne le mérite pas ! Je ne suis pas un chef ! Je ne suis rien ! Quand est-ce que vous le comprendrez ! *il se releva furieusement du lit pour reculer dans un coin de la chambre, les larmes de rage ruisselant sur son visage crispé* Combien de fois ?! Combien de douleur ? De souffrance ?! Combien de morts, Kafele ?! REGARDE-MOI ! DIS-MOI ! DIS-MOI EST-CE QUE JE VAUX TOUTES CES VIES ?! CELLE DE TUMAINI ?! ASIM ?! LA TIENNE ?! TA VIE ? TON AMOUR ?! Pourquoi devrais-je rester avec Mélody alors qu-... Alors que... J'ai tué...

LENNY: *Il eu une petite grimace en se rendant compte que pour elle, c'était loin d'être une bonne idée. Pourtant il ne pouvait pas lui mentir. Il la prit par les épaules pour la soutenir.* _Je... Oui. Tu es enceintes Mélody. C'est très récent c'est... Probablement..._ *son regard se porta par réflexe vers là chambre où ils avaient laissé Rê.*

KAFELE: *Il se crispa en l'entendant évoquer Tumaini, il secoua doucement la tête pour ne pas sombrer avec lui* J'ai tué aussi ! Bien plus que toi ! Mes frères ! Je vous ai trahis ! Plusieurs fois ! Tumaini est mort le jour où j'ai tué cinq d'entre nous ! Et ce n'est pas toi qui l'ait tué ! Ce sont eux ! Arrête de faire l'autruche, tu agis comme ce que tu reproche à tout le monde, tu agis en t'identifiant uniquement comme un chef !Tu- *Mais sa phrase se coupa net en voyant l'image de Telg apparaître dans la pièce*

Mélody: *Elle ne su pourquoi, elle se mit à rire devant l'annonce, observant Nils qui semblait simplement confirmer les dires de son jumeau.* _Je veux le voir, de mes yeux_

LENNY: ___Oh Seigneur elle est en état de choc.___ *marmonna-t-il lorsqu'elle se mit à rire. Il jeta un petit regard paniqué à son frère mais il serra la main de la jeune fille.* _Okay euh... Panique pas._ *il passa sa main sur son ventre, l'illuminant d'une lueur plus simple mais suffisante pour faire briller l'embryon.*

Rê: *Lui aussi fut surprit par l'arrivée de Telg mais l'émotion le faisait déjà tant bouillonner qu'il ne fit qu'exploser de plus belle.* Fais-le partir ! Fais-le partir ! *cria-t-il en faisant trembler les meubles de colère.*

Mélody: *Elle baissa les yeux sur cette main et ensuite sur ce point lumineux. La réalité était là, devant elle et pourtant, elle ne savait pas comment réagir.* _Ca...Faisait pas partie de la liste_ *Dit-elle la voix tremblante d'émotion mélangée*

TELG: *Il emmena Rê, dans cette pièce blanche où il avait amené Melody il y a moins d'une minute. Loin du bruit et des gens, il n'apparut d'ailleurs pas dans cette pièce, y laissant seulement Rê*

LENNY: *Il vit bien qu'elle était chamboulée et comment ne pas l'être ? Lui se sentait tout émotionnel alors que ce n'était même pas son bébé.* _Bon euh... On va te mettre au chaud, hein ?_ *il la prit dans ses bras et la souleva pour la ramener près du feux.*

Rê: J'en ai marre ! J'en ai marre ! *continua-t-il de crier bien qu'il se trouvait à présent dans cette petite salle stérile. Il se recroquevilla dans un coin en serrant sa tête dans ses mains.*

Mélody: *Elle se laissa faire, non pas parce qu'elle le voulait spécialement mais elle ne savait pas vraiment quoi faire à vrai dire. Son regard fixait toujours son ventre* _Je suis censée faire quoi ?_

TELG: *Les lumières varièrent doucement, laissant au final place aux images très récentes de ce qui venait de se dérouler à l'extérieur avec la jeune fille, une façon silencieuse de lui annoncer cette nouvelle parce qu'il ne souhaitait en aucun cas que la jeune femme puisse le cacher, préférant lui ôter le droit de l'annoncer elle-même*

LENNY: *Il l'installa confortablement sur le canapé en lui prenant la main en signe de soutien.* _Ben... Dans ces cas là... Il y a généralement deux options. Soit tu le gardes, soit tu..._ *il ne finit pas sa phrase, n'étant pas spécialement fan de cette idée et estimant que la phrase se complétait d'elle-même.* _Dans tout les cas, c'est ta décision._

Rê: *Il s'était renfermé à nouveau, peau importe le lieu, fictif ou réel il ne voulait plus rien savoir. Malgré tout, il pu percevoir le changement dans l'ambiance blanche si familière de cette pièce se mua en autre chose.* Qu'est-ce que tu fais ? *marmonna-t-il faiblement pour le rappeler à l'ordre. Il ne voulait plus rien savoir, plus rien voir, plus rien entendre et faute de pouvoir avoir le droit au néant, il aurait voulu pouvoir se contenter de cette pièce blanche et vide.*

TELG: *Il laissa pourtant cette image, percevant les échos de tant de musique en lui qui le poussait à le mettre face à la vérité, il fini par apparaître non loin de lui, assis en tailleur* Elle est enceinte Rê...

Mélody: *Elle secoua la tête en l'écoutant, chassant directement cette phrase non terminé, ça lui semblait impossible de faire ce choix, instinctivement, elle savait qu'elle ne voulait pas voir cette petite lumière s'éteindre.* _Je peux plus rentrer chez moi..._

Rê: *Il frissonna à cette phrase. Tout son esprit refusait de le comprendre mais cette réaction indiquait bien qu'il avait déjà comprit.* Qu'est-ce que... tu fais... *répéta-t-il pourtant comme si cela le ramènerait à avant cette vérité. Tout son corps de crispa d'une émotion indescriptible.* Arrêtes. Fait que ça s’arrête... *supplia-t-il d'un souffle exténué.*

LENNY: _Tu n'as pas à le faire._ *le rassura-t-elle avec douceur.* _Le monde est grand ! Il y a plein d'endroit où vivre. Plein d'endroit à visiter !_ *tenta-t-il de l'encourager avec enthousiasme.*

TELG: *Il le ramena dans la pièce blanche, observant Rê et sa réaction sans sembler en être perturbé, prenant quelques secondes* Nous la ramenons en Egypte *Annonça-t-il, si Rê ne voulait pas d'elle, Kafele était déjà chargé de rester avec lui et bien que les deux inconnus semblaient être de puissant sorcier, eux, ne les connaissait pas...*

Mélody: *Elle porta son attention sur Lenny avant de porter ses yeux vers la chambre* _Je devrais lui dire_

Rê: Non... Non... Non ! *gémit-il en se redressant soudain. La savoir plongée à son tour dans le cauchemar et le chaos qu'il avait abandonné.* Tout mais pas ça...

LENNY: _Tu euh..._ *oui elle devrait lui dire mais il savait aussi que l'ambiance n'était pas vraiment à son comble. Peut-être faudrait-il mieux attendre ?* _Fais hm... Comme tu veux._ *finit-il par dire en s'éloignant pour lui laisser un peu d'espace et de tranquillité. Il revint vers sont frère et se mordit le pouce d'un geste nerveux.* ___Ça craint un peu, non ?___

TELG: *Il resta pourtant calme devant le désarroi de Rê. Il abandonnait, baissait les bras* Vous pouvez rester ici... *Détournant un peu le problème* Elle sera entourée, protégée...

Mélody: *Elle n'avait pas vraiment prévu ça, ni même dans un futur lointain, pas qu'elle rejetait cette idée mais elle n'y avait juste jamais réfléchis, ce n'était pas ainsi qu'elle vivait. S'allongeant sur le canapé, elle se sentait surtout complètement perdue*

NILS: *Il fumait une cigarette lorsque son frère revint près de lui, observant tour à tour la chambre et le salon...Il savait pas bien quoi en penser* ___On devrait peut-être la ramener chez elle Len'___ *Suggéra-t-il malgré tout, pas certain d'être capable d'aider cette jeune demoiselle, aussi mignonne et attachante soit elle*

Rê: *Il se recroquevilla à nouveau en serrant sa tête dans ses mains, hurlant sans être capable de gérer l'ouragan dans son cerveau et son cœur.* Non... Non ! NON ! *la petite pièce blanche se brisa, laissant place à la malédiction qui revint au galop, s'attaquant sans pitié à Telg et à ses mots et ses images.*

LENNY: ___En France ? Hm hm. Mauvais idée. Attends mais elle a fuit depuis si longtemps. Elle doit avoir de bonnes raisons.___ *répondit-il en continuant d'observer Mélody, son empathie crispant son petit coeur.*

NILS: ___Qu'est-ce qu'on en sait, c'est une ado en fugue...Une ado enceinte en fugue...___ *Corrigea-t-il tentant de raisonner avec la tête plutôt que le coeur*

LENNY: *Il eu une petite moue peinée* ___Mouii je sais... Ça craaainnnt...___

TELG: *Il supporta l'assaut, son image n'étant qu'une image qui disparaissait mais la pièce elle, restait aussi immaculé que possible alors que sa voix raisonna* Tu peux pas les contrôler, ni la protéger, ni l'aimer mais elle porte un enfant de Ra et nous devons être sur qu'elle sera en sécurité...Ici ce n'est plus possible, tu ne le veux pas...L'Egypte est sa nouvelle maison

NILS: *Il observa l'adolescente* ___Ou on ne fait que prévenir le père...___

Rê: __Tu ne l'emmèneras nullepart.__ *siffla-t-il avec colère, le regard fendue d'une pupille noire*

TELG: Tu la veux ? *Gronda-t-il durement, sa voix raisonnant dans l'esprit de Rê semblait différence de celle habituel de Telg* Alors arrête de pleurer et bas toi pour elle mais tant que tu n'en sera pas capable, nous sommes obliger de nous en charger

Mélody: *Elle les écoutait, sans les comprendre et cela la frustrait, certaine qu'ils devaient parler d'elle et peser le pour et le contre* _Je suis toujours là les garçons_ *Plaisanta-t-elle avant de se relever pour les observer*

Rê: _Pas elle. Vous ne l'aurez pas._ *grogna-t-il haineusement en déchainant sa malédiction sur cette image insipide* _Disparait ! DISPARAIT !_ *rugit-il violemment, sa colère transparaissant dans le monde physique en faisant trembler la petite maison de Yassine.*

