AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Sweethome - Part 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Sweethome - Part 9   Dim 19 Fév - 16:23

https://rpnow.net/rp/DV4Kb5Kn/16



NILS: *Se saouler n'y changeait rien et le rare moment où il n'était pas une épave, c'était simplement pour pouvoir faire le tour d'un ruelle locale et s'offrir une nouvelle bouteille. De quoi noyer sa peine, sa tristesse, sans même véritablement se soucier de celui qui se trouvait à ses côtés. Son coeur mélangeant ses sentiments d'amour profond pour son frère et toute la rancoeur qu'il pouvait ressentir. Il lui arrivait régulièrement de boire jusqu'à en être malade, cherchant toujours plus pour sombrer au maximum et éteindre sa cervelle et son coeur. Une façon de se protéger lui mais pas seulement au fond, dans cet état, il savait qu'il ne serait pas capable de cracher le moindre venin sur Lenny, tout comme il n'était pas capable de voir la tristesse dans ses yeux lorsqu'il le regardait dans cet état...Un mal, pour un bien. Il parcourait les rues de la petite ville Jīngsmó, ville de sorcier, cherchant encore de nouvelles bouteilles pour se noyer.*

LENNY: *Il l'avait suivit sans le lâcher d'une semelle ou même d'un verre. C'était complètement idiot mais dans ce moment où avoir une réelle conversation avec Nils lui donnait l'impression de s'aventurer sur un champ de mine, il ne trouva rien de mieux à faire que bêtement le copier en espérant ainsi se rapprocher de lui et de son état d'esprit. L'alcool ne les aida pas à régler leurs problèmes mais pour Lenny cela l'encouragea à les mettre de côté. S'imaginant être simplement en voyage à nouveau avec son frangin, il en devenait presque jovial.* Tu sais ce qu'on devrait faire ? On devrait faire un concours de qui réussira à ramener l'alcool le plus étrange qui se vende ici... *Gloussa-t-il en observant autour d'eux les nombreux magasins et échoppes ou recoins obscurs et mystérieux.*

NILS: Ok *Fut au final son unique réponse et à vrai dire, ses réponses étaient généralement aussi courte que celle-ci, devenu adepte de la conversation monosyllabe. Au moins, Lenny s'éloignerait peut-être assez le temps de chercher sa trouvaille alors que lui, il achèterait juste ce qu'on lui vendrait comme étant le plus fort. Peu importait si c'était à base de sang, de bile ou d'urine, il n'avait qu'un seul et unique but.*

LENNY: *Son visage se decomposa face à cette réponse. Car même s'il espérait engrainer Nils dans son jeu stupide, il pouvait sentir qu'il n'acceptait que pour se débarrasser de lui.* Oh non en fait c'est plus drôle de chercher ensemble ! *Déclara-t-il joyeusement en se pressant pour venir lui prendre la main et s'assurer qu'il ne le perdrait pas à nouveau.*

NILS: *Il le laissa faire, sans le repousser ou sans serrer cette main qu'il regarda un instant* Ok *Répondit-il simplement une nouvelle fois, marchant en sa compagnie, il entra dans une boutique, observant les bouteilles diverses et variés à l'intérieur. Effectivement, il y avait de quoi ravir les curieux comme il pouvait l'être mais cela n'enclencha absolument rien chez Nils qui posa alors simplement ses yeux sur Lenny, attendant que celui-ci choisisse pour eux*

LENNY: *Il sentit son cœur s'alourdir devant cette nouvelle réponse, mais il s'efforça de garder son sourire et son enthousiasme. Pénétrant dans une boutique, il découvrit le choix de bouteilles avec curiosité en serrant doucement la main de son frère, espérant sentir un peu d'excitation de sa part mais il n'eut le droit qu'a un regard bien vide.* Euh... Le... Le lui là il a l'air bien non ? T'en penses quoi ? Ou alors celui-là... C'est quoi c'est de la chauve-souris à l'intérieur ? Oh ! Oh une patte de dragon ! C'est pas aphrodisiaque ça ? Qu'est-ce que t'en dis Nils ? *S'amusa-t-il du mieux qu'il pouvait pour eux deux en faisant tout son possible pour raviver ne serait ce qu'une étincelle d'excitation dans les yeux de son frère.*

