AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Sweethome - Part 11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Sweethome - Part 11   Dim 19 Fév - 17:29

https://rpnow.net/rp/DV4Kb5Kn/18



NILS: *Il grogna en sentant un poids rejoindre le lit sur lequel il décuvait de la veille. A force de boire, il était incapable de savoir où il se trouvait et se foutait de savoir avec qui il se trouvait.*

LAZARE: *Il jeta un regard à l'homme à moitié conscient dans son lit, défaisant sa chemise qui était sale selon lui. Il s'installa sur le lit après avoir ôté ses chaussures, laissant Nils se glisser jusqu'à lui. Il grimaça légèrement à l'odeur d'alcool qui émanait de cette épave mais il était bien plus précieux qu'il ne l'aurait cru* Tu vas pouvoir bientôt rembourser ta dette

NILS: *Il ne l'écoutait pas vraiment, il savait qu'il devait un paquet d'argent à force de boire, y avait longtemps qu'il avait cesser d'avoir de quoi se payer sa consommation d'alcool.*

HAULANI: NIIIILS ! NIIIILS ! *continua-t-il de hurler et d'appeler en arpentant les plages et les rues de Feleti sans s'inquiéter d'attirer les regards.* LAZERE ! *Se mit-il même à appeler, torturé de ne pas comprendre, ne pas savoir à quoi rimait celà.*

FAAS: Ce n'est pas comme ça que tu le trouveras *Constata-t-il alors qu'il approchait , nonchalant, de l'homme hurlant sur la plage de Feleti*

HAULANI: Où est-il ?! *S'affola-t-il immédiatement en entendant l'homme commenter ses efforts*

FAAS: La moitié de l'île doit lui appartenir, il peut être n'importe où tu crois pas ? *plaisanta-t-il malgré l'affolement* Qu'est-ce que tu veux au boss ?

HAULANI: Il a quelque chose qui m'appartient. *Grogna-t-il avec colère et panique*

FAAS: Tu prends pas soin de tes affaires s'il a mit la main dessus *dit il en sortant un paquet de cigarettes à la cerise* qu'est ce qu'il t'a prit ? *Bien qu'il connaissait déjà la réponse*

HAULANI: *Il ne voulait pas encore y croire, son cerveau s'y refusait et pourtant son cœur s'emballait de terreur. Lorsqu'il posa ses yeux sur ce paquet de cigarettes, il l'arracha soudain et osa à peine le reconnaitre réellement. Ils l'avaient.* Pourquoi ! Il n'a rien avoir là dedans !

FAAS: Ça n'avait rien avoir avec toi *répondit il simplement* il a une dette à rembourser mais... Depuis quand le sorts d'un étranger t'intéresse autant ?

HAULANI: *Il grimaça de colère en se sentant acculé dans sa propre tête* Il est à moi. *Grogna-t-il simplement avec hargne*

FAAS: Etait *Rectifia-t-il simplement alors qu'il reprenait simplement sa route*

HAULANI: *Il l'agrippa violemment lorsqu'il osa se détourner de lui. * Lazare à dit qu'il me ferait ma fête si je revenais à Feleti. Alors ? J'l'attends ! *Rugit-il, provocateur.*

FAAS: *Il eut un sourire à moitié désolé, jetant un coup d'oeil à cette main qui l'agrippait sans vraiment s'en formaliser* Il semblerait que c'est déjà fait visiblement

HAULANI: *Faute de savoir quoi faire d'autre, il le frappa violemment au visage. Le premier coup libérateur de frustration fut suivit par d'autres de plus en plus violents.*

FAAS: *si le premier coup qu'il reçu lui brisa le nez, le second et les autres se heurtèrent à ce qui semblait être de la roche tant sa peau semblait solide. Ses tatouages illuminé, il fixa Haulani se défouler.* Tu veux que je t'arrange un rendez vous ?

