AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Friend or Friend - Part 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Friend or Friend - Part 10   Mar 10 Jan - 22:02

https://rpnow.net/rp/KDRxBaCn/55

YASSINE: *Il soupira de soulagement en se sachant enfin dehors, oubliant les flammes qu'il serrait toujours du poing. Mais il n'en avait pas fini, se retournant furieusement vers Nils, il avait bien entendu ce qu'il avait osé dire à Kafele pour le pousser à abandonner le collier. Furieux, il alla pour se jeter sur lui mais se retrouva soudain prisonnier de menottes de glaces qui lui brulèrent la peau. Il grogna de douleur sans comprendre.*

NILS: * en voyant Yassine s'en prendre à son frère il hésita une seconde mais préféra se précipiter vers Lenny en le prenant dans ses bras, vérifiant qu'il allait bien* ___ dis moi que tu vas bien___ * lui même submergé par la panique de ses sentiments mêler a la peur qu avait produit la vue des flammes sur lui*

LENNY: ___Je vais bien... Je vais bien...___ *le rassura-t-il bien qu'il était encore chamboulé de la colère de Yassine et du déroulement des événements.*

INGRID: Intéressants invités. *commenta-t-elle calmement en approchant du groupe dans une langue qui leur était à tous étranger mais qu'ils purent tous comprendre malgré tout. Elle marcha élégamment dans la neige jusqu'à son prisonnier venant prendre le petit homme en flamme de ses mains pour l'éteindre d'un petit souffle avant de le laisser s'envoler. Elle se retourna ensuite vers les deux jumeaux qu'elle connaissait des derniers Pi-Day et eu un sourire accueillant malgré la situation.* Et Egyptiens bien sûr. Vous savez définitivement vous faire des amis intéressants. *commenta-t-elle calmement non sans jeter un bref coup d'oeil à la seule demoiselle du groupe.*

KAFELE: * par réflexe il avait immédiatement récupéré le collier lorsqu'il ne vit plus aucune flammes. Les mains tremblantes et son regard dans le vide*

NILS: * il retrouva son calme en se rendant compte que Lenny allait bien. Se relevant en voyant Ingrid, il la salua respectueusement. Posant ses yeux sur les menottes* ce n'est pas nécessaire * il n'était pas en colère contre Yassine même si la réciproque semblait différente*

LENNY: *Il serra doucement Nils en saluant avec lui, de plus en plus embarrassé par tout ça.* ___Ingrid... On... On ne voulait pas...___ *tenta-t-il de s'excuser d'une petite voix, se faisant tout petit devant elle.*

Mélody: * elle tenait toujours le hochet sans trop savoir quoi dire ou faire si ce n'est de timidement sourire a la femme qui les accueillait. Immobile et silencieuse, elle craignait de faire quelque chose de mal si elle bougeait ou ouvrait la bouche*

INGRID: *Elle eu un petit sourire compatissant ces attendrissants personnages.* Ne t'inquiète pas Lenny. Nous avons déjà un bon lot d'invités assez... *elle jeta un coup d'oeil aux deux Egyptiens* instables. Alors un peu plus un peu moins... Et plus on est de fou, plus on rit, n'est-ce pas ? *ajouta-t-elle en souriant alors que son regard croisait celui de Nils comme pour lire la sincérité de ses dires. Elle finit par faire disparaitre ses étreintes pour libérer Yassine. Alors que celui-ci se précipitait pour rejoindre Kafele et poser ses mains sur ses épaules pour tenter de le réconforter un peu, elle remarqua que le plus vieux qui avait tenté de briser le mur avait pourtant bien sa marque.* Alors ? Qui est le mauvais joueur ? Ou la mauvaise joueuse ? *taquina-t-elle en souriant à la jeune fille qui semblait terriblement intimidée. Elle vit pourtant son hochet, preuve qu'elle avait dû passer deux épreuves pour le prix d'un.* Félicitation. *murmura-t-elle avec douceur en s'approchant ensuite de Kafele. Elle se trouva face à la méfiance de Yassine mais de par son attitude calme et tranquille elle lui montra qu'elle ne lui voulait pas de mal, prenant simplement et délicatement la main de Kafele pour faire apparaitre le symbole de Pi sur son poignet comme tous les autres.* Bienvenue. *invita-t-elle simplement* Et bon retour. *ajouta-t-elle aux deux jumeaux avant de simplement s'éloigner à travers le blizzard.*

LENNY: *Il soupira de soulagement, croyant vraiment qu'elle était venue pour les réprimander et les jeter dehors. Mais le soulagement était faible car en jetant un coup d’œil aux deux autres, il ne se sentait pas vraiment d'humeur à faire la fête. Un regard vers Mélody lui rappela pourtant que c'était pour elle qu'il avait tenu à amener tout ce beau monde et il la prit par la main.* _J'ai terriblement besoin d'une Pina Colada._ *remarqua-t-il avec un petit sourire enthousiaste malgré tout pour l'encourager à le suivre à travers la neige.*

Mélody: _Wow elle est..._ * ne put elle s'empêcher de commenter* _intense_

YASSINE: Je suis désolé Kafele... *murmura-t-il, inquiet de le voir si déstabilisé par tout ça bien qu'il avait tout fait pour l'empêcher. Il serra la main de son frère autour de son précieux collier pour lui faire sentir qu'il l'avait toujours et que personne ne tenterait plus de le lui prendre.* Kafele, ça va aller ?

Mélody: _ je peux pas boire_ *rappela t elle avec une petite moue de déception bien qu'elle ne put s'empêcher de sourire en secouant le hochet*

KAFELE: * Il resta prostrée la jusqu'à sentir les mains de son frère. En voyant les brûlures il sortit un peu de sa torpeur et son collier s'illumina alors qu'il soignait ses blessures. Encore effrayé a l'idée de remettre le collier a son cou, les paroles de Nils raisonnant toujours a son esprit*

LENNY: _N'est-ce pas ?_ *répondit-il en gloussant doucement, retrouvant petit à petit sa jovialité alors qu'ils s'éloignaient des deux frères.* _Je l'appelle la Reine des Glaces. C'est elle qui règne sur tout les pays nordiques. Y compris le pôle Nord alors ici... c'est son territoiiire !_ *lui expliqua-t-il théâtralement* _Oh mais bien sûr que si tu vas boire ! De la Pina Colada spéciale femme enceinte, tu vas voir la différence est imperceptible. On en commande quand on trouve que Joon a un peu trop bu._ *lui confia-t-il tel un secret de polichinelle.* _Ah nous y voilà... Pi-Day !_ *annonça-t-il alors qu'il quittèrent le brouillard de neige pour rentrer dans un gigantesque dôme. Le vent et les flocons semblaient comme figés et brillaient telles des innombrables cristaux, formant un lustre impressionnant de finesse et de beauté au dessus même du pôle magnétique nord de la planète. Des cascades de glaces semblables à de grands drapés formaient des chapiteaux ça et là. Ils y avait des igloos, des boules à neiges géantes, tout ça formant un amalgame joyeux, ludique, enfantin par endroit, très chic et élégant à d'autres. Un vrai festival de passionnés qui se baladaient gaiement de zone en zone.* _Suis-moi. Nous, on va là où ça va être vraiment marrant._ *lui murmura-t-il au comble de l'excitation avant de se mettre à courir vers le chapiteau principale juste au centre du dôme.*

YASSINE: Ce n'est rien. *dit-il en éloignant sa main de ses soins, préférant faire ça lui même qu'il ne le fasse par culpabilité.* C'est rien Kafele, c'est fini. N'y pense plus. *murmura-t-il ensuite en s'efforçant de le consoler comme il pouvait, incapable de savoir précisément ce que les paroles de Nils avaient eu comme impact sur son frère.*

NILS: * en un rien de temps il se retrouva seul. Son frère l'avait abandonner et Yassine ne lui pardonnerait pas. S'effaçant de lui même, il sentit sa gorge se nouer mais ne s'autorisa pas a exprimer le moindre sentiment. S'éloignant simplement pour rejoindre les festivités sans enthousiasme *

KAFELE: * lorsqu'il releva sa tête en tentant de chasser avec difficultés ses propres douleurs il paniqua de ne plus voir la jeune fille enceinte* Melody * se raccrochant a cette mission si bien encré dans son esprit par telg*

Mélody: * elle ne put s'empêcher de rire en le voyant lui demander de le suivre alors qu'il lui tenait la main* je ne fais que ça * dit elle en serrant l'étreinte de cette poignée. *

YASSINE: *Il ne su quoi penser de son attitude, sachant très bien qu'il se raccrochait à ce devoir pour se distraire du reste. Mais ce n'était peut-être pas plus mal.* Elle est partie avec Lenny. *lui indiqua-t-il tout de même pour ne pas qu'il panique en pensant qu'elle s'était volatilisée* Par là. *ajouta-t-il en suivant les traces de pas dans la neige qui heureusement ne s'étaient pas encore effacées. Il ne s'attendit pas à trouver autre chose que de la neige mais bien qu'il fut surprit et impressionné en découvrant le lieu réel du Pi-Day, cela ne le faisait que se demander un peu plus ce qu'il faisait ici. Se distraire ? Passer le temps ? Tout cela avait de moins en moins de sens et il savait qu'il avait perdu patience dans cette petite pièce sombre. Il lui faudrait autre chose pour occuper son esprit ici. Baissant les yeux, il savait très bien quelle direction il allait prendre mais se souvenant de la présence de Kafele et de son inquiétude, il s'efforça de repousser cela à plus tard.* Retrouvons les. *proposa-t-il, un peu crispé devant la taille de l'événement et le nombre de gens. Sans guide, ça n'allait pas être simple.*

LENNY: *Il la mena joyeusement jusqu'au grand chapiteau central. Là les gens semblaient faire la queue comme devant une boite de nuit. Ils passèrent trop vite à côté pour voir si les gens étaient acceptés et recalés et pourquoi mais on les laissa entre eux sans leur poser de question lorsqu'on reconnu Lenny.* A l'intérieur, l'ambiance était quasi semblable à celle d'une boite de nuit. Les lumières colorées et dansantes bougeaient au rythme d'une techno déjantée. Un grand bar dans un coin, un buffet dans un autre et sur un côté du chapiteau à l'écart du dancefloor, un grand salon plus tamisé et plus calme où des personnes conversaient plus tranquillement.* _Pinaaaa ! Coladaa !_ *gloussa-t-il en trottinant jusqu'au bar pour leur servir des verres.*

JOON: Mais non mais non mais non ! C'est Piiiiiiiiiiiiiina Coladaaaa Lenny ! *piailla un petit homme asiatique qui gambada du dancefloor jusqu'à eux* Ooooh mais c'est qu'elle est jolie on dirait une princesse ! *remarqua-t-il en levant les bras en l'air devant Mélody* Tu connais Lenny ? Lenny c'est trop mon brooooo ! *s'amusa-t-il en saisissant ce dernier par la nuque pour le forcer à se baisser pour qu'il puisse lui donner une accolade*

LENNY: *Il éclata de rire en retrouvant Joon, un des plus gros vip du jour de Pi mais surtout un des plus gros fêtard voire le plus fêtard.* _Joon, je te présente Mélody. Mélody Joon. Il est corréen mais c'est pas grave parce qu'ici, tout le monde se comprend peu importe la langue. Parce que... Magiiiiiiiiiiie~_ *chantonna-t-il rejoint par Joon avant qu'ils ne se fassent un check.*

JOON: Magiiiiiiie~ Ohlalala Mélody Mélody mais même ton prénom est celui d'une princesse ! Faut que tu me dises où tu dégotte tout ce joli monde toi. *geignit-il en tapotant le bras de Lenny*

Mélody: * elle fut quelque peu perdue dans ce monde, cette musique et ce nouveau personnage.* j'ai l'impression d'être a une rave party *commenta t elle en souriant a Joon* enchantée!

JOON: Mais non mais non mais non ! C'est moiiii qui suis enchanté Mélody ! Et ici c'est le Piiiiiii day. Rien avoir avec une rave party, ici on est des intelectueeeeellllls ! *chantonna-t-il sans pouvoir s'empêcher de sautiller sur place*

LENNY: *Il gloussa en observant Joon qui avait toujours le don de l'amuser* Toi tu nous a pas attendu... Combien de verre t'as bu ?

KAFELE: * suivant son frère, il n'osa toujours pas renfiler le collier, le gardant enfermé dans son poing serré il semblait malgré tout rassuré de savoir Melody avec Lenny. Alors qu'il s'avançait à l'intérieur du dôme, il sentit un effet étrange sur lui comme si durant une seconde, il se demandait ce qu'il faisait ici*

JOON: Mais non mais non mais non ! J'ai rien bu j'ai juste mangé le gâteau là... Y avait du rhum dedans... Mais sinon j'vous attends là ! Et il est où ton franginonilo, hein ? J'pensiez que vous preniez la route des glaciers cette année, j'ai poireauté touuuute l'aprem ! *râla-t-il joyeusement en continuant de sauter d'un pied à l'autre

NILS: * il n'avait pas vraiment réfléchis a où il irait suivant un chemin habituel pour retrouver son bar habituel et y boire jusqu'à noyer cette horrible sensation d'abandon*

Mélody: * l'entendre parler de gâteau lui rappela qu'elle avait vraiment très faim mais elle fit une moue en l'entendant parler de rhum* y avait pas une histoire de... Pie aussi ?

LENNY: Ben il est... ! *répondit-il en relevant la tête, s'attendant à le trouver tout près de lui mais il ne le trouva pas.* Il est... *balbutia-t-il en tournant la tête faisant la girouette pour le trouver dans le chapiteau mais il ne s'y trouvait pas non plus. Pourtant il était persuadé qu'il les aurait suivi. Blêmissant, il sentit quelque chose lui pincer le cœur en comprenant alors qu'il devait être tout seul ou alors tout seul avec Kafele et Yassine.*

JOON: Oh mais siiiiiii mais siiiii ! Plein de Piiiiiiiiiies ! *annonça-t-il en lui prenant le bras pour la tirer vers le buffet. Il fit demi-tour pour pousser Lenny qui cherchait encore Nils des yeux* Aller aller va trouver ton frangopinonilo et nous on va aller manger des gâteaux hein ? Aller, aller ! *insista-t-il en le poussant un peu plus vers la sortie avant de retourner à Mélody et au grand buffet plein de pâtisseries et de tartes appétissantes.*

LENNY: *Poussé par Joon, mais surtout par son inquiétude il en oublia complètement Mélody un instant et se précipita dehors à la recherche de son frère. Il ne mit pas longtemps à le trouver, connaissant leurs coins préférés et le voir seul au bar et l'air si misérable lui écrasa le cœur un peu plus.* ___Heyy moi...___ *salua-t-il mais son enthousiasme intimidé en sachant que quelque chose n'allait pas.* ___Je pensais qu'on allait au chapiteau du Pôle...___ *justifia-t-il pour expliquer qu'il ne l'avait pas vraiment attendu en emportant Mélody.*

Mélody: * se retrouver avec un parfait inconnus avait quelque chose d'effrayant surtout en vue des derniers événements mais elle même ne put s'empêcher de culpabiliser en remarquant seulement maintenant l'absence de Nils. Souriant d'un air rassurant elle insista a son tour* vas y

NILS: * il ressentit un certaine amertume en l'entendant. Il aurait préféré réagir autrement mais a vrai dire, il se sentait blessé et misérable. Ne supportant pas l'idée d'avoir été celui qui avait prit le mauvais rôle encore une fois et d'y avoir perdu un ami en chemin. Il avala le contenu de son verre en redemandant un autre dans la foulée* ___ ouais moi aussi___

YASSINE: *Les lieux étaient vraiment grands, variés, alambiqués et peuplés. Bien qu'il comprenait que là était le charme du Pi-Day, cela ne fit que l'agacer un peu plus en ne sachant pas du tout comment faire pour retrouver Mélody. Leur deux guides s'étaient volatilisés sans vraiment s'inquiéter de leur sort, eux qui avaient pourtant tant insisté pour les amener jusqu'ici. Il s'efforça de chercher un peu plus pour Kafele mais finit par baisser les bras en passant devant une énième buvette.* Tu sais quoi ? Elle est probablement plus en sécurité avec Lenny ici que je ne sais où avec je ne sais qui. *soupira-t-il en s'asseyant au bar, commandant immédiatement un verre de quoi le détendre.* LUNA: * avec le monde, la jeune aveugle se montrait prudente et pourtant se mouvait sans trop de difficulté dans la masse. Suivant une sensation qu'elle avait reconnu mais dont elle ignorait encore la distance jusqu'à ce que cette sensation soit plus intense et donc plus proche. Ses grelots tintant ai rythme de ses pas, elle chuta pourtant au sol en ne voyant que trop très une personne qui avait a sa droite et qui avait déjà disparut sans se soucier de la jeune femme*

LENNY: *Il voyait bien qu'il était mal et il savait pourquoi. Pourtant il ne su quoi dire pour le consoler. Il avait eu raison de faire ce qu'il avait fait, n'essayant que de finir l'épreuve pour que tout le monde soit débarrassé. Mais Kafele avait ses propres raisons stupides mais émotionnelles d'avoir résisté et Yassine... Il était compréhensible qu'il soit si protecteur de son frère, maintenant qu'il venait de le récupérer. Et dans quel état... Au final personne n'avait raison ou tord mais il fut attristé de voir que Nils le vivait si mal.* ___Tu as déjà commencé à boire... Joon nous attendait pour...___ *remarqua-t-il, préférant éviter le sujet qui semblait tous les mettre à vif. Il encouragea Nils à quitter ce tabouret d'une petite tape dans le dos.* ___Aller, tout le monde est là bas. Ça va être plus marrant qu'ici...___

YASSINE: Luna ? *appela-t-il instinctivement en percevant et en reconnaissant le tintement de ses grelots. Il la chercha du regard mais ne la vit pas avant de baisser les yeux et de la trouver au sol. Il se précipita vers elle pour la relever.* Où est votre amie ? *s'inquiéta-t-il en la voyant seule au milieu de la foule.* LUNA: Quelque part * laissa t elle entendre d'un sourire* c'est tout son paradoxe, elle me laisse libre mais fini morte d'inquiétude *relevant ses yeux vers Yassine elle serra doucement son bras* vous allez bien ? * remarquant quelque chose dans ce qu'elle percevait*

Mélody: Il y a des trucs sans alcool *demanda t elle inquiète de tomber sur quelque chose qu'elle ne devrait pas manger *

NILS: ___ tout le monde ?___ *demanda t il avec une pointe de reproche en sachant que Lenny était partie sans les deux égyptiens qui devait être perdu quelque part*

YASSINE: Hum... *répondit-il d'un air gêné en jetant un coup d'oeil à la boisson qu'il venait de commander. Elle ne pouvait pas voir ça mais il savait qu'elle voyait bien plus rien qu'en le regardant. Ne se sentant pas vraiment de lui répondre honnêtement, il attrapa plutôt Kafele avant que celui-ci ne songe en profiter pour partir sans lui.* Kafele voici Luna et Luna, voici Kafele. Nous ehmm... Nous cherchions une amie... *expliqua-t-il en se rendant compte au fil de ses paroles que Luna pouvait peut-être leur venir en aide.* En fait notre groupe a été séparer et nous n'arrivons pas à retrouver les autres. Pensez-vous... pouvoir nous aider ? *demanda-t-il alors timidement.*

LENNY: *Il se décomposa à son reproche mais il ne prit pas cela par rapport à Kafele ou Yassine, ressentant ça directement comme s'il lui reprochait de l'avoir laissé tout seul. Il baissa les yeux d'un air coupable et doucement blessé qu'il lui fasse des reproches alors qu'ils auraient dû rester unis, tous les deux contre tout le reste. Il ne laissa pourtant pas cela l'éloigner et soupira en finissant par s'asseoir à côté de Nils, juste histoire d'être là avec lui.* ___J'ai laissé Mélody avec Joon...___ *marmonna-t-il d'une petite voix pour tout de même lui expliquer la situation dans laquelle ils se trouvaient.*

JOON: Mais oui mais oui mais oui ! Tout ! Tout sauf euh... Celui là et lui la non il est pas bon beurk. Mais tiens ! Ça là ! Tarte à la Pomme ! Ou fraise là ! C'est bon ça ! *présenta-t-il en présentant tarte sur tarte à Mélody.*

NILS: * en l'entendant ainsi il se sentit faiblir et vida son second verre* ___ désolé, c'est juste que... Ça me plait pas d'être le mauvais jumeaux___

LENNY: *Il eu l'impression de recevoir une douche froide en l'entendant parler ainsi.* ___T'es pas le mauvais jumeaux !!!___ *s'écria-t-il absolument choqué et révolté.* ___Nils... ! Ne te sens pas coupable, ne te sens pas mal ! Tu as fais ce qu'il fallait faire !___ *lui rappela-t-il avec ferveur* LUNA: D'accord * dit elle en souriant* j'ai besoin d'un peu de concentration, je cherche votre accompagnateur de tout a l'heure ?

YASSINE: *Il eu un sourire soulagé.* Ehm... Oui, par exemple. *acquiesça-t-il en comprenant qu'il serait plus facile pour elle de retrouver Nils qu'elle connaissait déjà que quelqu'un qu'elle n'avait jamais vu.* LUNA: * se concentrant sur le foule elle tente de repérer la marque unique de celui ci* Ok je l'ai trouvé. Je vais vous guider * dit elle en lui indiquant la direction a suivre*

YASSINE: Merci... Merci beaucoup. *dit-il alors en la suivant, s'assurant que Kafele en ferait de même. Il oublia son verre au bar*

NILS: * il soupira en venant simplement se glisser dans ses bras* ___rappelle le moi...___

LENNY: *Il le serra doucement contre lui pour le rassurer et le consoler.* ___On sait tout les deux lequel de nous deux est le plus vilain...___ *plaisanta-t-il d'une petite voix pleine de sous entendu pour lui-même.* LUNA: * guidant Yassine, elle Fiona légèrement les sourcils en regardant un détail alors qu'il n'était plus très loin* il a un frère jumeau votre ami? LUNA: (fronça pas Fiona lol désolé verre de trop xD)

Mélody: Se serait cliché si je prenais a la fraise non? * plaisanta t elle en se servant malgré tout une part de tarte a la fraise*

Mélody: * comme pour les pizza elle ne put s'empêcher de comment part la "croûte"*

NILS: * il profita de cette réconciliation, riant a

NILS: *sa plaisanterie qui lui rappelait qu'il avait toujours un possible diner* ___ j'ai mon rencard quelque part___

YASSINE: Oui c'est... Lenny. *répondit-il a sa remarque amusé que ce qu'elle puisse voir l'indique aussi. Comprenant qu'ils n'étaient plus très loin, il dépassa Luna pour rentrer dans la petite zone qui se trouvait devant eux et reconnu immédiatement les deux jumeaux au bar. Mais pas de signe de Mélody.* Où est Mélody ?! *demanda-t-il sévèrement en s'approchant. Si elle n'était pas avec eux alors elle pourrait être n'importe où et avec n'importe qui.*

LENNY: *Il rigola doucement en caressant les cheveux de Nils, l'encourageant à penser à son rencard pour se détendre un peu. Il sursauta légèrement à l'arrivée de Yassine et se crispa immédiatement en sentant la colère et le reproche encore présent dans sa voix. Cette fois il prit les devant et alla a sa rencontre pour lui bloquer le passage, qu'il laisse Nils un peu tranquille.* Elle est avec un ami. *expliqua-t-il fermement d'un ton de moins en moins amical.* Je peux vous amener jusqu'à elle. *proposa-t-il, plus dans l'optique de les éloigner que de réellement leur rendre service. Il remarqua du coin de l'oeil une jeune femme qui semblait faire partit de leur groupe et en déduit à ses yeux qu'il devait s'agir du rencard de Yassine. Ce n'était pas du tout son genre mais Lenny ne se sentit pas d'humeur de vraiment la saluer car tout cette situation commençait à peser un peu trop sur Nils. Yassine avait Kafele, sa belle, bientôt Mélody, il se trouvait au Pi-Day pour la première fois et trouvait encore le moyen d'être furieux.* ___J'reviens tout de suite.___ Suivez-moi. *ajouta-t-il avant de simplement prendre le chemin du chapiteau central d'un pas rapide.*

NILS: * par réflexe il ne bougea pas, observant d'un oeil se qui se passait et veillant surtout qu'il ne s'en prendrait pas une nouvelle fois à Lenny. Acquiesçant, il ne comptait pas bouger de suite de toute façon, laissant son frère les guider*

KAFELE: * il avait suivit Yassine par simple reflexe et désir de ne pas être seul. Toujours poursuivit par cette sensation étrange et intermittente de libération. Oscillant entre sa conscience propre et celle créer par Telg pour s'assurer qu'il veillerait sur Melody. Il aurait du se sentir inquiet mais c'était bien trop étrange pour qu'il puisse vraiment réalisé que Melody était seule quelque part dans cette foule*

Mélody: * elle s'était déjà resservir trois fois, discutant joyeusement avec l'ami de Lenny en attendant son retour* LUNA: Vous voulez que je vous laisse? * demanda t elle poliment a Yassine alors qu'elle le suivait malgré tout, n'ayant pas eu envie de lui lâcher la main*

LENNY: *Il les mena à l'intérieur au sautant la file qui ne désemplissait pas et ouvrit les mains pour présenter les lieux mais sans grand enthousiasme.* Voilàà... A votre droite vous aurez le bar et à gauche le buffet où Melody passait un bon moment... jusqu'ici... *marmonna-t-il d'un air grognon en s'apprêtant à les laisser là et retourner voir Nils. Il savait qu'il aurait dû passer reparler à Joon et Mélody mais il ne voulait pas infliger à la jeune française son attitude et sa mauvaise humeur. Yassine et Kafele seraient gentils avec elle.*

KAFELE: Quelque chose ne va pas * finit il par laisser entendre*

YASSINE: *Pouvoir voir Mélody et la voir saine et sauve et tranquillement en train de manger le soulagea immédiatement et il se rendit compte alors à quel point il avait été désagréable pour rien. Il se sentit un peu coupable et honteux devant l'air boudeur de Lenny, lui qui était pourtant si rarement de mauvaise humeur. Il voulu s'excuser mais la question de Luna détourna son attention et il serra instinctivement la main, loin de vouloir la laisser partir, surtout maintenant qu'il n'avait plus à s'inquiéter pour Mélody.* Non ehm... A moins... A moins que vous ayez autre chose à faire ? Je ne... *mais ce fut maintenant l'intervention de Kafele qui l'interpela cette fois.* Ne va pas ? Qu'est-ce qui ne va pas ? *s'inquiéta-t-il*

KAFELE: Je... Il... * mais il était incapable de réellement pouvoir l'expliquer*

LENNY: *La voix de Kafele l'avait gardé de partir tout de suite, inquiet qu'en effet quelque chose n'allait pas. Mais devant son air un peu perdu et troublé il cru comprendre et s'approcha avec un sourire rassurant et légèrement satisfait.* Il a du mal a rester dans ta tête ? *nargua-t-il doucement, pas certain que celui-ci soit réellement entièrement partit.* Ce sont les champs magnétiques, entre autres. Il se passe beaucoup de choses aux pôles. Ça peut créer... Quelques interférences. *expliqua-t-il patiemment en caressant doucement le bras de Kafele.* LUNA: * c'est instinctivement qu'elle c'était tournée vers celui qu'on lui avait présenté comme Kafele. Elle resta muette observant un phénomène vraiment étrange et surtout effrayant. Elle baissa la tête en serrant la main de Yassine *

YASSINE: *Il comprit l'explication de Lenny mais ne fut pas certain d'être entièrement rassuré, surtout en sentant la petite main de Luna se refermer sur la sienne.* Que voyez-vous ? *murmura-t-il d'un ton doucement inquiet* LUNA: Une masse... Qui tente de contenir son aura mais... Ici... Je n'avais jamais vu quelque chose de semblable... * tenta t elle d'expliquer*

YASSINE: *Il serra un peu plus sa main pour la rassurer et lui faire comprendre qu'ils étaient déjà au courant, même si ça n'avait rien de rassurant.* Quelqu'un essaye de le contrôler... Mais plus pour très longtemps. *lui expliqua-t-il à voix basse.*

KAFELE: * il aurait du s'en réjouir mais il n'osa simplement pas, quelque part effrayé par lui même. Telg avait beau le contrôler il l'avait malgré tout aider a tenir le coup... Au prix de son libre arbitre*

LENNY: *Il lu une détresse dans ses yeux sombres à cette idée et tout comme l'entendre dire que "quelque chose ne va pas", cela lui fit doucement douter.* C'est... Toujours ce que tu veux, hein ? *chercha-t-il a confirmer, loin de vouloir faire quelque chose contre son gré à nouveau.* LUNA: Ce n'est pas ça qui m'effraie... Cette masse je la vois en vous *expliqua t elle* je pensais qu'il s'agissait d'une irrégularité et elle n'est pas au même stade mais elle est présente... A la manière d'une tumeur...

YASSINE: *Il sentit un frisson le parcourir à cette idée, bien que Nils lui avait évoqué que ce qu'ils feraient à Kafele, ils devraient probablement le faire sur lui aussi ainsi que sur Mélody* C'est... C'est sous contrôle. Ne vous inquiétez pas. *la rassura-t-elle avec douceur.*

KAFELE: * il fit un signe positif de la tête, oui il savait qu'il devait le faire même si ça le terrifiait* tu t'occupera d'elle ? * demanda t il en sachant que même sans Telg il serait incapable de complètement se détacher de la française tout comme il savait qu'il retournerait tête la première retrouver les enfants*

LENNY: *Il eu une petite moue, navré qu'il songe déjà à les quitter mais c'était le prix de la liberté.* Bien sûr. *lui assura-t-il avec un sourire rassurant en sachant qu'avec Kafele ou non, il ne laisserait jamais Mélody tomber comme ça.* Et toi tu feras attention à toi, hein ? Être seul dans sa tête... ça a ses bons comme ses mauvais côtés.

KAFELE: Je dois retrouvé Akiiki * même si ce prénom ne dirait rien a Lenny mais il avait eu envie de lui expliquer pourquoi il était si partager. *

LENNY: *Il pinça les lèvres sans pourtant perdre son sourire. Il ne savait pas qui cela pouvait être mais il comprenait que Kafele avait probablement d'autres soucis en tête. Veiller sur Mélody semblait lui avoir été imposé par cet albinos et bientôt libre de ses décisions il pouvait maintenant revenir à ses priorités.* D'accord. *acquiesça-t-il doucement, montrant bien qu'il comprenait* Oh, si tu... *il trifouilla les bibelots accrochés à sa ceinture, il tira une petite pastille circulaire réfléchissante et passa ses doigts dessus pour la dédoubler et en tendre une à Kafele.* Si tu veux... me recontacter... un jour, je sais pas... au cas où... *balbutia-t-il sans oser vraiment montrer qu'il le souhaitait terriblement* Ça marche comme ça. *montra-t-il en prenant la pastille entre ses doigts pour l'étirer et l'agrandir en un miroir circulaire dans lequel on pouvait voir l'intérieur d'un appartement vide.* Tu peux toquer et je l'entendrais. *expliqua-t-il avant de réduire le miroir à nouveau.*

KAFELE: * il observa ses gestes et cette objet. Ne pouvant s'empêcher de rougir en comprenant qu'il souhaitait le revoir, il posa sa main sur la sienne pour récupérer le miroir. Ses yeux dans les siens, il ignorait quand il pourrait le revoir mais il lui fit comprendre d'un sourire qu'il le ferait.* vous êtes venu pour vous amusez non ? * se sentant redevenir un peu lui même il ne voulait pas penser au pire. Pas maintenant. Souhaitant profitez de cette sensation de liberté* LUNA: * en les écoutant et en les percevant. Elle ne put s'empêcher de glousser en détournant la tête vers Yassine* ils ont envie de s'embrasser * expliqua t elle en chuchotant. Bifurquant sur ce sujet en sachant qu'elle ne devait pas trop se mêler de leur histoire*

LENNY: *Il sentit une petite vague de douceur et de chaleur se répandre en lui lorsqu'il le vit accepter le miroir et lui sourire. Il haussa doucement les épaules devant sa remarque, même si ils s'étaient bien éloignés de ce but premier.* C'était... C'était le but, oui ? *répondit-il timide, plus vraiment certain que ce soit de circonstance.*

YASSINE: *Il eu un petit rire gêné devant la remarque de Luna. Alors ça aussi elle pouvait le sentir ? Il n'en était pas surprit de la part de Lenny mais c'était toujours étrange de se dire que son frère pouvait l'apprécier en retour. Un peu d'amour et de tendresse ne pouvait pas faire de mal alors il échangea un regard complice avec Luna.* Une danse ? *proposa-t-il gentiment et alors qu'il passèrent à côté de Lenny et Kafele, il poussa ce dernier contre l'autre.* LUNA: Vous tenez pas a vos pieds *commenta t elle en se sachant très mauvaise danseuse bien qu'elle ne refusait et le suivait. Toujours souriante, son bracelet tintant a leur pas*

YASSINE: Vous n'êtes pas si lourde que ça. *lui rappela-t-il avec un petit sourire mutin en se rappelant d'une autre danse qu'ils avaient eut sur le navire. La prenant par la taille, il n'eut aucun mal à la guider sur le rythme de la musique qui s'était naturellement mué en une valse mi-classique mi-électro à leur entrée sur la piste de danse.*

KAFELE: * il s'apprêtait à lui répondre qu'il se retrouva bousculer contre Lenny ne faisant qu'accentuer son rougissements. Une pointe de culpabilité le frappa mais il la chassa immédiatement profitant de cette proximité pour laisser un autre sentiment prendre le dessus et poser ses lèvres sur les siennes *

LENNY: *Il se figea en rougissant lorsque Yassine poussa Kafele contre lui. S'apprêtant à s'excuser en reculant mais au lieu de ça, il eu droit à un baiser. Il put sentir son cœur s'emballer au moment même où la musique se muait en quelque chose de terriblement romantique. C'était comme si tout son corps flottait de bonheur mais il eu doucement peur de ne plus toucher terre et mit fin à ce délicieux baiser après deux longues secondes magiques en de mordant les lèvres et en baissant les yeux.* Je dois... Je dois aller retrouver Nils... *se justifia-t-il d'un air doucement navré en s'éloignant légèrement de lui.*

KAFELE: * il acquiesça simplement en l'écoutant lui même ne sachant pas trop quoi dire et se rappelant qu'effectivement son frère jumeau l'attendait.*

LENNY: Ne t'éloigne pas trop. *ajouta-t-il tout de même et vint déposer un dernier petit baiser sur ses lèvres avant de se retourner pour retourner chercher son frère. Il arriva au bar et prit place, commandant cette fois un verre pour lui-même il en but rapidement la moitié pour chasser la sensation qui bourdonnait au creux de son ventre.* LUNA: * elle laissa échappé un rire en entendant ce sous entendu appuyer avant qu'il ne l'attrape part la taille. * je ne risquais pas de vous transpercer quoi que ce soit avec ses maudit talons aiguille * dit elle en se laissant guider* vous avez essayé de marcher avec ça sur de la neige ?

NILS: * en refusant son frère, il replaça ses lunettes sur son nez* tout va bien ? * dit il en fronçant les sourcils déjà près a régler une bonne fois pour toute cette situation*

YASSINE: *Il rigola doucement à sa remarque, continuant de l'emporter dans cette joyeuse valse.* Non jamais. *répondit-il sincèrement bien que ce soit une question rhétorique.

LENNY: *Il soupira en sachant qu'il ne pouvait pas mentir à Nils ou même vraiment lui cacher quoi que ce soit.* Oui oui ça va. *répondit-il tout de même dans l'espoir de pouvoir simplement ne pas y penser.*

NILS: * il fixa son frère de longues secondes sans rien dire ne le lâchant pas des yeux jusqu'à ce qu'il accepte de lui parler* LUNA: Vous voulez essayer ? * plaisanta t elle en s agrippant un peu plus à lui*

YASSINE: *Il eu une petite moue peu enthousiasmé par l'idée.* Je pense qu'il est mieux pour nous que celui qui voit soit celui qui puisse marcher. *plaisanta-t-il doucement en la faisant tournoyer un peu plus.*

LENNY: *Il capta le regard de son frère auquel il savait qu'il n'échapperait pas jusqu'à ce qu'il se confie. Il baissa les yeux en se sentant complètement bête et de devoir le dire a haute voix ne faisait qu'accentuer son sentiment.* C'est pas mon happy ending hein... ? *marmonna-t-il en évoquant des conversations qu'ils avaient déjà eu à propos de l'hypothétique "celui ou celle avec qui ils finiraient leur vie", trahissant qu'il sentait qu'il commençait à considérer Kafele de plus en plus comme quelqu'un d'autre qu'un simple morceau de chair séduisant* Je sais que ça l'est pas. *ajouta-t-il avec une petite mine triste avant de soupirer et de reprendre une gorgée de sa boisson* Je déteste quand je deviens sentimental. LUNA: * elle gloussa glissant une main le long de son bras* vous seriez surpris par les sensations qu'on ressent dans ma position

YASSINE: J'en suis déjà très curieux. *répondit-il en finissant par la prendre dans ses bras pour la décoller du sol et soulager ses pieds.* Tout à l'heure, sur le navire... *se rappela-t-il alors* Quand vous m'avez demandé si je n'avais pas envie de vous embrasser, vous connaissiez déjà la réponse n'est-ce pas ? *remarqua-t-il en faisant le lient avec ce qu'elle avait constaté en observant Lenny et Kafele.*

NILS: * il eut lui même un pincement au Coeur en l'écoutant. Venant l'entourer de son bras* qu'en sais tu ? * bien qu'il préférait l'idée d'avoir son frère que pour lui, ce qui s'était déroulé dans cette pièce ne l'avait pas laissé de marbre* LUNA: * elle eut un sourire en coin en l'écoutant posant sa tête contre son épaule, elle susurra sa réponse à son oreille* je savais que vous aviez envie de moi... Embrasser est une version plus mignonne de ce qu'ils voulaient réellement et de ce que vous souhaitiez dans ce navire mais en avoir envie ne signifie pas qu'on veuille assouvir cette envie

LENNY: Je le sais... Et tu le sais aussi. Tout le monde le sais. *répondit-il d'une petite voix, loin de vouloir se laisser bercé par des illusions. Kafele avait bien d'autre choses en tête, bien trop de choses à gérer mais ce n'était pas seulement ça. Ça n'avait été qu'une baise comme ça, Lenny par gourmandise et Kafele pour se distraire. Il n'était pas amoureux ou même intéressé, il était en deuil. L'Islandais n'était pas triste que cela ne soit pas parfait, simplement agacé que quelque chose en lui s'amuse à espérer l'impossible.* Je sais comment ça se finit. Avec toi qui me tapote le dos pendant que je chiale pour ma vie en prenant trois kilos de chocolat. C'est pas ce que je veux. *conclu-t-il fermement pour dissuader Nils de l'encourager sur cette voie.*

YASSINE: *L'entendre lui susurrer cela ne fit qu'accentuer ce désir en lui et il vint déposer ses lèvres sur les siennes avec tendresse.* Comment ne pas vouloir l'assouvir... *soupira-t-il avec bonheur.*

NILS: Mais j'aime bien te tapoter le dos pendant que tu te goinfre... * s'amusa t il pour l'embêter et surtout lui changer un peu les idées* je deviendrai le plus sexy de nous deux

LENNY: *Il soupira en souriant malgré tout, venant lui ébouriffer ses cheveux mal coiffés.* Cours toujours... LUNA: * un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle répondait à son baiser. Percevant des sentiments a travers le goût de ses lèvres ou de sa langue. Elle souffla doucement l'air de ses poumons alors qu'il ne se voyait pas capable d'y résister* je ne dis jamais non * bien qu' Yassine ne se doutait pas a quel point cette phrase était vrai. *

NILS: Ou je me goinfrerai avec toi... * dit il en tentant d'éviter l ébouriffage de cheveux* Clarisse ne semble pas vouloir de ce diner

LENNY: *Il soupira devant sa remarque.* Clarisse est peut-être en train de te chercher partout et tu le retrouveras frigorifié dans un coin à la fin du Pi-Day. *rétorqua-t-il en tapotant son épaule pour le motiver à être un peu plus patient mais surtout dégourdit.*

NILS: Moi, courir après quelqu'un ? * même pour lui cela sonnait étrangement* et puis il faut que je m'occupe de l'encre

YASSINE: *Sa voix, ses lèvres, cela ne faisait que lui donner envie de toujours plus et il la redéposa au sol pour pouvoir prendre son visage dans ses mains et l'embrasser un peu plus passionnément.*

LENNY: *Il soupira, sachant que ce n'était pas du tout le genre de son frère et c'était devenu une question d'égo et de réputation à ce point.* C'est vrai... Je vais en parler aux autres, voir qui serait intéressé pour nous aider. Autant faire ça au chapiteau central, tout le monde y est. *conseilla-t-il en se relevant, finissant son verre et prenant son courage à deux mains pour rester concentrer sur cette mission et ne pas se laisser aller sur la pente glissante de l'amour.*

NILS: * il acquiesça en quittant a son tour son tabouret * tu as raison... Si on pouvait avoir un autre tatoueur... Faire les trois en même temps serait plus sur LUNA: * l'embrassant de plus belle. Laissant simplement son corps se balancer au rythme de la musique*

LENNY: Joon ? Ceci dit... Il a déjà un peu bu enfin... mangé un baba au rhum. Sinon les autres... Lizbeth peut-être... Oh ou Tabitha ? Si elle est là, je ne l'ai pas vu encore... *réfléchit-il en reprenant le chemin du chapiteau central.*

KAFELE: * il avait profiter de n avoir plus personne pour le surveiller tant physiquement que mentalement pour s'éclipser. Retrouvant la neige et le calme profond qui régnait a l'extérieur du pi day. Prenant du temps pour lui, animer par sa propre conscience et les mots de Nils. Il savait que se serait difficile mais il savait que cela était nécessaire. Lorsqu'il revint, les yeux rougit part les larmes, il chercha a revenir là où Lenny l'avait laissé *

NILS: Lizbeth nous a déjà vu faire... Elle pourrait Oui mais je ne l'ai pas encore vu non plus *remarqua t il* mais note la suite d'or était occupée...

LENNY: C'est vrai... Y a pas mal de chance pour que ça soit elle... *aggréa-t-il en retrouvant le chapiteau. Un coup d'oeil lui assura qu'il y avait bien leur trois amis. Mélody toujours à la dégustation avec Joon qui faisait des pitreries avec des donuts, Yassine bien occupé avec sa cavalière et Kafele. Il voulu instinctivement aller le voir mais se garda de répondre à cet instinct en détournant le regard. Tu euh... Tu vas chercher l'encre, je vais trouver Lizbeth. *indiqua-t-il à Nils bien qu'il se dirigeraient tous deux vers la zone tranquille où la plupart des grandes têtes du Pi-Day bavardaient calmement.*

NILS: * il perçu le regard de son frère en direction de l'égyptien mais ne releva simplement pas pour ne pas remuer le couteau dans la plaie. Faisant route avec lui vers la partie calme. Il avait juste besoin d'encre ce qui ne serait pas difficile a trouver*

Mélody: * amusée par joon la demoiselle attrapa a son tour des beignets. Jonglant habilement avec ceux ci. Retrouvant un petit plaisir personnel a remanier quelque chose de cette façon* ajoutes en ! *mit elle au défis *

Dans un coin du chapiteau central, l'ambiance était plus feutrée. Des tapis, des fauteuils, des rideaux, des petites alcôves où l'ont pouvait papoter sans être dérangés par la musique et les festivités. Ils y avait de petites tables ça et là sur lesquelles étaient posées des pâtisseries ou des tasses fumantes. Il y avait en effet la plupart des éternels du Pi-Day. Kalev Laine, l'Aritmancien, jouant calmement aux échec avec une belle demoiselle asiatique. Il y avait Frank Bourgeois aussi cette année, l'Historien, qui lisait tranquillement en buvant une tasse de thé. Et Lizbeth, dans une conversation passionnée avec Earnest Ackerley, le professeur moldu enseignant à Oxford. Ingrid était aussi à sa place habituelle, parlant à quelques personnes nouvelles assises en face d'elle mais il y avait un homme qui occupait une place à ses côtés, proche, sur la même banquette alors qu'Ingrid s’asseyait toujours seule. C'était Clarisse, qui bien que présent ne semblait que très peu intéressé par la conversation qui se déroulait à côté de lui.

LENNY: *Il trottina joyeusement vers le duo Lizbeth et Earnest pour les rejoindre.* Hello mes beautés ! Comment allez-vous cette années ? *gloussa-t-il avec excitation, joyeux de retrouver leur tête.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 10   Mar 10 Jan - 22:06

JOON: *Il couina d'enthousiasme en la voyant jongler avec des beignets, jouant le jeu en en ajoutant un, puis deux, puis cinq, puis autant qu'il pouvait prendre dans le buffet*

NILS: * il se figea en remarquant Clarisse bien content que son jumeau se soit immédiatement éclipser du coter de Lizbeth et Earnest. S'approchant de la table, il salua poliment tout le monde avant d'esquisser un sourire à Ingrid* rebonsoir * mais le regard furtif en direction de Clarisse laissait un doute sur la personne a qui il s'adressait réellement*

CLARISSE: *Il se redressa sur sa banquette et se crispa très légèrement en fixant Nils, soudain bien plus intéressé parce qu'il se passait là*

INGRID: *Elle put remarquer le changement d'attitude de son accompagnateur et lui jeta un petit regard avant de se tourner vers Nils, le sourire courtois comme à son habitude.* Rebonsoir, Nils. Que puis-je faire pour toi ?

LIZBETH: Lenny... * salua t elle posément en souriant. Sa posture droite, les mains posées sur ses genoux croisée* parfaitement bien et toi ? * elle s'apprêtait a demander des nouvelles du jumeaux mais remarqua sa présence un peu plus loin* j'ai cru entendre que vous étiez à bord... Lassé par l'aventure ?

LENNY: Oh non pas du tout ! On avait prévu de prendre la route des glaciers cette années mais on est tombé sur des amis intéressés et on s'est dit que c'était plus simple. Donc c'était bien toi dans la suite d'or ? Juste par curiosité, combien de décimales ? *demanda-t-il en gloussant d'enthousiasme*

NILS: * il n'était pas du genre à tourner autour du pot et préféra y aller franchement comme à son habitude* j'ai besoin d'encre * dit il non sans sourire pour lui même face a la réaction de Clarisse*

INGRID: D'encre ? *s'étonna-t-elle avec un sourire avant de se retourner vers un petit coffret à côté d'elle. Elle l'ouvrit et en sortit un flacon de cristal remplit d'encre noire.* Comme ça ?

NILS: Entre autre * dit il en observant la fiole avec un sourire* joli packaging

LIZBETH: Depuis que vous ne venez plus je m'arrête a deux cent décimal

INGRID: *Elle eu un petit sourire en lui tendant la fiole.* Ce sera tout ?

LENNY: *Il se tapa sur le front d'admiration* Tu es épatante, comme toujours ! *il s'assit à côté elle alors, ne souhaitant pas tourner autour du pot* Mon frère et moi avons ce petit projet et il nous manque une paire de main épatantes comme les tiennes. Partante ?

NILS: Ça dépend * il posa ses yeux sur Clarisse. Sachant qu'il l'avait inviter a dîner mais que celui ci ne semblait pas l'avoir chercher il se demandait s'il profiterait de cette main tendue pour le rejoindre*

CLARISSE: *Il capta l'invitation mais ne bougea pas, figé sur sa banquette en fixant Nils d'un air incertain.*

LIZBETH: * elle esquissa un sourire en échangeant un regard avec son ami moldu* tu sais toujours comment flatter les gens mon Lenny... En quoi mes mains pourraient elles te servir. * elle leva un index alors que son regard se fit discrètement rieur * rien d inapproprié j'espère

INGRID: *Voyant cette échange, elle tapota la cuisse de Clarisse avec un petit sourire encourageant.* Va.

CLARISSE: *Il jeta un petit coup d'oeil à Ingrid alors qu'elle l'encourageait à le suivre. Déglutissant, il finit par se relever s'éloigner de la zone tranquille en réajustant nerveusement ses manches.* Je pensais que c'était à moi de vous retrouver. *remarqua-t-il lorsqu'ils furent un peu à l'écart.*

LENNY: *Il gloussa doucement devant son espièglerie élégante.* Oh non... Ce n'est pas mon genre... *ria-t-il doucement* Un tatouage, afin de protéger un ami d'un parasite assez persistant. *expliqua-t-il simplement.* Comme tu avais déjà assisté à une de nos séances...

NILS: * une certaine déception lui traversa l'échine mais il n'en montra rien. Prenant simplement ce qu'il était venu chercher à la base en se demandant comment son frère pouvait supporter de parfois se faire rembarrer. Replaçant ses lunettes correctement il eut un sourire poli mais la encore se fut l'organisatrice qui semblait lui offrir ce qu'il souhait. Il eut une seconde surprise avant de sourire * ce sera tout, merci Ingrid * dit il de son ton habituellement suave en s'éloignant, jouant avec la fiole entre ses doigts * j'ignorais que tu trouvais ici et il m'aurait été difficile de ne pas saisir cette opportunité mais si tu y tiens nous aurions tout le temps de jouer à cache cache plus tard.

CLARISSE: *Il se retourna pour lui faire face.* Non. Dinons. *répondit-il, maintenant qu'il s'était levé pour ça.*

NILS: * il fut un peu prit de court. Le fixant sans savoir quoi lui répondre. Habituellement c'était lui qui gardait le contrôle et décidait mais il se retrouva à nouveau avec les rôles inversés. * tu es pressé d'en finir ? * demanda t il avec une pointe de provocation dans la voix* laisse moi prévenir mon frère et je suis tout à toi * se disant qu'ils avaient de toute façon toute la nuit pour cette histoire de tatouage*

CLARISSE: *Il jeta un bref coup d'oeil au frère en question et ne répondit, le laissant prévenir et revenir à lui.*

NILS: * rejoignant son frère il s'excusa auprès d'eux* je vous l'emprunte deux petites secondes * s'éloignant un peu il passa sa main sur sa nuque en lui tendant la fiole d'encre* ___ j'ai un dîner a honorer avant... Sauf si tu as besoin de moi de suite___

LENNY: ___M-mais...___ *il pensait qu'ils allaient faire cela tout de suite afin d'en être débarrassé mais un coup d'oeil au rencard de son frère lui rappela soudain qu'il y avait plus urgent. Son visage se fendit d'un grand sourire de fierté et il donna une accolade fraternelle à son frère.* ___Soit pas sage...___ *le nargua-t-il avec un clin d'oeil avant de le pousser vers ce certain Clarisse qu'il ne put s'empêcher de jauger du regard. Si celui-ci l'avait regardé, il l'aurait mit en garde d'un regard de prendre soin de son frère mais ce n'était pas le cas.*

NILS: * il leva les yeux au ciel dans un réflexe habituel face a la remarque de son frère. A vrai dire il ne savait pas trop dans quoi il embarquait et c'était probablement pour ça qu'il le faisait. Revenant auprès de Clarisse il prit directement la direction vers la partie restauration évitant de loin le buffet qui n'était pas assez intime a son goût* tu m'as chercher ? * demanda t il par curiosité*

CLARISSE: Je... J'ai été distrait. *avoua-t-il en le suivant jusqu'au lieu de son choix, personnellement peu inspiré.*

NILS: Distrait ? * préférant se montrer curieux plutôt que vexé.*

CLARISSE: Peu importe. Après vous. *insista-t-il en lui faisant signe de choisir une table.*

LIZBETH: * attendant le retour de Lenny pour lui donner sa réponse. Elle inclina doucement la tête* très bien, je mettrai mes mains a votre service mais... Parle moi de ton ami

LENNY: *Il revint vers elle avec son flacon d'encre et se rassit à ses côtés, ne sachant pas très bien ce qu'il ferait en attendant le retour de Nils.* En fait... J'en ai trois, cette fois... C'est pour ça qu'on a besoin... Ils sont tous très gentils mais ils ont vécus des choses assez moche. *expliqua-t-il sans savoir s'il devait être plus précis que ça.* Et... Le passé n'a pas l'air de vouloir les lâcher.

NILS: * il eut une autre décharge au fond de lui en l'écoutant. Déstabiliser et en dehors de sa zone de confort il choisit une table dont la vue vers l'extérieur lui plaisait. A peine s'étaient ils ados que deux verres apparurent pour automatiquement se remplir de la boisson qu'ils désireraient. Ce fut le même cocktail que celui que Clarisse lui avait offert qui vint remplir le sien*

LIZBETH: Lenny Lenny Lenny... Tu sais que tout le thème du pi Day c'est la précision... *lui dit elle d'un ton légèrement maternelle. Signifiant qu'elle souhaitait très clairement les détails* LUNA: * il était facile de se laisser perdre a travers d'innombrables baiser tant et si bien que la musique n'avait plus d'importance et seul le son de son Coeur lui parvenait. Elle se détacha pourtant de lui, les joues rosies et des papillons plein le ventre* si vous continuez ainsi je risque d'oublier que nous sommes en publique

Mélody: * elle avait réussi a jongler avec plus d'une vingtaine de beignet avant de perdre le rythme et de se retrouver sous une pluie grasse et sucré en rigolant*

LENNY: *Il soupira, acculé. Il n'était pas si confortable que ça se partager tant d'information à propos d'autres personnes ainsi, mais si Lizbeth allait les aider elle méritait de savoir exactement de quoi il s'agissait.* D'accord... J'ai cet ami... Il s'appelle Kafele. Ils a vécu des choses très traumatisantes. Tu as entendu parlé de ce qu'il s'est passé en Egypte ? Il était là. Et... Ce n'est qu'une des choses terribles qu'il a dû vivre. Il y a cet homme, un albinos... Il est Egyptien lui aussi, je ne le connais pas mais il est très puissant. Je crois qu'il essaye de veiller sur Kafele et... sur les siens mais il les contrôle, mentalement. Leur fit quoi faire, quoi ressentir... C'est malsain. Je veux l'en débarrasser à jamais. Il y a aussi Yassine, son frère, et Mélody. Elle n'est pas Egyptienne mais elle est enceinte d'un petit garçon dont le père est très important là bas. Ce qui a fait d'elle une cible pour cet albinos. Nous allons sceller leur esprit pour les libérer de son influence.

JOON: *Il éclata de rire lorsqu'elle fini par tout faire tomber, applaudissant avec enthousiasme malgré tout et en faisant léviter les pâtisseries avant qu'elle ne touche le sol pour leur faire regagner leur place sur le buffet.* T'es super douée toi ! Moi les beignets je sais juste les manger ! *s'amusa-t-il avant d'en engloutir un gaiement*

YASSINE: Vous n'avez qu'à fermer les yeux... *plaisanta-t-il d'un murmure suave avant de l'embrasser encore. Tant que ce n'était que ça, ça restait correct et bien franchement il ne s'en lassait pas.*

CLARISSE: *Il s'assit en face de Nîls, croisant les jambes sans le bousculer et tourna la tête vers la vue qu'il avait choisit. Il prit le verre qui était apparu devant lui sans vraiment y prêter attention et le porta à ses lèvres, reconnaissant le goût de la Pina Colada caractéristique du Pi-Day.*

LIZBETH: * elle écouta l'histoire avec un grand intérêt et plus celle ci avançait plus elle le devenait. * décidément... Vous avez l'art d'attirer les gens intéressant *commenta t elle* tu ignore comment cet... Albinos s'y prend ? * attiré par cette homme mystérieux et visiblement puissant* LUNA: * le tintement de ses grelots vinrent partager un instant son propre désir pour influencer celui de l'égyptien alors qu'elle murmura contre ses lèvres* vous ne voulez pas que j'oublie que nous sommes en publique * suave elle profita de la musique et du fait qu'ils se trouvaient sur une piste de danse pour laisser ses hanches se glisser contre lui*

NILS: * bien qu'il ait choisi cette table il ne s'intéressa pas du tout à cette vue. Gardant ses yeux rivés sur l'homme qui l'accompagnait. * parle moi de toi

LENNY: Hm... Pas vraiment. C'est de la simple possession mentale mais... Son influence... *il ne savait même pas trop qualifier ce qu'il avait ressentit en se plongeant dans le noir dans l'esprit de Mélody.* Il est presque omniscient. *remarqua-t-il mais cela le fit songer aussi à la limite de son pouvoir. Jusqu'ici il ne s'était pas directement attaqué à lui ou son frère alors qu'il aurait très bien pu. S'acharnant plutôt sur Kafele mais aussi Mélody...* Il a très vite détecté la parenté du bébé ce qui me fait penser qu'il... Qu'il se concentre surtout sur les individus de son propre groupe et leur famille. Comme leur code génétique. *expliqua-t-il en se rappelant que c'était un peu ce qu'il essayait de faire pour retrouver Rê.* Ça me rappelle que j'ai aussi autre chose a faire... *marmonna-t-il pour lui même en jetant un coup d'oeil à Mélody, toujours occupée avec les pitreries de Joon.*

YASSINE: *Il se mordit la lèvre en la sentant se mouvoir contre lui en animant plus encore son désir, sans s'en rendre compte que la magie s'en mêlait aussi pour le pousser à craquer. D'ordinaire, il aurait peut-être regardé autour de lui et cherché après ses amis pour se rappeler pourquoi il était là mais il était bien trop obnubilé par cette voix, ce visage et ce corps.* Je ne sais pas où nous ne le serions pas... *soupira-t-il d'une voix engorgée de désir mais gêné de savoir qu'il ne pourrait peut-être pas répondre à ses attentes, faute de connaitre un coin tranquille.*

LIZBETH: Autre chose a faire ? LUNA: * elle l'embrassa de plus belle en laissant un rire s'échapper de ses lèvres face à son propre désir qui lui faisait perdre un peu la raison* j'aimerais pouvoir vous le dire mais à mes yeux je ne suis jamais en publique *plaisanta t elle en se lovant contre lui. Dansant toujours tout contre*

Mélody: C'est pas mon domaine de prédilection mais je me débrouille. Je préfère jongler avec de poï enflammer *expliqua t elle après que son fou rire se soit calmé *

CLARISSE: *Il fut interpellé par la voix de Nils et extirpé de sa contemplation. Un instant, il paru agacé de se trouver là, avec lui et dans cette situation. Mais il s'efforça de chasser ce sentiment en sachant très bien que s'il avait réellement voulu éviter ce questionnement, il n'aurait tout simplement pas dû l'approcher dès le départ. Il soupira devant sa propre frigidité et la difficulté qu'il avait à parler de lui et de ce qui l'amenait ici aujourd'hui. Pas non plus d'humeur a faire la conversation il décida d'aller au plus simple. Si cela ne plaisait pas a son interlocuteur au moins ils n'auraient pas perdu leur temps à tourner inconfortablement autour du pot.* La dernière fois que je suis venu ici, les choses ont un peu... dérapé. C'était il y a quinze ans. J'avais vingt ans. *expliqua-t-il sans pouvoir masquer à quel point ce souvenir le mettait mal à l'aise. Pourtant il savait que c'était la première chose à laquelle les gens se souvenaient lorsqu'ils le reconnaissaient. Ce n'était pas un secret.* Je venais tout les ans avec mon père depuis l'âge de treize ans, rencontrait des sorciers époustouflants. *raconta-t-il, une lueur folle passant dans son regard alors que son corps se crispait d'un imperceptible frisson.* J'ai eu mes travers mais cette année là... J'ai été trop... gourmand. *se remémora-t-il et cette fois ce fut un voile de honte et de regret qui se posa sur ses yeux. Il reprit une gorgée de son verre dont le contenu s'était changé en quelque chose de bien plus fort.* Pour être entièrement franc avec vous Nils, je suis un drogué. Je me drogue... aux gens. Je me nourris de leur savoir, de leur souvenirs, de leur... émotions, de tout ce qui constitue une existence, vraiment. Je ne la vole pas je... simplement... *mais il sembla lutter avec ses mots comme lutter avec l'envie que ceux-ci faisaient naitre en lui. Il inspira longuement.* Mais j'ai arrêté. *ajouta-t-il avec un bref sourire qui se voulait rassurant même s'il se doutait que Nils ne devait pas être rassuré du tout.* Et revenir ici... Est une façon pour moi de me prouver a moi et a mes amis que j'ai changé. *avoua-t-il finalement en détournant le regard vers cette vue à nouveau, se distançant de Nils en s'efforçant de se concentrer sur cela, plus que sur le résultat de ce petit flirt qui prendrait probablement très rapidement fin à présent.*

JOON: Mhh... des poï... comme ça ? *demanda-t-il en en faisant apparaitre dans ses mains*

LENNY: *Au point où il en était il ne voyait pas pourquoi lui faire plus de secrets. Il se rapprocha d'elle comme s'il lui révélait un petit projet secret ce qui était à moitié le cas.* J'essaye de retrouver le père... Du bébé de Mélody.