NILS: *Il observait la bouteille qu'il lui désignait une à une, sans vraiment les regarder ou les analyser. Alors que Lenny semblait s'enthousiasmer pour celle avec une patte de dragon à l'intérieur, il lui répondit en silence en prenant simplement la bouteille pour se diriger vers le comptoir, de brève salutation, et il sortait déjà l'argent nécessaire pour payer celle-ci, sortir au plus vite et par extension, boire au plus vite*

LENNY: *Mais cette fois il n'eut même pas droit à une réponse.* Nils... *Appela-t-il faiblement, suppliant mais ce dernier avait déjà payé et prit son dû. Il le suivi avec précipitation de peur de le perdre mais il pu sentir de plus en plus que peu importe leur proximité physique ou leur taux d'alcoolémie, ils n'étaient pas du tout sur la même longueur d'onde. Il arracha alors cette bouteille de ses mains en le grondant soudain du regard.* Tu vas bouder encore longtemps ?

NILS: *Il fut quelque peut surpris par la réaction de Lenny, encore amorphe d'une cuite de la veille, il grimaça doucement devant son regard sévère. Il avait le choix, là, de tout déballer simplement mais en le regardant, malgré toute la souffrance qu'il pouvait ressentir lui pour un choix que Lenny avait fait il y a dix ans...Il n'était pas prêt à lui faire subir la même chose. Mais il n'avait pas la force de feindre, c'était à peine s'il avait encore la force de tenir debout. Il le fixa alors simplement de longue seconde sans savoir quoi lui répondre*

LENNY: *Une fois de plus il n'eut aucune réponse et cette fois il se sentit partagé entre la peur et la colère.* Ben dis quelque chose ! *Gronda-t-il à nouveau, bien décidé à avoir une réponse, au moins un mot, un indice pour savoir comment réagir face à ce mur d'indifférence.*

NILS: *mais là encore il semblait pleinement hésité entre son amour et son amertume. Il observa la bouteille comme si elle représentait un échappatoire mais il savait d'avance qu'il ne la lui rendrait pas. Bien décidé à garder sa souffrance sous silence* si c'est aphrodisiaque on devrai sortir

LENNY: *Il avait une réponse et une plus longue que ce à quoi il s'était attendu mais il se sentit un peu plus perdu. Il n'avait pas l'habitude de ne pas comprendre son frère même un minimum, de se retrouver de l'autre côté voile de mystère qu'il aimait se donner. C'était comme se sentir chassé de chez lui et cela ne faisait qu'accentuer le sentiment de médiocrité qui lui collait à la peau depuis Aisea. Il eu envie de pleurer, mais que pouvait-il faire si Nils le tenait à l'écart ? Il avait tenté de l'accompagner, de le secouer, mais tout ne faisait que se solder par un échec.* Avec la gueule qu'on tire je suis pas sûr qu'on ai du succès... *Murmura-t-il faiblement sans savoir lui même s'il tentait de faire de l'humour ou de le dissuader.*

NILS: T'as aucune raison de faire la gueule *c'était sortie tout seul sans qu'il ne puisse le contrôler. Loin de comprendre pourquoi il s'entetait à rester avec lui alors qu'il avait tout aux yeux de Nils.*

LENNY: Je tire la même tête que toi ! *S'insurgea-t-il, choqué qu'il puisse penser qu'il puisse bien aller alors que lui se trouvait dans cet état. Blessé même qu'il s'efforce à nouveau de les différencier et de les éloigner comme si ses problèmes ne le concernait pas.*

NILS: Et tu ne devrais pas ! *Supportant pas cette fois qu'il puisse vouloir se comparer.

LENNY: Et pourquoi pas ?! *Rétorqua-t-il violemment, ne supportant plus de ne pas le comprendre.*

NILS: Parce que tu ne sais pas !

