AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Recherche Sorciers Maisons S'enregistrer Connexion

Partagez | 
 

 Let's take it slow - Part 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NPC Amy

avatar



Messages : 460
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Let's take it slow - Part 3   Lun 20 Fév - 9:59

https://rpnow.net/rp/dsdZnjSR/2

Il profita d'une petite soirée avec elle, à ne pas se poser de questions, à spéculer sur la réaction de leurs parents respectifs mais surtout à l'écouter lui parler de sa mère, de relation si proche lui qui ne connaissait pas vraiment ça avec la sienne. Les jours passèrent, jusqu'à ce fameux samedi. Il serra la petite main de Camille dans la sienne, Georges avait même hésité à tenir l'autre main Camille juste pour voir alors que Ron et Ginny s'engouffrait directement au terrier en compagnie de Harry et Hermione.

AMY: *Dès l'arrivée des adolescents, Amy avait quitter sa chaise pour sortir et courir, malgré le froid, jusqu'à sa fille en compagnie de Casimy qui gambadait joyeusement derrière*

CAMILLE: *Sans réfléchir, peut-être parce qu'elle le sentait ou peut-être pour repousser un peu le moment de l'annonce, elle prit un jumeau dans chaque main et tenta de rassembler son courage.* Bon ! Ben... *Annonça-t-elle avec autant d'assurance que d'angoisse. Mais au même instant, elle vit Amy débouler vers elle et les lâcha tous les deux pour se jeter dans ses bras.* Maman !

AMY: *Attrapant sa fille, le petit animal sautillait à leur pied pour rejoindre ce calin collectif. Elle ne lâcha pourtant pas Camille bien que son corps tremblait petit à petit de froid. Profitant un peu de sa chaleur, elle se recula, un grand sourire illuminant son visage* Vite, rentrons avant que je ne perde un orteil, ou pire, mes doigts. *Invita-t-elle en attrapant le bras de sa fille pour rejoindre le cocon familial des Weasley's et la chaleur d'un bon feu de bois*

SIRIUS: *Amy avait été plus rapide que lui à réagir et bien qu'il voulu faire tout comme elle, il resta à la porte pour pouvoir observer et profiter de ce merveilleux tableau. Il les accueillit toute les deux avec un grand sourire, les yeux pétillants derrière son visage calme.* Vous avez fait bon voyage ? *demanda-t-il ensuite en ne manquant pas de lancer un regard plein de gratitude aux jumeaux sans qui ils n'auraient pas cette liberté.*

CAMILLE: T'es vraiment folle de sortir comme ça ! *gloussa-t-elle en serrant sa mère dans ses bras avant de se faire tirer vers l'intérieur. Là elle se retrouva de nouveau face à son père et bien que ça ne l'était pas, c'était toujours comme une première fois. Son regard se perdit longuement sur le visage de cet homme qu'elle n'avait peu eu le loisir de voir toutes ces années.* Euh... o-oui ! Très bon voyage ! *s'empressa-t-elle de répondre pour dissiper le léger silence. Elle se raccrocha un peu plus à sa mère et la poussa doucement vers la cuisine.* Mais j'ai super faim ! *déclara-t-elle en fuyant discrètement la discussion.*

FRED: *Les jumeaux étaient resté en retrait en observant de loin de la scène, s'approchant à leur rythme de la maison familial. Georges eut une petite tape amical sur l'épaule de son frère pour lui donner un peu de courage alors qu'il entrait à l'intérieur après avoir saluer chaleureuse Sirius. Fred se montra probablement moins chaleureux, un peu plus nerveux en sachant que Camille et lui avait pour projet d'officialiser un peu tout ça.*

AMY: Moi aussi ! *Annonça-t-elle joyeusement en rentrant, volant au passage un baiser à son mari avant de glousser comme si elle avait à nouveau 17 ans. Emmenant Camille dans la cuisine pour saluer Molly joyeusement, celle-ci s'étant afféré au fourneaux en sachant que sa maison serait emplit de vie* Regarde qui est là ! *Bien que c'était pas vraiment une surprise. Elle trottina jusqu'à une casserole, juste pour observer ce qui cuisait à l'intérieur et peut-être dans l'espoir de goutter quelque chose avant l'heure officiel du repas*

CAMILLE: Molly ! *Elle prit Molly dans ses bras pour l'enlacer tendrement avant de tourner son regard gourmand vers ses fourneaux.* Qu'est-ce que vous faites de bon ? Je peux vous aider ?

SIRIUS: *Il put sentir que Camille n'était pas très a l'aise et bien que cela le peinait tout autant qu'elle, il la laissa prendre un peu de distance en allant dans la cuisine avec sa mère. Il ne remarqua même pas la nervosité de l'un des jumeaux et resta simplement un peu à l'écart, mais sans pouvoir s'empêcher de regarder sa femme et sa fille avec un sentiment de plénitude.*

AMY: *Elle profita de la diversion faites par la présence de Camille pour prendre quelques biscuits et s'en aller au courant vers le salon en rigolant alors que Molly pestait déjà sur le fait qu'il ne fallait pas manger entre les repas et que c'est biscuits étaient destinée au thé de cette après midi* Je lutte depuis ce matin Molly ! Avec toutes ces odeurs ! C'est de la torture ! *se justifia-t-elle en rigolant alors qu'elle était dans le salon avec le fruit de son larcin*

GEORGE: On devrait avoir du monde plus souvent ici...

FRED: C'est vrai qu'elle fait plus d'effort pour les autres que pour nous... *taquina-t-il à son tour*

CAMILLE: *Elle éclata de rire en voyant sa mère piquer des gâteaux. Une idée qui lui avait traversé l'esprit mais qu'elle n'oserait pas accomplir en présence de Molly.*

MOLLY: Allez oust ! Je veux plus personnes dans la cuisine ! Encore moins mes ingrats de fils qui ne prenne pas le temps de ma saluer ! *Dit-elle bien qu'elle ne semblait pas réellement vexé, habitué aux taquineries de ses jumeaux. Elle poussa tout le monde hors de la cuisine* Et toi ! *Dit-elle en pointant Fred du doigt* Il va falloir qu'on discute !