YASSINE: J'ai envie de vous... *souffla-t-il désespérément à son oreille bien qu'elle pouvait le sentir à force de danser ainsi contre lui.*

NILS: * il écouta cette histoire qui trouva écho dans son esprit. Il aurait probablement du fuir mais en réalité il en fut incapable. Esquissant un petit sourire malgré lui...* Je t'ai cru plus jeune * avoua t il avec une sincérité déconcertante face à ce qu'il venait de lui livrer* LUNA: Emmenez moi ailleurs * demanda t elle. Elle n'était pas certaine qu'ils trouveraient leur bonheur mais l'idée de chercher était tout aussi amusante*

CLARISSE: *Il eu un petit sourire amusé devant cette remarque qui évitait sciemment le sujet.* J'ai pourtant bien 35 ans. *7 ans après ce jour à continuer de chasser les esprits les plus brillants de cette Terre, 8 ans pour redescendre sur la voie de la repentance, jusqu'à aujourd'hui. Pas la dernière étape mais une qui avait tout de même beaucoup de signification. Mais il se garda d'étayer le sujet, estimant qu'il en avait probablement déjà dit trop.* Que mangeons-nous ? *demanda-t-il en suivant la politique de l'anodin que semblait choisir Nils.*

LIZBETH: Magie de la terre ? * demanda t elle bien qu'il s'agissait d'une question rhétorique *

LENNY: *Il gigota ses doigts bagués avec un sourire excité.* J'ai déjà une bonne idée de son code génétique grâce au bébé. Et avec les amplificateurs magiques qu'on a ici, j'espère pouvoir le retrouver un peu plus facilement.

YASSINE: *Il la serra dans ses bras en l'embrassant encore avant de la porter à nouveau et de se glisser hors de la tente en rigolant comme un gamin en train de faire une bêtise. Il regarda autour de lui mais chaque endroit semblait pensé pour accueillir les gens et il y en avait assez pour que partout soit plus où moins bondé. Il continua de se balader pourtant, joyeusement, oubliant un peu leur quête de luxure pour une visite plus joyeuse des lieux.*

NILS: Tout dépends si tu préfère me laissez choisir le menu ou si tu préfère choisir pour toi... * sachant que ces tables étaient capable de faire apparaître n'importe quel plat comme elle le faisait pour les boissons*

LIZBETH: Tu veux un peu d'aide ? Je suis terriblement curieuse... Et si nous sommes deux a chercher...

CLARISSE: Je... t'en prie. *l'invita-t-il en se rappelant du tutoiement. Il n'était pas très inspiré, ni même très affamé mais ce genre de service n'était aussi pas vraiment le plus adapté pour quelqu'un comme lui qui, en terme de choix, pouvait en faire des centaines différents en même temps.*

Mélody: * lorsqu'elle vit les deux poï entre ses mains. Elle sautilla sur place* oui ! *tendant les mains sans les prendre pour autant * je peux ? LUNA: * rigolant comme si elle avait a nouveau seize ans elle le suivait dans cette quête* décrits moi les lieux

LENNY: *Il trépigna de joie à sa proposition.* J'en serais ravis ! *gloussa-t-il mais surtout parce qu'il appréciait sa compagnie. Il n'avait aucun doute qu'il finirait par trouver Rê avant la fin du Pi-Day.* Oh mais avant, il faut que je te prévienne... Ou non, tiens. *il vint prendre ses mains dans les siennes et lui partagea le souvenir de Rê, les étreintes joyeuses du couple dans la neige mais surtout cette malédiction, ce cœur noir et opaque malgré son sortilège d'analyse qui répandait son poison dans tout son corps.* Comme tu dis... Des gens intéressants... *répéta-t-il avec un petit sourire navré de l'embarquer là dedans. Il en profita pour lui transmettre les morceaux du code génétique qu'il avait pu isolé et sur lequel ils pouvaient baser leur recherche.*

JOON: Mais oui mais oui ! J'sais pas quoi en faire moi ! *dit-il en les lui tendant. Il en fit pourtant apparaitre une deuxième paire avec laquelle il s'amusa en les agitant dans l'air*

NILS: * dès lors qu'il lui donna l'autorisation. L'entrée apparut devant eux* tartare de saint jacques aux fruit de la passion * c'était frais et léger, raffiner, tout ce qu appréciais Nils en terme de cuisine*

YASSINE: *Il lui décrivit les lieux, chaque stand, chaque recoin, chaque chapiteau ou igloo ou boule de cristal à l'intérieur de laquelle les gens flottaient ou dansaient. Les activités, les marchands, les restaurateurs, le sourire sur le visage des gens qu'ils croisaient et le scintillement du lustre géant au dessus de leur tête qui se reflétait dans leurs yeux.*

LIZBETH: * face aux images et a ces souvenirs elle ne put cacher son intérêt mais aussi une forme d'inquiétude.* triste malédiction * quelque chose traversa pourtant son esprit et son regard. Une idée qu'elle semblait garder pour elle sur le moment* LUNA: Des igloos ? * demanda t elle assez curieuse. Réanimant un peu de lubricité dans sa voix*

CLARISSE: *Il observa l'entrée apparaitre avec un sourire.* Bon choix. *commenta-t-il en glissant un doigt sur le manche de sa fourchette sans pourtant la prendre.* Et vous, Nils ? Parlez-moi de vous... Je veux dire... De toi.

LENNY: *Il baissa les yeux, attristé par ce sort lui aussi.* Oui... Ça a l'air de le ronger... Nils... On pense qu'il doit y avoir un moyen de l'aider mais il faut d'abord qu'on arrive à le retrouver.

Mélody: Oh ! Merci ! * dit elle en servant leur poids dans ses mains. Elle ne put s'empêcher de sourire. Reculant assez pour ne rien renversez elle commença doucement a les faire se balancer se laissant petit a petit porté par la musique jusqu'à simplement se donner corps et âmes à son art. Sa bague fit naturellement embraser les poï alors qu'elle dansais sans se rendre compte qu'elle forçait les gens a s'éloigner d'elle*

YASSINE: Oui, ce sont de petites constructions faites de blocs de neige très dure. Comme des petites bulles, c'est assez mignon. *décrivit-il avec amusement sans capter ses insinuations.*

JOON: *Il fit les grands yeux, impressionné par cet art qu'il ne connaissait pas et clama et applaudit bruyamment plus elle se laissa portée par la musique, si bien qu'un cercle de gens se forma petit à petit autour d'elle pour la regarder faire et l'acclamer.*

NILS: Merci * dit il en prenant une bouchée. Ravi de sentir le gout du fruit de la passion qu'il affectionnait tant* moi... Et bien... Je suis un éternel insatisfait. J'ai besoin de vivre et surtout de me sentir vivant alors c'est assez naturellement que j'ai voyagé avec mon frère dès que nous avons pu. Collectionnant nos trouvailles, apprenant, instruisant du savoir des autres cultures mais pour être honnête... Ce n'est jamais assez * il aurait peut être du faire attention a ce qu'il disait mais a dire vrai... Il n'était pas comme ça et ne comptait pas en changer même pour un homme qui lui plaisait énormément*

LIZBETH: * elle détourna le regard en percevant les acclamations au loin mais se reconcentra bien vite* une transplantation le pourrait... LUNA: On y voit donc rien de ce qui se passe a l'intérieur ?

CLARISSE: *Il eu un petit rire en détournant le regard devant ces paroles qui l'alléchaient terriblement. Nils venait d'apprendre cette part de lui et pourtant il ne semblait pas s'en soucier plus que cela. Autant que cela puisse être dangereux, ça avait quelque chose de rassurant.* Je ne connais que trop bien cette sensation. *soupira-t-il, soulagé quelque part de pouvoir maintenant parler librement de cela. Il se poussa a prendre une bouchée de cette délicieuse et rafraichissante entrée.* Le Pi-Day rassemble beaucoup de curieux à la recherche de... savoir ou de sensations. *remarqua-t-il et c'était peut-être pour cela qu'il y rencontrait des gens qui arrivaient à le comprendre malgré ses excès et ses erreurs.*

LENNY: *Il fut distrait un instant par le spectacle de Mélody qu'il ne pouvait que percevoir de loin, le visage radieux de savoir qu'elle s'amusait bien et qu'elle était la reine de la soirée.* Oui... Un transplantation peut-être... *marmonna-t-il sans vraiment y donner plus de réflexion.* Mais chaque chose en son temps. *remarqua-t-il en s'installant plus confortablement dans son fauteuil. Ici, la connexion avec la Terre, de part ses champs magnétiques était plus puissant même sans avoir besoin de s'asseoir dans la neige ou au gré du vent. Il ferma les yeux, entamant immédiatement sa recherche. Il fut ravi de sentir qu'en effet, son esprit était maintenant capable de passer en revu une bonne dizaine de personne sans se sentir perdu ou brouillé.* J'ai déjà cherché l'Islande, et l'Egypte, et la France... *confia-t-il en émanant d'auras multiples alors qu'il clignait des yeux régulièrement pour passer à d'autres personnes.* Je pensais qu'il y serait et j'ai cru l'y trouver mais il n'y est pas...

YASSINE: Et bien c'est assez étroit et sombre et... *mais il comprit alors son jeu et un sourire s'étira sur ses lèvres.* Et on y sera très serrés. *conclu-t-il en prenant immédiatement la direction des igloos.*

LIZBETH: * elle eut un regard pour le professeur a leur côté avant de rejoindre Lenny dans sa recherche * je m'occupe des états unis concentre toi sur l'Europe * conseilla t elle simplement en partant dans une sorte de transe*

LENNY: Hm hm... *acquiesça-t-il, déjà concentré sur sa recherche en Pologne*

NILS: *il acquiesça aux paroles de Clarisse* ou de personnes qui cherche une solution * un certain nombre de participant étant ici pour consulter les plus grands sorcier.* avec le temps c'est surtout devenu une tradition pour Lenny et moi de venir ici mais... Il y a des années avec des rencontres plus intéressante que d'autres LUNA: * elle manqua presque de tomber à terre tant il parti soudainement et qu'elle commençait a furieusement en avoir marre de ces talons aiguilles mais cela ne l'empêcha pas de rire joyeusement. La foule semblait d'ailleurs s'intéresser a quelque chose d'autres qui se passait a l'opposer ce qui ne faisait qu'encourager leur bêtise *

CLARISSE: Intéressantes, en effet... *commenta-t-il avec un petit sourire, lui-même n'ayant pas vraiment songé à se faire de nouveaux amis, surtout concentré sur le fait de se faire pardonnés de ses anciens. Il s'en méfiait néanmoins, sachant bien que derrière chaque intérêt rôdait le désir d'en savoir plus et dans son cas ce n'était simplement pas tolérable. C'est pour se concentrer sur autre chose qui pouvait l'intéresser, en dehors du contenu du cerveau de Nils, qu'il reprit le jeu que ce dernier avait débuté sur le bateau. Il glissa doucement son pied contre sa jambe.*

YASSINE: *Il se glissa à l'intérieur d'une petite construction de neige et faute de pouvoir vraiment se tenir debout, il l'allongea à même le sol froid et vint capturer ses lèvres dans un baiser passionné et avide, son corps n'attendant que de pouvoir la rejoindre.*

NILS: *il ne s'y était pas attendu mais son visage ne montra rien de plus que son éternel sourire charmeur alors qu'il continuait de le regarder. Bougeant légèrement sa jambe pour lui laisser un marge de manoeuvre plus importante il termina son entrée en le dévorant lui du regard* comment tu utilise ta magie ? * curieux c'était une question qu'il posait assez régulièrement. Ses voyages lui autant fait découvrir différentes façon d'user de la magie. Lui même avait depuis longtemps délaisser la baguette pour ses tatouages* LUNA: * le froid sous elle eu l'effet d'une morsure qui ne fit qu'amplifier ses envies. Avide, ses baisers se firent presque sauvages alors qu'elle se précipitait déjà à le déshabiller, son corps réclament de sentir la chaleur de sa peau contre la sienne*

LIZBETH: * plusieurs minutes passèrent avant qu'elle ne s'arrête de cligner des yeux. Posant une main sur celle Lenny, ses propres bagues entrant en résonnance avec celle de l'islandais * Chicago

KAFELE: * la vue de flammes le crispa. Fixant ces boules de feux danser autour de Melody fit naître en lui un sentiment de malaise profond déchiré entre la réalité et ses souvenirs. Inspirant et expirant profondément il trouva la force de ne pas se laisser submerger part ses traumatisme et garder la tête hors de l'eau mais il ne su contrôler ses larmes. Tournant le dos a ce spectacle il se dirigea vers le bar pour noyer tout ça d'une seule façon*

CLARISSE: *Ce contact n'était pas tant pour voir la réaction de Nils que pour se distraire lui-même. D'ailleurs, comme son interlocuteur semblait particulièrement apprécier le regarder, lui-même ne lui jetait que de bref coup d'oeil, préférant plutôt regarder son assiette, jouer avec ses couverts ou regarder dehors.* Un mélange de beaucoup de choses en réalité, raffiné au cours des années. Principalement de la psychurgie par voie charnelle. Du spiritisme, nécromancie, théurgie, goétie, chamanisme, magie de Terre, alchimie. Presque toutes... En fait. Mais plus maintenant. *conclut-t-il en jouant nerveusement avec ses doigts, cachant de légers tremblements. Il vint chercher dans la poche interne de sa veste pour en sortir une simple baguette magique et la posa sur la table.* Maintenant je me retreint au plus classique. *ajouta-t-il avec un petit sourire forcé.*

LENNY: Bingo ! *gloussa-t-il en venant observer l'aura de Rê à son tour. On pouvait en sentir la faiblesse, l'instabilité et le profond mal être qui l'habitait comme une sensation amère et moite.* Maintenant... Comment te ramener à nous... *marmonna-t-il en se rendant compte qu'il n'avait pas réfléchit jusque là*

LIZBETH: Vous avez l'appât idéal pourtant non ? * probablement plus pragmatique parce qu'elle ne connaissait que les jumeaux personnellement*

LENNY: Non ehm... Il euh... Il a assez mal réagit à... A l'annonce du bébé. *confia-t-il un peu embarrassé de ce fait et se rendant compte que s'ils voulaient retrouver Rê, c'était probablement contre son gré.*

NILS: * une part de lui était plutôt curieux d'en savoir plus alors qu'il l'écoutait. Posant ses yeux sur cette baguette il comprenait qu'à moitié l'addiction de Clarisse et les problèmes que cela pouvait entraîner * ___ et tu n'es jamais venu en Islande___ *bien qu'il savait qu'ici il pourrait le comprendre malgré tout. Cela lui plaisait de lui faire entendre cette sonorité particulière*

CLARISSE: L'Islande est un des pays ayant la plus faible densité de population. *remarqua-t-il pour justifier son manque d'intérêt.* Mais maintenant que je sais qui on peut y trouver, j'y ferais peut-être un tour. *taquina-t-il doucement en finissant son assiette.*

LIZBETH: Dans ce cas... Sois subtile et patient... Il avait l'air de beaucoup l'aimer et il a apprit cette nouvelle a un mauvais passage pour lui... Après s'il est si dangereux pour la mère et l'enfant... Pourquoi vouloir le retrouver ?

NILS: Tu peux me trouver un peu partout dans le monde * précisa t il en sachant que Lenny et lui même c'était débrouiller pour lier chaque petite maison secondaire a leur principale demeure* la suite ? * demanda t il en remarquant qu'il avait fini son assiette.*

LENNY: C'est ce qu'elle souhaite. *confia-t-il d'une petite voix.* Et je ne peux rien refuser à une jolie fille. *ajouta-t-il en plaisantant doucement bien que sentir l'aura de Rê ne le mettait pas dans une très bonne humeur. C'était même carrément déprimant. Il soupira en mettant fin à la transe, supposant qu'il n'aurait plus aucun mal à le retrouver dorénavant. Il se mit à réfléchir à comment le transporter physiquement jusqu'ici maintenant. Cela était spécialement sensé être difficile pour ceux qui faisaient le déplacement alors quelqu'un qui n'avait même pas envie d'être là... Il cligna des yeux avec une petite moue en trouvant la solution.* C'est pas vraiment subtile mais si on faisait une invocation ?

CLARISSE: Avec plaisir. *répondit-il en repositionnant sa serviette sur ses genoux, continuant de caresser cette jambe d'un rythme tendre.*

YASSINE: *Il la déshabilla elle aussi, avide de pouvoir contempler son corps nu sur la neige. Il frissonna en quittant ses propres habits mais il retrouva rapidement la chaleur en venant s'unir à elle et l'étreindre tendrement.*

LIZBETH: * elle eut un sourire en l'écoutant jetant un regard vers Ingrid* tu vas avoir besoin de bien plus que mes mains... Et si je puis me permettre... Si sa malédiction s'enclenche ici, avec tout ce monde.

LENNY: *Il soupira sachant bien que pour cela, il devrait demander à Igrind, pour son aide mais surtout sa bénédiction de faire cela sur ses terres. Et apporter une malédiction...* Je sais ça craint... Mais je me dis... S'il y a des gens en mesure de pouvoir l'aider, c'est ici qu'ils se trouvent non ? LUNA: * elle trouvait certains avantage à sa cécité et parmi eux il y avait toujours une part de surprise comme ne les savoir quand exactement il se glisserait en elle. Inspirant profondément pour retenir un gémissement. Redoutant malgré tout qu'on puisse les entendre. Elle vint embrasser chaque parcelle de peau qu'elle trouva a porter de ses lèvres.* Yassine * laissa t elle échapper dans un souffle chaud* c'est complètement fou

YASSINE: Fou ? J'aurais plutôt dit bon... *mumura-t-il à son oreille avant de la mordiller doucement*

LIZBETH: C'est certain mais il a aussi beaucoup d'ennemi et... *statistiquement il y avait une chance qu'il y en ait ici aussi même si les probabilités étaient faible elles existaient.* je t'aiderai uniquement par curiosité. On a rarement l'opportunité de faire ce genre de sort et puis... Je peux rien te refuser mais je tenais juste a te garder objectif

NILS: * le plat apparut sur la table et il mit un peu plus de temps a le présenter, son esprit s'étant perdu dans les sensations exquises de ses caresses contre sa jambes* hum... * il ajusta ses lunettes pour retrouver le fil de ses pensées* Colombos de poulet à l'ananas

LENNY: *Il n'avait pas pensé à cette possibilité. Qu'il puisse y avoir des gens ici même voulant sa mort. Il eu un regard plus soucieux pour Mélody qui faisait toujours son petit spectacle. Elle aussi était recherchée. Et Kafele ? Il le chercha un peu du regard et le trouva au bar, semblant noyer sa tristesse. Un image qui lui pinça le cœur et il se releva immédiatement.* Je... Merci je... Je vais y réfléchir. Je reviendrais te voir pour le... *il agita sa fiole d'encre mais était déjà partit pour aller rejoindre Kafele, sur la route il s'inquiéta de ne pas trouver Yassine dans son champs de vision. Il alla pourtant jusqu'à Kafele et s'autorisa a poser une main réconfortante sur son dos.* Kafele... Tout vas bien ?

CLARISSE: *Il haussa les sourcils, un peu plus surprit par ce nouveau choix* Exotique. *commenta-t-il avec un sourire curieux.* LUNA: Terriblement * bien heureuse de ne pas avoir à réfléchir a sa propre magie pour être comprise* j'aimerais pouvoir te voir * avoua t elle avec un peu d'émotion avant d'étouffer les réactions de sa voix face a son plaisir *

YASSINE: Tu peux... Tu peux me voir. *Et peut-être mieux que quiconque, lui rappela-t-il en venant prendre sa main pour le poser son son coeur.*

KAFELE: * il eut un sursaut, sa poigne se resserrant sur son verre lorsqu'il sentit ce contact physique sur son dos. Baissant un peu la tête* non * laissa t il juste entendre n'ayant même pas la force de mentir* LUNA: C'est abstrait * laissa t elle échapper. Ses ongles se plantant dans sa chair sans le vouloir* comme de la lave en fusion, des couleurs, de l'ombres, de la lumières. Ça n'a pas de visage, ni de sourire

NILS: Déçu ?

CLARISSE: *Pour répondre à la question, il vint planter sa fourchette et prendre une bouchée de sa propre assiette.* Intrigué. *répondit-il avec un sourire qui montrait que cela restait à son goût*

LENNY: *Il vint se glisser entre le bar et lui, prenant délicatement son visage dans ses mains pour le pousser à le regarder.* Hey... Qu'est-ce qu'y a ? *demanda-t-il avec inquiétude et douceur, le coeur serré de le voir ainsi.*

YASSINE: Je ne suis pas abstrait. Je suis là. *murmura-t-il en continuant de lui faire l'amour, venant prendre sa main pour embrasser sa paume et lover sa tête au creux de sa main.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 10   Jeu 12 Jan - 10:13



NILS:   * il eut un sourire en le voyant gouter le plat mais beaucoup plus   fier de lui devant ce choix d'adjectif* je suis inspiré  

CLARISSE:   C'est la frustration. *constata-t-il avec un sourire entendu.*  

LUNA:   * elle caressa son visage alors que son autre main se posa sur sa   bouche pour étouffer l'expression de son plaisir. * embrasse moi, je   t'en prie * ne se rendant pas comptes qu'elle avait franchit une autre   barrière en cessant de le vouvoyer*  

YASSINE:   *Il l'embrassa passionnément, venant la soulever pour lui faire   quitter le sol froid et l'asseoir contre lui, la serrant un peu plus   pour qu'elle puisse sentir son coeur battre à travers sa poitrine.*  

KAFELE:   * il fixa ses yeux clairs cherchant un peu de force pour pouvoir lui   sourire sans y parvenir. * je lui ai dit au revoir * finit il   simplement par avouer en détournant les yeux*  

NILS:   * il eut un de ses rire court et muet en l'entendant viser juste*   touché * répondit il sans en avoir honte. Oui il le frustrait et   avait l'art de le faire sortir de sa zone de confort* pour ma défense   je n'ai pas l'habitude d'inviter à dîner  

LENNY:   *Il aurait dû en être rassuré, réjouit même mais il ne se sentit   que plus dévasté en devinant à quel point cela devait être   difficile pour Kafele. Il le prit dans ses bras et le serra fort et   tendrement pour lui communiquer le plus de chaleur, de douceur et   d'amour qu'il puisse pour pouvoir apaiser sa peine.* Ça va aller...   *lui murmura-t-il tendrement.*  

LUNA:   * elle eut un peu de mal a comprendre sa position durant les premiers   secondes. Son corps et sa tête engourdie par le plaisir, l'embrassant   passionnément pour s'assurer une certaine discrétion avant de   reprendre le contrôle de sa danse. Ses hanches ondulant contre lui,   inconsciemment au rythme de la musique qu'ils pouvaient encore   percevoir*  

KAFELE:   * il resta docile, trouvant un peu de réconfort dans cette chaleur*   il faut que ça aille * corrigea t il parce qu'il savait que s'il   n'arrivait pas à en faire le deuil ce que Nils lui avait dit serait   vrai...*  

LENNY:   On fera tout pour que ça aille. *lui murmura-t-il doucement en le   serrant contre lui, toujours dans l'effort de le réconforter autant   qu'il le pouvait.*  

CLARISSE:   C'est dans la nature de l'homme de vouloir ce qu'il n'a pas.   *justifia-t-il pour lui faire comprendre qu'il ne disait pas cela   contre lui.* C'est ce qui nous pousse à agir. L'essence même de   l'existence. *ajouta-t-il avec un sourire en continuant de manger,   montrant bien que la frustration pouvait être plutôt bénéfique en   réalité.*  

YASSINE:   *Il se raccrocha à ses lèvres mais malgré cela, sa danse lui   arracha des souffles rauques de plaisir alors qu'il lui donnait peu à   peu plus de contrôle sur leurs ébats alors que lui caressait la peau   douce et fraiche de son dos pour la réchauffer*  

KAFELE:   * sa tête contre lui, il hésita un moment avant de l'entourer de ses   bras pour le garder contre lui encore un moment*  

NILS:   Je ne cherchais pas a t'avoir *remarqua t il en dégustant son plat*   tu es venu à moi  

LUNA:   * son souffle se mêla au sien, lui mordant la lèvre pour s'empêcher   de gémir trop bruyamment. Appuyant un peu plus le mouvement de ses   reins alors qu'elle maintenait son visage entre ses mains pour oublier   l'embrasser sans avoir a lui demander*  

CLARISSE:   J'ai mit un certain temps à réapprendre à vivre. A gérer la   frustration... Et mes envies. *confia-t-il en remontant un peu plus le   long de sa jambe avec son pied avant de se retirer.* Les   ré-apprivoiser, doucement. *ajouta-t-il avec un petit sourire et une   lueur lubrique passant dans ses yeux verts.* Et je dois avouer que   j'adorerais te voir étendu nu sur cette table à la place de mon   assiette. *avoua-t-il calmement avant de reprendre une bouchée.*  

LENNY:   *Il le laissa profiter autant qu'il le voulait de cette étreinte,   caressant avec douceur son dos et sa nuque. Il aurait seulement voulu   que son cœur se ferait plus discret au lieu de cogner violemment dans   sa poitrine. Il renifla doucement, s'efforçant de prendre un peu de   distance mentalement avec ce moment. Ce n'était pas à propos de lui   mais à propos de Kafele et de Tumaini. Peut-être un jour, ce serait   le sien, mais pas aujourd'hui.*  

YASSINE:   *Il l'embrassa encore et encore, en se fichant d'être à bout de   souffle. Il n'en avait jamais assez de ses lèvres, de sa chaire et de   sa peau qu'il caressait et pressait de ses mains brûlantes. Elles   vinrent doucement se poser sur sa croupe pour rejoindre la danse et   suivre les mouvements endiablés de son bassin.*  

NILS:   * sa fourchette en bouche il resta dans cette position en sentant ce   pied remonter pour ensuite l'abandonner aussi brutalement. Il se   jouait de lui et venait augmenter sa frustration jusqu'à dire a haute   voix ce que lui même pensait tout bas. Il le fixa, non sans sourire*   pas plus que j'aimerais t'avoir sous cette table entre mes cuisses à   me sucer  

CLARISSE:   *Il eu un rictus amusé devant cette soudaine vulgarité sincère.*   Pourquoi perdons-nous notre temps alors ? *remarqua-t-il en saisissant   sa baguette. Il la pointa sur le reste de la salle qui se figea   complètement et d'un second mouvement de baguette, il ferma les   portes de l'établissement pour empêcher quiconque de venir troubler   ce moment. Venant soudain le saisir par le col, il le tira pour   pouvoir presser ses lèvres contre les siennes dans un baiser   frissonnant de désir.*  

LUNA:   * elle pouvait sentir le contraste de la chaleur créé par leur corps   enfiévré qui les enveloppait et le froid engendré par la mur de   neige compacte. Elle se cambra en sentant ses mains sur elle, offrant   un peu plus de corps a ses mains si cela était encore possible. *   Yassine je * son souffle saccadée laissait peu de doute sur ce   qu'elle voulait lui dire* je vais jouir  

YASSINE:   Jouis *souffla-t-il avec elle en pressant un peu plus son corps contre   le sien pour pouvoir se nourrir de sa chaleur mais aussi sentir tout   son corps se tendre et frissonner de plaisir lorsqu'elle partirait.*  

NILS:   * il chercha pas a comprendre, partageant bien cet avis qu'un dîner   était régulièrement une perte de temps alors lorsqu'il l'attira   part le col, il renversa de lui même les assiettes pour s'offrir un   chemin sur cette table et le rejoindre rapidement. Cherchant a se   rapprocher pour glisser sa main jusqu'à son entrejambe pour le   caresser*  

LUNA:   * elle s'abandonna contre lui, mordant soudainement son épaule pour   assourdir son plaisir contre sa chaise, ses cuisses se resserrant   contre lui alors que son corps tout entier se tendait, retenant sa   respiration jusqu'à la dernière seconde de cette orgasme*  

CLARISSE:   *C'est avec avidité qu'il déchira ses vêtements pour libérer sa   peau nue et tatouée, venant griffer la chair de son torse et de ses   bras avant de venir tirer ses cuisses pour l'asseoir sur cette table.*   Tu as dis "sucer". *en faisant jouer sa langue sur ses lèvres, une   lueur avide dans le regard pour lui rappeler de les aider à aller à   l'essentiel.*  

YASSINE:   *Il retint un cri de surprise et de douleur en serrant la mâchoire   lorsqu'elle le mordit soudain en se crispant entièrement contre lui.   Il retint son souffle avec elle pour de longue seconde de plaisir   partagé avant de souffler lourdement pour reprendre sa respiration.   Il vint guider son visage jusqu'au sien à nouveau pour pouvoir   l'embrasser encore et la garder contre lui bien au chaud.*  

NILS:   Tu as dit nu * remarqua t'il a son tour en ayant une terrible envie de   lui mordre cette insolente petite langue. Se tatouage s'illuminerent   instinctivement, faisant disparaître le reste de ses vêtements pour   coller a ce qu'il lui avait dit et lui libérer le passage jusqu'à   lui. Un sourire vicieux sur ses lèvres, il posa un main sur sa nuque   et sa tête pour l'attirer jusqu'à sa verge, frissonnant   d'anticipation en le regardant dans les yeux*  

CLARISSE:   *Il eu un sourire insolent mais satisfait de le voir le comprendre et   se dénuder pour s'offrir à lui. Le fixant aussi intensément que ce   dernier l'avait fait tout le long du repas, il se lécha les lèvres   avec appétit, n'attendant pas qu'il l'y pousse pour terminer le   chemin jusqu'à son membre lisse qu'il prit à pleine bouche et avec   bien plus de gourmandise qu'il n'en avait démontré pendant le   diner.*  

LUNA:   * elle resta contre lui, profitant de ses lèvres et de son corps nu   contre le sien. La respiration saccadée par l'effort, elle chercha a   rester le plus contre possible contre lui*  

NILS:   * il y avait quelque chose d obscène de pouvoir voir le temps figés   autour d'eux alors qu'il se faisait avidement sucer. Laissant son   souffle s'exprimer pour lui alors qu'il ne cessa pas de le dévorer   des yeux* le meilleur dîner de la vie *souffla t il en sentant sa   langue contre sa chair* ___ Putain c'est bon___  

YASSINE:   *Il caressa doucement ses cheveux, son dos, s'éloignant légèrement   pour pouvoir la voir et lui sourire.* Alors ? Plutôt fou ? Ou bon ?   *taquina-t-il pour le simple plaisir de la voir sourire à son tour*  

CLARISSE:   *Il ne l'écouta pas, bien trop obnubilé par le goût de sa chaire,   sa chaleur et sa fermeté. Il vint presser et griffer ses fesses pour   avoir une meilleure emprise sur son anatomie et emprisonner ses   hanches pour ne pas qu'il lui échappe, peu importe ses soubresauts de   plaisir.*  

LUNA:   * elle eut un petit rire en rougissant* les deux mais c'était   vraiment * elle posa ses doigts délicatement sur son visage pour   repérer ses lèvres et l'embrasser* vraiment * elle recommença *   vraiment très bon  

YASSINE:   *Il rigola avec elle réchauffé rien que de la voir comblée.*  

NILS:   * il laissa filer d'autre vulgarité dans sa langue tentant de le   guider et garder un certain contrôle dans la situation mais plus le   temps passait, plus le plaisir augmentait et plus il lui était   compliqué d'essayer de gérer quoi que ce soit. Jouant de ses hanches   pour augmenter le plaisir de cette gâterie aussi soudaine qu   incroyable *  

KAFELE:   * il était resté là, à le garder dans ses bras. Écoutant son   Coeur sans vraiment se rendre compte a quel point il pouvait cogner. *   qu'est ce que vous allez faire ? * demanda t il, voulant se préparer   a ce qu'il allait devoir subir pour se libérer définitivement de   l'emprise de Telg*  

LUNA:   * elle resta contre lui en souriant simplement. Son corps encore prit   part les frissons de leur étreinte* tu crois qu'on nous a entendu ?  

CLARISSE:   *Plus Nils essayait de contrôler les choses, plus il se montrait plus   féroce avec les caresses de sa langue pour lui voler ce contrôle.   Lorsqu'il se mit à onduler des hanches, il vint écarter ses cuisses   pour le bloquer un peu plus et lui instiguer ce sentiment de   vulnérabilité. Venant jouer avec ses bourses pour le titiller un peu   plus, il trouva rapidement son chemin jusqu'à ses fesses entre   lesquelles il glissa un doigt, bien décidé à contrôler ce moment   de toute part.*  

LENNY:   Un tatouage. *lui expliqua-t-il simplement et avec douceur en le   gardant contre lui.* Il s'assurera que votre esprit restera protéger   de toute présence externe.  

YASSINE:   *Il rigola doucement.* Peut-être bien... Mais la neige a tendance à   très bien étouffer les sons.  

LUNA:   Le moindre bruit me paraît si clair  

KAFELE:   * il fut un peu surprit par cette idée. Réfléchissant a cette idée   qui, au moins, le tenait a l'écart de ce qui le blessait vraiment.*   j'en ai aucun *admit il* on le ferait où ?  

LENNY:   *Il eu un petit sourire en le voyant revenir à des sujets plus   légers* Et bien... Le plus proche du cerveau le mieux. *lui   expliqua-t-il avec douceur.* Que voudrais-tu que ce soit ?  

YASSINE:   C'est probablement parce que tu es aveugle ? *remarqua-t-il car lui,   bien qu'il pouvait percevoir les sons et les discerner, ils étaient   bien plus étouffés que leur propres voix.*  

NILS:   * plus il tentait de vouloir lui arracher ce contrôle et plus il   voulait le récupéré mais son corps quant a lui commençait   doucement a céder surtout lorsqu'il le sentit s'insinuer en lui.   Venant ouvrir son appétit sexuel et ses désirs mais a défaut de   pouvoir prendre physiquement le contrôle il se refusa de lui faire   savoir ouvertement tout ce qu'il voulait*  

CLARISSE:   *Il continua de jouer et d'assaillir son corps élancé de ses doigts   et de sa langue, bien décidé à lui arracher, cris, orgasme et   jouissance et lui faire perdre entièrement le contrôle en embrumant   son cerveau du plaisir qu'il avait osé désirer à haute voix.*  

LUNA:   * elle eut un petit rire a sa réponse* c'est a cause de ça Oui *   confirma t elle en caressant sa nuque de son nez* comme les odeurs...   * elle inspira profondément* ou le toucher * dit elle en traçant la   ligne de ses muscles du bout de ses doigts* le gout * elle passa sa   langue contre son cou* tout est exacerbé  

KAFELE:   * réfléchissant, il eut un petit sourire devant sa première idée   aussi ridicule que stupide et qu'il garda pour lui* je n'en sais   rien...  

NILS:   * mais il s'y refusait farouchement, ronger par l'orgueil. Retenant   chaque soupire et chaque frémissement de son corps mais il y avait   bien d'autres signe qui ne trompais pas dans ce domaine. *  

YASSINE:   Ça a l'air... Génial. *Souffla-t-il sincèrement car même s'il   chérissait son sens de la vue, à ce moment-là il aurait aimé   partager ce qu'elle pouvait ressentir*  

LENNY:   Mais si mais si ! *Insista-t-il en reconnaissant son petit sourire qui   trahissait une idée*  

CLARISSE:   *Il eut un petit sourire à travers ses baisers en le sentant   résister et tout faire pour garder un semblant de contrôle sur lui   même. Bien qu'il pouvait sentir le plaisir contre sa bouche, il   l'abandonna alors au bord du gouffre en se redressant. Il se rassit   calmement à sa place et s'essuya la bouche avant de récupérer son   verre qui se remplit de vin rouge donc il prît une petite gorgée.*  

NILS:   * se maitrisant lui même il ne s était absolument pas attendu a ce   que tout s'arrête aussi brutalement. Ne pouvant que le regarder en   ravalant sa frustration alors qu'il buvait calmement son vin.   Obéissant a un instinct plus primaire, le verre s'échappa   soudainement des mains de Clarisse pour s'éclater au sol un peu plus   loin. Et il savait que ce qu'il venait de faire avait échapper à son   contrôle tout comme le fait qu'il se posa sur les genoux de celui   pour emprisonner ses lèvres et mordre son fichu sourire. Le regard   avide et le corps tremblant il ravala son égo* baise moi  

LUNA:   Tu veux que je te montre ? *proposa t elle. Elle le faisait rarement   parce qu'elle avait la sensation de laisser entrer quelqu'un dans son   monde a elle mais cette proposition lui était venu naturellement*  

KAFELE:   Une mandarine *partagea t il avec lui* c'est une vieille et longue   histoire  

CLARISSE:   *Il l'observa calmement perdre le contrôle et le débarrasser de son   verre avant de venir le rappeler à lui d'un baiser avide et agressif   ce qui ne fit que le faire sourire plus encore. Et comme pour le   récompenser, il vint l'embrasser encore, avec tendresse et caresser   son corps d'une douceur presque coupable. Il se déshabilla, lui   laissant ses lèvres douce pour patienter pendant ces cruelles   secondes avant de soudain le retourner, à plat ventre sur la table.*   Avec plaisir. *lui susurra-t-il à l'oreille alors qu'il s'enfonçait   lentement en lui.*  

LENNY:   *Son visage se fendit d'un grand sourire devant cette réponse.* C'est   trop mignon ! *remarqua-t-il car bien qu'il ne comprenait pas, il   pouvait lire dans les yeux de Kafele que cela venait d'un souvenir   heureux.*  

YASSINE:   *Il fut surprit de sa proposition mais put s'empêcher de sourire.* Tu   peux ? J'adorerais savoir comment c'est.  

KAFELE:   On avait pour habitude de parier des mandarines... Et j'ai voulu en   planter un au temple avec une petite fille. Elle te plairait beaucoup,   un rayon de soleil, un peu comme toi * dit il en souriant tendrement   en se rappelant du rire et de la voix fluette de l'enfant*  

LENNY:   *Il éclata d'un petit rire en l'entendant le comparer à une petite   fille, flatté.* Cette petite fille... Serait-ce cette Akiiki que tu   voulais retrouver ? *demanda-t-il alors, comprenant un peu mieux qu'il   s'inquiète tant pour elle.*  

LUNA:   * elle releva sa main, faisant tinter le collier d'une manière unique   avant de la poser sur le visage de Yassine. Partageant sa vision du   monde qui l'entourait. Elle lui laissa le temps de s'habituer avant de   lui demander timidement* a quoi je ressemble ? * l'unique aura qu'elle   ne pouvait pas observer étant la sienne*  

KAFELE:   *il acquiesça * on a du faire évacuer le temple et... Elle a été   récupéré par les nomades, des amis, elle n'est en danger * du moins   il préférait le croire* mais... Elle et Theoris... Ils sont un peu   comme mes enfants * il baissa la tête, rougissant *  

YASSINE:   *Il cligna des yeux, un peu perdu dans cette nouvelle vision si   différente de la sienne. Il regarda autour de lui mais ne perçu rien   d'autre que des sensations, des sons. Lorsqu'il se retourna vers Luna,   il eu un grand sourire qu'elle ne pouvait pas voir.* Tu es...   splendide. *dit-il, intérieurement amusé de se rendre compte qu'il   la qualifiait de la même façon qu'il l'aurait fait en la voyant de   ses propres yeux valides. Elle n'avait pas la beauté qu'il   connaissait et ne sachant pas très bien ce qu'il regardait, il ne   pouvait vraiment comprendre ou identifier des émotions comme elle le   pouvait. Mais les couleurs, les impressions, la lueur élégante de   son aura la rendait tout aussi belle à ses yeux. *  

NILS:   * il cogna la table du poing en le sentant s'insinuer en lui et parce   qu'il redoutait qu'il cesse à nouveau il ne réprima pas son souffle   rauque. Il était d'une lenteur intenable et il savait qu'il ne   tiendrait pas bien longtemps au vu de ce qu'il lui avait fait vivre   précédemment* active toi * laissa t il entendre d'une voix gorgé de   plaisir. Réclament son assaut *  

LUNA:   * elle sourit a son tour et son aura se tinta d'une couleur chaude qui   exprimait sa joie alors qu'elle gardait sa main contre lui et   continuait de partager cette vision elle ne pot s'empêcher de se   montrer espiègle * embrasse moi  

CLARISSE:   *Il put l'entendre et le sentir se libérer un peu plus en lui   exprimant ses désirs. Cela le fit frissonner d'excitation mais il   n'obéit  pas tout de suite, laissant une main lasse remonter puis   descendre le long de son corps nu. Ses hanches claquèrent doucement   contre ses fesses d'un rythme cruellement lent mais plus sec pour   pouvoir lui arracher quelques nouveaux souffles rauques. Puis il   accéléra doucement, pour faire monter le plaisir sans le laisser   redescendre se faisant de plus en plus oppressant contre et en lui.*  

YASSINE:   *Il s'illumina en voyant son aura se tinter doucement, devinant   qu'elle devait sourire en cet instant.* Tu peux quand même me voir   sourire. *remarqua-t-il en se demandant bien à quoi il devait   ressembler sous cette forme malléable. Comme à chaque fois qu'elle   lui demandait ça il ne tarda pas à trouver son chemin jusqu'à ses   lèvres, instinctivement plus que guidé par ses sens. Il ne remarqua   pas tout de suite la différence, sentant la même douceur et la même   chaleur qu'un autre baiser. Mais ce fut en prolongeant ce dernier   qu'il put goûter à toutes les subtilités, les détails délicieux   et si agréable qui lui donnait l'impression d'avoir soudain plus de   nerfs sur les lèvres. Il ne voulu pas que cela finisse, venant   goûter cette fois à sa langue, il frissonna de plaisir et de   désir.*  

LUNA:   * elle le laissa découvrir ses nouvelles sensations, répondant a son   baiser avec douceur alors que sa main libre vint caresser du bout de   ses doigts sa peau. L'effleurant à peine*  

NILS:   ___putain oui___ *laissa t il entendre en sentant ses premiers coups   de rein sec. S'appuyant sur ses mains pour se relever légèrement et   pouvoir participer avec lui, non plus par désir de contrôle mais   plutôt pour l'accompagner. Il tenta de le regarder en tournant au   maximum la tête, un part de lui voulant s'assurer qu'il n'était pas   seul a prendre indécemment son pied*  

YASSINE:   *Il frissonna à son simple toucher qui répandit des décharges dans   tout le reste de son corps.* Wow. *souffla-t-il, submergé par cette   simple sensation de toucher.*  

CLARISSE:   *Loin d'être à ce point imbibé de plaisir et de luxure, il le   fixait de ce même regard calme, un sourire doucement amusé par ce   qu'il voyait, étiré sur ses lèvres. Il continua de l'assaillir   violemment pour lui rendre la tâche difficile d'être ainsi   contorsionné pour pouvoir l'observer, l'obligeant à subir et   s'abandonner complètement.*  

LENNY:   *Evacuation, nomades... Il savait que ce n'était qu'un petit aperçu   de la vie de Kafele et pourtant cela suffit à instiguer l'inquiétude   en lui. Il s'efforça de la contrôler en sachant que ce n'était pas   ce dont il avait besoin.* Tu les retrouveras. *le rassura-t-il   préférant lui aussi croire aux paroles de Kafele et penser que s'ils   se trouvaient avec des amis, ils étaient très probablement en   sécurité.*  

NILS:   * son corps laissait entrevoir des marques de faiblesses mais il ne se   lassait pas de le regarder encore quelques minutes avant de passer sa   tête contre son bras. Gémissant plus bruyamment en continuant de   jouer de ses hanches pour accompagner cette danse*  

LUNA:   * elle gloussa devant sa réaction. Venant souffler un peu d'air   contre son cou pour lui faire découvrir d'autre sensation encore*  

KAFELE:   * il acquiesça un peu plus sérieusement. Il s'en faisait un devoir   et c'était clairement personnel. * je veux les emmener aussi loin que   possible de tout ça...  

YASSINE:   *Il frissonna plus encore, se délectant de chaque sensation qu'elle   lui faisait découvrir.* Encore... *soupira-t-il avec douceur en   fermant instinctivement les yeux pour profiter plus encore*  

LENNY:   *Il comprenait ce sentiment protecteur et acquiesça.* Et bien si un   jour tu le souhaites, je serais ravis de les rencontrer. *dit-il avec   un sourire, préférant qu'il se concentre sur ce qui pouvait être un   moment amusant pour ces enfants, plutôt que la guerre qu'ils   fuyaient.*  

LUNA:   * elle esquissa un sourire en se souvenant de l'endroit où ils se   trouvaient. Pendant un peu de neige entre ses doigts pour en laisser   fondre dans sa bouche avant de déposer un baiser sur sa peau,   glissant sa langue givrée sur lui*  

CLARISSE:   *Il finit par emprisonner ses hanches de ses mains en les griffant   doucement, l'obligeant à tenir cette danse effrénée jusqu'au bout   et plus encore. Il attendit de le sentir jouir mais ne s'arrêta pas   là, lui offrant cette sensation de plaisir malgré lui, qu'il ait ce   qu'il demande et plus encore, plus que ce à quoi il s'attendait et   plus que ce qu'il aurait pu imaginer.*  

KAFELE:   * il eut un sourire en imaginant ce qu'une telle rencontre pourrait   donner.* ils n'ont jamais vu de neige * dit il en se rappelant que lui   même non plus n'en avait jamais vu avant cette histoire*  

NILS:   * il se crispa en serrant entre ses doigts la nappe qui couvrait leur   table. Jouissant en poussant un long grognements il ne le laissa pas   redescendre en continuant de le harcelé. * ___encore___ *supplia t il   en s'oubliant complètement. Sa tête lui tournait et ses oreilles   bourdonnaient, il peinait a tenir debout, s'appuyant de plus en plus   contre cette table mais il devenait simplement dingue de ce corps, ces   assauts, et ce foutu visage neutre*  

LENNY:   *Il eut y sourire, se prêtant lui aussi au jeu de s'imaginer cette   scène. Deux enfants découvrant et s'amusant dans la neige sous le   regard bienveillant, rassuré et heureux de Kafele. Mais lorsqu'il   apparu dans sa propre rêverie, en robe de chambre et tenant deux   tasses de chocolat chaud, il fit une drôle de tête dans la réalité   et recula doucement avec un petit sourire nerveux.* Enfin... On va   d'abord te débarrasser de monsieur l'espion et ensuite tu pourras   aller les retrouver. *Reorienta-t-il avec douceur*  

CLARISSE:   *Son sourire s'agrandit en le sentant perdre ses repères de plus en   plus, noyé par ce plaisir débordant. C'était bien son but, lui   faire abandonner toutes barrières, toute idée préconçues, tout   égo pour se mettre à sa merci et simplement le laisser faire et   profiter. Encore et encore sans en voir le bout.*  

NILS:   ___ mon dieu___ * fila entre ses lèvres alors qu'il avait du mal à   garder une respiration correct. La gorge asséché et son corps   brillant de sueur il lui était impossible de ne pas crier son plaisir   * ___remplis-moi___ * ajouta t il plus os  

NILS:   * ajouta t il plus obscène que jamais*  

KAFELE:   * il acquiesça en le regardant s'éloigner un peu de lui. Espérant   qu'il comprenait pourquoi il faisait tout ça. Sa gorge se noua   légèrement alors qu'il tenta aussi de détourner un peu cette   conversation * j'ai perdu Yassine de vue  

CLARISSE:   *Il laissa échapper un petit rire en l'entendant crier de plaisir,   s'acharnant tant contre lui qu'il commençait lui aussi à manquer de   souffle. Il poussa le vice jusqu'à ne plus en pouvoir et il se   déversa puissamment en lui en expirant un râle rauque. Essoufflé,   il se laissa doucement retomber à sa place avec un sourire satisfait   en contemplant son orifice souillé. D'un coup de baguette magique, il   fit flotter le verre d'un voisin figé jusqu'à lui pour prendre une   gorgée de limonade cette fois.*  

LENNY:   Oui. *Remarqua-t-il en observant autour de lui sans le trouver.* Il   était avec... Son rendez-vous. Peut-être qu'ils ont décidé de se   balader un peu. *Se rappela-t-il. C'était bien-sûr un euphémisme,   mais tout comme Nils et maintenant qu'il savait où les trouver, il   supposait que celui-ci finirait par revenir.*  

KAFELE:   Oui... Se balader... * laissa t il entendre en sachant très bien   qu'ils étaient probablement pas en train de se balader*  

NILS:   * il cru jouir une deuxième fois en sentant son corps s'emplir du   plaisir de Clarisse. A bout de force il laissa son corps retomber et   glisser jusqu'aux pieds de Clarisse. Se retournant pour récupérer le   verre qu'il tenait et qui se remplit d'une eau fraîche qu'il bu   avidement avant d'en verser un peu contre la peau de cet homme en   partant de son épaule pour ensuite y récupéré l'eau de sa langue   jusqu'à sa bouche*  

LENNY:   *Il eu un petit rire en l'entendant balayer son euphémisme.* Oui...   *Marmonna-t-il en détournant le regard. Il se garda de lui révéler   que Nils aussi était probablement allé "se balader". Il soupira en   jetant un coup d'œil à Melody sur la piste de danse pour se   dissuader d'avoir envie d'en faire de même. Il finit par s'asseoir et   se commander une Pina colada dans l'optique de patienter.* Qu'est ce   que tu aimerais faire ? *Demanda-t-il alors pour s'occuper l'esprit*   Quand tu auras retrouvé les enfants ?  

CLARISSE:   *Il rigola doucement en le voyant revenir vers lui et jouer encore un   peu de son corps, comme s'il n'en avait pas eu assez.* Rassasié ?   *Demanda-t-il d'un petit air mutin en quittant ses lèvres pour   observer son visage*  

YASSINE:   *Il soupira de volupté en sentant ses lèvres fraîches et sa langue   glisser sur sa peau en y laissant un chemin de fraîcheur intense.* Tu   vas me rendre fou... *Murmura-t-il avec un sourire comblé*  

KAFELE:   * il reprit naturellement son verre en voyant Lenny se commander un   verre* en toute franchise... J'en sais rien... Je veux juste   m'installer loin de tout ça, les protéger de tout ça mais je sais   que ça me quittera jamais vraiment et surtout... J'ai peur d'être   plus un danger pour eux qu'autre chose  

LUNA:   * elle se glissa jusqu'à ses lèvres pour l'embrasser tendrement* tu   as eu le toucher... Le gout... L'ouïe... Il ne te manque que l'odorat  

LENNY:   *Il eu un petit sourire charmé en l'entendant y réfléchir.* Tu   parviendra à surmonter tout ça. Comme Yassine ! *lui rappela-t-il   joyeusement* Et je suis sûr qu'ils seront mieux avec toi qu'avec...   Je ne sais quels nomades. *Le rassura-t-il avec douceur.*  

YASSINE:   *Il attendit la suite du programme avec un sourire enthousiaste, se   sentant complètement dépendant et à sa merci bien qu'elle non plus   ne puisse pas voir*  

NILS:   * il esquissa un sourire en l'entendant, l'était il ? Il était si   facile de se perdre dans la luxure. Glissant sa langue contre les   traces laisser par sa semence sur sa cuisse pour pouvoir le gouter. Il   se releva légèrement pour lui faire face et le regarder dans les   yeux* tu es déstabilisant * avoua t il et il devait bien admettre que   c'était la raison pour laquelle il le trouvait si attirant. * et si   j'en avais encore la force je t'aurais baiser à mon tour * mais il   l'avait tant torturer que qu'on corps réclamait un peu de repos avant   de pouvoir à nouveau agir*  

KAFELE:   * il eut un regard vers Lenny* vraiment ? * lui même n'en était pas   certain et avait bien du mal à le croire...*  

LUNA:   * cherchant de sa main l'étoffe de sa robe, elle fouilla simplement   celle ci jusqu'à en sortir une petite fiole qu'elle tâta avant de   l'ouvrir. Laissant son parfum se répandre dans le petit igloo*  

CLARISSE:   *Son visage intelligent se rendit d'un sourire amusé à ses   allusions, satisfait de s'avouer épuisé mais aussi déstabilisé.*   Pourquoi ne pas reprendre des forces avec un peu de dessert ?   *Suggéra-t-il en désignant leur table et leur entourage encore figé   dans leur propre repas*  

LENNY:   *Il n'avait aucun moyen d'en être sûr mais il acquiesça tout de   même avec un sourire confiant. Il voulait y croire et il savait que   Kafele le souhaitais lui aussi. Que fallait-il de plus ? Enfin, c'est   ce en quoi il voulait croire.* J'en suis certain.  