Mélody: *A la première secousse, elle prit peur et su* Rê ! *Se relevant, elle utilisa sans se rendre compte de cette bague, faisant disparaitre tout bonnement la porte pour se précipiter dans la chambre*

TELG: *Chassez violemment de l'esprit de Rê, il se logea tout aussi brutalement dans celui de Kafele, toujours prêt à ramener l'adolescente chez eux*

Rê: *Il revint brutalement à lui, ouvrant ses yeux reptiliens et se mit soudain à flotter, les Serpents jaillissant de son corps pour se précipiter sur le prochain hôte de l'albinos et y planter leurs crocs* __Disparaissssez ! Avant que je ne vous réduise à néant. Tu sais à quoi ça ressemble ça hein ? Kafele... Dehors... DEHORS !__

KAFELE: * chassé par la morsure Telg quitta le corps de l'assassin qui se retrouva au sol. Prit par surprise et par le violence de cette attaque il n'arriva pas à s'en protéger*

Mélody: * Elle aurait du s'arrêter mais elle en fut incapable. Sa magie venant protéger l'homme au sol, elle se plaça entre eux, fixant Rê en sachant qu'elle avait le droit de la malédiction devant elle. * Rê * comme si l'appeler suffisait a le ramener a elle. Posant une main sur son ventre sa magie active vint faire briller cette toute petite chose qui grandissait depuis peu en elle. Comme une étoile* c'est... *chercha t elle a annoncé loin de savoir qu'il était déjà parfaitement au courant*

NILS: *Par réflexe, il attrapa son frère pour le protéger, transplanant à l'extérieur du chalet. Lui n'était pas prêt à sacrifier sa vie et encore moins celle de son jumeau pour des personnes qu'il ne connaissait pas*

LENNY: *Surprit par la secousse, il fut affolé de voir la jeune fille filer dans la chambre. Il s'apprêta à la rattraper mais Nils l'emmena immédiatement dehors.* ___Non ! On doit la sortir de là ! L-le bébé !___ *paniqua-t-il en agrippant Nils par les bras*

Rê: *Dès que la présence de l'albinos fut chassée, les Serpents relâchèrent leur proies pour se poster auprès de Rê, guettant le prochain qui aurait droit de goûter à leur colère. Mais ce fut Mélody qui se plaça devant lui, lui suppliant de voir la vérité. Mais il se crispa et détourna le regard en reculant dans les airs.* __Non... Ça ne peut pas... Ça ne peut pas !__ *grogna-t-il d'une voix tremblante et le visage crispé de tristesse. Aveuglé par le mal, cette lueur à ses yeux n'était pas la vie mais le fruit de sa malédiction implanté dans le corps si pur et rayonnant de Mélody... La panique et la tristesse se mua lentement en une haine froide sur son visage alors qu'il se retourna lentement vers elle et cette lueur.* __Il n'est pas trop tard... Je vais te libérer.__ *siffla-t-il en tendant la main vers elle et son ventre, les Serpents fondant sur elle pour lui arracher ce souffle de vie*

KAFELE: *Libérer de l'attaque et de l'influence de Telg, il fut lui même témoin de ce qui se passait et comprit. Pouvant voir les serpents fondre droit vers la très jeune mère, il attrapa sa cheville et transplana avec elle avant qu'elle ne soit attaqué. Réapparaissant auprès des deux islandais* Emmenez là ! *Lui ne pouvait se permettre de s'en aller, et bien qu'il savait qu'elle aurait du aller en Egypte, il lutta contre cette idée implanté dans sa tête* MAINTENANT *Hurla-t-il pour s'assurer que les frères ne chercheraient pas à poser la moindre question et qu'ils obéiraient simplement*

NILS: *Il maintenait son frère, l'empêchant d'y retourner, se montrant plus pragmatique possible parce qu'il ne voulait pas le perdre lui. Peu importait le reste du monde, son frère était l'unique personne qui comptait pour lui* ___Ce n'est pas un bébé___ *Tenta-t-il de raisonné mais même dans sa voix on pouvait percevoir le doute et le dégout de soi de se montrer aussi égoïste alors, lorsque l'Egyptien réapparut, leur ordonnant de l'emmener, il vit là l'occasion de protéger son frère ET de le satisfaire. Attrapant la jeune adolescente, il les emmena, loin, dans l'une de leur nombreuse cachette laisser au cours de leur voyage*

Rê: *Il hurla de rage en les voyant disparaitre et fit exploser le mur de la chambre pour se retrouver dehors juste à temps pour voir Mélody disparaitre avec les deux frères.* __NON !__ *rugit-il de colère en se jetant sur le seul qui restait derrière. Enserrant la gorge de l'assassin de ses mains sèches comme des crocs d'un quatrième serpents attaquant le corps de Kafele*

KAFELE: *Il se retrouva au sol, cherchant l'air qui lui manquait et une part de lui semblait presque vouloir cet instant, il le tuerait, il partirait et il retrouverait l'homme qu'il aimait mais il y avait une chose qu'il ne souhaitait pas à Rê, c'était vivre ce que lui-même avait vécu durant une majeure partie de sa vie...La culpabilité, la vraie, jusqu'à présent il n'avait jamais réellement tuer l'un d'entre eux et c'était la dernière chose qu'il souhaitait à Rê alors il lutta, pour rester conscient et pour survivre. Articulant des mots lentement, avec difficulté et sans vraiment de son* C'est...Merwet...La...Lumière...L'amour...La...Vie... *Parce qu'il devenait difficile de prononcer le moindre de mot, ses bijoux s'illuminèrent et c'est en sensation qu'il tenta de le ramener, en image, de ses propres moments de joies, de ceux partager avec Rê ou non, d'Akiiki, d'Eshe, de Seb et Sebak, même d'Asim...* L'amour...Transcende...

Rê: __Assez... CA SUFFIT !__ *gronda-t-il haineusement en serrant un peu plus mais ses mains se mirent à trembler* Arrête de parler... Arrête... Pitié.

KAFELE: *Il cessa, pas seulement à cause de sa supplication mais parce que les forces lui manquaient privé ainsi d'air, sa main cherchant la sienne pour l'amener à se défaire de cette prise*

Rê: *Il continua pourtant de serrer jusqu'à ce qu'il tombe inconscient dans la neige. Secoué de sanglots, il laissa enfin tomber ses mains le long de son corps en même temps que les Serpents se rétractèrent. Ils ne s'assagirent pourtant pas et poussèrent Rê à se relever et l'abandonner là.* _Tourmente-le à nouveau et nous viendrons jusqu'en Egypte pour t'étrangler..._ *sifflèrent les serpents à l'adresse du seul qui pouvait encore les entendre* _Il est l'un des notre... Essayez de le ramener et nous nous assurerons qu'il n'y aura plus rien à quoi le ramener... Adieu Enfant de la Lune._ __Adieu, ssen...__ *siffla-t-il avant de disparaitre*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 5&6&7&8   Mar 10 Jan - 11:54

Les deux frères réapparurent avec la jeune fille dans une de leur cachette de Hunan, au milieu des arbres et des montagnes longiforme. Ils s'étaient créé un petit loft spacieux et design au milieu de la nature et de la brume.

LENNY: *Encore paniqué du déroulement des évènements, il assit

Mélody: sur le lit et se mit à faire les cents pas dans le loft.* ___Ooohh non non non non seigneur c'est pas bon ça c'est pas bon...___ *marmonna-t-il en faisant des aller-retours en tentant de remettre ses idées en place. Le bébé, la fille en fugue, la malédiction, la malédiction... la malédiction... Il se retourna vers son frère.* ___On ne peut pas la laisser y retourner. Ni en France, ni chez Yassine... OH ! YASSINE ! Oh Nils... Qu'est-ce qu'on va faire !___

NILS: ___Ok...Ok...Calme toi ! tu l'as stress___ *Dit-il en désignant Melody qui gardait les yeux dans le vague, visiblement encore sous le choc* ___T'as gagné, on la garde avec nous...Je suppose qu'on peut gérer une ado enceinte...Mais on doit la protéger de l'autre albinos.___ *Rappela-t-il en gardant un oeil sur la demoiselle* ___Maintenant on va...Juste...Je sais pas, on...Tu...Je...___ *Réfléchissant trop rapidement pour pouvoir mettre ses idées en place, il jeta un coup d'oeil à Lenny* ___Grumpy ou l'autre...Ils sont peut être...___

LENNY: *Il se força à respirer lentement et profondément comme une femme enceinte pour se calmer, mais sans succès.* ___T'es complètement fou ? Tu l'as vu ? Il a complètement pété un boulon, il pourrait tous nous tuer ! Il-....___ *son visage se figea soudain d'horreur.* ___Kafele.___ *souffla-t-il avec effroi avant de disparaitre pour réapparaitre chez Yassine.* KAFELE ! *s'étrangla-t-il en le retrouvant inerte et froid dans la neige. Il n'eut même pas le temps de se demander si Rê était encore dans les parage.* Oh non non non non non non, ça va aller baby, ça va aller... *murmura-t-il en le serrant dans ses bras, portant difficilement son corps puissant. Il jeta un coup d'oeil autour de lui, à la maison de Yassine mais il n'y avait plus personne.* ___Okay... On s'en va babe, on s'en va...___ *murmura-t-il doucement avant de le soulever en douceur en s'aidant de magie et de réapparaitre à Hunan* ___Il est gelé... Nils !___ *appela-t-il à l'aide en réapparaissant dans le loft*

NILS: *L'absence de son frère ne dura qu'une ou deux minutes à peine mais il avait été près à le suivre s'il n'y avait pas eut la gamine traumatisée sur son canapé. Il soupira de soulagement en le revoyant mais n'eut pas le temps de le gronder d'être partie ainsi qu'il était revenu avec son nouveau jouet. Tentant de garder le maximum de distance psychologique avec tout ça, il se plaça directement au côté de son frère pour vérifier les points vitaux. Il respirait, son coeur battait, lentement, mais il battait* ___Il est encore vivant___ *Otant une partie des vêtements du haut, il apposa ses mains sur sa peau, usant de magie pour le réchauffer de l'intérieur* ___Allez Grumpy, t'as pas fait tout ses efforts pour mourir comme de froid, ce serait con___ *Tenta-t-il de plaisanter en sachant par quoi l'homme était passé*

LENNY: *Il joignit son frère pour soigner Kafele et réchauffer son corps fatigué et meurtrit.* ___Est-ce que... Est-ce qu'on peut faire quelque chose ? Nils ?___ *demanda-t-il sans oser mentionner ce qu'avait osé faire Yassine plus tôt.* ___Est-ce que... Est-ce qu'on peut le soulager ?___