LENNY: Je sais pas quoi ?! Toi non plus tu sais pas ! *Se défendit-il puérilement, se rendant compte dans sa colère qui lui en voulait de l'avoir laissé à Aisea se débrouiller tout seul pour finalement faire cavalier seul et rafler la mise. Et maintenant ça ?! Il ne comprenait plus rien à part qu'il en avait assez de se sentir si mal et comme s'il était le plus gros incapable de la terre.*

NILS: Tu veux savoir ? Vraiment ? *Menaça t il en le fixant*

LENNY: Et toi ? *Menaca-t-il à son tour, fatigué qu'il voit cela à sens unique*

NILS: Moi ? Qu'est ce que j'ai fais moi ?! Tu es sérieusement en train de me blâmer d'un truc ? Vraiment ?!

LENNY: Tu m'as laissé tombé ! *L'accusa-t-il, choqué qu'il ne s'en souvienne même pas.* Et après j... *Mais l'humiliation était tellement cuisante qu'il ne parvint pas à l'avouer.* Tout ça ne serait pas arrivé si on était resté ensemble !

NILS: TU m'as chassé ! *Rappela t il* et si nous étions restés ensemble ça n'aurais strictement rien changé à ce que tu as fait !

LENNY: Ce que j'ai fais était pour aider nos amis ! *Rétorqua-t-il loin de se douter qu'il parlait d'un événement lointain de dix ans.* Où est-ce que ça aussi ça va être ma "faute" ? D'avoir des amis ??

NILS: *il éclata d'un rire amer* t'es tellement centré sur ta petite personne que t'es incapable de savoir ce que tu as fait même après que je te l'ai dit !

LENNY: *Il se figea devant son rire, pire que vexé par ses mots.* Tu... Tu m'as rien dit ! Tu n'as fait que boire et m'ignorer depuis que tu es rentré ! *Sé défendit-il avec colère.*

NILS: Rien dit ? *Soupira t il* je te repose la question une dernière fois Lenny... Réfléchis bien... Tu as fais quoi à Haulani il y a dix ans ?

LENNY: *Il dégluti devant sa question dont il se souvenait en effet en avoir entendu une partie alors qu'ils étaient encore chez eux en Islande.* J'ai... Je... *Il eu du mal à retrouver le déroulement exact de l'incident qui datait de plus de dix ans. Il se souvenait parfaitement avoir prit la raclée de sa vie par cet insupportable Haulani.* Je voulais... Qu'il te laisse un peu tranquille. Il te gardait tout le temps avec lui on aurait dit qu'il te laisserait jamais partir ! *Souffla-t-il à la fois amusé et agacé au souvenir de cette situation ridicule.* Alors j'ai fait quoi... ? J'ai... Je... Suis allé lui parler... Et après il a pété un câble et il m'a frappé. *Rappela-t-il l'air encore très pincé et blessé en se rappelant de l'issue du conflit.*

NILS: Lui parler ? *Il eut souffla* l'allumer... Lenny... Voilà ce que tu as fait ! TU as fait exactement ce qu'il fallait pour qu'il me haïsse à tout jamais ! Pour qu'il me croit coupable de ce qu'il s'est passé et pour que je pense qu'il était unique coupable de ce qu'il s'est passé !

LENNY: Et alors, je l'ai allumé ?! *Aboya-t-il sans comprendre pourquoi tout d'un coup il en faisait tout un plat.* C'était pour qu'il te laisse tranquille ! C'est pas comme si j'avais voulu voler ta prise ! C'est sa faute s'il a prit ça avec autant de sérieux ! J'essayais simplement d'être gentil !

NILS: Pour qu'il me laisse tranquille ? Mais tu t'entends ?! *N'en revenant pas qu'il ne comprenne pas où était le problème* elles sont où t'es belle parole sur le fait que je trouverai quelqu'un qui me convienne... *Il rit à nouveau* dit plutôt qui te convienne à toi et uniquement à toi ! Je l'aimais Lenny ! Et... *Il sentit les larmes lui montrer aux yeux* je n'ai même pas la chance de pouvoir réparer quoi que ce soit... J'ai tout gâché... Absolument tout... Pour toi et uniquement toi *sa voix forte avait fini par s'éteindre à la fin tant il retenait ses sanglots*