SIRIUS: Faites-moi confiance Molly, elle aurait encore de l'appétit pour votre plat même après avoir mangé tout le chariot du Poudlard Express. *plaisanta-t-il face aux plaintes de la matrone. Son regard croisa alors celui de Camille qui semblait elle aussi lorgner sur un encas. Espiègle il lui pointa le cabinet où était rangé le chocolat et les nougats avec un petit clin d'oeil.*

CAMILLE: *Gloussant discrètement elle ne manqua pas de glisser une main dans le placard alors que Molly chassait tout le monde de sa cuisine. Elle s'arrêta tout de même en serrant sa tablette de chocolat dans les mains en l'entendant prendre Fred a partie.* Quoi pourquoi ? *ne put-elle s'empêcher de demander d'une petite voix soucieuse*

MOLLY: Parce que *Répondit-elle maternelle bien qu'elle se permit un sourire rassurant à Camille, la poussant à rejoindre le reste au salon tout en faisant de même avec Sirius*

AMY: Par merlin ces gateaux... *Dit-elle la bouche à moitié pleine* Je veux être enterré avec *Di-elle en posant ses yeux sur Sirius* C'est pas moi que tu aurais du épouser, c'est Molly

CAMILLE: Oh m- *s'apprêta-t-elle à protester en croisant le regard de Fred mais elle n'osa pas résister à Molly et retourna dans le salon, ses cheveux se teintant légèrement de cuivre.*

SIRIUS: Et je le regrette chaque jour de ma vie... *soupira-t-il théâtralement avant de remarquer le petit air contrit de Camille.* Tout va bien ?

CAMILLE: Oui oui ! Tout va bien ! *s'empressa-t-elle de répondre en remettant ses cheveux derrière son oreille d'un geste nerveux, allant rapidement se mettre à côté de sa mère pour déballer sa prise et tenter de se distraire avec un peu de chocolat.*

AMY: Han ! T'es bien la fille de ton père ! *S'exclama-t-elle devant les confiseries, tendant un morceau de gâteau à sa fille en échange d'un chocolat avant de regarder Sirius, le regard pétillant* Un petit creux ?

CAMILLE: Pfff... ! *ricanna-t-elle en troquant naturellement avec elle.*

SIRIUS: Je me préserve pour les bons petits plats de la femme rêvée. *plaisanta-t-il mais rien que pour le plaisir de partager ce moment avec elle, il s'approcha pour piquer un carré de chocolat.* Oh mais. C'est pas toxique ça ? *blagua-t-il à nouveau en grimaçant d'inquiétude, avant de laisser un sourire espiègle et élégant étirer ses lèvres. Il engloutit son carré joyeusement, non sans avoir une pensée pour son meilleur ami en sentant le goût du chocolat sur son palet.*

AMY: C'est meilleur quand on le laisse fondre dans sa bouche *Dit-elle en rigolant doucement* Alooooors *Dit-elle en se tournant vers Camille* Du nouveau à Poudlard ?

CAMILLE: Hm ? *répondit-elle une lueur d'inquiétude dans le regard, profitant qu'elle avait un carré de chocolat en train de paisiblement fondre sur sa langue pour ne pas répondre clairement. Elle haussa les épaules et fit doucement non de la tête, le regard fuyant.*

AMY: *Elle la fixa une seconde, elle connaissait assez bien Camille pour pouvoir détecter certaine subtilité dans son regard.* Y a toujours quelques choses à raconter de Poudlard *Insista-t-elle légèrement en souriant* Encore plus quand tu as notre promotion qui s'y balade...

CAMILLE: Maman... *se plaigna-t-elle doucement lorsqu'elle mentionna leur promotion. Elle ne voulait pas en parler et avait fait l'effort de ne pas s'en mêler. Elle ne put d'ailleurs pas s'empêcher de jeter un bref regard à la principale raison du pourquoi avant de détourner le regard.*

SIRIUS: C'est ma faute... *se rendit-il alors compte grâce à ce simple regard. Il sentit la honte le faire rougir légèrement mais il comprenait un peu mieux maintenant la distance qu'elle semblait vouloir mettre entre eux. La dernière fois elle avait cru pouvoir s'exprimer librement et lui avait utilisé ses confessions pour aller déclencher le chaos dans l'arrière court de Poudlard.* Je suis désolé. *s'excusa-t-il sincèrement en baissant les yeux. Lui aussi aurait aimé que cela se passe un peu mieux.* On croirait qu'à mon âge j'aurais apprit à être un peu plus raisonnable hein ? *plaisanta-t-il ensuite dans un effort d'alléger l'ambiance.*

AMY: *Elle releva les yeux vers Sirius, son regard passant de sa fille à son mari sans vraiment à quoi il faisait référence si ce n'est cette sortie qu'il avait eut avec Remus et durant laquelle il était revenu sans celui-ci. Elle n'avait jamais demandé de détail, Siri était rentré sans avoir l'air inquiet et elle n'avait vu que le stricte minimum, ne cherchant pas à en savoir plus.* Sirius Black raisonnable... *Taquina-t-elle doucement* Tu m'as demandé en mariage à peine diplomé je te rappelle...

HERMIONE: *Le regard d'Hermione, installé un peu plus loin avec Ginny, Ron et Harry s'illumina légèrement en tiltant ce détail de conversation, plutôt curieuse d'en apprendre un peu plus de l'homme, qu'elle avait cru un temps, être un dangereux criminel* Vous étiez pas un peu trop jeune ?