NILS: ___N'y pense même pas, ce qu'il y a là-dedans...___ *Il secoua la tête, pour s'éviter à lui-même d'y penser, continuant de le réchauffer comme il pouvait* ___Il va bien___ *Ses yeux parcouraient la marque autour de la nuque de l'Egyptien, le corps de celui-ci avait reprit une température humaine, éloignant ses mains* ___Il va se réveiller___

LENNY: ___Oui oui...___ *murmura-t-il en s'efforçant de rester calme* ___Désolé je... Je sais que tu ne voulais pas... être impliqué m-mais...___ *il soupira, pas très fier de lui* ___Il est tellement sexy... J'veux dire regarde le... Même mort il me donne envie...___ *souffla-t-il d'un air défait, rigolant faiblement pour évacuer le stress*

NILS: *Il laissa filer un rire en l'écoutant, attrapant son frère pour lui ébouriffer les boucles* ___T'es impossible___ *Soupira-t-il en se posant à terre, observant le dit égyptien* ___Mais ouais, je te l'accorde...Il est foutrement bien foutu___

KAFELE: *Il retrouva bientôt conscience avec cette idée bien précise et encrée qu'il devait protéger Melody. Lorsqu'il rouvrit les yeux, ce fut pour se relever immédiatement en la cherchant du regard, un soulagement intense le traversa en la voyant saine et sauve et il laissa son corps retomber sur le sol, ses yeux parcourant le plafond*

LENNY: *Il soupira avec lui lorsqu'il se réveilla, mais il ne lui sauta pas dessus bien que l'envie était très présente. Jetant un regard à son frère pour expulser un peu sa frustration en se relevant.* ___J'ai besoin d'une douche.___ *soupira-t-il en se dirigeant vers la salle de bain*

NILS: ___Tu me laisse avec eux ?___ *Dit-il un peu paniqué, sachant très bien qu'entre eux deux, il était probablement le moins bien placé pour pouvoir gérer tout les aspects émotionnelles et cette idée l'effrayait*

LENNY: *Il s'arrêta et se retourna vers son frère avec un petit sourire tendre devant sa panique* ___On a tous besoin d'une douche. Tu crois qu'ils accepteraient qu'on se serrent tous ensemble dans la cabine ?___ *roucoula-t-il doucement*

NILS: *Il roula des yeux, ôtant ses lunettes pour se les masser* ___Si seulement___ *Admettant que ça l'aurait presque arranger. Reposant ses yeux sur Kafele qui fixait le plafond* ___Prend le lui au moins, ce serait dommage que je ne résiste pas à l'envie de lui sauter dessus et d'arracher le reste de ses vêtements...C'est qu'il pourrait me préférer à toi___

LENNY: *Il jeta un coup d'oeil à Kafele. Il n'avais clairement pas l'air dans l'état de faire ce qu'ils avaient fait la dernière fois qu'ils s'étaient retrouvé dans une salle de bain tout les deux. Il finit par hausser les épaules et se détourner à nouveau.* ___Je te le laisse ! On verra bien. Prends soin de lui. Câline-le. Tu va voir, ça détends...___ *le nargua-t-il avant de les laisser seul malgré tout.*

NILS: ___Mais !___ *Dit-il puérilement en le regardant s'en aller malgré tout. L'air un peu paniqué et pas du tout à l'aise avec cette idée, il observa les deux, préférant laisser l'égyptien au sol et rejoindre l'adolescente qu'il prit délicatement dans ses bras* _Est-ce que ça va ?_ *Mais il n'eut aucune réponse et à vrai dire, il ne savait pas vraiment à quoi il devait s'attendre, suivant juste le conseil de Lenny, caliner, probablement pas comment il l'entendait ni avec qui il l'entendait mais il garda l'adolescente près de lui, s'assurant qu'elle ne se sente pas complètement abandonnée dans cette histoire*

LENNY: *Il sortit quelques minutes plus tard, rafraichit et resplendissant.* Okay ! Super ! Alors. Plan de bataille. Il faut qu'on choisisse un endroit sûr et tranquille. Pas trop de pollution. Un bon voisinage... Sécuriser la maison pour le bébé hum... Un hôpital à proximité serait bien oh et la maternelle ! Quitte à choisir plutôt Anglais ou.. Arabe ou... Non je m'emporte, je m'emporte... Il... nous faut... Un bon repas, des glaces, un bon film et un bon dodo. *annonça-t-il avec un ferme enthousiasme*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 5&6&7&8   Mar 10 Jan - 12:23

https://rpnow.net/rp/KDRxBaCn/35


C’est dans une atmosphère plutôt maussade que les deux jumeaux tentaient de pensées les plaies physiques et surtout mental de leurs deux rescapés, cherchant aussi le meilleur moyen de gérer cette situation aux mieux. Les jours passèrent, quand Mélody semblait doucement reprendre un peu vie.

Mélody:   _Et le jour de pi ?_ *Demanda-t-elle en sortant doucement de sa   torpeur.*  

NILS:   _Quoi ?_ *Fut-il surpris par les paroles de son frère avant d'être   encore plus surpris par la question de Melody* _Quoi ?!_ *Il ne su   quoi répondre sur le moment avant d'observer à nouveau son frère*   ___C'est vrai qu'on pourrait...___  

LENNY:   *Il fut surprit par la question de Mélody lui aussi. Après tout ça   ? Ça lui était même sortit de la tête. Il ne su pas quoi   répondre. Pour lui ce n'était clairement pas le moment. Une fête au   milieu de la banquise avec de l'alcool ? C'était le dernier endroit   où emmener une jeune fille enceinte !* ___M-mais...___ *tenta-t-il de   répondre pour raisonner son frère qui semblait envisager cette idée   lui aussi.*___Je ne suis pas sûr... Que pour le bébé...___   *marmonna-t-il doucement en se dandinant nerveusement. Il savait que   ce n'était pas vraiment à lui de dire à Mélody quoi faire pour   prendre soin de ce qu'elle avait dans le ventre mais il ne pouvait pas   s'en empêcher.*  

NILS:   *Il haussa légèrement les épaules* ___Rien ne l'oblige à boire,   juste l'ambiance...Regarde la___ *Se retenant de ne pas lui rappelé   qu'il s'agissait pas encore d'un bébé à proprement parler*  

Mélody:   *Elle fronça les sourcils en les écoutant parler dans leur langue.   Les yeux toujours dans le vague, elle soupira*_C'est sur la liste_  

LENNY:   *Il posa en effet son regard sur la jeune fille et Kafele, tout deux   l'air perdu dans un puit d'apathie et de douleur. Il soupira et   s'efforça de revêtir une meilleure attitude. L'heure n'était pas à   la planification mais au remontage de moral urgent. Il tapota des   mains en se redressant.* _Très bien ! Si c'est sur la liste...   Préparez-vous, faites-vous beau et mettez des vêtements chauds !_   *annonça-t-il avant de se diriger vers son armoire pour l'ouvrir et   révêler une immense penderie s'étendant presque à l'infini.*   _Welcome... To ma garde robe !_  

Mélody:   * elle releva les yeux vers Lenny lorsqu'il tapa dans ses mains.   L'ombre d'un sourire se glissant sur ses lèvres a l'idée de pouvoir   penser a autre chose que tout ceci. Elle fit les grands yeux en voyant   la penderie* wow  

KAFELE:   * il se releva n'ayant pas comprit ce qui se passait et s'inquiètant   de l'agitation soudaine*  

LENNY:   *il les poussa doucement à l'intérieur* Aller aller aller ! Ne soyez   pas timide ! Hmm... Je vois je vois... Du bleu ! Pour la demoiselle et   hmmm oh oui du vert... Émeraude pour ce condensé de sex appeal !   *Annonça-t-il joyeusement en tapant des mains pour faire glisser tous   les habits chauds à leur taille et de cette couleur dans les tringles   juste devant eux*  

KAFELE:   * il fronça  les sourcils toujours sans comprendre.* j'ai des   vêtements * dit il en ouvrant ses bras pour s auto désigné *  

LENNY:   *Il s'approcha de Kafele avec un grand sourire en glissant ses mains   sous ses dits vêtements contre son buste chaud avant de le dénuder   d'un geste expert.* Plus maintenant ! Aller fait moi plaisir et enfile   ça. *indiqua-t-il en lui tendant un col roulé et un pantalon noir,   un veston brodé de soie émeraude ainsi qu'un manteau long d'un vert   profond. Il déposa même de belles chaussures cirées devant ses   pieds avant de se retourner vers Mélody avec autant d'enthousiasme.*   Alors qu'est-ce qu'on vise ? Princesse ? Petite fille sage ? Diva ?   Rebelle ? *demanda-t-il en visualisant déjà toutes les tenues qu'il   pourrait lui donner.*  

KAFELE:   *Il s'immobilisa en sentant ses mains contre sa peau, le grondant du   regard alors qu'il se savait observer et par le frère jumeau et par   l'adolescente pourtant, cela n'empêcha pas Lenny de lui ôter le haut   de ses vêtements pour lui en proposer d'autres. Il les observa,   circonspect, c'était loin d'être un style avec lequel il était   familier. Pourtant, il était bien trop fatigué pour se battre et il   joua simplement le jeu. Nils lui désigna une petite pièce sur le   côté et il s'y engouffra pour se changer*  

Mélody:   *Se concentrant sur cet énorme dressing, elle eut un sourire en   regardant ce nombre infini de vêtement, un peu surprise par la   question de Lenny* Tu as des vêtements pour fille ?!   *S'étonna-t-elle*  

LENNY:   Bah ! Tu me prends pour qui ? *s'offusqua-t-il théatralement en   sortant déjà une petite robe et un gilet pour mieux visualiser ses   choix* Bien sûr que j'ai des vêtements pour fille ! J'ai des   vêtements pour tout le monde et toutes les occasions et plus encore !   *gloussa-t-il joyeusement*  

Mélody:   *Elle observa la robe* Surprends moi !  