HAULANI: *Il frappa sans se soucier de se briser les os sur le corps solidifié de son interlocuteur. Il ne s'arrêta que lorsque celui-ci deigna lui accorder son attention.* Va chercher. *Cracha-t-il avec dédain.*

FAAS: Tu n'es pas vraiment en position de te montrer aussi désagréable *Souffla-t-il*

HAULANI: *Il se mordit la lèvre, luttant à se montrer plus docile. Le silence étant le meilleur qu'il puisse faire.*

MATIU: Hani ! *Appela-t-il en le repérant au loin en présence d'un homme de Lazare. Il s'empressa de le rejoindre, prêt à en découdre.*

HAULANI: Rentre Matiu. Ça te concerne pas. *Grogna-t-il à sombrement*

MATIU: Me concerne pas ?! Hani, t'as une idée de ce qu'ils ont fait ?! *S'insurgea-t-il avec colère.*

HAULANI: *Il le repoussa violemment pour l'éloigner.* Je sais parfaitement ce qu'il a fait ! *Cracha-t-il avec culpabilité* Rentre Matiu. Avant que quelqu'un d'autre n'en pâtisse à cause de moi. S'il te plaît... Tu as toujours été plus doué pour prendre soin des gens que pour leur nuire.

MATIU: Hani tu ne le pense pas... Pania... Elle a été manipulée !

HAULANI: On se fait tous manipuler ! Et alors ! *Cria-t-il* On a joué contre plus fort que nous cette fois. *Avoua-t-il froidement* Rentre et prends soin de ceux à qui tu tiens. C'est tout ce qu'il nous reste à faire.

FAAS: *Il observa l'autre homme, s'éloignant juste assez pour pouvoir contacter Lazare* Oui ce fut rapide *répondit-il après un commentaire de celui-ci* Très bien monsieur *Il tourna les yeux vers Haulani après cette conversation, regardant les deux protagonistes discuter, il n'eut pas vraiment la patience et la courtoisie d'attendre.* Ce soir, l'hotel Airini, seul *dit-il en jetant un regard à Matiu*

MATIU: *En entendant ce nom il explosa de rage mais avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit, Haulani lui écrasa son poing dans la figure, le faisant tomber sur le sol, choqué.* Hani...

HAULANI: Écoute Henare. Reste sur Aisea. Il vous protégera. *Dit-il fermement avant de s'éloigner vers l'hôtel en question, sachant qu'il ne trouverait pas le repos avant de retrouver Nils.*

FAAS: *il laissa l'homme s'en aller, fixant plutôt Matiu en attendant de voir la réaction de celui ci près à l'empêcher de suivre son ami*

MATIU: *Amer, il n'osa pourtant pas aller à l'encontre de Haulani en plus de Lazare. Incendiant Faas du regard il s'éloigna en direction de la plage pour rejoindre Aisea.*

MERCEDES: *Il était vingt heure pile lorsqu'une jeune femme aux cheveux court, habillée d'une élégante robe blanche qui laissait voir un décolleté plongeant, approcha de Haulani.* Monsieur Haulani ? *Demanda-t-elle d'une voix sulfureuse en arrivant à sa hauteur* Monsieur Marx va vous recevoir, si vous voulez bien me suivre...

HAULANI: *Il ne put s'empêcher de la fusiller du regard lorsqu'elle l'approcha mais il ne prononça rien qui aurait pu voir la situation se retourner contre lui. Il la suivi, simplement, en sachant qu'il marchait droit dans un piège, droit vers sa mort peut être même, mais s'il y avait une chance que Nils soit prit entre les griffes de Lazare, il devait le savoir et il devait tout faire pour s'assurer qu'il quitterai bien l'île cette fois. *

MERCEDES: *elle le mena jusqu'à un ascenseur, restant digne et souriante. Montant jusqu'au dernier étage elle sentit au fur et à mesure qu'elle montait, sa magie s'évaporer* Monsieur Marx à prit quelques mesures de sécurité