SIRIUS: *Il s'éclaircit la gorge doucement embarrassé par cette question et surtout le souvenir de ces jeunes années.* Surtout... Très amoureux. *répondit-il avec un sourire tendre et énamouré pour sa femme, même aujourd'hui.*

AMY: *Elle ne put s'empêcher de rougir en le voyant lui sourire ainsi, reposant ses yeux sur Camille, elle n'insisterait pas, sa fille lui parlerait si elle le souhaitait.* Et pas raisonnable *Ajouta-t-elle en reposant ses yeux sur Sirius*

HERMIONE: *Une part d'elle ne pouvait s'empêcher de sourire en les regardant malgré son jugement sur la question.* Vous aviez dix huit ans quand vous êtes tomber enceinte *remarqua-t-elle soudainement en faisan mentalement les comptes*

AMY: *Elle acquiesça, sans honte aucune*

SIRIUS: Hm. Très très amoureux. *répéta-t-il en rigolant doucement sans démentir le déroulement des choses.*

RON: Laisse les un peu tranquille *Dit-il à Hermione qui les noyait de question un peu gonfler de jugement même si elle ne semblait pas entièrement consciente*

HERMIONE: Je ne fais rien de mal *Dit-elle à Ron un peu bondeuse*

HARRY: Je suis tout de même curieux de savoir... Si Amy et Sirius, les adolescents je veux dire, font... Est-ce que ça veut dire qu'il y aurait une deuxième Camille ? *s'interrogea-t-il à haute voix sans forcément s'adresser à quelqu'un*

SIRIUS: *Il haussa les sourcils devant une telle question. Penser qu'il y avait une version d'eux même plus jeunes quelque part dans ce monde était déjà bien difficile à assimiler.* Non il n'y a qu'une seule Camille. *affirma-t-il avec un sourire pour sa fille.* Et puis sinon on va mettre un copyright et il devront bien trouver autre chose. *plaisanta-t-il ensuite*

CAMILLE: *Elle rigola doucement, rougissant devant les sourires de son père. Elle n'était pas encore habituée à avoir un père et c'était tout aussi merveilleux qu'intimidant, comme un rêve devenue réalité mais qu'elle n'osait pas encore savourer. Elle se blotti doucement contre sa mère, quelque part réchauffée par cette idée qu'elle avait été là pour leur mariage, même si encore dans le ventre de sa mère.*

AMY: J'ai brisé le moule à sa naissance *Dit-elle en posant ses yeux sur elle, l'entourant de ses bras*

FRED: *Il revint après une conversation particulièrement étrange avec sa mère dont il sorti complètement mal à l'aise et gêné.*

CAMILLE: Fred ! *s'exclama-t-elle soulagée de le retrouver et aussi de pouvoir trouver une autre forme de soutien. Sans vraiment y réfléchir, elle vint prendre ses mains, se tenant assez proche de lui.* T'en fais une tête. Est-ce qu'elle a enfin décidé de changer ton nom à Forge ? *plaisanta-t-elle mais sans s'empêcher d'être un peu curieuse et inquiète de cette mystérieuse conversation.*

GEORGE: T'as fais la même tête le jour où on *Il interrompit sa phrase, blêmissant à son tour* je pensais avoir enfui ce souvenir au fond de moi *dit-il en se détournant à son tour et en allant s'asseoir*

CAMILLE: "Où on " ? Où vous ? *questionna-t-elle en se tournant vers l'un et vers l'autre, sentant la curiosité étirer un sourire sur ses lèvres*

FRED: *Il serra ces petites mains avec un petit sourire un peu nerveux, tentant de chasser cette conversation bizarre avec sa mère* J'aurais préféré *Dit-il en grimaçant légèrement lorsque son frère en ajouta une couche en ravivant un souvenir* Je te hais...

GEORGE: Moi je te hais *Dit-il en se secouant de partout comme s'il était parcourut d'un frisson de dégout*

GINNY: *Elle devint pivoine devant le souvenir que les jumeaux ravivaient, cachant son visage dans ses bras* On avait dit qu'on en parlerait plus jamais !

RON: On en parle pas ! *Dit-il l'air tout aussi traumatisé*

SIRIUS: *Il inspira longuement en croyant deviner le contenu de cette petite entrevue apparemment malaisante.* Je crois qu'il a eu le droit à "la discussion"... *chuchota-t-il à Amy bien qu'elle était assez loin pour qu'il se doive d'être audible.*

CAMILLE: Papa ! *se plaignit-elle en rigolant de gêne. Bien sûr ça ne pouvait pas être ça et elle se retourna vers Fred avec cette certitude mais se rappelant soudain de leur petite officialisation, elle se rendit compte que c'était probablement de circonstance et que si ce n'était déjà le cas, ils allaient probablement y avoir le droit tout les deux. Elle plaqua ses mains sur sa bouche, noyée par la gêne, ses cheveux devenant soudain rose fuschia*

AMY: *Devant la réaction commune des différents Weasley, Amy se pinça les lèvres pour ne pas éclater de rire en écoutant Sirius. Elle eut un petit regard pour Camille avant de poser ses yeux sur Sirius, se lovant dans ses bras* Il va peut-être falloir qu'on en ait une aussi *Remarqua-t-elle, bien qu'elle avait rapidement compris le petit jeu entre sa fille et le rouquin, rigolant doucement en voyant la gêne coloré les cheveux de celle-ci*

SIRIUS: *Il eu un petit rire devant la situation mais aussi la gène soudaine et bien visible de sa fille.* Ce n'est pas si terrible chérie... *raisonna-t-il bien qu'il s'émerveillait de revoir ses dons de métamorphomage.* Tu sais c'est quand deux personnes s'aiment beaucoup... *commença-t-il mais bien plus pour la taquiner et la voir rougir un peu plus que vraiment pour lui parler de ça.*

FRED: Stop ! Pas encore ! *Ne put-il s'empêcher de vouloir interrompre lui même Sirius pour ne pas avoir à subir une nouvelle fois cette humiliation*

CAMILLE: Non non non non ! Stop stop stop ! *couina-t-elle plus rouge que rouge. Comment avaient-ils pu en arriver là, de toutes les choses dont elle pouvait parler avec ses parents ce sujet là était le dernier avec lequel elle était à l'aise.*