Mélody:   *S'accrochant à la bonne humeur de Lenny pour trouver le moyen de   sourire*  

LENNY:   *Il inspira d'excitation en sautillant sur place en abandonnant ce   qu'il avait prit dans un coin.* Je vais... faire... de toi... la plus   belle de touuuutes !!! *gloussa-t-il avant de retrouver son calme et   de fermer les yeux pour se concentrer. Faisant danser ses doigts dans   l'air, il fit apparaitre une vitrine dans laquelle était exposée une   magnifique petite robe bouffante et lacée, style lolita. La robe   était blanche mais comme les glaciers qu'on pouvait trouver sur les   banquises du pôle nord, elle abritait une couleur bleue profonde en   son sein et sa surface semblaient translucide et luisante. Une capuche   entourée d'une fourrure touffue blanche et douce tombait sur les   épaules sous forme de petite cape et s'accordait avec de petites   bottes blanches et rembourrées de fourrure elle aussi.*  

Mélody:   *Elle ne put s'empêcher d'avoir un gloussement discret en le voyant   être tant excité par la proposition qu'elle venait de lui faire.   Ecarquillant les yeux devant la rpbe, loin de pouvoir comprendre   comment Lenny pouvait avoir pareil tenue alors qu'il était un homme   mais elle se rendait simplement compte qu'il aimait les jolies choses   et que ça devait probablement lui suffire pour justifier ses achats.*   T'es...Sur ?  

LENNY:   Oui !! C'est parfaiiit ! *couina-t-il, débordant d'excitation.* Tu   vas être parfaite ! Avec tes cheveux en plus ohhh... On dirait   qu'elle a été faite pour toi ! Bien sûr j'aurais bien voulu la   porter mais franchement quand tu regardes ça... *il laissa une main   glisser sur son corps svelte et élancé* Ca serait un gâchis de me   transformer pour rentrer dedans non ? *plaisanta-t-il en gloussant. Il   ouvrit la vitrine et abandonna tout ça dans les bras de la jeune   fille avant de la pousser vers une petite pièce pour qu'elle puisse   se changer et s'admirer.* Aller aller ! Enfile-moi tout ça ! Et quand   tu sortiras, je veux que tu fasses scintiller tout les regards !  

NILS:   *Il profita du chaos créée par son frère qui devenait   particulièrement enthousiaste lorsqu'il s'agissait de rhabiller des   personnes. Préférant se choisir ses vêtements avant qu'il ne   s'attaque à lui dans la foulée toujours. Sobre, Nils arrivait   toujours à allié un côté chic et décontracté, se donnant des   airs moins pédant que son frère tout en ayant l'air, selon lui, tout   aussi classe*  

KAFELE:   *Rester dans cette petite pièce, il se sentait étrangement mal à   l'aise dans ses vêtements, il avait garder ses bijoux et tenait ses   haches sans trop savoir quoi en faire, comment les garder avec lui. Se   sentant idiot, il n'osa pas vraiment quitter cette petite pièce*  

LENNY:   *Il attendit avec impatience la sortie de la princesse puis se souvint   en route que Kafele n'était toujours pas sortit de sa cabine.* Tout   va bien là dedans ?  *Demanda-t-il en ne pouvant s'empêcher de jeter   un coup d'œil à l'intérieur. Il se figea et se retourna   immédiatement, les joues cramoisies.* ___Putain de merde.___   *laissa-t-il échapper de surprise en posant une main sur sa poitrine   comme s'il venait de voir un fantôme avant de relever ses yeux   brillants vers son frère blasé.* ___Il est magnifique.___   *souffla-t-il avec un sourire de béatitude*  

KAFELE:   *Il ne sut quoi penser de la réaction de Lenny qui, à peine rentré,   avait fait demi tour sans raison apparente. Il s'observa, se sentant   rougir de gêne alors qu'une part de lui mélangeant les sentiments   d'un Kafele allégé de ses tourments et de ceux toujours présent en   fond.* Euh... *Il se sentait presque un peu vexé,* Je vais me changer   *Fini-t-il par dire froidement, parce qu'il n'était pas certain de   vouloir s'habiller sans pouvoir rester armé*  

NILS:   *Par curiosité, il s'était quand même approcha pour observé par   dessus l'épaule de Lenny, il devait bien reconnaître que son frère   avait raison mais ce fut autre chose qui le frappa* ___J'ai   l'impression de dire quelque chose de franchement raciste mais...Il   ressemble beaucoup Yassine comme ça___  

LENNY:   Je te l'interdit !! *gémit-il en tirant le rideau pour révéler   Kafele dans son magnifique attirail et le dissuader de changer. Il   gloussa à la remarque de son frère.* Et bien... il m'a dit que   c'était "compliqué". *rapporta-t-il en se retournant vers son frère   en venant machinalement réajuster son col comme s'il avait s'agit du   sien dans le reflet du miroir* ___Mais tu devrais savoir toi vu que tu   as tout espionné, hm ?___ *ajouta-t-il avec encore un écho de   reproche dans la voix de s'être exposé à toute cette noirceur*  

NILS:   *Il observa tour à tour Kafele et son frère alors que ce dernier   réajuste le col de sa chemise par dessus le polo qu'il portait.*   ___Je sais même pas dire ce qui est vrai ou faux, on lui a tellement   manipulé les souvenirs___ *Expliqua-t-il simplement mais il y avait   un détail qui lui revenait en mémoire* ___Il connait la chanson   qu'Yassine nous a un jour chanté complètement bourré___ *Une pointe   d'espièglerie dans la voix à ce souvenir*  

KAFELE:   *Il fusilla Lenny du regard devant son interdiction, tenant toujours   ses haches entre ses mains, il était hors de question pour lui de   s'en séparer. Au-delà de leur importance pour veiller à la   sécurité de la jeune fille enceinte, il y était sentimentalement   attaché. Finissant par faire la seule qu'il pouvait faire même s'il   ne trouvait pas cela pratique, glisser les manches sous le pantalon à   la taille*  

LENNY:   ___Oh tu veux dire...___ Sooeeeuur... Soeur sans rivales... De toute   beauté, la plus belle de toutes. Elle est comme l'étoile, Sothis,   quand elle st lève... Elle est comme l'étoile, Sothis, quand elle se   lève... *chantonna-t-il dans un murmure avec bien moins de puissance   et de passion que Yassine lorsqu'il leur avait fait le spectacle mais   la chanson était reconnaissable. Il tourna lentement autour de Kafele   en laissant son regard et ses mains courir sur son corps pour   l'admirer dans ses nouveaux habits mais relevant les yeux tout de   même vers lui pour voir ce que serait sa réaction à cette petite   chanson.*  

KAFELE:   *Dès la première note, il se crispa, renvoyer directement dans ses   souvenirs par ses simples paroles. Et si certain souvenir était   heureux, d'autres l'était beaucoup moins. son regard croisa une   seconde celui de Lenny, le suppliant d'arrêter avant qu'il ne se   perde mais c'était déjà trop tard et l'accès de violence traversa   ses yeux et son corps*  

NILS:   ___C'est peut-être pas une bonne idée___ *Conseilla-t-il à son   frère qui pourtant partait déjà dans cette chanson, il avait vu   l'importance que ces paroles avaient eu dans la vie de Kafele et il   perçu cette lueur à temps, repoussant son frère avant qu'il ne   subisse l'attaque, sa poigne ayant agrippé le bras armé de   l'Egyptien, de sa magie, il calma immédiatement celui-ci, chuchotant   quelques paroles dans une langue étrangère, Lenny reconnaitrait cet   appel au calme, effaçant doucement les sentiments dans le coeur de   Kafele pour qu'il retrouve un peu de paix*  

LENNY:   *A vrai dire il ne s'attendait pas à ce que cette simple petite   chanson déclanche plus qu'un peu de nostalgie ou d'intrigue chez   Kafele mais Nils su déceler la menace et le protéger d'une attaque   violente. Choqué, il s'éloigna en laissant son frère gérer la   situation.* ___J'me demande où est Yassine.___ *marmonna-t-il en   ayant perdu sa bonne humeur. ll se rendait compte qu'il ne comprenait   pas du tout Kafele et que cela devenait de plus en plus embêtant à   vivre. Il quitta l'immense penderie pour revenir dans le petit loft   entouré de nature afin de retrouver un peu de calme lui aussi.* ___De   toute façon il faudra qu'on retourne au chalet pour aller au Pi   Day.___ *ajouta-t-il en réfléchissant tout seul, s'allumant une   cigarette de son frère d'un paquet abandonné sur une table de chevet   pour se relaxer et se rassurer.*  

KAFELE:   *A chaque fois qu'il retrouvait son calme, il se rendait compte de son   geste et de la violence de celle-ci* Je suis désolé *Murmura-t-il   dans un souffle, les yeux rivés vers le sol, il repoussa légèrement   Nils, suivant soudainement Lenny pour...Il s'arrêta en le voyant, ne   sachant pas trop bien ce qu'il voulait faire au final, les yeux   baisser* Je suis désolé... *Répéta-t-il simplement* Cette   chanson...Je... *Il soupira doucement* Mon père la chantait à   mère...Je crois...Et *Il inspira, tentant de relever les yeux,* C'est   le bordel dans ma tête *Et pas seulement dans sa tête mais il savait   et admettait qu'il avait clairement un problème pour gérer tout ça,   toute cette vie, toute cette merde*  

Mélody:   *Elle avait perçu les problèmes de là où elle se trouvait et   n'avait pas oser en sortir, l'avantage avec les soucis des autres,   c'est que cela évitait de penser à ses propres soucis...Alors elle   quitta la petite pièce, espérant simplement que son arrivée   pourrait détourner un peu l'attention de tout le monde.*  

NILS:   *Observant la réaction de son frère, il se sentait coupable d'être   au final celui qui pouvait le mieux comprendre Kafele alors qu'il   était probablement celui qui s'en souciait le moins aussi. Son regard   se détourna pourtant vers la vision de Melody, esquissa un sourire en   la voyant* _Tu es superbe_ *Admit-il, son frère avait en matière de   mode un gout exceptionnel même s'il n'avait aucune limite, d'ailleurs   il était persuadé qu'il avait probablement de quoi habillé ce futur   bébé dans cette penderie infinie*  

LENNY:   *Il se crispa à l'approche de Kafele, encore vexé par sa réaction   mais quelque part touché qu'il vienne s'en excuser. Il ne se retourna   pas tout de suite vers lui en continuant de fumer cette cigarette au   parfum préféré de Nils en observant la nature humide à   l'extérieur. Il souffla pour libérer sa frustration et son égo   avant de se retourner vers l'Egyptien.* C'est moi qui suis désolé.   *soupira-t-il.* Je connais la chanson de Yassine qui l'avait chanté   un soir. Quand Nils a dit que tu la connaissais, je pensais que ce   serait marrant de la chanter, pour voir ta réaction. *avoua-t-il en   baissant brièvement les yeux.* Clairement, c'était pas aussi drôle   que j'avais espéré. *ajouta-t-il en soupirant alors qu'il écrasa sa   cigarette dans un cendrier pour prendre doucement Kafele par les   épaules.* Tu es terriblement beau et terriblement torturé. Et   j'adore terriblement ça. Mais je devrais aussi le respecter.   *ajouta-t-il d'une voix douce et calme avec un petit sourire tendre en   sachant très bien que son attitude excentrique ne plaisait pas à   tous et n'était pas la meilleure chose pour deux personnes perdues et   en détresse. Il s'éloigna de Kafele pour lui laisser un peu   d'espace.*  