YASSINE:   *Il rigola en inspirant ce parfum qui sembla l'envelopper entièrement   et lui titille les narines de divers saveurs et notes riches.* Je   préfère quand même le toucher. *Déclara-t-il joyeusement en la   reprenant dans ses bras pour la serrer doucement contre lui.*  

LUNA:   * elle sourit doucement en se blottissant contre lui. Soupirant d'aise   et de bonheur.* j'ai envie d'arrêter le temps  

KAFELE:   * Il échangea un regard, lui souriant sincèrement, il hésita une   seconde a lui dire quelque chose mais il n'en fut rien. Ses joues se   teintant alors qu'il noya cela d une gorge de pina colada*  

NILS:   * il eut un sourire en se relevant. Lui offrant une vue plus que   plongeante sur son anatomie et ses tatouages qui luisirent juste avant   que ses habits ne reviennent le couvrir. Retrouvant ses lunettes sur   la table, il les reposa sur son nez en le regardant. Profitant de sa   vue corrigé pour le regarder sans retenue*  

YASSINE:   Moi aussi. *soupira-t-il confortablement et il ne su pourquoi mais   cela lui rappela leur conversation, a propos du paysage.* Mais je l'ai   souhaité tant de fois... Et si cela était arrivé, je ne serais   jamais venu ici, et je ne t'aurais jamais rencontré. *remarqua-t-il   tendrement en se rendant compte que ce voyage, en plus de l'avoir   plusieurs fois sortit de ses gonds lui faisait renouer avec des   plaisirs qu'il avait sciemment mit de côté au profit de la   simplicité et de la paix. Était-ce mieux ? Ou était-ce une erreur ?   Il avait de toute manière l'impression de ne pas avoir vraiment le   choix mais il était soulagé qu'un peu de bon ressorte tout de même   de cette aventure.*  

LENNY:   *Le voir sourire... Ce foutu sourire, ce merveilleux sourire,   l'éblouit une fraction de seconde, agitant un peu plus son cœur.   Rougissant il cacha sa gêne et détourna le regard en portant son   verre à ses lèvres, ne sachant plus trop quoi dire pour relancer la   conversation.* Alors... ? Est-ce que... Est-ce que tu t'amuses quand   même un peu ? *lui demanda-t-il timidement en sachant que quelque   part, il était tout de même venu ici contre son gré, forcé de   veiller sur Mélody par un autre. Réaliser cela lui pinça alors   doucement le cœur alors qu'un doute qu'il ne pensait pas avoir   s'insinua en lui. Et si cela n'avait été que manipulation et   machination ? Il était un temps où cela lui serait passé   complètement par dessus la tête en sachant que de toute manière il   avait prit son pied mais petit à petit... Il cacha cette nouvelle   angoisse derrière son verre à nouveau.*  

CLARISSE:   *Il se délecta de la vue et le dévora des yeux jusqu'à la dernière   seconde. Il le laissa pourtant se vêtir à nouveau et reprendre place   en face de lui. D'un sortilège, il remit un peu d'ordre sur leur   table et dans ses propres vêtements puis d'un autre, il libéra le   reste de la salle et rouvrit les portes. Il eu un petit rictus   complice en fixant Nils, se délectant du fait qu'ils continuaient   leur diner ni vu ni connu et dans la totale ignorance.* Qu'est-ce que   ce sera ? *demanda-t-il alors en reprenant son verre réparé qui se   remplit de vin blanc.*  

LUNA:   Vraiment ? * elle se redressa légèrement uniquement pour mieux se   lover dans ses bras. Usant de magie pour les tenir au chaud* j'ai   décidé de rien regretter... Et de ne jamais dire non  

KAFELE:   * il le regarda une minute avant de reprendre une gorgée timidement*   pas vraiment mais * il reposa ses yeux sur lui* je vais mieux  

NILS:   * il le regarda longuement son amant avec un sourire entendu et   discret. * macarons framboise et meringue italienne * annonça t il   alors que le dessert apparaissait devant eux accompagner de café*  

YASSINE:   *Il profita de cette chaleur et de la douceur de sa peau pour se   rassurer un peu, se sentir confortable, bien, en confiance. Un   sentiment qu'il n'avait pas ressentit depuis longtemps et qui le   poussait peut-être à se fourvoyer en se confiant aussi librement   mais dans ses bras, c'était comme si rien de mal ne pouvait arriver.*   J'ai... enfin réussi à cesser de fuir le passé. A simplement le   laisser derrière moi. Mais... Je n'ai jamais vraiment réussi à me   tourner vers le futur. *avoua-t-il en se demandant bien quel duo ils   faisaient tout les deux.*  

LENNY:   *Il eu un sourire attendrit à sa réponse.* C'est bien. *C'était   tout ce qu'il souhaitait.*  

CLARISSE:   *Il accueillit son choix avec un petit rictus intéressé comme à   chaque fois mais toujours avec une gourmandise mesurée. Il prit sa   tasse de café et la porta à ses lèvres sans briser le contact   visuel avec Nils ou perdre son petit sourire.* J'espère que cela ne   vous dissuadera pas de songer plus souvent au diner à l'avenir.   *commenta-t-il calmement en le regardant manger.*  

NILS:   Des dîners comme ça... Non mais on a rarement quelqu'un comme toi a   inviter *precisa t il en prenant un macaron qu'il croqua dedans sans   le quitter des yeux. Restant en alerte de son propre corps pour   pouvoir se jeter sur lui a la seconde où il le pourrait *  

KAFELE:   Tu veux marcher? *proposa t il en lui jetant un regard en coin*  

LUNA:   * elle resta contre lui. Son bracelet tintant autres qu'elle ôtait sa   main de sa joue pour rejoindre les doigts de l'égyptien rendant par   la même occasion la vue a celui ci* l'espoir c'est ce qui créer la   déception  

LENNY:   Marcher ? *s'étonna-t-il avant de se souvenir de leur euphémisme. Il   un petit rictus flatté mais néanmoins gêné quelque part,   méfiant.* Oh m-mais... Mélody... *rappela-t-il en jetant un coup   d'oeil à celle-ci, lui faisant comprendre qu'il n'était pas très   rassuré de la laisser toute seule.*  

YASSINE:   *Il cligna doucement des yeux en retrouvant la réalité, soulagé de   retrouver son monde mais aussi un peu déçu de ne pas pouvoir   partager le sien plus longtemps. Il eu un sourire tendre à sa   remarque.* C'est vrai. Et... l'espoir peut nous faire faire des   folies. *ajouta-t-il et dans sa bouche, un écho trahissait que de son   expérience, ce n'était pas une bonne chose.*  

CLARISSE:   *Il eu un petit rire à moitié flatté et amusé avant de croquer   dans un macaron et de venir glisser son index pour récolter un peu de   coulis de framboise avant de le mettre dans sa bouche.* Il y a   beaucoup d'autres poissons dans la mer. *commenta-t-il, justifiant   qu'il ne serait probablement pas le seul à proposer à Nils un diner   aussi délicieux.*  

KAFELE:   * en réalité il l'avait oublier au cours de cette conversation et   probablement parce qu'ici il ne ressentait plus l'influence de Telg*   c'est vrai * souffla t il sans oser regarder derrière de peur de   revoir les flammes* si nous n'avions pas été là, a quoi aurait   ressembler ta soirée ?  

NILS:   Rare sont ceux qui mérite un véritable intérêt * dit il en prenant   une gorgée de café noir avant de se relevé. Bien qu'il mourait   d'envie de le baiser à nouveau sur cette table quelque chose le   poussa a partir* la frustration me poussera a te retrouver * laissa t   il entendre*  

LUNA:   * elle se retourna pour coller son dos contre son torse et entourer sa   poitrine de ses bras. Se gardant ainsi au chaud contre lui* reviens   ici... L'année prochaine...  

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 10   Jeu 12 Jan - 11:44


LENNY: *Il retint un petit rire. Tout cela lui semblait si loin à présent. Leurs plans... Toutes les idées qu'il s'était faites de cette journée au Pi-Day... Et Dieu sait qu'il avait apprécié tanner Nils avec son impatience et son enthousiasme. Il se prêta tout de même au jeu en pensant que même si les choses n'avaient pu se dérouler ainsi, ce ferait toujours quelque chose de quoi alimenter la conversation.* Nils et moi... avions prévu de prendre la route des glaciers. On dit que les vues sont imprenables et qu'il y a un champ de neige où la nuit, des coeurs de glace se mettent à briller et à battre. Je voulais en faire des colliers et en offrir un peu à tout le monde... Pour faire plaisir. *raconta-t-il avec un petit sourire secret. Mais il se rendit compte qu'il n'y avait plus vraiment de secret à tenir.* En réalité... J'en aurais offert à tout ceux que je trouverais mignon en leur faisant bien comprendre que ce n'était pas un cadeau juste comme ça. Oui mais j'en prévoyais dix... Au minimum. Et comme les colliers brillent, difficile de ne pas remarquer qu'on est pas le seul à en avoir un. Je prévoyais de les voir se battre pour moi, jouer à qui à la plus grosse et de crêper doucement le chignon et faire des démonstrations de forces pendant les rituels magiques... *gloussa-t-il doucement devant sa propre arrogance et sa folie. En parler à Kafele avait un côté irréel car à côté de lui, il ne se sentait pas du tout d'humeur à jouer à ça. Mais c'était sa faute. Il avait été trop gourmand trop tôt.* Mais ça ne fait rien. *conclu-t-il avec un regard quelque peu langoureux pour Kafele.* Je pourrais remettre ça à l'année prochaine. *mentit-t-il pour se distancer de ce qu'il aurait vraiment voulu faire l'année prochaine.*

CLARISSE: *Il haussa les sourcils devant ce semblant de promesse, lui finissant son café sans montrer de signe qu'il allait se lever pour le suivre.* J'espérais pourtant avoir quelque peu assouvi votre frustration. *avoua-t-il en reportant son regard sur le paysage plutôt que de le regarder partir.*

YASSINE: Je... *Il fut touché par sa demande, son cœur se serrant un peu de savoir que c'était probablement le moyen de se dire aurevoir et non pas adieu. Mais il ne pouvait lui faire une promesse qu'il n'était pas certain de pouvoir tenir.* Le futur... n'est pas encore quelque chose que j'ai réussi à apprivoiser. *avoua-t-il faiblement* Ma vie entière, mon passé... Tout as changé en l'espace de quelques jours. Qui sait ce qu'il se passera pendant toute une année ? *confia-t-il alors la gorge serrée de doute et d'angoisse, exprimant là une crainte qu'il aurait préféré pouvoir enfouir en lui. Mais elle n'était ni Kafele, ni Mélody, ni Nils et Lenny et le fait qu'elle ne sache rien d'eux et de tout ce dans quoi ils s'embarquaient faisait d'elle la confidente parfaite. Plus encore si ils ne se revoyaient pas.* Pardon Luna... Je ne sais pas... Je ne sais pas ce qui sera.

KAFELE: * il ne put s'empêcher de rire en l'écoutant lui raconter ses projets.* tu es vraiment unique toi * ne put il s'empêcher de sincèrement commenter avant de reposer ses yeux sur lui* je pourrais revenir... Au combat je pense pouvoir très bien m'en sortir contre des intellectuels * dans une promesse faite a demi mot de vouloir le revoir*

LUNA: * elle caressa son bras du bout de ses doigts en l'écoutant. Comprenant qu'il n'était pas facile de promettre quelque chose d'aussi lointain et qu'elle était probablement la seule à dire oui absolument a tout* je reformule alors... Je reviendrai chaque année et si ta vie te le permet rappel toi juste de ça. Pas de promesse, pas d'espoir, juste un fait.

LENNY: *Il sentit son cœur papillonner en l'entend rire de ses projets. L'entendre sous-entendre qu'il pourrait venir se mêler au combat pour être avec lui fit monter des larmes de joie à ses yeux.* Kafele... Je... *murmura-t-il, ému et les yeux brillants mais il se retint à temps, détournant soudain le regard en se mordant la lèvre. Se fouettant intérieurement d'être aussi faible. Ses larmes de joies devinrent larmes d'amertume contre lesquelles il se battu pour ne pas les laisser couler bien qu'elles étaient très clairement visibles.* Je ehm... Tout ce petit voyage m'a un peu... un peu fatigué et je me sens... Je sais pas pourquoi je me sens un peu émotionnel pardon. Ou alors... Ou alors c'est que j'ai un peu trop bu ! *tenta-t-il de justifier mais plus il faisait d'efforts plus il sentait son visage se crisper de tristesse et il finit par éclater en sanglot, incapable de gérer ce qu'il pouvait ressentir en cet instant.*

NILS: Je te l'ai dis je suis un éternel insatisfait. *incapable d'admettre qu'il avait bien du mal d'être celui qui court après quelqu'un et non l'inverse. Attrapant un macaron pour son frère il sortie rapidement du restaurant pour pouvoir respirer un peu. S'éloignant de la foule pour pouvoir fumé dans le calme avant de retrouver Lenny*

YASSINE: *Il soupira en l'étreignant un peu plus. Chaque seconde passée avec elle ne lui donnait que plus envie de la revoir et ce n'était pas cela qui posait problème. Les choses ne dépendaient plus que de lui à présent et il était trop facile de l'oublier en s'éloignant du groupe et en se cachant ici.* Je n'oublierais pas. *affirma-t-il alors, estimant qu'il pouvait lui promettre au moins cela.* Tout comme le fait, que j'ai très envie de te revoir.

KAFELE: * Il fut surpris de voir la réaction de Lenny. Prit de court il ne su quoi faire sur le moment. Plus habitué a être celui qui craque que l'inverse. Il l attrapa par la main pour le ramener contre lui* pardon * ne put il s'empêcher de dire*

LUNA: Je sais *murmura t elle en passant une main sur son bracelet. Y détachant un grelot qu'elle vint poser au creux de sa main après l'avoir rechercher en suivant la ligne de son bras* il tintera pour te le rappeler * dit elle un peu espiègle*

LENNY: *Il aurait dû fuir ce contact mais même dans son état il était incapable de résister à ces bras, ce torse et cette chaleur si rassurante et douce. Il se sentit plus bête encore à sangloter dans les bras de son principal problème.* Non... Non c'est pas toi. *mentit-il en profitant encore une fraction de seconde de son contact avant de se défaire de son étreinte.* C'est l'alcool. *affirma-t-il en décidant ce que ce dernier serait son coupable de la soirée. Pour le prouver, il descendit le reste de son verre d'une traite.* Je suis... Je suis en carence d'alcool. *affirma-t-il ensuite, bien décidé à se distraire de tout ça, il commanda un autre verre.*

YASSINE: *Touché, il referma le poing sur ce précieux cadeau. Il aurait voulu pouvoir lui donner quelque chose en retour, lui faisant bien plus confiance pour venir le retrouver qu'à lui-même de parvenir à revenir jusqu'ici pour la voir, mais il n'avait rien. Il avait passé un bon nombre d'année à n'être qu'une page vierge sur laquelle plus rien ne viendrait s'inscrire, détaché du passé, dépourvu de futur... Il serra doucement sa main.* Si tu trouves le temps long... N'hésite pas... A essayer de me retrouver ? *plaisanta-t-il à moitié, espérant réellement que d'une façon où d'une autre ils parviendraient à se revoir et à partager d'autres moments comme celui-ci.*

KAFELE: * le sentir se détacher de lui, lui fit un drôle d'effet. Il aurait aimer le retenir mais il le laissa plutôt respirer en reposant ses yeux sur son propre verre. Le voyant noyer quelque chose dans l'alcool. Il termina son propre verre, le suivant sur un suivant*

LUNA: Je pourrais te suivre * laissa t elle entendre. Sa vie avait toujours été fait d'aventure de ce genre. Partant d'un point a à un point b simplement parce qu'on le lui avait proposer*

YASSINE: Non. *fut sa réponse instinctive et immédiate. En y réfléchissant, il aurait adoré cela, il se serait même raccroché à cela, à elle, de cette certitude qu'il y aurait au moins toujours une bonne chose dans sa vie mais il ne se le permettrait pas.* Ma vie... Je ne sais pas quelle direction elle prend... Mais ça ne va pas être joli. *avoua-t-il, une nouvelle impression qu'il n'avait osé partager avec qui que ce soit et qu'il ne voulait pas partager ou même sentir. Pourtant elle était bien là.* Et je veux que ça... nous... Que ça reste un joli souvenir.

LENNY: *Il eu un petit rire dépité en le voyant le suivre dans ses envies d'évasion et d'excès.* Tu n'as pas à me suivre... Je peux... Je peux me gérer tout seul. *balbutia-t-il en s'enfilant ce nouveau verre d'une seule traite*

LUNA: * elle se crispa légèrement. Pas tant à cause du refus mais du simple fait d'entendre ce mot dit aussi clairement. Resserrant son étreinte contre lui.* alors je trouverai un moyen de te retrouver * avoua t elle* pour te rappeler que tout n'est pas moche

KAFELE: Tu as peur de perdre ? * s'amusa t il dans l'espoir de lui changer les idées*

KAFELE: * enfilant cet autre verre*

YASSINE: *Il eu un petit rire dépité mais charmé, se demandant bien ce qu'il avait pu faire pour mérité une telle attention et tendresse. Il était loin de vouloir la refuser pourtant. Il ne faisait que le redécouvrir mais il pouvait sentir que son coeur en était friand, avide même.* J'adorerais ça... *murmura-t-il avant de venir chercher son visage pour l'embrasser*

NILS: * sa cigarette terminée il resta un moment a faire le vide dans son esprit laissant échapper un rire en se moquant de lui même alors qu'il revenait a la fête s'en allant retrouver Lenny. Il su au premier coup d'oeil que son frère n'allait pas bien et c'est d'un pas pressé qu'il alla le rejoindre. Lui volant son verre pour le boire d'une traite. * on a une séance de tatouages

LUNA: * elle accueillit ses lèvres avec cette même douceur qui la caractérisait. Profitant de chaque détail et de chaque contact. Elle guida ses mains sur son corps à elle, cherchant à imprimer cette sensation dans son esprit et celui de Yassine*

LENNY: *Il fit une grimace en l'entendant le défier.* Pff ! Chérie, tu sais pas dans quoi tu t'embarques. *rétorqua-t-il en venant se commander un nouveau verre mais celui-ci se retrouva dans la main et bientôt l'estomac de Nils.* Non mais... J'étais en train de... *geignit-il doucement mais revoir Nils le ramena brusquement à la réalité, plus encore lorsqu'il lui rappela leur mission.* Oui... Oui c'est vrai. Les tatouages. *marmonna-t-il en baissant les yeux. Il récupéra la fiole d'encre qu'il redonna à Nils en s'éloignant un peu de Kafele.* Comment... comment s'est passé ton diner ? *demanda-t-il alors d'un air un peu distrait, sachant bien qu'il aurait du exploser d'excitation et d'engouement pour son frère mais il n'était pas vraiment d'humeur.*

NILS: * il fronça légèrement les sourcils a l'évocation de ce diner ne sachant pas trop lui même comment se positionner a ce sujet.* il m'a baisé sur la table * dit il uniquement parce qu'il espérait que cela changerait les idées de son jumeau. Ne pouvant s'empêcher de fusiller un peu Kafele du regard qu'il tenait pour responsable de l'humeur maussade de son frère*

YASSINE: *Ce baiser et leur conversation et cette sensation de ne jamais vouloir la quitter lui rappela cruellement qu'il le devrait pourtant. Il profita de ce moment, faussement figé dans le temps encore quelques secondes avant de quitter ses lèvres en baissant la tête.* Je dois y aller. *déclara-t-il bien qu'ils savaient tout les deux que cela leur pendait au nez. Récupérant la robe de Luna, il l'aida à nouveau à se rhabiller avant d'en faire de même.*

KAFELE: * voulant suivre la cadence de Lenny il avala de travers devant les paroles de Nils. Partant dans une quinte de toux violente*

LENNY: *Ses yeux doublèrent de volume, surprit et prit de court par cette phrase. Il fut tant sortit de sa propre mixture d'émotion qu'il cru d'abord que c'était une technique de Nils pour le distraire, mais cela semblait vrai. Il fit une tête bizarre, un mélange de choc, d'inquiétude mais aussi tout de même d'excitation et presque d'envie.* W-wow euh... okay ? Ehm... Il... Qu-... Vraiment ?! *balbutia-t-il sans savoir comment réagir, une partie de lui voulant exploser de joie et sortir les confettis et une autre s'inquiétant pour l'égo sensible de son frère.*

NILS: * il eut un petit sourire mesquin en voyant Kafele s'étrangler. Se concentrant rapidement et uniquement sur Lenny* vraiment... J'ai l'impression d'avoir été manipulé et en même temps... * il était incapable en réalité de vraiment exprimé ce qu'il ressentait même s'il s'agissait d'un des meilleurs coup de sa vie*

LUNA: * elle se rhabilla avec son aide, remarquant une certaine tristesse dans son aura. Elle vint faire tinter son bracelet, le grelot qu'elle lui avait donner imitant le reste de ses soeurs alors qu'elle vint l'embrasser avec tendresse. Diminuant cette nuance de couleur dans son aura pour qu'il n'ait aucun regret. Parce qu'il ne devait pas y en avoir, c'était une belle rencontre et elle le resterait*

LENNY: *Il n'aimait pas du tout cette idée. Qu'on puisse se servir de son frère ? Avec lui ça n'avait pas d'importance mais Nils n'était pas comme ça, pas comme lui. Il pouvait pourtant lire sur son visage qu'il avait passé un moment terriblement intense et délicieux mais il ne parvint pas à s'en réjouir, se sentant soudain plus protecteur que cheerleader.* B-ben ehm... okay ? Bien ? T'façon il avait l'air... un peu... un peu arrogant et bizarre... *marmonna-t-il, atrocement partagé entre l'envie de ne pas inquiéter Nils et de l'encourager dans ses envies et celle de tirer la sonnette d'alarme. Il avait pourtant toujours été le plus sage et le plus prudent d'eux deux.*

YASSINE: *Un baiser et il eu l'impression qu'elle pouvait lever le poids qui se posait sur ses épaules et son coeur, loin de se rendre compte qu'un peu de magie l'y aidait. Il ne put qu'avoir un sourire après avoir goûté à nouveau à ses lèvres, ne se disant plus que c'était probablement une des dernières fois. Il vint mêler ses doigts au sien et la guida hors de l'igloo, retrouvant l'extérieur et le bruit des festivités. Il n'eut pas envie de la quitter tout de suite, toujours réticent à devoir la laisser toute seule, mais il savait que la ramener au chapiteau central là où les autres se trouvaient serait une erreur.* Bon ? Où est-ce que je te dépose ? *demanda-t-il alors en retrouvant facilement un peu de légèreté et de plaisanterie dans ses paroles*

NILS: Intriguant * ajouta t il a cette liste d'adjectif en souriant pour rassurer son frère. Même si cette expérience lui laissait une drôle de sensation indescriptible elle n'avait pas été une mauvaise expérience... Du moins c'était ce qu'il préférait croire.* bon... Où est Yassine ?

LUNA: * elle serra doucement cette main avant de la porter à ses lèvres* je ne sais pas, tout de se ressemble pour moi * dit elle en riant*

KAFELE: * il se raclait envie la gorge pour se défaire des dernière goutte d'alcool qui était passer dans ses voies respiratoires avant de répondre a Nils* Il se balade avec une jeune femme

YASSINE: *Il rigola doucement avec elle, luttant avec l'envie d'étendre ce moment un peu plus longtemps mais il savait que ce ne serait pas sage. S'éclipser sans rien dire pour faire l'amour dans un igloo n'avait pas été sage à la base.* Aides-moi... *supplia-t-il doucement en lui serrant la main* Je n'ai vraiment pas envie de t'abandonner alors... Ça m'aiderais si on faisait semblant de... de juste se dire au revoir ?

LENNY: *Lui qui s'entichait dangereusement de Kafele, Nils qui cédait à un coup peu recommandable... Il se sentait de plus en plus perdu et n'eut pas trop le cœur à rire à la plaisanterie de Kafele.* Je vais aller le chercher... *marmonna-t-il en s'éloignant d'eux pour quitter le chapiteau, espérant surtout pouvoir en finir rapidement avec cette histoire de tatouage pour s'ôter au moins une responsabilité des épaules.*

LUNA: * elle esquissa un sourire en l'attirant pour l'avoir en face d'elle.* voila on est devant ma porte *plaisanta t elle dans un jeu de rôle improvisé* c'était une excellente soirée Yassine... * posant sa main délicatement sur sa joue pour l attirer jusqu'à elle et l'embrasser.* on se revoit bientôt * lui assura t elle contre ses lèvres avant de reculer d'un pas. De se retourner et prendre la direction face a elle, se mêlant a la foule jusqu'à simplement disparaitre du champs de vision de l'égyptien*

YASSINE: *Il l'embrassa tendrement, se retenant un peu pour leur jeu, pour ne pas que cela ai le goût d'un adieu. Il acquiesça en souriant, incapable d'en faire plus pour parfaire l'illusion. Il se crispa doucement en la regardant partir et disparaitre, se retenant douloureusement de ne pas lui courir après, de ne pas l'appeler pour voir une dernière fois son visage. Il resta immobile quelques minutes de plus, serrant doucement ce grelot au creux de sa main en se sentant lentement submergé par ce sentiment qui le prenait aux tripes. La peur de ne pas savoir ce qui l'attendait demain, l'angoisse de savoir que ça n'allait surement pas être facile et que les obstacles, tout comme les batailles allaient être dures. L'impression de replonger lentement dans la guerre alors qu'il s'était juré et avait promit à Kafele que ça ne serait pas le cas. Pourtant il pouvait le sentir, dans ses entrailles et sur son échines, ce sentiment amer et noir que dans le futur, n'attendait que la Mort.*

LENNY: *Il finit par le retrouver, immobile dans la foule l'air sombre. Cela ne l'aida pas à se montrer plus enthousiaste lorsqu'il l'approcha. Apparemment chacun avait eu sa dose d'émotion ces dernières heures.* Yanni ? *appela-t-il avec douceur néanmoins, posant un main douce sur son bras.* On va... On va faire les tatouages. Tu viens ? *demanda-t-il, préférant ne pas lui demander ce qui le rendait si sombre. Ce dernier non plus ne semblait pas en parler et il acquiesça simplement avant de se diriger de lui même vers le chapiteau central.*

NILS: * il observa son frère prendre cette perche pour pouvoir s'éloigner rapidement d'eux. Il ne lui fallu pas plus d'un regard pour savoir où se trouvait Melody. Abandonnant Kafele il alla retrouver l'adolescente qui en remarquant la présence de Nils comprit qu'on l'attendait. S'arrêtant enfin, elle sautilla jusque lui, allant rejoindre le reste du groupe*

LENNY: En retrouvant son frère, Mélody et Kafele, il alla prévenir Lizbeth qu'ils étaient prêts pour lancer les festivités. Joon, curieux de ce qu'il se tramait se rapprocha aussi et plusieurs regards discrets se tournèrent vers eux. Il était courant au Pi-Day que des gens se réunissent pour exécuter toutes sortes de sortilèges, d'incantations, de rituels. Que ce soit par besoin, par ennui ou simplement pour se distraire, ces démonstrations faisaient partie des principales attractions de ce festival.* *Pendant que Nils préparait la partie tatouage, Lenny lança alors un sort pour s'assurer de purger leur esprit de toute influence externe avant d'ancrer ce même sortilège dans leur peau. Il hésita à choisir sa proie, sachant qu'il aurait mieux fait de ne pas choisir Kafele. Pourtant leur conversation, à propos de la mandarine le poussa à se diriger vers lui, laissant Yassine et Mélody aux deux autres.* Une mandarine donc ? *chercha-t-il a confirmer avec un petit sourire rassurant et encourageant.*

KAFELE: * il se sentait un peu nerveux à dire vrai. Voulait il réellement couper tout lien en sachant le nombre de fois où Telg avait sauvé des vies grâce à cela... Mais une part de lui se rappelait aussi du nombre de fois où il avait amplement été utilisé comme un pantin. Posant ses yeux sur Lenny il sourit légèrement* c'est un peu ridicule pff un premier tatouage non ? * mais il n'avait pas d'autres idées et malgré tout la symbolique lui était importante *

LENNY: *Il pouffa doucement en haussant les sourcils.* T'as pas vu mon premier ta tatouage... *railla-t-il en grimaçant*

NILS: * Nils se chargea de présenter Lizbeth et Melody avant de laisser les deux jeunes femmes et de se diriger vers Yassine. * on reste sur libre ? * demanda t il. Le visage fermé c'était un acte et surtout un art que Nils respectait énormément, concentré sur sa tâche*

LIZBETH: Félicitation * dit elle à la jeune fille en parlant de cette future naissance* et très jolis spectacle * complimenta t elle doucement en posant ses yeux sur elle* tu as une idée ?

Mélody: Oh... Merci * laissa t elle entendre avant de faire non de la tête. * aucune * elle semblait d'ailleurs s'en excuser en remarquant que les deux hommes avaient l'air d'avoir fait leur choix *

KAFELE: Tu as fait quoi ? * dit il alors qu'il defaisait naturellement le haut de sa chemise pour libérer un peu son cou* au plus près du cerveau c'est ça ?

YASSINE: Non. *rectifia-t-il la gorge sèche. Ouvrant la main il fit apparaitre des flammes dans l'air qui écrivirent le mot qu'il souhaitait finalement : "Paix".* C'est ce que je veux.

LENNY: Oh... C'est pas... C'est pas intéressant. *répondit-il un peu embarrassé d'avoir mit le sujet sur la table. Il se mordit la lèvre en le voyant se dénuder et se força à se concentrer pour que ce tatouage soit parfait. Esthétiquement parlant mais surtout fonctionnel.*

KAFELE: Au contraire * lui trouvait cela très intéressant du moins... Jusqu'à ce qu'il tente de se rappeler des nombreux tatouage de Lenny et par conséquent de le revoir nu dans son esprit. La teinte que prit ses joues le fit détourner légèrement les yeux*

NILS: * il observa le mot en acquiesçant* parfait *attendant les autres, il préférait faire ce sort en total synchronisation avec eux pour s'assurer aucune mauvaise surprise de la part du parasite*

LENNY: C'est... quand j'ai eu ma première copine... mais on en reparle plus tard. *conclu-t-il en captant le regard de son frère, acquiesçant pour signifier qu'il était prêt.*

LIZBETH: * en ayant connaissance de l'histoire, elle eut une idée qu'elle partagea avec la jeune fille.* c'est un symbole de vie * expliqua t elle simplement. L'approbation de celle ci la rassura, le choix avait été rapide. L'aidant a se défaire légèrement de sa robe pour pouvoir travailler correctement elle lui demanda de relever ses cheveux dans sa nuque. Prête, elle n'attendait plus que le feu vert*

C’est Nils qui signala le début des festivités. Pour l'occasion le baguette était de mise, légèrement modifier en son extrémité pour apposé l'encre. Une technique qui mêlait magie et technique moldu mais permettrait surtout de lier le sortilège complément et éternellement a l'encre utilisé. Piquant la peau. Concentré suite sa tâche il gardait un oeil sur le mot paix pour s'assurer de ne faire aucune erreur, inscrivant celui sur son crâne, non loin de l'oreille, se basant d'ailleurs sur la courbe de celle ci pour son tatouage. Lizbeth avait un travail soigné mais surtout technique, sa mémoire absolue lui permettrait de reproduire a l'exact ce qu'elle voyait et elle le faisait plus z la manière d'une machine qu'autre chose mais c'était s'assurer que tout se passerait parfaitement. Travaillant sur la nuque de la jeune femme.

LENNY: *Il s'appliqua, mêlant plus magie que précision pour dessiner cette mandarine aux couleurs vives de souvenirs heureux et d'espoir en le futur. Inspiré, il laissa ce dessin s'habiller de feuilles et de petites fleurs d'orangers remontant à la base de son crâne, laissant la branche redescendre élégamment entre ses omoplates.*

KAFELE: * au fur et à mesure qu'il le sentit travailler il se crispa. Emporter trente années derrière...redevenu un enfant de cinq ans qui se chamaillait avec son frère. *

NILS: *appliqué sur son propre travaille il ne pouvait s'empêcher de garder un oeil sur son frère eh redoutant l'effet de ceci sur un homme dont le passé avait lourdement être modifier et ce a plusieurs reprise* maintenez le * demanda t il froidement a personne en particulier sachant que quelqu'un se dévouerait naturellement*

YASSINE: *Il ne sentit qu'une petite gène au niveau de sa peau au départ, maintenant son sort pour servir de modèle à Nils. Il put tout de même sentir le sortilège s'insinuer dans son esprit, libérateur et réparateur. La vois de Nils le distrait de cette sensation alors que Kafele semblait lentement submergé par les souvenirs retrouvés par son esprit régénéré. Deux sorciers spectateurs jusqu'ici s'avancèrent pour participer et s'assurer que Kafele ne bougerait pas. Il put sentir le sentiment s'intensifier dans sa tête bien qu'elle ne devait rien être comparée à ce que son frère devait ressentir. Lui n'avait qu'une seule chose à récupérer des blessures infligées à son esprit. Mais ce souvenir là, bien qu'il avait commencé à lentement en récupérer le contenu, commença a lui apparaitre clair comme s'il pouvait le revivre.* Maintenez moi. *grogna-t-il en anticipation du moment où il se souviendrait exactement de ce qu'il s'était passé.*

LIZBETH: * en remarquant la réaction des deux égyptien elle ne pu que se réjouir d'avoir la jeune fille* personne ne t'a charcuter l'esprit ? * s'assurait elle quand même avec une pointe d'humour noir dans sa voix alors que deux autres personnes venait en renfort a Nils*

Mélody: Je suppose qu'on le saura bien assez vite *remarqua t elle non sans une certaine angoisse soudaine... Elle connaissait assez son père pour savoir qu'il aurait pu avoir recourt a cette méthode s'il estimait que c'était pour le bien de sa fille*

LIZBETH: Si des messieurs voulaient bien venir ici aussi... Sait on jamais * et elle avait vu juste. Cette crispation soudaine qu'elle sentit sous ses mains ne laissait aucun doute et bien qu'elle semblait agacer... Son sourire trahissait aussi une certaine forme d'intérêt devant cette surprise*

Mélody: * elle fut prise par surprise lorsqu'elle retrouva le courtois de ses sept ans. Il faisait chaud et la salon était baigné par la lumière chaude d'un soleil d'été du sud de la France... Un paysage presque idyllique. Une femme tenant sa fille par l'épaule face a un homme qui pestait.* "tu n'emmènera pas MA fille" * criait il en s'approchant, menaçant* "pour que tu l'enferme aussi dans une prison dorée? Il en est pas question!" *s'insurgea la mère mais avant qu'elle esquisse le moindre geste, un éclair vert aveugla l'enfant qu'elle était*

Pour Kafele, c’était 5 ans de sa vie que son cerveau retrouvait petit à petit. Les cinq premières années de sa vie. Cela avait commencé par des tâches de couleurs, des échos, des sensations de douceur, de chaleur. Puis des sourires, des rires, des visages, ceux de sa famille. Son père toujours radieux qui adorait faire des grimaces pour le faire rire et chanter passionnément sa joie. Sa mère, douce mais espiègle elle aussi qui adorait le câliner et lui faire des petits guilis et des bisous sur son visage joufflu. Et son frère, excité et impatient qui, même avant de savoir parler semblait toujours lui demander de jouer avec lui de ses grands yeux brillants et enthousiastes. Ce dernier avait comprit bien vite que s'il voulait que le petit Kafele le suive, il devrait lui montrer l'exemple. Il passa des heures à marcher devant lui, de gauche à droite et de droite à gauche. "Regarde c'est comme ça qu'on fait !" couinait-il volontairement, toujours à mi-chemin entre l'encouragement et un peu de moquerie. "Yasssine ! Yaaaaassine. Non pas papa ! Celui là tu le connais déjà ! Yaaaaaaassssiiiineuuuuuhhh ! Non pas Yadi ! Dis Yaaasssssssssiine ! M'man !! Pourquoi il dit Yadi !" geignait-il, comme il le faisait souvent, boudeur mais aussi toujours inquiet que son petit frère ne grandisse pas comme il faut. "Et ça c'est une jonquille. Et ça une tulipe. Ça se ressemble hein ? Parce qu'elles sont toutes les deux jaunes ! Tu veux les cueillir ? Pour maman ?" Ils découvraient le monde ensemble, Yassine toujours impatient de partager avec Kafele ce qu'il avait pu découvrir ou apprendre avant lui, ne supportant que très peu qu'ils ne sachent pas les même chose, malgré leur différence d'âge. Il fut bien obligé de se séparer un peu de lui lorsqu'il dû commencer les entrainements, mais même après cela, il revenait toujours en courant pour lui apprendre les dernières techniques ou du moins lui montrer ce qu'il avait apprit. "Et là tu fais pow pow papow ! Et yaah ! Hou ! Et tu enchaines avec les flaaaaammmes de l'enferrrr ouuuuhhhh !!! Et là à tout les coups ils ont tous la trouille et ils s'enfuient haha !" C'était un garçon volontaire et enthousiaste comme son père, un de ceux qui la guerre ne semblait pas tant affecter car ils savaient se concentrer sur ce qui était important pour eux. La famille. Là où d'autres voyaient la promesse de devoir se battre et la menace du danger, Yassine lui ne voyait que de nouvelles choses à partager avec son frère. Sa mère redoutait ce moment plus que tout mais lui avait hâte que Kafele puisse le rejoindre pendant les entrainement et à terme, se battre à ses côtés. Ils y jouaient souvent ensemble, tout les deux à terrasser des ennemis imaginaires ensemble avec leur petites épées de bois. Mais les ennemis qu'ils eurent à combattre ce jour là étaient loin d'être imaginaires et ce n'était pas ensemble qu'on leur demanda de se battre mais l'un contre l'autre. Ils étaient pourtant dans la sécurité de leur Temple, dans le cocon de leur foyer. L'incompréhension et la surprise qu'ils ressentirent tous se retrouva figé dans les yeux de leur père comme dernière expression alors qu'il s'écroulait sur le sol de leur appartement. Le cri de leur mère fendit la nuit comme il fendit leur cœur de peur. Il y eu ensuite le chaos, la confusion, puis le silence. Le corps inerte de leur parents au sol et la lente réalisation qu'ils étaient tout les deux, deux enfants, seuls contre sept adultes et que cela n'était pas un jeu, et qu'ils ne gagneraient pas. Se mettant devant Kafele, il ne savait pas s'il voulait le cacher plus de leur adversaire ou du spectacle macabre de leur parents allongés là. Il voulait protéger son frère et c'est pour cela qu'il ne fit pas l'erreur d'essayer d'attaquer les intrus, restant ferme et immobile face à eux en les fusillant du regard. Ce tableau touchant anima des rictus moqueurs et sadiques sur le visage des hommes, jetant à leurs pieds deux lames, non pas pour se défendre, mais pour se battre. "Celui qui gagne vient avec nous et gagne le droit de vivre." railla simplement un des hommes, laissant la situation et les armes clarifier les règles du jeu. Ils ne furent pas sûr que les enfants ai comprit car il n'y eu pas de peur, pas de cris ou de larmes comme d'autres pouvaient le faire à cette étape du recrutement. Le plus vieux s'abaissa simplement pour prendre les deux lames et en tendre une a son frère, presque encourageant. Il se plaça alors devant lui, prêt au duel. "Tout comme on fait d'habitude Kafele, ok ?" expliqua Yassine avec un sourire plein de gentillesse avant de fondre sur lui et de le transpercer de sa lame. Mais ce que les kidnappeurs ne savaient pas, c'est que Yassine ayant toujours eu un goût pour le dramatisme et le spectacle, surtout lorsqu'il faisait le pitre pour Kafele, savait très bien jouer les blessures, la mort et le sang. Il figea Kafele sur place, créant l'illusion de son petit torse ruisselant de sang. "Je suis désolé Kafele... C'était toi ou moi." s'excusa-t-il tristement avant de l'endormir, espérant que dans ses dernières paroles son petit frère comprenne ce qu'il avait fait et puisse un jour le pardonner de l'avoir abandonner. L'enfant se retourna alors vers ses bourreaux, l'air misérable. "J'ai gagné. Allons-y." pressa-t-il doucement en acceptant son sort, s'accrochant au savoir qu'il aurait au moins pu sauver son petit frère. Mais les sept guerriers avaient vu bien assez d'enfants traumatisés pour se méfier de celui-ci. Bien trop efficace, bien trop docile. Pas assez traumatisé à leur goût. Ils lui firent comprendre que son cauchemar était loin d'être fini, lui demandant de s'agenouiller et de leur offrir sa petite bouche d'enfant sage. Être horrifié, refuser et pleurer l'aurait peut-être servit à cet instant mais bien trop obnubilé par l'idée de sauver Kafele et de satisfaire les kidnappeurs pour qu'ils finissent par s'en aller le plus tôt possible, il obéi, s'agenouilla et prit leur chair putride et leur poison dans sa bouche. Mais ce n'était pas son obéissance qu'ils voulaient mais ses cris, sa panique, la certitude qu'ils l'avaient brisé en mille morceaux et qu'ainsi il serait plus simple de le reconstruire comme bon leur semblait. Ils le retournèrent alors, le plaquant sur le sol pour le transpercer et le souiller. Cette fois ils parvinrent à lui arracher les hurlements qu'ils voulaient entendre mais après quelque coups l'enfant s'étrangla et se fit silencieux à nouveau. Les yeux ruisselants de larme et exorbités d'horreur alors qu'il se rendait compte que, Kafele s'était réveillé. "Non..." laissa-t-il échapper malgré lui, plus brisé et souillé que jamais à l'idée que cela puisse être la dernière image que Kafele ait de son grand frère, mais cette simple protestation scella leur destin d'une bien différente manière. Les kidnappeurs remarquèrent son regard et comprirent la tromperie. "COURS KAFELE ! COURS !" hurla alors l'enfant dont la magie brisa la porte de leur foyer pour lui permettre de s'enfuir. Pour le punir de son affront et sous la colère, celui encore en lui lui tordit le bras et lui violenta le corps avant de suivre ses compagnons poursuivre le deuxième enfant qui s'était mit à hurler dans les couloirs du Temple pour chercher de l'aide. Mais soudain les cris ne furent plus que écho dans le vide, et c'est ainsi que Yassine, brisé à même le sol de son foyer, su qu'ils avaient emporté son petit frère.

YASSINE: *Bien qu'il était maintenu à sa demande par d'autres sorciers, il fut incapable de retenir ses larmes, ses muscles se crispant furieusement de rage à ce souvenir insoutenable. Un frissonnait des pieds à la tête, envahir par un puissant haut le cœur. Il finit par vider le contenu de son estomac sur le sol, vomissant encore et encore comme si son corps avait encore l'impression d'avoir la semence de ces hommes dans son estomac et la sensation visqueuse que cela laissait dans sa gorge et dans sa bouche.*

KAFELE: * emporté dans le tourbillon de ces nouveaux souvenirs. Il chercha à se battre contre un ennemi qui existait uniquement dans ses souvenirs alors qu'il hurlait a l'aide dans la réalité, appelant Yassine au secours, appelant le monde au secours. Jusqu'à ce que le noir complet se fasse devant ses yeux et un calme relatif revenant l'envelopper bien qu'il respirait de manière saccadé et irrégulière*

Mélody: * lorsqu'elle retrouva la réalité, en larme certes son premier réflexe fut de poser sa main sur son ventre, vérifiant que ma petite boule lumineuse y était toujours présente. Plus inquiète a l'idée que ce souvenir l'ait assez traumatisé pour perdre l'enfant mais celui ci brillait toujours au creux de son ventre et cette simple vision suffisait lui faire retrouver sa paix*

NILS: * lorsqu'il eut lui même terminé de tatouer son ami. Il posa simplement sa main sur son dos en espérant le soulager un peu* c'est fini...

LENNY: *Il eu du mal à se concentrer au milieu de toute cette détresse mais il tint bon, se focalisant sur cette image heureuse et simple de mandarine. Il s'assura avec sérieux que le tatouage était bien effectué, bien terminé et la magie ancrée pour toujours en lui malgré les cris de Kafele qui lui vrillait les tympans et lui brisait le coeur. A la seconde où il fut sûr d'avoir terminer il prit Kafele dans ses bras pour le serrer contre lui.* C'est fini ! C'est fini... *murmura-t-il avec douceur le coeur douloureux d'empathie et de culpabilité.*

YASSINE: *Il frissonna et s'éloigna faiblement de la main de Nils, n'ayant même pas la force de le repousser violemment il ne pouvait qu'essayer de fuir ce contact.* Ne me touche pas... Ne me touchez pas... *supplia-t-il en soufflant faiblement lorsqu'il ne parvint plus à vomir quoi que ce soit, titubant jusqu'à pouvoir se laisser tomber dans un coin et s'y recroqueviller.*

NILS: * il s'éloigna de Yassine. Insistant pas, il veilla simplement a ce que personne d'autre ne l'approche, gardant un oeil sur le reste du trio*

KAFELE: * il serra Lenny s'y fort sur le moment. Se raccrochant a cette réalité et ce parfum qu'était le sien pour s'assurer qu'il était hors de danger. * je suis désolé Yadi *répéta t il inlassablement entre ses sanglots*

LENNY: C'est fini, tout va bien... *continua-t-il a murmurer bien que le souffle lui manquait un peu il caressa doucement les cheveux de Kafele.* Je suis là... On est au Pi-day tu te souviens ? Tout ça est derrière toi. *lui promit-il avec tendresse*

KAFELE: * son coeur tambourinait violemment dans sa poitrine. Guider par la voix de Lenny pour revenir, il releva la tête, ses yeux retrouvant naturellement Yassine. Il voulu se précipiter vers lui mais il savait très bien dans quel état il se trouvait et surtout pourquoi. * laisse moi le voir

LENNY: *En entendant ses cris et en voyant l'état de Yassine, il avait finit pas comprendre que ce qui les unissait et ce qu'on avait jugé mieux de leur enlever était la source d'un profond traumatisme. Il n'avait pas l'intention de les séparer mais Yassine ne semblait clairement pas en état de subir bien plus ce soir.* Laisse lui un peu le temps... *conseilla-t-il mais sans pourtant le retenir, lui aussi terriblement inquiéter de l'état de leur ami. Il jeta un coup d'oeil à Nils pour trouver un peu de soutien. Qu'avaient-ils pu donc bien vivre ? Ayant eu un aperçu de la vie de Kafele, il devait en avoir une meilleure idée. Pourtant il n'osa pas le lui demander de vive voix, sachant très bien que la réponse à cette question ne pouvait être que terrible. Ne sachant pas trop quoi faire, il songea d'abord rester à l'écart mais finalement vint rejoindre Lizbeth et Mélody pour s'assurer que pour elle tout s'était bien passé. Il la trouva un peu chamboulée mais moins que les deux Egyptiens, concentrée sur la petite boule de lumière dans son ventre.* C'est très joli. *commenta-t-il pour féliciter Lizbeth pour son travail avant de poser une main douce sur le bras de sa petite princesse.* Hey... Elle te l'a dit ? On a retrouvé Rê. *lui apprit-il alors, espérant que cela soit une bonne nouvelle pour elle et que cela lui remonte un peu le moral.*

NILS: * il n'eut pas le Coeur de séparer les deux frères et laissa Kafele s'approcher prudemment de Yassine. Sa propre affection pour Lenny le rendant forcement plus empathique. Il se doutait du souvenir qu'ils avait du revivre bien qu'il ignorait tout du véritable contenu... La version falsifier était déjà horrible...*

KAFELE: * il se retrouva non loin de son frère et pourtant il n'osa pas le toucher. L'état dans lequel ils se trouvaient faisait écho à d'autres souvenirs. * Yadi * ne put il s'empêcher de l'appeler pourtant, ce surnom ayant retrouvé une place naturelle dans sa bouche*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 10   Sam 14 Jan - 9:22

Mélody: * elle essuya ses yeux en gardant le silence sur ce qu'elle avait elle même découvert alors que Lenny revenait vers elle. Complimentant le travail de Lizbeth avant de lui annoncer qu'ils avait retrouver Rê* vraiment ? Comment il va ? Je peux le voir ? Lui parler?

YASSINE: *Recroquevillé dans son coin, il fixait le vide alors que ces images, ces sensations, tourbillonnaient en lui comme un ouragan de douleur, de désespoir, de colère et de dégoût. D'un geste nerveux il serra son bras, ce bras qu'on avait brisé ce jour là, ce même bras sur lequel on avait rapidement apposé la marque de Malick pour le réorienter vers une autre mission. Pendant tout sa vie, il avait cru avoir perdu toute sa famille ce jour là et avait vécu toute sa vie avec ce traumatisme gravé dans son esprit, ce cauchemar de chaque jour, cette amertume... Il n'aurait jamais pensé que la vérité, sachant aujourd'hui que Kafele était bien en vie, puisse être pire que le croire mort. Et pourtant c'était comme si la vérité tenait à être véridiquement et authentiquement plus traumatisante encore. C'était bien plus que le sperme de trois hommes dans sa bouche, bien plus que la sensation répugnante d'un quatrième s'enfonçant en lui. C'était de se rendre compte que Kafele n'avait plus que lui et qu'il devait le protéger. Tout faire pour. Et échouer. C'était voir son regard brillant de terreur se poser sur lui à son plus bas, savoir qu'il comprendrait que son grand frère ne pourrait rien faire pour le protéger ou le sauver. C'était ces cris de détresse auxquels il n'avait pu répondre et ce silence... Cette absence...* *Cette petite voix, ce surnom ridicule qu'il n'avait pas entendu de puis ce jour là l'extirpa du cauchemar et il releva lentement les yeux vers Kafele. Un Kafele bien plus vieux qui avait vécu tant d'horreurs à cause de ce jour là. Un Kafele qui l'avait oublié et qui se souvenait aujourd'hui. Mais revoir cette tristesse dans ses yeux était comme plonger dans un nouveau cauchemar trente ans plus tard. Son visage se crispa de honte alors qu'il détourna rapidement le regard, la mâchoire serrée.* S'il-te-plait... N-ne me... Ne me regarde pas. Ne me regarde pas comme ça. *supplia-t-il faiblement plein de honte et de culpabilité car le souvenir de n'être parvenu à le sauver était bien plus souillant que celui d'avoir été violé.*

LENNY: *Il eu un petit rictus en l'entendant lui demander tout ça et en se souvenant de l'aura qu'il avait pu ressentir.* Il est... Il va... Il... est à Chicago. *lui révéla-t-il car c'était la seule information qu'il pouvait partager sans la déprimer un peu plus.* On pourrait... Pour le faire venir ici, on pourrait tenter une invocation mais c'est très compliqué et je ne suis pas sûr qu'on nous laisse faire... *avoua-t-il un peu gêné de ne pouvoir lui offrir ce qu'elle voulait.* Sinon... On pourrait tenter un lien mental mais on vient juste de... De faire en sorte que ça ne soit pas possible... Pour vous. *remarqua-t-il, plus gêné encore en se rendant compte qu'il n'y avait pas du tout pensé avant.*

LIZBETH: Il y a la possibilité d'une projection astrale cela dit *proposa t elle mais ça demandait aussi beaucoup de magie et de maîtrise*

LENNY: C'est vrai. *acquiesça-t-il mais cette solution semblait tout aussi complexe ou peu adaptée que les autres.* Il y a des milliers de façon de joindre quelqu'un mais il faut voir la compatibilité de la magie avec les champs présents ici. Je sais que la magie de Terre est amplifiée alors que par exemple les esprits volatiles ont beaucoup de mal à se stabiliser. *expliqua-t-il en se perdant un peu dans les détails complexe, réfléchissant plus avec Lizbeth que pour vraiment proposer une solution à Mélody.*

KAFELE: Regarde moi * lui dit il assez durement sans vraiment s'en rendre compte sur le moment* c'est terminé. Ne les laisse pas nous séparer à nouveau

YASSINE: *Il n'y parvint pas, incapable de croiser ce regard à nouveau et de revivre ce moment.* C'est ma faute... J'aurais dû les arrêter. J'aurais dû... me battre. *souffla-t-il d'une voix rauque, torturé par ces images qui lui rappelait qu'il avait fait tout l'inverse. Il s'était agenouillé, il s'était plié et il les avait laissé prendre son petit frère.*

LIZBETH: La convocation est à la fois plus stable mais aussi la plus risqué * et ce n'était pas tant à cause du fait que c'était complexe mais plutôt a cause de cette malédiction.* ici il ne pourra pas transplaner pour repartir avant demain ce qui veut dire qu'il va falloir le gérer * entrant dans une profonde réflexion elle se tourna vers Lenny* d'autres membres du centre auront peut être d'autre solution a vous proposer... Dans tous les cas il te faut en parler a Ingrid

LENNY: Oui... Mais si on veut tenter une transplantation... *marmonna-t-il en oubliant la présence de Mélody une fraction de seconde. Il pinça les lèvres en se rendant compte de sa bourde* Oui je vais... Je vais aller voir avec Ingrid. *balbutia-t-il alors pour s'éloigner en espérant que Mélody n'ai pas relevé son dérapage. Il retourna alors là où les autres membres étaient restés tranquilles pour retrouver Ingrid mais ce fut Clarisse qu'il remarqua, assit juste à côté d'elle. Il le fixa une seconde d'un regard peu amicale et pas dans son habitude.*

CLARISSE: Clarisse. Enchanté. *répondit-il calmement à cette confrontation muette.* Vous devez être le frère de Nils.

INGRID: Votre séance de tatouage s'est bien passée ? *demanda-t-elle alors avec un sourire doux pour réorienter Lenny dans sa direction.*

LENNY: Il y a autre chose. *confia-t-il directement en se détournant de Clarisse.* Il y a cet adolescent... Il... Une amie a très envie de le voir et... Je pense aussi qu'il pourrait bénéficier de notre aide ici, au Pi-Day. Il est maudit. Je n'ai jamais vu une malédiction pareille... J'aimerais... Oui j'aimerais qu'on puisse l'amener jusqu'ici.

CLARISSE: Il ne pouvait pas venir tout seul ? *demanda-t-il d'un air taquin, visiblement amusé de mettre ce frère mal à l'aise.*

KAFELE: * il attrapa son frère pour le plaquer au sol et le forcer a le regarder. Ses yeux sombre ne laissait entrevoir ni rancune, ni tristesse, juste une détermination pour en finir avec tout ça* et les rôles auraient été inversé ! Je ne te souhaite pas la vie que j'ai eut sen ! Et ce n'est ni ta faute, ni la mienne ! Ce sont eux et ça a toujours été eux. Le Temple de Ra, Bastet Sekhmet, Seth, Nécromancien et cette putain de soif de pouvoir. On était rien pour, toi, moi, Tumaini, Seth, Nail, Kames, Uga et Thi... On était rien... Je retourne la bas Yadi, je vais chercher les enfants et je les empêcherai de se servir d'eux dans cette nouvelles guerres qui n'a jamais eu de sens

INGRID: *Elle appela Clarisse à être raisonnable d'un petit geste discret.* Tu veux l'invoquer. *en déduit-elle* Et l'amener lui et sa malédiction au milieu de tout les participants du Pi-Day. *remarqua-t-elle ensuite.*

Mélody: Une quoi ? * mais Lenny était déjà reparti et elle se retrouva seule, Lizbeth l'ayant suivit*

LIZBETH: * elle comprenait ma méfiance de Lenny au sujet de Clarisse bien que les raisons différaient. L'ami qu'il avait été un jour pour elle était aujourd'hui un homme qu'elle ne pouvait pardonner.*

NILS: * toujours sur ses gardes il aurait aimé rejoindre son frère mais il resta au côté des deux autres surtout face à cet accès un peu violent de la part de Kafele. *

YASSINE: *Il se figea, un frisson douloureux lui parcourant les entrailles en se retrouvant ainsi plaqué au sol. Il n'eut pas la force ou le cœur de s'évader et de repousser Kafele alors il lui accorda ce regard, comme il leur avait accordé son corps dans l'espoir que cela prenne fin le plus rapidement que possible. Ça ne faisait rien à qui était la faute, maintenant qu'il savait ce qu'il s'était réellement passé, il s'en voulait. Mais cela n'était pas la question et Kafele le lui rappela. Tout ça était loin dans leur passé et ne changeait rien à la vie qu'ils avaient vécu, ou ce qu'il prévoyait de faire ensuite. Les enfants. A cet instant il regretta presque avoir fait ce tatouage et ne pouvoir profiter de l'influence de Telg pour le remettre sur pied et tout effacer pour ne laisser que cette mission simple. Veiller sur Rê, sur Mélody ou sur les enfants. Il savait que c'était important et il savait que Kafele ne trouverait pas le repos avant de les avoir retrouver mais il ne s'en sentait tout simplement pas capable. Retourner là bas maintenant qu'il savait serait replonger à nouveau dans ce qu'il avait passé tant d'années à fuir.* D'accord. D'accord... *acquiesça-t-il pourtant pour le contenter et pour pouvoir se relever. Il serra son bras en baissant les yeux et pourtant il acquiesça.* Je t'aiderais à les retrouver.

LENNY: *Il baissa les yeux, sachant très bien que cela ne sonnait pas bien du tout, surtout pour la maitresse des lieux qui veillait au bon déroulement des choses.* Oui... C'est... C'est ça. *avoua-t-il sans prendre la peine de mentir ou d'essayer d'embellir la chose.*

KAFELE: Non *dit il simplement. Refusant son aide, son laïus n'était pas une demande de soutien. Yassine avait quitté tout cela il y a des années et il ne voulait pas le revoir replonger là-dedans*

INGRID: D'abord vous amenez un Egyptien très... colérique et peu respectueux des règles. Un autre qui a jugé malin d'enterrer un artefact d'une grande dangerosité dans la neige, une fugitive recherchée par quelqu'un de très puissant et maintenant... un adolescent maudit. *récapitula-t-elle avec un petit sourire calme et amusé devant l'air soumis et navré de Lenny.* Ambitieux. *qualifia-t-elle ensuite, plutôt que de le réprimander. Car elle avait beau être la marraine de l'évènement, le Pi-day n'était pas vraiment son événement. Il se déroulait sur son territoire mais ce qui s'y déroulait était au bon vouloir des participants. Oh bien sûr si cela venait à déraper au delà de ce qu'elle tolérait, elle saurait y mettre purement et simplement un terme.* *Elle jeta ensuite un coup d'oeil à Clarisse et Lizbeth concentrés dans un long échange de regard. L'une rancunière et l'autre à la recherche de pardon.* Tu dois savoir Lenny, que chaque personne ici présente est là de son plein gré. La plupart considèrent le Pi-day comme un évènement ludique mais cela est seulement décidé par ceux qui y viennent. *expliqua-t-elle pour lui faire comprendre que peu importe ce qu'il décidait de faire, cela faisait partit du jeu.* Nous avons eu d'autres... événements de grande ampleur par le passé. Ceux-ci font partit de l'histoire du Pi-Day et certaines années... sont plus mémorables que d'autre. *commenta-t-elle avec un nouveau coup d'oeil pour Clarisse et Lizbeth*

YASSINE: *Il cligna des yeux sans comprendre.* Quoi ? M-mais... *une lueur de honte fila dans son regard alors qu'il se rendit compte du nouveau coup que cela portait à son égo. Il ne lui faisait plus confiance. Lui non plus ne parviendrait pas à se défaire de ce souvenir où il s'était montré si faible. Si indigne d'être son frère.*

LIZBETH: On parle d'aider un adolescent malade pas de laisser un toxicomane violer ses amis * bien sur c'était imager mais pour elle c'était pareil au même. Elle avait toujours été franche et s'il soit le protéger d'Ingrid ou non ni changerait rien... Seulement le fait qu'elle tolérait sa présence.*

KAFELE: Tu t'es libéré de tout ça... Je ne veux pas être celui qui te ramène dans ce cauchemar

YASSINE: J'étais libre... parce que j'étais ignorant. Parce que je pensais qu'il ne me restait plus rien. *lui rappela-t-il la mâchoire serrée* Si j'avais su... Je n'aurais jamais cessé de te chercher. Je n'aurais jamais cessé de me battre pour te retrouver. *avoua-t-il la gorge nouée, ayant du mal à ne pas regarder toutes ces années à ne rien faire avec amertume dorénavant.* Et à présent... Je ne sais pas... Si je supporterais de te voir disparaitre à nouveau.

LENNY: *Il fut surprit de la réponse d'Ingrid. Bien qu'elle n'avait pas tord il s'était attendu à ce qu'elle cherche à avoir plus de contrôle sur ce qu'il se passait sur ses terres. Il passa la remarque de Lizbeth qui semblait plus s'adresser à Clarisse qu'à Ingrid.* Est-ce que ça veut dire que tu vas nous aider ? *osa-t-il espérer*

INGRID: *Elle réfléchit une petite seconde en détournant le regard* Non, je ne vous aiderais pas. *répondit-elle alors calmement et simplement comme si elle estimait que ça ne l'intéressait pas.*

CLARISSE: Je vous aiderais. *déclara-t-il alors sans quitter Lizbeth du regard.* Si vous acceptez mon aide, bien sûr.