SIRIUS: *Il éclata de rire devant leur réaction simultanée.* Hahaha ! Je rigole ! Vous avez encore le temps... *les rassura-t-il, loin de faire le lien que si lui et Amy avaient conçu Camille et s'étaient mariés en sortant de Poudlard, ces deux jeunes gens n'étaient pas si loin de l'échéance et avaient même bien dépassé l'âge moyen.*

FRED: *il observa un peu plus Camille lui même rouge de gêne* je suis désolé *ne put il s'empêcher de dire en serrant ses mains. Se sentant quelque peu fautif de ce moment malaisant*

RON: Si Camille tiens de vous deux *ajouta t il juste pour placer sa propre gêne sur quelqu'un d'autres*

GEORGE: *il frappa l'arrière du crâne de Ron à sa remarque déplacé*

AMY: *elle ne put s'empêcher de rire doucement en voyant les diverses réaction. Elle ne se faisait pas tant de soucis que cela. La vie c'était la vie et il y avait des sujets où elle préférait ce tenir naturellement à l'écart sauf si sa fille venait d'elle même en parler*

CAMILLE: Non non non non c'est pas toi... *murmura-t-elle d'une petite voix embarrassée quand Fred s'excusa, mais elle se rendit compte qu'il devenait de plus en plus évident qu'ils s'agissait d'eux deux et bien que pour l'instant Sirius semblait assez imperméable à l'idée, elle ne se sentit pas le courage d'ajouter gêne sur gêne pour le moment et tira simplement Fred vers la sortie.* Viens eux tu devais me montrer le gnome, tu sais... ! *prétexta-t-elle maladroitement*

FRED: Oui les gnomes ! *S'engouffrant dans cette excuses maladroite pour s'enfuir rapidement avec Camille et s'isoler peu de tout ça*

CAMILLE: *Elle le tira à l'écart de la maison jusque dans les champs voisins juste pour être sûre qu'on ne les verrait pas par une fenêtre et elle se laissa soudain tomber sur le sol, cachant son visage encore rouge pivoine.* Aaaahhh j'suis désoléééeee ! *gémit-elle, mourrant de honte*

AMY: *elle les observa s'en aller pour fuir le malaise. Suivit de près par Casimy. Rigolant aux éclats lorsqu'elle fut certaine ne pas être trop entendue*

FRED: *il se laissa tomber au sol à ses côtés* j'avais pas prévu que ma mère me ferais un cours sur ''les choses de la vie''

SIRIUS: *Il ria de bon coeur avec elle avant de pousser un profond soupir.* J'suis pas encore prêt pour ça... *avoua-t-il d'un air doucement dépité. Et pourtant il savait qu'il devrait s'y préparer rapidement. Sa petite Camille n'était plus un bébé, ni même une enfant. Tant d'années, tant d'étapes de sa vie ratées, c'était difficile à accepter et pourtant il devait s'efforcer de mettre cela derrière lui pour simplement apprécier le présent. Elle était là et était devenue une magnifique jeune femme.*

CAMILLE: Comment elle a fait pour savoir ? On a encore rien dit !

FRED: J'en sais rien... Ron ou Ginny peut être *tenta t il de comprendre*

AMY: Parce que tu crois que je le suis ? *Dit elle clairement pas prête non plus à voir son bébé quitter le nid et pourtant... Elle devrait bien s'y préparer un jour. Préférant se lover dans les bras de son mari, elle se retourna pour lui faire face préférant tranplaner pour s'isoler dans la chambre que les Wesley leur avait donner. Elle embrassa simplement Sirius en soupirant d'amour ensuite. Une lueur traversa son regard mais elle garde cette pensée pour elle en posant sa tête contre son torse*

CAMILLE: Oh non... *Marmonna-t-elle en cachant son visage contre ses genoux.* Et maintenant si on leur dit ils vont vouloir me parler aussi... Et avec mon père... Oh non...

FRED: Peut être pas *suggéra t il en de disant que les parents de Camille était beaucoup moins vieux jeux que les siens* prend les de court sinon... Tu as la ''chance'' de pouvoir t'y préparer

SIRIUS: *Il ne s'attendit pas à transplaner loin du reste du groupe mais un simple baiser de sa femme le poussa à ne pas trop se soucier des enfants. C'était toujours difficile avec Harry dans les parages et plus encore avec Camille. Mais celle-ci semblait avoir besoin d'un peu de temps et de distance, alors il s'efforça de le lui laisser cela. Il soupira aussi en entourant les épaules d'Amy de son bras, la caressant doucement en repensant à cette conversation et ce souvenir de leur début de vie d'adulte. Ils étaient bien plus vieux aujourd'hui mais il n'avait pas l'impression d'avoir changé.* Très amoureux et pas raisonnable... *Répéta-t-il en s'amusant de doucement. L'âge n'avait rien à voir là dedans, il n'y avait qu'à voir Camille se comporter de façon bien plus mature que son père face à la situation à Poudlard. Mais cela n'était pas autant une honte qu'une fierté et à ces mots, il fit doucement glisser ses mains sur les vêtements d'Amy, cherchant discrètement à la dénuder.*

CAMILLE: Je serais jamais préparée à ça... J'angoisse déjà bien assez à propos de la vraie chose sans qu'on ait à m'en parler en tête à tête....