LENNY: *Il avait mit le temps à le trouver et ce ne fut seulement quand il baissa les bras, retournant à l'hôtel où il pouvait détecter la présence de son frère. Plein de défaite, il était venu tomber à ses pieds et le supplier de le pardonner, lui dire qu'il n'était qu'un idiot incapable, un clown qui ne méritait pas d'être son frère. Mais il croisa Haulani avant ça, attendant dans le lobby l'air sombre. Il cru que finalement, et comme souvent, Nils n'avait pas eu besoin de lui pour arranger ses propres affaires, mais il vit une élégante demoiselle venir le chercher et tous les deux prendre l'ascenseur. Déçu, mais désespéré, il les suivi, espérant bêtement pouvoir faire changer d'avis Haulani en lui parlant.*

HAULANI: *Il put sentir sa magie doucement le quitter, comme s'il quittait déjà lentement le monde des vivants alors qu'il se dirigeait vers l'abattoir.* Pas la peine. Il a déjà fait le nécessaire... *Murmura-t-il d'un air éteint en sachant très bien pourquoi il avait été soudainement si facile de l'avoir. Après toutes ces années, après tout ces efforts... Il avait cru pouvoir s'en sortir mais cet amour allait bien finir par causer sa perte, jusqu'au bout.*

MERCEDES: *arrivé au dernier étage, l'ascenseur s'ouvrait sur un couloir lumineux au bout duquel une grande porte en bois sculpté se dressait devant eux. Ses talons claquèrent au rythme de ses pas. Ouvrant la porte sur un grand bureau où l'attendait Lazare.*

LAZARE: *confortablement installé dans son fauteuil en cuir il semblait lire un contrat lorsque sa douce Mercedes lui ramena son invité d'honneur. D'un geste de la main il l'invita à s'assoir*

LAZARE: Tu peux nous laisser Mercedes

MERCEDES: Mais

LAZARE: Laisse nous...

MERCEDES: *elle se pinça les lèvres l'air déconfit en inquiète pour son patron alors qu'elle quittait la pièce en refermant la lourde double porte derrière elle*

HAULANI: *En se retrouvant à nouveau devant Lazare il eut du mal à se retenir de se jeter sur lui pour le frapper. Mais son regard scanna inconsciemment la pièce sans trouver l'objet de ses désirs alors il serra la mâchoire attendant que la femme les laisse seuls.* Qu'est-ce que tu lui veux... *Grogna-t-il avec colère mais néanmoins beaucoup de retenue.*

LAZARE: Je ne vois pas de qui tu parle *Répondit-il calmement alors qu'il signait une feuille avant de la ranger, s'enfonçant un peu plus dans son fauteuil en posant ses yeux sur Haulani*

HAULANI: Joues pas à ça avec moi ! *Aboya-t-il avant s'efforcer de se calmer.* Où est-il ? *Supplia-t-il faiblement en baissant les yeux, incapable de jouer avec la vie de Nils.*

LAZARE: Dans une chambre... *Répondit-il* C'est donc à cause d'une amourette de jeunesse que tu as décidé de me mettre autant de battons dans les roues... *Il eut un petit rire moqueur* Et c'est à cause d'une amourette que tu es ici, devant moi... *Esquissant un sourire, il en savourait l'ironie*

HAULANI: *Ses lèvres tremblèrent de rage mais il resta figé devant Lazare.* Il n'y a rien... Que tu puisses m'apprendre qu'il ne m'ai déjà fait comprendre. *Grogna-t-il sombrement, ne perdant pas son temps à nier.*

LAZARE: Pourquoi t'es ici exactement si ça te rend si...Amer ? *Quelque part curieux d'en savoir plus sur son rival*

HAULANI: Il n'a rien à faire ici. Laisse le partir.

LAZARE: Feleti est ouverte à tous...

HAULANI: Mais qu'est-ce que tu veux à la fin ! *Explosa-t-il avec colère en reversant une décoration non loin.*

LAZARE: Beaucoup de chose...