KAFELE: * il le regarda. Le libérant une seconde de sa force mais uniquement pour le prendre dans ses bras dans une éteinte fraternelle* moi aussi *admit il. S'il avait su, il aurait fuit plus tôt et se serait battu toute sa vie pour lui. Mais les choses étaient différente aujourd'hui et quelque part il préféra savoir que son frère avait trouver la paix.* Je ne veux pas voir quelqu'un d'autre mourir *avoua t il* je suis incapable de protéger ceux que j'aime

LIZBETH: * elle fixa Clarisse en pesant le pour et le contre. Restant la plus neutre possible, il était puissant, assez pour être une aide précieuse qui ne se refusait iras et c'est seulement pour cette raison dénouer de jugement personnel et qu'elle accepta d'un signe de tête en posant son regard sur Lenny ensuite*

YASSINE: *Il eu un petit rictus ému lorsqu'il le prit dans ses bras, la joie de retrouver son petit frère se débattant furieusement sous toute cette honte et cette culpabilité. Il ne put s'empêcher de rire doucement à son aveux.* Il faut croire... Que c'est de famille. *plaisanta-t-il d'un petit air dépité.*

NILS: *jugeant la situation moins critique il décida de laisser les frères à leur véritable retrouvaille. Rejoignant Melody, il l'invita à le suivre jusqu'au cercle là où Lenny et Lizbeth semblait en grande conversation, ignorant sciemment les questions de l'adolescente au sujet d'une transplantation*

LENNY: *Il fut surprit de voir Clarisse se proposer. Ne le connaissant que comme le rencard de Nils, il ne put que se montrer méfiant que ce soit un moyen pour gagner un peu plus les faveurs de son frère. Mais les regards de Ingrid et Lizbeth lui sous entendaient aussi qu'il y avait autre chose. Hésitant lui aussi, il lança un regard à son équipière qui acquiesça.* Merci pour votre aide. *dit-il alors en guise d'acceptation.* Je... Je vous appellerais quand on sera prêt. *précisa-t-il alors qu'il semblait se préparer à les suivre pour le pousser à se rasseoir, pas encore complètement à l'aise en sa présence. S'inclinant poliment devant Ingrid qui malgré tout autorisait leurs actions, il s'apprêta à retourner près du groupe mais Nils et Mélody les avaient déjà rejoint.* Euh... On... On va tenter une invocation. Ingrid n'est pas contre et ehm ton r... ehm... Clarisse... a gentiment proposé de nous aider. *expliqua-t-il brièvement.

JOON: Moi aussi j'peux aider ! *rappela-t-il en sortant sa tête de derrière Mélody, toujours partant pour un peu de magie*

NILS: *il eut un bref regard pour Clarisse alors que Joon s'ajoutant à la partie. Préférant ne pas trop relevé la présence de Clarisse il se concentra sur l'essentiel. Il posa ses yeux sur les deux frères en sachant que l'un d'eux ignorait encore tout de ce projet* tu veux faire ca de suite ?

Mélody: STOP ! * s'énerva-t-elle en les voyant tous les deux ignorer sa question. Elle posa son index sur le torse de Lenny, l'air sévère.* tu as parler de transplantation, qu'est-ce que tu vas lui faire ?

LENNY: Ehm... *il jeta un coup d'oeil vers les deux frères à son tour, sachant que même s'ils n'avaient pas besoin d'eux, ils ne pourraient pas le leur cacher. Et si cela tournait mal... Il soupira, jetant un coup d'oeil à Mélody en sachant qu'elle aurait voulu voir Rê le plus tôt possible. Mais cette dernière avait autre chose en tête. Il se figea devant sa stature autoritaire.* C-c'est... C'est juste qu'on pensait... Sa malédiction. Il y a peut-être un moyen de le soigner. *lui avoua-t-il alors.*

Mélody: *elle se figea une seconde en l'écoutant. * le soigner ? *elle secoua légèrement la tête* c'est possible ?

LIZBETH: Possible mais probablement pas sans risque...

Mélody: *elle posa les yeux sur Lizbeth cherchant à en savoir un peu plus*

LIZBETH: La malédiction a prit racine dans son coeur...C'est une déduction logique mais si on lui transplante un nouveau coeur...mais il faudrait un donneur compatible et il semble déjà très affaiblit.

Mélody: Je veux juste le revoir *dit elle d'une voix un peu infantile, pas vraiment prête à assimiler l'idée et l'espoir qu'il puisse être soigné*

LENNY: *Il la prit dans ses bras, pas vraiment prêt non plus à lui vendre cette idée c'est pourquoi il n'avait pas prévu de le lui dire. Cela lui avait juste échappé.* Ou alors... on peut juste... Tenter la projection astrale ? *suggéra-t-il, cherchant surtout un moyen de rassurer Mélody.*

KAFELE: *il soupira légèrement en l'écoutant ne pouvant s'empêcher de rire à sa remarque. Il ne savait pas si son frère l'écouterait et le laisserait repartir seul mais pour l'heure il en oubliant ce détail simplement à travers ce rire qu'il partageait avec lui*

Mélody: Cela consisterait en quoi ?

YASSINE: *Il profita de ce rire, aussi stupide et triste soit la remarque qui les amusait. Il finit par soupirer, quelque peu soulagé, apaiser.* Je ne sais pas Kafele... Je ne sais pas quoi faire. *lui avoua-t-il avec un petit sourire navré* J'ai vécu tant de temps sans raison de... me battre ou de vivre et maintenant que je te retrouve... Je ne sais plus ce que je suis sensé faire. Qu'est-ce qu'un grand frère devrait faire ? Si ce n'est veiller sur toi ?

LIZBETH: C'est envoyé une part de son énergie d'un point a à un point b mais le corps physique reste à sa place. Mais pour s'assurer une certaine stabilité il vaudrait mieux envoyer qu'une seule personne ou le faire venir lui mais ça aussi c'est assez complexe...bien que...On possède la moitié de son code génétique...

NILS: On perd du temps *râla-t-il sans le vouloir. *

KAFELE: *il eut un regard en direction de Melody* ils vont vouloir ce bébé *et c'était bien ce pourquoi lui-même avait dû mal avec l'idée de simplement s en aller. Son regard se posa une seconde sur Lenny.*

LENNY: *Il appela son frère au calme en posant une main apaisante sur son épaule.* Ça va, rien ne presse. On sait qu'il est à Chicago à partir de là... *mais il fronça doucement les sourcils ayant soudain un doute. Il jeta un bref coup d'oeil à Lizbeth avant de s'asseoir à même le sol pour soudain se remettre en transe. Il cligna nerveusement des yeux mais sans trouver celui qu'il cherchait.* Merde, il a décamper ! *laissa-t-il échapper en continuant de chercher, augmentant son rayon de recherche*

YASSINE: *Il suivit le regard de Kafele qui se posa sur Mélody. Loin du groupe, il ne savait pas vraiment ce qu'il se passait mais il n'eut pas la tête à s'en mêler tout de suite.* Ou Rê. *rappela-t-il alors, se demandant lequel des deux le dérangerait plus de sacrifier au profit de l'autre. Il se rappela alors des cachoteries des jumeaux et de Mélody et de ce qu'il avait dit qu'il ferait une fois que Kafele serait débarrassé de l'influence de Telg.* Kafele... Nils et Lenny ont prévu de retrouver Rê. Je crois d'ailleurs que c'est ce qu'ils essayent de faire maintenant. *lui confia-t-il alors en observant avec un peu plus d'attention ce qui se passait à côté d'eux.*

Mélody: *sa gorge se noua devant ce fait...Comprenant avec difficulté qu'il ne faisait pas seulement fuir mais qu'il ne souhaitait vraiment pas être retrouvé. Elle baissa doucement la tête en se sentant particulièrement égoïste à vouloir le revoir si lui ne voulait plus entendre parler d'elle*

KAFELE: Quoi ?! *son sang ne fit qu'un tour et s'il avait toujours été sous l'influence de Telg il aurait été plus que probable qu'il tente de les arrêter mais là, une part de lui s'inquiétait pour son ami disparu* sa malédiction m'a clairement menacé de le prendre à tout jamais si on tentait de le retrouver...

LIZBETH: *c'est sans attendre qu'elle se remit à son toi en transe et à sa recherche. Sachant que deux et ici même il leur serait rapide de le retrouver* s'il s deplace ainsi tout le temps, il faut d'invoquer, la projection astral est inutile

YASSINE: Quoi ? *s'inquiéta-t-il à son tour. Il décida finalement de ne pas continuer à rester dans leur coin et alla rejoindre le reste du groupe. Comme Lenny était au sol apparemment très concentré, il se tourna vers Nils.* Il va peut-être falloir reréfléchir concernant Rê... *confia-t-il d'un air soucieux* Kafele dit que cela pourrait être dangereux pour le garçon aussi.

Mélody: Je m'en fiche ! *retorqua t elle comme une enfant* il est tout seul, on ne sait pas où ! On pourra pas l'aider s'il reste seul alors qu'ici...On...pourrait

JOON: Lui changer son coeur ! Poup ! *s'exclama-t-il avec enthousiasme bien loin du dramatisme ambiant*

LENNY: *Il cru capter un semblant de présence en Colombie mais il disparu avant qu'il ne réussisse à s'assurer que c'était bien Rê.* Même une invocation... Il faudrait qu'il reste sur place au moins le temps du rituel ! *grommela-t-il en se concentrant plus encore, étendant son observation à tout le continent Américain, sachant qu'il était plus facile pour lui de le retrouver maintenant qu'il avait eu un aperçu de son aura atypique*

KAFELE: *Il avait suivit son frère et s'apprêtait à répéter ce qu'il avait entendu ce jour là mais il se tut en entendant Melody, voyant à travers sa détermination ce que lui même avait eu comme force pour Tumaini mais l'amour ca ne guerissait pas tout hélas. Incapable pourtant de prendre la parole, elle avait raison sur un point, seul Rê était pour ainsi condamné aussi*

LIZBETH: Il sera forcé de faire une pause, transplané ainsi ça comporte des risques et ça fatigué surtout...

LENNY: Okay... Où es-tu Rê... *marmonna-t-il en se concentrant un peu plus.* Je prends l'Amérique... Je peux le sentir apparaitre et disparaitre comme une putain de guirlande, qu'est-ce qu'il fou ? *grommela-t-il en tentant de s'accrocher à cette aura mais elle n'apparaissait pas plus de quelques secondes à un seul endroit.*

YASSINE: *Il lança un regard en coin à Kafele en ne le voyant pas plus protester que ça bien que Lenny était clairement en train de le chercher. Il ne su pas quoi faire et resta alors en retrait, les laissant prendre leur décision ensemble.*

LIZBETH: Je suis sur l'Europe *elle même ayant du mal à comprendre, cherchant à voir s'il ne répétait pas un même schémas*

NILS: *il avait entendu Yassine mais ce qu'il le poussait à poursuivre dans cette voie était le fait que la jeune fille y persistait. Fixant son frère et Lizbeth il se plaça à son tour près d'eux. Canalysant sa propre magie pour leurs permettre d'élargir leur recherche* Les transplanages de Rê étaient pourtant complètement aléatoires et erratiques, chaotiques. Parfois même, il apparaissait au milieu d'endroit inhabités ou dans l'océan. Finissant toujours pas disparaitre et réapparaitre quelque part d'autre. Quelques secondes, un peu plus parfois peut-être pour reprendre ses forces et son son souffle puis à nouveau et à nouveau sans sembler choisir de destination précise. Profitant de la magie de Nils et bientôt de Joon, ils purent couvrir le monde à deux et superviser ses mouvements. Jakarta, Yalta, Kiev, le désert de Mojave, l'océan Atlantique sud, Namibe, Bontang, Mer du Japon, Sarajevo...

LENNY: Il va finir par se tuer... *murmura-t-il avec inquiétude, se crispant de peur à chaque fois qu'il le sentait réapparaitre pas même sur la terre ferme. Mais au moment même où il commençait à paniquer sans savoir quoi faire à part assister à cette tragédie, il disparu complètement de son champ d'étude.* Lizbeth ? Tu l'as ? *demanda-t-il alors paniqué*

LIZBETH: Valence *lança t elle* c'est maintenant ou jamais

LENNY: *Il se releva brusquement, mettant fin à sa transe allant agripper Clarence qui observait tout cela de loin.* Tout le monde en cercle. Tenez vous la main. *ordonna-t-il en se mettant au centre, prenant une de ses bague pour se griffer le poignet jusqu'au sang, remplaçant par la magie son adn par celui de Rê qu'il avait put observer chez le bébé et pendant cette brève recherche. Il dessina dans l'air le symbole de l'invocation, inscrivant dans le cercle les coordonnées de Valence pour guider le sort. Il prit ensuite place dans le cercle.* Où que tu sois, je fais appel à toi. Trouve ton chemin jusqu'à moi. Je t'ouvre un passage comme je te tends la main. Apparait car je t'invoque. Où que tu sois, je fais appel à toi. Trouve ton chemin jusqu'à moi. Je t'ouvre un passage comme je te tends la main. Apparait car je t'invoque. *répéta-t-il, accompagné par la voix de ses coéquipiers. L'inscription de sang s'enflamma au milieu du cercle, répandant un parfum putride, signe que l'invoqué se débattait contre cet appel. Ils durent se faire plus pressant, et faire circuler leur magie dans le cercle tel un champ magnétique autour d'un aimant. Ils purent tous sentir la puissance des trois têtes du Pi-Day, Lizbeth, Clarisse et Joon qui engorgèrent leur cercle d'une magie plus puissante que nécessaire. Le sang brûla au point de devenir noir comme du charbon mais soudain, les gouttes retombèrent et éclaboussèrent le sol. Au milieu du cercle se tenait Rê, et ses trois serpents furieusement dressés autour de lui.*

Mélody: *À la seconde où elle le vit, elle voulu accourir vers lui, stopper net dans son élan par Kafele qui l'avait attrapée* Rê *appela-t-elle a défaut de pouvoir se précipiter vers lui*

Rê: *Pâle comme la mort, encore trempé de sa fuite effrénée à travers le monde, il ne montrait pourtant aucun signe de faiblesse en se tenant debout devant tout ce beau monde. Ses yeux vers fendus d'un iris reptilien, il ne faisait pas de doute qu'il n'était pas lui-même.* ___Qu'est-ce que vous croyez être en train de foutre ?___ *siffla-t-il en les dévisageant tous un a un d'un air furieux.*

KAFELE: *il pouvait voir les serpents et c'était bien ça qui le fit immédiatement réagir pour empêcher la jeune fille de le rejoindre. L'enfermant dans une bulle protectrice pour s'assurer que les serpents ne sattaqueraient pas au bébé*

CLARISSE: *Il haussa les sourcils devant ce qu'il vit apparaitre devant eux.* Sacré malédiction. *commenta-t-il en observant les quatre serpents siffler d'un air menaçant.*

YASSINE: Et... maintenant ? *souffla-t-il, quelque peu inquiété par l'allure du garçon*

NILS: *il fixa l'adolescent en tenant la main de Clarisse d'un côté et de Lizbeth de l'autre. Plus inquiet pou son frère qu'autre chose, il ignorait ce qu'ils devaient faire à présent*

JOON: On change son cœur ! *annonça-t-il simplement en s'avançant vers l'invoqué. Il ne tarda pas à se faire attaquer de toute part par les crocs des serpents mais cela ne semblait pas vraiment l'affecter. Lorsqu'il fut trop proche ce fut Rê qui fondit sur lui mais en deux mouvements il le mit au sol et se retrouva au dessus de lui, plongeant sa main dans son torse pour agripper ce cœur défectueux.*

LIZBETH: *c'est instinctivement qu'elle formula des incantation de soin, sa spécialité et pour cause, la femme était en quête de l'immortalité pure et avait passer une grande partie de ses recherches à ce type de magie, s'y connaissant tant dans le domaine magique que milieu*

LENNY: Joon ! *cria-t-il paniqué en le voyant prendre les choses en main littéralement. Il se précipita sur lui pour tenter de l'arrêter mais faute de parvenir à attaquer le coréen, les serpents se ruèrent sur lui, non pas pour le mordre mais pour s'insinuer en lui et instiguer en lui une haine viscérale de leur ennemi. Il se rua alors sur Joon en lui agrippant la gorge, le forçant à quitter le torse de Rê.*

Mélody: *elle paniqua, littéralement devant un situation qui lui échappa complètement en voyant Joon faire. * RÊ !!!! *voulant se défaire de l'emprise de Kafele*

CLARISSE: Oh oh... *commenta-t-il simplement en voyant les serpents habiter le jumeau et le pousser à attaquer leur ami.* Joon, un coup de main ?

JOON: Nan... C'est c-cool... *s'étrangla-t-il en tentant de se défaire de la poigne sèche de Lenny.* P-pas cool Lenny ! Arrêtes ! *couina-t-il d'une petite voix*

NILS: *il fut incapable de ne pas agir à son tour et fondi directement vers son frère pour l'éloigner de Joon. Usant de sa magie pour l'emprisonner à même le sol, ses tatouage silluminant d'une lumière bleu irréel *

Rê: *Il se releva le souffle court, plus furieux que jamais, envoyant les serpents s'attaquer à chaque personne du cercle afin d'identifier celles capable de l'éluder et ceux dont il se servirait pour se défendre, en commençant par le deuxième jumeau.*

KAFELE: Yassine ! *appela-t-il* j'ai besoin d'un bouclier, le temps que j la calme

NILS: *il serra les dents, ses tatouages protégeant sa peau des morsures alors qu'il fixait Lenny sous lui*

YASSINE: *Il était complètement dépassé par les évènements mais la voix de Kafele le ramena vite à l'essentiel. Créant un bouclier contre la menace invisible, il s'assura de les protéger*

JOON: *Libéré de l'attaque de Lenny, il conclu que ce n'était apparemment pas une bonne idée que s'attaquer au cœur directement et bâtit un peu en retrait pour mieux évaluer la menace et cette malédiction.* Pas cool... *marmonna-t-il en se massant la gorge*

LUNA: *le tintement de ses grelots se firent entendre alors qu'elle approchait. Elle les avait vu et rester impassible face à une menace qu'elle pouvait observer sous une autre forme la mena à vouloir aider. Manipulant l'aura dû maudit, elle mit en avant les bonne couleur, celle qui était si faible et telle un peintre elle voulu leur donner une nouvelle importance. Diminuant l influence de l'ombre sur cet aura pourtant si lumineuse*

Rê: ___Ceux qui tente de me nuire finiront six pieds sous terre...___ *siffla-t-il avec colère en continuant de jauger sa ronde d'ennemi d'un oeil mauvais mais soudain quelque chose en lui remua. Ce n'était pas les serpents qui étaient en liberté mais quelque chose d'autre de noyé sous la noirceur et le poison.* ___Sstop... STOP !___ *rugit-il avec colère, les serpents trouvant d'eux même la source de cette menace pour se ruer sur elle et la martyriser de leur crocs.*

LENNY: *Il revint violemment à lui, complètement déboussolé.* Nils j'ai peur ! *couina-t-il sincèrement en se recroquevillant contre lui, ayant complètement perdu le fil de ce qu'il se passait*

KAFELE: *libérer du fardeau de devoir faire un bouclier il apposa ses mains sur la jeune fille, effaçant ses inquiétude jusqu'à la poussée à garder son calme alors qu'il fixait son frère * ca va allez *ne sachant si c'était lui ou lui même qu'il tentait de rassurer*

NILS: *au dessus de lui il le fixait * on va y arriver *assura-t-il bien qu'il n'était certain de rien*

LIZBETH: *en voyant l'aveugle, elle observa, restant impassible et bougez t ses

LIZBETH: *Bougeant ses mains comme si elle peignait quelque chose dans l air, à force d'observation elle commença doucement à limiter et ainsi l aider* Clarisse *appela t elle durement en sachant qu'il connaissait peut être cette même technique*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 10   Sam 14 Jan - 9:26

LUNA: *elle les sentit mais ses grelots ne cessaient pas de sonner pour autant, continuant à accentuer cette lumière et à l'aider à percer tout ceci, incapable de savoir pourquoi le poison n avait pas d'influence sur elle*

CLARISSE: *Il soupira en l'entendant l'appeler. Il savait bien qu'il s'était engagé à les aider mais il avait certaines règles qu'il n'était pas près de briser pour ce genre d'histoire. Il le rappela a Lizbeth en sortant sa ridicule baguette magique avec laquelle il n'allait surement pas imiter les exploits de l'aveugle bien qu'il connaissait cette magie. Au lieu de cela il se contenta d'un mouvement de baguette de figer l'enveloppe corporelle de la malédiction au sol.*

Rê: *Paralysé au sol et découvrant une nouvelle proie insensible aux crocs des serpents, il hurla de range en sentant cette chose continuer de remuer en lui douloureusement et lui donner la nausée comme s'il s'agissait d'autres serpents encore. Les serpents sifflèrent de rage, se retournant vers Lizbeth et Clarisse qui n'y avaient pas encore eu le droit*

CLARISSE: *Il se laissa mordre goulument, plus intrigué et curieux des effets de la malédiction qu'inquiet. Il pouvait sentir le poison tenter de se répandre, mais ce qu'il avait en lui était bien trop riche et bondé pour que cela l'affecte vraiment. Pourtant il sentit un bouclier se former devant lui et repousser le reptile avant qu'une main se pose délicatement sur son épaule.*

INGRID: Ne joue pas avec le feu Clarisse. *lui rappela-t-elle d'une voix douce mais dont le regard était ferme. Elle l'encouragea alors à le suivre et retourner sur leur banquette un peu à l'écart de tout ça.*

LIZBETH: *contrairement aux autres elle était loin d'y être insensible mais elle lutta par principe et orgueil. Tentant toujours d'aider l'aveugle en joignant sa propre magie à la sienne. Immitant ses gestes et ses manipulation jusqu'à ce qu'un genou tombe au sol*

CLARISSE: *Il acquiesça mais n'eut pas envie de se mettre en retrait. Soupirant, il se contenta de lancer un puissant sort de protection non pas sur les victimes mais sur l'hôte de la malédiction, emprisonnant les reptiles à l'intérieur.* Que tout le monde se calme et observez Lizbeth et... la demoiselle ? faire. Ça a l'air d'être assez efficace. *annonça-t-il d'une voix calme et factuelle*

NILS: *il fixait Lenny* on doit les aider...*encourragea- t-il * tu es prêt ? *sachant qu'en joignant leur force tout les deux ils étaient capable de beaucoup de chose*

YASSINE: *Dans la confusion il ne l'avait pas remarqué mais maintenant que cet homme la désigner il vit Luna s'approcher de leur groupe.* Luna non... ! *souffla-t-il bien qu'apparemment elle leur venait en aide. Incapable de voir les serpents, de les savoir emprisonnés ou de comprendre qu'elle y était immunisé, il étendit son sort de protection pour s'assurer qu'elle soit en sécurité.*

LENNY: *Bien que terrifié, il acquiesça et se joignit à Nils en se relevant. Les choses avaient l'air un peu plus contrôlées. Personne n'avaient l'air sous l'emprise de quoi que ce soit à part Rê qui gigotait furieusement sur le sol.*

Rê: ___L'un des notre... L'un des notre... Vous savez ce qu'on lui fera sss'il ne l'est pas. On le brisera... Le rendra fou... Encore et encore jusqu'à ce qu'il revienne vers nous... Vous ne pouvez pas gagner alors laissez nous en paix !___ *siffla-t-il avec rage en se débattant avec ses chaines invisibles et cette sensation de plus en plus oppressante en lui, grandissante...*

NILS: *écoutant le conseil de Clarisse il observa la jeune femme ayant un temps d'hésitation en la reconnaissant mais les paroles du maudit laissait croire que son amant avait raison, ce qu'elle faisait était efficace alors il étudia, imita et commença à y joindre sa propre pierre a l'édifice*

LENNY: *Il se joignit à l'effort de groupe en imitant son frère et en mêlant sa magie à la sienne, rehaussant les couleurs de cet aura qu'il avait pu observer*

Rê: *Cette sensation en lui gonflait tant qu'il eu du mal a respirer et bientôt, ses yeux retrouvèrent leur couleur et leur forme naturelle, laissant échapper des larmes de fatigue et de panique.* Arrêtez... Pitié ! Arrêtez ! *supplia-t-il pourtant dans un souffle faible mais il pouvait déjà voir les serpents enfermés se retourner lentement vers lui.* Mélody... Mélody ! *appela-t-il alors désespérément en tournant la tête pour pouvoir la voir* Je suis désolé ! Pardonne-moi ! Je t'aime ! *cria-t-il avant que les serpents ne s'enroulent lentement autour de son corps pour le compresser douloureusement en brisant doucement ses os et en écrasant ses poumons.*

Mélody: *elle se calmé un temps avant de retrouver un sa panique, les effets du pouvoir de Kafele était très largement temporaire maintenant qu'elle était tatouer et lui avait relâcher son étreinte. Passant les barrières sans comprendre comment. Elle retrouva Rê qu'elle vint embrasser, partageant avec lui ce qu'elle savait que l'enfant qu'elle attendait et cherchant à tout prix à le soigner*

CLARISSE: Hm... Dilemme intéressant. *commenta-t-il en voyant les choses prendre une différente tournure maintenant que les serpents ne s'attaquaient plus aux autres à mais à leur propre hôte. Il y avait un côté très ridicule à tout ça mais il put comprendre que si ces gens accordaient de l'importance à la santé de cet adolescent, ils se trouvaient devant dilemme sans bonne réponse. Soit il souffrait, soit les autres soufraient. Le genre de dilemme moral qui l’intéressait bien moins que la malédiction en elle même. Bien qu'il se sentait de plus en plus lassé, il s'efforça de rester pour s'assurer de les protéger d'une éventuelle contre attaque et il s'assit sur un fauteuil non loin pour assister à la scène.*

LUNA: *elle continue pourtant quitte à paradoxalement s'aveugler

LUNA: *tant qu'elle n'avait pas enfermer la noirceur dans la lumière...plutôt que l'inverse*

Rê: *Retrouver le contact de ses lèvres enflamma son esprit et son aura plus puissamment que les sortilèges des sorciers les entourant. Il reprit douloureusement son souffle en la sentant l'envelopper de magie de soin pour le protéger de ses blessures infligés par les serpents.* Melody... Merwet... Aide-moi... Je dois... les enfermer ou ils se retourneront contre toi, contre lui... Notre petit garçon. *murmura-t-il fébrilement, des larmes de joie s'échappant de ses yeux verts malgré la situation.* Je ne peux pas... Je ne veux pas... Ne me laisse pas... *mais la fatigue et la faiblesse physique eurent raison de lui et il sombra dans l'inconscient, incapable de contrôler les serpents qui se mirent à se détacher de lui et siffler à la recherche de leur prochaine cible.*

CLARISSE: Miss. Vous devriez sortir du cercle. *conseilla-t-il fermement en sentant l'attaque sur la jeune femme enceinte venir.*

KAFELE: *il Jura en voyant Melody lui échapper des mains. Voulant la rattrapé mais il était déjà trop tard. Tentant alors d'aider comme il pouvait en joignant sa propre expertise pour attiré les serpents, s'approchant du couple en priant les dieux dans ces mots qu' eshe avait pour lui*

Mélody: *elle n'en écouta pas un mot, restant au côté de Rê, elle posa une main sur son coeur, partageant leur heureux souvenir et surtout leur premier fou rire après cette séance de photo. *

NILS: *en voyant l'adolescente rester à l'intérieur il se précipita sur elle, la couvrant de ses bras pour la protéger elle et l'enfant*

Rê: *Les serpents sifflèrent, attirés par Kafele mais les souvenirs si heureux et rayonnant de Mélody étaient bien trop appétissants et dangereux pour leur hôte. Ils se ruèrent sur elle mais plantèrent au dernier moment leur crocs contre Nils, le mordant avec fureur.*

LENNY: NILS ! *cria-t-il en voyant son frère se ruer sur le danger. Il se précipita lui aussi pour tenter de les protéger contre cette menace invisible et sentit immédiatement cette vague de mal être se répandre en lui comme un poison. Il ne se laissa pourtant pas distraire, bien décider à terminer ce qu'ils avaient commencer et il continua malgré tout son sort, se nourrissant de cette peine et de cette hargne pour combattre plus fort encore*

NILS: *les tatouages de son bras s'illuminèrent lorsqu'il fit mordu. Gardant la jeune fille dans ses bras pour la protéger. *

Mélody: *elle partagea un souvenir à elle, celle d'une nouvelle liste qui concernait surtout l'enfant avec en haut de celle le nom de Rê, décidé depuis le début à vouloir le retrouver, et enfin elle partagea cette conversation toute récente avec Lenny et Lizbeth sur cette possibilité de le soigner*

Rê: *Les serpents sifflèrent de fureur à chaque souvenir partagés, plein de bonheur et d'espoir. Ils firent tout pour essayer de contourner les deux jumeaux pour attaquer la source de cette joie mais sans succès. Ils changèrent alors de stratégie, s'attaquant directement à celui qui la protégeait pour l'habiter et le retourner contre elle. Mais au moment où ils fondirent sur Nils, ils ne parvinrent pas à atteindre leur cible, retenus par le cœur auquel ils étaient attachés. Il sifflèrent de rage, claquant la mâchoire dans le vide mais il furent inexorablement attirés à l'intérieur de Rê jusqu'à se retrouver à nouveau enfermés.*

CLARISSE: *Il applaudit sobrement devant l'exploit sur lequel cette petite session se terminait.* Bien joué. *félicita-t-il avec un regard pour Lizbeth mais aussi pour cette demoiselle inconnue*

YASSINE: *Comprenant que cela était finit, il prit immédiatement Luna dans ses bras.* J-je pensais... Qu'on s'était dit au revoir ? *s'inquiéta-t-il doucement. La voir mêlé à tout ça était justement ce qu'il avait voulu éviter en ne l'amenant pas ici.*

LUNA: *même enfermé elle s'assura qu'il l'était vraiment pour un petit moment avant de cesser. Clignant ses yeux mort elle sentit toute l'intensité de sa fatigue d'un coup. Vacillant légèrement en perdant l'équilibre*

LUNA: Surprise ?

YASSINE: *Il la rattrapa dans ses bras en la serrant doucement, sentant son cœur se serrer de la voir si faible et ne pouvant s'empêcher de se sentir coupable.* Je suis désolé... Tu n'aurais jamais dû être mêlée à tout ça. *souffla-t-il en caressant son visage élégant*

LUNA: On est au pi day...tout le monde est mêlé à tout... *rappela t elle ses yeux dans le vide.* je ne t'avais pas vu avant que tu m'appelle *avoua t elle presque un peu honteuse*

Mélody: *ramenant Rê contre elle, elle ne put s'empêcher de l'embrasser même s'il était endormie laissant filer un rire mêler de sanglots*

KAFELE: *s'approchant de Lenny, il posa une main sur son épaule pour le nettoyer des dernières traces de poison. Se gardant bien du moindre commentaire*

LIZBETH: *elle se releva dignement, relevant son regard sur Clarisse, toujours aussi froide. Profitant de l'auto congratulation de chacun pour s'éloigner et se soigner elle même. Ayant besoin d'un peu de temps pour faire le vide dans sa tête qui lui infligeait en cet instant une terrible migraine*

NILS: *il relâcha prudemment son étreinte. Fixant Rê avec une certaine peur que tout ceci reparte en cacahuète sans prévenir. Il observa son bras dont le tatouage luisait encore de sa teinte bleu surnaturelle*

YASSINE: *Il soupira, soulagée qu'elle se justifie en tentant d'effacer sa culpabilité et la serra contre lui en se demandant bien ce qu'il avait fait pour mériter de connaitre une telle femme.* Tu as réussi... à... *mais il ne su même pas comment décrire ce qu'il venait de se passer.* ...Comment ?

LENNY: *Il soupira de soulagement en se sentant soudain plus faible que jamais. Il ne se rendit même pas compte de l'aide de Kafele, trouvant instinctivement son chemin jusqu'à son frère pour le prendre dans ses bras. Dans ces moments il n'avait besoin de rien ni personne à part être avec lui et s'assurer qu'il allait bien.* J'suis tellement lessivé... *murmura-t-il faiblement en le serrant doucement contre lui.*

CLARISSE: *La tempête était passée et chacun pansait ses blessures. Estimant qu'il en avait finit ici, il se releva songeant à retrouver Ingrid. Mais un coup d'oeil à Lizbeth et son air sombre lui fit faire un petit détour et il s'assit en face d'elle, se permettant de la soulager de son propre petit sort de soin.* Pardon de n'avoir pu être d'une plus grande aide. *s'excusa-t-il sobrement même si son ton ne résonnait pas vraiment de culpabilité*

LUNA: *elle agrippa son bras en sentant un nouveau vertige* je...manipule les auras. Je peux amplifier ou diminuer une couleur qui s'y trouve déjà. Je n'invente rien, je fais juste en sorte de mettre en avant certaine chose...j'en parle pas beaucoup c'est...plutôt tabou

YASSINE: *Il l'écouta sans vraiment se soucier de la technique, bien trop impressionné par ce qu'elle venait de faire. En l'écoutant, il vint l'envelopper de sa propre aura magique pour lui transmettre chaleur et énergie.*

LIZBETH: *elle haussa un sourcil en sentant son sort alors qu'il s'agissait de son domaine* tu n'en est pas désolé Clarisse. *jugea t elle* c'est triste...Tu es triste

NILS: *il garda son frère dans ses bras sans se soucier de la présence de Kafele. Se moquant un peu de Lenny* Déjà? Joon et moi on pète le feu! *mentit- il au moins pour lui même. Mais la il disait clairement pas nom à un verre et une cigarette.*

CLARISSE: J'aimerais pouvoir en faire plus. Mais "plus" a toujours été mon problème. *remarqua-t-il avec un rictus sec* Je fais de mon mieux pour réparer mes tords, mais ce n'est pas en faisant de nouvelles erreurs que je vais me racheter, non ?

JOON: Oui ! *affirma-t-il mais les sourcils froncés. Il pointa Lenny du doigt* Tu as essayé de m'étrangler ! Tu me dois un verre !

LENNY: *Il soupira lourdement mais avec un petit sourire rassuré que d'autres s'en sortent mieux que lui.* Ils sont gratuits Joon... *murmura-t-il en se dirigeant pourtant vers le bar d'un pas lent*

KAFELE: *assuré que tout le monde allait bien il s'approcha de Rê et Melody. Usant de magie pour les mener sur un canapé non loin. Il reste à distance raisonnable pour les surveiller*

LIZBETH: Quelqu'un aurait pu mourir ce soir *remarqua t elle* mais comme toujours tu es passé avant...Tu es abstinant peut être mais rien à changé. Il y a toi et puis les autres *elle baissa la tête devant une nouvelle vague de douleur. Sortant une fiole de son long manteau victorien ainsi que sa baguette, elle laissa un long filet argenté quitter sa tempe jusqu'à la fiole*

LUNA: *elle resta contre lui. En sentant sa magie l'envelopper elle était un petit sourire* merci ~

NILS: *suivant son frère et Joon jusqu'au bar, il leva son verre* au chiffre pi ! *trinqua- t-il en avalant d'une traite son contenu, observant de loin Clarisse et Lizbeth* ils se connaissent ? *sachant que les messes basses et autre était parfois le péché mignon de son frère bien qu'une part de lui y trouvait son intérêt*

Mélody: *restant sur le canapé avec Rê endormi, elle veilla sur son sommeil, sur sa respiration aussi. Rien à l'extérieur de sa petite bulle ne semblait avoir de l'importance. Sortant de sa poche le hochet marque du symbole pi, elle eut un éclat de rire en se disant que Rê était ici avec elle.*

CLARISSE: *Il haussa un sourcil devant ce point de vue. C'est vrai que sous cet angle... Il ne nia pas que c'était bien le cas. Il n'était pas prêt à remettre en question tout son process de sobriété pour un groupe d'étrangers. Il soupira et croisa les jambes en l'observant faire.* Et vous ? Ça fait quinze ans. Quinze d'altruisme... Ça doit vous faire beaucoup d'histoires... A raconter. *taquina-t-il en jetant un bref coup d’œil à cette fiole.*

YASSINE: Merci à toi. *murmura-t-il tendrement en la tenant contre lui. Intérieurement soulagé et apaisé de l'avoir à ses côtés.*

LENNY: *Il n'avait vraiment prévu de trinquer, ayant simplement servit à Joon pour le principe et pou s'excuser mais ce dernier lui tendit un verre l'air sévère. Il fut obligé de le prendre et de trinquer avec eux mais fatigué, il eu a peine l'esprit d'écouter la question de Nils.*

JOON: *Il suivit son regard en buvant joyeusement, cette histoire de malédiction déjà bien loin dans sa tête, il était prêt à se remettre à faire la fête. Il suivit le regard pour observer leur deux camarades parler calmement dans un coin.* Oh oui oui oui. Longue histoire ça ! Vieille histoire ! Tu savais pas ? Clarisse c'était celui qui avait pété un câble et qui s'était mit à manger tout le monde ! C'était quand ça... Pffffouuuh y a un bail ! Il est pas revenu après ça ! Enfin... Pas jusqu'à maintenant. Ah et Lizbeth ? Ben elle s'en souvient. Forcément hein ? Hehe. *gloussa-t-il joyeusement*

LIZBETH: Beaucoup trop *admit elle en le regardant. Lui faisant comprendre qu'elle ne comptait pas moi raconter. Un morceau de sa mémoire flottant lascivement dedans* petit creux ? *balança t elle de son humour noir*

CLARISSE: *Il tourna la tête avec un rictus crispé lorsqu'elle capta son regard intéressé.* Vous avez raison. Il y a les autres mais il y a aussi moi. J'aurais aimé pouvoir recoller les morceaux mais ce n'est clairement pas votre genre. Mais il y a une autre raison pourquoi j'ai choisis de revenir ici et de me retrouver à nouveau au milieu des plus puissants. *expliqua-t-il en croisant les mains, restant calme* J'ai changé Lizbeth. Peut-être pas autant que vous l'auriez espérer mais au moins je ne me laisserais plus tenté par... tout ça.

LIZBETH: * elle fronça les sourcils en appréciant pas vraiment le reproche qu'elle semblait presque percevoir dans le fait qu'elle n'arrivait pas a pardonner* je n'oublie rien Clarisse, je me souviens de tout, de chaque visage, du parfum de panique et de ton regard... Et un regard en ta direction me rappelle tout ça. Ne confond pas pouvoir et vouloir, il y a une nuance entre les deux *elle le regarda une longue minute avant de détourné les yeux* offre moi quinze autres années pour noyer ce souvenir et peut être que j'y arriverai...

NILS: * il observa de loin sans relever l'histoire de Joon. Clarisse lui avait déjà raconter.* La moindre erreur avec Lizbeth et s'est terminé *commenta-t-il en se disant que cela ne devait pas être facile pour elle non plus. Commandant un autre verre, il reporta son attention sur Joon* ça t'arrive souvent de vouloir arracher le Coeur des gens comme ça ? *plaisantant sur son acte un peu fou*

KAFELE: * il porta son attention sur son frère et l'aveugle, esquissant un sourire. En se sentant lui même légèrement fatigué, il alla s'assoir un peu a l'écart, stratégiquement positionner pour pouvoir observer Rê, Melody, Yassine et les jumeaux*

CLARISSE: *Il frissonna doucement en l'entendant se remémorer les faits, ravis que ses propres souvenirs soient devenus plus flous avec le temps. L'écho de cette soif avide le crispa tout de même, allumant brièvement cette lueur d'excitation et d'appétit dans son regard.* Bien. *Accepta-t-il simplement lorsqu'elle le rectifia. Le résultat était le même. De toutes les personnes présentes ce jour là, elle était la dernière qu'il s'attendait à voir le pardonner.* Huit. *Ne put-il s'empêcher de rectifier à son tour. Il s'efforçait de faire la paix avec ce qu'il avait fait mais quelque chose en lui voulait qu'elle sache ce qu'il avait pu faire toutes ces années, le bon comme le mauvais.* Ça fait huit ans que j'ai arrêté.

JOON: *Il haussa les épaules* Je croyais que c'était le plan.

LUNA: * dans ses bras, elle se laissa doucement reprendre des forces avant de murmurer* j'ai besoin de sucres...

NILS: Et tu allais mettre le Coeur de qui a la place ?

JOON: *Il eu une petite moue montrant qu'il n'y avait pas vraiment reflechi.* D'un autre ? Un qui marche bien ;

LIZBETH: * elle le fixa esquissant un sourire en l'écoutant, une pointe de fierté passa brièvement dans son regard mais ce fut rapidement effacé par ses propres souvenir de ses huit dernières années* je n'étais pas là pour le voir *une nouvelle vague migraineuse la fit grimacer* il t'en reste encore sept

NILS: Sans dec ? Oui c'est le plan mais ça demande un donneur, une salle d'opération, d'excellent médecin n'ayant pas picoler toute la soirée

CLARISSE: *Il eu un petit sourire bien qu'elle ne prit pas ça pour parole d'évangile. Lui avait tenu à lui révéler cela, en partie pour lui faire comprendre qu'il n'était pas coupable seulement de ce jour là mais de septs autres années de festin excessif. Mais ça non plus elle n'avait pas été là pour le voir. Heureusement, peut-être.* Et vous ? Comment se sont passées ces quinze dernières années ? *demanda-t-il alors en la voyant grimacer, se disant qu'il serait plus agréable de partager ces souvenirs que de les garder enfermés dans son cerveau.*

JOON: Heeeyyy ! J'suis un super médecin moi ! J'te change un coeur comme ça ! *se défendit-il en claquant des doigts avant de se reprendre un verre*

YASSINE: Ca tombe bien, il ya un buffet plein de gâteaux qui n'attends que toi. *lui révéla-t-il en la portant jusqu'au buffet.* Tu aimes quel genre de gâteaux ?

NILS: Un médecin qui a picoler toute la soirée !

LUNA: Les gâteaux simples... Quand il y a trop de goût ça le fait un drôle d'effet *avoua t elle en souriant* c'est...trop explosif

JOON: Meuh nan ! J'vous attendais ! Mais maintenant que vous êtes là... Santé !

LIZBETH: * elle détourna les yeux* je n'ai pas avancé * pas prête a partager ses recherches avec lui mais plutôt ses résultats*

YASSINE: *Il en prit un qui semblait correspondre à sa descritpion, n'étant pas non plus vraiment expert en gâteaux pour le diriger vers ses lèvres mais avant qu'elle n'en prenne un bout, il vint lui voler un doux baiser.*

CLARISSE: *Il eu un petit rictus navré. Ce n'était pas vraiment ce qu'il avait demandé mais apparemment c'était ce qu'elle avait trouvé interessant de partager avec lui. Il détourna le regard en évitant de songer à ce que lui avait pu découvrir dans tout ces esprits cambriolés.* Vous avez continué à venir au Pi-Day tout les ans ?

LIZBETH: Pas les premières années. *expliqua-t-elle doucement* je me suis exilée dans le sud de l'Inde un temps.

CLARISSE: *Il acquiesça. Même s'il aurait aimé savoir qu'elle n'avait pas du tout été affectée, il préférait savoir la vérité.* Je suis navré de l'apprendre. *dit-il sincèrement en sachant que le Pi-Day lui tenait à coeur tout comme il lui avait tenu à coeur par le passé.*

LIZBETH: Ne le soit pas, c'était reposant

LUNA: *elle fut surprise par le baiser volé. Depuis son intervention elle ne repérait plus très bien les gens.*

YASSINE: *Il eu un petit sourire espiègle avant de venir lui offrir ce gâteau et le sucre dont elle avait besoin.*

LUNA: *elle eut un petit rire en mangeant cette part de gâteau vanillé bien qu'elle ou goûter le rhum qui s'y trouvait, le fait de manger lui faisait déjà un peu de bien* vous aurez été l'attraction du pi day de cette année

LIZBETH: *elle le fixa de longues secondes en se baladant dans leur souvenir commun. Remarquant un détail* tu n'as pas changé ou presque pas en quinze ans...

NILS: *il eut un regard vers les deux adolescent pour s'empêcher de trop observer Lizbeth et Clarisse.* on va lui trouver comment un nouveau coeur ?

CLARISSE: Reposant... *répéta-t-il en essayant d'imaginer ce que cela pourrait être et s'il y aurait le droit lui aussi un jour. Il fut sortit de sa rêverie par sa remarque.* J'ai beaucoup vécu pourtant. *répondit-il, estimant que cela devait tout de même se voir un peu.*

YASSINE: *Il eu un petit rire incrédule en comprenant que ce genre d'évènement pouvait être récurrant à chaque année. Pour lui, les choses auraient pu être bien pire s'ils n'avaient eu de puissants sorciers à leur côtés et ce qui aurait pu être une catastrophe avait finalement prit fin en quelques minutes. Les gens autour ne semblaient même pas plus chamboulés que ça. Pour eux ça n'avait été qu'un spectacle. Il prit lui aussi un gâteau et croqua dedans avec gourmandise.* Moi j'en ai eu assez pour toute une vie et même la prochaine. *soupira-t-il peu friand de ce genre d'agitation*

JOON: *Il haussa les épaules en se retournant vers le reste de la salle.* Bah ! Y en a plein ! Fais ton choix !

NILS: *il soupira devant Joon et son air déterminé* aussi arbitrairement que ca...comme si quelqu'un accepterait d'échanger contre un coeur maudit...

LIZBETH: Je n'en doute pas *elle semblait le regarder d'un autre oeil, l'étudiant légèrement* tu es loin de faire ton âge...très loin

JOON: *Comme toujours, il haussa les épaules* Bah ! Tu sais jamais. Y a toujours des gens bizarres.

CLARISSE: Lizbeth... *appela-t-il en faisant doucement non de la tête la dissuadant de continuer dans cette voie en sachant que cela ne serait bon pour aucun des deux.*

LUNA: Tu devrais visiter la Russie...la Sibérie pour être exacte. Il y fait très calme

NILS: Et quoi? On fait une annonce à haute voix et on regarde qui se propose ?

LIZBETH: *elle sortie de ses pensées en l'écoutant la ramener sur le ''droit'' chemin* désolé... *elle se releva mettant une petite minutes à se faire à cette position debout qui lui donna légèrement le vertige.*

YASSINE: J'adorerais. *lui répondit-il simplement même si l'exil en terre inconnue était une période de sa vie qu'il devait mettre derrière lui dorénavant*

CLARISSE: *Il eu un petit sourire reconnaissant lorsqu'elle ne creusa pas plus loin. Il la laissa se relever en l'observant lutter légèrement se demandant si cela signifait qu'elle en avait finit de parler avec lui.*

LIZBETH: *elle inspira profondément en reposant ses yeux sur lui* j'aimerais bien oublier *s'excusant à sa façon de ne pas pouvoir lui donner ce qu'il souhaitait*

CLARISSE: *Il eu un petit sourire compréhensif malgré tout.* Je sais. *lui rappela-t-il sans jugement ou amertume. Après tout, c'était lui qui avait merdé.*

JOON: Ouai ! Tombola ! Pour un coeur offert, un coeur tout pourri gratuit ! *s'exclaffa-t-il joyeusement* Hm ? Ton bro s'est endormi comme un nul ! *remarqua-t-il en lui jetant un coup d'oeil* Pour une fois que c'est pas moi haha !

LIZBETH: *elle posa une main sur son épaule avant de s'en aller. Ayant besoin de simplement manger. Elle se dirigea vers le buffet, son esprit partant malgré elle dans une intense réflexion*

NILS: *il observa son jumeau affalé sur le bar. Venant piquer son nez du bout des doigts pour l'obliger à ouvrir un oeil* tu serais pas mieux sur un des canapés ?

LENNY: Hmm... *Marmonna-t-il tout groggy en faisant un geste vague pour lui dire que ce n'était pas là peine. Il s'accrocha brièvement à sa manche pour lui faire comprendre qu'il restait avec lui.*

NILS: Je vais pas m'effacer tu sais... *rassura-t-il doucement en restant là* Grumpy fait un strip-tease *dit il juste pour l'embêter avant de reporter son attention sur Joon* va pour l'annonce publique... *lança-t-il l'alcool faisant son effet*

JOON: *Il eu un grand sourire et monta soudain sur le bar* Oyez ! Oyez ? Vous avez vu ce truc de ouf avec le maudit ? Cool hein ? Et ben préparez vos chapeaux pointus à la suite ! On cherche un coeur à donner au petit pour qu'il aille mieux ! Qui veux qui veux ? *Héla-t-il à la foule amusée mais pas vraiment prêt à abandonner leur cœur.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 10   Sam 14 Jan - 9:46

LENNY: *Il n'eut que très peu de réaction à la plaisanterie de Nils, gardant surtout un oeil sur lui pour ne pas le laisser seul ou se retrouver seul.*

NILS: *en voyant les différentes réactions il fut pas étonné et pourtant déçu. Ça lui aurait enlevé une épine du pied. Se prenant un autre verre qu'il trinqua avec Joon.* t'auras essayer mon pote

JOON: Qui ne tente rien n'a rien ! *trinqua-t-il joyeusement en redescendant du bar.* Et toi alors ? Tu nous a trouvé un petit coeur ? *demanda-t-il en donnant une petite tape sur l'épaule de Nils, se rendant compte en jetant un coup d'oeil à l'épave qu'était Lenny que cette soirée manquait un peu de croustillant comparé à d'habitude.*

NILS: *il eut alors une soudaine illumination en observant les deux tourtereaux!* putain on est les derniers des débiles ! Lenny ! Il est égyptien !

LENNY: Mmhein... ? *marmonna-t-il en émergeant doucement*

NILS: *revigoré d'énergie il secoua légèrement son frère* ils gardent les organes de leur défunt !

LENNY: Euuurrgh pourquoi tu... *mais il finit par comprendre et ses yeux s'agrandirent* Le coeur ! *couina-t-il avec excitation* Kafele ! Kafele ! *appela-t-il soudain et se précipitant sur lui pour lui prendre le visage dans ses mains.* Vous gardez les organes de vos morts non ?? On pourrait utliser le coeur d'un membre de sa famille !

KAFELE: *il fut pris par surprise en fixant Lenny, essayant d'intégrer ce qu'il venait de dire.* les familles importante uniquement *loin de comprendre de suite ce qu'il voulait faire*

LENNY: Ouuiiii ! Et Rê est quelqu'un d'important non ?

KAFELE: Le plus important... *dit il en fronçant les sourcils, comprenant toujours pas * qu'est ce que tu veux faire ?

LENNY: Changer son coeur ! Le débarrasser de cette malédiction pour toujours ! *lui expliqua-t-il ayant complètement oublié qu'il n'était pas dans la confidence*

KAFELE: *il resta quelque seconde interdit en observant Lenny. Cette idée s'insinuant en lui et lui rappelant une dispute qu'il avait eu avec Rê au sujet de Tumaini. Silencieux, il ne put pourtant s'empêcher de vouloir un plus belle avenir pour celui ci mais...* le temple a été prit d'assaut...

LENNY: Aaah... *laissa-t-il échapper en se souvenant de ce détail. La guerre... Il était loin de vouloir s'en mêler mais cette solution était trop bonne pour simplement la laisser tomber.* Et si on faisait juste... Une petite mission furtive ? On rentre discretos dans le Temple, on récupère le coeur, hop hop hop et voilà !

KAFELE: Il... Les gens qui ont fait ça... Leur soldat... Ils me connaissent

LENNY: Oh... Ben tu pourrais... Nous dire où il est ? Nous faire un plan ou quelque chose comme ça ?

KAFELE: * il baissa les yeux de honte, frustré de ne pas pouvoir aider plus que cela* je ne mettais pas les pieds dans les catacombes du temple... Je.. Je suis vraiment désolé... Je connais la route jusqu'à la tombe de mes parents et les lieux sont protégé. Vous ne pourrez pas rentrer sans l'un d'entre nous. * il leva ses yeux, une lueur d'inquiétude marquant son regard* c'est dangereux Lenny.

LENNY: *Il pouffa doucement, un peu flatté qu'il s'inquiète pour lui. Il lui tapota la tête.* Tu sais... j'ai déjà volé des choses dans des endroits très peu recommendables. *avoua-t-il avec une petite moue malicieuse.*

KAFELE: * il prit ses mains encore posé sur son visage. * je veux vous accompagner * laissa t il entendre avant de lui transmettre le souvenir qu'il avait des lieux. *

LENNY: *Il eu un sourire en découvrant les lieux. Anciens, emplis d'histoire et de magie. Le genre d'endroit qui l'excitait au plus haut point.* Trop cool... *ne put-il s'empêcher de commenter, ayant déjà hâte de s'y trouver. Pour le tourisme, pour le coeur, mais aussi pour connaitre un peu plus du monde de Kafele.* De ce que je sais des Temples Egyptiens, les tombes importantes doivent se trouver dans ses salles funérairent en dessous du Temple. Les Tombeaux doivent s'étendre plus profondément... *réfléchit-il avec une petite moue concentrée.* Si c'est la famille de Rê, il devrait savoir où ils se trouvent exactement non ?

KAFELE: Oui *dit il en jetant un regard sur Rê qui dormait encore dans les bras de la jeune française* mais on parle de piller la tombe de sa famille... Je ne crois pas qu'il approuvera même si ça signifie de le libérer de cette malédiction

LENNY: Oh... Hm... C'est vrai mais... Si on veut lui donner ce coeur... Il vaut mieux qu'il sache d'où il vient non ?

KAFELE: Je suppose que oui... J'en sais rien... Et s'il refuse ? Les sentiments trop fort pourrait rouvrir la brèche

LENNY: Alors on va... Lui mentir ? *fit-il remarquer bien que son hypothèse était tout à fait légitime. Il voulait seulement qu'il comprenne que lui mentir pouvait tout autant poser problème s'il venait à le découvrir un jour ou comprendre qu'on ne lui disait pas tout.*

KAFELE: * il ne supportait pas cette idée* je peux pas faire ça *avoua t il, les mensonges avaient baigné son existence et il en avait vu le fléau et le chaos que cela engendrait sur sa vie.* je dois lui en parler

LENNY: *Il savait que le choix était difficile car dans tout les cas, ils risquaient un refus de la part de Rê ou pire encore, une crise déclanchée par la maladie.* Peut-être pas tout de suite hein ? *le rassura-t-il avec douceur en posant une main sur son bras* Laisse-le se reposer d'abord. Et puis... Si on doit aller chercher ce coeur en Egypte, on ne pourra pas faire la transplantation pendant le Pi-Day. Et... Je ne pense pas qu'on serait capable de le faire tout seuls. *lui avoua-t-il tristement. S'ils voulaient vraiment faire cela, ils devraient prévoir que ça prenne du temps.*

KAFELE: * il acquiesça doucement en reposant ses yeux sur Lenny* j'espère qu'il acceptera... *souffla t il inquiet malgré tout* tu te sens mieux ?

LENNY: Moi ? Pff tu crois quoi j'en ai vu d'autres ! *s'esclaffa-t-il d'un air indifférent alors qu'il s'éloigna pour retrouver Nils. Mais il trébucha dans le vide et s'étala théatralement par terre en poussant un petit cri de surprise.*

KAFELE: * ça avait été un réflexe de se précipiter vers lui. Probablement parce qu'il ne l'avait pas quitter des yeux et l'avait regarder s'en aller. Il ne fut pas le seul a venir a son secours. Nils arrivant deux secondes plus tard*

LENNY: J'vais bien ! J'vais bien ! *les rassura-t-il en se redressant lentement, se sentant un peu bête et ridicule.*

NILS: Pourtant tu as quasiment rien bu * dit il en restant debout face à lui, préférant doucement se moquer de la maladresse de son frère*

LENNY: Bein sûr que si j'ai bu ! *se défendit-il un peu boudeur* Et plus que toi d'ailleurs !

NILS: Je te rattrape et te bas quand tu veux !

KAFELE: * était ce l'ambiance un peu plus détendue ou le fait de les entendre se chamailler s'il le poussa a faire cette proposition mais il se lança* et si on jouait au cartes ?

LENNY: Ah oui ? Tu paris quoi ? *s'exclama-t-il, prêt à en découdre mais la proposition de Kafele le coupa dans ses élans.* Aux cartes ? T'as pas peur de perdre toi... *commenta-t-il avec un petit sourire narguant*

KAFELE: Tu ne m'as jamais vu jouer *defia-t-il en souriant*

LENNY: Pas besoin de voir pour savoir que je gagne toujours... *rétorqua-t-il, confiant* ...sauf contre Nils. Contre Nils c'est du 50/50. *précisa-t-il avec une petite moue agacée*

KAFELE: Je crois que ce que je vois ! Envoie les cartes

NILS: * il ne disait jamais non a une bonne partie* Joon ! Tu te joins à nous ?

JOON: Yeeesss ! *répondit-il joyeusement en accourant, le verre à la main.* Préparez vos chapeaux pointus les gars parce que moi... ! A tout les coups ! Sans aucune exception ! Je peeeeerdds ! *annonça-t-il dramatiquement avant d'éclater de rire*

LENNY: J'ai... Pas de cartes. Qui a des cartes ? *demanda-t-il alors embarrassé*

NILS: * il amplifia sa voix* quelqu'un aurait un jeu de carte que je mette la paté a ce beau monde. D'ailleurs si vous voulez vous joindre a la partie !

KALEV: *Il approcha accompagnée de sa belle cavalière asiatique parée de joieries et de soie rouge, tenant un jeu de carte blanc entre ses doigts fins.* Ajoutons deux personnes à "ce beau monde".

