AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Let's take it slow - Part 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Let's take it slow - Part 2   Lun 20 Fév - 9:35

https://rpnow.net/rp/dsdZnjSR/1

Le couple avait fini par se séparer. Temporairement cependant, les jumeaux avaient reçu le visite d'un hibou qui possédait qu'eux seuls purent traduire. Ils en parlèrent moment avant que Fred ne se décide. Attendant la fin du repas du soir

FRED: Camille... Ça te dit une petite promenade digestive ? *Proposa-t-il d'un sourire enjôleur*

CAMILLE: Ça dépend... J'ai le droit de continuer à manger en digérant ? *Plaisanta-t-elle à moitié en reprenant deux cupcakes sur le plateau de dessert devant elle.*

FRED: *il était toujours impressionner par la quantité qu'elle pouvait ingérer mais cela l'amusait et le faisait sourire* je voudrais pas t'enlever le pain de la bouche *dit il en se levant, lui tendant la main pour l'inviter a le suivre dehors*

CAMILLE: *Elle eu un grand sourire gonflé de pâtisserie en le suivant gaiement, avalant sa bouchée avant de lécher le coulis de framboises sur l'un des petits gâteaux.*

FRED: *il l'observait manger du coin de l'oeil juste pour le sentiment de bonheur qu'il pouvait lire lorsqu'elle se gavait de pâtisserie* le jour où j'aurai fait fortune je t'offrirai une pâtisserie *dit il alors qu'ils trouvaient l'extérieur. Il marche un moment cherchant visiblement un coin à l'écart des oreilles indiscrètes*

CAMILLE: Le meilleur cadeau que tu puisses me faire ! *Gloussa-t-elle sans se cacher de sa gourmandise en gambadant joyeusement à ses côtés.* Tout va bien ? *Finit-elle tout de même par demander en remarquant que cette balade n'était pas tant pour digérer ou batifoler gaiement que pour s'éloigner du château et des autres élèves.*

FRED: J'ai reçu une lettre de... *bien qu'il avait l'air sérieux il ne put s'empêcher de faire un d'humour* de mon beau père

CAMILLE: *Elle comprit à l'instant où elle entendit le mot "lettre", s'empressant d'avaler son cupcake restant et de secouer ses mains avec excitation.* Où est-elle ? J'peux la lire ?

FRED: *Elle la sorti de sa poche arrière, la tendance à Camille. La laissant découvrir le langage crypter, Fred passa sa baguette sur le papier, les symboles devenant alors des lettres*

CAMILLE: *Ses yeux s'illuminèrent en découvrant simplement l'écriture de son père et ses mots. Mais son sourire s'effaça doucement au fur et à mesure qu'elle lisait la lettre.*

FRED: *Il resta à ses côtés en voyant l'expression de son visage passer du sourire à l'inquiétude, comme lui-même avant elle. Il se raccrocha alors à cette idée très simple...Tout le monde allait bien à en croire les nouvelles de Sirius*

«Bonjour Fred, George,

Je vous écris cette lettre pour vous donner quelques nouvelles. Il y a une semaine, notre QG au Square Grimmauld a été découvert, mais ne vous inquiétez pas, tout le monde va bien. Il y a eu plus de peur que de mal et Alastor est actuellement en train de chercher ce qui a pu se passer. En attendant, nous profitons tous de la cuisine de votre mère et tenons compagnie à la goule dans votre grenier. Je crois qu'elle aime beaucoup la musique. Tout ça pour dire que si l'envie vous prend de ne pas être très raisonnable, ne vous trompez pas d'adresse. Passez le bonjour à Camille de notre part et dites lui que sa mère et moi avons hâte que vienne la fin de l'année. Oh et n’oublie pas la St Valentin.

Sirius

PS : J'espère que Errol arrivera à vous apporter cette lettre. Sinon, à la personne qui l'aurait récupéré, Errol aime (étrangement) les tartines au beurre."