LENNY: *Son visage se décomposa alors qu'il l'écoutait, ses larmes lui transperçant le coeur plus encore que ses mots.* M-mais non... *Balbutia-t-il, refusant encore aujourd'hui de croire que Haulani puisse être "la bonne personne" pour Nils.* T-tu ne le connaissais même pas... On quittait à peine la maison... Nils, c'était pas... Il était pas... *La panique qu'il puisse se tromper et que Nils lui en voudrait réellement pour ça lui crispa un peu plus le coeur.* Il n'en valait pas la peine ! Je pensais que t'avais fini par le comprendre ! Il te collait ! Et on allait faire le tour du monde ! Je pouvais pas te laisser tomber dans les bras du premier venu ! *Se défendit-il avec ferveur refusant d'être designé coupable d'un tel crime.*

NILS: Jamais je t'ai interdit de fréquenter qui que ce soit même quand c'était cet enculé de joueur de quidditch ! Je t'ai laissé faire tes erreurs. J'étais là pour chacun de tes chagrins d'amour même si ça devait m'arracher le cœur et qu'à mes yeux absolument personne ne te mérite ! *Il s'était remit à hurler. De désespoir plus que de rage* mais c'était ta vie ! Tes putains de mauvais choix. Ça aurait pu être le bon comme le mauvais mais tu as décidé de ne pas me laisser le découvrir !

LENNY: *Il sentit tout son corps s'alourdir de tristesse et d'amertume de l'entendre mentionner ses propres histoires de coeur, comme s'il lui reprochait toutes ces années.* Alors pourquoi tu ne me l'as pas dis plus tôt ?! *Cria-t-il à son tour, plein de reproches.* Toutes ces années à m'en vouloir ?! À faire semblant d'être heureux, c'est ça ?! Pourquoi ! Tout ce que j'ai fais, c'était pour toi ! POUR TOI !

NILS: Parce que je le croyais unique fautif ! J'ai cru que c'était lui qui voulait nous séparer ! Parce que j'étais mort de trouille et que ça été facile de pas chercher à savoir parce que je préfère t'aimer et être malheureux que l'inverse !

LENNY: *Il ne parvenait pas à comprendre, ce qu'il lui reprochait et pourtant qu'il ne se reprochait pas à lui même. Il disait vouloir la même chose que lui et pourtant lui en voulait d'avoir agis en ce sens.* Il voulait nous séparer... *Lui rappela-t-il faiblement de plus en plus perdu.* Et regardes nous... C'est encore le cas m. *remarqua-t-il amèrement blessé de se rendre compte que toutes ces années il avait cru Nils de son côté mais ça n'avait été que par complaisance, par peur ou par dépit.* "M'aimer et être malheureux"... *Répéta-t-il alors avec toute l'amertume qu'il pouvait éprouver en comprenant que c'était à cela que son frère résumait toutes ces années passées ensemble.*

NILS: *Il releva les yeux vers son frère en en sentant, trop tard, qu'il avait fait exactement ce qu'il voulait éviter jusqu'à présent. Il l'avait profondément blessé et en se faisant, il se meurtrissait un peu plus lui-même* Non *Laissa-t-il entendre faiblement et la suite, il fut incapable de la dire, redoutant plus que tout de perdre Lenny en plus de Hani, une part de lui-même cherchait pourtant cet auto destruction. Haulani le haïssait, pourquoi pas Lenny ? Ca ne ferait que confirmer qu'il était celui qui tenait de leur père, un enfoiré, égoïste, qui flippait trop. Un lâche...Son regard se posa sur son avant bras, là où son tatouage avait commencé à être effacé* Je l'aimais...Et il me hait...Je lui ai tout pris...Absolument tout...Je suis parti sans me retourner... Et en le revoyant j'ai compris à quel point je l'aimais à l'époque et j'ai bêtement cru...Naïvement cru que je pourrai le retrouver... *Plus que Lenny, c'était le reflet de lui-même qu'il haïssait aux travers de son frère.* Je l'ai laissé tomber, je t'ai laissé tomber... *Un nouveau rire amer, cette fois plus pour lui-même* Même tes amis... *Se souvenant qu'il avait uniquement soigner Kafele dans cette histoire*