ZI WEI: *Elle salua le groupe d'un sourire discret et courtois.*

NILS: Maintenant tout le monde est sur de perdre *plaisanta t il en voyant Kalev se joindre a eux* Nils * se présenta t il auprès de la cavalière avant d'inviter tout le monde a s'installer à une table*

ZI WEI: Wang Zi Wei. *se présenta-t-elle respectueusement d'une voix douce.*

LENNY: Et moi Lenny ! Vous êtes exceptionnellement ravissante ! *ne put-il s'empêcher de comenter avant de prendre place à la table*

KAFELE: * il prit place a cote de Lenny, pas a l'aise d'être entourée d'inconnus*

JOON: Roooh arrête de faire ton lèche botte Lenny ! C'est pas ça qui te fera gagner ! Aller aller ! Les cartes ! *pressa-t-il en s'asseyant en finissant son verre avant de s'asseoir avec eux.*

KALEV: *Il tint la chaise pour Zi Wei avant de prendre place à ses côtés et de défaire les cartes, de les mélanger, puis de les distribuer.*

KAFELE: * c'est assez instinctivement qu'il adopta l'attitude neutre que pouvait avoir Uga lorsqu'il jouait. *

Chaque joueur trouva un verre vide face a lui. Relancer signifiait se le voir remplir un petit peu de pinacolada et pour se coucher il fallait boire le contenu de son verre. Demander a voir les cartes égalisait le contenu des verres avec le dernier qui avait relancer... Sur ce premier tour l'autre Kafele de couvrit son jeu, annonçant au reste des concourant envie debout sa victoire, son verre se vida automatiquement.

NILS: Ça commence bien * doit il en regardant son verre s'il vont vidé pour relancer la partie *

KALEV: *Il s'était couché dès le départ et acceuillit la victoire de Kafele avec un petit sourire.*

ZI WEI: *Elle aussi s'était couchée avant que son verre ne se remplisse.*

LENNY: C'est pas juste... *géignit-il doucement.* Comment tu fais pour être aussi beau gosse et en plus gagner aux cartes ? *soupira-t-il en buvant, son verre bien remplit avant de poser sa tête contre l'épaule de Kafele.*

KAFELE: * il eut un petit sourire, ne pouvant s'empêcher de jeter un regard en coin a Lenny qui l'avait défié*

KAFELE: * il fut celui qui mélangea et distribua les cartes de cette deuxième manche. Reprenant son masque impartial, il vérifia son jeu en évitant que Lenny puisse l'entrevoir *

KALEV: *Cette fois il tint jusqu'au bout, sans prendre la peine de bluffer ou de dire quoi que ce soit. Serein. Tout comme lorsqu'il révéla sa main gagnante et que son verre se vida*

ZI WEI: *Elle s'était couchée à nouveau au début de la partie, ne prenant pas beaucoup de risques*

JOON: *A chaque fois il misait un peu, non pas pour voir mais pour boire à chaque round, gloussant à chaque fois en découvrant le gagnant*

LENNY: *Cette fois il n'avait pas fait l'erreur de voir jusqu'au bout, abandonnant l'idée de gagner à tout les coups maintenant que Kafele avait remporté une manche.*

KAFELE: * sa première victoire lui avait donner des ailes et il s en mordit les doigts lorsqu'il du vider le contenu de son verre*

NILS: *a la seconde ou kalev misa... Il comprit et se coucha rapidement. L'ayant l'égyptien découvrir part lui même qui était kalev*

Le prochain à gagner fut Nils. Il gagna plus encore en voyant toute la table s'imbiber un peu plus d'alcool, contrairement aux deux autres manches où certains avaient su se montrer prudents. Cette victoire sembla réveiller le deuxième jumeau qui quitta l'épaule de Kafele pour se redresser, bien décidé à ne pas perdre face à son frère. Les cartes lui accordèrent cette victoire et une deuxième pour raviver son enthousiasme pour le jeu. L'ambiance s'enjoua de plus en plus et chacun prenait doucement ses marques dans la compétition. Kalev le connaisseur, souriant mais insondable, il ne semblait pourtant jamais très surprit du résultat d'une manche. Zi Wei, calme et discrète mais tout de même joueuse, elle ne disait pas grand chose mais avait l'air de tout de même bien s'amuser. Joon le pitre, était clairement plus là pour boire, s'esclaffer et collectioner les mains les plus absurdes possible. Nils et Lenny, comme toujours, étaient animés d'une rivalité fraternelle à laquelle se mêlait aussi Kafele qui ne manquait pas de les provoquer un peu plus, au péril de son foie. Après les deux victoires de Lenny, ce fut au tour de la belle et silencieuse asiatique de surprendre tout le monde en exhibant sa main d'un petit air victorieux. Tout le monde bu de bon coeur à cette manche là. Puis Nils revint à la charge pour une seconde victoire, égalisant avec son jumeau pour lui clouer un peu le bec. Cela relança la compétition mais celle-ci ne dura pas très longtemps car Kalev entra en jeu. Le groupe accueilli sa nouvelle victoire avec enthousiasme, la deuxième avec humour, la troisième avec fatalisme et à la quatrième, tous comprirent qu'il n'y avait plus rien à faire. Ou alors étaient-ils tous un peu trop bourrés pour jouer correctement.

JOON: *Il gloussa en buvant son verre bien rempli bien que tous avaient fini par comprendre qu'ils ne gagneraient. Mais lui ne se lassait pas de voir Kalev gagner encore et encore, le comique de répétition marchant terriblement bien lorsqu'il était bourré, ce qu'il était complètement.*

KAFELE: C'était celui de trop * dit il en reposant son verre vide après la dernière victoire de kalev, annonçant son retrait des prochaines parties s'il y en avait encore.* si quelqu'un a une cigarette * demanda t il, la voix incertaine et imbiber d'alcool*

LENNY: J'ai pas de cigarette... Mais j'ai autre chose que tu pourrais mettre entre tes lèvres... *murmura-t-il tendrement avec un sourire suave*

KAFELE: * l'alcool aidant, il devint immédiatement écarlate en fuyant les regards de peur que quelqu'un d'autres que lui ne l'ait entendu. * je... * mais il avait déjà oublier ce qu'il voulait dire*

KALEV: Je pense que chacun en a assez eu. *remarqua-t-il avec un sourire en se relevant, accompagné de Zi Wei qui rigola élégamment* Merci pour cette partie. *salua-t-il en rangeant les cartes*

NILS: * il n'avait rien entendu profitant de l'ambiance et de la bonne humeur pour partie dans une session de blagues* quel est le point commun entre la vie et une longue sodomie ?

JOON: T'es le plus fort Kalev ! *clama-t-il alors que ce dernier s'éloignait avec son sourire courtois. Il éclata de rire avant même d'avoir la réponse de la blague de Nils*

LENNY: Elle fait mal au cul ? *répondit-il en gloussant*

NILS: * il n'attendit pas vraiment qu'on lui demande la réponse qu'il l'a donna juste pour Joon* plus t'avance plus t'en chies

JOON: *Il tomba de sa chaise tant il était plié de rire, gigottant comme un enfant sur le sol en hurlant son hilarité*

KAFELE: * toujours bloqué sur l'allusion de Lenny il fut probablement le seul a ne pas rire de cette blague cherchant plutôt a contrôler son propre corps*

LENNY: *Il pouffa de rire en se laissant retomber contre l'épaule de Kafele, venant chercher sa main pour la remonter jusqu'à son visage qu'il lova contre sa paume en soupirant langoureusement.*

NILS: Si celle la te faire rire on a pas fini ! Le point commun entre l'enfer et du viagra?

JOON: L'enfer et le viagraa !! *pleura-t-il de rire, n'en pouvant déjà plus*

NILS: Satan l'habite

JOON: *Il rugit de rire en tapant plus encore des pieds sur le sol, au comble du rire*

LENNY: *Il s'exclaffa doucement en se lovant un peu plus contre Kafele, déposant de petits baisers sur sa paume avant de mordre doucement sa chair**

KAFELE: * il eut un p'tit rire, plutôt a cause de Lenny que de la blague alors qu'il luttait contre d'autres instinct. Ses doigts caressant déjà sa joue doucement*

KAFELE: * il eut un p'tit sursaut en sentant ses dents. Bloquant sa respiration sur le moment alors qu'il se sentait déjà réagir et dans ce type de vêtements il redoutait déjà que celle se remarque. Tentant de doucement se relever pour ne pas tomber et ne les faire tomber Lenny. Il cafouilla quelque parole * je...je vais chercher les... Euh toilettes

NILS: * riant de bon coeur avec Joon, il éclata de plus belle devant un Kafele qui semblait perdu* quelques blagues grivoise et tu fuis ? Lenny montre lui, il va se perdre sinon *se moquat il*

LENNY: Maaaaiiiiis... ! *se plaignit-il puérilement en sentant Kafele s'éloigner de lui. Il eut une moue boudeuse lorsque Nils lui demanda de l'accompagner pour qu'il ne se perde pas en route. Soupirant, il se releva et gloussa en se sentant dangeureusement tanguer. Il se raccrocha au bras de Kafele, s'efforçant tout de même de prendre la direction des toilettes.* C'est par làààààààààà !

KAFELE: * son équilibre était aussi plus que précaire et slalomer dans la foule était compliquer. C'était a peine s'il arrivait a marcher en ligne droite mais une part encore consciente de lui espérait que cette marche suffirait a calmer ses ardeur digne d'un adolescent.* tu es...tu... Es... Sur?

LENNY: Mais ouiiiiii je connais cet endroit... comme ma pote ! Ma poche ! *il gloussa alors qu'il sortaient du chapiteau central. Il trébucha dans la neige et se rattrapa à Kafele, l'emportant dans sa chute. Il éclata de rire en sentant le froid lui picoter la peau mais se força à se calmer pour ce pauvre Kafele et ce qu'il pensait être sa vessie fautive.* C'est le truc qui ressemble à un machin... *pointa-t-il vaguement dans une direction.* A une boite à musique ! Avec les rideaux bleux et pourpres. *précisa-t-il en gloussant*

KAFELE: * même la neige n'eût pas vraiment raison de lui. Observant le chapiteau qu'il désignait il n'osa pourtant pas bouger de la où il se trouvait, certain cela devait se voir. Il eut un rire pourtant, rougissant de plus belle alors qu'il se moquait de sa propre situation* je peux plus me relever

LENNY: *Il gloussa sans vraiment comprendre à quoi Kafele faisait référence, bien trop étourdit pour penser qu'il ne fantasmait pas cette sensation.* On a qu'à... Ramper ! *Déclara-t-il en se mettant effectivement à ramper sur la neige vers les wc.* Je vais gagneeer !

KAFELE: Quoi ?! *dit il en éclatant de rire de le voir effectivement ramper dans la neige

KAFELE: * le défis qu il lança le réveilla soudain. Attrapant sa cheville pour le tirer vers lui. Rampant a son tour en passant par son corps pour s'assurer une autre victoire*

LENNY: *Il poussa un petit cri aiguë avant d'éclater de rire en se sentant tiré en arrière. Il se remit à ramper furieusement au milieu des passants interloqués, jetant de la neige sur Kafele pour l'aveugler*

KAFELE: * pas prêt de s'arrêter en si bon chemin. Il continua a ramper sur lui. Ajoutant son poids a la difficulté de l'effort. Attrapant ses bras qu'il plaqua au sol. Il passa son nez dans sa nuque pour glisser a son oreille en riant* et tu fais comment maintnant?

LENNY: *Il laissa échapper une petite plainte en sentant son poids sur lui.* Ha ! Arrêtes, je vais laisser une tranchée dans la neige ! *Gémit-il en sentant son corps frissonner de plaisir malgré lui, son cerveau bien trop embué pour saisir qu'il n'était pas seul dans ce cas.*

KAFELE: Pour ça faudrait que tu arrive a avancer

LENNY: Gnn.... J'peux pas ! Je bande ça y est t'as gagné ! *soupira-t-il en se laissant retomber dans la neige, le visage rougit par l'alcool, l'effort et l'embarras*

KAFELE: * il posa tête sur son dos, l'alcool et les rires l'aidant à gérer sa gêne* moi aussi * laissa t il filer en riant*

LENNY: *Il éclata de rire en l'entendant dire* Aahh mais c'est ça que je sens contre mon dos ! *S'esclaffa-t-il, soulagé de ne pas être le seul dans l'embarras.*

KAFELE: *il cacha son visage contre dos en sentant une nouvelle vague de honte se glisser sur ses joues* t'es pas obligé de le dire aussi fort

LENNY: *Il gloussa en profitant un peu plus de la sensation de son désir contre lui, gigottant doucement sous lui* T'es pas obligé de bander si fort... *murmura-t-il en rougissant un peu plus* Tu va finir par me briser une vertèbre...

KAFELE: *Son corps se crispa en l'écoutant alors que son cerveau ne savait pas comment réagir, entre pouffer de rire ou se sentir encore plus mal à l'aise. Ce fut un étrange mélange des deux réactions qui se produisit, posant une main sur la bouche de Lenny tout en riant d'un air gêné * shhhhhhhhhhhht

LENNY: *Il gloussa en sentant sa main venir se poser sur sa bouche pour l'empêcher d'en dire plus, soupirant de bonheur après ce petit moment de folie puérile. Il cessa de se débatre, profitant seulement de cette sensation électrisante que lui procurait le poids du corps de Kafele contre lui et le contact de son désir contre lui.* Bon Dieu qu'est-ce que je vais devenir... *soupira-t-il contre la neige*

KAFELE: *Il ne su quoi répondre, ne sachant pas si c'était une bonne ou une mauvaise chose et étant de toute façon bien trop enivré pour le moment. Gigotant légèrement contre Lenny, il se plaça de tel sorte que son bassin soit plutôt contre ses fesses au lieu de son dos, laissant filer un grognement contre lui en sentant la sensation chaude que cela produisait en lui.*

LENNY: *Il rigola doucement en le sentant gigoter sans comprendre ce qu'il cherchait à faire. Mais un puissant frisson le parcouru des pieds à la tête en sentant son anatomie se caler contre ses fesses.* Kafele... non... *gémit-il à mi chemin entre le désir et la plainte*

KAFELE: *Il l'entendit et malgré l'alcool qui coulait dans ses veines, ce simple non le fit arrêter net de gigoter.* Non ? *S'assura-t-il pourtant, lui laissant réellement le choix, il ne put pourtant s'empêcher de poser ses lèvres contre sa nuque*

LENNY: *Le non lui avait échappé sans qu'il ne puisse le retenir. Pourtant tout son corps en avait envie et la neige sous lui pouvait en être témoin. Il souffla de plaisir et de désir en le sentant embrasser sa nuque mais se crispa en se força à ne pas y céder.* On ne devrait pas...

KAFELE: C'est pas ma question... *souffla-t-il contre sa nuque, sa main venant se balader le long de ses côtes pour se frayer un chemin jusqu'à sa peau*

LENNY: *Il frissonna de plaisir en le sentant venir chercher le contact de sa peau, mélangeant le froid de la neige à celui de sa main chaude.* Si tu fais ça je... *mais il ne savait pas comment expliquer ou exprimer cette peur qu'il pouvait sentir fleurir en lui à chaque fois qu'il sentait son coeur s'emballer ainsi.* S'il-te-plait Kafele... Ne me brise pas le coeur. *supplia-t-il en cachant son visage dans la neige, l'alcool aidant a délier sa langue*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 10   Sam 14 Jan - 9:48

KAFELE: *Il se tétanisa à ses mots, loin d'avoir réfléchis à la dimension sentimentale de tout ça et pourtant, il se connaissait bien assez pour savoir qu'il ne serait pas revenu vers lui s'il n'y avait rien eut, qu'il n'hésiterait pas autant à repartir s'il n'avait pas d'importance et plus encore, qu'il avait déjà largement prévu de le retrouver à la seconde où il aurait récupérer les enfants mais il y avait cet autre part de lui-même qui souffrait à l'idée de s'attacher à lui.* Je veux pas qu'il t'arrive quelque chose *chuchota-t-il en le serrant doucement contre lui* ne me demande pas de t'aimer comme lui *et c'était bien là où se situait sa culpabilité, il n'avait aimer qu'un seul homme à un point tel qu'il s'imaginait que s'autoriser à aimer à nouveau signifierait le remplacer d'une quelconque façon et c'était bien là quelque chose qu'il se refusait à faire*

LENNY: *Il sentit son coeur se crisper douloureusement dans sa poitrine en le serrant doucement comme s'il s'excusait. Il souffra plus encore lorsqu'il lui rappela cet homme et quelque part, la raison pour laquelle leur histoire avait vu le jour. Il savait que cela n'avait jamais rien été d'autre qu'une histoire de deuil, de consolation et il se haissait que son coeur choisisse cette histoire là et cet homme là pour ressentir quelque chose. Ca n'avait jamais été prévu, ni ce qu'ils voulaient et pourtant il pouvait déjà le sentir se fissurer doucement. Il fit de son mieux pour se défaire de l'étreinte de Kafele avec douceur pour s'éloigner et croiser les bras pour se protéger physiquement de lui.* Je sais... *s'excusa-t-il doucement car il pouvait bien voir que la dernière chose qu'il voulait était en train de se produire. Le faire se sentir coupable, un peu plus, alors que c'était son coeur qui ne savait pas se sentir tranquille.* Je suis désolé je... Je sais que c'est stupide. Je ne voulais pas, je ne... Je déseste quand je suis comme ça... *marmonna-t-il honteusement en baissant les yeux. Juste parce qu'il faisait sa mijaurée, il privait Kafele d'une précieuse distraction et échappatoire. Pourtant il n'était pas assez altruiste et bien trop craintif pour s'aventurer dans une histoire dont il connaissait déjà la fin.* T-tu sais où sont les toilettes. *souffla-t-il d'un air désolé avant de prendre la fuite en regagnant le chapiteau central d'un pas pressé.*

KAFELE: *Se retrouver à nouveau seul eut l'effet d'une douche froide beaucoup plus efficace que la neige sous lui, il eut si mal sur le moment qu'il cru qu'il allait simplement vider le contenu de son estomac mais il n'y eut que cette foutu douleur qui ne le quitterait plus à présent. Une main glissant sur le tatouage frais, il se retourna sur le dos, fixant le ciel en se sentant à la fois terrible triste et surtout incroyablement misérable.* Je suis rien sans toi... *laissa-t-il entendre comme si Tumaini pourrait lui répondre et effectivement, il aurait donner tellement pour juste...Le revoir...Une dernière fois. Au lieu de cela, il avait abandonné ses cendres dans l'immensité du pôle nord et cette pensée ne fit que ravivé un peu plus la douleur, alors il pria...Priant pour trouver une foutu réponse clair dans son esprit, priant pour trouver le pardon.*

NILS: *Il observait les gens, entre conscience et somnolence, les étudiants, les regardants, et quelque part cherchant peut-être une proie pour lui ôter cette sensation d'avoir été dépossédé de ces moyens mais son regard capta immédiatement les mouvements mal assuré de son frère jumeau et plus encore son visage. Se relevant immédiatement pour aller le retrouver, il sembla pourtant ne pas s'arrêter à sa hauteur, devinant clairement qui était la cause derrière tout ça et sous l'influence d'un excès de cocktail, il comptait bien faire ravaler ses dents à celui qui avait heurté Lenny*

LENNY: *Sachant qu'il n'était plus à la vue de Kafele, et désinhibé par l'alcool, il ne cacha pas son air profondément misérable. Il se sentait si faible, si ridicule à jouer aux amourettes alors que personne n'en avait besoin. Kafele n'en avait pas besoin. Il espéra retrouver le confort et la sécurité de la présence de son frère en regagnant le chapiteau et esquissa malgré tout un sourire en voyant Nils s'approcher. Mais il ne s'arrêta pas, sortant d'un pas décidé du chapiteau.* Nils ? *questionna-t-il inquiet en le suivant* Nils ?! *insista-t-il en voyant que son frère ne s'arrêtait pas*

YASSINE: *Dégustant un nouveau gâteau qui cette fois n'était sans aucun doute à l'orange, il remarqua lui aussi le retroure tragique de Lenny au chapiteau. Mais ce qui l'intrigua fut de ne pas voir Kafele revenir avec lui.* Ehm... Excuse-moi une seconde... *s'excusa-t-il auprès de Luna mais se rapelant alors qu'elle était aveugle et affaiblie, il ne se sentir pas confortable de la laisser là. Pourtant le départ de Nils, l'encouragea à vouloir les suivre.* Viens. *demanda-t-il alors en la prenant par la main, sortant un coup pour voir ce qu'il se passait dehors.*

NILS: Où il est ? *Demanda-t-il à Lenny en bousculant les gens, cherchant celui-ci sans se douter qu'il serait à terre et par définition beaucoup plus difficile à retrouver*

LENNY: Qui ? *demanda-t-il paniqué en peinant à le suivre* Nils qu'est-ce que tu fais ?

LUNA: *Elle capta l'inquiétude dans sa voix à défaut de vraiment la voir dans son aura, le suivant en serrant sa main*

NILS: *Il ne fit que répéter sa question en continuant d'avancer rapidement parmi la foule, jouant des coudes et des épaules*

LENNY: *Il finit par comprendre les intentions de Nils et sa colère et tenta de l'aggriper avant que celui-ci ne tombe sur Kafele.* Non arrêtes ! C'est moi ! C'est ma faute ! Ne l'embête pas ! *supplia-t-il doucement*

NILS: *Avançant toujours, l'air furibond, l'alcool ne l'aidant en rien à se calmer, déjà en temps normal il était incapable de blâmer Lenny d'une quelconque manière mais dans cet état, c'était rendu impossible. Finissant par repérer la source des emmerdes de son frère, les tatouages de ses mains se mirent à luire de cette lumière bleu surnaturelle, le corps de Kafele se soulevant du sol comme s'il était maintenu par la gorge*

LENNY: NILS ARRETES ! *hurla-t-il en le voyant étrangler Kafele avec sa magie. Il tenta de contrer la magie de son fère avec la sienne mais il était bien trop faible pour. Cédant à la panique, il lui écrasa violemment son poing dans la figure.* STOP !

YASSINE: *Entendre les cris de détresse de Lenny l'inquiéta un peu plus, s'efforçant de presser le pas à travers les passants sans pourtant trop bousculer Luna à ses côtés.* Hey ! Qu'est-ce qui se passe ! *héla-t-il un peu plus loin, espérant stopper le conflit entre les deux frères, ne voyant pas encore que le sien n'était pas très loin*

KAFELE: *Il retomba soudainement au sol, encore incapable de savoir ce qui s'était réellement passé, roulant sur lui même en se tenant la gorge, il eut une forte quinte de toux au point, que cette fois, son estomac se vida de son contenu sur la neige*

NILS: *Il fut complètement prit de court lorsqu'il se ramassa le poing de son frère dans la figure, complètement choqué, ses yeux rivés sur lui, un part de lui-même ne put s'empêcher d'imputer ce problème à Kafele aussi. Un main contre son nez qui saignait, la voix de Yassine lui donna l'occasion de trouver quelqu'un d'autres à blâmer. Il avait donner beaucoup de chose pour eux, lui qui avait tant l'habitude de se montrer plutôt individualiste, et voilà où ça l'avait amener ? Son frère venait de délibérément le frapper. Prit dans un tourbillon de colère, de frustration et d'égo mal placé, il pointa Yassine du doigt* Barrez vous ! Ton frère ! Toi ! Votre gamin maudit ! TOUS ! Barrez vous !

YASSINE: *Reconnaissant Kafele en entendant sa toux, il voulu le rejoindre mais fut prit de court par le coup de Lenny et la réaction fulgurante de Nils. Il ne l'avait jamais vu dans un tel état et d'ailleurs, il n'avait jamais vu les deux frères se battre. Choqué, blêmissant, il ne su quoi penser de la situation, qui blâmer ou quoi répondre. Grandant le silence il serra un peu plus Luna dans sa main tremblante et alla rejoindre Kafele, l'aidant à se calmer puis à se relever pour l'éloigner du chaos.*

LENNY: *Lui aussi fut lui même choqué d'avoir frappé Nils mais le voir soudain exploser ne l'aida pas à se sentir coupable bien au contraire. Il s'énerva à son tour en se plaçant entre son frère et les autres.* Stop ! Qu'est-ce que tu crois faire ?! T'es saoul et complètement taré ! Calme-toi tout de suite ou je vais te faire désaouler et pas de la manière tendre !

LUNA: *Elle resta plutôt discrète, ne cherchant pas vraiment à s'en mêler et pourtant, le tintement de ses grelots et le visage tourné vers les jumeaux, elle ne put s'empêcher de constater* il a peur *de quoi, elle aurait pas été capable de le dire mais c'était bien ce sentiment, exacerbé par l'alcool qui le poussait à agir aussi violemment. Essayant quelque part d'aider Yassine à comprendre et surtout de l'amener à ne pas en tenir rigueur à son accompagnateur.*

KAFELE: *Il tenait à vrai dire à peine debout, serrant son frère contre lui sans savoir qu'il s'agissait de lui, le manque d'oxygène, l'alcoolémie élevée, sa propre instabilité, il divaguait complètement* Je te demande pardon Tumai... *dit-il en s'imaginant une nouvelle fois les conversations qu'il pourrait avoir en espérant qu'il puisse l'entendre et lui répondre une dernière* j'ai envie de guérir pour lui...

NILS: *En moins d'une minute, il eut l'impression d'être un enfant de cinq ans qui venait de se faire engueuler, laissant son bras retomber alors que l'autre main tenait encore son nez ensanglanté par le coups qu'il avait prit, il fronça les sourcils, l'adrénaline battait son plein dans ses veines mais il resta inerte cette fois. Il avait toujours redouter ce jour où son frère pourrait véritablement tomber amoureux et qu'il le laisserait* je veux pas te perdre

YASSINE: *Il renferma ses sentiments et ses inquiétudes, comprenant que ce n'était pas le moment de se rajouter à l'équation.* Ça ne fait rien Kafele. Viens, rentrons à l'intérieur. *Appela-t-il avec douceur sans prendre la peine de le corriger, sachant que c'était surtout dû à l'alcool. Il soutint fermement Kafele sans lâcher Luna de la main, hésitant à regagner le chapiteau central. Il se dirigea plutôt vers un petit salon plus proche avec des canapés de cuir et un foyer en son centre.*

LENNY: ME PERDRE ?! *s'offusqua-t-il plus encore en le prenant par les épaules pour le secouer* On est _frère_ Nils ! Pas amants ! On peut pas se perdre ! Mais eux... Kafele, Yassine, Mélody... Eux on peut les perdre ! Et c'est ça que tu veux ?!

NILS: *Il déglutit avec difficulté, à la fois pour retenir une nausée provoquer par les secousses que parce que les paroles de son frère leur percutait violemment. Il baissa la tête de honte, fixant ses chaussures, ravalant ses larmes par fierté mal placé, le verre de ses lunettes se couvrant de buée* je suis un crétin

LUNA: *Toujours dans l'optique de se faire le moins présent possible, elle aidait Yassine comme elle le pouvait à installer son frère sur le canapé mais autant dire qu'elle ne fut pas d'une grande utilité à cause de sa vue plus que défaillante et pourtant, elle ne put s'empêcher de sourire et de plaisanter* heureusement que mes petits muscles et moi étions là pour le porter...

LENNY: Et qu'est ce que tu crois que je suis moi hein ? *Souffla-t-il, le coeur serré de le voir si chamboulé* À m'enticher d'un Dieu Égyptien qui n'aimera personne d'autre que celui qu'il a vu mourir ? *Tout ça était sa faute et il avait redouté d'ennuyer Kafele avec ça mais jamais il n'aurait pensé que cela prendrait une ampleur pareille.* Je suis le pire des imbéciles... Mais t'es sensé être de mon côté ! Pas... *Mais il savait très bien pourquoi Nils s'en était prit à Kafele.* Ce n'est pas sa faute si je tombe amoureux... *Murmura-t-il doucement, suppliant son frère de comprendre*

NILS: *Il fronça les sourcils, l'air un peu boudeur, tentant de justifier son propre comportement* c'est de sa faute s'il l'est de toi *dit-il d'un ton grognon et capricieux*

LENNY: Il ne l'est pas. *Le rassura-t-il en caressant doucement sa tête* Et même s'il l'était... Même si toute la Terre l'était... Peu importe combien je me tape, combien j'aime et combien me brisent le coeur... Tu seras toujours mon frère. *Murmura-t-il tendrement en le serrant dans ses bras. Car peu importe à quelle point Kafele pouvait le chambouler, l'idée que Nils puisse en souffrir lui aussi était plus qu'insupportable.*

NILS: Bien sur qu'il l'est *dit-il un peu plus grognon en tendant la main vers la flaque de vomis en pendant qu'il s'y trouvait toujours* tu l'as entendu *croisant les bras, il laissa simplement son front venir se poser sur son épaule* gnagnagna envie de guérir pour lui gnagnangna *imita-t-il toujours dans une attitude puéril qui laissait entrevoir une certaine jalousie* pff ces egyptiens...

LENNY: *Il eu un petit rire devant son air puéril et bougon. Il n'avait pas entendu Kafele et bien que l'apprendre fit papilloner son coeur, il n'osa pas s'en réjouir.* Il veut guérir, il le doit. Je ne suis qu'un prétexte. *Lui expliqua-t-il faiblement en le serrant contre lui.* J'ai froid... Viens on rentre.

NILS: toi aussi t'es un crétin *bouda-t-il en se dirigeant à nouveau vers le chapiteau central* je boirai plus jamais de pina colada de ma vie

LENNY: Dis pas ça... On est au Pi-Day ! *rappela-t-il en tentant de retrouver un peu d'enthousiasme alors qu'ils titubaient doucement vers le chapiteau.* If you like piña coladas ! And getting caught in the rain... If you're not into yoga, if you have half a brain... If you like making love at midnight ! In the dunes of the cape. Then I'm the love that you've looked for, write to me and escape ! *chantonna-t-il joyeusment en serrant son frère sous son bras*

YASSINE: *Il eu un petit sourire attendrit pas ses efforts de détendre l'atmosphère.* Désolé. *ne put-il s'empêcher de dire en sachant qu'il l'embarquait dans quelque chose dont il aurait préféré la préserver.* Merci. *ajouta-t-il malgré tout car en dehors de ses petits muscles, sa présence l'aidait à garder la tête sur les épaules et ne pas se laisser emporter lui aussi par tout ça.*

NILS: *il eut un petit éclat de rire en l'écoutant chanter, reprenant à sa suite* Yes, I like Pina Coladas, and getting caught in the rain. I'm not much into health food, I am into champagne...I've got to meet you by tomorrow noon, and cut through all this red tape. At a bar called O'Malley's, where we'll plan our escape *Il chantonnait avec moins d'enthousiasme mais c'était uniquement pour l'ennuyer*

KAFELE: je t'en prie, réponds moi... *souffla-t-il, partie à moitié dans ses rêves et délire alcoolique*

LUNA: *Elle lui sourit tendrement, ses yeux dans le vide* ne t'excuse pas, c'est ton frère *rappela-t-elle simplement* j'aurai bien aimé avoir un frère

YASSINE: Oui... *"Moi aussi" faillit-il dire. Il avait vécu tant d'années sans lui qu'il était difficile aujourd'hui de s'approprier ce terme, comme s'il ne le méritait pas. Plus depuis ce jour. Il s'efforça pourtant de veiller sur lui et de le soulager, passant une main fraiche sur son front.* Tu n'aurais pas dû boire autant... *murmura-t-il doucement en le voyant dans cet état et en écoutant son délire. L'alcool pouvait adoucir les angoisses mais lorsqu'il se mettait à danser avec les vieux démons cela pouvait être très destructeux. Il était bien placé pour le savoir.*

LENNY: *Il lui secoua doucement le bras devant son manque d'enthousiasme, le tirant à l'intérieur du chapiteau.* Joon ! On a besoin de toi pour faire la fête ! *appela-t-il, sachant que le coréen serait toujours le premier partant pour ce genre de défi*

LUNA: *Elle eut un sourire tendre en l'écoutant faire la morale à son frère, croisant doucement les bras* t'es pas très bien placé pour lui dire ça *s'amusa-t-elle malgré tout*

JOON: La fête ? Ouaaiiiiii ! *s'exclama-t-il joyeusement en acourant vers eux. Il fit augmenter le volume de la musique et fit exploser des feux d'artifices dans tout le chapiteau en agrippant la première personne venue pour commencer une chenille*

YASSINE: Je n'aurais pas dû non plus... *marmonna-t-il un peu coupable, pas seulement parce qu'il osait faire la morale à Kafele mais parce qu'il savait très bien à chaque fois qu'il portait un verre à ses lèvres que ce n'était pas une bonne idée.*

LUNA: Tu ne devrais pas te flageller, tout le monde est dans l'excès ici *dit-elle avant de sursauter à cause des feux d'artifices, plaquant ses mains sur ses oreilles*

YASSINE: Cela ne justifie pas... *il sursauta, non pas parce qu'il entendit les feux d'artifices dans un chapiteau voisin mais parce qu'elle sursauta.* Tout va bien ?

LUNA: le bruit *laissa-t-elle entendre en riant d'elle-même* ça m'a surprise *parlant un peu plus fort qu'à son habitude, ayant l'impression de ne plus pouvoir s'entendre elle-même

YASSINE: *Il se concentra un peu plus, percevant un peu plus l'agitation festive non loin . Il eu un petit rire en l'entendant parler comme si elle se trouvait juste en dessous des feux d'artifices.* Vous voulez aller quelque part de plus calme ? *demanda-t-il tout de même, se doutant que ce ne devait pas être très agréable*

LUNA: *elle dit non de la tête* ton frère a besoin de repos *expliqua-t-elle toujours d'une voix forte, agitant son bras et ses grelots, elle format un arc de cercle au-dessus d'eux, formant une bulle insonorisé dans laquelle elle souffla* c'est mieux !

YASSINE: Désolé... et merci. *dit-il à nouveau en ayant l'impression qu'il n'avait que ces deux mots à la bouche. Il se retourna vers Kafele en veillant à ce qu'il se repose et décuve tranquillement.*

LUNA: *Elle tendit la main, cherchant à prendre la sienne* tu arrive encore à savoir pourquoi tu t'excuse ? *taquina-t-elle doucement* laisse pas ma main dans le vide, je risque de me vexer

YASSINE: De... De t'infliger tout ça... *soupira-t-il en sachant qu'il ne pouvait pas se blâmer des feux d'artifices ou de la présence de Luna au Pi-Day mais il ne parvenait pas à chasser cette culpabilité latente en lui. Tourné vers son frère, il ne vit pas sa main tendue et ne se retourna que lorsqu'elle lui fit la remarque.* Pardon. *laissa-t-il échapper en prenant sa main dans la sienne, se mordant la lèvre en se rendant compte qu'il venait encore de s'excuser.*

LUNA: *elle eut un petit éclat de rire en tirant sur son bras pour le forcer à la rejoindre, son frère s'étant endormi* j'ai l'air de subir quoi que ce soit ?

YASSINE: *Il soupira en la prenant dans ses bras.* Peut-être pas mais... J'aurais aimé que les choses soient plus... simple. *avoua-t-il en déposant un petit baiser sur son front, s'excusant malgré lui, même sans user les mots*

NILS: *entraîné malgré lui dans une chenille, il soupira tout du long* vraiment ? *laissa-t-il entendre, toujours un peu bougon bien qu'il ne se défaisait pas de cette chaîne humaine*

LUNA: *Elle glissa le bout de son nez le long de cou, jusqu'à son propre nez, se guidant ainsi pour pouvoir l'embrasser* De mon point de vue, ce n'est pas si compliqué

YASSINE: Vraiment ? *s'amusa-t-il alors qu'elle l'embrassait.* De quoi ça a l'air alors ? De ton point de vue. *demanda-t-il curieux*

LENNY: *Il gloussa de rire en se sentant emporté dans cette joyeuse chenille, s'amusant du ridicule de la situation sans se soucier du reste pour l'instant.*

LUNA: de tache, de vague, de lumière, de couleur, de sensation *sachant que ce n'était pas la réponse qu'il attendait, elle lui sourit, lui faisant comprendre qu'elle se jouait un peu de lui* de mon point de vue on est aller chercher ton frère à une soirée trop arrosée durant laquelle il s'est mit à dos le frère du garçon qu'il aimerait bien avoir *elle gloussa* on dirait les livres que je lis

YASSINE: *Il ne put s'empêcher de rigoler en l'entendant raconter cela ainsi. Sa dernière remarque lui rappela les livres que lui même aimait lire. Cela aurait sans doute fait rire Kafele aussi s'il n'avait été noyé dans cette histoire.* Ca ferait un bon livre. *remarqua-t-il avec un sourire.*

LUNA: *Elle eut un petit rire* tu crois qu'il y aurait de la place pour une rencontre hasardeuse dans un bateau magique dans un des chapitres ?

YASSINE: Entre un garçon perdu et une femme ravissante et mystérieuse ? *s'amusa-t-il avec elle* Je ne se sais pas si les lecteurs voudront bien y croire.

LUNA: ooow *se plaignit-elle* et pourquoi pas ? Ca doit bien faire le poids à côté d'une romance tumultueuse entre deux hommes non ? *s'amusant à son tour*

YASSINE: J'ose espérer que les choses se passeront... Un peu mieux. *Murmura-t-il tendrement avant de l'embrasser, en profitant au maximum jusqu'à ce qu'ils se rendent compte qu'ils ne doivent se séparer à nouveau.*

LUNA: *Elle posa ses mains sur sa nuque, entourant une partie de son visage ainsi alors qu'elle profitait de ce baiser, souriant derrière* est ce qu'on t'a déjà dit que tu embrassais divinement bien ?

YASSINE: *Il eu un petit rire en se sentant doucement rougir.* On euh... Pas aussi explicitement. *avoua-t-il en souriant a son tour*

LUNA: Tu *elle posa un petit bisou sur ses lèvres* embrasse *recommençant le geste* divinement bien *dit-elle en cherchant cette fois un baiser beaucoup plus appuyer, venant goutter à ses lèvres avec tendresse*

YASSINE: *Il l'embrassa langoureusement sans pouvoir s'empêcher de laisser ses mains glisser le long de sa taille fine.* Et toi tu es la femme la plus séduisante que j'ai jamais rencontré. *murmura-t-il avec tendresse à son oreille avant de s'éloigner un peu pour pouvoir la regarder.* J'aimerais pouvoir te regarder pendant des heures sans fin. *Avoua-t-il en caressant doucement son visage.* Non... T'avoir dans mes bras pour toujours. *rectifia-t-il en sachant que de Luna, ce n'était pas son image dont il se souviendrait le plus bien qu'il pouvait la voir et qu'elle était ravissante, mais son contact mais aussi son aura apaisante et douce*

LUNA: Ca ne tiens qu'à toi *Rappela-t-elle doucement en se glissant à nouveau dans ses bras, écoutant juste son coeur battre.*

YASSINE: *Il la serra un peu plus contre lui en l'entendant lui rappeler, n'arrivant pas vraiment à croire qu'elle serait prête à ça pour lui. Mais ce n'était pas ce qui l'empêchait de lui demander ça.* Je le veux. Mais... Il y a quelqu'un que je ferais passer avant tout le reste. *expliqua-t-il en jetant un coup d'oeil à son petit frère endormi près d'eux.* Avant moi, avant mes amis, avant... nous. C'est ma responsabilité, mon choix, mais je ne veux pas que tu te retrouve coincée avec ça.

LUNA: Sauf que ça...C'est ma responsabilité et mon choix... *rectifia-t-elle* tu ne me tiens pas en otage je crois...Si ? *laissa-t-elle entendre avec un peu d'espièglerie* je pourrais être n'importe où au pi-day mais je suis là

YASSINE: Je ne veux pas te faire de mal... Notre vie... D'où nous venons... Ce n'est pas vraiment du même genre que le Pi-Day. Ce peut-être dangereux, sombre, et je ne me pardonnerais jamais de t'entrainer dans quelque chose comme ça.

LUNA: *Elle posa sa main sur sa joue, caressant sa barbe en posant son front contre ses frères* Tu peux pas m'en vouloir d'essayer de te faire changer...

YASSINE: Je suis en train de changer en ce moment même. *lui confia-t-il avec un petit sourire attristé.* Mais pas pour le mieux. *ajouta-t-il en la regardant, attirsté en cet instant qu'elle ne puisse le voir et lire dans ses yeux pourquoi cela ne serait pas une bonne idée et à quel point il était désolé.*

LUNA: *Elle soupira doucement en l'écoutant* tu vois...On ferait aussi un super livre... *Glissant sa main jusqu'à la sienne*

YASSINE: *Il eu un petit sourire dépité et navré en la voyant doucement se faire à l'idée que les choses ne seraient pas aussi simple, serrant doucement sa main dans la sienne.* Je ne suis pas un personnage de livre, Luna. Et si je l'étais, je ne serais pas un héros et mon histoire n'intéresserait personne. *avoua-t-il en haussant doucement les épaules.* J'suis juste un gars... qui s'efforce de vivre et de faire ce qu'il doit faire. *ajouta-t-il en posant ses yeux sur Kafele, n'ayant aucun doute sur ce que cela signifiait pour lui.*

LUNA: *Elle sourit doucement, serrant cette main. elle aurait aimé lui répondre que cette histoire là l'intéressait mais elle savait que ce n'était pas ce qu'il avait besoin d'entendre* Fais attention à toi Yassine...Autant qu'à lui... *Relevant la tête, sa main libre sur son visage, elle caressa ses lèvres avant de les embrasser de très longues secondes* le jour où tu auras besoin, fais tinter le grelots, je l'entendre, peu importe où et je te trouverai *confirma-t-elle*

YASSINE: *Il serra doucement sa main, rassurés par ses mots et pourtant quelque part terrifié qu'un jour il puisse avoir besoin d'elle. Il avait besoin d'elle maintenant, il aurait besoin d'elle demain, mais cela ne signifiait pas qu'il s'autoriserait à la tirer dans sa vie qui promettait d'être chaotique.* Merci. *répondit-il pourtant simplement en l'embrassant à nouveau pour profiter de ce réconfort qu'elle lui offrait tant qu'il le pouvait encore*

LUNA: *Elle répondit à son baiser avec douceur et tendresse, s'y perdant de très longues secondes* Tu pourras l'entendre tinter aussi *lui dit-elle en souriant avant de capturer une nouvelle fois ses lèvres* à peu près à chaque fois que j'utiliserai ma magie *l'embrassant encore et encore* alors évite de le garder trop près de toi la nuit, ça pourrai t'empêcher de dormir *souriant de plus belle avant un nouveau langoureux baiser*

YASSINE: *Il eu un petit sourire, n'y ayant pas pensé dans ce sens là. Cela avait quelque chose de rassurant de savoir qu'il aurait plus qu'un simple grelot avec lui, mais un lien avec elle et sa vie. Il releva alors les yeux vers elle.* Et si toi tu as besoin de moi un jour... Comment le saurais-je ? *demanda-t-il alors*

LUNA: Je l'agiterai très très fort *dit-elle en secouant son poignet avant de rire doucement mais en réalité, elle n'y avait pas songer* Tu as une idée ?

YASSINE: C'est à ce moment qu'on se rend compte que les moldus ont tout compris avec leurs "téléphones". *remarqua-t-il en rigolant.* Je... Je ne sais pas. *avoua-t-il un peu embarrassé* Je n'ai jamais eu besoin qu'on me recontacte auparavant. *expliqua-t-il en sachant bien qu'il était du genre à tout laisser derrière lui et à fuir ce qui pouvait risquer de lui rester. Mais ça avait toujours été à propos de lui, de sa culpabilité et de ses angoisses. Il n'avait jamais vraiment pensé qu'on puisse avoir vesoin de lui et que peut-être même, à force de fuir, il avait abandonné des gens importants derrière lui, des gens qui auraient eu besoin de lui. Il s'en rendait compte aujourd'hui, en jetant un coup d'oeil à Kafele de nouveau.*

LUNA: *Elle eut un éclat de rire en l'écoutant, bien qu'elle ignorait ce qu'était un "téléphone".* On est au bon endroit pour trouver quelqu'un qui pourrait nous aider...

YASSINE: *Il releva les yeux sur les alentours. Tout ces sorciers et ces échanges magiques... Il n'y était pas encore habitué.* Tu as raison. Je chercherais quand Kafele se sera réveillé. Ce qui veut dire que tu dois rester avec moi jusqu'à ce que je trouve. *plaisanta-t-il doucement en serrant sa main avec douceur*

KAFELE: *il les avait écouter, à moitié endormi, à moitié conscient et à la seconde où il balança cette phrase, il secoua la main en cherchant à pousser son frère mollement* vas y je bouge pas, je reste là, je dors là

YASSINE: *Il rigola doucement en l'entendant les surprendre. Il était soulagé de l'entendre et de le voir un peu cohérent mais il hésita à le laisser seul malgré tout. Il prit le temps de s'assurer de son état et déposa une main sur son bras.* Comment tu te sens ?

KAFELE: Stupide, misérable ? *admit-il en se massant le cou*

LUNA: Vous devriez vous hydrater...Ca vous évitera la gueule de bois demain matin...

YASSINE: *Il regarda autour d'eux, trouvant un petit bar dans le salon. Il abandonna Luna une seconde pour servir un verre d'eau à Kafele.* Tiens. Bois

KAFELE: *Il se releva, lentement, très lentement, pou s'asseoir et prendre le verre d'eau tendu* Merci *laissa-t-il entendre en buvant l'eau, nettoyant sa bouche du gout encore acide. Il passa une main sur son visage* Désolé *dit-il un peu penaud*

LUNA: oh *Remarqua-t-elle soudainement comme si elle observait un détail invisible* vous avez perdu un bijou *Il avait été difficile de ne pas ressentir la magie très importante qui émanait d'un objet que l'homme portait mais maintenant qu'elle pouvait voir son aura, elle remarqua aussi ce détail*

KAFELE: *Il détourna les yeux, comme s'il se sentait un peu trop scruter, plongeant ses yeux dans le fond de son verre* je ne l'ai pas perdu *rectifia-t-il cependant, ses doigts se crispant autour du verre*

YASSINE: Ne t'excuse pas... Je connais. *Le rassura-t-il avec un sourire navré. Lui même n'avait pas remarqué l'absence du collier mais en entendant la remarque de Luna, il lui fit comprendre que c'était un sujet sensible en caressant doucement sa main. La réponse de Kafele le surprit mais il n'y avait pas de doute sur ce qu'il voulait dire. Il ne pensait pas qu'il parviendrait à s'en détacher aussi vite, malgré Lenny, malgré Nils et malgré la menace du Djinn.* Tu es très courageux. *Remarqua-t-il en posant une main compatissante sur son bras.* Je suis fier de toi.

KAFELE: Il voulait s'en servir *Avoua-t-il à Yassine, même s'il ne s'agissait pas de l'unique raison pour laquelle il avait abandonner ces cendres ici-même. Les yeux toujours dans le fond du verre, lui ne se sentait ni courageux, ni même fier, Tumaini ne méritait pas d'être abandonné dans un endroit aussi froid et désertique qu'ici. En sentant les prémisses de sa culpabilité revenir frapper à sa porte, il noya ce sentiment de quelques gorgées d'eau*

YASSINE: *Il inspira doucement en apprenant cela. Il avait vu ce que le Djinn avait pu faire à travers les yeux de Kafele et il ne faisait aucun doute que Telg aussi. Que ce dernier songe malgré tout à faire autre choses de créés cendres que les laisser tranquille avait quelque chose de très inquiétant. Cela le conforta dans l'idée qu'ils avaient bien fait de liberté Kafele de son influence.* Il est libre à présent. *Le rassura-t-il en comprenant ce qui avait dû pousser Kafele à se séparer des cendres malgré son deuil.* Tout comme toi. Tu as fait ce qui est bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 10   Sam 14 Jan - 10:00

KAFELE: *Il n'en était pas certain, il aurait aimé le croire mais à défaut de pouvoir en avoir la certitude, il appréciait le soutient de son frère. Echangeant un regard avec celui-ci, il esquissa un sourire de remerciement, même s'il ne s'habituait pas encore à cette situation étrange, il était heureux de l'avoir dans sa vie malgré les années de séparation.* Vous deviez trouver un moyen de garder le contact il me semble *rappela-t-il en se laissant à nouveau reglisser contre le canapé*

YASSINE: *Il lui sourit sincèrement, sachant que ces mots étaient là pour le soutenir mais qu'ils étaient aussi vrais. Avec les cendres cachées quelque part ici, personne ne pourrait jamais plus utiliser cet homme, même après sa mort. Il pouvait enfin reposer en paix et Kafele pouvait en être soulagé. Il eu un petit rire lorsque ce dernier leur rappela leur mission et aussi qu'il avait bien écouter toute leur petite conversation de tourtereaux.* Oui... On va trouver ça. *dit-il en retrouvant Luna du bout des doigts.* Ca va aller ? *demanda-t-il tout de même, anxieux à l'idée de le laisser tout seul.*

KAFELE: *Il acquiesça, en fermant les yeux* je vais décuver *dit-il, sombrant à nouveau très rapidement dans un état de semi-conscience* si tu croise Lenny dis lui... *Il fronça les sourcils, en sachant pas très bien pourquoi il venait de dire ça ni ce qu'il aurait aimé dire au fond. Peut-être était probablement mieux pour lui qu'il s'éloigne de lui.* il faut que l'aide...Pour les catacombes

YASSINE: Les catacombes ? *s'interrogea-t-il, inquiet de découvrir une nouvelle histoire derrière ça.*

KAFELE: *Il semblait ne pas vouloir répondre, restant silencieux mais en réalité, il mettait juste de l'ordre dans ses idées* Ils veulent aider Rê

YASSINE: *Il fonça les sourcils* Quel lien avec les catacombes ? Quelles catacombes ?

KAFELE: Le coeur

YASSINE: Qu'est-ce qu- *s'apprêta-t-il à demander mais il pu voir que Kafele n'était pas vraiment dans le meilleur état pour lui expliquer tout ça. Il soupira, le laissant un peu tranquille.* Je reviens vite. *Affirma-t-il avant de prendre Luna avec lui en sortant du salon. Retrouver l'extérieur et l'air frais l'aida à ranger cette nouvelle péripétie dans un coin de sa tête.* Alors... Où allons nous trouver ça ? *Questionna-t-il en s'efforçant de retrouver un peu de joie dans sa voix*

LUNA: *Elle s'apprêtait à lui conseiller de peut-être aller voir Lenny mais sa main dans la sienne lui donna envie d'être un peu égoïste. Souriant elle tourna sa tête vers la foule comme si elle pouvait les regarder* Je ne sais pas trop...Comme ça ? *Dit-elle en tendant la main pour attraper le bras de la première personne venu* Bonsoir *Elle souriait doucement à l'inconnu, ses yeux fixant toujours le vide ce qui semblait lui laisser une étrange sensation qui le fit imperceptiblement grimacer* Nous cherchons un moyen de rester en contact malgré la distance, quelque chose d'invisible mais... *Elle prit un temps pour cherchez ses mots* permanent ?

THOMAS: *Bien qu'il comprenait à ses yeux qu'elle était aveugle, il ne put s'empêcher de libérer son bras, un peu gêné qu'on l'agrippe ainsi.* Oh euh... Bonsoir. *répondit-il en jetant un coup d'oeil à celui qui accompagnait la jeune femme. Il replaça ses lunettes sur son visage, réfléchissant malgré lui à la question.* Et bien... Le plus classique est le miroir à double-sens, je dirais ?

LUNA: *Elle eut un petit sourire désolé en le sentant se défaire de sa main en l'écoutant, réfléchissant à toute les possibilités* Ca peut se voler...Ou se perdre...

THOMAS: Oh... *laissa-t-il échapper en comprenant qu'ils cherchaient quelque chose de plus spécifique et plus intimes. Il y réfléchit un peu plus, cherchant dans son cerveau ce qui pourrait leur servir.* Et bien il y aurait bien eu quelque chose d'autre mais... vous êtes aveugle. *commenta-t-il en songeant à un tatouage partagé qui ne serait qu'un moyen visuel de s'envoyer des petits messages.*

LUNA: Ah bon ? *ne put elle s'empêcher de répondre par simple réflexe humoristique.* En quoi est-ce un problème ?

YASSINE: *Il se sentit doucement rougir en serrant la main de Luna. Il se serait contenté d'un miroir à double-sens mais l'entendre demander quelque chose de plus permanant et personnel l'inquiéta tout autant que cela le touchait. Il n'avait cependant aucune idée de quel moyen pouvait répondre à sa demande et il laissa cet inconnu réflécdhir pour eux.*

THOMAS: Et bien il y a les tatouages liés qui, effectués avec un encre particulière resteront identiques peu importe le support. Un tatouage étant manipulable par la magie, elle peut servir à... s'envoyer des petits messages. Ca a été découvert et inventé aux Etats Unis comme une idée insolite mais ça a aussi été utilisé un temps dans des situations d'espionnage. L'encre est très rare mais l'idée est devenue assez prisée et connue pour que les gens fassent attention... *raconta-t-il avant de se couper lui-même, se rendant compte qu'il s'emportait.* Mais ça ne vous concerne pas, parce que vous ne le vériez pas. *rectifia-t-il avant de se remettre à réfléchir.*

LUNA: *L'idée d'un tatouage commun semblait être particulièrement intime mais effectivement, cela évitait la moindre perte, le moindre vol mais elle pouvait comprendre et sentir la crispation dans les doigts d'Yassine. Elle sourit* Lui peut voir *répondit-elle à l'inconnu avant de se tourner vers l'egyptien* je veux pas te forcer à quoi que ce soit

YASSINE: *Il ne su pas quoi penser de cette proposition.* Un tatouage ? Encore ? *Plaisanta-t-il doucement, frileux et pourtant sans raison de refuser.* J'ai la phobie des engagements. *Avoua-t-il soudain sincèrement en ayant très bien identifié ce problème qu'il avait depuis longtemps.* Mais peut-être que ça aussi c'est en train de changer. *Ajouta-t-il avec un petit rictus.* Comment faire pour en avoir un ? *Demanda-t-il alors à ce passant*

THOMAS: Comme je disais, l'encre en question est très rare. Mais on est au Pi-Day alors vos chances d'en trouver sont plus grandes que n'importe où ailleurs... Pourquoi ne demanderiez vous pas à votre ami ? Il a l'air de s'y connaitre en la matière.

LUNA: *Elle esquissa un sourire en l'écoutant, son coeur se réchauffant doucement à cette déclaration. Ecoutant les parles de l'homme, ce n'était pas encore gagné mais c'était un début et effectivement, ils étaient au bon endroit pour tout ça* Quel ami ? *Demanda-t-elle à Yassine, simplement pour savoir qui elle devait retrouver dans la foule*

YASSINE: Nils. *Déduit-il en comprenant que le passant devait avoir assisté à la séance de tatouage.* Mon accompagnateur. Il s'y connait bien en tatouage.

LUNA: D'accord *Dit-elle en se tournant vers la foule, son bracelet tintant, le grelot que Yassine possédait en fit de même de son côté* Merci beaucoup *Dit-elle à l'adresse du passant qui les avait renseigner avant de se mettre en marche en guidant Yassine jusqu'à son ami*

THOMAS: Derien. *répondit-il simplement avant de lui-même reprendre sa route*

YASSINE: *Il s'approchèrent du chapiteau central à nouveau, là où la musique battait encore son plein et que tout le monde semblait avoir été emporté par l'envie de danser, de sauter et de rire.* Est-ce que ça va aller ? *demanda-t-il à Luna en s'inquiétant que le bruit ne soit insupportable pour elle. Il chercha tout de même Nils des yeux, repérant facilement Lenny qui s'éclatait comme il savait si bien le faire au milieu de la foule. Il se souvint alors des circonstances dans lesquels ils s'étaient séparés et les paroles de Nils, se rendant compte que ce n'était peut-être pas une bonne idée de lui demander après tout.*

LUNA: *Elle acquiesça même si effectivement le bruit lui vrillait les oreilles elle se concentra assez pour pouvoir supporter ceci plus facilement mais elle le senti soudainement hésitant* Ca va aller *murmura-t-elle en pointant du doigt la direction où se trouvait l'ami*

NILS: *Il avait fini par aller s'asseoir pour pouvoir se fumer une cigarette, observant son frère s'amuser, il sembla une seconde chercher quelqu'un de précis dans la foule sans pouvoir le retrouver*

YASSINE: *Il hésita mais refusa de fuir simplement parce qu'ils avaient eu un différent. L'alcool ayant aussi beaucoup joué, il se rassura de le voir plus calme et s'approcha pour tester la température.* Tu... te sens un peu mieux ? *demanda-t-il doucement en se rassurant du contact de Luna à ses côtés*

NILS: *Il releva les yeux vers Yassine mais les détourna presque aussi, un peu mal à l'aise.* Ouais *Fut sa seule réponse sur le moment, regardant à nouveau son frère pour lui même se rassurer par sa présence et sa bonne humeur *

YASSINE: *Il se contenta de cette réponse, bien qu'attrister qu'ils ne puissent pas simplement en rire et passer à autre chose.* J'ai... J'aurais une question... A propos de "tatouages liés" ? A quel point ça serait... faisable ?

NILS: Déjà ? *Fut sa première remarque, par réflexe, observant la jolie aveugle, il s'excusa d'un sourire en secouant la tête avant de se relever doucement* Suis moi, y a un groupe d'amerloc qui propose d'en faire parfois, pas chaque année mais généralement...C'est le moment idéal par contre... *Il se tourna vers Yassine* T'es au courant qu'elle verra rien de tes messages ?

YASSINE: *Il eu un petit rictus embarrassé à sa remarque. Il savait bien que c'était rapide, même un peu idiot mais après tout, qu'y perdait-il ? Peu importe ce que le futur lui réservait, il ne voulait pas oublier Luna ou cette rencontre. Ce petit sentiment de douceur et de paix au milieu du chaos. Et puis, ce n'était pas pour lui mais un moyen pour elle de lui demander de l'aide si elle en avait besoin. Lui avait déjà son grelot.* Je... Oui c'est... C'est seulement pour garder contact. *expliqua-t-il en le suivant.* Merci.