LAZARE: *dit il impassible à la colère de l'homme*

HAULANI: Balance. *Rétorqua-t-il sèchement, trahissant qu'il était prêt à tout*

MERCEDES: *Dans le couloir, elle se retrouva nez à nez avec un visage qui lui était bien connu mais il suffisait d'un coup d'oeil pour comprendre qu'il ne s'agissait pas du Nils saoul qu'elle avait eu l'occasion de voir*

LAZARE: *Il esquissa un sourire* Boss pour moi...

LENNY: *Il s'attendait à tomber sur un étage avec des chambres mais au lieu de ça il se retrouva face à face avec la femme dans un couloir vide à l'exception d'une porte derrière elle. Et pas de trace de Haulani.* Oh euh pardon je... J'ai dû me tromper d'étage. *Marmonna-t-il gêné mais hésitant tout de même à faire demi-tour.*

HAULANI: Jamais. *Siffla-t-il avec mépris.* Et même si j'acceptais, tu pourrais pas me faire confiance. *Lui assura-t-il avec arrogance*

MERCEDES: Peut-être pas *Répondit-elle avec un petit sourire* Vous êtes plus beau que votre frère *Commenta-t-elle doucement* Que cherchez-vous ?

LAZARE: *Il esquissa un sourire* Oh si je le pourrai... *Affirma-t-il* La loyauté n'est pas une chose si difficile à obtenir...Il suffit de se montrer persuasif *Il le fixait avec un petit sourire* Tu m'as demandé ce que je souhaitais, je te l'ai dis. Tu es parfaitement en droit de refuser et si tel est le cas, tu connais la sortie Haulani

LENNY: *Il fit surprit qu'elle lui parle de Nils et en même temps, il était facile de faire le rapprochement lorsqu'on en connaissait un. Ayant perdu Haulani de vue et s'étant fait remarqué par quelqu'un qui connaissait apparemment Nils, il su qu'il ne pouvait pas continuer d'espérer pouvoir arranger les choses tout seul de son côté.* Vous... Vous sauriez où je pourrais trouver mon frère ? *Demanda-t-il un peu gêné de lui demander ça mais comme elle l'avait mentionné peut-être en savait-il plus que lui.*

HAULANI: D'accord. Mais tu le laisses tranquille. *Répondit-il sans même réfléchir, sachant qu'il pourrait toujours régler ça entre Lazare et lui plus tard.*

MERCEDES: *Elle acquiesça à sa question faisant demi-tour pour rejoindre la porte à laquelle elle frappa doucement cette fois.*

LAZARE: *Il allait pour lui répondre lorsqu'on frappa, un peu surpris cependant* Entrez !

MERCEDES: *Ouvrant la porte, elle s'excusant en inclinant doucement la tête* Pardonnez moi de vous déranger Monsieur mais j'ai ici quelqu'un qui demande à voir Nils...J'ai pensez que ce vous intéresserait *Dit-elle en ouvrant pleinement la porte pour laisser entrevoir Lenny*

LAZARE: *Il fusilla du regard Mercedes qui, paniquée, avait détourner immédiatement les yeux mais il s'illumina d'un franc sourire en découvrir le visage du nouveau visiteur.* Lenny je présume ?

HAULANI: *Il s'attendait à recevoir son dû sans se soucier des conséquences lorsqu'ils furent interrompus par la femme. Il se retourna en entendant le nom de Nils et lorsqu'elle s'écarta son visage se crispa inconsciemment de colère.* Toi... *Souffla-t-il haineusement.*

LENNY: *Il observa la femme se rediriger vers les grandes portes et la suivit timidement, se demandant cependant bien ce que Nils pouvait faire à cet étranger étage. Il se figea sur place en croisant le regard plein de colère et de mépris du Polynésien, ayant l'impression de remplonger dix ans en arrière.* Hau... Lani... *Murmura-t-il d'une petite voix coupable et même effrayée. Ce fut son propre prénom dans la bouche de ce qu'il supposait être le patron de l'hôtel dans son bureau luxueux, qui le poussa à se montrer un peu plus brave.* Je... Je suis là... Pour mon frère... ? *Dit-il timidement en s'adressant à la fois à l'un comme à l'autre, tentant de faire comprendre à Haulani qu'il souhaitait surtout s'arranger avec lui, mais sans oser être plus précis.*