FRED: Ah... *il fut un peu surpris qu'elle lui en parle et il ne sut quoi dire ou même s'il devait dire quelque chose* je suis pas pressé *fut au final la seule chose qu'il trouvait à répondre. Il avait d'autre petite amie avant Camille et savait très bien comment ça se passait mais cela n'enlevait en rien à sa propre nervosité d'y réfléchir"

AMY: *elle se sentit doucement rougir en l'écoutant sentant doucement ses mains contre ses vêtements. Elle dansa légèrement tout contre lui bien qu'il n'y avait pas de musique* très très amoureuse *reprit elle a son tour en venant l'embrasser sensuellement*

CAMILLE: *Elle se retourna vers lui avec de grands yeux désolés.* N-non c'est pas ce que je voulais dire ! Je le veux ! Je le veux vraiment beaucoup... *murmura-t-elle en rougissant mais en glissant doucement sa main sous son T-shirt pour venir sentir sa peau, sentant bien dans un frisson que c'était bien le cas.* M-mais j'suis juste un peu nerveuse. Et... entre Poudlard et ici où il y a tellement de monde... *elle soupira et se laissa retomber dans ses bras. Est-ce qu'une première fois était sensée être si compliquée et planifiée ?*

FRED: *Lui même se senti rougir lorsqu'elle lui avoua vouloir que ça se passe. Sa peau lui picotant là où elle posa ses doigts alors que son corps réagissait au quart de tour il s'efforça de penser à autre chose pour calmer ses ardeurs.* C'est pas l'idéal oui... *L'entourant de ses bras pour partager leur chaleur commune, comme toujours lorsqu'il était nerveux, il se sentait obligé de plaisanter* Je pourrais demander à ton père, c'était un tombeur à notre âge, il doit bien connaître des recoins de Poudlard....

CAMILLE: Oh non au secours ! *S'excama-t-elle en éclatant de rire à sa proposition.* Et si j'allais demander ça à Molly ? Elle a initié le dialogue et je crois savoir qu'elle s'y connait pas mal sur le sujet. *Nargua-t-elle en venant faire marcher ses doigts sur son torse jusqu'à son nez.*

FRED: *Il éclata de rire à son tour devant sa proposition* jamais de la vie *rétorqua-t-il en relevant la tête pour lui faire un bisou sur le doigt. Il la serra contre elle, pour l'heure, il profiterait du calme présent pour simplement la caliner et l'embrasser loin des regards indiscret. Le reste viendrait en son temps*

AMY: *Elle s'éloigna de lui, assez pour le dévêtir à son tour et l'embrasser, ne pouvant s'empêcher de sourire. Sur la pointe des pieds pour l'embrasser, elle s'éloigna, caressant ses cheveux, son nez se frottant contre le sien* Et si on s'achetait un nouveau chez nous ? *Murmura-t-elle*

SIRIUS: *Ses yeux s'illuminèrent et un doux sourire s'étira sur ses lèvres à cette suggestion.* Où ça ? *demanda-t-il, la suivant à 100%*

AMY: N'importe où *Suggéra-t-elle* On protègera les lieux, personne ne nous trouveras... *L'embrassant à plusieurs reprises, ponctuant ainsi sa phrase alors qu'elle reculait jusqu'à toucher le bord du lit* Toi, moi et Camille...

SIRIUS: *Son coeur se mit à papillonner dans sa poitrine sous ses baisers et ses mots. Mais alors qu'il tentait de s'imaginer cette nouvelle maison, le souvenir de leur ancienne lui revint en mémoire. La dernière fois qu'ils avaient cru trouver leur chez eux. Ce moment d'euphorie et de joie partagée avec ses amis. "Ca y est c'est la vrai vie qui commence et qui aurait cru que ça ressemblerait à ça hein ?" S'étaient-ils taquinés mutuellement. Oh bien sûr tout le monde leur avait dit mais ils ne s'étaient jamais vu comme des gars à avoir femme, enfant, maison et jardin. La nostalgie alluma une certaine tristesse dans ses yeux gris mais il ne la laissa pas le noyer.* Ca sonne super bien. *murmura-t-il avec douceur en l'allongeant sur le lit, caressant tendrement l'extérieur de sa cuisse en cherchant à nouveau le contact de ses lèvres.*

AMY: *Elle se laissa doucement glisser sur les draps, reculant et s'enfonçant un plus dans ce lit, l'attirant à elle de ses mains qui entourait sa nuque. Elle esquissa un tendre sourire, se refusant à penser au passé, on leur avait enlevé beaucoup de chose mais elle ne souhaitait pas en perdre plus encore maintenant qu'elle l'avait retrouvé lui et sa fille. Laissant ses lèvres captives des siennes, elle passa ses mains sur ses tatouages* Alors c'est oui ?

SIRIUS: C'est oui. *Lui répondit-il les yeux brillants d'une pointe d'angoisse mais surtout d'anticipation. Il l'embrassa tendrement, laissant l'idée s'imprégner doucement dans sa tête. Un chez eux. Où ils se sentiraient bien, en sécurité, où ils pourraient toujours se retrouver, même si leur fille n'y grandirait plus pendant longtemps maintenant. Leur lit, leur chambre, et bien que la présence des Weasley avait toujours quelque chose de rassurant, un peu de paix. Où ils n'auraient pas à fermer la porte comme il le fit d'un petit claquement de doigts.* Vraiment pas raisonnable... *Grogna-t-il avec douceur les yeux soudain brillants de malice et de désir*

AMY: *Elle gloussa légèrement en l'écoutant lui répété à nouveau qu'ils étaient loin d'être raisonnable mais il ne l'avait jamais vraiment été et la seule fois où ils s'étaient montrer raisonnable en refusant d'être le gardien du secret de Lily et James, cela ne les avait pas vraiment rendu service.* Ce qui ne serait pas raisonnable c'est un autre bébé *dit-elle en laisser filer un rire, bien qu'elle vint tendrement embrasser sa nuque, sa jambe venant caresser la sienne*

SIRIUS: Un autre bébé ? *répéta-t-il en souriant, le regard pétillant. Il n'y avait jamais pensé et il ne savait pas trop quoi en penser mais peu importe ce que Amy pouvait lui proposer de faire ensemble l'enchantait naturellement. L'idée était surtout loufoque, non pas parce qu'ils avaient un peu passé l'$age

SIRIUS: *Non pas parce qu'ils avaient un peu passé l'âge mais surtout parce que la première fois, il n'y avaient même pas vraiment songé ou réfléchit avant que leur petite fille n'arrive.*