NILS: T'as plus besoin de me remercier de quoi que ce soit... *dit-il en fumant tranquillement sa cigarette alors qu'il les guidait jusqu'à la zone fétiche de ces amis américains* Plus maintenant *S'excusant à demi-mot pour son comportement*

YASSINE: Ca... Ca fait rien. *répondit-il avec douceur.* Les joies de l'alcool. *plaisanta-t-il doucement, n'étant toujours pas sûr des raisons de ce soudain conflit, il préférait blâmer a sur quelque chose qu'il connaissait.*

NILS: Hey Dany ! *Salua-t-il soudainement, probablement parce qu'il était plus facile de détourner la conversation ainsi, il ne voulait pas faire de reprocher quelconque à Yassine, qui au fond, n'y était pour rien. S'approchant de l'homme entièrement tatoué, ils se saluèrent d'une poignée de main chaleureuse et d'un choc amical d'épaule contre épaule* J'espérais bien te trouver ici

DANIEL: Nils ! Je me demandais quand est-ce que tu viendrais ! *Il l'avait observer faire cette séance de tatouage, c'était d'ailleurs ainsi qu'ils s'étaient connu, s'étant apprit l'un et l'autre de nouvelles techniques* Mon salaud, t'as un truc à me demander je paris ?

NILS: Un service, pour mon ami *Il désigna Yassine* Yassine, Daniel, Daniel, Yassine et son amie... *Il se rendit compte qu'il ne connaissait toujours pas le prénom de l'aveugle*

DANIEL: *En posant les yeux sur l'aveugle, il eut un mouvement de recule* Vraiment mignonne *Il tendit la main à Yassine*

YASSINE: Enchanté. *salua-t-il simplement.* Et voici Luna. *présenta-t-il à Nils et son ami*

LUNA: Merci... *Répondit-elle discrètement*

DANIEL: Ok...Nice ! Que puis-je faire pour vous ?

YASSINE: Ehm... On nous a parlé de "tatouages liés" ? *demanda-t-il en se disant que Nils et Daniel en sauraient probablement plus que lui sur le sujet* Et on aimerait... en avoir un.

DANIEL: oh... *Dit-il en reposant ses yeux sur Nils* ça...c'est pas donné...

NILS: J'ai rien pour toi Dany *Dit-il en espérant que malgré tout il consentirait à...*

DANIEL: Dommage pour vous alors... *Dit-il en se retournant pour retourner à ses affaires et retrouver ses amis*

LUNA: Moi si *Répondit-elle soudainement*

YASSINE: *Il baissa les yeux, se rendant compte que tout n'était pas gratuit même au Pi-Day où l'échange semblait plus libre. Le passant leur avait expliqué que l'encre permettant de faire ça était très rare, c'était bien normal que cela ai un prix. Il s'apprêta à s'excuser auprès de Nils et de son ami de leur avoir fait perdre leur temps mais Luna intervint.* Oh tu n'as pas a... On peut trouver autre chose. *murmura-t-il en serrant doucement sa main, embarrassé qu'elle ai à payer pour cette idée en l'air.*

DANIEL: Laisse la faire sa proposition *Conseilla-t-il à Yassine avec un pointe de curiosité en fixant la jolie aveugle*

LUNA: *Elle secoua légèrement la tête, un peu frustrée par l'idée d'être aussi proche du but pour ensuite faire demi tour* Un trip... *Proposa-t-elle* Qu'aucune drogue pourrait vous offrir... *Sa voix douce tranchant toujours autant avec ce genre de proposition*

YASSINE: *Ses yeux grossirent devant sa proposition atypique mais il n'osa pas intervenir, laissant Luna faire comme elle voulait.*

NILS: Vraiment ? *Dit-il lui-même soudainement intéresser*

DANIEL: Intéressant... *Il s'approcha de la jeune femme* Donne m'en un avant gout

LUNA: Non

DANIEL: *Il éclata d'un rire bruyant, se laissant lourdement retomber sur l'un des canapés*

LUNA: Vous allez nous tatouer, je préfère que vous soyez en pleine possession de vos moyens avan de faire quoi que ce soit

DANIEL: Et moi je ne vous connais pas assez pour vous faire confiance sans voir le matos avant...

NILS: Fais ton truc sur moi...Je servirai de garantie

DANIEL: *Il sembla peser le pour et le contre en regardant Nils, laissant passer de longues secondes avant d'inspirer* Ok...Ca me va

DANIEL: Convainc moi chérie...

LUNA: *Elle fronça légèrement les sourcils à ce surnom un peu trop familier à son gout, s'approchant de Nils, ses yeux se posèrent sur lui sans pourtant le regarder bien qu'elle capta autre chose* Prêt ? *Attendant son consentement, les grelots laissèrent encore leur musique alors qu'elle releva la main elle et Nils, bougeant ses doigts, comme elle l'avait fait avec l'adolescent maudit, elle accentua la plus jolie des couleurs, repeignant l'aura de celui-ci doucement mais surement*

NILS: *Dès la première manipulation, il se détendit doucement* oh merde *laissa-t-il filer en relevant la tête pour observer le ciel, se laissant doucement faire sans chercher à comprendre comment elle le faisait*

YASSINE: *Il la laissa faire et la regardera faire mais il ne put s'empêcher de se sentir un peu inquiet en sachant que Nils s'offrait en cobaye. Il faisait confiance à Luna mais tout de même...* Qu'est-ce que tu fais ? *demanda-t-il doucement, curieux surtout mais tout de même un peu angoissé*

LUNA: J'accentue certaine couleur... *expliqua-t-elle* Ca peut avoir divers effets, c'est toujours agréable *Rassura-t-elle en continuant son oeuvre sur Nils*

DANIEL: *Il observa l'attitude de Nils changer, son sourire béas, ses yeux clos, sa respiration ralentie, même en doutant que cela soit plus intense qu'une drogue, il était déjà bien assez intrigué pour accepter le marché, bien qu'il n'en montra rien*

NILS: *Il souffla d'aise, sentant ses sentiments de colère, d'insatisfaction et de frustration laisser place à tout le reste, l'euphorie, la joie, l'envie, le tout dans un mélange particulièrement chaud et agréable au fond de lui. Tant et si bien qu'au bout d'une minute il se leva simplement* Faut que je retrouve quelqu'un *Dit-il en ôtant ses lunettes pour se frotter le visage et tenter d'effacer son sourire béa. Au lieu de remettre ses lunettes, il les rangea dans sa chemise se tournant vers Daniel* Accepte Dany, vraiment... *Et il fila, cherchant après Clarisse*

YASSINE: *Cela avait en effet l'air très agréable mais néanmoins peu naturel. Il observa Nils baigner dans ce bonheur magique sans oser s'en réjouir et le voir s'éloigner rapidement en disant devoir retrouver quelqu'un l'inquiéta légèrement.* Attends... *tenta-t-il d'appeler mais ce dernier avait déjà filer. Il n'alla pas le poursuivre, décidant de rester avec Luna qui avait fait l'effort pour convaincre le tatoueur bien qu'il espérait que Nils allait simplement retrouver son frère pour lui raconter à l'intéressante découverte qu'il venait de faire.* Du coup... Ca vous intéresse ? *demanda-t-il alors à Daniel*

DANIEL: On a un deal *Confirma-t-il en tendant la main pour ramener son sac de matériel jusqu'à lui, sortant une fiole qui semblait être faire dans la roche* Il sera pas bien grand alors... *Il posa ses yeux sur l'aveugle* Pas de roman *Il sortie sa baguette par la suite* J'ignore l'effet que ça a sur une aveugle, tu sentira peut-être le truc bouger sous ta peau mais par sureté, on va faire ça dans un coin discret *Jetant un regard à Yassine* Sait-on jamais que ton ami ici présent ait des envies de faire des petites blagues

YASSINE: *Il eu un petit sourire nerveux* Rien de ce genre... *assura-t-il pourtant en se préparant mentalement à aposer une nouvelle marque indélébile sur son corps.*

DANIEL: C'est vous que ça regarde *ajouta-t-il en plongeant sa baguette dans la mixture qui s'y trouvait.* J'ai besoin d'un échantillon d'adn...

LUNA: *C'est assez naturellement qu'elle tirait sur l'un de ses cheveux blonds, le tendant devant elle en attendant qu'on le prenne*

YASSINE: *Il l'imita, ne sachant pas du tout comment les choses allaient se passer.*

DANIEL: *Prenant les échantillons, il l'est plaça dans l'encre, laissant sa magie fusionner tout ceci* J'vous appose l'encre, pour le motif, vous verrez entre vous plus...*Posant les yeux sur la jeune femme, il eut un sourire charmeur* les dames d'abord

LUNA: *Elle serra un peu la main d'Yassine, s'approchant du tatoueur timidement, c'était son premier tatouage et quelque part, elle était un peu nerveuse*

DANIEL: *Il se pencha vers elle, glissant sa main à l'intérieur de son genou pour l'amener à relever sa jambe, guidant son pied pour le poser à sa cuisse* On va le faire là *Dit-il en apposant la pointe de sa baguette à l'intérieur de sa cuisse, à mi hauteur* Il n'y aura que vous pour le savoir *Dit-il en jetant un regard à Yassine* Bien...Commençons *Reposant sa baguette dans la fiole de pierre, celle-ci se couvrit lentement de cette encre qui semblait presque vivante, y laissant la moitié dans la fiole, il approcha la baguette* Ca va bruler un peu *Annonça-t-il en lui agrippant soudainement le pied d'une main avant de poser sa baguette dans sa chair. C'était un doux euphémisme en réalité, la douleur était intense. Se fichant bien de la force du tatouage, il ne faisait qu'imprégner l'épiderme, ce qui était probablement mieux ainsi, cela prendrait beaucoup moins de temps. Sa baguette semblait s'enfoncer dans sa chair, restant à la surface de sa peau pourtant, l'y enfonçant de moitié* On a fait la moitié du boulot *Tenta-t-il de rassurer, son ton charmeur s'étant changer en une voix plus grand et par la même occasion, beaucoup plus professionnel. Il retirait à présent sa baguette, avec lenteur, vérifiant bien que l'encre vivante n'était pas rester accrocher à celle-ci et qu'elle comprenait que ce corps était son nouvel hôte. Finissant par la retirer complètement, l'encre resta un instant à la surface, comme si elle s'apprêtait à s'échapper avant de pleinement entre sous la première couche de peau, ne laissant aucune trace d'une plaie quelconque. Un nuage noir, semblable à de la brume étrange était à présent à l'intérieur de la cuisse droite de la jeune aveugle*

YASSINE: *Il serra doucement la main de Luna en sentant sa nervosité, se sentant lui aussi un peu angoissé à l'idée qu'ils allaient vraiment faire ça. Il observa le tatoueur manipuler son corps pour choisir où aposer l'encre. Il rougit doucement alors qu'il choisissait l'intérieur de sa cuisse en expliquant qu'il n'y aurait que lui pour le voir. Une pensée fila dans sa tête pour les éventuels et fort probabes autres amants de Luna qui ne lui avait pas promis une vie sans homme en dehors de lui. Il se garda de faire tout commentaire, devinant que le tatoueur déduisait qu'ils devaient être vraiment très proche pour demander un tel tatouage. Il eut mal pour elle en voyant cette baguette fermement enfoncée contre sa chair tendre et s'efforça de l'aider à le supporter par son contact et sa magie. Il observa avec intérêt l'encre réagir comme si elle possédait sa propre conscience.* Ca va ? *demanda-t-il à Luna alors que le tatoueur finissait.*

LUNA: *Elle ne s'était pas attendu à cette sensation, et pour cause, elle fut prévenu au dernier moment. S'efforçant à tenir su son unique jambe, elle serra la main de Yassine durant tout le processus. La sensation était plus qu'étrange, au-delà de la douleur, elle sentait quelque chose de vivant en elle. Laissant filer un long soupire lorsqu'il eut terminé, elle acquiesça rapidement* Ca va aller... *Murmura-t-elle en ôtant sa jambe* C'est...Bizarre *Fut le seul terme qu'elle trouva pour le moment, se faisant plutôt à cette nouvelle sensation qu'ell ne connaissait pas et découvrait*

YASSINE: *Il caressa doucement son bras, inquiet que cette nouvelle sensation puisse la déranger et qu'elle regrette son choix. C'était un peu tard maitenant mais tout de même... Il ne put s'empêcher de venir doucement l'embrasser pour la réconforter avec un peu de tendresse.*

DANIEL: A monsieur alors *Dit-il joyeusement alors qu'il replongeait sa baguette dans le reste de l'encre alors que le couple s'embrassait* On vous le met où celui-ci ? *sachant qu'il ne s'agissait pas de son premier ce soir* promis, il vous fera pas gerber

LUNA: *Elle l'embrassa, tendrement, posant sa main sur son visage. La sensation de brûlure s'estompait. Esquissant un sourire sous ce baiser, elle s'éloigna un peu lorsque Daniel les rappela à eux*

YASSINE: *Il eut un petit rire embarrassé à la remarque du tatoueur qui avait apparemment assisté à sa précédente séance de tatouage.* J'espère pas... *Répondit-il en se grattant la nuque.* Quelque part où je pourrais le voir. *Dit-il alors en réfléchissant. Il observa ses bras et ses mains et eu un petit frisson en posant ses yeux sur le dos de sa main droite, entre le pouce et le poignet.* Là. *Demanda-t-il en présentant sa main au tatoueur*

DANIEL: *Lui attrapant la main, il eut le même geste, apposant sa baguette, celle-ci s'enfonçant lentement dans sa chaire, remontant jusqu'à son poignet et une partie de son bras pour que l'encre soit complètement immergée avant de l'ôter lentement. Laissant l'encre se familiariser avec son nouveau maître. Retirant sa baguette, il laissa la même marque brumeuse *

YASSINE: *Il serra les dents mais la douleur qu'il ressentit était plus que passable comparé à ce qu'il avait pu vivre pas longtemps avant. Et psychologiquement, le voyage était bien plus plaisant. Il observa l'encre se répandre là où il avait tant de fois essuyé le sang de son arme avec un sourire de satisfaction. Il agrippa immédiatement Luna pour l'embrasser passionnément, intérieurement reconnaissant qu'elle lui offre cette opportunité imprévue d'ajouter un peu plus de bonheur par dessus les traumatismes. Changer les couleurs.*

DANIEL: *Il les laissa profiter l'un de l'autre en les regardant faire, les bras tout le long du canapé et des idées salaces plein la tête. Quelque part fier de lui-même et de son boulot. Au bout de quelques minutes pourtant, il se racla discrètement la gorge* Faudrait pas m'oublier les amoureux...

LUNA: *Elle profita de se baiser, ignorant où il avait fait apposé ce tatouage, elle l'embrassait avec cette même passion. Il y avait eut quelque chose de terriblement ennivrant et grisant à faire ce tatouage et elle l'exprima à travers ce baiser jusqu'à ce qu'ils soient tous les deux rappeler à l'ordre. Esquissant un sourire en maintenant son visage près du sien, elle souffla doucement d'aise et de joie avant de s'éloigner et de se tourner vers son aura.* Bon voyage *Laissa-t-elle entendre en jouant de ses couleurs pour mettre en avant l'euphorie que l'homme ressentait en cet instant ainsi que sa créativité, les deux prirent le dessus, surplombant et écrasant tous le restes pour ne laisser le sorcier dans une sorte de transe créatrice, entouré de son imaginaire et avec la terrible envie de coucher tout ceci sur le papier*

YASSINE: *Il se sépara malgré lui de Luna en se mordant la lèvre le temps de laisser le tatoueur récupérer son dû. Il l'observa faire d'un œil alors qu'il vint reregarder sa toute nouvelle marque. Il s'amusa un peu avec les pigments, les faisant danser sous sa peau. Il forma quelques mots en se rappelant qu'il serait de toute manière le seul à le voir. "Ne part pas" "Reste" "À mes côtés" exprima-t-il, sensible à l'idée que ces mots se formeraient aussi sur Luna mais qu'elle ne pourrait le lire. Il soupira devant ses propres désirs auxquels il savait qu'il ne donnerai pas suite. "Souviens-toi" finit-il par choisir, plus pour lui-même.*

LUNA: *Alors qu'il s'amusait à découvrir ce tatouage pendant qu'elle s'occupait de Daniel, elle eut un sourire en pouvant sentir sur sa cuisse l'encre se mouvoir. Jugeant qu'elle avait assez mit en exergue certaine couleur de cet aura, elle recula d'un pas avant de se retourner vers Yassine, un sourire doux sur ses lèvres* C'est comme une caresse *Laissa-t-elle entendre pour lui décrire la sensation que cela lui procurait*

NILS: *C'est d'un air plutôt déterminé qu'il se baladait, zig zaguant entre les gens à la recherche de cette tête, de ce foutu sourire insondable, sans trop savoir pourquoi, ni même ce qu'il allait faire*

YASSINE: *Il l'embrassa en souriant, enchanté à l'idée qu'elle ressente ça comme une caresse à l'intérieur de sa cuisse. Animé par cette idée, il vint caresser sa cuisse de sa main chaude.* Peut-être que je m'amuserais un peu finalement... *murmura-t-il d'un petit ton espiègle*

CLARISSE: *La conversation avec Lizbeth l'avait quelque peu recadré. Sur ce à quoi il devait faire attention et sur les raisons pour lesquelles il était revenu ici. S'était un peu amusé autant magiquement que socialement, avait prit la température auprès de ses anciennes connaissances, il pouvait à présent se contenter de bien se tenir, d'identifier et d'étudier ses désirs et ses frustrations pour mieux les apprivoiser. Il avait reprit place auprès d'Ingrid, observant les festivités de loin d'un regard extérieur, loin de vouloir se mêler à la danse.*

LUNA: *Un frisson la parcouru en sentant sa main contre elle, se collant à lui pour éviter qu'un regard indiscret ne le remarque mais aussi intensifier ce contact.*

NILS: *Il le repéra assez facilement Clarisse, avançant pour aller le rejoindre mais plus la distance diminuait et plus il se rendit compte de ce qu'il s'apprêtait à faire, la frustration ralentissant ses pas si assurer jusque là, finissant par s'arrêter, passant sa main dans ses cheveux il finit par s'adosser contre un poteau du chapiteau, l'observant de loin à défaut de retrouver le courage qu'il venait de perdre*

LENNY: *Dès qu'il l'apperçu dans la foule, il se dandina vers lui jusqu'à tomber dans ses bras en rigolant joyeusement.* Qu'est-ce que tu fais ? *demanda-t-il curieusement, sachant que le dancefloor n'était pas autant le truc de Nils que le sien*

YASSINE: Qu'est-ce que tu aimerais avoir ? *demanda-t-il dans un murmure en caressant l'intérieur de sa cuisse, là où l'encre dessinait ses propres mots.*

NILS: *Il rattrapa son frère, lui-même étant sans ses lunettes et légèrement décoiffer, ils se ressemblaient comme deux gouttes d'eaux sur le moment* j'observe *murmura-t-il à son frère sans quitter Clarisse des yeux*

LENNY: Ouuh... *laissa-t-il échapper en suivant le regard de son frère vers son prétendant.* Et qu'est-ce que tu _veux_ faire ?

LUNA: *Elle gigota légèrement sa jambe contre lui en souriant à sa question* je ne sais pas *Avoua-t-elle en chuchotant* Peut-être qu'avec le temps je pourrais deviner ce que tu dessine

NILS: La copine d'Yassine m'a fait un truc *Expliqua-t-il en regardant Clarisse au loin bien qu'il le voyait de façon flou sans ses lunettes* Et j'ai juste eu terriblement envie de prendre le dessert que j'ai refusé

LENNY: Ouuuh... *laissa-t-il échapper avec un grand sourire. Bien qu'il n'aimait pas trop comment les choses semblaient s'être déroulées entre son frère et cet homme, il savait que c'était surtout parce qu'il se sentait protecteur de Nils et qu'il n'était pas autant habitué à le voir dans ce genre de situation autant qu'il était lui-même habitué à en faire partie. Il y avait un peu de jalousie aussi, mais malgré cela il n'avait pas le droit de lui dire quoi faire ou ne pas faire. Surtout après ce qu'il s'était passé avec Kafele, c'était peut-être mieux qu'il se change un peu les idées.* Et quoi ? Maintenant t'as plus envie ? *il lui donna une petite tappe sur les fesses pour l'encourager* Rooh aller, on est au Pi-Day ! Qu'est-ce qu'on y fait si ce n'est faire de la magie, faire des excès et niquer comme des bêtes, hm ?

NILS: Si mais maintenant je suis de nouveau Nils qui n'a pas envie de perdre le contrôle de lui et encore moins le laisser à quelqu'un d'autres *soupira-t-il ensuite en fronçant les sourcils* C'est ridicule *Dit-il en se détournant enfin de lui avant qu'il ne le remarque en train de le fixer* C'est pas le seul poisson dans la mer au Pi-Day !

LENNY: *Il eu un petit sourire devant son attitude prévisible. Il se débinait. Signe quelque part que ce Clarisse l'attirait réellement, assez pour le faire tergiverser.* Tu sais ce que Lenny ferais ? *murmura-t-il en coiffant légèrement ses cheveux, venant récupérer son paquet de cigarette pour s'en caler une dans la bouche et l'allumer. Il vint aussi prendre ses lunettes et avant de les enfiler cette fois, il fit flotter ses lentilles jusqu'aux yeux de son frère. Il s'ébouriffa légèrement les cheveux, débarassant Nils de sa propre identité pour un moment. Il reposa ses yeux sur Clarisse d'un air songeur.* Il traverserait cette salle et il irait pêcher ce succulent poisson qu'il a terriblement envie de dévorer. Il prendrait le contrôle. *il se retourna alors vers son frère en lui lançant un regard que ce dernier aimait bien lui lancer, très discrètement jugeur et réprobateur mais aussi très complice.* Tu sais Len', avoir une bite dans la raie ne veut pas dire que tu perds le contrôle. Quand tu tiens le membre d'un homme, dans tes mains, ta bouche ou ton cul, c'est toi qui tiens le contrôle. *assura-t-il avec un petit sourire mutin.*

NILS: *Il eut un sourire en le laissant le laver de sa propre identité pour l'obliger à vêtir la sienne. Esquissant un sourire taquin en le regardant, se moquant doucement de lui, il vint tapoter sa joue en rigolant. Quittant le poteau sur lequel il était adosser, il lui piqua sa cigarette le temps d'en tirer une longue bouffée avant de la replacer entre les lèvres de son frère* Si j'étais toi, j'irai me glisser dans les bras d'un bel égyptien indécemment trop beau *Il posa ses lèvres sur la joue de son frère avant de l'abandonner, faisant les mètres restant jusqu'à entré dans le champs de vision de Clarisse, il n'avait pas envie de se mêler à Ingrid où les autres et il garda donc un certaine distance, le fixant lui. Lui souriant et l'invitant à le rejoindre*

LENNY: *Il observa son frère se nourrir de cette identité pour se lancer avec un sourire, bien que légèrement incertain comme s'il ressentait cette angoisse que Nils avait pu ressentir en le voyant se raprocher de Kafele. Songer à ce dernier anima son visage d'un petit rictus.* Oui et moi si j'étais toi... J'irais lui botter les fesses. *se moqua-t-il en marmonnant tout seul. Il resta pourtant adossé à ce poteau pour observer la scène*

CLARISSE: *Il capta la présence et le regard de Nils sur lui, fronçant légèrement les sourcils devant son changement d'apparence. Un instant, il se demanda s'il ne se trompait pas avec son frère mais pourquoi ce dernier se montrerait ainsi ? Mais bien qu'il reconnu le bon frère il n'eut pas vraiment de réaction, ne quittant pas sa place.*

INGRID: Il te regarde. *constata-t-elle d'un petit ton amusé, remarquant elle aussi l'appel distant d'un des jumeaux Olafson mais aussi l'attitude indifférente de Clarisse.*

CLARISSE: Je sais. *répondit-il simplement*

INGRID: Et bien ? Ne le laisse pas ainsi. *poussa-t-elle de sa voix douce*

CLARISSE: *Il tourna son regard vers Ingrid, surprit qu'elle l'encourage à prendre cette voie alors qu'il comptait sur elle pour veiller à ce qu'il ne fasse pas d'excès.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 10   Sam 14 Jan - 10:04

INGRID: *Elle ne répondit pas à cette question muette, appuyant simplement son regard pour l'encourager à répondre à l'appel.*

NILS: *En ne le voyant pas accepter l'invitation, il eut un éclat de rire, sentant en lui l'influence que pouvait avoir son frère en lui. S'il ne voulait pas, il irait le chercher, et c'était bien ce qu'il fit. *

CLARISSE: *Pinçant légèrement les lèvres, il soupira en acceptant de se relever mais avant qu'il ne le face, l'intéressé c'était approché de lui-même.* Et bien ? De quoi s'agit-il ? *demanda-t-il très légèrement distant, pas certain d'aimer cette approche*

NILS: *En une seconde, il se sentit flancher, entendre sa voix et l'avoir aussi proche de lui, il eut envie de se défiler tout comme l avait envie d'être à cet endroit bien précis.* J'ai faim *Fut au final la seule qu'il fut capable de sortir alors qu'il sentait son frère le quitter pour laisser à nouveau place à lui, ses doutes, sa frustration et son besoin maladif de contrôle* Dis oui...

INGRID: *Elle eu un petit rire amusée devant cette scène, tapottant la jambe de Clarisse pour l'encourager avant que celui-ci ne songe à refuser.*

CLARISSE: *Il pinça les lèvres, peu friand d'avoir le sentiment de ne pas avoir le choix. Mais il n'était pas assez fier pour refuser et les décevoir tous les deux juste pour protéger son orgeuil.* Très bien. *souffla-t-il en se relevant, mettant ses mains dans ses poches.* Après vous. *invita-t-il avec une petite pointe d'agacement dans la voix qui exprimait bien qu'il savait que ce n'était pas vraiment sa décision.*

NILS: *Il capta l'agacement mais n'en fit rien, se reconnaissant un peu, dans ce besoin viscérale d'être celui qui garde le contrôle sur absolument tout. Attendant d'être éloigner d'un peu tout ceux qu'ils connaissaient tous les deux, il fixait un point devant lui* J'ai envie de te sucer *il l'informait, simplement sur ses intentions, lui laissant le choix qu'il n'avait pas laisser deux minutes plus tôt et pour cause, c'était un peu délicat admettre aussi ouvertement et devant témoin*

CLARISSE: *Il lui lança un regard interloqué, sentant quelque chose se crisper en lui de l'entendre lui révéler ça ainsi. Non pas parce que c'était choquant mais parce qu'il ne s'y était pas attendu de sa part, pas ainsi, pas tout de suite. Ce changement l'intriguait au plus haut point et ce n'était pas une bonne chose. Pourtant il ne laissa pas ce simple élan de luxure le déstabiliser, agrippant soudain le bras de Nils pour l'attirer dans un coin tranquille entre deux chapiteaux. Il le tira face à lui pour lui sourire.* Et bien bon appétit. *dit-il alors en guise d'autorisation à assouvir son envie*

NILS: *Se laissant emmener, l'avoir en face de lui engendra un frisson le long de son échine alors qu'il l'observait, lui, son visage, et encore ce foutu sourire qu'il vint attraper, l'effaçant de ses lèvres et de sa langue alors que ses mains s'appliquaient déjà à ouvrir la route, l'entourant de ses doigts pour l'animer de désir*

CLARISSE: *Malgré tout son sourire transparu dans son baiser, le laissant se faire plaisir en s'attaquant à ses vêtements. Il glissa une main le long de son bras puis de son visage jusqu'à atteindre ses cheveux et dès qu'il sentit qu'il était libéré, il le poussa à s'agenouiller devant lui et à faire ce qu'il lui avait confié quelques instants plus tôt.*

NILS: *Il pouvait sentir une partie de lui se crisper et grincer des dents alors que même ainsi il arrivait à garder le contrôle sur la situation mais il laissa ses genoux trouver le sol et ses yeux observer avec gourmandise ce qui se dressait devant lui. Il y passa sa langue, lentement et à plusieurs reprise avant de finalement le prendre en bouche. Léchant avidement ce qu'il pouvait glisser entre ses lèvres, il s'appliqua comme il aimait lui à le faire. Aspirant doucement le bout lorsqu'il s'en éloignait et jouant de sa langue lorsqu'au contraire il l'enfonçait jusqu'à sa gorge. Ses mains venant agripper ses fesses*

CLARISSE: *Il laissa échapper de petits râles contrôlés de plaisir, les yeux fermés et la tête doucement penchée vers l'arrière, profitant de ce délicieux dessert alors qu'il se remémorrait aussi ce qu'avait été le reste du diner. Serrant doucement les cheveux de Nils, il ne lui laissa pas l'entière liberté de faire ce qu'il voulait ou du moins, il se laissait la sensation d'avoir son mot à dire là dedans. Il se mordit la lèvre, pour être discret mais aussi quelque part un peu pudique en ce qui concernait son propre plaisir.* Oui... *soupira-t-il tout de même pour encourager Nils à continuer ses baisers*

NILS: *Il en aurait bien sourit si lui-même n'était pas prit par un tourbillon de plaisir insolent à le goutter de la sorte. Il le lécha, l'embrassa, le prit en bouche et recommença, loin d'oublier de s'occuper de ses deux soeurs à la base avec sa langue ou sa main. Sentant son propre désir être à l'étroit dans ses vêtements, il ne pu cependant pas arrêter en si bon chemin. L'appétit vint en mangeant disait-on et il se montra vraiment gourmand, le dévorant entièrement, sa langue serpentant autour de sa queue alors qu'il s'éloignait lentement, uniquement pour mieux la reprendre*

CLARISSE: *Ses râles s'intensifièrent comme sa poigne sur ces cheveux alors que tout son corps se crispait de plaisir. * Bon sang... *Laissa-t-il échapper, enivré par sa gourmandise experte qui ne laissait rien de côté. Autant il pouvait être très tenace lorsqu'il venait chercher le plaisir des autres, autant il n'était pas habitué à voir se traitement se retourner contre lui, pas à ce point. Il se sentit vibrer, son cœur battant à la chamade.* Ne... Stop... Ha... *Souffla-t-il incompréhensibles d'une voix soudainement moins contrôlée, se crispant contre lui au bord de la jouissance*

NILS: *L'entendre ne faisait qu'animer un peu plus ses propres envies, les ongles de sa main gauche s'enfonçant dans la chaire tendre de ses fesses pour le pousser plus qu'il n'était possible contre lui. Il voulait le pousser jusque dans ses derniers retranchement, lui laisser un souvenir indélébile de cette rencontre, au moins autant que lui avait su le marquer profondément. L'aspirant goulument, n'écoutant que son plaisir qui faisait échos à celui qu'il offrait à Clarisse, il le poussa à bout, l'avalant entièrement jusqu'à ce qu'il explose dans sa bouche*

CLARISSE: *Il jouit violemment dans sa gorge en laissant échapper un puissant râle libérateur. Le corps tremblant, le souffle saccadé, il lutta pour redescendre et retrouver son calme mais n'y parvint pas.*

NILS: *Il n'en laissa rien, ne le quittant que lorsqu'il fut certain que ce qu'il laissait derrière lui était presque aussi intact qu'avant qu'il y l'entoure de ses lèvres. Passant sa langue sur ses lèvres, il se releva malgré l'érection plus que visible. Il pouvait deviner cette sensation qui devait habiter Clarisse en cet instant précis et c'est ce qui le poussa à ne réclamer ni baiser, ni geste tendre, lui laissant le temps pour se retrouver lui et son calme, s'accordant juste à ne pas lui laisser son anatomie à l'air libre et trop fraiche du pôle nord*

CLARISSE: *Il lutta à rester debout, se sentant déjà un peu étourdit par sa respiration erratique. Il était visible qu'il luttait pour retrouver le contrôle et il ne vint pas chercher d'aide auprès de Nils, fuyant plutôt son regard et son contact. D'une main tremblante il vint chercher à l'intérieur de sa veste pour sortir une montre à gousset. Celle-ci ne montait cependant pas l'heure mais un miroir dans lequel Clarisse put d'observer. Il resta plusieurs minutes à fixer son reflet en laissant son souffle se régulariser. Lorsqu'il fut calmé, il soupira lourdement en refermant la montre et la rangea à nouveau dans sa veste.* D'accord. Ça suffira merci. *Déclara-t-il en s'éloignant pour le laisser là*

NILS: *Il ne s'en vexa pas pour autant, lui-même avait couper court à leur dîner. Peut-être moins brutalement mais il l'avait fait. L'observant s'éloigner, un sourire flottant sur ses lèvres malgré la frustration physique de son corps. Il se laissa un peu de temps pour se calmer lui-même avec une cigarette, allant rejoindre son frère après si celui-ci faisait toujours la fête*

LENNY: *Il les avait observé partir d'un regard un peu soucieux, n'osant pas aller jusqu'à les épier dans leurs ébats. Peu rassuré pourtant il ne fut pas vraiment d'humeur à faire la fête. Il avait hésité à aller aborder Igrid pour lui demander ce qu'elle savait à propos de Clarisse, elle qui semblait proche de lui. Il savait qu'elle ne le jugerait pas de vouloir en savoir plus sur l'homme qui semblait intéresser son frère, mais il n'osa pas et resta adossé à son pilier. Il vit Clarisse revenir, la démarche rigide, rejoignant rapidement sa place auprès d'Ingrid comme un automate revenant à sa base. Il s'inquiéta de ne pas voir Nils avec lui mais celui-ci réapparu rapidement.* Tu bandes. *remarqua-t-il en haussant un sourcil lorsqu'il s'approcha de lui, devinant que peu importe ce à quoi monsieur Clarisse avait eu le droit, il n'avait pas fait l'effort de retourner la faveur. Il l'aimait définitivement de moins en moins.*

NILS: Je sais *Répondit-il, à la fois agacer par ce fait et amusé bien qu'il n'était pas spécialement gêné, cela passerait, soit avec le temps, soit il ferait en sorte que cela disparaisse.* Tu t'inquiétais ? *Remarqua-t-il soudainement en relevant qu'il l'avait attendu*

LENNY: Bien sûr. *répondit-il en fronçant les sourcils, ne se cachant pas de ce fait.* J'sais pas ce que tu lui trouve... *marmonna-t-il pour ne pas être vulgaire en jetant un coup d'oeil vers Clarisse, ne cachant pas non plus son antipathie.*

NILS: *Il haussa les épaules* Il y a quelques choses d'insondable chez lui... *Tenta-t-il d'expliquer* Il a un regard...Un sourire...Un...Truc ? *Il soupira en regardant Lenny, récupérant ses lunettes* Et il m'a reconnu

LENNY: *Il souffla devant cette dernière remarque en reprenant ses lunettes d'un geste sec.* C'est parce que t'y a pas mit du tien. *rétorqua-t-il en traversant la salle à son tour pour rejoindre Clarisse*

NILS: *Il comprit pas ce qu'il cherchait à faire et chercha à vouloir le récupérer avant qu'il ne fasse cette connerie mais il était déjà trop tard. Etait-ce par curiosité ou gêné qu'il resta là à regarder ça de loin, les sourcils froncé*

LENNY: *Il s'efforça de contrôler son agacement et son agressivité, se laissant glisser dans son rôle d'acteur et la peau de son frère.* Alors ? Rassasié ? *demanda-t-il en se tenant devant Clarisse avec une pointe de reproche mais aussi étonnament beaucoup de désir réprimé.*

CLARISSE: *Il observa le nouveau venu s'approcher avec un soupir. L'agacement ne le poussant pas à étudier l'individu assez pour songer que ce pouvait être le frère.* Oui. *répondit-il simplement pour le faire partir.*

LENNY: *Il eut un petit lueure victorieuse dans les yeux en voyant qu'il ne se rendait pas compte de l'entourloupe, mais il fut aussi véxé et frustrée de cette réponse ferme.* Moi je ne le suis pas. *insista-t-il d'une voix regorgeant de désir pour lui.* Je veux que tu me fasse jouir... *soupira-t-il doucement sans se soucier qu'on puisse l'entendre.*

CLARISSE: *Mais cela dérangea bien plus Clarisse qui releva soudain les yeux vers lui en le fusillant du regard.* Pourquoi n'irais-tu pas baiser ton frère ? *rétorqua-t-il d'une voix sèche et agressive jurant cruellement avec l'image qu'il arborait jusqu'ici.*

INGRID: Clarisse. *appela-t-elle calmement en posant une main apaisante sur son bras*

CLARISSE: Va te faire foutre Ingrid... *souffla-t-il d'un ton exaspéré avant de se retourner vers le jumeau*

LENNY: *Il se figea de stupeur devant ses propos vulgaires et choquant, ignorant si cela était parce qu'il l'avait reconnu ou s'il pensait encore parler à Nils, ce qui serait bien pire de son point de vue. Le voir traiter la maraine de l'évènement ainsi finit de briser son masque en laissant apparaitre son expression plusque de choquée.* Pour qui tu te prends ?!

INGRID: Clarisse. *insista-t-elle plus fermement sans se laisser destabiliser par l'attitude de ce dernier.*

NILS: *Il remarqua rapidement que les choses semblaient partir en vrille et il préféra venir y mettre un terme rapidement, attrapant son frère dès qu'il fut à sa hauteur, il le regarda simplement dans les yeux* On va danser *Demanda-t-il à Lenny, loin de vouloir que ça finisse une nouvelle fois en drame*

CLARISSE: Pour qui j'me prends ? *s'amusa-t-il avec un rictus mauvais mais il se fit interrompre a nouveau par Ingrid.* Tu vas la fermer ?

LIZBETH: *Elle observait la scène, de loin, fixant Clarisse avec un intérêt étrange, interrompant la partie d'échec à laquelle elle participait pour pouvoir les regarder*

LENNY: *Figé de stupeur il ne résista pas lorsque Nils vint le chercher, lui prenant la main pour le tirer sur la piste de danse et l'éloigner de Clarisse. Il lui rendit ses lunettes et son paquet de cigarette, récupérant ses lentilles et son identité, un peu paniqué.* Je... Je suis désolé je... Je sais pas... Je pensais pas... C'est quoi son problème ?!

INGRID: Clarisse, tu divagues. *remarqua-t-elle parfaitement calme et avec un petit sourire rassurant.*

CLARISSE: Je ne - ! *s'énerva-t-il mais il se retint, happé par le regard intense et calme d'Ingrid.* Je ne...

NILS: *Il le prit immédiatement dans ses bras, préférant ne pas répondre à cette dernière seconde* C'est pas grave *Rassura-t-il, il ne lui en voulait pas* C'est dommage pour toi qu'il ait refusé, c'est excellent coup *Tenta-t-il de plaisanter pour ramener son frère*

INGRID: Tout va bien Clarisse. *le rassura-t-elle avec son sourire bienveillant en caressant doucement son bras.* Tiens. *elle ouvrit son petit coffre, sortant cette fois un petit miroir de celui-ci qu'elle tendit à son ami.* Jette un coup d'oeil.

CLARISSE: *Il prit le miroir qu'elle lui tendait malgré lui, y jetant un bref coup d'oeil dubitatif sans comprendre mais son regard se trouva rapidement accroché par son propre reflet qu'il étudia comme si pendant une seconde il ne se reconnaissait pas.*

LENNY: *Il serra Nils dans ses bras en laissant s'exprimer son inquiétude.* Dis-moi que tu vas pas le revoir. S'il-te-plait ! *murmura-t-il doucement, clairement effrayé à l'idée que son frère s'approche d'un tel individu.*

NILS: *Il le serra dans ses bras, jetant un coup d'oeil malgré lui dans la direction de Clarisse...* C'est le Pi-day, je ne risque pas de le revoir...

LENNY: Ca ne veux pas dire que tu n'as pas envie ! *remarqua-t-il avec horreur en tentant de lire dans les yeux de son frère ce qui l'animait réellement*

NILS: *Il prit le visage de Lenny entre ses mains, verrouillant son regard dans le sien* Je ne le reverrai plus *promit-il, même le meilleur amant du monde ne passerait pas avant son frère et le voir dans un tel état de panique animait bien trop son instinct protecteur pour qu'il ne cède pas. *

LENNY: *La promesse de Nils le rassura efficacement. Il eu un sourire reconnaissant bien qu'il s'en voulait de faire ce qu'il s'était interdit de faire en lui interdisant de revoir cet homme. Il le serra contre lui, ne croyant pas un jour craindre pour son frère pour une stupide histoire de cul.* Et si on allait ailleurs ? *proposa-t-il, estimant que ce qu'il se passait dans le chapiteau central était peut-être un peu trop intense pour eux cette année.*

NILS: *Il acquiesça, soulagé de voir que son frère se calmait doucement* Il faut qu'on récupère Rê et la petite mais on peut rejoindre Yassine dans le chapiteau d'à côté... *proposa-t-il doucement*

LENNY: *Il acquiesça, rassuré. Il avait presque oublié Rê et Mélody dans toute cette histoire. Sans lâcher son frère, il se rapprocha du canapé où ils étaient tout les deux allongés.* Hey... Tout va bien de votre côté ? *demanda-t-il avec douceur bien qu'il pouvait voir que Rê était toujours pâle comme la mort et qu'il ne s'était pas réveillé malgré tout le bruit.*

Mélody: *Elle n'avait pas fermé l'oeil, caressant simplement Rê en veillant à lui simplement. Dans leur bulle, elle ne remarqua la présence des jumeaux qu'en entendant la voix de Lenny la sortir de la réalité. Son regard trahissait son inquiétude malgré le sourire qu'elle lui adressa*

LENNY: On va bouger dans un endroit plus calme. *Expliqua-t-il simplement avec un sourire rassurant bien qu'il n'était pas rassuré non plus. Il lui offra sa main pour l'aider à se relever afin qu'il puisse porter Rê jusqu'au chapiteau voisin.*

Mélody: *Elle prit sa main, acquiesçant doucement en laissant Nils prendre Rê, elle resta silencieuse, quelque peut effrayé à l'idée qu'elle pourrait à nouveau éclaté en sanglot si elle se remettait à parler. Les suivants jusqu'au chapiteau voisin, elle rompit pourtant le silence en serrant la main de Lenny dans la sienne* Merci *Souffla-t-elle, elle venait de se rendre compte que jusqu'à présent, elle n'en avait pas eu l'occasion*

LENNY: *Il sentit son cœur chamboulé s'adoucir en retrouvant sa petite princesse et lorsqu'elle le remercia. Il n'avait pas vraiment de réponse, surtout qu'il n'était pas sur de mériter ses remerciements. Rê était toujours maudit et n'avait pas l'air au meilleur de sa forme. Il serra doucement sa main, s'efforçant surtout de la rassurer par sa présence et l'assurance qu'il veillerait sur elle.* Tu veux boire ou manger quelque chose ? *Demanda-t-il alors qu'ils arrivèrent à l'autre chapiteau*

Mélody: Juste un verre d'eau...J'ai mangé assez de tarte pour toute une vie *lui raconta-t-elle alors que Nils reposait le corps endormi de Rê sur le premier canapé libre qu'il trouva*

NILS: Et lui ? ca fait combien de temps qu'il n'a pas mangé ?

Mélody: *Bien que la question était rhétorique, elle y répondit alors qu'elle s'asseyait à ses côtés, relevant la tête de Rê pour la poser sur ses genoux* Trop longtemps

LENNY: D'accord. *Acquiesça-t-il avec un sourire rassurant, allant pour lui servir ça* On lui gardera une part de tarte ! *Dit-il pour répondre à la question de Nils, tentant d'égayer cela avec l'image d'un adolescent en appétit*

YASSINE: Il ne s'est pas encore réveillé ? *Demanda-t-il un peu soucieux en les voyant arriver en portant Rê encore inconscient*

Mélody: *Elle acquiesça, reprenant simplement les caresses contre le bras de Rê, espérant toujours le réveiller en douceur ainsi*

NILS: Toujours pas... *Répondit-il à Yassine, toujours inquiet avant d'observer Luna*

LENNY: *Il revint pour donner le verre d'eau à Mélody. Il eu un petit regard pour Kafele en repensant à la dernière fois qu'ils s'étaient parlé. L'effet de l'alcool s'étant un peu estompé, il se sentait encore plus embarrassé de la tournure des évènements. Leur course stupide jusqu'aux toilettes, le contact de sa virilité contre lui, sa demi-confession maladroite et malvenue, les excuses de Kafele... Puis la colère de Nils... Il détourna le regard, s'efforçant de ne pas trop y penser et s'assit à côté de Mélody avec un sourire, jetant un coup d'oeil amusé à Rê comme s'il n'avait été qu'endormit.* Tu sais ce qui pourrait le réveiller ? *dit-il avec un petit air espiègle.* Si on met son petit doigt dans l'eau...

Mélody: *Elle eut un éclat de rire en l'écoutant* On a essayé sur un ami à Rê *avoua-t-elle en regardant son verre d'eau en reprenant un peu de calme, observant son verre d'eau, elle n'avait pas vraiment soif en réalité...* Ca n'avait pas marché sur Asim... *Dit-elle avec une moue un peu boudeuse avant de tendre son verre à Lenny* Si ça fonctionne, je dirai que c'était ton idée

LENNY: *Il eut un grand sourire en la voyant lui tendre son verre d'eau. Pouffant comme une chipie, il s'approcha de Rê pour prendre son bras tout flasque et plonger son petit doigt dans l'eau. Même s'il était inconscient, et même si faire une telle blague pouvait être cruel dans son état, il sentait que Mélody avait cruellement besoin d'associer quelque chose de bon à ce garçon à nouveau. Oublier les serpents, les paupières fendues et les mots sifflants pour lui rappeler le garçon qu'elle aimait, le père de son enfant. C'était peut-être plus facile à faire tant qu'il était inconscient et semblait simplement plongé dans un sommeil lourd et paisible.* C'est peut-être la malédiction. *plaisanta-t-il un peu plus lorsque les résultats ne furent pas concluant* Peut-être que les serpents l'empêchent de faire pipi ! *dit-il en prenant un air faussement horrifié pour dédramatiser un peu plus.*

Mélody: *Elle observait Rê dormir, espérant presque pour que ça marche et juste pour qu'il se réveille. Jusqu'à présent, elle n'avait en réalité absolument aucune certitude qu'il allait réellement bien si ce n'est qu'il dormait et semblait plutôt paisible. Son sourire se fit un peu plus faible devant les plaisanteries de Lenny* Et s'il se réveille jamais ? *demanda-t-elle sérieusement*

LENNY: *Son sourire diminua doucement devant sa question, voyant que ses efforts pour la distraire n'étaient pas très concluants.* Il se réveillera. *lui assura-t-elle en ôtant le petit doigt de Rê de ce verre d'eau qu'il mit de côté.* Il n'est pas mort Mélody. Et il est avec nous maintenant. On veillera sur lui et on s'assurera qu'il aille mieux, hein ? Pour toi et le bébé. *murmura-t-il avec douceur en caressant son visage si adorable.*

Mélody: C'est pour lui qu'il faut qu'il aille mieux *corrigea-t-elle même si c'était par pur égoïsme qu'elle avait voulu le revoir malgré ce qui s'était passé. Se penchant un peu vers lui pour chercher dans ses poches s'il possédait encore les photos qu'ils avaient prit ensemble dans ce photomaton*

LENNY: *Voyant que ses efforts pour la rassurer n'étaient pas forcément très pertinents, il se releva pour la laisser un peu tranquille. Il observa avec curiosité ce qu'elle sortit de la poche de Rê mais avant qu'elle ne l'observe, il lui prit le papier plastifié des mains. C'étaient une simple série de photos moldues mais le tirage semblait imprégné d'une aura magique sombre. Il la dissipa rapidement, et les visages distordus retrouvèrent leur grimaces et leur joie.* C'est trop mignon ! *commenta-t-il joyeusement comme s'il n'avait fait que lui prendre ces photos pour les regarder avant de les lui rendre.* Mélody chérie, peut-être que tu ne devrais pas rester si près de lui... *remarqua-t-il tout de même, inquiet après avoir vu ces photos que la simple proximité de Rê, même inconscient, puisse affecter autre chose ou quelqu'un d'autre.* Va prendre un peu l'air, profiter du Pi-Day ou te reposer. Je peux veiller sur lui et je t'appellerais dès qu'il se réveille, deal ? *proposa-t-il joyeusement en masquant l'inquiétude qui le poussait à vouloir l'éloigner*

LUNA: *Elle se montrait toujours discrète lorsqu'elle se retrouvait entourée des ami(e)s d'Yassine, captant leur présence à travers leur aura si particulière, elle pouvait les reconnaître sans avoir à les voir, ni même à connaître leur voix ou leur prénom. Tout comme elle remarqua ce qui sembla soudainement inquiéter Lenny. Tendant la main vers la jeune fille* J'avoue que j'ai besoin d'aide pour trouver les toilettes, avec tout ce monde...Je m'appelle Luna *Dit-elle en souriant, ses yeux toujours dans le vide, elle espérait pouvoir aider l'islandais à éloigner Melody*

Mélody: *Elle s'apprêtait à refuser mais la main tendue de Luna vers elle l'en empêcha. S'apprêtant à lui dire qu'Yassine pourrait l'emmener, elle se disait qu'elle était peut-être gêné à l'idée de demander ça à un homme. Truc de fille se dit-elle en acquiesçant simplement, reprenant la tête de Rê délicatement entre ses mains pour se relever, elle fixa Lenny cependant* Tu promets ? *attendant qu'il lui fasse verbalement la promesse avant de partir avec Luna*

LENNY: Je te le promet ! *affirma-t-il fermement en sachant qu'elle en avait besoin pour partir sereinement. Ce n'était pas qu'il voulait lui cacher un quelconque de Rê, mais la voir si proche de lui tout le temps en sachant que cette chose en lui pouvait peut-être l'affecter négativement elle et le bébé même en dehors d'une crise agressive comme il semblait avoir pu le faire avec ces simples photos, ne le rassurait pas du tout. Il attendit que Mélody s'éloigne avec l'aveugle pour lancer un regard aux autres.* Il faut vraiment qu'on se débarasse de cette malédiction. Même si Rê se réveille et même s'il parvient d'une façon ou d'une autre à survivre et à se contrôler, il ne peut pas rester avec Mélody et le bébé. C'est trop dangereux.

NILS: *Il jeta un regard à Kafele qui fumait une cigarette en observant ses chaussures dans un canapé plus loin, ignorant les personnes qui semblaient vouloir faire sa connaissance* Tu m'as pas dit ce qu'il en était pour le coeur... *remarqua-t-il en reposant ses yeux sur son frère*

LENNY: *Il jeta un regard à Kafele à son tour en se remémorant leur conversation à ce sujet.* Leur Temple a été prit d'assaut... Ils gardent bien les organes des gens important et il y en a forcément de la famille de Rê qui doivent être compatibles. Seulement il ne sais pas exactement où ils pourraient se trouver et l'endroit doit être gardé par des ennemis maintenant... *résuma-t-il pour son frère* Rê doit savoir où on pourrait trouver ça mais Kafele pense qu'il ne serait pas d'accord. Dans tout les cas si on doit lui greffer un nouveau coeur, on sera obligé de lui en parler...

NILS: On peut lui en parler après... *Suggéra-t-il avant de se tourner vers Yassine* Je sais qu'on en demande peut-être beaucoup mais...Toi...Tu sais où ?

YASSINE: Je... *il avait suivit l'histoire d'une oreille, un peu plus attentivement lorsque Luna avait emporté Mélody à l'écart.* Je vois à peu près oui. *avoua-t-il en se souvenant des longues heures passées dans les Tombeaux. Il connaissait surtout celui de ses parents mais les dédales ne lui étaient pas inconnus.* Quand je suis partis... La famille de Rê était encore... *marmonna-t-il tout de même en se remémorant avec nostalgie et tristesse ceux qu'il avait laissé derrière lui et qu'il ne reverait plus jamais. Akhet, Hélios... Il serra doucement la marque noircie de Malick à son bras. Il déglutit doucement à ce qu'il comprenait de la situation mais il savait que cela faisait un petit bout de temps qu'il dégringolait sur cette pente glissante et que cela ne servait à rien de lutter au contraire.* J'irais. Il faut être un Enfant de Ra pour pouvoir pénétrer dans les Tombeaux donc même les intrus ne peuvent y être entrés. Est-ce que... Est-ce qu'il y a un moyen pour savoir lequel serait compatible ?

NILS: Ouais y en a un... *Dit-il en regardant Yassine* En nous emmenant *Plus exactement, c'était en emmenant Lenny mais l'un n'allait pas sans l'autre, se refusant très clairement à laisser son aîné de quelques minutes s'en aller en Egypte sans lui*

YASSINE: *Il déglutit en serrant doucement la mâchoire. Il savait qu'il dégringolait mais de là à embarquer les jumeaux là dedans. Bien sûr il savait qu'ils étaient déjà bien plus impliqués que lui. C'était leur idée. Et leur regard posé sur lui exprimait bien qu'il n'avait pas le choix.* Je dois vous prévenir. L'Egypte est un pays aride mais le sang y coule a flot. *grogna-t-il sombrement, l'écho de son passé sanglant résonnant dans sa voix.* Ce ne sera pas un voyage touristique. Et vous risquez de mourir. On risque tous notre peau en retournant là bas. *leur affirma-t-il en appuyant clairement son regard pour leur faire comprendre qu'il ne plaisantait pas. Faute de pouvoir les dissuader, il préférait les informer de ce dans quoi ils s'embarquaient et en appelait à leur raison pour leur faire comprendre ce qu'ils risquaient.* Vous risqueriez votre vie pour la sienne ? *demanda-t-il alors sérieusement, profitant de l'absence de Mélody et de l'inconscience de Rê pour leur laisser y réfléchir sans être influencés.*

NILS: *Il observa longuement Lenny après le discours de Yassine. Ils avaient risquer leur vie tellement de fois et pour des choses tellement plus futile que d'aller piller une tombe pour voler un coeur. Il aurait presque pu en rire s'il n'était pas aussi sur de vexé l'égyptien s'il le fallait.* On fait quoi des trois autres en attendant ? *Dit-il en rappelant qu'ils avaient donc un Rê, une Melody et un Kafele à gérer en plus de tout cela*

LENNY: *Il eu l'air horrifié devant les mises en gardes de Yassine, se mordant la lèvre d'un air soucieux. Il croisa le regard de Nils, comme s'il redoutait l'idée de pouvoir le perdre, mais il ne tint pas longtemps, finissant par pouffer de rire. Il laissa Nils prendre la suite de la conversation pendant qu'il s'efforçait de ne pas être trop vexant, bien que très amusé par l'inquiétude de Yassine. Il ne doutait pas que ce pays était lié à beaucoup de traumatismes pour lui, mais cela ne changeait rien pour eux. Ils avaient beaucoup voyagé et s'étaient mis dans des situations périlleuses pour bien moins que ça.*

YASSINE: Je doute que... Kafele accepte de rester avec eux. Il a d'autres projets. *confia-t-il en jetant un coup d'oeil à celui-ci. Et en réalité, bien qu'il aurait aimé rester avec lui, il préférait aussi qu'il ne se joigne pas à cette mission périlleuse.* Nous pouvons lui demander mais sinon... Le mieux serait que l'un d'entre vous reste avec eux. *avoua-t-il bien qu'il savait que là aussi, il ne réussirait pas à les convaincre*

NILS: Non seulement ça mais...Si ça repart en cacahuète... *Il réfléchissait à haute voix* On peut pas dire qu'il soit un modèle de stabilité ton frère *Il était d'ailleurs presque certain qu'il le serait beaucoup plus sur le terrain qu'en étant avec deux adolescents amoureux à avoir bien trop de temps pour réfléchir. Il soupira doucement devant l'impasse*

LENNY: Il doit retrouver les enfants, Akiiki et Théoris. *se rappela-t-il en réfléchissant lui aussi à une solution sans en trouver une.*

YASSINE: *Il acquiesça. Bien que la remarque n'était pas très délicate, Nils n'avait pas tord. S'inquiétant pour les enfants laissés en Egypte, il ne serait pas le gardien le plus serein pour Rê et Mélody. Et il fallait avouer, bien qu'il voulait aider Rê, il préférait savoir son frère aussi loin de cette malédiction incontrôlable que possible.* Il y aurait peut-être un solution... *marmonna-t-il, peu fan de sa propre idée et en même temps, quelles options avaient-ils ?* Les membres du Temple de Ra... Ils sont cachés quelque part. Ils pourraient veiller sur lui. Ils pourraient même nous aider, après tout... Il est leur chef. *expliqua-t-il, doutant malgré tout.*

NILS: *Il fronça légèrement les sourcils à cette idée* Le mec qu'on a chassé de vos têtes, il viens d'où ?

YASSINE: *Il baissa les yeux devant cette question, sachant que ce n'était pas une solution parfaite.* Il... Il en fait partit. *avoua-t-il* Mais il n'y a pas que lui et qui d'autres avons nous ? *rappela-t-il pour leur faire comprendre qu'ils n'avaient pas beaucoup d'options* Ils ont veillé sur Rê et sa malédiction toutes ces années. Sa mère se trouve là bas. C'est... C'est la meilleure proposition que j'ai.

NILS: *Sur le papier, ça avait l'air d'être la solution idéal mais avec les souvenirs de Kafele encore présent dans sa tête, il lui était impossible de faire pleinement confiance en ces personnes* Ok, on les laisse là, on récupère le coeur d'un membre de sa famille, on revient et ? Tu crois vraiment qu'on nous laissera faire ? Qu'ils laisseront Melody ou même Rê repartir s'ils le souhaitent ?