LAZARE: *Il observa l'un, puis l'autre, ne pouvant s'empêcher de sourire devant la tension qu'il pouvait sentir.* Merci Mercedes *Dit-il en l'invitant à quitter les lieux, celle-ci n'insista pas, refermant la porte derrière Lenny cette fois. Mais elle ne pu s'empêcher d'attendre dans le couloir malgré elle.* Laissez vos rancoeurs de côté, vous êtes ici à Airini après tout et pour la même raison... *Il invita Lenny à prendre place à côté de Haulani* Je m'apprêtais à expliquer pourquoi Haulani que je n'avais strictement rien fait à votre frère et que celui-ci me doit bien trop d'argent pour que je le laisse simplement partir, il est ici pour rembourser sa dette. Mais qui sait, nous allons peut-être trouver un...Arrangement...

HAULANI: Pour changer... *Siffla-t-il avec colère à la remarque de Lenny et néanmoins, il ne put lui en vouloir cette fois-ci, plutôt rassuré en fait de ne pas être seul dans cet effort. Cependant, il ne put s'empêcher de froncer doucement les soucils. Pourquoi n'avait-il pas été avec Nils depuis le début ? N'étaient-ils pas inséparables ? Puis il se souvint des mots de Nils, ses pleurs, ses supplications. Il comprit. Trop noyé dans sa hargne, il n'avait pas compris qu'il avait chassé Nils mais il l'avait aussi séparé de son précieux frère en lui révélant la vérité, créant le conflit. C'était à cause de lui qu'il se retrouvait complètement seul. Il se retourna alors vers le bureau de Lazare en tapant du plat de la main sans écouter ce qu'il pouvait reprocher à Nils.* On a fait un deal, je veux le voir maintenant. *Exigea-t-il fermement*

LENNY: Je vous rembourserai ! *S'exclama-t-il sans réfléchir, espérant simplement apaiser le maximum de tension avant de retrouver Nils.*

LAZARE: *Il esquissa un sourire en observant tour à tour Haulani et Lenny, jubilant intérieurement du pouvoir qu'il avait sur eux. Il semblait prendre une minute pour réfléchir à comment il en tirerait avantage et ses pensées se tournèrent vers la jeune femme vu.* Vous travaillez pour moi, et je ne ferai rien que votre petit ami ne souhaite que je ne lui fasse *dit-il, sous entendant très clairement qu'il n'épongerait pas la dette de celui-ci aussi facilement mais qu'il promettait de laisser celui-ci libre de partir comme de rester ou de revenir lorsqu'il aurait rembourser cette dette* Et qu'avez vous à m'offrir ? *Dit-il en se tournant ensuite vers Lenny, très clairement pas intéressé par l'argent sur le moment*

HAULANI: Non. Tu le laisses tranquille de A à Z. Lui et son frère vont partir d'ici et tu ne les reverras plus jamais. *Rectifia-t-il sans se laisser entourlouper par ses tournures de phrases, ou même le laisser profiter de l'arrivée de Lenny pour profiter de lui aussi.*

LAZARE: Tu n'es pas en position de me réclamer quoi que ce soit Haulani... *Reposant ses yeux sur lui* Sais-tu ce qui serait arrivé à ton petit ami si tu avais réussi à me piéger et m'assassiner comme tu espérais tant le faire ? Note...Ca semble être exactement ce qu'il cherche

LENNY: N-non Haulani... Tu dois... *Balbutia-t-il faiblement en l'entendant vouloir les chasser. Mais il y avait autre chose qui se cachait sous ce marchandage. Entre Haulani et cet homme, et maintenant il lui demandait une contrepartie ? Et cette histoire d'assassinat ?* Je... Je ne comprends pas. Où est mon frère ? *Demanda-t-il en sentant une légère panique s'agiter en lui.*