CAMILLE: *Malgré les mots qui se voulaient rassurants, elle ne put s'empêcher de relever un regard inquiet vers Fred.* Qu'est-ce qu'il se passe encore ? *souffla-t-elle d'un air abattu. C'était bête à dire mais elle avait espéré qu'arrêter de se mêler des affaires des Maraudeurs aurait calmé les choses et qu'ils pourraient simpelement se reposer, profiter et attendre la fin de l'année pour resonger à faire des folies. Amy et Sirius étaient partis, Daddy ne semblait plus vouloir lui donner de nouvelles. La relation entre James et Lily et Harry ne semblait pas vraiment s'arranger. Et puis il y avait aussi Remus et Peter... Et même si elle se forçait à ne pas s'en occuper maintenant ça ? Maintenant qu'elle avait retrouvé son père et que lui se sa mère étaient enfin ensemble, elle ne supporterait pas de les perdre à nouveau ou même de vivre avec cette peur au ventre. Sentant les larmes lui monter aux yeux et serrer sa gorge et elle vint enfouir son visage contre Fred.*

FRED: *Son coeur se brisa en la voyant s'enfoncer dans ses bras pour pleurer. Il la serra contre elle, embrassant ses cheveux* Tout le monde va bien *répéta-t-il pour lui-même se raccrocher à cette idée*

CAMILLE: *Elle acquiesça, se raccrochant elle-même à ces mots. Mais pour combien de temps ? Ce n'est qu'en sentant la pression de cette inquiétude peser sur ses épaules qu'elle se rendit compte à quelle point elle n'avait pas songé à ça. Qu'elle pourrait les perdre à nouveau. Elle renifla, tentant de chasser ses larmes en sachant que l'angoisse n'aiderait en rien.* J'aimerais tellement... Qu'ils puissent juste... être heureux et en sécurité. Qu'on leur fiche la paix un peu... *renifla-t-elle doucement en essuyant ses larmes et en s'efforçant de retrouver son calme.*

FRED: *Il esquissa un sourire tendre en l'écoutant, comprenant très bien son sentiment. Cette famille là, Camille compris, méritait d'être ensemble et qu'on les laisse tranquille.* Ils sont heureux et en sécurité *Rappela-t-il même si ça avait manqué de peu que ça ne soit plus le cas.* Tu veux aller les voir ?

CAMILLE: *Elle releva ses yeux brillants plein d'espoir vers Fred mais n'osa exprimer son désir.* On peut tu crois ? Foloeil va pas nous transformer en furret ou je ne sais quoi ? *demanda-t-elle inquiète. Elle n'avait jamais été très attentive aux règles, héritage des maraudeurs oblige, mais depuis qu'elle avait retrouvé sa famille, elle avait apprit à se montrer plus sage, espérant surtout préserver le peu qu'elle avait pu reconstruire.*

FRED: Fol'oeil a l'air pas mal occupé si j'en crois cette lettre *remarqua-t-il* Et puis c'est chez moi...Pas chez lui

CAMILLE: *Un grand sourire s'alluma sur son visage lorsqu'il lui assura que Foloeil ne s'en mêlerait pas, et puis, à en croire la lettre, Sirius non plus ne leur interdisait pas de ne pas être raisonnagle. Elle plongea dans les bras de Fred pour le remercier de son aide et de son soutien bien qu'il n'y avait pas de quoi s'inquiéter.*

FRED: *La gardant dans ses bras, il profita de ce moment avec un large sourire heureux et satisfait. Il s'éloigna, juste assez pour pouvoir la regarder, replaçant une mèche de ses cheveux derrières son oreille en lui souriant* Je te laisse lui répondre...Je crypterai la lettre ensuite

CAMILLE: Oh d'accord ! *s'exclama-t-elle avec enthousiasme, saisissant sa main pour se mettre soudain à courir pour rejoindre la tour de gryffondor pour récupérer de quoi répondre.*