KAFELE:   *Le fait d'apprendre que d'autres personnes la connaissait lui donnait   une étrange sensation. Il se doutait bien qu'il ne s'agissait pas   d'une chanson unique qui appartenait uniquement à l'histoire de ses   parents et à la sienne mais...Elle avait eut tant d'importance dans   sa vie qu'il voulait égoïstement et jalousement l'avoir que pour   lui.* J'ai séduit un homme avec cette chanson *Finit-il par   expliquer, sachant que ça pourrait soit l'amuser, soit l'aider à   comprendre, soit...A vrai dire, il ne savait pas trop*  

NILS:   *Attrapant délicatement la main de la jeune fille, il la posa  contre   son bras, à la manière d'un prince charmant. L'amenant à rejoindre   les deux autres pour que son frère puisse admirer son oeuvre. Se   raclant délicatement la gorge pour attire l'attention sur eux*  

LENNY:   *Il eu un petit sourire amusé en apprenant cela.* Ca ne m'étonne   pas. *répondit-il avec douceur en se rappelant la soirée où Yassine   avait chanté cette chanson. son attention fut attiré par le   raclement de gorge de son frère mais il ne s'attendit pas à   découvrir sa petite princesse aussi resplendissante. Il se figea   d'émerveillement, les larmes lui montant aux yeux devant ce spectacle   magnifique.* ___Oh mon Dieu...___ *laissa-t-il échapper dans un   soupir suraigue alors qu'il éventait ses yeux pour tenter de sécher   ses larmes*  

NILS:   *Il ne put s'empêcher d'avoir un petit rire discret en voyant la   réaction tellement clichée de son frère.* _Je la garde à mon bras_   *prévint-il d'avance en sortant son sourire de tombeur à la   demoiselle*  

Mélody:   *Elle savait très bien pourquoi ils faisaient tout ça pour elle et,   c'était difficile de ne pas être touché par leur attention.   S'évitant soigneusement de penser à Rê, elle se concentra sur eux   et sur le petit show de Lenny.* _Ah non tu pleure pas ! Si tu pleure   je vais pleurer !_ *Prévint-elle en rigolant*  

KAFELE:   *Loin de comprendre la langue qu'ils utilisaient, il ne fit qu'être   un témoin silencieux, esquissant l'ombre d'un sourire en voyant Lenny   être...Lenny. Posant ses yeux sur l'extérieur, c'était la première   fois qu'il fit pleinement attention au paysage, d'une splendeur   inégalable, quelque chose d'étrange et d'effrayant se dégageait de   cette vue mais il n'en restait pas moins subjugué*  

LENNY:   _Je pleure pas !_ *couina-t-il en luttant contre les larmes. Il   renifla en se retournant vers Kafele et agrippa son bras malgré qu'il   avait juste prit la résolution de le laisser un peu tranquille.*   Très bien, je me contenterais d'un cavalier tout aussi resplandissant   ! *annonça-t-il en puisant du réconfort et du soutien au contact   fort et chaud de Kafele* Est-ce qu'on devrait... *mais il s'arrêta au   milieu de sa phrase. Il s'apprêtait à annoncer joyeusement leur   départ mais cela signifiait qu'ils devraient retourner au chalet de   Yassine. Ils ne pouvaient pas transplaner directement au pôle nord à   cause des champs magnétiques bien trop destabilisants et trouver son   chemin autrement faisait partie des nombreuses épreuves pour ceux qui   voulaient participer au Pi Day. Mais retourner là bas n'était pas   bon pour leur deux invités à qui ils cherchaient justement de   changer les idées. Et si Rê y était encore ? Et même s'il n'était   plus là, ou alors là pour faire des excuses, il ne valait mieux pas   remuer le couteau dans la plaie.*   *Lenny jeta un regard à son frère, afin qu'il puisse lire ce qui le   dérangeait dans ce programme. Il laissa son bras retomber et libéra   Kafele.* Et si vous vous reposiez un peu ? Hm ? On va avoir un petit   bout de chemin à faire pour atteindre les festivité. Et hm... Comme   vous êtes nouveau on va passer par le chemin le plus facile qui se   trouve en Alaska ! *Contrairement au chemin passant par l'Islande et   le Groenland, bien plus sportif et périlleux mais aussi bien plus   beau en terme de paysage, le passage de l'Alaska était plus doux et   intellectuel. Une petite croisière de santé où on demandait   simplement de résoudre des énigmes et des problèmes. Nils et Lenny   s'en étaient lassés au bout de la deuxième fois, mais ce serait   plus raisonnable pour leurs deux invités comparés à l'escapade en   moto-neige qu'ils avaient prévu à la base.* Je vais juste... Aller   récupérer quelques affaires... et quand tout sera prêt, on pourra y   aller ! Vous allez voir, ça va être génial ! *vendit-il avec   enthousiasme en évitant à tout prix de mentionner le chalet de   Yassine. Il jeta un regard à Nils pour s'assurer que cela ne le   dérangeait pas de rester avec Kafele et Mélody le temps qu'il y   fasse un saut.*  

KAFELE:   *Il se crispa légèrement au contact de Lenny, cet homme était   tellement tactile et il avait pour l'heure assez de mal à gérer la   décharge que ça produisait en lui. Appréciant le fait d'être ainsi   solliciter mais le poids de la culpabilité qui venait ensuite peser   sur lui était beaucoup plus lourd que la plaisir de se sentir   séduisant. La proposition de repos lui semblait étrange tout comme   ce regard mais lui ignorait encore à quoi tout ceci rimait, ayant   oublié cette histoire de pi-day. On l'avait juste amené à se   changer et visiblement pour s'en aller. Son unique devoir était de   pouvoir veiller sur Melody, c'était sa seule certitude qui trainait   dans sa tête et pour l'heure, on ne lui en empêchait pas*  

Mélody:   *Elle perçu ce changement d'humeur mais Mélody était passé maître   dans l'art d'ignorer ce qui l'arrangeait pour simplement profiter des   choses positives, ne supportant pas la tristesse.* _J'aurai aimé   avoir mon matériel de danse_ *Dit-elle en soupirant, danser dans un   milieu aussi froid et intense que le pôle nord, cela avait quelque   chose de particulièrement séduisant mais cette pensée, bien que   dite à voix haute, n'était qu'une pensée dans les airs. Elle   s'installa sur le canapé, observant Lenny* _Reviens vite, il   dépérit déjà à vu d'oeil_ *Dit-elle en se moquant de Kafele*  

NILS:   *Il acquiesça simplement, comprenant ce qui le gênait dans cette   histoire. A vrai dire, il aurait apprécier pouvoir revoir Yassine,   depuis cette histoire de chanson, cette ressemblance, et les souvenirs   qu'il avait en mémoire et qui ne lui appartenait pas sa curiosité   crevait le plafond et il aurait voulu l'assouvir.* On sera sage   *Promit-il en allant chercher son paquet de cigarette*  

LENNY:   *Il acquiesça le regard brillant d'impatience et un grand sourire   réjouit avant de disparaitre et de retrouver le froid de l'Islande,   la neige dérangée où on devinait encore les traces de lutte et lù   où avait été abandonné Kafele. Quand il fut enfin seul son visage   se ferma de tristesse et pendant un instant, il resta là, immobile,   en se demandant s'il ne faisait pas une terrible erreur de se mêler   à tout ça. Il n'était venu rendre visite à Yassine que pour   partager un verre avant de repartir et aujourd'hui, il avait   l'impression d'avoir vécu toute une aventure exténuante en l'espace   de quelques heures. Il soupira. Au moins le Pi Day. Ils y   emmèneraient Mélody et Kafele pour les détendre un peu et après...   Il s'efforça de chasser cette décision dans un coin de sa tête pour   la remettre à plus tard, relevant les yeux vers la remise et là où   il avait garé sa moto-neige, contenant tout ce qu'il avait prévu   d'amener à la fête. Il s'apprêtait à disparaitre avec mais l'idée   de partir ainsi et d'abandonner la maison vide et chamboulée lui   serra le ceour. Il ne savait pas quand Yassine reviendrait, s'il   reviendrait mais si le faisait un jour, il ne voulait pas qu'il ait à   se souvenir de tout ça. Il prit le temps de réparer le mur et les   meubles brisés avec sa magie et effaça même les traces dans la   neige. Le tableau retrouvait son aspect imaculé et calme, comme s'il   ne s'était rien passé. Il observa tristement et silencieusement   cette maison et sa porte close, ayant pour seule envie de l'ouvrir   pour retrouver Yassine à l'intérieur mais il n'y avait personne. Il   se détourna amèrement pour rejoindre sa moto-neige et au moment où   il mit la main dessus, un flash le figea sur place.*  

YASSINE:   *Il était réapparu devant chez lui, la vue de sa propre maison le   troublant comme s'il se rappelait que tout cela, cette vie qu'il avait   vécu ici, n'était pas un rêve. Il ne su pas s'il voulait retourner   à l'intérieur mais il était bien là pour une raison.* Lenny...   *appela-t-il faiblement en reconnaissant l'Islandais et sa   moto-neige.*  

LENNY:   Yassine ! *s'écria-t-il de bonheur et de soulagement en retrouvant   leur ami. Il se précipita pour sauter dans ses bras, se retenant   terriblement de ne pas l'embrasser à pleine bouche. Il fut surprit de   sentir l'Egyptien pourtant répondre à son étreinte et le serrer   dans ses bras avec une certaine fébrilité.* Yanni ? Tout va bien ?   Où étais-tu ? Nous étions morts d'inquiétude.  