LENNY: Tu ne lui dois rien ! *se put-il s'empêcher de rétorquer par réflexe en sentant son cœur se tordre de l'entendre se blâmer. Finalement c'était tout aussi douloureux de le voir retourner le canon vers lui même que lorsqu'il le pointait sur lui.* Ce n'est pas ta faute... *comprit-il alors en baissant les yeux. C'était la sienne. Il avait beau blâmer Haulani d'être un sale manipulateur, entourlouper qui voulait lui voler son frère, il ne pourrais jamais en vouloir à Nils de l'aimer lui, il ne pourrait jamais faire ce choix pour lui, comme il ne l'avait jamais fait à l'inverse. Il s'était toujours dit qu'il serait là pour lui comme lui était toujours là pour lui, mais en y repensant à la lumière de cet évènement, il ne lui avait en effet jamais laissé la liberté de s'aventurer aussi loin, de risquer de se brûler les ailes. Il pensait le protéger ainsi mais aujourd'hui, en le voyant ainsi devant lui si malheureux et brisé il comprenait que c'était lui l'auteur de tout ce qu'il voulait lui éviter. Lui qui lui avait coupé les ailes, qui avait forgé les barreaux de sa cage et qui s'était contenté de le voir chanter, bien à l'abri à ses côtés. Captif, depuis dix ans. Son regard se vida lentement devant cette vérité, son cœur lourd luttant à continuer de battre dans sa poitrine.* Et moi qui croyais... Pouvoir te rendre heureux. *laissa-t-il échapper dans un souffle presque inaudible, horrifié en se rendant compte à quel point cela avait été égoïste de sa part, lui qui avait toujours eu le droit à tout, et à Nils. Mais il ne l'avait pas traité comme son frère comme Nils avait pu le faire, il l'avait traité comme un animal de compagnie, comme son ombre, comme une fade copie vouée à le suivre dans ses folies et le soutenir. La seule fois où son frère avait eu droit à quelque chose qui lui était propre, il le lui avait enlevé. Par jalousie, par crainte de perdre un peu de ce qu'il avait. Il baissa ses yeux sur ce tatouage qu'il avait tant détesté de le voir se faire sans lui mais en voir la marque légèrement effacé et égratignée lui planta une aiguille dans le cœur. Même ça, il l'avait détruit. La culpabilité lui enserra la gorge comme un étau qui ne laissa passer aucun son alors qu'il recula d'un pas, les yeux remplis d'horreur et de dégoût de lui-même. Comment y remédier ? Comment se faire pardonner ? Cela faisait dix ans, dix années gâchées, dix années négligé par son propre frère. Où allait-il les retrouver ? Comment ? N’aggravait-il pas son cas, juste en restant là avec lui à l'obliger à s'excuser pour quelque chose qu'il n'avait jamais commis ? A fuir dans l'alcool faute de pouvoir être tranquille ne serait-ce une seconde ?* Je suis désolé, Nils... Je vais tout arranger, je te le promets. *souffla-t-il en s'efforçant de lui sourire une dernière fois, avant de disparaitre.*

NILS: *Il était bien trop dévasté en cet instant pour comprendre ou même entendre les murmures de son frère, tout était si flou dans son esprit qu'il ne l'entendit même pas s'excuser ou lui promettre de tout arranger. Non, il le vit simplement disparaitre en arrachant le peu d'amour propre qui lui restait. Il disparut à son tour pour rejoindre la safe house dans cette forêt asiatique. Seul, avec lui même, il explosa simplement de rage et de désespoir. Détruisant absolument tout ce qui se trouvait sur les lieux, se défoulant plus qu'autre chose. Il pensait avoir tout perdu en cet instant. Et lorsqu'il eut terminé avec tout ça, il se couvra, simplement, d'une chemise et d'un pantalon de lin, de lunette de soleil et il disparut une nouvelle fois. Feleti, c'est là qu'il se noierait et qu'il se tuerait probablement.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sweethome - Part 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Asie :: Chine-