FRED: *il fut d'abord tiré par la soudaine énergie de Camille. Reprenant le dessus il se mit à courir un peu plus vite qu'elle, tout en rigolant, annonçant leur arrivé à certain camarade pour éviter de les bousculer. Arrivé à la tour de Gryffondor, Fred n'en pouvait plus et était à bout de souffle... il avait oublié à quel point la tour était loin et haute* abandonne moi ici je vais te ralentir *dit il en se laissant tomber sur un canapé*

CAMILLE: Non ! J'ai besoin de toi ! *Gloussa-t-elle, elle aussi à bout de souffle. Elle récupéra maladroitement un bout de parchemin et une plume, griffonant quelques mots.* "On ne se trompera pas d'adresse. A samedi. Je t'aime. Camille" Tiens ! *S'excama-t-elle en lui plaquant le mot sur la poitrine*

FRED: Ouch *Feinta-t-il en recevant le mot contre sa poitrine. Il le prit, en même temps que sa baguette, répétant le sortilège inventer par leur soin entre jumeaux et maraudeurs.* Faut chercher le hibou maintenant...

CAMILLE: A la volière ! *finit-elle en lui reprenant la main pour retourner dans une course folle à travers le chateau.*

FRED: Tu veux ma mort ! *Se plaignait-il alors qu'elle lui reprenait la main pour une nouvelle course folle. Ses poumons lui brulaient à cause de l'effort fourni alors qu'il sentait son estomac se plaindre d'autant d'activité physique. Ils arrivèrent à la volière, au bord de vomir ses propres poumons.* Ok...Laisse...Moi....deux...Petite...Mi...Nute *Dit-il en reprenant sa respiration, mettant un certain temps, il récupéra Errol qui paraissait, lui attachant la lettre* Allez mon pote...Go ! *Mais celui-ci semblait plutôt d'avis de se reposer*

CAMILLE: *Elle éclata de rire, au bord du malaise en arrivant à la volière, laissant Fred prendre soin de donner le message au hibou de la famille.* Oh non non non Errol, s'il te plait... *supplia-t-elle en le voyant peu coopératif.* Il faut absolument que tu portes ce message à mon père et après promis je te ferais des calins tout les jours ! Je te garderais des céréales au petit déjeuner !

FRED: *Le hibou ouvrit un oeil en écoutant Camille, penchant légèrement la tête sur le côté comme s'il attendait de voir ce qu'elle avait d'autre à lui offrir pour ses services*

CAMILLE: Euh... et euh... Je demanderais à Casimy de te chasser quelques mulots, deal ?

FRED: *Il se secoua légèrement les ailes, finissant par lentement se dandiner vers une fenêtre et prendre son envole* Vraiment ? *S'exclama Fred en voyant l'oiseau s'en allant*

CAMILLE: *Elle ricanna en le voyant accepter et prendre son envol.* Oh aller, il est vieux. Il a mérité de profiter de ses vieux jours.

FRED: Il perd pas le nord... *Critiqua-t-il malgré tout en retrouvant l'extérieur, entourant les épaules de Camille de son bras*

CAMILLE: *Elle suivit le volatile des yeux jusqu'à ce qu'il disparaisse au loin, souhaitant pouvoir s'envoler comme lui pour aller voir ses parents sans se soucier du reste. Mais Fred su la ramener en douceur à la réalité et elle soupira confortablement en retrouvant la chaleur de ses bras. Elle se retourna pour l'embrasser avec tendresse.* Merci... Pour tout ce que tu fais. Et pour m'avoir aidé à retrouver mon père. *murmura-t-elle en ne se rendant compte que maintenant qu'elle ne l'avait jamais proprement remercié.*

FRED: *Il eut un sourire énamouré en sentant la chaleur de ses lèvres sur les siennes. Ses joues rougissant légèrement à ses remerciements qu'il n'estimait pas vraiment mériter* Tu ne devrais pas me remercier *Culpabilisant toujours d'avoir très longtemps cacher le secret*