AMY: *L'idée lui avait traversé l'esprit, sans y avoir particulièrement réfléchis, elle l'aimait, et c'était bien tout ce qui comptait réellement. Elle lui sourit tendrement, ne répondant pas autrement qu'en revenant chercher le contact de ses lèvres. Se laissant doucement emporté par ses propres désirs, ses mains se baladèrent tout le long de son dos.* Je t'aime *Murmura-t-elle, venant l'embrasser avec un plus de fougue que précédemment*

SIRIUS: Je t'aime aussi. *soupira-t-il en l'embrassant et entourant ses hanches de ses mains venant tendrement s'unir à elle pour partager leur chaleur*

AMY: *Ses doigts s'enfoncèrent dans sa chaire en le sentant la rejoindre, ses joues s'empourprant doucement, secondes durant lesquelles elle se refusait à le regarder par pudeur avant d'oser reposer ses iris sur lui, elle posa sa main sur sa joue. Ses yeux brillaient d'amour et de désir. Elle le trouvait toujours aussi beau, lui et son regard plein de malice, son sourire, et le temps semblait n'avoir fait qu'embellir l'homme en y posant un peu de maturité sur ses traits qui ne faisait que l'attirer un peu plus.*

SIRIUS: Je t'aime tellement. *souffla-t-il, rayonnant d'un bonheur doux et chaud en contemplant ce visage qui avait toujours le don de faire s'emballer son coeur et de le remplir d'amour et de paix. Il vint presser ses lèvres contre les siennes, l'encourageant à fermer les yeux un temps alors qu'ils entamaient leur danse langoureuse, ne la libérant que pour laisser leurs souffles chauds se mêler l'un à l'autre.*

AMY: *Elle retint sous souffle, son corps guider par ses mouvements se réchauffait doucement alors qu'elle exprimait son plaisir autrement. La pression de ses doigts, les soubresauts de ses muscles, la passion dans ses baisers ou à l'inverse, l'impossibilité d'y répondre. Elle reprit doucement son souffle lorsqu'il la libéra, celui-ci, fébrile, tentait de ne se montrer le plus discret possible alors que ses cheveux se teintaient légèrement de rose et de violet*

SIRIUS: *Tout comme lui, son plaisir comme son amour s'exprimait pas bien d'autre chose que ses mots ou ses cris. Un regard engorgé d'amour et de désir, brillant pour elle, un soupir étouffé contre sa nuque, une caresse fébrile sur sa cuisse, ses doigts glissant dans ses longs cheveux colorés et des baisers tout aussi poignants que des déclarations enflammées.*

AMY: *L'ardent désir se propageait en elle, incapable d'ignorer les signes de leur plaisir commun. Et à chaque fois elle craignait tellement que tout ceci ne soit que le fruit d'un rêve et qu'au petit matin, elle se réveillerait avec cette terrible réalité qu'elle était seule et qu'il était loin d'elle. Se refusant à partir dans ses sombres pensées, elle accrocha son regard dans le sien, caressant son visage d'une main pour se rappeler à quel point tout ceci était bien réel. Lui souriant lorsqu'elle pouvait le faire avant d'inspirer profondément dans une nouvelle vague de chaleur. Elle le repoussa, doucement, l'amenant à s'assoir sur le lit, animé par l'intense et incontrôlable envie de le sentir plus encore, ses jambes l'entourant de par et d'autres, s'empalant contre lui, elle cacha son visage dans la courbe de son épaule, étouffant un gémissement. Par réflexe, elle avait poser sa main contre les lèvres de Sirius, ne cherchant pas à le faire taire lui mais cette sensation lui donnait l'impression qu'elle pourrait se taire elle-même*

SIRIUS: *Son regard luisant d'amour ne la quitta pas une seule seconde, imprégnant son visage dans son esprit et sa chaleur dans son corps comme s'il craignait encore qu'un jour on pourrait les lui retirer à nouveau. Mais elle vint lui rappeler à quel point ni lui ni elle n'étaient prêts à laisser cela arriver à nouveau. Il la laissa monter sur lui et mener la danse, frissonnant de plaisir en laissant ses mains caresser la peau douce de son dos*

AMY: *Elle mena la danse avec une lenteur insoutenable alors que ses doigts se crispaient contre les lèvres de Sirius, inclinant la tête en arrière, les yeux clos, ses sens en éveille, ses cheveux passaient d'une couleur à l'autre sans qu'elle ne s'en rendre véritablement compte. Son souffle se saccadait, fatigué par cette position et sa peau se couvrait peu à peu de sueur mais elle aimait sentir son corps contre le sien, et son regard sur elle*

SIRIUS: *Il haleta doucement, écoutant son souffle, sentant sa peau humide et ses doigts fébriles sur ses lèvres. En la sentant faiblir doucement, il en profita pour l'allonger sur le côté, emprisonnant une de ses jambes pour l'enrouler autour de sa taille alors qu'ils entamaient le dernier acte de cette danse sensuelle.*

AMY: *Sa cuisse contre sa taille, elle reserrait doucement cette étreinte, son corps coller au sien, d'autre petit son s'étouffait dans sa gorge alors qu'elle tournait son visage contre l'oreiller pour ne pas être entendue, elle vint l'embrasser, sentant son corps se lester de plus en plus par le plaisir et lorsqu'elle atteignit avant lui les sommets, elle ne put s'empêcher de le mordre à l'épaule, son corps se déchargeant complètement de cette tension enivrante*

SIRIUS: *Il put la sentir doucement partir, de plus en plus haut jusqu'à ne plus en pouvoir. Il eut une petite grimace surprise et amusée en la sentant lui mordre l'épaule pour étouffer ses cris de jouissance, ce geste appelant une autre partie de lui bien plus joueuse et sauvage qu'il avait su assagir ces derniers temps après son escapade à la Cabane Hurlante avec Remus. Titillé et jovial, il vint lui lécher le cou et mordiller son oreille en pressant son corps contre le sien pour quelques derniers frissons.*