YASSINE:   *L'image de sa maison dans la neige avait pu perdre de sa saveur dans   son esprit, mais la présence de Lenny, sa voix et sa terrible   habitude de glisser ses mains partout lui rappela la vie qu'il avait   vécu toute ses années. Des années de paix et de solitude mais aussi   de rencontres et d'aventures. Il tenta de se raccrocher à ces   souvenirs heureux et de bien être pour ne pas complètement perdre   pied et sombrer dans les regrets et la culpabilité. A cause de ce   simple voyage là bas, il avait l'impression que l'Egypte lui collait   à nouveau à la peau, ce sentiment de haine, de colère et de honte,   cette douleur et cette chaleur douce qui rampait sous sa chair. Il   serra Lenny contre lui dans l'espoir de chasser cette sensation avec   une autre bien spécifique de sa vie ici. Mais l'entendre lui dire   "nous", bien qu'il s'agissait surement de Nils, lui rappela vite le   moment où ces deux vies s'étaient mélangées et celui qui était   apparu sur ce palier.* Ka-... *mais il ne parvint pas à prononcer son   nom tant sa gorge s'était serrée.* Où est-il ? *demanda-t-il d'une   voix tremblante*  

LENNY:   *Lui aussi aurait voulu oublier tout ça. Yassine était revenu. Mais   ils ne pouvaient pas faire comme si rien ne s'était passé. Ce   dernier était partit avant que les choses ne dérapent et maintenant   qu'il avait tout réparé, il aurait pu lui épargner l'horreur de ce   qu'il s'était passé ici. Mais il se sentit incapable de lui mentir   et de le laisser seul ici avec une seule partie de la vérité.*   Quelque chose s'est passé... Rê, il... Il était incontrôlable   et... Je ne sais pas où il est mais on a dû mettre Mélody et Kafele   en sécurité. *expliqua-t-il doucement en lui caressant le bras,   effrayé d'ajouter un peu plus d'angoisse dans son assiette déjà   bien remplie.*  

YASSINE:   *Il cru mourir en entendant le récit de Lenny, craignant le pire mais   il fut rapidement rassuré. Rê avait disparu mais Kafele allait bien.   Il soupira en s'efforçant de contrôler ses émotions.* Il va bien...   *murmura-t-il pour se rassurer un peu plus. Il baissa les yeux, se   demandant s'il voulait vraiment en savoir plus. Il en savait déjà   tant, la vie de Kafele, sa douleur, que le simple fait de savoir qu'il   allait bien paraissait amplement suffisant à présent.* Et... est-ce   que... est-ce que je pourrais le revoir ? *ne put-il s'empêcher de   demander, la voix rauque et tremblante*  

LENNY:   Et bien nous avions prévu de les emmener au Pi-Day... *mais il   s'arrêta, sentant que l'attention de Yassine était plus focalisé   sur Kafele que Mélody ou même Rê qui avait tout bonnement disparu.   Quelque chose avait clairement changé chez Yassiner et il ne pu ne   pas le relever.* Yanni... Où étais-tu ? Que s'est-il passé ?   *demanda-t-il à nouveau en insistant d'un regard soucieux, forçant   son ami à relever la tête pour ne pas fuir son regard ou sa   question*  

YASSINE:   Je suis... *mais il eut du mal à parler tant tout cela l'avait   chamboulé. Il restait fort néanmoins, les larmes refusant de couler   de ses yeux brillants et sa machoire serrée pour empêcher ses   lèvres de trembler. Il s'éclaircit la gorge pour tenter d'en chasser   la tristesse.* Je rentré chez moi. En Egypte. *expliqua-t-il aussi   clairement que possible.* Après ce que j'ai vu... Je devais... *mais   il n'était même plus vraiment certain de pourquoi il avait ressentit   le besoin de retrouver les siens. Leur douleur, leur peine, il n'y   pouvait rien au final car il arrivait trop tard. Il avait voulu se   racheter et il avait fait tout ce qu'il avait pu pour les aider mais   il n'avait fait que se rendre compte à quel point il aurait dû être   là toutes ces années à se battre à leurs côtés. Et il y serait   resté s'il n'avait pas parlé avec la prêtresse qui l'avait mit au   monde et qui avait prit soin de lui après la mort de ses parents.   Eshe, sa deuxième mère, qui ne lui en avait jamais voulu de vouloir   fuir la guerre.* Je les ai abandonné mais je n'aurais jamais pensé   qu-... qu-... *il lutta pour contenir la tristesse, la honte et la   culpabilité qui menaçait d'exploser depuis qu'il avait apprit que   tout ce temps, il avait abandonné une autre personne aussi.*  

LENNY:   *Il sentit son coeur se serrer de voir son ami crispé de tristesse.*   Yanni... *appela-t-il avec douceur en caressant sa joue. Il aurait   voulu lui dire qu'il n'avait pas à se cacher de lui, qu'il pouvait   pleurer et que ce serait peut-être moins douloureux que de tout   retenir ainsi mais il savait qu'exhiber ses sentiments n'avaient   jamais été le genre de l'Egyptien et il craignait de le voir se   briser en mille morceau si la moindre larme s'échappait de ses yeux   sombres.* Viens avec nous. On est tous complètement déprimés alors   un de plus un de moins... On boiera, on dansera, on chantera... Ca va   être super, tu va voir... *murmura-t-il avec douceur en commençant   à comprendre qu'il n'utilisait cette occasion et cette phrase   vraiment pour se voiler la face et fuir les problèmes, mais après   tout pourquoi pas. Il ne su pourquoi, parce qu'il ne savait pas quoi   faire d'autre probablement et parce qu'il ne voulait pas oublier Nils,   Kafele et Mélody qui attendaient qu'il revienne, mais il se mit à   murmurer cette chanson qui avait pourtant fait sortir Kafele de ses   gonds. Une chanson que Yassine avait partagé avec eux lors d'une   soirée bien arrosée et qu'il espérait aurait une meilleure   influence sur lui que sur Kafele.*  

YASSINE:   *Cette chanson puisa douloureusement dans son passé. Il ne su   pourquoi Lenny choisissait ce moment précis pour la chantonner, comme   s'il savait... Mais cela lui rappela son père, la façon dont il   avait de la chanter à sa mère et l'écho de rire de son frère   lorsqu'il l'écoutait et le regardait danser.* C'est mon frère.   Kafele. C'est mon frère. *avoua-t-il brutalement le visage fermé   mais les yeux brillants d'émotion.*  

LENNY:   *Il resta muet. Il savait que cette phrase voulait dire beaucoup pour   Yassine mais son esprit tenta malgré tout de relativiser. Etait-ce   une figure de style ? Une façon de dire qu'ils venaient de la même   famille ? Pourquoi cela resssemblait-il pourtant à une telle   révélation ? Lorsqu'ils étaient tout les deux, il n'avait pourtant   pas ressentit plus de rapprochement que ça. Et c'est en se souvenant   de cela qu'il comprit. Ils ne le ne savaient pas. Et à présent...*   *Il agrippa soudain Yassine par le bras et réapparu dans le loft de   Hunan en oubliant complètement sa moto neige. Il en oublia aussi de   revêtir son masque de joie et de festivité, son regard se plantant   directement sur Kafele.*  

YASSINE:   *Il ne s'attendit pas à transplaner et encore moins se retrouver face   à son frère tout de suite. Figé, muet, il regarda Kafele lui aussi   avec un mélange de crainte et de honte.* Hey... *laissa-t-il   échapper d'une voix enrouée d'émotion pour tenter de briser le   silence et le malaise qu'ils apportaient avec eux.*  

KAFELE:   * il était toujours devant la fenêtre a observer le paysage lorsque   Lenny revint en présence de Yassine. Il croisa son regard et sentit   la culpabilité de ce qu'il avait fait. Baissant les yeux au bout   d'une seconde il se referma sur lui même en se retournant pour   reposer ses yeux sur la luxuriante forêt * Je n'aurai pas du me   décharger... Je m'en excuse  

YASSINE:   Non ! Non... Je em... *marmonna-t-il en détournant le regard lui   aussi.* Je... C'est moi qu'est demandé. *rappela-t-il en laissant   échapper un petit rire nerveux en se grattant la nuque. Il s'empêcha   de trop fixer Kafele, son visage, et regarda autour de lui, le loft,   la nature.* Oh tu es... Tu est magnifique. *commenta-t-il en   découvrant Mélody dans sa superbe robe d'hiver.*  

LENNY:   *Il fronça les sourcils en donnant un coup de coude à Yassine en le   grondant du regard, n'en revenant pas qu'il fasse la conversation   alors qu'il venait d'apprendre que celui qui se tenait devant lui   était son frère. Il comprenait qu'ils aient besoin de temps mais il   ne semblait même pas vouloir faire l'effort. En croisant le regard de   Yassine à ce moment, il comprit que ce n'était pas dans ses   intentions de lui dire. Mais pourquoi ? Il ne put que le lui demander   avec ses yeux pour ne pas risquer de parler à sa place mais il n'eut   pas de réponse.*  

YASSINE:   Donc... Le Pi-day hein ? *continua-t-il en s'aidant de cette   conversation pour se détendre un peu et accepter ce qu'il venait   d'apprendre.* Je... J'espère que vous vous amuserez bien. *dit-il   ensuite avec douceur, indiquant sans le dire qu'il ne serait pas de la   partie.*  

NILS:   * en voyant le coup de coude il gronda un peu son frère du regard.   Interrogeant Yassine du regard il se tourna plutôt vers Lenny* ___   tout va bien ?___  

LENNY:   *Il pinça les lèvres à la question de son frère, parfaitement   conscient qu'il serait incapable de lui cacher quoi que ce soit. Mais   il ne voulait absoilument pas gâcher ce moment pour leur ami Yassine.   Lui qui restait si secret sur sa vie, il ne s'était confié seulement   parce qu'il était à bout et révéler ce qu'il lui avait dit ne   ferait que trahir sa confiance. Il jeta un petit regard paniqué à   Yassine qui sembla comprendre. Lenny agrippa alors soudain son frère   par le bras pour le tirer dans la salle de bain.* ___Tu n'étais pas   du tout raciste, tu n'étais pas du tout raciste, tu n'étais pas du   tout raciste ! ___ *marmonna-t-il en profitant de leur langue pour   s'assurer qu'on ne les comprenne pas.* ___Ils sont frères ! Mon Dieu   Lenny, ils sont... M-mais... Je crois qu'ils ne savaient pas. Yassine   a du l'apprendre lorsqu'il est retourné en Egypte mais Kafele...___  

YASSINE:   *Il s'efforça de faire fi de la scène inévitable de Lenny. Il   était presque plus soulagé de savoir qu'il pouvait parler de cela   avec quelqu'un d'autre pour se défouler.* Alors ? Tu... Tu te sens   mieux ? *demanda-t-il avec douceur à Kafele, ajoutant mentalement   l'histoire que Lenny lui avait raconté à l'état dans lequel il   avait laissé Kafele lorsqu'il était partit.*  