CAMILLE: *Elle eu pourtant un sourire en caressant sa joue avec tendresse.* Je l'ai cherché pendant si longtemps... *Avoua-t-elle d'une petite voix, quelques mois n'étaient rien comparé à toutes ces années.* Tu aurais peut-être dû attendre qu'on ait finit les cours. *Ajouta-t-elle ensuite en se mordant la lèvre, confiant qu'elle avait particulièrement du mal à se faire à l'idée qu'elle devait continuer à aller en cours comme si de rien était.*

FRED: *Il se senti fébrile en l'écoutant* J'aurai pas pu *Se souvenant de l'état de Camille qui lui était devenu insupportable. Ses yeux dans les siens. Il vint l'embrasser doucement, posant ses mains sur sa taille pour l'attirer contre lui*

CAMILLE: *Elle sentit son visage s'enflammer sous son baiser et le serra un peu plus contre elle pour profiter de ses lèvres quelques secondes de plus.* Ça par contre, ça n'avait pas à attendre aussi longtemps. *Le taquina-t-elle en relevant ses yeux bleus vers lui*

FRED: *Il eut un éclat de rire un peu gêné en l'écoutant* C'est vrai... *Admit-il en capturant à nouveau ses lèvres* Tu crois qu'on enfreint quel règle d'Ombrage là ?

CAMILLE: Pff oulala ! Toutes les règles ! *se moqua-t-elle en riant élégamment avant de revenir l'embrasser longuement*

FRED: *il l'attira un peu moins à découvert pour profiter un peu plus de sa présence sans avoir à trop réfléchir sur les conséquences d'une possible retenue*

CAMILLE: *Elle rigola doucement en le sentant la tirer dans la tour pour se cacher un peu. Sans vraiment réfléchir, elle avait glissé une main sous son tshirt et frissonna doucement sous le contact de sa peau chaude et s'embarrassa elle même. Rouge comme une pivoine, elle recula et plaça une mèche rouge derrière son oreille en baissant les yeux. Il y avait plus glamour que la volière pour se laisser aller mais en même temps, le reste du château était surveillé et bondé. Cela ne fit que lui rappeler que ce n'était pas résonnable.* On devrait rentrer... *murmura-t-elle se mordant doucement la lèvre.*

FRED: *Il senti les papillons batifolé au creux de son ventre lorsqu'il perçu ses mains froides contre sa peau. Un long frisson fit son chemin le long de son échine, se laissant aller à un baiser un passionné alors qu'une de ses mains se glissaient un peu plus contre ses hanches mais elle sut se montrer un peu plu raisonnable. Relevant les yeux vers la volière et les oiseaux qui les observait d'un oeil presque critique, il se laissa aller à un petit rire gêné* On devrait oui *Bien que la voir se mordre la lèvre animait un peu plus son envie de l'embrasser une nouvelle fois, il était certain qu'une volière n'était pas l'endroit idéal pour une première fois. Glissant sa main dans la sienne, il l'attira à l'extérieur, reprenant la route vers le chateau plus calmement que leur deux courses complètement dingues*

CAMILLE: *Elle balança joyeusement leur main mêlées d'avant en arrière alors qu'ils se baladaient calmement. Elle aurait peut-être dû réfléchir un peu plus à ce qui venait de se passer, cette porte entrebaillée qu'ils finiraient par ouvrir sans qu'ils ne sachent vraiment où et quand. Mais son esprit retourna rapidement à ses parents qu'elle allait voir ce weekend.* C'est bête mais... Je ne sais même pas quoi leur dire. *souffla-t-elle d'un air embarrassé. Elle mourait d'envie de les voir, chaque jour même, et la dernière fois elle avait eu tant à leur dire à leur raconter, les maraudeurs de retour au château, tout ces évènements émouvants qui s'étaient produits sous ses yeux... Mais cette fois, elle s'était jurée de ne pas recommencer ça, ce qui la laissait un peu vide d'idée. Elle serra un peu la main de Fred dans la sienne comme pour y trouver du courage ou alors peut-être une idée ? Mais rien ne lui vint à l'esprit à part l'image d'elle-même, fixant bêtement son père sans avoir rien à lui dire.*

FRED: Tu crois que j'ai toujours des trucs à dire à ma mère ? *Lui dit-il en lui caressant le dos de la main, tentant de lui faire comprendre que c'était bien là le début d'une vraie vie de famille tout à fait normal...A force, on avait plus grand chose à se raconter par moment. On était juste contente de ce voir, de manger ensemble, de discuter de tout et de rien* On pourrait peut-être officialiser ça *Dit-il en relevant leurs mains unies* je suis pas sur que ton père ait pleinement compris...