HAULANI: Je me fiche de ce que ton esprit pervers a pu concocter. Laisse le partir ! *S'énerva-t-il en renversant ce qu'il y avait à sa portée du bureau.*

LAZARE: *Il recula légère du bureau avec sa chaise, évitant de se prendre quoi que ce soit sur lui* Vous *il se tourna vers Lenny* voulez revoir votre frère et éponger sa dette très bien...Il y a une jeune femme sur l'île d'Aisea, cheveux long sombre, son tatouage part de sa cheville droite et remonte jusque sous son sein... Elle s'appelle Honi... Ramenez la moi, j'épongerai la dette de votre frère ainsi *Il se leva en observant Haulani* Quant à toi, aide le...Et crois moi, si tu me désobéis, peu importe où se trouvera Nils, je le retrouverai...Et je l'éduquerai...Maintenant, sortez.

LENNY: Quoi ?! *S'insurgea-t-il en comprenant qu'il y avait bien plus derrière cette histoire qu'une simple histoire d'argent.* Non ! Je veux voir mon frère, maintenant ! *Ordonna-t-il avec colère. Il s'attendit à sentir la magie tourbillonner entre ses doigts mais rien ne se passa. Prit de panique, il attrapa alors plutôt le premier objet qui lui vint dans la main pour le lancer sur l'homme.* Je veux voir mon frère !

HAULANI: *Il sentit son sang se glacer en reconnaissant la jeune femme qu'il décrivit. Roimata. Le plus choquant n'était pas tant qu'il s'intéresse à elle mais de se rendre compte du nombre de tours que cet enfoiré avait dans sa manche. Et lui qui pensait être la pièce finale de son jeu. Il ne su comment réagir, se demandant intérieurement s'il était prêt à jeter un des leurs dans la gueule du loup pour Nils. Lenny, lui ne semblait pas prêt à coopérer aussi facilement. Mais il ne connaissait pas Lazare, il ne comprenait pas dans quoi il s'embarquait. Il l'agrippa soudain pour l'éloigner de Lazare, se plaçant devant lui comme pour le protéger du regard et de l'attention de Lazare.* Laisse les partir. Et après, je ferais tout ce que tu voudras. *Déclara-t-il froidement.*

LAZARE: Vous avez mes conditions...Vous en faites ce que vous voulez à présent *Dit-il alors qu'il replaçait la manche de sa chemise* Ne traînez pas trop, je risquerai de m'ennuyer

HAULANI: *Mais il fut incapable de partir, de décider sciemment d'aller chercher Roimata, même pour Nils. Il ne la connaissait pas tant que ça mais il ne s'agissait pas de comparer, mais tout ce qu'il y avait derrière. Trahir les siens, trahir Matiu... Il ne pouvait pas. Mais il ne pouvait pas non plus tourner le dos à Nils, en le sachant dans les griffes de Lazare.*

LENNY: Prenez moi à sa place. *Demanda-t-il alors en repassant devant Haulani qui ne réagissait plus.* Croyez-moi, il connaît bien mieux Aisea que moi. Les gens de l'île lui font confiance ! Si vous voulez retrouver cette fille, il sera plus utile. E-et moi je saurais me montrer très coopératif... On ne s'ennuiera pas...

LAZARE: Je ne suis pas aveugle...Une partie de ses tatouages ont été effacé...Et il suffit de l'entendre pleurnicher sur ses vingt ans pour comprendre qu'il n'y est plus le bienvenu *Il esquissa un sourire malgré tout à la proposition plein de sous entendu de Lenny* Il dégouline trop de respect pour qu'il me la ramène *Il soupira, visiblement lassé par cette conversation* Ne m'obligez pas à vous mettre dehors, sortez...