AMY: *Elle plaqua soudainement sa main contre sa bouche lorsqu'elle sentie sa langue contre sa peau et ses dents contre son lobe, la surprise l'ayant fait gémir plus bruyamment qu'elle ne l'aurait voulu. Rougissante, il nourrissait pourtant des flammes qui n'étaient pas encore complètement éteinte et c'est presque dans un désir de lui donner le change qu'elle le repoussa à nouveau pour se retrouver au-dessus de lui, reprenant les rennes pour cette dernière ligne droite le concernant même si ce jeu était à double tranchant pour elle*

SIRIUS: *Il eu un petit rire en la sentant sauter de surprise, surprit ensuite à son tour qu'elle reprenne le dessus sans se laisser le temps de se reposer. Il s'apprêtait à lui insinuer qu'elle pouvait prendre son temps mais ses reins surent rapidement le convaincre du contraire. Il serra la mâchoire pour s'empêcher à son tour d'être trop bruyant mais ses mains pressant fébrilement ses hanches trahissaient que cela devenait de plus en plus difficile.*

AMY: *Elle dansait contre lui, trouvant de la force dans ses gestes et l'expression de fiévreuse de son visage. Son souffle reprenant une cadence affolée. Reposant sa main sur ses lèvres pour l'aider à garder le silence ou simplement le provoquer un plus lorsqu'elle glissa trois de ses doigts dans sa bouche, un petit sourire malicieux se dessinant sur ses lèvres à le voir à sa merci *

SIRIUS: *Il eu du mal à garder le silence, entrouvrant ses lèvres pour laisser ses doigts se glisser dans sa bouche. Mais lorsque vint la puissante vague de jouissance il ne put s'empêcher de la mordre pour se forcer à étouffer sa voix. Il se crispa pendant de longue secondes avant de se laisser retomber sur le matelas, haletant et noyé de bien être, un sourire étiré sur son son visage marqué par le temps.* Ma femme... *soupira-t-il d'une vois énamourée en venant la prendre dans ses bras pour sentir son corps allongé contre le sien.*

AMY: *Sa respiration affolée, elle caressa son épaule et sa nuque de son visage à la manière d'un petit animal, embrassant le creux de son cou, elle poussa un long soupire, son corps encore prit par des spasmes alors que des fourmis semblait se balader dans ses jambes qu'elle tendit doucement contre celle de Sirius, s'allongeant contre son corps nu* C'est moi *Répondit-elle en souriant, sa main cherchant la sienne pour y entremêler ses doigts*

SIRIUS: *Il entremêla ses doigts au sien avant de porter sa main à sa bouche pour embrasser doucement le dos de sa main. Il souffla de bien être, venant faire glisser son autre main sur son dos lisse et doux.* Amy Loreens... *soupira-t-il comme si après tant d'années, il n'en revenait toujours pas. Il en avait vu des femmes dans sa jeunesse mais elle avait toujours été autre chose. C'était SA femme.* Je suis nul comme père mais comme mari ça... J'espère pouvoir me défendre encore un peu. *plaisanta-t-il doucement. Même si Camille finirait par avoir sa propre vie, il était rassuré de se dire qu'avec Amy, c'était pour la vie. Il s'amusa à s'imaginer toutes ces années qui les attendaient devant eux. Ils étaient déjà bien entamés par les années mais s'imaginer deux petits vieux le fit doucement ricaner de joie.*

AMY: Tu n'es pas nul comme père *Affirma-t-elle pourtant avec tendresse, comment pouvait-il se juger alors qu'on lui avait voler 15 ans de cette expérience. Elle frissonna sous ses caresses, rigolant devant les réactions de son corps contre le sien* Et tu es le mari parfait pour moi *signifiant qu'elle n'avait jamais voulu de personnes d'autres que lui dans sa vie que cet homme.* Je pensais à quelques choses...

SIRIUS: *Il soupira. Bien qu'il aimerait bien le croire et qu'il espérait pouvoir faire ses preuve, il y avait une chose de sa paternité qu'il avait pu prouver toute ces années : son absence. Quinze ans d'absence qu'il ne pourrait jamais reprendre ou corriger.* Quelque chose ? *demanda-t-il, sautant sur l'occasion pour passer à autre chose.*

AMY: Harry...Pourrait venir vivre avec nous *Dit-elle bien qu'elle se doutait que dans l'esprit de Sirius c'était probablement chose déjà faites*

SIRIUS: *En réalité il n'y avait pas complètement pensé. Il avait proposé Harry de se joindre à lui la première fois qu'ils avaient pu parler tranquillement devant le magnifique château de Poudlard. Se refusant surtout de le laisser chez ces insupportables moldus. Et puis il y avait eu le Square Grimmauld et pensant un temps, c'était presque comme s'ils avaient vécu ensemble. Mais penser à un nouveau chez soi le ramenait encore à des années bien en arrière, où Harry lui aussi avait vécu dans un vrai chez lui, avec son père et sa mère. Bien qu'il aurait simplement voulu se faire ces joyeux plans avec Amy, ses yeux se voilèrent d'une sombre inquiétude.* James... Lily... Ces adolescents à Poudlard... Que vont-ils devenir ? *se demanda-t-il en baissant les yeux. Car même si se distancer de leur propre double n'était pas si difficile que ça avec leurs années de différence, c'était bien différent pour leurs amis. Bien sûr ils n'étaient pas les personnes qu'ils avaient connus, mais ne restaient-ils pas quelque part des personnes qu'ils avaient aimé ? La fin de l'année scolaire approchait lentement, la fin de leur scolarité même et jusqu'ici, pas de nouvelle de Dumbledore concernant le pourquoi du comment et surtout, ce qui allait se passer ensuite.*