CAMILLE: *Elle pouffa doucement en rougissant.* Tu crois ? *demanda-t-elle et bien que cela l'embarassait de l'imaginer, elle aimait imaginer ce tableau banal de simplement devoir annoncer son petit ami à ses parents. Comme une famille normale.Mais plus elle y pensait et plus le stress monta.* Tu crois qu'il va dire quelque chose ? *s'inquiéta-t-elle car bien qu'elle savait que ce n'était pas son genre, c'était aussi l'inconvénient de se rendre compte qu'elle ne le connaissait pas réellement assez bien pour l'assumer. Le père dont elle avait rêvé toute ces années ne dirait rien, mais maintenant qu'elle avait le droit au vrai, elle devait aussi prendre en compte qu'il n'était pas seulement un fantasme de petite fille mais un homme avec un lourd passé difficile. Elle n'oserait pas et ne voulait pas le contrarier. Inconsciemment elle serra un peu plus la main de Fred dans la sienne.*

FRED: Bah...Je pense pas que ça sera négatif...Sinon il me ferait pas des allusions à ce sujet *Confia-t-il simplement pour la rassurer bien qu'au fond de lui-même, il ignorait aussi comment réagirait réellement Sirius et une part de lui était tout aussi nerveux que pouvait l'être Camille mais il s'efforçait de ne rien montrer* Puis...Je compte sur nos mamans au cas où !

CAMILLE: *Elle eu un petit rire en plaçant une mèche derrière son oreille.* C'est vrai. *remarqua-t-elle soudain bien plus rassurée d'imaginer Molly et sa mère avec eux. Sa mère elle, elle a connaissait mieux que personne et pouvait lui faire entièrement confiance. En y repensant, elle ne su pas trop pourquoi elle n'avait pas pensé à elle directement en s'imaginant avec son père. C'était étrange pourtant car elle le savait avec lui au Terrier et pouvait sentir son coeur se réchauffer en les imaginant tous les deux. Mais c'était comme si, Amy avait retrouvé son mari et Camille son père, et bien que c'était la même personne ce n'était pas la même relation.* J'avais l'habitude de parler de tout et de rien avec ma mère... De tout... *se rappela-t-elle d'un air un peu nostalgique, ne se rappelant pas exactement à quel moment cela avait changé, à quel moment elle aurait choisit de se faire passer pour morte, plutôt que de simplement lui dire la vérité. Et elle qui se sentait si intimidée par son père dont elle ne connaissait rien et qui préférait s'imaginer des scénarios seule plutôt que d'en parler avec elle. Même après cette lettre, cette promesse de visite, Sirius Black était le seul qui avait occupé son esprit jusqu'ici.* Elle me manque. *avoua-t-elle d'une petite voix mais avec un sourire. C'était étrange de l'avouer car elle l'avait connu toute sa vie et en dehors de cette frayeur, elle l'avait toujours eu à ses côtés, comparé à son père qu'elle n'avait pas vu depuis tant d'années. Mais c'était bien différent de retrouver une personne qu'on avait l'impression de découvrir pour la première fois, que de sentir quelqu'un qui nous était autrefois si proche, s'éloigner doucement sans savoir pourquoi.* Vivement samedi. *se rappela-t-elle alors, approchant cette visite d'un nouvel oeil à présent.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Let's take it slow - Part 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mon départ à l'arraché mais nécessaire.
» [CXL] Palm City - aménagement part 1 - Maria Beach
» Départ pour la Finlande!
» Entraînement au départ triathlon...
» Warhammer V8 à la Case Départ
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: L'extérieur du Château :: Pelouses-