HAULANI: *Entendre ces sous entendus dans la bouche de Lenny comme un écho du passé le crispa de colère assez pour l'agripper soudain et le tirer vers l'extérieur. Passant à côté de la femme, il le jeta presque à l'intérieur de l'ascenseur.* Tu n'as pas changé d'un poil, hein ? *Cracha-t-il avec dégoût*

LENNY: *Il se recroquevilla en se sentant violemment tiré, gémissant plaintivement jusqu'à ce qu'il se retrouve acculé devant le regard haineux de Haulani. Mais il ne se laissa pas intimidé, pas avec Nils dans une apparente mauvaise passe.* QU'EST-CE QU'IL À FAIT ! QU'EST-CE QU'IL À FAIT À MON FRÈRE ! *hurla-t-il soudain en lui sautant à la gorge*

HAULANI: J'EN SAIS RIEN ! *hurla-t-il à son tour en le repoussant violemment dans un coin de l'ascenseur. Sans magie, il restait clairement plus puissant que ce petit maigrelet de Lenny.* J'essaye de le sortir de là autant que toi !

LENNY: D'accord... D'accord... *Souffla-t-il en tentant de regargner son calme alors que la porte de l'ascenseur s'ouvrait au niveau du lobby.* A-Alors cette fille... Comment on la retrouve ?

HAULANI: J'peux pas... *Soupira-t-il lourdement*

LENNY: Quoi ?

HAULANI: J'peux pas faire ça.

LENNY: M-mais Nils... T'as dit que tu essayais de le sortir de là !

HAULANI: Je sais ! *Aboya-t-il avec hargne, bataillant déjà assez avec lui même sans vouloir en faire de même avec Lenny.* Mais j'peux pas... J'peux pas faire ça !

LENNY: Tu sais qui c'est n'est ce pas ? *Souffla-t-il avec horreur en comprenant qu'il ne l'aiderait pas.* On parle de mon frère ! On parle de Nils ! *Cria-t-il désespérément, refusant de croire qu'il puisse être mit au second plan, encore moins par cet homme qui l'aimait et qu'il avait mit à l'écart.*

HAULANI: Je sais très bien de qui il s'agit ! *Rugit-il en le repoussant violemment, finissant par attirer les regards des gens aux alentours.* Tu ne comprends pas... Tu n'as jamais compris. Je ne ferais jamais ça à l'un des miens. Et Nils... Est partit. Il y a dix ans. Je lui ai dit de partir, et il ne m'a pas écouté. *il baissa les yeux, cherchant amèrement à se faire une raison.*

LENNY: C'était ma faute ! MA faute ! Pas la sienne et tu le sais très bien ! Pitié, tu dois m'aider... *Supplia-t-il alors que Haulani se dirigeait sombrement vers l'extérieur.* Tu l'as aimé non ? Tu l'aimes encore ! Par pitié dis-moi que tu l'aimes encore !

HAULANI: Je suis désolé... Lenny. Dis à Nils, que je suis désolé. *Soupira-t-il faiblement, la gorge serrée sans se retourner.*

LENNY: *Il se figea de colère. Il pouvait bien tout gâcher, tout rater, mais laisser tomber son frère, ça jamais. Soudain noyé d'une rage froide, il ôta la pierre d'une de ses bagues d'un geste silencieux. Puis soudain, il se jeta sur Haulani pour le forcer à l'avaler.* _Tu vas m'aider à sortir de là. Tu vas m'aider à trouver cette fille et tu vas n'obéit._ *siffla-t-il avec hargne et détermination en sentant l'homme lutter dans ses bras, attendant que sa magie le noie de l'intérieur et de rende complètement docile.* _Trouve la fille. Ramène-la._

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sweethome - Part 11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mon départ à l'arraché mais nécessaire.
» [CXL] Palm City - aménagement part 1 - Maria Beach
» Départ pour la Finlande!
» Entraînement au départ triathlon...
» Warhammer V8 à la Case Départ
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Polynésie :: Feleti-