AMY: *Elle perçu son inquiétude avant même qu'il n'ouvre la bouche, son coeur se serrant doucement en pensant à leurs amis. Se mordant la lèvre* Si on a de la place pour un Potter on peut en avoir pour un deuxième...Et une Evans...Et un Lupin...Et *Mais elle se coupa en pensant à Peter, sachant très bien ce qu'il était devenu pour eux à l'heure d'aujourd'hui alors qu'elle ne pouvait s'empêcher de se souvenir de l'adolescent qu'il avait été dans leur vie* Je peux pas pour Peter *Avoua-t-elle, c'était lui qui avait vendu leurs amis et bien qu'ils s'agissaient pas du même Peter, elle ne prendrait pas le risque de voir leur secret être vendu*

SIRIUS: *Son coeur se serra en pensant à eux, ses amis qui faute de n'avoir pu être adultes comme eux n'étaient aujourd'hui que d'étranges adolescents débarqués de nulle part. Ils étaient vivant mais il n'osait pas s'en réjouir, bien conscient que ce ne pouvait être que le fruit de la magie, que les vrai James et Lily qui auraient dû être là aujourd'hui n'étaient plus là. Il aurait aimé croire qu'ils pourraient tous les prendre sous leur ailes et faire une joyeuse colonie de vacances et il força son cerveau à ne pas rejeter son idée, mais la mention de Peter le figea soudain sur place. Ses yeux se vidèrent en une fraction de seconde, la haine et le traumatisme crispant lentement son expression et son corps. L'image de ce jour là, le visage figé par la mort de James, la figure fuyante du rat, les cris de Peter, l'explosion, le doigt, les barreaux, le noir... Il sentit la vague de souvenir le noyer et il s'éloigna brusquement d'Amy pour se recroqueviller et prendre sa tête dans ses mains, tentant de toute ses forces de refermer cette boite de Pandore dans son coeur qui battait à la chamade.* Ca va aller... ça va aller... *murmura-t-il d'une voix tremblante, haletant, plus pour rassurer Amy qui était forcée d'assister à tout ça.*

AMY: *Elle le su pourtant, à la seconde où elle avait mentionner Peter que cela était une erreur et lorsqu'elle se retrouva soudainement en dehors de ses bras, son coeur se serra douloureusement dans sa poitrine. Incapable de le laisser pourtant, elle revint à ses côtés, le serrant dans ses bras et le forçant à s'y glisser, peu importait à quel point il pourrait lutter contre elle* Pardon *Murmura-t-elle malgré tout, ne pouvant s'empêcher de se sentir coupable. Elle le serra contre lui et fit la seule chose qu'elle était capable de faire, elle chantonna doucement, elle l'avait tant de fois fait pour elle-même ou pour calmer leur fille.*

AMY: ( https://www.youtube.com/watch?v=Ph0kdkFdtwI )

SIRIUS: *Il se crispa en sentant ses bras l'entourer à nouveau en sachant qu'elle pourrait sentir tout son corps trembler de rage, de tristesse et de folie et il cru qu'il ne parviendrait pas à se retenir d'exploser mais sa voix et son chant surent aller le chercher bien plus profondément que tout le reste, l'enveloppant d'amour et de tendresse qui parvinrent à apaiser son cœur en quelques minutes à peine.* Je suis désolé... Je suis désolé... *souffla-t-il faiblement en sachant de quoi il devait avoir l'air en cet instant. Instable, fou et dangereux, quelqu'un qu'il n'avait jamais été mais qui été né ce jour là et qui avait grandit en lui toutes ces années enfermées. Quelqu'un qu'il ne connaissait pas et qu'il voulait mettre derrière lui mais a qui il ne suffisait apparemment que de quelques mots pour faire réapparaitre.*

AMY: Shhht *souffla-t-elle en posant ses mains sur ses lèvres pour faire taire ses excuses inutiles. Le menton posé contre sa tête, elle s'éloigna légèrement pour relever la sienne et l'embrasser tendrement, lui souriant avec cette même douceur.* Je suis là maintenant, je veux être là... *Lui rappela-t-elle, car si elle ne pouvait supporter ses traumatismes, il y aurait longtemps qu'elle aurait refait sa vie mais son coeur lui avait toujours éternellement appartenu* Pour un millier d'année...

SIRIUS: *Il se laissa bercer un peu plus par sa voix et son coeur se soigner au bout de ses lèvres. Elle était là et cela devait suffire à éteindre toute la noirceur. Sans elle, il n'aurait probablement pas réussi à revenir alors il se raccrocha simplement à ce fait. Elle était là maintenant et serait toujours là à ses côtés pour s'assurer qu'ils prenaient le bon chemin ensemble. Il la prit dans ses bras, la serrant contre lui de tout l'amour qu'il avait pour elle.* Je ne suis rien sans toi. Encore plus aujourd'hui que jamais.

AMY: *Elle se recroquevilla, se faisant la plus petite possible simplement pour se lover au maximum dans ses bras. Adorant cette sensation de cocon impénétrable. Elle n'osa pas lui rappeler qu'il avait aussi Camille à présent, préférant leur laisser à tous les deux du temps.* C'est nulle...Va falloir descendre... *Dit-elle soupirant, prenant les bras de Sirius pour qu'il la serre un peu plus contre lui* S'habiller et tout...

SIRIUS: Et manger les délicieux plats de Molly... *rappela-t-il avec un sourire se rendant compte encore à quel point sans elle il aurait continué sa vie à se morfondre sur tant de choses alors qu'avec elle, elle savait toujours le prendre par la main pour le ramener vers la lumière.* Un diner de famille... Avec les enfants...

AMY: *Elle gloussa légèrement en l'entendant lui parler de nourriture* Tu sais toujours comment me parler *Constatait-elle bien qu'il était de notoriété publique qu'Amy aimait tout particulièrement manger.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Let's take it slow - Part 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mon départ à l'arraché mais nécessaire.
» [CXL] Palm City - aménagement part 1 - Maria Beach
» Départ pour la Finlande!
» Entraînement au départ triathlon...
» Warhammer V8 à la Case Départ
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marauders Book :: Le monde :: Angleterre :: Villes et villages-