NILS:   * il écarquilla la yeux avant de les froncer en cherchant dans mes   souvenir qu'il avait vu* ___ tu es sur ?___ * le seul souvenir qu'ils   avaient en commun était pas du genre fraternelle* ___ j'ai rien vu___   * mais ne l'avait il pas vu lui même a quel point la mémoire de   Kafele avait été charcuter* ___ merde___  

LENNY:   ___J'en sais pas plus que toi !___ *souffla-t-il fébrilement* ___Je   l'ai retrouvé au chalet et en apprenant ça... Il fallait que je   l'amène ici ! Mais mainteant... tu l'as vu ? Je... Je crois qu'il a   pas l'intention de lui dire... Qu'est-ce qu'on fait ?___  

KAFELE:   * il haussa les épaules en écoutant la soudaine inquiétude de   l'égyptien* c'est... Diffus * admit il* mais... * il n'osa pas   vraiment admettre que même diminuer cela n'était pas toujours   simple* mais merci... Ça m'a fait du bien  

NILS:   *il réfléchissait a la situation visiblement pas d'accord avec le   choix de Yassine* ___ tout le monde a décidé de mentir a ce type   toute sa vie ?___  

YASSINE:   *Il acquiesça en tentant de ravaler son émotion.* Bien... C'est   quand tu veux. *ajouta-t-il avec un petit sourire.* Et merci...   D'avoir partagé ça avec moi. Je... Je suis partis depuis trop   longtemps. *tenta-t-il d'expliquer bien qu'il était même difficile   pour lui de véritablement le regretter. Il savait très bien pourquoi   il était partit et il se souvenait bien de ce qu'il avait cru toutes   ces années. Aujourd'hui que devait-il faire ? Regretter ? Se sentir   coupable ? Etre en colère ? Imaginer une vie où on ne lui aurait pas   menti ? Aurait-elle été différente ? Il était trop tard pour tout   ça. Aujourd'hui il ne pouvait plus que faire avec ce qu'il avait. Une   vie dénuée de sens, dissociée de ses racines et un frère qui ne se   souvenait pas de lui et qui avait vécu l'enfer toutes ces années   alors que lui se la coulait douce a l'autre bout de la Terre.*  

LENNY:   *Il baissa les yeux, comprenant parfaitement le sentiment de son   frère et lui aussi n'avait qu'envie de voir les deux frères se   réunir et s'enlacer. Mais ils ne pouvaient rien faire, ce serait   manquer de respect à leur ami.* ___Et en plus j'ai... ___ *il soupira   en allant s'asseoir sur les toilettes, préférant rapporter ça à   lui et Kafele plutôt que de se sentir complètement coincé et   impuissant.*  

KAFELE:   Je comprends * lui dit il, lui même avait voulut fuir tout ça avec   ses six frères... Partir aussi loin que possible. Baissant les yeux,   il retint ses larmes* ils ont retrouvé Akiiki et Theoris ? * ne put   il s'empêcher de demander en devinant où il avait pu se rendre*  

NILS:   ___ sauvagement baiser avec le frère de ton meilleur ami... C'est   moche___ * taquina t il doucement*  

LENNY:   ___Dis pas çaaaa...___ *geignit-il en prenant sa tête dans ses   mains* ___Ça veut pas dire que j'ai perdu le pari. Et d'ailleurs...   On pourrait même compter ça comme une semi-victoire !___  

YASSINE:   *Il fit non de la tête, navré en sachant que les enfants avaient   beaucoup d'importance pour lui.* Ils m'ont dit que le temple avait   été investit par des intrus. À part ceux cachés là où tu les as   laissés, personne ne sait où se trouvent les autres. *Expliqua-t-il   simplement.* Veux-tu... Que je reste avec Mélody le temps que tu   puisses les retrouver ? Où retrouver Rê ?  

KAFELE:   * cette proposition alluma quelque chose dans ses yeux qui fut   rapidement effacer par une intervention extérieur* je peux pas...   Elle est enceinte de Rê * expliqua t il machinalement *  

NILS:   ___ mouais... Mais ça t'a définitivement mit hors jeu___  

LENNY:   ___Absolument pas ! Je... Il... Rah ! De toute façon c'est pas comme   si l'un de nous deux allait gagner ! Tu le connais !___ *se   défendit-il*  

YASSINE:   *Il écarquilla les yeux à la nouvelle, jetant un bref regard à la   si élégante Mélody.* Où est-il alors ? *demanda-t-il,   s'inquiétant de plus en plus que personne ne semble vraiment s'en   soucier.*  

NILS:   ___ je suis plus subtile que toi mon poussin...___  

KAFELE:   je n'en sais rien... *admit il*  

KAFELE:   Il a voulu tué l'enfant  

LENNY:   ___Oui, tu pourras l'avoir quand il sera mort ou trop vieux pour   s'enfuir. ___ *se moqua-t-il en haussant les épaules*  

YASSINE:   *Il fut surprit par cette nouvelle révélation, jetant à nouveau un   bref coup d'oeil vers Mélody sans savoir quoi dire.* M-mais... C'est   le chef. *ajouta-t-il soucieusement, préférant se raccrocher à ça   pour se distancer de l'histoire du bébé*  

KAFELE:   Il ne veut plus de cette responsabilité * dit il en fixant le   paysage*  

Mélody:   * elle avait baisser les yeux en servant les larmes monter aux yeux.   Il posa ses mains sur son ventre *  

NILS:   ___ je suis vicieux j'attends mon heure___  

YASSINE:   *Il fronça doucement les sourcils devant cette attitude détachée.   Elle ne l'avait pas gêné jusqu'ici mais savoir que Kafele était son   frère l'avait rendu tout à coup si humain. Pour lui il était plus   son frère qu'il n'était un Enfant de Ra et le voir si assidu à   remplir ses devoirs ne faisait que le rendre plus froid et distant. Il   y avait Telg aussi, que Yassine avait pu connaitre à travers les   souvenirs de Kafele, sur lequel il avait un avis partagé. Il   parasitait son esprit pour le contrôler, mais quelque part aussi, il   l'aidait à tenir. C'était peut-être mieux ainsi.* Kafele je... *il   eu du mal à sortir les mots et prit une profonde respiration pour   chasser l'angoisse.* Je veux que tu saches que quoi qu'il arrive, tu   peux me demander ce que tu veux et compter sur moi.  

LENNY:   ___Vicieux... C'est bien le terme !___ *se moqua-t-il un peu plus   avant de se relever et de se diriger vers la porte et de jeter un coup   d'oeil dans le loft* ___Oh non... Ils se parlent... Qu'est-ce qu'on   fait ? Oh et Mélody à l'air toute triste...___ *murmura-t-il sans   savoir s'il devait interrompre la conversation ou pas.*  

KAFELE:   * il observa Yassine sans comprendre pourquoi il se montrait ainsi. Il   eut un sourire timide malgré tout* merci * il garda ses yeux sur lui,   une lueur d'inquiétude dans le regard* Comment vont ils ?  

Mélody:   * elle enfuis sa tête entre ses mains pour étouffer ses larmes. Se   rendant compte de sa situation et morte d'inquiétude pour Rê*  

YASSINE:   Tout le monde va bien. *le rassura-t-il car ils allaient mieux que la   dernière fois que Kafele avait été là.* Ils se remettent lentement   de leurs blessures, se reposent et prient. Les prêtres   réfléchissent à une solution. Eshe s'occupe bien de tout le   monde... *expliqua-t-il, trouvant cela si étrange de reparler de tout   ces gens qu'il avait si longtemps cherché à occulter de son esprit.   Mais son récit fut coupé par les sanglots de la jeune femme.   Empathique, il vint immédiatement la prendre dans ses bras bien qu'il   n'était pas le plus au courant de sa situation.* Ça va aller... *lui   murmura-t-il avec douceur.*  

LENNY:   *Voir Mélody éclater doucement en sanglot le poussa à sortir de la   salle de bain sans se soucier de la conversation de Yassine* _Oh non   ne pleure pas ma petite princesse !_ *couina-t-il avec tristesse en   l'entourant lui aussi de ses bras et en caressant ses cheveux bleus.*   _On est là, tu n'es pas toute seule, d'accord ? Ça va aller tu va   voir !_ *tenta-t-il de la rassurer au mieux en lui souriant.*  

Mélody:   * elle fut surprise d'être ainsi entourée mais elle était incapable   d oublier Rê* _lui il est seul_  

LENNY:   _Ohh chérie..._ *murmura-t-il en lui déposant un petit baiser sur le   front*  

Mélody:   * elle resta contre eux. Se laissant doucement aller avant de   soudainement se relever en essuyant ses yeux* _ pardon_  

LENNY:   _Ne le soit pas chérie... C'est dur ce que tu vies. Mais on est là   d'accord ? On t'aidera._  

NILS:   * il resta a l'écart, fixant Kafele et ensuite Yassine* ___ tu lui as   dit ?___ * demanda t il lentement pour être sure d'être compris*  

YASSINE:   ___Non.___ *répondit-il honnêtement, s'attendant à une réaction de   la part de Nil il l'appela pourtant à comprendre.* ___Nils... Il a   déjà... Vécu tant de malheur. Trop vécu. Il a besoin de repos et   de paix. Pas de savoir ça.___  

NILS:   ___ il a perdu quasiment tout ceux qu'il aimait et tu crois qu'il ne   trouvera pas la paix en sachant de savoir qu'il a un frère ?___*   jugea t il un peu sévèrement*  

YASSINE:   ___Il m'a oublié. Et je n'étais pas là. Qu'est-ce que ça change   aujourd'hui ?___ *rétorqua-t-il un peu sévèrement* ___Je lui   dirais, quand il sera prêt à l'entendre. Mais pour l'instant il a   déjà trop à penser.___  

NILS:   ___ il t'a pas oublier quelqu'un lui a charcuter l'esprit...___ *   gronda t il en jetant un regard a Kafele *  

KAFELE:   * il comprit qu'on parlait de lui en voyant les différents regard   porté en sa direction* qu'est ce qu'il y a ?  