YASSINE: Ils... *Il aurait aimé le croire. Qu'ils les laisseraient partir comme il l'avait laissé partir. Mais on ne l'avait pas libéré avec un cadeau d'au revoir. Eshe l'avait laissé mais en dehors de ça, il avait fuit comme un lâche. Et Rê n'était pas n'importe qui. Mélody encore moins maintenant qu'elle était enceinte d'un héritier qu'on valorisait apparemment plus que l'actuel chef maudit. Peut-être était-il trop crédule et attaché aux Enfants de Ra mais il était incapable de les considérer comme des ennemis.* Ils voudront les garder avec eux. Et c'est bien normal. Il est le chef. *rappela-t-il à nouveau, les yeux baissés, déjà en proie à un semblant de servitude profondément ancré dans son passé.*

NILS: *Il eut un petit rire dédaigneux en l'écoutant* Laisse tomber, on connait du monde, je vais trouver quelqu'un pour nous aider *Déclara-t-il simplement, loin d'être charmé par l'idée de Yassine*

LENNY: *Il observa la conversation entre son frère et Yassine, intrigué par leur avis à tout les deux. Il n'en connaissait pas autant sur le Temple et les Enfants de Ra, devinant que Nils tirait ses informations de l'aperçu qu'il avait eu de la vie de Kafele. Il les laissa alors débattre en sachant que quitte à ne pas savoir de quoi il parlait, il faisait confiance à Nils pour avoir raison.* A qui tu penses ? *demanda-t-il alors curieusement car bien qu'ils connaissaient en effet beaucoup de monde dans le monde entier, il leur fallait si possible quelqu'un familier avec la situation, capable de gérer cette foutue malédiction mais aussi de veiller et de prendre soin d'une jeune femme enceinte.*

NILS: Lizbeth...De toute façon on aura besoin d'elle pour la transplantation... *Annonça-t-il même s'il avait un temps penser à Luna qui semblait être bien placé aussi pour pouvoir gérer une nouvelle crise au besoin mais l'américaine avait au moins l'avantage d'être un médicomage de renom...*

LENNY: *Il acquieça. Il avait eu un doute en songeant lui même à leur camarade car cette mission s'étendrait bien plus au Pi-Day. Mais elle avait fait preuve d'intérêt et de compréhension pour leur cause et était qualifiée tant pour gérer une éventuelle crise que pour prendre soin de Mélody.* Je vais aller la chercher. *dit-il en se dirigeant vers le chapiteau central à nouveau pour la trouver*

YASSINE: *Il ne su quoi dire, ne connaissant pas assez cette personne pour pouvoir comparer son aide à celle que pouvait leur offrir les Enfants de Ra. Dans tout les cas il était probablement mieux qu'ils n'aillent pas en Egypte, mais était-il prêt à laisser Rê et Mélody avec quelqu'un qu'il ne connaissait pas ? Il savait que Nils ne proposerait pas quelqu'un à qui il ne faisait pas confiance et lui même devaient faire confiance en son jugement. Une chose de plus qui échappait à son contrôle mais il s'y habituait petit à petit. Lorsque Lenny alla chercher la fameuse Lizbeth, il se rapprocha de Kafele pour lui expliquer la situation.* A propos du cœur de Rê, je vais guider Nils et Lenny dans les Tombeaux. Rê et Mélody resterons avec une de leurs amis jusqu'à notre retour et la transplantation. Pendant ce temps tu pourras partir à la recherche des enfants.

KAFELE: *Il releva les yeux lorsque les chaussures de Yassine entrèrent dans son champs de vision. L'écoutant en terminant la cigarette qu'il avait réussi à recevoir d'un participant au Pi-Day, il fronça les sourcils à l'idée de savoir son frère au temple. Violemment partager entre l'envie de retrouver les enfants et celui de se joindre à eux pour s'assurer qu'ils s'en sortiraient...Il semblait déjà peser les deux options* Je viens avec vous *Finit-il par répondre*

YASSINE: Tu serais superflu. *répondit-il calmement, comprenant que Kafele s'inquiète mais une fois de plus il tenta d'utiliser la raison pour le convaincre.* Nous sommes déjà bien plus que nécessaire pour une mission discrète. *remarqua-t-il ensuite, ayant préféré pouvoir faire ça tout seul plutôt que de devoir embarquer les deux jumeaux avec lui.*

KAFELE: *Il se crispa en entendant le ton et les mots de Yassine qui le fit légèrement perdre son sang froid fragile* ne me parle pas comme si j'étais un soldat *Fut sa première réflexion avant de se relever. Il se sentait mit à l'écart et par son propre frère c'était plus difficile à gérer qu'il ne l'aurait cru. Il se leva* Très bien *Dit-il voulant couper court à tout ceci très rapidement, il se dirigeait vers l'extérieur du chapiteau, ayant pour projet de quitter le dome magie et rejoindre les terres froide du pôle nord pour pouvoir transplaner*

YASSINE: *Il se figea devant sa remarque. Non pas parce que Kafele réagissait mal mais parce qu'il ne s'était même pas rendu compte que c'était ce qu'il faisait. Lui parler comme à un soldat, parler de mission. Il n'avait pas penser que retomber dans ce rôle serait si facile et naturel qu'il ne s'en rendrait pas compte. Pire encore, il retombait dans cette période où il n'avait pas de frère et cela il n'était pas prêt à l'accepter.* Kafele, attends. *appela-t-il en le suivant dehors, le rattrapant par le bras.* Petit frère... *se rappela-t-il plus pour lui-même.* Je ne mourrais pas aujourd'hui. Ni demain. Je ramènerais ce cœur et tu retrouveras ces enfants. *affirma-t-il fermement en le regardant dans les yeux.* Ce ne sont pas des missions et nous ne nous battons pas dans une guerre. *rectifia-t-il.* Nous nous efforçons de veiller sur ceux qui comptent pour nous. Pas en tant que soldats, mais en tant que frères. Et je te promets mon frère qu'un jour viendra où nous n'aurons rien à faire à part se boire une bière devant la cheminée et rire avec nos amis mais... avant ça... *il eu un petit sourire navré mais ils savaient tout deux qu'ils ne pourraient pas trouver ce genre de repos tant qu'ils sauraient qu'on avait besoin d'eux.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 10   Sam 14 Jan - 10:13



KAFELE: *Il voulu s'arracher de sa main mais le fait de l'entendre l'appeler ainsi le calma directement, concédant à l'écouter. Il aurait aimer le croire mais à chaque fois qu'il avait eu ce genre de plan, ça n'avait jamais vraiment fonctionner mais l'image que cela laissait en lui le fit discrètement sourire.* Ouais...Avant ça... *Répéta-t-il simplement avant de poser la main sur la sienne, remarquant alors le tatouage et ces mots.* Souviens toi... *Relevant ses yeux vers lui, il l'étreignit, il ne resterait pas jusqu'au bout au Pi-Day, préférant au final profiter de pouvoir partir comme un voleur pour éviter un moment trop difficile.*

YASSINE: *Il acquiesça avec un petit sourire en sachant plus que Kafele que ce message était réellement de circonstance, pas tant par ce mot que par son emplacement. Il l'étreignit fermement, forçant son cerveau à ne pas voir cela comme un "au revoir" mais un "bon courage". Ils se retrouveraient une fois qu'ils auraient tous deux accomplis ce qu'il voulaient accomplir. Il n'en doutait pas une seule seconde.* Toi aussi. Maintenant que tu te souviens. *plaisanta-t-il doucement*

LENNY: *Il sortait justement du chapiteau central après avoir parlé à Lizbeth. Il aperçu les deux frères dehors dans une scène touchante et il s'approcha avec un sourire.* Moi aussi je peux avoir un câlin ? *plaisanta-t-il joyeusement, rassuré de retrouver un peu de tendresse dans ce groupe.*

KAFELE: *Il profita de ses quelques secondes d'insouciance qu'il pensait lui rester avant que la voix de Lenny ne le tire vers la réalité. S'éloignant de son frère, un peu mal à l'aise. Il ne su quoi dire sur le moment mais mentir était impossible pour lui alors... Il le prit simplement dans ses bras à son tour, loin de savoir qu'il ne pourrait pas rentrer en Egypte aussi facilement qu'il le pensait* Il faut que je parte Lenny...

LENNY: *Il gloussa en sentant les bras de Kafele répondre à sa demande.* Lassé du Pi-Day ? *demanda-t-il un peu étonné, loin de croire qu'il songeait disparaitre dans la minute.*

KAFELE: Plus vite je les aurais retrouvé et plus je pourrai t' *il coupa sa phrase pourtant en cours de route, la laissant en suspend*

LENNY: *Il ne vit pas trop où Kafele venait en venir, ne cherchant pas à terminer sa phrase en questionnant déjà son début.* Oui mais... Le bateau ne repart qu'à la fin du Pi-Day. *lui rappela-t-il.* Et... Tu ne peux pas transplaner ici, tu te souviens ? Les champs magnétiques tout ça... Sinon on ne se serait pas donné autant de mal pour venir... *expliqua-t-il en se demandant s'ils n'avaient pas prit la peine d'expliquer tout cela ou si Kafele avait simplement oublié.*

KAFELE: *Il se senti soudainement particulièrement ridicule mais aussi, quelque part, un peu frustré* Je pensais que...Ca faisait juste partie du jeu... *Dit-il pour justifier le voyage. Devant sa propre bêtise, il ne put s'empêcher de rire, se moquant de son faux départ au point que ce simple éclat de rire se transforma en fou rire*

LENNY: *Il rigola doucement, navré de couper court à ses plans de départ. Le voir rire et sourire le fit rougir et rire un peu plus, finissant par éclater de rire, emporté par le four rire de Kafele.*

KAFELE: *Cela dura plusieurs minutes avant qu'il ne retrouve son calme, jetant un regard à Yassine* Je suis donc coincé ici *Mais dans sa voix transparaissait une forme de soulagement de pouvoir profiter encore un peu de frivolité avant de revenir aux choses sérieuses et douloureuses* Si tout est réglé pour tout le monde...On pourrait peut-être commencé à vraiment profiter de la soirée ?

LENNY: *Il n'en cru pas ses oreilles, son visage tout entier s'illuminant de bonheur lorsque Kafele tourna son attention vers les festivités. Il agrippa sa main, prêt à l'amener jusqu'au bout de la nuit mais se souvint rapidement qu'ils n'étaient pas tout seuls.* Oh mais... Rê, Mélody...

YASSINE: *Il rigola doucement avec eux dans leur fou rire même s'il ne voyait pas ce qu'il y avait de si drôle. Voir son frère rire était la plus belle chose qu'il pouvait voir ce soir alors il en profita, rassuré quelque part qu'il reste encore un peu. Il fut surprit tout comme Lenny de le voir accepter son destin mais aussi accepter de se détendre un peu. Il capta l'excitation de Lenny et eu un petit sourire attendrit.* Je veillerais sur eux. Allez vous amuser un peu. *leur assura-t-il en retournant vers le chapiteau*

KAFELE: *Il fut un peu prit de cours par le départ d'Yassine qui retournait au chapiteau, reposant alors ses yeux sur Lenny il posa une main sur sa nuque pour se la gratter, retrouvant un vieux tic nerveux.* Ok...Tu propose quoi ?

LENNY: *Il rayonna de gratitude et de joie lorsque Yassine le libéra de la responsabilité de veiller sur Rê pour qu'il puisse s'amuser avec Kafele. Trépignant d'impatience et de bonheur, il se retourna vers Kafele en sautillant.* Je propose quoi ? On est au Pi-Day ! Il a de la musique, il y a de la danse, il y des buffets, il y a toutes sortes d'attractions ! De la votige, des massages, des tobogans, oh des bains chauds de champagne... De la voltige, des concours de sculpture de glaces, des concours de mangeage de glaces ! Des tonnes et des tonnes de démonstrations magiques, des duels ! Il y a le marché aux puces oh et des stands de coutures ! Il y a tout ce dont tu peux rêver c'est trop bieeenn !!! *couina-t-il hystériquement*

KAFELE: *Il l'observa plonger dans cette hystérie infantile mais terriblement distrayant, l'obligeant à se concentrer pour le suivre, ne pouvant s'empêcher de sourire un peu plus en le regardant. Il mit d'ailleurs un certain temps à lui répondre, secouant sa tête en se rendant compte qu'il attendait une réaction de sa part...Et devant cette liste...Il était difficile de choisir, la seule chose qu'il connaissait et maitrisait, c'était les duels.* Tu as dit voltige deux fois *remarqua-t-il comme si ça justifiait de se tourner vers cette activité plutôt qu'une autre*

LENNY: *Il pinça les lèvres pour retenir un sourire énorme en l'entendant remarquer son intérêt pour la voltige.* Ils te font voler... *souffla-t-il d'une petite voix émerveillée, des étoiles dans les yeux. Il n'en fallu pas plus pour qu'il serre sa main dans la sienne et qu'il se mette à courir pour rejoindre l'ascenseur qui les mènerait au dessus des nuages.*

KAFELE: *Il fut obligé de courir pour pouvoir le suivre, n'imprimant pas encore complètement cette idée de volée. Bien que cela n'avait rien d'étonnant pour lui, les balais, le quidditch, il connaissait et avait même suivit certain match de son pays mais il n'avait jamais volé de sa vie, ce n'était pas ce qu'on leur demandait, ce n'était pas nécessaire...Le suivant dans cette folle course, ils s'arrêtèrent qu'au bout de quelques minutes, rejoignant une file qui attendait aussi pour pouvoir profiter de cette activité.* Ca se passe comment ? *Demanda-t-il* Je me suis jamais servis de balais... *admit-il par la suite*

LENNY: Des balais ? *s'amusa-t-il en pouffant doucement* Non chérie, là haut pas besoin de balais. *gloussa-t-il avec excitation*

KAFELE: Ah... *Laissa-t-il entendre dans une expression de surprise mais aussi, tout de suite, beaucoup moins enthousiaste, levant le nez pour tenter d'apercevoir quelque chose au-dessus d'eux*

LENNY: *Ils firent la queue au milieu des excités et des sceptiques. Il ne voulu pas lui en révéler plus, souhaitant le surprendre, d'autant plus que les épais nuages blancs au dessus d'eux masquaient complètement ce qui pouvait se passer au dessus. Il ne lâcha pas la main de Kafele une seule seconde, sautillant d'imatience en voyant les gens devant eux propulsés dans le tube de verre pour rejoindre les hauteurs. Lorsque ce fut leur tour, il enlaça Kafele de ses bras en se lovant contre sa poitrine.* Pieds et mains à l'intérieur du tube. *se justifia-t-il en répétant les consignes du steward qui les fit filer d'un sort de propulsion. Pendant quelques secondes ils purent observer le grand dôme et toutes les installations vue de haut puis ils pénétrèrent dans les épais nuages qui étonnemment les enveloppèrent d'une douce chaleur confortable. Lorsqu'ils émergèrent, ils furent accueillis par la lumière éblouissante et rosie du Soleil, baignant le ciel dégagé au dessus de l'épais tapis nuageux. Ils sortirent du tube pour marcher sur une passerelle transparante de verre et il laissa Kafele apprécier le spectacle. Au dessus et autour d'eux flottaient joyeusement les personnes qui les avaient précédées. Sans balais, sans contraintes, certains flottaient librement alors que d'autres filaient en vitesse en se faisant la course. Un sorcier blond habillé d'une grande robe de laine comme ses collègues s'approcha d'eux, leur demandant si c'était la première fois qu'ils venaient ici et leur donna à chacun une petite chaine dorée qu'ils durent attacher autour de leur cou. Comme Lenny était très familier avec les consignes, il les guida jusqu'à une autre plateforme de verre où ils pourraient prendre leur temps. Lenny sautilla joyeusement en observant Kafele, espérant qu'il soit tout de même un peu excité faute de pouvoir l'être autant que lui. Prenant ses mains en souriant, il se mit déjà doucement à flotter de quelques centimètres avant de redescendre.* Tout ce que tu as à faire, c'est imaginer que tu peux voler, et y croire. *expliqua-t-il avec douceur.* Ca aide de penser à des choses heureuses. Pour te rendre tout léger. *conseilla-t-il en souriant, se remettant déjà à flotter doucement malgré lui* Le collier c'est pour ne pas te perdre dans les nuages...

KAFELE: *Se laissant étreindre, il était encore trop dans l'observation pour vraiment se rendre compte. Il fut d'ailleurs un peu surpris par ce premier décollage, s'émerveillant pourtant par la vue sur le moment jusqu'à ce qu'ils se retrouvent vraiment haut et sur une plateforme de verre. Son coeur accéléra doucement, les hauteurs de ne l'effrayait pas spécialement mais d'ici, il n'était pas à l'aise, encore moins sur du verre qui laissait entre voir la hauteur sous ses pieds. Collier autour du cou, à l'écart, il observa Lenny en écoutant ses instructions tentant de faire le vide et de se concentrer sur un souvenir mais il n'arrivait pas vraiment à oublier le fait d'être à une hauteur vraiment trop vertigineuse pour que ça soit sécurisant. Il soupira doucement en sentant toujours le sol sous ses pieds* désolé... *S'excusa-t-il de peur de le décevoir*

LENNY: *Il eu un petit sourire attendrit de l'entendre s'excuser. C'était parfaitement normal d'avoir du mal la première fois. Il prit doucement son visage dans ses mains et le fixa de ses yeux brillants.* Regarde-moi. *conseilla-t-il pour lui faire oublier la hauteur et le reste.* Tu savais que selon une étude faite en 1989, il est dit que deux personnes peuvent tomber amoureuses juste en se regardant les yeux dans les yeux pendant deux minutes ? *raconta-t-il alors sans le quitter du regard avec un petit sourire espiègle* Ce serait parce que le corps produirait quelque chose appelé des phenylethylamines associé au coup de foudre. Comme dans le chocolat... *raconta-t-il d'une voix suave en continuant de le fixer de son regard intensément énamouré.*

KAFELE: *Son regard se fixant dans le sien, il fut incapable de s'en détacher, son coeur s'emballant un peu plus devant ses mots, son sourire et ses yeux. Il ne savait pas vraiment quoi faire si ce n'est que de le regarder* Et t'en...Pense quoi ?

LENNY: J'en pense... Que ça ne sert à rien de tout rationnaliser. *avoua-t-il avec un sourire distrait, se perdant lui aussi dans ce regard sombre et envoutant.* Mais c'est une bonne chose à savoir... Sait-on jamais... *murmura-t-il en rougissant sans le quitter des yeux, ne se cachant pas qu'il ne disait pas non à ce que cette technique puisse marcher sur Kafele.*

KAFELE: *Il se senti lui même rougir mais il n'avait pas envie de détourner les yeux pour autant en se rendant compte que cela avait quelque chose d'agréable et qu'il se sentait juste...Bien. Peut-être était-ce pour ça qu'il partagea avec lui quelque chose qui le faisait toujours sourire* Akiiki adorerait ça...Je la mettais sur mes épaules avant de courir, elle tendait les bras en criant à qui pouvait l'entendre qu'elle volait et elle riait...Elle a rire Lenny...Le genre de rire qui vous donne des ailes et qui pourrait soigner toute les blessures du monde. *souffla-t-il dans la confidence*

LENNY: J'ai hâte de la rencontrer. *souffla-t-il avec joie, tombant amoureux de cette petite fille rien qu'en l'entendant lui parler d'elle.* On pourrait l'amener ici ! L'année prochaine ! Et on volerait... ! *gloussa-t-il en tournant doucement dans l'air avec Kafele, sachant qu'ils avaient doucement mit à s'envoler sans qu'il ne s'en rende compte.*

KAFELE: *Il ne se rendit compte de rien alors qu'il le fixait toujours, acquiesçant à ses mots* On prendra que du jus de pomme pétillant alors *Remarqua-t-il en riant*

LENNY: Ou alors on fera du jus de mandarines qu'on aura pressé et on en distribura à tout le monde ! *Gloussa-t-il avec bonheur*

KAFELE: *Il eut un sourire et secoua légèrement la tête toujours aussi étonné par cet homme à des années lumières de tout ce qu'il connaissait. Il posa la main sur le tatouage qu'il avait fait* Je n'ai même pas eu l'occasion de le voir...

LENNY: Oh... *Remarqua-t-il en rougissant, soudain anxieux que celui-ci ne lui plaise pas.* Il va falloir que tu me fasses confiance alors... *Le nargua-t-il en le relâchant doucement pour danser lascivement dans l'air*

KAFELE: *C'est en le voyant s'éloigner de lui en dansant qu'il comprit qu'il n'était plus posé sur quelque chose de solide et qu'il flottait simplement dans les airs* oh * fut absolument tout ce qu'il réussi à sortir, entre fascination, excitation et nervosité, il n'osa même pas regarder en bas, bougeant simplement les jambes doucement pour s'assurer que c'était bien le cas et qu'il était effectivement en train de voler*

LENNY: *Faisant de lentes pirouettes pour profiter de cette sensation euphorisante de légèreté et de liberté. Il pouffa doucement en voyant Kafele découvrir cette nouvelle sensation. Il tournoya autour de lui avec agilité et élégance, caressant doucement son bras et sa nuque en passant.* Vole. *Encouragea-t-il avec douceur en s'élançant un peu plus loin, apprivoisant l'espace infini qui était à leur disposition.*

KAFELE: *Il observait Lenny, tournant et contorsionnant sa nuque pour pouvoir le regarder. Vole...Cela semblait aussi facile que ceci et même pour un sorcier, cette sensation et cette découverte était déroutante. Tentant d'avancer en ligne droite dans un premier temps, de reculer dans un second, il prenait lentement mais surement ses marques avec ce nouvel environnement et cette nouvelle façon de se déplacer.*

LENNY: *Il monta, redescendi, tournoya, allongé ou la tête à l'envers, tel un oiseau ou alors un poisson dans l'eau. Il adorait cette sensation de ne plus répondre aux lois de la physique. C'était comme retourner dans le ventre de leur mère ou alors faire un trip complètement barge mais aussi tellement sain. Il continua de s'amuser à orbiter autour de Kafele, pour veiller sur lui comme pour lui faire doucement la court dans une danse libérée et légère*

KAFELE: *Il se faisait de plus en plus à cette sensation même si son estomac semblait moins friand sur le moment, il n'avait plus de quoi le rendre malade. Il tenta une première pirouette après un certain temps, ses gestes étaient moins fluides que ceux que pouvait faire Lenny mais il ne pouvait s'empêcher de rire* C'est complètement fou

LENNY: C'est magique *rectifia-t-il en rigolant joyeusement et même sa voix semblait avoir prit de la légerté*

KAFELE: *Optant pour une position couchée, il se laissa simplement côté à observer le restant du ciel au-dessus d'eux* Y a jamais eu d'accident ?

LENNY: Bien sûr qu'il y en a eu. *répondit-il avec un sourire peu inquiété.* On peut faire tout ce qu'on veut ici. *rappela-t-il en descendant doucement au dessus de lui pour se poser confortablement sur son corps.* Tout ce qu'on veut.

KAFELE: *le sentir contre lui sans vraiment sentir son poids lui faisant un effet particulièrement étrange alors qu'il écoutait ses paroles non sans s'empêcher d'en sourire un peu* C'est une invitation ? *Demanda-t-il sans détour, voulant quelque part cesser de jouer sur les non-dits*

LENNY: *Clairement s'en était une mais lorsque Kafele vint lui demander confirmation, ne voulant pas se contenter de ses regards brillants de séduction, l'Islandais s'assagit immédiatement, baissa les yeux et se laissa dériver pour s'éloigner de lui. Il ne répondit pas à la question, fuyant par le silence mais aussi en se remettant a flotter dans l'air pour se distraire. Il savait que ça n'avait pas à être compliqué et que fuir ne servait à rien, mais il ne voulait pas de cette conversation, de se choix, se contentant bien de jouer au funambule au risque de tomber. Il ne voulait ni d'un aurevoir, ni d'une déclaration enflammée. Juste ça, s'amuser et flotter avec légèreté sur ce petit nuage de bonheur sans se soucier du reste, des coeurs morts et de ceux éventuellement brisés. Ici il pouvait simplement sentir son coeur battre et l'emplir d'une chaleur de laquelle il ne voulait pas encore se détacher.*

KAFELE: *Le sentir s'éloigner répondit à cette question même s'il ne le fit pas. l'observant plusieurs secondes avant de se retourner pour revenir vers lui en voltigeant, il avait un peu de mal à gérer la vitesse et sa direction et il ne manqua pas de simplement lui foncer dessus sans le vouloir. Se rattrapant en l'attrapant lui, il eut un petit rire, se moquant de lui-même alors que son autre main vint se gratter la nuque* désolé, c'était pas ce que je voulais faire *S'excusa-t-il avant de faire ce qu'il souhaitait depuis le début, l'embrasser*

LENNY: *Il fut surprit de se faire rentrer dedans et rigola doucement en se tournant vers Kafele, l'aidant à se stabiliser dans l'espace. Il ne s'attendit pas à sentir ses lèvres contre les siennes et pouvoir y goûter à nouveau fit papillonner son coeur, les soulevant sans doute un peu plus dans l'air.* Je t'aime. *souffla-t-il sans s'en rendre compte alors qu'il se séparèrent, comme s'il lui avait extirpé cette vérité refoulée par ce simple baiser. Il se figea soudain en se rendant compte qu'il venait de faire ce qu'il cherchait justement à tout prix d'éviter. Prenant peur, il laissa échapper un petit rire nerveux avant de plaquer ses mains sur sa bouche et de soudain prendre la fuite, filant dans le ciel pour retrouver la plateforme de verre.*

KAFELE: *Il fut prit de court par ces mots, il ne s'était pas vraiment attendu à les entendre et même s'il avait voulu lui répondre, Lenny avait disparut de son champs de vision et il aurait aimé le suivre mais cette perturbation eut aussi un effet sur sa capacité à contrôler son vol et il resta simplement là à flotter sans trop savoir se diriger pour pouvoir le rejoindre* Lenny ! Ne me laisse pas s'il te plait ! *Espérant qu'il l'entendrait alors qu'il semblait flotter à la manière d'un ballon porté par le vent* Je veux essayé... *Avoua-t-il, cette histoire, lui, il le voulait, vraiment* Je sais que c'est pas idéal, je sais que c'est peut-être pas le genre d'histoire que tu veux, que je suis compliqué, instable, en deuil mais... *C'était facile de lui parler sans le voir, ni même savoir s'il était encore là pour l'écouter* J'ai envie d'être près de toi...T'es...Unique et tu mérite mille fois mieux qu'un débris comme moi, tu mérite quelqu'un qui sera capable de te répondre "moi aussi" sans y réfléchir, tu mérite quelqu'un qui sera là 100% là pour toi et je sais que je peux pas t'offrir tout ça maintenant mais je veux essayé... Et je suis désolé de te dire tout ça maintenant...J'avais besoin que tu le sache... *Etait-ce le soulagement qui lui fit prendre un peu plus de hauteur ? Il l'ignorait et ça le fit un peu paniqué* Lenny ? Je...me sens con de te demander ça maintenant mais...Pourquoi je continue de monter là ? Lenny ?

LENNY: *Il s'échoua un peu maladroitement sur la plateforme, ses yeux embués de larme alors qu'il entendait Kafele tenter de le rappeller et se justifier. Mais il ne voulait pas qu'il se justifie de quoi que ce soit, qu'il ai l'impression de faire quelque chose de mal ou de devoir faire quelque chose de bien. Il ne lui devait rien et avait déjà bien trop sur le coeur pour que cela vienne se rajouter en plus dessus. C'était pour ça qu'il se retenait de le dire ou même simplement de tomber amoureux, ça aurait été tellement plus simple pour eux.* S'il vous plait, aidez-le à redescendre... *souffla-t-il d'une voix tremblante au sorcier qui vint récupérer son collier, alors qu'il tentait de ne pas écouter l'apologie de Kafele même si il pouvait sentir son coeur se tordre dans tout les sens face à ses mots.* Et dites lui que je suis désolé ! *sanglotta-t-il en luttant à défaire la chaine dorée autour de son cou tant ses mains tremblaient. Mais la légère panique dans la voix de Kafele le fit se retourner pour le voir monter doucement, flotter de plus en plus haut. Il hoqueta d'émotion, pleurant d'un mélange de joie et de tristesse en voyant ce spectacle, les mains plaquées sur sa bouche pour retenir ses sanglots.* A-aidez le... ! *supplia-t-il au membre du personnel mais ce dernier qui avait bien entendu cette touchante confession d'amour se contenta d'hausser un sourcil plein de jugement. Soupirant de frustration, Lenny du s'élancer à nouveau dans les airs pour rejoindre Kafele, n'ayant pas le temps d'essuyer ses larmes il le prit par les mains.* T-Tu dois a-arrêter de penser à des ch-choses joyeuses... ! *pleura-t-il en rigolant en même temps, le coeur tiraillé par tant d'émotion mais aussi ce nouvel invité qu'il n'avait jamais voulu voir s'installer en lui : l'amour.*

KAFELE: *Il eut un éclat de rire, à la fois soulager de le sentir l'empêcher de monter plus haut encore et de l'entendre* Ca risque d'être compliqué dans l'immédiat *Avoua-t-il en l'attirant jusqu'à lui* Et je suis fatigué d'être triste *Il l'était plus souvent qu'il n'était heureux et il redoutait le moment où cette sensation de bien être le quitterait, chassant de sa tête qu'il repartirait bientôt pour l'Egypte et tout ce que cela pourrait remuer en lui à nouveau*

LENNY: *Il éclata d'un rire de pur bonheur et l'embrassa tendrement , abandonnant l'idée de lui cacher ses sentiments et ses larmes. De toute manière c'était trop tard.* Alors soit heureux et envolons nous ! *Gloussa-t-il en tournoyant joyeusement avec lui, sans se lasser de l'embrasser et de rire.*

KAFELE: *Il ne se lassa pas de son rire, ni du contact de ses lèvres, ses mains entourant son visage pour s'assurer qu'il ne s'éloignerait pas cette fois. Tournoyant avec lui alors qu'ils prenaient de la hauteur. Continuant de l'embrasser, interrompant ses éclats de rire de ses lèvres avant de le regarder* il se passe quoi si je te déshabille ?

LENNY: *Il sentit son visage s'enflammer et une douce panique l'envahir à sa question.* Je... Je ne répondrais plus de rien. *Balbutia-t-il en détournant le regard* Et quand tu partiras aussi... Je ne répondrais plus de rien. *Avoua-t-il avec une petite mine triste car c'était bien cette douleur qu'il redoutait plus que tout. Son cœur affolé lui faisait déjà mal rien que d'y penser.*

KAFELE: * il passa une main sur son visage. Caressant ses traits de son pouce en souriant doucement, se refusant d'être triste pour le moment* je pars pour mieux revenir * ne put il s'empêcher de lui répondre en défaisant un a un les boutons de la chemise*

LENNY: *Il dégluti en ne le voyant pas se débiner, haletant déjà, le coeur battant en n'osant arrêter ses gestes.* Kafele... *Appela-t-il pourtant d'une petite voix.* Ce n'est pas ce qu'on veut... Toi tu n'as encore jamais eu quelqu'un d'autre que lui et moi... C'est juste que ma prostate est un peu trop proche de mon cœur voilà tout ! Je ne pense pas que ce soit sage...

KAFELE: Et si on arrêtait tout les deux réfléchir ? *Proposa-t-il simplement* Arrête d'essayer de savoir ce qui est bon pour moi *Il posa ses lèvres sur son cou* Tout le monde s'y est mit et tu n'es pas tout le monde Lenny...

LENNY: *Il souffla de désir et pourtant son cœur ne semblait pas pouvoir oublier son angoisse* Ce n'est pas toi... C'est... *il se mordit la lèvre, ses mains venant glisser sur le corps de Kafele malgré lui.* J'ai juste... Je ne veux pas souffrir. *avoua-t-il honteusement en sachant bien que c'était terriblement égoïste. D'eux deux ils était loin d'être celui qui avait le plus souffert dans sa vie.*

KAFELE: Les blessures, infligées par amour sont les plus pures. Elles font mal mais ce sont elles qui nous rappelle que nous aimons. “Aimer trop” n’existe pas, car tant qu’on aime on vivra. *Ne put il s'empêcher de lui dire, s'il y avait bien une chose qu'il avait apprit c'était qu'aimer c'est accepter de souffrir*

LENNY: *Il gloussa faiblement devant ce grand discours qui semblait venir de loin pour Kafele, comme un précepte apprit à son temps.* C'est quoi ça une technique de drague à l'egyptienne ? *Ne put-il s'empêcher de se moquer en rigolant doucement. Pourtant il retenait la beauté des mots et leur signification. La souffrance née d'amour restait quelque chose de beau quelque part, même si c'était une des plus douloureuses. Et à quoi bon vivre si ce n'était pour aimer ? Ça il en était bien d'accord. Il vint l'embrasser tendrement.* Fais-moi l'amour, Kafele. *Souffla-t-il timidement à son oreille en rougissant*

KAFELE: *Il laissa échappé un rire un peu gêné d'imaginer Eshe draguer qui que ce soit à vrai dire. Passant sa main à l'arrière de son cou, il accueillit son baiser avec tendresse, passant sa main de sa nuque à la sienne alors qu'il chuchota quelques mots à son oreille. Reprenant là où il avait arrêter son effeuillage, embrassant ses épaules alors qu'il les dénudait, laissant les vêtements le quitter lentement sans s'inquiéter de ce qu'il adviendrait d'eux, s'ils flotteraient avec eux ou s'ils devraient s'amuser à chercher après plus tard*

LENNY: *Il le serra contre lui, les mains tremblantes, tremblant d'anticipation et de désir autant que de trac. Il l'embrassa fébrilement, en glissant ses mains sous ses vêtements pour retrouver la chaleur de son corps. Il n'avait qu'une seule envie, mais ne parvenait pas à chasser cette peur de sa tête. Il se connaissait et il connaissait cette sensation tout comme il savait comment cela se terminerait. Il se raccrocha à ses lèvres, le désir qu'animait le contact de son corps en lui pour chasser ses angoisses.* Parles-moi... *supplia-t-il, sachant qu'il ne parviendrait pas à chasser ses pensées tout seul.*

KAFELE: *Il fut un peu surpris par sa demande, parler ? De quoi ? Il n'avait pas vraiment envie de parler mais il chercha dans son esprit quelque chose qu'il pourrait quand même lui dire* Quand je t'ai demandé ce qui se passerait si je te déshabillais *Commença-t-il en ponctuant ses paroles de baiser sur sa peau, continuant de le dénuder, vêtement par vêtement* je me demandais surtout si ça allait flotter comme nous... *avoua-t-il en souriant, un peu gêné de l'admettre mais il espérait que cela l'amuserait au moins autant que lui au fond*

LENNY: *Il gloussa doucement en l'écoutant, se détendant malgré tout légèrement face à cette question. Il leva les yeux vers leurs habits doucement abandonnés qui flottaient doucement autour d'eux, semblant dériver mais sans pourtant vraiment trop s'éloigner.* Magique. *constata-t-il avec un petit sourire en découvrant lui-même cet aspect de l'expérience en abandonnant son veston dans l'air. Il retourna son regard vers Kafele, continuant à chercher à se distraire et se rassurer.* Quand tu auras retrouvé les enfants, on devra être un peu plus sage... *se rendit-il compte doucement, se laissant croire en un futur où ils pourraient se retrouver tout les deux avec les enfants, presque comme une petite famille dont il ferait partit.*

KAFELE: Si on arrive à retrouver un moment comme celui-ci avec une petite Akiiki infatiguable *Ajouta-t-il se prêtant au jeu d'imaginer ce que ça pourrait être alors qu'il ôtait ce qui restait des vêtements de Lenny, esquissant un sourire plein de sous entendu en le regardant* il faudra se cacher...

LENNY: *Il gloussa doucement en se lovant un peu plus son corps nu contre lui pour ne pas dériver et pour s'envelopper de la chaleur de Kafele. D'un jeu de doigts, il fit apparaitre un cocon nuageux autour d'eux semblable à du coton.* Voilà. Caché. *déclara-t-il avec un petit sourire. D'un petit claquement de doigt il libéra Kafele de ses vêtements mais s'éloigna de lui, profitant de ce nouveau niveau de liberté en flottant allègrement tout nu.*

KAFELE: *Il déglutit légèrement en retrouvant sa propre nudité alors qu'il s'éloignait de lui. L'observant pour oublier que lui-même pouvait le regarder librement, il chercha à le retrouver, l'attirant jusqu'à lui pour capturer ses lèvres et profiter du contact de sa peau contre la sienne*

LENNY: *Il gloussa en le voyant le suivre et le rattraper pour l'embrasser, se délectant de ce petit jeu qui réchauffait son cœur. Il baisa ses lèvres et son visage en rougissant avant de venir caresser son corps nu et sculpté. Il se mordit la lèvre, finissant par venir glisser sur son bas-ventre jusqu'à saisir son membre avec douceur.* Je veux que tu me baise comme si c'était la dernière fois... *susurra-t-il à son oreille en tentant d'oublier que cela puisse vraiment l'être.* Que je m'en souviennes pour le restant de mes jours... Que je sois obligé de t'attendre... Qu'il n'y ai rien ni personne dont je puisse avoir envie, plus que de te revoir toi...

KAFELE: *Il inspira profondément en sentant ses doigts contre lui, ayant tout de suite beaucoup de plus de mal à vraiment l'écoutant mais ses mots trouvèrent leur chemin jusqu'à lui. Il joignit ses caresses avec les siennes, l'enserrant doucement entre ses doigts sans le quitter des yeux. Passant sa langue le long de son cou, sa main libre passa le long de sa taille jusqu'à ses hanches et ses fesses, il vint seulement réveiller son appétit. Reposant ses yeux dans les siens sans s'en détacher.* Regarde moi *souffla-t-il pour l'amener à ne pas se détourner malgré les caresses*

LENNY: *Il inspira et frissonna en le sentant doucement prendre possession de son corps, l'appelant à ne pas détourner le regard. Il s'efforça de plonger ses yeux dans les siens, les joues rouges et les lèvres frémissante. Il put voir dans son regard brillant toute l'étendue de l'amour, du désir mais aussi de la peur qui pouvait s'agiter en lui à chaque seconde. La peur puérile de ne pas s'en remettre, que cela soit bien ou mal. Il aurait voulu la cacher voir la contrôler pour pouvoir profiter de cette étreinte mais son cœur affolé ne voulait pas lui faire oublier que ce n'était pas simplement un énième partie de jambe en l'air et encore moins maintenant qu'il lui avait dit pourquoi. Céder cette fois serait sceller le destin de son petit cœur de romantique qui ne pourrait se défaire du bourbier accueillant et chaleureux dans lequel il se laissait glisser. Il déglutit en sachant qu'il exhibait tout ça à Kafele qui le fixait ainsi autant effrayé qu'il l'ignore qu'il prenne peur. Il se laissa faire pourtant, caressant son muscle épais et chaud, ses doigts avide de lui faire du bien.*

KAFELE: *Il soufflait profondément sous ses doigts, sans le lâcher, il ne voulait pas vraiment penser à l'après, ne pas réfléchir dans ce à quoi il s'embarquait. Il savait au fond qu'il s'en mordrait les doigts mais pour l'heure il n'avait pas l'envie ni le temps d'y réfléchir. Il savait une chose, Lenny lui faisait du bien, par cette personnalité unique et fatigante, l'énergie, son sourire, ses rires, ses pitreries, tous ce à quoi il n'était absolument pas habitué et il le sentait, il avait besoin de lui dans sa vie. Il craignait de lui faire du mal, il craignait de le perdre en chemin, craignait de le voir mourir comme il avait vu mourir tout ceux qu'il avait aimé avant, amis comment amant. Entrant en lui d'un doigt, il le préparait à le recevoir, délaissant son entrejambe pour caresser le reste de son corps jusqu'à sa cou, son pouce venant effleurer sa joue alors qu'il glissa un autre doigt.*

LENNY: *Il laissa échapper un doux gémissement en le sentant se glisser en lui, se raccrochant à sa nuque et à lui pour lui en demander plus autant que pour se rassurer. Il entoura le corps de Kafele de ses jambes laissant une dernière caresse sur son membre sans cesser de le fixer, une lueur de désir s'allumant dans son regard, lui suppliant muettement de venir le rejoindre.*

KAFELE: *Il joua encore un moment avec lui avant de vouloir le souvenir, se rappelant qu'ici, ils n'avaient pas le même poids, voir plus du tout de poids. L'empoignant au niveau des cuisses pour ne pas le perdre, il le plaça contre lui, se mordant la lèvre rien qu'à ce contact avant de glisser ses mains le long de son dos. Atteignant ses épaules, il profita de l'appuie pour l'empaler contre sa chaire, étouffant son grognement, il poussa un long soupire de plaisir lorsqu'il fut entièrement en lui*

LENNY: *Un cri de plaisir s'échappa de sa gorge lorsqu'il le pénétra profondément, l’apesanteur leur offrant une toute autre expérience plus douce et aisée. Le visage rougit et les yeux brillants, il ne put s'empêcher de sourire en sentant la chaleur le noyer entièrement en le sentant en lui.*

KAFELE: *Il eut un peu de mal à se faire à cette pesanteur inexistante, laissant échapper un peu rire en sentant leurs corps tourner sur eux mêmes alors qu'il tentait surtout de commencer les choses sérieuses. Finissant par jouer de ses bras plutôt que ses hanches, il le soulevait d'un bras et le ramenait à lui de l'autre. Les premiers mouvements commençaient doucement à le faire soupirer, approfondissant sa respiration*

LENNY: *Il rigola doucement avec lui en le laissant découvrir comment s'y prendre, s'efforçant de rester accroché à lui et de ne pas le quitter. Soufflant à chacun de ses mouvements et de ses caresses. Son corps en raffolait et n'avait cessé d'en vouloir plus depuis qu'il avait posé ses yeux sur lui la première fois.* Je t'aime... J'aime ton corps... J'aime tes yeux... Ton visage... Tu es si beau...

KAFELE: *Il l'embrassa, à chacune de ses paroles, les ponctuant de ses lèvres ou de sa langue alors qu'il prenait petit à petit ses marques dans cette nouvelle situation, se laissant flotter dans les airs. Il continuait à lui faire l'amour beaucoup plus qu'il ne le baisait comme il le lui avait demander. Cela était naturelle et si ça devait être la dernière fois, il voulait que ça soit ce souvenir là qu'il garde plutôt que celui d'une bête assoiffée. *

LENNY: *Il soupira de plaisir à chacun de ses gestes son coeur battant à la chamade. Il ne retint pas ses gémissements avides et enchantés, griffant doucement son dos.* Oui ! Encore... Encore... ! *Gémit-il langoureusement*

KAFELE: *L'entendre gémir de la sorte fit naître un long frisson le long de son échine, le serrant contre lui en sentant ses ongles dans sa chaire.* Encore *Laissa-t-il entendre à son tour, se découvrant un certain plaisir à travers ces griffures alors qu'il cherchait à s'enfoncer aussi profondément que possible en lui. Il retint de geindre dans un souffle chaud à chaque fois que ses hanches claquaient contre ses fesses*

LENNY: *Entendre sa voix le fit frémir plus encore, lui arrachant plus encore de gémissement qu'il s'efforça d'étouffer contre sa nuque en mordant goulument sa chair. Ses mains passèrent de son dos à ses fesses fermes qu'il agrippa avec avidité en lacérant sa peau malgré lui, son corps tout entier se crispant de jouissance.*

KAFELE: *Il augmentait la cadence, animer par ses plaintes, ses doigts, ses dents, ses ongles, son corps imprimant ses marques d'affection singulière et lorsqu'il parti dans son orgasme, il continuait ses assauts pour pouvoir le rejoindre alors qu'il soufflait, lui murmurant à quel point il aimait son corps* Si serré, si chaud, Lenny... *Et dès l'instant où il prononça son prénom il continuait à le répéter, la voix un peu plus rauque et tremblante jusqu'à qu'il laisse un râle témoigner de son propre orgasme*

LENNY: *Sa voix s'envola, s'agrippant à son corps avidement, le léchant et le mordant sans pouvoir se contrôler. Son explosa de l'entendre l'appeler jusqu'à jouir en lui.* Kafele... Kafele... *soupira-t-il en glissant ses doigts dans ses cheveux, l'embrassant tendrement, voulant le garder au plus proche de lui.*

KAFELE: *Il accompagnait ses caresses d'un geste de la tête, répondant à son baiser en le serrant dans ses bras avec force, la tête encore embrouiller par le plaisir ressentir, allant au-delà du simple ressenti physique. Finissant par poser son front contre le sien, il reposa ses yeux sombres dans les siens*

LENNY: *Il haleta doucement, les lèvres étirées d'un grand sourire, les joues toujours roses d'émotions. Il gloussa en voyant ses yeux sombres se poser sur lui.* Quoi... ? *murmura-t-il timidement*

KAFELE: *Les mots restèrent coincer dans sa gorge et il alla juste pour l'embrasser, se laissant un peu de temps pour trouver quoi dire. Caressant sa joue jusqu'à rejoindre ses cheveux, il lui sourit* on s'est littéralement envoyé en l'air maintenant...

LENNY: *Il éclata de rire devant sa remarque. Se retournant doucement, il vint s'envelopper lui-même de ses bras en soupirant de bonheur.* On a atteint le septième ciel... *S'amusa-t-il en se dandinant doucement avant de se libérer et de s'élancer pour récupérer leurs vêtements.* Merci... *murmura-t-il timidement en lui rendant ses habits.*

KAFELE: *Attrapant ses vêtements, il n'arrivait pas à cesser de sourire alors qu'il se rhabillait petit à petit, à peine avait il fini qu'il se rapprocha à nouveau de pour lui prendre la main, pas certain d'être capable de revenir sur la plateforme sans son aide, encore moins maintenant* Tu veux faire autre chose ?

LENNY: *Il se rhabilla, frissonnant encore en sentant le tissu caresser sa peau sensible. Il gloussa en retrouvant Kafele alors que le cocon nuageux qu'il avait créé pour leur donner un peu d'intimité se dissipait doucement.* Je veux... te faire sourire et rire. *avoua-t-il, déjà comblé de le voir ainsi et si léger.* Je veux te garder près de moi. Je veux te faire jouir et sentir ton cœur battre. Je veux savoir que tu es heureux... *murmura-t-il avec amour en se lovant contre lui. Mais il finit par s'éloigner et simplement le prendre par la main pour l'aider à redescendre et retrouver la plateforme.* Et toi ? Tu veux faire quoi ?

KAFELE: *La tête encore dans les nuages, il se laissa doucement bercer par ses paroles et l'espoir qu'il pouvait ressentir en les écoutant. Guider jusqu'à la plateforme, il réfléchissait avant de se frotter le cou de la main* j'ai juste retenu une histoire de montagne de russe *admit-il sans être pourtant certain de ce qu'il avançait*

LENNY: Hmm... T'aimes les sensations fortes... *remarqua-t-il d'un ton langoureux alors qu'ils atterrissaient. Il vint entourer son cou de ses mains pour détacher son collier en volant un petit baiser au passage.* Tout ce que tu voudras* souffla-t-il joyeusement. Il ôta son propre collier et les rendit au sorcier du personnel en évitant son regard plein de jugement et tira Kafele dans les tubes de verre qui les ramènerait sur la terre ferme.*

KAFELE: *Il comprit pas vraiment le regard du sorcier, se faisant surtout guider par Lenny pour rejoindre la terre ferme. Le serrant contre lui le temps de la descente durant laquelle il se rappelait d'autres activités. Retrouvant une altitude et une pesanteur terrestre, cela lui fit une étrange sensation, se sentant presque lourd* Et le bain chaud ? *Se rappela-t-il en espérant avant toute chose pouvoir réhabituer son corps à cette sensation grâce à l'eau*

LENNY: Celui au champagne ? *gloussa-t-il en restant un peu plus contre lui.* Suis-moi. *souffla-t-il à son oreille avant de le tirer vivement à travers la foule vers leur prochaine activité. Il couru joyeusement, traversant le festival jusqu'à arriver à une petite caverne glacée devant un petit tunnel sombre.* Après le haut... le bas. *gloussa-t-il avant de s'élancer dans le toboggan en glace le premier. Celui-ci débouchait sur une grande caverne souterraine où se dressaient de grands piliers de glace. Au dessus la lumière du jour était filtrée par la banquise où se baladaient les autres fêtards. En bas, la calotte glacière était creusée de différents bains remplis de champagne et autres boissons festives. L'ambiance était calme et tamisée à la fois romantique, relaxante et pétillante. Trépignant d'impatience, il se libéra à nouveau de ses vêtements et s'allongea sur la glace devant le toboggan pour accueillir son amant.*

KAFELE: Hey mais attends ! *Dit-il mais Lenny c'était déjà élancé dans le toboggan, il hésita une longue seconde, n'aimant pas spécialement de ne pas savoir ce qu'il attendait en bas mais il fini par s'élancer à son tour, glissant sur plusieurs mètres pour retrouver un Lenny complètement nu qui l'attendait dans une pose digne de lui. Il eut un éclat de rire en le voyant, gardant son sourire en secouant légèrement la tête, décidément, il le surprenait toujours. Se relevant, il décida de le remercier de cet accueil en restant a une distance respectable pour lui offrir le spectacle de son propre déshabillage*

LENNY: *Il éclata de rire avec Kafele lorsque celui-ci le découvrit en bas du toboggan. Il se mordit la lèvre en profitant du spectacle qu'il lui offrait en se dénudant doucement devant lui. A force de vouloir lui sauter dessus comme il voulait le faire maintenant, il ne prenait pas assez de temps pour l'admirer.* Seigneur ce corps... *soupira-t-il d'une voix indécente. Il se tourna à plat ventre en se crispant pour user du froid de la glace pour contrôler la flamme de son corps.* Et aller vite... Dans le bain ! *encouragea-t-il en désignant la surface fumante et pétillante du bain, attendant qu'il s'y glisse pour pouvoir profiter jusqu'au bout de la vue de son corps d’Apollon.*

KAFELE: *Il ne put s'empêcher de rougir en l'écoutant et en sentant son regard sur lui mais il mentirait en disant que cela ne lui plaisait pas. Se dirigeant vers l'eau chaude en passant par dessus lui, il observa l'eau fumante en se demande s'il s'agissait réellement de champagne. Rentrant dans l'eau lentement pour s'habituer à cette chaleur avant de s'asseoir complètement et de se glisser dans le fond pour pouvoir reposer ses yeux sur Lenny* Tu n'as pas trop froid ?

LENNY: *Il se délecta de me voir sous tous les angles, le suivant au maximum des yeux jusqu'à le voir submergé dans le champagne. Appréciant tant le spectacle, il ne bougea pas pour le rejoindre tout de suite et gigota espièglement sur la glace au bord du bassin.* Non... *murmura-t-il langoureusement* Tu me donnes trop chaud toi. *grogna-t-il en glissant doucement sur la glace pour venir chercher un baiser avant de se laisser glisser dans le bain.*

KAFELE: *Il esquissa un sourire en le voyant gigoter et glisser sur la glace jusqu'à rejoindre l'eau, il l'entoura de ses bras pour le ramener jusqu'à lui en regardant le liquide autour d'eux* c'est vrai du champagne ? *Demanda-t-il un peu incrédule en gardant son dos contre son torse*

LENNY: *Il gloussa doucement en soupirant de bonheur comme à chaque fois qu'il pouvait se sentir entouré de ces bras.* Je sais pas... *murmura-t-il en descendant doucement pour prendre une gorgée de champagne dans sa bouche et de se retourner vers Kafele pour partager la boisson dans un baiser langoureux. C'était bel et bien du champagne et bien que autour de leur corps, le bain était chaud et stimulant alors que dans leur bouche il était frais et délicieux. Il s'éloigna avec un sourire.* A consommer avec modération. *nargua-t-il avec douceur en soupirant de détente.*

KAFELE: *Il supposait que s'en était bien, esquissant un sourire après son baiser* C'est délicieux *souffla-t-il en revenant chercher ses lèvres et les unir dans un nouveau baiser passionné. L'eau lui donnait la sensation de légèreté qu'il souhaitait, il glissa sa tête contre son épaule en soufflant contre sa nuque*

LENNY: Moui... *soupira-t-il en s'installant confortablement contre lui. Il se caressa le corps et les bras avec le champagne en chantonnant joyeusement, battant espièglement des pieds.*

KAFELE: *Il le regardait faire, ses jambes replier de part et d'autres de lui, se laissant envelopper par la chaleur*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 10   Sam 14 Jan - 10:16


JEYKILL: J'me disais bien que c'était toi. *héla un jeune homme blond, un sourire en s'approchant doucement dans leur bassin.* J'ai encore du mal à faire la différence avec ton frère mais nu comme ça... *il laissa son regard se balader sur le corps de Lenny avec un sourire doucement pervers sans s'attarder sur celui auquel il était adossé.*

LENNY: *Il se crispa de surprise en entendant cette voix, hésitant entre se réfugier dans les bras de Kafele ou au contraire, s'éloigner de lui pour ne pas le mêler. Faute d'oser faire l'un ou l'autre, il resta devant Kafele mais sans le toucher, même sous le champagne.* Jey ! *salua-t-il avec un sourire timide en se cachant inconsciemment en descendant un peu plus son corps dans le bain jusqu'au cou.* Qu-qu'est-ce que tu fais là ? Enfin j'veux dire... Ca fait longtemps !

KAFELE: *Dans un premier temps, il se crispa pour sa propre nudité mais il fallu très peu de temps pour comprendre ce qui intéressait l'inconnu et pourquoi cela l'intéressait. Par réflexe ou pour égo, il entoura un peu plus Lenny de ses bras en se redressant légèrement, fixant celui-ci l'air sombre et plus que visiblement peu enthousiaste par Jey l'incruste*

JEYKILL: *Il eu un petit sourire coquin en voyant Lenny s'abaisser un peu plus devant lui, se plaçant inconsciemment à bonne hauteur pour côtoyer sa virilité de près. Il ne releva les yeux et n'accorda son attention son attention à l'autre seulement lorsque ses bras vinrent entourer son ex. Il comprenait la situation et la dynamique, plus encore son regard sombre et menaçant mais cela ne fit que l'amuser. Il s'installa sur un côté du bassin, assez prêt pour parler à Lenny pas pas assez pour justifier une action de la part du petit ami actuel.* Ouai... 2 ans. C'est facile à suivre avec le Pi-Day. *remarqua-t-il le regard brillant ne quittant pas Lenny.* Qu'est-ce que tu deviens ? *demanda-t-il alors en jetant un bref coup d'oeil à l'inconnu.*

LENNY: *Il se crispa un peu plus en sentant les bras de Kafele venir l'entourer, bien qu'il était rassuré et flatté, la présence de Jeykill transformait ce geste de tendresse en mécanisme de défense. Il caressa doucement le bras de son amant pour le rassurer et l'appeler au calme.* Moi ? Oh rien... T-Toi du deviens quoi ? *demanda-t-il avec un petit rire nerveux, ayant du mal à soutenir son regard*

JEYKILL: "Rien"... *répéta-t-il incrédule, sachant très bien que ce n'était pas le genre du personnage de ne pas étaler sa vie palpitante à qui voulait bien l'écouter. Mais il semblait parfaitement satisfait de cette situation et de l'ascendant qu'il avait clairement sur Lenny.* Oh tu sais, la routine... Les tournois, les coupes... Ne me dit pas que tu as pas regardé... *nargua-t-il avec un petit rictus arrogant.*

LENNY: J'ai... je... J'étais un peu occupé. *se défendit-il en venant jouer avec ses cheveux humides, le regard fuyant.*

JEYKILL: Ah, tu vois, "occupé". *remarqua-t-il d'un ton condescendant. Pourtant il ne chercha pas cette fois à en apprendre plus sur ce qui avait pu occuper Lenny, s'installant plus confortablement là où il était en poussant un soupir langoureux, n'ayant pas l'air de vouloir s'en aller tout de suite.* Je t'ai pas croisé l'année dernière. Tu me fuyais ?

LENNY: *Cette fois il se lova un peu plus contre Kafele pour rechercher inconsciemment un coin où se cacher.* N-non... ? Pourquoi, tu me cherchais ? *remarqua-t-il en riant nerveusement, tentant piètrement de se défendre un peu et de répondre à son jeu.*

KAFELE: *Il écoutait la conversation, reconnaissant le joueur mais cela n'éveilla aucune sympathie, il ravalait son envie violente de lui effacer son sourire, de violemment l'obliger à quitter les liens mais il n'en fit rien, se contentant simplement d'imaginer ces différentes façons de lui faire avaler ses dents. Il resserra son étreinte en sentant Lenny se blottir un peu plus contre lui, lui laissant sentir son propre état de nervosité*

JEYKILL: *Il eu un petit rire amusé et dédaigneux à cette idée.* Tu rigoles j'espère. Non. Mais je me disais que j'aurais remarqué si j'avais du sperme sur les chaussures et des larmes sur mon épaules. *remarqua-t-il un peu sèchement*

LENNY: *Cette fois il ne répondit pas, baissant simplement les yeux. Silencieux, il sembla subir et seulement attendre que Jeykill décide qu'il s'était lassé de la conversation pour partir.*

KAFELE: *En entendant ses paroles, ce fut la goutte de trop pour lui. Il y avait beaucoup de chose qu'il pouvait supporter mais ça...Il attrapa Lenny, simplement pour se retourner, dos à Jey, il se trouvait entre lui et Lenny et il croisa le regard de l'Islandais. Ravalant à nouveau sa violence en sachant l'effet que ça pourrait avoir sur lui-même et en devinant celui que ça aurait sur le sorcier qu'il regardait, il trouva un peu de calme dans ses yeux fuyant, se rappelant l'époque où il s'interdisait la violence. Gardant le silence, il se releva simplement en invitant Lenny à faire de même* J'ai encore beaucoup de chose à découvrir *Chuchota-t-il sans se soucier d'être entendu ou non, il ne voulait pas forcer Lenny à quoi que ce soit , lui offrant juste cette porte de sortie en priant pour qu'il la prenne*

LENNY: *Il hoqueta de peur en sentant soudain Kafele intervenir. Ce n'était pas son combat. Mais il n'en fit rien, cherchant simplement à le rassurer de ses yeux noirs et sa voix calme. Il ne put s'empêcher de lui sourire, reconnaissant, même s'il aurait préféré simplement attendre que Jeykill se lasse et parte pour qu'ils puissent continuer à profiter du bain. Il hésita, se sentant encore plus honteux d'écouter le plaisir de Kafele avec ses histoires, mais il finit par entremêler ses doigts à ceux de Kafele, prêt à le suivre.*

JEYKILL: *Il se releva lui aussi, sans pourtant s'approcher du couple. De cette attitude protectrice mais surtout du fait que cet homme ne semblait pas un habitué du Pi-Day, il avait deviné que la relation allait au delà de la simple partie de jambe en l'air dans le jacuzzi.* Prend le de quelqu'un qui se trouvait à ta place il y a deux ans, tu perds ton temps. Il en vaut pas la peine. *Affirma-t-il en s'adressant cette fois directement à Kafele d'un ton étrangement plus sérieux et sincère.* Il est sympa comme ça, marrant, extravagant... Les yeux qui brillent, les lèvres qui frémissent, touchant. Mais au bout du compte il n'y aura jamais assez de bites pour satisfaire le petit cul de Lenny Olafson.

KAFELE: *Il se crispa un peu plus en l'écoutant, balayant cette pseudo sincérité.* Occupe toi de tes affaires *Conseilla-t-il calmement. De son point de vue, la personne qui n'en valait pas la peine c'était lui-même.*

JEYKILL: Très bien. *répondit-il sans vouloir chercher la bagarre.* Seulement je t'aurais prévenu. Alors ne soit pas étonné lorsque tu trouveras la bouche de Lenny autour d'une autre bite. Tout particulièrement si c'est la mienne.

LENNY: *Malgré les déclarations insultantes il resta complètement muet, rougissant de honte. Ses doigts se crispèrent doucement sur ceux de Kafele mais finalement il se détacha simplement de lui, continuant à s'éloigner doucement de Jeykill tout seul pour sortir du bain et récupérer ses vêtements sur la glace.*

KAFELE: *Il sentait cette jalousie viscérale lui broyer les entrailles mais il savait qu'il n'avait aucun droit sur Lenny, absolument aucun. Il le laissa s'éloigner avec la très mauvaise impression qu'il donnait raison au sportif. Il quitta à son tour le bain pour récupérer ses affaires, enfilant l'essentiel pour pouvoir sortir le plus rapidement.*

LENNY: *Il se rhabilla sans un mot, n'osant pas totalement être soulagé en n'entendant pas Jeykill insister et pourtant ça avait aussi quelque chose d'un peu plus blessant. Comme s'il estimait qu'il n'y avait pas plus à dire sur lui.* Qu'est-ce que... Qu'est-ce que tu veux faire ensuite ? *demanda-t-il l'air bien moins enthousiaste à présent mais comme c'était leur stratégie de sortie, il leur fallait bien une destination.

KAFELE: *Il l'attrapa, la chemise encore ouverte, le plaçant portant sur son épaule, bien décidé à lui faire oublier ce mauvais moment. Il savait pas très bien où il se dirigeait à vrai dire il n'était pas sur de vouloir retrouver la surface de suite* Je te ramène auprès de ton frère *Parce qu'une part de lui le savait, s'il y avait quelqu'un qui pourrait faire du bien à Lenny en ce moment bien précis, c'était le jumeau*

LENNY: *Surprit de quitter le sol il ne put s'empêcher de glousser en se retrouvant porté comme un sac à patate sur son épaule.* Ramène-moi sur la terre ferme d'abord ! *ria-t-il en gesticulant doucement.* La sortie c'est par là ! *indiqua-t-il en pointant un des grands piliers de glaces à l'interieur desquels étaient sculptés de long escaliers en colimaçons.*

KAFELE: *L'entendre glousser suffisait à lui faire du bien et se sentir un peu plus utile.* Je sais pas, j'ai pas pu m'entrainer aujourd'hui... *Prétexta-t-il pour le garder sur l'épaule alors qu'il se dirigeait vers l'escalier*

LENNY: Comme si t'avais pas déjà assez de muscles sur ton corps parfait... *gloussa-t-il. Il s'assagit tout de même pour le laisser monter les escaliers tranquillement, soulagé de ne pas avoir à réfléchir et de simplement se laisser porter jusqu'à son frère. S'il avait été tout seul, c'était probablement ce qu'il aurait fait lui-même, s'il n'aurait pas cédé à Jeykill, ce qui en le connaissant aurait été plus que probable. Il s'efforça de mettre ça dans un coin de sa tête mais surtout derrière lui. Leur histoire s'était mal finie mais elle était finie et bien qu'il avait eu du mal à s'en remettre et qu'il se sentait toujours terriblement coupable, il ne voulait pas que cela vienne se mêler de son histoire avec Kafele.* Pardon... Pour... *il ne su pas exactement quoi qualifier. Ce n'était pas la faute de Jeykill qui clairement n'était pas venu sciemment ruiner son rendez-vous, et les mots qu'il avait eu, aussi insultants soient-ils, étaient malheureusement véridique.* Pardon. *finit-il par dire simplement en s'efforçant de ne pas penser à ce que Kafele pouvait penser de lui après ce qu'il avait entendu.*

KAFELE: Ne le soit pas *Laissa-t-il fermement entendre, il n'était pas en colère, frustré peut-être mais en colère* Mais j'avoue que je suis jaloux *Admit-il pour justifier son propre comportement et s'en excuser*

LENNY: *Il eu un faible rire à ses mots, flatté qu'il puisse se sentir ainsi mais aussi coupable.* Je suis sûr qu'il l'était aussi... *répondit-il sans vraiment en être certain, mais tentant quelque part de dire que si c'était la faute de quelqu'un ce n'était clairement pas de Kafele ou de sa jalousie.*

KAFELE: Tu l'auras presque eu ton combat de coq *s'amusa-t-il en continuant de marcher, le gardant sur son épaule tout en essayant de retrouver son chemin*

LENNY: *Il baissa les yeux, honteux de ses propres idées folles.* C'est pas... Ce que j'imaginais. *répondit-il d'une petite voix.* Merci de ne pas t'être énervé. *ajouta-t-il ensuite, se rendant compte qu'il avait frôlé la catastrophe.*

KAFELE: C'est ce qu'il cherchait... *Expliqua-t-il* Et...J'ai bien failli... *Dit-il en le reposant à terre, posant ses mains sur son visage pour visser ses yeux dans les siens* et j'ai vu ça...

LENNY: *Il rerouva le sol, puis releva la tête pour croiser son regard. Son coeur s'emballa avec violence et il ne su comment réagir. Ce regard, ce visage, cette beauté et... cet amour ? Il ne se laissa pas s'en convaincre mais son coeur et son corps tout entier en était avide. Il eu un petit rictus intimidé.* C'est moi... ! *déclara-t-il en écartant théatralement les bras mais son assurance et sa flamboyance étaient bien loin de leur niveau habituels. Le sachant lui-même et ne se sentant pas d'humeur de se pavaner plus, il vint timidement prendre sa main pour simplement retrouver la surface.*

KAFELE: *Il était difficile d'admettre que s'il avait commencer, il aurait probablement eut du mal à s'arrêter et cette fois, il n'y aurait pas eu de Telg pour l'arrêter. Il serra cette petite main, sa gorge se nouant une nouvelle fois imperceptiblement mais il le suivit jusqu'à la surface. A peine l'avaient-ils atteinte qu'il l'attira contre lui pour venir l'embrasser tendrement*

LENNY: *Il se lova contre lui, ne se lassant pas de sa tendresse et de sa chaleur, surtout après ça. Mais revoir Jey avait injecté une bonne dose de culpabilité en lui et il avait eu les mots juste pour placer précisément Kafele dans ce tableau. Il se détacha de lui, gardant sa main dans la sienne en regardant autour de lui.* Il est peut-être encore au chapiteau... *Reflechi-t-il, se rendant compte seulement maintenant qu'il s'était éclipsé sans le prévenir, encore.*

KAFELE: Arrête ça *Laissa-t-il filer en voyant cette lueur qu'il connaissait très bien dans ses yeux* Culpabiliser pour quelque chose que tu pourras plus changer *C'était un peu l'hôpital qui se moquait de la charité, s'abaissant à nouveau le temps de récupérer une nouvelle fois Lenny sur son épaule* Ok, direction le chapiteau... *Il tourna sur lui-même, exprès pour le secouer un peu avant de prendre la route*

LENNY: Ah ! *Laissa-t-il échapper sans s'empêcher de rire lorsqu'il le remit sur son épaule.* Nooon !! *Se plaignit-il en gloussant, sachant que les regards se tourneraient vers eux tout le long du chemin et il n'était plus assez enthousiaste pour s'en réjouir ou alcoolisé pour s'en ficher.*

KAFELE: Je t'entends pas avec toute cette musique *S'amusa-t-il en parlant plus fort comme pour appuyer son propos alors qu'il se dirigeait vers le chapiteau en tentant de retrouver leur petit groupe, oubliant sa chemise encore ouverte et les marques plus que visible laisser par leur ébat*

LENNY: *Chaque pas de Kafele le faisait rire et glousser et c'est rouge et à bout de souffle qu'il retrouva le sol, un peu déboussolé. Il se raccrocha au corps élégant de Kafele, oubliant un peu leur quête pour son frère.*

NILS: *Il était difficile de ne pas remarqué l'arrivée de Kafele et de Lenny, désignant d'un coup de tête le duo à Yassine. Il restait prudent, protecteur mais entendre son frère rire suffisait à étouffer ses craintes un temps. Ils avaient réussi à éloigner Melody de Rê un temps, en l'amenant à offrir un autre spectacle enflammé pour la foule un peu plus loin. Esquissant un sourire en les regardant, il toussota juste pour les taquiner*

LENNY: Oh Nils ! *exulta-t-il joyeusement en s'élancant dans ses bras pour le serrer doucement, toute son angoisse chassée par ce simple calin.* On est allée faire de la voltige au dessus des nuages c'était trop génial ! *gloussa-t-il comme un gamin ayant mangé trop de sucre revenant d'un parc d'attraction*

NILS: *Il le garda dans ses bras en regardant Kafele qui s'était retourné pour reboutonner sa chemise en se rendant compte des regards de tous sur eux et en redescendant à la réalité.* J'imagine oui *Dit-il d'un ton un peu espiègle. *

LENNY: Et après on est allé faire trempette dans les bains de champagnes et après... *il aurait aimé avoir plus à lui raconter, non pas pour oublier ce qu'il s'était passé mais parce qu'il adorait lui raconter ce qu'il avait manqué pour les remettre sur la même page. Sauf qu'il se rendit compte que finalement leur escapade avait prit rapidement fin.* ...on est revenu ici ! Ha ! Où est Mélody ? *demanda-t-il pour ne pas finir sur ce flop.*

KAFELE: *Après s'être donné une apparence un peu plus respectueuse, il se retourna, rougissant encore un peu en jetant un bref coup d'oeil désolé à Yassine. A la question de Lenny, il chercha aussi après, devinant par la foule qui s'agglutinait un peu plus loin et aux flammes dansantes où elle se trouvait* La-bas *Finit-il par répondre sombrement en détournant les yeux*

NILS: *Il s'apprêtait à lui répondre mais Kafele le fit en premier, cependant, il prit la parole après celui-ci* A ce propos, on pourra pas la tenir éloigner encore longtemps...

YASSINE: *Il accueuillit le petit couple joyeux avec un sourire. Peu importe les marques ou ce qu'ils avaient pu faire, voir Lenny aussi excité mais surtout Kafele sourire et rougir lui suffisait à être simplement heureux pour lui. Il jeta un coup d'oeil vers la petite foule que le numéro de la Française avait rassemblé non loin et acquiesça à la remarque de Nils. Il n'avait pas été si simple de la laisser quitter Rê de nouveau mais surtout, elle allait finir par comprendre ce qu'ils essayaient de faire.* Et toujours pas de signe de réveil. *leur rapporta-t-il calmement, non pas pour les inquiéter mais pour leur faire comprendre que comme cela semblait se rallonger, il faudrait songer à une solution adaptée.*

KAFELE: *La tenir éloignée ? Il observa Rê quelques secondes* Pourquoi vous voulez la tenir éloignée ?

LENNY: Oh... *dit-il en se souvenant alors de pourquoi il avait cherché à éloigner la jeune femme enceinte en premier lieu. Il jeta un regard à Nils, cherchant inconsciemment une solution dans le reflet de lui-même.* Je ne comprends pas, il devrait se réveiller... *marmonna-t-il en se rapprochant de l'adolescent endormi. Usant à nouveau de sa magie, il fit doucement léviter son corps pour l'irradier de cette lumière rouge.* Il est faible mais... A part son coeur je ne vois pas ce qui l'empêcherait de se réveiller. *constata-t-il alors que tous pouvaient voir ce noyau noir et opaque répandre doucement son poison à chaque battements, comme il avait pu le voir la première fois. Il le laissa se reposer doucement en mettant fin à son sort.* Il a peut-être simplement encore besoin de temps... *remarqua-t-il en espérant sincèrement que ce soit cela et pas autre chose qu'il ne voyait pas.* Quand Mélody a prit ces photos il y avait... une aura maléfique, comme une pollution magique sur l'objet. Il l'a gardé dans sa poche et j'ai... J'ai eu peur que cela puisse affecter Mélody... et le bébé. *expliqua-t-il ensuite* Mais même là... Je ne sens pas grand chose. La malédiction a bien l'air d'être contenue par son coeur à nouveau. Ce n'est peut-être pas nécessaire après tout mais je sais pas... Je préfèrerais être prudent.

KAFELE: *Il fronça les sourcils, voir Rê dans cet état lui rappela un moment difficile de sa vie* Il a déjà été...dans le coma *Leur expliqua-t-il mais il ignorait les détails sur le réveil de celui-ci, si ce n'est que Telg avait quelque chose à voir dans cette histoire*

NILS: *Il observa Lenny et Yassine tour à tour* il va falloir songer à la possibilité qu'il puisse pas nous donner son accord et...Faire ce qu'on a à faire pour l'aider...

LENNY: Non... Ca ce n'est pas un coma. *constata-t-il en ayant fait son sortilège d'analyse. Pourtant il n'avait malheureusement pas plus de réponse à fournir et si Rê ne se réveillait pas, c'était finalement tout comme.* De toute manière, récupérer ce coeur est la première chose qu'on fera une fois rentrés. *acquiesça-t-il à la remarque de son frère.* Et même s'il ne donne pas son accord... Mieux vaut... Etre vivant et débarassé de cette malédiction et très en colère plutôt que... mort ou dans le coma, non ?

NILS: *Il acquiesça aux paroles de son frère, assez d'accord avec celui-ci, il préférait clairement que cet adolescent leur en veuille sévèrement mais soit vivant pour voir son fils naître et grandir plutôt que...Ce qu'il était actuellement.*

YASSINE: *Bien que la volonté des jumeaux était bonne, il n'était pas tant convaincu par l'évidence de ce que Lenny mettait en avant. Connaissant les Enfants de Ra, il y avait bien plus à leur façon de vivre et de penser que la simple logique pragmatique.* Je n'en suis pas certain... S'il ne donne pas son accord, remplacer son coeur actuel par un autre dont il ne veut pas ne serait-ce pas l'équivalent de... d'échanger une malédiction pour une autre ? *Il savait qu'un coeur sain était difficilement considérable comme une nouvelle malédiction mais il avait sa propre expérience de remplacer quelque chose par quelque chose d'autre en supporsant que c'était mieux ainsi. S'il avait pu avoir le choix, il aurait préféré se souvenir de Kafele et de ce jour là pour pouvoir aller le chercher, même s'il se serait probablement fait tué. Il savait qu'il aurait été presque impossible de le sauver, mais on lui avait volé ce choix et cette vérité parce qu'on avait estimé qu'il ne gagnerait pas ce combat.*

KAFELE: Pardon ? *Il était moins enthousiaste, bien que l'argument de Lenny était juste, il ne pouvait s'empêcher de se sentir mal à l'aise à cette idée. Son frère lui enleva les mots de la bouche, se rangeant de son côté lui aussi mais il ne put s'empêcher un regard vers l'adolescente qui dansait*

NILS: Tu peux pas comparer ça à une nouvelle malédiction Yassine...Il vivrait, sans risquer de tuer quelqu'un ou de faire du mal à quelqu'un...Il pourrait penser à lui plutôt que penser à "comment protéger ceux que j'aime". Regarde le, s'il reste dans cet état, tu crois sincèrement que c'est mieux ? Et au pire...Il est même pas obliger de savoir comment on a fait pour le soigner

YASSINE: Non. *insista-t-il sans en démordre bien que ce que disait Nils avait clairement son sens.* Mentir n'est jamais la solution. *rappela-t-il en sachant que quelque part les jumeaux étaient d'accord avec ce fait après avoir comprit ce que les mensonges avaient pu faire dans leur vie et après les avoir aider à se débarasser de cela.*

NILS: *Il se mordit la langue devant les paroles d'Yassine* Bien...On va faire simple, s'il se réveille avant la fin du pi-day, on lui dira et on verra ensuite, si c'est pas le cas, on passe au plan B...On l'opère et si tout se passe bien il aura toute une vie pour nous en vouloir...

YASSINE: S'il se réveille avant la fin du Pi-Day on lui dira. *agréa-t-il.* Mais pas de plan B. *rectifia-t-il fermement bien que la question n'avait pas besoin d'être étudiée tout de suite. Il voulait leur ôter cette certitude de la tête.* Vous ne savez pas comment il pourrait le prendre, comment il pourrait réagir. Ne croyez pas que vous lui offrez forcément une meilleure vie en faisant cela sans lui demander son avis.

LENNY: *Il se redressa. Bien qu'il comprenait le dilemme il n'aimait pas trop son obstination à ne pas choisir ou à les faire passer pour des gens bornés qui se mêlaient de choses qui leur échappait.* Très bien pour le libre arbitre mais si il ne se réveille pas, il faudra bien faire un choix. Ne pas faire la transplantation et le laisser comme ça sans rien faire est aussi un choix. *fit-il remarquer.* Et pas un choix qu'on devrait prendre tous seuls. *soupira-t-il en jetant un coup d'oeil vers Mélody. Il aurait voulu que les choses soient plus simple et qu'ils puissent la préserver des mauvaises nouvelles mais comme l'avait si bien dit Yassine, ce n'était pas toujours bon de cacher les choses, même en voulant bien faire.* Je vais la chercher...

KAFELE: *Bien qu'il rejoignait son frère sur certain argument, lui aussi estimait que cette décision ne pouvait être prise sans l'avis de la jeune fille*

Mélody: *En voyant Lenny apparaitre dans son champs de vision, elle cessa doucement son numéro, ravalant les flammes pour courir le rejoindre* il s'est réveillé ?

LENNY: *Il eu un sourire en s'approchant du spectacle de l'élégante princesse. Il se sentit désolé de la voir arrêter pour lui bien qu'il venait la chercher et son coeur se pinça un peu plus lorsqu'elle lui demanda si Rê s'était réveillé.* Pas encore chérie. *répondit-il sobrement en venant prendre sa main. Il s'abaissa un peu pour pouvoir être à sa hauteur et la regarder dans les yeux pour lui parler.* Dit, tu te souviens de cette histoire de transplantation ? *lui demanda-t-il alors que la foule de spectateurs se dissipaient rapidement. En réalité il n'était pas pressé de la ramener auprès de Rê, ni auprès de Yassine et Kafele qui n'attendrait pas pour exprimer leur point de vue sur la question.* On a peut-être trouvé une solution. Un coeur qu'on pourrait utiliser. Tu nous avais dit que Rê était quelqu'un d'important et... venant d'un Temple Egyptien, il se trouve que les gens là bas ont conservé les organes des membres de sa famille qui sont décédés. On pense qu'il y doit bien y en avoir un sain qui soit compatible et qui puisse faire l'affaire. Nils et moi, et Yassine sommes prêts à aller le chercher et le ramener et nous avons une amie : Lizbeth, qui nous a déjà aidé et qui accepte de nous aider encore pour la transplantation. *expliqua-t-il dans un premier temps avant de passer au dilemme moral et à l'éventualité de plus en plus inquiétante que Rê ne se réveille pas.*

Mélody: *La déception et l'inquiétude se lu sur son visage dès les premières paroles. Il n'était pas encore réveillé. Ecoutant la suite avec une étrange sensation, il avait pas l'air de vouloir lui annoncer comme le laissait présager ce qu'il lui disait.* C'est dangereux la-bas *Expliqua-t-elle, se souvenant de ce que Rê lui avait raconter*

LENNY: *Il eu un petit rire, amusé qu'avec tout ce qu'elle vivait, elle trouvait encore le temps de s'inquiéter pour trois hommes adultes parfaitement conscient de ce qu'ils faisaient.* T'inquiète pas pour ça. *La rassura-t-il avec un petit clin d'œil.* Non le soucis... *Se lança-t-il en sachant qu'elle finirait par savoir et qu'il valait mieux qu'il la prévienne lui même.* Kafele et Yassine pensent qu'il pourrait ne pas être d'accord. Tu sais... À cause de ses croyances.

Mélody: Je sais *Avoua-t-elle, elle-même craignait cette possibilité*

LENNY: *Il eu un petit sourire en voyant bien qu'elle était assez maligne pour comprendre à présent leur dilemme.* Du coup... Qu'est-ce que t'en penses ?

Mélody: Il faudra lui en parler quand il se réveillera...

LENNY: *Il pinça doucement les lèvres en abordant ce pépin.* Je sais ce que j'ai dis... Et il se réveillera. Mais chérie, cela peut prendre du temps... Et si on ne lui donne pas ce coeur qui sait... qui sait combien de temps ? *avoua-t-il avec douceur, effrayé de l'inquiéter ou de la déprimer en lui dépaignant ce futur d'attente d'angoisse et de doute.*

Mélody: *Elle posa les yeux sur Lenny, plantant son regard dans le sien en cherchant à effacer ses propres doutes* il va se réveiller ?

LENNY: Il... *Il aurait voulu le lui assurer avec certitude comme il l'avait fait avant sa petite escapade mais plus le temps passait et plus le doute s'installait chez lui aussi.* ...aurait déjà dû se réveiller. *lui avoua-t-il pour être parfaitement honnête et lui faire comprendre que sa certitude n'avait pas disparue seulement elle tardait à se réaliser.*

Mélody: *Elle se figea à son aveux, le contournant pour rejoindre immédiatement Rê*

YASSINE: *Il avait pu comprendre au temps écoulé que Lenny avait prit le temps de parler à la jeune fille avant de la ramener, sans doute dans l'espoir de pouvoir la guider sur la voie de la "raison". Elle accouru rapidement mais son air soucieux trahissait que ce qu'elle avait entendu ne lui avait pas plut. Il fronça doucement les sourcils en la voyant retrouver Rê, sachant qu'une autre inquiétude se posait sur la proximité entre Rê et la femme enceinte, mais il ne dit mot, se contentant de questionner et de gronder doucement Lenny du regard lorsqu'il accouru a son tour derrière Mélody.*

Mélody: *Elle s'agenouilla pour être à la la hauteur du visage de Rê qu'elle vint caresser, cherchant à tout prix à le réveiller avec douceur* Rê s'il te plait, il faut que tu te réveille maintenant...

LENNY: *Il eu une petite moue désolée en retrouvant le groupe. Il se passait exactement ce qu'il aurait voulu éviter : Mélody prenant peur et s'inquiétant. La voir si proche de Rê lui serra le coeur autant que cela l'inquiéta et bien que cela n'arrangerait pas les choses, il se dit qu'ils n'en étaient plus à ça près et il vint entourer Mélody de ses bras pour chercher à l'éloigner avec douceur et la retourner vers lui.* Il y a... autre chose... Même a l'intérieur de lui, la malédiction pourrait affecter ce qui l'entoure. Ou ceux qui l'entourent... Comme... *il jeta un coup d'oeil au ventre de Mélody, les mots se coinçant dans sa gorge en sachant que c'était probablement la dernière chose dont elle avait besoin d'entendre.*

Mélody: *En se sentant éloigner de Rê, même avec douceur, elle se crispa, fronçant les sourcils en tentant de se dégager de ses bras jusqu'à ce que l'autre nouvelle la paralyse* Je le sentirai si ça me faisait quelque chose à moi ou au bébé *S'énerva-t-elle en se retournant à nouveau vers Rê bien qu'elle s'en trouvait éloigné* Rê si tu m'entends, je t'en prie, je t'en supplie, réveille toi... *Affolée à l'idée qu'on lui demande de faire un choix qu'elle n'était pas prête à faire*

NILS: *Il observait la jeune fille et son frère, lui-même pas très enchantée de la voir à nouveau proche après ce qu'il avait vu sur les photos.* Il faut envisager de l'opérer sans attendre... *Répéta-t-il une nouvelle fois, pour lui, le temps était loin d'être leur allié en cet instant précis*

YASSINE: Ce n'est pas à toi d'en décider. *insista-t-il, surtout maintenant que Mélody était là.*

Mélody: *Elle fit non de la tête, se blottissant dans les bras de Lenny* Je veux rentrez *murmura-t-elle, ayant la sensation que tout ça n'était seulement du qu'au Pi-Day*

LENNY: *Pinçant les lèvres devant cette conversation qui tournait en rond et ne semblait aller nullepart, il se concentra plutôt sur la tâche de garder Mélody près de lui et de tenter de la calmer. Il la serra doucement lorsquelle vint se blottir contre elle.* D'accord... *céda-t-il simplement, n'ayant pas le coeur de la contrarier plus. Il eu un regard pour Kafele qui lui aussi avait exprimer la volonté de quitter le Pi-Day. Yassine n'était là que pour veiller sur son frère et avec toute cette histoire, Nils ne semblait pas vraiment s'amuser non plus. Il soupira.* Je vais nous trouver un moyen de rentrer et avertir Lizbeth de notre départ. Ou alors, Nils tu veux bien... ? *demanda-t-il en désignant discrètement Mélody qu'il n'avait pas envie d'extirper de ses bras protecteur.* Joon, ou Ingrid, il doit bien y avoir quelqu'un qui pourraient nous prêter de quoi au moins sortir du cercle polaire...

NILS: *Il acquiesça doucement, cette année le Pi-Day n'avait pas du tout la même saveur que les autres années de toute façon. Retenant égoïstement qu'il éviterait d'inviter qui que ce soit les années qui suivront. Les mains dans les poches, il s'éloigna du groupe* je fais au plus vite *Rassura-t-il avant de reprendre la route vers le chapiteau principal. Il jeta un coup d'oeil à Yassine, désolé pour lui d'amener plus rapidement le moment de sa séparation avec sa nouvelle amie. Alors qu'il marchait vers la chapiteau central, il chercha Joon en premier pour ne pas rompre la promesse qu'il avait faite à son frère*

YASSINE: *Il se sentit doucement coupable mais surtout très soulagé de savoir que la petite fête allait être écourtée. Lui qui n'avait pas l'habitude de faire grand chose, toute cette aventure et ces rebondissements l'avaient épuisés mentalement. Cela pouvait probablement se ressentir, lui qui avait toujours apparu aux deux jumeaux comme quelqu'un de si calme qu'ils le narguait souvent d'être trop vieux et ennuyeux pour eux. Il y avait une chose qu'il n'était pas pressé de quitter cependant, ou plutôt quelqu'un. Il serra doucement la main de Luna qui après avoir baladé Mélody aux toilettes était restée à leurs côtés. Il prit le temps du départ de Nils pour se retourner vers elle.* Ce n'est pas un adieu. *lui affirma-t-il cette fois sans se permettre de douter. Il ne su pourquoi mais tergiverser sur le destin d'un autre lui donnait envie de prendre le sien en main et de ne jamais plus laisser les autres dicter ce qu'il devrait faire ou ne pas faire. Il voulait la revoir et il savait que dès qu'il en aurait le temps et la liberté, il la retrouverait.* Si ce n'est plus tôt alors au prochain Pi-Day, ici même. Nous nous verrons à nouveau.

LUNA: *Elle ne su quoi lui répondre, probablement parce qu'il n'y avait rien d'autre à répondre, acquiesçant simplement alors en caressant sa main, ne pouvant que sourire devant cette affirmation cette fois.* J'y serai *Confirma-t-elle une nouvelle fois dans un murmure, loin de se soucier des témoins et du regard des autres* Je veux t'embrasser *Confessa-t-elle, trouvant un certain plaisir à ce qu'il la guide jusqu'à ses lèvres*

KAFELE: *Il détourna les yeux, se concentrant surtout sur Rê, Melody et enfin Lenny...S'ils quittaient le Pi-Day, il savait qu'ils devraient à leur tour en passer par là et le doute s'insinua violemment en lui. Le figeant plus qu'il ne l'aurait voulu, absolument incertain de pouvoir y arriver aussi facilement qu'il le souhaitait*

YASSINE: *Il l'observa avec un sourire, s'efforçant de baumer son coeur avec cet aurevoir plein de promesses et d'espoir. Prenant son doux visage dans ses mains il vint la guider jusqu'à ses lèvres pour l'embrasser tendrement, oubliant lui aussi ceux qui pouvaient être autour. A côté du chef du Temple de Ra mourrant à petit feu en laissant derrière lui une jeune femme enceinte, qui allait se soucier d'eux ? C'était bien ce à quoi il se raccrochait dans ces derniers instants, ces derniers instants d'insouciance et de tendresse avant qu'il ne doivent plonger la tête la première dans les problèmes dans l'avoir elle à ses côtés pour se raccrocher à un peu de douceur et de réconfort. Il ne s'en sentait pas prêt mais il le devait pourtant, sachant très bien qu'il n'accepterait pas de la mêler à ça plus longtemps. Il déglutit, se forçant à sourire en espérant que cela transparaisse un peu dans l'aura qu'elle pouvait voir de lui.* Bon et bien... Vous voilà devant chez vous mademoiselle. *plaisanta-t-il en reprenant le jeu qu'ils avaient eu la première fois qu'ils avaient tenté de se séparer.* Merci pour cette merveillleuse, merveilleuse soirée. Je ne l'oublierais jamais. *ajouta-t-il ne pouvant s'empêcher de venir chercher un dernier baiser* A très bientôt. *affirma-t-il tristement en sachant que cela ne serait pas vrai.*

LENNY: *Trop concentré sur Mélody il ne fit pas attention aux aurevoirs de Yassine à sa dame ou l'angoisse de Kafele à l'idée que ce serait bientôt leur tour. Caressant doucement les cheveux bleus de Mélody, il préféra s'imaginer un futur proche serein et chaleureux pour elle.* Ne me demande pas pourquoi, mais j'ai aussi des habits de bébés dans ma penderie. J'en ai pour tout les goûts. J'aurais adoré que ce soit une fille parce que j'ai des minis chaussures, a-do-rables. Enfin bon. La prochaine fois peut-être. *gloussa-t-il doucement seulement dans l'espoir de la distraire un peu et de lui remonter le moral.*

LUNA: *Elle se laissa doucement faire, posant sa main sur son visage alors qu'ils s'embrassaient une dernière fois. Elle senti sa propre gorge se serrer doucement, s'accrochant à son sourire* A très bientôt *Murmura-t-elle à son tour, cherchant un nouveau baiser, elle recula doucement, s'avançant petit à petit dans la foule, elle ne lâcha sa main qu'au tout dernier moment avant de disparaitre une nouvelle fois dans les festivités du pi-day*

NILS: *Il chercha après Joon, sans pouvoir mettre la main dessus, obligé de retrouver Ingrid, il se dirigea vers le salon où il était certain de la trouver...Remarquant que Lizbeth n'était pas bien loin, au moins, il n'aurait aucun mal à la prévenir ensuite*

YASSINE: *Tout comme la dernière fois, il la fixa jusqu'au dernier moment, jusqu'à ce qu'elle disparaisse dans la foule et même après. Fixant le vide, la gorge serrée et le regard vide, il se raccochait à son souvenir et même cette douleur dans sa poitrine qui restait un souvenir d'elle et qui finirait pas s'effacer avec le temps.*

CLARISSE: *Il avait mit le temps et avait finit par se calmer et retrouver ses esprits ou plutôt, se retrouver soi-même. Pour lui les festivités prenait fin là et il mit un point d'honneur à rester proche de Ingrid et à ne s'autoriser aucun dérapage. Il se crispa en captant à nouveau Nils dans son champ de vision et s'apprêta même à se relever pour fuir et quitter la pièce mais Ingrid l'arrêta d'un geste doux en posant sa main sur sa cuisse.*

INGRID: C'est moi qu'il vient voir. *lui assura-t-elle calmement avant d'accueuillir Nils avec un sourire courtois, le laissant expliquer la raison de sa venue.*

KAFELE: * il s'approcha de son frère. Posant une main sur son épaule pour rappeler qu'il était loin d'être seul*

NILS: On a besoin de rentré plus tôt que prévu * annonça t il sans tourner autour du pot voyant déjà Lizbeth se relever en l'ayant entendu*

YASSINE: *Il inspira profondément, prenant le contact de son frère comme un encouragement à lui même pour se rencontrer sur leur priorité. En y repensant il ne parvenait pas tant à se souvenir de pourquoi il voulait tant aider Rê. C'était un adolescent avec un destin tragique et il avait beaucoup de peine et de pitié pour lui et Mélody. Mais s'ils n'avaient été une mission confiée à Kafele malgré lui, leurs chemins ne se seraient pas croisés et il n'aurait pas eu à se mêler de cette histoire de coeur. Retourner en Egypte lui semblait absurde encore plus en sachant qu'il ne resterait pas là bas avec ou pour son petit frère. Il soupira, sachant néanmoins que malgré la frustration, il n'abandonnerai pas ses amis ou ces deux adolescents dans le besoin.*

INGRID: *Elle acquiesça doucement en y réfléchissant et capta du coin de l'oeil le mouvement de Lizbeth.* Combien êtes vous ? *Demanda-t-elle alors calmement et curieusement*

NILS: Un gamin qui se réveille pas... La Française. Mon frère, les égyptien, Lizbeth, et moi même. * il du faire un effort considérable pour ne pas poser ses yeux sur Clarisse. * mais au besoin on peut réduire... C'est surtout pour Melody... Tout ce qui s'est passé c'est un peu éprouvant pour elle et avec le père qui n'a toujours pas repris conscience... On s'inquiète

INGRID: Et Lizbeth à proposer d'aider. *En déduit-elle avec les informations quelle avait. Elle avait assisté à ce qu'il s'était passé sous ce chapiteau, comme elle avait une bonne idée de ce qu'il se pouvait se passer au sein du cercle polaire.* Neuf, alors. *Conclu-t-elle en continuant de réfléchir au transport adéquat*

CLARISSE: *Il ne fallait pas être un génie pour comprendre que le compte était un peu différent de celui qu'avait donné Nils. Il y avait le bébé, ou plutot foetus, qui était difficilement qualifiable de passager mais qu'Ingrid ne manquerai pas de contabiliser. Pour ce qui était de la neuvième personne, la douce pression qu'il sentait sur sa cuisse lui donnait la désagréable impression qu'elle parlait de lui.* Pas question. *Rétorqua-t-il sèchement, sur la défensive.*

INGRID: Tu l'as dit toi même Clarisse. Tu en a eu assez pour cette année. Profites-en pour rentrer chez toi. Tu y seras plus confortable. *Répondit-elle simplement et calmement*

LIZBETH: * en entendant la réaction de Clarisse elle comprit a son tour et cela chamboulait quelque peu ses projets personnels.* vous n'êtes pas sérieuse *protesta-t-elle bien caché derrière sa rancoeur*

CLARISSE: Je préférerais rester jusqu'à la fin avec toi. *Insista-t-il en fixant dans le vide, pas très confortable à l'idée d'avoir cette conversation devant témoin et pas n'importe lesquels. Il tourna néanmoins son regard vers Ingrid en se rendant compte de quelque chose.* À moins que tu veuilles que je parte. *Remarqua-t-il plus sérieusement*

INGRID: Tu es fatigué mais ça va encore. Et je ne te racompagnerais pas chez toi de toute manière. Il y aura bien plus de monde sur le bateau et tu seras plus fatigué. *Convainquit-elle calmement en ignorant leurs plaintes.*

NILS: * il se crispa lui même devant cette décision. Bien qu'il avait promit a Lenny, il se voyait difficilement négocier avec Ingrid qui leur rendait service. Plutôt reconnaissant*

CLARISSE: Oui mais ce sont... *Commença-t-il à rétorquer en lançant un regard à Lizbeth et Nils qui n'avaient clairement pas prévu de se retrouver avec lui. Mais il se tut. Tout d'abord parce que c'était malpoli mais aussi parce qu'il sentait que Ingrid n'ignorait pas la situation et jugeait tout de même qu'il était plus judicieux qu'il rentre. Il ravala son égo, tout comme ses ressentiments par rapport à la situation. Il fit confiance à Ingrid et son jugement faute de pouvoir jouir de sa présence.* Bien. *Il se redressa raidement, évitant le regard des deux autres en sachant qu'ils n'exprimeraient pas de joie à son acceptation.*

LIZBETH: * elle supportait pas l'indifférence d'Ingrid, loin de comprendre pourquoi elle avait de clarisse son protégé. Se raisonnant en se disant qu'il ne s'agissait que d'un voyage et que cela ne mettrait pas forcément en péril ses plans*

INGRID: Bien. *acquiesça-t-elle à son tour avec un sourire satisfait.* Vous prendrez le Klamp. *déclara-t-elle alors* Rapide, sûr, pas forcément le plus confortable mais je suis sûre que vous saurez vous mettre à votre aise. Il vous déposera au nord de l'Europe, Norvège, Écosse ou Finlande, de toute manière j'imagine que vous transplanerez une fois hors du cercle polaire. *expliqua-t-elle en prenant son petit coffre duquel elle sortit cette fois un gros coquillage violacé qu'elle tendit à Nils.* Sortez du dôme et retrouvez l'océan. Jetez le dans l'eau et il viendra à vous.

NILS: Merci Ingrid * ne put il s'empêcher... Reconnaissant pour ce qu'elle faisait pour eux. Ignorant du mieux qu'il pouvait la présence de Clarisse. Il prit le coquillage et les devant pour rejoindre Lenny avant le deux autres et pouvoir ainsi le prevenir*

LIZBETH: * elle resta silencieuse, faisant simplement le tour de ses ami(e)s pour le souhaiter un excellent pi Day et s'excuser de son départ un peu précipiter. Suivant ensuite la route prise par Nils, elle resta malgré tout non loin de Clarisse*

NILS: * il arriva rapidement après de Lenny* je suis désolé... Elle nous a pas laissé le choix et j'ai pensé qu'il était plus important de rentrer pour Melody * s'excusa t il très rapidement, la main sur celle de son frère ,laissant l'arrivée de Clarisse répondre a ses éventuels questionnement*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 10   Sam 14 Jan - 10:22



CLARISSE: *Loin d'être enchanté à l'idée de se trouver en présence de Lizbeth, Nils et son frère et toute la bande de leur œuvre de charité, il se montra tout de même sobre dans son comportement et se contenta de suivre, silencieux et le regard fermé. Il n'avait qu'à serrer les dents jusqu'à sortir du cercle polaire et il savait qu'il en serait largement capable ou Ingrid ne l'aurait pas poussé à le faire. Il jeta un bref coup d'oeil aux autres membres du groupe, s'attardant une fraction de seconde en plus sur ce jumeau dont il ne savait pas trop quoi penser.*

LENNY: *Il ne comprit pas les excuses de Nils qui ne revenait pourtant pas bredouille. Mais en voyant Clarisse arriver à son tour, son visage se crispa d'un rictus de colère.* Reste loin de mon frère. *cracha-t-il sans cacher la menace dans sa voix et son regard bien qu'il ne s'éloigna pas de Mélody, la serrant toujours doucement contre lui.*

YASSINE: *Il serra la mâchoire devant ce nouvel élément qui semblait source de conflit. Donnant à son tour une tape sur l'épaule de Kafele pour lui donner du courage, il alla prendre Rê dans ses bras, installant le frêle adolescent aussi confortablement que possible.* Bon. Allons-y. *annonça-t-il en appuyant sur regard sur Nils pour lui faire comprendre que ce n'était pas la peine de s'éterniser ou d'espérer que chacun soit content de la situation.* Le groupe se mit en route avec Nils en tête qui cherchait silencieusement à comprendre pourquoi son frère était aussi acerbe au sujet de Clarisse. De toute façon il avait une règle qu'il ne devait pas enfreindre en plus de sa promesses. Trouvant l'océan, il lança le coquillage attendant simplement l'arrivée du navire.

LENNY: *Serrant doucement la main de Mélody, il ne put s'empêcher de surveiller Clarisse d'un mauvais œil, persuadé malgré son air fermé qu'il avait profité de sa "proximité" avec Ingrid pour squatter et profiter un peu plus de son frère. Pour les autres néanmoins, il s'efforça de tenir sa langue et de rester sage.* Ils attendirent quelques minutes dans le silence jusqu'à ce que l'eau sombre de l'océan arctique se trouble devant eux. L'eau sembla bouillonner là où Nils avait lancé le coquillage et enfin, une grande coupole de métal orné sortit de l'eau, entouré par huit tentacules dont l'une tenait le coquillage et semblait l'agiter joyeusement pour jouer ou leur faire signe de monter.

CLARISSE: *D'un coup de baguette magique il étendit la banquise jusqu'à leur transport en formant un pont de glace et de neige assez robuste et large pour pouvoir monter "a bord" confortablement. L'intérieur était comme celui d'un chaudron, simple, vide et métallique. Ouvrant la marche sur son pont de glace, il sécha l'intérieur de la structure d'un nouveau coup de baguette magique et sauta à l'intérieur, offrant sa main pour aider les autres à descendre plus tranquillement.*

Mélody: * enfermé dans son inquiétude, elle ne quittait pas des yeux Yassine et surtout Rê. Serrant la main de Lenny, elle n'avait plus dit un mot depuis qu'elle avait réclamé a rentrée et en voyant tout ce monde les accompagnés, elle ne put s'empêcher de se sentir coupable* désolé * laissa t elle échappé en sentant la tension palpable qu'elle pensait en être la cause*

KAFELE: * il passa en second pour pouvoir aider son frère a y faire entre Rê. Il avait bien remarquer l'animosité de Lenny envers l'inconnu. Lui resta simplement méfiant, n'aimant pas être entouré de gens dont il ignorait tout*

NILS: * il préféra fermer la marche a partir de maintenant. Attendant que tout le monde soit passer pour entrer en dernier*

LENNY: *L'arrivée de Clarisse avait clairement entamé sa bonne humeur, il en oubliait même qu'il passait ses derniers précieux moments avec Kafele à en fusiller un autre du regard, malgré ses démonstrations de magie pour les faire monter à bord. La petite voix de Mélody le ramena sur Terre et à elle et pour elle il esquissa un grand sourire rassurant en la prenant dans ses bras.* Mais non tu n'as pas à être désolée ! Tu es notre petite princesse, on veut tous ce qu'il y a de mieux pour toi. *lui assura-t-il chaleureusement alors que les deux frères transportaient délicatement Rê pour l'installer sur un confortable lit matérialisé de la magie de Clarisse. Lenny sauta à l'intérieur du chaudron, se passant bien de l'aide du squatteur et il attrapa Mélody en gloussant doucement, comme s'ils embarquaient sur une super attraction.*

CLARISSE: *Après s'être assuré que le plus mal en point était bien installé, il matérialisa plusieurs coussins et couvertures qui rendraient leur voyage plus confortable. Faute d'avoir l'air de vraiment faire attention à ses compagnons de voyage dont la plupart ne voulait pas de son aide, il laissa les coussins s'échouer dans des coins du chaudron, laissant soin aux autres de s'en servir ou non. Il finit leur petit cocon de voyage avec un petit feu de camp au centre pour les réchauffer tous. Lui ne s'installa, pas, restant de bout et autant à l'écart que cet espace rond et juste assez grand pour neuf personnes le lui permettait. Bien sûr, il garda le silence et fit attention de n'accrocher aucun regard.*

NILS: * ça le rendait tendu de voir autant de personne se montrer aussi froid avec Clarisse ou était ce lui qui se cherchait un prétexte pour pouvoir lui parler. Mais il semblait les fuir au moins autant que le reste. S'efforçant de ne pas jeter un regard, il ne put néanmoins résister bien longtemps avant de le regarder. Réajustant ses lunettes*

KAFELE: * installé entre Yassine et Lenny. Ses yeux se perdirent dans les flammes crépitant devant lui... La chaleur, la couleur, le symbole, tout cela le ramena bien trop vite dans ses vieux démons*

Mélody: _ vous n'auriez pas du tous vous sacrifier pour moi_ * ne put elle de répondre dans sa langue maternelle. Posant sa tête contre l'un des coussins* merci * ne put elle s'empêcher de dire a celui qui les avait matérialiser et qui avait aussi matérialiser le lit *

LIZBETH: * elle même prit un des coussins pour s'installer. Assise, elle ferma les yeux, entrant en méditation, elle fit abstraction de ce qui l'entourait pour se concentrer sur elle et ranger ses souvenir trop détaillée. Se baladant dans sa propre mémoire*

CLARISSE: *Il acquiesça courtoisement lorsque la jeune française le remercia, en profitant pour jeter un coup d'oeil aux autres qui s'étaient installés. Ce qui était rassurant du moins pour lui était que chacun semblait vaquer à ses propres occupations pour patienter sans chercher à socialiser. Loin d'être dérangé par ce froid, le silence et le calme le convenait. Le maudis ne semblait pas près de se réveiller, celui à côté de lui ne semblait pas du genre bavard et se contentait d'observer silencieusement les autres. Celui assit à sa gauche lui semblait perdu dans la contemplation du feu de camp comme s'il pouvait y voir l'avenir ou le passé mais en tout cas, quelque chose de peu féérique à en juger par son expression. Et puis il y avait l'acolyte et la jeune femme enceinte. Heureusement, cette dernière accaparait l'attention de son ange gardien assez pour que le jumeau cesse de le fusiller du regard. Lizbeth avait trouvé le moyen parfait de se détacher de la foule et un instant, Clarisse songea à en faire de même. Non pas vraiment méditer mais simplement s'installer et fermer les yeux, tenter de faire un peu le vide jusqu'à atteindre leur destination. Jusqu'à ce qu'il croise le regard de Nils. Il savait que dans la situation il faisait mieux de ne pas lui adresser la parole ou du moins de ne pas être le premier à engager une quelconque sorte de conversation avec qui que ce soit du groupe.* Je m'excuse pour mon comportement et les mots que j'ai pu avoir plus tôt. *dit-il tout de même, sans s'approcher de Nils pour lui confier ça plus en privé car il savait que le jumeau aurait mal réagit mais aussi parce qu'il n'était pas très certain d'à qui il s'était adressé à ce moment là. Dans le doute il préférait être honnête et clair envers les deux et même le groupe qui avait été obligé de le compter parmi eux.*

LENNY: *Il eu une petite moue agacée en entendant Clarisse prendre la parole et bien qu'il semblait ne pas s'adresser à quelqu'un en particulier, ses yeux étaient tout de même posés sur Nils. Heureusement pour lui, les premiers mots qui sortirent de sa bouche furent des excuses alors il fit l'effort de le laisser parler et de le tolérer, caressant doucement les cheveux de Mélody pour se distraire et se détendre.*

NILS: * il ne savait pas de quoi Clarisse pouvait bien s'excuser. Devinant simplement qu'il s'agissait d'une partie du problème qui rendait Lenny si dur avec Clarisse. Et il aurait aimé pouvoir s'excuser a son tour s'il n'était pas certain d'amplifier la mauvaise humeur de son frère alors il se contenta simplement de le regarder comme s'il pouvait lui transmettre tout ceci d'un regard*

Mélody: * il lui faut pas plus que quelques caresses dans ses cheveux et la chaleur d'un feu en plus du bercement de l'eau pour qu'elle s'endorme doucement*

KAFELE: * il n'y avait rien pour contrôler le flot de mauvaise chose qui commençait doucement a noyer son esprit. Résistant a l'envie de glisser ses doigts dans les flammes. Sa respiration plus lourde trahissant l'angoisse dans lequel il se laissa descendre*

YASSINE: *Il fut le premier à remarquer le malaise de Kafele, jetant lui aussi un coup d'oeil aux flammes qui lui rappelèrent les souvenirs de son frère.* Hey, regarde-moi. *appela-t-il avec douceur en posant une main sur son épaule.* Ça va aller. *lui affirma-t-il avec un sourire.* Alors... Où est-ce que tu penses commencer tes recherches ? Pour retrouver les enfants ? *demanda-t-il alors pour orienter son esprit vers quelque chose de plus positif mais aussi plus productif.*

KAFELE: * une pulsion le fit sursauter en fusillant Yassine du regard près à partir dans vrille mais son image réveilla d'autres souvenir. Il cligna des yeux, retrouvant le présent et cette réalité. Il baissa les yeux un peu honteux, son regard trouvant le chemin de ces mots sur la main de son frère* un ami restaurateurs...

YASSINE: *Il ne prêta pas attention à la lueur dans son regard alors qu'il émergeait difficilement du cauchemar dans lequel il replongeait malheureusement si facilement. Rassuré qu'il parvienne tout de même à se contrôler et revenir, il continua un peu plus ce jeu et leur conversation pour le distraire.* Il saurait où les trouver ? Après c'est vrai... Une petite fille comme ça, ça ne passe pas inaperçu. *plaisanta-t-il en se remémorant les souvenirs précieux qu'il avait partagé avec son frère de ces enfants précieux. Il savait aussi que parler de Akiiki ne manquait jamais d'allumer un sourire sur le visage de Kafele.*

KAFELE: Je l'ignore mais j'espère qu'il aura des infos... Lui ou la marchande... * il eut un sourire en se souvenant de cette journée au marché et du bien que cette enfant avait su insuffler chez cette femme* j'espère qu'elle est passé inaperçue... * avoua t il, craignant tellement pour sa vie*

YASSINE: *Il acquiesça, compréhensif et compatissant. Il ne savait pas qui avait investit le Temple de Ra ou pourquoi, mais il connaissait assez son pays pour savoir que personne n'était à l'abri, qu'ils soient des enfants, dans un Temple, chez eux ou ailleurs.* Ces nomades dont tu parlais, qui sont-ils ? *demanda-t-il alors, se demandant s'ils pouvaient se rassurer de les savoir avec eux plutôt que tout seuls.*

KAFELE: *Il reposa malgré lui les yeux sur les flammes qui dansaient devant eux* Des gens libres...Sans foi ni loi... *Fut la première chose qu'il lui vint en tête en pensant à eux* Ils m'ont aider à plusieurs reprise. *Mais au fond il n'avait pas grand chose à dire sur eux, il ne les connaissait pas tant que ça* ils ne leur ont pas fait de mal *assura-t-il pourtant*

YASSINE: Sans foi ni loi... *Cela ne paraissait pas si rassurant et pourtant, ceux qui en avait étaient-ils vraiment plus digne de confiance ? L'expérience lui avait bien apprit ce que cela pouvait engendrer. Kafele ne semblait pas posséder beaucoup plus d'informations mais préférait sentir qu'il pouvait tout de même leur faire un peu confiance pour veiller sur les enfants. Ils s'en contenteraient.* Et après ? Une fois que tu les auras retrouvé ? *demanda-t-il avec un sourire, le guidant cette fois sur -il l'éspérait- une vision plus positive du futur*

KAFELE: Je *Son regard se posa une seconde sur Lenny avant de revenir vers son frère* leur montrerai la neige d'Islande...

YASSINE: *Il n'eut pas de sourire à sa réponse mais son coeur lui s'était doucement emplis de joie. L'Islande... Il s'était presque fait à l'idée qu'il ne rentrerait pas chez lui, qu'il devrait mettre tout ça derrière lui. Mais peut-être pas. Peut-être que ce voyage en Egypte n'était que cela, un simple voyage qui ne changerait rien ou très peu dans leur vie.* Et les aurors boréales. *ajouta-t-il avec douceur en se souvenant à quel point cela avait pu émerveiller les deux adolescents. Il jeta un regard à ces derniers, tout deux endormis et eu un sourire pour Lenny qui se montrait discret, bien qu'il savait qu'il pouvait les entendre.*

LENNY: *Il ne les écoutait que d'une oreille, d'abord inquiet lui aussi pour Kafele et ensuite rassuré de les voir penser et parler d'autre chose, des enfants... Il eu la gorge serrée en se rappelant que cela signifiait qu'ils allaient bientôt devoir se dire au revoir, mais écouter Yassine parler calmement de tout ça le soulageait d'une certaine manière. Il savait que lui aussi avait la ferme intention de retrouver Kafele après ça et que ce n'était qu'un aurevoir, pas un adieu. Du moins il l'espérait. L'entendre parler d'Islande fit doucement papilloner son coeur mais il se reconcentra sur la petite princesse endormie pour ne pas avoir l'air trop enthousiaste trop tôt. Ils avaient encore beaucoup de chose à faire et à gérer avant de pouvoir souffler.*

KAFELE: Et la paix... *Laissa-t-il échappé ensuite, parce que c'était tout ce à quoi il aspirait. Il n'en pouvait plus de voir la violence, la haine et la mort. Il voulait s'en éloigner, protéger ce qui pouvait l'être encore mais une part de lui redoutait qu'il ne puisse réellement se détacher de tout cela, que tous ait véritablement raison, qu'il avait été créée pour être un soldat, un assassin...Et que peu importait ses efforts, cela ne cesserait jamais de le poursuivre* Dès lors que les neufs passagers étaient à bord, le Klamp s'était élancé à travers l'océan arctique. Les bords métalliques et épais du chaudron les protégeait du vent glacé qui sifflait autour d'eux dû à la vitesse. Les tentacules de la créature marine stabilisait le transport, ne laissant percevoir du trajet effrenné qu'un doux bercement. Le voyage ne durerait que quelques heures jusqu'à ce qu'ils atteignent les limites du cercle polaire.

YASSINE: *Il acquiesça, les mots de Kafele faisant écho au mot qu'il avait choisit pour son tatouage à présent gravé dans sa peau.* L'Islande est un bon endroit pour ça. *confia-t-il avec un sourire rassurant, se laissant apprécier ce projet pour le futur. Il eu un petit regard pour le second tatouage qu'il avait fait faire ce jour là et il s'amusa doucement avec l'encre sous sa peau en sachant que quelque part, malgré la distance, Luna pourrait sentir la caresse de ses actions. "Tu me manques" se permit-il d'écrire doucement avant de remettre les mots qu'il avait choisit lorsqu'ils s'étaient quittés "Souviens-toi."*

LIZBETH: *Dès lors qu'elle senti le frisson qui annonçait qu'elle pouvait à nouveau transplaner, elle sortie de sa transe, rouvrant les yeux pour les observer* Chez moi *Ce n'était ni une proposition, ni une requête, mais bel et bien un fait qu'elle annonçait de but en blanc à ses compagnons. Rê avait besoin de soin particulier et elle avait ce qu'il fallait chez elle quant à elle...Elle avait besoin d'être dans sa demeure. Il était extrêmement rare qu'elle y invite des personnes, même par altruisme et pour cause au vue de ce qu'elle renfermait...*

CLARISSE: *Il put le sentir lui aussi, la possibilité de transplaner à nouveau. Il s'efforça de ne pas le faire tout de suite, laissant Lizbeth annoncer leur départ à tous. Psychologiquement il aurait préféré attendre de les voir tous partir plutôt que de s'éclipser le premier mais avec tout ce monde il craigna que cela s'éternise à nouveau.* Je vous souhaite bon courage à tous. *dit-il avec courtoisie en guise d'annonce de son propre départ.* Lizbeth, j'espère vous revoir. *avoua-t-il simplement et sincèrement, ne sachant pas exactement s'il signifait bientôt ou plutôt l'année prochaine au Pi-Day à nouveau. Il tourna ensuite son regard vers Nils mais celui-ci qui avait gardé le silence semblait ne pas vouloir insister, encore moins devant son frère si possessif. Il appuya doucement son regard, lui disant aurevoir silencieusement sans exprimer plus que cela. Puis finalement, il s'éclipsa.*

LENNY: *En sentant le départ, il réveilla Mélody avec douceur.* ___Chérie, on est arrivé. Enfin... On va aller chez Lizbeth.___ *lui expliqua-t-il en l'aidant à se redresser. Elle avait demandé à rentrer et le programme changeait un peu mais il savait qu'elle comprendrait que c'était pour Rê et peut-être que cela la rassurerait et la soulagerait tout de même un peu.*

YASSINE: *Il se releva, donnant une dernière tape sur l'épaule de Kafele avant de se diriger vers Rê pour le porter doucement. Il s'arrêta un instant, croyant l'entendre marmonner ou souffler quelque chose mais ne capta rien de plus. Il se rapprocha de la sorcière qui allait devoir les guider jusqu'à chez elle.*

LIZBETH: *Elle n'en doutait pas une seconde, ne pouvant s'empêcher de lui sourire discrètement et cette idée lui laissait une étrange sensation de doute, notant l'échange de regard entre les deux homme, mais elle ne releva pas. Elle attendit que tout le monde soit prêt pour transplaner*

KAFELE: *Il ne transplana pas seul de suite, soit par désir de vouloir reculer le moment des au revoir aussi longtemps que possible, soit pour s'assurer que tout le monde arriverait à bon port et allait bien avant de partir. Posant une main sur l'épaule de son, il alla chercher la main de Lenny ensuite*

Mélody: *Ouvrant les yeux, elle les posa directement sur Rê, elle en avait déjà bien trop demandé pour continuer à se montrer capricieuse, acquiesçant simplement aux paroles de Lenny.* D'accord

NILS: *Il avait observer Clarisse s'en aller. Une certaine amertume venant gêner le fond de sa gorge mais il se garda bien d'en montrer quoi que ce soit, rejoignant tout le monde pour le dernier voyage*

LENNY: *Il serra doucement la main de Kafele en rougissant doucement, lui accordant un petit sourire timide, heureux qu'il reste encore un peu bien qu'à présent plus rien ne le retenait de partir comme Clarisse. Il eu un regard pour son frère, remarquant son air discrètement contrit mais ne fit aucun commentaire, s'assurant simplement qu'il se joignait bien à eux.* Bon et bien c'est partit ! *annonça-t-il joyeusement en faisant un petit signe de tête à Lizbeth, reconnaissant qu'elle les accueille chez elle.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Friend or Friend - Part 10   

Revenir en haut Aller en bas
 

Friend or Friend - Part 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tetris Friend
» Full Friend Rabbit
» Lamp oil? Rope? bombs? You want it? It's yours my friend! As long as you have enough rupies!
» Abonnement Ful friend
» [MHFO JAP]Parainage officiel : Friend Invitation.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Reste du monde-