YASSINE:   ___Raison de plus pour faire attention.___ *grogna-t-il en commençant   doucement à s'énerver. L'intervention de Kafele le poussa à   retrouver son calme. Il savait que Nils avait raison dans le fond mais   étaient-ils obliger de le faire maintenant ?* ___Rien.___ Je veux   dire... Rien. Pardon Kafele je... Retourner en Egypte à fait remonter   certaines choses et... *Il ne su même pas comment se justifier,   sentant le courage lui filer entre les doigts comme du sable sous le   regard de Kafele.* Je suis désolé. *Fut la seule chose qu'il   trouvait à dire. Désolé de ne pas avoir le courage de lui dire où   désolé de n'avoir été là pour le sortir de là et veiller sur lui   toutes ces années ? Probablement les deux.*  

KAFELE:   * il sentait le malaise et détourna simplement les yeux. C'est par   empathie qu'il changea de sujet* on devait pas partir ? * dit il en se   tournant vers Lenny*  

LENNY:   *Il pinça les lèvres se retenant d'intervenir mais lorsque Kafele   lui demanda inconsciemment de mettre fin à cette conversation, il se   retourna vers Yassine le regard suppliant.* ___Yanni...___ *tenta-t-il   d'insister d'une petite voix*  

YASSINE:   *Il eu un petit rictus navré* Amusez vous bien. *Répondit-il pour   insinuer qu'il en avait finit lui aussi*  

KAFELE:   Tu ne viens pas avec nous ? * demanda t il*  

YASSINE:   Je... *À vrai dire il hésitait. Il avait du mal à se dire qu'il se   séparerai de Kafele aussi tôt et sans rien dire ou sans la promesse   de le revoir. À quoi retournerait-il à sa vie insipide de solitude   et de fausse paix ? Ou allait-il retourner en Egypte pour apporter un   peu d'aide ? Il ne se voyait ni retourner chez lui, ni retourner en   Egypte mais il ne se voyait pas non plus embarquer dans cette folle et   loufoque aventure de Pi day. À choisir il aurait préféré que   Kafele n'y ailles pas non plus mais il n'avait aucun droit de le lui   déconseiller.* Ce n'est pas... Ce n'est pas vraiment mon truc. Ce   genre de fêtes... Et puis il y a probablement... Plus important à   faire. Ailleurs. *Se justifia-t-il maladroitement sans vraiment savoir   pourquoi*  

KAFELE:   Tu devrais venir * conseilla t il probablement plus rassuré a l'idée   d'avoir quelqu'un d'autre comme lui pour surveiller ce beau monde   d'autant plus qu'il n'avait pas confiance en lui même*  

NILS:   ___nos langues pourraient fourché sinon___  

YASSINE:   *Coincé entre la suggestion de Kafele, la menace de Nils, le regard   de chien battu de Lenny et l'air triste de Mélody, il ne su quoi   répondre, quoi décider. Il déglutit en passant son regard de   personne en personne mais ne trouva rien pour le persuader de partir.   Mais franchement... La Pi-day... Quelle étrange occasion pour changer   de vie le temps de quelques jours. Et après ? Il soupira.*   D'accord... Mais je ne m'habille pas en... *il ne su trop comment   qualifier l'accoutrement de la petite bande bien trop flamboyant à   son goût.*  

LENNY:   *Il se ranima d'excitation en l'entendant céder et même sa condition   ne su le décourager. Le prenant par le bras, il le tira tout de même   vers la penderie.* ___Dis pas n'importe quoi ! Tu va être superbe !   Je vais t'accorder avec Kafele !!! Iiiihhh !!!___ *gloussa-t-il d'un   air surexcité*  

YASSINE:   *Il soupira en se laissant trimballer, sachant très bien qu'il   n'avait pas vraiment le choix avec Lenny. Il suffisait de lui céder   un minimum pour qu'il s'engouffre sans tarder. Il ne put tout de même   pas s'empêcher de gronder Nils du regard pour sa remarque et pour le   dissuader de chercher à dire quoi que ce soit pendant qu'il serait   dans la penderie avec Lenny.*  

NILS:   * il eut un petit sourire de peste en voyant le regard de Yassine. Ses   yeux se posant sur le frangin. Une part de lui ne supportait pas   l'idée de continuer a mentir a un homme dont sa vie entière avait   été quasiment bâti sur le mensonge et la manipulation. Même par   ceux qu'il appelait ses propres frères.* Tumaini *répéta t il pour   faire la conversation et aussi éviter de trop penser a ce secret*   Espoir *se souvint il*  

KAFELE:   * il se crispa en l'écoutant prononcer ce prénom et sa   signification.* il n'y en avait aucun  

NILS:   * comme pour Rê, il n'en était pas certain mais cette fois il   préféra ne rien dire et garder cela pour lui. Même s'il avait   raison cela ne lui ramènerait pas ce dernier* il t'avait toi * lui   rappela t il*  

KAFELE:   Et je l'ai laissé mourir * coupa t il net pour mettre fin à cette   conversation*  

Mélody:   * elle les écoutait en silence. Évitant ainsi de trop réfléchir*   je suis désolé pour toi * dit elle a l'égyptien*  

KAFELE:   * il fini par leur tourner le dos pour ne pas avoir a observer ses   visages* ne le soit pas  

NILS:   Parce que tu ne l'es pas toi ?  

KAFELE:   Pas pour moi non, je le connaissais, je l'aimais et je suis   responsable de se qu'il lui ont fait...  

NILS:   * c'était bien une chose qu'il ne supportait pas.   L'auto-flagellation, il soupira en l'écoutant* c'est pas ce que j'ai   vu et compris...  

Mélody:   * elle n'osa plus rien dire, jetant un coup d'oeil furtif vers la   penderie en espérant voir cette conversation être interrompue*  

NILS:   Tu as été manipulé... Comment fais tu pour vivre sans être certain   que tes souvenirs et tes choix sont bien les tiens  

KAFELE:   * il esquissa un sourire amer* je me pose plus cette question... Et tu   as bien vu où ont mener mes décisions personnel  

NILS:   A défaut d'avoir le courage de se tuer je suppose que d'abandonner   qui on est ça fait l'affaire * répondit il amèrement*  

KAFELE:   Au contraire j'abandonne pas qui je suis. C'est ce que je suis, un   soldat, un assassin. On obéit aux ordres et c'est tout. J'ai cru   pouvoir reprendre ma vie mais je l'ai perdu il y a trente ans. Un   animal né en captivité ne survit pas dans le monde sauvage et j'ai   fait l'erreur de croire que c'était possible  

NILS:   * il fixait le dos de cet homme sans plus savoir quoi répondre. Lui   balancer la vérité pour qu'il fasse ce que Yassine avait fait il y a   des années lui semblait être la meilleure des idées en cet instant   mais il garda pourtant le silence*  

YASSINE:   Lenny... Vraiment ? *Soupira-t-il en voyant ce dernier sortir des   habits bien trop extravagant. Les formes simples, les matières   discrète et les couleurs sombres et profonde montrait bien que   l'Islandais faisait un effort pour rester sobre. Mais Yassine n'était   pas habitué à porter un manteau en feutre ou un foulard aux reflets   dorés qui ressemblait "à une sombre forêt illuminée de lucioles".   Il n'osa pourtant rien dire de plus en sachant que Lenny ne   l'ecourerait pas. Et puis à ce moment-là, les habits étaient le   moindre de ses soucis*  

KAFELE:   * ravivé le souvenir de Tumaini lui avait fait une étrange   sensation. Désagréable et difficile. Il pouvait voir le reflet de   Melody, attristé, ce qui allumait son éternelle empathie...   L'intervention de Lenny avait aussi influencé ce qu'il fit en cet   instant. Chanter... Cette foutu chanson qui ne le quittait jamais*  

LENNY:   *Yassine était tellement absorbé dans ses pensées et ses tracas   qu'il ne râlait que par principe. Il en oublia même de se cacher du   regard de Lenny lorsqu'il se dénuda pour enfiler ces nouveaux habits.   Lenny se mordit la lèvre en rougissant, se gardant de faire le   moindre commentaire sur le corps de son ami qui lui était déjà   arrivé de fantasmer ou d'oser faire une comparaison avec celui de son   frère. Il ne détourna pourtant pas le regard, se rinçant bien   l'oeil sans gêne pour apprendre à Yassine à se laisser distraire   par ses tracas. En voyant le produit fini cependant, si élégant,   resplandissant et tout aussi séduisant de Kafele en cet instant, il   voulu insister à nouveau, le persuader de révéler la vérité et de   se libérer de ce poids, de les libérer tous les deux. Mais soudain,   ils entendirent cette chanson. Yassine se figea devant la glace, le   visage crispé d'une émotion palpable, mais après une seconde, puis   une autre où cette chanson continuait, il ne bougea pas. Lenny posa   une main sur son bras pour le sortir de son état de choc.*   ___Yassine.___ *gronda-t-il fermement d'un visage qui a ce moment   ressemblait plus à celui de son frère qu'au sien.*  

KAFELE:   * il continua, trouvant un peu de réconfort en se souvenant que   Tumaini y avait trouver la paix.*  

Mélody:   * elle l'écoutait, esquissant un petit sourire. La musique, peu   importe le genre, lui donnait toujours envie de danser et son corps se   balançais doucement au même rythme du chant*  

NILS:   * comme Lenny l'avait avant lui, Nils fixait la penderie pour y   entrevoir son frère et celui de Kafele. Curieux de voir la réaction   inverse*  

YASSINE:   *Il baissa la tête, incapable de réagir. Même l'insistance de Lenny   ne parvint pas à le faire sortir de là et prendre Kafele dans ses   bras. Il savait qu'il devait faire quelque chose, n'importe quoi, que   ce soit fuir ou affronter cette situation mais il restait là,   paralysé par le poids d'un passé qui n'existait pas. Jusqua ce que   cela cesse. Il expira lourdement pour ne pas craquer. Avant que Lenny   ne trouve quoi dire, il sortit de la penderie en revêtant un sourire   patient.* Désolé de vous avoir fait attendre. On peut y aller.  

LENNY:   *Il laissa échapper un grognement de frustration devant cet   entêtement et sortit de la penderie à son tour en bousculant   légèrement Yassine. Il reoignit sa petite princesse des glaces et   Kafele qui était de bien meilleurs joueurs et posa une main sur leurs   épaules.* ___Je te le laisse ! Il m'énerve.___ *dit-il à Nils en   grondant à nouveau Yassine du regard avant de disparaitre avec les   deux autres. Direction, Prudhoe Bay en Alaska pour embarquer à bord   du Celestial.*  

NILS:   * il soupira en voyant son frère transplaner soudainement avec les   deux autres en le laissant seul avec Yassine* tu le connais... *   excusa t il en lui prenant l'épaule pour rejoindre les autres*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 5&6&7&8   

Revenir en haut Aller en bas
 

Friend or Friend - Part 5&6&7&8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: L'europe :: Islande-